AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Une petite fille au milieu des plumes & des prières [ PV Maeve ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 14 Déc 2011 - 12:39

La journée n'aurait pu mieux commencer pour Ilyana. Les prières du matin enfin finies, la jeune femme avait décidé de se consacrer à ses écrits, comme d'habitude. Même si le temps était compté, limité surtout. Parfois, son inspiration sans bornes lui faisait écrire des romans, d'autres fois, aucun mot ne lui venait à l'esprit. Cette fois ci, la prière avait été plus longue qu'à l'ordinaire, et elle rentrait tout juste d'un long voyage au nord de l'île. Des cernes marquées apparaissaient sous ses yeux, ses nuits étant très courtes, d'autant plus que ce voyage avait été très éprouvant. Malgré tout, elle avait récupéré un peu de sommeil lors des pauses entre deux prières. En ce moment, ses textes portaient sur ses journées en tant que Septa, pendant la semaine. On ne dirait pas, comme ça, mais les journées étaient tant remplies qu'un livre tel que celui ci pouvait facilement atteindre les deux-cents pages. La veille, quelques heures seulement après son retour, elle s'était forcée à rendre visite à sa famille, qu'elle n'avait pas vu depuis plusieurs semaines. A chaque fois que cela se produisait, une étrange sensation se propageait en elle et une boule lui nouait l'estomac, lorsqu'elle voyait son père, un regard chaleureux cachant quelque chose d'étrange dans ses yeux . Sa famille ne lui manquait pas tant que ça, finalement. Juste sa mère, et encore. Sa soeur, elle la voyait tout le temps, son père ne lui manquait pas, loin de là. Seule sa défunte grand-mère, qui l'avait élevée et tant aimée, elle la regrettait terriblement. Elle était morte âgée, et avait vécu une vie tranquille, heureusement pour elle.

Les pensées perdues ailleurs, les yeux dans le vague, elle constata que son texte n'avait pas avancé du tout. Grommelant des paroles incompréhensibles, elle se mit à griffonner des mots sur une feuille de papier jaunie par le temps. Puis elle posa sa plume, soupirant. L'inspiration n'avait pas fait surface, même après ce beau voyage qu'elle avait vécu : les mots ne venaient pas. Elle se leva, époussetant machinalement sa tunique de Septa. Elle traversa la pièce, promenant son regard sur les tableaux peints la veille, représentant des paysages du voyage, et toutes sortes de parchemins posés sur les tables, ou parfois par terre.


Elle sortit de son " atelier " ( qui était aussi sa chambre ), et décida de prendre un peu l'air dans la cour du château, situé non loin de là où elle vivait. Ici, tout le monde la connaissait, et tout le monde l'aimait, et pas seulement pour son statut de Septa, mais aussi pour son agréable caractère. Ilyana regarda au loin le beau paysage de sa région, sans pour autant se dire que ce qu'elle visitait était tout aussi beau et impressionnant. Revenant à la réalité, elle alla s'asseoir sur un banc non loin de là où elle se trouvait.

Réfléchissant à ce qu'elle allait pouvoir faire après une prière qui ne tarderait pas à arriver, ses pensées furent interrompues par les piaillements d'une enfant sortant du château. " Maeve ", pensa soudainement Ilyana. Mais bien sûr, cette petite coquine, connue de tous. Malgré son caractère, la Septa ne pouvait pas ne pas l'apprécier. Mignonne, ça personne ne pouvait le nier, et parfois très agréable, quoi qu'un peu petite dans sa tête. Elle souriait, encore dans le temps insouciant de l'enfance. Ilyana lui fit aussi un sourire, faisant un geste comme quoi la petite fille pouvait approcher.

Approchant d'un pas joyeux, la petite fille avait confiance en la Septa : depuis plus d'un an, lorsqu'elle avait eu son métier, elle voyait Maeve presque tout le temps entre les prières innombrables de la journée.

