AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

L'Île-aux-Ours - Quelques années en arrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 30 Nov 2011 - 22:58



Quelques années en arrière... Sur l'île aux ours...

"Tu te bats toujours comme une fillette ! Je t'ai déjà dit, sens le vent, sens la terre, le pays de tes ancêtres, bats toi comme un ours, c'est ce que m'a enseigné ton père !"

Un sourire arqué sur le bord des lèvres, le jeune et beau Jorah, pourtant bâtard des Mormont souriait que trop rarement, mais la plupart du temps c'était bel et bien en présence de cet être, de ce si beau bout de femme, de cette sœur aimante qui l'a percée à jour, qui lui a fait découvrir la notion de confiance, d'amour fraternel, cette sœur qui lui a permis aujourd'hui de porter ce blason sur son armure d'entraînement, cet ours significatif des Mormont... L'ours bâtard comme aimait l'appeler les seigneurs des autres royaumes repris sa garde, replaçant son épée devant lui, et posant un pied légèrement en arrière pour trouver l'équilibre en attendant le premier coup que lui porterait sa sœur... L'assaut fut rapidement donnée et les lames (il ne s'agissait pas de pâle bâton en bois, mais de vrais lames, la confiance était-elle, qu'ils pouvaient s'entraîner comme ça en sachant pertinemment l'un et l'autre que leurs coups étaient maintenant maitriser, bon ce ne fut pas toujours le cas et autrefois la lame laissée place à un bâton d'à peine un mètre qui servait d'arme) s'entrechoquaient dans un bruit métallique plutôt sourd mais en même temps si mélodieux... Quelques coups fut donnés, la riposte du jeune ours fut s'en attendre et au bout de quelques coups, une parade de sa sœur et voilà son arme qui vole quelques mètres plus loin et sa garde complètement éclatée... Il se recule d'un bond pour éviter d'être mis en échec, même si tout deux savaient que dans un vrai combat, dans un vrai maniement des armes, face à un autre adversaire, une perte d'arme de ce type entraînerait une issue fatale...

Jorah se trouvait désormais à quelques pas, un léger sourire se posa sur le visage du jeune homme pas encore trentenaire alors qu'il se dirigea vers son épée.

"Tu vois, là tu te bat comme un ours, tu es stable et puissante !"

Il reprit son épée qui commençait déjà à être couverte de neige et s'installa sur un rocher d'une hauteur d'un bon mètre qui faisait office de chaise durant leurs entraînements quasi-quotidien... Après quelques instants où il prit la peine d'essuyer la neige qui s'était déposée sur son épée, Jorah la posa contre ce même rocher, la lame légèrement enfoncé à travers l'épaisse couche de neige, puis il se tourna vers sa sœur, comme pour l'inviter à se rapprocher de lui, à laisser tomber sa garde...

"Tu as déjà voyagé avec père et dame Jorelle en dehors des royaumes du Nord ? Comment c'est là-bas ? Je n'ai jamais ...".

Sa voix prit un ton légèrement plus grave, le manque d'aventure quelques part, le regret de ne jamais être parti, de ne jamais avoir quitté le royaume du Nord, un jour seulement il fut conduit à Winterfell, une seule fois pour accompagner son ancien maitre d'arme dans l'acquisition de sa première lame, mais cette ville, la ville des Stark n'est pas si différente de l'île aux ours, on y trouve le même climat, la même architecture, tout se ressemble... On lui a raconté bien des choses sur ces contrées, de la part de son père notamment, Ser Jeor Mormont, mais entendre des histoires ne suffit plus, il a besoin de voyager, de revenir sur le territoire de sa naissance, de comprendre où il est née, le monde qui l'a vu naître, et pourquoi pas voir d'éventuels membre de sa famille... Mais c'est un rêve un peu inavoué dont il ne parlait à personne tant il tentait de l'enfouir, qui voudrait revoir dans son pays de naissance le retour d'un bâtard, qui plus un, un bâtard du nord... Les choses seraient surement compliqué, un jour il y retournera mais dans le plus grand secret... Comment ? Il n'en sait rien, pour le moment il ne peut quitter la demeure, quitter son rôle de maître d'arme pour la fille de son père, sa sœur Alysan, mais aussi les quelques cours qu'il dispense à certains enfants dont les parents économisent assez dans l'espoir qu'ils deviennent un jour des soldats fort et vigoureux... Il soupire un instant en posant son regard clair dans les yeux de sa sœur qui était encore au loin...

