AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

[Terminé] Au détour d'un verre... [Jorah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 18 Aoû 2011 - 14:52

Elle s'amusa à le laisser dans l'expectative un temps concernant sa proposition sur l'auberge. Jorah s'en amusait déjà, il appréciait grandement d'être avec elle, il se sentait sûr et complètement désarmé à la fois. Et surtout encore et toujours ce sentiment... Le moindre sourire était comme une nouvelle étincelle. Jamais il n'aurait cru rencontrer une femme comme elle ici, lui qui avait fini par se résigner à rester seul sur l'île, tellement de choses qui s'étaient trouvées changées en un rien de temps. Il était un peu perdu, et si jamais il devait quitter Port Réal pour accompagner Alysane ? Ou même si quoique ce soit d'autre se passait, il ne se voyait pas demander à la jeune femme qu'il venait juste de rencontrer de le suivre. Son attention se reporta sur Jinto en train de dévorer un fruit à pleine dents qu'il observait les yeux dans le vide, perdu dans ses pensées, oubliant presque de mâcher.

Il n'avait aucun droit sur elle, il ne pouvait prétendre à rien, il était juste l'esclave des décisions de Jyanna maintenant, et si jamais ils ne devaient pas se revoir alors il courberait l'échine comme il avait toujours fait. Après tout que pouvait il faire ? On lui avait toujours appris qu'il n'était qu'un bâtard, que de ce fait il ne pouvait prétendre à quoi que ce soit, son statut de Maître d'Armes, il le devait uniquement à la blessure de Jeor, sinon il aurait été toujours « l'autre enfant Mormont ». Alors que pouvait il pour demander à une jeune femme de l'accompagner, déjà parce que la demande allait sérieusement l'effrayer et qu'on ne pouvait pas décemment aimer quelqu'un alors qu'on ne le voyait que pour la première fois, cela tenait plutôt aux fantaisies que Lady Jorelle racontait à ses filles quand elles étaient jeunes. Jorah et Alysane se gaussaient souvent de ces histoires, même maintenant, mais pas le reste de la sororité. Et maintenant, Jorah se trouvait devant le fait accompli et il se sentait on ne peut plus démuni...

Le dernier morceau de viande séchée rejoignit son estomac, alors qu'il avait posé ses yeux sur Jyanna, malgré lui un sourire naquit sur ses lèvres, alors que dans son esprit il était en train de se flageller en se disant qu'il ne valait pas mieux que les chevaliers des histoires de Lady Jorelle...

Le repas fut terminé et ils sortirent dehors, là où Jorah, ne souhaitant pas lui demander ce qui se passait et mû par une volonté qui commençait à devenir viscérale, embrassa Jyanna. Elle répondit au baiser qu'il prolongea quelques minutes, profitant de chaque instant. Elle resta dans ses bras quand ce fut terminé et lui apporta l'information qu'il désirait savoir, sans même qu'il eut à demander. Ainsi c'était cela, un vieil ami... Jorah repensa à l'air sombre de Jyanna et se demanda quelles relations elle entretenait avec ce « vieil ami »... Elle était un mystère, cet ami dans l'auberge, cet autre et la cicatrice de son dos... Un mystère certes mais charmant au plus haut point. Il ne chercha pas à creuser plus loin, par pure politesse. Si elle n'en parlait pas plus alors c'est qu'il ne devait pas savoir.

Ils se mirent en route et marchèrent dans les rues les plus grandes, Jorah observa attentivement, désireux de retrouver l'auberge quand il aurait l'envie de la revoir. Alors qu'ils marchaient, elle posa une question sur Alysane, Jorah nota qu'elle utilisait le terme « sœur » et non « demi sœur », elle avait pris conscience du fait qu'elle était très importante aux yeux de celui ci. La phrase de Jyanna fit naître une fossette amusée sur sa joue, ils marchaient de concert, il lui répondit, fixant le chemin devant lui évitant les gens et maintenant la hanche de Jyanna contre la sienne.

« Je n'ai qu'une sœur dans le sens où vous et moi l'entendez et cinq autre demi sœurs, le seul homme de ma famille de ce fait... »

Famille... Le terme était tout de même un peu fort. Encore une fois la chaleur ambiante se faisait ressentir, Jinto était là, sur l'épaule de sa Maîtresse et semblait heureux et repus. Jorah se surprit à l'envier alors qu'il lui jetait un œil quand soudain une nouvelle question parvint à ses oreilles. Elle l'interrogeait directement sur ce qu'il avait prévu de faire pour son futur. Et, à vrai dire, pour le moment il ne savait pas, mais Alysane n'exprimait pas le souhait de rentrer sur l'île aux Ours même si Lord Jeor était mal en point.

« Je ne sais pas du tout Jyanna, qui plus est... »
Il ne put résister à lui lancer un sourire charmeur. « Je pense avoir trouvé une voix qui ne cessera de me hanter maintenant... »

Il failli dire quelque chose après cette remarque mais s'en abstint, jugeant cela on ne peut plus inopportun. L'air marin arriva sur le visage de Jorah qui l’accueillit comme une bénédiction, ils étaient en vue de l'auberge où ils s'étaient rencontrés hier soir. Il suivi Jyanna qui était partie devant, se détachant de lui. Il arriva à son niveau quand elle reçut la bourse pour son travail d'hier soir. Jorah sourit au propriétaire qui lui répondit par un regard évocateur de ce qui avait bien pu se passer entre ces deux là alors qu'il faisait la remarque sur le fait que la soirée ait été profitable. Il le salua quand ils quittèrent l'établissement et étaient sur la place où elle avait dansé hier. Jorah s'en souvenait et ne put réprimer un léger sourire hébété. Sourire qui disparut dès qu'elle lui demanda ce qu'ils pouvaient faire.

« Je te propose de nous promener sur la jetée, nous pourrions de ce fait nous entretenir à l'envi, sans être trop dérangé par les habitants qui ont des travaux à accomplir... Qu'en penses tu ? »

Il ne s'était pas encore habitué au tutoiement, mais il était désireux de se retrouver dans un endroit seul avec elle. Pourquoi ? Il ne le savait pas, mais en ce moment même c'était ce qu'il recherchait. Jorah sourit à Jyanna lui proposant son bras alors qu'il avançait de quelques pas, conscient que la chaleur ambiante, malgré l'air iodé, était en train de tremper sa pauvre carcasse Nordienne, rendant sa tunique de coton qui était prune cette fois, collante et poisseuse sur son torse. Il sentait la chaleur sourdre de son front et de la lanière de cuir qui tenait ses armes attachées à lui. Ses yeux plongèrent dans ceux de Jyanna alors qu'il attendait sa réponse, malgré lui un sourire accompagné d'une fossette lui vint aux lèvres, une nouvelle fois son esprit était parti dans les histoires idylliques de Lady Jorelle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 21 Aoû 2011 - 19:20

Six sœurs, enfin demi-sœurs... Jyanna se demandait comment cela se passait entouré de tant de personnes. Elle-même n'avait vécu qu'en compagnie de sa mère jusqu'à la mort de celle-ci avant de rencontrer Petra et Coriolan. Le seul homme de la famille, cela fit sourire la jeune femme.

- Ce doit être assez... particulier.

