AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Sujet n°2 : Bataille navale - Aux environs de Harloi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Maître du Jeu
avatar

Corneille à Trois Yeux
Maître du Jeu

Général
Maître du Jeu

♦ Missives : 182
♦ Missives Aventure : 171
♦ Arrivée à Westeros : 09/04/2011
♦ Célébrité : Corneille à trois yeux
♦ Copyright : © Maron
♦ Doublons : Administrateurs
♦ Age du Personnage : Tous et aucun à la fois
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Partout et nulle part
♦ Liens Utiles : /
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Lun 1 Avr 2013 - 22:06

Sujet destiné à Gabriel, Lakdahr, Tybolt Lannister, Gerold Lannister, Artos Snow, Seamus Ouestrelin, Rivanon Mallister !


Le Conseil Restreint s'était achevé il y a peu de temps, mais déjà les projets abordés étaient mis en place. À peine ses membres s'étaient-ils séparés que les ordres avaient été envoyés aux maisons qui devaient prendre part à cette « mise au point ». La rébellion des Fer-nés avait suffisamment durée, même si ces individus étaient des combattants hors pair qui avaient réussi à terrifier les habitants des côtes pendant plus d'un an, ils n'étaient pas immortels pour autant. Le meilleur choix restait donc de frapper fort et de forcer la Seiche d'Or à se mettre à genoux face au Dragon Rouge. Les habitants des Iles de Fer se considéraient comme des hommes libres, mais ils étaient soumis aux mêmes lois que les autres Ouestriens !

Lord Tybolt Lannister qui avait déjà été confronté aux attaques de ces pillards, avait été tenu légèrement à l'écart des débats, bien qu'il restait au courant des détails. Ce n'était guère par envie de diriger leurs alliés que les membres du Conseil avaient pris cette décision, mais tout simplement parce qu'un traître se dissimulait dans les rangs des vassaux du Lion. Cet homme – ou cette femme, nul ne le savait – avait déjà trahi son seigneur lors de l'attaque de Port-Lannis et même si les pertes avaient été moins graves qu'on pouvait le craindre, il avait prouvé qu'il n'hésiterait pas à sacrifier les siens pour son intérêt personnel. Ce n'était donc pas de gaieté de cœur qu'ils avaient agi de la sorte, mais bel et bien par désir de préserver leur plan d'attaque secret. Du moins pour les habitants des îles de Fer, car nombreux étaient les combattants qui allaient prendre part à cette bataille finale. Enfin, tout le monde espérait que ce soit la dernière. Le seigneur de Castral-Roc et son frère étaient les seuls à savoir que la Couronne allait les appuyer, ce qui prouvait qu'ils savaient diriger puisque leurs hommes avaient tous accepté de les suivre, persuadés qu'ils partaient seuls à l'assaut des îles de Fer.

Parmi eux, l'on comptait bien évidemment le seigneur de l'Ouest, le Bouclier de Port-Lannis. Lord Tybolt avait une haine farouche à l'égard des Fer-nés qu'il considérait responsables du décès de son épouse et de son enfant. Pourtant, feu sa dame avait survécu au raid qui avait coûté la vie à pratiquement toute sa garde, mais le cœur avait ses raisons que l'esprit ne comprenait pas. Il avait trouvé un coupable qui lui permettait de ne pas penser à la perte qu'il avait subie et le seul moyen était de le punir. Durement. Mais était-il conscient qu'il prenait aussi le risque de tout perdre ? Il n'ignorait rien de l'attaque de la Couronne, mais ses alliés se trouveraient assez loin de leur position et ses vassaux pensaient se lancer seuls à l'assaut des îles de Fer. Une mission suicide et certainement sans retour, à moins que les Sept n'aient pitié de lui et estiment qu'il méritait leur pardon.

Ser Artos avait beau être né bâtard et Nordien, il n'en était pas moins devenu un chevalier au service de la maison Lannister et pour cette raison, il se trouvait aux côtés de son suzerain, prêt à se jeter dans la bataille. Prêt à donner sa vie ? Mieux valait que ce soit le cas, sans quoi le jeune homme risquait grandement de déchanter, les Fer-nés n'étaient pas connus pour se montrer compatissants à l'égard de leurs ennemis. Peut-être avait-il quelque chose à prouver ? Au monde entier ? À son suzerain ? À son géniteur ? Tant de questions qui devraient être mises de côté le temps que la bataille se passe, il était préférable de ne pas avoir l'esprit parasité par des pensées aussi troublantes. Sa survie en dépendait peut-être.

En parlant du fils, le père n'était jamais loin. Seamus Ouestrelin n'était pas un seigneur particulièrement belliqueux ou désireux de se battre, il avait même gardé un « bon contact » avec les Fer-nés depuis sa rencontre avec la Seiche d'Or, mais quelque chose l'avait poussé à répondre à l'appel du Lion. Sa fille chérie avait été enlevée et se trouvait sur ces îles : il comptait bien être celui qui allait lui rendre sa liberté et châtier l'homme responsable de cette séparation. Tout comme lord Tybolt, une haine viscérale à l'égard des Fer-nés le poussait dans cette direction : même s'ils n'étaient pas comparables, les deux hommes partageaient un point très important dans leur motivation. Il était fort probable que cela les unisse. Dans la victoire, comme dans l'échec.

Du côté des Fer-nés, Gabriel de la maison Harloi et son ami de toujours, l'artisan Lakdahr, se trouvaient sur le boutre du premier. Pourtant, celui-ci n'aurait pas dû prendre part au raid organisé par leur suzerain puisqu'il était officiellement sous les ordres de son frère cadet. Mais les histoires de famille aidant, le roturier s'était émancipé et lui-même et avait pris seul la décision d'embarquer son ami à son bord. Il n'ignorait pas qu'en prenant à son bord un homme qui n'était pas lié à la maison Harloi et que celui-ci commettait une grosse faute, il lui faudrait assumer seul tout ce qui en découlerait. Ce qui, pour un roturier, reviendrait à signer son arrêt de mort. De gros risques qui signifiaient que s'ils survivaient à ce raid, leur avenir ne serait pas forcément aussi rose qu'ils pouvaient le penser. Mais être un Fer-né n'était pas le synonyme d'être impétueux justement ?


*** *** *** ***

Les Fer-nés se préparaient pour un raid sur le Nord et ne contemplaient donc pas l'horizon, mais dès que des voiles furent repérées par certains habitants de l'île de Harloi, tout le monde se tourna vers ces étranges arrivants. Il ne s'agissait pas de Fer-nés ! Les continentaux ? Comment osaient-ils lancer un assaut sur les Iles de Fer ? Ils avaient beau être considérés comme des vaches à lait par les pillards, ces derniers savaient qu'ils ne devaient pas les sous-estimer pour autant ! Ce fut pour cette raison que les seigneurs des maisons nobles de l'île ordonnèrent à certains capitaines d'aller appuyer les Fer-nés déjà en mer et ainsi, plusieurs navires des maisons Harloi, Volmark et Kenning, prirent la mer.

Du côté des continentaux, les Iles de Fer se dessinaient à l'horizon et tous les hommes présents sur les Dromons pouvaient clairement voir les boutres se diriger vers eux pour protéger l'accès à leur île. Apparemment leur attaque surprise avait fonctionné, mais les pillards des îles ne semblaient pas mettre longtemps à réagir : la bataille venait de débuter.


Voilà, premier message ! Les gens concernés par ce sujet sont indiqués en début de message. Actuellement le message ne fait que présenter de manière concise la situation, vous êtes donc libres de décrire vos faits et gestes en respectant les conditions indiquées ici ! N'oubliez pas de respecter les règles de l'intrigue.

Au passage, quelques petites précisions :

- Gerold n'a pas été cité dans le message d'introduction comme j'ignore si tu es sur ton propre navire ou sur celui avec Tybolt. À toi de choisir et de te placer où tu le désires !

- Les seigneurs de l'Ouest et les Nordiens ne connaissent pas les plans de la Couronne, en dehors de Tybolt Lannister (et de Gerold ainsi que de Beron s'il leur en a parlé). Vous pensez donc être les seuls à combattre, ce qui est à la fois héroïque et totalement fou ! Votre cible principale est l'île d'Harloi.

- Les Fer-nés ne connaissent rien au sujet de l'attaque de l'Ouest ! En effet, seuls Dagon Greyjoy, Sargon Harloi et Helya Botley disposent de cette information. Les autres pensaient tout simplement partir en raid vers le Nord, conformément au Rassemblement.

Merci de tenir compte de ces détails ! Si vous avez des questions sur ce message ou sur votre lancement, n'hésitez pas à MP Maron Martell.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Mar 2 Avr 2013 - 3:15

Le désastre et la fureur du Rassemblement étaient encore vivaces et brûlants dans l’esprit de Gabriel. Sa violente querelle avec Sargon n’était pas passée inaperçue et ne serait pas non plus sans conséquences sur le long terme, il en était intimement persuadé. Depuis ce triste jour il n’avait plus recroisé ce qui autrefois lui avait servi de petit frère, et c’était ainsi bien mieux pour eux deux. Voilà ce qu’était devenue leur relation… Un gâchis immonde qui lui avait toutefois permis de s’affirmer en tant que Capitaine plutôt qu’en chien de la Veuve Salée, qu’il ne voulait plus servir ou ne serait-ce qu’en entendre parler pour l’heure. Il savait pertinemment que la situation ne pourrait perdurer mais pour l’heure, il s’en contentait.

C’est à ce titre qu’il avait décidé de suivre leur suzerain dans son offensive contre le Nord, une odyssée qu’il attendait avec une certaine impatience, d’autant plus depuis qu’il était parvenu à persuader son cogneur de fer préféré de l’accompagner à bord de la Jouvencelle. Il n’était pas rare que Lakdahr ne s’intègre à l’équipage, ce goliath en prenait même régulièrement et naturellement la place de second mais il était plutôt attendu aux côtés de son demi-frère, sur la Sirène Noire… Son ami lui avait même confié que Dagon lui avait proposé une place d’importance à bord de son boutre, qu’il s’entêtait à refuser pour rester dans ses forges. S’il pestait volontiers lorsque le titan martelait le fer dans son antre durant des jours entiers sans donner signe de vie, il avait toutefois fini par comprendre que ce n’était pas un caprice mais un réel besoin chez lui… Et l’avait accepté bon grès mal grès. Le Greyjoy n’était surement pas prêt à de telles concessions…

C’est donc ensemble qu’ils étaient montés à bord de la Jouvencelle pour quelques préparatifs de premier ordre. « Lakdaaaahr ! Quel plaisir de voir tes gros muscles à bord ! » roucoula Bichette la première, sous les ricanements amusés de Gabriel. La plupart des boucaniers du boutre s’attelaient déjà à la tâche depuis un bon moment et la vierge des mers fut prête à larguer les amarres lorsque soudain, Orys à la vue perçante se redressa pour intensément mirer l’horizon. « …Des voiles ! Des voiles du Continent ! » Tous se tournèrent vers la mer dans un même élan et scrutèrent au loin, ils s’aperçurent rapidement que le vieux n’affabulait pas… Les continentaux, en assaut sur les Îles de Fer ! Comment osaient-ils s’aventurer sur leurs côtes rocailleuses et assassines ? Ils allaient amèrement le regretter, que ce soit en se fracassant contre les récifs ou sous le fil de leurs lames ! Tandis que les premiers ordres furent dispensés à toute l’île tout l’équipage de la Jouvencelle, solidement armé, sauta à bord et prit la mer pour renforcer leurs défenses et contrer l’offensive. « Ils sont fous ces continentaux… ! ‘Fin, il aura mis du temps à réagir, le lionceau… » Commenta Gabriel tandis que les rameurs s’installaient et que chacun prenait sa place.


Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Gerold Lannister
Noble

Général
۩ Intrigant ಋ Homme de l'ombre ۩

♦ Missives : 1136
♦ Missives Aventure : 29
♦ Arrivée à Westeros : 09/06/2012
♦ Célébrité : William Moseley
♦ Copyright : Myself (ava) & Maron (sign)
♦ Doublons : Ryman Frey & Podrick Stone
♦ Age du Personnage : 25 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Castral Roc, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles : .
۩ Histoire d'un homme de l'ombre...
۩ ... les liens qu'il a tissés...
۩ ... ce qu'il sait faire...
۩ ... ce qu'il a accompli...
۩ ... et ce qu'il pense.

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
467/500  (467/500)


Message Mar 2 Avr 2013 - 12:49

Le grand jour était arrivé. La Flotte du Lion, conjointement à celle venue du Nord, allait attaquer les îles de Fer. L’objectif était l’île la plus à l’est, Harloi. Gerold doutait que débarquer puisse se faire aisément, et il savait que malgré l’effet de surprise, il était probable que des boutres viennent à leur rencontre. En tant que marins accomplis, les Fer-nés ne pouvaient manquer l’occasion de lancer une bataille navale. Aux côtés de son frère, à l’arrière du plus grands des navires de la Flotte, Gerold fixait l’horizon. Il regardait de temps à autres les hommes rassemblés sur le pont, fier de voir qu’ils étaient prêts à risquer leur vie dans une entreprise plus que dangereuse pour leur suzerain et leur liberté. Car aucun d’entre eux ne savait que les Terres de l’Ouest et le Nord ne seraient pas seuls à prendre d’assaut les îles de Fer. Lord Tybolt et son frère avaient caché à leurs bannerets, leurs troupes, et mêmes aux hommes les plus proches d’eux, l’arrivée imminente d’une autre flotte, celle du roi, et comprenant des guerriers et navires des Terres de la Couronne, des Terres de l’Orage, du Bief, de Dorne, du Val d’Arryn et du Conflans. C’était tout Westeros qui s’unissait contre la rébellion fer-née, qu’il était plus que temps de faire taire et de réduire à néant.

