AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Yevana Mallery [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Yevana Mallery
Noble

Général
Lady Mallery 

♦ Missives : 159
♦ Missives Aventure : 18
♦ Arrivée à Westeros : 04/09/2013
♦ Célébrité : Amanda Seyfried
♦ Copyright : Yunyuntoka
♦ Doublons : aucun
♦ Age du Personnage : 18ans
♦ Mariage : aucun
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
204/500  (204/500)


Message Mer 4 Sep 2013 - 14:30

● Nom :  Mallery, nom de famille qu'elle n'a que depuis très peu de temps. Elle n'est pas encore totalement habituée à celui-ci.
● Prénom :  Yevana. Celui-ci, par contre, elle l'a depuis sa naissance.
● Sexe :  Femme.
● Âge :  18ans.
● Origine :  Terre de la Couronne.
● Métier : Noble de la maison Mallery et harpiste.

● Pseudo :   Yunyuntoka
● Âge : 22ans  
● Vous concernant : Je suis actuellement en Ecosse, en formation pour devenir professeur de français pour collège/lycée. Je ne fais pas grand chose de mon temps libre à part aller sur les forums x) !  
● Avatar :  Amanda Seyfried
● Connaissez-vous le Roman ?  Oui, j'en suis au tome intégrale 4 !

● Lady Coeurdepierre ?  Oui !
● Comment avez-vous connu le forum ?   Il y a pas mal de temps, par les fondateurs eux même !
● Comment le trouvez-vous ? Comme d'habitude, vraiment génial. Le design est superbe mais simple, les règles sont claires et le contenu est bien fourni. C'est un plaisir de tout farfouiller !
● De quelconques suggestions ? Aucun pour le moment x) !

Informations Descriptives

Yevana a l'air relativement distante et neutre aux premiers abords. Si elle évite en général de trop s'impliquer quand elle apparaît à la cours ou qu'il y a une fête, elle a cependant une réputation de fille à problèmes. En contexte officiel, la blonde en dit le moins possible et essaye de se plier le plus possible aux règles rigides de la noblesse en essayant de ne rien montrer de son agacement certain. Son mutisme ne la rend pas du tout intéressante mais quand il y a de la musique ou qu'on commence à parler d'instruments de musique, son visage s'illumine et on peut y lire tout le sérieux et la passion qu'elle voue à l'art et à la musique en général.

En privé, à Empyrée ou avec ses quelques amis, elle semble plus ouverte, agitée et impulsive. Même si elle reste teintée de la jovialité héritée de son père, elle peut quelques fois se montrer sombre et mélancolique. De ce fait, les gens extérieurs ont souvent l'impression d'une personne indécise ou lunatique.

Au niveau de ses habits, Yevana a été très tôt habituée à porter des habits nobles. Même si sa famille n'a pas tout de suite été anoblie, elle a cependant bénéficié de certains avantages très jeune. La blonde sait se tenir et porte des robes allouées à son rang mais ce n'est pas pour ça qu'elle affiche un état impeccable tout le temps : quand elle sort en balade ou en forêt, il n'est pas rare qu'elle décide de faire une partie du chemin à pied ou qu'elle parte explorer quelques endroits intéressants... La saleté et la boue ne lui font pas peur, et même, elle semble attirer à elle n'importe quoi qui pourrait tâcher ses beaux habits. On a ainsi pu quelques fois l’apercevoir dans un état loin d'être noble, même si elle essaye d'éviter de trop apparaître ainsi pour pérserver la réputation de son père.

Son visage est puérile avec ses grands yeux et sa grand bouche et ses yeux scrutateurs donnent toujours l'impression d'être sur le point de se plisser de rire. Le bleu de ses iris et le blond de ses cheveux lui viennent de son père même si les principaux traits de son visage ont été insufflés par sa mère. Un peu plus petite que la moyenne des femmes de la cours, elle garde un corps frêle même si elle n'a jamais été dans la nécessité grâce au métier de son père. Ses mains sont légèrement calleuses à force de frotter des cordes de harpes.


