AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Lun 12 Nov 2012 - 17:23

Chandelière… Voilà un métier qu’il n’aurait guère pu deviner ! Et qui serait sans doute difficilement utile sur les îles de rocaille où Cybeline serait plus probablement vouée à une vie de servitude, que son office doive se faire dans les chambres ou les cuisines. Toutefois ce n’était pas le genre de conversation agréable à tenir et la donzelle ne devait d’ors et déjà pas ignorer sa destinée parmi les fer-nés. Gabriel se fit toutefois un devoir de la renseigner sur l’Antique Voie, jugée brutale voire barbare par les fous du continent voués aux Sept Divinités. Son opinion à elle… Différait en tout point. Il lui semblait qu’elle reconnaissait la violence et l’injustice de leur mode de pensées et de vie, et pourtant, elle continuait à y percevoir du merveilleux, du beau et quelque chose à sauver de tout ce sang. Intrigué, et touché sans nul doute, il baissa pourtant les yeux sur ce frais minois doucement rougi par l’alcool, dans un rire grave et lointain. « Mh, t’es pas commune toi, Cybeline. J’dirai même un peu illuminée, mais tout s’explique… » Chandelière, la boucle était bouclée. Il lui adressa une risette et se resservit une pinte, plus pour se donner une contenance que par réelle envie.

Revenu près d’elle il s’était enquit de son état, bien que quelques oreilles indiscrètes pouvaient encore trainées ils étaient seuls et cela pouvait éventuellement mener la jouvencelle à se confier plus librement. Cette dernière réaffirma ce qu’elle avait murmuré plus tôt, et cela aurait sans doute suffit au fer-né de toute manière peu habitué à creuser profondément les tourments féminins… Mais rassuré, il ne put l’être complètement en sentant sa main fine et douce sur la sienne, paluche forcie et raidie par le sel et la guerre. Les gestes d’affection étaient rares parmi leur peuple fier et orgueilleux, voire quasiment inexistants, il craignit soudainement que les yeux acérés de Sargon ne tombe sur la scène. Point d’inquiétude sur son sort, pour une raison ou pour une autre il se confronterait de nouveau avec son demi-frère et n’en était guère effrayé, mais sur celui de la douce chandelle à ses côtés. Il savait Sargon possessif avec… Ce qu’il jugeait lui appartenir. Mais comment ne pas être ému par la sincérité qui se dégageait par tous les pores de cette peau opaline, alors qu’il n’était qu’un inconnu, qui plus est peu apprécié par « son Capitaine » ?

« …T’en fais pas pour moi. Tu d’vrais plutôt t’inquiéter de ce qu’il pourrait dire d’ça. En douceur il libéra sa main des phalanges féminines. T’as l’air d’être une fille gentille, p’t’être un peu trop pour ici. Sois prudente. Il racla sa gorge et laissa ses quartz glisser le long de ses longues mèches brunes jusqu’à ce qu’ils échouent dans la nuque, durant des secondes trop nombreuses pour être dénuées de songes vaporeux. L’explosion de la table – œuvre d’Arkha – dans son échine le sortit de sa torpeur et l’abandonna pantois devant la contemplée. Il siffla la troisième pinte puis, d’une voix rocailleuse prodigua son ultime conseil. J’crois que tu l’as compris mais… Sargon et moi, on s’apprécie pas. Euphémisme délicieux, et bien plus complexe qu’il n’y paraissait. Si tu traînes toute seule près d’moi, j’garantis pas qu’on en sorte tous entiers. Il n’avait pas la volonté suffisante pour l’envoyer paître, et puis, pourquoi y serait-il obligé à cause de ce que Sargon pourrait faussement croire ?! Il soupira gravement et de sa paume taquine, toqua doucement le front de la donzelle. J’sais qu’tu penses pas à mal, Chandelle, t’es p’t’être la seule ici. »




Dernière édition par Gabriel le Lun 12 Nov 2012 - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Lun 12 Nov 2012 - 17:45

Arkha se sentait honteuse d'avoir mal manié Traîtresse alors qu'elle en était évidemment plus que fière qu'habituellement, elle gérait très bien le maniement. Certes elle avait des progrès encore à faire mais depuis qu'elle l'avait, il n'avait eu cesse d'avoir lieu pour que justement elle prouve qu'elle n'avait pas besoin d'une épée et que les armes lourdes c'était tout à fait pour elle. Bon... Lakdahr avait adapté le terme "lourd" à sa personne et il était évident que Traîtresse n'était pas comme Astaroth, arme qu'elle ne pouvait sans cesse admirer encore et encore, mais c'était déjà plus massif que tout ce qu'elle avait porté jusque là et ça lui suffisait pour le moment Toujours est-il que pressée d'oublier tout ce petit détail - bien que les affaires renversées sur la table montrait son passage- elle se concentra sur sa pinte. Surtout qu'elle avait même eu droit à une remarque d'Helya ce qui voulait bien dire que tout le monde avait remarqué sa prouesse. Et bien évidemment, la seule solution possible était de se noyer davantage dans cette boisson qui biaisait obligatoirement ses perceptions. Quoi de plus logique ? au moins peut-être devrait-elle arrêté les culs secs... Une idée qui traversait son esprit et qu'elle allait tenter d'appliquer. Ce qui aurait été possible si elle n'avait pas un joyeux luron à ses côtés qui était en train de la pousser à continuer à boire et donc finir sa pinte d'une traite... Donc finalement, elle se retrouvait avec un nouveau verre fini sans pause, un étouffement qui faillit se faire, est du breuvage qui s'était écoulé par conséquent de la commissure de ses lèvres qu'elle s'empressa d'essuyer en toussant et reprenant sa respiration.

"Hey !!!! J'voulais pas l'boire d'un coup là !"

Elle le regarda descendre encore une fois avec une facilité déconcertante sa pinte et elle ne put s'empêcher de se dire qu'elle aussi elle pouvait le faire ! Envolé l'idée de boire modérément... L'information sur un quelconque accord entre Sargon et Helya lui échappa, sa concentration était minime à l'heure actuelle et surtout portée sur le remplissage à nouveau de sa choppe. Elle le frappa à la remarque comme elle pouvait le faire parfois avec Gab, sur le haut de son bras à disposition.

"C'est pas vrai ! T'peux d'mander à Gab j'la manie très bien!! Comme un Fer-né ! "

Penser à Gab lui fit décrocher son regard de Lakdahr pour le regarder et le voir toujours aussi préoccupé par Cybeline. Il n'en fallut pas plus pour qu'elle s'enfile de nouveau le liquide sans chercher à fuir la descende en un coup cette fois reposant bruyamment le contenant. Sargon s'adressa alors à elle et elle sut directement de qui il parlait. Ayant jeté un coup d'oeil plus tôt à Gabriel, elle ne prit pas la peine de recommencer.

"Arrête, t'vas pas l'chercher parc'qu'il parle à Cybeline si ? D'abord c'est elle qu'est v'nue près d'nous, Gab l'a rien fait. Et puis il sait qu'c'est ta femme-sel, comme tout l'monde ici, alors t'as pas à t'en faire! Il fait rien d'mal là, t'as pas b'soin te battre avec lui... Et puis c'est ton frère merde ! "

L'alcool faisant, elle devait avouer que sa langue avait encore plus de mal que d'habitude de rester dans sa poche. En plus concrètement, elle était toujours énervée sur son cousin, mais en même temps elle ne pouvait pas s'empêcher de le défendre. Sans compter qu'elle ne voulait pas que ses cousins se prennent le chou. C'était quelque chose qui lui déplaisait fortement. Elle prit la pinte de Sargon pour le servir avant de la repousser vers lui.

"Allez bois mon Cap'taine! " Elle lui sourit amusée.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 12 Nov 2012 - 18:25

Illuminée... Beaucoup le disaient, entre autres. Au moins étrange, sûrement simplette, peut-être même folle. Je ne crois pas que quelqu'un ait eu un jour peur de moi – en tous cas, bien malgré moi ! – mais quelques uns s'étaient parfois méfiés, à quelques occasions. J'ai vécu plutôt recluse et n'ai jamais eu à me confronter à beaucoup de monde. A l'exception du navire, je crois bien que c'est maintenant que je croise et parle au plus de personne à la fois de ma vie. Ça ne me rabroue pas, pas plus que ça ne me vexe, mais je m'interroge toujours, lorsqu'on me juge ainsi. Qu'y a-t-il de si étrange au bonheur et à la foi ? Il n'en a pas l'air repoussé, en tous cas. Amusé, peut-être, un peu. Mais, lorsque je frôle sa main à la peau tannée me rappelant celle de mon oncle, il ne paraît plus diverti.

Il interrompt le contact déjà léger, et il me dit d'être prudente, de m'inquiéter de ce qu'« il » pourrait dire de ça. Alors que ses yeux voguent, sur mon épaule, ma nuque, ou au delà, je perds mon sourire et me tourne légèrement en arrière, vers mon Capitaine et sa tablée, et croise le regard de Sargon. Je pince les lèvres, sens mon sang quitter mes pommettes déjà pâles. J'entends Gabriel boire et les personnes, en arrière, gronder, rire et se bousculer, et je comprends soudain tout ce qui pèse autour de moi. Je hoche la tête, presque malgré moi, à l'adresse de Sargon – j'ai compris ce qu'il demande – et refais face à cet homme si grand, que je vois si malheureux, et si tendre. J'entends bien ses avertissements : les deux frères sont ennemis, et une femme entre eux n'arrangera rien. J'entrouvre les lèvres, il me tape le front de sa paume sans violence, et je ris tout de même dans un soupir, avant de me frotter la tête par réflexe. Et je le contemple par en dessous, tête un peu basse, lèvres étirées en un très fin sourire. « Oui. Je comprends bien. Merci, Gabriel. » Je n'ai pas tellement envie de le quitter, mais je ne veux surtout pas froisser l'ambiance, ou provoquer des violences. Je reprends le verre que j'ai entamé et le tiens à mi hauteur de ma poitrine, des deux mains, comme une enfant empotée. Mon sourire renaît tout à fait devant ma propre gaucherie, ample, tendre et sincère. Que dire, maintenant ? Que je voudrais lui parler davantage ? Que je souhaiterais le revoir ? « J'aimerais beaucoup parler de l'Antique Voie, et des Îles de Fer... En d'autres occasions. » Je regarde une nouvelle fois derrière moi, avant de lui revenir. « Qui ne prêtent pas à confusion. » Et je hoche la tête, en une ombre de révérence, avant de faire un petit pas de côté, cherchant encore un mot à dire pour apaiser, sans en trouver. Et, finalement, je lui fais dos et m'éloigne, moins lentement, mais sans raideur.

