AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Le bâtard de mon oncle [Ethaniel Stone, 211]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Annabelle Solverre
Noble

Général Noble dame de Solverre
♦ Missives : 597
♦ Missives Aventure : 84
♦ Age : 24
♦ Date de Naissance : 11/01/1993
♦ Arrivée à Westeros : 07/08/2012
♦ Célébrité : Hayley Hatwell
♦ Copyright : Miri ♥
♦ Doublons : Lorant Trant, Cylia Stark, Daenerys Martell et Emeraude
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Fiançailles en négociation
♦ Lieu : Dulceport-Le-Pas
♦ Liens Utiles : Fiche de Anna

Petits papiers de Anna

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
263/500  (263/500)


Message Mar 5 Mar 2013 - 19:21



    Annabelle Solverre avait trouvé refuge dans sa chambre. Dehors, le vent soufflait sur l'île de Dulceport comme souvent. Il fallait avouer que la géographie de l'endroit n'amenait pas forcément au calme, à la chaleur et à la douceur. C'était l'automne, de toute façon, qui régnait sur Westeros. La jeune fille, assise dans un fauteuil derrière sa fenêtre observait le paysage. Dulceport-le-Pas était le lieu de sa naissance. Un lieu qu'elle chérissait tendrement. Pourtant, Annabelle avait eu l'occasion maintes et maintes fois de découvrir bien d'autres contrées. Certes, elle était plus ou moins restée dans les Terres de la Couronne, mais la jeune fille avait également déjà eu l'occasion de se rendre dans différentes provinces.

    Rêveuse, la jeune femme aimait à se remémorer ses voyages, d'autant plus qu'elle savait qu'elle n'aurait pas la chance, à l'instar de son frère Renaud, par exemple, de découvrir bien plus de Westeros. En jeune fille noble, bientôt ce serait le mariage, la tenue d'un donjon et bien d'autres tâches parmi lesquelles guerroyer ou commercer n'existeraient pas. Annabelle n'en était pas révoltée. Sa mère, Alys, lui avait toujours montré combien la vie d'une épouse pouvait être épanouissante. Malgré tout, certains soirs, elle imaginait sa vie si elle avait été avec son frère dans ses périples …

    Tout cela, évidemment, était du domaine du rêve et la jeune Annabelle, devenue femme et capable d'enfanter depuis quelques années déjà, rêvassait aussi à son mariage. Il y avait les inquiétudes, bien naturelles, mais aussi les impatiences, propres à la jeune femme. Malgré les conseils répétés de sa mère, Annabelle n'arrivait pas totalement à discipliner sa nature impétueuse et sa maladresse chronique. Cela donnait souvent lieu à des situation mythiques.
    Sous ses dehors de jeune fille bien sous tout rapport, Annabelle cachait également des failles. Elle était en train de réfléchir à tout cela quand un bruit de porte se fit entendre. La jeune fille reconnut assez facilement le pas décidé de sa mère. La femme d'âge mûr qu'elle était ne s'embarrassait pas de timidité.

    « -Annabelle ? Ton oncle Lothar est arrivé … ! ».


    Alys Solverre n'eut rien de plus à dire car déjà Annabelle se précipitait vers le hall central afin de pouvoir y voir Lothar. C'était son oncle mais c'était surtout quelqu'un que Annabelle adorait tout particulièrement. Ses visites se faisaient toujours fort rares. Dans sa hâte, Annabelle ne s'était pas changée et était toujours dans une de ses robes les plus pratiques mais aussi les plus communes. Peu lui importait, de toute façon, oncle Lothar ne jugerait en rien sa tenue. Il connaissait sa vraie nature, après tout. Elle était une guerrière à l'épée ! C'était leur petit secret, rien qu'à eux et jusqu'à présent, Annabelle avait su le garder pour elle.

    Les retrouvailles entre l'oncle et la nièce furent rapidement interrompues toutefois : Lothar avait des tas de choses à discuter avec son beau-frère et sa sœur et Annabelle avait toute liberté de vaquer à ses occupations. Toutefois, dans le sillage de son oncle, elle avait repéré un enfant. Le bâtard de Lothar. Elle l'avait déjà croisé, à une ou deux reprises, mais à l'époque, elle n'avait su quelle attitude avoir. Annabelle était suffisamment pieuse pour regretter cet écart de son oncle. La raison lui dictait d'ailleurs de ne pas s'occuper de cet enfant. Elle rebroussa donc sagement chemin vers sa chambre.

    Mais Annabelle était aussi une jeune fille au grand cœur que les méfaits de la vie n'avaient pas encore trop aigri. C'est pourquoi, quand les différents personnages de la maison furent tous retournés à leurs occupations, la jeune fille ne put s'empêcher de se dire que ce petit garçon, qui que fut sa mère, était surtout le fils de son oncle. Cela méritait bien qu'elle voit ce qu'il avait dans le ventre.

    Annabelle partit donc à la recherche de cet enfant qu'elle n'avait fait que croiser. Une seconde, peut-être, tout au plus, leurs regards s'étaient rencontrés et la jeune fille avait eu le loisir de s'interroger sur le caractère de cet enfant. Lui rappellerait-il oncle Lothar à chaque mot, à chaque geste ? Annabelle se mit donc en quête de Ethaniel Stone et sa recherche commença par l'extérieur du château. Elle voyait mal où irait cet enfant à dire vrai … Le ciel était chargé de nuages gris et elle espérait bien mettre la main sur Ethaniel avant qu'il ne pleuve.

Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ethaniel Stone
Noble

Général
Be brave... If you can

+ N'est bâtard que celui qui le veut +

♦ Missives : 317
♦ Missives Aventure : 39
♦ Arrivée à Westeros : 06/01/2013
♦ Célébrité : Isaac Hempstead-Wright
♦ Copyright : Seamus Oustreliiin !
♦ Doublons : Arkha Kenning, Aslak
♦ Age du Personnage : 8 ans
♦ Mariage : c'est qu'un bâtard....
♦ Liens Utiles : Un bâtard comprend néanmoins :
"des origines"
"des liens"
"Des capacités"
"Des réussites"

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
356/500  (356/500)


Message Dim 10 Mar 2013 - 14:00

Ethaniel n'avait pas dormi de la nuit. Cette fois-ci, le manque de luminosité n'était guère en cause. Son âge le menait vers ses sept ans et son tempérament anxieux et solitaire était marqué depuis maintenant un moment. Mais ce qu'il avait appris c'était leur départ vers Dulceport-le-Pas, c'est à dire aller dans la famille de son père mais dont il avait appris le côté très pieu et forcément la non appréciation de son origine bâtarde. Sa tante-mère en avait longuement parlé avec lui mais son caractère fort l'avait davantage poussé à ne pas s'en faire et ne pas se laisser démonter si quoi que ce soit se passait. En réalité, l'envie de ne pas s'y rendre était particulièrement forte, mais jamais il n'aurait osé le dire à son père car ce dernier lui faisait une immense faveur de le prendre avec lui, il le savait particulièrement bien. Ainsi, le droit de refuser n'était pas permis. Et puis son père ne revenait guère souvent à Pinces-Isle, donc passer du temps avec lui était important aux yeux du jeune garçon. Mais concrètement, il aurait préféré qu'ils restent à Pinces-Isle. Ca aurait été bien plus rassurant pour lui. Mais se plaindre n'était pas son genre du tout. Donc il s'était tout simplement préparé psychologiquement à se rendre dans cette autre partie de la famille et à y faire face sagement sans trop se sentir perdu. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire et c'était bien pour ça que le sommeil n'était jamais arrivé et que voyant écouler le temps à travers les changements de ses bougies lui permettant habituellement de s'endormir sans crainte jusqu'à ce que la consommation soit établie, il en était venu à remarquer que le sommeil n'était clairement pas de la partie. Le soleil avait fini par perler et après quelques secondes, il avait simplement souffler la flamme avant de se lever. Etre autant angoissé n'était pas pour lui plaire, manquer de courage était presque aussi lourd que d'être un bâtard. Parfois être comme son père ou sa tante le rendait particulièrement envieux mais jamais il ne pourrait être comme eux il en était particulièrement persuadé.

La matinée avait déjà été longue avant son départ. Ce temps écoulé avait été mis au profit de la solitude et d'un voyage dans les limbes littéraires à l'abri de toute réalité. Mais celle-ci l'avait rapidement rattrapé l'obligeant à faire face de nouveau à la suite des événements. Il s'était donc préparé à partir avec son père et serra sa tante dans ses bras rapidement mais assez pour se donner du courage. Puis le départ se fit et il garda le silence excepté pour répondre aux questions de son père. Son estomac vide car il avait été incapable de manger se noua de plus en plus et sembla voir même totalement enserré quand ils arrivèrent à l'endroit prévu. Tout de suite les tensions de son origine lui furent révélés. Un simple signe pour indiquer à la présentation de sa personne qu'on l'avait effectivement vu mais de là à lui offrir plus d'estime, il ne fallait pas trop en demander. Le pire fut sûrement quand son père dut le laisser pour aller parler affaires, lui indiquant qu'il était libre de faire ce qu'il voulait. Mais au vu des regards adressés, faire ce qu'il voulait sembla particulièrement restreint. La jeune femme, apparemment sa cousine puisque son père était son oncle, partit comme ce dernier sans lui adresser la moindre parole. Au fond, il s'était préparé à ce genre de réaction mais malgré tout un ressenti douloureux restait ancré. Simplement alors ses pas l'emmenèrent vers l'extérieur de la maisonnée. L'air, frais certes, mais quand même serait bien plus agréable qu'un confinement avec des regards désapprobateurs sur sa personne. Et puis là bas, il arriverait sûrement à trouver un endroit où rester seul en attendant son père. Il était sûr qu'il y avait sûrement une place où il pourrait être seul. Laissant sa main poser sur les parois de la demeure, il laissa ses pas le mener vers un lieu reculé pour finir par apercevoir un arbre isolé mais assez agréable pour pouvoir y trouver un refuge.