Aurait-elle aimé avoir de frères et sœurs? Le train de vie de sa mère n'était pas des plus adéquats pour des enfants, déjà avec une fille Tysha ne prenait pas son rôle de mère très au sérieux alors avec plusieurs enfants, Jya n'osait imaginer. Parfois elle regrettait que sa mère ne lui ait jamais parlé de son père, du moins rien de précis et de fixe, tantôt un chevalier, tantôt un homme du commun. Au bout d'un moment, elle n'a plus cherché à savoir. Et avait adopté Coriolan comme figure paternelle. Puis elle se fit la réflexion que si Jorah était le seul homme de sa famille, son père se retrouvait sans héritier puisqu'un bâtard ne pouvait prétendre à un titre de noblesse. Elle ne poursuit plus loin, s'intéressant à la réponse de Jorah sur ses projets à venir. Il n'avait rien d'arrêter pour l'instant. Elle lui retourna un charmant sourire, tout en se disant qu'elle ne devait pas se laisser attacher par ses sentiments.

- Il est parfois bon de ne rien planifier et de simplement suivre ses envies...

Elle parlait principalement des voyages, mais avait adopté cette manière de penser pour la plupart de ses décisions. Voilà comment elle était arrivée à Port-Réal, simplement parce qu'elle avait envie de revoir la cité. Renouer avec son passé. Pour le coup, elle avait fait de nouvelles rencontres en peu de temps. Que des hommes d'armes vint-elle à constater. Et voilà comment elle avait rencontré Jorah et qu'il en a découlé ce qu'ils étaient en train de vivre. Parce qu'elle en avait envie. Une fois son salaire récupéré et sortie sur la place, Jyanna écouta la proposition du nordien et hocha la tête d'un air entendu avec un sourire. La jetée était un lieu à l'écart du tumulte des quais, ils pourront être tranquille comme le souhaitait Jorah. Elle accepta le bras de ce dernier, signe qu'elle le suivait. Le port accueillait de nombreux bâtiments de tout horizons et quand ils passèrent devant la demoiselle les observa quelques instants au cas où elle repérerait un navire connu. Mais il ne vit aucun de ceux de Corilan, alors elle reporta son attention sur le chemin. La foule se faisait dense, néanmoins quand les deux jeunes gens parvinrent au niveau de la jetée, elle avait retrouvé sa fluidité. Jinto en profita pour quitter son perchoir et marcher un peu. Se promener ainsi bras dessus bras dessous laissait une drôle de sensation à Jyanna, car elle n'avait pas vraiment l'habitude de se balader ainsi. Et pourtant elle trouvait cela agréable, surtout en compagnie de Jorah. Elle constata que depuis la veille au soir elle passait de très bons moments en sa présence...

- Es-tu déjà allé dans les Contrées exotiques? demanda-t-elle d'une voix rêveuse. Si tu en a l'occasion visite les, elles valent le détour, c'est... différent de Westeros.

Aborder le sujet des contrées la projetait dans ses souvenirs et les dix années passées. Coriolan et ses marins, les différents maîtres des arts dont elle fut l'élève... Et ses paroles apportait de nouvelles précisions sur sa vie, il comprendrait facilement qu'elle a du soit y vivre soit avoir l'opportunité de voyager jusque là-bas. Et donc qu'elle n'avait pas passé son existence dans les Terres de l'Orage. De toute manière, de part son statut de ménestrelle itinérante, elle était amenée à parcourir les routes et les différentes régions. Pourtant elle ne connaissait pas vraiment les sept couronnes et sa comparaison ne pouvaient s'appliquer qu'aux lieux où elles avaient vécu.

- Est-ce que le nord souffre également de la canicule?

Elle se montrait simplement curieuse sur cette région qui lui était inconnue. Jyanna porta son regard sur la mer et les vagues qui venait se briser sur la jetée. Le soleil poursuivait sa course et sa chaleur devenait accablante quand le vent tombait. Néanmoins cela ne la dérangeait pas trop, ce qui ne devait pas être le cas du nordien.

- As-tu des aspirations particulières Jorah?

Voilà une question bien précise, Jyanna était bien curieuse pour le coup et se montrer aussi directe et intrusive pouvait déplaire. Cependant s'il ne souhaitait pas répondre, elle n'allait pas lui en tenir rigueur. Elle agrémenta sa question d'un léger sourire et constata qu'ils avaient encore un peu de chemin avant d'arriver au bout de la jetée et donc autant de temps pour discuter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 21 Aoû 2011 - 22:43

Elle avait soulevé le fait qu'une sororité comme la sienne avec lui cela devait être on ne peut plus particulier, Jorah eut un sourire à cette remarque, elle touchait plus à la vérité qu'elle le pensait. Avoir autant de sœurs, enfin de demi sœurs, cela pouvait être un bien mais également une grande cause de pénibilité. Toujours quelqu'un pour se plaindre ou même quand elles étaient toutes contentes et le faisait savoir à Jorah, cela tenait plus du supplice pour lui qu'autre chose. Il eut donc un sourire pour Jyanna et murmura dans un léger rire.

« Tu as raison... c'est le mot. »

Elle sourit à son compliment et lui informa qu'elle ne vivait que selon ses envies, Jorah l'avait senti au fur et à mesure qu'ils étaient ensembles, il ne savait pas du tout ce qu'elle pouvait penser en cet instant, ni même comment elle se projetait. Peut être n'était ce que fugace dans son esprit, qu'elle ne pouvait envisager le futur, Jorah s'y était déjà projeté légèrement et y avait vu Jyanna, mais elle... Il tourna la tête vers la jeune femme et lui sourit alors qu'une nouvelle fois, il se penchait pour murmurer a son oreille alors qu'ils marchaient.

« Suis je donc une envie que tu suis allègrement ? »

Il embrassa sa joue avant de se redresser et ne pas perdre le fil de la route. Certaines personnes les regardaient alors qu'ils fendaient la foule, Jorah n'en avait que faire et les ignorait royalement. Ils avaient quitté l'auberge et marchaient vers le port. Plus il la regardait, plus il la trouvait fascinante, plus il la trouvait fascinante, plus il sentait que si l'avenir se présentait sous de mauvais augures, alors il en ferait les frais. Un sentiment bien amer que celui ci en somme. Il remarqua que la demoiselle regardait avec attention les bateaux à quai, mais ne fit pas de commentaire. Le bout de la jetée arrivait et Jinto semblait profiter de l'air marin, un sourire naquit sur les lèvres de Jorah alors que Jyanna prenait la parole de nouveau, lui demandant si il avait déjà vu les contrées exotiques. Elle parlait des contrées d'où venait Jinto apparemment. Force était pour lui de constater une nouvelle fois que si il n'avait pas voulu rejoindre Alysane ici, il serait encore coincé sur l'île à subir les remontrances de Jorelle et à entraîner ses demi sœurs parfois en dilettante. Recadrant ses pensées sur ce que Jyanna disait, les îles d'été étaient différentes de Westeros alors. Elle avait ajouté qu'elles valaient le détour, chose qui fit sourire Jorah.

Ils avançaient toujours vers la mer, l'odeur d'iode et le ressac se faisaient sentir et entendre de plus en plus fort. Les yeux de Jorah se posèrent sur la mer, elle l'avait toujours fasciné. Pendant quelques secondes il n'était plus là, ses yeux sombres perdus dans l’abîme si claire. Puis il se souvint de la question que la jeune femme lui avait posé plus avant, elle demandait si le Nord souffrait de la canicule, il passa sa main libre sur son front humide et moite.

« Je ne suis jamais dans cet état habituellement, à moins de venir d'une séance d'entraînement particulièrement poussée Jyanna, dans le Nord la plupart du temps le blanc nous entoure et nous force à nous couvrir... Alors qu'ici, si je m'écoutais il y a bien longtemps que j'aurais envoyé ma tunique rejoindre lesdites fourrures... »


Il eut un léger rire, la décence même et son éducation ne l'aurait jamais laissé faire une chose pareille. Et il aurait eu des questions sur son tatouage. Alors qu'il avançaient, le souffle iodée s'intensifia, soulevant les cheveux lourds de sueur de Jorah et agitant les liens de sa tunique. Il ferma un instant les yeux, profitant, de la brise alors que Jyanna lui demanda ce à quoi il aspirait... Très bonne question que celle ci...

