AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

L'Ours en chasse pour tuer ne grogne pas ▬ Jon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Alysane Mormont
Homme d'Armes

Général

Combattante
ICI NOUS TENONS DEBOUT

♦ Missives : 1533
♦ Missives Aventure : 100
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 11/09/2012
♦ Célébrité : Olga Kurylenko
♦ Copyright : © Bryn ♥
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel
♦ Age du Personnage : 25 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Nord, Blancport
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
476/500  (476/500)


Message Mar 18 Juin 2013 - 13:49

[ Fausse manip j'ai tout effacé ]


Le chant des druides si clair et si limpide, c'est le chant des druides. Mais le chant des druides agit tel un fluide, apprends à l'écouter il te servira comme un guide, pour raconter des contes et des histoires de chevalerie, de grandes batailles de monstres et de tours de magie, c'est l'âme celtique, historique, antique. ✤ © Le Chant des Druides, Manau


Dernière édition par Alysane Mormont le Mer 21 Aoû 2013 - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 23 Juin 2013 - 22:19

L'héritier de la maison Penrose se leva de bonne heure ce matin là. Il était environs sept heure, quand une des servantes des Parchemins vint le réveiller parce qu'il lui en avait donné l'ordre la veille. En effet, Bryn avait fugué, elle était simplement partie sans rien dire à personne. Le temps passait et Lord Henry devenait plus inquiet de jour en jour. En tant que grand frère, Jon aussi. Il avait juré de prendre soin d'elle, et voilà qu'elle disparaissait. Sacrée petite soeur. Avait-elle une bonne raison au moins? Il était évident que oui. Mais cela n'empêchait pas que Jon faisait tout son possible pour essayer de la retrouver. Plusieurs fois il avait ratissé les environs des Parchemins et les terres du fief des Penrose sans aucun résultat. Aucune trace de la petite. Et à vrai dire c'était une bonne chose que l'on ait pas retrouvé quelque vêtement lui appartenant ou son corps sans vie. Cela signifiait au moins qu'il ne lui était rien arrivé. Pour en être sûr, Jon allait passer une nouvelle fois sa journée à parcourir ses terres pour fouiller. Pour cela il s'était levé tôt. Dehors le ciel annonçait une belle matinée ensoleillée, ce qui était préférable à un temps pluvieux.

Une fois son petit déjeuner pris et son armure sur les épaules, il alla retrouver deux de ses hommes d'armes à l'écurie. C'était aussi de bons amis en qui il pouvait avoir confiance. Il y avait Olam, un garçon costaud qui avait au dessus de la vingtaine d'année. Celui-ci connaissait bien Bryn puisque les deux s'amusaient parfois à débattre de sujets divers. Le deuxième était légèrement plus âgé que Jon et se nommait Aderil. C'était un homme qui avait de l'humour et qui aimait rire. Rien que sa présence paraissait réconfortante et pouvait rendre l'atmosphère meilleure qu'elle ne l'était. Les deux camarades ne rechignaient aucunement à se lever de bonne heure pour partir à la recherche de la petite Bryn, puisqu'ils la connaissaient bien et s'étaient pris d'affection pour elle avec le temps. C'est donc tous les trois qu'ils partiraient aujourd'hui, espérant retrouver la trace de celle qu'ils s'évertuaient à chercher depuis quelque temps maintenant.
Quand Jon arriva, les deux compères l'attendaient, en train de seller leurs chevaux. Il les salua, tout sourire. Ils n'étaient manifestement pas très bien réveillés. Tout comme lui. Mais avec une bonne heure de cheval ça irait mieux. Jon sella son cheval gris au nom plutôt féminin d'Aubépine et ils se mirent en route.
Ils passèrent la journée à aller fouiller des zones qu'ils avaient délaissés jusqu'à présent, certaines boisées, d'autres pas. Heure après heure ils ne trouvèrent aucune trace de la petite Bryn, ce fut comme les jours d'avant. Cela ne rassura pas le grand frère qui commença à tirer la tête. Ses deux camarades virent son désarroi sur son visage et se consentirent pour essayer de lui remonter le moral. C'est Aderil qui prit la parole pour détendre l'atmosphère :

 - Mes braves... Il faut que je vous annonce quelque chose..." fit-il d'un ton grave.

Jon regardait droit devant lui. En plus d'être blasé il commençait à ressentir la fatigue de cette longue journée. Le soir approchait. Intrigué par l'annonce de son homme d'arme et amis, il tourna la tête vers celui-ci qui continua sa phrase en voyant qu'il avait réussi à gagner son attention.

... J'ai mal au fessier avec cette journée passée à cheval. Un bon massage me ferait du bien !

Olam explosa de rire. Il avait attendu quelque chose dans le genre blague mais ne s'était pas attendu à ça. Jon ne rit pas aussi fort mais il rit quand même. Au moins ses hommes s'évertuaient à lui redonner le moral, il en avait conscience et prit la parole en retour avec un air enjoué.

