AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

La chasse de lord Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Corneille à Trois Yeux
Maître du Jeu

Général
Maître du Jeu

♦ Missives : 182
♦ Missives Aventure : 171
♦ Arrivée à Westeros : 09/04/2011
♦ Célébrité : Corneille à trois yeux
♦ Copyright : © Maron
♦ Doublons : Administrateurs
♦ Age du Personnage : Tous et aucun à la fois
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Partout et nulle part
♦ Liens Utiles : /
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Dim 7 Aoû 2011 - 11:58

L’été était bien présent à Westeros et même dans le lointain Nord, on ne pouvait nier ce fait. Les températures n’atteignaient pas celles que l’on pouvait rencontrer dans le sud et de ce fait, les bois du septentrion étaient largement préservés des feux qui grondaient dans le Bief ou les Terres de l’Orage. Il fallait même avouer que cette canicule pouvait être plutôt bénéfique pour la région. En effet, contrairement aux années précédentes, les récoltes profitaient du soleil présent pour croitre beaucoup plus qu’en temps normal et il semblait évident que lorsque l’automne viendrait enfin, les greniers des châteaux déborderaient de vivres.

D’un autre côté, cette soudaine opulence du Nord pouvait laisser craindre d’autres problèmes. En effet, il existait des régions bien plus mal loties, que ce soit au sud du Neck ou au nord du Mur. S’il semblait évident que des pillards du Conflans ne pourraient que difficilement traverser les Jumeaux et le Neck, il en était tout autrement des sauvageons d’au-delà du Mur. Fréquemment, ces derniers réussissaient à franchir la grande muraille de glace pour se rendre dans le sud et cela, sans que l’on ne comprenne comment. Habituellement, ils se contentaient de piller les bourgades proches du Mur avant de retourner chez eux. Mais avec l’opulence qui s’annonçait, on pouvait craindre que ces nomades des glaces ne tentent de s’approprier bien plus que quelques sacs de grains et du gibier.

Les seigneurs du Nord le savaient, si les sauvageons s’aventuraient dans leurs terres, ils s’enfonçaient généralement dans les plus vastes forêts afin de se cacher à la vue et de pouvoir parcourir de grandes distances. Parmi ces forêts se trouvaient celle qui environnait Karhold ainsi que l’impressionnant Bois-aux-Loups. Il s’agissait de la plus grande forêt de Westeros et on y trouvait de nombreux villages et campements de bûcherons. Mais on y trouvait aussi du gibier de toutes sortes et des créatures bien plus surprenantes. Malheureusement, une si vaste forêt ne pouvait être soumise à l’autorité totale du lord suzerain et de fait, elle était même divisée entre de nombreux fiefs que ce soit la forteresse de granit de Winterfell, celle de Motte-la-Forêt ou le lointain Âtre-lès-Confins.

Lord Beron Stark était clairement conscient de la situation comme il était conscient de son impuissance actuelle. Il était en effet bien difficile de prévenir ce genre de problèmes et on ne pouvait malheureusement bien souvent que guérir et panser les plaies. Toutefois, rien n’empêchait d’essayer de prendre les devants. Ainsi, lord Stark avait mis en place une petite troupe et il s’était lancé dans l’idée d’explorer en partie la forêt. Il n’espérait pas de résultats probants, mais n’importe quelle nouvelle apprise de cette manière apporterait déjà son lot de questions ou de réponses. Par la même occasion, cela lui permettait de sortir des murs de Winterfell et de prendre un peu l’air. La troupe de chasse était ainsi partie tôt, un matin, et elle ne comptait pas rentrer avant plusieurs jours.

Le premier jour était passé sans aucun problème ni aucune rencontre et, à la nuit tombée, la troupe avait campé en bordure d’une rivière. Le jour suivant, à la mi-journée, elle avait fini par atteindre une petite communauté de chasseurs et de bûcherons, des hommes rudes mais non dénués d’honneur. Répondant aux questions de leur seigneur, ils ne purent rien lui apprendre au sujet des sauvageons ou des barbares du Nord, mais ils firent mention d’un démon qui rôdait dans les environs depuis quelques temps. Aucun d’eux ne l’avait vu, mais à la nuit tombée, ils l’entendaient tous gronder aux alentours du camp. Parfois, il ne se passait rien, mais à d’autres moments, leur gibier disparaissait, ce qui paraissait très surprenant de la part d’une bête sauvage. Peut-être était-ce autre chose ? Quoi qu’il en soit, ils ne s’étaient jamais lancés à sa poursuite, par crainte, mais ils supposaient que cette chose devait se cacher bien plus profondément dans les bois, quelque part au Nord.



