AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Un poulet chez les léopards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 16 Juil 2013 - 8:52

Il y a quelques semaines, Ryon décida que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu ses soeurs à La Gracedieu et Boycitre. Mais il fallut faire tous les préparatifs pour ce voyage. Comme un Lord ne pouvait quitter sa maison sur un coup de tête et laisser sa demeure sans chef. De même qu'une bonne raison, même s'il voulait voir sa famille ce n'était pas suffisant. Le noble décida que cela serait des visites diplomatiques et en même temps il en profiterait pour retrouver ses deux soeurs. Il envoya donc des missives aux deux familles pour des entrevues, mais là encore le temps d'arriver et de retour n'était pas si rapide. Mais le jeune homme reçu la réponse il y a un peu moins de deux semaines et à partir de là, il prépara vivres, troupes et d'autres éléments importants pour le voyage. Ryon avait aussi à donner les pouvoirs à la personne qui était juste en dessous de lui dans l'ordre de succession, c'est-à-dire sa soeur Nymella. C'était sans compter sur la petite sauvage, qui voulait accompagner son frère et parcourir les déserts de Dorne. Il l'aurait bien fait si son jeune frère Perros était capable de faire le boulot de seigneur. Ce dernier était très diplomate et cultivé, mais question charisme et gestion des troupes c'était proche de zéro. Tout le contraire de la quatrième fille de la famille qui elle était charismatique et appréciée des soldats, mais aussi trop énergique pour être une bonne diplomate. Donc les deux étaient plutôt complémentaires. Pour que Touche-au-Ciel ne soit pas dans une pagaille pas possible, les deux devaient rester au sein de la demeure familiale. Ryon passa de nombreuses heures à expliquer ceci à sa soeur qui accepta, mais qui bouda aussi pendant plusieurs jours. Perros quant à lui hocha seulement sa tête avant de repartir dans sa tanière.. enfin chambre.

Il y a donc une semaine, le convoi qui partait en direction de La Gracedieu prit la route. Le Lord avait emmené avec lui cinq gardes personnels, cinq cavaliers, d'une dizaine d'archers et lanciers. Les routes n'étaient pas si sûr que cela et étant le seigneur de la maison Poulet, il préférait assurer ses arrières. Le temps pour faire le trajet jusqu'à la maison Allyrion était d'à peu près cinq jours. Ryon laissa donc Touche-au-Ciel à ses deux cadets, il avait confiance en eux et donc partie avec un esprit tranquille. Le groupe prit la direction de Denfert, après avoir traversé les terres de la famille Uller et puisa de l'eau dans la rivière Le Souffre, avant de partir vers le nord direction la prochaine rivière Le Fleau. Mais tout n'est pas si facile sur les terres désertiques de Dorne et une tempête de sable s'installa sur la route empêchant ainsi les voyageurs d'avancer. Ryon et ses hommes auraient pu attendre la fin de celle-ci, mais ne sachant pas si ce n'était là que pour quelques heures ou plusieurs jours. Le noble décida après concertation avec les soldats qui connaissaient le mieux la région, que contournait par le sud et ensuite remontait était l'une des meilleures solutions. Ne perdant ainsi que quelques heures voir un jour sur le planning. La petite armée ce remit donc en route, mais la nuit approchait et il avait prévu de s'arrêter dans un village. Sauf qu'en ayant changé de trajet, aucun village n'était présent lorsque la lune montra le bout de nez. Ne pouvant pas marcher dans le noir sans risquer sa vie sur ces terres dangereuses même pour un dornien, Ryon envoya un de ses hommes trouver un emplacement sans danger. Et il le trouva, donc le petit groupe dormit à la belle étoile et ce fut plutôt horrible pour le jeune noble qui n'était pas habitué à dormir avec les insectes et autres nuisibles qui grouillaient la nuit. Enfin ce n'était pas vraiment ça pour l'homme de sang noble, qui lui dormait dans une tente, avec une sorte de lit de camp. Le jeune Lord sentit quelque chose sur sa joue et cela le réveilla, il ouvrit son oeil droit, mais rien. C'est quand il ouvrit le gauche, qu'il aperçut une masse sur sa joue, d'un coup de main il envoya l'intrus hors de sa vue. Mais quand il regarda sur le sol, ce n'était qu'un scarabée. Ryon avait quand même eu un peu peur sur le coup, que l'ombre sur sa joue soit un scorpion et si cela avait été le cas, il ne serait peut-être même plus de ce monde. Mais heureusement ce ne fut pas le cas et le matin arriva rapidement après ce passage. Le convoi reprit donc sa route et continua en direction de la rivière le Voi et le noble dit à ses compagnons de route qu'il espérait que lui et eux dormirait dans un lit ce soir. Ce qui ne fut pas le cas...

Après ses jours passaient dans le désert froid et inconfortable, le groupe arriva sur les terres de la maison Voi. Au départ Ryon avait prévu de simplement passait par là, sans rencontrer le seigneur de ses lieux, mais la nuit tombait et il était proche de la demeure de cette famille. Donc le seigneur de Touche-au-Ciel envoya l'un de ses hommes demandaient le logis au Lord Lucion Voi pour la nuit. Ryon était un jeune homme bien élevée et n'allait pas s'imposer à un autre seigneur. Le noble installa quand même un petit campement attendant la réponse du maître de ce territoire. Pendant ce temps l'homme au grand sourire, décida de se dégourdir un peu avec son faucon gerfaut Homa. Il partit donc faire un tour dans les environs avec quelques-uns de ses hommes. Le groupe discutait avec des roturiers, quand un des gardes restait au campement arriva pour dire que des hommes se dirigeaient vers eux. Ryon se dépêcha de revenir et rencontra alors un groupe d'hommes envoyés par Lord Lucion, qui répondait favorablement à sa demande. Après avoir démonté le camp, le groupe suivit les hommes de la maison Voi. Le chef de la maison Poulet arriva donc devant le château où il entra sous les yeux des gardes de ce dernier. Quand il arriva dans la cour, il descendit de son cheval et donna son faucon qu'il avait toujours sur son bras à un de ses hommes. Il s'essuya aussi un peu le visage et ses vêtements qui n'étaient pas très présentable devant un autre seigneur. Il leva la tête et vu un homme descendre, n'ayant jamais rencontré Lord Lucion en personne, le noble ne savait pas à quoi il ressemblait. N'oubliant pas l'étiquette pour autant, il se présenta.

Salutation, je me nomme Ryon Poulet de la maison Poulet, Lord de Touche-au-Ciel et Gardien de la Passe-du-Prince. Merci de m'accueillir en votre demeure pour la nuit. J'espère ne pas être un fardeau.