« Ce à quoi j'aspire... »

Les mots avaient été murmurés comme ça, il ouvrit les yeux et vit qu'il restait encore des pas à faire pour atteindre la jetée, sa main de libre vint trouver celle de Jyanna qui était sur son bras alors qu'il la regardait tout en marchant. Ici, il y avait moins de gens, ils étaient quasiment tous les deux sur la jetée, il y avait quelques mouettes çà et là et une odeur sous-jacente de poisson. Il se retenait bien de dire que ce à quoi il aspirait désormais avait sa forme, son physique, sa personnalité, son sourire... Un mot de Maege lui revint aux oreilles alors qu'elle écrivait à Alysane un de ses nombreux prétendants imaginaires... L'amour... Sur le coup Jorah se sentit comme interloqué, tentant de masquer son trouble à Jyanna qui marchait à ses côtés. Il se reprit et se contenta de donner la réponse qu'il aurait donnée si on lui avait posé la question avant qu'il rencontre cette si belle ménestrelle...

« J'aspire seulement à me détacher de ce patronyme de Snow dont on m'a affublé Jyanna... »

Il ne répondait qu'à moitié et éludait le fond de ses pensées mais loin de lui d'effrayer la jeune femme en parlant d'union, de durée et autre réjouissances...


Dernière édition par Jorah Snow le Mer 24 Aoû 2011 - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 23 Aoû 2011 - 11:55

Une envie... Sur le coup Jyanna ne sut que répondre. Elle l'avait abordé parce qu'elle en avait envie, c'était indéniablement, mais serait-ce une envie durable ou passagère?.. Elle constatait simplement qu'elle se sentait bien en compagnie de Jorah et qu'elle voulait en profiter pleinement. Et surtout, elle ressentait des sentiments et des émotions qui l'avaient épargnée jusqu'alors. Mais ne voulant pas s'appesantir sur le sujet elle chassa ses idées et impressions. Et répondit par un sourire énigmatique, alors qu'il venait de lui déposer un baiser sur la joue.

- Tu es bien plus qu'une simple envie, murmura-t-elle sans en dire plus.

Ce fut un aveu qu'elle fit, elle ne sut s'il avait entendu ou pas à cause du bruit ambiant, mais il était plutôt exceptionnel qu'elle se laisse aller à de telles confidences. Non cela survenait rarement d'autant qu'elle ne l'avait rencontré que la veille au soir. Elle ne pouvait concevoir, elle qui prétendait toujours ne pas vouloir s'attacher, qu'elle puisse éprouver autre chose qu'un simple désir. Pendant quelques minutes, Jorah se laissa absorber par la mer, la demoiselle le constata facilement. L'étendue aquatique pouvait devenir fascinante ou terrifiante pour les personnes vivants dans les terres, mais comme il lui avait dit venir d'une île il devait bien connaître la mer. Elle-même ne l'avait découverte qu'une fois à Port-Réal, puis plus particulièrement en compagnie de son père adoptif.

Elle ne put s'empêcher de rire avec Jorah quand il lui expliqua que sous cette chaleur la tunique devenait gênante et qu'il l'aurait bien enlevée. Ce n'était pas pour déplaire à la belle mais la décence en prendrait un coup, d'autant que le jeune homme lui apparaissait comme une personne respectueuse des règles.

- Cela n'aurait pas déplut à certaines, répliqua-t-elle avec un sourire rieur.

Certaines femmes, au-delà de la décence, auraient profité du spectacle qu'aurait offert Jorah sans sa tunique. Jyanna avait pu le constater de visu durant la nuit il possédait un corps bien dessiné et qui ne perdait pas de son attrait en dépit des cicatrices. Ainsi la neige restait présente dans le septentrion. Cela faisait des années qu'elle n'en avait plus vu. Quasiment depuis qu'elle avait quitté les Marches.

- D'aucuns prétendent que cet été présage un hiver rigoureux encore plus froid que le précédent. Et les superstitieux ajoutent même que les créatures d'au-delà du mur, si elles existent, pourraient descendre dans nos contrées... Qu'en penses-tu?

Jya parlait d'un ton léger, elle n'était pas superstitieuse et ne croyait que ce qu'elle voyait. Alors les histoires de monstres et de créatures légendaires relevaient du folklore et des contes pour enfants, tant qu'elle n'avait pas de preuve contraire.

Jorah ferma les yeux profitant de la brise maritime avant de répondre à sa question. Il avait posé sa main sur celle de la jeune femme qui ressentit un léger frisson. Néanmoins elle ne se dégagea pas. Pendant un court instant elle crut percevoir un trouble chez le nordien, comme s'il venait de penser à quelque chose... Elle croisa le regard de Jorah tandis qu'il lui répondait.

- Cela risque d'être long et difficile, les gens aiment à mettre des étiquettes et il est dur de s'en débarrasser. Surtout pour une personne de ta condition à qui on rappellera sans cesse sa bâtardise...

Elle se montrait compréhensive sans pour autant mâcher ses mots. Mais elle ne pouvait se mettre réellement à sa place, n'ayant pas ce souci dû à sa naissance.

- Tu es déjà un homme d'armes, je présume au service de ta famille. Tiens d'ailleurs quel est le nom de celle-ci?

Autant demander directement à la source. Elle ne voulait pas se contenter du blason. Lui revint à l'esprit une histoire de brisure ou quelque chose dans ce style, mais n'ayant guère de connaissance en héraldique, et puis surtout elle ne voulait pas que la discussion tourne autour du statut de bâtard de Jorah. Elle l'appréciait tel qu'il était. Cependant elle posa une dernière question.

- Es-tu parvenu à faire ton chemin au sein de ta famille?

Arrivés à la fin de la jetée, Jyanna se détacha de Jorah pour s'asseoir sur le bord de la digue, profitant des lieux presque déserts, comme autrefois. Les vagues léchaient la pierre quelques centimètres en dessous de ses pieds, manquant d'éclabousser de fines gouttelettes les habits de la musicienne. Pourtant en regardant le ciel, elle sut qu'ils ne pourraient rester toute la journée à cet endroit, le soleil allait atteindre son point culminant et devenir particulièrement chaud, l'ombre serait un refuge indispensable. Jinto grimpa de nouveau sur l'épaule de sa maitresse tout en jetant un regard à l'homme d'armes. Ce dernier se montrait moins enclin aux questions que la demoiselle, répondant plus souvent qu'il ne questionnait, ce qui ne dérangeait pas Jyanna. Elle était plutôt de ceux qui cherchait à apprendre sur les autres sans se dévoiler pour autant. Mettant en suspens son « interrogatoire » la ménestrelle profita pleinement de la vue, des bateaux circulaient dans la baie, indifférent aux condition climatiques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 24 Aoû 2011 - 2:02

Le murmure... Ce murmure qu'elle avait prononcé. Il l'avait entendu. A peine certes, mais le vent marin avait fait le reste pour le porter à ses oreilles. Jorah réprima un sourire, il ne voulait pas qu'elle croie qu'il l'avait perçu. Elle ajouta un autre commentaire sur la réponse personnelle de celui ci à la chaleur ambiante, le gratifiant d'un compliment. Puis soudain, ce fut un autre sujet, elle parla de l'hiver... Idéal pour refroidir Jorah en des temps si chauds. Elle parla de toutes ces légendes qu'on racontait sur le Mur et les « autres », ces fameux « autres » sur lesquels abondent légendes et mythes. Jyanna lui demanda son avis, ayant déjà choisi le sien, les rangeant du côté des mythes. Jorah la regarda alors qu'il lui répondit d'un ton neutre, le visage représentatif de son ton de voix également.

