AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Charles Hightower - Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chevalier
avatar

Charles Hightower
Chevalier

Général

CHEVALIER DE LA MAISON HIGHTOWER

♦ Missives : 230
♦ Missives Aventure : 7
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 15/04/1992
♦ Arrivée à Westeros : 03/08/2013
♦ Célébrité : JAMIE DORNAN.
♦ Copyright : GRITSOU & TUMBLR.
♦ Doublons : NON.
♦ Age du Personnage : 26 ANS.
♦ Mariage : PAS POUR LE MOMENT.
♦ Lieu : VILLEVIEILLE.
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
446/500  (446/500)


Message Jeu 8 Aoû 2013 - 22:49

● Nom : Hightower.
● Prénom : Charles.
● Sexe : Masculin.
● Âge : 26 ans, né en l'an 186.
● Origine : Du Bief.
● Métier : Chevalier.

● Pseudo :  Alice.
● Âge :  21 hivers de notre monde =).
● Vous concernant :  Vous apprendrez à me connaître.
● Avatar :  Jamie Dornan dans Once upon a time.
● Connaissez-vous le Roman ?  Oui.

● Lady Coeurdepierre ? Bien sûr, il faut bien pimenter le jeu pour qu'il soit encore plus drôle.
● Comment avez-vous connu le forum ? Top site.
● Comment le trouvez-vous ? Superbe, il n'y a rien à dire. Staff très à l'écoute, et membre très sympathique.
● De quelconques suggestions ? Rien à dire.

Informations Descriptives

Les Dieux ont fait que mon physique soit approprié à la fonction que mon père souhaitait que j'accède, celle de Chevalier. D'une taille tout à fait honorable de cinq pouces et huit pieds (un mètre soixante-treize) pour un poids d'une soixantaine de kilogrammes avec une force physique adopté à ces mensurations. Je ne suis pas le combattant qui soulève un Espadon au-dessus de sa tête et qui arrive à perforer voir même trancher les armures de ses adversaires. C'est même plutôt l'inverse puisque je suis du genre à être agile lorsque je suis sur la terre ferme et d'essayer de planter mon épée de guerre dans les points faibles de mes ennemis. Comme, je l'ai dit, je suis un terrien, il est tout autre quand je suis monté sur un cheval, je suis bien moins à l'aise sur ce dernier. Raison pour laquelle, je ne combats jamais avec Sésame (nom de mon cheval), je préfère employer ce dernier lorsqu'il est question de voyage et puis de cette manière je lui offre les perspectives d'une longue vie qu'un cheval utilisé pour la guerre n'a pas. Étant né au sein de la famille des Hightower, j'ai la chance de pouvoir accéder à des matériaux hauts de gamme, mon armure en est la preuve puisqu'elle est intégralement de couleur noire avec différent motif. Quand, je ne revête pas cette dernière, car même si elle est très bien, elle n'en demeure pas moins inconfortable comme toutes les armures, je porte des vêtements de cuir eux aussi de couleurs foncés, mais fait dans des peaux que seules les puissantes familles nobles peuvent s'offrir. Il est très rare que je porte des bijoux, car je n'en éprouve pas l'utilité d'en arborer quand je ne me trouve pas en société. Je préfère laisser mon charme de brun opéré que de me couvrir de pierres précieuses pour montrer que je suis quelqu'un de la haute.


Informations Mentales

Ma vie ne se résume qu’à une chose, servir et protéger notre famille, les Hightower. Les intérêts de notre clan passent avant toutes choses, mon frère Clarence est le nouveau Lord de notre tribu, d’où ma grande dévotion pour tous les projets qu’il prévoit et organise, car c’est la tâche qui m’incombe.