Informations Mentales

Discrète dans un environnement hostile ou qu'elle ne connaît pas, dans un contexte plus familial elle ressemble beaucoup à son père même si elle semble être encore plus portée sur la répartie acide. Les discussions de couloirs et les rumeurs houleuses ne sont pas sa tasse de thé mais quand ça concerne sa famille et plus particulièrement son père, elle semble y prêter une oreille attentive. Qu'on se risque à critiquer le capitaine des Dents de Freux et là, par contre, on commence à percevoir la véritable Yevana. Une règle est simple la concernant ; on ne touche pas à Alrik. Ses sautes d'humeurs se ponctuent souvent de réflexions irrévérencieuses la plus part du temps corrigées par son père ou sa tante. L'agacement et la frustration semblent être au cœur même de tout ses sentiments : agacée de voir son père rabaissé par certains nobles de la cours, frustrée de ne pas pouvoir vivre comme elle le voudrait.

Encore un peu enfantine, elle aime beaucoup les blagues et rigoler ainsi que la musique et les récits héroïques. Spontanée et même impulsive, il lui est déjà arrivé d'offenser quelqu'un sans trop le vouloir ou alors, en le regrettant plus tard. Yevana n'apprécie pas forcément de devoir se contenir pour maintenir la réputation de son père. Ainsi, elle essaye de luter discrètement quand elle se trouve au Donjon Rouge et se contient le plus possible pour éviter de faire des vagues ; mais en Empyrée, elle est souvent capricieuse et colérique quand on commence à un peu trop vouloir la contrôler. Elle ne veut pas se marier et elle aimerait quand même avoir quelques libertés. Elle espère que cette situation agréable durera éternellement et qu'ils resteront toujours une famille comme ils le sont. Elle ne soupçonne absolument pas que son père prévoit de se remarier et elle verrait tout cette histoire comme une tentative de rejet de la part d'Alrik. Ayant toujours plus ou moins été la « seule femme » de sa vie, elle est carrément jalouse à son propos. De plus, elle s'est toujours demandé si son père ne regrettait pas d'avoir eu une fille incapable de pouvoir suivre son chemin de soldat. Yevana a peur de se faire un jour évincer de la vie des Mallery.


Famille


Alrik Mallery : Son père avec qui elle a toujours entretenu de très bonnes relations. Bien évidemment, avec un fort caractère comme celui de Yevana, il leur arrive de se disputer mais ça ne dure jamais très longtemps, son père a toujours le mot pour la faire rire juste après qu'elle se soit énervée.

Aaliyah Mallery : Sa tante a été comme une seconde mère pour elle et elle lui en est reconnaissante. Même si la femme doit rester à présent à Empyrée pour veiller sur le fief de la famille, elle a l'air d'avoir des yeux et des oreilles partout ou alors elle arrive à lire dans l'esprit de sa nièce. En tout cas, elle est toujours au courant quand cette dernière a fait une bêtise et c'est souvent elle qui la rappelle à l'ordre quand Yevana ignore les préceptes alloués à son rang.

Aslak : Cet oncle mystérieux a débarqué comme dans une aventure épique. De nulle part. Il a l'air mystérieux, ténébreux et surtout, libre. Ils ont une assez bonne relation entretenue par leurs deux caractères fougueux et indomptables. Mais qui sait ce qui ressortira de ce mélange dangereux ?


Histoire



    An 194 : Naissance de Yevana. Malheureusement, sa mère meurt pendant l'accouchement et le Donjon Rouge n'aura, pour la jeune fille, j'amais aussi bien porté son nom.

    An 209 : Yevana devient une noble et se voit obligée de répondre au nom de Mallery. La fierté de voir son père anoblie grâce à ses prouesses militaires ne lui fait tout de même pas oublier sa condition modeste.

