AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

« Nos enfants, c’est notre éternité. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Mar 15 Oct 2013 - 17:31

Il fait chaud comme toujours à Dorne, le soleil est déjà haut alors que le matin est à peine entamé. Ashara est déjà debout dans la chambre qu'elle partage avec sa sœur. Une partie de sa famille est de passage à Lancehélion, son père est venu ici afin de présenter ses respects au Prince de Dorne et lui faire savoir – une fois de plus – qu'il a toute sa fidélité, ainsi que pour régler quelques affaires en cours avec des nobles de passage dans la belle citée. Si au départ l'idée n'a pas enchanté la jeune femme, elle a rapidement compris que c'était le moyen de voir un peu de paysage. Mycah, Owen et Urek sont restés à Voi avec leur mère pour veiller sur le domaine, mais cela ne suffit pas à gâcher le plaisir d'Ashara.

Celle-ci s'éclipse rapidement de la chambre, descendant dans la salle principale de l'auberge où son père a décidé de s'arrêter. C'est un bel endroit, une famille de Dorniens Salés tient les lieux et la Voi a eu l'occasion de converser alors l'une des filles du propriétaire, une demoiselle légèrement plus âgée qu'elle, beaucoup plus belle, mais surtout très agréable. Ashara espère la revoir, mais après l'avoir cherchée du regard elle est forcée de constater que la demoiselle n'est pas ici. Dommage. Elle ira visiter Lancehélion seule dans ce cas ! L'idée de prendre Karolei – sa petite sœur – avec elle lui effleure l'esprit, puis elle se souvient du fait que la jeune femme n'aime pas beaucoup marcher et qu'elle a tendance à trop attirer l'attention. Son but n'est pas de se faire arrêter par les gardes après s'être faite agressée par des voyous désireux de lui voler ses affaires, non, elle veut découvrir la ville. Tout simplement.

Bien décidée à mener ce désir à son terme, la jeune femme remonte rapidement dans sa chambre pour constater que sa cadette n'est plus là : elle doit certainement être occupée à s'apprêter dans la salle où se trouvent les baquets d'eau pour le bain. Tant mieux ! Au moins Ashara ne sera-t-elle pas gênée.
Sans perdre davantage de temps, la Dornienne se défait de sa robe avant d'enfiler une tenue plus adaptée au vagabondage : une tunique couleur sable faite dans un tissu solide et assez léger pour laisser passer le vent. Le plus important étant bien sûr qu'en chausses elle sera plus à l'aise qu'en robe. Histoire de parfaire sans tenue, Ashara tresse grossièrement sa chevelure revêche de manière à ce qu'aucune mèche ne vienne altérer sans vision, puis elle s'éclipse le plus discrètement possible. Bien entendu, la Dornienne n'a emporté aucune arme, contrairement à ce que tout le monde semble croire, ce n'est pas aisé de se déplacer avec une dague dissimulée sous ses vêtements. Ou du moins Ashara n'y arrive pas. De plus, il est inutile de préciser que si par malheur elle venait à être arrêtée, la Dornienne n'aimerait pas se faire ramener auprès de son père armée d'une dague.

Alors qu'elle s'apprête à s'élancer à l'extérieur pour profiter de sa journée, Ashara tombe nez-à-nez avec ses deux neveux, Damian et Erik, qui ne manquent pas de remarquer la tenue peu conventionnelle de leur tante. Le visage de la jeune femme se fend aussitôt d'un large sourire alors qu'elle s'agenouille pour les serrer dans ses bras en essuyant des cris de la part de l'aîné. Du haut de ses dix ans, Damian a beaucoup de mal à supporter que sa tante le traite comme un petit enfant – ce qu'il est pourtant – mais loin de décourager Ashara, ce comportement l'amuse sincèrement ! Elle relâche finalement les deux enfants qui la dévisagent.

« Tu partais tante Asha ? » Un surnom qu'elle a adopté avec le temps.
« Oui, j'allais visiter Lancehélion. Où est votre mère ? » Damian lève les yeux au ciel avant de soupirer.
« Elle dort, elle a dit qu'elle était fatiguée. On peut venir avec toi ? » Ashara soupire à son tour avant de secouer la tête.
« Non, votre père me tuerait s'il savait que je vous emmenais vous balader dans les rues de la ville. Mais ce n'est pas grave, je vais rester avec vous. »

L'idée a l'air d'enjouer les deux enfants, aussi Ashara se redresse-t-elle avant d'attraper leurs mains pour les tirer derrière elle dans le but de les mener jusqu'à l'entrée de l'auberge. Elle s'apprête à demander au tenancier où est-ce qu'elle pourrait passer un peu de temps avec ses neveux lorsque des silhouettes se dessinent à l'entrée du bâtiment, attirant l'attention de la Dornienne. Alors qu'elle pose les yeux sur des hommes qui semblent être des gardes, ces derniers entrent dans l'auberge avant de prendre la parole.

« Lady Ashara Voi ? La Princesse Daenerys vous fait savoir qu'elle serait heureuse de vous recevoir au palais. » L'idée de revoir la belle targaryenne l'enchante, mais elle pense aussitôt à ses neveux.
« Oh, j'en suis ravie, mais j'ai mes neveux... peuvent-ils venir ? »

L'homme se contente d'un hochement de tête sans approfondir sa réponse et se détourne finalement. Ne voyant pas quoi redire, la jeune femme lui emboîte finalement le pas, tenant toujours ses neveux par la main. Alors qu'ils marchent tranquillement, Erik lève ses yeux sombres vers sa tante.

« On va vraiment voir une Princesse tante Asha ? »
« Oui, tu verras, elle est vraiment belle, comme dans les histoires ! »

Le petit ne semble pas la croire, son expression dubitative se reportant sur la route. Ils arrivent finalement sans encombres au palais qu'Ashara voit pour la deuxième fois en peu de temps. Son père est-il déjà là, où a-t-il commencé par régler ses autres affaires ? Bonne question. Elle le saura bien assez tôt. Suivant les gardes, la Voi finit par arriver dans un corridor où quelques cris joyeux sont audibles, la main d'Erik se serre sous le coup de l'impatience, dessinant un sourire sur les lippes de sa tante. La petite troupe se retrouve finalement dans une salle où la Princesse est installée, à peine entrée la Dornienne la salue, un peu honteuse d'être vêtue avec tant de grossièreté, puis elle prend la parole.

