AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Quand le chat dort les souris dansent. [Fort-Terreur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Maureen Bolton
Noble

Général
Dame de la Maison Bolton de Fort-Terreur



♦ Missives : 518
♦ Missives Aventure : 142
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/07/2011
♦ Célébrité : Jaimie Alexander
♦ Copyright : Ann
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Maeve Arryn, Aaricia Bonfrère, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Non determiné
♦ Lieu : DERRIÈRE TOI
♦ Liens Utiles : Lady Maureen Bolton
Vents D'hiver et chant d'été
Nos Lames Sont Acérés
Aptitudes et Intrigues
Succès de Maureen Bolton

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
804/1000  (804/1000)


Message Lun 8 Aoû 2011 - 3:41

Rien ne présentait de bon. La lune était entière et les plus dures légendes ne soupçonnaient rien de bon. La nuit venait de tomber. Pour une rare fois tous étaient calme. Trop calme. Adrian Bolton était assis sur l’une des tourelles du château. La neige reviendra-t-elle avec sa cousine? La dernière fois, elle était partie pendant un an. Elle affectionnait grandement son grand père, Le lord Swann. Son grand-père ? Il n’avait que Réginald Bolton. Il ne connaissait personne lui. Seulement les gens de Fort-Terreur et encore … Il ne les aimait pas tous. Il ne faisait confiance qu’à lui-même, Maureen et Ser Mortimer.

Perché sur une des tours, il regardait le ciel. Les anciens dieux le condamnaient à rester ici enfermer avec le vieux fou. Pauvre Maureen, il voulait tant qu’elle soit là. Chaque fois qu’elle le quittait, il avait peur pour elle. Elle était la seule personne saine d’esprit. Du moins, il le croyait bien. Les jours étaient longs sans elle. Elle était une mère et une amie. Une guerrière et une joueuse hors-pair. Il s’ennuyait de leur longue chasse, de leurs courses à travers les endroits les plus fous du Nord. Il l’avait accompagnée une fois à Winterfell. Puis il était monté plusieurs jours vers le Nord, pour admirer le Mur. Comment un mur peut-il susciter tant d’intérêt pour deux gamins. Elle était son adversaire et bien plus.

Elle l’avait quitté pour le Tournoi de sorbier. La où les vrais chevaliers s’étaient affrontés. Il l’enviait d’être l’aventurière, mais il avait peur de perdre sa cousine et presque sœur. Il n’avait qu’elle pour lui montrer les passes, les armes. Elle l’avait initié comme l’avait fait son père Aaron Bolton. Il l’aimait comme un frère aime sa sœur ainée ou cadette et se souciait d’elle, car elle aimait l’aventure, comme Isabel Swann, la douce Isabel morte il y a tellement de temps. Personne n’était plus respecté que Maureen Bolton à Fort-terreur. Personne n’était aussi détesté qu’elle aussi.

Contrairement à son grand-père, Maureen lui avait appris à accepter les faits et le passé. Elle tenait dans ses mains le fardeau de la réputation des Bolton. Elle n’avait pas l’intention de remettre de vieilles querelles non fondés sur la table. Dès son jeune âge, elle lui avait fait apprécier leur suzerain. Sans plus ni moins. Il était le futur Lord à en devenir et avec, sa propre histoire, elle préférait garder une bonne relation entre vassal et suzerain. Elle souffrait de leur réputation et Adrian ne saurait dire pourquoi. À croire qu’elle garde bien des secrets.

Il devait être fort. Ne lui avait-elle pas demandé d’être fort, pour la maison? Car il n’Y avait que lui. Le seul homme qu’elle pourrait avoir confiance dans cette maison de mensonge. Déjà trop de mort séparait les habitants de Fort Terreur.

La pluie battante força Adrian Bolton à rentrer dans la forteresse et mettre fin à ses songes sur sa cousine.

« L’hiver vient mais quand »

Il avait maugréa se secouant la tête. Fichu été de canicule. Ne pouvaient-ils pas avoir quelques jours de neige comme avant. Il faisait froid et on ne suait pas à grosse goutte. Les entraiment étaient moins pénible et rien n’était plus agréable que cette neige.

-----------------------------------------------------------------------------------------------
Maureen était partie depuis deux semaines et le seul message. Lord Gawen Swann avait été accidentellement blessé. Dure à croire pour Réginald Bolton. Il avait été démonté par le prince Valarr, mais rien de plus. Il était vieux … Le seul message qu’il avait reçu :

« Tout va bien. Je resterais quelques temps à Pierheaume, quelques semaines …»

Tout n’allait pas. Fort-Terreur allait connaitre un épisode douteux, sur sa succession. Elle allait bien? Pas pour longtemps. Personne ne l’avertirait car le seul homme susceptible de lui fournir l’information devait se trouver près de Port-Real ou même encore dans les Terres de l’Orage. Tout près de la fille de l’Écorcheur.