En disant cela il baissa la tête et fit un geste de déférence. Il attendit donc une réponse de son hôte et bien sûr l'invitation de pouvoir entrer. Quand cela sera fait il lui demandera s'il peut se revêtir plus convenablement.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Mar 16 Juil 2013 - 18:29

La nuit tombe sur Voi, la famille est réunie dans la grande salle comme tous les soirs, les frères discutant bruyamment tandis que le seigneur des lieux conversent avec son épouse. Ashara quant à elle est occupée par ses neveux, débarbouillant le plus jeune qui vient de rentrer après s'être roulé dans le sable de la cour. Leur mère – l'épouse d'Oberyn – s'est retirée dans ses appartements en raison d'une migraine persistante. Encore une. Cette femme est faible, elle passe le plus clair de son temps à se plaindre et Ashara éprouve beaucoup de difficultés à la supporter. Ce sentiment est d'autant plus fort lorsqu'elle voit son frère aîné se plier en quatre pour satisfaire son épouse alors que cette dernière semble le détester à la manière qu'elle a de le regarder. Dans ces moments, Ashara pourrait lui sauter dessus pour lui arracher les yeux de ses propres doigts, mais elle ne le fait pas. Ce n'est pas un bon moyen de rendre son aîné plus heureux alors que celui-ci est clairement amoureux de son épouse, sans compter qu'assassiner sa belle-sœur risquera aussi de compliquer les mariages de ses autres frères.

C'est en songeant à tout ceci qu'Ashara entend un garde pénétrer dans la pièce et le voit s'approcher de son père pour lui donner quelques informations. Après un bref instant de réflexion, Lucion répond quelque chose et permet à l'homme d'armes de quitter les yeux. Léger froncement de sourcils de la part d'Ashara qui se trouve alors taraudée par une vive curiosité. Heureusement celle-ci est rapidement satisfaite puisque le seigneur des lieux se redresse pour attirer l'attention de sa progéniture.

« Nous avons la visite d'un jeune seigneur des montagnes, il a demandé à être hébergé ici pour la nuit. Je compte sur vous pour me faire honneur. » Karolei, la cadette, se redresse alors, intéressée.
« Un jeune seigneur ? Avec son épouse ? » Ashara émet un bref rire avant de s'approcher de sa sœur, délaissant momentanément son neveu.
« Non, à ce que l'on dit les Dorniens Rocheux n'utilisent les femmes que comme de simples décorations ! Attention à ne pas le séduire, il pourrait vouloir faire de toi son prochain vase. » Oberyn trouve l'instant idéal pour placer une plaisanterie graveleuse.
« Ou son outre, pour coller ses lèvres dessus le plus souvent possible ! » L'idée ne manque pas de faire rougir la malheureuse Karolei tandis que Lucion lève les mains pour apaiser ses enfants.
« C'est justement pour éviter ce type de plaisanteries que je vous demande de me faire honneur. » Ashara hausse les épaules avec indifférence.
« T'avons-nous déjà déshonoré père ? »

L'intéressé ne répond pas. Il sait bien que non.
Les domestiques s'affairent pour libérer une chambre et la rendre utilisable tandis que la famille reste installée dans la salle, jusqu'à ce que les gardes s'approchent pour informer Lucion de l'approche du jeune seigneur. Oberyn et Ashara se joignent à lui pour accueillir le nouvel arrivant, mais restent en retrait lorsque celui-ci se présente auprès du seigneur des lieux. Le regard de la Dornienne scrute l'étranger avec attention, il fait sombre et elle a du mal à le distinguer, mais il lui semble curieusement bronzé pour un Dornien Rocheux, a-t-elle mal compris ce que disait son père ? C'est peu probable. Lucion est descendu rejoindre son invité et le salua avant de lui tendre la main en signe de bienvenue : l'homme est très amical et malgré son apparence revêche, il aime avoir des visiteurs.

« Bienvenue ici lord Ryon, je suis le seigneur des lieux, Lucion Voi comme vous le savez certainement déjà. Nous sommes toujours ravis d'avoir des invités et vous arrivez à point nommé pour partager notre repas. Ma fille va vous conduire à votre chambre pour que vous puissiez vous rafraîchir un peu avant de vous joindre à nous. » Accompagnant ses paroles d'un geste, il désigne alors Ashara qui ouvre la bouche pour s'adresser à leur invité.
« Suivez-moi. »

Elle fait volte-face sans prendre la peine de vérifier qu'il la suit bien, puis se diriger vers l'une des entrées pour pénétrer dans la forteresse. D'un pas leste, Ashara emprunte un couloir, puis un autre avant de déboucher sur un plus petit corridor où elle pousse enfin une porte avant d'entrer dans la pièce. Elle se retourne alors et pose ses yeux sombres sur le visage du jeune seigneur.

« Voici votre domaine pour ce soir ! Nous n'avons que rarement des invités, aussi je vous prie de nous excuser du fait que cette pièce soit moins fraîche que les autres. Cela dit, c'est toujours mieux que de dormir à la belle étoile, n'est-ce pas ? » Elle esquisse un bref sourire qui n'a rien de vraiment amical pour autant, avant de se diriger vers une bassine en céramique émaillée. « Vous avez de l'eau claire pour vous débarbouiller un peu, je pense que ce ne sera pas un luxe, sans vouloir vous offenser lord Ryon, je pourrais presque vous confondre avec un jeune fennec. » Cette fois-ci son sourire se fit légèrement moqueur, elle souhaite simplement savoir à quoi elle à affaire : seigneur hautain et coincé, ou rieur et proche des autres ? « Lorsque vous serez présentable, vous n'aurez qu'à suivre Anya, le domestique qui va venir d'ici quelques minutes, elle vous accompagnera jusqu'à notre salle principale. »

La forteresse est suffisamment éclairée, aussi n'a-t-elle pas besoin de lui laisser de bougie. Ashara se détourne du jeune homme, prenant soin à ce que sa robe orangée ne s'accroche pas dans les meubles, puis elle quitte la pièce pour regagner la salle principale. Sur le chemin elle croise la fameuse Anya : une belle Dornienne Salée arrivée ici avec sa belle-sœur il y a plusieurs années. Arrivant auprès des siens, la jeune femme s'installe autour de la vaste table : une place a été libérée aux côtés de Lucion. Face à elle se trouve Oberyn, l'héritier, puis à ses côtés la dame de Voi et en diagonale – aux côtés d'Oberyn – siège Ashara, leur invité sera bien entouré. À l'arrivée de celui-ci, lord Lucion l'invite à s'installer à ses côtés avant de se débrouiller pour le mettre à l'aise.