<< Bonjour, Maeve. Comment vas-tu ? >>

Son ton doux montrait l'attachement qu'elle portait à la jeune fille, ainsi que son sourire qui découvrait des dents blanches parfaitement alignées.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Maeve Arryn
Noble

Général .
♦ Missives : 271
♦ Missives Aventure : 96
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 28/05/2011
♦ Célébrité : Bailee Madison
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aaricia Greyjoy, Aliénor Tyrell, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 12 ans
♦ Mariage : Avec mon petit prince des Eaux un jour
♦ Lieu : Eyrié, (tout pres de la porte de lune :D)
♦ Liens Utiles : Maeve Arryn
Imaginarium
Journal
Intrigue et Aptitudes
Succes de la Peste du Val

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
469/500  (469/500)


Message Jeu 15 Déc 2011 - 5:28

Maeve était plutôt calme les derniers temps. Cela en était quelques peu inquiétant. Elle jouait moins les capricieuses. Jasper aimait lui dire qu’il avait fallu que Maura quitte le Val pour qu’elle sache se tenir comme une vraie dame du Val. Vive sur la réplique, elle avait fait comprendre à son frère d’une manière hautaine que s’il croyait cela, il se trompait gravement. Maura y était pour un peu, mais pas en entier. Même ses leçons semblaient plus instructives. Le vieux mestre avait enfin décidé de lui apprendre quelques choses de constructif. Maeve était quelques peu étrange et cela ne faisait que l’amuser. Tout le monde croyait qu’elle s’était assagie.

Dans le château, bien qu’elle y passe la plupart du temps, elle ne savait quoi faire ce qui rendait les journées plus pénibles. Elle préférait s'assoeir dans un coin et regarder les ennuyantes et longues conversations d’adultes. Des sujets d’une passion démesurée pour une enfant de cet âge. Elle aurait bien faire parfois de dormir au lieu d’écouter les idioties de tout le monde. Et si cela ne lui suffisait pas, Maura lui avait collé une dame trop bizarre. Elle appréciait la Ruthermont et ne remerciait aucunement sa sœur de lui faire endurer une présence. Elle arrivait à peine à se supporter parfois.

Elle allait prier à sa façon que sa Septa avait toujours trouvé un peu original, mais venant d’elle, elle n’était pas le moindrement étonné. Maeve avait su faire ce qu’elle voulait à sa tête. Et puisque son frère était quelques peu occupé, elle essayait de rendre utiles parfois. Sa Septa aimait la regarder entamer une discussion de longue haleine avec chaque dieu. Un précepte qu’elle s’était faite, question de ne jamais en oublié un. Septa Marianna n’avait jamais empêché la petite peste du Val de le faire comme elle l’entendait. Surtout si elle n’insultait pas aucun des yeux. Et oui, Maeve aurait été capable de faire un affront à un dieu.

Ce matin là, elle n’était pas avec sa Septa. Elle en avait profité pour s’y rendre avec Mestre Wyman. Elle s’était assise près de l’Étranger et avait entamé une conversation qui avait paru pour le moindre étrange. Si sa Septa était une femme honorable, elle en était autant âgée. Les cheveux gris ne venaient pas de ce petit monstre qui déferlait dans le Val. Septa Marianna avait été une mère et amie dévouée pour la petite. Elle avait subi toute ses colères, ses tristesses et ses bons coups. Elle aimait cette femme, malgré qu’elle lui fasse regretter d’être restée au Eyrié.

Elle avait rendu visite à vieille dame qui n’avait pas quitté ses appartements depuis quelques jours. La vieillesse aurait peut-être raison d’elle. Dans tous les cas, elle faisait ses leçons avec une attention particulière. Puis, elle changeait les fleurs qu’elle lui apportait et passait voir Mestre Wyman au plus vite. Elle avait hâte de retrouver cette deuxième mère, bien que sa sœur fut la seule et unique. Le Mestre lui avait demandé de rester bien sage et de ne pas la déranger pour la journée. Elle n’avait pas bronché ou fait de crise ce qui avait fait peur au vieillard. Elle avait pris la direction de la cour en acquiesçant. Son comportement en était presque effrayant.