« J'ai été ravie de votre invitation Princesse, je suis heureuse de pouvoir vous revoir. Je suis navrée, mais j'ai amené mes neveux avec moi, je passais l'après-midi en leur compagnie et je ne souhaitais pas les laisser seuls, j'espère que cela ne vous importune pas trop. »

Erik de son côté semble bien trop occupé à contempler la Princesse avec de grands yeux pour comprendre que sa tante parle de lui.


Revenir en haut Aller en bas
Princessse de Dorne
avatar

Daenerys Martell
Princessse de Dorne

Général Princesse de Dorne
♦ Missives : 152
♦ Missives Aventure : 33
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2013
♦ Célébrité : Diane Kruger
♦ Copyright : Serenei
♦ Doublons : Anna Solverre, Lorant Trant , Cylia Stark et Emeraude
♦ Age du Personnage : 42 ans
♦ Mariage : Maron Martell
♦ Lieu : Dorne.
♦ Liens Utiles : Fiche de Daenerys

Les jardins de la Princesse

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
126/500  (126/500)


Message Jeu 17 Oct 2013 - 17:35



    A l'instant même où Daenerys Martell avait appris l'arrivée de la famille Voi à Lancehélion, la Princesse avait décidé de faire mander la jeune Ashara. Elle l'avait rencontré lors de la dernière venue de la jeune femme sur les terres des Martell. Si Ashara n'était pas comparable à Daenerys mais plutôt très dissemblable, de tous les points de vue, Daenerys avait repéré chez cette jeune femme des qualités dont elle avait désespérément besoin dans son entourage et c'est pourquoi elle avait résolu d'en faire une proche. De toute façon, pour le moment, ainsi qu'elle le lui avait elle-même avoué, Ashara n'avait ni fiancé ni époux à qui rendre des comptes et la Princesse -imaginant la loyauté du Père de la jeune femme- ne pensait pas une seconde que cela poserait à la famille de Ashara si on voyait souvent celle-ci auprès de la Targaryenne. Certes, il n'était pas dit qu'à Dorne comme à Port-Réal, ce soit vu comme un insigne honneur, mais Daenerys avait décidé de faire comme si les règles de son ancienne vie s'appliquait encore.

    Dès qu'elle eut appris donc, l'arrivée de la jeune femme, Daenerys avait mandé quelqu'un la prévenir qu'elle était attendue aussi vite que possible au Palais de Lancehélion, par la Princesse. L'épouse de Maron outrepassait peut-être un peu ses droits, en agissant ainsi, mais elle n'en avait cure. En ces temps qui pouvaient paraître difficile, chaque allié était à conserver soigneusement et en montrant au Voi qu'elle appréciait leur compagnie, elle ne doutait pas de les garder dans le camp de Maron. Néanmoins, Daenerys devait être claire : ce n'était pas purement politique, cette invitation et cela avait pour but, réellement, de revoir cette femme atypique.

    Daenerys savait qu'elle avait bien le temps de s'occuper avant que la jeune femme ne réponde à son invitation. En effet, elle n'exigeait pas de Ashara qu'elle se précipite au Palais, elle gardait un peu d'humanité et après un long voyage, Ashara ne serait peut-être pas prête aussi vite que Daenerys pouvait l'espérer. Décidant d'occuper ce temps utilement, la Princesse passa quelques instants auprès de ses enfants. Lorsqu'elle les regardait, la jeune mère ne pouvait s'empêcher d'y voir là sa plus belle réussite et aussi son plus beau pied de nez à ses détracteurs. En effet, ils pouvaient bien dire et dire sur elle, ce serait des enfants de son sang qui auraient la destinée de Dorne entre leurs mains. Trystan, de fait, puisqu'il était l'aîné. Alors, qu'ils se gaussent tous, dans leurs belles demeures, mais ce serait le fruit d'un Martell et d'une Targaryen qui deviendra le prochain Prince de Dorne. Il leur prouvera alors à tous combien le sang des Targaryen ne manque ni d'audace ni d'intelligence. Daenerys n'était en vérité, pas aussi confiante que cela. Car tout d'abord, elle avait bien vu que les relations entre son fils aîné et le père de celui-ci n'étaient pas parfaites. Maron regrettait que Trystan ait plus du Targaryen que du Martell et ne manquait pas de faire sentir à ce jeune garçon qu'il devait changer. Daenerys, de son côté, jugeait qu'il avait bien des qualités pour contrebalancer ses défauts... Elle aurait voulu convaincre son époux du bien-fondé de cet argument, mais elle n'y parvenait pas pour le moment et cela la désolait sincèrement. Mais rien n'était perdu. Trystan était encore jeune et Maron encore en pleine santé et capable de conduire son aîné vers la route qu'il traçait pour lui depuis sa naissance. Une fois ces quelques instants passés avec ses enfants, Daenerys prit le chemin d'un petit salon où Ashara avait déjà été reçue et où elle recevait régulièrement ses visiteurs.

    Là, la Princesse buvait un thé parfumé au jasmin quand on lui indiqua l'arrivée d'Ashara. Mais -ô surprise- elle n'était pas seule. Deux petits garçons l'accompagnaient. Sans doute les enfants d'un des frères d'Ashara, car la jeune femme n'était pas venue seule. Si Daenerys n'était pas gênée par la présence d'enfants, elle devait bien avouer être prise là au dépourvu, ne s'y attendant pas. Finalement, souriante, Daenerys répondit avec gentillesse à la Voi.

