AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Consigner nos faits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Bryn Penrose
Noble

Général
Dame des Parchemins et Rat de Bibliothèque

"A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one."

♦ Missives : 488
♦ Missives Aventure : 43
♦ Age : 27
♦ Date de Naissance : 01/03/1990
♦ Arrivée à Westeros : 29/08/2012
♦ Célébrité : Mia Wasikowska
♦ Copyright : me
♦ Doublons : Seamus Ouestrelin, Logan Grafton
♦ Age du Personnage : 17 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Villevieille, Bief
♦ Liens Utiles :
♦️ Fiche
♦️ RP et Liens
♦️ Résumé
♦️ Aptitudes
♦️ Succès
♦️ Histoire des Penrose
♦️ Seamus
♦️ Logan

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
216/500  (216/500)


Message Ven 2 Nov 2012 - 11:19


La flamme de ma dernière bougie frétille dangereusement sous le léger murmure du vent nocturne. Le château est sombre et silencieux. J’ai réussi à me faufiler à travers les escaliers tortueux de l’entrée secrète au fond de la bibliothèque, près des registres généalogique de notre famille. La poussière y est comme incrustée ; plus personne ne semble intéressé par les Penrose, pas même ses propres descendants...
Peut-être était-ce la nostalgie ou simplement la curiosité qui m’incita à m’emparer d’un de ces tomes. C’est un petit livre à la reliure délicate. La couverture est finement imprimée et semble avoir survécu à plusieurs décennies de paresse et de négligence. Je peux y discerner un joli motif de plumes entrecroisées, entourées de décorations florales et arabesques.
La première page est blanche ; elle l’était du moins autrefois... Les feuilles sont à présent jaunes et les rebords brunis donnent l’impression d’avoir été brûlés. La prochaine page dévoile le titre :


Sous le titre on peut voir quelques lettres tracées d’une main assurée :


Si je me souviens bien il y a jusqu’à présent eu trois Duncan dans notre famille. Plus précisément Duncan l’Implacable qui fut à la tête de notre maison il y a plus d’un siècle, Duncan le Chroniqueur, père de mon père, et enfin mon frère aîné, décédé il y a maintenant près de deux décennies. Ce ne peut être que le Chroniqueur qui a été l’auteur de ce livre. D’après ce qu’en dit mon père, c’était un grand homme à qui fut confié la responsabilité de la famille après que ses deux cousins, Terence et Brynden Penrose (premiers dans la succession) s’entretuèrent. Duncan II Penrose était avant tout connu comme étant un mémorialiste renommé. Il doit avoir écrit une dizaine de livres concernant la Dance des Dragons ainsi que la Conquête de Dorne. Mais il est surtout connu pour avoir écrit les chroniques de maisons proéminentes. Il semblerait qu’il ait également rédigé une brève Histoire concernant notre famille...
Sur la page suivante est représentée notre arbre généalogique, remontant jusqu’à Afallon Penrose aussi connu sous le nom de L’Homme de Plume. Une dernière branche manque toutefois...

J’ai pris la liberté d'ajouter moi-même la dernière génération des Penrose. Il semblerait que notre famille est à présent au complet.

Spoiler:
 






Dernière édition par Bryn Penrose le Jeu 14 Mar 2013 - 14:46, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Bryn Penrose
Noble

Général
Dame des Parchemins et Rat de Bibliothèque

"A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one."

♦ Missives : 488
♦ Missives Aventure : 43
♦ Age : 27
♦ Date de Naissance : 01/03/1990
♦ Arrivée à Westeros : 29/08/2012
♦ Célébrité : Mia Wasikowska
♦ Copyright : me
♦ Doublons : Seamus Ouestrelin, Logan Grafton
♦ Age du Personnage : 17 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Villevieille, Bief
♦ Liens Utiles :
♦️ Fiche
♦️ RP et Liens
♦️ Résumé
♦️ Aptitudes
♦️ Succès
♦️ Histoire des Penrose
♦️ Seamus
♦️ Logan

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
216/500  (216/500)


Message Ven 2 Nov 2012 - 21:32


p.3
[...]

