AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 22:50

Point de doute, la harpie de la Veuve Salée et cousine du capitaine de ce même boutre était une fer-née digne de ce titre, une virilité féminine et typique de leur archipel de fer qu'il n'avait jamais remis en question concernant Arkha. Les seuls conciliabules qu'ils avaient eus s'étaient toujours animés de vociférations et menaces en tout genre, et plus récemment, d'un stupre qui n'était pas sans rappeler le coït animal. Qu'elle relève un défi tacitement lancé ne l'étonna guère, sa véhémence contribua au moins à lui redonner un semblant de risette et un ricanement rauque bien que quasi inaudible. Il haussa finalement les épaules et profita que Gabriel remplisse la pinte de la donzelle auprès d'eux pour se refaire servir et profiter de sa gueuze sans risque de trépasser par étranglement impromptu. Son attention fut également enjôlée par le commentaire de Willem, qu'il guigna furtivement avant de rabattre ses noires prunelles sur le Harloi, dont il ne fut aucunement surpris de la réaction. La soirée commençait seulement en matière d'échanges énamourés de ce genre, en l'occurrence, le sujet des femmes-sel était tant récurent que controversé par les différentes opinions. Une conversation à laquelle il n'avait ni l'intention ni l'envie de participer, mais à laquelle il fut malgré lui mêlé par son acolyte de colosse auquel il répondit avec indifférence. « Si Sargon a un truc à m'dire il l'dira en m'regardant, cherche pas à foutre la merde toi. » Et ses relations avec le bougre aux longs cheveux étaient suffisamment pacifiques pour qu'ils ne s'attaquent pas à la première occasion. Cependant, quelque chose lui laissait songer que l'entente déjà inexistante entre les demi-frères de Dix-Tours n'irait pas en s'arrangeant pour cette sorgue, en particulier si les quartz de son ami prônaient leur intérêt pour Cybeline...

Quant au défi lancé par Arkha, cette dernière était sotte ou complètement inconsciente, avait-elle seulement une idée des quantités de faro que le binôme de géants pouvaient consommer à la journée ? Il les observa faire avec incrédulité, le gagnant était tout désigné. « J'ramasse aucun d'vous bande de pochards, j'vous marche dessus si vous m'gênez ! » Une risette parvint enfin à poindre. Même si Lakdahr avait entamé ces agapes en râlant, les brimades de Gabriel étaient parvenues à lui faire omettre son aigreur. Ce fut sans compter le poids d'un regard qu'il sentait depuis quelques instants déjà, son faciès biaisa en direction de Zachery, sa moitié de neveu qui se tenait aux abords de la dame Greyjoy. « J'reviens. » Dit-il à son voisin avant de se lever de table et de se diriger vers le bout d'assemblée. « 'Lut Zach. » Sa large paluche se posa sur le crâne du garçonnet en guise de salutation, puis il tourna ses calots sur Aaricia, auprès de laquelle il s'accroupit pour lui éviter de garder la tête redressée dans le but de le regarder. « Hé... Ca fait un moment qu'on s'est pas vu ! Comment ça s'porte tout ça ? » Demanda t-il en désignant sa panse ronde d'un geste du menton.




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 23:25

Arkha ne put s'empêcher de sourire discrètement en voyant que Gabriel gardait le contrôle. Il était évident qu'il ne pouvait pas rester sans aucune réplique, et du coup il en adressa une à Lakdahr qu'elle regarda discrètement en biais alors qu'il répondait avec son tact habituel typique des Fer-nés. Mais au moins, il prenait tout ceci avec humour et acceptait en plus son défi. C'était son but après tout qu'il pense à autre chose que Sargon. Du coup elle lui sourit en coin amusé avant de prendre la parole.

"C'est tout vu ! J'vais te rétamer ! "

Tout comme son cousin, son attention fut détournée par les paroles de Cybeline. Elle fut très surprise de se rendre compte qu'elle était en train de tenir tête à Willem. Enfin, à sa façon, de manière douce comme toujours. Elle avait quelque chose de très différent des Fer-nés. Ce qui était logique bien sûr parce qu'elle était une Continentale. Mais là où il n'y avait que brusquerie et rudesse, Cybeline avait un ton doux et mielleux, bien différent de leur façon de parler à eux. Avait-elle encore gagné en assurance depuis qu'elle était avec Sargon ? Après tout elle était sa femme-sel, ce n'était pas rien. C'était plutôt un honneur. Par contre, elle fut prise au dépourvu d'entendre Gabriel parler du physique de Cybeline. Mignonne ? Entendre Gabriel dire ça d'une femme lui fit ressentir quelque chose d'étonnant mais elle laissa ça de côté pour le moment. Surtout que Gabriel revint à leur défi alors que Lakdahr les délaissait pour aller rejoindre la suzeraine. Elle le suivit un peu du regard avant de revenir à sa pinte alors que Dagon et Sargon commençaient à se montrer déplaisant l'un vers l'autre. Elle se demandait comment ça allait finir car son capitaine avait quand même du cran de s'attaquer à leur suzerain, surtout qu'il était impressionnant. Mais ne préférant pas s'en mêler, elle prépara sa descente de pinte alors que le décompte était réalisé par son cousin qui tricha ensuite fortement en tapant sur son verre ce qui l'entraîna à piquer du nez dedans.

"Gab!! " Elle essuya rapidement son nez avant de dire "Quoi ?! Tricheur ! "

Elle le poussa avant de se mettre à boire aussi et aussi vite qu'elle put pour finir avant son cousin, ce qui évidemment n'était pas possible, leur descente étant bien différente l'une de l'autre. Gabriel avait de longues années d'expérience contrairement à elle. Mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'elle pouvait quand même le battre. Elle posa sa pinte une fois finie avec fracas.

"J'suis sûre que j'aurais pu gagner si t'avais pas triché ! J'm'veng'rai." Elle fit une moue discrète avant de regarder de nouveau les gens autour d'eux et de reposer son regard sur la Fer-née qu'elle ne connaissait pas. "Dis Gab, t'sais qui c'est la Fer-née avec les longs ch'veux roux là ? J'la connais pas du tout. "

Elle faisait référence à Moïra qui était une étrangère pour elle. Elle n'était en tout cas pas sur Harloi, elle en était sûre et certaine. Mais de là à en dire plus, elle ne savait pas.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 1:09

Dagon était l’homme providentiel, tout disposé qu’il était à occuper l’attention de son cousin Harloi. Chose peu surprenante, le seigneur des Îles ne semblaient guère apprécier la présence de la petite et pudibonde donzelle aux allures séraphiques à sa table de barbares fer-nés, ce qui laissa l’occasion à Sargon de dévoiler toute sa férocité lorsqu’il s’agissait de défendre jalousement ce qui lui appartenait. Qu’ils grognent joyeusement, Gabriel avait un défi d’une toute autre ampleur qui l’attendait et on ne peut plus sérieux ! Chopines prêtes à être englouties il guigna son adversaire du jour avec une large risette un rien carnassière, échappant entre temps un rire grave au commentaire de l’Edenteur. « Merci pour les encouragements, ça m’va droit au cœur ! » Lakdahr partit ensuite rejoindre les abords du jeune Zachary et de la suzeraine Aaricia, mouvance que suivit Gabriel du coin de ses prunelles pour s’assurer que son ami ne serait pas pris à parti.

Commença ensuite l’ingurgitation de l’épaisse boisson ambrée, sur fond d’une malicieuse tricherie de la part de Gabriel qui n’hésita pas à perturber Arkha durant l’épreuve. De l’index titillant les côtes aux chatouillements discrets, il ne lui épargna rien jusqu’à ce que les pintes soient vides des deux côtés. « J’ai pas triché, j’ai utilisé des tactiques ! » répliqua-t-il en passant sa langue sur ses lippes encore humides. Nul doute qu’elle progresserait, l’obstination et la détermination de sa cousine étaient exemplaires, quel que soit le domaine dans lequel elle se vouait.

Arkha attira ensuite son attention sur la jeune femme qu’il avait salué quelques minutes plus tôt, la Merlyn tant appréciée par leur ami Lakdahr. « C’est Moïra Merlyn, m’étonne pas qu’tu la connaisses pas, elle est pas d’notre Île mais de Grand Wyk. Du coin de l’œil il étudia succinctement la tenue d’Arkha, vérifiant sans mot dire qu’elle ne portait pas d’objets trop… Brillants. C’t’une fille bien. Viens, j’vais te la présenter. » Au moins cette frairie allait servir à rencontrer d’autres fer-nés, un programme plus sain que la montée de l’animosité qui avait démarré les festivités. Abandonnant pour l’heure sa place et sa chope Gabriel se redressa sur toute sa hauteur et s’approcha de sa jeune amie assise un peu plus loin, à mi chemin entre leurs places et celles de Sargon et Cybeline. Faire abstraction… Il fixa obstinément le visage de Moïra pour ne pas mirer derrière et une fois tout proche, esquissa un large sourire. « Ca fait longtemps Moïra ! J’pensais pas qu’tu viendrais, comment tu t’portes ? Il se tourna vers la brune sylphide à ses côtés. J’te présente Arkha Kenning. Devait-il dire son titre ? Il ne s’en priva pas, glissant au passage un éloge qui la ferait sans doute tiquer. Femme d’armes sur la Veuve Salée, et ma cousine. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 8 Nov 2012 - 1:23

Le temps est une chose extraordinaire. Parfois, on peut se permettre d'un peu revenir en arrière, pour mieux comprendre la suite des événements et ne pas abuser du bon sens de la chronologie. Parce qu'il ne fallait pas croire qu'en déclenchent ce qu'il savait pertinemment qu'il allait déclencher, que Willem allait rester muet comme du bois et demeurer les bras croisées. Permettez lui donc de revenir un peu en arrière et de réagir à certaines remarques...