Voir Septa Ilyana dans la cour, apaisa son chagrin de voir souffrir une femme qu’elle aimait. Septa Marianna lui avait présenté une femme de même statut, alors qu’elle se promenait dans les alentours. Maeve avait apprécié de voir une femme aussi douce et gentille. Elle avait l’impression d’avoir de la bonne compagnie. Au fil des jours de la maladie de sa propre Septa, elle avait pu retrouver un quelconque confort en la jeune femme. Maeve faisait moins la maligne. Ilyana semblait plus rusée qu’elle n’en paraissait. Voilà presqu’un an, qu’elle côtoyait cette femme d’une gentillesse sans égale.

La petite peste approcha tranquillement, lui offrant un agréable sourire. Elle avait réussi à échapper à la Ruthermont qui était sa dame de elle ne savait quoi. Autant dire, qu’elle aurait préféré que Maura l’attache à suite plutôt que de la lui offrir sur un plateau,

Bonjour Septa Ilyana. Je m’ennuie quelques peu. Septa Marianna est toujours malade et Mestre Wyman croit que l’Étranger ne tardera plus désormais. J’aimerais bien qu'il me la laisse.

La petite Arryn prit place près de la jeune femme et lui offrit un autre sourit avant de lui demander :

Vous allez bien vous aussi?

Elle aimait la présence de Septa Ilyana tout comme celle de Septa Marianna. Bien qu’il y avait un grand écart entre les deux.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 16 Déc 2011 - 16:44

Cet air joyeux qu'affichait la jeune fille, Ilyana l'avait vu plus d'une fois sur le visage de sa soeur jumelle, Estell. Petites, insouciantes et malicieuses, les deux soeurs avaient tout partagé ensemble. Dès leurs naissances, elles avaient été promues a un avenir de Septa, de noble, aussi. Maeve lui rappelait tant sa petite enfance, pas si lointaine en fin de compte, lorsqu'elle n'était qu'une petite fille au destin prédéfini. Son frère, lui, devait devenir chevalier, comme un grand nombre des garçons de la région. Soudain, elle se souvint des années passées à s'ennuyer, pas toujours avec sa soeur, seule. Les minutes lui avaient parues tellement longues, et tellement tristes et sans vie, qu'elle aurait pu accepter la pire des punitions en échange. Heureusement, parfois, l'enfance ne durait pas éternellement, et sa vie de Septa était bien plus intéressante.

Peu de temps après, la jeune Maeve avait déjà atteint le banc. Étonnement, celle-ci paraissait bien plus posée qu'à l'ordinaire. Un frisson parcourut Ilyana quand elle se souvint que Septa Marianna, appartenant à la famille de Maeve, était malade depuis quelques temps déjà. Pour ne pas rendre la petite fille encore plus triste, elle décida de ne pas évoquer Marianna, bien qu'elle voulut prendre de ses nouvelles. La petite Arryn s'ennuyait, on le voyait sur son visage sans qu'elle ai besoin de le dire, c'était évident. Bien sûr, Ilyana l'aurait volontiers invitée dans sa chambre ou à balader, mais avec ses devoirs de Septa, cela restait impossible. Lorsque Maeve lui parla, son ton brisé trahissait encore plus son inquiétude pour Marianna. La maladie durait déjà depuis un bon bout de temps, et il n'était pas impossible qu'on la lui arrache. Cette pensée énerva tant la religieuse qu'elle faillit lui dire tout ce qu'elle avait sur le coeur. Bien sûr, sa conscience lui en empêcha, heureusement. Et elle savait que si elle devait confier quelque chose à quelqu'un, ça ne serait pas à la jeune fille. Des épaules bien trop frêles pour porter un si grand nombre de secrets. Maeve lui demanda alors comment elle allait. Que dire ? Énormément de choses la tracassait actuellement, mais dire tout ça à la petite Arryn, ça aurait de la pure folie. Mais Ilyana n'aimait pas mentir, encore moins à ceux qu'elle aimait. Elle décida d'opter pour la demi-vérité, qui ne contiendrait que de vrais éléments, mais pas tous.