Le temps s'écoula pendant que son regard observe les différents nuages, nombreux mais facilement différentiables pour s'amuser un peu à y laisser son imagination déborder à son aise. Son esprit était tellement ailleurs qu'il ne remarqua pas la présence qui s'approcha de lui et ce fut un léger bruit, le faisant sursauter, qui lui apporta la connaissance d'une présence alors qu'il était assis et un peu replié sur lui même. Il sursauta et se redressa rapidement regardant la jeune fille non loin de lui.

« Je ... je peux vous aider ? » Peut-être était-il encore trop visible pour la maisonnée « Vous voulez peut-être que j'aille plus loin ? Je ne savais pas trop où je pouvais me mettre sans gêner... Désolé. »

Il parlait dans la vide, angoissé, sans savoir le moins du monde si c'était la raison de sa présence. Mais pourquoi d'autres serait-elle là ? Pas un seul moment il ne se dit qu'elle venait pour lui et pour lui adresser la parole comme deux personnes normales. Non. Elle avait forcément quelque chose à lui reprocher. Il s'était déjà d'ailleurs presque mis à marcher mais n'ayant pas vu la branche de l'arbre qui se trouvait derrière lui, il sentit le choc sur son talon mais c'était trop tard car à part tenter de se rattraper sans succès, il n'y avait pas grand chose à faire. Son arrière train retrouva le sol un peu abruptement. Ne s'attendant nullement à cet évènement, il resta un peu atterré avant de se redresser tant bien que mal et de rapidement s'excuser alors négligeant la petite douleur gênante sur son derrière. Il espérait qu'elle n'allait pas lui en vouloir pour cet accident.

« Je n'ai pas fait exprès... » dit-il ne relevant pas les yeux n'osant pas faire face à la jeune femme qui devait sûrement le trouver ridicule. Pour se faire valoir il n'était pas doué mais ce n'était pas doué.




" Chacun imite un courage qui n'a jamais existé "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Annabelle Solverre
Noble

Général Noble dame de Solverre
♦ Missives : 597
♦ Missives Aventure : 84
♦ Age : 24
♦ Date de Naissance : 11/01/1993
♦ Arrivée à Westeros : 07/08/2012
♦ Célébrité : Hayley Hatwell
♦ Copyright : Miri ♥
♦ Doublons : Lorant Trant, Cylia Stark, Daenerys Martell et Emeraude
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Fiançailles en négociation
♦ Lieu : Dulceport-Le-Pas
♦ Liens Utiles : Fiche de Anna

Petits papiers de Anna

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
263/500  (263/500)


Message Dim 10 Mar 2013 - 18:32



    Même si Annabelle avait le coeur tendre et que rien encore n'avait réussi à ébranler son optimisme dans l'humanité, il n'en restait pas moins qu'elle avait été élevée avec des idées bien précises et que la bâtardise ne faisait nullement partie de choses qu'elle accueillait à bras ouverts et avec un plaisir non dissimulé. Bien au contraire. Ce qui sauvait Oncle Lothar et cet enfant, c'était bien le fait que son oncle ne soit pas marié et n'ait du moins pas commis l'adultère en procréant avec une quelconque femme.

    Tandis qu'elle cherchait du regard l'enfant, qui devait avoir 5 ou 6, d'après ce qu'elle en savait, Annabelle se fit la réflexion qu'elle ne savait même pas quel prénom avait été donné à ce bâtard. Elle ne s'était jamais inquiétée de le savoir et maintenant, elle se rendait compte qu'elle n'avait même jamais appelé cet enfant, ni directement ni indirectement. C'était comme si il n'existait pas et n'avait pas le droit d'exister.

    Soudainement, Annabelle remarqua l'enfant, assis sur le sol, quelque peu recroquevillé sur lui-même. Dans une attitude qui surprit Annabelle. Se cachait-il ici ? Voulait-il être seul ? Certains enfants aimaient la solitude, Annabelle en avait conscience, mais elle ne pouvait se résigner à faire demi-tour. La curiosité s'emparait d'elle et elle commençait à se poser milles questions sur le fils de Lothar. C'était si étrange, quand on y pensait, qu'elle n'ait même jamais pris la peine de savoir son prénom.

    Les Dieux n'aimaient certes pas les relations en dehors du mariage, Anne en était convaincue, mais pour autant, fallait-il laisser cet enfant seul et isolé, alors que la maisonnée entière fêtait l'arrivée de son père ? Tandis qu'elle observait l'enfant, Annabelle se demanda ce qu'en penserait sa mère ? Sans doute qu'en bonne épouse, Alys Solverre se dirait qu'elle n'aurait jamais pu supporter le bâtard de son mari et adopterait-elle une pareille attitude afin de bien montrer qu'elle n'acceptait pas les coucheries en dehors des épousailles.

    Annabelle, elle-même, tandis qu'elle contemplait cet enfant, se demandait comment elle prendrait le fait que son futur époux ait des bâtards. Mal sans doute. Et personne ne pourrait le lui reprocher. Un enfant né d'une union illégitime était une preuve difficile à avaler de l'infidélité d'un époux. Annabelle n'avait rien d'une sainte et elle imaginait sans peine quelle humiliation cela devait être. Il n'était pas difficile d'imaginer les regards en coin, les sourires entendus et toutes ces autres expressions lors d'un rassemblement. Tout le monde savait et tout le monde jugeait.

    Mais Annabelle n'eut pas franchement le temps de réfléchir plus longuement à son propre avis de femme trahie. Cela arriverait très certainement. Elle n'aurait pas une vie si différente de beaucoup de ses semblables. Mais le petit garçon venait de l'apercevoir et les premiers mots qu'il prononça ne firent rien pour rassurer Annabelle dans sa démarche. Visiblement, il pensait qu'elle était venue le réprimander.

    La jeune femme prit alors conscience de tout ce qui la séparait de cet enfant. Il n'aurait jamais la même position qu'elle. Pourtant, il était né d'une union entre un noble et une femme. Mais jamais ce petit garçonnet n'aurait la chance de connaître une famille unie comme Annabelle la connaissait depuis sa naissance. D'un point de vue, il était son cousin. Mais un cousin né par des voies mauvaises. Il n'était donc pas question qu'elle lui permette de voir en elle une véritable cousine.

    Pourtant, Annabelle resta figée. Il venait de s'excuser d'avoir gêné. Il avait cherché à se mettre là où il ne dérangerait personne. La jeune femme ferma les yeux. Comme c'était triste. Terriblement triste. Elle ne parvenait même pas à comprendre comment pouvait fonctionner cet enfant, qui était tel une tâche qu'on cherchait à cacher. Secouant la tête, Annabelle parla, d'une voix qu'elle voulait douce et rassurante.

    « -Ne t'inquiète pas mon enfant. Tu ne gênes ni ne déranges qui que ce soit ici. ». Elle eut un petit sourire qu'elle voulait avenant, mais en vérité, Annabelle était mal à l'aise et ne savait plus franchement comment s'y prendre. Il avait tout de même trébuché et s'était retrouvé fesses contre terre. « -Tu t'es fait mal … ? ». Elle ne savait toujours par son prénom. Il fallait donc procéder à des présentations en bonnes et dues formes.

    « -Je suis Annabelle Solverre … Et toi, comment t'appelle-t-on ? ».

    Que faire maintenant ? Annabelle se dit qu'elle s'était mise dans une belle panade. Réfléchissant, elle finit par proposer ce qui lui semblait le plus naturel. « -Tu n'aurais pas faim, après ce voyage ? Ce n'est pas ici que tu vas trouver à manger et il va bientôt pleuvoir, tu seras mieux à l'intérieur, plutôt qu'ici ! ». Après tout, son devoir d'hôtesse ne s'arrêtait pas à la bâtardise, n'est-ce-pas ? Elle était certaine que Lothar lui serait reconnaissante de ne pas avoir maltraité son fils, fut-il sont bâtard.

Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ethaniel Stone
Noble

Général
Be brave... If you can

+ N'est bâtard que celui qui le veut +

♦ Missives : 317
♦ Missives Aventure : 39
♦ Arrivée à Westeros : 06/01/2013
♦ Célébrité : Isaac Hempstead-Wright
♦ Copyright : Seamus Oustreliiin !
♦ Doublons : Arkha Kenning, Aslak
♦ Age du Personnage : 8 ans
♦ Mariage : c'est qu'un bâtard....
♦ Liens Utiles : Un bâtard comprend néanmoins :
"des origines"
"des liens"
"Des capacités"
"Des réussites"

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
356/500  (356/500)


Message Mar 12 Mar 2013 - 15:14

L'idée même qui ne dérangeait pas été surprenante. Depuis quand ne dérangeait-il pas les nobles gens ? La surprise de cette révélation avait été ôtée par sa chute inopinée dont il s'était désormais relevé. Un simple geste négatif de sa tête indiqua que même s'il avait une douleur lancinante dans le derrière, il ne tenait pas à en informer la jeune femme. Ce n'était qu'un anecdote sans grande importance. Cela passerait comme le reste et oublier ce détail viendrait vite à son esprit tout bonnement. C'était étrange que cette jeune femme qui plus tôt l'avait tout simplement ignoré revienne vers lui pour s'enquérir d'informations le concernant. Ce revirement le rendait quelque peu méfiant. Par le passé, ce genre d'attitude lui avait déjà entraîné plusieurs ennuis surtout de la part d'autres enfants qui s'étaient joués de lui l'amenant au devant des ennuis alors qu'il n'avait au final rien fait. De toute façon, crainte et méfiance allait souvent de pair et la solitude très souvent son meilleur atout. Il se sentait de toute manière plus à l'aise quand il n'était pas confronté au monde. S'il était présent sur ces terres c'était uniquement pour faire plaisir à son père et l'accompagner dans ce voyage. Bien sûr, découvrir la famille entrainait une certaines curiosité, mais une famille qui ne le considérait guère comme un humain estimable n'était pas vraiment évident à approcher. Enfin ici c'était la jeune femme qui était venue le retrouver. Pourquoi ? Il ne le savait pas encore mais ayant été éduqué convenablement, la politesse était de mise et faire bonne figure s'imposait irrémédiablement. La surprise suivante ne se fit guère attendre puisque désormais elle se présenta même à lui. Pour être sincère, qui elle était faisait déjà partie de ses connaissances. Des questions il en avait posé à sa tante-mère pour être paré à ce qui l'attendait en venant ici. Et puis, puisque dans sa tête il ne pourrait guère poser de questions aux concernés, ces dernières avaient été adressées à la seule personne qui lui répondait avec sincérité et surtout qui répondait tout simplement à pratiquement toutes ses questions. Après un instant de silence face aux paroles de la jeune femme, il se présenta à son tour en bonne et due forme.

« Je m'appelle Ethaniel Stone, Dame Annabelle. Mais beaucoup de gens m'appellent Ethan. »

Une invitation pour tenter d'entrer en sympathie et lui intimité une proximité dont elle pouvait s'emparer en le nommant par le surnom qui était presque devenu autant son prénom que celui à rallonge. Il aimait son prénom, encore plus parce que c'était sa tante qui lui avait donné. Restant debout non loin de la jeune femme sans savoir clairement quoi faire ce qui semblait clairement réciproque. Appparemment, elle était venue le trouver sans savoir quoi faire avec lui. Personne ne savait vraiment quoi faire de lui, un bâtard ne servait pas à grand chose, encore plus dans la noblesse vu qu'il n'avait aucun mérite, aucun égard alors le former on en prenait pas vraiment la peine. Les connaissances et la culture ingérées provenaient de ses propres observations, de sa propre curiosité qui était immense et qui se manifestait par une soif de connaissance sur tous les domaines possibles, et des questions qu'il posait sans cesse aux gens qui daignaient lui répondre quand les livres ne pouvaient y répondre ou quand simplement la réponse ne se trouvait pas dans des livres.

Nouvelle surprise lorsque la jeune femme l'invita à prendre place à l'intérieur de la maisonnée. Il était vrai que le temps n'était pas clément à une promenade sur le long terme et les nuages ne faisaient que s'intensifier dans un ciel pour la peine de plus en plus grisâtre. La regardant un peu pour être certain que ses propos étaient sincères et qu'elle l'invitait bien à entrer, il se permit d'acquiescer un peu avant de prendre la parole parce que c'était plus poli à ce qu'on llui avait expliqué.

« C'est gentil à vous, je veux bien. »

La laissant entamer la marche, ses pas firent de même pour la suivre et du coup retourner dans la demeure. Comme elle lui servait pour l'instant de guide pour l'emmener dans la salle à manger ou du moins dans la cuisine, il ne connaissait pas leur destination, il s'octroya le droit de laisser ses prunelles observer les différents meubles mais aussi armoiries et décorations en tout genre qui trônaient dans la demeure. La famille était très porté sur la religion des sept comme leur devise l'indiquait sans compter que l'un des fils de la maison allait devenir ou était devenu, cette information sa tante n'avait su guère la donnée avec exactitude, un septon. Ce n'était pas rien. Annabelle était la seule femme de la fratrie. Alors qu'il la suivait en silence, après une grande hésitation ne sachant guère s'il avait vraiment le droit de parler et de poser des questions comme il l'entendait, il se risqua cependant à élever sa petite voix pour faire entendre son questionnement.

« Je... Je crois me souvenir que vous êtes la seule fille de la famille. Ce n'est pas trop difficile pour vous de n'avoir que des garçons dans votre fratrie ? »

Bien sûr elle avait sa mère, sûrement un personnage important dans sa vie comme toute maman, même si lui ne connaissait strictement pas la sienne, mais sa tante qui avait prit cette place était devenue quelqu'un de très important pour lui. Mais peut-être que n'avoir que des frères n'étaient pas toujours évident... Vu que sa fratrie à lui ne partageait rien du tout avec sa personne, il ne connaissait même pas le sens du mot famille. Mais ce n'était pas important, à travers ses questions en savoir plus sur le fonctionnement d'une maisonnée unie et pouvoir comparer ses différentes observations faisaient partie de sa curiosité habituelle. Il lança à la suite une autre question en rapport mais qui entraînerait forcément d'autres précisions.

« Enfin je ne sais pas si vous voyez souvent votre frère qui va devenir Septon... et puis même peut-être les deux autres aussi, au fond ils vous manquent peut-être... » il se rendit compte qu'il commençait à parler peut-être un peu trop et à spéculer sur des informations qu'on lui avait données mais sans savoir réellement ce qu'il en était. Pour une fois qu'on venait gentiment le trouver, il n'avait pas envie de se mettre à dos la jeune femme.
« Excusez moi, ça me regarde sûrement pas... Je voulais pas me montrer impoli... »



" Chacun imite un courage qui n'a jamais existé "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Annabelle Solverre
Noble

Général Noble dame de Solverre
♦ Missives : 597
♦ Missives Aventure : 84
♦ Age : 24
♦ Date de Naissance : 11/01/1993
♦ Arrivée à Westeros : 07/08/2012
♦ Célébrité : Hayley Hatwell
♦ Copyright : Miri ♥
♦ Doublons : Lorant Trant, Cylia Stark, Daenerys Martell et Emeraude
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Fiançailles en négociation
♦ Lieu : Dulceport-Le-Pas
♦ Liens Utiles : Fiche de Anna

Petits papiers de Anna

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
263/500  (263/500)


Message Mar 12 Mar 2013 - 17:11



    Dame Annabelle, disait-il. La jeune Anna, du haut de ses 17 ans, se sentait soudainement bien petite, face à cet enfant qui lui faisait face. Le bâtard de son oncle, voilà ce qu'il était et c'était uniquement de cette manière que la famille Solverre s'attende à ce qu'elle réagisse. Une quantité négligeable, de fait: cet enfant n'hériterait pas du titre de son père et il ne serait pas reçu chez les Solverre si il n'était accompagné de son père à n'en pas douter. Pourtant, Annabelle ne pouvait se convaincre qu'il y eut quoi que ce soit de mal dans le fait de discuter avec un enfant.

    A cet âge qui était le sein, Ethaniel -puisqu'elle savait désormais son prénom- n'aurait pas du être jugé responsable de quoi que ce soit. Mais la vie était plus dure que dans les rêves d'Annabelle et elle se doutait bien que le petit garçon avait du en voir de toutes les couleurs. Elle se demanda même, un instant, comme Heward réagirait. Sans doute ne se poserait-il même pas la question et se contenterait-il, simplement, de ne pas s'attarder sur ce détail ?
    Il serait donc Ethan, pour Annabelle. Cela sonnait bien mieux que toute tentative de l'appeler Stone. Ethan, c'était doux. Elle avait un mauvais souvenir, d'un autre Ethan, mais elle tâcherait de l'oublier afin de se faire une idée juste du petit garçon. Ethaniel Stone n'était pas Ethan Estremont et la jeune fille pouvait donc se détendre. Effectivement, elle n'avait pas pensé qu'il pouvait avoir peur de déranger. Mais comment aurait-elle pu, cette enfant choyée, imaginer ce que c'était que d'être un bâtard ? Jamais à sa place, toujours entre deux positions.

    Heureuse qu'il accepte la proposition, Annabelle sourit et le conduit d'un pas leste vers la Maison des Solverre. Le temps commençait sérieusement à se gâter et le vent qui soufflait ne lui disait rien qui vaille: ils seraient bien mieux, l'un comme l'autre, à l'intérieur de la demeure de la famille de Dulceport. Annabelle aimait cet endroit de toutes ses tripes et un autre sourire vint fleurir sur ses lèvres en apercevant cet endroit qu'elle aimait tant. «-Allons-y alors ! » Le ton était enjoué, Annabelle ne savait pas trop encore comment s'y prendre. Elle n'avait pas de jeune frère : elle était la petite dernière et c'était souvent elle qu'on prenait pour l'enfant. C'était amusant de retourner les rôles et elle se rendit compte que pour beaucoup, elle devait désormais être vue comme une adulte. Une dame en pleine possession de ses capacités qui ne tarderait sans doute pas à prendre époux.

    Alors qu'elle était dans ses pensées, la voix de Ethan -elle l'appelait ainsi désormais- retentit à ses oreilles. Ses interrogations amusèrent Annabelle qui rit en l'entendant parler du fait qu'elle soit la seule Dame. Elle aimait profondément ses frères mais il était vrai qu'elle avait longtemps rêvé d'une sœur. « - Mes frères sont merveilleux ! Mais il est vrai qu'on peut se sentir bien seul, à être la seule de son genre. Heureusement, mère est adorable … Et puis, j'ai des amies à qui je peux écrire, nous échangeons des courriers, par corbeau. Connais-tu les Estremont et les Tully ? Jeyne et Eleanor viennent de ces familles et sont mes amies. Bien sur, ce n'est pas pareil ... ». Un petit soupir lui avait échappé. Parfois, elle donnerait cher pour assister bien vite à des réjouissances où ses amies seraient conviées et où elles pourraient déguster des heures …

    Annabelle n'eut pas le temps de se poser plus de questions car Ethaniel en avait pour elle. Elle allait lui expliquer que Renaud, en effet, était souvent loin, tout comme son second frère, un Septon. Mais il s'excusa, comme si il la dérangeait. Anna s'arrêta net, décidant de mettre les choses au clair. « -Ethan ? » Elle le regarda droit dans les yeux, se mit à sa hauteur. « -Tant qu'on est que tous les deux, tu n'as pas à t'inquiéter, tu ne me déranges pas … ! ».