Will' venait de lancer sa phrase choc. Il avait de la suite dans les idées et il savait ce qu'il déclencherait, il comptait savoir aussi à quelle enseigne chaque personne présente logeait. Comme un capitaine dirigeant son navire vers la tempête, il savait au moins d'où le vent viendrait. Alors Gabriel fut le premier à répondre et le jeune Fer-Né ne s'attendait pas à ce que la première réplique vienne de cet être si peu bavard. Le fer-prix pour cette fille? On verra bien. Willem resta indifférent à la remarque. Puis, ce fut au tour de grande gueule, alias, Sargon Harloi, d'ouvrir l'abîme qui lui sert de bouche. Willem serra des dents quand l'insulte se fit plus direct vers la fin, mais demeura somme toute assez calme. Par contre, il suivit le regard du Harloi pour voir qu'il regardait Gabriel. Une belle façon de le remercier... Finalement, Will' allait répliquer au serpent de mer quand Arkha en ajoute et franchement, il rigola un bon coup pour la peine. De quoi elle se mêle celle-là? C'était une conversation entre homme jusqu'ici...

-Hey, la Kenning, à ta place, je fermerais ma gueule. On sait tous les deux de quel poids tu te chauffes. Alors fais ce que tu fais de mieux... avales.


Il désigne des yeux ce verre de bière qu'elle enfilait depuis tout à l'heure. Après, si jamais à la fin, elle veut toujours avaler quelque chose, elle pourra passer le voir... Puis, il allait de nouveau reprendre parole pour parler à Sargon, quand Cybeline, enfin, Willem ignore son nom, mais c'est pour la bonne cause de ne pas se perdre dans le récit... s'adresse à tous, d'une manière assez... étrangère dirait-on. Willem eut un rictus moqueur. Elle est comique celle-la. C'est un bouffon, pas une femme-sel. Le jeune capitaine allait répliquer, mais Lord Greyjoy parle tout haut, alors il se tait et attend son tour. D'ailleurs, Will' enchaîne après que Sargon ait répliqué à la Seiche.

-Dis donc, capitaine Harloi, toi qui est si fort, racontes-nous comment tu as fait payer le fer-prix pour ta femme-sel. Quel homme as-tu tué pour l'avoir? Quelle terre as-tu pillé dans le sillage de ta boutre pour t'en emparer? Allez, tout le monde ici a très hâte d'entendre ton histoire.

Willem ne comptait pas le lâcher et il voulait que tous entendre ce que lui a cru entendre tout à l'heure, que cette fille a été repêché. Pas tout à fait la manière la plus glorieuse et guerrière d'acquérir une femme-sel. Celle que Will' a dans sa chambre est de la noblesse et il a pillé un village, tué des hommes et il en a perdu des siens pour l'avoir. Et il ne l'a pas emmené pour faire le pan au banquet, il l'a laissé là où elle est. Il était temps que tout le monde sache quel "fer-né" est Sargon Harloi: une grande gueule et une abîme de vantardise, voilà.

Le Bonfrère lança un regard à son suzerain. S'il décidait d'en découdre avec le Harloi d'une manière ou d'une autre, de son côté, il était prêt et n'attendait que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 4:01

Si elle n’avait pas envie de prendre part à ce petit jeu innocent c’est parce qu’elle n’avait pas le temps de perdre du temps à cause d’une petite femme sel que Sargon n’avait pu s’empêcher d’amener à ce petit rassemblement. Mais qu’il cesse de faire des allusions idiotes qui la concernaient. Préférant se taire pour ne pas envenimer la question et encore moins pour montrer qu’elle était du coté de la famille, elle jeta un regard assassin cette fois-ci au capitaine de la Veuve Salée. Contrairement au premier, et au deuxième la prochaine remarque de sa part et elle lui renverrait elle-même ses venins. Elle n’avait pas besoin de Dagon pour cela. Veloran la fixait amusé de revoir sa sœur ainsi. Ces regards assassins lui faisaient toujours un certain charme. Il avait levé son verre à sa santé et elle lui avait sourit.

Zachery avait retenu son attention sur son père et le cousin Harloi. La petite Seiche n’allait pas manquer une joute verbale comme il les aimait quand Dagon et Aaricia s’y mettaient l’un contre l’autre. Il fut déconcentré par le géant qui posa sa main sur sa tête. Il grimaça et sourit à l’intention du Géant Édenteur. Le demi-neveu de l’Édenteur s'était retourné sur son siège et assené un bon coup sur l’épaule de ce dernier, alors qu’il s’accroupissait près de sa mère adoptive. Aaricia eut un léger rire de voir le petit saluer son oncle ainsi. Le coup n’avait certainement pas été ressenti par l’Édenteur.

Elle avait toujours apprécié le géant et elle ne savait pas depuis combien d’années s’étaient passés depuis qu’il avait mis les pieds à Grand Wyk et la rencontré pour la première fois. À cette époque, elle ne savait même pas, qu’il était le frangin de son époux. Coupant enfin court aux idioties du Harloi, elle se tourna vers Lakdahr.

Très longtemps. Harlon et l’saigneur se font un gentil plaisir de me laisser enfermer dans cette forteresse. Nous allons nous revoir sous peu, disons que j’ai laissé un cadeau à ses foutus Nordiens.

Elle n’avait même pas connaissance du sort de son épée. Son dernier souvenir avait été de la lancer à Elyn, mais rien de plus. Contrairement à bien des fer-nés, elle détestait manier des haches. Ce qui était arrivé dans le Nord n’était pas un secret pour personne. Encore et heureusement que Dagon avait décidé d’organiser un tel rassemblement, mais elle sentait quand même que par sa faute tout ce beaux mondes se retrouvaient ici par sa faute, à Pyk.

Il se porte bien. Et toi? Tu cours toujours partout, ou tu restes tranquille dans ta forge?

Elle savait que plusieurs seigneurs des Iles de fer appréciaient le travail de l’Édenteur, mais c'était un moyen subtil de savoir, si Dagon avait vraiment réussi à convaincre son géant de frère.




« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 8:13

Le plaisir n'était clairement pas réciproque et peu importe les efforts de la rousse pour cacher ce point, il serait toujours visible comme les tresses féminines du Harloi. Cependant, à l'entente du rire de son second en écho à la boutade du Capitaine de la Veuve Salée lui donna des envies de lui trancher la gorge, à lui comme au Harloi. « J'vous emmerde » Lâcha-t-elle en prenant en main sa pinte de bière pour la lever en l'honneur des mots lâchés par Dagon. Le banquet était officiellement ouvert désormais, Helya but une gorgée avant d'avaler le breuvage de travers, s'en suivit une quinte de toux horripilante, davantage sous le rire de son second. Même pas encore mariée, Sargon avait ce malin plaisir de relancer ce sujet épineux, elle n'aurait jamais la paix jusqu'à qu'elle lui offre un héritier, c'est un fait.