<< Tu sais, Maeve, ce voyage m'a épuisée. Mais je vais bien, rassure-toi. Que fais-tu ces temps-ci ? >>

Peu après, la Septa regretta ses paroles. Au fond d'elle, elle savait que son amie ne faisait rien en ce moment. Mais elle devait lui demander, pour en être sûre, et faire semblant qu'elle ne l'avait pas deviné. Tout ce qu'elle espérait, c'est que Maeve aille bien, au niveau santé. " Je prierai pour elle, tout à l'heure ", se dit Ilyana. Puis elle se mit à penser à ce qui se passerai si Marianna ne passait pas le prochain mois, le désespoir et la grande tristesse que tout le monde ressentirait. Secouant la tête d'un mouvement bref, elle chassa cette triste pensée de son esprit. Jetant un regard chaleureux à la petite, elle lui intima de s'asseoir à côté d'elle, sa main tendue vers la sienne. Lorsqu'elle la regardait, elle pensait à sa soeur. Estell lui ressemblait énormément, son caractère n'était pas le même, mais physiquement, c'étaient les mêmes. Une chevelure brune, des traits qui se valaient à peu près, bref, cette apparence était rassurante. Un sourire malicieux et des yeux pétillants de vie, un grand coeur malgré quelques petites bêtises, parfois... La définition parfaite de la jeune femme et de Maeve. Sur ce point, Ilyana n'avait pas le même avis que sa soeur. Les grosses bêtises, elle n'en avait jamais fait, à l'inverse de sa soeur, bien plus désobéissante qu'elle. Et, à l'air coquin qu'avait la petite Arryn, on devinait que faire des bêtises devait être un petit passe-temps pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Maeve Arryn
Noble

Général .
♦ Missives : 271
♦ Missives Aventure : 96
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 28/05/2011
♦ Célébrité : Bailee Madison
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aaricia Greyjoy, Aliénor Tyrell, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 12 ans
♦ Mariage : Avec mon petit prince des Eaux un jour
♦ Lieu : Eyrié, (tout pres de la porte de lune :D)
♦ Liens Utiles : Maeve Arryn
Imaginarium
Journal
Intrigue et Aptitudes
Succes de la Peste du Val

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
469/500  (469/500)


Message Sam 17 Déc 2011 - 4:37

Maeve se laissait trainer quelques peu. Parfois, elle mettait le bordel dans ses propres appartements, les servantes avaient quelques choses à travailler dans ce cas. Elle-même ne savait pas quoi faire. En fait, Maura lui avait intimé d’arrêter de jouer les enfants égoïstes et capricieux. Elle ne voyait pas cela sous cet angle. Les grondements de Septa Marianna lui manquaient. Même Mestre Wyman ne trouvait de quoi contredire le comportement de la petite dernière. Habituellement, elle saccageait tout sur son passage, mais les dernières semaines, elle n’avait pas trouvé la force de faire ce qu’elle voulait. Elle avait une autre routine. Elle avait délaissé un peu son frère, mais celui-ci ne lui en tenait aucunement rancunes. Elle avait besoin de sa solitude. Elle était dans son petit monde à elle.

D’un autre coté, elle avait cette femme qui avait intégré son univers bien à elle. Maeve lui avait fait de la place comme elle en avait pour sa famille. Elle se sentait bien en sans présence. Il fallait l’avouer, elle était capable d’avoir des discussions sérieuses avec la jeune femme. Discussions, qu’elle n’avait pas toujours avec son propre frère. Du moins, elle ne l’embêtait pas, il avait bien d’autre chat à fouetter.

