AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles ▬ Ilyana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chevalier
avatar

Pryam Templeton
Chevalier

Général

Chevalier errant

♦ Missives : 4281
♦ Missives Aventure : 308
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 26/08/2009
♦ Célébrité : Heath Ledger
♦ Copyright : © /
♦ Doublons : Maron Martell, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 27 Ans
♦ Mariage : Aucune épouse
♦ Lieu : Port-Réal, Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
485/500  (485/500)


Message Jeu 15 Déc 2011 - 12:21

     Les voyages dans le Val s'espaçaient de plus en plus avec le temps, le jeune chevalier avait d'autres préoccupations, d'autres obligations comme par exemple de trouver du travail auprès de seigneurs dans le besoin afin de se composer un petit pécule. Malheureusement les seigneurs du Val n'étaient pas très confiants, sans compter que Pryam préférait éviter de marcher sur les plates-bandes de son père, celui-ci n'aurait guère apprécié d'apprendre que son fils aîné s'amusait à revenir dans le Val pour se faire embaucher par des seigneurs des environs. Tout cela faisant donc que l'errant était généralement contraint de s'arrêter à la Port Sanglante sans jamais la franchir pour laisser son cheval fouler le sol de sa terre natale. Tout cela serait pour une autre fois lorsqu'un jour il déciderait de reprendre la place qui lui valait de droit, s'il acceptait de le faire du moins et fut l'esprit fermé dont faisait preuve ser Symond, ce n'était pas prêt d'arriver.

     Pourtant, quelque chose avait fait que le chevalier décida soudain de retourner dans sa région natale, las de voyager sans arrêt depuis quelques mois, il espérait tout simplement pouvoir se ressourcer un peu en approchant du fief de son père où il avait grandi pendant tant d'années aux côtés de sa sœur. Il était bien placé pour savoir que bien souvent le meilleur moyen de se ressourcer et de pouvoir remettre d'aplomb un combattant, était d'avoir des nouvelles de sa famille. Récemment il avait appris que lady Maura Arryn comptait faire la route jusqu'à Port-Lannis afin d'amener l'armée du Val jusqu'à la demeure des Lannister. Cela avait assez étonné le chevalier qui ne comprenait pas trop pourquoi est-ce que la sœur de leur lord désirait porter secours aux suzerains de l'Ouest, peut-être d'obscurs traités ou contrats, des choses qui dépassaient un pauvre chevalier en somme. Quoi qu'il en soit, ce-dernier avait désiré vérifier si ses frères et son père étaient du nombre, il ne pouvait décemment pas passer à Port-Lannis en visiteur et jeter un coup d'œil dans les troupes pour essayer de repérer un visage connu !

     C'était donc principalement pour cette raison que le blond avait pris la décision de parcourir les routes familières qui menaient de la Porte Sanglante à la demeure des Templeton. Il doutait que les trois hommes de la famille se soient en-allés, avec le départ de Serena, la mère de Pryam restait la seule femme et il aurait été inconscient si ce n'est même totalement idiote de la laisser seule dans leur demeure. Même avec quelques gardes, le jeune homme était bien placé pour savoir que lady Catelyn détestait se retrouver sans un proche, même lorsqu'il vivait encore chez lui le chevalier errant avait souvent dû supporter les crises de panique de sa mère qui craignant de voir un brigand débarquer et les tuer toutes les deux. Avec le temps, le natif du Val avait appris que les femmes avaient un certain don pour s'imaginer des choses plus folles les unes que les autres. Sa mère était experte dans ce domaine.

     Accompagné de son écuyer, il était donc en train de traverser la région, pour rallier sa demeure il allait falloir en parcourir toute la largeur, sans compter que le Templeton n'avait guère l'intention de pousser l'exploration jusqu'à la maison même. Il se contenterait de poser quelques questions aux villageois qui demeuraient sur le fief de son père, ce serait bien suffisant, sans compter qu'ils avaient toujours été plutôt aimables à son encontre. Restait à espérer que cela n'avait nullement changé. Ewald ne posait jamais de questions, Pryam était satisfait de son écuyer et il espérait que cela se poursuivrait comme ça pendant quelques temps. Alors qu'ils marchaient tous deux, le chevalier commença à poser quelques questions d'ordre « professionnel » au jeune garçon. Citer les blasons des maisons de Westeros, encore et toujours, c'était le plus important pour un futur chevalier. Le destrier de Pryam, le cheval de bât et la mule de Ewald – acquise ici d'ailleurs – marchaient tranquillement en évitant soigneusement les nids-de-poule et autres aspérités de la route tandis que les deux cavaliers parlaient tranquillement. Puis soudain un bruit se fit entendre, une sorte de craquement, le chevalier stoppa aussitôt sa monture et le cheval de bât en lançant quelques mots à son écuyer.

