AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle ▬ Helya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Lun 21 Jan 2013 - 15:50

     Depuis quelques jours, Sargon débordait d'activité sur les Iles de Fer. Pourtant, les raids n'étaient plus très nombreux, les côtes ouest de Westeros avaient toutes été délestées de leurs possessions et les seules qui recelaient encore des choses intéressantes étaient étroitement gardés par les forces navales de la région. En somme, du côté de la mer, il n'y avait plus grand-chose à attendre pour le moment, mais cela ne signifiait pas qu'il fallait rester amorphe chez soi. Les indications offertes par le Tarbeck lors de sa dernière missive promettaient beaucoup d'action dans les semaines à venir. Les continentaux – plus précisément les forces Lannister – étaient en train de se préparer pour faire comprendre aux Fer-nés qu'ils n'étaient pas sans ressources. Pauvre fous, Dagon était déjà au courant de ce détail et même s'il avait clairement fait comprendre au Harloi qu'il ne voulait pas voir cette information ébruitée, il y avait une personne qui devait être au courant. Le seigneur de Pyk le savait parfaitement de toute manière, maintenant que la Botley avait accepté l'accord qu'il lui proposait depuis si longtemps, Sargon ne comptait pas perdre tout ce qu'il avait fait jusqu'à ce jour. Après avoir été rendre visite à Dagon, le Fer-né était donc rentré à Kenning pour y passer quelques jours le temps de tout préparer, puis avait pris la mer en direction de l'île de Pyk une fois de plus. Cependant, cette fois-ci il visait Lordsport et non la demeure de la Seiche, il voulait voir Helya pour s'entretenir avec elle.

     Lorsqu'il débarqua à Lordsport, Sargon ordonna à ses hommes de rester à bord de la Veuve Salée. Il devait voir la jeune capitaine en privé pour être sûr que cette information ne s'ébruiterait pas, puis si quelque chose ne lui convenait pas, il lui rappellerait simplement que leurs intérêts étaient désormais communs. Enfin, ils le seraient sous peu, bien que le mariage n'avait pas encore été « célébré » et que rien de tout cela n'était officiel. Ils ne pouvaient même pas considérer que l'accord avait été scellé entre leurs familles puisque ni lord Botley, ni Igon Harloi n'étaient au courant, du moins pas de manière officielle. Avec les rumeurs, c'était toujours possible.. Depuis le jour où il s'était mis en tête de faire d'Helya sa femme, Sargon considérait que Lordsport lui appartenait, il n'était donc plus à quelques détails près.
     S'éloignant de son boutre, le Harloi observait les environs, sachant très bien que la demoiselle n'allait pas être en train de travailler une bavette avec son paternel alors qu'elle était en froid avec tous les membres de sa famille. Quelques dizaines de mètres plus loin se dessina soudain une silhouette bien familière, certainement que la Botley devait quitter son boutre pour une raison ou pour une autre. Il orienta donc ses pas dans sa direction. Les deux Fer-nés ne s'étaient plus croisés depuis le rassemblement des Fer-nés où Sargon n'avait pas manqué de provoquer un peu la rousse flamboyante, mais aujourd'hui il n'était pas ici pour plaisanter. Pas en priorité du moins, même s'il y avait fort à parier qu'il ne parviendrait pas vraiment à rester stoïque et professionnel du début à la fin. Lorsqu'il arriva à quelques mètres de la capitaine, le Fer-né l'interpella.

     ▬ Helya ! »

     Il avait d'abord songé à l'appeler par son nom de famille comme elle avait l'habitude de le faire avec lui, mais s'était ravisé en songeant qu'à Lordsport il risquait de voir se retourner la moitié des Fer-nés présents. Lorsqu'elle daigna stopper pour qu'il puisse la rejoindre, le Fer-né le regarda dans les yeux, arborant une expression qui n'était ni moqueuse, ni vaniteuse. Pour une fois. C'était le seul avantage qu'il y avait à son éternelle expression arrogante : lorsqu'il ne l'avait pas, ses interlocuteurs pouvaient savoir qu'il avait quelque chose de grave, si ce n'est d'important, à dire. Avant de reprendre la parole, le capitaine de la Veuve Salée laissa son regard parcourir les environs, puis le reporta sur elle une fois qu'il fut certain que personne dans le coin n'était suffisamment près pour qu'ils puissent être espionnés.

     ▬ J'ai quelque chose à te dire, c'est urgent. Ne quittant pas le regard de la jeune femme, Sargon appuya ses mots en ajoutant quelque détails. C'est à propos de la guerre, puis du raid sur le Nord. »

     Il faisait référence à celui « organisé » par Dagon lors du dernier regroupement. Tout le monde avait accepté d'y participer, excepté Sargon. Pour changer. Le Fer-né se contenta de retomber dans le silence, signe évident qu'il ne comptait pas en ajouter davantage à ce sujet tant qu'ils ne seraient pas plus tranquille, ou qu'il n'aurait pas l'assurance qu'elle l'écoutait bien. Il pouvait avoir l'air pressant ou même agaçant, mais elle se douterait certainement qu'il avait leurs intérêts communs à l'esprit. L'espace d'une seconde, le Harloi se demanda si elle ne pouvait pas tout simplement l'envoyer sur les roses en lui disant qu'elle ne voulait plus le voir avant le jour du mariage, mais il se rappela qu'elle avait semblé faire de gros efforts lors de leur dernière discussion. En temps normal, la Botley l'aurait ouvert de haut en bas pour le vider de ses tripes comme un poisson pour avoir osé l'embrasser devant témoins. Cette réflexion n'avait duré que quelques secondes et rapidement, le capitaine de la Veuve Salée décida finalement de préciser quelques points. Penchant la tête vers elle comme s'il lui faisait une confidence, Sargon reprit la parole.

     ▬ Nos intérêts se rejoignent, lorsque je te dis que c'est très pressant, tu peux me croire sur parole. Et tu es la seule avec Dagon à pouvoir apprendre cette information. »

     Histoire qu'elle comprenne qu'il n'avait pas l'intention de se jouer d'elle ou de la convaincre de ne pas prendre part à ce raid pour la diriger. Depuis toujours le Fer-né considérait que si la Botley acceptait son accord, elle serait encore maîtresse de son destin. Le fait qu'ils avaient décidé de points importants – dont l'indépendance d'Helya – si leur union se faisait, devait confirmer ces dires. Le silence retomba une fois de plus, il la regardait dans les yeux en attendant de avoir qu'elle déciderait.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Dim 3 Fév 2013 - 10:01

Le soleil éclaire l'horizon, forçant Helya a plissé les yeux face à lui. La capitaine était déjà debout et avait peu dormi comme c'était souvent le cas avant un départ pour un raid. Ce n'était pas tant un manque de confiance en elle ou son équipage, c'était plutôt le sort que lui réservait la mer et l'inconnu par delà les sentiers maritimes qu'elle connait à force de les avoir fouler de l'Amazone. Personne ne savait qui allait en revenir ou pas, une fois le boutre sur les flots, la vie ne nous appartenait plus, elle était dans les mains du Dieu Noyé qui décidera de quoi en faire. La rousse n'avait pas peur de mourir, non, la mort ne l'effrayait pas mais l'idée de mourir peut-être trop tôt, si. Après s'être tant confrontée à des obstacles pour parvenir à être Capitaine, elle avait envie de profiter de ses efforts le plus longtemps possible, de continuer à s'imposer dans un monde qui l'avait rejeté au tout début. Puis surtout, elle n'avait pas encore pu se venger comme elle le désirait des siens et ça, c'était une chose à laquelle elle tenait plus que tout. Mais hélas, les choses ne pouvaient pas avancer aussi vite qu'elle le voulait et dans un sens, malgré son désir de vengeance, devenir une Harloi n'était ce qu'elle considérait comme une réussite bien que ce soit devenu une nécessité pour ses plans. Le soleil s'était dressé maintenant plus fièrement dans le ciel et certains des marins n'ayant aucune famille ouvrait l'oeil sur le boutre tandis que les autres devaient cuver leur alcool quelque part avec une femme ou deux dans les bras avant de prendre la mer pour une durée indéterminée. Quittant son boutre pour poser le pied à terre, Helya commença à donner des autres ci et là pour préparer le départ de l'Amazone. Elle ferait partie des premiers boutres à quitter les Îles de Fer comme d'habitude suivant ainsi la parole de Dagon. Des échos parmi son propre équipage avaient contredit l'idée de Dagon de partir dans le Nord influencées par les argument du Harloi mais la rouquine avait rapidement mis fin à ses murmures de façon claire et nette. La fer née avait assez foi en Dagon pour savoir qu'il ne mènerait pas ses propres soldats à leur perte, il avait ses raisons et elle suivait sans remettre en doute son suzerain. C'est dire la confiance qu'elle plaçait en lui, avait-elle raison ? Peut-être que oui, peut-être que non.