Une autre chose qu’elle aurait aimé. Elle ne savait pas comment l’on pouvait être épuisé d’un voyage. Elle n’en avait jamais fait. Elle n’avait pas voyagé comme Jasper ou encore Maura. Elle se demandait même encore si elle aurait droit de participer au mariage du cousin Tyrell. Elle avait envie de connaitre l’extérieur qui ne semblait pas vouloir s’offrir à elle. Elle était dans son petit monde, sans sa sœur depuis quelques jours ou semaines, elle ne se souvenait pas. Comme si elle désirait oublier ou ne pas se faire d’histoire. En fait, elle était incertaine de tout et de rien.

Moins de bêtises qu’avant, c’est claire, mais sinon je ne fais pas grand-chose. Je reste parfois dans la loggia de Mestre Wyman et lit quelques livres, en dehors de mes leçons avec lui. Sinon, je suis au chevet de Septa Marianna. Je m’affiche parfois près de Jasper, mais pas trop. En fait, je préfère être discrète pour le moment. Comme ca, ni Maura ni Jasper peuvent se plaindre de mon comportement.


La question du siècle concernant la Arryn. Maura n’avait pas besoin d’être au Eyrié pour savoir que sa petite sœur faisait une gaffe ou non. Elle était certaine que même dans l’Ouest, elle arrivait à avoir un œil sur elle via la Ruthermont qui lui collait au basque. Elle ne la détestait pas, mais parfois, elle se passerait bien de compagnie. Encore dire qu’elle aurait pu rejoindre le service de son ainée lui aurait fait grand plaisir. Elle n’était pas attachée à avoir une suite comme Maura en avait une. Elle avait tendance à surnommée ce genre de femmes, des pipelettes de mauvais gouts. Elle était un peu jeune, mais elle allait faire avec. Si elle se plaignait à sa sœur, elle aurait bien fait de se ramasser une autre colère inutile.

Comment c’est les Trois sœurs? C’est bien là que vous êtes née n’est-ce pas?

Simple curiosité. Maeve finissait toujours par poser des questions de grandes envergures sur les origines des gens et il n'avait encore moins de secret pour elle. Elle qui aimait bien discuter des nobles qu'elle rencontrait avec Mestre Wyman. Elle avait autant accable sa propre Septa qui elle venait du Conflans et le pauvre Mestre. Elle vivait ses voyages à travers les gens qui lui parlaient. La meilleure preuve étant les Lord qui parlaient d’avoir été dans l’Ouest ou dans le sud et le Nord. Elle écoutait avec une attention qui débordait de fanatisme. Elle n’avait jamais voyagé et ses rencontres avaient été les seuls desseins qui l’avaient aidé à figurer Westeros comme il pouvait l’être réellement. Même Mestre Wyman avait été l’auteur des jolis jardins du Bief, des Tours des Hightower et encore de l’imposante citadelle. Elle n’avait jamais rien vu de ses propres yeux. Seul son imagination avait toujours fait l’impressionnant travail d’imaginer un autre monde que La Porte Sanglante ou encore les Eyrié et le Val en entier.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 17 Déc 2011 - 19:54

L'air sérieux que prenait la petite fille ne lui ressemblait pas. Certes, elle pouvait parler sérieusement avec la Septa, mais la plupart du temps, son regard était illuminé de bonheur et de la joie de l'enfance. Aujourd'hui, il était terne, et voilé d'une inquiétante tristesse. Elle ne souriait pas, fixant un point inexistant au loin. L'état de Marianna la tracassait tant que ça ? Ou bien était-ce autre chose ? Ilyana ne saurait le dire, mais il était sûr que quelque chose n'allait pas. Son inquiétude s'accentua lorsqu'elle déclara qu'elle faisait moins de bêtises et qu'elle s'ennuyait. Une très mauvaise nouvelle pour la Septa, qui aimait Maeve comme une soeur, comme une fille, aussi. Depuis l'année dernière, elles se voyaient tous les jours, et ce genre de rencontres ne s'oublient pas. Quand elle l'avait connue, la petite Arryn avait un grand sourire aux lèvres, un regard malicieux de diablotin, une petite peste, qui s'assagissait de jour en jour. Mais là, le changement avait été brutal. Pourtant, la veille, son état n'avait pas paru changé par rapport à d'habitude. Peut-être que l'état de Marianna avait empiré, qui sait. Cette pensée refroidit Ilyana, qui ferma les yeux quelques secondes, le temps de se remettre de cette affreuse pensée, qui pourrait, malheureusement, être réelle. La jolie Septa n'avait pas voulu évoquer Marianna, mais Maeve l'avait fait elle même. Décidément, elle avait changé. Trop changé.
Puis la petite Arryn lui demanda si les trois soeurs était un endroit agréable.