« Je n'irais pas les ranger dans les mythes et pour cause, à Winterfell, j'ai entendu des hommes en parler... Après je n'en ai pas vu moi même, je ne puis attester de la véracité de leur dires. Aussi je reste partagé, j'attends de voir et le plus tard sera le mieux Jyanna. »

Il termina sa phrase sur un sourire, histoire qu'elle ne croit pas l'avoir mis mal à l'aise. Elle avait toutefois noté son trouble, il en était sûr. La jeune femme ajouta quelque chose sur les bâtards en général, disant que de toutes façons il y aurait toujours quelqu'un pour rappeler ce statut. Il lui sourit, en effet, tant que le reste de la sororité Mormont, hormis Alysane, ainsi que Jorelle, continuerait à le voir ainsi, il ne pourrait jamais se débarrasser de cela. Un Snow reste un Snow. Malheureusement. Une pensée bien amère qui vint de nouveau frapper le visage de Jorah d'un fugace masque assombri qui disparut bien vite alors qu'elle posait une nouvelle question.

« L'Ours est le symbole de la famille Mormont, Seigneurs de l'île aux Ours, mais je ne puis prétendre à ce titre car de Mormont, je n'en ai que la moitié. »

Ils étaient arrivés au bord de la jetée, l'étendue d'eau leur faisait face. Jorah ne lâchait pas la main de Jyanna, alors qu'il profitait de l'air ambiant et avait le cerveau engoncé dans des réflexions un peu houleuses, tout comme l'étendue d'eau qui leur faisait face, sur son statut. La discussion ayant réveillé de nouvelles interrogations. Soudain, ce tourbillon fut interrompu par une nouvelle question de la belle, une question sur sa famille. Il ne savait pas tellement ce qu'il devait répondre, elle lui demandait sa place dans la famille Mormont. Bien étrange question que celle ci mais on ne peut plus opportune, en effet, Jorah ne pouvait pas tellement définir « sa place » comme Jyanna devait l'entendre. Il mit un peu de temps à répondre, alors qu'il la suivait des yeux elle qui s'asseyait au bord de la jetée, sur la digue.

Là, il la regarda encore avant de trouver les mots pour lui répondre, le soleil n'était pas encore haut dans le ciel, mais la nimbait déjà d'une lueur qui rendait ses cheveux auréolés d'or. Le ressac diffusait un bruit doux en dessous d'eux alors que l'infâme odeur de poissons avait quasiment disparue, un léger embrun les caressait maintenant continuellement. Il s'approcha d'elle, alors qu'il se tenait dans son dos, croisant les bras et de ce fait, collant un peu plus la tunique à sa peau moite pourtant rafraîchie par la brise. Sa voix se fit sourde dans sa gorge alors qu'il répondait enfin à Jyanna, sur un ton bourru et légèrement hésitant.

« Ma place dans la famille... Comme je te l'ai dit je suis l'aîné, mais être bâtard fait qu'on est jamais considéré comme tel. Je suis devenu Maître d'Armes uniquement parce que mon père à fait une chute de cheval qui l'a rendu quelque peu impotent et que j'étais intéressé par les armes étant donné qu'on m'avait interdit de fréquenter les autres membres de la « vraie famille Mormont »... »

Les mots de Lady Jorelle et parfois même de certaines de ses demi sœurs comme Maege, frappèrent ses oreilles. Des mots tellement répétés, tellement usités en sa présence mais auxquels il n'arrivait décidément pas à s'habituer. Tout ce qui s'était passé, il le devait à Alysane. Sa sœur avec son caractère bien trempé qui avait décidé, en allant vers lui, de transgresser toutes les règles de la famille. Les yeux de Jorah battaient dans le vide, mais cela Jyanna ne le voyait pas. D'une voix sourde il continuait.

« Mon salut, je le dois à moi même et à ma sœur... »

Il avait toujours fait la distinction entre elle et le reste de la famille, et pour cause, elle n'était pas comme eux. Jorah retourna à l'instant présent et vint s'asseoir lui aussi sur la jetée, conscient du fait que ses armes étaient là, bien visibles dans son dos. Mais il comptait sur leur potentiel effrayant pour repousser les malandrins. Il inspira fortement, faisant rentrer l'air iodé dans ses poumons. Jinto vint s'approcher de lui intrigué et entreprit de monter sur son épaule pour aller découvrir les très étranges armes que cet être bien étrange avait sur le dos.

La tête de Jorah se tourna vers celle de Jyanna, il remarqua que la main qu'il avait posée pour s'appuyer sur le mur se trouvait non loin de celle de la demoiselle mais il n'en fit pas grand cas, du moins pour le moment. Son regard avait changé alors qu'il prononça lui aussi d'un ton léger une nouvelle question pour la demoiselle.

« Et toi Jyanna, parle moi donc de ta famille... De ce pourquoi tu es devenue ménestrelle également. Car à mon tour j'aimerais tout connaître... »

Il eut un léger sourire se remémorant la remarque qu'elle avait faite hier soir alors qu'ils étaient dans la chambre de la jeune femme. Après ce qui s'était passé, il estimait qu'elle avait un bon bagage au niveau de certains traits de son caractère. Ses yeux rencontrèrent ceux de Jyanna, son sourire s'agrandit... Qu'allait elle bien pouvoir lui répondre ? Allait elle éluder la question ? Si on suivait les règles de leur jeu qui durait depuis hier alors elle n'en ferait rien et répondrait, mais peut être avait il outrepassé une limite ou mal choisi une question...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 25 Aoû 2011 - 13:30

Le sérieux qu'elle sentit dans la réponse de Jorah concernant l'hiver lui fit porter son attention sur le jeune homme. Apparemment les nordiens accordaient un certain crédit aux Autres, Jyanna respectait son point de vue sans pour autant y adhérer. En même temps elle avait passé la moitié de sa vie hors de Westeros et il se trouvait qu'elle prêtait plus de réalité aux histoires du continent est ayant déjà croisé des prêtres d'Asshaï dans les cités libres. Bien qu'il ne fut pas confronté à ces créatures, Jorah restait mitigé à leur sujet, elle pouvait le comprendre vu qu'il vivait dans la région du Mur. Rassemblant ses souvenirs, elle se rappela que la garde de nuit était censé protéger de toute tentative d'intrusion des gens ou choses vivant plus au nord. Tant qu'elle faisait son travail les habitants n'avaient rien à craindre.

- Mais la garde de nuit est là pour nous protéger, non?