HP : Voilà, premier message de situation posté. Comme je te l’avais dit, je pense que ce RP ne fera pas plus de trois messages de chacun de nous, donc ça sera relativement court. On va aussi éviter de trop s’enliser dans des considérations inutiles et se limiter à des messages de 600 à 800 mots x)

Tu es libre de reprendre ce que j’ai dit pour le signaler de ton point de vue, bien évidemment. Ensuite, si tu le souhaites, tu pourras continuer vers le Nord. Si tu choisis de faire ça, tu pourras tomber sur plusieurs pistes et là, soit tu choisis que ta troupe explore chaque piste ensemble, soit qu’elle se sépare.

Je te laisse aussi le choix de constituer ta troupe toi-même, mais elle doit être petite, pas plus de dix personnes. Tu es aussi libre de me décrire ton équipement et ce dont tu disposes.

Voilà x) Je te laisse chasser et on verra ce que ça donnera Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 10 Aoû 2011 - 3:41

Le bois aux Loups... Ce serait sa destination pour cette expédition. La vaste forêt était un lieu de prédilection pour les parias de la région, assez étendues que pour offrir de nombreuses planques. Peu de passages de troupes, en tout cas le secteur était trop peu quadrillé que pour être surveillé efficacement. Le lord Stark, désireux de bouger un peu, prévu donc de monter une petite équipée pour aller inspecter cette grande étendue boisée. Cela ne représentait vraiment pas grand chose, et ce ne serait pas en si faible nombre pour une escapade de seulement quelques jours qu'ils pourraient écumer les environs.

En effet, cela ne resterait qu'une maigre recherche en lieu et place d'une battue en bonne et due forme, mais cela demanderait trop d'hommes et de moyens... Limite il faudrait lever le ban pour pouvoir le réaliser, alors à quoi bon ? Voilà pourquoi il se limitait à une équipée faible en nombre. Les cinq meilleurs bretteurs de Winterfell accompagnaient le Sombreloup, dont forcément son maître d'armes et demi-frère bâtard, Barth Snow. De plus, Wyman Longbras, son maître piqueux un peu simple d'esprit sur les bords était du voyage. Celui-ci accompagné de son apprenti se trouvaient "trônant" sur la banquette de la carriole qu'ils menaient, et de cette dernière s'échappait les multiples aboiements et autres jappements des chiens qu'ils avaient emporté et qui pourraient s'avérer d'une grande utilité, notamment pour surveiller les camps de nuit qu'ils seraient peut-être amenés à faire.

Et puis... Leur flair pourrait leur être une arme précieuse en cas de chasse, que ce soit au gibier ou aux sauvages. Quoi qu'il en soit, lord Beron préférait clairement rencontrer un peu d'action. Ce serait la pire des possibilités : qu'ils ne croisent absolument rien à se mettre sous la dent ! Voilà qui voudrait dire que cette petite aventure n'aurait strictement servi à rien d'autre qu'à s'aérer un peu l'esprit... Ne rien trouver, ce serait presque comme une défaite ! Le déshonneur en moins, peut-être. Quoi qu'il en soit, s'il ne pouvait trouver ne fusse qu'une piste, un début de quelque chose, la "moisson" serait au moins à considérer comme correcte.

Le début de l'expédition en tout cas fut pour le moins calme. Un peu trop, sans doute, au goût du meneur tout du moins. Depuis la matinée de la veille où ils étaient partis de la forteresse de granit de Winterfell, rien... Pas le moindre fait notable, en dehors des quelques difficultés qu'ils avaient pu avoir par moment concernant la carriole de Wyman qui n'était pas toujours la plus aisée à manoeuvrer. Bien moins simple en tout cas que les simples chevaux des hommes d'armes qui restaient ainsi longuement en selle. Bref, l'ennui... Jusqu'au soir du moins, où il put entendre enfin une discussion intéressante... Pas forcément ce que Beron recherchait, mais c'était déjà quelque chose ! Une bête qui rôdait dans les environs, d'après quelques bûcherons un peu rustres mais néanmoins sympathiques.
    Concrètement, qu'est-ce qu'on en sait ?
    Et bein, mon bon sire... Pas grand chose, c'bien malheureux !
    Moi, j'ai vu une tête de cerf, au cou déchiqu'té ! Et même qu'le corps, on l'a r'trouvé queq'mètres plus loin, à moitié rongé !
    Et pis, on peut l'entendre certaines nuits...
    Pour vrai ! Et ça, tous on peut vous l'dire.
    Quel genre de bruits ?
    Des grognements m'sire !
    Rien de plus ? Personne n'a vu l'animal jusque là ?
    Pas qu'je sache, non !
    C'est que... Vu la bête qu'ça a l'air d'être... On n'a pas trop cherché à s'approcher, comprendrez ! Tant qu'ça s'attaque qu'au gibier...
    Et pis, si c'est capable de décapiter un cerf... J'vois pas bien c'qu'on pourrait faire...
    Oui-da, jusqu'au jour où c'est nos gosses qu'on va r'trouver en morceaux...
Le ton de cet homme voulait tout dire : il aurait voulu se débarrasser sérieusement de cette menace, la crainte qu'il en avait étant palpable. Mais s'il y avait un fait indéniable, c'était qu'ils avaient peur...