« Et bien lord Ryon, qu'est-ce qui vous amène aussi loin de chez vous ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 17 Juil 2013 - 19:42

L'homme à la couleur ébène lui tendit la main, c'était sûrement le lord et accepta ce geste de bienvenue. L'homme dit une chose qui mit déjà mal à l'aise le jeune noble, car en faite il ne l'ayant jamais vu, il ne sut qu'il était le maître des lieux que quand celui-ci lui tendit la main. Son hôte ensuite lui demanda de suivre sa fille, qui allait emmener Ryon à une chambre d'invité. De plus le Lord de la maison Poulet était invité à prendre le repas en leurs compagnies. Avant qu'il eut le temps de dire quoi que ce soit, la fille du seigneur lui demanda de la suivre et elle partit en direction de l'intérieur du château. Le jeune homme remercia le vieux Lord et d'un signe ordonna à deux de ses gardes de le suivre avec ses affaires. Heureusement qu'il marchait assez vite pour rattraper la jeune femme, car cette dernière avait l'air de ne pas trop s'occuper de savoir s'il était derrière elle ou non. Donc il marcha à quelques pas derrière la jeune noble et ils arrivèrent assez vite dans une pièce qui était en toute logique la chambre de Ryon pour cette nuit. La femme se retourna d'un coup et lui parla d'une façon pas très accueillante, pourtant le jeune noble n'avait encore rien fait. Mais comme à son habitude le seigneur de Touche-au-Ciel afficha un petit sourire, par contre son sourire à elle n'était pas très chaleureux. La jeune noble lui montra ensuite une bassine d'eau et lui fit une remarque qui aurait sûrement était déplaisante pour certains, mais pas pour le jeune Lord. On pourrait aussi ajouter le petit sourire à la fin de cette phrase, la jeune femme ce moquait de lui. Et Ryon répondu avec son ton habituel.  

Un fennec ? Hum... je ne pensais pas avoir de si grande oreille.

Il caressa ensuite avec l'une de ses mains, son menton et avec l'autre faisant calculer sa taille. Et continua à parler.

Non, je ne pense pas que je sois si court sur pattes... Attendez, ne me donnez pas tout de suite la réponse, je vais sûrement trouver... Non, en faite je donne ma langue au Lynx de Fumée.

Même s'il avait comprit que c'était à cause de son odeur, car il n'avait pas vraiment eu les moyens et le temps pour faire sa toilette sur la route. La Lady lui expliqua qu'une servante du nom d'Anya viendrait pour le conduire à la salle principale pour le repas. D'un geste de la tête et d'un simple mot Ryon la remercia.

Merci.

Puis il regarda la fille quittait de la chambre, c'était le moment de se rendre convenable. Après avoir posé son coffre d'habits, ses deux gardes ceux postèrent devant la porte. Le Lord enleva le haut, afin de se mettre de l'eau sur le visage et le corps. C'est alors que la porte s'ouvrit, mais étant assez occupé dans sa toilette, il ne le remarqua pas. Ce n'est que quand il sentit une présence, qu'il se retourna et aperçu une femme à l'entrée. Il trouva la situation amusante, donc il fit un geste d'une jeune fille surprise par un homme et tenta de cacher son corps avec ses mains.

Oh, non mon dieu une perverse !À moi mes gardes !

Évidemment, ses hommes connaissaient le jeune noble et donc personne n'intervenue et la servante le regarda et soupira. Et elle lui dit qu'elle l'attendrait en dehors de la pièce. Le jeune homme tendit la main.

C'était pour plaisanter ! Revenez !

Mais elle était déjà sortie, un échec critique de la part de Ryon qui s'était prit un méchant vent. Mais après cette lamentable situation, il finit de se préparait pour rejoindre ses hôtes. Dès qu'il eut fini, il sortie de la chambre et Anya le conduisit jusqu'à la salle principale et lui expliqua qu'il serait assit au côté du chef de la maison Voi. Quand il entra dans la pièce, il se sentit un peu mal à l'aise, car tout le monde était déjà présent. Mais le Gardien de la Passe-du-Prince garda son sourire et marcha vers sa place et s'installa à la place qui lui était désigné. C'est alors que Lord Lucion lui demanda la raison de son voyage. Le noble n'étant pas un menteur et n'ayant aucune raison de mentir, il répondu calmement à la question.

Je suis en chemin pour La Gracedieu et Boycitre pour discuter avec les Lords. Bien sûr les sujets seront divers et variés.

Il marqua un arrêt et continua ensuite pour dire les vraies raisons de cette sortie.

Enfin, c'est la version officielle. Officieusement, je vais voir mes deux soeurs qui vivent au sein des maisons Allyrion et Dalt. Cela fait quelques temps que je n'ai vu aucune d'elles et les missives sont fatiguantes à la longue.

Il avait soif et aurait bien voulu boire, mais il attendait que son hôte le fasse avant. Mais lui aussi avait envie d'en savoir un peu plus sur la maison Voi et donc Ryon posa à son tour une question.

Désolé d'avance pour cette question. Mais j'aimerais bien connaître votre famille ici présente et encore vous remerciez de votre hospitalité.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Jeu 18 Juil 2013 - 18:19

Lucion observe le jeune seigneur avant de hocher la tête à ses paroles. Un très léger sourire est visible sur ses lèvres fines, signe qu'il connaît déjà la réponse à la question qu'il vient de poser. Le seigneur de Voi est ainsi : il aime bien sonder les gens en leur demander des choses dont il a déjà connaissance. Selon lui il s'agit d'une bonne manière pour connaître le niveau de sincérité de son interlocuteur. Aux yeux d'Ashara c'est surtout du temps perdu et de la parlotte inutile, mais elle respecte bien trop son père pour le dire aussi clairement. Avant d'inviter tout le monde à boire et manger, Lucion tourne la tête vers sa famille.

« Il est vrai que j'ai manqué à mon devoir en omettant de vous présenter ma famille, alors je vais pallier à ce problème ! » Il tend la main vers la femme installée aux côtés du seigneur Poulet. « Voici Larra mon épouse et la mère de mes enfants. Elle est issue de la famille Jordayne. » Sa peau bronzée et non noire indique de toute manière une origine Salée et non Sableuse. « Face à vous se trouve Oberyn, mon héritier. Son épouse n'est pas présent avec nous ce soir, elle est malheureusement indisposée, mais ses deux fils sont au bout de la table. » Les intéressés cessent soudain de se chamailler, sentant qu'ils sont au centre de l'attention. « À ses côtés il y a Ashara, ma fille aînée, puis mes autres fils Mycah, Owen et Urek. » Lesquels se contentent de regarder leur invité d'un air indifférent. « Et je termine par ma fille cadette, Karolei, ainsi que ma sœur cadette, Cassella. »

Une belle petite famille en somme ! En entendant son nom, Karoleil s'était d'ailleurs redressée pour se donner un peu plus de prestance. En voyant cela, Ashara ne manque pas d'esquisser un sourire. Malgré le fait qu'elle n'aime pas l'idée de devoir quitter les siens, la jeune demoiselle semble se transformer en une véritable harpie désireuse de mettre le grappin sur un jeune lord, dès qu'elle en voit un. Peut-être trouve-t-elle le Poulet à son goût ? À cette idée la Dornienne tourne la tête vers l'intéressé pour le scruter avec attention et se forger un avis sur la question. Trop pâle.
Coupant sa fille dans ses pensées, Lucion reprend la parole.