Une remarque qui pouvait montrer sa méconnaissance sur les évènements qui se déroulait actuellement dans les sept couronnes. Encore que depuis son arrivée sur Westeros, elle avait entendu bon nombre de choses, pas forcément intéressantes mais qui lui donnait les grandes lignes de l'histoire. Un sourire ponctua les paroles de Jorah, chassant le sérieux qui les imprégnait. Néanmoins elle remarqua l'ombre qui passa sur le visage du jeune homme quand elle mentionna les bâtards, elle se rendait compte qu'elle remuait un peu le couteau dans la plaie. Mais il n'éluda pas ses questions et consentit à y répondre. Il apporta la précision sur le nom de sa famille. Les Mormont de l'île aux Ours, elle nota cela dans un coin de son esprit. La demoiselle constata que sa dernière question provoqua un silence, un peu gênant. Elle venait de s'asseoir et leva la tête pour observer Jorah qui lui répondait d'une voix hésitante et quelque peu bourrue avant de reporter son regard sur la mer. Elle l'écouta d'une oreille attentive. Ainsi il avait accédé au poste de maître d'armes suite à un accident qui a rendu son père infirme. Un coup du sort. Voilà pourquoi il était si proche de cette sœur venue à Port-Réal, parce qu'elle était la seule à l'avoir accepté tel quel. C'était ainsi que Jyanna le comprenait. Jorah finit par s'installer à côté d'elle sur le bord de la jetée. Jinto s'intéressa aux armes qu'il portait dans son dos et commença à le toucher pour découvrir pleinement la chose. Ensuite vint la question à laquelle elle s'attendait vu toutes celles qu'elle avait posé à Jorah. Allait-elle lui répondre ou non? Elle finit par parler, simplement parce qu'elle le voulait bien et qu'e Jorah avait joué le jeu en lui fournissant des réponses.

- Ma famille... Mon père doit se trouver quelque part par là, dit-elle avec un sourire en désignant l'horizon. Il est marin marchand et son port d'attache est Lys, il sillonne les routes commerciales entre les différentes cités libres et Westeros à bord de son navire, même s'il en possède trois dédié au commerce. Une activité des plus lucratives. J'ai vécu une dizaine d'années là-bas et j'y ai découvert la musique. Ce fut dans les îles que j'appris tout ce que je sais sur cet art, ainsi que le chant et la danse. Et comme j'aime les voyages autant allier les deux en devenant ménestrelle itinérante. J'aime à partager mon savoir avec les autres.

La demoiselle se rendit compte que ses paroles entraient quelques peu en contradiction avec ce qu'elle avait raconté à Jorah la veille, comme quoi elle venait de l'Orage, ce qui n'était pas faux en soit, simplement incomplet. Pendant quelques minutes elle se perdit dans la contemplation du large, le soleil faisait miroiter l'étendue d'eau. Se remémorant les années passées, ainsi que sa décision de revenir sur ses terres natales. Et ironie du sort, elle n'avait pas encore mis les pieds dans l'Orage, non elle avait accosté à Lancehélion et s'était ensuite rendue dans la ville royale. Elle porta son regard sur Jorah avant de se détourner.

- En fait, il n'est que mon père adoptif... avoua-t-elle avec un demi sourire.

Pourquoi donc avait-elle révélé cette information? Elle aurait pu lui laisser croire que Coriolan était son père, cela aurait été plus simple surtout aurez éviter de nouvelles questions, puisque mine de rien elle n'avait fait aucune mention de sa mère, ni même des terres de l'Orage. Et puis si elle parlait de sa mère, elle devrait certainement aborder l'histoire de sa cicatrice, enfin histoire est un bien grand mot. Au final, elle n'en dit pas plus, néanmoins elle laissait la possibilité à Jorha de la questionner plus avant s'il souhaitait vraiment mieux la connaître. Et si elle considérait que la question était trop intime elle ne manquerait pas de se taire ou d'éluder. Au final, Jyanna en avait trop dit ou pas assez. Sera-t-il aussi curieux qu'elle?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 25 Aoû 2011 - 18:46

Assis sur la jetée, à côté d'elle, Jorah ne pouvait pas s'empêcher de la regarder. Il n'avait pas répondu directement aux questions qu'elle avait posé sur les Autres et le Mur. Il l'avait d'abord regardée, puis enfin s'était assis sur la jetée lui aussi, près d'elle. Sa main toujours près de la sienne. Après l'avoir regardé silencieusement et esquissé un sourire, il finit par lui répondre.

« En effet la garde de Nuit veille, mais à entendre le roi du Nord, ils ne sont jamais assez nombreux... Toutefois ce n'est pas des Autres dont nous devons avoir peur, les Fer Nés semblent à nos portes... »

La phrase qu'il venait de prononcer le plongea de nouveau dans un sentiment d'inquiétude, si Alysane disait vrai, alors il fallait combattre ceux qui voulaient prendre les terres. Une pensée traversa l'esprit déjà fort encombré de Jorah, et si on lui demandait de se battre ? Il devrait alors marcher vers les lieux de bataille, de toutes façons il ne s'était pas fait d'illusions, il ne devait rien exiger de Jyanna, aussi belle et charmante soit elle. Après tout la phrase « tu ne la connais que d'hier qu'espères tu ? » résonnait de nouveau dans sa tête. Ses yeux se posèrent sur Jyanna, tentant de masquer son trouble, elle se mit à parler de sa famille.

Ainsi son père était marin et elle ne le voyait jamais, il était dans le commerce de Westeros, il devait avoir tout de même de quoi subvenir aux besoins de sa fille. Elle avait passé un temps sur les îles d'été et y avait appris à devenir ménestrelle. Quand elle en parla Jorah sourit, se souvenant de sa performance hier à la taverne. Elle lui rappela qu'elle était ménestrelle itinérante, elle n'avait donc aucune attache et ne semblait pas en réclamer. Il se souvint qu'elle avait mentionné venir des terres de l'orage, elle avait donc menti par omission. Puis soudain, elle lui révéla quelque chose. Son père était son père adoptif, les yeux de Jorah la regardèrent différemment de la seconde où elle n'avait pas prononcé ces mots. Il déglutit avec bruit alors que sa main touchait celle de Jyanna, ses doigts se serrèrent malgré eux sur cette main si fine. Il n'avait pas lâché ses yeux, alors qu'il murmurait d'une voix sourde.

« Jyanna... »

Il ne pouvait pas se retenir plus avant, et, inclinant la tête dans sa direction, l'embrassa avec fougue alors que le soleil qui commençait à monter dans le ciel l'éclairait d'une lumière qui la mettait en valeur. Jinto était toujours sur son dos à triturer les armes et ne semblait pas pour le moins dérangé de ce qui était en train de se passer. Les lèvres de Jorah touchèrent celles de Jyanna alors qu'il s'approchait. Le bruit du ressac se faisait toujours entendre mais ils ne l'entendait plus. Au bout de quelques minutes il finit par se détacher d'elle. Conscient qu'il mordait une nouvelle fois la limite qui l'empêchait de lui avouer ses sentiments. Sa main ne quitta pas la sienne, il se sentait stupide et presque à nu devant elle.

Il se souvint de la cicatrice qu'elle portait dans le dos, mais une nouvelle fois il se dit que si elle devait en parler alors cela viendrait naturellement. Soudain, conscient de ce qui venait de se passer, il bredouilla quelques mots d'excuses sur un ton toujours aussi bourru.

« Pardonne moi, je n'aurais pas du... Je ne sais même pas si nous sommes appelés à nous revoir dans le futur. Surtout si je suis appelé à la défense contre les Fer Nés... »

C'était une éventualité possible en effet. Il ne fallait pas la laisser aller à la trappe. Il rompit le lien visuel entre elle et lui, cela ne servait à rien de se bercer dans de douces illusions, elle aspirait à autre chose que parcourir les routes accompagnée d'un Maître d'Armes pour compagnon. Et lui que voulait il pour lui ? Était elle ce qu'il désirait finalement ? Bien sûr qu'on lui avait parfois répéter qu'il fallait qu'il se marie, mais avec qui ? Il était un bâtard, il ne pouvait prétendre à rien.

