AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Sur les routes, on fait bien des rencontres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Ann Kenning
Noble

Général
Dame de la Maison Kenning

I'm not a damsel in distress
who sit around and wait for you
to save me.

♦ Missives : 296
♦ Missives Aventure : 36
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 04/06/1992
♦ Arrivée à Westeros : 10/04/2013
♦ Célébrité : Lucy Griffiths
♦ Copyright : © Seamus ©Helya ©Helewis ( Tout dépendant de l'avatar ), Sign ©Randal
♦ Doublons : Rohanne Tyssier
♦ Age du Personnage : 22 ans
♦ Mariage : Fiancée à Lord Fedric Prestre
♦ Lieu : Kayce, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :

Disponibilité 1/3 RP

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
347/500  (347/500)


Message Mer 8 Mai 2013 - 17:52

211 … Terres de l’Ouest …

Les visite de courtoisie, ce n’était pas ce que Ann préférait, mais lorsque sa mère lui avait demandé de l’accompagné à la Dent d’Or, la jeune femme, contre son gré, avait accepté de l’y suivre. Sa mère lui disait qu’il serait bien qu’elle rencontre sa famille de ce côté puisqu’elle ne connaissait que la famille Kenning. Les quelques jours en litière l’avait complètement anéanti. Ann aurait bien voulu chevauche avec les cavaliers, mais sa mère lui avait dit non. Elle pensait qu’il était préférable pour une lady de voyager ainsi. Bon, Ann n’était pas vraiment de cet avis, mais elle avait perdu l’argumentation.

Ann ne quittait pas souvent Kayce depuis la mort de son père. Avant, elle aimait le suivre dans ses déplacements, surtout quand il se rendait à Castral Roc. Maintenant, elle ne faisait que voyager entre Kayce et Feux-de-joie. La Dent d’Or était probablement le domaine le plus loin où elle s’était rendue dans le continent, bien que cela reste dans les terres de l’Ouest.

Le séjour ne devait pas durer longtemps, trois ou quatre jours seulement, mais cela allait être l’enfer pour la jeune femme qui devait se comporter comme une vraie Lady. Elle n’était pas chez elle, on ne la connaissait pas ici, on ne connaissait pas son caractère et encore moins son penchant pour les armes et la chasse. Ann se devait d’être la parfaite Lady que sa mère aurait tant voulu qu’elle devienne.

La jeune Kenning savait qu’elle allait s’ennuyer, mais elle était assez maligne, elle trouverait certainement le moyen de s’échapper. À la moindre ouverture, elle s’éclipserait pour aller se promener dans les bois. C’était devenu une sorte d’habitat naturel pour elle. Chaque fois qu’elle ne se sentait pas bien ou bien qu’elle était en colère, elle y fonçait pour se calmer et respirer l’air frais.

Une fois arrivée à la Dent d’Or, Ann apprécia l’hospitalité et une fois dans les appartements qu’on lui avait offerts, elle se changea. Elle enfila sa tenue de chasse en dessous d’une somptueuse robe, rien ne paraissait.
La jeune femme passa une bonne partie de la journée à visiter le domaine puis prétexta qu’elle voulait en voir encore plus en se promenant à cheval. Bien qu’elle n’avait pas Srakaar avec elle, Ann emprunta la monture d’un jeune chevalier à qui elle avait demandé de caché son arme sous la selle, sur le coté. De cette facon, elle pouvait se défendre en cas de besoin. Lliane hésita un moment, puis accepta de laisser partir sa fille, elle avait été assez sage et méritait cette récompense.

Ce ne fut pas long que la jeune femme s’engouffra dans les bois pour le découvrir. Ce ne fut qu’une quinzaine de minutes plus tard qu’elle tomba sur un petit groupe de bandits qui semblaient sur le point d’élaborer un plan. Elle s’approcha, se cachant bien sûr, puis écouta d’une oreille attentive.


- Allez les gars, y’a une voiture qui va passer dans moins de dix minutes, ne provenance du sud-ouest, si j’en crois leur cadence. Y’a surement quelques pièce à se faire et y’a pas trop trop de gardes alors ce sera facile.

- Al, tu crois qu’on va se mettre dans l’un de tes plans foireux encore ? Moi j’y vais pas …

- Non ! Cette fois je vous dit, j’ai vu que quatre cavaliers avec la voiture. Y’a personne qui surveille la route, c’est notre chance. En tout cas, si tu veux pas venir, Daren, y’en aura plus pour moi et Jack.

- Bon d’accord je viens …

Ann saisit les informations et elle devait en avertir les fameux gardes avant qu’il n’arrive quelque chose. La jeune femme remonta à cheval et chevaucha vers la route, guettant pour l’arrivé de la fameuse voiture. Elle attendit, mais ne vit rien. Cependant, elle entendit des bruits, des chevaux qui hennissaient, les bandits l’avaient devancé.

La jeune femme retira sa robe pour ne garder que son habit de chasse, une cape et son masque. Empoignant son épée, elle courut sur les lieux puis arriva derrière le convoi. À l’avant, les deux gardes se battaient contre les voleurs, tandis que ceux de l’arrière gardait la voiture. Le hic fut que les deux gardes de derrière prirent Ann comme complice des malfrats, bien qu’ils ne savaient pas qu’elle était une femme.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Jeyne Brax
Noble

Général
"Time and Patience"

♦ Missives : 233
♦ Missives Aventure : 19
♦ Arrivée à Westeros : 07/04/2013
♦ Célébrité : Dakota Blue Richards
♦ Copyright : Logan <3
♦ Doublons : //
♦ Age du Personnage : 16 ans
♦ Mariage : Pas encore unie
♦ Lieu : Corval, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
783/1000  (783/1000)