Rhoawyr ne tarda pas à la rejoindre avec sur le visage les vestiges d'une nuit bien trop courte, en prenant soin de ne pas faire le malin. Quelque marin gonfla le nombre d'hommes autour de leur capitaine alors qu'elle disséminait dans le vent quelque directive d'un ton autoritaire en prenant soin de préciser que leur nuit courte avait intérêt à n'avoir aucun effet sur ce qu'elle leur ordonnait d'exécuter. Alors que la capitaine se dirige avec Rhoawyr et quelque hommes pour vérifier les armes et les réserves, une voix s'éleva dans son dos. Reconnaissant celle de Sargon, elle n'arrêta pas de suite son pas comme pour montrer une sorte de désinvolture avant de finalement se freiner et se tourner vers lui. Comme à l'accoutumée, la rousse prit un visage blasé, se préparant à faire face au visage narquois de son futur époux mais avec surprise, ce ne fut absolument pas le cas. Rare même très rare fut les fois où elle avait pu le voir sous cette angle et immédiatement, elle comprit que la discussion serait sérieuse et ne concernerait pas leur future union ou une provocation comme Sargon sait si bien le faire. Helya devina par son regard sondant les alentours qu'il valait mieux qu'ils soient seuls, elle congédia donc ses hommes d'un geste de la main avant de faire quelque pas vers Sargon. « Ouais, j'vois ça, Harloi ! » Elle croisa ses bras sur sa poitrine, se méfiant tout de même de son interlocuteur, se demandant si ce n'était pas un de ses petits tours, Sargon joue parfois tellement bien la comédie. Cependant, sa méfiance s'envola aussitôt après les mots du Harloi, faisant naître des interrogations dans l'esprit de la Botley et réveillant son esprit de capitaine avec le mot guerre. Son corps se raidit de droiture et l'expression blasée de son visage disparut pour un air plus sérieux « T'as toute mon attention » Elle n'émit aucun mouvement de recul quand il se pencha vers elle voyant en son geste aucune stratégie pour se jouer d'elle et l'écouta attentivement. Ses sourcils se froncèrent face à son ton solennel et aux choix de ses mots. Sa curiosité était piquée à vif et l'envie d'en savoir plus prenait vie en elle. « J'jug'rai par moi-même si j'dois t'croire sur parole ou non. » Cette phrase ne voulait pas montrer une sorte de méfiance mais juste faire comprendre à Sargon que si elle doit le croire, c'est parce qu'elle l'a décidé et non parce qu'il le lui a dit. « Qu'est c'qui est si urgent, Harloi ? Quelle est c'te information qu'j'dois savoir ? Va droit au but, m'fais pas perdre mon temps, j'ai un raid à préparer. Parle ! » Helya se montrait à son tour pressante d'entendre cette annonce qui rendait aussi Sargon aussi prudent et solennel. Fallait-il s'inquiéter ? C'était la question qu'elle se posait et maintenant qu'il venait d'aborder un tel sujet, la fer née désirait savoir sans détour. Il était tellement rare de voir Sargon ainsi qu'il y avait derrière un tel comportement une bonne raison et apparemment, elle était tout autant concernée que lui. N'étant pas une personne patiente, son empressement se faisait sentir sur son visage et ses doigts qui tapotaient sur son bras.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Dim 3 Fév 2013 - 19:12

     Helya n'était pas franchement accueillante, mais cela n'avait rien de très surprenant. La jeune femme avait toujours été sur la défensive et particulièrement avec lui. Cependant, aujourd'hui Sargon n'était pas ici pour l'ennuyer ou la titiller un peu avant le jour où elle serait sienne – même si le terme ne devait pas plaire à Helya – cette dernière devait le connaître assez bien pour le comprendre. Il fut heureux de voir que c'était le cas lorsqu'elle resta attentive alors même qu'il se rapprochait d'elle. Encore une fois, ce n'était guère pour profiter de la situation, sans quoi son éternel sourire serait encore une fois présent sur ses lèvres. Après un froncement de sourcils, la Botley commença par lui rétorquer qu'elle serait seule juge de ce qu'elle croirait une fois qu'elle aurait entendu ce qu'il avait à dire. Soit ! Mais il y avait fort à parier qu'elle n'allait pas vraiment apprécier. Qu'elle lâche sa colère sur le Harloi ne gênait pas franchement ce dernier, il avait l'habitude de subir les foudres de la rousse, même si habituellement c'était mérité. Il se contenta de hocher la tête d'un air léger alors qu'elle reprenait la parole pour lui demander ce qu'il avait à cacher de la sorte, apparemment elle partait dans l'idée que ce raid aurait tout de même lieu. Pas forcément bon pour lui, mais Sargon était presque persuadé de pouvoir la faire changer d'avis. Elle démontrait les signes évidents d'une impatience qu'il lui connaissait bien. Humectant légèrement ses lèvres, le Fer-né se redressa un peu avant d'accéder à la requête de la rousse en lui expliquant la raison de sa venue ici.

     ▬ Tu comprendras mieux mon hésitation lorsque tu sauras de quoi il s'agit. Il détourna une fois de plus son regard du visage d'Helya, jetant un bref coup d’œil aux environs avant de reprendre la parole en glissant lentement son regard vers elle. Comme tu le sais certainement, j'ai des espions sur le continent. L'un d'entre eux se situe dans les Terres de l'Ouest et récemment il m'a envoyé une missive pour me faire savoir que lord Lannister bougeait beaucoup de son côté. La jeune femme n'avait pas participé au raid sur Port-Lannis et elle ne connaissait donc pas la force de la Flotte du Lion, mais elle était assez bonne capitaine pour comprendre le danger qui se profilait à l'horizon. Il m'a dit qu'apparemment son suzerain n'a pas beaucoup apprécié nos attaques répétées sur sa patrie, puis il a quelques griefs contre l'un des nôtres qu'il juge responsable de la mort de son épouse. »

     Cette fois-ci, il ne fanfaronna pas en précisant qu'il s'agissait de lui. De toute manière, cette nouvelle arriverait tôt ou tard aux oreilles des habitants des Iles de Fer, du moins si ce n'était pas déjà fait. Plusieurs marins l'avaient déjà asticotés lorsqu'il était rentré de son voyage dans l'Ouest où cette catin de Lannister avait réussi à s'enfuir alors que ses hommes étaient partis s'amuser un peu avec elle. Certes il avait ramené la dame de compagnie de la jeune femme avec lui, mais le fait qu'une simple femme – enceinte de surcroît – parvienne à s'enfuir, avait été suffisant pour que la rumeur se répande assez rapidement. Cela dit, Helya n'était pas du genre à prêter une oreille attentive à ces « on dit », du moins c'était ce qu'il pensait, mais peut-être se fourvoyait-il. Au fond, c'était sans importance, le jeune homme lui laissa simplement quelques secondes, le temps de comprendre ce qu'il venait de dire, puis il enchaîna de plus bel pour en venir au vif du sujet.

