AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Neassa Baratheon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Neassa Baratheon
Noble

Général


Dame D'Accalmie

♦ Missives : 35
♦ Missives Aventure : 18
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 04/03/2013
♦ Célébrité : Cate Blanchett
♦ Copyright : Chémeuse/Moi/autres ça dépend
♦ Doublons : Dagon Greyjoy, Bayard
♦ Age du Personnage : 52 ans
♦ Mariage : Lyonel Baratheon
♦ Lieu : Accalmie, Terres de L'Orage
♦ Liens Utiles :
Scénarios disponibles
Charissa Tully
Harbert Baratheon

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
100/500  (100/500)


Message Mar 5 Mar 2013 - 19:39


● Nom : Baratheon, depuis son mariage avec Lyonel Baratheon. Cependant, la Lady portait à l’origine le nom d’une toute autre région et d’une toute autre maison. Née à Winterfell, elle est issue de la maison Stark.
● Prénom : Neassa
● Sexe : Féminin
● Âge : Un âge certain qui lui vaut le luxe d’être mère et grand-mère. Elle vient de dépasser la cinquantaine.
● Origine : Même si Neassa est aujourd’hui accoutumée à la venteuse Accalmie, elle est née dans les terres froides et rudes du Nord. Son caractère, son physique, son éducation et sa religion lui viennent de Winterfell où elle passa son enfance, son adolescence et son entrée dans la vie d’adulte.
● Métier : Noble, Dame d'Accalmie


● Physique : Provenant d’une des régions les plus hostiles du Continent, notamment à cause du climat, Neassa n’est pas ce que l’on peut qualifier physiquement de belle femme. Ses formes ne sont pas harmonieuses, elle est relativement grande et maigre, elle ne porte pas de parures ni de belles robes…c’est histoire de région. Dans le Nord, on se veut pratique, autant dans le vêtement que dans l’attitude. Mais si la dame ne peut guère rivaliser avec les nobles femmes d’autres régions plus riches en soieries, elle est, à sa manière, une femme dotée d’un charme certain. Son physique est aussi franc que son parlé. Son visage, porte les traces de la vieillesse, surtout aux contours des yeux et à la commissure des lèvres. Si ces marques peuvent être le fruit de trop nombreux sourires, elles viennent avant tout du froid permanant du Nord. Mordue à plusieurs endroits par cet ennemi redoutable, elle ne cherche pas à cacher ce qui fait partie de son patrimoine génétique. Ses mains témoignent de la rudesse de son pays natal et même avec le temps, tout son corps cherche encore à se protéger du froid familier alors qu’elle séjourne depuis bien des lunes dans des régions bien plus favorables. Elle porte de longs cheveux sombres, virant désormais sur le gris, et son visage ferme est souligné par deux fines bandes de sourcils tout aussi foncés que sa chevelure. Sa peau claire lui donne un air sévère souvent accentué par ses yeux au regard redoutable. Sous la chaleur de ses sourires se cache avant tout une louve trop longtemps endormie. Elle reste très expressive même si sa physionomie toute entière semble taillée à partir d’un bloc de glace.