Message Jeu 9 Mai 2013 - 11:17

__ « J’ai l’impression que nous voyageons depuis des jours! » Effectivement, le voyage n’était pas vraiment ce qu’il aurait dû être. Pour cause d’inondations et de route impraticable, ils avaient été contraints de faire un détour sur leur chemin de retour. En effet, Jeyne, sa septa et quatre gardes Brax étaient allé rendre visite aux Sarschamps. Rien d’officiel, bien au contraire. Rien de très long non plus, d’ailleurs, plus le temps passait dans sa voiture et plus elle se disait que bientôt elle serait sur le chemin du retour depuis plus longtemps que la durée de son séjour ! Malheureusement, ces inondations les avaient contraints à faire un détour. Jeyne n’aimait pas vraiment l’imprévu mais avec sa septa, elle ne s’ennuyait pas. Septa Nevena était une femme d’une cinquantaine d’années que Jeyne avait toujours connue ! Elle était une formidable Septa, douce mais aussi autoritaire, aimante, maternelle… Ce dont Jeyne avait besoin mais aussi, et bien naturellement, très pieuse. Trop peut être parfois pour Jeyne qui, poussée par la curiosité avait envie de connaître les choses de la vie et sa septa se refusait à lui expliquer tout cela. Ce n’était pas un sujet convenable pour une Lady de son âge et surtout, non fiancée !
Elle s’était à plusieurs reprises lancée et lui avait posé des questions sur les relations entre homme et femme mais à chaque fois sa septa l’envoyait balader comme si il s’agissait d’aborder un sujet fâcheux comme l’amour qui pouvait unir les frères et sœurs Targaryen. Elle ne voulait pas tous les détails mais plus elle vieillissait, car oui, à seize ans maintenant Jeyne ne se sentait plus grandir mais bien vieillir, à seize ans donc elle sentait approcher ce moment fatidique du mariage et elle n’avait qu’une toute petite idée de comment un homme et son épouse devait s’y prendre pour faire un enfant ! Elle détestait être ainsi dans l’ignorance et ce d’autant plus pour une sombre histoire de convenance ! Que diraient les Sept s’ils voyaient leur septa parler DU sujet taboo à sa petite lady ? Pour Jeyne son excuse était irrecevable. Elle se devait de savoir comment faire de beaux fils et elle devait le savoir maintenant pour s’y préparer ! Bien entendu, Nevena ne le voyait pas de cet œil et ne le verrait jamais.
A l’instant, elle savait pertinemment que si elle se lançait sur ce chemin sinueux, elle finirait fâchée jusqu’à la fin du voyage avec sa septa et ce n’était pas du tout ce qu’elle désirait ! Non, elle avait envie qu’elle lui caresse doucement les cheveux comme elle en avait l’habitude et pour cela il fallait qu’elle soit dans de bons sentiments.
__ « Il faut voir cela du bon côté jeune Lady. Nous avons ainsi l’occasion de voir un peu de paysage et de parler sans être sans arrêt interrompues par vos jeunes frères et sœurs. » C’est vrai qu’elles avaient de moins en moins l’occasion de n’être que toutes les deux et Jeyne le regrettait. Il fallait toujours qu’elle partage Nevena avec Colleen et Jeyne n’était pas vraiment du genre à partager.
Elle allait se lancer dans une grande discussion impliquant des chevaliers et des jeunes ladies en détresse quand elle entendit des éclats de voix à l’extérieur.
__ « Que se passe-t-il ?! » Le convoi se mit à ralentir. Rien de bien engageant de toute évidence. Elle voulu regarder par la petite fenêtre mais septa Nevena la retint pour l’empêcher de faire.
__ « Je m’en occupe ma Lady. Laissez moi faire. » Elle passa sa tête par la petite ouverture et regarda à l’extérieur.
__ « Pourquoi ralentissions nous ? Qui…?» Puis elle rentra la tête et poussa Jeyne au fond de la petite banquette. Cela semblait mal engagé à l’extérieur pour que septa Nevena réagisse ainsi.
__ « Ne bougez pas. Il ne s’agit que d’une jeune paysanne surement perdue . Les gardes s’en occupent.» Tout ceci était suspect. Les éclats de voix ne cessaient à l’extérieur et Jeyne angoissait encore plus de ne pas savoir ce qu’il se passait. Elle se concentra donc pour écouter du mieux qu’elle le pouvait…
__ « N’approche pas plus! […] Qui nous dit que tu […] piège ? […] te croire ? » Un piège ? Elle savait bien que cette journée était tout à fait mal engagée ! Elle n’avait pas vraiment peur, du moins, pas encore mais tout cela ne la rassurait pas surtout que sa septa ne voulait absolument pas qu’elle voit ce qu’il se passait exactement dehors !
Ils n’avançaient d’ailleurs presque plus. Si ça continuait, elle allait se débrouiller pour sortir ou trouver n’importe quel moyen de voir ce qu’il se passait. Ses gardes ne semblaient pas vraiment en colère mais leurs voix n’étaient pas complètement sereines. Elle échangea un regard inquiet avec septa Nevena et là, tout bascula. Plus personne ne parlait tranquillement et ses gardes à l’avant auxquels elle n’avait prêté attention criait maintenant et un combat semblait avoir éclaté.
__ « Ne bougez pas ! Vos gardes se chargent de tout, faites leur confiance! » C’était plus facile à dire qu’à faire ! Il y avait cette voix de fille et les bruits d’armes s’entrechoquant. Des cris… Surement une lourde chute… Que se passait-il ?!

Spoiler:
 


    Jeyne & Whisper

    Time & Patience  ✰
    © Kaiji



Possibilité de jouer un membre de la Braxofamily.
Contactez moi!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ann Kenning
Noble

Général
Dame de la Maison Kenning

I'm not a damsel in distress
who sit around and wait for you
to save me.

♦ Missives : 296
♦ Missives Aventure : 36
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 04/06/1992
♦ Arrivée à Westeros : 10/04/2013
♦ Célébrité : Lucy Griffiths
♦ Copyright : © Seamus ©Helya ©Helewis ( Tout dépendant de l'avatar ), Sign ©Randal
♦ Doublons : Rohanne Tyssier
♦ Age du Personnage : 22 ans
♦ Mariage : Fiancée à Lord Fedric Prestre
♦ Lieu : Kayce, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :

Disponibilité 1/3 RP

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
347/500  (347/500)


Message Lun 13 Mai 2013 - 3:53

À l’avant du petit convoi, le combat s’était engagé entre les trois malfrats et les deux gardes qui assuraient la sécurité. À l’arrière, la situation était beaucoup moins chaotique, mais assez tendue. Les deux gardes ne semblaient pas vouloir croire la jeune femme Kenning, mais ils avaient peut-être de bonnes raisons de ne pas lui faire confiance aux premiers abords. Après tout, ils ne la connaissaient pas et ainsi déguisée, ils ne pouvaient pas savoir qu’elle était une noble. Ann était certaine que cette éventualité de ne leur avait même pas effleuré l’esprit.

- Non, croyez-moi ! Par les Sept, je ne vous tends pas un piège.

Elle ne pouvait pas montrer qui elle était, pas ici. C’était trop dangereux et elle ne connaissait pas la région. Seulement, comment pourrait-elle leur faire comprendre que ce qu’elle voulait, c’était les avertir du danger. Hors, elle arrivait trop tard puisque le combat avait déjà commencé à l’avant.

- Je suis là pour vous aider et si vous restez là sans rien faire, vous mettez la sécurité de la personne que vous escortée en péril.

Peu lui importait de qui il s’agissait, pourvu que ces bandits soient stoppés avant d’avoir fait de dégâts ou de blessés.

Sans crier gare, elle leva son épée et voulut se précipiter à l’avant du convoi, mais une autre lame vient s’entrechoquer à la sienne, la repoussant vivement. Ann tomba à la renverse, cernée.

Il fallait toujours que la jeune femme se mette dans des situations aussi délicates, même si elle recevait souvent les préavis de sa mère ou de ses frères. Elle n’en faisait qu’à sa tête et comme le lui avait dit un jour son père, un jour, elle pourrait le regretter … Aujourd'hui, elle se disait qu'elle était peut-être aller un peu trop loin en voulant venir en aide. Pour une fois, c'était elle qui avait besoin d'un peu d'aide ...

La lame sous la gorge, elle déglutit. Sa respiration était de plus en plus rapide et Ann ne voyait plus beaucoup d’autre solution que de dire ce qu’elle était. Bon, elle n'était pas non plus totalement obligée de décliner toute son identité, mais leurs donner une idée de ce qu'elle était servirait peut-être.


- Ne me touchez pas. Mon frère un Lord, il vous le fera payer si vous me faites quoique ce soit.

Pendant ce temps, les trois bandits s’en sortaient plutôt mal. Ils n’avaient pas l’expérience du combat comme les soldats qu’ils combattaient. La tâche leur avait semblé très facile, mais même contre deux gardes, ils avaient un peu de difficulté, malgré qu’ils fussent en supériorité numérique. À croire vraiment que rien ne pouvait rivaliser avec l’expérience, pas même le nombre !!

Celui qui était à la tête de cette petite organisation, un dénommé Jack, s’en sortait mieux que les deux autres, mais il était conscient que même en ayant les deux gardes, il allait en rester. D’ailleurs, il se demandait bien ce qui pouvait retenir les deux autres. Certes cela faisait son affaire d’en combattre deux et non quatre, mais il trouvait cette situation un peu louche. Il fut tiré de ses pensées lorsqu’il vit l’un de ses compagnons tomber, blessé par une lacération à la jambe gauche.

Là, il se disait vraiment que c’était un plan des plus foireux encore une fois finalement. Ses chances trouver un butin, ou plutôt, de se rendre au butin n’étaient plus que très minces. Le mécréant avait voulu voir les choses comme si elles étaient faciles, mais finalement, il s’était plutôt trompé. Il valait mieux se rendre ... Non ... déguerpir peut-être ...