« Mais assez bavardé. Vous devez être affamé et assoiffé, alors mangeons donc. »

Il n'en faut pas plus pour que chacun se mette à manger ou à boire. Les plats sont typiquement Dorniens, épicés juste ce qu'il faut, de quoi vous fouetter le sang et vous brûler la bouche sans pour autant vous en dégoûter, du moins pas en ce qui concerne la Sableuse. Celle-ci reste concentrée sur son plat un bref instant avant de lever la tête – une fois de plus - en direction du jeune seigneur. Avec une certaine provocation dans la voix, la noble pose une question qui lui trotte dans la tête depuis le début de la discussion.

« Vos sœurs dites-vous ? Plus jeunes que vous je présume ? C'est assez surprenant que vous ne soyez pas encore marié si vous avez déjà réussi à caser vos sœurs, n'est-ce pas la priorité d'un lord de fonder sa propre famille ? » Lucion tourne la tête vers son aînée pour la regarder d'un air laissant penser qu'il n'approuve pas cette question. Peut-être espérait-il une entrée en matière moins franche. Loin de se laisser impressionner, Ashara continue sur sa lancée. « Faites attention avec ce plat-là. » Elle désigne celui situé entre eux-deux. « Il est très pimenté, peut-être un peu trop pour vous. J'ai entendu dire que dans les montagnes les hommes étaient plus proches des Bieffois que des Dorniens, j'imagine que cela concerne aussi la nourriture ? » Elle esquisse un sourire faussement amical, mais purement provocateur.
« Excusez ma fille, elle n'a pas l'habitude de voir des étrangers alors elle en oublie les bonnes manières. » Le ton est amusé, mais elle sait bien que son père ne plaisante qu'à moitié. « Êtes-vous chevalier lord Ryon ? J'ai cru comprendre que les Dorniens Rocheux étaient davantage tournées vers les Sept que vers la Mère Rivière. » C'est à ce moment que lady Larra prend la parole.
« Pas seulement chez les Rocheux mon cher époux, chez les Salés aussi. » Son regard se tourne vers le jeune homme à ses côtés. « Avez-vous marié vos sœurs dans des maisons qui partagent vos croyances, ou cela n'a pas été important dans votre décision ? »

En réalité les Voi ignorent beaucoup des autres maisons, Ashara a simplement cru comprendre que certaines femmes de la maison Poulet ont été mariées alors qu'elles possédaient le droit d'hériter, une chose qu'elle ne peut tolérer. Mais il ne s'agit là que d'informations apportées par les voyageurs et elles peuvent donc s'avérer parfaitement fausses. Le regard d'ébène de la jeune femme se promène de son plat à leur invité, elle n'aime pas vraiment l'idée de savoir qu'un seigneur célibataire va passer la nuit chez eux. Que se passera-t-il s'il s'entend bien avec sa petite sœur ou même avec Lucion ? Grimaçant malgré elle, Ashara sent alors le coude de son frère s'enfoncer dans ses côtes et elle lâche un léger cri de surprise avant de le fusiller du regard. Oberyn esquisse un sourire, lui faisant comprendre qu'elle regardait leur invité avec trop d'insistance. Indifférente, la jeune femme hausse les épaules puis reprend le cours de son repas, non sans tenter une nouvelle discussion.

« Qui donc s'occupe de votre fief en votre absence ? Avez-vous encore des frères et sœurs ? » Le ton est neutre, ce qui revient à dire qu'il est amical venant d'elle. « Présentez-nous donc votre famille, même s'ils ne sont pas ici ce sera plus agréable pour nous de mieux vous connaître. »

Les autres membres de la famille ne semblent pas particulièrement dérangés ou troublés par la présence de cet étranger, les enfants mangent tranquillement tandis que Cassella s'occupent d'eux en l'absence de leur mère, la vie suit son cours comme tous les soirs.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 19 Juil 2013 - 10:30

Lord Lucion accepta la demande de son invité et présenta sa famille. La première personne fut sa femme, elle était d'une peau plus claire que son mari et donc était sûrement une dornienne salée. Ce qui fut confirmé par la maison d'appartenance de celle-ci avant son mariage. Ryon inclina la tête pour la saluer et lui montrer du respect. Ensuite ce fut le tour de la personne en face de lui, c'était un jeune homme qui devait être du même âge que le seigneur de Touche-au-Ciel. Il s'appelait Oberyn, il était le fils et l'héritier du Lord de la maison Voi. Lord Poulet apprit que la femme de ce dernier n'était pas présente, mais que les deux fils étaient ceux au fond de la table. Quand Ryon vit les gamins arrêtaient de se chamailler, il ne peut s'empêcher de faire un petit sourire. De plus il visualisa une scène qui pourrait arriver lors d'une réunion entre les maisons de Dorne dans un futur, car l'héritier de la maison Dayne portait le même prénom. Mais heureusement, qu'on appelait un Lord par son nom de famille. Mais l'idée de voir les deux répondre en croyant qu'on s'adressait à eux amusa beaucoup Ryon, surtout en pensant à son ami Oberyn qui aurait une belle réaction. Le maître des lieux présenta ensuite la jeune fille qui l'accompagna jusqu'à sa chambre. Cette dernière avait pour prénom Ashara, il pourrait au moins lui demander plus tard la réponse pour le fennec. En même temps Lord Lucion présenta ses autres fils, qui étaient au nombre de trois et qui ne semblait pas très intéressés par l'invité. Puis les présentations ce finirent sur la soeur cadette du seigneur et la plus jeune de ses filles. Comme pour la dame de la maison, il salua d'un hochement de la tête chaque personne pendant les présentations. Ryon savait que même s'il était un dornien comme eux, il était un étranger.

Après ce petit interlude, l'hôte proposa que les gens autour de la table commence le repas. Sans se faire prier le jeune noble prit une coupe de vin et le but tranquillement. Le breuvage était âpre et le goût corsé... un vrai vin dornien ce qui était plaisant. De même pour la nourriture qui était épicée et pimenté, ce qui ne gêna pas le moins du monde Ryon qui aimait ceci. Alors qu'il était en plein repas, il remarqua que Lady Ashara le fixait et à peine quelques secondes plus tard cette dernière lui posa une question. Elle lui parla de ses soeurs et lui demande si elles étaient plus jeunes que lui. Ainsi que la raison de son célibat, ce qui est un peu déplacé, mais le Lord de la maison Poulet n'eut même pas le temps de répondre, qu'elle continua sur sa lancée. Elle lui montra un plat qui était entre eux et le prévient que celui-ci est très pimenté. La fille aînée de Lord Lucion continua avec une phrase assez étrange et qui montrait sa méconnaissance du territoire des Montagnes Rouges. Il faut savoir, que la Passe-du-Prince ne donne pas sur les terres du Bief, mais sur celui des Terres de l'Orage. Ryon ne sentit donc pas du tout visé par cette remarque et continua de manger tranquillement en attendant de pouvoir répondre. Mais au vu de son sourire, elle avait sûrement fini et il se posa la question si c'était une provocation ou autre chose. Le seigneur de la maison Voi s'excusa du comportement de sa fille, sans pour autant le critiquer. Une chose normale, vu qu'elle n'avait rien fait de mal. Le vieux Lord continua et posa lui aussi une question au gardien de la Passe-du-Prince, qui était tout à fait logique sachant que certains étaient chevaliers dans les Montagnes Rouges.

