AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Dazed and Confused (Kaeril)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 21 Nov 2011 - 20:58


Dazed and Confused


Kaeril Corbray & Noreen Ruthermont

Après une semaine et demi de voyage Noreen était presque arrivé, à vrai dire, elle pensait l’être en entrant dans la citadelle, mais sa Septa lui avait dit qu’elle se trouvait aux Portes de la Lune et non aux Eyrié, la jouvencelle fut aussi étonné par la hauteur du pic rocheux sur lequel était édifié la demeure des Arryn que par la beauté des lieux, extraordinaire vu de l’extérieur, mais elle pressentait qu’ils n’avaient rien à voir avec sa maison à elle, et la mer, il n’y avait que des pierres ici, et les gens étaient aussi froids que l’atmosphère, malgré la canicule et la poussière qui partout faisait l’effet d’une brume. Quoi qu’il en soit, les deux femmes ne s’attardèrent pas dans la cour mais l’arrivée de la colonne mit une certaine ambiance, les hommes d’arme et les chevaux marchaient en tout sens, un beau bordel, sans compter que certains s’entrainaient sur la lice alors que d’autres avaient préféré se reposer près des écuries ou boire un coup dans la salle des gardes. L’escorte était arrivée tôt dans la journée et même si la religieuse avait réquisitionné la rouquine une bonne partie de l’après midi pour vérifier que celle-ci avait bien retenu ses leçons, elle dut se rendre à l’évidence, la jouvencelle était prête, inutile dans ce cas là de la retenir d’avantage dans sa chambre et elle put connaître quelques heures de liberté avant le diner.

Après avoir fait sa toilette et s’être changée, en effet elle sentait un peu fort le cheval et il n’était pas question qu’elle se retrouve ainsi habillée de simple coton et puant avec Lord Megar Royce l’intendant de la forteresse ! Elle parcourut les couloirs d’un pas rapide en quête d’une porte de sortie pour aller voir son cheval, ou Dorian, ou n’importe quoi, mais dehors, elle en avait marre de ses murs, marre d’être enfermée, et pour une fois, elle avait plusieurs heures à tuer sans Septa Keriane pour lui mettre des bâtons dans les roues, quel bonheur ! Mais au bout de plusieurs minutes de marche après avoir descendu les escaliers, elle n’avait toujours pas trouvé, elle avait du se tromper de chemin. Mais on n’a pas idée de faire des châteaux aussi grands et compliqués ! Elle regardait en tout sens de plus en plus affolée, pas de portes, ou quand il y en avait elle ne donnait pas dehors, n’y avait-il donc pas de sortie ? Noreen écoutait l’oreille collée aux lourds battants de bois pour savoir si elle pouvait entrer ou non, la plupart du temps elle s’en abstenait, mais il avait tout de même fallut qu’elle rentre dans une pièce ou trois hommes discutaient en riant très fort, ils l’avaient invité à les rejoindre, elle les avait remercié mais s’en était abstenu, ils ne semblaient pas digne de confiance, elle ne les connaissait pas et ça puait l’alcool la dedans, et puis elle voulait sortir ! Elle croisa quelques soldats, la plupart l’ignoraient, d’autres la saluait avec courtoisie et d’autres encore en la dévorant des yeux, pour tous elle avait une révérence mais de sourire, point et elle fuyait les derniers aussi vite que possible.

C’est dans une telle fuite, regard baissé et pas rapide, presque en courant qu’elle entra en collision avec quelque chose, elle tomba sur les fesses et se rendit compte en levant les yeux que ça n’était pas quelque chose mais quelqu’un. Heureusement qu’elle n’avait pas mit la robe prévue pour le lendemain, elle était vêtue d’une robe de velours vert assez simple si ce n’est les hermines brodées de fil d’or sur les ourlets et la longue ceinture de satin blanc bouclée de cuivre qui descendait presque jusqu’au sol révélant la finesse de sa taille. Les manches en étaient ajustées jusqu’aux poignets et le décolleté, un simple rond qui dégageait bien la ligne de ses fines clavicules n’était pas des plus affriolants. Malgré le fait qu’elle n’avait pas sali sa robe bleue avec laquelle elle devait se présenter devant Jasper et Maura, elle ne put s’empêcher de se dire que c’était une catastrophe, renter dans quelqu’un, en plus il ne semblait pas être un simple soldat et puis même si il l’était, elle avait le cul par terre ! Rouge comme un soleil crépusculaire de Dorne, elle commença à s’excuser en essayant de se relever.