La décision était prise en tout cas. Il resterait cette nuit avec eux. Sa troupe et lui-même se tiendraient prêts... Au moindre bruit, ils tenteraient de se trouver une piste. Lâcher les chiens et traquer le responsable des peurs de ces braves gens. Sans doute une petite meute de loups particulièrement téméraire. Voilà qui ferait de très jolies moufles pour l'hiver, ça oui !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Corneille à Trois Yeux
Maître du Jeu

Général
Maître du Jeu

♦ Missives : 182
♦ Missives Aventure : 171
♦ Arrivée à Westeros : 09/04/2011
♦ Célébrité : Corneille à trois yeux
♦ Copyright : © Maron
♦ Doublons : Administrateurs
♦ Age du Personnage : Tous et aucun à la fois
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Partout et nulle part
♦ Liens Utiles : /
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Dim 21 Aoû 2011 - 16:05

La troupe menée à travers le Bois-aux-Loups et guidée par lord Beron Stark était finalement arrivée dans une petite communauté forestière comme il en existait beaucoup dans les environs. Lorsque les hommes de Winterfell étaient arrivés, ils s’étaient vu compter l’histoire d’un terrible monstre qui semblait rôder dans les environs, volant du gibier, tuant les animaux sauvages et menaçant les hommes, même si personne n’était capable de dire de quoi il s’agissait. Toutefois, ils en avaient tous une peur bleue et même s’ils n’avaient pas osé le demander, ils espéraient bien que leur seigneur les sauverait en allant le tuer, quoi que puisse être ce monstre.

Mais vu l’heure avancée de la journée qu’il était, il semblait bien imprudent de se lancer ainsi sur ses traces, d’autant plus qu’en dehors des propos des bûcherons, il n’y avait rien pour attester de la présence réelle d’une quelconque créature meurtrière dans les bois… Partir à l’aventure pour rien pourrait être dangereux, surtout en pleine nuit. Après tout, il était facile de se perdre dans ces bois et revenir sur ses pas pour retrouver Winterfell deviendrait alors une expédition beaucoup plus hasardeuse que ça ne l’était déjà. De plus, à les écouter, la bête venait rôder non loin de leur campement, à la nuit tombée, et il pourrait alors être beaucoup plus aisé de la voir, de la capturer ou même de la tuer.

La troupe seigneuriale monta donc son camp en bordure de celui des bûcherons et elle laissa la nuit venir, ce qui se faisait relativement tôt, au cœur des bois. Les premières sentinelles, bien plus nombreuses qu’à l’habitude, laissèrent passer leur tour de garde avant d’être remplacées par celles du deuxième quart. Et c’est à partir de cet instant que les choses se précipitèrent. Les lumières étaient éteintes, à l’exception de quelques petits feux mourant. Ainsi, une certaine pénombre planait sur les lieux et elle dissimulait au regard ce qui vivait au cœur des bois alentours. Au loin, un hibou hululait, appelant sa compagne, tandis que des loups chantaient en chœur au clair de lune. Des sons habituels et familiers.