● Personnalité : Comme tout Stark qui se respecte, Neassa est dotée d’une franchise et d’une honnêteté à toute épreuve. Cependant, même s’il est commun pour elle de répondre à toutes questions sans détour, elle sait être courtoise envers les nobles de la cour. Son allégeance et son amour pour son époux, lui empêchent tout bonnement de lui faire outrage en se montrant grossière et trop directe lorsque politesse et sourire sont de mise. Si depuis son plus jeune âge, elle se démarque par son intelligence et sa finesse d’esprit, en devenant Dame d’Accalmie, elle a su se faire discrète et ne jamais saper l’autorité de son époux, que ça soit en privé ou en publique. Avec l’âge, elle est devenue beaucoup plus réfléchie et affronte toujours les problèmes en face. Contrairement à son orageux époux, elle est capable d’un calme en toute circonstance, ce qui permet un équilibre agréable. Ce n’est pas pour autant qu’elle se laisse marcher sur les pieds. De par son éducation à Winterfell, elle est cultivée et sait se montrer sous le jour d’une excellente hôte. Elle se sent également très proche de ses vassaux. Elle est capable d’une grande diplomatie et préfère les accords à l’amiable que d’éternels conflits.
Jeune, elle se montrait très distante et incroyablement timide. Ces deux points restent ses plus grands défauts, même si elle s’applique à les rendre moins présents. Elle peine toujours à faire confiance aux gens. Si elle ne peut éprouver que de la fierté en étant issue de la maison Stark, elle en éprouve une plus grande encore, en possédant désormais le nom de Baratheon. Elle porte les couleurs de son époux avec plus de ferveur que si elles avaient été siennes depuis le départ et se moque bien du fait d’être passée du prédateur à la proie (Sombre Loup – Cerf). Si la dame est rude en publique, en privé c’est tout autre chose. Certes, elle est intransigeante et parfois intraitable avec ses enfants, mais elle les aime du plus profond de son âme. Se sentant parfaitement en confiance aux côtés de son époux et de leurs enfants, elle se montre sous un jour câlin, doux, attentionné et aimant. Elle est également une personne très agréable en compagnie d’amis qui ont su, par la force du temps, gagner sa confiance. Car une fois confiance accordée, il en faut beaucoup pour perdre l’amitié de la Lady qui sait pardonner.
Son mariage avec Lyonel a permis à Neassa de réchauffer son cœur et de s’affirmer même si au grand jour, elle reste une simple épouse qui se contente de sourire, en retrait. Elle sait que Lyonel reste attentif à ses réactions même si ces dernières se passent uniquement en privé, loin de la cour. Elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter lorsqu’il part loin d’elle, même après des années de vie commune. Elle savait pourtant en l’épousant, qu’il ne serait jamais resté bien tranquillement assis dans son siège. Le contraste entre leurs deux caractères fait probablement la force de leur mariage. Voilà plus de trente-trois ans que ces deux-là cohabitent sous le même toit.


● Famille : Un père, Lord Artos Stark (†)
Neassa garde un souvenir chaleureux de cet homme qui devint Lord Suzerain du Nord, à la suite de son aîné, Lord William Stark. Toujours attentionné et aimant, il lui permit l’apprentissage de la lance et de l’arc.
Une mère, Lady Larra Stark, née Omble (†)
C’est n’est pas tant à cause de la grande tendresse ou de la présence douce de sa mère qui aurait pu encadrer son enfance que Neassa a été capable d’élever ses enfants avec autant de réussite, mais plutôt grâce à la présence régulière et toujours autoritaire de celle-ci.
Un frère aîné, Lord Cregan Stark (†)
C’est en partie dû au fait que ce frère la devançait de dix années, que leur père put sans autre veiller sur elle sans plus avoir à surveiller le plus âgé. Neassa aimait sincèrement son frère, et quand ce dernier épousa Lady Ryswell (†) qui fit l’effet d’une bombe dans Winterfell avec son caractère bien différent des Stark, elle l’accueillit avec bonheur. Le couple offrit à Neassa pas moins de huit neveux, malheureusement bien mal connus de par l’éloignement géographique.

Un époux, Lord Lyonel Baratheon dit « l’Orage Moqueur »
Son naturel bon vivant et son authenticité virent vite à bout de la carapace de glace qui protégeait Neassa. D’une rencontre lors d’un tournoi, ils devinrent mari et femme, quatre ans plus tard, entendu par leur famille respective. Elle voue à cet homme un amour sans limite et une confiance absolue.
Un premier enfant, Ser Harbert Baratheon
Premier né et premier mâle de l’union Stark-Baratheon. Il est l’héritier des Terres de L’Orage et en est bien digne. Neassa retrouve une grande part de Lyonel en lui, autant dans la carrure que dans l’attitude. Néanmoins, suite à plusieurs déboires, la mère s’est éloignée de son premier né, mais ne saurait rester indéfiniment fermée à son fils, surtout maintenant qu’elle est grand-mère.
Un deuxième enfant, Charissa Tully, née Baratheon
Deuxième née, première et unique fille. Neassa a toujours été très proche de sa fille dont le caractère lui faisait honneur. Cette dernière est désormais l’épouse de son cousin (ayant épousé le fils de la sœur de Neassa).
Un troisième enfant, Gareth Baratheon
Troisième, deuxième mâle. Neassa se sent responsable de la personnalité déplacée de Gareth qui fut dès son plus jeune âge catalogué sans raison de bâtard. Elle tente par tous les moyens de garder un œil sur son fils même si ses principes s’éloignent dangereusement de ceux des époux d’Accalmie. Chose étant, Lyonel a désormais renié son fils.
Quatrième enfant, Ser Gowen Baratheon dit « le Cerfcoeur »
Dernier, dernier mâle. Alors qu’à l’ordinaire, le dernier est celui qui vous donne le plus de cheveux gris, ce jeune-là permis une période de repos à Neassa. Du petit garçon chétif qui vivait sous la protection de sa sœur, il devint un chevalier réfléchit, désormais à la tête de sa propre famille. Il reste très proche de sa mère et n’hésite pas à venir la voir pour libérer son esprit des tourments du passé.