     ▬ Visiblement il est en train de préparer la Flotte du Lion pour une attaque sur les Iles de Fer. Je n'en sais pas beaucoup plus, juste que vu l'avancée des préparations, on peut s'attendre à les voir arriver d'ici deux semaines environ. Son regard scrutait le visage de la jeune femme alors qu'il pensait deviner les questions ou les ripostes qui venaient dans son esprit. Lui évitant de gaspiller sa salive pour rien, le Harloi enchaîna. Je sais ce que tu dis te dire. Les continentaux sont trop peureux pour venir nous attaquer chez nous, mais il a perdu sa femme et l'enfant qu'elle portait alors je crois que la folie peut très bien venir frapper à sa porte. Bien qu'il se doutait que cela pouvait justifier une telle action, Sargon ne la comprenait pas pour autant. Sans sentiment, il se voyait mal perdre sa maîtrise de lui-même juste pour une femme et un rejeton. Tu n'étais pas à Port-Lannis, mais moi oui et crois-moi, même si les marins de sa flotte ne sont pas capables de rivaliser face à nous, ses Dromons sont très puissants et ils peuvent démolir un boutre sans problème avant que celui-ci n'arrive au contact. »

     Les Dromons avaient la particularité de porter des balistes sur leurs ponts, ils pouvaient sans difficultés viser une cible au loin et détruire un boutre. Ces derniers devaient arriver au contact pour permettre à leurs marins de sauter sur le navire attaqué, ils ne possédaient aucune arme de jet ou même aucune défense digne de ce nom. Sargon avait vu plusieurs boutres se faire couper en deux comme de simples coquilles de noix et il ne sous-estimait donc pas la force que lord Lannister avait entre les mains, au contraire, il s’en méfiait. Entre les mains d'un homme qui rêvait de vengeance, c'était dangereux. En arrivant au vif du sujet, le Harloi inspira légèrement avant de reprendre la parole pour conclure.

     ▬ Inutile de te préciser que si jamais ils arrivent à passer la barrière de protection des boutres, ils accosteront au seul port des Iles de Fer. Lordsport. Décidément, ce port reviendrait toujours dans leurs discussions, que ce soit pour le mariage ou pour la stratégie. J'ai déjà dit à Dagon que si tu le suivais, cela ne m'empêcherait pas de veiller sur mes intérêts. »

     Autrement dit, si elle décida de partir, il s'assurerait que Lordsport ne tombe pas aux mains des assaillants. Après tout, il avait suffisamment travaillé pour l'obtenir, ce n'était certainement pas pour s'enfuir dès que le danger pointait le bout de son nez.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Jeu 14 Fév 2013 - 11:05

La patience n'a jamais été le point fort de la Capitaine de l'Amazone et ce détail, tout son équipage le sait pertinemment. La rousse avait envie de secouer le fer-né en face d'elle pour qu'il crache le morceau qui tardait trop à sortir au goût de cette dernière. Il avait réussit à susciter chez elle de la curiosité et peut-être au fond une once d'inquiétude. En temps normal, elle l'aurait ignoré comme elle le fait habituellement et aurait continué ce qu'elle devait faire mais non, pas cette fois. La rousse s'était arrêtée pour prêter oreille à ce qu'il avait à dire accordant par ce biais de l'importance à Sargon et à ce qu'il avait à dire, chose dont elle n'avait pas l'habitude. Helya garda le silence quand il avança qu'elle comprendra mieux son comportement une fois au courant et, n'ayant aucune idée de quoi il s'agissait, elle n'avait aucun argument pour le contredire. La vanne s'ouvre et les informations s'en découlent au compte goutte. La fer-née ne lui coupe pas la parole et l'écoute en hochant ci et là la tête comme preuve qu'elle l'a bien entendu. Le sujet était bien trop important pour s'aventurer à faire l'insolente puisqu'il s'agissait là d'une animation sur les Terres de l'Ouest qui se prépare sûrement pour fendre sur les Îles.

« Hmm … ouais … j'en ai entendu parler. Continues »
Rhoawyr lui avait survolté cet épisode en s'esclaffant mais la capitaine l'avait à peine écouter, les gens parlent tellement qu'on ne sait jamais vraiment où se trouve réellement la vérité. Au fond, ca n'avait pas vraiment d'importance mais ca serait mieux pour Sargon que ce ne soit pas vrai. Laisser s'échapper une femme du continent et enceinte de surcroit ? à mourir de rire. Enfin de toute façon, là n'est pas la question, les informations qu'il continuait à lâcher étaient bien plus importantes que ces histoires racontées par des marins qui s'ennuient. Le visage de la rousse se fit un peu plus dur quand Sargon lâcha ce qu'elle soupçonnait entendre : une attaque sur les Îles de Fer. « Dans deux semaines ?! » C'était un peu dur à croire pour la capitaine. En deux semaines, ces trouillards de continentaux se feraient pousser des couilles pour venir les attaquer ? Eux ? Sur leur mer qu'ils connaissent par coeur ? Chez eux ? Ils étaient beaucoup trop chochottes pour oser quitter leurs petits châteaux douillets, ils n'étaient bon qu'à être pillés, rien de plus. Helya se détendit, se disant que les continentaux ne bougeraient pas leurs culs de leurs terres mais comme si Sargon devina ses pensées, il surenchérit avec un argument tout à fait plausible. Un rictus de dédain assombrit les traits de la fer-née « L'continentaux sont vraiment trop stupides, bons qu'à s'faire sucer leurs vivres ! » C'était bien le genre minable des continentaux d'avoir ce genre d'attachement absurde. Sa femme et son gosse était morts, crevés, qu'il fasse avec mais non il voulait mener ses hommes dans la gueule du loup, quel imbécile. Lord Lannister n'était qu'un faiblard amputé d'une cervelle.

Aveuglée dans sa fierté de fer-née, Helya pense les siens intouchables, invincibles, croyant fortement que la flotte de Fer pourra repousser les assaillants mais les mots de Sargon la ramène sur terre, la forçant à reconsidérer sa position et penser avec réalisme non avec fierté et orgueil. Elle se souvient des récits des marins revenus du raid à Port-Lannis, de la gueule de certains boutres qui ont miraculeusement pu encore naviguer. Son orgueil prend le large alors qu'elle reconsidère la situation et, bien que confiante en la capacité de se défendre des fer-nés, la nervosité s'empare d'elle mêlée à la colère de se savoir d'être une cible bientôt. Helya avait bien plus l'habitude de faire des autres une cible et non d'en être une. « J'n'y étais pas, c'vrai mais j'ai eu des échos, assez pour m'faire une idée d'ce qu'peut nous arriver en plein'gueule » Le combat sur l'eau semble s'annoncer rude et si la flotte de Fer n'arrive pas à les repousser, le premier lieu qui sera en ligne de mire est Lordsport, chez elle. Le poing de la rousse se serre sous l'impulsivité et l'idée d'imaginer Lordsport se faire assaillir par ces stupides continentaux. Il est clair que sa fierté en prendrait un coup et qu'elle ne supporterait pas de voir sa terre en ruine par ces raclures. « J'le sais parfait'ment, j'suis pas conne, Harloi ! J'ne laiss'rai pas ça arriver ! Ces merdeux n's'y approch'ront pas, pas tant qu'j'suis en vie » Sa voix monte d'un cran, laissant apercevoir son irritation face à cette idée. Son père serait incapable de protéger comme il faut le port, ce n'est qu'un incapable. Ses hommes passent trop de temps à boire qu'à s'entraîner et malgré les désaccords dans la famille, Helya compte bien défendre corps et âme Lordsport et non par dévotion pour son père. La réflexion de Sargon réussit à exacerber sa mauvaise humeur, bien qu'elle sache très bien où il venait en venir, la place d'un Harloi en tant que premier défenseur n'avait pas sa place à Lordsport, c'était le rôle d'un Botley, son rôle, le sien. « C'pas ton rôle, ni t'place ! T'convoite p'être Lordsport d'puis un long moment, c'même d'jà acquis pour toi dans t'crâne mais c'te concerne pas, Harloi ! C'concerne les Botley » Pourtant, un allié serait une bonne chose pour défendre au mieux Lordsport mais sa fierté l'étouffe. De toute façon Helya est bien consciente que si la flotte du Lion s'abat sur Lordsport, quoiqu'elle dise, Sargon sera présent sur les lieux. Il a beaucoup trop trimé pour l'obtenir et ce n'est pas une si mauvaise chose mais le savoir aux premières lignes la remplaçant, jouant son rôle ne lui plaît pas.