Retrouvant un semblant de calme, elle se contente de grogner à l'attention de son futur époux. Il la cherchait, pourquoi changer les habitudes ? Seulement, il fallait qu'elle encaisse, sa famille arriverait au banquet bien assez tôt et le délice qu'ils la voient à ses côtés ne serait que meilleur. Les voix s'élevaient, la jeune femme étrangère semblait susciter les langues. Ce n'était qu'une femelle étrangère, un grain de poussière acquis lors de pillage comme un bien sans valeur, nul besoin de s'attarder plus mais la stupidité était de sortie. Helya se contenta d'écouter, officialisant son silence dans sa pinte. Silence parfois écorché d'un demi-sourire à l'entente d'une phrase acerbe ou bien à la scène comique qu'offrait Gabriel et Arkha ou encore à l'erreur du suzerain des îles sur le nom du boutre de ses Capitaines. « Veuve noire, c'p'être un nom d'boutre qu't'aurait bien aller. L'amazone, boarf, t'as pas l'air d'être douée pour ch'vaucher » Rhoawyr avait décidément une grande gueule ce soir ou était suicidaire. Sa pinte, maintenant vide, frappe la table. « Sers-moi d'la bière au lieu dégueuler d'conneries »

Cependant ici, la personne qui l'irritait bien, c'était le jeune Bonfrère à peine sorti des couches. Son attaque verbale envers Arkha eu raison de son calme gardé jusqu'à présent. Rabaisser le statut de femme devant des fer-nées armées qui pourrait le lui faire ravaler sa langue, exemple même de l'idiotie à l'état pure. « C'peut-être toi qu'devrait fermer ta grand'gueule, Bonfrère. Tu n'es capitaine qu'd'puis un an, pas d'quoi t'la ramener ici, gamin » Son comportement l'irritait, après qu'il cherche à démontrer je ne sais quoi sur Sargon, c'était son problème mais il soulevait un point que tout le monde savait : le Harloi ne suivait pas la voie Antique. C'est un fait connu de tous, pas besoin de ce petit effronté pour le savoir « T'te prend pour qui ? Nous n'avons pas b'soin d'toi pour constater les manières d'un des nôtres » Oui, Sargon était un vendu qui ne respectait rien et nombreuses sont les fois où Helya l'a jugé mais chaque fer-né pouvait en constater de son propre chef, le Bonfrère prenait-il ses confrères pour des imbéciles ignares ? De plus, elle allait bientôt être liée au Harloi, parler de lui serait parler d'elle, sa réputation sera liée à la sienne. Cependant, la Botley s'enfonça dans son siège, laissant la joug verbale entre le Harloi et le Greyjoy prendre son ampleur.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de Iles de Fer
avatar

Dagon Greyjoy
Seigneur Suzerain de Iles de Fer

Général


"Nous ne semons pas. "

Lord Ravage de Pyk,
et de ce qu'il en reste
Fils du Vent de la Mer
Capitaine de.... non, SBF


♦ Missives : 181
♦ Missives Aventure : 89
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 16/09/2012
♦ Célébrité : Mads Mikkelsen
♦ Copyright : Lakdahr (signature + vava)
♦ Doublons : Neassa Baratheon, Bayard
♦ Age du Personnage : 44 ans
♦ Mariage : Lady Aaricia Bonfrère
♦ Lieu : Iles de Fer, Pyk
♦ Liens Utiles : # le personnage
# ses liens
# ses aptitudes
# son histoire


POSTES VACANTS (liens)
# Zachery
# Sorcha
# équipage du nouveau boutre
# fratrie Greyjoy

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
258/500  (258/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 9:36

Le sourire de Dagon n’avait pas disparu. En bout de table les discussions s’échauffaient pour un rien – plus dû au fait que les hommes présents ne pouvaient se voir en peinture qu’aux sujets eux même. Tous s’y étaient mis, même Helya qui avait gardé le silence. Le seul qui s’en fichait, c’était Lakdahr. Probablement une manière pour lui de passer le plus inaperçu possible. Dagon n’était pas dupe. Son frère ne quitterait pas la salle sans une réponse – cette fois-ci définitive. Le suzerain encaisserait tous les coups de sa part. Son attention se reporta sur son cousin, assit à l’extrême opposé de la pièce. Il comprit maintenant pourquoi le Harloi s’était mis si près de la porte : pour que Dagon l’y expédie le plus rapidement possible. Mais le Lord Ravage comptait bien profiter de la soirée, et elle ne serait agréable qu’en compagnie des personnes qui lui cherchaient le plus de noises. D’un geste de la main, il désigna ses voisins.

« On me dit sénile de ce côté, en voici la confirmation. Il baissa les yeux comme pour réfléchir. Voici que l’adjectif me revient : saumâtre. » L’adjectif caractérisait en même temps le boutre de Sargon et les traits du capitaine. Dagon s’en foutait pas bien mal de s’être royalement trompé sur les noms des navires. Il commandait les hommes, pas les bouts de bois flottant qui les faisaient vivre. Peu importait leurs noms, le principal étant qu’ils ramènent les marins en vie. « Et je doute fort que de me souvenir parfaitement du sobriquet des boutres me permettra de mieux connaitre les hommes qui les commandent. »

Il relevait là un fait véridique. Il faisait confiance à ses capitaines. Pourtant, rarement il pouvait se vanter de les connaître. Il savait ce qui lui était utile. Le reste n’était que décors. Aujourd’hui ne faisait pas exception. Tous ces hommes – femmes – dont il était question, se renfermaient à lui, comme s’il n’avait eu qu’une idée en tête ; les tuer. Hors justement, s’il en était des hommes qu’il voulait préserver sur les îles, c’était bien ceux-là et non les lords à ses côtés. Mais la discussion semblait s’égarer. Il décida de mettre les choses au clair. Sargon pouvait le traiter de bien des manières mais il ne lui permettrait pas de penser qu’il n’était qu’un roi assit sur un trône, de fer. Son ton s’alourdit.

« Si ma langue pouvait me permettre de faire vivre la communauté, soit en certain que j’en ferai bon usage. »Il ne prit pas la peine d’insinuer que même si Sargon pensait le contraire, il savait très bien se servir de sa langue pour autre chose que pour lancer des piques acerbes. Il enchaîna cependant en se désintéressant totalement du capitaine de la Veuve. « Me demanderais-tu de faire preuve de pitié ? Tu ne t’attendais tout de même pas à ce que je l’invite à danser… Il s’empara de sa chope et la leva en direction de Cybeline. Pardonnez ma rudesse, ma Dame, c’est que les pierres sont plus fréquentables que les femmes.

Un dernier sourire et il reporta son attention sur les nobliaux. Willem avait l’air d’attaque. Que je jeune polémique s’il le désirait. Dagon n’avait plus rien à prouver. Et faisait entièrement confiance à ses capitaines, peu importait leurs pratiques. Il savait depuis bien longtemps qu’aucun d’eux ne plieraient le genou et certainement pas son cousin, Sargon.


"L'histoire morte est écrite à l'Encre, la variété vive s'écrit dans le sang."  

 
© frangin
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 11:53

     Sargon remarqua bien que Gabriel changeait de place, non pour se rapprocher de lui et chercher les ennuis, mais pour aller rejoindre une gamine qui n'avait pas prononcé le moindre mot depuis son arrivée : à n'en pas douter une demi Fer-née plus proche de la continentale. N'ayant apparemment pas apprécié la remarque du Harloi, le petit Bonfrère rétorqua en sommant à son interlocuteur de raconter à tous la manière dont il avait capturé cette demoiselle. Le capitaine de la Veuve Salée se contenta de le regarder quelques secondes avant qu'Helya ne se mette à le remettre à se place – chose qui ne manqua pas de surprendre le Harloi – puis retomba dans le silence pour laisser la parole à leur suzerain. Lorsque tout ce petit monde eut terminé sa réplique, le Fer-né reporta son attention sur le Bonfrère.

     ▬ Je n'ai rien à te prouver gamin, je me contrefiche déjà de ce que les autres pensent de moi alors un petit capitaine.... Ne me fais pas rire, j'ai déjà perdu assez de salive à te répondre. »

     Si cette question était venue de Dagon, la réponse aurait été la même : un refus. Il n'avait pas besoin de prouver comment il obtenait un objet ou une femme, puis ce n'était pas une première que le Harloi achetait quelques fois ses informations au lieu de les prendre par le sang. Que voulait faire le petit capitaine, prouver à tout le monde que Sargon ne respectait pas l'Antique Voie ? C'était de notoriété publique ! Son regard mordoré se glissa un instant sur le minois renfrogné d'Helya – c'est qu'elle commençait à devenir aimable avec lui, de quoi troubler tout le monde ici présent – puis termina son observation en regardant l’œil unique de Dagon.

     ▬ La pitié n'a rien à voir là-dedans, j'ignorais que vous autres Fer-nés fidèles à l'Antique Voie, vous preniez la peine de parler au bétail. »

     Même si Dagon avait détourné son attention et ne l'écoutait certainement plus, le Fer-né avait tout de même répliqué. Il était vrai qu'en général les natifs des Iles de Fer ne prenaient même pas la peine de parler aux captives, c'était donc plus qu'étonnant que tout le monde s'intéresse à la jolie Cybeline. Pensant à la jeune femme, le Harloi tourna d'ailleurs la tête vers elle, arbora un léger sourire – cette fois-ci moins moqueur qu'à l'accoutumée – puis répliqua.

     ▬ Il semblerait que tu sois si attirante que personne ne peut détourner son attention de toi. »

     On ne viendrait plus lui dire qu'il ne savait pas s'entourer ! Le capitaine porta finalement son attention sur la rousse. Il n'en revenait toujours pas qu'elle puisse avoir parlé en sa faveur, même si au fond elle aurait réagi de même pour n'importe quel autre capitaine il en était convaincu. Le Harloi n'allait pas rater une telle occasion.