"Ne rêves-tu pas de voyager ? De quitter ce nord ? La demeure, pour vivre ta vie, ta propre existence ? Je te connais indépendante, je me doute que la vie de château ici ne te retiendra pas longtemps...".

Il connait sa sœur, sa véritable sœur, bien plus proche d'elle que les autres... Peut-être est-ce son tempérament à ce petit bout de femme devenue grande aujourd'hui, ou simplement car un jour elle a cherchée à voir plus loin que ce titre de "bâtard", surement la raison... Mais il lui arrivait de pousser le raisonnement plus loin, cette réflexion ne s'arrêtant pas à la limite de la jeune fille impétueuse qui brave l'interdiction de sa mère pour voir le rejeton caché de la famille...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 1 Déc 2011 - 10:08

     Il n'en fallait pas beaucoup pour défier Alysane, il suffisait de prononcer quelques mots pour la provoquer et elle attaquait aussitôt avec vigueur. Peut-être trop impulsive comme l'avait déjà dit leur père, mais au fond la jeune femme s'en moquait, ce qui comptait c'était de toucher après tout ! Alors que Jorah la provoquait avec son sourire collé aux lèvres, elle serra les dents tout en offrant un visage amusé à son frère, elle aimait beaucoup leurs séances d'entraînement, en fait, c'était même la seule chose qui rendait son quotidien supportable. Après un premier coup d'épée, la combattante lâcha quelques mots d'un ton plein d'assurance.

     ▬ Notre père ! »

     Elle répétait sans cesse ce rappel, histoire de bien souligner à son frère bâtard qu'elle le considérait davantage comme un membre de sa famille que certaines de ses sœurs. Même si Alysane aimait sincèrement les autres filles de la famille Mormont, il n'en restait pas moins vrai que le lien qui unissait le bâtard de lord Jeor à sa seconde née, était bien plus fort et plus profond.

     Ses paroles avaient été en partie couvertes par le bruit des lames qui rendait l'entraînement tellement plus « vrai », elle se souvenait encore lorsque leur père leur demandait de n'utiliser que des épées de bois pour ne pas se blesser. Ce moment était bien loin derrière eux. Une nouvelle attaque, la Mormont ne voulait pas blesser son frère, mais elle ne comptait pas lui faire de cadeau pour autant. Un sourire planait perpétuellement sur ses lèvres gercées par le froid, un signe de joie qui la quittait rarement lorsqu'elle était en compagnie de Jorah. Quelques nouvelles attaques, puis Alysane vit une occasion de désarmer son frère qui se présentait, elle mit en action l'entraînement qui lui avait été dispensé et envoya l'épée sur le sol juste avant que le maître d'armes ne recule pour éviter une autre attaque. Mais la jeune femme n'aurait jamais tenté quoi que ce soit sur lui puisqu'elle avait réussi à gagner, elle le regarda donc récupérer son épée alors qu'il la complimentait à sa manière.

     Étrangement, les compliments de son frère étaient toujours mieux accueillis que le reste, elle se sentait beaucoup plus valorisée par ces mots que toutes les flatteries que l'on pourrait lui faire sur son physique. Jorah alla alors s'installer sur son petit siège naturel avant de faire signe à sa cadette qu'elle pouvait s'approcher. Alysane ne se fit pas prier, elle aimait au moins autant l'après entraînement que l'entraînement lui même, la jeune femme se dirigea alors vers son frère au moment où il commençait à parler. Le ton qui habitait sa voix lui fit hausser les sourcils de surprise tandis qu'elle stoppa son avancée pendant quelques secondes comme si elle attendait un autre signe. Mais ce fut une nouvelle question tout aussi surprenante qui arriva, la jeune femme haussa les épaules avant de chasser quelques flocons qui se collaient sur son visage, puis s'approcha pour de bon du rocher où Jorah était installé.

     ▬ Tu sais très bien que la seule chose qui me retient ici c'est ma famille et nos petits exercices quotidiens. »

     Elle posa ses yeux mordorés sur le visage de Jorah. Oui si elle restait ici c'était par amour pour sa famille, la jeune femme n'avait aucune envie de finir mariée à un noble du coin qui espèrerait peut-être hériter de la famille Mormont qui n'avait pas de descendants mâles. La demoiselle traîna les pieds sans grâce jusqu'à arriver aux côtés de son aîné, puis se laissa tomber sur un petit bout du rocher qui offrait un siège à peu près potable en soupirant de soulagement. Alysane se pencha sur le côté et appuya son bras contre son frère avant de lever les yeux vers son visage en poursuivant.

