AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Mille yeux et moins un [Brynden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 7 Nov 2012 - 16:11

Alors gamins comment t'es tu retrouvé ici toi ?

Recroquevillé sur lui même en chien de fusil, Mycah entendit la question qu'un vieil édenté lui posait mais il ne daigna même pas y répondre. Comment était il arrivé ici ? Bonne question à laquelle la réponse simple aurait pourtant semblé farfelue à plus d'une personne. Qui aurait pu croire que le hasard l'avait mené dans la cache des têtes noires, au cœur du Bois du Roi. Que là bas suite à des péripéties, il s'était simplement retrouvé au milieu de la foule des fanatiques et que sans avoir le temps de crier gare, il s'était retrouvé dans une maudite cage trimbalée jusqu'à Port-Réal avec des compagnons qui n'étaient les siens que pour une question de survie.
Voilà comment il était arrivé ici, dans les geôles du Donjon Rouge, à moisir à l'ombre des pierres et des barreaux avec criminels et autres révoltés. Quelques paillasses, de l'humidité à faire goutter les murs sans besoin de jour de pluie, des rats et la ronde des gardiens se posaient comme le nouveau décor de ses prochains jours et pour la première fois il ne voyait même pas une issue apparaître. Mycah l'homme qui retombait toujours sur ses pattes. Mycah l'homme qui se sortait de toute situation, était bel et bien bloqué.
C'était d'autant plus rageant qu'il ne pouvait s’empêcher de revoir la scène. Lui et Loras étaient sortis de ce traquenard qu'étaient les ruines du Baudet et ça sans même égratigner leur misérable butin. Comble de malchance ils n'étaient apparemment pas allés assez vite et ils apprirent à leur dépend l'enjeu de la bataille qui se jouait depuis le début au dessus de leur tête puisqu'il ne fallut que quelques pas pour qu'ils tombent nez à nez avec un petit groupe de soldats occupé à ratisser la forêt à la recherche de fuyard. Plus grand, plus fort et doté d'une meilleure connaissance du terrain Loras avait pris la fuite. Mycah taillé comme un freluquet n’eut pas cette aubaine et … La suite de l'histoire vous la devinez.

Ses mains noircit par la crasse s’étalèrent sur son visage tentant de réveiller le dornien engourdi. La notion de temps ne voulait plus rien dire et il était bien incapable de donner le temps exact passé entre ces quatre murs. A vrais dire, il aurait même été incapable de dire si c'était bien le jour ou la nuit qui bordait en ce moment même Port-Réal. Les traits tirés, la barbe qui commençait à le dévorer, il n'était plus que l'ombre de lui même et il ne le comprit que lorsque le vieil homme envers qui il avait manqué de politesse quelques secondes plus tôt l'affubla d'un Pouilleux bien placé. La réaction d'orgueil qui en découla le secoua. Si un vieil imbécile incapable trouvait la force et le caractère suffisant pour le traiter ainsi, c'est qu'il était tombé bien bas.

Réfutant cette auto-argumentation, Mycah agrippa les murs et se hissa d'un coup sec, laissant de nouveau le sang affluer à travers ses jambes et provoquant des fourmillements insupportables qui eurent effet de finir de réveiller sa conscience. Soutenu par des regards étonnés qu'il préférait comprendre comme des encouragements, il traversa d'une démarche assurée la petite cellule en enjambant les corps entassés de ses colocataires forcés pour finalement arriver face à la porte.
Qui ne tentait rien n'avait rien et c'est en connaissance de cause qu'il la martela de son poing provoquant le plus de chahut possible alors que ses appels aux gardes résonnaient dans les couloirs alors silencieux des geôles.

Il ne fallut finalement pas énormément de temps pour qu'un des représentant de l'autorité ne se pointe face à lui. Bourru et sûrement dérangé dans son sommeil par le trouble-fête, il apposa un regard noir sur le dornien qui se sentit d'un coup bien heureux d'être de ce coté des barreaux. Lui qui d'un coup s'attendait à recevoir une correction sous peu fut d'ailleurs surpris par la réaction finale de l'homme d'arme qui se contenta de fixer ce visage bronzé en donnant la question fatale.