Sans qu'il n'ait eu le temps de répondre à aucune question, ce fut le tour de dame Larra de poser une question. Mais à ce moment-là il avait la bouche pleine et ne put pas répondre tout de suite. Mais un morceau n'arrivait pas à passer donc il prit la coupe de vin en face lui et bu un grand coup. Ryon allait donc pouvoir répondre, mais lady Ashara lança deux nouvelles questions, qui avaient l'air moins ciblés que tout à l'heure. Il attendu quelques secondes avant de parler, ne sachant pas s'il y allait en avoir une autre. Mais il n'en fut rien, donc Lord Poulet commença à répondre à Lady Ashara.

Pour répondre, je suis le quatrième enfants de ma famille et les trois premières sont toutes des filles. Donc j'ai trois grandes soeurs. Celles que je pars voir sont la seconde et la troisième. La première vit parmi les gens de la maison Wyl. Je ne vais pas le nier, je suis devenu Lord de ma maison, car elles sont toutes mariées.


Mais en aucun cas mon père n'a cherché à faire de moi le prochain Lord, je ne veux pas qu'il y ait d'ambiguïté.

Il marqua une courte pause avant de reprendre.

Ma première soeur était amoureuse d'un homme de la maison Wyl et elle menaça mon père de s'enfuir avec lui, s'il n'acceptait pas ce mariage. De plus je n'étais même pas né quand cela se produisit, donc je ne connais que cette version raconter par mon propre père. Ma seconde soeur était déjà fiancé à un homme de la maison Allyrion avant ma naissance. C'était donc à ma troisième soeur qui se nomme Alyse que devenait revenir la place de Lady de la maison Poulet. Mais à cause de fait que je ne peux pas et ne veut pas pour ne pas salir son honneur, elle dut renoncer à cette place.

Il prit une gorgée de vin avant de reprendre.

Il faut savoir que la Passe-du-Prince, ne défend pas Dorne contre les attaques venant des contrées du Bief, mais ceux de l'Orage. La maison Poulet a plus combattue l'Oiseau Chanteur.

Il répondu ensuite à la question de Lord Lucion et Lady Larra

Non messire, je ne suis point chevalier. Même si c'est vrai ma maison est plus tournée vers la religion des Sept, elle n'a pas oubliée ses origines. Je ne sais pas Lady Larra, c'est mon père qui a prit ses décisions. Pour ma part qu'importe les religions, tant que les deux parties sont d'accords. Que cela soit par amour ou alliance.

Puis Ryon se retourna une nouvelle fois vers Lady Ashara.

En ce moment c'est ma soeur Nymella qui occupe de poste de seigneur de Touche-au-Ciel. Et j'ai deux autres frères. Le premier s'appelle Theodan, il doit avoir vingt ans maintenant, mais je n'ai plus aucune nouvelle de lui depuis six ans, il voulait devenir chevalier. Quant à Nymella elle est âgée de dix-huit ans et n'est pas mariée. Enfin le dernier de la famille, mon plus jeune frère Perros qui est âgé de 16 ans, qui aime plus les livres que les lances...

Voilà, je pense avoir fait le tour de ma famille. Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas.


Quand il eut fini, il piqua dans le plat désigné plutôt par la fille aînée de la maison Voi et mangea ce qu'il avait attrapé.

Et j'aime bien les plats pimentés.

Il dit toutes ses phrases avec le sourire aux lèvres et avec un ton amical. Il n'éleva pas la voix une seule fois et ne montra aucun signe d'énervement. Ryon n'était pas un homme à devenir mauvais, car on lui lançait des piques ou des mots qui pouvaient être blessant. Il espérait juste que Lady Ashara n'allait pas mal prendre ses sourires et ses mots. Le noble était habitué à sourire et ne faisait plus attention au fait que des personnes pouvaient mal l'interpréter.

Voulant relancer la discussion sur autre chose, il continua.

Vous avez entendu, l'armée royale a mâté la révolte des Îles de Fer ? Il y avait aussi des dorniens parmi eux, j'espère qu'ils rentreront ici sur leurs terres.

Il avait lancé ce sujet, car il s'inquiétait un peu pour son ami Oberyn. Car avant son départ, il ne savait pas si ce dernier allait bien et il se demandait si la maison Voi en savait un peu plus sur le retour des gens de notre peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Sam 20 Juil 2013 - 13:18

L'invité a eu suffisamment de questions pour parler pendant un bon moment, Ashara se demande s'il va omettre certaines de ses questions uniquement pour la frustrer. Mais non. Il répond franchement, bien qu'elle a le sentiment de détecter une sorte de désir de se défendre derrière ces explications. Plutôt étrange. Est-il habitué à ce que ses interlocuteurs lui reprochent d'avoir marié ses sœurs aînées ? Enfin, d'avoir accepté le titre de lord alors que son père avait marié ses sœurs aînées plutôt vu qu'apparemment lui n'avait rien eu à dire. Ashara ne cache pas ce qu'elle pense de ces explications : ses sourcils se froncent dans un sentiment d'incompréhension. « L'excuse » servie ne passe pas, elle a du mal à croire que le désir de ce seigneur n'était pas de mettre son fils à la place de ses filles. Sinon, pour quelle raison n'avait-il pas proposé à l'homme que sa fille aînée aimait de devenir lord aux côtés de son épouse ? Non, tout ce que dit le seigneur Poulet lui apparaît comme une espèce d'excuse à laquelle il a accepté de croire pour se persuader que son père n'était pas un misogyne. Oui, c'est un jugement dur et peut-être injuste, elle en a parfaitement conscience, mais refuser son titre à une femme l'est largement plus.

La Dornienne reste silencieuse alors que leur invité répond à la question posée par ses parents. Il n'est pas chevalier et parle d'être fidèle à ses origines, une raison de plus pour Ashara de le regarder d'un air dubitatif. Autour d'elle ses frères ne semblent pas penser quoi que ce soit de cette discussion et se fichent certainement de savoir que le jeune homme occupe une place qui ne lui revient pas de droit. C'est du moins ce que la jeune femme considère, mais l'avis n'est visiblement pas partagé par une Karolei subjuguée par leur invité. Dans ces moments, Ashara la déteste.