Pensivement, ma bière dont je ne sais trop que faire en mains, je vais me poster vers la fenêtre, posant les yeux sur la tourmente marine qui s'offre à la vue. Mon cœur retrouve la touche de sérénité qu'il avait perdue et, seule à présent, mais sans en souffrir, je refais face à l'assemblée, la contemplant à loisir, un peu rêveuse, un peu absente.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Lun 12 Nov 2012 - 18:45

     Le forgeron ne releva pas la pique envoyée par Sargon et ce dernier savait parfaitement que Lakdahr ne tenait pas à se mêler des affaires des deux frères, même s'il était intervenu de justesse à leur dernière « discussion houleuse ». Comme à l'accoutumée lorsqu'une personne ne lui donne pas de raison d'en remettre un couche, le Harloi se désintéressa du frère de Dagon pour se concentrer sur sa cousine qui semblait plutôt amie avec lui. Surprenant, il ne se souvenait pas de les avoir vus souvent ensemble, mais d'un côté elle était toujours collée aux fesses de Gabriel donc ce n'était pas si étonnant....
     En parlant de Gabriel, ce parasite revint dans la discussion et même si c'était Sargon qui l'avait lancée – tout en évitant soigneusement de citer son nom cela dit – entendre Arkha parler de lui l'irrita franchement. Il avait beau savoir se maîtriser lorsqu'il voulait obtenir quelque chose, dans ce genre de situation son emportement prenait le dessus et il n'apprécia pas du tout d'entendre la Kenning lui balancer en pleine face – et devant tout le monde – son lien de parenté avec le roturier. Aussi sûrement que si elle venait de le gifler, Sargon arbora une expression colérique et s'adressa pour la première fois de manière presque hostile à la jolie donzelle.

     ▬ Ferme-là si c'est pour dire des conneries Arkha ! Son ton était clairement contrarié, elle avait touché un point sensible. Ce n'est pas parce que sa catin de mère a écarté les cuisses pour mon père que ça fait de ce bâtard, mon frère ! »

     Le ton était donné. Il était énervé comme sa cousine certes, mais ça ne durerait pas bien longtemps, elle reviendrait sur la Veuve Salée et tout serait oublié, mais il détestait la voir voler au secours de cet imbécile. Ignorant la boisson qu'elle avança vers lui, le Harloi détourna son regard mordoré en direction de Gabriel et croisa celui de Cybeline qui semblait comprendre qu'elle était la raison du ton qui allait en montant depuis quelques instants. Oh, il ne craignait pas que Gabriel aille s'amuser à faire du rentre-dedans à Cybeline, disons que ce n'était qu'une raison comme une autre de lui claquer un coup sur le museau comme un chien, histoire de lui faire comprendre que sa place était à la niche et pas couché aux pieds de son maître. Son regard se posa à nouveau sur Arkha, il souriait.

     ▬ Finalement, t'as raison, le pauvre ne doit pas rester seul. »

     Pas certain que c'était ce qu'elle cherchait à dire, il le savait parfaitement. Plantant Helya – pour le coup cela lui était égal à ce moment précis – il se redressa et rejoignit Gabriel en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Sachant très bien qu'il ne le dominerait jamais par la taille, Sargon resta debout et baissa les yeux vers le visage de son « frère ». Son ton se fit aussi moqueur et hautain qu'à leur dernière discussion.

     ▬ Elle te plaît bien n'est-ce pas ? Elle ressemble un peu à ton ancienne femme, comment est-ce qu'elle s'appelait déjà ? Peu importe, si ça peut te consoler, je pourrai te dire si elle lui ressemble, je la connaissais plutôt bien après tout. Pas tant que cela pour être franc, mais le mensonge faisait partie du jeu. Et je pourrais même te dire si elle est aussi douée et agréables dans d'autres domaines, puisque pour ça aussi je la connaissais bien. »

     Encore un mensonge, il n'avait jamais profité des faveurs de la jeune femme, mais c'était sans importance. Le ton employé était suffisamment bas pour que seul Gabriel soit au courant de ce mensonge.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Lun 12 Nov 2012 - 23:27

Sous ses airs lunaires, doux et délicats Cybeline était loin d’être sotte. Il avait beau avoir fourni une explication maladroite et hésitante elle sembla très vite comprendre de quoi il en retournait, et ne s’en offusqua pas une seule seconde. Laissant même planer l’éventualité d’une prochaine rencontre… Il était à Dix-Tours, Sargon à Kenning avec elle, nul mélange n’était envisageable, les occasions seraient rares… Ou inexistantes, peut-être. C’est pourtant un sourire confiant qu’il lui offrit en hochant la tête. « T’as beau être p’tite, j’te louperai pas la prochaine fois qu’on s’croisera, Chandelle. » Il n’avait pas la moindre envie de la laisser filer, c’est pourtant sans bouger qu’il l’observa s’éloigner… Les esprits s’étaient déjà échauffés à son sujet, il ne voulait pas risquer un nouveau heurt où elle serait la cible. C’était mieux ainsi. Il s’en persuada et bloqua un soupir au fond de sa gorge, se rasseyant sur une chaise à côté et éloignée de ses deux amis qui buvaient joyeusement. Il n’avait guère plus le cœur à festoyer… Cybeline n’était plus là, Moïra était occupée, et nul doute que Lakdahr et Arkha partiraient bras dessus dessous pour… Bah. Ca lui piquait les prunelles rien que d’y songer !

Résigné il se remplit une énième pinte, encore tout inconscient du danger qui se préparait dans son échine. D’une oreille il avait cru entendre sa cousine – un rien désinhibée – le défendre face à son Capitaine… Attention touchante qui adoucit légèrement l’amertume emplissant son palais, naïf qu’il était de croire que ce serait sans suites ! Il plissa le nez et fronça légèrement les sourcils tandis que la silhouette ténue de son demi-frère se dessinait face à lui… Il ne daigna pas lever les yeux vers ce minois qui lui donnait des envies de sang et s’appliqua à l’ignorer avec obstination. Sauf que… Sargon avait osé. Son ancienne femme… « Ernestine… » murmura-t-il pour lui-même alors que la Veuve s’apprêtait à cracher son venin. Le sujet de son épouse décédée n’avait jamais été abordé, et les confessions de Gabriel à ce sujet étaient sporadiques. Quelques unes avaient échoué dans les oreilles de Lakdahr et Arkha avait également consolé ses pleurs, jamais davantage, et ce même après cinq années. Pourquoi Sargon en parlait-il… Maintenant ? Il releva le menton pour le mirer avec une grave intensité, attendant quelle monstruosité allait s’échapper des lippes de la vermine.

« T’as osé… Dans un élan prodigieusement vif Gabriel se releva et frappa le crâne de son cadet avec sa chope encore pleine. Le choc fut si violent qu’elle se brisa et aspergea abondamment les deux frères, le plus grand empoigna le col de son adversaire et avisa de le soulever jusqu’à ce que ses pieds quittent peu à peu le sol. T’AS PAS L’DROIT !!! T’as pas l’droit d’salir la mémoire d’Ernestine !! La musculature de ses bras vibrante de rage, il propulsa l’échine de son frère contre la table du banquet, qui craqua bruyamment sous le poids du duo d’hommes s’abattant de concert contre son bois. Il refusa de lâcher celui qu’il avait tant aimé, avec qui il avait tant partagé, et agrippa avec force sa tignasse pour l’empêcher de bouger. Essaie d’me planter, on s’ra deux à pisser l’sang ce soir ! J’en ai assez entendu de ta sale petite gueule, j’te laisserai plus jamais cracher sur Elle !! »


Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Lun 12 Nov 2012 - 23:47

Voir le quartzeux conversait même amicalement avec Cybeline suffisait à contrarier un Sargon qu'il avait déjà connu plus patient. Mais dans un sens, il comprenait ce que pouvait être l'irritation de voir un autre fer-né auprès de sa femme-sel, lui-même ne le supportait guère avec Violain. Même si les relations étaient probablement différentes, depuis plus d'un an et demi qu'il avait ravi sa blonde vénus, l'instinct de possession acquis par le fer prix était le même, ici attisé par la perpétuelle querelle des demi-frères Harloi. Les savoir dans une pièce commune donnait matière à s'inquiéter, l'Edenteur était le premier à le savoir lui qui avait eu le loisir d'observer les turpitudes de leurs dissensions depuis toujours. Il en venait presque à conclure que ses propres tracas avec le suzerain n'étaient que vétilles, ceci même s'il savait pertinemment que le temps des comptes finirait par arriver dans la soirée, ce qui lui coûta une lorgnade en direction d'un Dagon affairait plus loin. Mais il se recentra bien promptement sur l'échange entre Arkha et son cousin, et il ne manqua pas de violemment tiquer lorsqu'un terme de fraternité sa glissa dans la tirade, ce qui ne serait point pour pacifier l'ambiance qu'il sentait s'échauffer. Bien qu'il corroborait intérieurement les propos de la Kenning, le forgeron n'en commenta rien et se contenta d'ouïr la réplique du capitaine de la Veuve Salée qui le laissa un instant songeur... En dépit du caractère injurieux que prônait le mot bâtard, le fond de l'idée n'en demeurait pas moins vrai, un concept sur lequel étaient d'accord les demi-frères Greyjoy, certainement le seul.