<< Oh oui, Maeve. C'est un endroit que j'apprécie beaucoup, tout le monde est gentil aussi bien là bas qu'ici, je m'y plaisait beaucoup, mais mon devoir de Septa m'a appelé. Un jour, je t’y emmènerai si tu le souhaites. >>

Elle avait presque tout dit, sauf le fait que cet endroit la dégoûtait depuis la tentative de son père. Normalement, seulement Estell, elle même et bien sûr, son père étaient au courant de l'histoire. Connaissant bien sa soeur, elle savait qu'elle aurait tenu parole. Et son père, il ne se serait jamais dénoncé, a quoi bon ? Etre un criminel, surtout envers sa propre fille, c'était un acte très grave. Mais heureusement, la réflexion d'Ilyana l'avait sauvée.
Décidant d'elle aussi poser quelques questions à sa jeune amie, la Septa demanda :

<< Et toi ? Où es tu déjà allée ? Je connais quelques beaux coins dans les environs, tu sais. Si tu as le droit, nous irons dès la prochaine pause. >>


Espérant que ses paroles douces eurent un peu détendues Maeve, elle lui adressa un grand sourire. Si jeune, et quelle vie triste... Pas d'autorisations de sorties, des journées passées à l'intérieur au chevet d'une malade, ça n'était pas la vie que devait mener un enfant. C'est une période pendant laquelle il faut s'amuser, l'enfance n'est pas infinie. Mais tout cela allait changer, en tout cas, Ilyana ferait tout pour. Finalement, leurs deux vies étaient assez similaires. Petite, la jeune Septa avait failli mourir par l'empoisonnement de son père, dont seule elle, sa soeur et son père connaissaient l’existence. A partir de 7 ans, sa vie n'avait plus été qu'une suite de jours stressants pendant lesquels il fallait faire constamment attention à l'attitude de son père. Maeve, elle, s'ennuyait jour et nuit en veillant une malade. Deux destins semblables et plus qu'ennuyants, pour tout dire. Heureusement que la lecture, la peinture et toutes ces activités artistiques, sans oublier son métier, existaient. Qu'aurait-elle fait sans pouvoir lire ? Sans la possibilité d'écrire quand elle le souhaitait ?
Maeve ne lui avait jamais parlée de lecture ou quoi que ce soit. Pourtant , elle venait d'une famille noble, et avait certainement appris à lire, c'était même sûr. Peut-être n'aimait-elle pas... Ilyana n'en savait trop rien.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Maeve Arryn
Noble

Général .
♦ Missives : 271
♦ Missives Aventure : 96
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 28/05/2011
♦ Célébrité : Bailee Madison
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aaricia Greyjoy, Aliénor Tyrell, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 12 ans
♦ Mariage : Avec mon petit prince des Eaux un jour
♦ Lieu : Eyrié, (tout pres de la porte de lune :D)
♦ Liens Utiles : Maeve Arryn
Imaginarium
Journal
Intrigue et Aptitudes
Succes de la Peste du Val

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
469/500  (469/500)


Message Dim 18 Déc 2011 - 14:46

Maeve fixait le mur et parfois son regard tentait un sourire en direction de la jeune femme. Elle aimait sa présence. En l’absence d’avoir personne pour la réconforter, elle avait Septa Ilyana. Un cœur d’or débordant de tendresse. Comme sa propre Septa qui l’avait toujours été, même si elle lui faisait la vie dure. C’était connu qu’elle haussait le ton conter ses femmes et les domestiques. Elle en avait même usé devant Maura et cela lui avait valu une gifle. Et presque tout suite suivant le départ, Septa Marianna était tombé malade. La petite Arryn ne supporterait pas d’être encore délaissé.