La capitaine se trouve maintenant dans un dilemme, suivre Dagon ou rester. Elle n'a pas jamais encore ignorer un raid lancé par Dagon en personne, ni même se raviser quand elle a prononcé qu'elle en ferait partie. Sa colère se dirige maintenant contre Dagon. « Dagon l'sait et allait tout d'même m'laisser l'suivre ?! Il va l'annuler ou merde ? C'était à lui d'm'balancer ça à l'gueule, pas à toi ! Il l'sait d'puis quand ? » De son point de vue, Dagon détenait une information capitale qui faisait d'elle la première à en recevoir plein la tranche si la flotte de Lion passait la première ligne de défense des fer-nés. Question de principe, il aurait dû le lui dire et la rousse est très à cheval sur les principes. La loyauté est censée être dans les deux sens et pour Helya, elle considérait lui avoir été loyale depuis qu'elle était devenue capitaine de l'Amazone. Devait-elle considérer ce silence de sa part comme un manque de respect ? Les pensées d'Helya fussent de toutes parts et refusent de prendre une quelconque position pour le moment. « J'suis quelqu'un d'parole, j'ai dit qu'je f'rais partie d'ce raid à la con, j'suis pas d'genre à m'défiler mais merde, j'peux pas laisser Lordsport à l'merci d'ces pouilleux » Commençant à faire les cent pas, Helya fulmine en laissant quelque jurons s'envoler dans l'air salin. « Es-tu sûr et certain d'la véracité d'propos d'tes espions ? » Il fallait prendre une décision, il le fallait mais pour ça, Helya devait être certaine de toutes les données pour pouvoir trancher.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Jeu 14 Fév 2013 - 19:49

     Le visage d'Helya avait changé lorsqu'elle entendit parler de l'attaque sur les Iles de Fer. Ce n'était pas très étonnant, fermée d'esprit comme elle était, Sargon restait persuadé qu'elle ne le croirait jamais. Elle était de ceux qui s'imaginaient que les continentaux ne seraient jamais capables de mater les Fer-nés, mais à côté ils ne les connaissaient pas réellement. Le Harloi ne pouvait guère se vanter d'être l'homme le plus qualifié pour parler d'eux, même s'il lui arrivait de les côtoyer, il n'était cependant pas familier à leur encontre. Cela dit, il savait que la Flotte du Lion pouvait faire subir de lourds dégâts à la Flotte de Fer. Pour quelle raison ? Certainement pas parce qu'ils étaient de meilleurs navigateurs que le peuple des Iles de Fer, mais tout simplement parce que leurs Dromons étaient conçus pour attaquer en mer et sur une longue distance, tandis que les boutres eux, étaient prévus pour des attaques au corps-à-corps. Ce serait comme de faire se battre un épéiste contre un archer : le second perdrait rapidement face au premier, sauf s'il parvenait à toucher grièvement son adversaire avant que celui-ci ne soit trop proche de lui. Mais allez rentrer ce type d'informations dans la tête de pioche des autres Fer-nés, Helya comprise bien évidemment.

     Les remarques qu'elle fit montraient clairement qu'elle n'était pas prête à admettre cette possibilité et le capitaine lâcha un léger soupire contrarié, signe qu'il regrettait presque d'être venu lui parler de tout cela. Certes, leur entente était basée sur le fait qu'ils devaient partager leurs informations – enfin qu'il devait partager les siennes plutôt – et il faisait un effort en venant la tenir au courant d'une donnée que tous les Fer-nés, où presque, ignoraient. Mais ce n'était pas suffisant, pas encore du moins. Patiemment, le Harloi l'écouta alors qu'elle déclarait savoir parfaitement ce face à quoi ils risquaient de se retrouver et bien qu'il se doutait que c'était le cas, il devait avouer que lui-même n'aurait pas soupçonné que les Lannister soient capables de se défendre de la sorte. Le seigneur de Castral-Roc n'avait pas hésité à sacrifier ses navires pour faire flamber les boutres des Fer-nés, un acte suicidaire en y repensant, mais qui montrait clairement que la vie de ses hommes n'avait pas réellement d'importance à ses yeux. Pour quelle raison s'empêcherait-il d'attaquer les Iles de Fer sur un coup de tête ? Toujours silencieux, Sargon garde ces pensées en tête, considérant que tous les Fer-nés risquaient de subir une grosse désillusion au moment de la confrontation finale.

     Perdant petit-à-petit patience – du moins en imaginant qu'elle puisse en avoir – la rousse le remit à sa place en lui faisant savoir qu'il n'avait pas sa place à Lordsport avant de s'emporter encore davantage en pestant sur le compte de Dagon. Le pauvre devait avoir les oreilles qui sifflaient avec ce qu'elle avait l'air de penser de lui à cet instant et un léger sourire amusé se dessina sur les lippes du Harloi, même si la situation ne s'y prêtait guère. Elle fulminait littéralement, faisant les cent pas comme si cela allait l'aider à réfléchir plus sérieusement où à trouver une subite solution miracle. Lorsque la capitaine lui demanda s'il pouvait faire confiance à ses espions, Sargon n'en fut qu'à-demi étonné, les personnes comme Helya ne faisaient jamais vraiment confiance aux autres, surtout lorsqu'il s'agissait de continentaux. Sans se vexer, il inspira légèrement, usant de patience pour ne pas se laisser emporter lui aussi, même si la situation pouvait donner envie de le faire.

     ▬ Je ne donne jamais mes informations sans être certain de ce que j'avance. Mais si tu ne me fais pas confiance, tu peux toujours prendre l'Amazone pour aller vérifier par toi-même. Levant le bras, il désigna l'horizon comme dans un défi avant de le laisser retomber le long de son corps. Écoute, les informations de cet espion sont celles qui ont permis aux Harloi de préparer tout ce qui s'est passé à Port-Lannis et c'est aussi grâce à lui que j'ai pu faire tous ces raids sur l'Ouest. Alors oui, on peut s'y fier sans crainte. »

     Rester calme dans une telle situation n'était pas forcément facile, il n'aimait guère voir les informations en sa possession, mise en doute. Sargon n'était pas homme à partager ce qu'il savait, il était donc inutile de préciser que le fait qu'Helya sous-entende qu'il pouvait lui raconter des fadaises avait le don de l'échauffer sérieusement. Mais le Harloi se maîtrisait, faisant un effort pour ne pas la brusquer. Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes, en temps normal il lui serait rentrée dans le lard en lui envoyant quelques piques au passage, mais cette fois-ci le sujet était bien trop sérieux pour qu'il puisse s'autoriser ces petits plaisirs. Pourtant, cela le démangeait clairement. Il inspira longuement, détournant ses yeux mordorés de la silhouette de la rousse qui continuait à faire les cent pas. Apparemment ils étaient tous les deux aussi contrariés par cette nouvelle, sauf que le Harloi parvenait à le dissimuler beaucoup plus efficacement que sa future épouse. Enchaînant sur le même ton, il observa les environs.

