AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

La première impression n'est pas toujours la bonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 16 Fév 2013 - 17:07

Année 208



Le vent glacé soulevait la longue et lourde cape de fourrure de Mila et fouettait ses joues, dont la peau trop fine était déjà écarlate. La neige fraîche tourbillonnait autour d'elle et de sa monture comme une danseuse gracieuse et habile. Ses cheveux formaient une auréole brunie autour de son visage grimaçant. Il lui semblait que ses doigts, tétanisés par la froid, ne pourraient se détacher des rennes de sa jument si elle voulait les lâcher. Entre deux claquements de dents, elle réussit à articuler la célèbre et enfantine phrase :

_Père, quand arriverons-nous ?
Rurik Karstark qui chevauchait juste devant sa fille, répondit sans se retourner.
_Bientôt.
_Bientôt, bientôt, bientôt, ça fait des heures que vous me le répétez, marmotta-t-elle dans ses fourrures, je ne sais même pas pourquoi je dois venir.
_Fille, je t'entends.
Mila mordit la lèvre inférieure et s'enfonça dans sa cape, rouge de honte.
_De plus, nous en avons déjà discuté. Tu sais pourquoi ta présence est requise.

Requise était est bien grand mot. Mais malgré tout ce qu'elle disait, elle avait hâte de rencontrer enfin la famille Corbois et ses cousins. Elle était à la fois morte de peur à l'idée de faire mauvaise impression et de rencontrer des gens qu'elle ne connaissait pas mais elle trépignait pourtant d'impatience. La nuit dernière, elle avait mis plusieurs heures à s'endormir et son sommeil anarchique fut interrompu un nombre incalculable de fois par des cauchemars qui la réveillait en sursaut. Si bien qu'aujourd'hui, ses yeux gris étaient boursouflés et cernés. Elle s'imaginait déjà débarquer sur les terres des Corbois et franchir les portes de leur demeure, rougeaude, décoiffée, glacée jusqu'aux os et grelottante. Surement pas le meilleur moyen de se présenter de manière convenable... Oh, par les Anciens Dieux. Ils allaient la prendre pour une voleuse, une paysanne ou pire ! Une sauvageonne. Ils allaient la jeter dehors, c'était certain. Habituellement, Mila aimait à se déguiser en roturière pour amuser ses jeunes frères et sœurs et exaspérer sa mère mais maintenant, elle ne trouvait plus cela drôle. Du tout.
Le paysage commençait peu à peu à se transformer. Après plusieurs heures, Mila remarquait avec une certaine appréhension que les arbres s'espaçaient de plus en plus pour finir par complètement disparaître. A l'horizon, des grandes plaines nues s'étiraient de tout leur long. Quelques fumerolles au loin laissaient présager la position d'un village. Ici, la neige fondait déjà sous les quelques rayons d'un soleil timide, jusque là dissimulé derrière une épaisse couche de nuage sombre.

_Le soleil de l'hiver ! Tonna la voix forte et fière Père à travers la campagne paresseuse.
_Père, nous sommes au printemps.
Il se retourna en haussant les épaules.
_Peu importe. Je trouvais cela approprié.
Mila osa enfin esquisser un sourire et Père s'esclaffa avant de rapidement reprendre son sérieux.
_Je pense que nous arriverons sous peu.

Cette fois, la jeune fille n'y croyait pas vraiment. Elle avait entendu la même litanie des heures durant. Elle raffermit la prise sur ses rennes, talonna la jument qui partit au trot et se plaça à côté de son père. Derrière eux, les deux hommes des Karstark firent de même. Ils étaient restés silencieux tout le long du trajet, vigilants au moindre bruit suspect, au moindre bruissement de feuille qui puisse éveiller leur méfiance. Ils n'étaient pas prudent de voyager seul, surtout un lord et sa fille par les temps qui courraient. Mila se rendit compte qui si jamais le pire arrivait, qu'ils se faisaient attaquer et que les homme de main de son père mourraient, elle ne connaîtrait même pas leur nom. Alors qu'elle allait s'entretenir avec eux, Rurik Karstark lâcha d'une voix enjouée :

_Je savais bien que je commençais à reconnaître. C'est le château des Corbois !