Un cri tomba de la vigie. L’île d’Harloi était visible, et sa silhouette n’inspirait pas confiance. Il n’y avait aucune plage, que des récifs et des à-pics, aucun endroit où accoster. Seuls ceux qui connaissaient les lieux savaient y faire quant à la navigation. Après quelques instants, un second cri se fit entendre. Au loin, on put voir des boutres venir à la rencontre de la Flotte du Lion. Ils n’avaient pas mis longtemps à réagir. Même pris par surprise, ils étaient bien trop habiles dans l’art de la navigation pour se laisser dépasser en mer. La marge de manœuvre allait être serrée. Gerold jeta un œil au casque posé près de lui. Déjà qu’il se sentait engoncé dans l’armure qu’il portait, il se voyait mal y ajouter ce casque. Il n’était pas un combattant, mais il avait refusé de rester en arrière. En tant que stratège reconnu, il était bien plus utile sur le terrain, même en arrière, à établir les plans de bataille. Surtout qu’il ne pourrait anticiper toutes les manœuvres ennemies et devait être prêt à réagir à n’importe quel moment.

« Même s’ils sont moins nombreux, ils ont deux avantages : ils sont d’excellents marins, et ils connaissent ces eaux. À nous de leur montrer notre force. » dit le conseiller Lannister, en reportant son attention sur les boutres qui approchaient.

La bataille était sur le point de commencer. Gerold sentait une boule se former dans son ventre. Il y aurait beaucoup de morts, d’un côté comme de l’autre. Il espérait simplement ne pas en faire partie. Si jamais il devait y avoir un abordage, il comptait beaucoup sur les talents de son frère. Parce que le maniement de l’épée n’était pas son fort. Et pendant un combat, que pouvait-il faire armé d’une dague ? Non, ce n’était pas son environnement, mais il ferait de son mieux. Pour les Lannister.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Mar 2 Avr 2013 - 15:20

Sa décision de ne prendre part aux évènements des îles de rocaille qu'à travers sa besogne de forgeage avait finalement été bien éphémère, quand bien même s'était-il plu à se cloîtrer dans l'âtre qui lui servait de second foyer lorsqu'il tentait de fuir le premier. La charge de travail avait été on ne peut plus décuplée depuis les sommations de son suzerain de demi-frère, chose dont il ne se lamentait ordinairement point, si ce n'était en cette période où ses pensées bourlinguaient vers bien d'autres préoccupations qu'il jugeait davantage substantielles. Toutefois, et comme le lui avait très justement fait remarquer Gabriel, il ne pouvait guère demeurer au chevet de sa femme-sel même fort engrossée jusqu'à ce que cette dernière ne daigne mettre bas un petit mestre fêvre et futur édenteur de surcroît – comme son papa ! Mais une kyrielle de lunes aurait encore loisir de s'écouler avant que la théorie ne devienne concrète, aussi, après insistance de la part d'un quartzeux qui tenait à l'extirper d'un quotidien trop acharné et abusivement méditatif pour les ostrogoths qu'ils étaient. Le forgeron avait fini par céder en subodorant qu'il passerait, dans une telle rapine, un moment qui ne pourrait qu'être agréable aux côtés de son frère de coeur et des membres d'équipage qu'il connaissait plus que bien. Nul étonnement à ce que Bichette soit par ailleurs la première à l'accueillir, une demi-femme dont il esquiva précautionneusement les tentatives d'approche physique alors qu'ils se préparaient à prendre les flots. Il était une nouvelle fois en train de la repousser à l'instar d'un rocher essayant de se débarrasser d'un bigorneau lorsque des dromons furent annoncés, ce qui eut le don de laisser tout le monde pantois.

« Mh ? C'est quoi c'bordel ? »

Lakdahr envoya la rouquine s'étaler dans les cordelles avec nonchalance, puis il s'approcha du bastingage en plissant les prunelles sur l'horizon et les voiles qui s'y ébauchaient. Aussi bien surpris que perplexe, c'était le cas de le dire ! Tandis que la Jouvencelle voguait désormais sur la mer, le titan ne parvenait à chasser cet air d'incompréhension de son faciès et opina même négativement du chef aux propos du capitaine à ses côtés, sans parvenir à réellement croire ce qu'il voyait. C'était bien la première fois que l'on pouvait voir de tels étendards directement des Iles-de-Fer, il fallait être fou ou ne guère plus tenir à la vie pour oser défier les écumeurs qu'ils étaient.

« A ce stade ils sont plus cons qu'autre chose... Ca sait nager un lion, tu crois ? » Question rhétorique, car raccourcis d'une tête, les fauves n'auraient pas loisir de barboter bien longtemps. Quel toupet, même de la part des Lannister, de venir ainsi les narguer ! Il ne s'en remettait décidément pas. « J'serais presque d'avis d'tous les poutrer à coups de hache et d'marteau dans la gueule plutôt que d'les laisser s'prendre un récif, c'pas drôle si aucun se pisse dessus en nous suppliant d'l'épargner. » Un rictus outrageusement sardonique vint orner ses lèvres alors qu'il sentait Dentesque frétiller d'impatiente, loin, bien loin de se douter de ce que les continentaux tramaient en réalité. Et certainement trop imbu de son statut de fer-né pour craindre quoi que ce soit venant de ces ribaudes d'outremer. « J'sens qu'on va s'marrer ! »




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Artos Snow
Chevalier

Général Chevalier errant au service de Tybolt Lannister
♦ Missives : 49
♦ Missives Aventure : 15
♦ Arrivée à Westeros : 17/03/2013
♦ Célébrité : Tom Hiddleton
♦ Copyright : Nessa
♦ Doublons : Rahéna, Kay
♦ Age du Personnage : 27
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Castral Roc dans les Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
What I Am

What you are

What I can do


RP : 1/1

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
156/500  (156/500)


Message Mar 2 Avr 2013 - 20:14

    Le flux et le reflux, l'eau qui cognait contre la coque du navire. Le tangage et le roulis entêtant, tout cela lui nouait l'estomac.
    La bille lui brûlait la gorge alors qu'il avalait pour la énième fois sa salive pour éviter de régurgiter derechef le peu qu'il arrivait à manger sur ce satané rafiot.
    Il lui avait fallu un moment avant d'arriver à ne plus vomir durant le voyage jusqu'aux îles les plus à l'Est des Îles de Fer. Il avait dû et devait sans doute renvoyer une piètre image de lui à ses seigneurs, mais le mal de mer ne se commandait hélas pas. Pourtant il était là. Droit, fier, se contrôlant au maximum pour ne pas laisser son estomac avoir le dessus. Une main crispée sur le bastingage, l'autre serrant fermement le pommeau de son épée, il regardait loin à l'horizon. Il n'était qu'un Manteau Rouge parmi tant d'autres, et pourtant il était là. Malgré son handicap, il était ici, au côté de Lord Tybot Lannister et de son frère.
    Il ne se posait pas trop de questions à l'heure actuelle, il avait décidé de se mettre à son service parce qu'il l'avait voulu, parce qu'il croyait en cet homme prometteur qu'il avait vu et voyait encore lorsqu'il le regardait. Il avait pour lui un profond respect et il donnerait sans hésiter sa vie pour sauver la sienne.
    Après tout, que valait la vie d'un bâtard en comparaison à celle d'un homme voué à de grandes choses.

    Son regard glissa lentement vers les deux hommes se trouvant derrière la garde des Manteau Rouge un instant, comme pour vérifier qu'ils allaient bien.
    Ses yeux se détournèrent pour voir les Îles se dessiner à l'horizon, ce qui redonna quelques couleurs au Nordien. Bientôt ses iris accrochèrent aux Boutres qui faisaient voiles dans leur direction.
    Les pièces du grand échiquier qu'allait être cette bataille venaient de prendre leur place. Il inspira profondément, jeta un coup d'œil à son père avant de fermer ses paupières pour faire le vide dans sa tête et faire taire ce malaise qui était le sien sur cette bicoque aussi belle soit-elle.
    Il avait laissé le casque à portée de main, mais refusait de le porter, préférant voir au loin. Son armure de plate sur le dos n'était plus si lourde, bien qu'il préférait ne pas tomber à l'eau avec. Si les sept avaient voulu que l'homme nage il l'aurait fait à l'image des poissons. Ce qu'il regrettait le plancher des vaches, cependant il n'aurait pas échangé sa place pour tout l'or de Westeros.

    Les Manteaux Rouges formaient un bouclier pour Lord Lannister et Gérold, il était fier de faire partie de ce mur. Ses doigts glissèrent sur la garde de son épée bâtarde qu'il connaissait depuis si longtemps. C'était devenu, en somme, l'extension de son bras. Ses phalanges se refermèrent lentement dessus comme une douce caresse, sous peu elle pourrait voir le jour et s'abreuver du sang de ses maudits Fer-nés.


    Son souffle se fait plus lent à mesure qu'il prend pleinement conscience qu'ils ne seront pas nombreux à réchapper à ce combat sans doute à leur désavantage. Il sait que Gérold fera en sorte que chaque perte d'hommes soit utile, ou tout du moins il l'espère. Son silence est mesuré et son attention portée à deux endroits, ses lords et leurs ennemis. Un sourire s'étire sur ses lèvres, ce soir ils changeront l'eau en "vin".
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de l'Ouest
avatar

Tybolt Lannister
Seigneur Suzerain de l'Ouest

Général
Gouverneur de l'Ouest et
Bouclier de Port-Lannis

HEAR ME ROAR

♦ Missives : 1880
♦ Missives Aventure : 52
♦ Age : 30
♦ Date de Naissance : 04/10/1987
♦ Arrivée à Westeros : 01/10/2012
♦ Célébrité : Bradley James
♦ Copyright : Me
♦ Doublons : Sir Corbac
♦ Age du Personnage : 27 ans
♦ Mariage : ~
♦ Lieu : Castral Roc
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
482/500  (482/500)


Message Mar 2 Avr 2013 - 22:53


Dard et Antidote
Port-Lannis

L'épée brillait d'un fil rouge au soleil, plus rouge encore que ne l'étaient les voiles de la Flotte du Lion en toile de fond. Rassemblés sur la plage et les quais, tous ses hommes l'entouraient. Du seigneur au soldat, la distinction n'avait ici plus aucune importance, tous avaient répondu à l'appel. La magnifique épée enfoncée dans le sable, tout juste à ses pieds, n'était pas la sienne, mais celle d'un peuple tout entier. Un peuple en guerre. Soudain, sa voix s'éleva plus haut et plus fort que le crachat des vagues contre la coque des navires, porteuse d'un message, et qui sait, d'un espoir :

“ VICTOIRE, tel est le nom que je lui donne, ” s'exclama-t-il en tournant autour d'elle, son regard harponnant chaque regard qui se posait sur lui parmi la multitude. “Je nomme menteur celui qui prétend que nous trouverons la victoire sur les Iles de Fer. La seule victoire que nous trouverons sera celle de notre retour triomphant sur cette plage ! Ne faites preuve d'aucune pitié envers notre ennemi, ne lui laissez pas la chance de trouver une once de faiblesse en vous, car les hommes de l'Ouest ne sont pas venus au monde pour offrir la pitié aux sauvages, moins encore pour les craindre. Tuez-les tous, tuez-les jusqu'au dernier. Et celui qui parmi nous se dressera sur la plus haute tour de cadavres recevra cette épée en trophée. Alors, seulement, sera-t-il temps de la renommer à la gloire de celui que la légende appellera le Tranchoir à Fer-nés. ”
Les rires se mélèrent aux acclamations puis progressivement la fourmilière s'anima dans une seule et même direction : le pont des navires.

Au large d'Harloi

La cabine exigüe tanguait, encore et toujours, tandis qu'on ajustait les dernières pièces de son armure d'acier rouge. Tybolt se sentait calme, le coeur paisible, comme ce n'était plus arrivé depuis longtemps. Le crépuscule du conflit qui l'opposait aux Fer-nés approchait à grands pas. Son seul espoir était de gagner l'aube. Alors seulement tout serait achevé.

Son armure parfaitement ajustée, Tybolt quémanda les deux derniers éléments de sa tenue à son écuyer. Ecuyer qui s'empressa de lui rapporter deux rubans de tissu blanc. L'un découpé dans le linge qui avait reccueilli la dépouille de son fils à sa naissance. L'autre arraché à la chemise portée par sa femme la nuit du drame. Les deux rubans allèrent se nouer autour de sa taille, par-dessus sa ceinture. Alors seulement il se sentit prêt et, la main posée tranquillement sur Rétribution, il sortit de sa cabine et s'avança parmis ses hommes sur le pont du Lion Gris. Sans prononcer le moindre mot, il marcha jusqu'à la proue du bâtiment pour observer l'île d'Harloi, silhouette fantomatique dans un décor d'infortune. Là, il respira un grand coup et pour la première fois depuis des temps presque immémoriaux, adressa une prière muette aux Sept non pas pour lui mais pour l'âme des quatre mille hommes qu'il avait amené avec lui en Enfer.