     ▬ Dagon ne le sait que depuis hier, je l'ai averti au moment où j'ai eu l'information et il a encore besoin d'organiser tout cela. Mais je ne pense pas qu'il va l'annuler, apparemment il a prévu quelque chose d'autre, mais j'ignore quoi. Cela dit rassure-toi, il n'est pas idiot au point d'envoyer toute la flotte dans le Nord alors que les Iles vont être attaquées. Il glissa son attention sur elle. Je crois qu'il veut préparer une surprise pour les continentaux, mais il ne parlera certainement de ses plans à personne avant que le bon moment ne se présente. »

     Il était fort probable que Sargon soit le dernier au courant. Le Harloi ignorait ce que son cousin pouvait penser de lui ou même ce qu'il pouvait faire s'il avait besoin de lui : le lui demander clairement ou essayer de le manipuler ? La seconde possibilité serait aussi étrange que déplacée venant d'un adepte de l'Antique Voie comme le Greyjoy, mais le Fer-né s'attendait à tout de la part de la Seiche. Un dernier point posait apparemment problème, le fait que la Botley ne pouvait pas décider de participer à ce raid en laissant Lordsport aux mains des continentaux, ou pire, aux mains du Harloi. Ce dernier voyait bien une raison pour persuader sa future épouse de le laisser venir ici sans l'accueillir avec une hache. Il n'avait aucunement besoin de son autorisation pour aller où il voulait, mais une fois n'était pas coutume, Sargon avait décidé de caresser Helya dans le sens du poil pour lui faire comprendre qu'elle pouvait de temps en temps compter sur lui. S'approchant de la jeune femme, il n'esquissa cependant aucun geste pour attirer son attention, se contentant d'incliner la tête dans sa direction pour ajouter quelques mots à son attention.

     ▬ Tu te souviens que le jour où tu as accepté ma proposition, je t'ai dit que je t'aiderai à te débarrasser de ta famille ? Persuadé d'avoir son attention avec une telle entrée en matière, il baissa d'un ton avant de reprendre. Réfléchis un instant : si les continentaux parviennent à poser le pied à Lordsport, ta famille va forcément chercher à défendre son territoire. Est-ce que tu crois que les autres Fer-nés parviendront à différencier le coup d'épée d'un continental de celui d'un Fer-né sur le cadavre des tiens ? Il la fixait avec intensité. Si je ne suis pas là, tu pourrais bien laisser ta seule occasion de te débarrasser d'eux, te filer entre les doigts. »

     Il fallait comprendre que Sargon comptait profiter de l'action qu'un débarquement provoquerait pour se débarrasser des Botley devenus trop gênants. Crépuscule était une épée unique et les blessures pouvaient être reconnaissables, mais il était peu probable que l'on s'attarde sur la mort de quelques Fer-nés tués par des épées alors que les continentaux venaient de débarquer chez eux pour se battre. Il faisait d'une pierre deux coups : d'un côté il montrait à Helya qu'il n'avait pas oublié sa promesse et de l'autre, il s'arrangeait pour défendre « son » port et se débarrasser des personnes gênantes. Si avec cette proposition, la rousse n'acceptait pas, inutile de dire qu'il ne la comprendrait jamais.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Dim 14 Avr 2013 - 9:58

Des continentaux sur leurs territoires ? A quoi Diable pouvaient-ils bien penser ? Leurs embarcations auraient rapidement leurs ventres écorchés par les récifs sournois que seuls les fer-nés connaissent par coeur. C'était insensé ! Personne ne viendrait prendre le risque de s'y perdre mais pourquoi un doute semblait prendre place dans l'esprit de la rouquine ? Aucune idée. Serait-ce une intuition ? Pourtant, la Botley se refusait à croire à cette hypothétique idée, trop tirée par les cheveux – ou bien trop emmêlée comme les siens de cheveux – De toute façon, si la flotte du chaton décidait de venir patauger dans les eaux des Îles, ils pourraient éventuellement rester dans les eaux grâce aux récifs et aux uniques boutres restants pour les tenir à distance mais s'il y avait un manque d'effectif, que les récifs ne suffisaient pas, ces pouilleux arriveraient directement au seul port : Lordsport, chez elle. Cette idée, elle ne pouvait la supporter, non. Imaginer rien qu'un continental sur son île natale, sur le sol rocailleux qu'elle a connu depuis sa naissance était une insulte bien trop conséquente à sa fierté et son orgueil de fer-née. C'était même plus insupportable que la présence de Sargon en elle-même, c'est pour dire. Rongeant son frein et en réprimant une sensation de nausée à imaginer un continental sur ses terres – ça sera pour plus tard les réelles nausées – la capitaine planta son regard sur le faciès de Sargon, attentive à l'expression de celui-ci quand il prit la parole. Il semblait sûr de lui, comme d'habitude après tout mais là, c'était différent. Pour une fois, elle présentait qu'il disait vrai, rien que par le faite qu'il tente de rester calme et que son attitude arrogante semblait être aux abonnés absents. Juste cela avait le don de faire peser la balance du côté des dires de Sargon, après tout, il ne prendrait pas la peine d'avoir une telle attitude si ce n'était pas du sérieux ou quelque chose d'important.

La rouquine leva une main blasée dans l'air avant d'hausser les épaules nerveusement, toujours irritée comme à l'accoutumée. « C'bon, c'bon, j'te crois ! Pas b'soin d'monter sur tes p'tin d'grands ch'vaux ! » Si Sargon parvenait à garder un semblant de calme et avoir une attitude courtoise, Helya restait égale à elle-même. L'idée ne lui viendrait même pas de montrer une toute autre attitude. D'un, elle n'en était pas capable, Sargon restait Sargon et de deux, ce n'est pas elle, étouffée dans sa fierté, qui remercierait Sargon de la mettre au parfum en étant plus courtoise. Incapable d'arrêter de faire les cents et de se poser, la fer-née écoute attentivement son interlocuteur même si son regard n'est pas posé sur lui, les pensées fusant de partout. La Botley n'a jamais été douée pour camoufler quand elle était irritée ou de mauvaise humeur, à croire que cette femme n'avait aucun plaisir dans la vie à toujours tirer une tête d'un kilomètre et arborer un visage dénué de chaleur. « J'espère bien pour sa gueul' ! » A peine ses mots étaient sortis sous l'impulsion, elle les regrettait déjà. Sargon avait raison, Dagon n'aurait jamais permis une telle chose et si son idée du raid au Nord était toujours maintenue, il devait avoir une bonne raison qu'il en soit ainsi. Le Harloi avait en quelque sorte une victoire sur la mauvaise humeur d'Helya en calmant un des points qui la mettait en rogne, n'était-ce pas là le signe qu'il serait pas si mal que ça en tant qu'époux ? Allez faire rentrer cela dans la tête de la harpie qui serait bien la dernière à voir cette éventualité.

Cependant, le dilemme était encore présent : partir ou bien rester. Déroger à ce qu'elle a toujours fait, c'est-à-dire suivre un ordre de Dagon, lui était désagréable. Tout comme de savoir Lordsport exposé. Pour une fois, la Capitaine n'avait pas la solution et son problème ne pouvait être résout par un coup d'hache bien placé. Ceci dit, et si Dagon avait besoin d'elle pour son plan ? Peut-être qu'elle serait bien plus utile pour ça ? Peut-être que ce plan empêcherait un continental de poser le pied à Lordsport mais voilà, Helya ne savait rien et prendre une décision dans le flou était bien pénible. Si elle s'écoutait, elle tournerait le dos directement à Sargon pour aller voir Dagon afin de lui parler de vive voix mais hélas, ce n'était pas une solution envisageable. Il devait être occupé et cela serait un manque de respect évident d'aller demander des comptes au suzerain sur ce qu'il compte faire. Bien qu'elle ne soit plus la gamine qui foula de ses pieds pour la première fois le hall de Pyk, Helya gardait souvenir de ce jour où Dagon lui avait foutu sa raclée pour son insolence. Aujourd'hui, elle serait capable de riposter et retourner les coups mais il serait mieux d'éviter ce genre de confrontation. Chacun sa place et la rouquine connaissait les limites de la sienne. Perdue dans ses pensées, elle ne fis même pas attention au rapprochement de Sargon jusqu'à qu'il prenne la parole et laisse échapper des mots qui savent percuter la Botley où il faut. Celle-ci s'arrêta brusquement dans ses cents pas faisant crisser les cailloux sous ses pieds, son visage se releva d'un geste vers le Harloi, animée par la rancoeur qu'elle tient à ses semblables. La Botley devina de suite où il voulait en venir, étonnée aussi qu'il n'aie pas oublié sa promesse. En même temps, se débarrasser des Botleys encombrants lui servira aussi.