    «-Soyez une nouvelle fois la bienvenue parmi nous, Ashara Voi. Sont-ce donc les enfants de votre frère aîné ? Sachez qu'ici ils ne s'ennuieront pas, mes propres enfants ne sont pas loin et seront ravis d'avoir des compagnons de jeu ! » Se levant, Daenerys enjognit d'un signe de la main les trois Voi de la suivre. Elle se dirigea jusque la cour intérieure du Palais, là où on pouvait voir trois beaux enfants s'occuper. Comme souvent et même comme toujours, Trystan était le moins remuant des enfants et il se repérait immédiatement, à travers son calme et sa sérénité, ressemblant par là à sa mère. « -Les enfants, je souhaiterais vous présenter deux enfants qui vont passer l'après-midi avec vous. Faites-leur bon accueil ! Comment vous appelez-vous, mes chers garçons ? » Daenerys posa la question aux deux neveux de Ashara, attendant qu'ils répondent d'eux-mêmes, sans trop savoir si ils allaient oser, car bien souvent, elle impressionnait et elle le savait. Sa fonction l'auréolait d'une certaine force mystérieuse qui semblait parfois incompréhensible … Souriant à Ashara, elle l'assura ainsi qu'elle était ravie de sa venue. « -Voici donc mes trois enfants, l'aîné est Trystan, puis vient Nyméria et enfin, le petit dernier Quentyn ! Amusez-vous bien ! ».. Déjà, Nyméria semblait essayer de convaincre les deux garçons de jouer avec elle. Sa fille était de caractère si vif et enjoué ! Se tournant alors vers sa nouvelle amie, Daenerys s'occupa plus précisément d'elle. « -Je crois qu'ils vont s'occuper seuls, cela nous laissera un peu de temps pour nous ... » De toute façon, une nourrice veillait dans un coin de la Cour, avant que Daenerys n'arrive. « -Je suis ravie de vous voir, très chère ! Avez-vous fait bon voyage ? ».

Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Ven 18 Oct 2013 - 17:25

Visiblement, la présence de deux enfants n'étant pas invités n'a pas l'air de déranger la Princesse. Ashara est soulagée face à cette constatation, l'idée de contrarier l'épouse de son suzerain ne la réjouissait pas vraiment ! Le sourire de la belle targaryenne en dessine un en retour sur les lèvres épaisses de la Dornienne qui pose machinalement ses mains sur les épaules de ses neveux, lesquels sont toujours subjugués par la femme qui se trouve face à eux. À la question de la Princesse, Ashara hoche la tête, visiblement ravie d'avoir eu l'idée d'emmener les enfants avec elle. Dire qu'elle se sentait coupable il y a quelques instants !

« Ce sont eux effectivement. »

Malgré ses dix ans, l'aîné ne semble pas capable de répondre par lui-même, certainement intimidé par la présence de cette femme hors du commun. Bien qu'à Voi les voyageurs restent assez fréquents, les enfants ne sont pas habitués à voir des individus à la peau aussi blanche et aux cheveux aussi clairs. Nul doute que la Princesse Daenerys apporte une grande touche de nouveautés dans la vie des deux enfants Sableux !

La Princesse invite finalement le trio à la suivre et Ashara encourage ses neveux d'une légère pousse dans le dos. Il n'en faut pas plus pour qu'ils se mettent en marche, piétinant derrière la silhouette de la maîtresse des lieux d'un air impatient. Où vont-ils ? Que vont-ils voir ? Les yeux des enfants se promènent avec avidité sur les décours qui s'offrent à eux, désireux qu'ils sont de mémoriser chaque détail pour le conter à leur père le soir-même. Leurs pas les mènent finalement dans une cour intérieure où trois enfants sont en train de jouer. Le regard d'Ashara se pose sur eux et elle ne manque pas de remarquer la peau tannée des deux plus jeunes et celle beaucoup plus laiteuse de l'héritier. Des rumeurs courraient sur l'aîné du couple princier et il semble qu'elles ne soient pas infondées. Le jeune Trystan est le parfait exemple d'un mariage entre Martell et Targaryen, possédant les atouts physiques des deux maisons. Souriante, la Dornienne les contemple, ne pouvant s'empêcher de dire qu'il s'agit de beaux enfants, les gènes de la Princesse Daenerys y étant certainement pour beaucoup.

Laissant la maîtresse des lieux les présenter, la jeune femme pose finalement son regard sur ses neveux qui semblent figés face à tant de nouveautés. Ce n'est que lorsque la Princesse les interroge que les deux enfants se mettent enfin à parler – et bouger. Levant ses yeux sombres sur le beau visage de la dame de Lancehélion, l'aîné répond.

« Damian Princesse ! »

Du haut de ses six ans, Erik s'accroche à la manche de son grand-frère qui lui donne un léger coup de coude dans les côtes pour l'inviter à l'imiter. Le gamin aux cheveux frisés sursaute avant de lâcher le morceau.

« Erik ! »

Le titre est oublié, mais la manière dont l'enfant baisse les yeux témoigne de sa gêne actuelle. Les présentations sont ensuite faites et la fille de la Princesse semble déjà avoir adopté ses nouveaux compagnons de jeu. Ashara est persuadée que dès qu'elles se seront éclipsées, ses neveux oublieront le rang de leurs nouveaux amis et n’hésiteront pas à jouer avec eux comme s'il s'agissait de leurs amis depuis toujours. C'est une chose que la Dornienne appréciait sincèrement chez les enfants : le fait qu'ils soient capables de devenir amis en seulement quelques minutes, pas de trahison, pas de soupçons, juste des envies qui débouchent sur des faits.

Couvant un instant les enfants du regard, Ashara s'intéresse finalement à la Princesse en portant toute son attention sur elle suite aux paroles rassurantes qu'elle lui offre. Un sourire se dessine sur les lèvres pleines de la jeune femme qui s'empresse d'acquiescer d'un signe de la tête.

« Excellent même, le temps était relativement clément et nous n'avons rencontré aucune difficulté sur la route. » Elle songe machinalement à lisser sa robe avant de se souvenir dans quelle tenue elle se trouve. « Oh, je m'excuse de ma tenue Princesse, je m'apprêtais à sortir jouer avec les enfants lorsque vos hommes sont arrivés, je n'ai pas pris le temps d'enfiler une robe plus présentable. » Le ton est désolé, pour le coup si Ashara avait été capable de rougir, elle l'aurait fait ! Mais heureusement son teint l'en empêche. « Je suis sincèrement ravie de pouvoir reparler avec vous. »

C'est des paroles franches et en aucun cas destinées à flatter l'ego d'une dame qui lui est supérieure en tous points. Non, la jeune femme souhaite simplement lui faire savoir qu'elle a gardé de bons souvenirs de leur dernière discussion et qu'elle en a d'ailleurs parlé avec sa tante. Le nom de Daenerys ne lui était bien évidemment pas inconnu, aussi Ashara avait-elle profité des connaissances de Cassella pour savoir comment était l'épouse de leur suzerain dans sa jeunesse. Elle penche légèrement la tête sur le côté alors que sa natte bouge au gré de ses mouvements. Son regard s'égare sur les environs.