Un bateau passa au loin, accrochant le regard de Jorah, alors qu'il était encore parti dans un flot incessant de pensées. Soudain, cela fut rompu par Jinto qui venait de se saisir de la dague du Maître d'Armes. Jorah eut un regard pour son épaule mais vit que le petit singe avait du mal à s'en dépêtrer. Un sourire fugace sur ses lèvres apparut mais disparut aussitôt. Le rappel de la menace Fer Née qui jetait une ombre sur Westeros, avait jeté une ombre sur lui également. Il n'avait pas laché la main de Jyanna alors que ses yeux devenus presque noirs regardaient ceux si clairs de la ménestrelle. Une nouvelle fois son cœur parla avant sa raison alors qu'il murmurait d'une voix sourde conscient du poids de sa phrase. Un bruit derrière lui, lui annonça que Jinto avait renoncé a prendre les armes et commençait a plonger les mains dans la chevelure de Jorah.

« Jyanna... Nous ne sommes engagés en rien mais permet moi de te demander... Si je devais partir en guerre contre les Fer Nés, comment réagirais tu ? Je ne veux pas t'effrayer...» Sa main calleuse serra plus celle de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 13 Sep 2011 - 12:23

Les Fer-nés, voilà un problème dont elle avait entendu parlé mais qui lui semblait bien lointain, peut-être parce qu'elle n'était pas directement impliquée dans l'affaire. L'une et l'autre de ces menaces la renvoyaient à des contrées qu'elle ne connaissait pas et à des considérations qui n'étaient pas les siennes. Peut-être passerait-elle pour une égoïste, mais pourquoi vouloir se mêler de choses qui ne la regardait pas? D'un geste elle lissa quelques plis de sa robe et jeta un coup d'œil à Jinto qui s'affairait auprès de Jorah. Un léger sourire ponctua cette vision. Et elle remarqua l'air préoccupé du jeune homme. Parler de ces affrontements devaient générer nombre de questions pour l'homme d'arme qui pouvait être amener à combattre. En tout cas, séjournant actuellement dans la capitale la jeune stormienne préférait se concentrer sur les évènements liées à cette ville et non se disperser.

Elle lui parla de sa famille et révéla le véritable statut de Coriolan, mais elle ne s'attendait pas à la réaction du nordien. Il l'embrassa, comme pour lui faire oublier qu'elle était orpheline. Il y mit une certaine fougue et sans même s'en rendre compte elle y répondit. La ménestrelle posa un regard troublé sur son voisin. Ils ne se connaissaient que depuis la veille et pourtant un observateur extérieur aurait pu croire qu'il en était tout autre. Il s'excusa de mordre ainsi la frontière, Jyanna resta silencieuse, observant le jeune homme d'une manière plutôt troublante. En fait, elle ne savait plus que penser de la situation, elle avait abordé Jorah suivant simplement ses désirs et elle se rendait compte que cela n'allait pas être aussi simple que prévu. Elle sentait sa main tenir la sienne et ne chercha à pas à se dégager.

- L'avenir n'est pas défini....

Voilà une remarque qui pouvait être interprétée de différentes manière. Quant était-il vraiment de sa signification? Et surtout sur quel point portait-elle? Les fer-nés ou leur prochaine rencontre? Mais étant donné qu'elle lui avait déjà dit qu'ils pouvaient se revoir... La jeune femme n'en dit pas plus et coula un regard discret en direction de Jorah, observant sa réaction. Jinto s'était attelé à la tâche d'extraire la dague, chose qu'il ne réussit pas, alors il s'intéressa de nouveau aux cheveux, mais finit par descendre de son perchoir et se campa sur le bord de la jetée, observant les vagues.

Comment pouvait-il lui poser cette question? Pourquoi? La main de Jorah serra plus fort la sienne tandis que Jya se raidissait sur le coup. Une boule se forma au creux du ventre de la demoiselle. Il ne pouvait pas lui poser cette question... Une expression indéchiffrable prit place sur le visage de la ménestrelle. Elle s'apprêta à répondre mais se retient. Que pouvait-elle bien répondre d'ailleurs? Ils venaient de se rencontrer. Elle fronça légèrement les sourcils, elle n'était pas encore prête à s'attacher à quelqu'un, bien que ce genre de chose ne se contrôlait pas forcément.

- Je... ne sais pas... répondit-elle d'une voix hésitante.

Autant se montrer franche et ne pas laisser imaginer des choses qui n'avaient pas lieu d'être. Pourtant elle se rendit compte qu'elle ne restait pas insensible à cette hypothèse. Elle détourna le regard pour le porter sur le singe qui le lui retourna. Jyanna resta silencieuse, seuls des petits cris de Jinto troublaient le calme. Le nordien avait raison sur un point, ils n'étaient engagés en rien...

- Pourquoi cette question Jorah?

Elle avait lâché cette interrogation sans regarder l'homme d'arme. Elle leva la tête pour observer le soleil, constatant que sa course s'était poursuivie et que l'heure avançait plus vite que prévue. Bien qu'elle profitait de ces instants il lui faudrait retourner à ses occupations et voir également Wex. Elle finit par reporter son attention sur son voisin, le vent amenant quelques mèches sur son visage. Jyanna ne lui accordait aucune réponse précise finalement, comme si elle cherchait à se protéger en reprenant ses distances... Elle avait l'impression de dresser une barrière en refrénant son interlocuteur. Mais elle voulait également connaître le fond de la pensée de Jorah. Savoir jusqu'où s'étendait les conséquences de cette nuit. Elle jeta un coup d'œil à Jinto qui s'éloignait sur la jetée, par la même occasion elle constata que le port était toujours en pleine activité. Son attention se porta sur les hauteurs de la ville, se rappelant un lieu où elle aimait aller enfant, isolé et ombrageux. Puis elle revint à l'instant présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 13 Sep 2011 - 18:13

Jorah nota la réaction de la ménestrelle à la question qu'il venait de poser. Pour le coup, il en vint presque à se maudire d'avoir osé franchir une limite qu'il n'aurait pas dû. Il la sentit se raidir, se troubler et il fit instinctivement de même. Jorah baissa les yeux, ils venaient de se rencontrer, une nouvelle fois il se martela l'esprit en se disant qu'il n'avait rien à attendre d'elle, qu'il n'était qu'un bâtard et surtout qu'il était en train de l'effrayer plus qu'autre chose. La voix de Jyanna lui paru lointaine alors qu'elle articulait qu'elle ne savait pas. Elle avait au moins le mérite de ne pas lui mentir, chose qui le rassura un peu. Étrangement, il avait une légère impression sur ce qui allait se passer, un léger malaise, comme si il venait de rater la plus grande occasion de se taire. Il eut une pensée pour Alysane, qui lui faisait souvent la remarque qu'il ne parlait pas beaucoup mais que des fois il ouvrait sa bouche pour dire quelques énormités. Il se sentait un peu comme ça en ce moment même.

Sa main finit par quitter celle de la jeune femme, à regrets certes, mais il ne voulait pas qu'elle prenne peur, si ce n'était déjà fait. Il repensa à la remarque qu'elle lui avait faite plus avant, sur l'avenir, en effet il n'était pas défini, du moins pas pour tout le monde. Si il l'avait été alors il ne serait pas là, en train de courtiser cette jeune femme. Bien sûr qu'il ne l'était pas, même si Jorah commençait à avoir une sombre idée de ce qui allait advenir de lui maintenant. Il la sentait si loin à présent, comme si de nouveau elle n'était que la jeune femme qu'il avait aperçue hier même, alors qu'elle dansait la ronde sur la place. Hier... Cela lui semblait déjà une éternité qu'il était avec la jeune femme, peut être était ce à cause de cela qu'il avait pris tant de liberté au cours des dernières minutes. Quel imbécile, il était en train de laisser filer une femme dont il s'était épris plus qu'il ne pensait.