Enfin, elle se posa et croisa les bras en l'écoutant sagement, captivée. Il est clair qu'il aura forcément un soldat de sa maison pour être témoin malgré le tumulte de la bataille si elle se décide à s'en charger elle-même. Les soupçons seront de suite sur elle s'il y a une blessure par hache et quand on connaît ce qui se trame chez les Botley, on ne croira pas à une erreur. Alors que Sargon a une épée et si jamais il y a témoin, l'erreur peut être une excuse : la querelle entre Botley ne le concerne pas. Personne à part lui et Helya ne sont au courant de leur arrangement. « C'pas faux ! C'un plan qu'm'parait int'resant » Bien qu'elle soit en accord avec lui, la Capitaine ne put s'empêcher de soupirer. Elle n'appréciait pas l'idée de savoir Sargon défendre Lordsport dans le cas d'une bataille alors qu'elle serait on ne sait où. Elle devait être là pour défendre Lordsport, un devoir qu'elle ne pouvait laisser à un autre tout comme elle ne pouvait pas laisser ses frères s'en charger sans elle : ils étaient tous incapables aux yeux de la dernière de la fratrie. Sargon déposa le seul argument capable de faire pencher la balance, la décision fut prise dans le crâne de la harpie : elle resterait. De toute façon, pourquoi manquer de voir l'un des siens se faire embrocher ? Un spectacle à ne pas rater, si toute fois elle parvient à être présente au moment des faits. « J'resterai à Lordsport rien qu'pour voir ça et parce qu'c'là qu'j'dois être. C'à moi d'défendre Lordsport » Ses yeux s'accrochèrent à ceux de Sargon avant de reprendre. « Si t'veux venir, t'te ramène. J'y vois aucun inconvénient si j'm'y trouve. Si une bataille a lieu, pour moi, c'd'jà chose faite : Crépuscule s'ra tâchée par l'sang Botley » De toute façon, elle en sera bientôt plus une, alors bon mais il était certain qu'après cet échange, la présence du Harloi à Lordsport était que vivement attendue même si la fierté de la rousse empêchait de le dire directement. « Dans l'feu d'l'action, n'oublie pas. J'saurais à mon tour m'remémorer d'ma partie d'contrat en temps et en heure » Un marché était un marché même si elle pensait à retarder l'échéance aussi longtemps qu'elle pouvait. L'idée d'être engrossée ne lui plaisait toujours pas dans un avenir où elle porterait le nom Harloi mais elle saurait s'en souvenir et remplir sa part de leur entente, bien entendu, quand le moment sera venu. Cest-à-dire quand elle le voudra bien mais un effort pourra être de mise. Même si tuer quelqu'un est quelque chose de plus agréable qu'une grossesse.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Lun 15 Avr 2013 - 19:12

     Lorsque le Harloi s'emballait parce qu'elle mettait ses informations en doute, Helya s'irritait de le voir monter sur ses grands chevaux. Décidément, leur future vie commune promettait d'être haute en couleur, peut-être même plus dangereuse que l'époque à laquelle ils vivaient actuellement. La rousse était contrariée, il aurait été difficile de ne pas le remarquer. Ses paroles cinglantes montraient clairement qu'elle n'appréciait et n'approuvait pas le choix de leur suzerain, même si au fond, elle ne pouvait rien y changer. Comment aurait-elle réagi si le Harloi ne lui avait rien confié et l'avait laissée s'en-aller à l'assaut du Nord ? Il était fort probable qu'elle n'aurait pas apprécié qu'il ne communique pas les informations qu'il avait en possession, surtout en considérant le fait que sa demeure était la première visée. Pourtant, Helya avait l'air irritée par ce qu'il lui disait, de quoi déstabiliser n'importe qui. Les femmes avaient toujours beaucoup amusé Sargon parce qu'elles se laissaient dicter leur comportement par leurs sentiments, mais la rousse sortait du lot. Elle était beaucoup plus difficile à décrypter que ses comparses et il se prenait souvent des revers inattendus. Fronçant les sourcils, le Fer-né la contempla en train de faire les cent pas comme si cela allait l'aider à trouver une solution miracle à ses problèmes. Mais ce n'était pas le cas.

     Ce ne fut que lorsqu'il lui rappela leur accord commun qu'elle daigna faire une pause dans sa marche, portant son attention sur lui. Le Fer-né la laissa prendre la parole après lui avoir suggéré quelque chose, espérant qu'elle allait faire preuve de logique et comprendre qu'il s'agissait là de leur meilleure occasion. Même si Crépuscule était très spéciale, il ne pensait pas que les autres Fer-nés allaient tenter d'analyser la nature des blessures des Botley retrouvés morts. S'ils voyaient un coup d'épée, la question ne se poserait pas. Personne n'était au courant de leur accord, pas même le second de Sargon qui était pourtant la seule personne en qui le Harloi avait totalement confiance. Après quelques instants, la Botley déclara finalement qu'elle admettait que l'idée était bonne et qu'elle resterait à Lordsport pour défendre sa demeure et assister à ce spectacle. C'était donc décidé : il allait pouvoir venir chez elle sans qu'elle ne le considère comme un parasite ou ne tente de l'envoyer paître. C'était un grand pas en avant, réussir à se faire accepter là où elle ne l'aurait jamais toléré avant, était presque un miracle. La dernière phrase qu'elle prononça ne manqua pas de dessiner un sourire sur les lèvres du Harloi. Entendre qu'elle ne comptait pas se défiler au moment de lui donner son héritier, était toujours bon à savoir.

     ▬ Ravi de constater que tu n'as pas oublié ou changé d'avis à ce sujet. Mais ne t'inquiète pas, je n'ai pas oublié que ma part du marché doit être remplie avant que tout le reste ne se fasse. Lorsque j'aurai réglé le compte des Botley qui posent problème, tu pourras déjà commencer par abandonner ton patronyme et le reste suivra rapidement. Je ne suis pas pressé, tu m'as déjà fait attendre plus d'un an, ce n'est pas quelques semaines de plus qui vont m'achever. »

     Il n'oubliait pas qu'elle l'avait fait mariner pendant longtemps. Parfois, Sargon avait même du mal à se dire qu'il avait bel et bien réussi à la convaincre qu'elle avait tout à gagner à accepter sa proposition. Dans un sens, c'était surtout de la logique, il lui avait tout simplement donné ce dont elle avait envie et qu'elle ne pouvait pas obtenir seule. Comment aurait-elle réussi à se débarrasser des siens, sans que cela ne se voit ? Sargon avait beau être désormais lié à la jeune femme, il n'avait logiquement rien à gagner à se débarrasser des Botley. En devenant une Harloi, Helya renonçait à son ancienne famille, sauf que les choses ne se passeraient pas exactement de la sorte. Mais encore une fois, c'était une chose que personne d'autre qu'eux, ne pouvait savoir. Il n'avait pas dit qu'il patienterait pour lui faire plaisir, mais parce que c'était la vérité. Le capitaine avait trop longtemps travaillé sur ce projet pour prendre le risque de voir ses projets s'effondrer parce qu'il forcerait trop la main à la rousse. Le mieux était donc de laisser les choses passer en douceur, sans quoi avec le caractère explosif de la Botley, il risquait de se prendre un retour de manivelle particulièrement douloureux. Le Harloi contemplait toujours son interlocutrice et se pencha légèrement en avant pour ajouter quelques mots.