     ▬ Chut ! Écoute.... »

     Le bruit que Pryam avait tout d'abord pris pour un brigand des montagnes peu discret se trouvait en réalité être un bruit de sabot de cheval qui provenait d'une route dissimulée pour d'épais buissons. Visiblement un petit groupe arrivait de l'autre côté, restait à espérer que ce ne serait rien de bien gênant. Le jeune homme fit signe à l'écuyer de garder le silence alors que les bruits de sabots cessaient tout à coup. Est-ce que les nouveaux arrivants les avaient-ils entendus ? Pryam décida de vérifier par lui-même, faisant repartir le chevalier d'un coup de talon, il lui demanda d'emprunter la route d'où semblait provenir les fameux bruits. Après à peine quelques dizaines de secondes de marche, il tomba nez-à-nez avec une petite troupe de quelques hommes accompagnés de femmes, ils s'étaient arrêtés parce que l'un des cheval semblait boiter. Le chevalier fit remarquer sa présence en produisant du bruit, attirant l'attention de l'un des gardes qui glissa sa main vers son épée. Le blond leva la main en signe de paix avant de s'adresser au groupe.

     ▬ N'ayez crainte, je ne viens pas pour attaquer, j'ai cru entendre des bruits provenant d'ici et vous semblez avoir besoin d'aide. Puis-je vous apporter la mienne ? »

     Le garde hésita un bref instant avant de tourner la tête vers une jeune femme blonde qui semblait être la plus importante du groupe. Pryam la regarda quelques instants, sentant une étrange impression de familiarité le titiller. Est-ce qu'ils se connaissaient ? En tous les cas, le minois de la demoiselle ne lui était pas inconnu, mais il peinait à mettre un nom dessus. Embarrassé de constater qu'il était incapable de se souvenir du nom de la belle, le chevalier errant décida de prendre le taureau par les cornes et lui adressa un sourire d'excuse avant de lui demander directement.

     ▬ Ma dame, je m'excuse, mais il me semble que votre visage ne m'est pas inconnu, êtes-vous native du Val ? Nous nous sommes certainement déjà rencontrés... Je suis ser Pryam. »

     Il n'ajouta pas son nom de famille comme à son habitude, retombant dans le silence en attendant une quelconque réaction de la belle. Qui ne tente rien n'a rien, au pire il pourrait la vexer, au mieux elle se présenterait et se souviendrait de lui.


« La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant. »

 

Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 17 Déc 2011 - 8:49

On voyait une silhouette à l'horizon. Une femme, d'après sa démarche et sa tenue. Une sorte de grosse besace se dessinait sur son épaule. Des milliers de flocons de neige parsemaient le sol, formant une épaisse couche de neige sur la route du Val. Une Septa, à en juger par sa tenue. Lorsqu'on s'approchait, on voyait un beau visage marqué de cernes très voyantes, et des lèvres violettes par le froid glacial. Plus elle avançait, plus la chaleur revenait. Un long voyage avait été accompli par la jeune Ilyana, au-delà des frontières de sa région natale. Revenant après plus de deux semaines " d'aventure ", elle revenait enfin à la lisière de sa tendre région.

Après quelques heures de marche, sous les caprices du temps, la Septa revenait enfin chez elle. Les yeux plissés par la force du vent, elle progressait lentement vers le chemin de sa maison. Une main sur le front, pour apercevoir sa route, les rayons du soleil faisant briller une neige ramollie. Inquiète, Ilyana aperçut un groupe d'hommes et de femmes. Plutôt soulagée en voyait qu'ils venaient de sa région, elle s'approcha d'eux en demandant :

<< Puis-je vous rejoindre ? Je reviens d'un long voyage au nord de l'île. Je suis Septa Ilyana. >>

Elle n'oublia pas de se présenter, car tout le monde savait que les Septa étaient des femmes pacifiques, et que ce statut lui servait beaucoup. Effectivement, la troupe accepta. Ce devait être une sorte de patrouille, comme il y en avait souvent aux frontières de la région. Marchant avec les femmes à l'arrière, elle se mit à discuter de son voyage sous les yeux émerveillés et envieux de la petite troupe. Un homme, qui devait être le chef du groupe, leur intima le silence. Des murmures parcoururent la petite troupe, et Ilyana se demanda pourquoi, jusqu'au moment ou elle vit un homme, et un garçon plus petit. Tous deux sur des chevaux, ils n'avaient pas l'air de chercher la guerre. D'ailleurs, l'homme leva une main pour signaler la paix, au grand soulagement de la Septa. Un peu plus tard, au grand étonnement d'Ilyana, il s'adressa à elle, lui déclarant que son visage lui était familier, mais qu'il ne se souvenait plus d'elle. Soudain, elle vit en un éclair passer dans son esprit le visage d'un jeune garçon d'environ quatorze ans, souriant à la petite fille qu'était autrefois Ilyana. Ce garçon... Pryam ! Mais oui, le fils d'un chevalier ami de son père, ils se voyaient assez souvent pendant leur enfance, invités par l'un ou par l'autre, pour que leurs pères discutent de leur métier qu'ils aimaient tant ensemble. Avant que la Septa n'ait pu lui dire quoi que ce soit, il confirma son hypothèse en proclamant qu'il s'appelait Pryam, désormais ser Pryam. Là, la jeune femme lui adressa un grand sourire, se rappelant la gentillesse qu'avait montré le jeune garçon lorsqu'ils n'étaient encore que des enfants. Puis, il était parti, pour une raison qu'Ilyana ignorait encore. Décidant de l'aborder calmement, pour pas qu'il ne sente trop " coupable " d'avoir oublié son nom.