Mon défunt père me rappelait toujours que la nature ne m'avait pas faite pour tenir de beaux discours devant une assemblée constituée de gentes dames et de seigneurs, mais pour brandir une épée dans une main, dans une autre un bouclier et de porter le titre de « ser ». La chevalerie était faite pour moi, on m'appris à penser comme tel afin que je hisse avec honneur les armoiries de notre maison. Quatre notions me furent inculquées.
Le courage, ce dernier est en moi depuis ma tendre jeunesse allant même jusqu'à montrer un caractère parfois trop intrépide. Heureusement mes ailes ne sont jamais consumées quand j'ai volé trop haut vers des sommets bien dangereux.
L'honneur, les Hightower descendent des Premiers Hommes, ils ont même été Roi, ce qui en fait un lourd héritage. Mes aïeux ont tous été de nobles hommes, mettant leur fierté personnelle de côté au profit de l'honneur, je me dois d'en faire autant. Salir notre nom serait bien la dernière chose que j'aimerais faire et si cela venait à se produire, je demanderai à ce que l'on me châtie fermement pour ce manquement d'honneur.
La Foi, la religion est très présente dans mon âme, elle tient une grande place dans mon cœur, chaque fois que je le peux, je viens prier les Sept pour qu'ils bénissent notre clan et ses membres afin de les préserver des maux de ce monde.
Une morale, « protéger le faible contre l'oppresseur » voilà des mots qui resteront à jamais gravé dans ma tête. Un Chevalier se doit de porter l'épée quand une personne se trouve en détresse. Les chansons racontent toutes la bravoure d'hommes qui n'hésitaient pas à venir en aide à autrui, je désire en faire partie, raison pour laquelle la protection des Hightower et l'une de mes priorités.
Le respect, même si ma famille est l'une des plus puissantes de la région du Bief, nous n'en demeurons pas moins un vassal de la Maison Tyrell. Si je dois donc prendre les armes en faveur de mon suzerain, je le ferai tout en lui montrant que les Hightower sont ses plus fidèles alliés avec l'accord préalable de mon grand-frère et seigneur.

Ces codes qui sont maintenant bien encrés dans mes faits et gestes, ne font pas de moi non plus un homme d'arme qui se baladerait constamment en armure. Je suis un noble de la région du Bief. Je fus donc instruit aux arcanes de la lecture ainsi que de l'écriture - même si cela ne me passionna que très moyennement - en revanche, j'éprouve une forte sympathie pour ce qui est de l'art de la chanson. J'apprécie énormément les individus qui savent en jouer en prêtant une oreille des plus attentives. Écouter et savourer une chanson est pour moi un moyen d'évacuer son esprit vers d'autres horizons, d'oublier pendant un bref instant où nous nous trouvons et avec qui. S'il y a bien une chose que je regrette, c'est de n'être pas doué dans ce domaine, car j'aurai vraiment apprécié d'être un maître dans cet univers, mais le Destin ne peut pas tout donner à une seule et même personne. Ce même destin s'avère parfois des plus cruels et il le fut. La perte de mes deux frères ainés, de mon père ainsi que de son père fut terrible, surtout que ces décès furent quasiment coups sur coups. À peine avions-nous le temps de faire notre deuil, qu'une nouvelle mort arrivait. Mais, ces pertes de ces êtres chers permirent à moi, mon grand frère et mes petites sœurs de nous unir davantage que le faisait déjà les liens du sang. Notre fratrie est plus soudée que les fortifications du Donjon-Rouge sur la colline d'Aegon. Néanmoins, je ne peux pas empêcher mon cœur d'éprouver de la peur quand je sais que l'un des miens se trouve à plusieurs miles de notre demeure familiale. Chaque fois qu'un corbeau noir arrive à Villevieille, mon estomac se resserre sur lui-même par crainte qu'un nouvel Hightower soit tombé. Évidemment, cette peur est toujours masquée, car je ne veux pas que les membres de ma famille puissent penser que je peux éprouver ce sentiment quand ils sont loin de moi. Cela irait en contradiction au caractère belliqueux et fort que je montre la plupart du temps, mais je n’en demeure pas moins une âme sensible.


Famille

† Lord Abelar Hightower : Mon grand-père et le dernier Lord Hightower, mort cette année. Avant qu'il devienne sénile et qu'il se blesse lors du tournoi de Cendregué, j'avais une véritable admiration pour cet homme, j'adorais l'écouter étant plus jeune. Certains disaient que je lui ressemblais, ce qui n'avait rien d'étonnant puisqu'il était le père de mon père. Mais nous avions la même approche de la chevalerie, celle de l'honneur et de la bravoure plutôt que de la fortune et de la gloire personnelle. Sa mort fut un véritable choc pour moi et réveilla définitivement la peur de perdre un nouveau membre de ma famille.