Il vira ensuite de bord et martela chaque épaule qui croisait son chemin vers la poupe. Gerold l'y attendait. Un court instant Tybolt se fustigea de l'avoir autorisé à monter sur le pont du Lion Gris en remarquant sa mine guère aussi décontractée qu'elle ne l'était quand il s'amusait à élaborer toute sorte de stratégies derrière ses cartes. Mais qu'importe. Le mal était fait.

Tybolt se positionna à la gauche de son frère et le menton relevé, se laissa aller à un sourire de circonstance.

“ C'est une belle journée pour mourir petit frère. ”


Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Rivanon Mallister
Noble

Général
Un pion entre les mains des dieux...

♦ Missives : 466
♦ Missives Aventure : 98
♦ Arrivée à Westeros : 18/04/2011
♦ Célébrité : Sophia Myles
♦ Copyright : Bryn
♦ Doublons : /
♦ Age du Personnage : 24 ans
♦ Mariage : Aucun actuellement
♦ Lieu : Harrenhal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
584/1000  (584/1000)


Message Mer 3 Avr 2013 - 19:32

Anthon se tenait tranquillement sur le pont de l’Aiglon, l’une des deux galéasses envoyée par les Mallister pour soutenir l’effort de guerre contre les fer-nés. Prendre la mer lui rappelait les patrouilles qu’il était amené à effectuer le long des côtes riveraines, cependant cela faisait longtemps qu’il n’avait pas goûté au combat naval. Il aurait pu se sentir moins confiant quant à l’issue de la confrontation, néanmoins il connaissait ses capacités au combat et il savait que les hommes qui l’accompagnaient étaient prêts à en découdre. Il avait confiance en eux, tout comme ils mettaient volontiers leur vie entre ses mains, cette réciproque était un gage de réussite de commandement. Les attaques des fer-nés sur les régions occidentales de Westeros avaient généré un vent de colère que les îliens allaient devoir affronter. Dans la perspective de cette confrontation, les marins Mallister avaient suivi un entrainement martial, sachant qu’ils avaient déjà les bases des manœuvres maritimes. Les galéasses étaient principalement des bâtiments à usage commercial, mais cela n’ôtait en rien leur capacité au combat naval pour un équipage qui savait les manœuvrer.

Il leva la tête, observant l’environnement maritime, attentif à tout changement de météo. Puis, il porta son regard sur l’Espérance, commandée par Joseth. Les deux navires se suivaient à quelques nautiques, conservant une distance leur permettant de dialoguer, et un vent favorable leur avait permis de rallier la flotte du Lion dans les délais impartis. Le patrouilleur sentait l’exaltation du combat le gagner. Ce n’était pas la première fois qu’il allait se confronter à ces pirates, mais savoir que les continentaux allaient porter la bataille jusqu’aux îles, et non l’inverse, l’emplissait d’une euphorie guerrière qui s’accentua à la vue des lopins de terres fer-nés. Ces marins de malheur allaient comprendre que leur immunité n’était pas si inébranlable que cela. Pour l’heure, les deux galéasses Mallister se tenaient prêtes sur l’un des flancs de la flotte du Lion, leurs capitaines gardant un œil sur les vaisseaux amiraux en cas de contre-ordre. Anthon repéra les mouvements de boutres se dirigeant vers les continentaux. L’effet de surprise avait joué en faveur du Lion et de ses alliés, mais connaissant la roublardise des fer-nés, il ne fut guère étonné de les voir réagir avec promptitude pour affronter ceux qu’il s devaient considérer comme des envahisseurs.
Il fit un signe en direction de Joseth pour s’assurer que ce dernier était prêt, puis posant la main sur son épée, il se tourna vers les rameurs et membres de son équipage.

- L’heure est venu de faire payer à ces fer-nés le prix de leurs razzias sur nos côtes et celui du sang versé, cette bataille est nôtre et le message en sera d’autant plus percutant.

Sur ces paroles, le chevalier revêtit les dernières pièces de son armure qu’il avait allégée pour permettre une meilleure aisance de mouvement sur le sol instable des navires. Il porta son attention sur ses adversaires, adressant une dernière pensée aux membres de sa famille restés à Salvemer.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Seamus Ouestrelin
Noble

Général
Seigneur de Falaise, loup solitaire, ours mangeur d'homme et victime des langues de vipères

"If there are gods, they made sheep so wolves could eat mutton, and they made the weak for the strong to play with."

♦ Missives : 1288
♦ Missives Aventure : 49
♦ Age : 27
♦ Date de Naissance : 01/03/1990
♦ Arrivée à Westeros : 05/11/2012
♦ Célébrité : Gary Oldman
♦ Copyright : me
♦ Doublons : Bryn Penrose, Logan Grafton
♦ Age du Personnage : 53 ans
♦ Mariage : Lady Amelia Redwyne
♦ Lieu : Falaise, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
♦️ Fiche
♦️ RP et Liens
♦️ Résumé
♦️ Aptitudes
♦️ Succès
♦️ Histoire des Ouestrelin
♦️ Bryn
♦️ Logan

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
794/1000  (794/1000)


Message Jeu 4 Avr 2013 - 16:32

Depuis les ponts du Parangon, de la Louange et du Talion s’élevait une mince fumée où s’assimilaient les singulières odeurs de l’océan ainsi que les inquiétants arômes d’une angoisse effervescente. Les hommes de l’Ouest pensaient naviguer vers une mort certaine. Or, un étrange phénomène que l’on pourrait aisément rapprocher d’une folie commune, les poussait à avancer.
Le seigneur de Falaise se trouvait sur le Talion, faisant face à la Mer du Crépuscule tout en ayant les mains croisées derrière le dos dans une posture qui se voulait fière mais apparaissait maladroitement incertaine. Une impassible et sinistre expression déformait les traits usés de son visage. Cette irascible aura l’accompagnait depuis son départ et avait incité son entourage à tenir ses distances. Ses hommes ne l’aimaient point, mais ils le craignaient. Ecrasés d’un côté par la peur de leur seigneur, et de l’autre par la peur de mourir – on ne pouvait dire qu’il régnait une merveilleuse atmosphère sur les navires de la famille Ouestrelin... Et pourtant, leurs vaisseaux avançaient vite, tranchant les vagues comme une lame tranche l’air avant de venir se planter dans le cœur de l’adversaire.

“Harloi”... Alors que la flotte du Lion y percevait leur cible et leur salut, Lord Ouestrelin y oyait une terrible dissonance qui le faisait grincer des dents et serrer les poings. Ouestrien, vassal de la maison Lannister, seigneur de Falaise mais surtout père de Lady Miranda qui avait récemment été enlevée par un impétueux et insolent pirate des Îles de Fer, Seamus s’était juré de régler le compte du fer-né et de tous ceux qui se jetteront en travers de son chemin. Il sentit la paume de sa main se resserrer sur la poignée de son arme. Ses membres le démangeaient, comme si son corps ne demandait qu’à faire couler le sang des ennemis ; c’était une soif de violence qu’il ne pensait plus être capable d’éprouver.
En effet, la seule et simple raison pour laquelle le change-peau s’était joint à la maison suzeraine des Terres de l’Ouest était qu’il comptait retrouver sa fille. Il ne portait aucun amour pour le jeune Lion et ses acolytes ; on pourrait presque dire qu’il nourrissait un certain mépris envers les Lannister qui avaient ignoré son appel à l’aide. C’était le vent de la vengeance qui gonflait les voiles de ses navires, point les motivations entretenues par la stupide illusion qu’était l’Honneur.
Il se donnait l’impression d’être un loup parmi une horde de lionceaux – excessivement hétéroclite. Lui-même n’avait pas entièrement recouvert ses forces, portant toujours avec lui les traces de son emprisonnement ainsi que de son volontaire isolement. Son corps était essentiellement alimenté par de sauvages mais puissantes émotions qui lui interdisaient de se reposer et l’obligeait à persévérer quoi qu’il arrive. Dieux, je vous mets au défi : je refuse de mourir avant de retrouver Miranda.
Depuis son départ, il n’avait parlé que s’il y avait été contraint, préférant languir dans un sombre silence où s’enflammaient sa rage et sa colère. Même un événement aussi unique que le rassemblement de tous les bannerets des Terres de l’Ouest n’avait put soulever en lui une étincelle de fierté ou d’unisson. Tout ce qu’il faisait, il le faisait pour sa fille.

Spoiler:
 



"J'ai toujours détesté ces formules absurdes."
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Corneille à Trois Yeux
Maître du Jeu

Général
Maître du Jeu

♦ Missives : 182
♦ Missives Aventure : 171
♦ Arrivée à Westeros : 09/04/2011
♦ Célébrité : Corneille à trois yeux
♦ Copyright : © Maron
♦ Doublons : Administrateurs
♦ Age du Personnage : Tous et aucun à la fois
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Partout et nulle part
♦ Liens Utiles : /
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Dim 7 Avr 2013 - 17:05

Gabriel semblait prêt à accueillir les continentaux qui osaient s'approcher des îles où il avait vu le jour. Flanqué de son éternel comparse, ils avaient tous les deux l'air désireux d'en découdre avec l'adversaire. Pourtant, celui-ci semblait avoir perfectionné sa maîtrise du combat naval depuis la dernière rixe qu'ils avaient eu avec les Fer-nés ! Lord Tybolt Lannister avait donné des ordres précis sur le positionnement de ses navires qui progressaient côte à côte, semblables à un mur qui allait venir ébranler l'île de Harloi. C'était une tactique finement pensée, elle permettait effectivement aux Dromons de protéger leurs flancs et empêchait les boutres de s'approcher de leurs adversaires pour venir les aborder. Du moins, pas sans prendre le risque de servir de cible aux autres navires de la Flotte du Lion. Les Fer-nés qui avaient participé au raid sur Port-Lannis, se souvenaient encore du fait que lord Lannister n'avait pas hésité à sacrifier ses hommes et ses Dromons pour pouvoir faire flamber un maximum d'attaquants, pourquoi hésiterait-il aujourd'hui ? Surtout maintenant qu'il se lançait à l'assaut des Iles de Fer avec uniquement sa flotte pour le soutenir. Du moins, d'après ce que croyait les habitants des Iles de Fer. Est-ce que le capitaine de la Jouvencelle allait-il se servir des connaissances qu'il avait quant à la manière d'agir de lord Lannister ? Il avait pris part au raid à bord du boutre sur lequel il servait avant, c'était un atout non négligeable à n'en pas douter.

De son côté, Gerold Lannister était un homme lucide, il savait parfaitement que leur effet de surprise n'allait pas être utile bien longtemps et ce soupçon se révéla rapidement véridique. Lorsqu'il vit les silhouettes des boutres qui s'approchaient d'eux, le conseiller de lord Lannister se doutait que les pertes allaient être lourdes des deux côtés et en homme avisé qu'il était, il comprenait aussi que les Fer-nés n'étaient pas leurs seuls adversaires. La mer autour d'eux était la demeure de leur Dieu Noyé et apparemment, les protégeait aussi assurément que des murailles. Il allait falloir naviguer avec prudence s'ils ne voulaient pas faciliter le travail des pillards en allant s'éventrer sur les récifs présents autour d'eux.
Fidèle à lui-même, lord Lannister se tenait prêt à combattre. Ce qui le poussait ici lui permettrait aussi de tenir le coup. Sa femme et son fils n'étaient peut-être pas à ses côtés, mais ils ne le soutenaient pas moins ! Il avait revêtu une armure lourde qui montrait que lui non plus ne craignait pas la mort et il était fort probable que les Fer-nés qui allaient croiser son chemin, se rendraient compte que le Lion avait des dents aiguisées.
Artos Snow, fidèle à son poste, patientait en attendant que le contact arrive. Il devait être sous pression, personne n'ignorait qui étaient les hommes contre qui ils allaient devoir se battre et quelles étaient leurs capacités au combat, il y avait fort à parier que de nombreux combattants ne reverraient jamais leur Ouest chéri. En regardant autour de lui, le jeune chevalier voyait sans peine les boutres ennemis qui progressaient déjà vers eux, à n'en pas douter il allait bientôt avoir l'occasion de se mettre en mouvement et il y avait fort à parier qu'il regretterait le calme dans lequel il était à présent.

Anthon, capitaine d'une galéasse Mallister, se tenait prêt à faire regretter aux Fer-nés ce qu'ils avaient osé faire à sa patrie. Salvemer avait été attaquée par les pillards et cette famille considérait certainement qu'ils avaient une dette de sang à leur égard. À n'en pas douter, ils allaient pouvoir éponger ces souffrances en même temps qu'ils maculeraient leurs armes du sang des Fer-nés ! Revêtu d'une armure allégée qui ne l'épargnerait pourtant pas d'une noyade certaine s'il chutait, Anthon patientait tandis que les silhouettes des boutres se dirigeaient vers leur flotte. Ils auront leur vengeance. Bientôt.

De son côté, Seamus Ouestrelin ne voulait pas rendre l'âme avant d'avoir pu sauver sa fille. Mais le pourrait-il ? Même de là où il était, l'homme voyait sans peine que l'île qui portait le même nom que l'homme qu'il voulait tuer de ses mains, était inaccessible aux navires comme les leurs. À n'en pas douter, ils ne parviendraient qu'à rester au large de l'île sans parvenir à s'en approcher suffisamment pour trouver un endroit où débarquer. Quelle cruelle ironie serait-ce ! Se trouver à quelques centaines de mètres de sa fille chérie, mais sans pouvoir la secourir. Tout comme le Lion, Seamus était animé par un sentiment qui pouvait annihiler ses réflexions, il ne restait qu'à espérer qu'il n'allait pas commettre d'erreurs sous le coup de la rage.