« Pardonnez-moi… Messire ? Je ne regardais pas où j’allais… »

Elle aurait mille fois préféré disparaître dans le sol plutôt que de parler…


Dernière édition par Noreen Ruthermont le Mer 30 Nov 2011 - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 27 Nov 2011 - 23:02

Cela faisait plusieurs mois que la forteresse était en ébulition la forge fonctionnait à plein régime Et Ser Sheamus le maître d'arme aidé par les autres officier avaient entraînés les recrue avec force et vigueur, car transformer de vulgaire paysans en soldat compétent n'était pas une mince affaire.

Kaeril avait la chance d'avoir rencontré dans sa jeunesse une capitaine mercenaire qui non content d'être jolie était compétente , c'était assez pratique car lorsqu’il avait besoin de bras supplémentaire, il faisait appel à ses services et puis il y avait les molosses de guerre bien utile pour tuer et semer la confusion dans les rangs adverses.
Finalement même si cela pris du temps Kaeril pu rassembler une armée de guerrier aguerris et endurcit, pour combattre les parasites des mers il faudrait au moins cela selon Kaeril.

Les forces de Kaeril se mirent en marche , afin de rejoindre le reste de l'ost Arryn.
La route fut un peut longue car la troupe étant nombreuses, ils avancèrent lentement .
Finalement ils arrivèrent avant la tombée de la nuit. Une fois arrivé il fit dresser le camp la on lui avait indiqué. Il confiât le commandement à son aide de camps Keldorn , pour aller présenter ses hommages à la maîtresse et au maître des lieux, même s'il connaissait le château il lui arrivait encore de se perdre .

Il était important qu'il se rende à la salle d'audience le plus vite possible afin qu'il puisse présenter ses respect et prendre ensuite les directives nécessaires pour rejoindre le convoi en partance pour l'ouest parte au plus vite possible.

Kaeril montait et descendait des escalier dans un périple qui lui semblait sans fin. Il y avait bien des serviteurs qui s'agitaient partout mais Kaeril n'aimait pas demandé de l'aide tout du moins n'étais ce pas dans sa nature. Finalement il se dit qu'il allait se rendre à la salle de garde il serait plus à l'aise avec des soldats et ils pourraient ainsi lui indiquer son chemin.

Et alors qu'il cheminait en direction du lieux dit il fut percuté par une furie bleu qui en le percutant, atterrit au sol.
Kaeril ne l'avait pas vu venir, son attention avait été attirée par le son de la salle de garde .
Lorsque Kaeril porta son regard sur elle il vit une jolie jeune fille d'environs quinze années .

Il lui fit un clin d'oeuil et sourit d'une façon amusé puis, il lui tendit sa main et la prenant par le bras l'aida à se relever alors qu’elle s’excusait.

Vous n'avez pas à vous excusez car à vrais dire je ne prêtais pas attention moi non plus.
voyez vous je dois me rendre auprès des maîtres des lieux pour les remercier de nous avoir permis de faire halte ici, en attendant de reprendre la route pour la demeure des Arryns.
Mais j'ai tout les peines du monde à trouver mon chemin. Ho mais j'en oublie la politesse je suis Lord Corbray. Et vous même ?


Il espérait ne pas avoir trop intimider la jeune fille.