Mais des sons qui finirent par se taire, créant une ambiance malsaine tout en absence de bruit. Ca n’avait rien de normal ça… C’était même relativement inquiétant. Se redressant, les sentinelles sortirent leurs armes et se tinrent à l’écoute, cherchant à scruter les bois à la recherche d’une ombre ou d’un mouvement. Ils ne voyaient rien, mais ils pouvaient l’entendre. Ca semblait être tout autour d’eux, mais en écoutant vraiment bien, on pouvait constater qu’il ne semblait y avoir qu’une seule créature… Il était toutefois difficile de la localiser clairement, comme si elle se déplaçait constamment, cherchant à jauger leurs forces. Elle semblait toutefois s’attarder beaucoup plus longtemps aux environs des petites cabanes de bois dans lesquelles logeaient les bûcherons, comme si elle cherchait son butin à la manière dont elle le faisait les autres nuits.

Malgré tout, personne ne voyait rien. Seuls les plus habiles avaient pu percevoir une ombre rapide, mais c’était difficile de la décrire. Pendant ce temps, les chiens s’étaient éveillés et ils jappaient, sentant à la fois que la chasse approchait et qu’ils allaient avoir affaire à un adversaire de taille. Un homme se glissa discrètement sous la tente de lord Stark afin de lui donner les dernières nouvelles. Il ne restait plus qu’à donner ses ordres et à faire ce qu’il fallait.



HP : Voilà, nouveau message. La bête est là, dans le noir. Je te laisse décrire ce que tu fais. A partir de maintenant, tu as les choses en main ! Ne reprend pas seulement ce que je dis, mais au contraire, va beaucoup plus loin ! Fais toi plaisir Very Happy

Ce que je dirais, c’est que le résultat du RP va dépendre de tes actes ^^ Plus ça semblera développé, crédible et réaliste, mieux ce sera pour toi. Donc, fais comme bon te semble. La seule consigne pour ce message, c’est que tu ne verras pas encore la créature. Tu ne pourras traquer qu’une ombre, sans savoir ce que c’est. Cela dit, elle laisse des traces. Tu pourras finalement la rattraper à la fin de ton post et donc, la voir pour la première fois à ce moment. Je t’en dirais plus là-dessus dans mon prochain message ^^

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 24 Aoû 2011 - 18:34

Spoiler:
 

L'ambiance était pesante, ça ne pouvait que se sentir... Comme s'il y avait quelque chose dans l'air, quelque chose qui puait la haine et le carnage, la soif et la faim... Une tension difficile à décrire mais que chacun pouvait ressentir sans mal. Une certaine forme d'angoisse qui en serait presque palpable, une appréhension de cette bête encore indéfinie mais dont il faudrait mettre un terme aux agissements. Au moins Beron et sa troupe ne seraient-ils alors pas venus pour rien en ces bois. Installé dans sa tente plus vaste que les autres, le Sombreloup devisait avec Barth, chacun à leur tour mentionnant sa vision de la bête. Un ours, un loup particulièrement imposant, voir une multitudes de prédateurs exotiques ou imaginaires... Leur façon bien à eux de décompresser, moquant la plupart du temps cette créature dont ils ne savaient rien ou presque. Mais pas seulement... Ils discutaient d'un plan également, de la manière dont ils pourraient attraper et abattre cette bête, quelle qu'elle soit. Et puis...
    Mon lord ? De toute évidence, la bête rôde... Lars pense qu'il a vu le monstre dans les fourrées... Il n'a su dire de quelle espèce il s'agissait, mais il affirme que ce n'est pas un loup en tout cas... Trop gros selon lui !
Lars était un bon soldat, aguerri, et s'était aussi montré un excellent chasseur lors de leurs parties dans les bois entourant Winterfell. Son avis avait donc de quoi être fiable.
    Que fait-on, mon lord ?
    Fais savoir à Lars et Wyman que je les veux prêts dans les cinq minutes qui viennent. Faites préparer les chevaux et les chiens ! Snow, choisi tes deux meilleurs hommes et dit leur de s'équiper également. Qu'ils privilégient la lance et le filet... Qu'ils avalent quelque chose en vitesse aussi, il y a des chances que nous passions une bonne partie de la nuit dehors, et je n'ai pas envie qu'on se loupe à cause d'une mauvaise fringale...
Tout en parlant, Beron s'était levé et dirigé vers l'extérieur. Il voulait recueillir de vive voix le témoignage de Lars pendant que les préparatifs se faisaient.