- Serait-ce pour que je t'offre une nuit avec une des plus belles filles des Parchemins Aderil ? 
- Oh, pourquoi pas si c'est proposé comme ça ! 
Nous verrons ça après avoir pris un verre tous les trois une fois rentré ! " fit Jon.

Il est vrai qu'il commençait à faire tard et de gros nuages vinrent assombrir le paysage. Et, alors que nos trois compères des Parchemins continuaient leur route en plaisantant et en discutant, une silhouette apparut devant eux, à une trentaine de mètres. C'était une femme, mais elle n'avait pas l'air d'une noble dame à première vue. Elle semblait plus proche d'une guerrière. Une sauvageonne ici? Non. Jon s'enleva cette pensée de la tête, c'était peu probable, le mur était bien trop loin d'ici. En tout cas, elle était armée et n'hésiterait à se défendre. Olam et Aderil étaient aussi surpris que Jon de cette apparition soudaine et par réflexe ils avaient posé la main sur la poignée de leur épée. Simple précaution. Elle sembla les observer un moment, regarder autour, puis s'adressa à Jon en particulier. Que lui voulait-il? Rien pardis.

- Du calme ! Vous semblez bien nerveuse dites donc. Nous ne faisions que passer voyez-vous. "

Le jeune Jon Penrose n'avait jamais eu à faire à ce genre de situation auparavant. Mais il se dit que si elle était là, sur ses terres, en ce moment même, c'est qu'elle devait avoir une raison. Avait-elle un lien avec la disparition de sa petite sœur ? Il n'en savait rien, mais si c'était le cas il essaierait de le découvrir plus tard. Il prit à nouveau la parole, voulant paraître aimable pour dissiper toute tension.

- Nous ne vous ferons aucun mal. Mais passons aux présentations vous voulez bien. Qui êtes-vous et que faites vous sur mes terres ? "

Olam et Aderil suivaient la conversation tout en restant sur le qui-vive. Jon observait la jeune femme en face de lui, se demandant d'où elle venait et qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Alysane Mormont
Homme d'Armes

Général

Combattante
ICI NOUS TENONS DEBOUT

♦ Missives : 1533
♦ Missives Aventure : 100
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 11/09/2012
♦ Célébrité : Olga Kurylenko
♦ Copyright : © Bryn ♥
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel
♦ Age du Personnage : 25 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Nord, Blancport
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
476/500  (476/500)


Message Lun 24 Juin 2013 - 16:23

     Voir les hommes glisser leur main jusqu'à leurs épées ne l'enchantait guère – et arrivait un peu trop fréquemment à son goût ces derniers temps – cela dit elle ne pouvait que patienter et attendre qu'un des hommes aient le courage de s'approcher d'elle. Allaient-ils oser ? Alysane avait une si piètre opinion des hommes du sud qu'elle en doutait sincèrement. Ainsi donc, entendre le plus noble du lot lui parler avec politesse l'étonna assez et elle délaissa les autres pour concentrer toute son attention sur lui, histoire de s'assurer qu'il ne lui réservait pas de mauvaise surprise. La Mormont envisagea, l'espace d'un instant, qu'elle n'avait peut-être pas affaire à un rustre du sud, mais il parla du fait d'être sur ses terres. Était-ce donc un lord ? Le fait d'apprendre qu'elle était sur le territoire de l'homme ne la perturba pas outre mesure, certes elle comprenait qu'elle était une braconnière à ce moment précis, mais il n'avait aucune preuve : elle avait rangé son arc avant de sauter sur le chemin et ne portait aucun animal mort à sa ceinture. Juste des présomptions, aucune preuve. Elle fronça légèrement du nez en signe d'agacement, ils prétendaient ne faire que passer, mais allaient-ils se contenter de filer en la laissant en paix ? C'était peu probable, la demoiselle hésita un bref instant avant de répondre d'un ton mesuré.

     ▬ Sur vos terres dites-vous ? Dois-je en déduire que vous êtes le seigneur des lieux ? Vous n'en avez pas l'air en tous les cas.... »

     Et était bien bravache pour une femme en faut, mais Alysane avait toujours eu beaucoup de difficultés à dompter sa langue. Élevée dans un milieu essentiellement féminin sur une île fréquemment attaquée par les Fer-nés, elle avait appris à se forger un caractère qui ne s'adaptait malheureusement pas aux régions du sud, voir même simplement à d'autres maisons du Nord. Dans le Bief la dame n'était rien, elle devait enfanter et fermer sa bouche, faire potiche en somme ce qui était aussi éloigné du caractère d'Alysane que d'imaginer un Fer-né venir prendre le thé avec la Reine. Son interlocuteur n'apprécierait peut-être pas la situation, mais peu lui chalait. Elle n'allait de toute manière pas s'arrêter en si bon chemin et la demoiselle ne se priva pas de donner des leçons de savoir-vivre au Bieffois !