Dernière édition par Kaeril Corbray le Dim 22 Jan 2012 - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 29 Nov 2011 - 2:49

Noreen, de vert vêtue, sur les fesses, était aussi effrayée et décontenancée que possible. Lorsqu’elle leva les yeux sur le chevelu qui lui faisait face, elle ne put pas fermer sa bouche tout de suite et le regarda un moment, pantoise et le souffle coupé, en partie à cause de la chute et en partie parce qu’elle ne savait ni quoi dire, ni quoi faire, ni ce qui allait lui arriver maintenant. Elle se dit qu’elle aurait mieux fait de rester sagement dans sa chambre avec sa Septa quitte à mourir d’ennui. Lorsqu’il lui fit un clin d’œil, elle eut un mouvement de recul, et dégluti difficilement, sa respiration s’accéléra et elle se mit à trembloter, mais si par miracle elle arrivait à se lever et à prendre la fuit, où donc pourrai-elle aller, il la rattraperait en moins de deux et si ça n’était pas lui, elle serait obligée de passer devant ceux qu’elle avait déjà croisé à l’allée et qui ne lui avaient pas parut digne de confiance.

Lorsqu’il s’avança pour la prendre par le bras et l’aider à se relever, elle fut à deux doigts de crier. Voila, s’en est fait de moi, il va m’emmener les Dieux savent où et me frapper pour me punir de ma bévue, peut-être même qu’il fera pire, Oh Jouvencelle, vient moi en aide, je t’en supplie ! Mère de miséricorde, ait pitié de moi, fait qu’il ne fasse pas pire que de me battre… elle se laissa faire et se rendit compte qu’il ne faisait que l’aider à se remettre sur ses pieds pendant qu’elle s’excusait tant bien que mal. Mais il s’adressa à elle de manière tout à fait courtoise et elle se détendit un peu, elle avait toujours un peu peur, elle avait toujours le cœur qui battait la chamade, ses mains frémissaient quelque peu, mais elle se dit qu’il n’y avait rien à craindre d’un homme aussi gentil, aussi répondit-elle sans hésitation et avec même un trop de précipitation :

« No… Lady Noreen Messire, fille de Ser Ronan Ruthermont. »

Elle avait vraiment toutes les peines du monde à s’affubler de ce titre dont elle n’avait en rien l’habitude. Evidement le titre de son père ne pesait pas bien lourd devant celui du seigneur de Cordial. Elle ne l’avait jamais vu, cependant il lui semblait que son père le connaissait, peut-être s’étaient-ils rencontrés sur un champ de bataille qui sait. En tout cas Keriane lui avait enseigné le nom et le fief de toutes les maisons du Val et des plus importantes maisons des autres contrées, peut-être finalement était-ce utile…

« A vrai dire, je suis moi-même perdue, je cherchais la cour… »

Elle se dit qu’il pourrait la lui indiquer et se traita intérieurement d’idiote en se disant que s’il était perdu, il ne fallait pas compter sur lui, et puis franchement, il y avait trop de monde ici, trop de gens qu’elle ne connaissait pas et d’avantage encore qui ne semblaient pas au courant des convenances à observer devant une jeune pucelle.

« Il me semble que je suis passée près de la salle des gardes il y a peu, mais… »

Elle entra en contemplation profonde du dallage de pierre, il lui était impossible de l’y accompagner et pourtant elle n’avait pas envie de se retrouver à nouveau seule. Mais ne serait-ce pas déplacé que de lui demander de la raccompagner ? Un homme les doubla qui venait de derrière elle, il appesantit un regard sur elle avant de sourire à Kaeril en disant :

« Rev’la la rouquine, profites en l’ami, mademoiselle ne parle pas à tout le monde, mais personne ne te tiendra rigueur de te la garder pour toi tout seul… »

C’était un des soldats croisés un peu plus tôt, il avait dut faire demi tour, peut-être même pour la rattraper, quoi qu’il en soit, elle ne leva pas la tête une seule seconde et continua à regarder le sol tout en ayant l’impression qu’il se dérobait sous ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 22 Jan 2012 - 2:40

Kaeril ne s'était jamais imaginé qu'il pourrait être impressionnant, il était plutôt humble et ne se souciait que peut d’impressionner ou d'intimider les autre, d'ou son étonnement.
Mais le mal semblait être fait aussi il tenta de réparer son erreur tant que faire se peut, mais malheureusement ce n'était pas un exercice dans lequel il était très versé aussi il dut prendre sur lui.

Lorsque Norren se présentât il tentât de se montrer le plus aimable pour ne pas effrayer davantage la jeune fille lui faisait pensait à un animal sauvage blessé.