<< Pryam ! Oui, effectivement je me souviens de vous. Je suis Ilyana, Septa Ilyana. Mon père s'appelait Jyll. >>

Décidant de ne pas en dire plus, elle attendit avec impatience la réaction de Pryam, sous les yeux étonnés du reste du groupe. Il y a déjà plus d'une dizaine d'années, la famille de Pryam et celle d'Ilyana s'invitait à dîner très souvent, plus d'une fois par semaine, pendant plus d'un an. Les deux enfants s'étaient particulièrement amusés, plus qu'Estell, qui avait préféré la compagnie des frères du garçon, plus jeunes qu'elle. Que de souvenirs, en voyait le visage désormais adulte, bien que jeune, de Pryam ! Espérant qu'il se souviendrait d'elle, elle le dévisagea, attendant sa réponse.


Dernière édition par Septa Ilyana le Lun 2 Jan 2012 - 9:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Pryam Templeton
Chevalier

Général

Chevalier errant

♦ Missives : 4281
♦ Missives Aventure : 308
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 26/08/2009
♦ Célébrité : Heath Ledger
♦ Copyright : © /
♦ Doublons : Maron Martell, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 27 Ans
♦ Mariage : Aucune épouse
♦ Lieu : Port-Réal, Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
485/500  (485/500)


Message Sam 17 Déc 2011 - 13:23

     Il ne fallut pas que Pryam cherche bien longtemps dans son esprit pour se souvenir de la jeune femme, toutefois il fut sincèrement étonné de l'entendre annoncer son titre. Septa ? C'était étrange, mais jamais il n'aurait envisagé qu'elle puisse épouser cette carrière alors qu'au final, cela n'avait rien de très surprenant. Dans ses souvenirs assez lointains, le jeune garçon se souvenait bien d'une fillette calme et douce qui avait toujours fait preuve d'une gentillesse digne d'une septa. Après une brève réflexion qui ne dura que l'espace de quelques secondes, le natif du Val conclut que finalement, ce titre lui seyait parfaitement, elle faisait certainement une parfaite religieuse. Dans ses pensées, le chevalier n'avait pas remarqué que la demoiselle le dévisageait comme si elle attendait qu'il confirme qu'il se souvenait bel et bien d'elle, or le contraire aurait été assez surprenant vu qu'ils avaient fréquemment été en contact durant leur enfance. Réagissant aussitôt, il offrit un sourire d'excuse à la jeune femme en s'agitant sur la selle de sa monture, hochant la tête pour confirmer qu'il s'était remémoré leur première rencontre.

     ▬ Oui bien évidemment, je m'excuse sincèrement, je ne comprends pas comment j'ai pu oublier votre prénom. J'ignorais que vous étiez devenue septa, toutefois je vous en félicite, je suis certain que ce rôle vous sied à ravir. »

     Ce n'était pas l'un de ces bêtes compliments qu'il devait servir aux dames qu'il rencontrait simplement pour flatter leur égo. C'était une remarque sincère, doublée d'un compliment, il avait toujours eu un profond respect pour ces femmes et ce qu'elles représentaient, sans compter que c'était une vie pour laquelle il fallait oublier tout égoïsme. La demoiselle était condamnée au célibat, chose qui rebutait généralement beaucoup de prétendantes au rôle, mais c'était toujours une bonne nouvelle de voir que d'autres ne se souciaient pas de détails aussi matériels.

     C'est à ce moment que Pryam remarqua les regards étonnés des autres personnes, visiblement ils ne devaient pas connaître Ilyana comme il l'avait envisagé de prime abord, certainement que la septa devait s'être jointe à eux pour ne pas voyager seul ? Quoi qu'il en soit, ils avaient l'air dans le besoin puisque l'un des cavaliers était descendu de son cheval pour ausculter le sabot de ce-dernier. Peut-être qu'ils n'utilisaient pas fréquemment la route des montagnes du Val ? Certains chevaux n'avaient pas les sabots fait pour marcher sur ce genre de terrain, en tous les cas Pryam avait dans l'idée de proposer son aide afin de pouvoir les escorter un instant pour discuter avec Ilyana, si du moins elle en éprouvait le désir.

     ▬ Il a certainement du mal à marcher sur les rochers de ce chemin.... »

     Détournant la tête de la jeune femme et de ses accompagnateurs, le chevalier s'était adressé au cavalier au sol. Celui-ci haussa les épaules avec une expression qui signalait clairement qu'il ne savait visiblement pas comment corriger cela. L'errant lui fit signe de patienter et enjamba rapidement la croupe de son destrier pour se retrouver au sol et s'approche du cheval au sabot fragile. Alors que son maître lui soulevait le pied gênant, Pryam remarqua aussitôt le caillou pointu qui s'était logé entre la corne et la chair du cheval, visiblement ses fer commençaient à dater et il faudrait bientôt rendre visite à un maréchal ferrant. Le temps de débarrasser la bête de l'inopportun caillou et les deux hommes remontèrent en selle tandis que le blond s'adressa une fois de plus à l'homme.