    Bien entendu, si ils étaient en présence d'autres personnes, Annabelle ne pourrait pas avoir les mêmes libéralités avec le petit garçon. Mais pour le moment, son bavardage l'amusait. Souriante, elle expliqua donc. « -Le frère que je vois le plus souvent, c'est Heward, l'héritier. Les deux autres sont bien souvent absents, et il me manque, tu as raison ... ». Un grand sourire vint éclairer ses propos. « Mais ne parlons pas que de moi, j'ai une vie terriblement ennuyeuse pour toi, j'en suis sûre ! Suis-tu toujours mon oncle Lothar dans ses déplacements ? Qui s'occupe de toi ? ».

    Annabelle n'y allait pas avec le dos de la cuillère, mais elle était curieuse des engagements qu'on pouvait prendre face aux bâtards :il n'avait pas de mère pour s'occuper de lui et Lothar était sans doute un homme bon mais pour autant, Anna ne le voyait pas s'occuper d'un bébé avec la patience requise … peut-être se trompait-elle, après tout.

    Ils étaient désormais arrivés près du bâtiment principal et Annabelle y pénétra, suivit de Ethaniel. Le hall était désert de personnalités de sa famille, il n'y avait que quelques servantes qui y passaient, portant des plats chauds provenant de la cuisine ou des draps qui venaient de la blanchisserie et iraient sans doute couvrir les lits des invités.

    Comme elle le faisait parfois quand elle était enfant, Annabelle amena son petit invité dans les cuisines. Évidemment, le responsable des lieux ne manqua pas de comprendre que la jeune Lady était venu chercher de quoi se restaurer avec l'enfant et il enjoignit une servante de préparer de quoi manger pour les deux arrivants. Anna et Ethaniel purent aller s'asseoir, non loin de l'office, avec une assiette chargée de divers produits : du lard fumé, du pain, une compote de prunes et un thé brûlant. « -Sers-toi Ethaniel, je n'ai pas très faim ! ». La gourmandise viendrait sans doute saisir la jeune fille d'ici quelques instants, mais pour le moment, elle souhaitait juste que le petit garçon puisse profiter de cette occasion de se restaurer.

Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ethaniel Stone
Noble

Général
Be brave... If you can

+ N'est bâtard que celui qui le veut +

♦ Missives : 317
♦ Missives Aventure : 39
♦ Arrivée à Westeros : 06/01/2013
♦ Célébrité : Isaac Hempstead-Wright
♦ Copyright : Seamus Oustreliiin !
♦ Doublons : Arkha Kenning, Aslak
♦ Age du Personnage : 8 ans
♦ Mariage : c'est qu'un bâtard....
♦ Liens Utiles : Un bâtard comprend néanmoins :
"des origines"
"des liens"
"Des capacités"
"Des réussites"

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
356/500  (356/500)


Message Sam 16 Mar 2013 - 14:48

La compréhension des termes "être seul" et "le seul dans son genre" lui étaient particulièrement évidente. Pour lui, bâtard, toujours la solitude était son domaine de prédilection et être le seul dans son cas lui était rappelé constamment. Etre la seule fille parmi une fratrie masculine devait sûrement effectivement avoir ses désavantages parfois et ses moments de solitude. Il ne se permettrait jamais de mettre ça sur le même pied d'égalité comme conséquences de vie que lui en tant que bâtard. Comparer quelqu'un de son rang à une noble de sang ne devait sûrement pas être toléré. Mais cependant, la comprendre était facile pour lui. Après tout les femmes avaient des conditions bien différentes des hommes, très souvent avec un rythme de vie déjà tout tracé, désignée comme épouse et ensuite comme mère, sans beaucoup de choix possible concernant un autre chemin à prendre. C'était quelque chose qu'il n'avait pas encore compris à son âge, un destin qui lui semblait un peu trop tracé sans porte de sortie. Sa tante était bien différente pour ça, elle qui n'avait pas encore d'époux ni d'enfants. Certes, elle s'était occupée de lui et la considération qu'il avait pour elle s'apparentait à celle d'un fils pour sa mère, mais aucun lien de sang direct ne les unissait. Etre le fils de son grand frère était le premier point avant d'être considéré comme son fils, que le coeur dise autre chose ou pas. Anabelle ne semblait guère malheureuse de toute façon. Après tout elle avait une mère qui semblait présente pour elle et des amis disponibles. Sa tête s'agita doucement de droite à gauche pour indiquer qu'il ne connaissait pas ses amis dont elle était en train de lui parler. Mais ça semblait des gens proches dans le coeur de la jeune femme. Cela devait être agréable d'avoir des amis si important dans sa vie. Quelque chose qu'il ne connaissait pas vraiment et qui restait encore en questionnement dans sa tête. L'amitié était un concept qu'il avait découvert dans les livres et qu'il vivait à travers eux, mais il n'avait jamais expérimenté clairement ce concept. Un jour peut-être avec quelqu'un qui verrait autre chose que sa bâtardise. Qui sait...

A l'annonce de son prénom raccourci, ce qui lui fit plaisir car ce n'était pas un "Ethaniel" formel qu'on lui adressait comme toute personne noble qu'il pouvait côtoyer, ses prunelles se relevèrent pour s'agripper à celles de son interlocutrice. La surprise le traversa à ses paroles. Ainsi il ne la dérangeait pas ? C'était agréable à entendre au fond... Un petit sourire orna ses lèvres alors qu'il acquiesça pour suggérer qu'il avait bien compris ce qu'elle avait dit. Ainsi, peut-être pourrait-il parler avec quelqu'un de la noblesse sans être constamment sur ses gardes de ce qu'il devait dire. Enfin il ferait bien sûr attention mais peut-être pourrait-il quand même discuter plus aisément. Même si parler n'était pas son fort et que rester silencieux et observer étaient davantage dans ses aptitudes. Après cette mise au point, elle répondit à ses autres interrogations formulées. Ainsi comme il l'avait pensé, les deux frères partis lui manquaient plus que celui qui représentait désormais la maison et qui forcément se trouvait davantage dans les parages que les deux autres. Mais il n'eut pas l'occasion de s'attarder plus que ça sur sa vie à elle car des questions vinrent le concernant par la suite. Le fait que sa vie pourrait lui paraitre ennuyeuse était plutôt surprenant. Jamais ce genre de pensées ne lui avait traversé l'esprit. Il ne se retint pas de le signaler d'ailleurs pour ne pas qu'elle se fasse de mauvaise idée.

« Votre vie n'est pas ennuyeuse du tout. » il marqua une courte pause avant de reprendre « Je reste très souvent à Pinces-isles. Papa part trop souvent et jusqu'à présent je suis trop jeune pour le suivre. Je risque de l'encombrer. Pour aller voir de la fmaille comme aujourd'hui, je ne suis pas trop gênant, mais sinon je ne veux pas lui imposer ma présence car je ne suis pas encore très bien autonome. Enfin je commence mais je sais qu'il devrait souvent s'occuper de moi et il a sûrement mieux à faire. Alors je reste près de ma tante. C'est elle qui m'a élevé et qui s'occupe le plus souvent de moi. »

Il se retint de dire que c'était en réalité la seule qui acceptait de s'investir le concernant. Le reste de la maisonnée le tolérait sans vraiment chercher à l'intégrer dans quoi que ce soit. Mais malgré tout, lui aimait sa famille et appréciait être à Pince-isles. S'occupant souvent seul et gérant souvent sa journée comme il l'entendait sauf quand sa tante-mère avait des restrictions à lui fournir, il ne menait pas une vie si mal que ça. Il était reconnaissant de l'accepter et de le tolérer. Et puis il y avait beaucoup de livres et ça ça faisait clairement son bonheur. Il pouvait même parfois demander à en acheter des nouveaux... C'était les plus beaux jours pour lui. Voir autre chose comme venir à Dulceport l'angoissait toujours fortement, mais il faisait avec et était quand même content d'avoir visité quelque chose de nouveau. Leur chemin continua et suivant la jeune femme il se retrouva dans les lieux précédemment évoqués pour pouvoir se sustenter. Lens gens s'affairèrent rapidement à l'arrivée d'Annabelle et de lui-même, même s'il n'était guère connu au fond des personnes présentes dans la pièce. A l'odeur qui envahissait petit à petit la pièce, son estomac se rétracta un peu indiquant qu'effectivement il ne serait pas contre de prendre quelques denrées pour remplir ce dernier. C'est vrai qu'en réalité il n'avait encore rien mangé aujourd'hui, l'angoisse ayant noué son estomac et empêché de déjeuner. Et puis la nuit éveillé n'était pas non plus très bénéfique pour un estomac vide. Regardant les denrées arrivées, il attendit l'accord et quand celui-ci fut donné, il se permit de prendre un peu de tout et de grignoter à son aise, sans paraître trop avide non plus. CE n'était pas son genre de se ruer sur la bouffe mais il pouvait apprécier de manger et il ne se priva pas de se nourrir des bonnes choses présentes. Regardant la jeune femme, une fois sa bouchée avalée, il prit la parole.