Spoiler:
 





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Jeyne Brax
Noble

Général
"Time and Patience"

♦ Missives : 233
♦ Missives Aventure : 19
♦ Arrivée à Westeros : 07/04/2013
♦ Célébrité : Dakota Blue Richards
♦ Copyright : Logan <3
♦ Doublons : //
♦ Age du Personnage : 16 ans
♦ Mariage : Pas encore unie
♦ Lieu : Corval, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
783/1000  (783/1000)


Message Dim 19 Mai 2013 - 13:53

Jeyne avait l’impression d’entendre une voix de jeune fille mais ce n’était pas assez distinctement pour qu’elle s’affole un peu plus. Entendre la voix d’une jeune fille ET des sons de combats la mettait encore plus mal à l’aise si cela était possible.
Septa Nevena l’empêchait de voir ou même de comprendre ce qu’il se passait et le capitonnage de la voiture, lui-même, ne l’aidait pas à savoir uniquement avec les sons ce qu’il était en train de se passer dehors. Nevena s’était mise à marmonner des prières, ce que Jeyne détestait par-dessus tout en ce moment. Tout cela la rendait inutilement nerveuse. Si seulement elle avait pu voir ce qu’il se passait. Oh, elle n’aurait surement pas été en mesure d’arranger quoi que ce soit, mais elle aurait su et savoir permet de comprendre un peu mieux les choses… Quoi que… Si elle avait su que son convoi était attaqué par des brigands, elle aurait surement fondu en larmes.
Des bruits, des bruits et encore des bruits puis… Plus rien. Du moins plus de bruits de combat… Seulement cette voix de jeune fille. Voix à l’arrière quand à l’avant elle entendait un cheval filer au galop… Deux solutions, la ou les personnes qui les avaient attaqués filaient ou c’était l’un de ses gardes qui le ou les faisait fuir en les chargeant… Elle n’était pas naïve à ce point. Evidemment, elle avait compris qu’il y avait eu une sorte d’embuscade mais elle n’en connaissait pas l’ampleur.
__ « Allez, regardez donc si l’on peut sortir ou non ! Il n’y a plus de bruit… Seulement cette jeune fille ! Je veux voir ! » Elle donnait l’ordre à Nevena de se mettre en action mais elle ne lui en laissa pas le temps. Alors qu’elle était encore en train de parler, Jeyne la poussa et passa sa tête par la petite ouverture. Elle regarda d’abord vers l’avant où elle vit qu’un seul de ses gardes était présent et que le second se trouvait au bout du chemin. Elle ne voyait que la croupe de son cheval. Il n’y avait rien d’autre à voir. Elle se retourna donc et là, les choses furent plus intéressantes. Ses deux autres gardes se trouvaient là et avec eux, une jeune fille. Elle n’avait pas entendu ce qu’elle avait dit mais Jeyne n’aurait pu avoir peur d’une jeune fille surtout qu’elle était entourée par ses gardes. De plus, et dû à sa grande naïveté, pour elle, une jeune fille ne pouvait absolument pas être dangereuse et encore moins dans ces circonstances.
Elle poussa encore sa septa et descendit de voiture avec hâte.
__ « Ma Lady, nous avons la situation bien en main, nulle raison de vous inquiétez. Remontez en voiture, nous allons bientôt pouvoir repartir. » En temps normal, elle écoutait ses gardes mais là… Non ! Elle était bien trop curieuse pour remonter en voiture comme ils le lui demandaient et ne pas en savoir plus.
Sure d’elle même, elle décida de s’adresser en personne à la jeune personne que ses gardes entouraient comme si elle était une bombe prête à exploser.
__ « Je suis Lady Jeyne Brax, de Corval. Et vous, qui êtes vous et que nous voulez vous? » Cela paraissait bien pompeux et à bien y réfléchir, ce n’était peut être pas très malin de se présenter ainsi mais il était évident qu’elle était une jeune fille de bonne famille. Le blason des Brax était affiché sur le véhicule et elle-même portait des vêtements aux couleurs de sa maison. Le mauve étant sa couleur préférée.
Elle n’avait bien évidemment pas entendu ce qu’avait dit la jeune fille auparavant, que son frère était un Lord et que par conséquent, elle aussi avait du sang noble. Il fallait avouer qu’à la regarder ainsi vêtue, le doute les envahissait.
__ « Ma Lady, enfin, remontez que nous puissions au plus vite rentrer à Corval! Le voyage est encore long et vous vous plaigniez du temps que nous mettions ! » C’était Septa Nevena qui était descendue elle aussi pour ramener à la raison sa jeune lady bien trop curieuse et peut être même aventurière !
__ « Cessez tous de me donner des ordres enfin ! Je veux savoir qui est cette personne et ce qu’elle nous veut ! Je suis dans mon droit le plus légitime ! Nous avons été… Attaqués il me semble alors je voudrais savoir par qui et comment et… ! Je veux savoir ! » Oui elle voulait savoir et il fallait avouer qu’elle en avait parfaitement le droit. Oh, elle n’avait pas été vraiment en danger ici si ? Alors puisque tout semblait fini, elle se permettait de jouer à la jeune noble qui n’a peur de rien. De plus, si elle rentrait à Corval avec une prisonnière, imaginez la tête de Robert ! Il serait vert de jalousie ! Sa petite sœur qui ramenait quelqu’un les mains liées alors que lui était resté au château… Oh, ce qu’elle allait fanfaronner !


    Jeyne & Whisper

    Time & Patience  ✰
    © Kaiji



Possibilité de jouer un membre de la Braxofamily.
Contactez moi!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ann Kenning
Noble

Général
Dame de la Maison Kenning

I'm not a damsel in distress
who sit around and wait for you
to save me.

♦ Missives : 296
♦ Missives Aventure : 36
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 04/06/1992
♦ Arrivée à Westeros : 10/04/2013
♦ Célébrité : Lucy Griffiths
♦ Copyright : © Seamus ©Helya ©Helewis ( Tout dépendant de l'avatar ), Sign ©Randal
♦ Doublons : Rohanne Tyssier
♦ Age du Personnage : 22 ans
♦ Mariage : Fiancée à Lord Fedric Prestre
♦ Lieu : Kayce, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :

Disponibilité 1/3 RP

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
347/500  (347/500)


Message Sam 25 Mai 2013 - 3:32

Ann était au sol, les deux gardes avaient tiré leurs épées et elle savait qu'au moindre mouvement brusque, ils n'allaient pas lui faire de cadeau. Ah si seulement elle avait écouté sa mère quand elle lui avait dit qu'un jour, ses excursions la mettrait dans de sales draps. C'était le cas aujourd'hui et dans une partie de l'Ouest qu'elle ne connaissait pas en plus ! La jeune femme garda cependant la tête froide, mais comment pourrait-elle compter s'en sortir sans trop de dommages ? Et s'ils ne la croyaient pas qu'elle était de sang noble ? Qu'ils la prenaient pour une complice qui aurait simplement voulu faire une diversion ?

Écoutez ... rangez vos armes et je vais tout vous expliquer ... Laissez-moi au moins une chance de vous prouver que mes intentions n'étaient pas mauvaises.

La jeune femme, toujours au sol, recula doucement, guettant les gardes. Elle ne savait pas où était tombée son épée, mais le moment n'était vraiment pas le meilleur pour penser à cela. Elle devait penser à un moyen de se déprendre de ce mauvais pas.

Si sa mère apprenait ce qui était arrivé, Ann n’était pas mieux que morte ! Lady Lliane ne comprenait pas les goûts aventuriers de sa fille et même qu’elle les condamnait amèrement. Plus de vingt ans qu’elle essayait de faire de la jeune Ann une Lady parfaite, mais sans succès. Il fallait avouer que Kayce était au fin fond sur la côte ouest, ce n’était pas le meilleur endroit pour jouer à la noble potiche. Au contraire, avec les attaques et les menaces de Fer-nés, il fallait plutôt savoir comment survivre en ces terres.