« Pour être franche, j'espérais avoir l'occasion de vous revoir, peut-être pas aujourd'hui, mais au cours de l'un de mes séjours à Lancehélion. » Son sourire s'accentue doucement alors que ses yeux sombres en reviennent à la Princesse. « J'ai suivi vos conseils et j'ai passé plus de temps qu'à l'accoutumée avec ma sœur et ma tante. Elle m'a d'ailleurs prié de vous transmettre son salut si vous voulez l'accepter. » Cassella ignorait quels étaient les sentiments de la Princesse à son égard, aussi préfère-t-elle être prudente. « Vos enfants sont vraiment très beaux. Le Prince Trystan a l'air d'avoir hérité de votre teint, pourtant il est difficile de ne pas voir en lui les traits des Martell. La Princesse Nymeria m'a fait l'impression d'avoir hérité du caractère de la Reine guerrière dont elle porte le nom. »

Le ton est badin, presque amusé. Dès que les enfants sont présents, physiquement ou dans une discussion, son ton se fait moins sévère et son visage plus enjoué. Après quelques secondes de silence, la Dornienne pose finalement une question à son interlocutrice.

« Vous portez-vous Princesse ? »


Revenir en haut Aller en bas
Princessse de Dorne
avatar

Daenerys Martell
Princessse de Dorne

Général Princesse de Dorne
♦ Missives : 152
♦ Missives Aventure : 33
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2013
♦ Célébrité : Diane Kruger
♦ Copyright : Serenei
♦ Doublons : Anna Solverre, Lorant Trant , Cylia Stark et Emeraude
♦ Age du Personnage : 42 ans
♦ Mariage : Maron Martell
♦ Lieu : Dorne.
♦ Liens Utiles : Fiche de Daenerys

Les jardins de la Princesse

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
126/500  (126/500)


Message Sam 19 Oct 2013 - 15:37



    La compagnie d'autres enfants ne pouvaient que faire du bien aux enfants princiers, qui avaient par une tendance assez naturelle, l'habitude de rester entre eux. Daenerys avait été élevée de cette manière également, restant souvent avec sa nièce Aelinor, mais sans voir beaucoup d'autres enfants de son âge, malheureusement. C'était un vrai manquement à l'éducation des princes et princesses, du point de vue de Daenerys et elle essayait donc quand l'occasion lui était donné de faire changer cela pour ses enfants. La compagnie des neveux de Ashara leur ferait à coup sûr le plus grand bien. D'un sourire, Daenerys avait donc pris sa décision : les Voi s'associeraient ce jour aux Martell pour des jeux dans la cour du Palais. Cela ne pouvait que leur faire du bien et Daenerys se félicitait tout particulièrement que Ashara ait pris cette initiative, qui avait été un peu périlleuse, il fallait bien le reconnaître … Si Daenerys avait été d'une autre humeur et si Ashara n'avait pas eu les faveurs de la Princesse, nul doute que l'épouse de Maron Martell n'aurait pas apprécié de la même manière cette arrivée en fanfare. Mais heureusement pour Ashara, tout semblait plaire à Daenerys, ce jour-là.

    Entraînant derrière les deux petits garçons, Daenerys ne tarda pas à leur demander leurs prénoms. Damian et Erik. Notant mentalement cela, la jeune mère encouragea ces deux enfants à partager les jeux des siens. Trystan, Nyméria et Quentyn étaient visiblement ravis d'avoir des compagnons même si les trois enfants n'avaient pas le même but : Trystan espérait discuter et en apprendre plus tandis que Nyméria voulait simplement courir et se bagarrer jusqu'à ce que la fatigue les emporte. Quant à Quentyn, il suivait sa sœur comme une ombre.

    Laissant les enfants à leurs occupations, Daenerys et Ashara purent rejoindre les leurs. La Princesse avait bien des questions en réserve pour sa jeune amie et elle n'attendait de fait que le moment opportun pour en discuter. Celui semblait venu et l'épouse de Maron s'empressa donc d'écouter les réponses qui lui étaient faites. Elle savait Ashara honnête et n'était donc pas méfiante sur ce qu'allait lui confier la jeune femme, tant sur son voyage que sur le reste. C'était fort agréable pour Daenerys, de pouvoir se fier -même si c'était à minima- à quelqu'un. Cela contrastait avec ses habitudes et elle devait bien avouer apprécier.

    La Princesse de Dorne balaya d'un revers de main ce que disait Ashara quant à sa tenue. Elles étaient entre elles et cela n'avait aucune importance. Notons toutefois que si il s'était agi d'une réception ? Daenerys n'aurait pas apprécié. Mais là, dans la chaleur douillette du Palais, la jeune mère n'était pas la même. Ici, elle était une femme, une mère, une épouse avant d'être une Princesse et cela changeait de beaucoup son comportement. Elle était plus détendue, riait et souriait plus facilement, avait beaucoup moins d'exigences quant au protocole. De fait, enfants comme serviteurs le savaient bien, il existait deux Daenerys, celle qu'on voyait aux cérémonies officielles et l'autre. « -Comme vous le voyez, ma chère, nous sommes ici en petit comité et aucun code vestimentaire n'est exigé … J'avoue cependant que j'apprécierais que vous évitiez de venir ici lorsque nous inaugurerons les Jardins Aquatiques ... ».