« C'est très bon merci. Vous devriez manger un peu non ? » Il ajouta rapidement après « Enfin je dis juste ça comme ça... Si vous n'avez pas faim c'est normal que vous ne mangiez pas... »

Il se rendit compte que sa phrase était d'une logique à toute épreuve et effectivement il aurait pu se passer de la formuler. Mots quelque peu inutiles. Gardant alors le silence, il retourna sur ses denrées qu'il se remit à manger lentement en se disant que c'était mieux que de parler au final. Tout était bon au fond donc il avait envie de manger. C'était agréable d'avoir quelque chose dans l'estomac. Il gouta le thé chaud après avoir soufflé délicatement pour refroidir un peu le breuvage encore beaucoup trop chaud pour son palais. Mais une fois le goût en bouche, il trouva ça agréable et raffiné. Ca aidait bien à faire passer les aliments et ainsi pouvoir se resservir ensuite. Lorsqu'une bouchée fut finie, après plusieurs autre précédentes déjà, il ne put s'empêcher de reprendre la parole. Après tout, elle avait été gentille avec lui et disait qu'il ne devait pas s'inquiéter, alors il avait envie de poser d'autres questions pour en apprendre davantage.

«Est ce que vous aussi vous aller vous marier un jour et avoir des enfants ? »

C'était censé être le rôle des jeunes femmes nobles donc il se demandait si elle aussi agirait ainsi ou si elle était davantage comme sa tante à vouloir faire ce que bon lui semblait. Qu'elle dise l'un ou l'autre il n'émettrait aucun jugement, ce n'était pas le but de la question, il avait juste envie d'en apprendre davantage sur elle. Tout simplement.



" Chacun imite un courage qui n'a jamais existé "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Annabelle Solverre
Noble

Général Noble dame de Solverre
♦ Missives : 597
♦ Missives Aventure : 84
♦ Age : 24
♦ Date de Naissance : 11/01/1993
♦ Arrivée à Westeros : 07/08/2012
♦ Célébrité : Hayley Hatwell
♦ Copyright : Miri ♥
♦ Doublons : Lorant Trant, Cylia Stark, Daenerys Martell et Emeraude
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Fiançailles en négociation
♦ Lieu : Dulceport-Le-Pas
♦ Liens Utiles : Fiche de Anna

Petits papiers de Anna

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
263/500  (263/500)


Message Dim 17 Mar 2013 - 17:29



    Annabelle se sentait quelque peu mal à l'aise, face à cet enfant, qui, pourtant, n'était en rien une menace. La jeune fille ne savait comment s'y prendre et comment réagir. Elle avait une idée différente selon si elle pensait à Ethaniel en tant que membre de sa famille, en tant qu'enfant ou en tant que … bâtard de son oncle Lothar. Si elle parvenait facilement à prendre de la distance avec cette dernière notion, elle n'oubliait pas que tout était sujet à commérages et reproches et que ses parents n'auraient sans doute pas la même vision qu'elle à ce sujet. Quoi que, Lady Alys, sa mère, était suffisamment capable d'ouverture d'esprit pour ne pas être obtue au sujet du fils de son frère. Peu à peu, toutefois, en discutant avec l'enfant, sa qualification de bâtard disparaissait et il ne restait plus que le petit garçon de six ou sept ans, vif et plein d'esprit, un peu gauche … Un petit garçon qu'elle aurait bien pris sous son aile … Et c'est ce qu'elle faisait, d'ailleurs, sans s'en rendre compte.
    Si Anna n'avait pas été cherché après Ethaniel, il serait peut être resté dehors toute la journée, sous la pluie, sans que personne ne s'en inquiète. Vraiment, Annabelle était inquiète: qui s'occupait de ce petit garçon ? Visiblement, il expliquait que c'était sa Tante … Mais parlait-il d'une soeur de Lothar, c'est à dire Rhéa ? La curiosité d'Anna augmentait les minutes passant, désormais, elle voulait tout savoir de ce petit garçon. Ethaniel était visiblement soucieux de ne pas déplaire à son père et de ne pas le gêner, ce qui était certes compréhensible, étant donné la situation, mais tout de même un peu triste. Annabelle se rendait compte de la chance qu'elle avait, de fait, de pouvoir avoir une famille aimante et douce autour d'elle depuis sa naissance. Sa mère et son père étaient des personnes admirables et présents sans qui Annabelle serait bien perdue.
    « -Ta tante ? Qui est-ce ? Je veux dire, quel est son nom ? ».

    Malgré tout, Annabelle était bien rassurée, car cela voulait dire que quelqu'un veillait au confort de l'enfant. C'était normal, après tout. La jeune fille aurait du faire confiance à son oncle qui était suffisamment bon pour prendre garde à cet enfant qu'il avait engendré en dehors des liens du mariage. Certes, Annabelle aurait du savoir que l'oncle Lothar devait s'occuper comme il le fallait de Ethaniel, mais en avoir la confirmation des lèvres du petit la rassurait. Elle eut un large sourire pour lui.

    Quand ils furent installés, Annabelle prit plaisir à regarder l'enfant mangeait. Elle-même n'avait pas très faim mais la remarque de Ethaniel la fit sourire et il piocha dans le plat à son tour. « -Voilà, tu es rassurée, je me sustente moi aussi ! ». Un petit rire accompagna cette sortie de la jeune fille qui but ensuite une gorgée. Elle avait surtout voulu veillé au confort de Ethaniel, mais elle était touchée qu'il fasse attention au sien. La jeune fille continua donc de partager ce repos improvisé en silence. Elle ne voulait pas importuner Ethaniel et préférait qu'il se nourrisse avant d'aller vadrouiller ailleurs dans le château.

    Pensive, la jeune fille se demanda si elle aussi aurait un jour des enfants dont elle devrait s'occuper … Peut-être quand son frère serait marié, pourrait-elle aider sa belle-soeur avec ses neveux et nièces … A moins qu'elle ne soit mariée aussi d'ici là. Pour le moment, elle devait bien avouer que cela n'était pas à l'ordre du jour, mais tout venait à point à qui savait attendre. La question de Ethan la sortit de ses pensées. Une question pertinente en lien avec ses propres pensées. Allait-elle se marier et avoir des enfants ? Sans doute. « -Oh, j'ai encore le temps, mais je suppose que mes parents voudraient cela pour moi …Je ne suis encore promise à personne ce qui veut dire que j'ai encore le temps de profiter de ma vie ici avant de penser au mariage. Plus tard ... on verra !». La question de savoir si elle le voulait n'était pas envisageable. C'était dans l'ordre des choses. Mais Annabelle appréciait cette vie simple qu'elle menait ici. Dulceport était pour elle un refuge adorable et elle aurait aimé savoir qu'elle pourrait venir s'y reposer n'importe quand.

    Voyant que Ethaniel avait déjà bien mangé, Annabelle décida de lui proposer autre chose. « -Tu aimerais visiter Dulceport-le-Pas avec moi ? C'est un endroit magnifique, tu sais ! Ton père t'en a déjà parlé ? ». Elle ne savait pas trop quels étaient les rapports entre père et fils, mais elle pensait bien que Lothar avait du expliquer à Ethan où il allait mettre les pieds, non ? « -Si tu es prêt, on peut y aller tout de suite ! ». Annabelle était pleine d'enthousiasme : il était toujours plus intéressant pour elle de se déplacer dans le château en tant que guide de son cousin, plutôt que de faire les activités auxquelles étaient promises sa journée …


Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ethaniel Stone
Noble

Général
Be brave... If you can

+ N'est bâtard que celui qui le veut +

♦ Missives : 317
♦ Missives Aventure : 39
♦ Arrivée à Westeros : 06/01/2013
♦ Célébrité : Isaac Hempstead-Wright
♦ Copyright : Seamus Oustreliiin !
♦ Doublons : Arkha Kenning, Aslak
♦ Age du Personnage : 8 ans
♦ Mariage : c'est qu'un bâtard....
♦ Liens Utiles : Un bâtard comprend néanmoins :
"des origines"
"des liens"
"Des capacités"
"Des réussites"

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
356/500  (356/500)


Message Dim 31 Mar 2013 - 18:05

Ethaniel n'avait pas précisé qui était sa tante car il était vrai que seule sa tante-mère comptait à ses yeux mais elle n'était pas le seul membre de la famille, forcément ainsi, Annabelle ne pouvait se douter de qui il voulait parler. Rectifiant rapidement le tir après s'être excusé, il avait prit la parole pour certifier que c'était Rhea Celtigar dont il parlait ne pouvant s'empêcher d'ajouter qu'elle était vraiment quelqu'un de bien et qu'il l'aimait beaucoup. Il faut dire que vu toute l'attention qu'elle lui avait apporté, cela aurait été particulièrement de mauvais goût de ne pas le reconnaître et même aurait été un manque de respect flagrant. Il lui devait beaucoup et jamais il ne l'oublierait. Bien sûr cela ne faisait partie que de la raison, il existait bien sûr les sentiments qu'il lui portait qui étaient particulièrement forts puisqu'il l'associait davantage à sa mère qu'à sa tante. Mais aux yeux du monde, ce titre devait être celui qu'elle portait officiellement. Eux deux ne s'étaient jamais mutuellement dit qu'il la considérait comme sa mère et qu'elle le considérait comme son fils. C'était un ressenti propre à leur relation que tout deux pensait bien évidemment et qui n'était en réalité pas nécessaire de formuler. De toute façon, cela n'apportait rien de l'avouer oralement, tant que l'un était bien avec l'autre, on ne demandait rien de plus. Une fois ce point en tout cas éclairci, il avait commencé à se sustenter et ce fut avec un sourire qu'il regarda son aînée en faire de même. Bien sûr ce n'était nullement obligatoire mais c'était important de manger. Enfin il pouvait bien parler lui qui sautait régulièrement des repas à cause de ses angoisses, mais ce n'était pas uniquement sa faute. Son estomac n'acceptait rien quand le stress était trop important. Heureusement, ça ne lui arrivait pas tous les jours ou du moins pas à tous les repas. Mais il n'était certes pas un garçon à l'anatomie très forte. Frêle lui convenait mieux... De toute façon, tout ce qui était physique n'était clairement pas son fort... Lui c'était davantage l'intellectuel et encore tout ce qu'il pouvait surtout trouver dans les livres et assimiler car ça, c'était une capacité très développée chez le jeune garçon bien trop, peut-être, mature pour son âge. Le manque d'amis avait plus fait évolué la solitude que les capacités sociales. Mais bon ça lui était désormais égal, il avait trouvé son rythme propre, c'était juste difficile quand il était chamboulé comme cette visite en famille.