Je vais vous donner une expl …

Mais elle fut interrompue par une jeune fille qui sortit de la voiture et qui se présenta sans se soucier des dangers qui pouvaient la guetter quand elle faisait cela. Cela rappelait à Ann qu'elle avait souvent fait la même chose dans des situations précaires.

Brax de Corval … oui, cela lui disait vaguement quelques choses. Ann se rappelait de ses leçons où le mestre de Kayce lui avait fait apprendre les blasons des familles, leurs devises, les faits importants sur les maisons les plus influentes. Au moins elle était tombée sur quelqu’un qui voulait bien discuter avant de la charcuter et de surcroit, une jeune dame qui semblait avoir un caractère aussi fort que le sien. L'important c'était de remettre les pendules à l'heure pour le moment.

Lady Brax ... Je suis ... Lady Ann Kenning, de Kayce. Je ne voulais aucun mal au contraire, croyez moi ...


Elle aurait peut-être de la difficulté à croire qu’elle était de famille noble à cause de son accoutrement, mais Ann pouvait fournir des preuves de sa noblesse.

La jeune Kenning s’était assez reculée pour se relever sans qu’elle ne frôle les épées des gardes de la Lady Jeyne Brax. Une fois debout, la jeune Kenning salua comme il se devait la jeune Lady, histoire également de lui montrer sa bonne foi et surtout, lui montrer qu’elle n’était pas venue en ces lieux pour lui faire du mal. Elle jeta un bref coup d’œil discret sur son arme à quelques mètres d’elle, mais ne fit pas un geste, cela pourrait être mal perçu.


Si je suis venue à la rencontre de votre convoi c’était pour vous avertir de cette attaque, mais les malfrats ont été plus rapides que moi. Je ne faisais que me promener quand je les ai surpris dans les bois en train de comploter ce plan.

Ann disait la vérité, mais il était clair qu’elle aurait eu plus de crédibilité avec sa noble monture et une robe descente.










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Jeyne Brax
Noble

Général
"Time and Patience"

♦ Missives : 233
♦ Missives Aventure : 19
♦ Arrivée à Westeros : 07/04/2013
♦ Célébrité : Dakota Blue Richards
♦ Copyright : Logan <3
♦ Doublons : //
♦ Age du Personnage : 16 ans
♦ Mariage : Pas encore unie
♦ Lieu : Corval, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
783/1000  (783/1000)


Message Sam 25 Mai 2013 - 17:15

Jeyne n’avait en réalité pas vraiment compris ce qu’il s’était passé les dernières minutes alors qu’elle était bien à l’abri dans son véhicule. Pour elle, il y avait bel et bien eu altercation mais rien de bien grave. Il ne restait d’ailleurs plus que ses gardes, dont deux qui revenaient en trottant maintenant, et une jeune fille. Les jeunes filles ne sont pas des êtres dangereux ! Du moins dans le monde de Jeyne ! Elle ne craignait donc rien. Les embuscades, oh, elle n’y pensait pas… Ses gardes le faisaient à sa place. La preuve. Ils entouraient cette jeune personne comme si elle pouvait à tout instant devenir l’être le plus dangereux au monde. Elle était d’ailleurs difficilement parvenue à se relever.
Elle était de toute évidence plus âgée que Jeyne et ses vêtements laissaient à penser qu’il ne s’agissait pas d’une jeune noble mais à l’écouter, son accent et sa prononciation ne permettaient pas non plus de penser qu’elle était une simple roturière.
Enfin… Pour ce que Jeyne en avait entendu, car ses gardes ne la laissaient pas, au début du moins, finir ses phrases ! Pauvres créatures ! Ce que cela pouvait énerver Jeyne ! Elle n’était pas vraiment du genre à se rebeller ou à se montrer désagréable gratuitement, mais là, ils se liguaient tous contre elle pour l’agacer ! Voilà pourquoi elle les avait sommés de se taire afin qu’elle puisse écouter l’étrangère.
Du caractère pour la jeune Lady Brax ? Oui et non car en réalité, elle était aussi assez timide et très impressionnable, cependant, cela ne se voyait vraiment qu’en présence de personnes importantes ou d’hommes particulièrement « imposants ». Avec les siens, elle pouvait effectivement se montrer particulièrement bavarde, rigolote, bout en train… Mais pas avec les étrangers ou toute personne ne vivant pas avec elle à Corval. De toute façon, une lady devait toujours savoir où était sa place et celle-ci se trouvait rarement au milieu d’une salle à réclamer d’une manière ou d’une autre l’attention de la galerie ! Enfin… Là et surement pour cette jeune fille, elle avait tout de même été en mesure de faire entendre sa voix ! Bien que noble, Jeyne ne supportait pas que l’on manque de respect aux « plus petits que soi », à savoir les pauvres gens…
__ « Lady Kenning. Je vous prie de bien vouloir excuser le comportement de mes gardes. Ils ont reçu des ordres très précis concernant ma protection. Ils ne faisaient que leur devoir. » Elle aurait dû laisser le capitaine de ses gardes s’excuser pour lui et ses hommes plutôt que de parler à leur place, voire même de les minimiser peut-être, mais elle ne se rendait pas toujours bien compte que parfois son comportement n’était pas le bon. Du moins, ici et vu le regarde de ses gardes entre eux, elle aurait mieux fait de se taire. Elle était surement encore trop jeune et quoi qu’il arrive bien trop naïve et ignorante pour se rendre compte de ce qu’il s’était passé et même du danger qu’elle pouvait encore courir. Les Kenning de Kayce étaient surement connus de son père mais pas d’elle alors comment savoir si cette fille, seule et en haillons, ne leur racontait pas exactement ce qu’ils voulaient entendre. Mieux, ce que Jeyne voulait entendre.
__ « Ma Lady, si je puis me permettre, il serait bon de vérifier les dires de… Hum, dite lady Kenning. Rien ne nous permet de vous croire sur paroles. Que fait une lady seule dans les bois et ainsi vêtue ? Comment se fait il que les malfrats ne vous ai pas vus alors que vous les espionniez ? » La question n’était pas idiote mais Jeyne n’avait pas pensé à la poser, évidemment. Elle, elle croyait plus ou moins sur parole ce qui lui était dit. C’était pour elle bien trop énorme pour qu’il s’agisse d’un mensonge !
__ « Vous auriez couru alors un plus grand danger que celui qui me guettait. Seule face à ces hommes dangereux… ! Je vous remercie de vous êtres ainsi souciée de notre petite compagnie. Désirez-vous un peu d’eau ou quelque chose à manger ? Vous reposer un peu peut être ? Kenning… Il s’agit là d’un nom que je connais… S’agit il bien d’une maison des terres de l’Ouest ? Nous sommes ainsi voisines ! Je ne puis laisser une amie en mauvaise posture ! » Mauvaise posture… C’était surtout à cause du comportement de ses gardes qu’elle n’acceptait d’ailleurs pas vraiment que l’aventurière lady se trouvait encore en mauvaise posture maintenant. Jeyne ne leur disait rien. Elle les laissait poser leurs questions, en écoutait les réponses mais partait du principe que cette jeune fille était des plus sincères ! Elle n’avait aucune raison de ne pas la croire.
Bon, il fallait tout de même bien le dire, une jeune fille de bonne famille ainsi vêtue et se trouvant seule dans les bois si loin de chez elle, ce n’était pas vraiment fréquent mais pourquoi pas après tout ! Les Kenning traversaient peut être une période difficile et ils n’avaient plus assez d’argent pour vêtir correctement ses enfants… Ce genre d’histoires plaisait à Jeyne. Elle pouvait ainsi imaginer cette famille se battre pour récupérer sa superbe. Renaître de ses cendres… Le genre d’histoire un peu chevaleresque. Peut être même qu’Ann rencontrerait ainsi un valeureux prince ou suzerain… Quoi qu’il arrive un lord d’une grande maison qui aurait aidé les siens à reprendre du poil de la bête et qui serait éperdument tombé amoureux d’elle… Ridicule ?! Il s’agissait des rêves de Jeyne.
Elle souriait donc à la jeune fille alors que ses gardes, maintenant tous réunis, la regardaient comme si elle était un féroce prédateur. Elle avait envie de la prendre par le bras pour l’emmener s’asseoir et parler un peu avec elle pour apprendre à la connaître mais à l’instant, ses plans ne semblaient pas être la priorité de ses gardes qui guettaient en même temps les alentours maintenant calmes.
Il n’y avait plus un bruit et les oiseaux s’étaient remis à chanter comme si rien ne s’était passé. Après la pluie, le beau temps. Les malfrats étaient de toute évidence loin maintenant et cette jeune fille ne paraissait pas faire partie de leur groupe.
__ « Je suis certaine que lady Kenning dit la vérité. Regardez autour de vous, plus rien ne bouge et nos assaillants ont pris la fuite… Vous voyez bien qu’il ne s’agit pas d’un mensonge ! » Ils finiraient par la croire, elle n’en doutait pas !