*** *** *** ***

Les boutres de la maison Myrès visaient déjà leur cible : le galéasses des Mallister. Ils étaient encore relativement éloignés des continentaux et les récifs qui les séparaient ne faisaient que rallonger le trajet qu'il y avait à effectuer pour aller au contact, mais les Fer-nés connaissaient cette mer comme leur poche ! Ils n'avaient pas peur de prendre les devants. Il en allait de même pour la flotte de la maison Harloi, ils jetèrent leur dévolu sur les boutres de la maison Ouestrelin sans se douter que le seigneur de la maison nourrissait une rancune particulière à l'égard de leur famille. Cela n'aurait pas changé grand-chose au final. En dernier lieu, la flotte de la maison Kenning se dirigea vers celle des Lannister, semblant prête à en découdre avec le Lion pour lui faire comprendre que l'on ne s'en prenait pas impunément à eux !

Si les Fer-nés naviguaient avec aisance en direction de leurs cibles, ces dernières devaient veiller au chemin qu'elles empruntaient. Il n'était pas exclus qu'un récif vienne les cueillir avant qu'ils n'aient pu entrer au contact avec les pillards qui devaient trépigner d'impatience à l'idée de croiser le fer avec ces lopettes du continent !


J'en profite pour préciser un point qui ne semble pas être clair : c'est à vous de faire bouger les navires où vous vous trouvez. Les MDJ ne gère que l'avancée des navires PNJs, par conséquent si vous voulez aller au contact, il va falloir prendre des initiatives et bouger un peu ! Wink
N'oubliez pas de respecter les règles de l'intrigue.

- Les positions des boutres PNJs ont été actualisées sur la carte, n'hésitez pas à y jeter un œil pour vous situer !

Merci de tenir compte de ces détails !
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Lun 8 Avr 2013 - 19:36

« Cons p’têtre, mais bigrement bien alignés… » commenta le fer-né tandis qu’une ride de souci charpenta au coin de ses yeux clairs, fixés sur la ligne d’horizon parsemée de Dromons ennemis. Il avait vu aux côtés de la Veuve Salée le Lion manœuvrer dans ses eaux et ne pas hésiter à flamber sa propre flotte pour les repousser, oserait-il perpétrer la même menace de fou aujourd’hui ? S’ils coulaient maintenant, aucune âme ne parviendrait à rejoindre à la nage les terres de l’Ouest… La tactique adverse ne lui apparaissait pas encore clairement, mais laisser ce mur progresser ainsi était une erreur, ils devaient l’ébranler, le fissurer au plus vite. Peut-être même que les mortels récifs écorchant la mer les aideraient dans cette tâche… Le plus simple restait encore de faire une percée pour titiller le flanc des navires les plus au Nord et distraire leur attention pendant que d’autres boutres se charger de les encercler… Il ignorait qui se trouvait à bord de ces dromons, mais ceux-là ne disposaient pas de défenses de chaque côté et risquaient de le regretter ! Quand bien même essaieraient-ils de naviguer de sorte à les éviter, il serait possible de les engager droit sur les nombreux et létaux écueils qu’ils connaissaient bien.

« Boutons ces gringalets hors de nos mers ! Stern, au Nord ! » ordonna-t-il de son phonème grave. Les rameurs s’activèrent dans un chant rauque et régulier, la Jouvencelle s’exécuta docilement… Petite et fine, elle en devenait bougrement rapide et maniable en comparaison des autres boutres, mais alors face aux lourds dromons ennemies c’était une flèche ! Gabriel comptait bien compenser sa faiblesse ainsi, et n’attaquerait d’ailleurs qu’aux côtés d’autres boutres de la maison Kenning, ou Harloi selon les directives prises. La Jouvencelle rattrapa son retard et flanqua bientôt un boutre Kenning, prêt à bifurquer vers le plus au Nord de la colonne de l’Ouest pour aller chatouiller, sans le savoir encore, nuls autres que les dromons épousant et protégeant celui de lord Tybolt Lannister, ce chef de guerre qui avait sacrifié ses hommes et dont il se méfiait à juste titre. « Restons prudents, je ne tiens pas à flamber avant d’en avoir éventré quelques-uns. Souffla Andor d’un ton toujours aussi calme. On aborde avec les autres ou on les pousse dans la rocaille, c’est ça ? Demanda presque candidement un Duwyn impatiemment. Gabriel hocha la tête pour confirmer, s’attirant ainsi un éclat de voix de son marin sans doute le plus belliqueux, Hawke. J’espère qu’ils vont pas faire leurs drôlesses et s’laisser monter bien gentiment ! »


Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de l'Ouest
avatar

Tybolt Lannister
Seigneur Suzerain de l'Ouest

Général
Gouverneur de l'Ouest et
Bouclier de Port-Lannis

HEAR ME ROAR

♦ Missives : 1880
♦ Missives Aventure : 52
♦ Age : 30
♦ Date de Naissance : 04/10/1987
♦ Arrivée à Westeros : 01/10/2012
♦ Célébrité : Bradley James
♦ Copyright : Me
♦ Doublons : Sir Corbac
♦ Age du Personnage : 27 ans
♦ Mariage : ~
♦ Lieu : Castral Roc
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
482/500  (482/500)


Message Mer 10 Avr 2013 - 14:10


Alors que tous les regards semblaient tournés vers l'île d'Harloi et les voiles qui grandissaient à vu d'oeil à ses pieds, Tybolt observait par dessus son épaule et sur sa gauche le mouvement des flots et plus encore celui des masses nuageuses, à la recherche du signe qui déterminerait le premier ordre de batailles légué à tous les capitaines de la flotte dans le plus grand secret des entrailles de Castral Roc. Il faudrait frapper vite et surtout frapper fort, ils en avaient tous convenus, d'autant plus si l'ennemi prétendait attaquer les flancs. Le sourire de Tybolt s'affirma. Quel autre choix pouvait leur laisser cette formation en ligne pour le moment.
“ Ces eaux sont leurs, mais nous autres Lannister avons toujours observé le monde depuis les hauteurs de Castral Roc, à l'écoute des vents ”, déclara-t-il presque pour lui-même, plus que pour son frère. “ S'ils sont à la hauteur du défi que nous leur imposons, ils attaqueront nos flancs pour ne pas nous révéler le chemin direct jusqu'à leurs navires. Cela devrait nous laisser une fenêtre de tir assez large. ”
Il interpréta ensuite les signes à sa portée et d'un coup brusque s'écria “ Hisser les étendards blancs ! ”. Aussitôt, le quartier-maître relaya l'ordre vers le pont où deux hommes s'activèrent dans la foulée autour du mât principal, hissant, selon les ordres, un grand étendard blanc qui tranchait très nettement avec le rouge des voiles. “ Virez à tribord ! ” et dans la foulée l'imposant Lion Gris, dernier de sa colonne, entamait son nouveau cap tandis qu'à la tête du mât principal des neuf autres navires devant lui, les étendards blancs fleurissaient les uns à la suite des autres.

La colonne se rompit progressivement, formant comme un épi de blé des plus maîtrisé, entre les navires virant à tribord et ceux virant à bâbord. En quelques minutes, la tête des deux arcs de cercle, occupée par les navires les plus légers, cherchait un cap quasi perpendiculaire au cap initial.
“ Hisser les étendards noirs ! ”, s'époumona Tybolt. “ Que nos archers se tiennent prêts ! ”
L'étendard blanc descendit de ses hauteurs, remplacé par le noir. Au sommet des autres mâts de la colonne, le noir était en marche de supplanter le blanc également. Le Lion Gris, par sa position et surtout sa lourdeur, serait le dernier dromon à virer totalement dans la direction voulue. A la proue des dromons de la Flotte du Lion, le sommet des " châteaux de bois " voyait nombre d'archers s'afférer aux derniers préparatifs.


Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Corneille à Trois Yeux
Maître du Jeu

Général
Maître du Jeu

♦ Missives : 182
♦ Missives Aventure : 171
♦ Arrivée à Westeros : 09/04/2011
♦ Célébrité : Corneille à trois yeux
♦ Copyright : © Maron
♦ Doublons : Administrateurs
♦ Age du Personnage : Tous et aucun à la fois
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Partout et nulle part
♦ Liens Utiles : /
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Dim 14 Avr 2013 - 11:11

Gabriel se lançait à l'assaut des boutres situés le plus au nord, il souhaitait certainement affaiblir les forces qui encerclaient le Lion de manière à pouvoir l'atteindre directement. Mais y parviendrait-il ? Lord Lannister avait clairement montré aux Fer-nés qu'il n'hésiterait pas à sacrifier nombreux des siens pour réussir à atteindre son but. Et quel était cet objectif ? Atteindre l'île de Harloi.

Tybolt Lannister progressait rapidement, il avait prévu un plan bien précis de la bataille et ses hommes étaient largement plus entraînés que lors du raid sur Port-Lannis ! Le premier groupe le plus au nord (Groupe IV) – celui-là même visé par Gabriel – s'éloigna en direction du nord pour tenter de s'attaquer aux boutres de la maison Kenning. Ces derniers ne fuyaient pas le champ de bataille, bien au contraire ! En voyant les continentaux qui se dirigeaient vers eux, les capitaines ordonnèrent de s'y attaquer directement. Le capitaine de l'un des boutres fit d'ailleurs un signe à Gabriel qui se trouvait non loin de là, certainement pour lui faire comprendre qu'ils s'occupaient de ce groupe, mais que les autres nécessiteraient aussi une attaque.

Le second groupe (celui de Tybolt) décida lui aussi de s'en prendre aux boutres de la maison Kenning, ils opérèrent donc une habile manœuvre en épis pour présenter divers flancs. Lord Lannister avait eu l'intelligence de placer des hommes doués en météorologie sur ses Dromons, ils pouvaient donc déterminer quel était le meilleur moment pour lâcher leurs flèches de manière à ce qu'elles touchent le plus efficacement les Fer-nés. Le Dromon de lord Tybolt se trouvait lui aussi dans ce groupe et s'approchait donc sérieusement de la Jouvencelle qui risquait elle aussi de se trouver à portée de tir des archers de l'Ouest. Mais ils pouvaient aussi tenter une attaque, avec beaucoup de culot.

Le troisième groupe (Groupe III) effectua la même technique que le groupe IV, sauf qu'il décida de s'en prendre aux boutres de la maison Harloi. Ils progressaient avec beaucoup plus de lenteur dans le but d'éviter les récifs, mais ces derniers n'étaient pas visibles et se révélaient donc très difficiles à apercevoir. Le groupe II attaque les navires de la maison Myrès avec la même formation en épis que celle utilisée par lord Lannister, quant au dernier groupe le plus au sud (Groupe I), ils s'attaquèrent aux boutres des Myrès par le sud.


Les flèches tirées sur les marins de Kenning portèrent leurs fruits : une bonne partie des marins furent touchés, certains mortellement, d'autres à des endroits qui leur permettraient de survivre. Mais ce n'est pas cela qui allait leur faire baisser les bras, au contraire ! Leur hargne décuplée par cet attaque, l'un des boutres des Kenning parvint à atteindre un du groupe IV et l'aborda. Déjà les marins débarquaient pour s'en prendre aux continentaux prêts à en découdre.

Les navires envoyés vers les Myrès et les Harloi furent plus ou moins chanceux. Quelques-uns subir les foudres du Dieu Noyé en voyant les récifs venir les éventrer, seuls les cris de l'équipage laissaient comprendre ce qui se passait avant que les navires ne sombrent. Cependant, ce coup du sort ne découragea pas les autres navires qui commencèrent à tirer leurs salves de flèches, touchant eux aussi plusieurs marins des Fer-nés. Une flèche atteignit même l'un des capitaines des Harloi qui s'écroula sur le pont, rapidement remplacé par son second qui ordonna une charge vers les continentaux. Ils étaient prêts à en découdre !


Je remercie les deux participants qui ont répondu et je rappelle aux autres que nous avons signalé que l'intrigue est prioritaire ! C'est particulièrement décevant pour moi de voir que nombreux d'entre vous répondent à leurs RP ou font d'autres choses à côté et "oublient" l'intrigue vu le temps que ça nous a pris à mettre en place ! Vous avez été prévenus de tout ceci au moment de votre inscription à l'intrigue alors maintenant, merci d'assumer votre choix Wink

N'oubliez pas de respecter les règles de l'intrigue.

- Les positions des boutres PNJs ont été actualisées sur la carte, n'hésitez pas à y jeter un œil pour vous situer !

- Si vous attaquez un groupe précis, pensez juste à préciser entre parenthèses le nom du groupe histoire de me faciliter la tâche, merci ♥️

- Gabriel et Tybolt, si vous le souhaitez vous pouvez aller au contact avec un PNJ ou entre vous ! N'hésitez pas à avancer, je donnerai le résultat de vos actions dans mon prochain message.

Merci de tenir compte de ces détails !
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Seamus Ouestrelin
Noble

Général
Seigneur de Falaise, loup solitaire, ours mangeur d'homme et victime des langues de vipères

"If there are gods, they made sheep so wolves could eat mutton, and they made the weak for the strong to play with."