Buvant son breuvage chaud, il écouta la réponse à sa question. Il avait toujours été intéressé par la suite logique des enfants de la noblesse, sûrement parce que bien qu'enfant de noble; il n'aurait jamais le même destin. Ainsi, comme quand il lisait, en entendre parler par d'autres concernés lui permettait d'en profiter par procuration. Bien sûr, ici, le sexe divergeait entre Annabelle et lui, ce qui entraînait que même s'il était reconnu comme noble, il n'aurait jamais partagé le même future qu'elle. Mais ce n'était pas parce que les chemins étaient tout tracés qu'on en était totalement satisfait. Après tout, le destin n'appartenait qu'à son détenteur. Sa tante n'avait cesse de lui répéter que rien n'était jamais écrit avec certitude et que les Sept avait un plan pour chacun mais qu'on y arrivait toujours par ses propres moyens. Une conception qu'il appréciait fortement surtout quand elle lui disait qu'elle voyait un grand destin pour lui. Bien sûr ce n'était qu'un mensonge pour lui faire plaisir, même à son jeune âge il l'avait bien compris, mais c'était une preuve de la confiance qu'elle avait en lui et ça suffisait à le rendre heureux. Annabelle semblait prendre son futur avec philosophie. Elle n'était pas encore promise et n'en avait cure apparemment. Les choses arriveraient quand elles arriveraient et alors à ce moment seulement elle s'y intéresserait. Enfin c'était la traduction qu'il retirait de ses propos. Peut-être avait-il tort de croire ça mais ça y ressemblait fort. Il but une nouvelle gorgée alors que la jeune fille lui posa une nouvelle question. Il la regarda un instant avant de prendre la parole.

« Papa m'en a parlé vaguement ce matin... Il m'a juste dit qu'il aimait beaucoup venir ici. Mais je veux bien me promener avec vous, si vous voulez.... Mais vu le temps à mon avis on pourra pas voir trop dehors, enfin pas maintenant... Enfin je veux dire si on peut... »

Il finit par se taire.... Il n'aimait pas trop donner l'impression d'émettre un avis un peu trop prononcé donnant l'impression que c'était un ordre. Surtout chez des personnes qui lui étaient bien supérieures dans la hiérarchie. Surtout quand il était mal à l'aise. Annabelle était quelqu'un de très gentil mais ce n'était pas pour ça qu'il se sentait en parfaite confiance dans cette demeure investie de la religion des Sept qui condamnait le pêché qu'il représentait. Il ne voulait pas créé d'ennuis. Donc après un léger silence embarrassant, il résuma rapidement ses pros.

« On fait ce que vous voulez... » Il finit rapidement son thé en manquant de se brûler mais il n'en laissa presque rien paraître. Puis il se leva tout bonnement et attendit sagement le départ car vu l'enthousiasme de la jeune femme, elle avait l'air d'avoir envie d'aller se balader dans l'établissement. Etait ce possible qu'être avec lui lui fasse plaisir aussi ? Il ne se serait pas permis de penser si loin... Ce n'était quand même pas sûr du tout. Peut-être était-elle juste simplement assez gentille pour lui accorder un peu d'attention. Lorsqu'ils entamèrent leur route, une question essentielle pour lui lui traversa la tête, néanmoins il ne la posa que de longues minutes plus tard « Excusez moi... mais...Est ce que vous avez une bibliothèque ? » il ajouta rapidement « Enfin ... on est pas obligé du tout d'y aller si jamais... C'est parce que j'aime beaucoup lire... Mais... Enfin... Comme vous voulez... » Il baissa la tête et avança sans plus rien dire se contentant de marcher et surtout de se taire.


Spoiler:
 



" Chacun imite un courage qui n'a jamais existé "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Annabelle Solverre
Noble

Général Noble dame de Solverre
♦ Missives : 597
♦ Missives Aventure : 84
♦ Age : 24
♦ Date de Naissance : 11/01/1993
♦ Arrivée à Westeros : 07/08/2012
♦ Célébrité : Hayley Hatwell
♦ Copyright : Miri ♥
♦ Doublons : Lorant Trant, Cylia Stark, Daenerys Martell et Emeraude
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Fiançailles en négociation
♦ Lieu : Dulceport-Le-Pas
♦ Liens Utiles : Fiche de Anna

Petits papiers de Anna

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
263/500  (263/500)


Message Lun 1 Avr 2013 - 10:12



    L'instinct d'Annabelle ne l'avait pas trompé, il s'agissait bien de Rhéa Celtigar. Le petit garçon, visiblement, avait fort été couvée par la tante d'Anna. La jeune fille, pour sa part, ne connaissait que très peu cette tante, qui habitait avec Lothar chez les Celtigar. Elle savait que cette femme ne s'était jamais mariée et que sa mère, Lady Alys, entretenait une correspondance, à chaque fois que cela était possible, avec sa soeur. Visiblement, Ethaniel l'aimait beaucoup et c'était fort compréhensible. Si Lady Rhéa était une des seules à éduquer cet enfant avec amour, il était normal qu'il lui en soit reconnaissant. Annabelle sourit à son cousin. « -Je connais très peu Lady Rhéa … J'aimerais bien la connaître plus, elle a l'air très intéressante. » Pour autant, la jeune Lady ne savait pas si elle aurait l'occasion, un jour prochain, de mieux appréhender cette Tante. Elle allait très certainement se marier, quitter Dulceport-Le-Pas, partir loin d'ici et elle aurait très peu de chances de devoir passer par chez les Celtigar.

    Mais la vie était faite de choses bien inattendues et il ne fallait jamais dire jamais, Anna le savait. Effectivement, son destin ne lui appartenait pas et son entourage en était partie prenante. Elle ne croyait pas en la liberté d'action, pas plus que celle de conscience. On était déterminé par son milieu, on apprenait par lui. Annabelle Solverre n'était pas différente des autres : elle épouserait un homme qu'on lui aurait choisi, elle porterait ses enfants … Et sans doute, resterait-elle un peu toujours cette jeune fille maladroite, qui essayait, avec gentillesse, de faire une place à ce bâtard qu'elle connaissait encore si peu. Elle le faisait par amour pour son oncle. Et aussi parce qu'elle essayait de ne jamais en vouloir aux autres pour des choses dont ils n'étaient pas responsables …

    Elle avait proposé à Ethaniel, de ce fait, de lui faire visiter le château. L'île, vu le temps, leur semblant en effet interdite. C'était avec un enthousiasme plein de bonne volonté qu'elle espérait pouvoir faire partager son bonheur d'y vivre avec le jeune garçon. Elle sentait bien son malaise. Oh, il était fort compréhensible, et elle se doutait bien qu'elle aurait pu être la plus gentille et adorable des femmes, Ethaniel Stone aurait toujours craint son jugement et ses actes. C'était ainsi, et à la vérité, même si elle n'était pas femme méchante, son cousin avait bien raison. En effet, la vie à Westeros était difficile, elle le savait, et pour un bâtard plus que pour d'autres, très certainement. Qu'il se protège.

    Voyant qu'il avait fini de boire, la jeune fille se leva, prête à partir lui faire découvrir cet endroit superbe. Ils commençaient à sortir de la pièce où ils avaient mangé un bout quand Annabelle entendit la petite voix du garçon s'élever. Un bibliothèque ? Mais bien sûr, comment n'y avait-elle pas pensé ? Ce serait sans doute superbe pour un enfant comme Ethaniel, de voir cet endroit que de nombreux mestres venaient explorer. « -Oui, nous avons une bibliothèque ! Une très belle bibliothèque ! De nombreux mestres viennent y étudier ; c'est un des joyaux de notre Maison. Je vais t'y emmener tout de suite, tu verras par tes propres yeux ! ».

    La jeune fille prit donc la direction de la bibliothèque. Elle était heureuse que Ethaniel ait formulé cette demande, surtout parce qu'elle se rendait compte combien cela lui avait coûté, à vrai dire. Mais soudain, elle prit conscience que le Septistère se tenait au Sud de l'île et que si, ce n'était pas si loin, en vérité, avec le temps qui grondait, ce n'était guère envisageable. « -Par la Jouvencelle, j'avais oublié le temps … La bibliothèque est dans notre Septistère, au sud de l'île. Nous ne pouvons y aller maintenant …. Quel dommage ! Peut-être plus tard quand le temps ce sera calmé … En attendant, nous pouvons aller voir notre septuaire, qui se trouve au dernier étage du Donjon, nous pourrons nous y recueillir, si tu le souhaites ! »

    Annabelle était une jeune fille très pieuse et elle ne manquait pas d'aller prier régulièrement les Sept Dieux afin d'implorer leur clémence et leurs bons sentiments. « -Nous irons plus tard à la bibliothèque, d'accord ? ».