Certains s'obstinent encore à prétendre que la gloire de notre famille se renouvellera un jour, mais je ne suis pas assez naïf pour croire en ces ambitions illusoires. La famille Penrose n'a plus de réel capital et son commerce ne survie que grâce à l'exploitation forestière, à la pêche et à la fabrication de bougies. La seule raison pour laquelle nous ne sommes pas en dette est que, jusqu'à aujourd'hui, aucune génération ne s'est montrée particulièrement dépensière. A vrai dire, certains de nos ancêtres étaient souvent qualifiés de “trop économes” (d'après moi un euphémisme pour “avare”).
Il persiste toutefois un élément qui permet aux Parchemins de rivaliser avec d'autres maisons : la culture et le savoir. En effet, notre patrimoine culturel est plus que considérable. Nous avons échangé et acheté de nombreux livres ainsi que de nombreux ouvrages artistiques que nous nous entêtons à conserver aussi consciencieusement que possible de génération en génération. Je qualifierai moi-même la collection actuelle de remarquable. Elle est en réalité si grande que la bibliothèque fut agrandie trois fois au cours des années : sous Duncan l'Implacable, Evander l'Affligé et enfin sous moi-même.

Cependant, malgré le fait que nos livres et manuscrits persistent, notre lignée a commencé à se faire mince. Le véritable problème auquel nous devons faire face n'est pas la peur que notre influence s'efface mais que notre lignée s'éteint. Je suis effectivement le seul homme de ma génération à encore être en vie, et mes lointains cousins ne connaissent que trop peu les Parchemins pour passer les fruits et le savoir de notre famille à nos descendants. Et bien que j'ai la chance d'avoir deux fils, j'ai peur qu'ils n'aient ni la conviction ni la pertinence nécessaire pour exploiter le véritable potentiel de notre maison.

Je crains que le nom de notre famille va continuer à se ternir, je crains que nous allons oublier où repose la véritable valeur des Parchemins qui est justement de se souvenir et de graver notre savoir et nos connaissances dans la pierre. C'est pour cela que j'ai décidé d'abandonner mes actuelles commissions et d'écrire une chronique de notre famille afin de consigner nos faits.

Duncan Penrose, Le Chroniqueur




Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Bryn Penrose
Noble

Général
Dame des Parchemins et Rat de Bibliothèque

"A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one."

♦ Missives : 488
♦ Missives Aventure : 43
♦ Age : 27
♦ Date de Naissance : 01/03/1990
♦ Arrivée à Westeros : 29/08/2012
♦ Célébrité : Mia Wasikowska
♦ Copyright : me
♦ Doublons : Seamus Ouestrelin, Logan Grafton
♦ Age du Personnage : 17 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Villevieille, Bief
♦ Liens Utiles :
♦️ Fiche
♦️ RP et Liens
♦️ Résumé
♦️ Aptitudes
♦️ Succès
♦️ Histoire des Penrose
♦️ Seamus
♦️ Logan

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
216/500  (216/500)


Message Sam 3 Nov 2012 - 18:24


p.4

Le château des Penrose est situé à la lisière Est de Westeros, quelques lieux au Nord-Ouest de l'île de Torth et au Sud de la forteresse de Langward. Faisant face au Détroit, les Parchemins embrasse chaque matin les rayons radieux du soleil levant, faisant flamboyer ses murs de grès rouge qui lui valurent le surnom de Jaspe. Les toits furent couverts d'ardoise blanche et non noire, ce qui lui octroie un air enchanteur. Certains prétendent que l'on peut apercevoir ces toits depuis l'île aux saphirs, mais cela paraît improbable…
Malgré la surface plane de la région Nord des Terres de l'Orage, le château se situe sur un plateau bordant le Pas de Torth s'élevant à un peu plus de sept cent pieds. Les rochers de la falaises sont un mélange d'or et de bronze qui se marie harmonieusement à l'enceinte écarlate de la forteresse.
Bien que les Parchemins soit un petit château situé à la périphérie des Sept Couronnes, personne ne s'est jusqu'à présent permit de contester sa beauté. Plusieurs auteurs l’ont dépeint comme étant un joyau étincelant au bord de mer. La description qu’en fait notamment Afallon Penrose dans son livre Porté par les Vents retrace avec merveille son élégance :