† Ser Preston Hightower : Mon père et moi nous avions une excellente relation, surtout parce que je lui ressemblais et que je désirais moi aussi devenir chevalier. Beaucoup disaient qu'il préférait davantage Abelar, Cleyton, Calvin et moi, mais je suis sûr qu'il aimait tout autant ses autres enfants, peut-être ne le montrait-il pas de la même façon que pour nous. C'est grâce à lui que je fus envoyé auprès de l'héritier de Hautjardin, Leo Tyrell, pour que je devienne son écuyer afin d'apprendre aux côtés d'un grand chevalier. Une lune après sa mort étrange dans un incendie, je fus nommé chevalier et je me suis juré de lui faire honneur en portant ce titre.

Lady Myrcella (du Rouvre) Hightower : Ma mère, nous avions une relation mère-fils tout à fait normal. Mais cette dernière me faisait souvent le reproche d'être peu réfléchi puisque j'avais l'habitude de foncer tête baissée et faire preuve d'imprudence. Elle est la première femme de ma vie et le restera pour toujours.

† Ser Abelar Hightower : Il était mon frère ainé, celui qui devait devenir le Seigneur de Villevieille, il était mon modèle, mais le Fléau du Printemps l'a terrassé comme si ce n’était qu’un nourrisson.  

† Cleyton Hightower : Lui aussi était mon grand-frère, je m’entendais très bien avec ce dernier. Il périt dans le même accident que notre père.

Clarence Hightower : Même s'il n'y a qu'une année qui nous sépare, nous sommes diamétralement opposés sur les questions physiques et mentales. Lui est un homme d'esprit, moi je suis un homme d'arme, enfant je m'entendais davantage avec mes frères Abelar, Cleyton ou encore Calvin, sans doute parce que nous étions bercés par le désir de devenir des Chevaliers comme notre père et son père quant à Clarence, il voulait devenir Mestre. Néanmoins, les drames succinct qui ont frappé notre clan, on fait que nous nous sommes rapprochés pour devenir plus souder que jamais. Aujourd'hui, il est le Seigneur des Hightower, je suis son petit frère et son fervent serviteur.

Calvin Hightower : Sans doute celui qui me ressemble le plus, étant donné qu'il est chevalier tout comme moi. Je pourrais mourir pour lui et inversement tellement que notre lien fraternel est fort entre nous deux.

Virginia (Hightower) Redwyne : La première de la fratrie à s'être mariée, elle a donc quitté Villevieille pour la demeure des Redwyne. Mais avant qu'elle s'en aille, Virginia et moi avions une bonne relation, j'aimais beaucoup son caractère taquin, mais davantage son goût pour l'art des Chansons, l'un de nos rares points en commun. En épousant le Lord Jace Redwyne, c'est à ce dernier qu'incombe la charge de protéger ma petite sœur maintenant, cette tâche n'est plus la mienne. Mais en devenant une femme mariée, Virginia a inversé les rôles, c'est elle qui me protège à sa façon, elle n'hésite pas à me dire que telle femme ne me ferait pas une bonne épouse ou bien qu'elle ne soit pas assez bien pour moi... Cette situation est assez drôle, car je n'aurai jamais imaginé qu'elle puisse se produire.

Valencia Hightower : La blanche demoiselle de Grand-Tour comme on la surnomme, elle est ma petite sœur et par conséquent je désire protéger cette dernière des maux de ce monde, car elle possède encore cette insouciance qui fait toute sa beauté. Néanmoins, s'il y a bien quelque chose qui me laisse perplexe à chaque fois, c'est son côté pieuse, je ne serais comment le dire, mais Valencia reçoit toujours des audiences de chevaliers de la région qui souhaitent qu'elle entame des prières pour les aider dans leurs besognes. Évidemment, je ne viens jamais la voir pour ce genre de choses puisqu'elle a un tout autre rôle, celui de m'apaiser quand je suis en colère.

Victoria Hightower : La benjamine de la famille, n'ayant plus de père, je m'efforce de jouer ce rôle avec elle, je suis des plus protecteurs avec elle.