Elle releva la colonne de ses doigts fins et commença par les passer sur les cordes, vérifiant que les sons n'étaient pas désaccordés. Elle n'avait rien d'une barde professionnelle et ce genre d'instrument demandait bien de l'entretient pour que les cordes ne cassent ni ne se déforment pas. En temps humide, le bois se raidissait ou pourrissait malgré la couche de vernis qu'il fallait appliquer. L'automne arrivant, Yevana avait presque l'impression d'entendre sa harpe gémir à l'idée du climat qui finirait bien par la fendre ou par la ramollir. L'hiver, surtout, faisait frissonner la jeune fille. De peur et d'excitation, la jeune noble ne pouvait s'empêcher de se dire que toutes les histoires épiques et sanglantes se déroulaient généralement en hiver. Quand le froid devenait un ennemi à part entière du héros impuissant. L'épée deviendrait tellement glacée entre les mains nues du combattant que le manche se transformerait en lame édentée creusant des cillions assoiffés dans sa peau sèche et craquelée.

Les mains de Yevana, elles, avaient fini par associer la callosité de sa condition perdue et de ses entraînements martiales avec la finesse de sa nouvelle vie. Ongles courts, intérieur des phalanges dur, mais doigts longs et fins et peau soignée. Il y avait toujours des travers en chaque personne. La seule ne semblant pas être atteinte des mêmes maux irrévérencieux qui affligeaient les nobles comme les roturiers, c'était Shaira. Un mélange d'admiration sans faille et de perplexité envahissait toujours la jeune femme quand elle pensait à la Seastar. Sa douceur et son affection avaient été des armes pour arriver à ne pas flancher dans ce milieu de loups. Mais malgré toutes leurs confidences et toute leur amitié, Yevana ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'elle lui trouvait et ce qui l'a motivé à l'éduquer.

Petite, elle n'avait jamais vraiment fréquenté d'autres enfants. Toujours aux côtés de sa tante et de Shaïra, elle avait d'abord acquit la certitude qu'il y avait deux mondes infranchissables dont elle devrait apprendre les frontières. Mais à l'age où on commence à comprendre le sens détourné des mots et des regards en coin, Yevana se rendit compte que finalement, sa place n'était pas tout à fait fixe. L'animosité à son égard et à l'égard de sa famille lui semblait presque palpable, tangible. Pourtant, à ses yeux, son père était un héros et l'idée que quelqu'un ne puisse pas l'admirer dans ce monde lui semblait absurde. Après tout, les batailles étaient bien narrées dans les livres et ses exploits résonnaient dans la cours, son père était apprécié par la main du roi et sa loyauté ainsi que sa droiture n'étaient plus à prouver. Quelques fois, Yevana avait eu l'impression d'être face à deux personnes. Son père, aimant, amusant, tendre mais aussi sérieux et intransigeant... Et la légende du guerrier qui le suivait dans son ombre.

Alors qu'elle entamait une légère mélodie enfantine, une des premières qu'elle avait appris, la porte s'ouvrit et un courant d'air froid s'infiltra entre ses plis. Après une sécheresse meurtrière et le printemps, la jeune dame n'arrivait pas à se dire que l'automne et l'hiver arrivaient. Chaque rafale de vent était une surprise désagréable. Jetant un coup d’œil derrière elle sans relever sa harpe, elle constata que sa tante arrivait, les bras chargés de tissus. Ces derniers se retrouvèrent sur son lit en un rien de temps.

- Aaliyah, peux-tu fermer la porte s'il te plaît ?

Elle sembla ne pas entendre et commença à arranger les bans de tissus. Ils y avait des couleurs estivales et des couleurs automnales. Les motifs étaient simples et la qualité du tissus était relativement moyenne. Ils n'étaient pas non plus la famille royale après tout.

- Les Vance doivent bientôt nous visiter. Lady Shaïra m'a conseillé ces nuances pour une nouvelle robe, tu peux me dire ce qui te plaît ?

Yevana n'avait aucune envie de choisir du tissus présentement. De plus, la porte ouverte et le vent frais courrait toujours sur sa peau. Reposant le pied de sa harpe, elle se leva pour la fermer sois même. Aaaliyah avait beau être sa tante, elle était la personne qu'elle pourrait rapprocher le plus d'une mère. Alors que son père était souvent occupé aux Dents de Freux, elle l'avait guidé dans les couloirs de pierres et lui avait appris les premières règles de la cours. Petite, Yevana prenait ça pour un jeu. Comme prétendre qu'on est quelqu'un d'autre... Mais on n'obtient que rarement l'occasion de changer de chaussures définitivement.