Lakdahr observa le départ de Sargon d'un oeil méfiant, puis se tourna vers la brune à ses côtés. « Tu d'vrais faire gaffe à c'que tu dis, Arkha. » Il revint sur le binôme. « C'est mauvais plan d'les laisser seu... » Trop tard. « Oh le con ! » Le titan mira, totalement impuissant, la rage noire de son ami abattre la table sous le poids commun, puis s'élança sans attendre pour les rejoindre. Outre la volonté d'empêcher Gabriel de faire une bévue qu'il regretterait – ou qu'on lui ferait regretter. - qui d'autre que lui serait apte à s'interposer à la force d'un homme tel que lui qui, s'il n'atteignait pas sa taille, faisait irréfutablement partie des géants des Iles. L'artisan avait toujours été l'unique à pouvoir s'opposer au capitaine de la Jouvencelle, ce qui était décidément salvateur pour le Harloi qui n'aurait peut-être pas l'occasion de dégainer son arme. L'Edenteur saisit son acolyte et s'échina à le détacher de son passe-nerfs vivant, quitte à emporter la chevelure de Sargon au passage, il parvint non sans mal à maîtriser Gabriel. « Arrête ! Arrête putain !! C'pas le bon endroit pour ça ! » Tout cela avait un goût de déjà vu, une sapidité fort amère. Il recula pour éloigner le furibond et grogna entre ses mâchoires serrées à l'oreille de ce dernier. « J'sais pas c'qu'il t'a dit sur elle mais t'sais que c'est forcément faux ! Lui donne pas un prétexte pour t'planter, lui fais pas c'plaisir Gab ! » Il raffermit sa prise sur lui. « Calme-toi mon frère. »




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mar 13 Nov 2012 - 0:01

Arkha s'était déjà mangé des réflexions dans la gueule. Depuis toute petite d'ailleurs. Elle avait appris à faire avec et généralement elle y répondait plutôt bien. Sa sensibilité était parfois touchée mais seul Gabriel avait pu le savoir et l'entrevoir, le reste du temps elle faisait la fière et attaquait tout autant qu'on l'attaquait. Mais la surprise du jour fut de s'en prendre plein la figure par Sargon. C'était son cousin mais c'était aussi son Capitaine. Elle faisait toujours en sorte d'être dans ses bonnes grâces. Elle ne voulait pas le mettre en colère et ne l'avait jamais voulu. C'était bien pour ça qu'elle n'avait jamais eu droit à sa colère pour elle. Elle l'avait déjà vu envoyer des griefs aux autres, et ça l'avait toujours fasciné mais en recevoir un...c'était plutôt violent et elle ne put s'empêcher d'avoir un temps d'arrêt. En plus l'entendre parler ainsi de Gabriel... Cela la ramenait à la réalité qu'était la leur, leur haine respective qui ne s'apaisait jamais vraiment et qui restait constamment à son apogée. Elle fut incapable de dire quoi que ce soit à ça... LEs paroles de son Capitaine vibraient dans son esprit mais elle ne trouva rien d'autres à faire que de regarder sa pinte. Elle se sentait bizarre et rabaissée. Mais si seulement la situation s'était arrêtée là... elle aurait pu faire avec. Mais cela relevait de la naïveté. Sargon ne laissait jamais rien passer et le pire c'est qu'elle se sentit coupable de ses paroles lorsqu'il lui adressa un sourire désagréable pour lui annoncer qu'il fallait effectivement rejoindre Gabriel... Elle le sentait mal et ce n'était pas uniquement à cause de l'alcool.

"Quoi ? Attends Sarg..." "

Elle s'était levée mais l'alcool faisant, elle avait été obligée de poser une main sur la table au vu de la légère perte d'équilibre que le changement de position avait entraîné. Pourquoi avait-elle autant bu ? Elle avait besoin de toutes ses capacités là, elle le sentait ! Mais il était de toute façon déjà trop tard... Il était déjà là devant Gabriel, le toisant alors qu'il était assis, lui exprimant son désappointement d'une manière qui fut particulièrement horrible mais dont elle n'entendit pas clairement les propos, entendant davantage ceux de Lakdahr qui lui disait qu'elle aurait du surveiller ses dires. Sûrement oui mais pas autant que Sargon. La suite arriva avec une rapidité surprenante mais surtout une violence qui la scotcha sur place. elle n'avait jamais vu Gabriel comme ça... Jamais. Sargon avait franchi une étape de trop et là, il était en train de subir les conséquences.

"Gabriel non ! Lâche le ! " tenta-t-elle alors que Sargon se trouvait violemment plaqué contre la table qui se fracassa sans une once de résistance sous l'impact violent.

Lakdahr fut aussi rapide et s'empara de Gabriel alors qu'elle s'approchait également de son cousin pour tenter de l'apaiser tout comme le faisait le seul Fer-né capable de le contenir. Elle posa ses mains sur son torse, laissant Lak s'occuper de son échine, se mettant devant sa vue pour que ce soit elle qu'il voit désormais et non Sargon.

"Gabriel ! Gab ! Calm'toi ! J'sais pas c'qui s'passe mais c'va trop loin ! "

Bien sûr elle avait entendu que ça concernait Ernestine et qu'apparemment quelque chose n'aurait pas du être dit, mais c'était plutôt le détail de la conversation qui lui avait échappé.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Mar 13 Nov 2012 - 0:17

Peut-être enjouée de susciter de la rage au sein de sa famille, un sourire étira les lippes de la rouquine, un sourire froid, le sourire d'une personne qui se délecte d'une vengeance. « Fais gaffe, Harloi, t'pourrais être surpris » Son regard fixait sans interruption sa famille prendre place et osa même un mouvement sec de la tête pour saluer son père d'un air amusé. Effet escompté : il sembla prendre la mouche. « Ne t'fais pas d'bile va ! J'ai attendu c'moment, j'vais certain'ment pas l'gâcher parce qu't'me fais chier » Lâcha-t-elle en se faisant comme Sargon, se penchant davantage vers lui. Le regard de sa famille était planté sur elle et parfois se posait sur le Harloi. Sur ce points, ils se ressemblaient : le fer-né savait les irriter. Enième pinte vide et posée brutalement sur la table, Rhoawyr fit un signe de tête révélant la venue de Clovyn, profitant sûrement de l'absence du Harloi aux côtés de sa soeur.

« Père veut qu'tu ramène ton cul à not'table » « T'diras à ton père qu'il peut aller s'foutre un boutre dans l'cul ! J'bougerai pas d'ici » « Helya ... » Sa main se posa sur son épaule , la voix menaçante. « Ma place est ici, auprès d'mon futur époux ! D'ailleurs, en parlant d'lui, ça a l'air d'crâmer d'l'autre côté ! Dégage d'mon chemin, Clovyn » Sans un mot, Helya bouscula son ainé pour se diriger vers le tapage qui avait déjà attiré Lakdahr et Arkha. Rhoawyr s'occuperait très bien de Clovyn s'il tentait de l'attaquer par derrière mais le trouillard, il n'oserait pas.

Les mots avaient valsés dans la salle et Helya prenait bien entendu parti pour son ami de longue date mais contre toute attente, c'est au côté de son futur époux qu'elle se rangea, se plantant en fonction à intercepter un éventuel coup si Gabriel se décide à frapper à nouveau son frère. Helya ne laisserait pas faire, pas parce qu'elle ne soutient pas Gabriel mais pour faire chier sa famille qui doit profiter du spectacle. « Ca suffit ! Vous faites chier avec vos histoires ! Surtout toi, Gabriel … » La rouquine planta un regard noir et lourd de sens vers son ami pour qu'il se calme et pour montrer qu'elle n'hésiterait pas à le calmer d'elle-même, malgré l'alcool dans ses veines. Helya n'était pas fière de ce revirement de camps, elle qui a toujours été du côté de Gabriel mais ce soir, il fallait qu'elle se range du côté de son futur époux pour que sa famille ne se doute pas de la supercherie, pour que sa famille ne se réjouisse pas d'une réaction négative de la part de leur fille envers le fer-né. Elle baissa néanmoins les yeux pour mirer Sargon, on peut pas nier qu'il avait bien ramassé, pour peu, elle en aurait envie de rire mais l'ambiance n'était pas aux rires




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mar 13 Nov 2012 - 0:31

     Sargon attendait bien une réaction plutôt vive de la part de Gabriel, mais une fois de plus elle fut au-delà de ses attentes. Peut-être un peu trop. Apparemment l'idée que sa jolie petite épouse puisse avoir partagé plus qu'une discussion avec son « frère », n'enchantait pas le roturier qui réagit instantanément. Le choc de la pinte fut aussi brutal que surprenant et l'espace d'un instant, le Harloi fut sonné au point d'être étonné en voyant sa vue cesser de se troubler et constater qu'il était dans une mauvaise position, à savoir dominé par Gabriel. Un nouveau choc plus violent se fit sentir avant que le Fer-né n'attrape la chevelure de son cadet en le menaçant comme lors de leur dernière « discussion ». Et encore une fois, ce fut Lakdahr qui s'empressa d'intervenir pour calmer son grand ami. Il fallut plusieurs secondes à Sargon pour se remettre du choc et il finit par se redresser, essuyant du revers de la main ses yeux qui n'avaient pas été épargnés par la douche d'alcool. Une expression mauvaise se plaqua sur le visage du Harloi avant qu'il ne réplique, se moquant pas mal d'augmenter la colère du roturier.

     ▬ Tu tires les cheveux pour te battre Gabriel ? Ne t'étonnes pas d'avoir ce genre de révélations si tu te bats comme une femme, j'imagine que tu dois le faire dans d'autres domaines. »

     Ajouter du sel sur la plaie, oh ça il savait bien le faire c'était certain. Se donner en spectacle devant les autres ne le gênait pas franchement, personne n'avait la preuve qu'il avait provoqué Gabriel, pour le moment c'était plutôt le contraire. Son regard se porta sur Helya qui intervenait, elle avait raison, ces histoires duraient depuis suffisamment longtemps désormais. Un sourire se plaqua sur les lèvres du capitaine tandis qu'il fixait le roturier.

     ▬ Elle a raison, ça dure depuis assez longtemps. Si tu n'as pas trop peur de te battre sans prendre ton adversaire en traître, on peut sortir régler ça si tu veux. »

     Avec Crépuscule il ne craignait rien, il se savait meilleur combattant à l'épée que Gabriel. Au corps-à-corps c'était la force qui dominait et Sargon était trop frêle pour lutter contre le physique de son demi-frère. Au moins avait-il le mérite d'avoir un peu animé la soirée ! Sa main glissa vers Crépuscule, il glissa un regard vers Cybeline pour voir où elle était. Ce n'était pas elle la cause de cette dispute, mais plutôt des années de mésentente. Il soupira avant de s'approcher de Gabriel, les autres pouvaient bien faire ce qu'ils voulaient sans se soucier d'eux, s'il y avait un compte à régler, ils sortiraient. Il stoppa devant le trio d'amis, dardant le roturier du regard.