    Ah, les jardins. C'était si romantique, disaient bien des jeunes femmes de par Westeros. Le Prince Maron qui faisait construire cette beauté architecturale à son épouse, pour la remercier du bonheur qu'elle lui donnait et de la manière dont elle s'était acclimatée à la vie à Dorne. Malheureusement, cependant, les choses n'avaient pas été si simples et Daenerys comme Maron en gardait un souvenir … vif. L'époque avait été difficile à vivre et pour rien au monde la Princesse ne voudrait y retourner. Chassant ces quelques souvenirs, la jeune mère préféra revenir à Ashara Voi, qui était bien plus intéressante, du point de vue de Daenerys, que les mauvais moments de son passé. Si elle n'oubliait rien, Daenerys n'en était pas pour autant très rancunière.

    La réflexion de Ashara provoqua l'immédiate réponse de la Princesse. «-Maintenant, ma chère, je crois pouvoir dire que je souhaite vous voir non pas à l'occasion d'un de vos passages, mais à chacun d'eux. Vous ne me feriez pas l'affront de venir à Lancehélion sans venir me rendre visite, n'est-ce-pas ? » Si Daenerys souriait, elle était on ne peut plus sérieuse. Maintenant qu'Ashara était entrée dans le cercle de ses intimes, elle allait devoir tenir le rang. C'est à dire, venir assez souvent soutenir la Princesse dans la vie qui était la sienne. En échange Daenerys était toujours généreuse. Et de toute façon, l'appui de l'épouse du Prince Maron était une raison suffisante d'accepter.

    Le reste des propos de Ashara plut beaucoup à la Princesse. Ainsi, elle avait écouté ses conseils ? C'était une bonne chose, car Daenerys parlait avec l'expérience de la vie et si elle conseillait certaines choses à Ashara, ce n'était pas pour se faire plaisir à elle -quoi que- mais parce qu'elle pensait sincèrement que cela pouvait aider la jeune Voi. « -Vous m'en voyez ravie … Racontez-moi donc ce que ces moments avec la gente féminine vous a apporté ? ». Une manière pour Daenerys de voir l'évolution de sa petite protégée.

    Les compliments sur ses enfants touchèrent évidemment la mère poule qu'elle était et un large sourire vint s'aplanir sur les lèvres fines de la Targaryenne. Effectivement, ces enfants, ses enfants, étaient beaux et parfaits, à ses yeux. Comme chaque mère devait voir ses enfants, sans doute, Daenerys était admirative devant tout ce qu'ils savaient faire. «-Vous avez raison, Nyméria est une fière dornienne qui fait honneur à mon époux ! Pour ma part, jamais je n'aurais imaginé avoir une fille ainsi... Nous sommes toutes deux si différentes ... ». Pensive, Daenerys observa sa fille, déjà si vive et si musclée, qui courait après les neveux de Ashara, dans sa tentative de les attraper. Les cris, et les rires, retentissaient régulièrement dans la Cour, pour le plus grand plaisir de Daenerys. « -Vous verrez … Chaque enfant qu'on met au monde est différent. Mais tellement mieux encore que tout ce qu'on pouvait imaginer. »

    Comment allait-elle ? C'était là une belle question. Daenerys ne savait qu'y répondre, en vérité. Oui, non … Quelle importance, après tout. D'un sourire léger, la Targaryenne botta en touche. « -Et vous-même, Ashara, après ce long voyage, comment vous sentez-vous ? ». Le ton était taquin, la Princesse étant bien plus détendue que jamais elle ne l'avait été avec Ashara. Mais maintenant qu'elle avait décidé que cette jeune femme faisait partie de sa compagnie. De fait, la Princesse avait même une proposition à lui faire. « -Aimeriez-vous vivre à Lancehélion, Ashara ? ». La requête n'était pas anodine, à dire vrai. Daenerys savait que la jeune femme appréciait la vie familiale et notamment les membres masculins de sa famille, mais elle n'avait pu s'empêcher de poser la question qui lui brûlait le bout des lèvres depuis l'arrivée de la jeune Voi.

Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Lun 21 Oct 2013 - 17:16

Ashara est assez rassurée de savoir que la Princesse ne porte pas vraiment d'importance à sa tenue qui peut davantage la faire passer pour la fille d'un marchand que d'un lord. Voilà une preuve de plus quant au fait que Lucion a toujours raison : n'a-t-il pas fréquemment signalé à sa fille qu'il faut toujours être présentable et prêt à se présenter devant le Roi en personne ? Ce n'est pas par envie d'apparaître toujours à son avantage, mais simplement pour être prêt à se confronter à des rencontres avec des personnes d'importance. Après tout, personne ne peut être persuadé qu'un noble plus important que soi ne va pas venir frapper à la porte de sa forteresse pour demander le gîte et le couvert pour la nuit. Un léger sourire se dessine à nouveau sur les lèvres de la Dornienne tandis qu'elle écoute la Princesse lui parler des Jardins Aquatiques. Elle craint sa présence ? Pendant un bref instant, Ashara craint d'avoir fait une gaffe qui lui fermera dorénavant les portes de Lancehélion. Inspirant légèrement, la jeune femme répond d'un ton calme.

« Je comprends tout à fait ma dame. » Même si ce n'est pas le cas en réalité. « Je crains toutefois que mon père ne souhaite assister à un pareil événement, il a suivi de près l'évolution de la construction depuis son lancement. » Tout comme de nombreux Dorniens à n'en pas douter. « Mais je lui ferais savoir que vous préférez éviter ma présence. » Ashara penche légèrement la tête avant de conclure. « J'espère que je n'ai rien fait qui puisse vous contrarier Princesse. »

Elle est comme ça depuis toujours, peinant à masquer ses inquiétudes dans de tels cas, l'idée même d'avoir contrarié l'épouse de son suzerain lui pose bien du tracas. Pas seulement parce qu'il s'agit de la dame de Lancehélion, mais aussi parce que sa compagnie lui est agréable et que la Sableuse regretterait sincèrement de ne plus pouvoir discuter avec elle à l'avenir, même quelques secondes au détour d'un couloir.

La réponse qui arrive ensuite la rassure pourtant, visiblement sa présence est loin d'être désagréable à la targaryenne et ce simple aveu dessine un nouveau sourire sur les lèvres épaisses de la jeune femme. Se redressant légèrement, elle joint ses mains devant elle en répondant d'un ton où filtre clairement sa bonne humeur du moment.