Mila pinça ses lèvres gelées et un nœud se forma instantanément au creux de son estomac. Faire bonne impression. Faire bonne impression. Faire bonne impression. Voilà l'unique chose à laquelle elle pensait alors qu'ils parcouraient les derniers miles qui les séparaient de la demeure. Tremblante, elle flatta l'encolure de la jument qui commençait à ressentir l'angoisse de sa cavalière. Elle piaffait et commençait à s'agiter.
Enfin, la jeune fille arrêta de plisser les yeux pour réussir à distinguer le château. Il se dressait fièrement devant elle. Sombre, d'apparence extérieure froide et austère, il semblait être là depuis plusieurs siècles. Bref, la typique demeure d'un lord Nordien. Mila se rassurait en remarquant qu'il ressemblait beaucoup à Karhold. Tout allait très bien se passer.
Arrivant aux portes du château, un enfant d'une dizaine d'années sortit en courant de l'enceinte et s'arrêta net devant les chevaux de Rurik et Mila Karstark. Il les toisa avec des yeux écarquillés, ébahi, la bouche grande ouverte. La jeune fille voulait descendre de sa monture pour se présenter mais à peine eut-elle bouger le petit doigt que le garçonnet la pointa de son index, tremblant de peur.

_Arrière, sorcière ! Hurla-t-il, Père ! Père ! Une sauvageonne !

Et avec ça, il partit en courant, criant et agitant ses bras avant de disparaître.
Mila complètement hébétée, restait immobile sur sa jument, semblable à une statut de roc.
_Fille, je crois que tu viens d'effrayer le petit Rodwyn Corbois, ton jeune cousin.

Bon, la première impression n'était pas toujours la bonne, si ?





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 23 Fév 2013 - 11:47

Tout le château était en effervescence. Les domestiques, ainsi que la maîtresse de maison Marisa Corbois s'activait à rendre la demeure plus propre encore. Les murs étaient débarrassés de leurs seules toiles d’araignées, des feux avaient déjà été allumés dans les chambres, la cour et les écuries nettoyé de fond en comble.
Lady Corbois dirigeait tout ce petit monde d'une main de maître. Duncan lui n'avait envie que d'une chose, que les Karstark arrivent pour faire une petite virée loin du despotisme de son épouse.
Sa femme était d'habitude d'un caractère fort agréable et doux, mais depuis qu'elle avait appris que de la famille devait venir, elle avait endossé son rôle d'hôtesse. Prenant son rôle très à cœur, elle était anxieuse et s'énervait pour un rien, voulant sûrement faire bonne impression devant la famille de son époux.

Duncan se promenait dans la cour, allant jeter de temps à autre un œil sur les écuries. Son fils ainé Wes ainsi que sa fille Elyana s'y trouvait et discutait calmement, ce qui était rare vu le caractère impétueux de Wes.
Ses deux fils cadets Rodwyn et Rick, quant à eux, chahutaient dans la cour du château.
Sa femme vint le rejoindre.


"Tout est prêt pour les Karstark. Quand sont-ils sensés arrivés ?"
"Dans la journée je suppose" Dit le Lord avec un air de dépit.

Rodwyn revint soudain en courant avec un véritable air de terreur sur son visage :

"Arrière, sorcière !" Hurla-t-il, "Père ! Père ! Une sauvageonne !"

Le petit Rodwyn se jeta dans les bras de son père. Duncan entreprit de le rassurer avec quelques paroles tout en lui caressant le haut du crâne.
Les cris du petit garçon avaient réuni la moitié du château, dont son frère Edgar, ainsi que Wes et Elyana sortis des écuries.
Le seigneur calma tout le monde


"Ne vous en faites pas, je pense que nos visiteurs sont arrivés. Ne me dites pas qu'après plus d'une journée de voyage vous seriez très frais." dit-il en souriant.

Il posa Rodwyn à terre, et se dirigea vers la grande porte, le sourire aux lèvres.
Son cousin était déjà là à terre dirigeant son cheval vers la cour de la demeure. Les deux échangèrent une étreinte virile typique des hommes...
Après quelques paroles amicales, Duncan porta enfin son attention sur la fille de son cousin, elle semblait complètement figée sur son cheval n'esquissant aucun geste surement de peur d'effrayer Duncan où quelqu'un qui serait susceptible de la voir.
Il est vrai qu'au premier abord, l'apparence de la jeune fille pouvait faire penser à celui d'une sauvageonne, les cheveux emmêlés par le vent qui soufflait, et le nez rougi par le froid n'aidait pas vraiment.
Le lord aida la jeune femme à descendre de son cheval et lui fit une bise sur les deux joues.