♦ Missives : 1288
♦ Missives Aventure : 49
♦ Age : 27
♦ Date de Naissance : 01/03/1990
♦ Arrivée à Westeros : 05/11/2012
♦ Célébrité : Gary Oldman
♦ Copyright : me
♦ Doublons : Bryn Penrose, Logan Grafton
♦ Age du Personnage : 53 ans
♦ Mariage : Lady Amelia Redwyne
♦ Lieu : Falaise, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
♦️ Fiche
♦️ RP et Liens
♦️ Résumé
♦️ Aptitudes
♦️ Succès
♦️ Histoire des Ouestrelin
♦️ Bryn
♦️ Logan

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
794/1000  (794/1000)


Message Dim 14 Avr 2013 - 13:09

Spoiler:
 

Voyant l’emblème de son ennemi juré flotté dans le vent maritime, Seamus sentit la rage monter en lui. Sur un de ces navires, il en était certain, il trouvera l’homme qui avait enlevé sa fille...
Lord Ouestrelin finit par détacher son regard de l’horizon pour trouver le Second, Alec. Ayant eu l’habitude de rapporter les ordres de son seigneur, le marin ne fut point surpris de voir Seamus lui adresser la parole :
« Virez légèrement à bâbord. Je veux qu’on extermine les boutres là-bas. Laissez la Louange prendre de l’avance. Nous attaquerons le second navire. souffla-t-il d’une voix haineuse au second, tout en lui désignant les vaisseaux Harloi (vers le Groupe III). S’il laissait un de ses dromons prendre de l’avance, peut-être que le Talion s’en sortirait plus facilement... Ils étaient destinés à périr, certes, mais Seamus s’entêtera à rester en vie jusqu’à ce qu’il ait tranché le gosier de Sargon Harloi. Espérons qu’aucun récif ne se trouve en travers du chemin... C’était un risque, étant donné qu’ils se tournaient davantage vers le Sud que vers le Nord... Dites aux archers de se tenir prêts : une volée. Puis qu’ils se préparent pour l’offensive. »

Bien qui peu de temps s’écoulait alors que les boutres ennemis s’approchaient dangereusement des leurs et semblaient glisser sur les vagues à une vitesse plus considérable. La durée de cet instant de suspense était insupportable. Baissant son regard sur les soldats à bord, Seamus réalisa à quel point le moral était bas. C’était le moment ou jamais pour leur faire part de quelques dernières paroles et il s’empressa d’ordonner à Alec de tenir un bref discours destiné à ce que les hommes de Falaise ne sombrent pas déjà dans le désespoir.
Bien qu’incertain, le Second exécuta ses ordres sur-le-champ. Le début du discours était des plus banales, mais plus il parlait et plus Seamus avait envie de le flanquer par dessus bord.
« [...] Quoi qu’il arrive, souvenez-vous que nous nous battons pour nos terres et pour nos familles ! Notre sacrifice ne sera pas en vain ! »
Par les Dieux... S’il continue comme ça autant se jeter à l’eau maintenant. Ce n’était pas en parlant de sacrifice que ces hommes d’armes allaient trouver la force nécessaire pour faire face à l’adversaire ; au contraire, c’était leur assurer qu’ils allaient tous mourir !
« Et dans les décennies à venir... continuait le marin d’une voix tremblante. Craignant le désastre, Seamus poussa soudainement l’homme de côté pour prendre la situation en main.
_Ces fer-nés sont là pour vous égorger ! S’écria Lord Ouestrelin d’une voix impérieuse. Son intervention lui valut les expressions incrédules de ses sujets. Sans doute ne s’attendait on pas à ce qu’il prenne la parole. Si vous ne les tuez pas, ce sont eux qui vous extermineront ! L’on pouvait sentir la peur fourmiller entre les mains des soldats, entendre l’angoisse grincer entre leurs dents. Seamus avait depuis longtemps appris que la peur de mourir était une des plus puissantes impulsions de ce monde. Plus ses soldats craignaient la mort, plus ils lutteront pour rester en vie. Voulez-vous vivre ?! La question attira les regards inquiets des soldats et des marins. Certains hochèrent instinctivement la tête en oyant la l’interrogation, Et bien faites en sorte de rester en vie ! »



"J'ai toujours détesté ces formules absurdes."
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Rivanon Mallister
Noble

Général
Un pion entre les mains des dieux...

♦ Missives : 466
♦ Missives Aventure : 98
♦ Arrivée à Westeros : 18/04/2011
♦ Célébrité : Sophia Myles
♦ Copyright : Bryn
♦ Doublons : /
♦ Age du Personnage : 24 ans
♦ Mariage : Aucun actuellement
♦ Lieu : Harrenhal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
584/1000  (584/1000)


Message Dim 14 Avr 2013 - 13:33

Anthon voyait les îles se rapprocher, un sourire étira ses lèvres quand il vit des boutres se diriger dans eux. La perspective du combat accélérait les battements de son cœur, mais n’ôtait en rien la prudence qu’il devait respecter. Ils s’attaquaient tout de même aux fer-nés et cela dans leurs eaux, un terrain inconnu pour lui. Les terres riveraines étaient une zone bien plus adéquate à ses capacités de chevalier mais il allait démontrer à ces pirates ce que les continentaux étaient capables de faire.

- Préparez-vous, ordonna-t-il à ses hommes, et faites attention aux écueils, ils sont aussi traîtres que ces pirates.

Les marins de Salvemer avaient l’habitude de naviguer près des côtes et parfois un peu plus avant en haute mer, pourtant certains éprouvaient une certaine appréhension due à la méconnaissance des eaux fer-nées, néanmoins la voix de leur capitaine les fortifia dans leur entreprise et dans leur volonté à combattre, de plus ils s’étaient portés volontaires et assumeraient leur choix. Anthon constata que lord Lannister déployait sa flotte pour affronter ses ennemis, mais le patrouilleur avait ses propres problèmes. Il constata que Joseth manœuvrait pour faire face aux boutres qui arrivaient, suivant les ordres de lord Lannister concernant les plans d'attaques, Anthon suivit. Les navires fer-nés approchèrent bien vite au goût d’Anthon, il leur ferait payer leur audace et nota dans un coin de son esprit l'emblème de la maison Myrès.

- Archers, à vos postes.

Le Mallister savait que les fer-nés n’aimaient guère les archers qui détruisaient leurs navires, il l’avait constaté lors de l’attaque sur Salvemer, alors il avait fait en sorte d’en avoir quelques-uns sur les galéasses, actuellement cachés à la vue de leur ennemis, du moins il l’espérait. Quelques flèches enflammées auraient raison de leur voile. Bien qu’il ait des plans d’action en tête, la dextérité des boutres fer-nées allaient lui donner du fil à retordre et ses archers se comptaient sur les doigts de la main, leur action ne serait pas décisive mais leur octroierait un petit avantage. Anthon remarqua que les boutres semblaient éviter une zone mais il ne s’appesantit pas sur la question. Néanmoins la perte de certains navires imprudents ne lui échappa pas. Une fois qu’elles furent à une distance raisonnable, Anthon se décida.

- Tirez !

Les flèches partirent vers leur cible depuis les deux galéasses comme il l’avait convenu avec Joseth, plusieurs slaves suivant le nombre de flèches, mais d’une certaine manière le patrouilleur n’attendait que le moment de l’abordage. Mais d’abord il observa le résultat des archers… Puis, sachant ses hommes prêts, il ordonna la manœuvre d’abordage dans la perspective de couper l’herbe sous le pied des fer-nés en prenant la décision, chose à laquelle ils ne devaient pas s’attendre.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Dim 14 Avr 2013 - 15:11

Spoiler:
 

Bien, trop bien alignés, même. Lakdahr commençait à en prendre conscience simultanément à son ami de toujours. Les questions fluaient en une inlassable kyrielle dans son esprit : qu'est ce qui avait bien pu prendre aux continentaux de risquer dans leurs flots, de venir directement jusqu'à eux pour les provoquer sans la moindre tempérance ? Il y avait baleine sous gravillon, ou alors, ce n'était là que la preuve de leur profonde ineptie et d'une outrecuidance qui les perdrait. Et avec un peu de chance, la mer ne les engloutirait pas avant qu'ils les aient eux-mêmes étripé, ces couards venus en nombre ! Le titan se surprit à mirer toute la ligne d'horizon comme s'il était plausible d'imaginer des dromons sortir de nulle part et les acculer contre leur propre île. Une perspective qui aurait des allures de comble, mais ils ne se laisseraient pas ainsi mener par le bout du nez ni celui de l'estoc. Aux ordres de Gabriel, il hocha imperceptiblement la tête pour lui signifier qu'il adhérait à sa tactique, autant ne pas foncer tête basse dans la gueule du lion. La psalmodie régulière des rameurs avait quelque chose d'enivrant, même s'il se fit observateur, le forgeron espérait et avait hâte de pouvoir tirer Dentesque et lui faire goûter du Lannister, aussi s'esclaffa t-il aux commentaires d'Hawke.

« Tu m'voles la réplique connard ! » Mais les choses seraient loin d'être aussi aisées que les fer-nés le désiraient, c'était un fait. Et voir l'épi formé par leurs antagonistes ne laissait rien présager de bon, ils semblaient avoir travaillé leur stratégie. Paluches posés sur le bastingage, il se pencha sensiblement vers l'avant comme pour avoir une meilleure vision des choses, car il allait falloir user de son intellect avant de laisser leur véhémence prendre le dessus comme ils en avaient l'habitude. Il ne manqua pas le geste de la part de l'un des capitaines des boutres Kenning, et il ne put s'empêcher d'avoir une furtive pensée pour Arkha, avant d'apercevoir les ondées de flèches s'abattre sur ces derniers. « Putain... ! Ils ont fait un abordage mais on va s'faire tirer comme des lapins avant d'les avoir tous coulé si ça continue ! » Un dromon était par ailleurs tout proche, il fallait agir vite. La Jouvencelle avait l'avantage de la rapidité tout autant que de la maniabilité, il fallait en profiter. « Gab, si on vire de bord on peut p't'être les surprendre, faut qu'on réussisse à les atteindre pour r'joindre leur pont et leur faire comprendre leur douleur ! » S'ils prenaient sur la gauche et dessinaient un arc de cercle, ils pourraient réapparaître sur l'autre flanc de l'ennemi. Qui plus est, si les ouestriens s'essayaient à les suivre, ils auraient à faire face aux récifs, qui étaient encore leurs meilleurs alliés dans cette bataille. Mais Gabriel était bien plus doué qu'il ne l'était en matière de navigation, quel que soit son choix, il lui faisait aveuglément confiance.




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 


Dernière édition par Lakdahr l'Edenteur le Dim 14 Avr 2013 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Artos Snow
Chevalier

Général Chevalier errant au service de Tybolt Lannister
♦ Missives : 49
♦ Missives Aventure : 15
♦ Arrivée à Westeros : 17/03/2013
♦ Célébrité : Tom Hiddleton
♦ Copyright : Nessa
♦ Doublons : Rahéna, Kay
♦ Age du Personnage : 27
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Castral Roc dans les Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
What I Am

What you are

What I can do


RP : 1/1

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
156/500  (156/500)


Message Dim 14 Avr 2013 - 17:46

Spoiler:
 

    Si seulement ils pouvaient atteindre la terre ferme. Bien qu'il sache que cela n'était pas possible l'idée ne le quittait pas. Il détestait être sur ces bateaux. Que ce soit du navire de guerre à la coquille de noix servant à la pêche, c'était la même chose.
    Les boutres ennemis se mettaient en mouvement et mon regard se porta sur mes camarades, mes frères d'armes et tous les hommes qui avaient embarqués sur le Lion Gris. Combien pourraient revoir les terres de l'Ouest? Combien avaient laissé femme et enfants pour venir se battre ici. Lui était là de son plein gré parce qu'il avait voué sa vie et joint son destin à celui de Tybolt Lannister, jusqu'à être là pour lui donner sa vie, si cela pouvait le protéger. Mais il n'était pas sûr que ce soit le cas de tous ceux présents ici, à cet instant donné. Les hommes qu'ils allaient combattre n'étaient pas des tendres et ils ne lui feraient pas de cadeau.
    Dans une grande inspiration il profita d'avantage du silence qui précédait le chaos d'une bataille.

    Un boutre se rapprocha dangereusement. Les archers étaient en place pour accomplir les ordres de leur Lord. Que je prenne un arc était inutile, avec un peu de chance j'allais en toucher un ou deux, et encore pas mortellement. Je n'aime pas le maniement de l'arc. Mes doigts se crispent sur le pommeau de mon épée bâtarde alors que lentement je la fais coulisser dans son fourreau dans un bruit métallique d'acier contre acier, qui aiguise mes sens. Nul doute que les manteaux rouges feront de même. Un coup d'œil aux frères derrière nous avant de reporter mon attention sur la bataille qui commençait.
    Lentement je rajuste ma position, mon pied glisse et teste le plancher du dromon pour trouver l'équilibre juste. Mon cou craque dans un mouvement alors que j'approche l'épée de ma tête. Silencieusement j'adresse une prière aux sept puis embrasse le plat de la lame. Un rituel faute de pouvoir faire couler la terre entre mes doigts.
    Cette guerre voulait dire beaucoup pour moi. J'avais bon nombre de choses à prouver, aussi bien à mes frères d'armes, qu’à mon Lord ou encore à moi-même. "Victoire" je comptais la récupérer plus par symbolique que par convoitise. Je ne suis pas doué au combat à distance, soit, mais je ferais de son mieux pour montrer ce que je sais faire au corps à corps et rester en vie.
    Le vent qui s'engouffra dans ma chevelure aux reflets roux me fit un bien fou. La fièvre avant la bataille me faisait oublier le malaise que j'avais en étant sur l'eau.
    Un murmure franchit mes lèvres dans un souffle à peine audible.


    - Allez… venez gouter à la mort.