« Je veillerai à ce que cet affront ne se produire jamais dans ce cas ! De toute manière, à chacun de mes passages ici je viens devant le palais pour l'admirer, ce ne sera qu'un avantage de plus. » C'est sincère, Lancehélion la passionne vraiment depuis toute petite, depuis son premier passage ici. « Je ne vous cache pas que cette idée m'enthousiasme Princesse ! Déjà que je venais à Lancehélion en étant heureuse à l'idée de voir la ville, je n'ose même pas imaginer ce que ce sera maintenant. »

Ou si, elle l'imagine parfaitement en réalité et c'est bien ce qui la fait autant sourire. Transférant son poids d'un pied à l'autre devant l'impatience qu'elle éprouve, sans véritable raison pourtant, Ashara ne quitte que rarement le visage captivant de son interlocutrice. Lorsque celle-ci lui pose des questions sur ce que ses relations avec d'autres femmes ont apporté, elle inspire profondément avant de se lancer dans une réponse aussi franche que possible.

« Et bien... certaines bonnes choses, j'ai appris à connaître quelques désirs et vœux de ma sœur, je pense que cela m'a appris à la comprendre un peu plus, mais cela a aussi souligné certaines de nos différences. » Elle marque une pause en réfléchissant brièvement. « Concernant ma tante, nous avons beaucoup discuté de mes craintes de quitter ma famille et elle a pu me donner quelques conseils. » Un nouveau sourire apparaît. « Mais ce n'est que le début je n'en doute pas. »

Elle hausse légèrement les épaules, après tout, ce n'est qu'une question de temps ! Avant ce jour Ashara passait beaucoup de temps en compagnie des hommes, moins avec les femmes, mais le faisait tout de même. Il allait falloir attendre un peu avant de pouvoir réellement comprendre ce que cette proximité avait à lui apporter. Ashara remarque tout de même que les paroles qu'elle vient de prononcer au sujet des enfants de la Princesse semble plaire à cette dernière. Ce n'est pas si surprenant, quelle mère ne serait pas heureuse d'entendre pareils compliments ? La Sableuse observe son interlocutrice comme celle-ci lui parle de Nymeria en des termes plutôt élogieux – qui n'aimerait pas être la fierté de son père ? La différence est clairement visible entre la targaryenne et la née Martell, peut-être que la petite Princesse a hérité de la beauté de sa mère, teintée des atouts Dorniens, mais du caractère de son père ? Un bon mélange qui pourra beaucoup lui apporter. En tous les cas, les dernières précisions de la Targaryen provoquent un hochement de tête chez Ashara.

« Je n'ose pas imaginer ce que c'est que de devoir patienter jusqu'à ce que l'enfant naisse. » C'est ce qui la « dérange » le plus dans l'idée de la grossesse : devoir attendre si longtemps ! « La Princesse Nymeria a l'air très vive, je ne connais pas assez le Prince Maron pour pouvoir me prononcer sur ce point, mais elle semble avoir beaucoup hésité des Martell. » Son sourire s'accentue doucement. « Le Prince Trystan a l'air beaucoup plus posé, c'est impressionnant pour son âge. Je crois qu'il a bien plus de maîtrise de lui-même que certains de mes frères. »

Elle rit légèrement, ce n'est pas une critique, mais bel et bien un compliment. L'impulsivité fait partie intégrante de la vie des Dorniens, cependant un peu de maîtrise de soi est indispensable pour faire un bon dirigeant et le Prince Trystan est voué à devenir le prochain suzerain de Dorne. Une question lui est offerte en guise de réponse, éveillant quelques nouvelles interrogations chez la jeune femme jusqu'à ce qu'une nouvelle déclaration dessine une expression de surprise chez Ashara, balayant tout le reste.

« Vivre à Lancehélion ? » Le ton n'est pas seule étonné, mais aussi assez enjoué. Un léger sourire se dessine à nouveau sur ses lèvres. « Oh, oui j'en serais ravie. Cette ville me passionne depuis toujours et je ne me lasse d'aucune de mes visites ici. » Elle marque une pause. « Mais je sais que cela signifierait aussi que je laisserais les miens aux Dunes Rouges. » Un léger haussement d'épaules. « Comme je devrai le faire lorsque je me marierai. » Son regard se pose sur le visage de la Princesse. « Aviez-vous une idée en tête Princesse, ou est-ce par simple curiosité ? »


Revenir en haut Aller en bas
Princessse de Dorne
avatar

Daenerys Martell
Princessse de Dorne

Général Princesse de Dorne
♦ Missives : 152
♦ Missives Aventure : 33
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2013
♦ Célébrité : Diane Kruger
♦ Copyright : Serenei
♦ Doublons : Anna Solverre, Lorant Trant , Cylia Stark et Emeraude
♦ Age du Personnage : 42 ans
♦ Mariage : Maron Martell
♦ Lieu : Dorne.
♦ Liens Utiles : Fiche de Daenerys

Les jardins de la Princesse

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
126/500  (126/500)


Message Mar 22 Oct 2013 - 11:20



    De fait, Daenerys avait mal exprimé sa pensée. C'était la tenue de la jeune Ashara qu'elle ne voulait pas voir à l'inauguration et non pas la jeune femme. Néanmoins, celle-ci n'en sembla pas particulièrement blessée et parue désireuse de faire plaisir à la souveraine, ce que Daenerys trouva admirable : à la place de Ashara Voi, elle aurait sans nul doute été furieuse de ce que venait de sous-entendre la Princesse de Dorne. Désireuse de ne pas prolonger plus longtemps que nécessaire ce malentendu, Daenerys sourit à Ashara. «-De fait, ma douce, je serais heureuse de vous avoir auprès de moi lors de l'inauguration, seulement, je préférerais que cela soit dans une toute autre tenue, qui vous mette plus en valeur. Je me suis mal exprimée. Ne craignez rien, je ne voudrais pour rien au monde que vous ne manquiez cette splendeur quand elle sera enfin achevée … Cela fait tant d'années que j'en rêve, depuis le premier jour où Maron m'en a parlé, de fait. » Sachant que par ces quelques mots, Daenerys aurait rassuré sa visiteuse, la Princesse reprit un visage plus serein qu'il ne l'avait été quelques instants plus tôt, lorsqu'elle s'était rendue compte du malentendu.