     ▬ Avant de demander son nom à quelqu'un en général, l'on se présente avant ! Et après c'est moi que l'on traite de sauvage. »

     Même si eux ne l'avaient pas fait pour le coup, il fallait l'admettre. Elle renifla de contrariété, un geste pas forcément élégant pour une dame et qui n'aiderait certainement pas à ce que son interlocuteur la croit sur parole. Mais sa tenue était déjà suffisamment éloignée de celle d'une véritable lady pour qu'elle puisse se permettre ce petit écart. Alysane ne lâcha pas son arme, bien décidée à faire comprendre à ces Bieffois qu'elle ne plaisantait pas et que s'ils s'approchaient d'elle, il leur en coûterait. Déjà que l'idée de laisser un homme la toucher la dégoûtait en temps normal, lorsqu'elle était en faute, cette répulsion était encore plus prononcée.

     Elle se sentait un peu idiote d'un côté : agressive alors que ces hommes ne lui avaient pourtant rien fait, il était vrai qu'elle aurait pu se comporter avec plus de savoir-vivre. Mais une chose était certaine, maintenant qu'elle venait de s'engager sur ce chemin, elle devrait continuer. La Nordienne mordilla sa lèvre inférieure avec une force qui laissait presque penser qu'elle allait se l'arracher, mais son regard était déjà moins hostile qu'au départ. Finalement, vu que les hommes n'avaient pas l'air désireux de lui régler son compte, la brune baissa son arme pour de bon, tout en la conservant en main toutefois : un accident était vite arrivé et elle était seule face à trois hommes entraînés. Soupirant d'une manière qui laissait penser qu'elle était déjà fatiguée de cette situation, Alysane se redressa, dardant ses yeux ambrés dans ceux de celui qui semblait être le chef.

     ▬ Je ne suis pas nerveuse, du moins pas sans raison. J'ai l'habitude de me faire admonester et attaquer par tous les hommes prétendument bien élevés que je croise, alors j'ai tendance à me méfier lorsque j'en vois. Cela vous pose-t-il un problème ? »

     Elle parlait presque d'un ton dé défi. C'était ironique sachant que c'était elle qui était réellement en faute, mais c'était un point que les hommes n'étaient pas censé savoir. Son regard se promena sur les environs alors qu'elle se souvint à ce moment qu'elle avait perdu son furet et qu'elle se trouvait là à bavarder avec des inconnus. Son attention ne semblait absolument plus centrée sur les nouveaux arrivants, ils ne semblaient pas dangereux alors pourquoi se soucier d'eux ? La Mormont pesta intérieurement, marmonnant quelques mots inaudibles et incompréhensible entre ses lèvres, puis reporta une fois de plus son regard sur les hommes. Elle les regarda tour à tour avant de reprendre d'un ton plus léger.

     ▬ En réalité, j'étais à la recherche de mon furet, il était dans mon sac et s'est enfui sans raison. Vous avez certainement dû lui faire peur, j'imagine que vous ne 'lavez pas vu en arrivant ici ? »

     Accuser les hommes qui n'avaient rien demandé, Alysane était culottée c'était évident ! Pour quelqu'un de moins désagréable qu'elle, l'on aurait pu prétendre que cela ajoutait « du charme » à sa personnalité, sauf que la Nordienne n'en possédait strictement aucun. Soupirant une fois de plus, la Mormont plissa légèrement des yeux comme si elle cherchait une trace de mensonge sur le visage de ses interlocuteurs. Alysane n'avait pas répondu à la question de l'homme et ne s'était absolument pas présentée, mais l'idée qu'elle puisse le faire avant ces hommes ne l'effleura pas une seule seconde. Un jour sa fierté finirait par lui coûter cher, mais c'était plus fort qu'elle : elle devait avoir le dernier mot. Toujours ! Et peu importait ce que cela coûtait.


Le chant des druides si clair et si limpide, c'est le chant des druides. Mais le chant des druides agit tel un fluide, apprends à l'écouter il te servira comme un guide, pour raconter des contes et des histoires de chevalerie, de grandes batailles de monstres et de tours de magie, c'est l'âme celtique, historique, antique. ✤ © Le Chant des Druides, Manau
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

L'Ours en chasse pour tuer ne grogne pas ▬ Jon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Kura, un être né pour tuer... [Validé]
» Du renfort pour tuer le Démon
» °200 questions pour tuer le temps°
» [FINI] Tuer pour vivre, vivre pour tuer
» Je me suis trompé: J'ai pris de la laque au lieu de l'insecticide pour tuer un moustique. Il n'est pas mort mais il est super bien coiffé... ♦ Evan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-