     ▬ Alors, tes amis vont t'empêcher de régler tes comptes parce qu'ils savent que tu n'as aucune chance ? Ou est-ce que tu te comportes en véritable Fer-né pour une fois ? »

     Cette fois encore c'était une phrase murmurée, la dispute était redevenue « privée », c'était ironique de parler de véritable Fer-né vu son comportement, mais c'était juste de la provocation. Sa tête lui tournait encore en raison du choc, mais il avait appris à dissimuler ses faiblesses depuis le temps. Puis, Gabriel était certainement trop en colère pour analyser attentivement.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Seigneur Suzerain de Iles de Fer
avatar

Dagon Greyjoy
Seigneur Suzerain de Iles de Fer

Général


"Nous ne semons pas. "

Lord Ravage de Pyk,
et de ce qu'il en reste
Fils du Vent de la Mer
Capitaine de.... non, SBF


♦ Missives : 181
♦ Missives Aventure : 89
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 16/09/2012
♦ Célébrité : Mads Mikkelsen
♦ Copyright : Lakdahr (signature + vava)
♦ Doublons : Neassa Baratheon, Bayard
♦ Age du Personnage : 44 ans
♦ Mariage : Lady Aaricia Bonfrère
♦ Lieu : Iles de Fer, Pyk
♦ Liens Utiles : # le personnage
# ses liens
# ses aptitudes
# son histoire


POSTES VACANTS (liens)
# Zachery
# Sorcha
# équipage du nouveau boutre
# fratrie Greyjoy

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
258/500  (258/500)


Message Mar 13 Nov 2012 - 9:03

Un sourire malsain déformait les traits du souverain depuis plusieurs minutes. Cet évènement semblait lui rendre son irritable de femme. Si les dernières fois qu’ils s’étaient vus, ils avaient pu avoir une discussion sans trop de débordement, cette soirée promettait des merveilles. Mais au lieu de lui rentrer dans le lard comme il l’aurait souhaité, elle l’ignora royalement. Cette soirée était décevante sur tous les points. Un morceau de lard fumé en bouche – extrêmement salé – Dagon se resservit une pinte et détourna le regard sur Lakdahr. Il allait décidément lui faire la fête à celui-là. Lui au moins ne le décevrait pas en agressivité. Mais son attention était retenue par l’entier de l’entourage de son cadet. Des groupes s’étaient formés mais même d’ici il sentait que l’entente cordiale qui y règnait pour le moment allait éclater sans préavis. Son front se barra en une ride verticale. Il avait subitement oublié son entourage. S’il n’avait rien contre les règlements de compte entre ses hommes, il ne voulait pas de mort parmi ses Capitaines. Son œil passait d’un protagoniste à l’autre, tendant l’oreille pour déceler l’étincelle qui ferait prendre la poudre.

Il était question de lien de sang. Décidément la famille n’aurait pas fini de s’entretuer. Dagon était bien placé pour connaître le sentiment qui habitait son cousin, Sargon. Et sur ce point, ils partageaient un avis similaire. S’il aimait lui rentrer dans le lard, il y avait des sujets sur lesquels il ne plaisantait pas. La donzelle que Sargon avait amenée ici s’était éloignée pour rejoindre la fenêtre ouverte. Il vit aussitôt Sargon prendre la place vacante aux côtés de Gabriel. Dagon porta sa pinte à ses lèvres. Son œil était fixé sur les deux Harloi. Ces deux-là ne se contenteraient pas d’une poignée de main, peut importait le sujet de la discussion. Et la réaction fut trop rapide. Une pinte s’écrasa sur le crâne du plus petit et le géant le souleva de terre en un rien de deux. Dagon ne bougea pas d’un pouce alors que nombre des convives se retournèrent au haussement de ton de Gabriel. Chacun de ses capitaines tentaient à sa manière de calmer le jeu. Il savait qu’un combat entre les deux frères serait à mort. Il se devait de désamorcer ce délicat problème. En inspirant profondément il baissa son œil sur la table et se leva sans bruit. Sargon s’était redressé et provoquait ouvertement Gabriel en duel. Le Lord Ravage s’exécuta. Il applaudit bruyamment, un sourire assassin sur le visage.

« J’aurais au moins espéré un combat plus intéressant. L’issue de celui-là m’ennuie déjà. Je vous croyais plus imaginatifs, Harloi. Au final, vous n’êtes que des enfants cherchant la bataille. En ces termes il s’adressait aux deux frères, n’arrangeant rien à la situation. Il continua sur un ton intransigeant mais absolument pas gueulard. Son visage était impassible mais son œil était meurtrier. Vos vies m’appartiennent. Je vous interdis d’y mettre fin sans ma permission. Il prit de sur la table un couteau, et l’envoya se ficher dans la table en face de lui, là où se tenait la troupe. Mais je ne peux ainsi frustrer mes hommes. Alors joignez l’utile à l’agréable. Faites-moi profiter d’une Danse du doigt. »

Coutume bien connue des fer-nés, Dagon l’avait pratiquée de nombreuses fois en étant adolescent. Si des cicatrices lui barraient les mains, pour le moment encore aucun doigt ne lui avait été tranché. Il s’empara de son verre et le porta à l’horizontale à l’adresse de ses hommes.

« Rien que les Harloi. Lakdahr, fournis leurs des haches. »


"L'histoire morte est écrite à l'Encre, la variété vive s'écrit dans le sang."  

 
©️ frangin
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Mar 13 Nov 2012 - 12:57

Lakdahr l'avait toujours su, cette soirée ne serait pas de tout repos pour l'infrangible binôme qu'il formait avec son ami de toujours, la situation ne l'étonnait pas. Les tensions fraternelles outrepassaient toutes les règles et dépassaient nombre d'individus présents ce soir, si ce n'était tous. Le poing du titan frétillait à l'idée de cautériser les lèvres du Harloi une bonne fois pour toute, cet homme était une tare à lui seul et ne manquerait pas de leur attirer des problèmes si son personnage poursuivait en cette voie d'égotisme. En témoignait ses nouvelles provocations alors qu'Arkha et lui-même étaient parvenus à lénifier le courroux de Gabriel, des efforts qui ne seraient que vains si la source de cette impétuosité n'était pas contrainte au silence. Ce simple fait l'empêcha, par mesure de prudence, à ne pas lâcher son compère immédiatement. L'intervention d'Helya le laissa pantois, un retournement de veste pour le moins impromptu pour ce qu'il savait des relations de la rouquine avec les deux hommes de Dix-Tours. Il mira cette dernière avec une mimique ourlée d'une violente incompréhension, avant que le défi de Sargon ne tombe. Osait-il réellement ? La stupeur gagna tous les traits physionomie de l'Edenteur qui s'en retrouva frappé de mutisme, conscient qu'un tel duel signifiait le trépas de l'un des participants. Cependant, l'honneur d'un fer-né ne se bafouait pas, qu'importait ce qu'il pouvait en penser, et ce n'était point la négation de la Kenning qui y changerait quelque chose. « C'est une mauvaise idée Gab... » Susurra t-il pour que seul celui-ci puisse entendre. Toutefois, il ne serait pas celui qui s'opposerait au combat s'il était décidé, et se contenterait de se replacer dans le reste du troupeau pour n'être qu'un spectateur désoeuvré. Il n'avait pas le droit de porter atteinte à la fierté de son ami, comme il n'aurait diantrement pas apprécié qu'il le fasse si les places étaient inversées.

L'intervention de Dagon n'était pas de bon augure, le forgeron le guigna avec une éloquente méfiance, se doutant que ses propos couvaient quelque chose... Qui ne tarda pas à s'illustrer sous l'annonce d'une danse du doigt. Ses dents grincèrent de réprobation, mais une fois encore, il n'avait pas le choix. Il relâcha finalement son comparse, une sombre expression au faciès pour être celui qui se devait de fournir les armes, ce dont il n'avait aucune envie. Mais il s'en alla chercher les haches en question et en colla violemment une sur le poitrail du capitaine de la Veuve Salée, non sans le toiser de toute sa hauteur en souhaitant que son aigreur lui porte malheur. Il revint ensuite aux abords de Gabriel et lui donna l'objet. « J'ramasse aucun d'tes doigts, t'entends ? Entier ! Tu r'ssors entier sale con ! » Un regard suffit à exprimer ce qui ne fut pas prononcé, puis le colosse prit soin de saisir Arkha par la taille. « Allez viens toi, reste pas au milieu. » Ce qui aurait pu lui coûter un jet de hache mal placé, mais il le savait, ce n'était pas ce qui effraierait la jeune femme qu'il entraina de force avec lui et retint contre sa charpente une fois éloignés.




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mar 13 Nov 2012 - 14:15

Comment les choses avaient-elles pu partir en vrille de la sorte aussi rapidement ? Elle était là tranquille en train de boire avec Lakdahr et...d'un mot de travers tout s'était envenimé ! Etait-ce sa faute ? Avait-elle trop provoqué Sargon pour qu'il s'en prenne ainsi à Gabriel ? Et puis ce dernier qui s'était énervé de la sorte comme elle ne l'avait encore jamais vu traité un Fer-né... Elle était totalement dépassée. Elle était encore jeune, elle n'avait jamais vu ses cousins se déchirer auparavant et elle n'avait encore jamais participé à un tel rassemblement où toutes les animosités possibles étaient livrées sur un plateau offert à la portée de tous. Elle était toujours devant son cousin pour tenter de le calmer mais personne à part Lakdahr n'arrangeait les choses... Helya avait mis son nez dans l'affaire et elle ne faisait qu'en rajouter pour Gab... Arkha en était profondément surprise. Pourquoi s'en prendre ainsi à son aîné alors qu'elle était pourtant habituellement de son côté ? Elle qui se bataillait constamment avec Sargon soudainement le défendait ? Elle pouvait le comprendre car elle n'avait aucune rancune auprès de son cousin de sang, mais de là à s'en prendre à son cousin de coeur de la sorte... Et puis Sargon... Lui... Qu'est ce qu'il lui prenait ? N'en avait-il pas assez eu !! Il s'était mangé de quoi la clouer elle au lit pour trois jours et il en voulait encore ?! Mais pourquoi ! Elle ne put s'empêcher de le regarder avec incrédulité !

"Sargon arrête ! "

Mais ça ne servit à rien..; Ce qu'elle avait toujours redouté, ce qu'elle avait espéré ne jamais voir, ce qu'elle n'aurait jamais laissé se passer fut annoncé. Un combat... à mort. Les Fer-nés ne faisaient pas dans la demi-mesure, s'ils se battaient avec ce sérieux, cela imposait forcément un mort. Et ça, jamais, jamais jamais jamais, elle ne pourrait l'accepter ! Pas eux deux ! Pas sa famille ! Elle regarda Gabriel en serrant ses attirails vestimentaires.

"T'vas pas accepté hein ! T'peux pas accepter Gab ! Tu... "

Le suzerain coupa court à ses propos. Alors même lui intervenait. Elle se sentit soulagée...il était en train de mettre un terme à cette mascarade. Mais sa naïveté lui jouait encore des tours et la sentence tomba sous son regard éberlué... Elle ne broncha pas incapable de réaliser se disant que ça devait sûrement être une blague. Ce qui ne fut pas le cas quand elle vit le forgeron plaquer une hache contre Sargon avant d'en tendre une vers Gabriel.

"Non... Non non non... non ! " " elle s'accrocha au bras qui tendait à la hache "T'peux pas leur donner des armes ! Gabriel t'peux pas faire ça ! "

Mais ses mots n'avaient aucun échos... Elle n'en avait cure que c'était leur Lord qui avait obligé ce duel. Etait-ce l'alcool ou non, mais elle était prête à prendre n'importe quelle sentence si ça pouvait empêcher ses deux cousins de se retrouver face à face. Elle allait encore intervenir mais une embrassade corsée la retint et l'éloigna.