    Sa jeune amie semblait heureuse de savoir que Daenerys voulait sa présence auprès d'elle et cette constatation plut immédiatement à Daenerys. La Princesse savait qu'il était difficile de trouver plus honnête et franche que Ashara et elle était ravie de voir que sa présence au Palais de Lancehélion lui convenait. L'épouse de Maron avait besoin de soutien, dans son quotidien et l'idée de le prendre auprès de Ashara la travaillait depuis leur dernière rencontre et c'est aussi pour cette raison qu'elle avait fait mandé si vite la jeune femme juste après son arrivée à la capitale de Dorne. Sans attendre, Daenerys voulait être rassurée sur le choix qu'elle avait fait, concernant Ashara. Elle tâtait le terrain, depuis, avec douceur afin d'être certaine des intentions de la Voi. «- Il est vrai que le Palais tout comme cette ville a une réelle beauté … Il m'a fallu des années avant d'en percevoir chaque nuance mais désormais, cela me saute aux yeux à chaque moment ! ». Était-ce parce qu'elle s'était habituée à cette rudesse dornienne ? A la chaleur qui nécessitait bien des aménagements inconnus dans sa ville natale ? La Princesse n'aurait su le dire.

    Attendant de voir en quoi ses conseils avaient pu profiter à Ashara, Daenerys apprécia le temps que prit la demoiselle pour lui répondre le mieux possible. C'était là une caractéristique de Ashara qui plaisait également à Daenerys. Elles étaient pourtant si différentes, mais ces différences étaient presque oubliées, lorsqu'elles discutaient. Le respect que Daenerys ressentait envers cette jeune femme qui pour d'autres était anodine permettait sans doute qu'elles discutent de cette manière. Oh, bien entendu, elle restait Princesse et Ashara devait faire attention à ce qu'elle lui disait, mais malgré tout … Il y avait une belle entente. « -Je suis heureuse que vous ayez pu discuter ainsi, ma chère amie... Les différences, parfois, nous rapprochent plus qu'elles ne nous éloignent et il est important de pouvoir compter sur sa famille... Quant à votre Tante, je gage qu'elle a du être d'un bon soutien, ayant connu elle-même l'exil pendant des années. Ce n'est jamais facile, ah ça non … Mais du bon en ressort souvent, vous savez.» On ne savait si la Princesse parlait d'elle-même ou bien de la Tante de Ashara, mais on sentait au ton de sa voix, qu'elle était pensive.

    Tandis qu'ils parlaient des enfants, le regard de Daenerys s'était porté sur ces différents petits êtres qui jouaient dans la Cour du Palais. Elle les aimait si fort, tous les trois, qu'elle avait parfois l'impression que son cœur allait en exploser de bonheur et d'amour. Mais Daenerys savait aussi que ce temps ne durerait pas toujours. Ils grandissaient si vite et bientôt, déjà, ils devraient voler de leurs propres ailes, tout en restant dans le giron de la tradition familiale, bien sûr. Il faudrait leur trouver des époux et épouses et sans doute, aussi, les soutenir dans leurs choix. Quel long chemin attendait encore Daenerys dans sa vie de femme et d'épouse … Elle n'en serait jamais délivrée, de ce fardeau, elle le savait : il ne lui resterait plus qu'à attendre l’Étranger pour s'enfuir.

    Toute à ses pensées, elle n'avait pas entendu la remarque de Ashara sur la grossesse et raccrocha à peine les wagons à la fin de la seconde phrase de la jeune femme. Oui … Maron était excessivement fier de Nyméria. C'était une douleur pour Daenerys, qui aurait voulu qu'il le soit tout autant pour Trystan. Elle y travaillait, chaque jour, mais rien ne semblait y faire, Maron ne voyait pas d'un bon œil les qualités de son fils, même lorsque celles ci étaient celles qu'il préférait chez son épouse. Le paradoxe était bien présent, Daenerys le voyait chaque jour, mais elle ne parvenait pas à changer le cours des choses, malheureusement. «-Oui, Trystan est très calme... » La remarque de Ashara remplissait Daenerys d'inquiétude. Comment un homme comme Trystan trouverait-il sa place à Dorne, où tous semblaient bouillonner sans cesse ? La jeune mère s'en inquiétait sincèrement. Néanmoins, il fallait qu'elle se reprenne. Ce n'était pas le moment d'en parler avec Ashara. Pas encore … Plus tard peut-être quand elle serait devenue plus proche, elle pourrait l'envisager.

    Le plus important restait la proposition que voulait faire Daenerys à Ashara. Celle-ci semblait emballée devant l'idée de vivre à Lancehélion… Mais si évidemment, elle avait des réticences bien compréhensibles. Souriante, Daenerys posa une main légère sur l'avant-bras de Ashara. « -Il est rare que seule la curiosité me mène, ma douce. De fait, j'ai bien une proposition à vous faire … J'aurais aimé vous avoir auprès de moi, ici, au Palais, chaque jour que les Sept créent. Mais je neveux pas vous l'imposer. » De fait, il était difficile d'imposer grand chose aux Dorniens, mais Daenerys voulait sincèrement l'accord de Ashara avant toute chose.

    « -Cela doit être votre choix. Parlez-en à votre père, à ceux que vous voulez. Vous me répondrez seulement plus tard, si vous le désirez. ».
    La chaleur montait et la Princesse commençait à en être indisposée. Faisant signe à une jeune servante, Daenerys lui demanda d'apporter ombrelles et autres ustensiles pour lutter contre le temps dornien. Elle avait ses habitudes désormais. Tandis que les serviteurs s'agitaient, Daenerys sourit à Ashara. « -Nous serons mieux à l'ombre … Je rêve de siroter une boisson fraîche. ». C'était comme une manière de ne pas sacraliser la demande qu'elle venait de lui faire, en quelque sorte.

Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Jeu 24 Oct 2013 - 14:52

Visiblement Ashara a mal compris ce que la Princesse souhaitait dire, elle laissa un sourire désolé s'afficher sur ses lèvres trop épaisses. Bien évidemment, l'idée de ne pas assister à l'inauguration était contrariante, cependant la Dornienne a eu le temps de comprendre que le plaisir personnel passe après celui du plus grand nombre. En refusant une requête de la Princesse, Ashara pouvait s'exposer à sa contrariété. Ce n'est pas pour autant qu'elle se montre prête à s'aplatir à la moindre demande bien entendu, mais au fond, les Jardins sont là de manière durables et elle aurait toujours eu l'occasion de les voir à un autre moment. Le problème de sa toilette ne se pose pas vraiment, la Voi ose à peine imaginer comment son père pourrait réagir en la voyant habillée de la sorte pour une telle occasion. Même si l'aînée de ses filles ne s'est jamais démarquée par sa beauté, contrairement à sa cadette, Lucion veille à ce qu'elle reste présentable. Hochant la tête avec compréhension, la jeune femme tient simplement à rassurer la Princesse.

« Ne vous inquiétez pas, je serai aussi présentable que possible, même si je serai bien loin d'être capable de rivaliser avec les dames de votre maison. » Que ce soit elle ou Nymeria qui, malgré son jeune âge, offre déjà un visage promettant d'être très plaisant une fois adulte. « Ce sera un grand jour pour vous, tout Westeros pourra voir que l'amour qu'il vous accorde n'est pas commun. »

Son âme de jeune femme en fleur est encore présente de temps en temps, mais face à une telle démonstration, n'est-ce pas parfaitement normal ? Ashara a beau avoir compris que les mariages d'amour sont aussi rares que précieux, elle est toujours heureuse de voir que ce n'est pas impossible. L'histoire de la Princesse et de son époux n'est pas commune : ils ont commencé en étant opposés – et elle en le détestant d'après la sagesse populaire – et ils offrent à présent un couple plus uni que celui du seigneur de Voi, qui représente la perfection aux yeux de leur fille aînée.

Le sujet de Lancehélion semble avoir déjà été étudié par la dame des lieux. Il est vrai que le palais est de toute beauté, si coloré et si éblouissant... Le bronze en offrande au soleil, le cuivre qui n'a de cesse de rappeler le blason de la maison suzeraine, s'il eut été possible de s’amouracher d'un bâtiment, Ashara se déclarerait folle du palais des Martell. Les sorties de la Princesse doivent tout de même reste rares, la Dornienne n'est pas sans ignorer qu'elle n'est pas forcément bien accueillie par tous les Dorniens. Il n'est donc pas exclu qu'elle reste à l'abri du palais.

« Vous sortez souvent dans la ville ? J'imagine que le palais doit être bien différent de ce que vous aviez l'habitude de voir, mais tant de couleurs ne peut qu'enjouer ! »

Quel plaisir cela doit être de se réveiller le matin en posant les yeux sur des murs aussi colorés ! Ce doit être étrange de s'enthousiasmer sur de l'architecture, mais la demoiselle s'y est toujours beaucoup intéressée. Son regard ne quitte pas le visage de la dame de Lancehélion tandis que celle-ci parle d'un exil relativement long. Fait-elle référence à elle ou à Cassella ? Leur sort n'est pas vraiment comparable, la Voi n'avait plus sa place à Port-Réal après la mort du Roi et son retour était parfaitement normal. Mais Daenerys est non seulement l'épouse du suzerain actuel, mais aussi la mère de son héritier. Même en imaginant que par malheur le Prince Maron en vienne à décéder, Daenerys n'a aucune raison de rentrer à Port-Réal, sous peine d'abandonner ses enfants. La Princesse est vouée à être exilée alors que Cassella a retrouva sa région d'origine. Désireuse de ne pas contrarier la dame, Ashara garde le silence, tout comme avec Trystan. Elle ignore les tensions qui existent à propos de l'héritier de la suzeraineté de Dorne et cela ne la concerne d'ailleurs pas.

La compassion de la Princesse va jusqu'à lui accorder le temps de réfléchir sur une proposition des plus surprenantes. Pourtant, loin d'être inquiétée à l'idée de quitter les siens, Ashara est surtout joyeuse à celle de pouvoir apprendre à connaître davantage Daenerys. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres tandis qu'elle hoche la tête.

« Je vais y réfléchir et en parler à mon père notamment. Mais je suis sincèrement heureuse et touchée de votre proposition Princesse, même dans mes rêves les plus fous je n'aurais pas osé l'imaginer. Je vous promets une réponse rapide. »

Le ton léger montre qu'elle est sérieuse, la réponse ne sera pas très compliquée à prendre, elle s'est préparée depuis longtemps à devoir s'éloigner des siens, même si c'était alors pour une autre raison.

Le sujet dévie sur autre chose, la chaleur semble être ce qui rend le plus la vie compliquée à la Princesse et Ashara a un sourire compatissant pour elle. À ses yeux, c'est quelque chose de très naturel et réjouissant, elle a toujours apprécié de sentir la brûlure de l'astre du jour sur sa peau tannée, mais elle ne dit jamais non à un peu d'ombre. Observant les servantes qui s'agitent pour répondre aux demandes de leur suzeraine, la Sableuse reprend la parole.

« Vous avez l'air bien entourée, avez-vous souvent de la visite ? » Toutes les personnes ici présentes ont l'air d'être des servantes et non des amies. « Que faites-vous pour vous distraire ? Je me rends compte que j'ai beau me passionner pour Lancehélion depuis toujours, au final je ne sais que peu de choses sur la vie ici. » C'est un sujet approprié vu la question qui lui a été posée juste avant. « Est-ce que vous avez déjà voyagé à l'intérieur de Dorne depuis votre arrivée ici Princesse ? »

La curiosité la pousse à en apprendre plus sur la vie de cette femme si particulière. Les servantes ont l'air de savoir ce qu'elles doivent faire, car bien rapidement les choses sont mises en place, signe que malgré ses apparences douces, la targaryenne sait se faire respecter. Un atout commun aux Dorniennes.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

« Nos enfants, c’est notre éternité. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Haiti : protéger les enfants, une nécessité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Lancehélion-