AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Journal de Vyrgil Vyrwel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mestre
avatar

Vyrgil Vyrwel
Mestre

Général
Mestre destitué et noble déchu
Médecin des pauvres malgré lui

♦ Missives : 337
♦ Missives Aventure : 24
♦ Age : 36
♦ Date de Naissance : 25/09/1980
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2013
♦ Célébrité : James Callis dans 'Merlin & the book of beasts' © Front street pictures
♦ Copyright : Moi
♦ Doublons : Alysanne Florent, Danelle Lothston, Lantheïa
♦ Age du Personnage : 38 ans
♦ Mariage : A priori, c'est cuit, mais sait-on jamais ?
♦ Lieu : Port-Réal
♦ Liens Utiles : Sa déchéance
Ses tribulations et avanies
Son nouveau chez-lui
Ses domaines d'expertise
Ses éclairs de génie
Stock d'images pour créations

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
199/500  (199/500)


Message Dim 26 Mai 2013 - 15:21



PNJ : le Dispensaire de la Main Tendue




"La façade du dispensaire de la Main Tendue avait toujours été bancale, non, biscornue, se disait Vyrgil, à l'image des énergumènes qui le peuplaient. On y entrait par une porte de chêne presque toujours ouverte, surmontée d'un linteau de pierre pas vraiment d'aplomb, fissuré, où le lierre avait fait son nid. Des pigeons en rangs d'oignon s'ébattaient sur le toît et gloussaient en regardant les passants comme une bande de commères à l'heure des potins. Devant le palier traînait un chien à qui il manquait une oreille, un corniaud d'une couleur tirant sur le jaune paille, un peu pelé mais l'oeil encore vif, le museau couturé de cicatrices. Misère, l'appelait Vyrgil, mais jamais pour l'appeler - plutôt pour lui hurler de décamper. Combien de choses étaient tombées dans cette oreille unique toujours tendue aux portes du dispensaire, l'Aïeule seule le savait. On venait ici des rues de Culpucier toutes proches, ou des avenues mieux famées de Port-Réal pour un soin, un remède, une oraison funèbre parfois... jupons colorés et chausses passées, on voyait de tout dans cette allée..."


Garlan

Le donateur principal. Un éphèbe angélique. Voilà de quoi Garlan avait l'air. Un teint de pêche, de longues boucles de miel, des yeux à la fois sombres et veloutés que mettent en valeur les coloris pastels de ses vêtements raffinés. Des doigts délicats et doux. A trente ans il semblait avoir trouvé le secret de l'éternelle jeunesse, peut-être parce qu'il était aussi rêveur et fantaisiste qu'un enfant. Le "patron", comme il aurait fallu l'appeler, et comme on ne l'appelait jamais, était une œuvre d'art en mouvement, un épargné de la banalité. Garlan, maître orfèvre et bijoutier, le "Cueilleur d'étoiles", que ses dons et son beau langage avaient fait homme aisé, aisance bien dépensée par la grâce de sa grande piété. Ce n'était pas lui qui avait fondé le dispensaire, mais son père, riche marchand de pierres précieuses, et maintenant c'était lui qui en était le principal financeur, aidé par les dons de la population et des nombreux patients qui trouvaient ici de l'aide. Il ne se mêlait guère de la marche des choses, mais il venait de temps en temps, et il veillait au grain avec une chaleureuse bienveillance, à la mesure de sa gentillesse et de sa foi. Un homme éduqué, avec ça. Parler avec lui, pour Vyrgil, c'était sentir le parfum du printemps dans la brise, en attendant l'été du retour en grâce, le temps où de nobles salons s'ouvriraient à nouveau à lui, où il retrouverait sa juste place dans la haute société.Avatar : Leonardo Di Caprio
Egan

L'aumônier. Egan ne faisait jamais de commentaire heureux. Pas étonnant qu'il ait abandonné son apprentissage de septon. Certains prétendaient qu'il avait eu peur de faire vœu de chasteté, mais Vyrgil le connaissait assez pour imaginer des motifs différents. Egan savait réciter correctement les principales prières, et citer quelques saintes paroles en lien avec la mort ou la guérison - surtout la mort, en fait - mais c'était là son seul point commun avec un religieux digne de ce nom. La plupart du temps, c'était juste un jeune paumé qui vivotait de travaux ingrats et habitait chez ses parents. Vyrgil se disait toujours que les gens devaient avoir une sacrée foi pour se sentir réconfortés par sa présence. Ses prières monocordes et ses réflexions pessimistes n'avaient rien de très rassérénant. Ses jérémiades quotidiennes à propos de tout et de rien, de la pluie aux mouches en passant par l'odeur des patients, avaient fini par devenir une sorte de bruit de fond pour le Vyrwel qui ne l'entendait même plus les trois quarts du temps...Avatar : Aurélien Portehaut
Tally

La fouine. Cette gosse de Culpucier était décidée à s'en sortir dans la vie, et dès qu'elle avait un moment, elle venait traîner dans les pattes de Vyrgil au dispensaire. Culottée et énergique, du haut de ses onze ans, elle se rendait utile malgré lui, nettoyant ses instruments ou balayant sans que personne lui en ait donné la permission, et posait mille questions sur les remèdes et les soins, avec une curiosité insatiable. Oh, elle n'avait pas fière allure, toute maigrichonne, avec ces cheveux roux filasse, mais elle avait le regard brillant et plein d'espoir. Comment aurait-il pu la chasser ? Alors il lui donnait des pièces ou de la nourriture en échange de ses services, et quand il était de bonne humeur et qu'il avait le temps, il lui répondait...Avatar : Raffey Cassidy
Deirdre

Le malade imaginaire. Deirdre avait une santé de fer, la pauvre. Cette femme du commun, malgré son âge avancé, souffrait de bien peu d'infirmités par rapport à la majorité des personnes de son... expérience. La pauvre, oui, car elle s'imaginait toujours mille maux, et elle repartait toujours déçue quand Vyrgil lui annonçait qu'elle n'avait rien. Alors parfois, pour lui faire plaisir, il prétendait avoir trouvé quelque chose et lui donnait une inoffensive tisane en guise de médication. Elle finissait toujours par revenir, bien sûr. Avatar : Marthe Villalonga


Thème musical : La Marche Turque ~ Mozart
Revenir en haut Aller en bas
Mestre
avatar

Vyrgil Vyrwel
Mestre

Général
Mestre destitué et noble déchu
Médecin des pauvres malgré lui

♦ Missives : 337
♦ Missives Aventure : 24
♦ Age : 36
♦ Date de Naissance : 25/09/1980
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2013
♦ Célébrité : James Callis dans 'Merlin & the book of beasts' © Front street pictures
♦ Copyright : Moi
♦ Doublons : Alysanne Florent, Danelle Lothston, Lantheïa
♦ Age du Personnage : 38 ans
♦ Mariage : A priori, c'est cuit, mais sait-on jamais ?
♦ Lieu : Port-Réal
♦ Liens Utiles : Sa déchéance
Ses tribulations et avanies
Son nouveau chez-lui
Ses domaines d'expertise
Ses éclairs de génie
Stock d'images pour créations

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
199/500  (199/500)


Message Sam 8 Juin 2013 - 17:51



Images : le stock




Pour les éventuels créateurs inspirés par Vyrgil, un stock d'images de qualité !






Thème musical : La Marche Turque ~ Mozart
Revenir en haut Aller en bas

Journal de Vyrgil Vyrwel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Journal d'Aventures-