Oui j’aimerais bien m’y rendre, un de ces jours, mais à les croire tous les deux, je devrais grandir avant. Sinon il n’en est pas question. Je ne sais même pas si je pourrais aller dans l’ouest ou accompagner Jasper pour aller dans le Bief. En fait, je n’en ai aucune idée. Le plus loin que je suis allée c’est avec père, au chute d’Alyssea. Je n’ai jamais passé la porte Sanglante. En fait je n’ai voyagé qu’à travers les dires et les livres de Mestre Wyman. Sinon les Eyrié sont la seule place que je connaisse sans me tromper.


Encore elle ne parlait pas de ses découvertes et ses cachettes. La tour Sud avait été son repère pendant des années avant qu’on la découvre et ensuite, l’autre se trouvait bien caché. Elle pouvait y passer une journée et elle était en sécurité. Pour le reste son père, Maura et ainsi que son âge avaient fait le reste. Elle ne connaissait rien de Westeros sauf son Val D’Arryn. Mais encore, ses souvenirs la ramènent plusieurs années en arrière. Voir presque l’âge de cinq ans et moins. Le temps ne s’était pas suspendu.

En fait, quand je parle, mon frère et ma sœur m’accusent de ne rien connaitre à mon monde, alors que je ne l’ai jamais vu, parce que je ne suis jamais allé au delà de la Porte Sanglante. Alors puisque je m’emballe un peu trop souvent à l’idée de quitter un peu le Val, on finit par me faire la leçon. Que je ne suis qu’une petite gamine prétentieuse et égoïste qui ne sait rien de ce qui est arrivé lors du Fléau du Printemps et encore moins de ce qui se passe au delà des Frontière du Val.


Voila un petit résumé fort bien construit selon elle. Elle n'avait pas tort, elle amplifiait qu'un peu la réaction des ainés, mais Maura avait été très ferme sur ce point là. Elle se souvenait que Maura lui avait promis de parler avec le prince Targayen et sa tante. Malheureusement, elle avait finit par ne plus y croire. Elle préférait ne pas demander ou exiger. Comme ca, on ne la dérangeait pas. Elle avait tiré un trait surtout les voyages qu’elle aurait pu faire. Même le Bief, elle n’y croyait pas. Elle avait mis un trait dessus, comme ca, elle n’y pensait pas. Maura pourrait à elle seule représenter le val. Tout pour dire que sa prison des Eyrié ne lui offrait pas ce qu’elle voulait.


Il faudrait que je demande l’autorisation de Jasper avant tout. Parce que même avant de partir, Maura m’a imposé une suivante éreintante. Je serais prête à parier qu’elle irait tout raconter si je lui faussais compagnie aussi facilement et je ne voudrais pas vous impliquer..


Elle voyait un peu Noreen comme cela. Elle était les yeux et les oreilles de sa grande Sœur. En fait, elle aurait été moins méfiante si elle avait été présentée par Jasper. C'était moins suspect que Maura qui partait pour toujours et qui ne supportait pas qu’elle fasse le moindre faux pas. Elle n’en voulait aucunement à la Ruthermont, seulement comment elle était entrée dans sa vie. Ça, elle ne le supportait pas encore. Elle était un peu odieuse avec elle, mais être odieuse pour Maeve c'était un système de défense.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 30 Déc 2011 - 11:25

Ilyana soupira. Bien sûr, elle comprenait l'attachement que la famille de la petite lui vouait. A seulement onze ans, on ne pouvait pas se gérer seul. Mais la Septa trouvait qu'ils lui laissaient trop peu de liberté. Jamais quitté le château ? Comment était-ce possible ? Maeve avait donc passé plus de la moitié de sa vie enfermée entre quatre murs, et c'était désolant à voir. On voyait qu'elle se sentait clôturée, même peut-être un peu prisonnière.