Qu'est ce que tu veux le fanatique ?


Mycah grimaça et tout en se mordillant les lèvres, il chercha ses mots. Il savait qu'il n'aurait qu'une occasion et une seule. Mettre toutes les chances de son cotés étaient certainement sa seule option viable si il tenait réellement à sortir de ce trou. Il détourna rapidement la tête pour vérifier que personne ne pouvait l'entendre puis rapprocha son visage aussi prêt qu'il pouvait de son interlocuteur.

Voilà, j'ai une offre à te faire. Il y a ce marchand du port, un certain Cledric je crois. Trouve le ! Tu lui dis simplement que Mycah est dans une sale passe et que je suis ici. Je travail pour un homme puissant de Port-Réal crois moi. Tu seras récompensé et tu n'as rien à perdre.

Au fil des paroles le garde laissa son regard d'abord sceptique se tourner vers des yeux intéressés. Peut être avait il sentit la bonne affaire dans ce petit dornien et de toute façon si il l'avait trompé il serait toujours ici à l'attendre pour le punir. Un sourire se dessina sur son visage et il hocha calmement la tête avant d'empoigner d'un coup le chasseur au col.

Écoute je vais le faire. Mais je tiens à ce que tu sois en vie quand je reviens. Hors si je pars et que les autres te voient toujours debout il pourrait t'accuser assez facilement. Donc excuse moi d'avance.

D'un coup la poigne gantée le relâcha, mais à un bien pour un mal elle fut aussitôt suivie d'un coup dans porté au ventre du dornien qui se retrouva au sol le souffle coupé, le regard hagard alors que le gardien repartait en le couvrant d'insultes.
Sans vraiment réfléchir il se laissa glisser totalement à terre, relâchant l'ensemble de son corps dans l'espoir de retrouver sa respiration. Il venait de jouer ses dernières cartes et peut dans une prière sourde, il espérait que son commanditaire soit aussi puissant qu'il le pensait et surtout il espérait qu'il prête un minimum attention à ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Main du Roi
avatar

Brynden Rivers
Main du Roi

Général
Freuxsanglant

- Combien c'est-y que lord Freuxsanglant il en a, de zyeux ?
- Mille, et rien qu'un.

♦ Missives : 3432
♦ Missives Aventure : 33
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 22/06/2009
♦ Célébrité : Kevin Costner
♦ Copyright : Alysanne
♦ Doublons : Edric Estremont
♦ Age du Personnage : 36 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Donjon Rouge, Port-Réal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
155/500  (155/500)


Message Lun 3 Déc 2012 - 16:29

La salle était sombre et humide, située dans les profondeurs du Donjon Rouge que peu d'hommes ou de femmes voyaient. C'était d'ailleurs mieux pour eux, puisqu'une visite des geôles de la forteresse n'était jamais un bon signe. Pourquoi donc la Main du Roi était venue ici ? Une bien étrange affaire, en vérité. Alrik, son capitaine, l'avait effectivement informé que l'un de leurs contacts en ville, un marchand nommé Cledric et installé sur le port, lui avait transmis une bien drôle de nouvelle. Selon lui, un homme nommé Mycah croupirait dans les geôles du Donjon Rouge, or cet homme ne serait autre que l'un de leurs nombreux agents. Combien c'est-y que lord Freuxsanglant il en a, de zyeux ? Mille, et rien qu'un. C'était la rumeur, mais cette rumeur était relativement vraie. Or voilà, l'un de ces yeux semblait avoir atterri dans les geôles. On était en droit de douter des capacités d'un tel homme, puisque s'il s'était fait arrêter, c'était que son talent n'était pas si utile que cela.