     ▬ Je suis juste allée jusqu'aux Rus, jamais plus loin. Père m'a déjà montré les Jumeaux, mais je ne l'ai jamais accompagne plus loin, cela dit je t'avoue que ça me fait très envie. Même si j'aime le Nord, j'aimerais quand même pouvoir visiter les autres régions de Westeros. »

     Jorah connaissait mieux sa sœur que personne d'autre, les parents de la demoiselle désiraient qu'elle s'installe et devienne une « vraie lady », seulement Alysane savait bien que tout cela était synonyme de gros changements dans sa vie. Oh, elle voulait du changement, mais non troquer sa hache ou son épée contre un fuseaux pour confectionner des habits à ses enfants. Même si elle était relativement âgée pour une femme célibataire, disons que ça ne l'inquiétait pas énormément. Toutes les filles Mormont étaient encore célibataires de toute manière. Le regard de la combattante se détourna du visage de son frère alors qu'elle regardait la neige qui tombait devant eux, puis elle recula un peu en tentant de s'installer suffisamment bien pour ne pas avoir de protubérances du rocher qui lui rentrent dans le dos.

     ▬ J'ai bien envie d'aller un jour à Port-Réal, tu sais ce que père nous raconte, ça doit être beau à voir, Fossedragon, le Donjon Rouge, puis au moins je pourrais dire à Meera que j'ai vu l'un de ses chevaliers ! »

     Meera était la plus jeune des filles Mormont, elle rêvait de chevalier, de prince charmant et tout ce qui en découlait. Certainement la seule de la fratrie qui désirait réellement se marier, la seule différence étant qu'un lord n'oserait jamais venir jusqu'à l'île aux ours pour demander la main de l'une des filles alors qu'il avait toute les chances de se faire agresser par les cinq autres. Bien souvent les sœurs se disputaient, même gentiment, à ce sujet et Alysane finissait toujours par claquer la porte pour aller rejoindre Jorah et se défouler un peu là-bas, en sa compagnie. La jeune femme bougea à nouveau sur son siège improvisé avant de coller son côté droit contre son frère comme si elle cherchait inconsciemment le contact avec lui.

     ▬ Et toi ? Une fois que tu auras terminé l'entraînement de Meera, tu pourras quitter l'île si tu le souhaiteras non ? Après tout père veut simplement que tu nous entraînes à savoir nous défendre, tu ne seras pas obligé de rester éternellement ici. »

     Elle plongea ses yeux dorés dans ceux du jeune homme comme si elle cherchait à obtenir une réponse dans son regard. Il ne semblait pas contre l'idée de voyager un jour et pour tout dire, la demoiselle espérait sincèrement qu'ils puissent un jour se promener côte à côte dans d'autres régions de Westeros. La jeune femme avait envie de voyager, mais elle avait toujours peur de devoir quitter sa maison natale, son île natale, après avoir simplement voyagé jusqu'à Winterfell et aux Rus, elle ne connaissait rien d'autre. Quelques secondes de silence passèrent, bercées par le sifflement du vent froid qui collait des flocons sur le visage des deux jeunes gens, puis elle reprit.

     ▬ Est-ce que ça te plairait que l'on voyage ensemble un jour ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 1 Déc 2011 - 20:23

Avec le temps, l'éloignement du cocon familial et la distance qu'il s'imposait, on plutôt qu'on lui imposait, le on signifie bien sûr les gens, sa mère adoptive, son père qui quelques part se reprochait cet enfant illégitime a forcé au fil des ages le jeune Jorah a ne pas réussir à dire véritablement "mon père", pour cette raison que cette réplique, qui n'était pas la première fois que Alysane reprit le jeune Snow sur ces propos là provoqua un léger sourire sur le visage du jeune homme.