Maintenant que personne ne le défierait, il devait faire la besogne qui avait été courante de leur histoire. Elle ne reviendrait pas avant même quelques jours soit encore plus. Pierheaume était loin.

Le premier constat qu’il fit : le sceau. Il n’y en avait pas et Mestre Corwen avait été explicite jamais il y en avait eu. Lorsqu’elle était gamine, elle mettait le sceau de Pierheaume ou encore celui qu’elle détenait au bout d’une chevalière qu’elle avait toujours porté à son cou. Il doutait, elle n’était pas là-bas.

Se relevant de son siège, il prit le parchemin, le froissa entre ses mains et regarda la cheminée avant d’y lancer le morceau. Le feu ne fit qu’une bouchée comme l’épée qui s’abat sans pitié sur l’adversaire, le coupant à jamais de la réalité, parfois si fausse. Comme toute maison, le jeu commençait, mais pour qui? De son rire à faire frissonner, Réginald Bolton s’empara de sa lame et la fourra dans le fourreau. Rien ne pouvait l’arrêter… Pas cette fois …

Mestre Corwen ! Convoquez six de mes meilleurs chevaliers.

Dans l’immédiat ?

Certainement pas pour demain !

Et quelle raison, j’invoque mon Lord ?

Aucune ! Convoques les et c’est tout! Es-tu trop vieux pour obéir ? Devrais-je me passer de tes services?

J’y vais mon Lord, dans l’immédiat.

Adrian Bolton frissonna. Pour une fois, ce n’était pas le Blanc manteau du Nord qui le rendait ainsi. Autre chose le tracassait : Maureen. Il l’avait éloignée une fois et pas sans raison. Elle avait voulu le bien des habitants de Fort Terreur, celle de son grand-père, la sienne, mais elle avait quitté pour se marier, mais il était mort avant même d’accepter une telle union. De ce fait, Maureen avait fait un regrettable retour.

Mestre Corwen passa la porte et remarqua le jeune Lord.

Ne restez pas dans les couloirs à cette heure! Jeune imprudent, cela est mieux pour vous.

Repartant tranquillement il siffla son faucon. Le mestre était un homme courageux, il avait instruit les deux Bolton. Quelques choses ne tournaient pas rond et les yeux du mestre en disaient long. Il devait prévenir Maureen. Et les six hommes que faisaient-ils dans cette histoire. ? Attrapant plume et parchemin, il écrivit, l’accrocha à la patte de Vacos et l’envoya.

Retrouve Mortimer au plus vite et ramène là à Fort Terreur.

Ne pouvant rien faire de plus, Adrian Bolton se promena dans sa loggia, espérant que Maureen soit en sécurité là où elle était. Quoiqu’il ait plus peur pour l’homme qui tenterait une seule chose sur elle. Une erreur regrettable et elle tuait pour survivre. Tous craignaient une chose, non deux : Lord Bolton et sa folie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans la cour était rassemblée les six hommes du Lord Bolton. Jimmy le Roux, un chevalier à la chevelure rougeâtre et presque borgne vu l’entaille qu’il avait à l’œil droit. Certains disent que c’est un géant qui lui fit cette entaille. Mais si le Roux est violent, il est encore plus sanguinaire avec ses armes. La tête de sa victime se voyait écrasé en moins de deux. Il avait prouvé sa loyauté envers son Lord depuis longtemps. Il y avait aussi deux nouveaux. Auraient-ils le temps de faire leurs preuves? Et puis le petit Le fourbe, comme on l’appelait, un batard du nord, mais un batard qui tuaient sans pitié. Il avait le crâne chauve et se tenait près de son écuyer nouvellement adoubé par Lord Bolton. Personne ne connaissait son nom. Il ne parlait pas. Certains disait qu’il était née au-delà du mur ou tout près et qu’on lui avait coupé la langue.

Restait qu’un seul Homme Le Tueur. Maureen l’avait défié lorsqu’elle eut seize ans. Après avoir ri qu’elle était simplement une femme qui essayait de tenir son rang, elle l’avait défié. Elle s’était vengée de l’humiliation qu’il lui avait causée pendant trois ans. Il l’appelait petite Lady, fillette ou encore pire princesse. Ce nom qu’elle détestait tant. Elle, la fille de l’Écorcheur de Fort-Terreur. Il devait payer pour cet affront. Elle avait combattu avec force son écuyer et Le tueur avait riposté. Elle avait maintenu la cadence qu’il lui avait imposé et lorsque l’écuyer bien sonné repris conscience, il avait suivit son maitre et repris son épée. Il lui trancha finement le cou, une cicatrice qu’elle porte encore. Ils avaient tous rient. L’humiliation, elle, la fille de l’Écorcheur, ne pouvait essuyer ce revers et laisser tomber.