"Qu'est-c'tu fous !! Lâche moi ! Mais lâche moi !! J'les laiss'rai pas faire ! "

La donzelle comptait bien se laisser entendre et n'avait cesse de se débattre mais que pouvait-elle faire contre une force telle que celle du Fer-né reconnu comme colossale et surnommé l'Edenteur ? Elle ne voulait pas de blessé! Peu importe que ce soit Sargon ou Gabriel, elle ne pouvait pas l'imaginer ! Pas comme ça! Pas de cette façon !




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 13 Nov 2012 - 16:22

Tandis qu’il conversait avec Moïra Merlyn, une certaine tension était apparue suite à une déclaration inattendue de la part de Lord Greyjoy à sa femme. Il venait de lui annoncer que Zachery et elle devaient aller à Grand Wyk. Willem se doutait fortement de ce qui motivait le Lord Ravage, à savoir, la volonté de mettre à l’abri ses proches. Il était donc fort probable qu’il les suive, à moins que Dagon ne requière sa présence à Pyk, mais pour être honnête, il préférait l’idée de rentrer chez lui et de suivre sa sœur. Pour l’instant, aucune flotte continentale ne faisait voile vers les Iles après tout. Lorsqu’Aaricia s’adressa à lui, Willem eut un petit sourire en coin.

-Pas que je sache, à moins qu’il ne se soit caché dans un tonneau…

Ce qui serait plutôt comique, mais non, comme Willem était arrivé il y avait plusieurs jours, il avait embarqué Carolyn, sa femme-sel ainsi que Moïra Merlyn, mais pas son frère, qui devait être arrivé aujourd’hui.

Quant à sa conversation avec Moïra, elle se poursuivait tant bien que mal, malgré les tumultes aux alentours. Parfois, la petite Merlyn lui tombait sur les nerfs, d’autres fois, elle l’amusait assez pour qu’il se montre bavard avec elle. C’était le cas de cette fois.

-Je te déconseille de tenter celui-là. Laisses le aux hommes…

Même s’il serait le premier heureux de voir Sargon Harloi recevoir une raclée de la part d’une femme. Puis, Moïra, qui devait avoir entendu la conversation entre les Bonfrère et les Greyjoy, posa une question toute bête :

-Veloran et Aaricia oui. Moi, je n’en ai aucune idée.

Sans doute que Lord Greyjoy lui dira de foutre le camp, mais il aimerait quand même lui parler en privé avant de partir, mais pas maintenant. Le banquet semblait avoir atteint un point paisible étonnant pour un banquet de Fer-Nés, quand tout à coup, la voix forte de Gabriel se fait entendre et même Will’ en sursaute, qui porte dès lors son attention sur l’autre bout de la tête, où il semblait y avoir quelques querelles. Willem était au courant des tensions entre Sargon et Gabriel et visiblement, elles étaient assez vives. De son bout de table, il levait son verre à la scène et ne manquait pas d’en rigoler et de boire, savourant le moment. Il avait hâte de voir qui gagnerait, mais vu la rage qui semblait habiter Gabriel, il misait sur celui-ci. Lord Greyjoy intervient et Will’ se montra bien satisfait de cette intervention. Voilà qui promettait! Enfin, ce banquet devenait intéressant… sans compter la Kenning qui joue les petites peureuses. Ce n’est pas comme s’ils allaient vraiment se faire mal, allons…

-Laissez les jouer! Ça va mettre un peu d’action justement. Kenning, tasses-toi, tu me caches la vue!
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mar 13 Nov 2012 - 16:40

     Il était peu probable qu'une « dispute » de ce type se déroule dans la demeure d'un seigneur sans que celui-ci n'intervienne. Dagon se mêla donc de la discussion qui se déroulait et son intervention ne fit qu'ajouter de l'huile sur le feu déjà suffisamment brûlant. Leurs vies lui appartenaient ? Première nouvelle ! Sargon se retourna vers son cousin pour lui décrocher un regard irrité et son humeur ne fit que se gâter lorsqu'il entendit « les Harloi » sortir de la bouche de la Seiche. Est-ce qu'ils étaient tous complètement gâteux ? Commençant sérieusement à se demander si ce regroupement n'était pas tout simplement un ramassis d'imbéciles, le Harloi n'eut guère le temps de cracher son venin que Lakdahr s'était déjà éloigné pour obéir avec docilité aux ordres de son seigneur. Sargon n'accorda qu'une œillade indifférente au forgeron lorsque celui-ci lui colla les haches dans les mains, il se fichait pas mal de ce qu'il pensait au fond, il se fichait pas mal de ce que tout le monde pensait plutôt. Arkha joua la continentale en se mettant à gémir comme s'ils allaient se battre dans un duel à mort, son humeur se gâtait à la vitesse grand V. Reportant son attention sur Dagon, le capitaine de la Veuve Salée ne se priva pas de lui faire remarquer son irritation.

     ▬ Je ne vois qu'un Harloi ici Dagon, il faudra m'expliquer depuis quand les fils de catins ont le droit de porter un nom de famille. Le ton était acide, c'était justement le sujet qu'il détestait aborder. À croire qu'il le faisait exprès. Et ma vie n'appartient qu'à moi, au cas où notre seigneur l'aurait oublié, les Fer-nés sont des hommes libres et ils ne courbent pas l'échine devant les autres. »

     Certes, ce serait idiot de s'affronter maintenant alors qu'ils allaient faire de nouveaux raids d'ici peu, mais Gabriel était capitaine à bord d'un boutre que Sargon lui avait gentiment offert ce qui au fond faisait de lui son débiteur. Le regard du Harloi se détourna. Très bien, s'il n'y avait que ça pour les amuser ma foi, il n'avait jamais reculé devant un peu de danger, puis son assurance en lui était telle qu'il restait persuadé d'en sortir victorieux et haut la main. À cinq doigts bien entendu ! La remarque de Willem ne lui avait pas échappé, il regarda Arkha qui se démenait comme une diablesse.

     ▬ Pour qu'une fois qu'il sort quelque chose d'intelligent tu devrais l'écouter, on dirait une continentale à chouiner comme ça, tu préfèrerais peut-être un combat à mort ? Au moins ça réglerait définitivement ce problème. »

     Pourtant il fallait s'y faire : il n'aurait pas sa vengeance définitive aujourd'hui. Lui qui avait imaginé que c'était l'occasion idéale pour provoquer Gabriel et s'en débarrasser, voilà qu'il se retrouvait à devoir amuser la galerie en respectant les traditions sur lesquelles il crachait depuis le jour de sa naissance.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 13 Nov 2012 - 17:47

Il y a quelques secondes, j'admirais la mer, avant d'observer cette assemblée d'un œil plus lointain que rêveur, mais plus songeur que peiné, quand soudain, le fragile drapé de festivité posé sur l'endroit s'est déchiré sous des éclats de voix, et à ma grande horreur, sous des coups appuyés. Une chope se brise, et elle se fracasse sur le crâne de mon Capitaine – comble de l'émoi, c'est Gabriel qui vient de le frapper. Je recule. Comme une biche effrayée par une meute qui ferait bruisser les fourrées face à moi, je reflue, m'éloignant au plus possible dans cette salle de ces deux hommes qui se battent, sans doute pas tout à fait à cause de moi, mais sans que je ne sois étrangère à l'explosion de leur haine fraternelle. Que je serve de prétexte ou de goutte d'eau dans leur vase où poussent les rancœurs, peu importe : j'ai servi. Cette fois, bien malgré moi.

Plus je m'éloigne, la peur au ventre, le broc encore rempli contre mon giron et le dos au mur, plus je me sens coupable – d'être en faute, d'être terrorisée, d'être incapable de venir les arrêter. Je finis par m'immobiliser, tout à fait à leur opposé, ayant maintenant une bonne part de l'assemblée entre eux et moi. Beaucoup se sont levés pour les séparer et la cohue comme les voix sont violentes et brusques. Je me recroqueville à demi, le visage rendu neutre par l'excès d'émotions, gardant la bière en bouclier dérisoire dont je ne sais que faire, mais que je ne veux surtout pas lâcher. Il y a eu assez de choses brisées. Mon souffle est ample et fort, mes narines comme mes prunelles sont dilatées. Je les fixe avec horreur alors qu'on finit par les éloigner, qu'ils parlent encore et encore – je n'entends que très peu ce qui s'échange, mais j'en ouï assez pour rester tétanisée. Le seigneur intervient, il propose une danse – un jeu, quelque chose – et Arkha se met à paniquer. Comment ça, des armes ? Pour quel genre de valse faut-il des haches comme partenaire ? Mes jambes veulent céder, je les tiens droite pour ne pas remuer davantage, pour ne pas attirer l'attention encore, pour ne pas en faire plus que ce que je n'ai déjà fais. Je jette des œillades pleines d'incompréhension à Arkha, qui s'agite, au géant qui les arme et qui vient agripper mon ancienne geôlière, au seigneur des lieux, qui sans doute ne me verra guère, à Sargon, à Gabriel, enfin. Je ne comprends pas, je ne proteste pas, mais je ne veux pas voir des armes tournoyer – il n'est pas de mon ressort dans décider.

Tout ce que je parviens à penser et que je m'accorde à faire est de me détacher du mur qui me soutient, de tendre un bras pour y pousser la chope d'une main tremblante, et de revenir à mon couvert, mes mains maintenant libres, humides et froides, plaquées contre mon ventre. J'ai peur, j'ai horriblement peur. La violence me répugne, viscéralement, et si je peux l'imaginer sans frémir, je n'ai jamais pu l'ignorer lorsqu'elle est menaçante, trop présente, face à moi. Je déglutis une salive lourde et je ne bouge pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 13 Nov 2012 - 18:36

Elle hausse simplement les épaules lorsque Willem lui fait savoir qu'il vaut mieux laisser « son ami » aux mains des hommes. Il sait certainement mieux qu'elle ce qui est le plus adapté. Elle reste silencieuse au moment où il lui répond au sujet d'Aaricia et de Veloran, ajoutant qu'il ne rentrerait peut-être pas tout de suite pour sa part. Son regard se porte vers la silhouette arrondie de l'épouse de la Seiche, elle inspira doucement avant de hocher la tête.