● Résumé : Depuis sa naissance en 160, Neassa ne quittera que très rarement Winterfell. Née Stark, elle y reçu une éducation à la lecture, à la broderie, à la courtoisie, mais également à l’équitation, à l’art de manier une lance et à celle de l’arc. Si ces journées semblaient trépidantes, elle ne pouvait guère arpenter d’autres chemins que ceux interminables des couloirs de la forteresse de granit. Il lui fut néanmoins possible d’assister à des tournois et ce n’est réellement qu’à l’aube de la vingtaine qu’elle quittera définitivement la citadelle du Nord pour s’installer à Accalmie, en l’an 179. Elle y siègera entant qu’épouse du Lord Lyonel Baratheon, héritier des Terres de l’Orage. En bonne épouse, elle lui donna quatre enfants dont trois fils, tous en bonne santé.
Cette vie sereine et agréable fut traversée par plus d’un nuage noir, et même si le ciel reste gris aujourd’hui, Neassa fait de son mieux pour ramener le soleil sur les journées de son époux. Il y eu en premier lieu, la mort de son beau-père qui propulsa alors Lyonel au rang de Seigneur Suzerain. Puis, le départ de leur fils, Gowen pour Port-Réal. Bien plus tard, le Fléau de Printemps n’épargna pas les Terres de l’Orage et même si la famille Baratheon ne déclara aucune perte, Neassa ne pouvait se réjouir de cette aubaine en voyant le peuple souffrir de cette épidémie. Et ensuite, la sécheresse, en l’an 210. Cette année fut probablement la plus terrible pour les Baratheon. Mais la plus grande perte ne fut probablement pas le blé ; Neassa vit son fils Gareth s’éloigner de la famille sans pouvoir le retenir et même en insistant, elle ne put trouver de réponse auprès de son époux.