Le sentiment du jeune homme s'intensifie à la mesure que les paroles de la jeune femme perçaient le silence glacial des plaines du nord et de cette île aux ours, là où ils étaient celà dit, ils n'avaient aucun contacte visuel avec les mers, ces courants marins recouvert en cette période d'une fine couche de glace qui rendait possible le passage d'homme de petite taille, mais pas de marchand, pas encore... Aller à Port-Real, voyager, parcourir les confins du monde, le sud, la capitale, découvrir d'autres cultures, d'autres peuple, une chose qui fait véritablement rêver la jeune femme, autant que le jeune homme en sommes, mais une chose que l'un comme l'autre n'ont jamais réalisé, au moins la cadette a déjà quitter les îles pour plus loin que le château des Stark. Un léger soupire se posa sur le visage du jeune homme qui observait la neige se posé sur le sol, délicatement, finalement et doucement, cette vision de voir ces minuscules flocons venir frapper cette grande enveloppe blanche et doucement s'écraser, notamment sur ses pieds avaient quelque chose de tout à fait poétique trouvé le jeune homme... Mais il n'occultait pas pour autant les paroles de sa soeur, il aimait aussi leurs discutions post-entraînement, assis dans le froids, à parler, sans se soucier vraiment de l'humidité de l'air qui file sous leurs armures, ou du vent glacial qui dressaient les poils de leurs avants bras pas assez couvert du froids par leurs protections de combats...

"Port-Royal... J'ai toujours voulu y aller, je pensais même que ... père ... t'avait déjà emmené, je ne suis donc pas le seul à ne pas avoir droit aux longues ballades à cheval vers le sud"

Le jeune homme sourit en lançant cette dernière phrase... L'hésitation sur le mot père venait uniquement de son autocorrection à ne pas dire "ton père" à Alysane, pour ne pas qu'elle le reprenne à nouveau, mais le plus idiot dans tout ça, c'est que cette erreur de ne pas s'approprier son géniteur ne venait pas d'une honte quelque chose, mais uniquement d'une bêtise de sa part d'avoir trop longtemps due être pudique en public et de ne pas pouvoir montrer les choses qu'il ressentait, ce père dont il était si fier et à qui, il voulait ressembler... Mais ce titre de bâtard, comme un fardeau en ce monde... La vie était différente ailleurs qu'en Winterfell ? Le jeune homme n'osait le penser, ni se l'imaginer... Lui qui voulait un nom, une fierté, un honneur qu'il pourrait vraiment défendre...

"Je ne sais pas si je pourrais partir... Tu sais...".

Jorah hésita un instant avant de reprendre.

"Le titre que je porte est un fardeau, je ne serais pas forcément avisé de partir, pour mettre en jeu l'honneur de père en ne portant pas son nom, mais sa bannière... Je ne sais pas, j'aimerais mais..."

A cet instant le jeune Snow tomba dans une petite reflexion et baissa le visage, la proposition de la jeune femme le fit sortir de ses pensées et brisa le silence qui venait doucement de s'installer l'espace de quelques instants, chevaucher ensemble, loin du Nord, laisser tomber cet épais manteau de peau d'ours, cette neige, ce froids pour parcourir le monde, accompagné de sa soeur, un petit sourire et un air malicieux se posa sur le regard bleu clair du fils illégitime des Mormonts.

"Je pourrais être ton garde du corps, ça serait une raison pour moi de quitter le Nord, j'accepte volontiers de me déplacer avec toi !"

Puis, son regard prit un ton plus sérieux, il se mit enfin devant elle, s'inclinant légèrement, comme pour prendre l'apparence d'un chevalier qui s'incline devant un seigneur, il prit alors une voie sérieuse, abusant légèrement d'un accent du sud comme pour se moquer des nobles de ses régions trop occupés à politiser, à manipuler les gens.

"Ca serait un immense honneur de vous servir Dame Alysane Mormont"

Enfin il se redressa affichant un sourire des plus moqueurs et une mine qui montrait bien qu'il canalisait un rire, puis il pensa à la pire crainte de sa sœur, en s'asseyant à nouveau à coté d'elle, sentant son corps chaud se coller immédiatement au sien.

"Puis, si on voyage dans le sud, tu rencontrera, pardon vous ma dame, rencontrerez surement un beau et puissant seigneur désireux d'obtenir votre main, bien entendu."

Après un léger rire, il laissa son regard ce plongé dans le regard dorée de sa jeune sœur, pour beaucoup cette relation si complice, si amicale entre un frère et une sœur pourrait prêter à des conversations calomnieuses, à des ragots, à toute sorte de rumeur, qui ont d'ailleurs parfois fleuris lorsque des seigneurs étrangers ou des marchands itinérants sont venu, mais qui n'ont pas lieu d'être, les Nordiens sont comme ça, et encore plus cette union presque fusionnelle entre un frère et une sœur loin de tout inceste... Quelques secondes plus tard, il reprit un ton plus sérieux avant d'ajouter à sa jeune sœur.