"Hé bien Mademoiselle, je suis heureux de faire enfin votre connaissance. Même si mon garçon semble moins convaincu que moi...
Aller, suivez-moi tous les deux, je vais vous présenter ma famille et vous faire découvrir les lieux. Mes serviteurs s'occuperont de vos chevaux et vos gardes trouveront leur quartier."


Il poussa la jeune femme vers l'intérieur de la cour. Son père suivait sans peine. Toute la famille était réunie, et Duncan procéda aux présentations. Sa femme se montra fort prévenante avec la jeune fille tandis que Rodwyn semblait plus que méfiant.
Cependant tout le reste de la famille semblait heureux, et même Wes faisait preuve d'amabilité.
Duncan était heureux de voir toute sa famille réunie en son château, même si celui-ci ne manquait pas de vie.
Il s'adressa à la jeune Mila :


"Honneur aux dames, souhaitez-vous voir votre chambre maintenant où souhaitez-vous faire un tour dans le château même ?"

Duncan savait que la jeune fille lui plairait, elle ressemblait presque en cet instant à un oiseau tombé du nid. Pourtant son visage dégageait quelque chose de très malicieux, presque rieur...
Il avait hâte de connaître plus cette cousine éloignée
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 24 Fév 2013 - 17:27

Durant les présentations, Mila avait remarqué l'air farouche avec lequel le petit Rodwyn Corbois la toisait. Ses yeux clairs la fixaient avec méfiance et avec une intensité étonnante pour son jeune âge. Malgré elle, Mila se demanda comment son jeune cousin réagirait si, au détour d'un couloir, elle le surprenait et lui flanquait la frousse de sa vie. Elle luttait contre le sourire qui naissait sur ses lèvres encore bleuies par le froid. Mila Karstark, tu dois bien te comporter ! Elle entendait d'ici la voix courroucée de sa mère. D'ailleurs, il se pourrait bien que, pour une fois, elle ferrait mieux de suivre ses ordres et répondre à ses attentes... Mais tout de même. L'idée de jouer un tour à Rodwyn était plutôt tentante... Et puis, il n'y avait pas vraiment de mal à faire une plaisanterie.

_Honneur aux dames, souhaitez-vous voir votre chambre maintenant où souhaitez-vous faire un tour dans le château même ?

La voix de Duncan la fit sursauter. Mila se rendit compte qu'elle était plutôt distraite et s'infligea une gifle mentale.

_Je serais curieuse de découvrir un peu les lieux, répondit-elle avec entrain, pour voir s'ils ressemblent à Karhold autant à l'intérieur qu'à l'extérieur ! J'aurais bien assez le temps de découvrir ma chambre plus tard, non ?

Son père lui fit les gros yeux, signe qu'elle était -probablement- trop familière. Ses prunelles grises semblaient lui hurler : Bonnes manières ! Mila lui adressa un sourire désolé et un peu gêné mais avant qu'elle ait pu se rattraper et présenter ses excuses, Duncan s'esclaffa et entraîna la petite troupe à travers le dédale de couloirs de la demeure Corbois.
Aussi étrange que cela puisse paraître, même si les deux châteaux se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, l'ambiance ici était vraiment différente, comparée à celle de Karhold. Une atmosphère peut-être plus chaleureuse. Bienveillante et accueillante. A l'image de la famille Corbois. Mila les avait rencontré depuis quelques heures à peine mais elle avait l'impression de les connaître depuis toujours. Peut-être parce que Duncan partageait quelques traits physiques avec son père et que ses enfants lui rappelaient sa fratrie. Marisa Corbois devait probablement être la femme la plus aimable et la meilleure hôtesse de tout Westeros. Elle s'évertuait avec une joie non dissimulée à faire visiter chaque pièce et chaque recoin de son domaine. Cette bonne humeur ambiante avait fait oublier sa gêne première à Mila et elle discutait, enthousiaste, avec Elyana qui, bien que plus jeune, se montrait très adulte dans ses propos. Si mature que Mila avait l'impression d'être une enfant à peine sortit des jupes de sa mère. Rodwyn continuait de lancer des regards suspicieux à la jeune fille, ce qui lui donnait encore plus envie de lui jouer un petit tour. Le petit Rick suivait sa mère avec application et lui tirait le bas de sa robe de temps à autre pour chuchoter qu'il avait faim. Mila se rendit alors compte que l'aîné, Wes, avait disparu.