Histoire


Citation :
An 186 : Année de ma naissance, je suis le quatrième fils de Ser Preston Hightower et de Lady Myrcella Hightower née du Rouvre.
An 195 à 204 : Mon père m'envoie auprès de l'héritier de Hautjardin Leo Tyrell afin de devenir son écuyer. Mon éducation à la chevalerie se fait grâce à cet homme et au fur et à mesure des lunes qui s'écouleront, le chevalier deviendra mon modèle.
An 205 : Mon père Ser Preston Hightower, mon frère ainé Cleyton Hightower et ma tante Valence Hightower décèdent dans de mystérieuses conditions à cause d'un incendie. La mort commence à frapper notre famille.
Lord Leo Tyrell m'adoube en tant que Chevalier une lune après le tragique accident qui frappa mon clan. En accédant au titre de chevalier, je peux retourner vivre à Villevieille.
An 209 : Le tournoi de Cendregué, je participe à la mêlée quant au Lord Hightower, ce dernier décide de prendre part aux joutes. Lui se blesse et moi je ne gagne pas la mêlée, je me fais éliminer lorsque les deux-tiers des participants ont été vaincus.
Décès de l'héritier des Hightower suite au Fléau du Printemps qui a sévi à Villevieille. Je ne suis pas atteint par ce mal.
An 211 : Étant le plus vieux et apte aux combats des chevaliers de la famille des Hightower, je me charge de la protection de nos terres contre la forte explosion des menaces de pillages des brigands.
Lord Leo Tyrell convoque le ban à Hautjardin, je mène nos troupes jusqu'à la résidence du seigneur suzerain au nom de mon grand-père, le Lord Abelar Hightower.
Un corbeau de Port-Réal arrive à Villevieille et annonce que mon grand-frère Clarence est nommé Grand-Argentier du Royaume, ce dernier doit partir pour la capitale, une sorte de peur de perdre ce dernier s'installe en moi.
An 212 : Le Lord Abelar Hightower n’est plus, ce dernier décède, c’est donc Clarence qui devient le nouveau Seigneur de notre maison. J’obéis à toutes les directives qu’il me donne sans poser la moindre question. D’ailleurs, lorsqu’il organisa le Festival des Arts à Villevieille, il me chargea de la sécurité de ce dernier, me prouvant qu’il a une entière confiance en moi.
Le vent caressait ma peau, allongé sur l'herbe, cette dernière me donnait des frissons à chaque mouvement. Mes yeux admiraient et fixaient le ciel bleu qui s'offrait à moi. Quelques nuages d'une blancheur éclatante me narguaient avec leur liberté de mouvement dans les cieux. Mon bras droit se tendait, mes doigts cherchaient à toucher ces choses qui paraissaient si douce aux premiers regards, mais rien ne se produisit, car je n'étais qu'un petit homme dans l'immensité d'un monde, telle la brindille verte de cette immense jungle luxuriante faite d'herbes et de fleurs. Mais où suis-je ? Ces verts pâturages s'étendaient sur des miles et des miles et il n'y avait pas une âme qui vive. Comment suis-je arrivé là, je n'en ai pas le souvenir ? « Chaaaarles. » Une voix. Je venais d'entendre une voix. Je me redressais pour voir d'où provenait ce bruit. Mes prunelles sombres balayaient les lieux, mais rien ne me sautait aux yeux. « Ne regarde pas avec le contenant de tes orbites, mais avec ton coeur. » Des papillons commençaient à crépiter dans mon ventre, qui était en train de s'adresser à moi sans montrer son visage ? Il fallait que mon corps retrouve son calme, que je me ressaisisse afin de faire taire l'anxiété qui me submergeait en ce moment. Je suis un Hightower, descendant des Premiers Hommes, chevalier de la Haute-Tour ainsi que son protecteur en l'absence de mon frère ainé et seigneur, Clarence. Obéissant à la voix de l'inconnu, mes paupières se fermèrent. « Il existe dans ce monde des choses que l'on ne peut pas voir avec des yeux d'hommes, parfois il faut savoir les chlorent. » Cette voix, je le reconnaissais maintenant. « Grand-Père. » Je voulu rouvrir mes yeux, mais quelque chose m'en empêchait. Ne pouvant pas regarder celui qui fut le prédécesseur de mon frère, je désirais prononcer de nouvelles paroles, mais aucun son ne sortait de ma bouche. Que se passait-il ? « Ouvre-les, Charles ! »