« Je verrai bien la Larme Noire si tu rentres sur Grand Wyk de toute manière. »
Et ils ne se sont croisés qu'une fois jusqu'à présent, cela ne va certainement pas changer à cause de cette petite discussion.
C'est à ce moment qu'un bruit attire l'attention de la Merlyn qui tourne la tête à temps pour voir deux Fer-nés s'écraser sur une table qui cède sous le choc, puis le combat se poursuit au sol et Moïra se redresse légèrement pour mieux voir. Ses yeux s’entrouvrent de surprise lorsqu'elle voit Gabriel et son « frère », apparemment leur relation est loin d'être au beau fixe. Elle se mord la lèvre alors que le forgeron intervient pour dégager son ami et l'autre se redresse pour provoquer à nouveau. Au moins apprécie-t-elle le fait qu'il aille jusqu'au bout de ses actions. Finalement le seigneur des liens intervient pour proposer quelque chose qui enthousiasme la jeune femme, mais qui, dans sa formulation, semble provoquer quelques remouds. Elle tourne la tête vers Willem au moment où celui-ci ajoute son grain de sel, dessinant un sourire sur les lèvres de la rousse.

« Tu aimes cette danse ? »
Question rhétorique, car déjà son attention s'éloigne, elle regarde les autres personnes présentes ici. Son attention s'arrête sur la jolie captive qui semble pétrifiée dans son coin, apparemment la violence ce n'est pas son truc. Instinctivement, elle se redresse et s'éloigne de quelques pas, ne prenant pas la peine de s'excuser auprès de Willem qui doit certainement être trop occupé à se délecter du spectacle qui semble lui plaire. Approchant de Cybeline, Moïra se glisse à ses côtés, puis passe derrière elle avant de placer sa main dans le dos de la femme-sel pour la remonter jusqu'à positionner sa main sur l'épaule opposée de manière à englober son dos de son bras. Elle penche la tête sur le côté et parle d'une voix basse.

« Ne t'en fais pas, personne ne meurt jamais de cette danse. Tu verras, c'est très amusant, il faut s'envoyer des haches entre partenaires et les rattraper. Elle s'appelle danse du doigt parce qu'il arrive d'en perdre si tu n'es pas assez habile ou rapide. » Pas certain que ça la rassure, mais c'est la vérité. « Ne tremble pas, tu en verras souvent sur les Iles, c'est une tradition et je ne suis pas certaine que ton propriétaire soit ravi de te voir apeurée, si tu es confiante il sera certainement content de voir que tu crois en lui. »
Conseiller une femme-sel n'est pas dans ses habitudes, mais elle l'aime bien, pourquoi se refuser ce plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Mer 14 Nov 2012 - 1:46

Evoquer Ernestine maintenant, sans aucune raison valable, et mentir au sujet de cette épouse aimée et aujourd’hui disparue… Cela n’avait pas de but, si ce n’est de le blesser dans ce qu’il avait de plus cher. Quel genre d’homme était Sargon pour venir le provoquer sur un terrain explosif devant tout le monde, qu’avait-il à prouver au juste ? Gabriel l’ignorait, et n’y réfléchit plus. Bloqué entre les physionomies de Lakdahr et d’Arkha, une touffe de cheveux de son adversaire entre les phalanges, il était là sans l’être, au confluent de la rage et du sourd désespoir. Les mots de son frère de toujours et de sa cousine de cœur auraient pu l’apaiser, ils étaient en passe de le faire, mais Harloi ne pouvait s’empêcher de cracher son venin ! Un combat à mort, voilà ce qu’il voulait… Il croyait s’en sortir avec sa maudite Crépuscule, alors qu’il était encore étourdi par le fracas d’une chope et d’une table ? L’orgueilleux idiot ! Ses doigts taquinèrent Astaroth avant que le phonème du seigneur des lieux ne résonne, stoppant sa mouvance. Une danse du doigt, de mieux en mieux… Ils voulaient s’étriper, et on leur proposait un jeu !

Gabriel se fit totalement opaque et indifférent aux réactions alentours, la réplique précédente d’Helya l’avait convaincu de la vanité des liens de confiance établis dans cette salle. Seuls ses amis attirèrent son attention, tous deux fidèles à eux-mêmes dans leurs paroles. Il adressa une succincte risette au forgeron dont il prit la hache et glissa pour son oreille seule, « Mh, doute pas d’moi… T’as oublié ? J’suis toujours plus fort quand t’es avec moi. » Une galéjade à la saveur aigre-douce, souvenir d’un conciliabule pas si ancien. Ses prunelles d’eau dérivèrent alors sur la dryade à présent ceinturée par le titan des Îles, au moment même où Sargon l’affublait d’une nouvelle critique. Un homme qui n’avait aucune conscience de ce qui est précieux ne méritait pas de gagner… Pas ce soir… Délicatement, il ébouriffa la chevelure de la donzelle et murmura simplement, « Merci, Arkha. »

Toute sa physionomie se tourna alors pour faire face à celui qui était son frère, et serait son ennemi… Que dirait leur géniteur Arryk Harloi, s’il voyait ses rejetons batailler ainsi ? Nul doute qu’il s’esclafferait et serait le plus prompt à amasser les paris ! Finalement Gabriel daigna enfin répondre à celui qui, sous ses grands airs de rebelle, acceptait finalement sans broncher le défi du seigneur des Îles. Cela se disait libre, mais ça s’affaissait docilement aux pieds du maître.

    « J’t’ai pas pris en traitre Sargon. C’est toi qu’est trop con et suffisant, à croire que provoquer un fer-né va t’attirer aucune réponse. Il humecta ses lèvres et haussa les épaules. T’es chanceux qu’Dagon nous offre une danse au lieu d’un combat, parce qu’avec c’que tu t’ais pris au coin d’la tronche, j’doute que t’aurais tenu longtemps ! »

Du bout des doigts il effleura le fil de la hache pour en tester le tranchant… C’était si léger dans sa paume, lui qui avait coutume de manier l’immense marteau qu’était Astaroth ! Il n’aurait aucun mal à propulser l’objet avec force et vitesse contre son opposant… La précision ? Qu’il lui coupe la main ou la jambe, était-ce bien différent ? Il jeta un œil vers Lakdahr et hocha la tête avec confiance, avant de glisser son regard sur la jeune femme… Mh, un doigt serait suffisant… Par égard pour Arkha. Il redressa la tête vers le Lord et attendit, droit et déterminé.


Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mer 14 Nov 2012 - 2:13

Arkha avait réagi telle une femme qu'elle se refusait à être constamment. Au fond, elle ne serait jamais un "homme", ses sentiments prendraient toujours le pas pour la ramener à ce qu'elle n'aimait guère, ce manque de virilité qui lui ferait toujours défaut. Ce combat aurait entraîné deux personnes autre que sa famille, elle n'aurait sûrement pas réagi pareil. Elle aurait sûrement apprécié de voir cet échange viril et sauvage et se serait régalé de voir un blessé. Mais la donne était totalement différente désormais et elle ne pouvait s'en amuser. Néanmoins, on prit grand plaisir à lui rappeler que son attitude n'était pas digne d'une Fer-née. Cela commença par Willem qui décida de faire une remarque par rapport à son agitation en lui disant de la tasser. Bien qu'elle se calma un peu sous ce premier jet car elle prenait conscience de son attitude, elle ne put s'empêcher de lâcher un "Ta gueule Bonfrère !" entre ses dents, pas forcément audible pour le concerné. Ca n'avait au fond aucune importance. Mais la cerise sur le gâteau lui fut apportée par la remarque de Sargon qui décida également de s'en prendre à elle comme il avait pris grand plaisir à le faire auparavant avec Gabriel. Bien qu'elle tentait encore d'échapper à l'étreinte, cela la refroidit totalement. La traiter de Continentale... Elle ! Sargon avait osé la rabaisser à une Continentale alors qu'elle s'évertuait depuis qu'elle était gamine à ressembler autant que possible à un Fer-né type. C'était une insulte évidente voire même la pire que l'on puisse lui faire. Elle ne chercha pas à y répondre... C'était son Capitaine. Elle ne pouvait pas s'insurger sur lui comme elle voulait. Mais serrant de ses mains le bras autour de sa taille, elle ne put s'empêcher de baisser la tête et de marmonner de nouveau pour elle-même.

"Moi j'veux juste qu'vous vous battiez pas 'psèce d'con sans cervelle..."

Propos qu'elle n'aurait jamais pu avoir à haute voix pour Sargon. Jamais elle n'aurait osé l'appeler comme ça,cependant c'était la première fois qu'elle était en colère contre lui. Ca allait trop loin et, bien que son admiration pour Sargon n'avait pas diminuée, elle avait pris conscience que tout était de sa faute... Elle releva les yeux quand Gabriel prit la parole pour s'adresser à Lakdahr, son frère de coeur. Leur lien était bien plus fort que tout ceux qu'elle avait pu voir jusqu'à présent sur les îles. Elle ne tenta pas de repousser sa main comme elle le faisait habituellement quand la paluche s'attarda dans ses cheveux pour les ébouriffer et elle le regarda au merci, incapable de dire quoi que ce soit, mais dont le regard en disant bien plus long sur son impuissance actuelle. Puis il s'éloigna pour faire face à Sargon. Tout allait se jouer dans les minutes à venir... Elle se sentait tendue, crispée et les mains accrochées au bras de celui qui partageait son désaccord par rapport à la situation actuelle. Elle ne connaissait pas le dénouement de la situation mais elle souhaitait réellement que quelque chose les empêche de commencer ce combat. Car si personne ne voulait le comprendre, pour elle il était évident que les haches allaient fuser dans un but différent de simplement tenter de couper des doigts... Pourquoi avait-il fallu que ce soit ces deux là ? N'importe qui d'autre aurait pu se battre, ça aurait donné quelque chose de plus festif. Mais non...c'était devenu dramatique.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Mer 14 Nov 2012 - 4:08

Rappelle-moi de l’y enfermer s’il fait le voyage avec nous.

Elle aurait certainement la chance d’ignorer son frère cadet. Elle n’était pas d’humeur à quitter Pyk et pour bien des raisons. Elle lui en voudrait certainement encore quelques jours, mais rien de plus. Elle savait qu’il était fidèle pour des raisons qui lui étaient propre. S’il ne voulait pas la voir aussi faible, il n’avait qu’à ne pas mettre les pieds dans ses appartements. Elle avait fini par comprendre que s’il envoyait Zachery aussi c'était qu’il ne lui avait pas tout dit. Il se passait quelques choses, et il ne dirait pas un mot pour rien au monde, elle le connaissait trop bien désormais. Elle avait tournée la tête en direction de Moira Merlyn qui embêtait son frère. Elle lui offrit un sourire l’encourageant à continuer.

Ce qui s’annonçait un peu tôt comme une soirée morne changea au moment ou le Harloi rencontra la choppe de Gabriel. Aaricia ne sut, si elle devait rire ou rester sans voix. Ses yeux étaient rivés sur les deux Harloi. Un léger sourire avait finir par orner ses lèvres. Ce combat était plus que ridicule, mais il y avait bien une personne qui allait s’amuser. Puis l’ordre de son époux vint les mener à un spectacle dont elle ne s’attendait pas. Aaricia avait levée son regard avant de s’adresser à la jeune femme.