     ▬ Il vaudrait mieux éviter les bords du chemin, le centre est moins abîmé. Puis-je vous accompagner, ce sera plus agréable que de voyager seuls. »

     Voyager avec son écuyer du moins. L'homme accepta et la petite troupe se remit donc en marche. Pryam fit signe à Ewald pour lui signifier qu'il avait parfaitement le droit de trotter devant s'il désirait bavarder avec d'autres personnes, l'enfant ne se fit pas prier et devança le chevalier qui s'était laissé aller à la hauteur de la jeune septa. Autant profiter de l'occasion pour pouvoir un peu discuter non ? Pryam laissa passer quelques instants de silence tandis que les chevaux trouvaient eux-mêmes leurs marques sur le sol accidenté, puis après un bref moment, il s'adressa une nouvelle fois à la jeune femme aux cheveux blonds.

     ▬ Il est vrai que je crois me souvenir que de nombreuses femmes de votre famille avaient épousé la carrière de septa. J'espère que cela vous plait ? Vous m'avez tout à fait l'air épanouie, j'en déduis donc que oui. »

     C'était drôle comme les souvenirs avaient tendance à revenir seuls lorsque l'on conversait avec quelqu'un qui resurgissait du passé. Le chevalier se souvenait déjà mieux des moments passés avec la famille de la demoiselle, ser Symond, son père, avait toujours vanté les mérites du père de la septa et au final, le blond avait été plutôt content que les deux hommes s'entendent aussi bien. Il n'était que trop rare de voir de nouvelles têtes dans les Doigts où le fief de son père se trouvait, par conséquent les visites de la jeune fille et sa famille étaient l'occasion de changements dans le quotidien monotone d'un fils de chevalier. Les montures marchaient tranquillement tandis que les autres membres de la petite troupe discutaient entre eux, le jeune écuyer s'étant déjà trouvé un nouvel ami auprès de l'un des hommes d'armes.

     ▬ Vous étiez en voyage ou est-ce que vous avez décidé d'offrir vos services aux maisons voisines du Val ? J'espère que les membres de votre famille se portent tous bien. »

     Certaines septas vivaient à Port-Réal dans le grand septuaire de Baelor, d'autres restaient au domicile d'une famille puis d'autres encore décidaient d'offrir leurs services à tout une série de demeures. Au moins cela permettait de voyager et de changer d'air, un peu comme les chevaliers errants et les chevaliers au service d'un noble en réalité. La demoiselle avait l'air d'être toujours aussi patiente, mais le jeune homme se rendit alors compte qu'il posait beaucoup de questions et craignit que la jeune fille ne se sente oppressée, il lui offrit donc un sourire d'excuse agrémenté de quelques mots.

     ▬ Désolé, je suis beaucoup trop curieux avec toutes mes questions, ne vous sentez pas obligée de répondre. »


« La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant. »

 

Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 19 Déc 2011 - 19:11

Pryam se souvint d'elle peu après, et son statut de Septa l'étonna fortement. Pourtant, il semblait à la jeune femme qu'elle lui avait confié son avenir, autrefois. Il avait du oublier, ce qui n'était pas étonnant, après tant d'années sans se voir. Les rencontres avaient dues être très nombreuses, étant donné que son vieil ami était un chevalier, qui voyageait tout le temps. Le plus surprenant, c'est qu'Ilyana ne l'avait pas vu dans la région depuis maintenant 12 ans. Normalement, il aurait sûrement été aperçu par la religieuse, ou par sa soeur, mais personne n'avait parlé de lui pendant ces dix dernières années. Il était peut-être parti longtemps, et loin, mais c'était tout de même étrange, et Ilyana se promit de lui demander où il était passé dans la décennie précédente.
Puis, Pryam se mit à observer la patte d'un de leurs chevaux blessés ; ce pour quoi il s'étaient arrêtés en réalité. La patte de l'équidé enflait à vue d'oeil, et c'était plutôt inquiétant. Le chevalier déclara qu'il valait mieux éviter les bords du chemin, ce qui sembla raisonnable à la Septa, qui acquiesça. Il posa une multitude de questions sur la famille de la religieuse, qui frissonna à la mention de son père. Prenant peur que Pryam le remarque, elle se mit à répondre positivement à ses questions.

<< Oui, je suis destinée à être Septa depuis ma tendre enfance, et c'est ce qui s'est passé. Ce titre m'honore, je n'aurais pu rêver mieux pour métier. En fait, je reviens d'un long voyage, et j'ai décidé d'accompagner ce petit groupe jusqu'aux frontières , elle jeta un coup d'oeil au chef du groupe qui acquiesça pour que Pryam les accompagne, et vous pouvez nous accompagner avec grand plaisir. C'est mieux de voyager à plusieurs, on est jamais trop prudents. Et vous, je vois que vous êtes devenu chevalier. Il est votre écuyer ? >>

Elle lui demanda, même si elle était quasiment sûre que ce garçon était l'écuyer de Pryam, son apprenti en quelque sorte. Cette nouvelle vie devait être aussi passionnante que la sienne. Des voyages en permanence, c'était ce dont la Septa rêvait. Bien sûr, son propre métier le lui permettait, mais moins souvent. Pryam avait énormément changé, cela avait beaucoup surpris Ilyana. Elle aussi avait du changer, pour ne pas qu'il la reconnaisse.