     ▬ Il semblerait que tu apprécies l'idée d'être aimable avec moi, j'en viendrais presque à aimer te voir aussi attentionnée. »

     Le ton était moqueur, bien évidemment.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 12:23

La remarque de Willem à son sujet lui avait fortement déplu s'attaquant directement à sa fierté. Elle avait horreur de se sentir incapable de répliquer alors qu'elle avait appris toutes ces années à le faire et à ne pas se laisser démonter. Mais si elle venait à l'attaquer davantage, elle craignait qu'il ne fasse effet de leur combat et ne rapporte à toute la tablée qu'elle avait largement perdu face à lui. Et s'il y avait bien quelque chose qu'elle ne voulait pas, c'est que son Capitaine, son cousin, et Lakdahr la voit comme faible au point d'avoir perdu devant un si jeune capitaine qui ne semblait pas faire l'unanimité de la sympathie auprès des FEr-nés. Néanmoins, elle fut surprise mais apprécia beaucoup l'intervention d'Helya. Si c'était un Fer-né qui était intervenu, elle se serait vue rabaissée de nouveau à son rang de faible et de femme, mais le fait que ce soit une Fer-née qui renvoie une attaque au Bonfrère lui fut aperçu davantage comme une solidarité qu'autre chose. Mais elle tenta de ne pas s'éterniser... De toute façon, Willem se prenait nombreuses remarques des autres, elle n'avait pas besoin d'intervenir pour qu'il soit remis à sa place et ainsi elle ne prenait pas le risque de s'en prendre davantage dans la figure. Néanmoins elle remarqua que pour la première fois, l'image de la supériorité d'un Capitaine était mise à mal par cette observation : ce n'était pas parce qu'on était Capitaine qu'on était forcément respecté. Elle allait devoir redoubler d'efforts quand elle atteindrait ce stade. Mais elle savait pertinemment qu'elle avait encore le temps. Et puis elle préféra se concentrer sur son cousin à ses côtés qui était en train de lui faire croire qu'il n'avait pas triché mais plutôt qu'il avait usé de tactique pour gagner !

"T'parles ! T'as juste triché cherche pas d'justifications ! "

Il répondit alors à la question qu'elle lui avait posée sur la demoiselle rousse, autre qu'Helya, qu'elle ne connaissait pas. Ainsi elle s'appelait Moïra Merlyn ? Le nom ne lui disait rien du tout et elle eut la confirmation qu'elle ne venait pas d'Harloi. Pour avoir arpenté longuement et souvent leur île elle connaissait pratiquement toutes les têtes possibles. Mais qui sait peut-être qu'il était permis qu'elle oublie. Mais ce ne fut pas le cas puisqu'elle venait de Grand Wyk. Elle regarda Gabriel quand il lui parla d'aller lui parler. C'était une bonne idée.

"Cool, je te suis ! "

Ca ne lui ferait pas de mal de s'éloigner de toutes ces attaques que se lançaient les Fer-nés et d'aller voir un peu ailleurs. Apparemment tout le monde semblait d'humeur à se tirer dans les jambes et elle préférait s'éloigner un instant. Et puis ce n'était pas plus mal aussi pour Gabriel par rapport à Sargon. Lakdahr aussi était parti voir ailleurs après tout.

"Salut ! "dit-elle quand Son cousin la présenta avant de l'honorer d'un titre qui portait un petit point de désaccord néanmoins ce qui lui valu un coup de coude "Homme d'armes ! ". Elle se tourna vers Möira avant d'ajouter "Et toi ? T'fais quoi ? "




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 8 Nov 2012 - 12:47

La tension monte d'un coup lorsque Willem s'en prend à la jolie fille aux verreries. Une femme-sel ? Étrange qu'elle se trouve ici si tel est le cas. Mais ce qui étonne davantage Moïra, c'est surtout la réaction du capitaine de la Larme Noire, sur son boutre la Merlyn a eu l'occasion de constater qu'il est « aux petits soins » pour sa continentale. C'est d'autant plus étrange que cette femme que la rousse a vue sur le boutre lui semble être une petite noble précieuse, du type de ceux qu'il est plaisant d'égorger lors des raids, au moins celle présente ici semble être plus proche du peuple des Iles de Fer. Dans le fond, Moïra ne comprend pas la réaction de Willem, elle aurait été de son côté s'il n'avait pas eu cette femme-sel sur la Larme Noire, mais dans le cas présent....

Le jeune femme se désintéresse des rivalités qui naissent, même leur seigneur est pris à partie, à croire que ce Fer-né aime se mettre tout le monde à dos. Quoi qu'il en soit, le pauvre Willem récolte le fruit de ses provocations et la rousse au caractère rebelle prouve qu'elle est bel et bien digne de sa réputation. Amusée, la Merlyn suit les paroles avec attention, elle en oublie même de s'assurer que Gabriel va bien après la réplique qu'il a ramassé pour avoir aidé le Fer-né provocateur. Un ami à lui ? Allez savoir. Alors que le regard brun de Moïra est posé sur le visage de leur seigneur, elle a l'attention attirée par une silhouette familière qui s'installe à ses côtés : Gabriel. Accompagné de la jolie demoiselle qu'elle a pris pour sa compagne du moment. Les présentations sont faites et la Merlyn contemple la femme quelques instants puis observe Gabriel avant de répondre.

« Je ne peux pas rater l'occasion de quitter un peu Grand Wyk tout de même. » Elle inspira légèrement. « Ça va toujours très bien, toi par contre ça a l'air plutôt animé ce soir. »

Elle fait référence au fait qu'il joue les sauveteurs pour des personnes peu reconnaissantes, mais dans le fond cela ne l'étonne pas : il est trop gentil pour laisser quelqu'un dans le besoin. Difficile d'associer ce mot à un Fer-né, mais la relation qu'elle a avec le roturier la pousse en permanence dans cette direction.

« Kenning vous dites ? » Elle regarde tour à tour les deux amis. « L'une de mes tantes habite à Kenning, tu la connais peut-être. » Elle sait juste son prénom, ne l'ayant jamais rencontrée. « Je suis simplement une noble, mais je sais me défendre, bien que je suis certainement loin de me débrouiller aussi bien que vous deux. » Un léger sourire se peint sur ses lèvres avant qu'elle ne poursuive. « Vous passez tous les deux beaucoup de temps sur Harloi j'imagine ? C'est certainement pour ça que je ne me souviens pas de t'avoir déjà rencontrée Arkha. »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 13:43

L’échange parut gagner en intensité et en animosité entre le seigneur des Îles de Fer, son beau-frère jeune Capitaine et son jeune frère qui, comme à son habitude, ne se laissa guère impressionné ou décontenancé par les piques lancées à son encontre et se jeta au cœur de la joute verbale. Bien que Sargon était loin de démériter une fois Crépuscule en mains, le domaine des répliques bien senties demeurait son terrain de prédilection pour assommer l’adversaire. Gabriel quant à lui n’y prêta qu’une frivole et courte attention. Non pas qu’il s’en désintéressait – malheureusement – mais il ne tenait pas à sauter à la gorge du premier venu. D’autant plus sous le regard d’Arkha, qu’il savait soucieuse de ne pas mirer ses deux cousins se mettre les tripes à l’air. Il fit donc l’effort d’arracher ses prunelles à la scène et se concentra sur la jeune femme jusqu’à présent particulièrement calme et discrète. Arkha sembla plutôt enjouée par la perspective de la rencontre, c’est donc confiant qu’il les présenta, glissant une boutade que la sylphide ne tarda guère à relever. « Mh, pardon. Arkha Kenning, Homme d’armes et mon cousin. » rectifia-t-il avec une très large risette accolée aux lippes.

Il est vrai, à la réflexion, que Gabriel n’avait jamais vu Moïra ailleurs qu’à Grand Wyk. Il ne se souvenait pas l’avoir vu mettre un pied sur Harloi… Cela dit elle n’était pas marin, et n’avait sans doute pas de raison de quitter son domaine. « Faudra qu’tu viennes sur Harloi un jour, souffla-t-il avant de hausser les épaules en un soupir las. ‘uais, c’était prévisible, réunir autant d’fer-nés qui ont envie d’se bouffer dans une même pièce… Puis, celui qui défend sa femme-sel, Sargon, c’est mon f… Demi-frère. On est cousins avec Arkha. » Mettre à jour le lien fraternel qui l’unissait à la Veuve était particulièrement périlleux au vu du dernier échange qu’ils avaient eu… Et rien ne disait que la situation n’allait pas dégénérer plus encore dans la soirée.

Les deux femmes firent connaissance et Moïra mit en évidence le fait qu’elle avait de la famille à Kenning, étaient-elles liées ? La question effleura son esprit mais elles auraient tôt fait de se la poser toutes les deux, probablement. Il croisa ses bras larges avec un fin sourire. « J’suis Capitaine et sans doute qu’Arkha le s’ra un jour prochain. Il n’en doutait pas, en tout cas. C’est normal qu’on sache cogner un peu plus qu’toi et qu’on quitte souvent notre île, mais c’est pas dit qu’tu t’y mettes pas un jour non ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 8 Nov 2012 - 14:08

Willem constatait qu'une pique lancé à un capitaine voyait souvent un autre intervenir à sa place. Décidément, il y avait bien une certaine solidarité entre plusieurs de ces Fer-Nés et de son côté, le jeune capitaine se sentait un peu seul, c'est vrai, mais il en avait l'habitude et puis lui au moins, il n'avait pas besoin d'une femme quelconque et désarticulée pour venir à sa défense. Il encaissait tous les coups et y répondait de lui-même. Celui qui ressemblait le plus à un allié dans cette histoire de joutes verbales, c'était Dagon, mais l'homme n'était pas reconnu pour sa grande loquacité et Will' non plus d'ailleurs.