● Histoire : On dit du Nord qu’il est coriace et menaçant, et pourtant, cette contrée est l’une des plus sûres du Continent. Pourrait-on laisser une enfant arpenter seule les bois d’autres régions ? Si la chose est possible à des endroits, elle est certaine au Nord. Aussi richement habillée soit la jeune femme, elle ne rencontrera aucun accrochage sur son trajet, tout comme les voyageurs qui peuvent se vanter de toujours trouver un repas chaud dans la froideur de ce territoire.
Winterfell. Cette citadelle, monument de pierres sombres, abrite en son sein la noble et ancienne famille Stark. C’est là, dans l’épais manteau de l’hiver, que Neassa poussa son premier cri. Petite chose craintive et timide, fine jeune fille aux cheveux aussi sombres que les nuits et pourtant à l’intérieur, aussi réconfortante et accueillante qu’un feu de cheminée. La petite louve se retrouva bien vite dans les dédales de couloirs infinis qu’abrite la vieille forteresse. Un véritable plaisir enfantin que de les arpenter aux côtés de ses frères sans jamais en voir le bout. Pourtant, la petite gamine n’en restait pas moins une Lady, et même pour les contrées froides, on se doit de s’éduquer. La lecture, la danse, le chant, la couture et combien d’autres encore. Des leçons que Neassa suivit avec le plus grand intérêt, découvrant bien vite que si elle voulait profiter de temps libre, il lui fallait s’exécuter sans rechigner. Si au début, la perspective de passer du temps dehors la motivait à être efficace lors de cet apprentissage, elle développa vite un goût prononcé pour l’histoire et la littérature. Profitant d’un frère de dix ans son aîné, elle apprit beaucoup à ses côtés, rien qu’en le regardant faire. Et quand ce dernier fut en âge de se débrouiller seul, la jeune Neassa retrouva en son père un entraineur motivé. Avec son aide, elle apprit rapidement à monter à cheval. Au départ, elle ne montait que poney, ne dépassant guère l’encolure de ces petits gabarits. Mais à l’adolescence, elle grandit à vue d’œil, devenant de plus en plus femme de jour en jour. Si sa silhouette devenait de plus en plus élancée et svelte, elle ne prit jamais de rondeurs charmantes, taillée à la garçonne. Mais quelle différence cela fait-il pour le destrier, que les jambes qui l’enveloppent soient celles d’un homme ou d’une femme. Douée et passionnée, elle continua l’équitation, pouvant désormais monter avec fierté et honneur un magnifique étalon d’une couleur rappelant la neige. En parallèle, et toujours avec la participation de son paternel, elle apprit le maniement de l’épée et celui de l’arc. Agile et précise, elle n’est cependant point dotée d’une force suffisante pour manier une arme lourde et préférait des lames fines et précises aux lourdes et larges épées de ses frères. Mais si cette demoiselle farouche aime à prétendre qu’elle peut se battre sans peur, elle montre un intérêt certain pour la diplomatie. Son honnêteté et son intelligence lui permirent de déjouer bien des conflits et des malentendus, qu’ils soient familiaux ou extérieurs.
Si la demoiselle peut prétendre à une liberté dans la gigantesque forteresse et le bois sacré du domaine, elle ne quitta guère sa contrée natale. Suivant sa famille lors des tournois organisés au-delà des frontières du Nord, elle cachait toujours sa peur mêlée au goût de ce jeu derrière une froideur légendaire. Assise bien droite, à peine expressive, elle ne faisait pas semblant de se sentir concernée par la chute des cavaliers. Mais si ses voisines piaffaient devant les preux chevaliers en armure, Neassa eut le regard attiré par un bien étrange personnage. Nous sommes en 175, la gamine n’a pas plus de quinze ans. Enfant, et pourtant déjà une femme. Comme toutes jeunes femmes, elle assistait à ces tournois en premier lieu pour se montrer. Inutile de dire que ça ne serait pas en restant éternellement dans les couloirs chauffés de Winterfell qu’elle trouverait époux. Alors qu’elle détournait la tête d’une joute, elle remarqua un jeune écuyer, pas plus âgée qu’elle, aux côtés de son maître. Rien de plus. Mais plus tard dans la journée, elle le croisa à nouveau, alors qu’elle s’était éloignée des tribunes pour trouver un instant de repos dans le tumulte ambiant. Timide de nature, l’humour et la joie de vivre du garçon frappèrent Neassa comme une gifle. Mais quelle agréable sensation que de sentir sa joue s’endolorir et garder ainsi une trace. Un sourire. La jeune femme s’ouvrit alors à ce jeune homme qui n’était autre que Lyonel Baratheon. Elle avait vécu aux côtés de ses frères et jamais elle n’avait ressenti de l’attirance pour le moindre prétendant. Pourtant, au fond de sa poitrine, elle ne pouvait nier apprécier cet inconnu. Leurs parents eurent tôt fait d’entendre parler de cette rencontre fortuite et y voyant là un bien agréable jeu du destin, les deux familles décidèrent de s’unir. Mais même si cette union était encouragée, Neassa ne put devenir l’épouse de Lyonel que quatre années après cette rencontre.