Retourne à tes robes de fillettes et laisse les vrais hommes jouer à ce jeu ma chérie…

Empoignant son épée, elle s’était retournée et avait tranché la gorge de l’écuyer puis d’un croche jambe avait envoyé le Tueur au sol le menaçant à la gorge. Il y avait eu un silence, silence coupé par Aaron Bolton furieux de la situation. Il s’était promis un jour qu’il aurait sa vengeance. Tout le monde le savait que la Lady serait un jour ou l’autre confronté à cet homme. Les deux étaient conscients que l’autre devait mourir.

Adrian Bolton avait détaillé les six hommes. Ils venaient de quitter la cour lorsqu’Adrian alla s’asseoir sur son lit. Pourquoi ce regard de Mestre Corwen. Son grand-père avait-il eu une autre idée farfelue. Il aurait du attendre et inquiéter sa cousine davantage pour qu’elle prenne le large et regagner in extremis Fort-Terreur. Il espérait que Vacos retrouve Ser Mortimer au plus vite. Il veillait sur elle peut importe l’endroit qu’elle était.

Dehors Réginald Bolton fixait la pleine lune. Elle illuminait son sombre domaine. Il soupira et regarda la tour de son petit-fils sans lumière. Il devait dormir à cette heure tardive. La pluie battait sur les pierres du château et un éclair surgit. Réginald Bolton rentra dans le domaine et s’en alla. Il n’y avait pas de sentiment en cet homme. Fort-Terreur lui appartenait et les Écorcheurs seraient toujours maitres de ce château. Tant qu’il vivrait.

Il y aurait un accident une fois. Pas une deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Maureen Bolton
Noble

Général
Dame de la Maison Bolton de Fort-Terreur



♦ Missives : 518
♦ Missives Aventure : 142
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/07/2011
♦ Célébrité : Jaimie Alexander
♦ Copyright : Ann
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Maeve Arryn, Aaricia Bonfrère, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Non determiné
♦ Lieu : DERRIÈRE TOI
♦ Liens Utiles : Lady Maureen Bolton
Vents D'hiver et chant d'été
Nos Lames Sont Acérés
Aptitudes et Intrigues
Succès de Maureen Bolton

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
804/1000  (804/1000)


Message Mar 9 Aoû 2011 - 3:27

Depuis que Maureen avait quitté Fort Terreur, Réginald Bolton était d’humeur fébrile. Personne non comprenait ce regain d’énergie soudaine ou ce sourire qu’il affichait toujours depuis quelques jours. Adrian Bolton ne posait pas de question. Il avait appris qu’avec son grand-père, il y avait des choses qu’ils ne valaient mieux ne pas savoir. Il écoutait, obéissait et le vieux ne tentait pas de l’écarter. Sans Maureen à ses cotés c’était plus compliqué. Comment pouvait-elle lui faire ca. Vacos aurait du rejoindre Mortimer depuis longtemps. Voir même plusieurs jours. À moins qu’il attendait encore Maureen dans les Terres de l’Orage. Elle ne savait pas encore la nouvelle qu’elle était en danger.

Regardant le ciel pluvieux de Fort Terreur, il se demandait comment il allait faire. Il fallait que Réginald le Fol ne sache rien de sa correspondance. Il se souvenait que lorsqu’ils étaient plus jeunes, ils jouaient en écrivant des codes. Mortimer avait été le mentor la Bolton. Elle gagnait toujours à ce jeu, et pour une fois, leurs folleries des temps passés lui serviraient. Et jamais Réginald Bolton ne pourrait se douter de rien, il devait éviter d’envoyer Vacos le jour. Toutes actions suspectes pouvant être repérable étaient à éviter. Prudence était de mise.

-----------------------------------------------------------------------------------------------
Depuis deux jours, Réginald Bolton était de bonne humeur. Un sourire avait remplacé son air sévère. Tous se demandaient ce qui pouvait rendre heureux le vieillard. Pourtant rien n’avait vraiment changé ? Il aurait été au courant, il avait les yeux ouverts toute la journée. Rien n’avait changé sauf l’absence de Maureen et même cette absence ne changeait en rien les habitudes sauf moins de tensions entres les hommes des Écorcheurs de Fort Terreur. Le deuxième soir, Lord Bolton avait organisé un grand banquet pour son petit fils. Il était un homme! Rien de plus pour plaire au vieillard.