Dernière édition par Artos Snow le Mer 17 Avr 2013 - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Dim 14 Avr 2013 - 20:29

C’est avec une visible amertume que le fer-né observa la stratégie du Lion se dévoiler sous ses prunelles de quartz… Une formation en épis, supportée par des archers postés dans chaque tour centrale, un choix particulièrement efficace au vu de leur présent surnombre. Etait-ce pour autant le signe qu’ils avaient une chance de vaincre le peuple des mers ? Assurément pas ! Il en faudrait bien plus pour rompre le fer. Gabriel perçut le geste du capitaine d’un des boutres Kenning et hocha la tête, acceptant d’arrêter la chasse de ces dromons de l’Ouest [Groupe IV] déjà particulièrement bien entourés… Mais déjà un second groupe s’attaquaient aux navires Kenning, encerclés et dès lors vulnérables, ils ne pouvaient laisser ces continentaux les couler ! Bien qu’il entendit distinctement la proposition de Lakdahr – loin d’être dénuée de sens – il craignait qu’un demi-tour leur fasse perdre trop de temps et donc, de potentiels alliés. Sans compter que quitte à recevoir une volée de flèches, il préférait voir venir la mort que lui tourner le dos. « On a pas l’temps. A tribord ! »

Instantanément la Jouvencelle flua sur la droite, abandonnant sa première cible [Groupe IV] pour progressivement se présenter sur le flanc libre d’un autre groupe de dromons [celui de Tybolt]. Puisque les lions avaient encerclé les Kenning, c’était à eux de faire de même et de serrer le cou du chat ! Sans compter que leurs archers étaient déjà occupés à tirer sur les premiers boutres, ils ne s’intéresseraient peut-être pas instantanément à eux… La Jouvencelle, plus petite et agile, avait une chance de s’approcher vivement et discrètement. De là à dire qu’ils seraient épargnés ? Non… Mais Gabriel avait sa petite idée sur le sujet, sans doute folle et risquée, mais qui pouvait fonctionner. Tandis que le boutre voguait le Capitaine se précipita au centre de son navire où se dressait une tente, qui servait habituellement à protéger les réserves d’eau fraîche et les denrées périssables des intempéries. Il arracha sans ménagement la toile, sombre et épaisse car destinée à retenir l’eau, et fit sauter les coutures pour ne former plus qu’une longue bande dont il jeta une extrémité à son comparse de toujours. « Tendons là le plus haut possible ! Ça nous évitera toujours quelques flèches pendant qu’on approchera ! Vite ! » Sacrifiant deux rames pour les coincer sur chaque figure de proue, ils attachèrent solidement la toile qui protégeait désormais tout un flanc de la Jouvencelle, celui exposé aux dromons ennemis les plus proches [Groupe de Tybolt]. Gabriel n’était pas fou, il savait que ça ne suffirait pas à arrêter toutes les flèches, néanmoins… Cela les cacherait de la vue des archers qui devraient tirer à l’aveugle tant qu’ils ne seraient pas juste à côté.

Pour savoir où se diriger, Gabriel s’avança en tête de proue, à découvert, et guida ses hommes pour qu’ils approchent de leur cible : un des dromons de la flotte de l’Ouest, dont il ignorait encore qu’ils abritaient les Lions eux-mêmes… De sa voix grave s’éleva bientôt un chant connu de leur Îles, instantanément repris par l’équipage qui se préparait, armes en mains et haine au bout des lèvres, à aborder l’ennemi.

« Je me bats par vengeance! J'aime voir s'écouler,
La vie de mon ennemi à la pointe de ma hache.
Je verse le sang là ou d'autres versent des larmes
Je frappe, telle la foudre rouge d'en haut,
Sur la race que je déteste, pour la bataille que j'aime.
»


Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de l'Ouest
avatar

Tybolt Lannister
Seigneur Suzerain de l'Ouest

Général
Gouverneur de l'Ouest et
Bouclier de Port-Lannis

HEAR ME ROAR

♦ Missives : 1880
♦ Missives Aventure : 52
♦ Age : 30
♦ Date de Naissance : 04/10/1987
♦ Arrivée à Westeros : 01/10/2012
♦ Célébrité : Bradley James
♦ Copyright : Me
♦ Doublons : Sir Corbac
♦ Age du Personnage : 27 ans
♦ Mariage : ~
♦ Lieu : Castral Roc
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
482/500  (482/500)


Message Mer 17 Avr 2013 - 13:29


__Les eaux des Iles de Fer n’avaient pas d’odeur ; aucune qui fut seulement susceptible de perturber le tarin du premier rustre venu. Tybolt avait arpenté bon nombre de routes maritimes, jamais aucune ne lui avait exprimé une telle neutralité. Les eaux de Castral Roc sentaient le renfermé et l’extrait de musc depuis des années, comme si les rayons de soleil les avaient toujours privé de sentir l’écume et la fraîcheur, s’ajoutaient à cela le parfum de bois mort et de métal, en raison des déjections portuaires de Port-Lannis. Les eaux de Lys sentaient les épices et les herbes aromatiques soigneusement distillés par une brise chaude et continue. Mais les eaux qui se déroulaient présentement comme un long et large tapis bleu minéral sous la coque du Lion Gris ne sentaient rien, ni algue ni pierre chauffée au soleil, pas même le sel, ne rendant que plus remarquable l’odeur de l’appréhension, mélange subtile de sueur et de gras. Cette odeur qui envahissait peu à peu le pont, menaçait de basculer par-dessus le bastingage et de s’écouler dans la mer avec pour effet immédiat de lui donner son essence ; au risque de parvenir aux narines de ceux qui se revendiquaient ses fils de chair et d’os. Mais c’était écrit, une telle chose n’arriverait pas. Tybolt rugissait déjà de nouveaux ordres et l’appréhension s’envolait, remplacée par la hargne ; qui elle avait l’odeur d’un four brûlant avant l’enfournage du pain. Au sommet du mât principal, le bleu succédait au noir et le piège commençait de se renfermer sur les importuns [Jouvancelle] à l’image des machoîres du lion se renfermant sur le jarret tendre d’une biche égarée. Seul le Lion Gris rentrait ses rames et s’immobilisait tandis que les deux galères les plus proches alignaient les balistes embarquées sur leur pont à l’instar de toutes les galères engagées ailleurs.

__« Tirons l’épée ensemble mon frère, souffla le suzerain de l’Ouest. Rétribution ne pourra à elle seule remporter cette bataille. »

__Et sur ces paroles, de tirer son épée et de saisir son bouclier sous le vivat de l’équipage tout entier qui peu après l’imita en tirant épées batardes, masses, et haches en vu du combat rapproché qui se profilait. Tous les hommes embarqués sur le Lion Gris n’attendaient plus qu’un seul signal, ce choc prévenu entre leur navire et celui des fer-nés qui survivraient aux ruses des capitaines de l’Ouest.

__« Archers ! Tirez sur la moindre botte qui essayera de salir notre pont ! Beugla Tybolt en s’avançant parmi ses hommes. Hommes de l’Ouest ! Le moment est venu d’honorer vos familles et vos couleurs ! »


Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Corneille à Trois Yeux
Maître du Jeu

Général
Maître du Jeu

♦ Missives : 182
♦ Missives Aventure : 171
♦ Arrivée à Westeros : 09/04/2011
♦ Célébrité : Corneille à trois yeux
♦ Copyright : © Maron
♦ Doublons : Administrateurs
♦ Age du Personnage : Tous et aucun à la fois
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Partout et nulle part
♦ Liens Utiles : /
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Jeu 18 Avr 2013 - 18:47

Seamus Ouestrelin se lançait à l'assaut des Fer-nés après avoir été un moment passif. Il eut la bonne idée d'envoyer l'un de ses navires avant le sien, de manière à vérifier les zones qui risquaient d'être dangereuses pour lui. Grande idée ! Car à peine après s'être lancé en direction des boutres de la maison Harloi qui décrivaient déjà un mouvement sur le côté comme pour éviter le danger qui s'approchait, le navire « éclaireur » émit un gros craquement. Il traversait une zone peuplée de récifs et ne s'en sortirait pas indemne. Des cris se firent entendre et Seamus se rendit compte sans difficulté, que son navire ne rentrerait jamais à Falaise. L'un des marins du seigneur s'approcha de lui.

« Mon seigneur ! On peut ramasser les hommes d'équipage, ils sont à portée de main ! »

C'était effectivement le cas, les hommes s'éloignaient déjà de la carcasse éventrée pour tenter de s'approcher du navire de leur seigneur. Seamus pouvait les recueillir à son bord, mais s'il le faisait, les boutres de la maison Harloi qui s'éloignaient de lui, deviendraient hors de portée. Il avait le choix entre mettre ses envies de vengeance de côté et sauver la vie d'un équipage, ou sacrifier ce dernier pour tenter de prendre en chasse les boutres qui s'éloignaient. La décision lui revenait.

De son côté, Anthon avait décidé de prendre les choses en main et de ne pas laisser aux Fer-nés l'occasion de faire ce qu'ils désiraient. Tout le monde le savait parfaitement, les pillards avaient pour habitude d'aborder les navires adverses pour tenter de tuer le plus de marins possible, peut-être qu'en prenant les devants, le capitaine allait-il les surprendre ? Sachant que les continentaux n'étaient que des fiottes aux yeux des habitants des Iles de Fer, c'était une possibilité à envisager et un atout non négligeable s'il portait ses fruits. En approchant suffisamment des boutres, les Riverains prenaient des risques, mais ces derniers payaient. Les Fer-nés n'avaient pas vu les archers disposés sur les galéasses et lorsqu'ils tirèrent leurs flèches, le nombre de victimes fut plus élevé qu'en temps normal. Le feu utilisé alluma quelques foyers à certains endroits, mais les marins réagirent rapidement, quittant leurs bancs pour aller éteindre le feu avant qu'il ne s'étende. Cela eut pour effet de les faire ralentir. Cependant, loin de les effrayer, cette constatation leur fit gagner en rage et bientôt des cris s'élevèrent des boutres Myrès, indiquant à Anthon que les Fer-nés comptaient bien leur faire payer cette audace. Ils manœuvrèrent de manière à ne plus exposer leurs flancs, réduisant ainsi le champ de tir des archers, puis ils pressèrent l'allure pour tenter d'aborder les Riverains. Mais ces derniers s'étaient déjà bien trop avancer pour que les pillards puissent prendre les devants, l'idée de ser Anthon avait portée ses fruits : ils avaient l'effet de surprise de leur côté et pouvait attaquer avec cet avantage. Combien de temps durerait-il ? Dans leur intérêt, mieux valait que ce soit long. Les Fer-nés acceptaient mal les défaites.

Lakdahr de son côté venait de prendre conscience des risques qu'ils encouraient. Il était vrai que leur avancée était assez anarchique, les boutres qui les accompagnaient avaient déjà tous soufferts des flèches qui les prenaient pour cible, mais l'essentiel était de réussir à rester en vie jusqu'à ce qu'ils soient assez près pour leur coller un coup de hache en pleine tête. Les continentaux étaient peut-être bons à distance, mais au corps-à-corps, personne ne battrait un Fer-né !
De son côté, Gabriel aussi avait compris qu'ils ne disposeraient pas d'énormément de temps pour se défendre. Perdre de précieuses minutes à contourner les récifs pour prendre à revers, pouvait bien coûter la vie d'un équipage, voire même du boutre entier comme le feu était de la partie. L'abri de fortune qu'il eut l'excellente idée de faire allait certainement sauver la vie de quelques-uns d'entre eux, mais cela risquait aussi de leur masquer leurs adversaires. Qu'en serait-il si jamais lord Lannister prenait la décision de s'attaquer à eux à l'aide de flèches enflammées ? Le risque était présent, mais mieux que personne, Gabriel savait que sans en prendre, il ne parviendrait jamais à rien. Parfois, il fallait un peu braver le danger.

Ser Artos, toujours aux côtés de son seigneur, n'avait pas grand-chose à faire, si ce n'était patienter. Il sentait l'impatience de ses voisins, l'un était presque un adolescent et semblait juste terrifié à l'idée de se confronter aux Fer-nés. Sentiment compréhensible que le Nordien devait connaître, vouloir faire ses preuves, mais sans être certain d'y parvenir, ils seraient fixés assez tôt.

Pendant ce temps, lord Lannister se préparait à affronter les Fer-nés qui se jetaient sur lui. Il avait compris seul qu'il ne pourrait pas esquiver ce qui se présentait à lui, sans prendre le risque de rencontrer des récifs sur sa route. Il avait déjà vu plusieurs navires de ses vassaux, subir les conséquences de leur imprudence. Comment réagiraient-ils s'ils voyaient que leur suzerain venait de perdre son navire face aux Fer-nés ? Très mal à n'en pas douter.


*** *** *** ***

Les boutres de la maison Kenning furent la cible des navires de lord Lannister (Groupe IV). Ces derniers commencèrent par envoyer des projectiles de balistes sur les boutres qui furent touchés en grande partie. L'un subit de lourds dégâts et le craquement sonore qui se fit entendre renseigna les Ouestriens sur le fait qu'ils venaient de réussir à le couler. Les autres subirent eux aussi des dégâts, mais pas au point de les faire sombrer. Les flèches se révélèrent encore une fois relativement efficaces, elles parvinrent à blesser – et ainsi diminuer – ou tuer plusieurs membres de tous les équipages. Mais cela ne freinait pas leur avancée, les Fer-nés se servirent de leur avantage de terrain pour progresser rapidement vers les Dromons et aborder ceux à portée, bien décidés à faire le plus de morts possibles.