A 15ans, elle se souvient parfaitement d'une chose, le visage de son père quand il lui avait annoncé qu'ils seraient anoblis. Une fête ou une cérémonie avait certainement dû se dérouler. On avait dû boire et chanter et certainement aussi qu'elle avait joué de la harpe et dansé. Mais elle n'en avait qu'un souvenir confus qui était avant tout balayé par la fierté et l'honneur qui était fait à son père. Sa reconnaissance semblait complète et depuis, Yevana défendait bec et ongles la réputation de son paternel, comme si de mauvaises langues avaient pu leur enlever tout ça. Qu'importe que ce ne soit « pas grave » comme disait souvent sa tante, les critiques envers sa famille raisonnaient comme le crissement d'une épée mal aiguisée sur un morceau de fer. Les combats de sang et de sueur avaient été menés par Alrik, il n'avait pas à s'en faire des batailles de langues fourchues et acides. Il n'avait pas à les supporter. Yevana s'approcha de sa tante pour regarder distraitement aux tissus.

- Ils nous veulent quoi les Vance d'ailleurs ?
- Ne parle pas d'eux comme ça, Yevana...


Se tournant en écartant les bras elle fit semblant de balayer la pièce du regard.

- Ils sont pas là, quel mal ça peut faire ? Je ne les connais pas de toute manière...

Aaliyah soupira en saisissant un carré carmin simple qui lui semblait bien aller avec la saison et les nuages qui arrivaient à grand pas.

- Et puis il te faut une nouvelle robe. L'état de la dernière que tu as porté en allant te promener la semaine précédente est déplorable.

Le ton de sa tante sonnait comme un reproche mais Yevana savait que ça ne durerait pas longtemps. Tant qu'elle revenait en un seul morceau, elle savait qu'elle n'écoperait que de petits sermons qu'elle n'écoutait que d'une oreille distraite. Cette escapade avec son oncle avait en effet laissé des traces sur ses habits, et pas que. Des souvenirs flous mais surtout du vin rouge qui n'était pas parti à l'eau malgré tous les efforts de la jeune noble. L'état d'ébriété avancé dans lequel elle s'était retrouvé l'avait presque rendu malade et la blonde avait souvenir d'un arrêt pour vomir derrière un arbre sur le chemin du retour. Souvenir ou rêve, elle préférait ne pas le savoir finalement. En tout cas, l'alcool lui avait laissé des impressions mitigées. Autant elle en appréciait le goût quand elle en buvait une fois à la cours, un ou deux gobelets au maximum dans la journée ; la bienséance voulait qu'une dame de la cours ne boive pas autant qu'un guerrier ; autant à présent, l'idée qu'elle puisse perdre le contrôle de sa personne lui faisait assez peur. Bien entendu, les sensations avaient été agréables, mais la fin avait assez vite dégénérée et le mal de tête qu'elle avait eu pendant toute une journée lui avaient passé l'envie de réitérer l'expérience pendant quelques temps.

Son oncle Aslak semblait être le penchant plus sombre de son père : libre et fougueux, il semblait peu se soucier des on-dits. Ces on-dits lui pourrissaient énormément la vie dès lors qu'elle voulait être proche de son père. A croire que les murs de Port-Réal avaient des yeux et des oreilles, Alrik s'agaçait souvent des répliques acérées de sa fille. Cette liberté pleine et pauvre que possédait son oncle semblait idyllique aux yeux de la jeune femme qui n'en voyait qu'une facette. Le frisson des routes pleines de bandits que devait ressentir Aslak, l'indépendance qui laissait à Shaïra toute la jouissance de s'épanouir comme elle le voulait... Ça, ça la faisait rêver. Et non pas les quelques nobles qui avaient fait semblant de s'intéresser à elle pour avoir ses faveurs. Une seule question lui brûlaient les lèvres quand la blonde voyait débarquer un nouveau prétendant : la chaîne que vous me mettrez au cou sera-t-elle assez longue pour que je puisse encore m'entraîner à l'épée ? Il vaudrait mieux pour vous que non, sire. Bien évidemment, ses talents à l'épée n'étaient pas particulièrement impressionnants. Échanger des passes avec son père était plus un plaisir et un moment privilégié qu'un véritable entraînement  : tous, dans ce château, profitaient de son père à longueur de temps, et elle, sentait que leur lien s'effilochait comme une vieille ficelle éprouvée par le temps et la pluie.