Il déglutit avec bruit alors qu'une nouvelle question passa les lèvres de la jeune femme, il nota qu'elle ne le regardait pas, son regard se voilà de tristesse alors qu'il l'écoutait demander pourquoi il lui avait posé cette question. Elle leva la tête, il fit de même et constata en effet que l'heure était déjà bien avancée. Plus les jours avançaient, moins il voyait sa sœur qui était occupée avec quelques personnes dans la ville. Il trouvait toujours le moyen de disparaître, il était peut être temps pour lui de revenir à ses côtés. Alors qu'il était perdu dans ses pensées, la question de la jeune femme lui revint aux oreilles. Pourquoi diable avait il ouvert sa bouche en effet ? Peut être était il temps pour lui d'assumer pleinement et de mettre des mots sur ce qu'il ressentait quand il était en présence de la belle. Les cris de Jinto qui était en train de s'amuser de l'eau et des vagues lui fit esquisser un nouveau sourire. Il se décida à se lever, la terre ferme étant dans leur dos et attendit que Jyanna se retourne. Il n'osait la regarder, alors qu'il fixait un point dans le lointain. Sa voix était pourtant grave et claire mais manquait de sûreté.

« Jyanna, je t'ai posé cette question pour la simple raison que ton avis compte pour moi et pour cause... »

Il se demanda si il devait continuer, si il devait aller au bout de ses idées, après une déglutition bruyante, il se décida à lui dire franchement le bouillon qui était dans son esprit. Ses yeux sombres rencontrèrent ceux de la jeune femme qui put y lire de la détermination, celle qu'il avait quand il croisait le fer face à un ennemi. Son ton devint plus assuré alors que sa voix se réchauffait.

« … Depuis que je t'ai rencontrée, certes c'était hier, je me sens bien à tes côtés, toute ma vie on m'a fait comprendre que je n'étais qu'un moins que rien alors qu'avec toi je me sens... entier. »
Ses yeux virent de nouveau trouver les siens alors qu'il tentait de se donner une contenance et qu'il murmurait dans un filet de voix, chuchotant presque. « Je crois que, je me suis entiché de toi... »

La révélation dans sa gorge lui semblait presque ridicule alors qu'il l'entendait sortir de sa bouche. Ses mains se tordirent alors qu'il était en train de baisser les yeux. Si elle avait pris peur auparavant alors elle était sans nul doute terrifiée à présent. Il recula d'un pas alors que ses yeux regardaient ceux de la Stormienne. Jinto était revenu sur son épaule et semblait ne pas comprendre ce qui se passait ni la cause de la tension entre les deux êtres humains. La jeune femme était silencieuse, face à ce silence le visage du Nordien se ferma et il s'inclina prestement.

« Je crois me souvenir que tu avais à faire Jyanna, je ne vais pas te retenir plus longtemps. Je te prie de m'excuser pour mon manque de manières. »

Il avait l'impression de subir la pire des épreuves alors qu'il tournait les talons et qu'il entendait les cris de Jinto qui semblait demander étonné a Jyanna ce qui se passait. Il se maudissait mille fois par tous les dieux anciens alors qu'il retournait à l'auberge, marchant d'un air absent cognant plus d'une fois dans une personne qui exprimait vivement son mécontentement. Alysane le trouva on ne peut plus vide et absent toute la soirée, il était préoccupé quand il buvait, quand il mangeait, quand il essayait de dormir. Il la voyait, il voyait son air déconfit quand il lui avait parlé, il revivait le moment où elle s'était crispée. Il ressentait de nouveau la gêne qui l'avait traversé quand il lui avait avoué ses sentiments. La nuit fut blanche et douloureuse et le lendemain il se décida à faire quelque chose.

Le chemin fut ardu a reconnaître pour retrouver la fameuse auberge où elle se trouvait, Jorah ne savait même pas encore si il devait rentrer quand il était sur le seuil. Ce ne fut que quand un homme grand et musclé sortit de l'auberge, forçant Jorah pour le coup à lever la tête, qu'il se décida a rentrer. Là, il trouva l'ami de Jyanna, seul dans la salle étant donné qu'on était à la fin de la matinée. L'homme posa les yeux sur lui et son regard sembla insondable. Jorah déglutit avec force et s'avança, ses armes faisant du bruit dans son dos. Il salua l'homme d'un signe de tête et parla d'une voix basse et grave.

« Bonjour. Je viens ici pour vous demander si la ménestrelle, votre amie, Jyanna était là et si vous pouviez m'annoncer. »

Il ne savait pas tellement ce qu'il allait lui dire quand il la verrait, dans ses yeux noirs grondait un orage incertain, comment allait elle réagir à sa présence ici ? Il s'attendait à tout, le meilleur comme le pire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 15 Sep 2011 - 21:37

Jorah se leva avant de répondre à sa question. Et ce qu'il lui révéla laissa la jeune femme interdite. En fait elle ne parvenait pas à réfléchir après les paroles du jeune homme qui s'était montré déterminé, elle l'avait constaté au regard qu'il lui adressa. Son cœur avait manqué un battement quand il avoua ses sentiments à son égard, alors qu'ils ne se connaissaient pour ainsi dire pas. Il se montra franc mais devant l'absence de réaction de la stormienne finit par s'excuser et prendre congé. Jyanna faillit prendre la parole mais s'abstint ne sachant que dire, tout cela allait bien trop vite à son goût, elle ne pensait pas avoir suscité de telles émotions chez le jeune homme et finalement elle laissa partir Jorah sans le retenir. Elle qui vivait en suivant ses envies savait que tout acte avait ses conséquences et que les personnes qui croisaient sa route ne fonctionnaient pas comme elle. Cela elle l'avait déjà remarqué, mais cette constatation prenait une toute autre dimension avec Jorah. Jinto cherchait à comprendre la situation. La demoiselle posa un regard voilé sur son petit compagnon avant de lui caresser le cou.

- Ne t'inquiètes pas Jinto, tout va bien...

Voilà un doux mensonge, non tout n'allait pas bien. Le nordien était parvenu à causer un trouble nouveau chez la jeune femme et cela la décontenançait au plus haut point. Elle resta encore quelques minutes sur la jetée, son attention perdue dans les vagues qui venaient lécher l'édifice, cherchant à apaiser ses émotions. Jinto s'était installé sur ses genoux et elle le caressait distraitement. Finalement, elle retourna à l'auberge, empruntant des raccourcis, évitant par la même occasion la foule des grandes artères. Elle finit par se réfugier dans sa chambre. Les mots de l'homme d'armes tourbillonnaient dans sa tête, elle ne parvenait pas à s'en détacher. Jya finit par s'installer en tailleur sur son lit et sortir sa harpe. La musique était le meilleure moyen d'oublier tout ceci, elle ferma les yeux et laissa les notes emplir la pièce et l'emmener loin de tout ses tracas.

Le lendemain, après une nuit qui fut courte, elle se décida à aller voir Wex, son vieil ami. Sur le chemin, elle conforta également sa décision de quitter la capitale. Elle voulait changer d'air. La ville fut propice à des rencontres mais son esprit était accaparé par Jorah et elle voulait modifier cela. N'ayant pas de monture personnelle, la demoiselle décida de rejoindre une caravane en partance pour... une destination quelconque.