Ce fut avec un grand étonnement que mes prunelles scrutaient chaque recoin du paysage qui s'offrait à moi. L'immense vert pâturage avait disparu pour laisser place au décor du tournoi de Cendregué qui avait eu lieu en l'an 209. Un certain malaise s'installait en moi, ne comprenant pas ce qui était en train de m'arriver. Je vis volte-face quand je sentis quelque chose toucher mon épaule, mais la surprise de ce geste laissa place à de la terreur ainsi que de la répugnance. Lord Abelar se tenait devant moi, ou du moins ce qu'il en restait. Le visage était partiellement en état de putréfaction, des vermisseaux jaillissaient de ses orbites, une partie de son visage était manquante laissant entrevoir les os du crâne, le teint de la peau était d'une couleur inquiétante, d'une couleur que je ne soupçonnais pas l'existence. Les vêtements que portait le Lord correspondaient aux habits dont il fut revêtu le jour de ses obsèques. Ils étaient frappés des armoiries de notre famille et en revêtissent la teinte. Néanmoins, ils avaient perdu de leur splendeur du fait qu'ils tombaient en lambeau, mais également recouvert d'une couche de terre et de poussière. « Pourquoi êtes-vous ainsi ? » Le timbre de ma voix démontrait une certaine peur. La mâchoire s'ouvrit et une odeur à soulever des cœurs vint danser devant mon nez. « Je suis dans cet état par ta faute, mon garçon. » Que voulait-il dire « par ma faute » ? Mais avant que je ne puisse lui poser mon interrogation, il leva le bras et tendit son index vers une direction. Je regardais ce qu'il pointait. Mais je ne voyais rien. Me souvenant du conseil qu'il m'avait donné, je fermais les yeux et quelques secondes plus tard je les ouvrais de nouveau.
Je me voyais entourer de toute ma famille, mes frères, mes sœurs, mon oncle, mais aussi de Lord Abelar qui demandait à ce qu'on lui apporte son armure pour qu'il puisse jouter. Certains disaient que cela n'était pas raisonnable qu'il joute à son âge. « Il est le Lord de Hightower, descendant des Premiers Hommes ainsi qu'un remarquable Chevalier, laissons-le participer à ce tournoi. » Celui qui venait de prononcer ces mots n'était autre que moi. Maintenant, je m'en souvenais, j'étais le seul à défendre mon grand-père dans sa folle idée. « Si tu t'étais rangé du côté des autres, peut-être serais-je encore là ! Il est temps que tu payes ta dette comme le disent les lions, Charles. » Je me retournais, mais je n'avais pas le temps d'esquiver qu'une lance vint se briser sur mon torse venant de nulle part. Une violente douleur m'envahissait. Un morceau de la lance restait planté dans le bas de mon ventre, cela me faisait atrocement mal. J'étais à terre dans le noir le plus total. La vue horrifique du Lord Hightower avait disparu. « Relève-toi mon fils. » « Je te croyais plus fort que cela, mon frère. » Deux nouvelles voix venaient de se faire entendre. Soudain, on me redressa, deux hommes étaient en train de me soulever en me prenant chacun sous l'aisselle. « Père ! Cleyton ! Vous ici également ? » Cette fois-ci mon timbre montrait une certaine forme de soulagement.