<< Oh vous savez, j'ai entièrement confiance en vous. Nous nous connaissons, après tout, je n'ai pas à me méfier. >>

Elle avait dit ça naturellement, et c'était vrai. Même si les années avaient passées, Pryam avait toujours été digne de confiance, et elle espérait que ça n'avait pas changé.
Reprenant sa phrase, elle décida elle aussi de lui poser quelques questions, surtout celle qui la titillait le plus.

<< Excusez moi, mais je me demande où vous étiez toutes ces années. Je ne vous ai pas vu une seule fois. Vous avez quitté le royaume ? >>


Même si elle pensait que Pryam ne lui répondrait pas, elle tentait tout de même sa chance.
Là, elle remarqua que le groupe suivait la discussion sans rien dire, très étonné par ses étranges retrouvailles que leur offraient la Septa et le chevalier.

<< Ser Pryam ? Puis-je vous accompagner ? Je ne suis pas censée être avec ces personnes, je me suis incrustée. Où vous rendez vous ? Ma présence pourra vous être utile, si vous le voulez bien. >>

Tout ce qu'elle avait dit était vrai, et son statut pacifique aidait beaucoup, en cas de traverse de territoire ennemi, ce qui, il fallait dire, l'avait sauvée plus d'une fois des patrouilles des autres régions. Mais, qu'allait-elle faire s'il refusait ? Elle aurai du continuer à marcher sous un froid glacial, avec des personnes qui lui demanderait qui était cet homme auquel elle avait parlé, et elle devrait tout expliquer. Elle regarda Pryam, espérant qu'il accepterai sa requête.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Pryam Templeton
Chevalier

Général

Chevalier errant

♦ Missives : 4281
♦ Missives Aventure : 308
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 26/08/2009
♦ Célébrité : Heath Ledger
♦ Copyright : © /
♦ Doublons : Maron Martell, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 27 Ans
♦ Mariage : Aucune épouse
♦ Lieu : Port-Réal, Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
485/500  (485/500)


Message Mar 20 Déc 2011 - 13:18

     Leurs précédentes conversations remontaient à bien longtemps, sans compter qu'à l'époque lorsqu'elle était encore enfant, ils préféraient largement plus jouer que de bavarder de leur avenir. Peut-être que Pryam aurait plus de souvenirs s'il ne s'était pas obligé à en oublier la moitié histoire de ne pas vivre avec des regrets. Toutefois, il devait convenir qu'il était agréable de pouvoir discuter avec une ancienne connaissance, généralement le métier de chevalier errant ne donnait que très peu de possibilités pour revoir d'anciennes connaissances, à moins de choisir de revenir à un endroit bien précis. Le hasard faisait bien les choses, peut-être bien que les Sept avaient décidé d'embaumer sa journée en lui faisait croiser le chemin d'une ancienne amie. Même si Ilyana, ou plutôt septa Ilyana désormais, était une connaissance de son ancienne vie, c'était agréable de constater qu'elle avait réussi à faire ce qu'elle désirait de sa vie. Il semblait que les traditions avaient la vie dure, le rôle de septa ne la dérangeait pas et c'était une bonne chose, le natif du Val s'était attendu à ce que toutes les demoiselles de son âge rêvent d'épouser un beau et jeune lord des environs, surtout que la famille dont elle était originaire n'était pas des plus mineures. La demoiselle possédait une place enviable et pourtant, elle avait décidé de tout laisser tomber pour embrasser la foi des Sept. C'était une bonne personne en somme. Il répondit alors à ses questions.

     ▬ Je suis effectivement devenu chevalier, comme je l'étais destiné tout comme vous. Et ce garçon est bel et bien mon écuyer, une très bonne compagnie bien qu'un peu tête en l'air de temps en temps. »

     Le jeune garçon ne pouvait pas être grand-chose d'autre, le dernier-né de la famille Templeton étant une fille de l'âge d'Ilyana, quant à être son propre fils, le chevalier n'avait pas d'épouse et n'était pas du genre à semer des bâtards à travers tout Westeros. Le regard de l'errant passa du minois de la septa à la silhouette de son écuyer qui gambadait devant, perché sur le mulet offert quelques mois plus tôt par lady Maura Arryn. Le jeune homme réfléchissait rapidement, il était bien heureux de savoir que la jeune demoiselle faisait preuve de prudence en se promenant avec d'autres personnes, même si les septas étaient respectés à travers tout Westeros, les brigands des clans des Montagnes de la Lune étaient moins frileux et n'hésitaient pas à détrousser ou tuer les personnes de foi. La prudence n'était jamais trop poussées, surtout lorsque l'on était censé représenter les Sept.