Pendant ce temps à l'auberge des Trois Ecus, Lyn le tenancier s'affairait derrière le comptoir. Il y avait peu de client, l'heure n'étant pas propice aux bénéfices et à la consommation. Il était en train de ranger quand l'homme qu'il avait vu en compagnie de Jyna se présenta. Il posa un regard indéfinissable sur le nouvel arrivant, le regardant approcher tout en poursuivant ses affaires. Il stoppa quand le visiteur lui adressa la parole. Il écouta sa requête, notant l'attitude de l'homme d'armes.

- Jyna n'est pas là pour l'instant, elle vaque dans le quartier.

L'expression de l'aubergiste restait relativement neutre, bien qu'un sourire fugace et désolé modifia son expression. Jyanna l'avait prévenu qu'elle se rendait à Culpucier et elle avait mentionné la possibilité qu'elle quitte la ville, incessamment sous peu, tout en lui spécifiant que cette information ne devait pas être divulguée. Connaissant la demoiselle, Lyn se doutait qu'elle ne préviendrait pas son compagnon d'une nuit. L'homme observa Jorah en détail mais de manière discrète.

- Je ne sais quand elle rentrera. Je lui dirai que vous êtes passé, sinon retentez plus tard dans la journée voire demain, elle sera peut-être là.

Sans pour autant rompre sa promesse à Jyanna, il fit comprendre à son interlocuteur que revoir la jeune femme ne serait pas si facile si elle avait décidé de mener à bien ses projets de voyage et qu'elle s'affairait dans la cité.

- Si vous voulez laissez-moi votre adresse et je lui transmettrai ainsi elle pourra toujours vous joindre.

Si elle le désirait, car la connaissant Lyn se doutait qu'il s'était passé quelque chose entre les deux adultes. Elle lui avait paru bien troublée la veille et elle n'avait pas voulu dire un mot à ce sujet. Le tenancier, après avoir délivré son message, resta silencieux et à disposition du jeune homme s'il désirait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 15 Sep 2011 - 23:44

L'homme posa les yeux sur Jorah, au vu de son air, le Nordien s'attendait au pire, malgré lui il déglutit bruyamment, sa pomme d'Adam bougeant nerveusement. Et il avait raison, enfin pas totalement, le tenancier lui annonça qu'elle n'était pas sous son toit. Jorah se détendit quelque peu mais pas complètement. Les yeux de Jorah sondèrent l'homme, cherchant la moindre faille dans son expression mais il n'en trouva aucune. L'homme était parfaitement neutre, il ne savait vraiment pas ce qu'il pouvait penser et il n'avait jamais été très doué dans ce genre de sport. L'orage de ses yeux se calma alors qu'il cherchait les mots pour lui répondre.

« Je vois. »


Il baissa les yeux et commença à tourner les talons mais l'homme continua à parler, les mots qu'ils prononçait parvinrent aux oreilles de Jorah et lui firent tourner la tête. Il lui annonça qu'il pouvait repasser plus tard pour venir ici de nouveau et voir si elle était là. Un léger sourire naquit sur ses lèvres alors qu'il hochait la tête de gauche à droite, si il avait eu envie de tenter quelque chose alors il aurait fallu le faire maintenant. Il se trouvait donc acculé et dans une impasse. Jorah revint sur ses pas alors que l'homme lui disait qu'il pouvait également laisser son adresse au cas où. La remarque le fit légèrement rire alors qu'il ajoutait d'une voix ténue.

« Cela ne servirait à rien, je n'ai pas d'endroit où on peut me laisser des missives. Toutefois je vous remercie pour votre aide. »

Il se doutait bien qu'elle ne le ferait pas, qu'elle était sûrement en train de se cacher dans la ville si ce n'était pas ailleurs, ou qu'elle était déjà partie. L'effleurement de cette pensée serra le cœur de Jorah qui se maudit de son attitude. Il avait finalement réussi à obtenir ce qu'il craignait, elle avait eu peur et avait fui. Il cilla plus que de raison, se mordant la lèvres et remercia une nouvelle fois l'homme d'un signe de tête. Celui ci ne répondit que par un hochement de tête occupé accompagné d'un grognement signe qu'il était occupé. Jorah inspira fortement et sortit de l'auberge. La lumière au dehors lui fit plisser les yeux et mettre la main en visière devant son visage.

La réalité lui retomba dessus alors qu'il ravalait sa salive et regardait le ciel. Ils se connaissaient que depuis peu, il n'avait aucun droit sur elle, comment avait il osé ? Il marchait dans les rues d'un air absent, son regard se posant sur toutes les demoiselles qui ressemblaient de près ou de loin à la jeune femme. Les gens autour de lui ne comptaient plus, de nombreuses exclamations énervées furent poussées sur son passage alors qu'il déambulait il ne savait où. Comment allait il expliquer cela à Alysane, comment allait il expliquer son état ? Peut être qu'elle l'aiderait mais seulement après l'avoir gratifié d'un compliment qui tiendrait plus du fieffé imbécile que d'autre chose. Cette pensée tira un sourire désolé sur ses lèvres alors que ses pas le conduisaient près du port.

Il ne s'en rendit compte que, comme à son habitude, il entendit le cri des mouettes et sentit cette horrible odeur de poisson. Une nouvelle fois il cilla plus que de raison et inspira fortement, même si l'odeur était pour le moins affreuse. Ses yeux embrassèrent l'étendue bleue alors que les pensées les plus sombres et les plus extrémistes traversaient son esprit. Cela allait à combattre la menace Fer Né jusqu'à la mort ou prendre le noir et aller au Mur. Alors qu'il était plongé dans de sombres pensées, des navires passaient devant ses yeux, il en nota un qui capta son attention, un avec une Licorne dorée sur la proue. Il resta là quelques minutes à regarder les bateaux, tentant d'oublier sa déconvenue et en essayant de penser autrement qu'à des décisions pour le moins insensées.

Une nouvelle inspiration et il tournait les talons, Jeor n'aurait pas aimé qu'il soit comme cela de toutes façons, ce n'était pas une attitude digne d'un Maître d'Armes. Il ravala sa déception et tourna les talons, l'éclat du soleil faisant briller la Licorne dorée une dernière fois. Les rues commençaient à se vider progressivement et les échoppes se fermaient. Une brise venant de la mer se leva, obligeant Jorah à resserrer les liens de sa tunique et marcher vers l'auberge qui l'attendait. Il se promit de revenir souvent au Port pour observer les bateaux en attendant de voir la décision qu'Alysane prendrait. Si elle retournerait chez eux ou si elle ferait autrement, Jorah avait cru l'entendre dire qu'elle pourrait bien tirer les armes contre les Fer Nés mais il se demandait si elle avait été sérieuse.

Le soir tombait alors qu'il arrivait à l'auberge, décidant qu'il ne monterait pas de suite dans la chambre, il resta dans la salle et héla la serveuse qui l'avait déjà remarqué lui demandant une pinte alors que la salle était vide. Elle hésita un instant et demanda même à son patron si elle devait accepter ou non. Celui ci regarda Jorah et finit par acquiescer posant comme seule condition qu'elle devait rester. Il passa donc le reste de la nuit, seul dans la salle principale de l'auberge, sa pinte à la main alors que la nuit avançait, qu'il ne desserrait pas les dents et qu'il ne disait rien. Ce ne fut que quand l'heure fut bien avancée qu'il but sa pinte d'un trait, la posant avec bruit sur la table, la serveuse s'était endormie au comptoir, il laissa quelques pièces à côté d'elle, ajoutant un supplément pour l'avoir maintenue éveillée tout ce temps et monta se coucher avec sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Au détour d'un verre... [Jorah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» L'auberge au détour du chemin (PV: Jorah Mormont et Harron Karstark)
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» Alors, il est où cet apéro ? Mon verre ! [Terminé]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-