Le groupe situé près des boutres Harloi (Groupe III) s'était lancé à leur poursuite, ils avaient tous assisté à l'échec du second navire de lord Ouestrelin, mais ne cherchaient pas à lui venir en aide. Ils tentèrent de poursuivre les Harloi qui changeaient de cap, se dirigeant vers le nord où les Kenning et la Jouvencelle étaient en train de combattre. Fuite ? Pas forcément, les hommes présents sur les Dromons commencèrent à sentir des secousses sous leurs pieds, apparemment ils se situaient dans une zone peuplée de récifs. Était-ce un piège des boutres Harloi qui cherchaient à les appâter dans une zone dangereuse, ou n'était-ce que le fruit du hasard ? Ils pouvaient tenter de poursuivre leur avancée, ou alors effectuer un changement de direction pour se lancer dans une autre manœuvre.

L'autre groupe de Dromons qui venait d'effectuer une formation en épis, fut plus chanceux. Si les navires les plus au sud se trouvèrent dans la même situation que leurs homologues (Groupe III), ceux situés plus au nord purent toutefois se lancer à la poursuite des boutres Harloi. Deux d'entre eux se détachèrent du lot tandis que les autres poursuivaient leur avancée vers le nord pour porter secours aux Kenning et à la Jouvencelle, puis s'approchèrent des navires du Lion. Ils effectuaient un virage comme s'ils cherchaient à contourner une zone dangereuse, mais offraient une cible très large, car ils exposaient leurs flancs. Les flèches ne pouvaient pas atteindre les marins à cette distance, mais les projectiles des Dromons parvenaient à toucher en partie les Fer-nés. La distance alliée à la maniabilité des boutres rendait les efforts des marins du Lion presque inutiles, pour une meilleure efficacité, il fallait s'avancer. Mais était-ce prudent vu ce que d'autres navires venaient de subir ? Prendre un peu de risque était logique, mais se lancer à aveuglette était peut-être plus suicidaire qu'autre chose.

Le dernier groupe (Groupe I) avait apporté son soutien aux Mallister, envoyant une pluie de flèches sur les boutres de la maison Myrès qui subissaient de lourds dégâts. Devoir se protéger contre deux ennemis était une chose difficile, mais en attaquant les Fer-nés, la flotte du Lion les poussaient vers les Mallister. Ces derniers étant bientôt trop proches d'eux, les archers du Lion ne pouvaient plus tirer sans risquer de toucher leurs alliés.
La Jouvencelle venait d'aborder le navire de lord Lannister en personne, mais elle s'exposait aussi au danger des autres navires du groupe. Heureusement, deux boutres des Kenning étaient venus en soutient et furent les cibles des autres Dromons, épargnant donc le pire à l'équipage de Gabriel. Cependant, celui-ci ne fut pas totalement épargné, les Dromons les plus proches du Lion Gris se mirent à tirer sur la Jouvencelle qui subit plusieurs dégâts, mais heureusement pour le boutre, celui-ci était relativement petit et donc plus difficile à cibler. Au loin, plusieurs boutres de la maison Harloi se dirigeaient aussi vers eux. Les Dromons risquaient d'être pris en tenaille s'ils restaient au même endroit, mais en s'éloignant, ils prendraient le risque de laisser le navire de leur suzerain tout seul. Qu'allaient-ils décider ? Attendre sagement que les Harloi viennent les attaquer au risque de se faire aborder, ou s'éloigner pour avoir un meilleur angle de tir, mais délaisser le Dromon de lord Tybolt ?

Sur le Lion Gris, tout le monde se préparait à l'assaut : les Fer-nés étaient prêts à attaquer, ne se doutant pas qu'ils seraient accueillis par des flèches, tandis que les hommes de lord Lannister se tenaient fermement campés sur leur position, le choc allait être important et peut-être décisif !


N'oubliez pas de respecter les règles de l'intrigue.

- Je précise que les dégâts subis sont déterminés par la position des navires et les compétences en navigation des PJs. J'ai disposé à l'avance des récifs sur ma carte, ainsi donc si vous allez dans ces zones, vous serez concernés par le danger, donc ce n'est pas moi qui décide seule de vous faire subir ces récifs ^^

- Pour l'abordage, je vous laisse entamer tout ceci seuls, sachant que vous encourez des dangers suivant vos choix, je ne vous pnjise pas. Si vous souhaitez une intervention "minimale" comme le résultat d'une attaque sur un pnj, vous pouvez demander ça et je ferai un mini message pour vous aider à progresser !

- Les positions des boutres PNJs ont été actualisées sur la carte, n'hésitez pas à y jeter un œil pour vous situer !

Merci de tenir compte de ces détails !
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Ven 19 Avr 2013 - 2:01

Le titan ne se formalisa nullement de voir sa proposition balayée d'un revers de voix, si lui pouvait se qualifier d'expert artisan, ce n'était guère le cas en terme de navigation. Il en était intimement persuadé, il aurait fait un bien mauvais capitaine s'il avait un jour eu l'opportunité de posséder son propre boutre – ou peut-être n'était-ce là qu'une façon comme une autre d'allaiter cette vérité qui affirmait qu'il était bien mieux dans sa forge que nulle part ailleurs. Cela ne l'empêchait pas de s'interroger sur ce qui était passé par la tête de son demi-frère lorsque celui-ci lui avait offert la place de Second sur la Sirène Noire, à croire qu'il était vraiment prêt à tout pour l'importuner ! Jouir d'un tel rôle sur la Jouvencelle n'avait rien de comparable, tout d'abord parce qu'il s'agissait d'un bateau de moindre envergure, ensuite car Gabriel avait sa plus authentique estime, et enfin, il se sentait davantage proche du petit équipage qu'il observa ramer pour la plupart. Il fut toutefois promptement tiré de son inertie par le phonème du quartzeux, qu'il aida dans son ingénieuse entreprise sans se faire plus prier. Il ne prit en revanche pas la peine d'allier sa voix à celles qui récitèrent le cantique de guerre, presque trop concentré sur tout ce qui se produisait autour d'eux comme dans l'espoir de ne négliger aucun détail, bien susceptible de leur sauver la vie.

« Putain de... Ah !! » Brama l'artisan en sentant une flèche lui effleurer le crin, ce qui l'encouragea à se recroqueviller un peu plus sur lui-même – c'est qu'au vue de son gabarit, il était une cible de choix pour les archers ! Ces mêmes archers qui n'en avaient assurément point fini avec eux, et si les fer-nés étaient parés pour l'abordage, il fallait être sot pour ne pas deviner qu'ils étaient attendus de pied ferme. Les flèches seraient leurs principales ennemies, à n'en point douter, et bien qu'ils étaient tous pressés d'en découdre avec les ouestriens, autant ne pas inconsciemment se jeter dans la gueule du lion. Lakdahr se hâta à l'autre bout de la Jouvencelle, lui qui avait aidé à l'avitaillement du boutre savait où chercher. Il s'empara de plusieurs rondaches et, après en avoir distribué à quelques-uns de ses homologues qu'il savait aptes à s'en servir, il revint auprès de son ami, un dernier bouclier de bois entre les paluches. « Gab ! Ces fils de putains vont nous arroser dès qu'on posera un pied sur leur pont, j'connais pas un seul d'ces enfoirés qui nous accueillerait directement à l'épée, les pleutres ! J'tiens pas à m'retrouver avec une flèche fichée dans l'front ou dans l'cul, faut être plus malin qu'eux ! » Laisser ceux qui possédaient désormais une rondache grimper les premiers permettrait peut-être de limiter les dégâts, mais même avec cette précaution... La Mort sonnait son clairon, c'était une évidence. La question était : combien de continentaux emporteraient-ils avec eux ?




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Ven 19 Avr 2013 - 3:07

Les craquements sinistres des Dromons qui se fracassaient contre les récifs résonnaient telle une douce mélopée aux oreilles des fer-nés qui voyaient là leur meilleure alliée dévorer quelques-uns de leurs ennemis. Terrible mer ! Qu’elle en prenne encore, cela ne serait jamais de trop au vu de ce qui se préparait… Pour l’heure la Jouvencelle avait un objectif tout autre et non moins colossal, dont elle flattait désormais presque les flancs, ils étaient à une kyrielle de minutes de l’abordage… Exposé aux tirs des autres navires du groupe, le boutre s’en tira fièrement mais avec des séquelles, il fallait espérer que ce genre de heurts ne seraient pas trop nombreux… Mais c’est une toute autre vision qui manqua d’arracher le cœur au fer-né : son comparse de titan, cible idéale, venait d’éviter de paix une mort rapide. « Fais attention à ton gros cul !! T’as pas intérêt à crever ! » hurla-t-il sous le coup de l’émotion. Les eaux se teinteraient bientôt de sang, il n’en doutait pas… Mais il interdisait à son frère de cœur de périr avant lui.

Cette flèche mortifère et de peu évitée, et toutes ses jumelles zébrant le ciel, avaient au moins le mérite de leur indiquer qu’ils allaient être accueillis de plusieurs salves, il leur restait malheureusement bien peu de temps pour éviter ce châtiment… Mais Lakdahr eut une idée lumineuse pour épargner le plus de membres de l’équipage possible en armant plusieurs guerriers de rondaches de bois et renforcées de métal, qui leur éviteraient de prendre feu à la première flamme. Une protection qui leur serait peut-être salutaire… Il frappa l’épaule de son ami et hocha vigoureusement la tête. « T’as raison ! F’sons ça. Il désigna d’un signe du pouce la rondache restée entre ses mains. T’as gardé celle-là pour protéger ton Capitaine préféré ? » Être bravache même dans les pires instants car la Mort était plus une sœur qu’une hydre… Il ricana puis en se tournant vers l’équipage, il jugea que l’attaque pouvait devenir une défense efficace, et lança donc de sa voix forte : « Armez-vous de vos hachettes ! On leur balance une première volée pour s’mer le désordre et on aborde ! Ceux qu’ont une rondache en première ligne ! On doit abattre la tour centrale l’plus vite possible pour s’débarrasser d’ces couilles molles d’archers ! » Nul besoin de beugler un ‘Tuez-les tous’, c’était tout de même leur loisir principal…

La Jouvencelle épousa le flanc du Dromon et l’équipage se positionna, les premiers rondaches en avant pour se protéger des pluies de fer tandis que les lignes arrières projetaient dans de brutaux lancers leurs hachettes vers les continentaux. Gabriel était en tête de cortège, Astaroth, son lourd et immense marteau de guerre frémissait dans ses mains lorsque son le grave et caverneux phonème de son maître gronda pour lancer l’assaut meurtrier. Les marins de la Jouvencelle n’étaient guère nombreux et ne pourraient tenir longtemps sans le soutien d’autres fer-nés, mais lorsqu’ils abordèrent et se jetèrent dans la mêlée, ce fut une horde bestiale qui déferla sur le pont de Tybolt Lannister.


Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Seamus Ouestrelin
Noble

Général
Seigneur de Falaise, loup solitaire, ours mangeur d'homme et victime des langues de vipères

"If there are gods, they made sheep so wolves could eat mutton, and they made the weak for the strong to play with."

♦ Missives : 1288
♦ Missives Aventure : 49
♦ Age : 27
♦ Date de Naissance : 01/03/1990
♦ Arrivée à Westeros : 05/11/2012
♦ Célébrité : Gary Oldman
♦ Copyright : me
♦ Doublons : Bryn Penrose, Logan Grafton
♦ Age du Personnage : 53 ans
♦ Mariage : Lady Amelia Redwyne
♦ Lieu : Falaise, Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
♦️ Fiche
♦️ RP et Liens
♦️ Résumé
♦️ Aptitudes
♦️ Succès
♦️ Histoire des Ouestrelin
♦️ Bryn
♦️ Logan

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
794/1000  (794/1000)


Message Sam 20 Avr 2013 - 12:21

La coque de la Louange se fracassa brutalement contre un amas de récifs. Seamus pouvait entendre le fatal brouhaha depuis le pont du Talion, fixant la scène avec un étrange détachement. Mais contrairement à leur seigneur, les voix des hommes de Falaise s’élevèrent en horreur à l’unisson. Peu à peu, le navire se mit à s’engouffrer dans les eaux sombres et ravageuses de la Mer du Crépuscule. La majeure partie de l’équipage avait déjà sauté, nageant en direction du dromon de Lord Ouestrelin tout en levant les bras dans un macabre bal d’implorations.
Alec s’empressa de lui signaler qu’il devrait repêcher les survivants mais au loin, Seamus pouvait apercevoir les boutres fer-nés s’éloigner, suivis par un autre groupe de vaisseaux alliés (Groupe III).
« Nous ne nous arrêterons pas. Maintenez le cap sur ces boutres, je ne veux pas que l’on les perde de vue !
_Mais, mon seigneur ! Nos hommes ont besoin de...
_Fermez la Alec et faites ce que je vous dis, sinon je vous flanque par dessus bord. Le Second tardait à répondre ; son visage s’était déformait en une étrange grimace où luisait son hostilité. S’il avait été un simple matelot, Seamus l’aurait déjà jeté à l’eau.
_Très bien. » Répondit-il tout en oubliant délibérément la marque de respect qu’il se devait de montrer à son seigneur, puis s’enfonça parmi les autres marins pour beugler des ordres.
Suivi du Parangon, le Talion continua son avancée, laissant derrière lui l’essaim humanoïde qui pataugeait entre les farouches vagues. Les victimes fixaient le navire de leurs regards incrédules et certains s’entêtaient à leur crier après, mais très vite, leurs lamentations s’envolèrent dans le vent, broyées par les clameurs indomptables du flot océanique.