* * *

Quelques minutes plus tard, six hommes se tenaient en selle. Ils se diviseraient en deux groupes. Le premier compterait Wyman et ses chiens, Lars ainsi qu'un des bretteurs choisi par le maître d'armes. Cette équipe se chargerait de traquer et rabattre la créature vers la seconde, où se trouveraient lord Beron en personne aux côtés de Snow et du dernier homme d'armes. Tous s'étaient équipés de lance, de filet et de torche, y compris Wyman même si le simple d'esprit n'était pas un combattant. Le Sombreloup ajoutait même à sa panoplie l'inévitable Glace portée dans son dos, et dont il ne se séparait jamais lorsqu'il se trouvait en déplacement. Et il comptait bien s'en servir pour donner le coup de grâce, quel que soit la créature qu'ils attraperaient dans leurs filets. Sur les conseils de Lars, ils choisirent une direction, puis se séparèrent et se lancèrent "à l'assaut". Les chiens ne paraissaient pas apeurés en tout cas. Au contraire, l'odeur qu'ils flairaient leur donnait plutôt l'envie de bondir à sa rencontre, de toute évidence. Car dès que Wyman en donna l'ordre, l'escouade canine ne tarda pas à filer au travers des arbres.

Beron talonna alors sa monture et partit à son tour, Snow restant à son niveau, le troisième homme restant un peu en retrait. Leur trajectoire marquait une courbe qui devrait leur permettre en se montrant assez rapide de contourner la bête pour la prendre à revers alors qu'elle fuirait sans doute les chiens et les torches de l'équipe de Wyman et Lars...

* * *

Rapide... Leur proie l'était avec certitude ! Mais ils étaient sur sa piste, ça ne faisait pas de doute. Les traces qu'ils purent trouver imprimées dans le sol en témoignaient. Et ce n'était pas un ours, cette piste pouvait déjà être écartée. Et si c'était un loup, c'en était un d'un tel calibre qu'ils n'en avaient encore jamais croisé... Ce fut Barth qui le premier prononça le nom qu'ils avaient tous certainement en tête. Un sombre loup... Impossible ! Trop longtemps que l'on n'en avait pas vu de ce côté du mur. Ces bêtes existaient et n'étaient pas des chimères, Beron le savait. Il n'en avait encore jamais rencontré une, certes, mais la dépouille qui servait de fourreau à Glace était un bon témoignage, en plus des histoires que son père Cregan avait pu lui raconter sur ces canidés légendaires qui étaient l'emblème de leur maison.

Puis soudain... à quelques dizaines de mètres, les jappements des chiens se transformèrent en aboiements, puis un grognement imposant se fit entendre et qui ne pouvait provenir d'eux... Il crut reconnaître la voix de Wyman crier... Pas la peine de se poser d'autres questions ! Tous trois partirent à toute vitesse rejoindre Long-Bras et ses chiens, car il était évident que quelque chose s'y tramait... De toute évidence, une rencontre avec la bête avait eu lieu !

Ils furent accueillis d'une manière toute particulière... La dépouille d'un chien ne disposant plus de sa tête atterrissant à un mètre à peine des sabots de la monture de Snow. À la faible lueur des torches, il ne pouvait que deviner des silhouettes encore. Une grosse masse sombre et rugissante, dans laquelle une lance semblait fichée. Acculée à une paroi rocheuse. Autour les chiens étaient agités et n'osaient plus trop s'approcher après avoir vu le sort réservé au plus téméraire d'entre eux. Des aboiements furieux qui se multiplient. Deux hommes montés, l'un tenant toujours sa lance, l'autre envoyant son filet à la rencontre de la bête massive.
    Capturez le ! Je le veux vivant !
Dans quel but lord Stard donnait-il cet ordre ? Le simple désir de vouloir se réserver le coup de grâce, ou bien... ? Cela paraissait en tout cas particulièrement déraisonnable, pour tout le monde il valait mieux que cette bête se retrouve morte... Enfin, ça ne tarderait peut-être pas. Les deux hommes qui avaient accompagné Beron pour la traque allèrent alors eux aussi ajouter leur filet afin d'immobiliser le sombre loup. Le Stark lui s'approcha également, mais ne fit que lever sa torche... Il voulait la voir ! De ses yeux, apercevoir de quoi il s'agissait réellement, de quoi cette bête avait l'air. Une curiosité qu'il ressentait comme un appel. Une sensation étrange... Et d'une voix distante alors qu'il l'aperçoit, ses lèvres s'entrouvrent pour prononcer quelques mots sans même qu'il y pense ou s'en rende parfaitement compte...
    Du calme, frère loup... Du calme...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

La chasse de lord Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» 298 - Lune 13 - Semaine 2 - Jour 7 - PORT REAL
» Le Corbeau étend ses ailes [Lord Stark]
» Lord Dunsany
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» The lord of the ringard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-