L'attention du jeune seigneur se reporte sur elle alors qu'il lui fait savoir que sa sœur cadette s'occupe d'assurer l'intendance de leur fief durant son absence. Bien. Il remonte légèrement dans son estime, même si c'est fort probable qu'il s'en moque éperdument. La Sableuse reste silencieuse alors qu'elle le regarde piocher dans le plat pimenté, esquissant un léger sourire de défi. Visiblement le seigneur de Touche-au-Ciel est facile à provoquer en duel, intéressant ! Elle note cette information dans un coin de son esprit alors que leur invité tente habillement d'orienter la discussion dans une autre direction. Hors de question ! Il ne s'en tirera pas si facilement. Pinçant légèrement ses lèvres gercées, la jeune femme se fait force pour rester silencieuse avant de manger en se concentrant sur son assiette au moment où Lucion répond à son interlocuteur.

« J'en ai entendu parler effectivement. Cependant aucun de nos hommes ne participe à cette guerre, la maison Martell n'a envoyé que le strict nécessaire pour montrer l'implication de Dorne dans les problèmes de la Couronne. » L'attention d'Ashara se porte sur le Rocheux, est-il pour l'ouverture de Dorne au reste de Westeros ? « Il y aura forcément des pertes, une guerre sans pertes n'existe pas. J'espère simplement que ces maisons ne considéreront pas qu'elles ont participé à un affrontement qui ne les concernaient pas. »

C'est peu probable, sans quoi ces maisons n'auraient pas accepté de se battre contre les Fer-nés. Restée silencieuse, Ashara profite de ce bref battement pour prendre à son tour la parole, bien décidée à titiller leur invité jusqu'au bout. Elle sait rester respectueuse dans ses questions et sait parfaitement que son père ne pourra pas lui reprocher son manque de savoir-vivre. Il l'approuvera certainement.

« Et vous, que pensez-vous de l'ouverture de Dorne au reste du continent ? Vous devez avoir vu passer les troupes, pour aller dans le Bief, dans l'Ouest ou dans l'Orage il faut passer par la Passe-du-Prince après tout. » Elle continue de sourire d'un air neutre. « Vous parlez d'être fidèle à vos origines, mais il me semblait que les Dorniens étaient issus des Andals avant l'arrivée de la Reine Nymeria, par conséquent vous devriez être chevalier si tel était le cas. » Ashara ne parle pas de la sorte pour se moquer de lui, mais simplement pour lui prouver qu'elle aussi peut jouer sur les mots. « Votre père ne vous a jamais tenu au courant de ses décisions ? Veuillez m'excuser si je manque de respect à votre géniteur lord Ryon, mais j'ai du mal à comprendre ce qu'il a cherché à faire en mariant ses filles ailleurs si ce n'est à laisser son fils hériter. » Lucion pose un regard neutre sur sa fille alors qu'elle enchaîne. « Si votre soeur était éprise d'un homme de la maison Wyl, pourquoi votre père ne lui a-t-il pas proposé de venir vivre à Touche-au-Ciel pour que sa fille conserve son rôle d'héritière ? » Elle penche la tête sur le côté avant de conclure. « Comme je l'ai dit, je ne souhaite pas vous manquer de respect, mais je ne veux pas mentir en disant que je trouve cette situation tout à fait normale. Préserver les traditions de notre région est important et la principale étant que les femmes peuvent hériter, je trouve cela désolant que votre père n'ait pas davantage insisté pour que ses filles occupent cette place. Mais visiblement vous n'êtes au courant de rien, c'est certainement pour une bonne raison. »

Elle le provoque. Ouvertement. En sous-entendant qu'il n'est au courant de rien elle espère bien que le jeune homme va sortir un peu de son rôle d'invité calme et qu'il va lui répondre franchement. Mais peut-être voit-il trop les femmes comme des potiches pour considérer qu'elles méritent ce respect ? Tout à coup, Lucion se met à rire. Un rire franc et puissant qui attire l'attention de tout le monde sur lui.

« Ma fille est une femme très féministe, j'ai élevé mes enfants dans le respect des traditions et je les ai poussés à considérer les femmes à leur juste titre. Dès qu'elle voit un semblant de machisme Ashara sort les dents. Ne vous gênez pas pour la remettre à sa place, elle se considère comme capable de parler politique, alors ne la ménagez pas. Sinon elle sera capable de vous défier en duel. » L'intéressée se redresse légèrement.
« Et que répondriez-vous lord Ryon ? »

À un défi pour se battre ensemble évidemment.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 22 Juil 2013 - 17:05

Ryon écouta donc la réponse de Lord Lucion et compris que lui aussi n'avait envoyé aucun soldat pour cette guerre. Et le noble hocha la tête quand son hôte dit qu'il espérait les maisons participantes ne pensent pas que le tribut à payer pour celle-ci soit trop grand. Comme c'est la maison Martell qui a accepté est par conséquent les reproches pourrait être contre le Prince et non contre la Couronne. Puis certains de ses ennemis pourraient en profiter pour tenter quelque chose. Mais le Lord de la maison Poulet n'était pas très inquiet, car les maisons participantes étaient d'accord et comprenaient les risques d'une telle mission. Alors qu'il recommençait à piquer dans son assiette, Lady Ashara reprit la main et posa de nouvelles questions. Tout en continuant à manger, le Gardien de la Passe-du-Prince écouta attentivement la jeune femme. Elle lui demanda sa position sur l'ouverture de Dorne au reste du continent de Westeros. Et ensuite sur la vue des troupes pour aller dans le Bief, car le lieu de rendez-vous pour les troupes royales était les Îles Bouclier. L'armée étaient bien passées par la Passe-du-Prince, mais il ne feront peut-être pas leurs retours par ce passage. Comme ils étaient sur des îles, ils pourraient peut-être demander aux navires royaux de les débarqués sur les côtes de Dorne. Mais quel que soit le chemin qu'ils allaient prendre, Ryon sera sûrement chez lui, car la route est longue surtout pour une armée en mouvement.  