_Et enfin, votre chambre, très chère, présenta Lady Marisa avec un sourire, je vous laisse prendre vos aises tandis que je conduis Lord Rurik dans ses quartiers. Oh, mais la nuit tombe ! Vous devez tous être mort de faim ! Je suis terriblement confuse... J'envoie un domestique vous chercher dès que le dîner est près !

Elle retroussa sa robe sur ses chevilles, fronça les sourcils et partit au pas de course, suivie par la petite horde qui trottinait derrière elle. Rick grogna qu'il n'arrêtait pas de dire qu'il avait faim mais que personne ne l'avait écouté. Duncan semblait sourire de l'embarra de sa femme et lança un clin d'œil amusé à Mila avant de disparaître au détour d'un couloir. En quelques secondes, ils avaient tous disparu, comme emportés par un tornade. Quelle drôle de petite famille...
Mila pénétra dans la chambre qui serait la sienne durant son court séjour chez les Corbois. Le feu mourant de la cheminée avait déjà bien chauffé la pièce et Mila soupira d'aise. La pièce n'était pas bien grande mais tout à fait agréable. Elle sentait bon le feu de bois et les fleurs séchées. Mila se débarrassa avec joie de la cape sombre qui recouvrait ses épaules et remarqua que son manteau trop lourd avait déjà été rangé dans la chambre ainsi que l'ensemble de ses bagages. Elle raviva un peu les flammes avec le tison, posé contre l'âtre et osa enfin croiser son reflet dans le miroir de la coiffeuse, à côté de son lit. Rodwyn avait eu raison d'avoir peur. Mila ressemblait à Gwanda, la vieille folle qui vivait non loin de Karhold et qui venait quelque fois leur vendre des pigeons. Certains disaient que les oiseaux nichaient dans ses cheveux... Autant dire que ce n'était pas vraiment un compliment. La jeune fille saisit la brosse posée de façon parfaitement parallèle au rebord du meuble et entreprit la lourde tâche de brosser son horrible tignasse. Après quelques longues minutes, d'innombrables grimaces de douleur et de nœuds impossibles à démêler, elle abandonna la bataille et tressa ses cheveux trop longs. Elle se dévêtit, trop contente de se débarrasser de sa robe de voyage poisseuse et enfila une de ses plus jolies toilettes, un ensemble vert sombre qui, pour une fois, la mettait en valeur et ne lui donnait pas l'air d'une enfant de dix ans qui veut jouer les grandes personnes. Si sa mère avait été là, elle lui aurait dit de porter plus de bijoux et d'accessoires inutiles mais Mila se contenta de la chevalière en onyx de son grand-père. Elle tapota sur ses joues et souffla un bon coup.

_Bon, ma petite Mila, tu vas être parfaite au repas ! Comportement impeccable et pas de faux pas ! Se dit-elle pour elle-même en se fixant dans la glace.

Un toc-toc rapide la fit presque sauter au plafond.

_Le repas est près, Miss Karstark. Je pourrais vous conduire dans la salle de réception dès que vous le souhaiterez.

Un gargouillis sonore provenant de l'estomac vide de Mila résonna dans la chambre et elle plaqua ses deux paumes sur son ventre, gênée à la simple idée que le domestique ait pu entendre et son ventre et le fait qu'elle parle toute seule. Une fois certaine que le traître ne ferait plus aucun bruit, elle se redressa, lissa les plis de sa robe et ouvrit la porte à la volée.

_Je suis prête et j'ai une faim de loup ! Rit-elle.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

La première impression n'est pas toujours la bonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» La première impression est toujours la meilleure • ft. Gron
» Première impression [Libre]
» Mauvaise Première Impression [With Marie J. River]
» [L-7] Une première impression

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-