     En tous les cas, Pryam était satisfait et assez flatté de savoir que son amie d'enfance considérait qu'il était digne de confiance, certaines personnes changeaient avec le temps et Ilyana aurait très bien pu le considérer comme étant devenu trop étranger pour qu'elle compte sur lui. Visiblement la jeune femme n'avait pas trop changé de celle qu'il avait gardée dans ses souvenirs et bien évidemment, c'était un compliment lorsque l'on savait qu'il lui avait toujours porté une certaine estime, malgré leur différence d'âge. Lorsque la septa aborda le sujet de son absence du Val durant de longues années, il se crispa légèrement, mais n'en laissa rien paraître. Elle le prenait de court, mais c'était une question légitime et le chevalier se voyait mal l'ignorer alors qu'elle venait de faire preuve de beaucoup de gentillesse à son égard. Un bref instant de silence précéda sa réponse.

     ▬ Et bien, je vous dois effectivement une explication. Je ne suis plus aux côtés des membres de ma famille, suite un à léger... Désaccord j'ai décidé de quitter mon domicile pour devenir un chevalier errant à mes propres ordres, sans devoir obéir à un seigneur. Je passe plutôt rarement dans le Val pour des raisons évidentes. »

     Les chevaliers errants avaient très mauvaise réputation, connus pour être des mercenaires plus que des chevaliers dans la plupart des cas, mais pour le Templeton ce n'était pas du tout le cas. Il avait choisi ce mode de vie après avoir compris que son père persisterait à se servir de ses enfants comme de pions et qu'il eut refusé de laisser sa sœur choisir elle-même son époux. Des histoires de famille qui avaient tout brouillé, désormais les Templeton ne parlaient plus de leur fils aînés et lui faisait de même, la preuve il n'arborait pas le blason aux neuf étoiles de sa famille. Tout cela devait avoir l'air bien obscur, le jeune homme en était conscient, mais au moins avait-il répondu aux interrogations de la demoiselle. Lorsque celle-ci en profita pour lui demander si elle pouvait l'accompagner, il fut assez surpris, elle semblait être en sécurité avec ces gens, mais il était vrai qu'il ne refuserait pas l'occasion d'avoir une nouvelle compagnie pour un petit moment. Une expression de réflexion se plaqua sur son visage avant qu'il ne réponde en arborant un léger sourire.

     ▬ Si c'est ce que vous désirez, je ne vois aucune raison de refuser. En réalité je comptais aller aux abords du domaine de mon père, mais sans les rencontrer, je souhaitais simplement avoir de leurs nouvelles.... Je suis conscient que cela peut avoir l'air étrange. »

     Il connaissait trop son père et craignait surtout de le voir l'admonester et le railler si jamais ils venaient à se croiser, leurs très rares rencontres s'étaient toujours soldées par des disputes assez violentes et Pryam ne tenait pas à réitérer l'exploit. Encore moins devant une septa, amie d'enfance qui plus est ! Les chevaux arrivaient à une sorte de carrefour, une voie menant au bord de la mer qui permettrait de pouvoir rallier les îles environnantes, l'autre s'enfonçant dans les territoires du Val. Le jeune homme fit arrêter son cheval avant de poser ses yeux sur la belle.

     ▬ Sinon je puis vus accompagner jusqu'au bac qui vous ramènera chez vous. Je dois avouer que ce début de conversation m'a donné envie d'approfondir tout cela, je suis à votre disposition ma dame. »

     Le jeune écuyer soupira légèrement, récoltant un regard réprobateur de la part de son chevalier et il baissa aussitôt les yeux. La décision était à la jeune femme, quoi qu'il en soit l'errant lui avait proposé toute son aide.


« La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant. »

 

Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 26 Jan 2012 - 12:47

Ilyana vit le jeune garçon bouger sur sa selle, visiblement mal à l'aise. Comme pour le rassurer, elle lui adressa un sourire. La Septa était heureuse que Pryam ait pu devenir ce qu'il voulait être auparavant, et surtout, ce à quoi il était destiné. Bien qu'elle fut heureuse pour lui, elle n'arrêtait pas de se poser des questions sur l'absence du chevalier, qui était plutôt longue. Mais toutes ces questions eurent des réponses, lorsqu'à sa grande surprise, il répondit à sa question.

Ilyana frissonna. Lui aussi avait donc des soucis avec sa famille... Ça ne devait pas être un problème du genre de la Septa, mais pour quitter ainsi les personnes avec qui on avait vécu, il fallait tout de même une bonne raison. Mais la jeune femme ne posa pas d'autres questions à ce sujet, pour la simple raison que tout la dégoûtait lorsqu'on parlait de son père, et ça devait être à peu près la même chose pour Pryam. De plus, elle avait peur d'être malpolie, devant une ancienne connaissance.