Les remarques d'un peu tout le monde fusaient de partout, à tel point que s'en était cacophonique et le jeune homme en rata sans doute quelques unes. Au moins, il avait passé son message et tout le monde semblait l'avoir compris. Sargon n'est pas un vrai Fer-Né, c'est un indigne de son rang et Cybeline n'a pas du tout sa place à cette table, mais sur ce dernier point, il semble être le seul scandalisé de voir une étrangère à la même table que les capitaines des Iles et autres personnages d'importance. Il faut croire qu'il était susceptible.

Finalement, il fait le choix stratégique de se taire un peu. Pas parce que l'autre rousse aussi intelligente que du bois le lui avait dit, ni parce que Grande Gueule l'avait répété à toutes les sauces, mais parce que de son côté, il détestait parler pour ne rien dire et d'ailleurs, ces remarques s'étaient faits assez tranchantes. Verre en main, il buvait et recommençait ce qu'il faisait tout à l'heure, il écoutait les échanges des uns et des autres et semblait se tenir tranquille, pour le moment.

Quand il tourne le regard vers sa sœur, il constate qu'elle parlait avec le géant, accroupit depuis un moment près d'elle, donc soit entre lui et elle, soit de l'autre côté. Il était un peu étonné de voir que ces deux-là se connaissaient, mais sa sœur, contrairement à lui peut-être, avait cette capacité de se faire facilement des amis, un peu comme son frère d'ailleurs, qui conversait avec un peu tout le monde, sourire au visage. Will' finit surtout par porter son attention sur Zach'. Le gamin avait l'air de bien se tenir pour son premier banquet. Il se penche vers le garçon et lui dit à voix basse:

-Pas d'entraînement demain matin.

Avec ce qu'il comptait boire et vu l'heure à laquelle il se coucherait sans doute, surtout qu'il ne comptait pas dormir tout de suite en mettant les pieds dans sa chambre, oh que non! c'était inutile de se lever tôt demain pour entraîner le gamin. Qu'il prenne un peu de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 15:08

Arkha n'avait pu se retenir de lever les yeux au ciel lorsque Gabriel avait reprit ses dires pour corriger après qu'elle l'ait elle-même repris. Mais son sourire en coin indiquait que néanmoins, elle préférait cette version à la précédente. Elle avait toujours préférée être vue comme un Fer-né même si concrètement, il était évident qu'elle n'en avait pas l'allure étant bien trop féminine pour ça. Elle écouta par la suite Moïra qui avoua n'avoir jamais vraiment quitté Grand Wyk ce qui expliquait évidemment qu'elle ne l'ait jamais vu. Elle se rendait très peu là bas et donc elle ne voyait que très rarement ses habitants. Il sembla que cette femme avait également remarqué que les FEr-nés présents étaient clairement en train de s'amuser - ou non- royalement en remettant les autres à leur place. elle observa en coin Gabriel lorsqu'il manqua de dire clairement qu'il voyait encore Sargon comme son frère. En réalité, Gabriel était quelqu'un de très gentil, et elle le savait. Par conséquent, peu importa l'animosité qui trônait entre eux elle savait pertinemment que bien que Sargon semblait particulièrement désintéressé par Gabriel, il n'en était pas de même pour ce dernier. Mais elle ne compta pas en parler là maintenant, c'était quelque chose que Gabriel n'aimait pas avouer et par conséquent révéler ainsi devant tout le monde. Donc elle se contenta d'acquiescer en ce qui concernant le fait qu'ils étaient cousins.

Moïra se présenta alors et elle fut surprise d'apprendre qu'une de ses tantes habitait à Kenning. surprenant alors qu'elle ne l'ai jamais vue non ? Et du coup qui ça pouvait bien être... Elle continua néanmoins à se présenter et du coup elle était une noble sans prétention d'accéder à autre chose puisqu'elle disait savoir se battre mais sans plus comparé à Gabriel et elle. Puis elle aborda l'absence de croisement entre elles deux.

"Ouais j'viens rar'ment sur Grand Wyk. D'coup c'pas étonnant qu'on s'soit j'mais vue. Mais comme Gab dit, tu devrais v'nir un jour ! "

Gabriel expliqua alors la raison pour laquelle ils étaient plus fort qu'elle en combat et elle ne put s'empêcher de sourire en l'entendant annoncer qu'elle serait sûrement un jour Capitaine. Elle savait qu'il croyait en elle et ça la touchait toujours beaucoup. Elle écouta la suite avant de reprendre la parole.

"Ouais c'clair qu'tu pourrais t'y mettre un jour après tout. Puis, t'as qu'à v'nir voir ta tante un jour ! On pourrait s'battre ensemble. Avec Gab aussi t'verras il apprend bien parc'qu'il se bat réellement avec toi. C'est avec lui qu'j'ai appris !" elle lui sourit avant d'ajouter "D'ailleurs, c'qui ta tante ? Si elle est à Kenning j'dois forcément la connaître ! " C'était évident. "D'ailleurs,pourquoi t'es jamais v'nue sur Harloi pour l'voir ? Si c'est ta famille t'pouvais v'nir. Du coup on aurait pu faire connaissance plus tôt. T'es la bienvenue chez nous " elle haussa les épaules " Enfin l'est jamais trop tard ! " dit-elle avec un sourire.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 15:24

Zachery avait cette propension à réagir tel un jeune fer-né sur la voie de la progression, il n'était pas le sépion de son père pour rien ! Le titan lui accorda une mince risette emprunte de complicité lorsqu'il tenta de malmener son épaule pour répondre à sa salutation, un petit qu'il appréciait, peut-être parce qu'il se retrouvait quelque peu en lui, lui-même fils d'une femme-sel et de l'ancien lord des Iles-de-Fer. Mais qu'importait, les circonstances étaient différentes et le garçonnet était suffisamment entouré pour ne pas que l'Edenteur se mette à le pouponner comme un digne insulaire le ferait, il aurait son lot de soucis infantiles plus tard. Il se concentra sur Aaricia, hochant plusieurs fois la tête à la rythmique de ses propos auxquels il adhérait, incroyable de penser qu'ils vivaient dans la même demeure sans l'opportunité de se croiser comme ils avaient marotte à le faire naguère. Les grossesses étaient décidément sources de brusques changements, point toujours des plus appréciables. Il guigna ensuite en direction de Dagon pour vérifier que celui-ci ne prêtait pas l'oreille par ici, trop embesogné qu'il était à se quereller avec ses hôtes, Lakdahr n'avait pour l'heure nulle crainte à ce qu'il l'entende et le lance sur sa proposition de le faire Second de la Sirène Noire.

« J'vais là où on m'demande d'aller, t'sais c'que c'est... J'ai jamais pu tenir en place. J'suis revenu sur Pyk y a pas longtemps mais j'vais vite m'tirer voir si la rocaille elle est pas plus grise ailleurs. » Et en réalité, n'importe quel paysage, rocheux ou non, lui serait plus salutaire que l'éponyme bastion dans lequel ils se festoyaient ce soir. Au plus loin de son demi-frère de Seiche il se trouvait, au mieux il se portait, un dogme qui avait pris de l'envergure ces derniers jours. « Dis voir... Faudra que j'te parle d'un truc... Genre privé, loin des bougres, plus tard... »

Il se gratta la barbe avec un certain embarras qui, la suzeraine le devinerait, marquait l'importance de l'entretien dont il parlait. Peut-être était-elle la personne la plus encline à le conseiller concernant Violain et l'enfant qu'elle portait... Son petiot, en l'occurrence, ce que nul ne savait sur leurs ilots pour le moment, et ce que le lord ne devait point apprendre. L'attention du colosse biaisa un instant sur la salle, les joutes qui se poursuivaient et les déplacements qui avaient eu lieu. Il aperçut Gabriel et Arkha au contact de Moïra – la peste à laquelle il avait promis de fendre le crâne si elle remettait les pieds dans son antre ! - ce qui le fit songer à son prochain séjour sur l'île dont elle venait, il y avait toujours de la place pour un mestre fêvre, là-bas.

« Hé Wille... Nan, Veloran ?... Rah putain ! » Grogna âprement le géant qui n'avait jamais su distinguer les jumeaux, mais il trouva une parade quand bien même s'adressait-il à Willem qui se situait à côté de lui. « Bonfrère ! J'vais m'en aller faire un tour sur Grand Wyk, ça fait longtemps que j'ai pas vu les forges de Cormartel et j'ai encore d'vieilles affaires qui y trainent, z'avez pas b'soin que j'cogne tant que j'y suis ? » Ce ne serait pas la première fois qu'il forgerait pour le compte des Bonfrère, et puis, cela l'éloignait toujours de Pyk.