Il n'y avait rien autour de moi, juste une pièce plongée dans la plus profonde obscurité. « Où étais-tu lors de notre tragique disparition ? » Mon frère Cleyton venait de prendre la parole. Devais-je lui répondre ? Sans doute, car il me lâcha brusquement tout comme mon père. À genoux, mon ventre me tiraillait de douleur. « Il ne doit pas s'en souvenir, il n'a jamais eu de tête. » Lady Valence était elle aussi présente dans ce sombre endroit. Qu'avais-je fait pour que mes défunts viennent me tyranniser ? Le regard de Lady Valence me glaçait le sang, il était de braise. Il leur fallait une réponse, c'était ce qu'ils attendaient de moi. Ma tante n'avait peut-être pas tord sur le fait qu'en général, ma tête me faisait souvent défaut, je laissais les autres réfléchir pour moi. Néanmoins, elle se trompait lourdement, car je ne pouvais pas oublier ce triste jour. Mon père, Ser Preston Hightower m'avait fait envoyer auprès du Long-Dard pour que je devienne son écuyer quand j'avais neuf ans et j'étais resté à son service pendant dix ans. J'étais donc à Hautjardin à servir cet honorable chevalier pendant qu'eux... brûlaient. « J'étais à Hautjardin lorsque je reçu la nouvelle. » Disais-je avec un air abattu. C'était le mestre de la capitale du Bief qui m'avait annoncé la nouvelle. J'étais rempli de colère et de haine, il avait fallu deux hommes pour me maîtriser afin que je me calme. « Certes, mais jamais tu n'as cherché à comprendre comment nous étions morts. Puisqu'une lune après tu devenais Chevalier et à ton retour à Villevieille, tu n'as pensé qu'à ta personne et à tes nouvelles fonctions que t'offrait ce titre, mon neveu ! » Lady Valence était sèche avec moi. Il était vrai que je n'avais jamais cherché à comprendre pourquoi ils avaient été piégés dans les flammes puisque pour moi le responsable ou plutôt la responsable était la Fatalité. « Je vous demande pardon, mais si je n'ai pas mené la moindre enquête, c'était pour m'éviter toute peine de cœur supplémentaire. » « Baliverne, brûle-le Cleyton pour qu'il sache ce que nous avons enduré. » Mon frère hocha de la tête et fit jaillir de chez ne sait où une torche. Ser Preston Hightower m'attrapa afin de m'immobiliser. Maintenant la salle était habillée des tapis, de velours, de meubles en bois. Puis ce fut les flammes. J'hurlais de douleur, car mon corps se consumait. Mes défunts rigolaient dans ce brasier de l'enfer, ils dansaient dans les flammes comme des démons. « Stop ! »

Les flammes cessèrent de me consumer, puis elles disparurent entièrement. Les douleurs que j'avais subies avant que cette voix mette un terme à ces supplices s'étaient également envolées. Je pouvais souffler. Lorsque je relevais la tête, je déglutissais quand je vis mon grand-frère, l'héritier de Hightower, Ser Abelar. Il se tenait devant moi, fier comme à son habitude. Il était un modèle pour moi, dans ma vie j'avais quatre modèles, mon grand-père, mon père, mon frère et le Lord Tyrell. « Merci. » Disais-je afin de le remercier d'avoir arrêté ce cruel jeu. « Ne me remercie pas, Charles, si j'ai arrêté c'est pour te faire souffrir d'une façon que les autres te paraîtront douces. » Pourquoi lui aussi se montrait-il tyrannique avec moi ? Avais-je offensé les Dieux pour qu'ils s'amusent de mon être en faisant que mes bourreaux étaient les membres de ma famille qui avaient trépassé ? Toutes ces interrogations me donnaient mal à la tête. « Je t'en supplie, je veux que cela cesse. » Quelques larmes jaillissaient de mes orbites. « J'étais l'héritier de notre maison, celui qui devait la diriger à la mort de notre grand-père, mais le Fléau du Printemps s'abattit sur moi, mais pas sur toi ! Nous étions quasiment identiques, mais il en a fallu que tu t'en sortes par je ne sais quel miracle. » Il était le plus terrifiant des fantômes. Il n'y avait aucune échappatoire au sort qui m'était destiné. Alors, je fermais les yeux et je me redressais. Après tout, j'étais Ser Charles Hightower, je ne faiblirais pas devant l'adversité. « Fait ce qui te plaira mon frère, je t'aimais et je t'aimerais toujours. » J'ouvrais les yeux. Ser Abelar avança vers moi et quand il posa ses mains sur mon visage, une sensation insupportable m'envahissait. Mes forces me quittèrent, ma vision se troublait, ma respiration se faisait absente...