" Je suis ravis de faire votre connaissance dame Ruthermont , j'ai eu la chance de rencontrer à quelque reprise votre père, assurément un homme de valeur.
Je suis sincèrement navré si je vous est effrayé tel n'était pas mon intention. "


Lorsqu'elle lui annonçât qu'elle même était perdue Kaeril éclatât de rire et dit sur un ton humoristique visant à rassurer Noreen .

"Nous voila compagnons d'infortune espérons pour nos pauvres âme que nous trouverons une aimable personne pour nous aider à trouver notre chemin. Je suis que cette place n'en manque pas."


Mais il semble que les prières de Kaeril n'aient pas été entendues , car c'est un soudard qui leur fit face , s'adressant à Kaeril qui lui hérissa le poil certes il aimait passer du temps avec les soldats, mais avec ceux qui avaient un poil de principes , pas les bêtes. Qui s'adressait en ces termes à une enfant.

Kaeril tournât le dos à Noreen pour prendre à aparté le soudard il le saisit pour le soulever de terre et avec un regard de fer, il s'adressa à lui sur un ton ferme colérique emprunt d'une certaine condescendance qui faisait froids dans le dos.

" Comment ose-tu me parler ainsi chien !!! comment-ose tu m'appeler ami !!! Je suis de noble extraction contrairement à toi qu'une fosse à purin à vue naître.
Cet enfant est une Ruthermont alors que toi tu n'est rien je pourrais prendre ta vie sans que j'ai à en rendre compte.
Hors de ma vue va donc pollué l'air d'une autre, personnage méprisable !!!"


Kaeril relâchât sa prise pour l'envoyer valdinguer plus loin de le couloir , et alors que l'homme s'en retournait dans sa salle des gardes tout penaud il repris son calme et sur un ton rassurant il dit à Noreen.

"Je suis confus quel sinistre individu s'adresser ainsi à la fille d'un chevalier c'est impardonnable j'espère ne pas vous avoir trop effrayer mon enfant mais ce comportement obscène c'était plus que je ne pouvais en supporter, tachons de trouver une personne plus adéquate pour nous aider à trouver notre chemin. "

Kaeril enverrait Golfag dans la salle des gardes pour qu'il fasse le ménage certes les hommes n'étaient pas de noble naissance ainsi qu'il l'était mais ce comportement était impardonnable , Golfag saurait trouvé les mots et expliqué cela parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 24 Jan 2012 - 5:34

Noreen fut un peu rassurée quand elle sut que Kaeril connaissait son père, même si les Corbray étaient une famille bien plus importante que les Ruthermont, le fait qu’il dise que son père était un homme de valeur lui arracha un sourire timide et elle commença à se dire que peut-être, il était digne de confiance et même… gentil. Personne n’avait jamais été gentil avec elle à part son père, ses frères, sa nourrice et son fils, elle en fut touchée. Et si finalement, même en tant que simple chevalier fieffé, son père état bel et bien reconnu comme un homme de bien, elle n’en aurait jamais douté, mais on ne cessait de lui rabâcher depuis son départ qu’elle n’était qu’une toute petite noblionne de rien et qu’elle devrait s’aplatir devant tous ceux qu’elle croiserait car elle serait nécessairement d’un rang inferieur.

« Je vous remercie, enfin je veux dire… Enchantée Lord Corbray, je… vous ne m’avez pas effrayée, n’ayez crainte, juste un peu surprise. »