Elle lui parla ensuite de ses origines et que ces ancêtres étaient les Andals, ce qui n'était pas tout à fait vrai, mais il lui répondrait correctement dès qu'elle aura fini. Ryon n'étant pas du tout gêner par les piques de la Lady continua à boire tranquillement pour faire passer la nourriture qu'il venait d'ingurgiter. La jeune noble relança le sujet du mariage de ses soeurs, ce qui agaça un peu le Lord, mais qui oublia vite cette sensation et continua d'écouter son interlocutrice. Au vu de ses paroles, la dornienne était une féministe pure et dure. Car elle aurait pu aussi incriminer la mère du seigneur de Touche-au-Ciel pour ne pas avoir défendu ses filles. Surtout que cette dernière était une Dalt, dont les origines sont les plus proches du peuple Rhoynar. La phrase suivante avait du sens, mais comment pouvait-il savoir des choses ou encore empêcher des situations alors qu'il n'était pas encore né. Ryon n'était qu'un simple homme et non une divinité omnipotente qui pouvait tous savoir. La phrase suivante de la femme de la maison Voi confirma qu'elle était pour le respect de l'égalité homme, femme. Mais celle-ci continuait à demander la raison des choix de son père et de ses soeurs, une chose qu'il ne pourra répondre que par les dirent de ses soeurs et de son défunt père. N'étant pas présent lors des faits reprochés, il ne pouvait compter que sur la parole de ses proches. La dernière phrase, eut un effet calmant sur le jeune homme. Car il avait une bonne raison et il allait lui dire. Mais Ryon avait encore la bouche pleine quand cette dernière finie de parler.

Alors qu'il avalait, Lord Lucion se mit à rire puissamment, ce qui surprit le jeune Lord qui se précipita vers sa coupe de vin pour faire passer tout cela et qui frappa un grand coup de poing sur son torse pour que ça descende mieux. Heureusement, il ne s'étouffa pas et regarda quand même son hôte qui commença à reprendre la parole avec une petite larme à l''oeil, tellement les aliments étaient mal passés. Quand le seigneur de la maison Voi lui dit que sa fille était une féministe, il ne put que le croire. Et lui conseilla de ne pas se laissait faire, car la jeune femme serait capable de le défier en duel. La première chose qui traversa l'esprit de Ryon, fut que les duels c'était sympa et amusant. Mais il remit vite les pieds sur terre et qu'il n'était pas venu ici pour en faire un. Mais Lady Ashara, avait l'air assez pour quand elle lui posa une nouvelle question. La dornienne voulait défier le noble aux armes, mais ce dernier hésitait à le faire. De toute manière, il aura le temps de réfléchir le temps de répondre aux précédentes provocations. Le Lord de la maison Poulet poussa son assiette un peu plus loin devant lui et posa les mains sur la table. Puis il fixa la Lady qui venait de le provoquer avec un grand sourire.

Je suis un homme curieux et qui aime les nouvelles choses, donc que Dorne se soit ouvert au reste de Westeros est une bonne chose. Il marqua un temps d'arrêt avant de reprendre.
Mais, je suis fidèle au Prince de Dorne et seulement à lui...

Et en effet, j'ai bien vu l'armée de Dorne passait. Celle-ci allait dans le Bief pour rejoindre les autres armées sur les Îles Bouclier et prendre les navires pour les Îles de Fer. Mais ne participant pas à l'expédition, je n'ai aucun soldat là-bas. Sauf que j'ai un ami et donc je m'inquiète de son sort sachant que c'est un chevalier qui pourrait se lancer seul contre l'ennemi.


Pour mes origines, c'est plutôt les premiers-hommes et non les Andals. Voir même les Rhoynar du côté de ma mère. Donc par conséquent, c'est normal que je ne sois pas chevalier. Pourtant, tous les seigneurs des régions au nord de Dorne ne sont pas chevaliers. Je dis ceci en suivant votre logique.

Pour les décisions de mon père, je ne peux rien dire. Les mariages de mes deux premières soeurs étaient soit déjà effectif ou décidé avant ma naissance. Je ne crois pas que mon père est marié une de ses filles pour me mettre à ma place en ne sachant pas que j'allais naître des années plus tard. Et je ne peux vous répondre que par les dires de mes parents et de mes soeurs. S'ils m'ont menti, qui suis-je pour remettre leurs paroles en doutes ? Pour plus grande soeur, c'est elle qui refusa d'être l'héritière de la maison. C'est que m'a dit ma mère et mon père, ainsi que ma soeur qui vit toujours avec son époux. Sa réponse était qu'elle ne voulait pas des contraites liées à la fonction de chef de la maison.
Par contre, pour ma deuxième soeurs, c'était une promesse entre un ami de mon père de la famille Allyrion. Là encore c'est une histoire qui remonte avant ma naissance et donc qui ne peut donc pas venir de moi ou du pseudo machisme de mon père. Bien que cette dernière ce maria deux ans après ma naissance.


Il prit une nouvelle pause pour humidifier ses lèvres, puis reprit.

Je ne crois pas qu'à cet âge on comprend grande chose et qu'on puisse reprendre son père sur ses choix. Et enfin le mariage de ma troisième soeur aurait pu être évité. Sauf que comme je l'ai dit, c'est une histoire personnelle et qui restera personnelle. Les personnes qui ne font pas partie de la maison Poulet n'ont aucune raison de savoir celle-ci. J'espère avoir été clair sur ce point ?

Il se retourna vers son hôte, Lord Lucion.

Sans vous offensez bien-sûr.

Il se retourna de nouveau vers Lady Ashara et il avait prit sa décision.

Je rajouterais aussi que ma mère était une dornienne et pas une simple potiche, s'il y avait eu quelque chose qui aurait-été injuste, elle ne serait pas restée de marbre. Car vous avez beaucoup critiqué mon père et pas un seul mot sur ma mère. Ce qui prouve que vous êtes très prompt sur les conclusions de machisme dans une famille. Et pour finir, je n'ai pas peur des défis et n'étant pas un machiste comme vous le pensez. Je ne refuse aucun duel, même contre une femme. Si vous saviez combien de fois par jour je combats ma soeur pour pas qu'elle s'ennuie...

Il dit cela avec un petit sourire et en regardant au loin. Il pensait d'un coup à sa soeur et à ce qu'elle faisait à ce moment précis. Nymella était sûrement en train de traîner Perros pour s'entraîner ou de s'entraîner seule. Mais Ryon baissa ses yeux en direction de la dame de la maison Voi et attendre sa réponse. C'est alors qu'il pensa à l'arme et au règles de ce duel. Car un duel doit toujours avoir une raison, ainsi qu'un gain pour le gagnant et un gage pour le perdant.

Avant que votre réponse, j'aimerais savoir l'enjeu du duel ? L'honneur ou autre ? Et l'arme pour ce dernier sera choisie de quelle manière ?
Car choisir une discipline où on excelle tous les deux serait le mieux. Pour ma part c'est la lance. Et pour l'enjeu, je vous laisse décider cher Lady Ashara.