Adrian aurait bien décliné l’invitation, il restait une place vide près de lui et cela le rendait malade. Que pouvait-elle faire bon sang. Réginald Bolton voyait qu’il était troublé par cette absence, mais pour lui elle lui plaisait. À leur table siégeait six autres personnes. Misera La Silencieuse était assise près de Lord Bolton. Avec Maureen, elle était la seule femme qui faisait partie des hommes des Écorcheurs. Elle était aussi mince que sa cousine, mais moins jolie, ses traits étaient sévère et ne ressemblait en rien à celle d’une vraie femme. Misera détestait Maureen, seulement parce qu’elle n’avait jamais réussi à la battre. Elle ne portait que bien son nom. On raconte parmi les hommes des Bolton qu’elle se serait faite coupé la langue par son bourreau. Avant de le tuer cinq ans plus tard, elle lui avait à son tour arraché la langue, avant de le tuer froidement. À ses cotés Colmamaro : Chevalier sans histoire, qui se tenait très tranquille. Du moins c’était le seul qu’Adrian garderait dans ses rangs en tant que garde du corps. À ses coté Jack Centcoup ou mieux connu sous le nom de Coureur de Jupon. La seule femme qui n’avait certainement pas mis dans son lit fut certainement sa cousine. À cette idée il avait envie de rire, car Maureen l’avait déjà menacé de le faire plus que chevalier. Il avait sourit de son sourire purement imbécile qu’Adrian détestait. Elle lui avait murmuré que si la vie d’eunuque lui plaisait, elle se ferait la joie de l’y aider. Depuis ce jour, il l’évitait dans les couloirs. Restait que Mort. C’est ainsi que le jeune Bolton l’appelait. Un type à donnée froid dans le dos. Il était presque aussi vieux que Réginald Bolton, mais si Aaron Bolton était le parfait dit Écorcheur, il était le bourreau de Fort Terreur. Lors d’une partie de chasse qui avait mal tourné pour lui, lorsque le jeune futur Lord avait tué la biche que visait le Bourreau celui-ci se leva de sa monture et rompra le cou de la bête. Ce fut la dernière et première fois qu’il lui adressa la parole.

Le jeune garçon sortit de sa rêverie lorsque son grand-père se leva de sa chaise.

Trinquons à mon petit-fils! Au futur Lord de Fort Terreur! Sang de mon sang! Au Lord Adrian Bolton!

Les hommes et femmes présentes trinquèrent au nouveau Lord héritier. Il avala une gorgée de vin, en souriant sournoisement.

**Et que les anciens emportent ces Stark de malheurs. **

Il vida le fond de sa coupe et reprit sa place sur son siège. Adrian Fixait son verre sans émotion. Rien de plus qu’un visage froid sur le verre.

Quelque chose te tracasse Adrian? Tu as un domaine, des hommes, les plus durs qu’ils soient. Leur loyauté est mienne jusqu’à ma mort et tienne aussi. Que veux-tu de plus? Des femmes ? Plus de terres?

Non … J’aimerais que Maureen soit là. Elle a toujours été là lors de mes anniversaires.

Encore elle, toujours elle! Il devait se retenir de lui dire. Le tueur et deux autres chevaliers parcouraient les premières terres du sud, les trois autres étaient partis dans les terres de l’Orage, mais un mensonge de plus ou de moins? Cela ne faisait plus de différence pour un Lord qui vivait dans le mensonge depuis son règne. L’imposante question était que les Bolton avait leur propre jeu de pouvoir et les plus faibles mourraient, ainsi que les traitres.

Dommage que Lord Gawen Swann la retient à Pierheaume. Très dommage, elle aurait pu profiter de cette fête. Ne t’inquiète pas mon garçon, elle revient toujours…

Autant dire que si elle passait sur le chemin du Tueur, il y avait plus de chance qu’il lui ramène son corps que les cinq autres qui se feraient plaisir à laisser le Vieux Bolton décider. Ils s’étaient tant aimés, pour se haïr à la mort de l’Écorcheur. À partir de ce moment, il avait vu le mal en celle qu’il avait appelé « princesse ». Il lui avait pardonné la mort de son jumeau, mais jamais sa fourberie pour lui retirer les droits de sa maison. Elle l’avait trahi! Une traitresse à son propre sang, sa famille, sa chair!! Elle, une Bolton de Fort Terreur.
Revenir en haut Aller en bas

Quand le chat dort les souris dansent. [Fort-Terreur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» ❝ Quand le chat dort, les souris dansent - Ft. Dorian Mayne
» [Moment fort 17] : Quand le chat dors les souris dansent
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]
» "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]
» Julianne Oo Quand les hibous dorment les souris dansent oO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-