"Si je peux quitter le Nord, je te rejoindrais, je n'ai plus rien à t'apprendre et vu que Meera est très dissipé et moins doué que toi pour l'arme, nul doute que je ne pourrais plus rien faire pour elle d'ici le prochain hiver."

Un frisson parcouru son corps alors que doucement, il posa sa main sur la crosse de son épée qu'il sorti de la neige, il ajusta un regard complice à sa sœur avant de ranger l'épée dans son fourreau qu'il détacha de sa ceinture et posa plus loin contre le rocher qui leur servait de siège.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 2 Déc 2011 - 12:45

     Alysane ne quittait pas le visage de son frère des yeux, comme si elle s'imaginait pouvoir lire ce qui se passait dans son esprit. En réalité, la jeune femme n'aurait même pas besoin de cela, ils se comprenaient presque sans devoir se parler, c'était à force de s'entraîner ensemble disait souvent lord Jeor, mais l'Ourse en doutait. Pour être sincère, même après avoir vu Jorah entraîner Maege et les autres sœurs, elle n'avait jamais constaté que les filles étaient capables de cerner ce que leur frère bâtard pouvait bien vouloir faire. Souvent lorsqu'elle assistait à leurs exercices, Alysane trépignait d'impatience dans son coin en voyant Maege porter une attaque de face alors que c'était ce que Jorah attendait. Non, leur proximité était simplement liée au fait que la jeune femme considérait le Snow comme une personne à part entière de leur famille et non comme un simple bâtard. Mais cette fois-ci, elle ne vit qu'une certaine tristesse marquer les traits de son aîné, visiblement quelque chose le tracassait et son cœur se serrait à l'idée qu'il puisse être mélancolique. Alysane détestait voir Jorah triste.

     Elle pencha la tête sur le côté alors qu'il mettait des mots sur ce qui l'embêtait tellement, il était vrai que son titre de maître d'armes l'obligeait bien souvent à rester à la maison à entraîner les quelques gardes qui séjournaient dans leur fort de bois. Une expression troublée passa sur le minois de la guerrière, il n'y avait qu'avec lui qu'elle s'autorisait ce genre de « faiblesse » et qu'elle ne se masquait pas derrière un visage impassible et plein d'assurance. Il finirait par voyager aussi, Alysane s'en faisait la promesse. Il parla alors de son statut, du fait qu'il était né bâtard, comme si ça pouvait être sa faute ! Son sang ne fit qu'un tour et elle sentit ses joues rosirent autant à cause du froid que de l'indignation qu'il puisse ne pas oser se montrer aux autres.

     Mais elle oublia bien rapidement tout cela lorsqu'il arbora un sourire qu'elle connaissait bien pour se moquer gentiment d'elle en la traitant une une lady. Elle serra les dents, pas méchamment, puis fit mine de lui expédier un coup de poing dans l'épaule. Elle ! Une lady ! On aurait tout vu ! La seule protestation que la Nordienne lâcha fut un grognement peu élégant alors que la jeune femme croisait ses bras sur l'épaisse fourrure qui couvrait sa poitrine. Autant dire que jouer les nobles ne l'intéressait absolument pas, il le savait bien en s'asseyant à nouveau à ses côtés et elle le regarda d'un air faussement irrité. Alysane aimait bien leurs petites « disputes », même s'il se moquait bien souvent d'elle, cela risquait de lui manquer si un jour elle quittait la maison. Tandis qu'il posait son épée à l'abri, elle haussa les épaules en décroisant ses bras pour glisser ses mains entre ses deux cuisses serrées histoire de les réchauffer un peu.

     ▬ Meera rêve trop des beaux chevaliers pour envisager se battre, elle m'a dit qu'elle avait peur que ça lui abîme les mains, je me demande encore ce qu'elle pourra sortir comme bêtise la prochaine fois ! »

     Elle souffla d'agacement, même si elle adorait sa petite sœur, celle-ci était beaucoup trop fleur bleue à son goût. Les fleurs ne résistaient pas dans le Nord et elle finirait par se faner à force d'attendre inutilement que l'on vienne la cueillir. Une chance pour elle que la demoiselle soit d'une grande beauté, cela lui laissait une chance de s'en-aller de cette région qui semblait si peu lui convenir. Il était amusant, enfin manière de parler, de remarquer que Jorah qui étai bâtard était plus proche du caractère des Mormont que sa cadette légitime. Chassant ses pensées, la jeune femme enchaîna.