     ▬ En plus réfléchis à la dernière rencontre que j'ai eu avec ton père. Il faisait référence à celle au port de Lordsport où l'homme avait interdit à Helya de l'épouser. Que crois-tu qu'il dira s'il voit que je viens chez vous parce que tu m'y as autorisé alors même qu'il t'a interdit de me fréquenter ? Ce sera juste une manière supplémentaire de lui faire comprendre qu'il n'a strictement rien à te dire. Il haussa légèrement les épaules. Enfin, en considérant qu'il survive assez longtemps pour comprendre ce qui lui arrive bien entendu. »

     Pour peu, il avait hâte d'y être histoire de pouvoir voir la tête que ferait l'homme au moment où il comprendrait qu'il ne se ferait pas tuer par un continental, mais pas son futur beau-fils. Si tant est que l'on puisse le qualifier de la sorte en connaissant la relation tumultueuse qu'il avait avec sa fille. Les choses avaient au moins été décidées et il pourrait donc se présenter sans arriver comme un cheveu sur la soupe. Une fois n'est pas coutume, c'était presque agréable de ne pas avoir sans cesse le sentiment de déranger. Sargon ne manqua pas de sourire une fois de plus à ces pensées et posa un regard amusé sur le visage de sa future épouse.

     ▬ Tu vois, finalement on peut très bien s'entendre si on prend la peine de parler convenablement. Peut-être que la vie d'épouse te plaira plus que tu ne peux le penser, tu vois ce que je suis prêt à faire pour te faire plaisir. Tu ne peux pas nier que je serai un mari attentionné. »

     Oui, il se moquait légèrement d'elle. Il était évident que les attentions délicates qu'il avait à son égard, n'étaient destinées qu'à servir ses intérêts. Tuer des hommes pour sa belle, c'était assez éloigné du romantisme des continentaux, surtout lorsque la belle en question avait davantage le caractère d'une murène que d'une sirène.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Mer 15 Mai 2013 - 9:46

Il fallait sans cesse surveiller ses paroles en présence du Harloi, le moindre mot pouvait faire naitre sur son visage un sourire de satisfaction, ce sourire qui irritait tant la rousse mais hélas, ce n'était pas dans ses habitudes de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Non pas qu'elle était cruche mais plutôt impulsive, il n'y a pas de filtre entre son cerveau et sa bouche, pas de diplomatie, pas de tact. Là encore, la capitaine se disait qu'elle aurait mieux fait de se mordre la langue plutôt que de la laisser se délier d'elle-même. Ouais, elle aurait mieux fait de se la fermer quand ses yeux couleurs hématome se posèrent sur le sourire de son futur époux. Sa lèvre supérieur se retroussa comme un chien qui s'apprête à grogner ou à montrer les crocs. L'accord avait été scellé et même si l'idée de s'unir au tressé en face d'elle était énervante à souhait, Helya n'avait pas envie de faire arrière mais avoir cette sensation d'être une chose acquise l'irritait fortement malgré elle. « J'm'inquiète pas ! » C'était une façon comme une autre de dire qu'elle savait Sargon capable d'accomplir sa tâche tout comme que s'il ne faisait pas sa part des choses, il pouvait se frotter contre un rocher pour recevoir quelque chose d'elle. Un accord était un accord tout simplement. « Et p'être qu'j'continuerai d'te faire poireauter, Harloi » Se sentit-elle obligée de préciser comme pour tenir tête d'une certaine manière, le contredire sur le faite que le reste ne suivra peut-être pas rapidement et que l'héritier, il en verrait la couleur quand elle le voudrait bien. Un moyen de se dire qu'elle contrôlait au moins une chose dans cette union, après tout, sans son consentement, le seul moyen pour lui d'avoir son héritier serait de l'avoir de force, de lui faire ce qu'un fer-né réservait à une continentale. Si Sargon avait recours à cette alternative, Helya saura très bien lui faire regretter son geste mais ce n'était pas encore le moment de penser à cela, ils en étaient loin encore.

Sargon repris la parole en se penchant vers la Botley qui n'esquiva pas de mouvement de recul et garda ses yeux sur lui fixement, peut-être au cas où il tentera d'avoir un autre geste envers elle. A ses paroles, un mince sourire narquois s'affranchit sur ses lèvres, à bien y voir clair, Helya se mettait à sourire comme son fiancé le fait habituellement. Se pouvait-il qu'ils se ressemblent plus qu'elle ne le pense ? Peut-être bien mais allez faire rentrer ça dans la tête de la rousse. « C'mment oublier … Il risque d'prendre ça pour une insulte » Et ça sera le cas pour son père sans l'ombre d'un doute, la Capitaine jubilait déjà d'avance rien qu'à imaginer la scène, la colère de son père face à cet affront. Lordsport sera animé, ça, c'est certain mais ce n'était rien face à ce qui arrivait en silence, hélas. « Tant qu'tu l'achève pas d'un seul coup, laisse le pourrir dans s'honte avant » Après tout, vu ce que son père lui avait fait subir depuis qu'elle était capitaine, Helya désirait plus que tout qu'il agonise plutôt que d'avoir un coup de grâce qui lui ferait rejoindre plus rapidement l'autre monde. Peut-être que le faite de se faire tuer par la personne qui a insulté son honneur et qui est son futur gendre serait un bon coup de grâce pour sa fierté. Même avec de telles pensées agréables en tête, le sourire de la fer-née s'envola aussi rapidement qu'il était apparu sur son visage, hop, comme un claquement de doigts. Envolé le sourire. Son visage reprit sa teinte habituelle avec un froncement de sourcil témoin de l'effet que lui faisait les paroles du Harloi. La rousse eut un soupir sarcastique avant de se braquer, bras croisés sur sa poitrine. « V'chier avec ton ramassis d'merde, 'kay ?! T'cause pas à une chienn'd'Continent » Chassez le naturel, il revient au galop, Sargon reprenait son habitude de se payer de sa tête ouvertement et comme d'habitude, Helya ne marchait pas, non, elle fonçait dans le piège en s'emportant au quart du tour. Le pire c'est que cette situation avait beau se répéter encore et encore, il se passait toujours la même chose. Sargon se moquait, Helya s'énervait, en voilà une routine de couple déjà instaurée, non ? Et pourtant, cela continuait à produire des vagues entre les deux fer-nés. Au moins, la routine avec eux aura toujours un goût de tempête qui s'approche.

« Prêt à tout pour m'faire plaisir ! P'tin ! Qu'est qu'il faut pas entendre ! T'as d'autre conn'ries d'ce genre ?! » La Botley secoua la tête comme si c'était la chose la plus stupide qu'elle venait d'entendre avant de lever une main dans l'air vers son futur époux visiblement énervée et blasée « T'veux pas faire l'attentionné ailleurs là ? Genre d'vant quelqu'un qui a d'temps à perdre à écouter c'qui sort du trou d'cul qui t'sert d'bouche ? » Réplique typique à la Helya avec toute la douceur dont elle peut faire preuve. Des mots d'amour qui risquent de venir rendre leur futur quotidien oh combien agréable et romantique sauf si Helya devient par le plus grand des miracles une femme douce et soumise comme sur une chatbox. L'espoir fait vivre. Au loin, la capitaine voit ses hommes et son second revenir avec des caisses sur les bras afin d'approvisionner l'Amazone pour le raid dans le Nord. Raid qui se fera sans l'Amazone. Portant ses doigts crasseux à ses lèvres – c'est pas comme si elle faisait gaffe à ce genre détail sans intérêt – Helya émet un sifflement aigu pour attirer l'attention de ses hommes avant leur faire signe d'arrêter ce qu'ils font. Rhoawyr, fidèle à lui-même, râle dans sa barbe et laisse tomber la caisse brutalement sur le sol en marmonnant sûrement que sa Capitaine est la reine des chieuses. La reine chieuse lui règlera son compte plus tard et son attention revient sur Sargon. « Sauf si t'as d'aut'choses à m'faire part, des choses int'ressantes bien entendu, j'ai un raid à désorganiser et j'ai pas qu'ça à foutre d'faire causette avec tes p'tites tresses » Sa main se tendit pour faire valser, d'un geste moqueur, à ce qui ressemble à une tresse brouillon du Harloi. C'est à se demander s'il se les faisait lui-même ou si c'était le vent au vu de leurs têtes, enfin bon, de toute façon, peut-être que dans quelque années, il aura de la main d'oeuvre pour lui faire une multitude de petites tresse bien faites. Après tout, Sargon aime la gente féminine, ça serait logique qu'il soit entouré de femmes, non ? Quoiqu'il en soit, c'était au tour de la Botley de se payer sa tête et pour une fois, même si ce n'était pas un geste tendre, c'était pas un geste qui attentait à la vie du Harloi ou une menace. Non. Y'a de l'évolution, même si c'est à pas de tortue.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mer 15 Mai 2013 - 15:05