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 8 Nov 2012 - 16:02

Ce n'est pas l'envie qui manque à Moïra de venir visiter Harloi, même si sa mère le lui interdit depuis toujours, elle ne s'en formalise pas : c'est dans les habitudes que les enfants désobéissent à leurs parents. Elle l'aurait fait depuis longtemps si Harloi n'était pas si éloignée de Grand Wyk. Malheureusement la Merlyn n'a que ses bras et ses jambes pour nager jusqu'à là-bas et elle n'est pas convaincue que ses talents de nageuse – si bon soient-ils – suffisent à le mener bon port. Son regard alterne entre le visage de Gabriel et de la prénommée Arkha, elle est heureuse de rencontrer une nouvelle personne, peut-être une nouvelle amie qui sait ? Ses lèvres se remettent en mouvement alors que la marin termine sa réplique.

« Je n'ai rien contre l'idée de visiter Harloi, mais ma mère est en froid avec sa famille d'origine et elle refuse que j'y mette les pieds. » Son ton dit pourtant que ce n'est pas un problème. « Je viendrai un jour, mais prévoyez-moi des habits de rechange, si je fais le trajet à la nage j'en aurai bien besoin. » Elle ne plaisante qu'à demi c'est certainement ça le pire. « Ma tant est née Volmark, elle s'appelle.... Maria, Amarie, Amareï, je ne sais plus exactement, quelque chose dans ce style en tous les cas. »

Les noms ça n'a jamais été son fort. Arkha doit la connaître, sa mère lui a toujours fait savoir que les enfants de sa sœur ne sont pas plus sages que les siens et qu'elle ne comprend pas l'hostilité de la Volmark à propos de son mode de vie. Le sujet passe rapidement, Gabriel a dit quelques mots qui ont attiré l'attention de Moïra. Elle sait que son ami est un fils de femme-sel et ce n'est pas un problème pour elle, mais elle ignore depuis toujours qu'il est issu de la branche des Harloi, ce qui n'est pas rien d'ailleurs. Un sourire se peint sur les lèvres de la demoiselle, amusé et taquin.

« Je comprends mieux ta réaction alors.... » Elle fait référence au fait qu'il soit venu au secours de l'autre Fer-né dont le nom lui échappe à peine l'a-t-elle entendu. Gabriel est trop bon pour être traité de la sorte, même s'il ne l'admet pas. « Ainsi donc tu es un Harloi ? Je l'ignorais, ce n'est pas rien. » Elle ne se moque pas de lui, c'est sincère. Les noms n'ont aucune importance, il a beau être né roturier il a du sang Harloi dans les veines. Son regard se porte alors à nouveau sur Arkha. « Capitaine Arkha, ça sonne bien. Tu as déjà songé à un nom pour ton boutre ? »

Les priorités sont discutables, il est vrai qu'avant de prévoir le nom de son boutre il est préférable d'en avoir un, mais Moïra a toujours été du genre à voir plus loin qu'elle ne peut atteindre. C'est peut-être pour cette raison qu'elle a toujours ce qu'elle veut d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 8 Nov 2012 - 16:08

Les piques s'échangent et je penche la tête de côté, les laissant voler au dessus de moi comme une nuée d'oiseaux. Je ne suis pas distraite, bien au contraire, je les vois comme des augures. Bonnes ou mauvaises, la réponse ne m'appartient pas, et sans doute est-elle à l'instar des lieux qui nous retiennent ensemble : dans des teintes de gris, plutôt sombre, mais jamais noire. Des groupes commencent à se former, l'un vers une femme au regard dur – mais qu'elle porte si bien – et un enfant, qu'un homme au crin d'ébène et à la stature de titan vient rejoindre, l'autre vers Arkha, accompagnée d'une jeune femme que je n'avais que brièvement aperçue, au visage frais, ainsi que de ce grand homme aux traits toujours mystérieusement intriguants. J'ai comme le sentiment de l'avoir déjà vu – était-ce en rêve, ou l'ai-je simplement croisé sans m'en souvenir ? Je ne crois pas qu'il fut sur le boutre de mon Capitaine.

Mais le Lord lève son verre pour moi, parlant de pitié, de danse, me sourit sans rien perdre de sa prestance rugueuse. Quand je l'observe, j'ai l'impression de frôler un épieu rocheux. Dur, froid, coupant, et surtout formidablement ancré à cette terre insulaire. Son œil fermé devrait le rendre laid, sans doute, mais je le trouve superbe, oui, comme le serait une falaise déchiquetée. Je hoche la tête à son encontre, gardant la nuque légèrement penchée, répondant à sa précédente interrogation. « L'eau n'est jamais meilleure que salée, mais la bière revient aux Fer-nés. Je boirais à mon tour, avec les servantes. » J'étire un sourire intimidé. « Vous voir seulement est un honneur. » Mon Capitaine me parle ensuite, son visage paré d'une expression plus douce que d'ordinaire, ce qui me fait ciller, et les mots qu'il me dit me font légèrement rougir. Je passe ma main à mes traits, cherchant en vain à me dissimuler, confuse de m'empourprer devant une telle assemblée. « J'avais l'impression que c'était toi qui les faisaient parler. » Spontanément, je lui effleure le bras de ma main libre, sans y songer, lui répondant d'un regard de connivence avant d'observer la femme qu'il s'amuse, semble-t-il, à gêner. Je lui murmure à l'oreille après m'être penchée. « Si tu veux t'entretenir avec cette dame, je peux m'éloigner. » Je suis loin d'être jalouse – je n'ai même pas conçu un instant ce sentiment. Je commence à connaître un peu Sargon, en tous cas assez pour savoir à quel point il aime jouer. Assez, en tous cas, pour me montrer au milieu des siens. Je suis une pique à leurs flancs, mais, curieusement, je ne m'en sens pas importunée. J'apprends tant, j'entends tellement, je vois trop pour ne pas être fascinée. Demain, peut-être, en ressentirais-je de la honte. Peut-être jamais.

Je poursuis. « Je serais auprès d'Arkha, si tu me le permets. » Un œillade vers elle : elle discute. Je pourrais me contenter d'un signe si davantage l'importune, mais j'ai un peu de joie à la revoir et je voudrais lui signifier. A lui darder un regard, j'en reviens à cet homme aux yeux pâles qui me semblait familier. Soudain, je réalise : ses traits ont quelque chose de commun avec le visage de mon Capitaine, que j'ai eu tout loisir de scruter. Le réaliser me rend songeuse, soudain, et, une nouvelle fois, je reste à le regarder.


Dernière édition par Cybeline le Ven 9 Nov 2012 - 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 8 Nov 2012 - 17:37

Willem avait de nouveau adopté une posture plus tranquille, un silence plus serein. L'atmosphère, qui était devenue quelque peu tendue en un rien de temps, c'était détendue de nouveau. Le jeune capitaine profitait de cette pause pour parler un peu avec Zachery. Il l'aimait bien ce garçon, enfin, il passait pas mal de ces journées à lui taper dessus, à le traiter de mauviette et à lui faire la vie dure, mais quand même, mine de rien, avec le temps, on finit par s'attacher aux gens qu'on côtoie tous les jours non?

Will' était en train de dévorer une cuisse de poulet et s'en délectait, ses doigts devenant de plus en plus graisseux au fil du temps, lorsque le plus grand des hommes à cette table, le fameux Lakdhar, qu'il ne connait que de nom d'ailleurs, avant ce jour, il n'était même pas certain de l'avoir déjà vu ou en tout cas, de lui avoir parlé. Si cet homme semblait proche d'Aaricia et bien s'entendre avec elle, alors le jeune homme ne se montrerait probablement pas hostile à son endroit.

Comme les deux jumeaux sont assis un en face de l'autre, il est sans doute difficile de les différencier. Alors quand ce géant s'adresse à lui et que le jeune homme tourne la tête vers lui, il est heureux de voir d'abord qu'il ne se trompe pas en l'interpellant, mais finalement, ce fut crier victoire trop vite car aussitôt, il entend un "Veloran" qui suscite chez lui un petit rictus, suivit d'une quinte de toux parce que le morceau de poulet avait un peu passé de travers. Une fois remis, il hausse un peu indifféremment des épaules.

-Tu parles à Will' au fait, Veloran, c'est l'autre en face... C'est facile de nous différencier, le plus costaud des deux, c'est moi.

Petite blague adressée à son frère en passant. C'était un fait qu'étant le plus guerrier des deux, il était légèrement plus costaud, mais la différence n'était pas si perceptible non plus. Après quoi, il se donne la peine de répondre au forgeron.

-Pour ce qui est de cogner... Faudrait que tu demandes à Veloran justement, je suis coincé sur Pyk au moins jusqu'à ce qu'Aaricia se décide à accoucher.