    L'idée qu'Ethaniel ne puisse pas affectionner les Sept ne l'effleura même pas. C'était un enfant, il se devait d'honorer les Dieux comme quiconque à Westeros. Déjà, elle se dirigeait vers le dernier étage du Donjon où se situait le Septuaire de la maison Solverre.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ethaniel Stone
Noble

Général
Be brave... If you can

+ N'est bâtard que celui qui le veut +

♦ Missives : 317
♦ Missives Aventure : 39
♦ Arrivée à Westeros : 06/01/2013
♦ Célébrité : Isaac Hempstead-Wright
♦ Copyright : Seamus Oustreliiin !
♦ Doublons : Arkha Kenning, Aslak
♦ Age du Personnage : 8 ans
♦ Mariage : c'est qu'un bâtard....
♦ Liens Utiles : Un bâtard comprend néanmoins :
"des origines"
"des liens"
"Des capacités"
"Des réussites"

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
356/500  (356/500)


Message Ven 5 Avr 2013 - 15:35

A l'entente de l'existence d'une bibliothèque, son regard se fit bien plus brillant. L'idée même de pouvoir contempler les nombreux ouvrages disponibles le rendaient profondément heureux. Surtout qu'apparemment ce n'était pas n'importe quelle bibliothèque mais plutôt une qui méritait le détour puisque de nombreux mestres s'y rendaient. Un sourire même se glissa sur ses lèvres en apprenant qu'ils allaient s'y rendre directement. Un des joyaux de la maison ? Alors forcément ils se devaient de s'y rendre pour qu'il puisse ouvrir grand les yeux face à un nombres incalculables de volumes en tous genres qui devaient forcément receler nombreuses aventures mais aussi beaucoup de connaissances sur le monde car même s'il aimait s'évader et vivre une vie aventureuse par procuration, il aimait aussi énormément se cultiver et tenter d'en apprendre le plus possible sur ce qu'il ne pourrait peut-être pas voir de ses propres yeux vu la crainte que les voyages pouvaient entraîner chez lui. Et puis concrètement, il ne quittait que très peu Pinces-aux-isles et c'était pour son plus grand bonheur comme sa plus grande frustration... Mais il était ainsi fait et les angoisses qui le taraudaient le rendaient particulièrement peureux et quoi qu'il essaye, il n'arrivait pas à être plus courageux. Mais bon ce voyage était également une angoisse et il avait su la surmonter un peu. Et maintenant il allait voir une nouvelle bibliothèque. Donc finalement ce n'était que du bien... enfin il imaginait. Malheureusement, sa joie fut de courte durée car le lieu si important à ses yeux étaient en réalité au delà de celui où eux se trouvaient, par conséquent, cela voulait dire qu'il fallait mettre pied dehors et vu comme le temps s'était gâté en quelques minutes, cela paraissait particulièrement difficile pour l'instant de répondre à son désir... Ainsi, observant par une des fenêtres non loin les cordes qui s'écoulaient du ciel pour humidifier les lieux, il fut bien obligé de constater que ça ne se faisait clairement pas d'insister. Lui-même se rendait toujours à la bibliothèque peu importe le temps. Mais il fallait reconnaitre que c'était son havre de paix, son moment de solitude par excellence... Mais ici il était un invité et il se devait de respecter les souhaits des personnes vivants ici. Ainsi regardant la jeune femme, il sourit un peu et acquiesça...

Ce n'était pas ce qu'il préférait se recueillir simplement parce qu'en tant que pêché humain, on ne l'amène toujours là que pour qu'il se repentisse de son origine ou alors parfois on estimait tout simplement qu'il n'avait rien à faire là. Mais la jeune femme souhaitait apparemment y aller et l'invitait à l'accompagner, il ne pouvait donc guère refuser sous peine de se faire mal voir dans une maisonnée très religieuse. Ainsi ses pas accompagnèrent la concerné pour s'y rendre. Il la regarda à l'évocation de la bibliothèque et sourit tout simplement pour signifier qu'il appréciait le geste et qu'il attendrait donc patiemment ce moment. CE n'était pas qu'il ne voulait pas parler mais de manière habituelle, il était bien davantage silencieux répondant par signes et expressions faciales comme il le faisait actuellement. Cependant, après un moment de silence, il posa une question.

« Vous allez souvent vous recueillir ? » il marqua une petite pause avant de demander « Pourquoi vous le faites ? »

Ce n'était nullement négatif comme question, bien sûr que beaucoup croyait en les Sept car c'était normal, mais beaucoup n'avaient pas de raisons et le faisaient juste parce que c'était dans les habitudes. Peut-être qu'il n'était pas aussi docile envers la religion parce qu'il était un raté dans celle-ci et que donc un bâtard, sombre pêché, était très mal vu et que quelque part il trouvait ça injuste, lui qui n'avait rien demandé. Mais pour l'instant aucune autre religion n'avait été découverte dans les livres et il devait reconnaître qu'il appréciait l'idée que de simples hommes, par leur exploit, ait été élevé si haut que désormais d'autres hommes les respectent et les vénèrent. Au fond, les Sept de base n'étaient que des hommes... Et pour lui ce n'était pas rien de voir les choses dans ce sens... Mais à travers cette question, il demandait en réalité ce qu'en pensait la jeune femme, de la religion. Car vivant dans une famille pieuse, est ce que chacun avait ses propres décisions ?

Après leur petite conversation, ils finirent par arriver dans le Septuaire. Il devait reconnaître que chaque lieu de ce genre dégageait toujours une certaine beauté et quelque chose de mystique. Suivant le désir de la jeune femme, il l'accompagna là où elle voulait se placer et s'installa également pour se recueillir. il n'avait pas grand chose à penser de personnel pour le moment, différents de ce qu'il pensait déjà tout seul dans sa chambre avant de dormir. Alors à la place, il contempla le lieu et en observa tous les recoins le plus possible jusqu'à ce qu'Annabelle souhaite sortir.



" Chacun imite un courage qui n'a jamais existé "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Annabelle Solverre
Noble

Général Noble dame de Solverre
♦ Missives : 597
♦ Missives Aventure : 84
♦ Age : 24
♦ Date de Naissance : 11/01/1993
♦ Arrivée à Westeros : 07/08/2012
♦ Célébrité : Hayley Hatwell
♦ Copyright : Miri ♥
♦ Doublons : Lorant Trant, Cylia Stark, Daenerys Martell et Emeraude
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Fiançailles en négociation
♦ Lieu : Dulceport-Le-Pas
♦ Liens Utiles : Fiche de Anna

Petits papiers de Anna

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
263/500  (263/500)


Message Dim 7 Avr 2013 - 12:08



    Annabelle, en bonne Solverre qu'elle était, n'avait jamais négligé les Sept Dieux. Elle savait qu'il fallait les prier et les implorer chaque jour pour protéger sa famille et également de manière générale, pour que tout aille pour le mieux à Westeros. Elle faisait attention à ne pas les contrarier et pour cela, elle priait régulièrement au Septuaire. Elle venait s'y recueillir, comme on le lui avait appris depuis qu'elle était enfant. Sa mère et son père estimaient qu'il était de leurs devoirs à tous de prier les Dieux et de leur accorder dans leur vie la place qu'ils méritaient. Annabelle n'imaginait donc pas un instant qu'il n'en aille pas de même pour le petit Ethaniel. Plus, si elle avait pu imaginer une seule seconde qu'il n'avait pas le même rapport qu'elle aux Sept, elle aurait très certainement essayé de lui faire partager sa Foi afin qu'il puisse lui aussi bénéficier de cet amour des Dieux.

    Ils gravirent les marches jusqu'au Septuaire tout en discutant. Cela n'était pas pour déranger Annabelle, qui pensait que le petit garçon appréciait donc sa compagnie. S'il était silencieux ensuite, c'était sans doute qu'il se recueillait avant d'aller au Septuaire. Toutefois, elle fut étonnée, très étonnée, même de sa question. Pourquoi allait-elle se recueillir ? Etrange question. Elle réfléchit à la manière de lui répondre. « -Mais pour les honorer, Ethaniel … N'est-ce-pas ainsi que tu fais toi-même ? ». La question du jeune homme l'avait réellement étonnée, et elle devait bien avouer ne pas savoir comment l'interpréter. Ne comprenait-il pas instinctivement, combien il était important de se recueillir et de prier ? Annabelle avait l'impression d'avoir toujours su la place des Sept dans sa vie. En écoutant la réponse du jeune homme, ils arrivèrent devant le Septuaire. C'était un lieu évidemment mis en valeur. Les Solverre tenaient particulièrement à être pieux et cela passait par un Septuaire digne de ce nom.

    La jeune femm s'approcha donc de l'autel, un cierge à la main, pour l'y déposer. D'un sourire, elle dit à Ethaniel «-Tu peux prendre un cierge, toi aussi. ». Ils étaient déjà allumés, il ne fallait que les déposer devant l'autel. Annabelle souriait doucement. S'agenouillant, elle pria comme elle avait l'habitude de faire, incluant dans ses prières le petit Ethaniel qu'elle venait de rencontrer; que sa vie soit épanouissante … Elle se recueillait, en priant, les yeux clos. Plusieurs minutes passèrent. Annabelle avait besoin d'une bonne quinzaine de minutes, en général, pour prier, en journée.