    Jeyne & Whisper

    Time & Patience  ✰
    © Kaiji



Possibilité de jouer un membre de la Braxofamily.
Contactez moi!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ann Kenning
Noble

Général
Dame de la Maison Kenning

I'm not a damsel in distress
who sit around and wait for you
to save me.

♦ Missives : 296
♦ Missives Aventure : 36
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 04/06/1992
♦ Arrivée à Westeros : 10/04/2013
♦ Célébrité : Lucy Griffiths
♦ Copyright : © Seamus ©Helya ©Helewis ( Tout dépendant de l'avatar ), Sign ©Randal
♦ Doublons : Rohanne Tyssier
♦ Age du Personnage : 22 ans
♦ Mariage : Fiancée à Lord Fedric Prestre
♦ Lieu : Kayce, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :

Disponibilité 1/3 RP

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
347/500  (347/500)


Message Mer 29 Mai 2013 - 3:31

Devant la cordialité de la jeune demoiselle Brax, la jeune Kenning se sentit extrêmement soulagée. Soulagée parce qu’elle avait évité une altercation avec les gardes de Corval, mais aussi soulagée parce qu’elle était tombée sur une jeune personne qui avait le même tempérament aussi bouillant qu’elle vis-à-vis les gens qui devaient veiller sur elle. Ann se disait qu’elles pourraient peut-être bien s’entendre.
Ann se surprit à penser que plus jeune, elle avait eu autant de caractère face aux gardes de Kayce. Elle avait passé plusieurs années à être une vraie peste non seulement pour les chevaliers de son père, mais ce dernier également. Encore aujourd’hui, elle posait beaucoup de souci à son frère ainé et ce n’était certes pas fini. Elle n’avait jamais vraiment la langue dans sa poche, ce qui n’arrangeait certes pas les choses. Morgan avait idée de la donner en mariage bientôt, mais Ann était un peu trop « sauvage » pour être l’épouse d’un autre seigneur. Elle n’avait jamais su garder sa place, mais selon elle, personne n’avait vraiment sa place


Je vous remercie, Lady Brax. Je n’en veux certes pas à vos gardes, je comprends les taches qui les incombent, surtout en ces temps de tensions pour notre région. Quoiqu’il en soit, je suis au plaisir de vous dire que vous ne risquez rien avec eux.

Ann pouvait comprendre que l’entourage de la jeune femme ne la croit pas, la jeune Kenning était consciente que son apparence pouvait jouer un rôle négatif sur ses dires. Il était certain que si elle n’avait pas troqué sa robe pour ces vêtements de chasse.

Je suis prête à le jurer devant les Sept que mes intentions n’étaient point mauvaise. Je suis tombée par hasard sur ses malfrats, je ne faisais que chasser. Et puis sachez que le danger ne me fait pas si peur que cela. Je me débrouille à merveille avec une épée ainsi qu’à l’arc. Je n’aurais pas hésité à stopper ces bandits avant qu’ils ne prennent votre convoi en otage, mais ils étaient trop nombreux pour moi seule. Je suis arrivée trop tard à vous pour vous prévenir.

Elle se retourna vers le bois, puis siffla deux, trois coups. Après un petit délai de quelques secondes, une monture arriva jusqu’à la jeune Kenning. La monture piaffa autour de la jeune femme, lui donnant un petit coup de tête sur l’épaule. Ann ramassa finalement son épée par terre et la rangea dans le fourreau dissimulé sous la selle de la monture, caché par un petit étoffe.
La jeune femme sourit à l’offre de la jeune demoiselle qu’elle avait devant elle.


Ma foi, après cette petite aventure, je ne dirais pas non à un rafraîchissement. Et puis laissez-moi vous dire que vous êtes sur le bon chemin quand à Kayce. C’est directement sur la côte Ouest, très reculé sur la péninsule.

Trop peut-être … Les gens de Kayce étaient habitués de la voir débarquer avec des vêtements un peu grossiers pour son sexe et son rang. Mais ici, il semblait que les gens jugeaient un peu plus sur l’apparence qu’autre chose.

Ann fouilla dans un des sacs sur le côté de sa monture et en sortit un bijou. C’était le blason de la famille Kenning, quatre échappées de soleils contre-chargés sur champ écartelé orange et noir.


Voilà la preuve de mon appartenance à la maison Kenning, ma Lady.

Elle ne voyait pas ce qu’elle pouvait fournir d’autre comme preuve, mais Jeyne Brax semblait plus convaincue qu’Ann disait la vérité que ses gardes ou sa septa. Le problème c’est qu’Ann n’avait pas prévu de garder cette tenue et ne devait plus être vue ainsi.

Accordez-moi quelques instants, je reviens.

Ann alla s’engouffrer derrière un grand buisson qui longeait la route, à l’abri de tout regard indiscret et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, elle se changea. Cette fois, dans cette robe, elle apparaissait plus comme une lady. Elle revint vers la petite troupe et sourit à Jeyne.

Je suis extrêmement désolée que nous ayons fait connaissance d’une façon aussi peu cordiale. Je crois ne pas trop ne faire aux règles de bienséance, mille pardons de ma part, Lady Brax.

Lady Lliane aurait été très en accord avec sa fille sur ce point, les règles, l’étiquette, Ann ne respectait pas beaucoup ses principes. Il fallait souvent que ses entrées en matière soient catastrophiques.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Jeyne Brax
Noble

Général
"Time and Patience"

♦ Missives : 233
♦ Missives Aventure : 19
♦ Arrivée à Westeros : 07/04/2013
♦ Célébrité : Dakota Blue Richards
♦ Copyright : Logan <3
♦ Doublons : //
♦ Age du Personnage : 16 ans
♦ Mariage : Pas encore unie
♦ Lieu : Corval, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
783/1000  (783/1000)


Message Mar 4 Juin 2013 - 12:21

Elle savait bien que ses gardes étaient agacés et même sa septa paraissait gênée par son comportement. Jeyne était tout à fait consciente qu’en temps normal elle se serait faite houspiller, mais étrangement, personne ne disait plus rien. Oh, elle allait très certainement en entendre à nouveau parler une fois arrivée à Corval. Sa mère serait mise au courant ainsi que son père et elle regretterait peut être d’avoir répondu à ses gardes mais peu lui importait, elle croyait en cette personne face à elle et savait en son cœur qu’elle ne lui mentait pas ! Elle était bien Lady Kenning et il n’y avait pas à discuter là-dessus . Le pourquoi du comment de son accoutrement ou encore de sa solitude sur cette route leur serait très certainement expliqué par la suite ! Les autres n’étaient pas des Brax, par conséquent, la devise « Time & Patience » ne leur parlait pas ! Mais elle était capable d’attendre ces explications. Bon, il était aussi évident qu’elle interprétait la devise de sa famille comme elle en avait envie mais… Elle savait qu’elle avait raison alors elle tapait du poing sur la table et se faisait elle aussi entendre !
La présence de Lady Ann y était pour quelque chose, bien évidemment, dans le sens où si il s’était agit d’une jeune fille lambda et non d’une noble aventurière, elle n’aurait surement pas eu envie de prouver qu’elle aussi s’avait élever la voix. C’était pour elle la preuve qu’à Corval les femmes n’étaient pas seulement représentées par une mère mélancolique plus faible que forte ! Non, à Corval il y avait aussi des princesses autoritaires ! Du moins, c’était ce qu’elle aurait aimé car quand son père la remettrait à sa place, oh, elle ne dirait surement rien. Elle savait se rebeller face à lui quand il le fallait mais très rarement quand elle avait tort et que surtout son père haussait le ton. Mais bon, pour le moment elle profitait juste de l’instant.