    « […] Il s'approchait lentement de sa demeure à dos de cheval, se laissant bercer par le doux tapage des vagues contre les rochers bordant la falaise. Il faisait volontairement durer le plaisir qu'il avait à parcourir ces dernières lieux le séparant de son château, et sentait son cœur se réjouir à chaque fois que son destrier écrasait de ses sabots les crocs de sorcière qui envahissaient les environs.
    L'éventail de rochers et de falaises qui lui obstruait la vue se défit peu à peu. Et quand le dernier rideau de pierre s'ouvrit, il dévoila sa forteresse bien-aimée, noyée dans un bain d'or et de soleil. Lorsqu'il aperçut ses murailles vermillonnes et ses toits immaculés, il ne songea pas seulement à son foyer mais à sa grâce et sa splendeur et ne put que soupirer d'ébahissement. »

La construction des Parchemins reste plus ou moins un mystère. En effet, le château existait déjà depuis plusieurs siècles avant qu'il ne soit attribué à Afallon, l'Homme de Plume. Et bien que des recherches aient été effectuées concernant la famille qui y était originairement installée, elles n'aboutirent à aucun résultat révélateur.
Les registres des Parchemins remontent à ma connaissance jusqu'en l'an 49, quand Ser Afallon fut nommé Lord Penrose. Le château était alors abandonné depuis près d'un demi-siècle et avait subit d'importants dégâts lors de la Conquête d'Aegon Targaryen. Les réparations s'étendirent d'ailleurs jusqu'à la fin du règne de Fionn le Chevalier radieux.
Les constructions agrandirent considérablement les Parchemins, étendant sa superficie et ajoutant à ses deux niveaux existants un troisième, creusé dans la roche de la falaise. Ce dernier étage ressemble à un balcon interminable tout au long duquel sont disposés un grand nombre de portes. De fait, une majorité des foyers sont en réalité des "grottes". Ce terme peut paraitre inhospitalier, mais ces édifices sont en réalité de réels prodiges d'architecture. En effet, au lieu d'être creusées grossièrement, ces "grottes" sont spacieuses et aménagées de façon à ce que l'on puisse y vivre confortablement. Le froid s'y faisait toutefois insupportable en hiver ce qui aboutit à l'ajout de cheminées dont la fumée est efficacement balayée par les vents marins, évitant ainsi d'éventuelles asphyxies d'autres habitants aux étages supérieurs.

[…]



















Dernière édition par Bryn Penrose le Mer 5 Déc 2012 - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Bryn Penrose
Noble

Général
Dame des Parchemins et Rat de Bibliothèque

"A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one."

♦ Missives : 488
♦ Missives Aventure : 43
♦ Age : 27
♦ Date de Naissance : 01/03/1990
♦ Arrivée à Westeros : 29/08/2012
♦ Célébrité : Mia Wasikowska
♦ Copyright : me
♦ Doublons : Seamus Ouestrelin, Logan Grafton
♦ Age du Personnage : 17 ans
♦ Mariage : Aucun
♦ Lieu : Villevieille, Bief
♦ Liens Utiles :
♦️ Fiche
♦️ RP et Liens
♦️ Résumé
♦️ Aptitudes
♦️ Succès
♦️ Histoire des Penrose
♦️ Seamus
♦️ Logan

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
216/500  (216/500)


Message Mar 27 Nov 2012 - 1:13


p.9

Un conte populaire
Tom était un bon garçon ; gentil, charmant, honnête, serviable, humble, poli et malin. C’était un garçon avec toutes les qualités imaginables. C’était un garçon aimé et un garçon aimant. Mais c’était également un garçon naïf.
Tom pensait que le monde était essentiellement bon et essentiellement bienveillant. Il pensait qu’une personne qui faisait le bien ne pouvait qu’attirer l’amour de son entourage. Mais il ne tarda pas à apprendre l’erreur d’un tel raisonnement.
Il ne fallut pas longtemps avant que la popularité du petit garçon provoque la jalousie d’autres enfants. Ceux-ci, moins gentils, charmants, honnêtes, serviables, humbles, polis et malins, décidèrent que Tom n’était pas la bienvenue dans leur village parce qu’il volait tout l’amour qui leur était dû.
Un soir, alors que Tom rentrait à la maison, ils lui lancèrent des cailloux et des pierres, et lorsque le petit garçon gisait à terre, assommé, ils l’emportèrent bien loin, au fin fond de la forêt où ils l’attachèrent à un pommier. Le lendemain, Tom était seul et apeuré, perdu dans un bois sombre. Incapable de défaire ses liens, il resta là sans eau ni nourriture pendant cinq jours.
Tom était assoiffé et affamé. La mort le berçait doucement dans l’espoir qu’il s’endorme une bonne fois pour toute. Mais il s’avéra que Tom était non seulement un garçon gentil, charmant, honnête, serviable, humble, poli et malin, mais aussi et avant tout un garçon chanceux ; très chanceux.