    Elle implora une dernière fois les Sept avant de se relever. Les cierges qu'ils avaient déposés brûlaient encore. Annabelle adressa un sourire à Ethaniel. « -Tu as pu bien prier, Ethan ? ». La question était pour elle anodine. Elle commença à rebrousser chemin. «-Allons voir si le temps est meilleur Ethaniel ! ». Mais soudainement, alors qu'ils sortaient du Septuaire, Annabelle entendit la voix de sa mère résonner dans le dernier étage du Donjon. « -Annabelle ? C'est toi ? Je te cherchais ! ». Embarrassée, Annabelle répondit avec douceur. « -Oui, je suis ici, Mère ! ». Annabelle ne savait pas comment allait prendre Lady Alys, le fait qu'elle soit avec le bâtard de Lothar. La Lady s'approcha. «-Avec qui es-tu donc, Annabelle ? ». Les traits de Lady Alys se tendirent. «-Je vois. Le fils de Lothar. ». Annabelle hocha la tête. Elle ne savait que dire à vrai dire. « -Tu l'as amené au Septuaire ? ». Annabelle ne savait si c'était bien ou mal, mais elle hocha une seconde fois la tête avant d'expliquer. « -Je voulais l'emmener voir notre bibliothèque au Septistère, mais le temps nous en a empêché. ».

    Le regard acéré de Lady Alys accrocha celui de Annabelle. Une seconde puis deux, puis trois passèrent. Le silence, désagréable, s'installa. Finalement, Lady Alys dit à sa fille. « -Ce n'est pas une obligation, Annabelle. ». La jeune fille le savait. Elle répondit d'un ton qui se voulait enjouée. «-Bien sûr, je le sais, Mère. ». Le regard de Lady Alys passa sur le petit garçon puis s'en détourna. «-N'oublie pas ta leçon dans une heure, Annabelle. » Et elle partit dans le Septuaire où leurs deux cierges devaient encore éclairés l'autel.

    « -Tu viens, Ethaniel ? ». De manière étrange, la jeune fille ne voulait pas s'attarder. Elle voulait partir et vite … Mais où l'emmenait ? « -Est-ce que tu veux encore te promener ici avec moi Ethaniel ? ». La jeune fille était gênée de la scène qui venait de se passer. Elle savait bien n'y être pour rien, mais elle prenait conscience de la situation difficile du petit garçon, jour après jour. Et elle le plaignait, sincèrement. Toutefois, Annabelle ne voulait en rien imposer sa volonté à Ethaniel. Bien au contraire. Elle voulait qu'une fois, peut-être, il eut le choix. Aussi simple soit celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ethaniel Stone
Noble

Général
Be brave... If you can

+ N'est bâtard que celui qui le veut +

♦ Missives : 317
♦ Missives Aventure : 39
♦ Arrivée à Westeros : 06/01/2013
♦ Célébrité : Isaac Hempstead-Wright
♦ Copyright : Seamus Oustreliiin !
♦ Doublons : Arkha Kenning, Aslak
♦ Age du Personnage : 8 ans
♦ Mariage : c'est qu'un bâtard....
♦ Liens Utiles : Un bâtard comprend néanmoins :
"des origines"
"des liens"
"Des capacités"
"Des réussites"

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
356/500  (356/500)


Message Dim 7 Avr 2013 - 20:58

Ethaniel se demandait si se recueillir ne servait qu'à honorer les dieux. Peut-être au fond.. ou alors elle-même voyait ce bienfait dans son recueillement. Au fond, chacn devait avoir ses raisons de venir passer du temps dans un lieu sain. Se rapprocher des Dieux, de ceux qui géraient normalement leur vie et les rendait profitable ou non. Mais lui alors ? S'il se recueillait cela servait-il à quelque chose ? CAr il serait toujours un bâtard en sortant de cet endroit offert normalement à tous. Et puis avait-il seulement le droit d'entrer au fond ? Puisqu'il était un pêché.. Mais ne disait-on pas que toute personne avouant ses crimes étaient pardonnés ? Seulement que devait-il avouer ? Avoir été enfanté dans le péché ? Mais qu'en pouvait-il lui ? Et même si ses parents quémandaient pardon, cela changerait-il ce qu'il est ? Normalement non... car jamais ils ne se marieraient. Sa mère était de toute façon inconnue pour lui alors comme la retrouver. Et si elle l'avait abandonnée c'est que de toute façon elle ne voulait sûrement pas de lui... tout simplement. Il pouvait la comprendre, ce n'était sûrement pas facile d'être la mère d'un bâtard que tout le monde regardait de travers. Il se demandait comment son père faisait d'ailleurs pour se balader avec lui ? Il n'avait pas l'air honteux ou quoi que ce soit du genre... S'en foutait-il ? Peut-être.... eT c'était admirable. Quelque part il l'admirait beaucoup son père... Un homme de son rang qui n'hésitait pas à parcourir le monde et vivre comme un roturier... Même s'il ne le voyait guère souvent, ce n'était pas grand, il s'imaginait le nombre d'aventures que ce dernier devait vivre à travers ces différentes périples à Westeros et il l'enviait grandement. Il aurait bien du mal de faire pareil lui qui avait peur de tout. De toute façon il ne tenait pas de son père.... Peut-être que sa mère était quelqu'un d'angoissé et tenait-il d'elle ? Il ne le saurait sans doute jamais... Et il n'était pas non plus comme sa mère adoptive qui était tellement forte et énergique. Vraiment rien à voir avec lui.

La voix d'Annabelle l'avait sorti de ses pensées et sans trop réfléchir il s'exécuta et prit un cierge. Ensuite il attendit qu'elle ait fini de se recueillir en observant les lieux. Même si au début être là l'avait mis mal à l'aise, après coup, profiter du design de la pièce était totalement agréable s'il mettait de côté ses pensées finalement bien trop mâtures pour un garçon de son âge. Mais la solitude et les livres entrainaient chez lui beaucoup de réflexion et de curiosité qui avait déployé une maturité étonnante pour un petit bout de son gabarit. Il faut dire que les jeux et les amis ce n'était pas tellement dans ses cordes. Le nombre d'enfants qui couraient partout, s'amusaient entre eux et rigolaient constamment... Ce n'était pas vraiment comme ça qu'il passait lui son temps. Déjà parce que les enfants de l'acceptaient pas. Quand on était bâtard ça se savait très vite. Et suite à ça, beaucoup étaient même méchants. Alors au lieu de souffrir inutilement, il s'était isolé et avait découvert les livres qui étaient devenus ses meilleurs amis. Au moins eux se laissaient-ils lire par quiconque les appréciant à leur juste valeur, sans juger. Le mouvement à ses côtés le fit de nouveau revenir à la réalité et il se releva également comme la jeune femme l'avait fait plutôt avant de la suivre pour quitter ce lieu. Il acquiesça tout simplement à la question, n'ayant pas tellement prier, excepté pour accorder une protection envers sa famille sans savoir si sa demande serait entendue, mais préférant ne pas polémiquer sur le sujet. La suite remplit ses yeux de bonheur en entendant qu'ils allaient voir si le temps permettait d'aller à la bibliothèque, car là il avait particulièrement hâte de s'y rendre. Quand ils furent en dehors du Septuaire, une voix se fit entendre, plus adulte mais féminine, s'adressant à Annabelle. Apparemment c'était la mère de la jeune femme et il la regarda la saluant un peu quand elle le regarda. Mais bien sûr la réaction qui suivit fut totalement typique et ne le blessa pas. Il se contenta de baisser tout simplement les yeux pour ne pas offenser la famille de son père en continuant à regarder la mère d'Annabelle. Il les laissa discuter tout en se doutant fort bien que sa présence finalement n'était pas tolérée. Il s'y était préparé. Il laissa Lady Alys partir ensuite avant de relever un peu les yeux. Au simple mot de la jeune femme, il la suivit sans rien dire. Il leva les yeux pur la regarder à la réponse mais la voix d'un homme se fit entendre à leur côté ensuite avant qu'il ait eu le temps de répondre.

"Ethaniel Stone ? " Ethaniel sursauta n'ayant pas entendu l'homme arriver et il le regarda avant d'acquiescer un peu pas rassuré se demandant si finalement il allait être puni ou quelque chose dans le genre. "Sir Lothar Celtigar vous cherche. Veuillez me suivre s'il vous plaît." Un grand soulagement le traversa à l'idée de revoir son père même si cet homme si strict l'effrayait un peu. Il se tourna alors vers Annabelle et il la regarda un instant avant de prendre la parole.

« Merci de m'avoir emmené avec vous, c'était vraiment gentil de votre part. J'ai beaucoup aimé. Mais la prochaine fois, si jamais on se revoyait, ne vous en faites plus pour moi, ça ne me dérange pas d'être seul et vous ne vous ferez pas grondée comme ça.»

Il lui adressa un sourire pour dire qu'il ne cherchait ni à la vexée ni à instaurer de la pitié. Il était tout simplement sincère et il n'avait pas envie qu'Annabelle subisse les reproches de sa famille pour avoir traîné avec un bâtard, même si ça devait être en quelque sorte son cousin. Cela n'en valait pas la peine à ses yeux. Il la salua alors avant de suivre l'homme pour aller retrouver son père. Il allait pouvoir rester près de lui et c'était sûrement là qu'il serait le mieux. Personne n'oserait sûrement faire trop d'insinuations en sa présence... enfin il imaginait. Ca restait à voir. Mais bon pour lui ce serait bien plus agréable d'être avec quelqu'un qui l'aimait vraiment et ne le considérait pas comme un déchet de la nature. Mais il n'oublierait jamais la gentillesse d'Annabelle.


Spoiler:
 



" Chacun imite un courage qui n'a jamais existé "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Le bâtard de mon oncle [Ethaniel Stone, 211]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Stone +16
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» apres l' heure, c'est trop tard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-