J’espère que tu viendras me rendre visite, Moira. , sourit-elle avant de se tourner.

Décidément, ses deux frères n’échappaient à l’exception. Assez proche de son frère, elle lui donna une claque en arrière de la tête. Elle soutenait rarement des positions, mais elle restait quand même fidèle à ses principes. Elle ne savait pas qu’elle relation, son frère avait avec la Kenning, mais Aaricia avait assez d’estime de la jeune femme. Peut-être parce qu’elle reconnaissait un comportement qui était sien du temps qu’elle était capitaine.

Toi aussi tu as manqué une occasion de te taire.

A la seule différence, Aaricia aurait mis son poing au visage de Sargon à la minute qu’il l’aurait traité de continentale. Aaricia saluait ce sang froid, parce qu’elle aurait fait certainement regretter ce mot au Harloi un million de fois. Arkha avait même eu le temps de renvoyé une réplique à son frère. Elle fixait davantage Arkha et l’Édenteur. Ses yeux avaient même eu le temps d’interroger son mari d’un regard. Aaricia avait l’impression qu’ils allaient assister à tout sauf une danse du doigt.




« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Mer 14 Nov 2012 - 7:04

Helya se mordit la lèvre, elle non plus ne voulait pas que cette histoire se finisse en règlement de compte et que son ami Gabriel puisse y perdre la vie. Sargon aussi d'une certaine manière, ça dérangerait ses plans de façon définitive. Elle jeta pendant un court instant un regard au Harloi, dépassée par cette solution. « Mauvaise idée tout ça » Elle savait de toute façon qu'il n'en aurait que faire de ce qu'elle pense mais les mots étaient tout de même sortis. Si comme Lakdahr et Arkha, Helya tenait à Gabriel, ce n'est certainement pas elle qui empêcherait un combat. C'est ainsi que se font et se défont les choses sur les îles, c'est la loi du plus fort, c'est tout et ce jour allait bien arriver un jour même s'il aurait été mieux qu'il n'arrive jamais. Cependant, elle se garda bien de croiser le regard du trio surtout de Gabriel, peu fière de sa prise de position mais conserva une tête haute avec un visage impassible alors qu'à l'intérieur, c'était une vraie tempête.

Lord Greyjoy vint trancher et proposer une alternative. La Botley garda le silence bien qu'elle n'approuvait pas non plus cette solution mais au fond, Gabriel et Sargon avait sûrement souvent pratiquer cette coutume et devrait s'en sortir indemnes, enfin, elle espérait. Alors que Lakdahr se dirige vers son futur époux pour lui remettre son arme, la rousse se décale de quelque pas en prenant soin d'éviter son regard avant de rompre la distance à nouveau. Posant une main sur l'arme, elle fixa le fer-né avec sur le visage un faible rictus de dégoût « Tâche d'rester en un morceau, un futur époux en lambeaux s'ra inutile » Façon de l'encourager à sa manière ou bien de lui rappeler qu'ils ont passé un accord. Nul besoin d'en rajouter plus, la Capitaine de l'Amazone tourna les talons pour se poster près de Lady Greyjoy, osant ancrer son regard sur Gabriel cette fois-ci comme pour lui souhaiter bonne chance en silence en désirant que ça lui porte faveur.

« Aaricia » Lâcha-t-elle d'un voix morne en faisant un signe de tête à son encontre pour la saluer n'ayant raté aucunement la claque de cette dernière sur la tête de son frère. Elle évita d'en rajouter une couche en disant le fond de sa pensée : il méritait bien plus qu'une claque. Le jeune Bonfrère était le cadet de ses soucis présentement, son attention était planté sur les deux frères « Ton époux a appar'mment l'sens d'la fête » Les bras croisés sur sa poitrine, la rousse appréhendait un peu le début de la danse bien qu'elle se disait pour se rassurer que les deux adversaires n'étaient pas des faiblards, elle connaissait leurs valeurs. Faisant un signe à Rhoawyr de lui apporter sa pinte pleine, elle leva son verre vers son amie « J'bois pour toi vu qu't'ne peux visibl'ment pas t'saouler l'gueule. A ta santé, Aaricia et à mon calvaire qu'ressemblera bientôt au tien » lança la fer-née avant d'avaler une longue rassade du breuvage, faisant bien entendu allusion à son futur mariage avec le Harloi




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 14 Nov 2012 - 15:17

La danse du doigt tardait à commencer parce que des gens, comme Arkha entre autre, ne cessait de la retarder en tentant de s'interposer. C'est simple, il fallait juste les laisser jouer maintenant et les laisser régler leur compte via une méthode qui offrirait en plus un spectacle aux autres. Bien sûr, Willem se délectait à l'avance de voir Gabriel et Sargon s'entretuer et Moïra ne manque pas de le remarquer et de lui demander s'il aime la danse. Will' hausse des épaules de façon nonchalante. Il ne voulait pas avoir l'air plus concerné que nécessaire.

-Je crois que ça va mettre un peu de piquant dans la soirée. Il était temps...

Sinon, il aurait continué d'encourager Moïra à déclencher une bagarre, puisqu'elle semblait vouloir aller dans cette direction. Au pire, il en aurait déclencher une lui-même en allant se battre contre son frère, question de voir si Veloran s'est ramolli ou si au contraire, il se débrouille encore au combat. La vue des deux jumeaux se chamaillant aurait probablement plu à bien du monde.

Quand il se retourne pour parler de nouveau à Moïra, il allait lui demander qui gagnerait selon elle, il voit qu'elle n'est plus là et il venait de commencer à la chercher des yeux, quand il reçoit une claque par la tête. Apparemment, son commentaire de tout à l'heure lancé à la Kenning n'avait pas plu à Aaricia. Le jeune homme se tourne et lui lance un regard qui indiquait clairement qu'il n'appréciait pas le geste. Will' se lève plutôt brusquement.

-Je te déconseille de refaire un truc pareil. Je te souhaite un bon voyage avec Veloran.

Le frapper d'une claque devant tout le monde, c'était vraiment une mauvaise idée. S'il n'avait pas plus de retenu, il l'engueulerait, mais Will' savait se tenir parfois et sa sœur était la femme de Greyjoy, ce n'était pas le lieu ni le moment de défendre sa fierté. Le capitaine de la Larme Noire profite d'être debout pour aller se chercher une nouvelle chope pleine de bonne bière et se tenait debout, dans un coin de la grande salle, où il avait une excellente vue sur Sargon et Gabriel et où en prime, il avait la paix. Dos au mur, il ne risquait pas de recevoir de claques en arrière de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 14 Nov 2012 - 19:10

J'entends un frôlement vers moi, je distingue une ombre approcher, mais je ne frémis pas. Je suis trop rivée à ce qui est en train de se tramer pour contempler autre chose que le désastre que j'imagine déjà. Mais lorsqu'une main se glisse dans mon dos, je ne peux l'ignorer, et je tourne tête sans comprendre – Sargon est face à moi. Qui est venu m'enlacer ? Je cille en reconnaissant, après une seconde, le visage de Moïra, et je suis heureuse d'avoir été trop rivée à la scène pour pouvoir sursauter. Je ne voudrais pas lui donner l'impression d'un quelconque rejet. Je me décroche un peu du mur, pour donner de l'aisance à son bras, avec lenteur, et je fixe ses lèvres alors qu'elle murmure, comme pour mieux entendre sa voix – et songer à autre chose qu'aux armes qu'on vient de poser entre les mains des deux frères.

Personne ne meurt jamais : mes épaules se délassent. C'est très amusant, peut-être bien, mais il y a des lames et je n'ai jamais trop ri lorsqu'il s'agit de les utiliser, et l'idée de voir des doigts danser loin des mains qui les comptaient jusque là ne me divertit guère. Toutefois, je hoche la tête lorsqu'elle m’exhorte à ne pas trembler. Elle a raison, je le sais bien, la panique n'a jamais chassé les mauvaises situations et, même sans frissonner comme un oiseau entre les pattes d'un chat, je n'ai aucun pouvoir sur ce qui se déroule devant moi. Je soupire, et murmure un « merci, oui, excuse-moi » en étirant un pâle sourire. J'inspire de l'air, profondément, crispe mes mains sur ma robe pour résister à l'envie que j'ai de saisir le flanc la Fer-née qui m'étreint. Je pourrais l'importuner, et j'ai mémoire des réactions d'Arkha quant à mes démonstrations. Je lui souris mieux, plus amplement, et tourne progressivement la tête vers la danse qui se dessine. Les hommes sont tendus. Les femmes sont crispées. C'est au seigneur d'annoncer l'entame de la danse tranchante, tout comme il lui avait appartenu d'ouvrir les festivités. Malgré moi, je viens poser le bout de mes doigts sur ceux qui reposent à mon épaule, alors que je songe à un détail qui me perturbe. Je considère la scène, tous ces êtres assemblés qui s'apprêtent à se trancher la chair en disant s'amuser alors que je n'entends que la haine sonner, avec le semblant de détachement qui me prend parfois lorsque je suis trop secouée. Très sérieusement, je glisse vers la demoiselle rousse à mes côtés, lorsque mon esprit a saisi ce qu'il manquait. « Mais, pour danser, il n'y a pas de musique ? Pourquoi ne chantent-ils pas ? » Danser avec du fer, je peux le concevoir. Mais sans mélodie, j'ai du mal à me le figurer. Je lisse ma robe de ma main libre, pour tenter vaguement d'en contenir les tremblements, tandis que j'ai les yeux toujours rivés aux frères ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de Iles de Fer
avatar

Dagon Greyjoy
Seigneur Suzerain de Iles de Fer

Général


"Nous ne semons pas. "

Lord Ravage de Pyk,
et de ce qu'il en reste
Fils du Vent de la Mer
Capitaine de.... non, SBF


♦ Missives : 181
♦ Missives Aventure : 89
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 16/09/2012
♦ Célébrité : Mads Mikkelsen
♦ Copyright : Lakdahr (signature + vava)
♦ Doublons : Neassa Baratheon, Bayard
♦ Age du Personnage : 44 ans
♦ Mariage : Lady Aaricia Bonfrère
♦ Lieu : Iles de Fer, Pyk
♦ Liens Utiles : # le personnage
# ses liens
# ses aptitudes
# son histoire


POSTES VACANTS (liens)
# Zachery
# Sorcha
# équipage du nouveau boutre
# fratrie Greyjoy

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
258/500  (258/500)


Message Mer 14 Nov 2012 - 19:33

Beaucoup s’étaient levé pour avoir une meilleure vue du spectacle, et déjà – après le choc que produisit l’intervention du suzerain – les conversations s’orientaient vers des paris malsains. Combien de doigts en moins, après combien de temps, j’en passe et des meilleures. Coutume et habitude. Certes l’endroit n’avait jamais accueilli jeu de la sorte, ni même rassemblement. Et Dagon n’avait rien contre le changement. Il s’écarta de sa femme, pas mécontent d’ailleurs. Il remarqua qu’Helya le remplaça bien vite d’ailleurs. Pour mieux se plaindre l’une et l’autre de maris exécrables ? Quelle triste vie. Rien de mieux à faire que de geindre. Il dépassa la table malmenée par ses hommes et se posta à mi-chemin entre les deux frères et le groupes que formaient Arkha et Lakdahr. Son esprit n’était subitement plus du tout préoccupé par son frère. Il se tenait là juste pour ne pas avoir en face de lui le visage inquiet de la fer-née. Sans se retourner, il glissa un commentaire.