La jeune femme avait l'air de le vouloir son duel, donc elle l'aurait. Même si ce n'était pas convenable d'affronter un membre de la famille de son hôte, Ryon était un homme d'honneur et par conséquent quand on lui lance un défi il répond. Mais est-ce que le père de la Lady allait accepter ou arrêter ce jeu de provocation entre les deux jeunes gens ?
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ashara Voi
Noble

Général


Trois léopards noirs sur une pile jaune, sur champ orange

♦ Missives : 246
♦ Missives Aventure : 20
♦ Arrivée à Westeros : 11/07/2013
♦ Célébrité : Rosario Dawson
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aucun
♦ Age du Personnage : 20 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Dorne, Voi
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
87/500  (87/500)


Message Mar 23 Juil 2013 - 13:47

Le fait que leur invité ne soit pas fermé à l'ouverture de Dorne au reste de Westeros est une bonne chose. Mais un seul point positif est rapidement éclipsé par le reste beaucoup plus négatif. Les Dorniens Rocheux sont tous réputés pour être chevaliers, c'est donc parfaitement normal qu'Ashara trouve curieux qu'un homme à la tête d'une telle maison ne le soit pas. D'un autre côté, la maison Poulet semble aimer faire les choses à contre-sens, pour ne pas dire hors de lois. La Sableuse trouve navrant le fait que l'homme face à elle cherche à se défiler en prétextant que les décisions sont du fait de son père ; son propre géniteur lui a toujours appris à assumer les erreurs de ses ancêtres pour présenter un front uni. Apparemment la politique n'est pas la même dans toutes les maisons de Dorne et cette découverte ne fait que conformer la noble dans son idée première : lord Ryon est à l'opposé de sa vision de l'homme modèle. Pourtant, cette dernière est plus que déformée en comparaison de la classique. Le reste de son explication ne balaye pas ces pensées, les poussant plutôt à s'installer. L'excuse fournit qui prétexte que cette affaire ne regarde que les Poulet est surtout – aux yeux d'Ashara – une manière de fuir les explications. Une histoire personnelle, quelle peut-elle être ? A-t-elle couché avant le mariage ? A-t-elle eu un bâtard ? Toutes ces raisons ne semblent pas valables à la Sableuse : Dorne est une région libre et la virginité de la mariée n'est pas obligatoire, rares doivent être celles à arriver dans la couche maritale avec un hymen encore intact. Son idée première est de le relancer, mais un regard de Lucion invite la demoiselle à ménager un peu leur hôte sans quoi il risque bien de s'étouffer pour de bon avant la fin du repas.

Le seigneur des lieux n'a d'ailleurs pas été offensé par les paroles de son invité et suit l'échange entre lui et sa fille avec un intérêt non dissimulé. Le Rocheux reprend la parole une fois de plus pour avancer une explication plutôt alambiquée qui lui vaut un regard chargé d'incompréhension de la part d'Ashara. Celle-ci le laisse terminer sa phrase avant de répondre à son tour.

« Pour clore la discussion sur votre famille, si je n'ai pas critiqué votre mère c'est tout simplement parce qu'elle n'est pas à la tête de votre maison. Si elle était née Poulet et que votre père s'était marié pour devenir le seigneur de Touche-au-Ciel, mes critiques auraient portées sur elle. Mais ce n'est pas le cas, le fin mot revient au seigneur des lieux et non à la pièce rapportée si je puis dire. Votre mère aurait parfaitement pu être opposée à tout cela qu'elle n'aurait pas eu le pouvoir de changer les choses. Voilà pourquoi je n'ai pas abordé le sujet de votre mère. » Même en étant féministe, Ashara sait aussi se montrer lucide : le jour où elle épousera un homme et quittera sa maison, elle n'aura plus autant de droit qu'en vivant dans la demeure de sa famille d'origine. Les choses seraient différentes si son époux devenait un Voi. Mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour, aussi se concentre-elle sur la discussion. « Je sais me battre à la lance et aux lames courtes. Quant à l'enjeu.... Êtes-vous réellement certain de vouloir que je décide ? Je crains malheureusement que mes idées ne vous conviennent guère. » Son sourire exprime le fait qu'elle en a plusieurs. Vu la ténacité dont elle a fait preuve plus tôt, il est aisé de deviner ce qu'elle désire. « Si je gagne, vous me confierez un secret de votre famille. N'ayez crainte, je le conserverai pour moi, je sais respecter ma parole. Et si vous gagnez.... Demandez-moi ce que bon vous semble ! »

Lucion secoue la tête d'un air dépité, constatant que sa fille ne semble pas désireuse de calmer le jeu. Elle ne se bat pas pour l'honneur, Ashara n'est pas une guerrière, mais une noble et elle a toutes les chances de perdre face à un noble entraîné à combattre quasi quotidiennement. Mais cela ne l'empêche pas de vouloir tenter le coup, plus par amusement que par réelle envie de gagner.

« Ma fille n'est pas une guerrière, elle connaît juste les rudiments du maniement de la lance, ne vous attendez pas à combattre une véritable amazone lord Lucion. » Cette intervention lui vaut un regard contrarié de la part d'Ashara. C'est à ce moment qu'Oberyn donne une nouvelle tape amicale à sa sœur.
« Regarde donc, tu attires toute l'attention de notre invité sur toi et Karolei n'a pas encore réussi à le charmer, tu ne veux pas te taire deux minutes pour lui laisser le temps de ferrer le poisson. Ou le Poulet plutôt, excusez le jeu de mot lord Ryon. » Ashara se redresse légèrement, se penchant ensuite pour jeter un œil à sa sœur qui aurait certainement rougi si son teint avait été plus pâle. Un sourire se dessine sur les lèvres d'Ashara tandis qu'elle regarde le jeune noble.
« Oh, oui. Ma sœur a une passion pour les jeunes nobles célibataires. Vous avez de la chance, elle affectionne particulièrement les peaux aussi pâles que la vôtre. Je suis certain qu'elle doit vous trouver à son goût ! » Elle rigole légèrement, déclenchant la contrariété de sa cadette.
« Mais cessez de raconter toutes ces choses ! Vous voulez me mettre dans l'embarras ? Vous feriez mieux de laisser père parler au lieu d'importuner notre invité comme vous le faites. » Ashara rit sincèrement pour la première fois, pas un rire très délicat ou élégant, mais franc comme celui de son père, bien que moins puissant.
« Vous lui plaisez beaucoup c'est évident. » Lucion lève la main comme pour appeler tout le monde au calme.
« Excusez-les, ils ont trop l'habitude de parler sans réfléchir, j'espère que vous ne vous sentirez pas offensé avec tout ce qu'ils racontent, il n'y a rien de mal dans leurs paroles. Juste la bêtise de la jeunesse ! Mais vous devez connaître ces cas de figure si vous avez des frères et sœurs. » Il soupire doucement tandis qu'Ashara reprend d'un ton plus mesuré.
« Je suis sûr que lord Ryon nous trouve de meilleure compagnie que les fennecs du désert. Même s'il a l'air de bien avoir sympathisé avec eux. »

Cette fois-ci le ton est juste taquin.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Un poulet chez les léopards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Duo de Poulet à l'ananas
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-