Si l’idée lui procura un sentiment de joie, elle déchanta bien vite lorsqu’elle réalisa qu’elle devait quitter définitivement la demeure de ses ancêtres. Elle savait pourtant depuis son plus jeune âge qu’une fois mariée, elle partirait pour le domaine de son époux, mais étrangement, elle ne le comprit réellement que le jour où elle vit la malle postée devant l’entrée de sa chambre. Un puissant sentiment de détresse s’empara d’elle. Quitter le Nord, froid, rude et blanc pour des terres plus au Sud la paniquait. Elle avait reçu l’éducation nécessaire, mais ne connaissait pas tout des coutumes de son futur époux et désespérait de se montrer maladroite et sotte. Winterfell allait terriblement lui manquer. Ses couloirs interminables, chauffés au moyen de sources souterraines, les bois ancestraux et les anciens dieux. C’est donc la boule au ventre qu’elle gagna la demeure ancestrale de son époux, Accalmie. Cette merveilleuse forteresse qu’on dit debout uniquement grâce à l’étroite collaboration de leur ancêtre respectif. Le vent y souffle sans repos et pourtant, les murs épais de cette bâtisse isolent complètement ses occupants de la tempête extérieure. Rassurée et très vite mise en confiance par l’étroite relation qu’elle partageait avec Lyonel, Neassa se maria avec une fierté non feinte. Elle avait porté le blason des Stark la tête haute, c’était encore plus droite qu’elle portait celui de sa nouvelle famille. Fidélité, amour et dévotion peuvent à elles seules qualifier l’amplitude des sentiments que Neassa porte à l’encontre de son mari. Epouse attentive et chaleureuse, elle lui offrit rapidement des héritiers. Il ne fallut d’ailleurs pas moins d’une année pour que le ventre de la dame grossisse. Elle ne put s’empêcher de sourire en découvrant pour la première fois qu’elle aussi, elle pouvait afficher des formes féminines. Même une fois l’enfant mis au monde, les formes disparurent. Ce premier cadeau mâle fut nommé Harbet. S’en suit alors trois autres enfants ; Charissa, Gareth et Gowen. Alors qu’elle s’était toujours appliquée à se montrer fidèle en tout point à son époux, une douloureuse rumeur mis à mal la relation qui les liait. Gareth ne ressemblait aucunement à son paternel. Une mauvaise langue, et la poudre pris. Peu importait les efforts que prodiguait Neassa pour convaincre et son époux et son fils que cette histoire n’était que venin destiné à les détruire, la tragédie survint. Lyonel renia l’enfant. Neassa se sent seule responsable de cet épisode sombre. Elle n’en veut nullement à son époux même si la séparation lui est plus que douloureuse.
Depuis, les nuages semblent planer sur la venteuse Accalmie. La mort du beau-père de Neassa en l’an 195 (elle est alors âgée de trente-cinq ans) mis à nouveau à mal la relation de couple. Mais c’était sans compter l’amour inébranlable qui s’était définitivement installé dans le cœur de l’ancienne louve. Si le caractère de son époux diffère tant du sien, elle y trouva un allié inestimable. Cependant, si Lyonel profitait déjà de la moindre occasion pour jouter, il devait dorénavant tenir le rôle qui lui était revenu en héritage à la mort de son père ; être le Seigneur Suzerain des Terres de l’Orage. Ce nouveau poste à responsabilité ne permit pas à Neassa de voir son époux autant qu’elle le désirait, mais forcée d’accepter qu’elle ne pouvait s’y opposer, elle trouva du réconfort auprès de ses enfants. Sachant que son époux ne cesserait jamais de profiter pleinement de la vie, elle ne se plaint pas de cette situation qui les éloigne par moment. Au contraire, cet éloignement lui permet de profiter de chaque moment qu’ils partagent. Gowen, leur fils alors âgé de neuf ans, s’en fut pour Port-Réal afin de devenir écuyer, tout comme son père l’était. Fière de son garçon, mais aussi triste à l’idée de le voir quitter le nid, Neassa le dit le digne fils de son père.
Le meurtrier Fléau de Printemps s’abattit sur les Terres de l’Orage en mettant à rude épreuve la communauté. Neassa ne pouvait supporter l’idée de voir ainsi son peuple d’adoption mourir sous ses yeux. Si elle pria les anciens dieux d’épargner sa famille, elle les enjoignit aussi de protéger ses gens. Voulant se montrée aidante et non supérieure, elle tenta d’aider du mieux qu’elle pouvait pour éradiquer définitivement cette épidémie qui décima les rangs en ne laissant que des survivants. Encore aujourd’hui, la Lady ne peut qu’éprouver de la tristesse en repensant à cette période de désolation et de maladie. Mais la sécheresse datant de 210 l’éprouva encore plus profondément. Elle avait l’habitude de devoir constamment se battre contre le froid du Nord, l’acceptant sans luter. Mais si le froid tuait en mordant, elle ne pouvait concevoir que le soleil et le chaud tuent par épuisement et faim. La sécheresse brula le paysage autant que les hommes, les assoiffant jusqu’à leur dernier râle. Le plus douloureux pour la Dame fut le fait de ne pouvoir absolument pas agir pour sauver son peuple. De l’eau, il n’y en avait pas en suffisance, ni même de quoi garnir une assiette. Si elle avait pu se montrer efficace contre le Fléau, elle se terra dans l’isolement de la citadelle pour ne pas voir ce qui l’insupportait. Et le mal semble continuer à s’emparer des siens. Après les attaques féroces des Fer-nés sur les côtes de l’Ouest, son mari ne peut que répondre favorablement au cri d’alarme lancé par la couronne. Il se battra contre les pirates. Neassa tente de le cacher, mais elle ne peut supporter l’idée de le voir partir au loin, faire face au danger si loin de leurs terres. Mais c’est ce pour quoi son homme est fait : la guerre. Elle lui fera confiance, comme à chaque fois, priant pour qu’il revienne en vie, et en un seul morceau. Elle espère que ces nuages sombres finiront pas quitter définitivement sa vie et pourtant, plus au Nord, elle entend mélodie sifflante du vent qui lui rappelle la devise de sa famille : L’hiver vient.