     La provocation était toujours présente dans les mots d'Helya, Sargon la dévisagea lorsqu'elle laissa entendre qu'elle comptait bien le faire patienter encore quelques temps après leur accord. L'expression qu'il arbora alors ne laissait aucun doute quant à ce qu'il pensait de tout cela : elle avait intérêt à ne pas jouer à ce petit jeu avec lui. Il attendait un héritier de sa part et qu'elle s'amuse à lui refuser ne l'amuserait pas franchement. Pas du tout même. Le seuil de tolérance du Harloi avait beau être acceptable, ce n'était pas pour autant qu'il comptait passer tous les caprices à sa « fiancée ». Leur accord demandait à ce qu'elle lui offre un héritier, il était vrai qu'ils n'avaient pas décidé de date précise, mais le Fer-né comptait bien la harceler jusqu'à ce qu'elle remplisse son devoir. Ce n'était pas très galant ou très agréable à entendre, mais le Harloi voyait uniquement Helya comme un moyen d'accéder à Lordsport et comme un utérus capable de lui fournir un héritier. Le reste, il s'en contrefichait et la Botley le lui rendait certainement bien. Sans se laisser démonter, il s'empressa de lui répondre d'un ton qui exprimait clairement sa contrariété.

     ▬ Ne t'avises pas de jouer à ce petit jeu-là avec moi Helya, tu me dois un héritier et si tu espères t'en tirer aussi facilement, tu te trompes lourdement. Il scrutait son regard avant d'ajouter quelques précisions. Je l'aurai que tu le veuilles ou non et dans ton intérêt, je pense qu'il est préférable que tu y mettes du tien. »

     Il n'avait pas vraiment peur de sous-entendre qu'il pouvait abuser d'elle si elle refusait de lui donner ce qu'il avait « acheté » en scellant leur accord. Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes et même si la Botley ne s'intéressait pas à lui, elle devait s'en douter. Peu lui chalait, il ne se mariait pas avec elle pour son bon plaisir, même s'il était vrai que le fait qu'elle soit une véritable Fer-née l'attirait beaucoup, il n'était pas masochiste au point d'envisager de prendre pour épouse, la femme qui devait le détester le plus sur toutes les Iles de Fer. Ils ne s'entendraient jamais, c'était un fait, comme Sargon le lui avait déjà dit par le passé, plus vite elle lui donnerait ce qu'il attendait d'elle, plus vite il la laisserait en paix. Leur mariage ne signifiait pas qu'ils allaient passer toutes leurs journées ensemble, il la laisserait vivre sa propre vie de son côté – tout en veillant à ce qu'elle n'aille pas voir ailleurs évidemment – et leur seul lien serait cet héritier. Mais est-ce que la capitaine n'était pas butée au point de pouvoir lui refuser ce droit simplement pour avoir le plaisir de l'ennuyer un peu ? Mieux valait que ce ne soit pas le cas. Dans son intérêt. Sargon était prêt à beaucoup de choses pour avoir ce qu'il voulait.

     Elle n'avait pas reculé lorsqu'il s'était approché, peut-être un signe de leur future entente ? C'était peu probable, même si le sourire qui se dessina sur ses lèvres laissait entendre qu'elle pouvait se trouver de points communs avec lui, ce n'était pas au point qu'ils puissent vraiment s'entendre. Aux paroles qu'elle prononça alors, il trouva le temps de dessiner un sourire provocateur sur ses lèvres avant de lui répondre.

     ▬ Je verrai suivant mon humeur du moment étant donné que ça a l'air d'être acceptable dans notre contrat. »

     Rancunier ? Si peu ! Toujours est-il qu'Helya ne semblait pas apprécier les paroles qui venaient de sortir de la bouche de son futur époux, elle l'envoya sur les roses d'une manière qui correspondait exactement à la vision que Sargon avait en tête au moment de prononcer ces quelques phrases. Elle était finalement si prévisible, il suffisait qu'il lui conte un peu fleurette pour qu'elle monte sur ses grands chevaux et se mettent à jurer comme un charretier. Décidément, tout ce qui fonctionnait sur les autres femmes – Fer-nées comprises – échouait lamentablement avec elle. Mais bon, il s'y attendait et ce n'était donc pas une réelle surprise. Il la laissa déverser sa bile, bien que sa méfiance fit une pique lorsqu'il la vit lever la main. Silencieux, le Harloi ne détourna pas son attention d'elle, même lorsqu'elle entreprit de s'adresser à ses marins qui devaient être habitués aux échanges des deux capitaines. Ce n'était ni la première, ni la dernière fois qu'il y avait de tels éclats entre eux. Lorsque la Botley reporta son attention sur Sargon, ce dernier se contenta de la dévisager avec une légère.... hostilité ? Oui, il commençait lui aussi à être fatigué des insultes que la Fer-née ne cessait de lui envoyer. Son côté provocateur était mis à mal par les récents problèmes qui lui tombaient dessus en cascade, Gabriel, les continentaux qui voulaient s'attaquer à eux, cette stupide Ouestrelin qui était prisonnière à Kenning... En bref, sa patience arrivait à sa limite et Helya n'arrangeait en rien les choses. Lorsqu'elle leva la main pour railler une fois de plus ses tresses, le Harloi lui attrapa le poignet sans se soucier du fait qu'elle n'apprécierait pas. Chacun son tour ! Serrant juste assez fort pour qu'elle ne retire pas sa main, Sargon répliqua.

     ▬ Fais attention Helya, une fois que tu m'auras donné ce que je veux, n'espère pas que je serai aussi tolérant avec tes remarques. Une menace ? Non, une simple précision pour qu'elle sache à quoi s'en tenir. Je te souhaite de bien t'amuser avec tes marins vu qu'apparemment il n'y a qu'avec eux que tu arrives à t'imposer, certainement à cause de la vue que tu leur offres. »

     Ce n'était pas justifié comme remarque, il le savait bien. Helya était respectée parce qu'elle était une bonne capitaine et non une femme. C'était sans compter qu'elle ne dévoilait pas ses charmes comme certaines avaient l'habitude de le faire. Ajoutez à cela que Sargon n'était pas misogyne et vous compreniez que sa remarque était uniquement destinée à énervée la rousse. Avant qu'elle ne riposte physiquement, il lâcha son poignet pour se détourner d'elle et la laisser en paix pour regagner son boutre. Ils avaient suffisamment échangé pour le moment, mieux valait éviter de persister dans cette voie où l'un d'entre eux risquait d'être veuf avant même d'avoir été marié.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle ▬ Helya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Oh ! Les voilà ...
» Le partage de la richesse aux USA
» Partage de compte
» louis chedid voilà pourquoi
» Je partage mon bonheur ! lol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-