__ « Je vous en remercie ! Il faut cependant avouer que parfois ils ont tendance à voir le mal où il ne l’est pas ! » Elle avait dit cela un peu plus bas en tournant le dos à ses gardes et en menant sa nouvelle connaissance en direction de la voiture. Doucement. Jeyne ne se rendait pas bien compte du danger dont pouvait parler Lady Kenning ni même de celui dont ses gardes avaient « peur ». Pour elle le monde n’était certes pas rose bonbon mais tout de même d’une teinte rosée qu’elle adorait par-dessus tout ! Ses parents ne voulaient pas la mettre au courant de tous les dangers qui couraient les routes de Westeros. Sa mère s’y opposait complètement et son père estimait qu’elle n’était de toute façon qu’une fille et que cela ne la regardait ni ne l’intéressait. Pourtant, il avait tort car elle aurait aimé savoir. Jeyne était une jeune fille très curieuse et le monde extérieur la fascinait. Voilà pourquoi elle avait adoré vivre dans le Bief mais là bas non plus on ne lui avait pas vraiment fait part des réalités de ce monde. Du coup, cela faisait d’elle une jeune noble complètement naïve vivant sur un nuage recouvert de licornes mauve et de chatons tout doux.

__ « Je vais préparer quelque chose. » Sa septa s’était avancée pour leur offrir à boire et quelque chose à grignoter. Jeyne aurait été capable de le faire mais cela lui aurait surement pris énormément plus de temps puisqu’elle n’avait pas fait attention à l’endroit où se trouvaient les vivres !
Bientôt, elle vit arriver un cheval, ce qu’elle aimait les animaux ! Lady Ann leur montra un bijoux avec le blason de sa famille.

__ « Et voilà la preuve que Lady Kenning ne nous mentait pas! Evidemment ! » Cette petite phrase était destinée à ses gardes qui maintenant semblaient plus détendu mais tout de même toujours sur le qui vive. Ils repartaient doucement à la tâche. Reprenant leur position initiale et mettant au point la meilleure stratégie pour rentrer sains et saufs au plus vite à Corval. En tout cas, c’était ce que Jeyne imaginait car à l’instant elle ne leur prêtait plus vraiment grande attention. Elle s’occupait du cheval de lady Ann qui elle était partie se « cacher » derrière un gros buisson. Bon… Au départ, Jeyne avait été quelque peu surprise mais accaparée par la monture elle avait décidé de ne pas se poser plus de question.
De toute façon, lady Ann en ressortit assez vite vêtue d’une robe qui allait bien mieux avec sa position.

__ « Nous ne devrions jamais nous fier aux apparences ! Vous êtes splendide ainsi lady Ann. Tenez, prenez un fruit. En vous écoutant j’ai tout de suite été convaincue par votre discours. Aucune roturière aurait été capable de se sortir de ce faux pas avec une telle dextérité ! » Oui, elle en faisait des tonnes mais voilà, c’était une noble et mine de rien elle était tout à fait sincère !

__ « N’ayez crainte ! Tout cela est en réalité extrêmement excitant ! Vous savez, il ne se passe jamais vraiment grand-chose dans ma vie alors j’apprécie ce genre de situations même si cela rend mes gardes quelque peu nerveux ! » Elle lui fit un léger sourire entendu. C’est vrai que Jeyne aimait beaucoup rencontrer de nouvelles personnes que ce soit à Corval, le Bief ou encore sur les routes ! Cela lui donnait l’impression de vivre des choses extraordinaires !

__ « Dites moi ma Lady, que faites vous si loin de chez vous ? Êtes-vous perdue ? Je dois vous confesser mon étonnement face à votre présence en ces lieux sachant qu’en plus vous n’êtes pas accompagnée. Votre famille sait elle où vous vous trouvez ? Je ne doute pas de vos talents au combat mais, enfin… » Pour elle, elle n’était qu’une fille quoi. Elle admirait mais n’arrivait pas à comprendre. Il fallait avouer que pour elle il s’agissait de quelque chose de particulièrement surprenant. Jamais elle n’aurait pu faire de même. Elle avait également ouvert de très grands yeux quand lady Ann lui avait avoué qu’elle maniait très bien l’épée. Elle n’avait rien osé dire mais pourtant sa réaction avait révélé ses pensées. Quelle Lady pouvait ainsi partir en chasse, seule et en haillons ?
Jeyne pouvait être particulièrement critique quand il s’agissait de porter un jugement sur une autre jeune lady. Là, elle ne comprenait pas et pourtant sa jeune sœur Sasha était taillée dans la même pierre. Toujours à essayer de faire comme les garçons. Mais pourquoi ?! D’ailleurs, était elle mariée ? Fiancée ? Ce que Jeyne pouvait être curieuse mais sans pour autant vraiment demander, du moins, pas encore !


    Jeyne & Whisper

    Time & Patience  ✰
    © Kaiji



Possibilité de jouer un membre de la Braxofamily.
Contactez moi!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ann Kenning
Noble

Général
Dame de la Maison Kenning

I'm not a damsel in distress
who sit around and wait for you
to save me.

♦ Missives : 296
♦ Missives Aventure : 36
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 04/06/1992
♦ Arrivée à Westeros : 10/04/2013
♦ Célébrité : Lucy Griffiths
♦ Copyright : © Seamus ©Helya ©Helewis ( Tout dépendant de l'avatar ), Sign ©Randal
♦ Doublons : Rohanne Tyssier
♦ Age du Personnage : 22 ans
♦ Mariage : Fiancée à Lord Fedric Prestre
♦ Lieu : Kayce, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :

Disponibilité 1/3 RP

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
347/500  (347/500)


Message Ven 7 Juin 2013 - 3:42

Ce n’était certes pas la bonne façon de se présenter à quelqu’un, mais que voulez-vous, il était rare, même très rare que Ann faisait les choses dans les règles de l’art. Ce fut peut-être le plus grand désespoir de Lord Logan et c’est encore celui de Lady Lliane, mais il était dur de contenir un esprit libre comme la jeune Kenning. Certains préfèrent qualifier le caractère de la jeune demoiselle comme « rebelle », mais ce n’était point cela. La différence était que jamais elle n’aurait fait quelque chose si cela lui avait été interdit, elle le faisait uniquement si on en lui donnait le droit, mais elle s’arrangeait toujours pour en avoir le droit. L’art de la manipulation ? Peut-être, mais rien n’empêche qu’Ann n’était point un cas perdu ! Elle serait difficile à dompter une fois mariée, mais la raison et la sagesse prendraient le dessus sur les comportements enfantins.

Cette rencontre était finalement intéressante et Ann sourit. Elle avait l’impression de s’entendre parler. Tout comme la jeune Lady Jeyne, Ann aimait beaucoup quand les situations devenaient plus intéressantes et excitantes. La routine, c’était pour les petites citadines, Ann se considérait plus comme une aventurière !

Elle accepta avec joie le fruit que lui proposa son interlocutrice, toute cette action lui avait creusé un peu l’appétit, en effet, en plus qu’il y avait un bon moment qu’elle avait quitté la Dent d’Or où elle n’avait prit qu’un mince petit déjeuner.


Je vous remercie de votre extrême gentillesse, Lady Jeyne. Je me suis sortie de cette situation certes, mais sans votre intervention, il m’aurait été plus difficile de m’en sortir. N’ayez crainte, je me souviendrai que je vous suis redevable.