● Inventaire : Même si elle apprécie les tenues simples et pratiques, elle en possède une petite série ainsi que diverses tenues de voyages. Elle garde aussi précieusement ses tenues d’équitation qu’elle adore enfiler pour les rares promenades qui lui sont permises en dehors des déplacements obligatoires où une tenue plus noble est nécessaire.
Elle garde du Nord, quelques affaires lui permettant de survivre au grand froid. Elle ne le utilise que périodiquement, quand elle se doit de gagner le Nord, ce qui est rare. Elle conserve aussi jalousement un vieil arc, cadeau de son père, et souvenir précieux. L’emblème des Stark y figure fièrement. Il n’a pourtant plus servi depuis bien des années. Elle serait probablement incapable de viser la moindre cible.
Grande cavalière, elle possède également son propre cheval. Elle ne peut par contre plus se vanter de galoper sur le même destrier qu’autrefois. Si sa première bête était grise comme le Nord, la seconde est d’un bais foncé. Ce cheval, plus petit que sa précédente monture et aussi moins explosif et agréablement joueur.



● Pseudo : La Seiche
● Âge : bientôt 24 0o
● Divers : j'ai pas du tout la pression pour ce perso!
● Avatar : Cate Blanchett
● Connaissez-vous le Roman ? Toujours pas lu plus loin que le tome 1 (la pive!)
● Comment avez-vous connu le forum ? DC autorisé par Sargon (et Brynden)
● Comment trouvez-vous le forum ? Merdique mais bon, on s'y fait xD
● De quelconques suggestions ? Que quand je survole un nom de joueur, l'avatar s'affiche *sors loin*



Dernière édition par Neassa Baratheon le Mer 6 Mar 2013 - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Main du Roi
avatar

Brynden Rivers
Main du Roi

Général
Freuxsanglant

- Combien c'est-y que lord Freuxsanglant il en a, de zyeux ?
- Mille, et rien qu'un.

♦ Missives : 3432
♦ Missives Aventure : 33
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 22/06/2009
♦ Célébrité : Kevin Costner
♦ Copyright : Alysanne
♦ Doublons : Edric Estremont
♦ Age du Personnage : 36 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Donjon Rouge, Port-Réal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
155/500  (155/500)


Message Mar 5 Mar 2013 - 22:58

Soit à nouveau la bienvenue sur le forum, Neassa !

A la lecture de ta fiche, je n'ai pas grand chose à signaler mais il y a toutefois quelques petits points gênant ^^
- Premièrement, je ne suis pas sûr que Larra Omble soit aussi tendre et douce que cela sous la plume de Beron mais après tout, elle a pu changer avec le temps ^^ C'est donc uniquement du détail.
- Deuxièmement, il n'y a pas de tournois organisés dans le Nord, les tournois étant liés à la chevalerie, tradition absente du Nord ^^ Éventuellement, cela aurait pu avoir lieu à Blancport, mais ça n'aurait pas été très fréquent non plus. Il me semble d'ailleurs que la rencontre avec Lyonel a eu lieu dans le sud, justement pour ces raisons ^^ Mais là encore, c'est un détail et rien de dramatique. Cela dit, la rencontre est vraiment joliment décrite ! Very Happy
- Troisièmement, note que Winterfell et Accalmie ne sont pas des villes, mais juste des châteaux. S'il y a bien une ville d'hiver à Winterfell, abandonnée en été, Accalmie n'est qu'un château sur la falaise. Aucune ville à proximité (il n'y a d'ailleurs pas de villes dans l'Orage, juste des bourgs et des villages).