- Choisis la couleur que tu veux. Je m'en moque. Cette visite sera certainement ennuyante et longue alors que je la passe dans une jolie robe ou un torchon, ça m'est égal.

Soupirant une seconde fois, elle remballa ses tissus et regagna la porte difficilement, les bras encombrés et sa vision obstruée avant de conclure :

- Robe ou torchon, j'ai l'impression que tu les confonds quelque fois de toute manière. Mais par contre, je ne veux pas t'entendre te plaindre au moment de la mettre.

Et la porte se rouvrit, nouveau courant d'air... Aaliyah s'éloigna sans la refermer derrière elle. Ce détail termina d'agacer Yevana. Même si, de manière évidente, sa tante n'aurait de toute manière pas réussi à la fermer chargée comme elle l'était, la jeune femme vit en cet acte de la provocation. Elle referma la porte sèchement et ne se remit même pas à sa harpe. Elle farfouilla dans ses affaires pas des plus rangées et en sortit son épée. Légère et petite, elle l'avait depuis des années et avait toujours gardée la même depuis son premier entraînement avec son père. Elle la posa sur le lit, à l'emplacement où se trouvait tous les tissus. Elle n'en avait que faire des robes. Tout ce qu'elle aurait voulu, s'était chevaucher avec son père, à l'aventure avec de la musique ponctuant ses exploits, comme quand les bardes racontaient d'incroyables histoires. Les histoires, pour le moment, il lui faudrait surtout les inventer et les écouter.

Elle s'installa derrière sa harpe et la tourna pour qu'elle puisse apercevoir la petite épée d'entraînement qui n'aurait même pas été capable de couper un fromage. La harpiste commença alors un rythme légèrement mélancolique avant de s'arrêter. Non. Pas de tristesse, plutôt de l'action et de l'optimisme, à l'image de son père. Ces dernières semaines avaient été éprouvantes même si Yevana n'en avait rien montré. Ces attaques de Fer-nés et son père au loin, elle s'était attendu chaque minute à recevoir une missive annonçant la mort d'Alrik des sales mains de ces pirates ou qu'il avait succombé au fléau de Printemps... Mais les vagues semblaient s'être calmées, peut être seulement une courte période de répit avant les prochaines mauvaises nouvelles. Une partition lui vint en tête, une qu'elle avait étudié il y a quelques semaines de ça et se mit à essayer de la refaire de mémoire. Des fausses notes, des erreurs mais le résultat lui plaisait. Elle s'arrêta brusquement et se leva. Bourrant un sac avec quelques robes et des affaires, elle sortit de sa chambre pour s'élancer en bas des escaliers de la maison familiale.

- Je vais au Donjon Rouge. J'y serais dans la soirée.

La mine de sa tante n'afficha aucune surprise. Elle était habituée à l'impulsivité de la jeune fille. Une domestique râla à la vue du sac et des robes froissées et défit le barda pour le refaire à peu près convenablement histoire d'éviter que Yevana n'apparaisse à la cours avec des robes froissées. Un cheval harnaché et deux gardes pour assurer la sécurité de la lady et ils étaient déjà partis vers Port-Réal qui s'élevait au loin. Elle rentrait à la maison.


Inventaire

Yevana possède des robes et des bijoux de noble même si elle en possède probablement moins que les autres nobles de la cours. Elle a aussi une harpe qu'elle entretient depuis bien des années et une épée d'entraînement émoussée qu'elle possède depuis son plus jeune age.