« Kenning, si tu ne sais te contenir, sors. Puis plus bas en tournant à peine la tête pour que sa voix porte uniquement dans sa direction. Un véritable fer-né ne craint pas la mort. Encore moins celle d’autrui. »

Pas de méchanceté dans ce propos. Une simple affirmation. Il savait la jeune femme capable de bien des choses. Certes la situation n’avait rien de comique pour elle, mais il ne pouvait tolérer son comportement. Elle faisait honte à son peuple.

Dagon reporta son attention sur le jeu. Les deux adversaires n’attendaient que son consentement. Il n’interviendrait pas, sauf pour constater les dégâts. Il laisserait libre court à la danse, si elle ne débordait pas. Cependant, il n’y mettrait pas fin avant qu’un doigt – au moins – ne tombe. Il en était ainsi. Le jeu ne valait pas la chandelle (triste jeu de mot) si le sang ne tâchait pas pour les siècles à venir, la pierre sombre qui recouvrait le sol. Les pieds solidement ancrés dans le sol – étonnement vu le nombre de pintes qu’il avait déjà bu – les bras croisés sur sa poitrine et l’esprit parfaitement clair, Dagon jugea les deux hommes d’un regard avant de lancer le jeu.

« Capitaines. Faites-moi ce plaisir. Si je suis prompt à ramasser vos doigts, je ne saurais ramasser une de vos têtes. Mais faites donc honneur au Dieu Noyé. »

Il argumentait uniquement pour répondre indirectement à Sargon qui s’était encore une fois rebellé en prétextant être un homme libre. La liberté n’était jamais concevable, même pour Dagon. En communauté, la liberté ne saurait exister. Homme libre. Que de vantardise. Qu’il vive donc dans un trou, seul et qu’il survive. Même là, la liberté n’était qu’un mot. Un mot terriblement humain. La seule liberté était celle offerte par le Dieu. La mort. Ce fer-né crachait sur toutes leurs coutumes tout en voulant garder les avantages que lui offrait le statut de fer-né. Dagon lui ferait comprendre que peu importait sa volonté, un fer-né restait un fer-né. Il ne pouvait indéfiniment renier la nature profonde des îles et aspirer à d’autres convictions.

« Pour ta gouverne, Sargon. Je parlais de votre île misérable. Pas du nom qui orne ta tête. »

Il n’aurait su considérer Gabriel comme un Harloi alors que lui-même était bien incapable de qualifier son demi-frère de Greyjoy. Puis, pour couronner le tout, et jeter de l’huile sur le feu déjà bien ardent.

« Et nul n’est libre. Seuls les enfants et les imbéciles en croient autrement. »

Il était de bonne humeur même si rien sur sa physionomie ne décrivait ce sentiment.


"L'histoire morte est écrite à l'Encre, la variété vive s'écrit dans le sang."  

 
©️ frangin
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mer 14 Nov 2012 - 20:47

     Gabriel ne manquait pas une occasion de se taire, l'idée que c'était aussi son cas n'effleura pas une seule seconde le Harloi qui se contenta de décrocher un regard noir à ce « bâtard ». Trop faible pour se battre juste à cause d'une petite choppe ? Mais pour qui est-ce qu'il le prenait cet imbécile ? C'était là toute la différence entre eux, le roturier avait des limites trop faciles à atteindre contrairement à Sargon qui les repoussaient tout plus – trop ? – loin. La pique envoyée par Helya n'eut pas davantage de réponse, il avait travaillé trop longtemps sur ce projet de mariage pour le perdre à cause de cet idiot, il gagnerait, c'était aussi simplement que cela. Il regarda la rousse s'éloigner avant de se concentrer sur ce qui allait se passer.

     Le silence s'était fait, enfin c'était relatif dans une sale bondée de Fer-nés, Dagon commença à parler du Dieu Noyé comme à chaque fois qu'un Fer-né ouvrait la bouche et le Harloi ne se gêna pas pour renifler de désapprobation. Comme si ce dieu allait y changer quelque chose, à croire qu'ils ne pouvaient rien faire sans lui ! Mais la langue bien pendue du Greyjoy ne s'arrêta pas là et à la fin des paroles du suzerain des Iles de Fer, Sargon se contenta de le regarder, un air buté collé au visage.

     ▬ Misérable île ? Et bien j'imagine que le fer des mines de Harloi ne manquera certainement pas à la flotte de fer à l'avenir. Sa mâchoire se contracta légèrement. Ainsi que la Veuve Salée, étant donné que je dois être un de ces imbéciles. »

     Il était vrai que Harloi était l'île qui produisait le plus de fer de toutes les Iles de Fer, si la famille du même nom se mettait à la garder jalousement ce serait plus que gênant, sauf que Sargon n'était pas – encore – le lord de cette maison et qu'il ne pouvait donc rien faire de tel. Concernant la Veuve Salée, il était déjà plus sérieux et en réalité, cela ne faisait que confirmer son comportement depuis le début de la guerre : qu'il ne ferait plus de raid aux côtés des autres capitaines et se contenterait d'enrichir sa propre maison de son côté.

     Mais l'action n'était plus dans les mots ! Le capitaine détourna son attention de son cousin pour se concentrer sur Gabriel et ce visage qu'il avait envie de défigurer. Quel dommage qu'il soit interdit de chercher volontairement à blesser son « partenaire » ! Il attrapa correctement les petites haches aiguisées dans ses mains et adressa un signe au roturier histoire de lui faire comprendre qu'il allait débuter. Sans vraiment attendre son approbation, le Harloi entama la « danse » en lançant la première arme, puis la seconde, se demandant malgré lui si la colère de Gabriel n'allait pas jouer en sa faveur. Non, il suffisait de l'agacer assez pour qu'il perdre à nouveau le contrôle et se fasse avoir par un instant d'inattention.

     ▬ Fais attention, ces haches coupent vraiment. »

     Ton moqueur, il le prenait pour un incompétent ? Pas vraiment, il voulait juste le faire croire pour qu'il s'énerve encore plus, vu l'état dans lequel il était, ça ne serait certainement pas très compliqué.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 14 Nov 2012 - 21:48

Un banquet organisé à Pyk ? De quoi boire, manger, tout ça à s'en faire péter le bide ? Comment refuser ? Et puis, accessoirement, c'était une invitation de lord Dagon Greyjoy, et, apparemment, ce dernier avait quelque chose d'important à dire. Assez curieux, Ulwyck voulait savoir de quoi il s'agissait, s'il question d'attaque sur le continent, c'était une fort bonne raison d'y aller. En plus de cela, réunir de nombreux fer-nés dans une même pièce n'était pas souvent une très bonne idée, en général, ça partait relativement vite en pugilat de tout les côtés, voire même des coups de haches qui s'échangeaient. De fait, cela restait toujours fort intéressant à regarder, voire même à y participer.

Dans tout les cas, Hakim allait y aller, en tant que lord de la maison des Salfalaise, il ne pouvait pas réellement ignorer un tel rassemblement. C'est donc ainsi que, la venue du capitaine du Fer-de-Lance, ainsi que de son second, Gendry, fut décidé. Tout deux embarquèrent alors, avec leurs armes, sur le Crotale, le plus gros navire de la maison, dont leur aîné était le capitaine. Ulwyck, inséparable de sa chère « Faiseur-de-Veuves », une grande hache de bataille forgée par Lakdahr, tandis que le second, s'était pris d'affection pour un lourd marteau de guerre.

Malheureusement pour eux, le Crotale prit du retard, pas mal de retard. A peine fut-il lâché en mer, qu'un puissant vent contraire se leva, ralentissant ainsi la progression du navire. Arrivé sur l'île, tout trois purent constater qu'en effet, ils faisaient sans doutes parti des derniers, au vu des bateaux déjà amarrés. Ainsi, les trois frères commencèrent à accélérer le pas, et, sans que l'un des trois ne sache pourquoi, ce fut Gendry qui prit la tête. A savoir, le seul qui n'était jamais venu à Pyk, et sans doutes celui des trois qui avait le moins bon sens de l'orientation. Le chemin jusqu'au château se passa sans encombre, cependant, une fois dedans, alors que le plus jeune des trois prenait un couloir au hasard, les deux autres suivirent sans se poser de question. Mais, après deux bonnes minutes à errer, Hakim se rendit compte d'un truc : c'était pas par là, du tout. Ulwyck sentant la colère monter petit à petit, finit par prendre le bon chemin, et ouvrit avec force les portes de la grande salle, ce qui eut pour effet de de faire raisonner un grand claquement, tout ça accompagné d'un grand cri de sa part, sans ce soucier de ce qu'il se passait dans la dite salle.

« Bordel ! Enfin arrivé ! Gendry, bordel ! Plus jamais tu passes devant ! Comment tu fais pour te retrouver chez nous ? »


Alors que son demi-frère allait prendre la parole, le presque-chauve lui plaqua sa main sur sa bouche, pour le prévenir de ne pas parler. Du point de vue du capitaine, son second n'allait pas dire quelque chose qui le mettrait en valeur, mais surtout, Sargon, une bonne connaissance s'exécutait à la danse du doigt, il ne fallait pas rater ça. Une fois les haches lancées, le colosse reprit la parole, toujours vociférant.

« AHAHAH ! La danse du doigt ! J'adore ce jeu ! Que le sang coule, et que les doigts tombent ! Et Sargon, t'as intérêt à pas perdre ! »


Bien entendu, dans sa grande joie de voir cela, Ulwyck ne prit pas la peine de saluer qui que se soit. Hakim, lui, de son côté, alla saluer comme il se doit le seigneur de ses lieux, tandis que Gendry, resta à l'entrée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant


Sujets similaires

-
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» rassemblement Meux le 16-04
» rassemblement !!! [terminé]
» Rassemblement ! ( PV Gekei )
» Petit rassemblement festif à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-