C’était la moindre des choses à faire. Si Jeyne n’avait pas été là, Ann serait encore sous le joug des gardes et donc en assez mauvaise posture. Oh certes, elle comprenait qu’ils avaient fait ce pourquoi ils étaient formés, mais apparemment, ils n’étaient pas formés pour la discussion …

Les différentes questions de la jeune lady ne furent pas une surprise pour la demoiselle de Kayce et elles étaient plutôt légitimes. Elle n’apparaissait pas sous le jour d’une Lady qui savait où qu’elle était et encore moins comme une lady qui était élevée en demoiselle …

En réalité, je suis loin de chez moi parce que je suis en visite. Ma mère, Lady Lliane Kenning, est née au sein de la famille Lefford, de la demeure de la Dent d’Or. C’est donc là que j’étais jusqu’à ce matin. J’ai pris la liberté de faire un tour à cheval question de m’évader un peu de toutes ces retrouvailles familiales du côté de maternel. Justement mon côté aventurier n’a jamais beaucoup plu à ma mère et elle a partagé cette exaspération avec des membres de sa famille alors ils ont une piètre opinion de moi. Je ne suis pas une parfaite Lady à leurs yeux.

Mais l’opinion des autres, elle n’en avait pas grand-chose à faire. Ils pouvaient bien penser qu’elle était un garçon manqué, qu’elle ne réussirait jamais à se faire courtiser par un jeune homme comme une lady le serait, mais ca aussi, Ann n’en avait que faire. Elle préférait obtenir le respect d’un homme plutôt que son amour et son affection. Bon, il y avait beaucoup d’autres raisons à cela, mais c’était la raison qu’elle donnait souvent à son frère ainé qui la talonnait pour qu’elle s’implique dans un mariage.

Vous savez, je vis directement sur la côte et les récents évènements nous obligent à nous préparer à survivre face à l’ennemi. Je ne veux certes pas vous ennuyer avec ces histoires, mais simplement vous expliquer pourquoi je manie aussi bien les armes. J’ai pu comprendre par vos expressions que cela vous étonnait quelque peu …

Ann sourit. Elle comprenait certes l’étonnement. Même son père Lord Logan avait eu cette expression de stupéfaction quand elle lui avait clairement demandé à ce qu’elle puise apprendre le maniement d’une arme, la chasse et l’équitation, mais pas avec un doux et gentil palefroi, un vrai destrier de combat comme elle possédait.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Jeyne Brax
Noble

Général
"Time and Patience"

♦ Missives : 233
♦ Missives Aventure : 19
♦ Arrivée à Westeros : 07/04/2013
♦ Célébrité : Dakota Blue Richards
♦ Copyright : Logan <3
♦ Doublons : //
♦ Age du Personnage : 16 ans
♦ Mariage : Pas encore unie
♦ Lieu : Corval, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
783/1000  (783/1000)


Message Jeu 13 Juin 2013 - 12:11

Tout en discutant avec sa « nouvelle amie » Jeyne réfléchissait à ce qu’elle pouvait représenter au sein de leur classe sociale. Qui étaient les Kenning ? En tant que famille de l’Ouest ils étaient sans trop de doutes vassaux de la famille Lannister. Bon, ça, elle l’avait décidé. Ensuite, financièrement parlant… ? Avaient-ils des mines d’or ? S’ils vivaient près des côtes, c’était surement improbable. Ou, elle se trompait ce qui, pour le coup, pouvait tout à fait être probable… Lady Ann présentait bien. Bien mieux maintenant qu’elle s’était changée. Il fallait bien l’avouer mais Jeyne, curieuse comme elle l’était et surtout toujours désireuse de s’élever socialement, aimait s’entourer de personnes appartenant à de hautes lignées. Elle était adorable avec les petites gens, toujours polie, souriante, avenante… Mais avec les nobles, cela pouvait parfois être autre chose car elle estimait qu’étant une jeune fille d’une famille plus que respectable, elle se devait se s’entourer des meilleurs ! Bon… Malheureusement, cela ne marchait pas toujours. 1°) car elle était si gentille qu’elle avait tendance à s’attacher trop vite. 2°) car les vraies personnes qu’elle aurait adoré rencontrer s’en fichait pas mal des Brax. Du coup, elle essayait sans jamais vraiment réussir mais là, à l’instant, elle aurait réellement aimé savoir ou placer les Kenning dans la hiérarchie des nobles de Westeros. Si seulement elle avait mieux écouter son oncle Lothar… Lui savait bien qui était qui dans ce fichu royaume !
 
__ « Je vous en prie ! C’est tout à fait normal. Vous avez voulu nous prévenir et je vous suis aussi venu en aide avec mes gardes... Je suppose que cela nous place sur un même pied d’égalité ! Nul besoin d’en parler à nouveau. » Elle le pensait. Lady Ann était venue à leur rencontre afin de les prévenir d’un danger et Jeyne n’avait fait que la défendre auprès de ses gardes bien trop à cheval sur leurs principes et désireux d’anéantir tout ce qui pourrait se tenir en face d’eux ! Lady Ann en avait fait bien plus que Jeyne d’ailleurs. Elles étaient quittes, voilà tout ! N’ayant pas réellement senti le danger, tout cela ne représentait pas grand-chose pour Jeyne. Peut être aurait elle réagit autrement si elle avait vu les brigands ou si elle avait assisté à un quelconque combat mais là… Elle savait très bien que son imagination pouvait lui jouer des tours et si elle se mettait à réfléchir à la situation alors elle aurait tout amplifié, jurant qu’ils étaient au moins quinze et que Lady Ann et ses gardes s’étaient battus avec plus de force et de courage qu’elle n’en avait jamais vu auparavant.
Elle ne se permettait donc pas d’imaginer de peur de se mettre à divaguer ! Elle y penserait très certainement le soir venu alors qu’elle serait au chaud dans son lit mais maintenant, c’était terminé et il ne fallait plus en parler. Elle était juste heureuse de rencontrer une nouvelle tête venue elle aussi de l’Ouest. Riche ou pas riche, la jeune Lady Kenning lui plaisait beaucoup et bien que Jeyne se torture l’esprit afin de savoir si oui ou non elle faisait partie d’une grande famille, elle avait envie de lier amitié avec elle dans le peu de temps qu’elles pouvaient avoir ensemble car déjà Septa Nevena tapait gentiment du pied pour exprimer son désir de quitter ces routes au plus vite. Jeyne l’ignora, tout simplement pour le moment.
Elle écouta Lady Ann qui lui rappela à sa manière sa petite sœur, Sasha. Aventurière et critiquée par la famille… Bon, elle était encore petite et quelque peu malléable mais cela ne durerait pas et plus elle prenait de l’âge, plus sa septa peinait à en faire quelque chose. Sasha ne pensait qu’à une seule chose, être un garçon.
 
__ « Cela me rappelle beaucoup ma jeune soeur Sasha, qui comme vous aime beaucoup l’aventure… Je crois que notre père s’est résigné et qu’il préfère ne pas lui demander de changer… Pour le moment. Notre mère elle, pourrait rejoindre la votre, néanmoins, elle ne la critique jamais… Elle espère aussi qu’elle changera en grandissant mais je pourrais lui dire de ne pas s’inquiéter puisque j’ai rencontré une lady tout à fait charmante qui elle aussi a soif d’aventure ! D’ailleurs, de vous à moi… Je pense que l’on a toutes ce genre d’envie. Il y a néanmoins, aventure et aventure, pour ma part, je doute être un jour capable d’accomplir ce que vous venez de faire ! » Jeyne rêvait d’aventure mais plus du genre romantique. Enfin, elle rêvait d’UNE aventure. De la grande aventure ! Dommage d’ailleurs qu’il ne s’agisse pas d’un jeune homme qui aujourd’hui se trouve face à elle. Là, vous auriez pu être sûr qu’elle ne l’aurait pas laissé partir sans le remercier encore une centaine de fois et en l’invitant même à venir leur rendre visite à Corval !
 