Brynden avait donc longuement hésité entre le fait de faire quelque chose ou d'abandonner le malheureux à son sort. La deuxième solution aurait sans doute été la meilleure, mais il était curieux de voir ce que cette histoire allait bien pouvoir donner. Aussi, lord Rivers s'était renseigné sur les raisons de la présence de l'individu en ces lieux et il avait découvert qu'il était soupçonné d'appartenir à une étrange secte mystique. Voilà quelque chose qui n'était pas courant... Était-ce la vérité ou le malheureux avait-il été entraîné dans cette affaite par malchance ? La question pouvait se poser, même si elle n'était pas la plus importante. Intrigué, la Main du Roi avait donc revêtu une sombre cape et elle s'était rendue dans les sous-sols de la forteresse. Rabattant sa capuche sur son visage afin de dissimuler ses traits, elle avait demandé à ce qu'on lui amène le prisonnier dans une salle relativement sombre, cherchant ainsi à ce que l'autre ne le reconnaisse pas. Il était en effet difficile d'ignorer qui était cet homme alors que sa peau, ses cheveux et son œil rouge étaient connus de tous.

Finalement, la lourde porte de bois s'ouvrit et l'un des gardes propulsa un mendiant dans la pièce. C'était donc ça, l'espion ? Il ne payait pas de mine, c'était certain. L'apparence crasseuse, l'odeur qui allait avec, on était en droit de se demander comment il pouvait récolter des informations ailleurs qu'à Culpucier. Jamais un tel homme ne pourrait entrer dans un château ! A moins bien sûr qu'il n'ait des dons fabuleux mais si ça avait été le cas, il ne se serait pas retrouvé enfermé entre ces murs. Attendant que la lourde porte ne claque derrière le garde, Brynden garda le silence, observant la misérable silhouette qui se trouvait ratatinée sur le sol. Que devait-il faire, maintenant ? C'était la question. Lui laisser sa chance, sans doute, mais pourquoi ? Le meilleur moyen de le savoir, c'était de le tester. « Debout! » Prisonnier ou non, un homme qui ne montre pas la force de se relever ne mérite même pas qu'on lui accorde son attention. La Main du Roi n'attendit toutefois pas qu'il se soit exécuté pour continuer à parler, d'une voix relativement calme, lente et grave. « Je suppose que tu n'es pas un idiot. Alors, dis-moi, à quoi sert un oiseau en cage ? » Mystérieux et sans réel sens ? Oui, c'était sans doute le cas. Mais Brynden n'avait que faire des idiots. Les nains pouvaient faire de bons espions, de même que les catins ou les troubadours. Mais les idiots, ça ne servait à rien. Au mieux, peut-être ferait-il de ce type un bouffon, s'il se trompait. Mais s'il parvenait à donner une réponse valable, alors peut-être qu'il ouvrirait davantage la voie vers la sortie qui menait hors de cet enfer. Le gueux tenait son Destin entre ses mains, mais le remarquerait-il seulement ? « Alors ? J'attends. »


Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com/
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 4 Déc 2012 - 21:04

Après sa légère mésaventure avec son tendre ami le garde, Mycah avait continué à croupir dans les geôles tel un rat. C'était d'ailleurs une idée plus que représentative car pour le moment, enfoncé dans son coin sombre, le chasseur ressemblait plus à un rongeur. Il fuyait la lumière, grignotait ce qui lui tombait sous la main et vivait avec la colonie de ses congénères têtes noirs. On aurait pu pousser la ressemblance au point où sans le moindre doute le Dornien aurait pu affirmer qu'en cas de faim un peu trop pousser, les fanatiques se seraient sûrement abaissé au cannibalisme.
Une vrais fête de joie les bas-fonds du Donjon Rouge. Et ça faisait sûrement deux jours – selon ses calculs approximatifs - qu'il attendait des nouvelles. L'espoir commençait d'ailleurs à se perdre. Cet enflure en armure avait dû changer d'avis et il croupirait ici pour le reste de sa vie.
Fin brutale pour un homme qui mourait comme il a vécut. En ne faisant pas grand chose.

Pourtant la mort du jeune fennec n'était pas venu. L'un des plus remarquables – dans le bon ou le mauvais sens, au choix - espion de Brynden Rivers lui même allait pouvoir survivre et éviter la honte finale de mourir dans les propres geôles de son commanditaire. Ainsi, un bon matin où il faisait nuit – Mycah calculait mal – et alors que le chasseur s'occupait à compter le nombre de morceaux de pailles que comptait sa literie de fortune, une poignée d'hommes armés jusqu'au dents arrivèrent dans le bruit fracassant d'une épée sur les barreaux. Son nom fut appelé par l'une des voix rauques. D'abord il resta impassible. Sûrement un rêve. Puis par la suite et quand on l'appela une deuxième fois avec quelques injures en plus son esprit se réveilla. Sans la moindre hésitation il s'éleva dans le craquement singulier de ses os. Même un peu engourdi il n'eut aucun mal à traverser l'ensemble de la pièce comme il l'avait fait quelques jours auparavant. Évitant soigneusement de marcher sur l'un des hères qui jonchaient ce sol crasseux de peur qu'il ne se fasse bouffer le mollet.