     ▬ Et cesse de te moquer de moi vilain garçon, dois-je te rappeler que je n'ai aucune envie de me trouver un seigneur du Sud ? Je préfère largement quelqu'un qui soit capable de me battre, heureusement que tu n'es pas lord tu n'aurais aucune chance ! »

     Faisant alors preuve d'une grande maturité, elle lui tira la langue d'un air moqueur. Mauvaise idée, un flocon se posa dessus et la jeune femme s'empressa de la rentrer dans sa bouche en toussant sous le coup de la surprise. Elle se moquait gentiment de lui, Jorah savait bien que tout ce qu'elle pouvait dire au sujet de sa naissance était sans importante, la demoiselle faisait fi de tout ce qui était titre et si elle avait pu donner le sien, enfin celui de lord plutôt, à son frère bâtard, elle l'aurait fait sans hésiter. C'était tellement superficiel au final, un titre ne faisait pas un homme, il donnai une fausse idée de lui. Levant le visage vers le ciel en plissant les yeux, la Nordienne enchaîna alors que les flocons tombaient sur son visage.

     ▬ Ne rêve pas mon cher, bientôt ce sera à moi de t'escorter pour éviter que des hordes de femmes te sautent dessus dès qu'elles verront ce que sont les véritables hommes et non les damoiseaux maniérés de leurs contrées ! »

     Jorah était bel homme, il avait déjà éveillé l'intérêt de plusieurs dames et même si elles s'étaient contentées de le regarder de lui d'un air approbateur, cela n'avait pas manqué de marquer Alysane. Cette-dernière était extrêmement jalouse et n'appréciait pas réellement l'idée qu'il puisse aller chercher du réconfort auprès d'une autre femme, mais cela finirait bien par arriver. Au final, c'était peut-être mieux que les autres Mormont ne s'entendent pas particulièrement avec lui, au moins Alysane le gardait pour elle seule. Après avoir essuyé les flocons de son visage, elle bougea légèrement en se redressant sur son séant puis reporta son attention sur Jorah.

     ▬ Tu sais, si père m'a emmenée avec lui c'est uniquement parce que je l'ai harcelé pendant plusieurs mois ! Quant aux autres, c'était pour les présenter à des prétendants, mais si tu veux je ne suis pas contre te céder ma place la prochaine fois que mère se mettra en tête de me donner à un lord du coin. Je suis sûre que tu le charmeras avec tes beaux yeux de biche. »

     Un sourire taquin se dessina sur ses lèvres tandis qu'elle lui donnait un léger coup d'épaule comme pour se moquer de lui, puis elle redevint un peu plus sérieuse avant de soupirer légèrement en haussant les épaules. Alysane aurait tant aimé pouvoir faire plus pour remonter le moral de son frère, malheureusement la chance d'être légitimé était pratiquement nulle pour un bâtard d'une maison inférieure comme la leur. La jeune femme s'était renseignée, elle aurait beaucoup aimé voir Jorah dans le rôle de lord Mormont.

     ▬ Tu sais ce que je pense de ton statut Jorah, pourquoi est-ce que tu devais mettre l'honneur de père en jeu ? Ce n'est pas ta faute ! Il a fauté avec une femme, tu n'as jamais demandé à naître alors tu n'as rien à te reprocher, même si les traditions en disent autre chose ! Certes, les traditions disaient que les bâtards portaient la souillure dans leur sang, mais elle n'y croyait pas. Conneries que tout cela. Et puis sincèrement, lorsque moi et les autres nous refusons d'épouser les lords que père nous présente, tu crois peut-être que l'on améliore son honneur ? Crois-moi, tu es le plus honorable des sept. »

     Elle parlait ses sept enfants Mormont, il comptait dans le tas et Alysane ne disait jamais qu'elle avait seulement des sœurs, non, elle avait aussi un frère. Comme pour lui montrer qu'elle croyait ce qu'elle disait, la demoiselle pencha la tête sur le côté et l'appuya contre l'épaule de Jorah qui était plus grand qu'elle. Il n'y avait que pour lui qu'elle réservait ses moments de tendresse. Même aussi fugaces soient-ils.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

L'Île-aux-Ours - Quelques années en arrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» «J'avais Guy à l'oeil depuis quelques années»
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» Couple de l'année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-