Ben voyons, elle avait bien faillit faire une syncope, mais l’honneur était sauf. Son père ne lui avait parlé que très brièvement de Kaeril, ils ne devaient pas se connaître personnellement, mais si l’impressionnant blond se souvenait de Ronan, c’était un bon point. En éclatant de rire, il fit s’élargir le sourire de la jouvencelle. Elle n’était pas tout à fait certaine d’être d’accord avec lui sur le fait de trouver quelqu’un pour les aider, et encore moins que le fait que la place ne manquait pas de personnes aimables - Noreen était terrorisée à force de se sentir perdue dans les couloirs, peut-être avait-elle commencé à voir le mal partout – mais en tout cas tant qu’elle restait avec lui tout irait bien, elle en était presque sûre maintenant. Elle avait un preux chevalier pour la protéger, tant et si bien germa cette idée dans son esprit que lorsqu’elle recroisa son regard elle ne put s’empêcher de rougir. Mais se fut juste avant que le Soudard ne refasse irruption et que le beau et fort seigneur ne le soulève et ne lui dise ses quatre vérités, tout d’abord elle sursauta ne s’étant pas attendu à une telle réaction. Puis, non seulement la gamine devint encore plus rouge, mais elle ouvrit les yeux tellement grand qu’elle en eut mal et arrêta de respirer jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’elle n’avait plus d’air et reprenne une respiration haletante. Elle ne savait plus où se mettre et ignorait si elle devait se sentir flattée ou partir en courant, ou encore tomber dans les pommes, ou lui sauter au cou pour le remercier. Elle avait l’impression que son cœur allait exploser et que ses jambes allaient la lâcher, elle tremblait car elle eut un instant l’impression que c’est à elle qu’il s’adressait, mais elle comprit vite qu’il la mettait dans la catégorie des nobles. Ah donc quand même être une Ruthermont c’était mieux que d’être née dans une fosse à purin, d’après le capitaine de l’escorte de la rouquine ça n’était pas nécessairement évident… Lorsqu’il se retourna vers elle, elle avait encore les yeux écarquillés et les mains tremblantes, mais elle se ressaisit en un clin d’œil et se mit à lisser sa robe le temps trouvé quoi dire. Par contre elle était toujours rouge comme une tomate et s’il n’avait pas été si vieux et si… marié… elle l’aurait embrassé. Elle releva la tête et lui lança un regard d’admiration mêlé de tendresse.

« Vous m’avez sauvée Lord Kaeril. »

L’avait-il appelée enfant ?! Et voila à ses yeux je ne suis qu’une gamine, pfffff, c’est trop nul, ceux dont je me passerais bien qu’ils me voient comme une femme me voient comme tel, et ceux auprès de qui j’aimerais passer pour une Dame me voient comme une morveuse, super ! Elle était toujours rouge et vexée comme un pou en plus de ça, mais ainsi était la vie, et il n’était de toute façon pas libre ni même accessible. Ils se mirent en marche et croisèrent bientôt un garde qui semblait plus courtois que le précédent. Il était petit mais trapu, les cheveux grisonnant et portait les couleurs des Royce.

« Ma Dame, Messire. »
« Ser. Bonjour. Nous cherchons la sortie pour aller dans la cour, pourriez vous nous indiquer le chemin s’il vous plait ? »


Soudain elle se rendit compte que Kaeril n’allait pas du tout dans la cour lui, il lui avait dit qu’il allait remercier les maitres de lieux, mais elle ne voulait pas le quitter, surtout pas, elle ne voulait plus aller dans la cour toute seule, pourtant son cheval lui manquerait là-haut, le lendemain elle devrait le laisser et ne le reverrait que si elle descendait chasser ou quand l’hiver viendrait, elle n’avait pas envie de laisser Flamboyant, elle voulait passer le temps qu’il lui restait avec l’étalon alezan, ou avec le gentil Lord, elle ne savait plus trop ce qu’elle voulait en réalité.

« Non en fait nous cherchons la grande salle. »

Elle se tourna vers Kaeril.

« Je dois moi aussi remercier les Royce de leur hospitalité, dès demain je monterais aux Eyrié et je dois dire qu’une bonne nuit de repos avant l’ascension ne sera pas du luxe. »

Elle souriait, elle avait plus ou moins retrouvé sa couleur normale à savoir blanche tachée de son et même une certaine assurance. L’homme d’arme leur indiqua finalement les deux chemins et leur proposa même de les accompagner tout en expliquant qu’il ne pouvait pas se dédoubler et en faisant un clin d’œil amical à la rouquine. Ah voila ! Tous les hommes d’arme de cette foutue baraque ne sont pas des gros cochons !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Dazed and Confused (Kaeril)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» I'm happy, free, confused and lonely at the same time ft. Achille de Montaron [-18 // Secret]
» LAVINIA ♠ « Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next. »
» ASLINN + I'm sorry that you Seem to be confused
» we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (eliza)
» nah aeri ; confused.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-