Dernière édition par Yevana Mallery le Sam 7 Sep 2013 - 11:27, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Commandant des Dents de Freux
avatar

Alrik Mallery
Commandant des Dents de Freux

Général
- Noblesse d'Ame -

♦ Missives : 1209
♦ Missives Aventure : 117
♦ Arrivée à Westeros : 19/02/2012
♦ Célébrité : Josh Holloway
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Lakdahr l'Edenteur - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 39 ans
♦ Mariage : Veuf - Fiancé à Velanna Vance
♦ Lieu : Les Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
2127/2500  (2127/2500)


Message Mer 4 Sep 2013 - 16:18

Un petit post pour dire que la fiche me convient dans son grand ensemble !  


Vous allez balayer ma cendre ; L’homme ou l’insecte en renaîtra ! Mon nom brûlant de se répandre, dans le nom commun se perdra. Il fut! Voilà tout ! Bientôt même, l'oubli couvre ce mot suprême, un siècle ou deux l’auront vaincu. Mais vous ne pouvez, ô nature, effacer une créature... Je meurs. Qu’importe... J'ai vécu !


Revenir en haut Aller en bas
Prince de Dorne
avatar

Maron Martell
Prince de Dorne

Général
Insoumis. Invaincus.
Intacts.

♦ Missives : 9101
♦ Missives Aventure : 100
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 23/06/2009
♦ Célébrité : Antonio Banderas
♦ Copyright : © Moi
♦ Doublons : Pryam Templeton, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 44 Ans
♦ Mariage : Daenerys Martell (Targaryen)
♦ Lieu : Dorne, Lancehélion
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
368/500  (368/500)


Message Jeu 5 Sep 2013 - 9:53

Bienvenue ou plutôt, bon retour sur le forum !

Ca fait vraiment plaisir de te revoir sur le forum, surtout dans un rôle comme ça, je suis certain que tu t'en sortiras à merveille ! Bref, sans surprises la fiche est très bien, je n'ai relevé aucun problème avec l'univers, tu as gardé de bons souvenirs de ton premier passage il semblerait ! Very Happy
Tu l'auras compris, ta fiche est validée o/

En tant que dame de la maison Mallery, tu pourras évidemment compter sur les ressources que le seigneur de ta maison voudra bien mettre à ta disposition. Toutefois, d'un point de vue RP, tu ne disposes que de tes possessions de départ, sans oublier que tu débutes le jeu avec 30 cerfs d'argent. N'oublie pas de les ajouter à ton inventaire, dans ta fiche de personnage (accessible dans ton profil) !

Tu gagnes par ailleurs 50 points de réputation pour avoir choisi un scénario ! Ils te sont ajoutés à ton profil.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Tu peux aussi aller signaler ta position sur le continent à cet endroit. N'oublie pas de consulter les autres sujets du bureau du Grand Mestre pour t'intégrer dans le contexte ! Tu pourras ensuite débuter le jeu en consultant les demandes, en postant la tienne ou en demandant directement à un joueur. En cas de questions, n'hésite pas à poster dans la Tour de la Main ou à m'envoyer un MP. Enfin, n'hésite pas à passer par le flood et la CB pour te faire connaitre et t'intégrer plus facilement sur le forum !

Puisses-tu mener ta vie comme tu l'entends !



« Il faut endosser ses erreurs comme on endosse ses vertus... avec fierté ! Et transformer, en avantages, les conséquences d'une faute. »
«
La vraie passion c'est une quête, pas une impulsion, un emportement, un instinct de chasseur. »
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Noble
avatar

Yevana Mallery
Noble

Général
Lady Mallery 

♦ Missives : 159
♦ Missives Aventure : 18
♦ Arrivée à Westeros : 04/09/2013
♦ Célébrité : Amanda Seyfried
♦ Copyright : Yunyuntoka
♦ Doublons : aucun
♦ Age du Personnage : 18ans
♦ Mariage : aucun
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
204/500  (204/500)


Message Jeu 5 Sep 2013 - 12:35

Ho chouette merci !! J'avais peur d'être un peu rouillée XD ! Je vais faire ça cette après-midi et ce soir <3 encore merci !


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Yevana Mallery [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Archives des Demandes de Citoyenneté :: ◄ Archives des Terres de la Couronne-