Seamus n’était pas près d’abandonner le navire Harloi. Il n’était pas parti en guerre pour défendre les Terres de l’Ouest ; il était venu à titre personnel et n’était pas prêt de laisser filer l’heure de sa vengeance. Bien que certains marins eurent le toupet de lui jeter des regards haineux, Lord Ouestrelin ne s’en préoccupait guère : dans quelques instants, ils n’auront plus que l’occasion de lutter pour leur survie. Le vieux seigneur ne savait ce qui était pire : mourir avant ou pendant le massacre... Peut-être que l’équipage de la Louange était plus chanceux qu’il ne le pensait.
Les vaisseaux fer-nés visés par Seamus s’avançaient en direction des boutres Kenning. Ils étaient toujours suivi par un autre groupe de navires de l’Ouest (Groupe III). Celui-ci ne tarda pas à effectuer d’étranges manœuvres, comme s’ils cherchaient à éviter quelque danger invisible. L’équipage s’en rendit rapidement compte, et Alec s’empressa de retrouver Lord Ouestrelin.
« Mon seigneur, si nous ne faisons pas demi-tour, nos navires percuteront des récifs !
_Nous ne changeons pas de direction. Je suis venu pour égorger ce sale fer-né. Si je ne parviens pas à atteindre les boutres Harloi, autant couler mes navires de mes propres mains !
_Mais... Messire, nous allons couler !
_Une nuée de dromons nous précède (Groupe III) ; suivez ceux qui ne se font pas anéantir et nous ne couleront pas ! La voix de Seamus grondait férocement. User des bateaux Ouestriens comme cobayes pourrait s’avérer efficace. Du moins l’espérait-il... Et je vous jure que si nous coulons, votre vie dans l’haut-delà deviendra le pire cauchemar que vous puissiez vous imaginer. Au point que vous souhaiterez mourir en agonie mille fois avant de pouvoir vous fondre dans votre tombe. Il jeta un regard furibond au Second, C’est compris ? »
Alec hocha la tête.
Et que les Dieux nous viennent en aide...

Spoiler:
 



"J'ai toujours détesté ces formules absurdes."
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Rivanon Mallister
Noble

Général
Un pion entre les mains des dieux...

♦ Missives : 466
♦ Missives Aventure : 98
♦ Arrivée à Westeros : 18/04/2011
♦ Célébrité : Sophia Myles
♦ Copyright : Bryn
♦ Doublons : /
♦ Age du Personnage : 24 ans
♦ Mariage : Aucun actuellement
♦ Lieu : Harrenhal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
584/1000  (584/1000)


Message Dim 21 Avr 2013 - 16:59

Anthon fut satisfait du résultat. Ces diables de fer-nés ne s’étaient pas attendus à cette manœuvre et les flèches faisaient leur œuvre. Certes, cela accentua la combativité de leurs adversaires, mais cela apporta un avantage à ses navires, avantage qu’il se devait d’utiliser intelligemment et rapidement. Le capitaine de l’Aiglon constata qu’une partie de bateaux de la flotte du Lion venait leur prêter main forte en attaquant les boutres Myrès par le sud. Ce soutien occasionna de lourds dégâts constata le patrouilleur, mais les archers du Lion (groupe I) ne pourront bientôt plus faire pleuvoir leurs flèches puisque les boutres venaient à la rencontre des galéasses. Cependant, prendre en tenaille les boutres Myrès était une bonne idée puisque cela forcerait les fer-nés à combattre sur deux flancs, ce qui diminuerait leur efficacité.

- Tenez-vous prêts, nous allons aborder. Tuez tous ceux qui oseront poser un pied sur nos navires.

D’une certaine manière il n’avait pas besoin de préciser ce type d’ordre, ses hommes n’étaient pas idiots au point de laisser les fer-nés s’emparer de leurs navires. Néanmoins, il ne fallait pas oublier l’habileté de ces pirates, ni leur roublardise. Ils avaient démontré lors de l’attaque sur Salvemer qu’ils étaient loin d’être dépourvus de ressources et qu’ils savaient développer un minimum de stratégie. Anthon avait dans l’optique de poursuivre sur la voie de l’inattendu. Qui irait penser que les continentaux se risqueraient sur les boutres ? Le capitaine savait que Joseth opterait plus volontiers pour le sabotage des boutres, préservant ainsi un peu la vie de ses hommes, mais les deux Mallister avaient discuté avant leur arrivée des options qui pourraient s’offrir à eux lors de cette bataille et ils se doutaient que le sang coulerait des deux côtés, bien que cette tactique puisse se révéler complémentaire si elle était bien menée. Les deux galéasses se trouvaient maintenant presque au même niveau. Les archers d’Anthon s’écartèrent du bord qui aborderait la première des boutres, constituant ainsi l’arrière-garde qui tirerait sur les fer-nés qui passeront le cordon que formaient les soldats. Armé de son bouclier, Anthon se tenait sur la première ligne et trépignait presque d’impatience, il se retenait de sauter sur leurs ennemis. Ses hommes levèrent leur protection au cas où les fer-nés leur enverraient des projectiles pendant que certains, derrière ce mur, lançaient des grappins vers la boutre pour mener l’abordage. Concentré sur le danger imminent, Anthon perdit de vue le navire de Joseth qui décida d’assurer la protection du navire de son oncle en essayant de retenir les autres boutres fer-nés. Le jeune capitaine de l’Espérance espérait que les navires de l’ouest (groupe I) comprendraient leur manœuvre et qu’ils viendraient les soutenir dans leur entreprise.

Le chevalier Anthon vit les grappins partirent à l’assaut de la boutre et comme pour soutenir leur action il frappa son bouclier de son épée.

- Pas de quartier!, hurla Anthon tout en sautant à bord de la boutre.

L’entreprise était risquée, il menait ses hommes à une mort peut-être certaine, mais les fer-nés ne devaient pas si attendre. La vengeance donnait parfois du courage voire de la témérité. Les comptes se feront à l’issue de la bataille et une guerre sans morts n’était pas une guerre dans l’esprit du patrouilleur. Bien entendu, une partie de ses troupes était restée sur l’Aiglon pour le protéger.

Spoiler:
 



Spoiler:
 


Dernière édition par Rivanon Mallister le Ven 10 Mai 2013 - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de l'Ouest
avatar

Tybolt Lannister
Seigneur Suzerain de l'Ouest

Général
Gouverneur de l'Ouest et
Bouclier de Port-Lannis

HEAR ME ROAR

♦ Missives : 1880
♦ Missives Aventure : 52
♦ Age : 30
♦ Date de Naissance : 04/10/1987
♦ Arrivée à Westeros : 01/10/2012
♦ Célébrité : Bradley James
♦ Copyright : Me
♦ Doublons : Sir Corbac
♦ Age du Personnage : 27 ans
♦ Mariage : ~
♦ Lieu : Castral Roc
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
482/500  (482/500)


Message Lun 22 Avr 2013 - 0:09


Au-dessus des têtes, les voiles rouges oscillaient à la moindre impulsion du vent. Rouges comme l'était l'armure du suzerain de l'Ouest. Rouges comme l'était le sang qui coulait dans ses veines et dans celles de ses hommes. Rouges comme l'aube qui saluerait le vainqueur de cette bataille. Rouges l'étaient aussi les manteaux de la garde Lannister, mais d'argent ou de gris étaient les reflets de leurs épées. De la même façon que les pointes des flèches dissimulées derrière les créneaux du château de bois paressaient noires, aussi noires que le charbon, et brilleraient pourtant comme des perles de nacre aux yeux de l'ennemi au moment de l'atteindre.

« Bouclier ! criait Tybolt en bloquant fermement le sien contre son avant-bras. »

Une secousse semblable à un frisson parcourut le plancher sous leurs pieds lorsque le maigre boutre fer-né accosta l'imposant Lion Gris. En réaction à cela, les hommes accentuèrent leurs appuis au sol tandis que les rangs se resserraient instinctivement pour accueillir l'ennemi comme il se devait d'être accueilli : c'est à dire en homme déja mort.

Au remous de l'abordage succéda une pluie de hachettes affûtées. Les boucliers tonnèrent lourdement ; les premiers cris de douleur se firent entendre, mais le pont tint bon et se jura de tenir tant que l'aîné de Damon Lannister le tiendrait. Son cri de hargne souleva une cacophonie de hurlements qui auraient presque pu faire pâlir le rugissement terrible du lion embusqué tant par leur sauvagerie primaire que par la colère qu'ils contenaient. Les épées étincelèrent aux premières lignes, de même que les haches scintillèrent en rencontrant les rondaches [ les premières lignes résistent-elles à la charge ? ]. Là encore le spectacle n'égalait pas celui offert par les volées de flèches tirées depuis les hauteurs de la proue du navire. Car là paressait s'abattre sur les fer-nés un essaim entier de guêpes enragées dont les dards n'avaient rien de piqûres vénéneuses.

Combien de temps l'aventureux équipage fer-né tiendrait-il ? Pris qu'il était entre la foule d'hommes amassée devant lui et les volées de flèches tirées sur son flanc. Tybolt faisait fi de le deviner. Tout son corps était déployé vers un seul et unique objectif : passer au fil de l'épée le plus grand nombre de fer-nés qui prétendraient se planter devant lui.

« Repoussez-les à la mer ! Repoussez-les ! »

Les muscles de ses bras bandés comme les cordes d'un seul et même arc, le suzerain de l'Ouest joua des espaces que lui laissaient son propre entourage pour atteindre sa première cible dans la mêlée [ un PNJ quelconque ].



Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Artos Snow
Chevalier

Général Chevalier errant au service de Tybolt Lannister
♦ Missives : 49
♦ Missives Aventure : 15
♦ Arrivée à Westeros : 17/03/2013
♦ Célébrité : Tom Hiddleton
♦ Copyright : Nessa
♦ Doublons : Rahéna, Kay
♦ Age du Personnage : 27
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Castral Roc dans les Terres de l'Ouest
♦ Liens Utiles :
What I Am

What you are

What I can do


RP : 1/1

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
156/500  (156/500)


Message Mer 24 Avr 2013 - 19:10

    L'attente était le pire ennemi d'un homme de guerre, d'un chevalier ou de tout homme prompt à se lancer au combat. L'attente était bien plus insupportable car si l'on n'y prenait pas garde, elle laissait s'insinuer le doute pernicieux. Sur le champ de bataille, il n'y avait pas de place pour le doute, les regrets ou même les remords. Le temps n'était pas au trouble de l'esprit, pas à quelques minutes d'un affrontement imminent.
    Pourtant je pouvais la sentir, la voir dans chacun des gestes des hommes qui attendaient le corps à corps. Comme une pierre jetée dans l'eau, elle troublait la surface limpide de l'eau que nous étions. L'air sombre et agressif, ma prière la chassa de mon esprit, le temps pour moi de voir les archers déverser leurs gerbes de flèches sur ses pourceaux de fer-nés.

    Mon regard se porta sur mon voisin, un jeune adolescent tout juste sorti de l'enfance, je pouvais voir les légers tremblements qu'il essayait de cacher. Il était terrifié à l'idée de pouvoir mourir. Je pouvais le comprendre. Qui ne serait pas terrifié par la pensée d'une mort imminente, car c'est ce qui nous attendait, je ne me faisais nulle illusion quant à notre sort. Mais je devais montrer de quoi j'étais capable.
    Ma main se referma sur son épaule dans une légère pression amicale. D'un signe de tête droit et net, je lui fis signe qu'il n'était pas seul. D'un mouvement du menton je désignais les hommes sur le navire dans leur globalité.


    -Tu n'es pas seul p'tit. Courage, même si ce sont des Fer-nés, ce ne sont pas des dieux, ils sont faits d’os, de chair et de sang, tout comme toi et moi.

    Une phrase simple, sans prétention mais que je voulais rassurante. Je ne pouvais lui jurer qu'il allait revoir les siens ou ses terres, mais une chose était sûre, ce n'était pas des divinités, juste des pirates sans foi ni loi qui pillaient et massacraient sans scrupule, sans la moindre once de pitié. Alors pourquoi devrions-nous en avoir pour ses chiens puants ?

    Le cri de mon Suzerain, et d'un geste j'attrapais le bouclier posé contre le bastingage à côté de moi pour parer à une pluie de flèches. Il n'était pas dit que nous devions combattre à l'ombre, et pourtant, c'est ce qui semblait se profiler à l'horizon.
    Le Lion Gris fut secoué d'un spasme qui me fit pousser un juron entre mes dents serrées. Par les sept, je détestais la navigation!

    Puis enfin, l'attente fut récompensée lorsque je vis cette horde de barbares, écume aux lèvres, grimper sur le pont.
    Foutre ciel, que les archers fassent leur boulot mais qu'il nous en laisse également, sinon comment étais-je censé prouver ma valeur ?
    Lorsque la vague d'ennemis fut à portée, je laissais l'ire de la guerre jaillir en mon sein. Attaquant l'adversaire à vue. [ Pnjs quelconques je suppose] 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Sujet n°2 : Bataille navale - Aux environs de Harloi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Règle sur la bataille navale.
» bataille navale
» La bataille navale d' ABOUKIR
» Star Wars Pocket Models TGC
» War At Sea

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Archives Militaires :: ◄ Intrigue n°4 : Bataille des îles de Fer-