« AAAAAAAH ! » Mon coeur battait la chamade, mon corps était recouvert de sueur. Un cauchemar, je venais de subir une terreur nocturne tout simplement, tout ce que j'avais vu n'était que le fruit de mon imagination. Jamais, j'aurai dû boire ce vin, je l'avais pourtant dit que je ne me sentais pas en grande forme pour goûter à ce cépage, mais je devais faire bonne figure, mais voilà où cela m'avait mené, à rêver de nos morts qui me rendaient chacun une visite on me montrant mes tords. Mais ce rêve n'était qu'une pure invention, je n'étais pas l'homme qu'il décrivait à chaque fois. Mon père voulait faire de moi un brave chevalier, raison pour laquelle je fus envoyé auprès de Leo Tyrell héritier de la Maison Tyrell, la famille Suzeraine du Bief. Avec lui, j'appris tout ce que je devais apprendre, cet homme était un véritable modèle à suivre et quand il m'adouba, j'avais ressenti une immense fierté. En devenant chevalier, je montrais à ma famille que j'étais l'individu qu'elle désirait que je devienne.
Si je n'avais jamais cherché à découvrir la vérité sur l'incendie qui coûta la vie à trois des miens, c'était parce que je n'avais aucune piste à suivre. Je suis un chevalier, un homme d'armes, pas une tête capable de trouver des éclaircissements qui permettrait de découvrir toute la vérité sur ce tragique drame. Il n'y avait donc aucune raison de m'en vouloir sur mon laxisme pour cet événement. Quant au fait que je m'étais prononcé en la faveur de mon grand-père pour qu'il puisse jouter, alors que les autres tentaient de l'en dissuader, ce n'était pas la blessure qui le terrassa deux ans plus tard, mais tout simplement la vieillesse qui l'avait rattrapé. Là encore, je n'avais rien à me reprocher. Le Mestre de Hightower pénétra dans ma chambre. « Vous allez bien ser ? On vous a entendu hurler dans toute l'aile ? » Je le regardais avec un demi-sourire. « Ne vous inquiétez pas, juste une mauvaise digestion qui m'a perturbé ma nuit. Vous pouvez disposer, tout va très bien aller. » Sur ces mots, l'homme disparut et moi je me lançais de nouveau pour le monde des songes, en espérant rêver de choses meilleures.


Inventaire

- Un harnois complet de couleur sombre.
- Une épée de guerre, une épée courte et un bouclier avec les armoiries des Hightower.
- Un poignard.
- Des vêtements de nobles.

- Un cheval noir qui s’appelle Sésame.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Clarence Hightower
Noble

Général
Grand Argentier
~ We light the way ~

♦ Missives : 2168
♦ Missives Aventure : 131
♦ Arrivée à Westeros : 20/09/2011
♦ Célébrité : François Arnaud
♦ Copyright : Valencia
♦ Doublons : Edwyn Tully
♦ Age du Personnage : 27
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Port-Réal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
3996/4000  (3996/4000)


Message Sam 10 Aoû 2013 - 13:55

Comme nous avons vu bien des choses par mp, il m'est facile de te féliciter et de te valider sans plus attendre ! J'ai pris le temps de lire et je n'aurais qu'un petit commentaire à faire : il y a quelques fautes qui se promènent ici et là et se concentrent en certaines phrases. Ce n'est qu'un détail, naturellement. Very Happy

Et tu gagnes 10 points de réputation pour avoir choisi une famille déjà incarnée sur le forum !

Note également que j'ai changé ton pseudo pour Charles Hightower, il faudra t'en souvenir lors de ta prochaine connection ! Wink

En tant que chevalier de la maison Hightower, tu pourras évidemment compter sur les ressources de ta maison. Toutefois, d'un point de vue RP, tu ne disposes que de tes possessions de départ, sans oublier que tu débutes le jeu avec 20 dragons d'or. Tu pourras te servir de cette somme pour acheter des biens aux marchands ou tout autre chose. Même si ça n'en a pas l'air, il s'agit quand même d'une grande fortune ! N'oublie pas de les ajouter à ton inventaire, dans ta fiche de personnage (accessible dans ton profil) !

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Tu peux aussi aller signaler ta position sur le continent à cet endroit. N'oublie pas de consulter les autres sujets du bureau du Grand Mestre pour t'intégrer dans le contexte ! Tu pourras ensuite débuter le jeu en consultant les demandes, en postant la tienne ou en demandant directement à un joueur. En cas de questions, n'hésite pas à poster dans la Tour de la Main ou à m'envoyer un MP. Enfin, n'hésite pas à passer par le flood et la CB pour te faire connaitre et t'intégrer plus facilement sur le forum !

Puisses-tu parvenir à chasser les démons qui te tourmentent !
Revenir en haut Aller en bas

Charles Hightower - Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Archives des Demandes de Citoyenneté :: ◄ Archives du Bief-