Ilyana comprenait le désarroi de sa jeune amie. Le seul paysage qu'elle avait du voir dans sa vie, était les lointaines montagnes qu'elle pouvait voir de la fenêtre de sa chambre. Quelle vie monotone ! De plus, il lui fallait une autorisation pour sortir du château dans la cour. Pourquoi donc ceux qui étaient chargés de sa surveillance ne l'emmenait t-ils pas en dehors de la cour ? Sûrement de l'égoïsme pur, pensa la Septa. Vu l'air qu'affichait Maeve, l'autorisation de sortie ne semblait pas si simple à obtenir. Il faudrait sûrement négocier longtemps, d'autant plus que la famille de la jeune fille ne connaissait pas plus que ça Ilyana. Il feraient, bien entendu, confiance à une religieuse, mais ils n'étaient tout de même pas sûrs de sa sécurité.

La jeune femme fronça les sourcils. Pour laisser si peu de liberté à Maeve, il fallait qu'il y ai une raison importante, que ni la Septa ni la jeune fille ne connaissaient. En tout cas, Ilyana allait tout faire pour que son amie voit enfin un peu la lumière du jour, au lieu de rester enfermée des journées entières, comme elle le faisait.

- Maeve, j'irais demander une autorisation à cette personne, si tu me conduis jusqu'à elle.

Elle fit une pause, regardant le soleil avec appréhension, en se disant que la prochaine prière avançait à grand pas. Les pauses étaient plutôt courtes, mais utiles, pour voir du monde. La Septa devait maintenant quitter Maeve, déçue. La prochaine fois, elles arriveraient à discuter plus longtemps, et trouveraient une solution à son problème.

- Ne t'inquiètes pas, Maeve. Ta famille s'inquiète pour toi, et c'est normal. Mais pour moi, il est temps d'y aller. On se revoit à la prochaine pause, qu'en dis tu ? Et dans très peu de temps, nous pourrons aller balader ensemble.

Un grand sourire apparut sur son visage, dévoilant des dents blanches et parfaitement alignées. N'empêche que ces soucis n'étaient que ceux d'un enfant, mais ils avaient l'air de porter beaucoup de peine à Maeve, qui n'était plus ce petit diable sautillant qu'elle avait connu un an plus tôt. Elle s'était tant assagie qu'elle était méconnaissable. Le temps l'avait t-il réellement transformée, ou alors était-ce cet enfermement que sa famille lui imposait ? Une telle question n'était pas à poser, bien sûr, mais la Septa le découvrirait d'une manière ou d'une autre. Après tout, le temps passerait vite, et Maeve sortirait bientôt de chez elle pour vivre sa vie. Enfin, Ilyana l'espérait pour elle, bien évidemment. Ou alors, Septa Marianna. La jeune femme frissonna en repensant à ce qui pouvait lui arriver, si son traitement ne faisait pas effet. Elle perdrai la vie, c'était sûr. Ilyana ferma les yeux, priant pour que la Septa de sa jeune amie s'en sorte saine et sauve.

Sur ces pensées, elle s'éloigna pour regagner son " repaire ", souriant à Maeve en lui faisant un geste de la main. Une bien étrange enfant, pensa Ilyana. Elle me fait tant penser à Estell... Et à moi. Détournant son regard de l'enfant, elle mit sa discussion dans un coin de sa tête, pour prendre le temps d'y repenser plus tard. Se redirigeant vers ses écrits et ses tableaux, elle devait maintenant penser à autre chose, en espérant que tout se passe bien pour sa jeune amie....


Fini ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Une petite fille au milieu des plumes & des prières [ PV Maeve ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» /!\ A ton tour, petite fille... fufufufufu...[PV Jena]
» Danse petite fille, danse!
» Le 12 juin... Journal d'une petite fille ordinaire...
» Petite fille...
» La petite fille de Pavarotti...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-