Bien que la Septa ne connaisse pas un rayon entier de chevalier errants, elle avait parfaitement conscience que ça n'était pas un statut apprécié par tout le monde, loin de là. Obéir à soi-même n'était que ce dont on pouvait rêver, mais Ilyana avait choisit l'inverse total. Les règles de son métier étaient les plus strictes, mais jamais elle ne pourrait s'imaginer faire autre chose de son temps, à part ses activités artistiques. La vie de noble, rester chez elle à ne rien faire de sa journée, aurait été plus qu'ennuyeux. Tandis ce que la vie de religieuse permettait tout ; les voyages lointains... Sauf une famille. Au début, en tant que jeune enfant, elle n'a pas pensé à ce que cela lui interdirait. Mais avec l'âge, elle en avait pris conscience. Pas de mari ni d'enfant, sauf si elle abandonnait son statut... Mais elle ferma les yeux, comme pour se débarrasser de cette pensée désagréable. Il est vrai que la décision, autrefois, avait été dure à prendre. Mais le choix fait, elle n'avait rien regretté, à l'inverse de sa sœur, qui elle avait plus d'une fois voulu abandonner, sans vraiment le faire à chaque fois.

Revenant à ses pensées actuelles et à Pryam, elle fut heureuse de savoir que le chevalier acceptait de l'accompagner. Elle n'aurait pu rêver meilleure protection, sachant qu'elle allait devoir se dépêcher, étant à pied. La seconde proposition de Pryam fut encore plus satisfaisante : s'il l'accompagnait encore plus près de chez elle, elle se sentirait encore plus en sécurité, étant de nature craintive. De plus, elle n'avait pas été si surprise que ça, lorsque son ancien ami lui avait dit qu'il prendrait juste des nouvelles de sa famille, sans les voir. Bien sûr, elle n'aurait pas résisté si on lui avait proposé de voir ses parents après une sorte de long voyage de douze ans. Mais ne connaissant pas la raison de cette " dispute " entre Pryam et sa famille, elle ne pouvait pas se mettre à sa place. Avec un peu de chance, il lui dirait pourquoi il était parti du jour au lendemain, abandonnant tout chez lui, au Val.

- Merci Pryam. Si cela ne vous gêne pas, je parlerais de vous à ma famille. Mes parents vous appréciait beaucoup, vous savez. Vous pourriez aussi passer nous voir, et faire la rencontre de mon frère.

Elle lui adressa un sourire, avec de quitter la troupe de patrouille. Elle espéra aussi que Pryam accepterait qu'elle parle de lui à sa famille, qui l'aimait réellement. Pas autant qu'un fils, tout de même, mais beaucoup. Il était tout de même rare de reconnaître une vieille connaissance de visage, avec tous les changements ! Mais lui n'avait pas changé. Ses expressions étaient toujours les mêmes, et Ilyana se demanda si elle aussi, il l'avait reconnue rapidement. La Septa cligna des yeux plusieurs fois, avant de remarquer l'absence du groupe, qui était déjà partie. Ne restait plus que Pryam, son écuyer et elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Pryam Templeton
Chevalier

Général

Chevalier errant

♦ Missives : 4281
♦ Missives Aventure : 308
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 26/08/2009
♦ Célébrité : Heath Ledger
♦ Copyright : © /
♦ Doublons : Maron Martell, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 27 Ans
♦ Mariage : Aucune épouse
♦ Lieu : Port-Réal, Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
485/500  (485/500)


Message Jeu 26 Jan 2012 - 18:39

     Ils étaient donc arrivés au croisement de deux chemins où les voyageurs qui accompagnaient la jeune septa devaient emprunter une autre route. Les montagnes du Val n'étaient jamais sécurisées en raison des clans qui y vivaient et passaient le plus clair de leur temps à tenter de détrousser les voyageurs. Ainsi, il était rare que l'on croise des groupes isolés, ou alors de visiteurs d'autres contrées qui ne connaissaient pas la férocité de ces brigands plutôt originaux. Pryam était relativement à l'abri en raison de son statut de chevalier, même les voleurs des autres régions n'étaient pas stupides au point de s'en prendre à une personne entraînée au combat, ainsi donc le blond aurait tout bonnement refusé de laisser son amie d'enfance continuer le chemin seule. Pouvait-elle se sentir à l'abri en raison de son statut ? Le jeune homme l'ignorait. Peut-être que de s'en prendre à une personne de foi les effrayait, mais il y avait aussi la chance pour qu'ils ne voient qu'une frêle demoiselle sans défense. Et il n'était pas utile d'être devin pour combattre qu'elle faisait aussi une cible de choix.

     Adressant un salut poli à la compagnie qui s'éloignait, Pryam reporta ensuite son attention sur le minois de la blonde qui ne semblait pas avoir remarqué la disparition de ses précédents compagnons de voyage. Tant mieux d'un côté, cela devait signifier qu'elle se sentait bien après tout ? Ce fut à ce moment qu'Ilyana reprit la parole pour lui demander si cela le gênerait qu'elle parle de sa personne aux membres de sa famille. Il esquissa un sourire en secouant la tête de dénégation, le chevalier avait toujours apprécié et respecté la famille de laquelle la demoiselle était issue, pour quelle raison se sentirait-il gêné ? D'un côté, Pryam imaginait aisément que son père devait avoir parlé de son cas à son vieil ami, ce n'était pas forcément une bonne chose que la jeune femme aborde ce sujet après tout. Quelques instants d'hésitation avant qu'il ne lui réponde d'un ton toujours aussi posé et teinté de patience, ils avaient le temps après tout.