Ce ne sont toutefois que des détails et rien qui ne change le personnage donc je peux tout de même te valider ^^

En tant que dame d'Accalmie, tu bénéficies évidemment des ressources de ta maison. Toutefois, d'un point de vue RP, tu disposes surtout de tes possessions de départ, sans oublier que tu débutes le jeu avec 30 dragons d'or. Tu pourras te servir de cette somme pour acheter des biens aux marchands ou tout autre chose. Même si ça n'en a pas l'air, il s'agit quand même d'une petite fortune ! N'oublie pas de les ajouter à ton inventaire, dans ta fiche de personnage (accessible dans ton profil) !

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Tu peux aussi aller signaler ta position sur le continent à cet endroit. N'oublie pas de consulter les autres sujets du bureau du Grand Mestre pour t'intégrer dans le contexte ou pour découvrir lady Coeurdepierre ! Tu pourras ensuite débuter le jeu en consultant les demandes, en postant la tienne ou en demandant directement à un joueur. En cas de questions, n'hésite pas à poster dans la Tour de la Main ou à m'envoyer un MP. Enfin, n'hésite pas à passer par le flood et la CB pour te faire connaitre et t'intégrer plus facilement sur le forum !

Puisses-tu occuper ta place du mieux possible en ces temps de trouble !


Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com/
Noble
avatar

Neassa Baratheon
Noble

Général


Dame D'Accalmie

♦ Missives : 35
♦ Missives Aventure : 18
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 04/03/2013
♦ Célébrité : Cate Blanchett
♦ Copyright : Chémeuse/Moi/autres ça dépend
♦ Doublons : Dagon Greyjoy, Bayard
♦ Age du Personnage : 52 ans
♦ Mariage : Lyonel Baratheon
♦ Lieu : Accalmie, Terres de L'Orage
♦ Liens Utiles :
Scénarios disponibles
Charissa Tully
Harbert Baratheon

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
100/500  (100/500)


Message Mer 6 Mar 2013 - 9:19

Si ces points sont gênants, je me fais un devoir de les corriger!

Fiche MAJ!
1. J'ai modifié le court descriptif que je faisais de Lady Larra pour qu'il corresponde (mieux) avec celui de Beron.
2. Concernant les tournois en dehors du Nord, c'était un point clair pour moi mais je me suis rendue compte à la relecture, qu'effectivement ça n'était pas bien retransmit. J'ai donc retourné ça pour que ça soit plus compréhensible.
3. Lyonel m'a fait exactement la même remarque! Le pire, c'est que j'ai dû relire 5x la fiche pour trouver où c'est que j'avais fait mention de "ville". Du coup j'ai aussi modifié ce point.

Au passage, j'ai aussi enlevé les fautes d'orthographe qui traînaient encore dans le texte Wink

Merci pour la rapidité de validation ^^


OURS IS THE FURY
House Baratheon





Revenir en haut Aller en bas
Main du Roi
avatar

Brynden Rivers
Main du Roi

Général
Freuxsanglant

- Combien c'est-y que lord Freuxsanglant il en a, de zyeux ?
- Mille, et rien qu'un.

♦ Missives : 3432
♦ Missives Aventure : 33
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 22/06/2009
♦ Célébrité : Kevin Costner
♦ Copyright : Alysanne
♦ Doublons : Edric Estremont
♦ Age du Personnage : 36 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Donjon Rouge, Port-Réal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
155/500  (155/500)


Message Mer 6 Mar 2013 - 13:20

Pas de souci Very Happy

Pour les tournois, je me doutais que tu devais le savoir mais souvent, je préfère faire corriger quand même pour que les points soient clairs et que ça ne trompe pas quelqu'un qui lirait la fiche ^^ Et pour les villes, tu parlais simplement des "villes natales" donc rien de très important puisque ce n'est qu'une expression mais vu le nombre de joueurs qui nous a mis une ville à Accalmie, je préférais le signaler aussi Very Happy

Comme Lyonel avait validé ta fiche, je n'avais donc pas à attendre, d'où la rapidité Wink
Bref, bon jeu


Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com/

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Neassa Baratheon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» MAISON BARATHEON ▲ nôtre est la fureur [4/8]
» ALLYA BARATHEON { Fear not this night
» quelques requêtes.
» Robb Baratheon ~ Liens.
» Theodan Baratheon ▲ Nôtre est la fureur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Archives des Demandes de Citoyenneté :: ◄ Archives des Terres de l'Orage-