Le soir du cinquième jour, un jeune chevalier vint à sa rescousse. Il assit le petit garçon sur son destrier et ils galopèrent à travers la brume et à travers la nuit. Le lendemain, Tom s’éveilla au son des chevaux chevauchant, des épées s’entrechoquant et des hommes hurlant. Le cavalier qui l’avait sauvé était là à son réveil. Il s’appelait Ser Duncan et s’occupa de Tom pendant trois jours, et quand le petit garçon avait recouvert ses forces, le chevalier le mena à l’extérieur. Dehors étaient d’innombrables tentes et d’innombrables hommes. Beaucoup portaient des armures et beaucoup étaient montés sur d’élégants destriers. Le chevalier et le garçon continuèrent leur visite, et au moment où ils atteignirent la lice, Tom comprit qu’ici avait lieu un tournoi. Le chevalier lui trouva un métier. En apprenant que Tom savait jouer de la trompette, il fut choisit pour souffler le cor qui retentissait avant chaque combat. Et ainsi débutèrent les duels.
C’était une aventure toute neuve et excitante pour le petit garçon. Il pouvait voir ces fameux guerriers combattre vaillamment alors qu’il soufflait sa petite trompette. Dans son émerveillement, Tom se souvint de tous les noms et emblèmes de chaque participant.

Le troisième jour du tournoi, il vit Ser Duncan entrer en lice. Malgré le fait qu’il faisait face à un homme bien plus grand et costaud que lui, Tom croyait aveuglément dans les capacités de son sauveur. Alors que celui-ci se battait avec honneur et distinction, son adversaire ripostait avec vice et tromperie. Malheureusement, son rival triompha. Et alors qu’on attendait le cor annoncer la fin du combat, Tom refusa de souffler la trompette. Il pouvait se voir en Ser Duncan et il voyait les enfants qui l’avaient attaqué en ce chevalier pernicieux. C’était sa chance de riposter, de partager son mécontentement et de combattre l’injustice.
Le silence devint pesant, le monde s’impatientait et on ne tarda pas à crier d’insatisfaction. Soudainement, le roi – pour qui avait été organisé le tournoi – demanda ce qui se passait. Quelques personnes tirèrent le petit Tom de son perchoir et le menèrent devant leur souverain.
« Que se passe-t-il ? Pourquoi refuses-tu de sonner le cor ?
_Ce n’était pas un combat honorable. Si je souffle ma trompette je légitime ce duel, et comment puis-je légitimer un duel s’il n’était pas juste ?... » Puis le petit Tom donna en contre-exemple tous les chevaliers qu’il avait vu se battre justement et vaillamment.
Le roi fut impressionné par le discernement et la mémoire du petit garçon. Quand Tom eu enfin fini, le roi exigea qu'on lui présente cet enfant. Ser Duncan s’en présenta garant, puis conta l’histoire de Tom : comment il l’avait trouvé dans la forêt, et comment il avait prit soin de lui. Le roi écoutait attentivement, hochant de temps en temps la tête. Quand le chevalier avait terminé de raconter l’histoire du petit Tom, son souverain prit la parole.
« Je ne peux ignorer une âme aussi douée et talentueuse que ce jeune garçon. Ainsi, je vais faire de lui mon écuyer, et dans peu de temps j’en suis certain, il se montrera digne du titre d’un seigneur. » La foule applaudit, acclamant le cœur généreux de leur roi. Mais celui-ci leva une main pour invoquer le silence, puis décréta qu’à partir de ce jour, ce petit garçon sera connu sous le nom de “Afallon” parce qu’on l'avait été trouvé sous un pommier.













Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Consigner nos faits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...
» Méfaits accomplis ! | Ron Weasley
» Les faits divers d'une âme vengeresse
» Faits divers de la semaine
» Siméon Alvaro - Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents [A.Damasio]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Journal d'Aventures-