On veut te voir ! Rien de plus rien de moins et la porte s'ouvrit sur sa future liberté et déjà il s'imaginait gambader à l'air libre. Les gardes eux semblaient plus … circonspects. Et ce n'est que dans une suite de bousculade et de coups que le chasseur avança à travers des couloirs morbides. Une dizaine de porte plus tard, on ouvrait enfin un dernier seuil face à lui où régnait une obscurité casi totale. Hésitant il était sur le point de demander si c'était bien le bon chemin pour sortir. Prévenants, les gardes anticipèrent la question idiote et l’empoignèrent pour le jeter la tête la première dans l'antre de … De .. D'un homme encapuchonné. Incapable et même de toute façon trop fatiguer pour tenter d'apercevoir le visage de l'homme Mycah se contenta de le fixer encore allongé ventre contre pierre. Bien sûr il n'était pas idiot et se doutait facilement que cet homme n'était autre que son commanditaire si mystérieux. Mais une petite chose l'intriguait comment avait il bien pu ne serait ce que rentrer dans les geôles et même le rencontrer. Déjà que le faire sortir était presque inespéré. Mais bon il n'allait pas s'en plaindre et s'il ne trouvait pas la force de se relever, celle de combler sa curiosité par contre ne se faisait pas attendre. Pourquoi l'avoir amené ici ? Ça n'aurait pas été plus simple de tranquillement le laisser sortir par exemple ? Non il fallait vraiment qu'il comprenne. Mais une nouvelle fois on lui coupa la parole. Mais ce coup si avec un ton un peu plus menaçant qu'à l'accoutumé.

Même fébrile le chasseur se rendit compte que le choix ne lui était pas offert. D'autant plus que son patron ne semblait pas aussi facile à vivre que dans ses espoirs. D'une main il s'accrocha à un mur proche, usant de toutes ses forces pour se hisser alors que son esprit se penchait déjà sur la résolution de l'énigme. Le fait qu'il soit à peine debout et son équilibre encore incertain ne suffirent d'ailleurs apparemment pas à attrister l'homme qui ne faisait que s'impatienter. Les traits d'esprits du Dornien fusaient aux rythmes des secondes et dans son esprit un peu embrouillé, il décida finalement de la réponse qu'il devait donner.
Probablement à rien. Mais je me suis toujours demander s'ils étaient bien plus utiles hors des barreaux. Ça ne voulait pas dire grand chose, mais la question elle même. Ne laissait que peu de choix. Et puis au final, c'était vrai. A par à faire un bon repas un oiseau ne servait pas des masses. Peut être monseigneur a t-il une réponse à cette question. Bon certes dis comme cela ça pouvait paraître brusque. Mais le pauvre Mycah ne savait vraiment pas à qui il parlait. La main du roi elle même se devait de juger un petit roturier à la langue bien pendue qui ne faisait que passer son temps à parler et dit ainsi son avenir semblait bien incertain. D'autant plus qu'il se sentait apparemment l'âme à converser après tant de jours de silence.
Et si par la même occasion mon hôte pouvait me délivrer le but de ma présence ici. En tout cas, laissez moi vous remercier et j’espère vous avoir été utile plus d'une fois
. Il chancelait encore, il avait faim, froid. Il était crasseux et se débattait pour tenir face à cet imposant homme. Mais jamais la parole ne le quitterait. Encore une fois, voilà qui lui poserait sûrement problème. Au détail près que ce coup ci les conséquences ne seraient pas les même.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Mille yeux et moins un [Brynden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]
» L'automne en mille morceaux!
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Interdit aux moins de 18 ans
» Aux yeux du souvenir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-