Il allait de soi que ce n'était pas tellement elle qui décidait, mais Will' aimait bien parler en des termes pareils. Faisant signe à son frère, il se permet d'interrompre la conversation dans laquelle il était pour informer son jumeau de se dont Lakdhar venait de lui dire, histoire de ne pas faire répéter le grand homme. Veloran se montrait plutôt enthousiaste à cette idée et disait même que comme d'habitude, les Bonfrère seront heureux de lui ouvrir le gîte s'il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 20:39

L'imbécile impétueux avait bien intérêt à se la boucler, bien que le connaissant, Helya était certaine qu'il allait remettre le couvert. Quelle perte de temps ! A nouveau, Helya accompagna son silence du breuvage amer, laissant ses yeux percer le panoramique de fer-nés devant elle alors que Rhoawyr à ses côtés faisait honneur au banquet. Un sourire zébra son visage fermé, c'est le vendu qui remettait les censés fervents de l'Antique Voie à sa place. Helya n'avait rien contre l'étrangère si ce n'était qu'elle était une captive donc une personne sans aucune valeur et intérêt. D'où assurément sa propension à ignorer radicalement son existence de son attention.

Alors que Sargon adresse la parole à sa chose, Helya laisse couler son regard dur comme l'océan capricieux sur la silhouette de la captive. Vrai que c'était une belle insulte de ramener une chose à la table de fer-nés mais c'était encore là une des nombres lubies de Sargon de choquer ou autre. Ses frères d'armes devraient en être habitués à force. Ses longs cheveux noirs ébènes, sa frêle ossature, le mot : faible venait immédiatement à son esprit mais une faible d'une beauté certaine. Trop douce pour survivre sur la dureté des îles mais bon, qui sait ? Elle-même avait une silhouette presque identique avant de devenir un soldat. L'étrangère semblait connaître sa place : boire avec les gens de son espèce mais elle était néanmoins à cette table « C'pas d'l'amabilité envers toi, c'juste rem'ttre un p'tit con à sa place. Ta langue n'a pas b'soin d'moi pour t'défendre mais quoiqu'il en soit : de rien » Bien entendu, la Botley était ironique dans ses propos, insinuant que Sargon la remerciait ce qui n'était pas du tout le cas. Si un mince sourire sarcastique fendait ses lippes, il disparut aussitôt, même Rhoawyr s'arrêta momentanément dans son gavage.

Dame ? Ca venait de l'appeler Dame ?! En plus de lui jeter un regard ? « Ca d'vrait surveiller sa langue si ça n'veut pas la perdre ! Et surtout baisser les yeux, j'ne suis pas son égale » Lâcha-t-elle d'un ton courroucé, le poing fermé cognant la tablée, ne prenant pas la peine de s'adresse à elle comme à une personne. « J'suis pas une dame, j'suis une Capitaine, un soldat, souviens-en toi, captive » C'était chipoter au fond car Helya était bien un bel une femme mais ce terme pour parler de sa personne ne lui avait jamais vraiment plu. Faisant un signe las de la main comme on ferait à un chien pour le chasser, elle se détourna du couple contre nature et noya sa soudaine mauvaise humeur dans sa pinte de bière.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Ven 9 Nov 2012 - 3:29

Aaricia portait ses oreilles sur presque toutes les conversations, mais celles concernant le capitaine de la Veuve salée, elle préférait les éviter. Elle était certaine que cela l’empêcherait de ruminer pendant une soirée. Elle ne défendait pas son petit frère même si elle ne voyait pas l'intérêt d’amener une femme-sel, sauf pour faire parler de lui, mais le Harloi étant ce qu’il était. Son attention se reporta à celle du géant de fer. La jeune femme qui était séparé de son frère cadet par Zachery, s’amusa de voir ce dernier mettre un coup à son oncle. Elle lui avait fait un geste discret pour qu’il reprenne sa place et ses yeux regardaient de nouveau l’Édenteur.


Loin de lui
…, lança-t-elle à voix basse désignant parfaitement son mari et Suzerain.

Elle avait eu la chance d’élever ses deux frères, ils ne lui avaient jamais fait faux bonds. Aujourd’hui encore, elle douterait bien que sa maison ne l’abandonnerait pas s’il arrivait quelques choses à son époux. Plus d’un semblait ne plus vouloir la seiche, mais une chose dont Aaricia était certaine c’est qu’il faudrait le tuer avant de s’en débarrasser. Le lien qui existait entre elle et ses frères étaient très différent des liens qui existaient entre Lakdahr et Dagon. Il n’y avait rien à comprendre et elle ne ferait pas des pieds et des mains pour qu’ils s’entendent. Tant que sa relation avec l’Édenteur restait ainsi, elle ne piperait pas mot. Posant sa main, si minuscule comparée à celle de son interlocuteur, sur le bras de Lakdahr, elle lui fit un sourire avant de lui répondre.


Tu n’auras qu’à me faire signe et je te suivrais loin de toutes ces oreilles indiscrètes.


La suite amusa tout de même la Greyjoy. Ses deux jumeaux indissociables sauf par elle. Après toutes les années, elle savait que seul Veloran tombait dans le piège de ses questions. Aaricia prit sa coupe en main et grimaça a la vue de la mixture que lui donnait le saigneur pour atténuer tous ses symptômes agaçants de femme enceinte. Elle s’étouffa presque alors que Willem se moquait de sa situation.

Si ce n’était que de moi, j’aurais déjà accouché

Malheureusement elle ne pouvait pas le commander. Elle avait déjà failli accoucher sur la sirène Noire, elle n’était pas prête, oh que non, qu’elle ne l’était pas à retenter l’expérience. Elle aurait finit disséquer par son mari, si, elle aurait accouché sur le boutre. Aaricia approuva d’un hochement de tête, la réponse de son frère. Les capitaines de Grand Wyk seraient certainement enchantés d’avoir un bon forgeron. Elle n’avait pas entendu beaucoup de plainte sur le travail de l’Édenteur.

Tu es toujours le bienvenue chez les Bonfrère

Son regard se glissa sur la petite seiche qui ne disait pas un mot. Il engloutissait tout ce qui lui passait sous la main, ce qui avait le don de faire sourire la femme de Lord Ravage.





« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Ven 9 Nov 2012 - 5:07

Gabriel avait tant l’habitude d’être à bord d’un boutre la majeure partie de son temps qu’il en oubliait qu’une part non négligeable de fer-nés restait aux lisières de la terre et ne la quittait point. Il n’était donc guère étonnant qu’une jeune femme comme Moïra, ni Capitaine ni même marin, n’ait que très rarement quitté l’île qui l’avait vu naître. Et Harloi n’était pas spécialement la terre la plus proche de Grand Wyk… En revanche il était plus étonnant que bien qu’ayant une parente à Kenning elle n’y ait jamais mis les pieds. Gabriel arqua un sourcil et guigna sa cousine, l’interrogeant en silence sur sa connaissance de cette « Maria, Amarie, Amareï » dont le nom ne lui évoquait rien, pour sa part. Ce n’était pas comme s’il aimait se rendre à Kenning non plus… Il ne s’y aventurait que très rarement, et seulement pour récupérer Arkha et filer aussitôt. C’était la tanière de Sargon après tout…

    « T’es une femme maintenant, t’as plus b’soin d’l’autorisation d’la mère. Son image de la génitrice n’était pas flambante, mais pouvait-il en être autrement pour un rejeton de femme-sel ? Comme l’dit Arkha t’es la bienvenue. Et pas question qu’tu nages, j’t’embarquerai un jour prochain sur mon boutre, tu f’ras la traversée au sec ! »

Le Capitaine pencha légèrement la tête aux dires suivants de Moïra, il était évident qu’elle pensait à sa réaction de défense par rapport à la femme-sel du Harloi… Pensait-elle qu’une solidarité existait entre les demi-frères ? Elle avait existé, mais il n’en restait plus aucune trace, pas même des miettes à picorer. Du moins Gabriel s’en persuadait-il pour ne pas pâtir du désintérêt voire du dégoût qu’il inspirait à Sargon depuis maintenant de nombreuses lunes. Il tiqua donc à ses propos et corrigea, d’une voix ferme et grave malgré son intrinsèque douceur. « J’suis pas un Harloi, pas encore. Et jamais pour lui. L’héritage, peut-être… Cette illusion ardemment pourchassée bouillonnait encore, mais n’était-ce pas davantage pour attirer l’attention de Sargon que pour gagner un nom, nom dont il s’était toujours désintéressé avant leur ‘rupture’ ? Et tu l’comprendras vite si Sargon et moi on s’retrouve face à face. » A ces propos il guigna dans la direction de la Veuve Salée mais ses prunelles de quartz tombèrent subitement sur un tout autre spectacle, bien plus enchanteur que celui du fer-né.