     ▬ Je garde moi-même un bon souvenir de votre famille, il n'y a donc aucune raison à ce que je sois gêné par le fait que pour leur parliez de notre rencontre. »

     En réalité, il aurait bien apprécié de pouvoir faire de même de son côté. Pryam gardait un souvenir dans lequel la jeune septa et la sœur cadette des Templeton, s'étaient amusées ensemble, les deux demoiselles auraient certainement été plus proches si les choses n'avaient pas évoluées de la sorte. Avec amertume, le chevalier songea au fait que Serena avait éprouvé le désir de devenir septa, tout comme Ilyana, quel dommage qu'elle n'ait pas poussé cette expédition jusqu'au bout, les natives du Val avaient le même âge et elles auraient certainement été ensemble lors de leur éducation religieuse. Chassant ses pensées, il avait reporté son attention sur la route pour ne pas se laisser troubler par la discussion et courir le risque d'être attaqués par surprise, puis il ajouta quelques mots tandis que son écuyer trottait aux côtés de la demoiselle. Pryam lui avait appris à toujours mettre les dames en positions sécurisée, elle était donc protégée de part et d'autre d'un éventuel tir de flèche ou tout autre attaque.

     ▬ Toutefois, je me dois de vous préciser un point, afin que vous jugiez par vous-même si vous souhaitez parler de cette rencontre. Cela devait avoir l'air étrange comme entrée en matière il en était conscient. Je sais que nos pères ont toujours été proches et j'imagine qu'ils ont dû parler longuement de leurs familles. Je crains que ce que mon père puisse avoir raconté sur mon compte ne soit guère flatteur. Ainsi peut-être vaudrait-il mieux que vous ne parliez pas de moi à votre père. Mais vous êtes mieux placée que moi pour savoir à quoi vous en tenir. »

     Il n'avait guère envie de l'inquiéter sans compter que le Valois n'aimait pas parler de ses affaires en temps normal. Il y avait bien assez de personnes qui passaient leur temps à se plaindre de leurs vies pour que lui-même ne perde pas autant de temps. Seulement disons que c'était une manière de respecter une amitié qui datait, après tout la jeune septa faisait preuve de gentillesse à son égard, il serait bien mal-élevé de ne pas agir de même de son côté. Le chemin se prolongeait plus bas alors que le sentir montagneux devenait plus délicat, heureusement les montures qui passaient fréquemment dans le Val étaient habituées à ce genre de sol. La mule du jeune écuyer était celle qui s'en tirait le mieux, chose qui fit sourire Pryam lorsqu'il le constata. Après un bref instant de silence, Pryam décida d'aborder un sujet un peu plus joyeux, bien décidé à ne pas laisser ses mauvaises relations avec son père venir parasiter des retrouvailles agréables.

     ▬ Ce serait en effet une bonne idée que de pousser un jour le voyage jusqu'à votre demeure, cela fait bien longtemps, mais avec les batailles qui éclatent sur les rives Ouest, j'imagine que votre père doit avoir beaucoup de travail pour rallier ses hommes. »

     Les raids des Fer-nés étaient effectivement plutôt prenant, même Neufétoiles était touché et ce n'était pas l'une des familles les plus en vue du Val pourtant. C'était dire. Il se demanda un instant si la jeune femme se mêlait de près ou de loin à ce genre d'affaire comme les septas et les septons s'occupaient bien assez avec les croyants. Certainement, il ne devait pas exister qui que ce soit qui ne soit pas au courant de ces malheurs. Encore une fois, il occulta les pensées sombres qui obscurcissaient trop fréquemment son esprit, avant de se concentrer une fois de plus sur la route pour veiller à la sécurité de sa compagne de voyage.

     ▬ En parlant de famille, vous souviendriez-vous de Serena, ma jeune sœur ? Elle était souvent à nos côtés lorsque vous veniez nous rendre visite à Neufétoiles. Il tourna ses yeux vers le minois de la jeune femme, l'air neutre. L'auriez-vous croisée récemment ? »

     Sa question devait avoir l'air surprenante, après tout Pryam devait être au courant de ce qui se passait chez lui, même sans y vivre. Mais la fuite de Serena avait été « atténuée » par ser Symond qui s'était débrouillé pour la faire passer comme un événement bénin. Depuis ce jour, son aîné ne perdait pas l'espoir qu'une ancienne connaissance puisse lui donner des nouvelles de cette sœur perdue. Ilyana avait l'air d'être un signe de bon augure, une sorte de fantôme du passé qui le ramenait à de meilleurs souvenirs, peut-être avait-elle aussi une bonne nouvelle à lui offrir ? Il en doutait malheureusement.


« La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant. »

 

Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles ▬ Ilyana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [Flashback] Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. | Cletus & Allyria
» Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles ▬ Siobhan
» Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de sesretrouvailles
» Que peut-on attendre des dirigeants haitiens?
» Peut-on se passer de la farine de blé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-