__ « Je ne connais pas votre famille mais il me semble qu’ils devraient être bien plus indulgents vous concernant. Peu de personnes auraient ainsi osé se présenter face à des gardes prêts à en découdre avec tout ce qui bouge. » Ce que Jeyne détestait, c’était les familles dans lesquelles il y avait des membres critiqués et peut être même délaissés. Pour Jeyne il n’y avait rien de plus important que la famille et même si évidemment elle se disputait avec les siens, elle ne les jugeait jamais (trop durement). Ils étaient son sang et elle se devait de les soutenir, peu importe ce qu’ils faisaient. C’était parfois idiot car même les Brax faisaient des erreurs, évidemment. Mais Jeyne était encore jeune et elle ne voulait en aucun cas paraître en désaccord avec sa famille. En grandissant elle comprendrait que critiquer ses proches pouvait parfois les amener à agir plus intelligemment. Ici, là n’était pas la question mais cela la peinait de savoir que la famille de Lady Ann Kenning se permettait de la juger sans même peut être la connaître réellement.
 
__ « Vous avez raison… J’ai énormément de mal à cacher mes émotions. Une jeune femme maniant les armes, une Lady qui plus est, ce n’est pas commun pour moi et pourtant, l’une de mes sœurs suit vos traces… J’espère ne pas vous avoir offensée. » Bah voilà, avec ses expressions elle avait presque vexée sa nouvelle connaissance ! Bravo ! Mais elle était ainsi faite. Il lui fallait tout comprendre et tout savoir tout de suite sinon elle faisait de grands yeux et se mettaient à imaginer tout un tas de choses idiotes et parfois complètement irréalisables ! Elle voulait du grandiose mais en même temps était d’une simplicité enfantine. Ce qu’elle désirait ne correspondait pas forcément avec ce qu’elle était mais cela, elle ne l’avait pas encore compris et ne le comprendrait peut être même jamais.
 
__ « Mon oncle m’a certainement parlé de votre famille et pourtant… Je n’arrive pas à vous visualiser mais maintenant que vous mentionnez les côtés, je me fais une meilleure idée de qui peuvent être les Kenning ! » Pas du tout mais elle chercherait une fois rentrée !  
 
__ « Je crains qu’il commence à se faire tard. Votre famille bien que critique va surement s’inquiéter pour vous. De plus… Ma septa semble sur le point d’imploser d’impatience ! » Elle avait dit cela en chuchotant mais il fallait avouer que la septa n’avait pas l’air d’apprécier beaucoup cette petite conversation qui continuait encore et encore. Elle connaissait très bien Jeyne et savait que celle-ci voulait savoir le pourquoi du comment du quand du où mais ils n’avaient pas le temps. Lord Brax les attendait et même si il était un homme charmant, il n’appréciait guère les retardataires et s’inquiétait aussi toujours beaucoup pour ses enfants. Ils devraient donc reprendre la route assez rapidement.


    Jeyne & Whisper

    Time & Patience  ✰
    © Kaiji



Possibilité de jouer un membre de la Braxofamily.
Contactez moi!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ann Kenning
Noble

Général
Dame de la Maison Kenning

I'm not a damsel in distress
who sit around and wait for you
to save me.

♦ Missives : 296
♦ Missives Aventure : 36
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 04/06/1992
♦ Arrivée à Westeros : 10/04/2013
♦ Célébrité : Lucy Griffiths
♦ Copyright : © Seamus ©Helya ©Helewis ( Tout dépendant de l'avatar ), Sign ©Randal
♦ Doublons : Rohanne Tyssier
♦ Age du Personnage : 22 ans
♦ Mariage : Fiancée à Lord Fedric Prestre
♦ Lieu : Kayce, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :

Disponibilité 1/3 RP

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
347/500  (347/500)


Message Lun 17 Juin 2013 - 0:28

Ann voyait maintenant la jeune Lady Brax comme une agréable connaissance, mais qui, peut-être qu’un jour, les deux jeunes demoiselles seraient appelées à se revoir et ainsi lier un lien d’amitié. Seul le temps et les Sept pouvaient le dire … Pour ce qui était de la jeune Lady de Kayce, elle espérait que ce lien ce conserve et se disait que finalement, ce voyage pénible jusqu’à la Dent d’Or aura eu quelque chose de positif. Au lieu de passer sa journée avec les membres d’une famille qui la critiquait, elle avait eu un peu chaud et s’était bravé à l’aventure avec un résultat disons-le, ni bon, ni mauvais !
 
Très bien, considérons que nous sommes quittes, mais je n’oublierai pas votre bonté, Lady Jeyne.
 
Ann n’en connaissait pas beaucoup sur la famille Brax, hormis que cette maison était une maison importante de l’Ouest et de très grande influence. Elle était certes honorée de faire la connaissance d’un membre de cette noble lignée, mais également enchanté de faire la rencontre de Lady Jeyne. Certes, si le moment aurait été un peu plus propice, Ann aurait adoré faire de plus ample connaissance avec la jeune demoiselle qui lui était fort sympathique,  mais là au beau milieu d’une route, c’était peu convenable.

 

Ses réflexions prirent fin quand la jeune demoiselle parla d’indulgence. Ann savait ce que c’était. En fait, il n’y avait que sa mère, Lady Lliane qui ne faisait pas preuve d’indulgence envers sa fille. Lord Logan et Morgan avaient été plus que patient avec elle et elle était même chanceuse de ne pas être encore mariée avec un seigneur qui aurait tôt fait de lui interdire ce qu’elle pratiquait et la rendre prisonnière d’un château qui lui était étranger. En même temps, n’était-ce pas là le rôle d’une femme, comme sa mère disait si bien !
 
Je ne pourrais être que de votre avis, Lady Jeyne, mais en même temps, je ne peux les blâmer pour cela.  Votre père et votre mère veulent certainement que votre jeune sœur soit une lady convenable pour un seigneur plus tard. Non pas qu’il est impossible d’être aventurière et une parfaite lady. Ce n’est tout simplement pas dans les mœurs de la région.
 
Ne devait-elle pas être une lady irréprochable ? C’est que Lady Lliane aurait voulu. À la place, elle avait un garçon manqué.  Mais bon, avec deux frères avec qui Ann avaient des liens très très étroits, il aurait été difficile de faire autrement. Le temps suffirait peut-être à assagir la jeune femme.

Cela la fit bien rire quand Jeyne s’excusa, Ann n’était pas pour le moins du monde vexée. Elle comprenait tout à fait cette réaction.
 
Ne vous en faites pas, je ne suis point froissée de votre étonnement. J’ai conscience que ce n’est pas tous les jours qu’il arrive de voir des dames comme moi dans l’ouest. Dans le Nord il s’agit de chose courante, mais point ici.
 
Mais le progrès ne s’arrêtait pas et peut-être qu’un jour elle serait mieux vu, même dans la région des Terres de l’Ouest. Il ne fallait pas trop se reposer là-dessus, mais espérer n’était jamais interdit non plus.
 
Chose certaine, quand on parlera des Brax, je me rappellerai de notre courte rencontre, ma Lady, rencontre qui fut bien agréable malgré les petits inconvénients ! 



Maintenant, je crois que vous avez entièrement raison, il se fait tard. Il me reste encore une bonne route pour rejoindre la forteresse de la Dent d’Or alors mieux vaut que je me mette en route le plus tôt.

Faites attention à vous, chère Lady Jeyne. Au plaisir de vous revoir un de ces jours !


Mieux valait rentrer au plus tôt pour ne pas que Lady Lliane de fasse une crise à sa fille !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Sur les routes, on fait bien des rencontres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» Petite aide fait grand bien. [Clay]
» Cela fait bien longtemps [PV. Billie]
» La faim fait bien les choses. [Leen'] sujet clos.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-