La douce damoiselle à ses abords, sauvée des flots et parée de mystères, elle le mirait. Pourquoi ? Il entrouvrit ses lippes et l’observa une kyrielle de secondes, avant de donner un succinct coup de coude à Arkha. « Tu la connais t’as dit ? J’crois… Qu’elle aim’rait v’nir par là. » Il se garda bien de dire qu’il était tout à fait pour cette idée et se racla la gorge, air à la fois gêné et intrigué sur les traits. Et comme il ne put s’en empêcher, il adressa une risette maladroite à la jolie brunette et l’invita d’un signe de tête à les rejoindre.




Dernière édition par Gabriel le Sam 10 Nov 2012 - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Ven 9 Nov 2012 - 11:56

Arkha réfléchissait à ce que Moïra disait. Répondant à l'interrogation silencieuse de Gabriel elle fut prise d'une réflexion intensive pour comprendre qui était la tante de la Fer-née en face d'elle. Il était étonnant que le nom ne lui ait pas tilté tout de suite, mais à force d'avoir appelé la personne concernée "M'man" pendant des années et de n'avoir jamais vraiment entendu quelqu'un l'appeler par son prénom ça jouait. Surtout que depuis quelques années, elle était ouvertement en froid, ça n'aidait pas. Ses recherches de plus visaient davantage dans son entourage que vraiment dans ses proches. Du coup, ses pensées un peu mises à mal aussi par la suite de la conversation qu'elle voulait capter, elle se focalisa sur les deux mettant du coup plus de temps pour retrouver la personne concernée.

"Ouais t'embarques avec Gab ! C'serait cool que tu viennes. L'est cool notre île ! "

Elle regarda alors son cousin quand il fit référence au fait qu'il ne serait jamais un Harloi pour "lui". Elle comprenait très vite de qui il parlait, ce n'était pas compliqué, il y avait peu de personne que son cousin n'aimait pas simplement parce qu'il était quelqu'un de gentil pour un Fer-né. Elle l'observa longuement en l'entendant parler d'un face à face avec Sargon. Concrètement si elle pouvait l'éviter elle préférait qu'ils restent éloigner l'un de l'autre. Un bain de sang et des membres en moins, non. C'était ses cousins, tout deux, et elle y tenait assez pour ne pas apprécier ce genre de combat que pourtant elle trouvait particulièrement viril et impressionnant. Alors qu'elle l'observa elle eut la révélation et regarda Moïra.

"Mais j'suis conne ! Attends, c'pas Amaria la personne dont t'parles ! Parc'que...ça voudrait dire qu'ma mère qu'est Amaria Volmark c's'rait ta tante ? C'possible ça ? "

Elle allait interpeller Gabriel qui le fit en premier et elle le regarda allant lui demander si lui aussi trouvait pas ça étrange mais il semblait contempler quelqu'un qui n'avait rien à voir avec la conversation actuelle. Tournant son regard elle observa de qui il parlait et vit alors Cybeline qui semblait répondre à l'échange visuel avec son cousin.

"Ah ouais ? " elle regarda de nouveau Gabriel un moment avant de dire "Ouais ... c'pas plutôt toi qui voudrais qu'elle vienne ? "

Elle ressentit alors de nouveau ce désagréable sentiment comme lorsqu'il avait dit qu'elle était mignonne.Elle chassa rapidement cette impression. Après tout ça n'avait rien à faire là. Gabriel avait bien le droit de regarder et de parler avec qui il voulait. Regardant donc de nouveau Cybeline, elle confirma le geste de Gabriel, en lui faisant un signe plus ou moins clair de les rejoindre. Après tout, bien qu'elle ne l'avouait pas clairement, elle l'appréciait la petite jeune femme. Son entrevue avec elle avait laissé un goût de trop peu et elle n'avait jamais vraiment osé aller la trouver alors qu'elle travaillait finalement dans sa maison. Mais bon peu importe, maintenant qu'elle était la femme-sel de Sargon, elle avait moins de raison de s'en éloigner. Elle lui sourit quand elle les rejoint finalement.

"Salut Cybeline ! C'est surprenant qu'tu sois là, j'espère que t'es pas trop marquée par l'commentaires qu'on peut faire. " Elle montra Gabriel "J'te présente Gabriel, mon cousin et f...d'mi-frère de Sargon. " Elle regarda ensuite Moïra "Et ça c'Moïra Merlyn, mais elle vient pas d'Harloi elle. Elle est d'Grand Wyk. " elle regarda ensuite Cybeline avant de sourire un peu en coin "Alors comme ça t'es d'venue la femme-sel de Sargon ! T'dois être fière ? C't un sacré honneur quand même d'être l'femme-sel d'un tel Fer-né. Et d'coup ton intégration s'passe bien ? Tu t'sens pas trop dépaysée ?"





Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Ven 9 Nov 2012 - 12:49

     Sargon n'avait pas manqué de scruter le visage de la capitaine de l'Amazone alors qu'elle contemplait Cybeline. Il était certain que de traîner la jeune femme ici avait plus été une insulte qu'autre chose, mais c'était sa manière de prouver qu'il ne faisait jamais les choses comme les autres. Le Harloi restait persuadé que s'il était arrivé seul et n'avait pas fait de vagues, beaucoup en auraient été déçus. Quoique.... S'habituait-on réellement à voir ainsi un homme bafouer son Dieu et les us et coutumes d'un peuple ? Au fond, Sargon s’en contrefichait, rien que voir la réaction du gamin Bonfrère l'avait conforté dans l'idée qu'il avait eu raison de procéder de la sorte. Puis, ce n'était pas comme s'il lui arrivait de douter des décisions qu'il prenait.

     Fidèle à elle-même, la rousse envoya bouler la captive avec quelques mots des plus cinglants. Sargon ne vola pas à son secours, il était bien trop amusé par la situation pour y couper court ! Après que Cybeline se soit éloignée vers Gabriel – que le Harloi gardait à l’œil pour des raisons évidentes – le capitaine de la Veuve Salée reporta son attention vers la Botley. Elle faisait preuve d'une grande maîtrise, mais il était persuadé de pouvoir la faire sortir de ses gongs avant la fin du regroupement. Un sourire se peignit sur ses lèvres avant qu'il ne réplique.

     ▬ Tu as l'air d'excellente humeur ! C'était ironique bien entendu. Dire que je pensais que tu avais quelque chose contre moi, en fait je me rends compte que tu es aussi aimable avec tout le monde. Ou c'est uniquement les gamins et les femmes qui t'irritent ? »

     Il ne se comptait pas dans le lot évidemment. Lui et Helya c'était différent, elle le méprisait autant uniquement parce qu'il avait été le seul à ne pas changer d'avis lorsqu'elle l'envoyait bouler plusieurs fois, du moins c'était ce qu'il avait déduit avec le temps. Mais désormais il avait ce qu'il voulait et sa relation avec la furie rousse semblait même s'améliorer – cela dit elle n'aurait pas pu être moins bonne – ce qui ne signifiait pas qu'il ne pouvait pas la titiller un peu. Regardant autour de lui, il reporta finalement son attention sur Helya après avoir observé les visages des protagonistes présents ici.

     ▬ Le reste de ta famille n'est pas ici ? Je croyais qu'ils étaient censés venir, à moins que tu ne m’aie menti juste parce que tu n'osais pas me dire que tu voulais venir ici avec moi ? »

     Même s'il souriait d'un air moqueur il était évident qu'il ne pensait pas ce qu'il disait, c'était juste histoire de la charrier. Autant qu'elle commence à s'y habituer vu qu'elle risquait de subir ce type de remarques pendant un bon moment. Quelques dizaines d'années environ !


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Ven 9 Nov 2012 - 13:36

A en voir le cadet Bonfrère tiquer, le titan comprit qu'il s'était fourvoyé sur son identité, mais comment pouvait-il en être autrement ? Autant tenter de différencier deux pierrailles du même écueil, lui qui avait rarement conversé avec les jumeaux et qui avait été maintes fois victimes des galéjades d'Aaricia sur qui était lequel. Pour cette sorgue, il tenta d'ancrer dans ses méandres la place de Willem pour être apte à le reconnaître en cas de nécessité, bien qu'il guigna les doubles avec incrédulité lorsqu'il lui fut annoncé que le premier était plus musculeux que le second, ce qu'il omit en un haussement d'épaule incertain avant de se concentrer sur Veloran. Celui-ci fut enclin à ses ouvrages, ce que le mestre fêvre accueillit d'une frêle risette tout en se redressant de toute sa hauteur. Il était toujours appréciable de voir sa facture reconnue, en particulier par une maison majeure dont il coudoyait quelques membres telles que la suzeraine ou Elyn de Shatterstone. « Ca marche, j'passerai par Cormartel à l'occas alors. Et toi... » Dit-il en pivotant en direction du capitaine de la Larme Noire. « J'compatis. » Concernant son séjour indéterminé sur l'île de Pyk. Peut-être ne comprendrait-il pas la raison de cette commisération s'il n'était pas au fait de la relation des demi-frères de Seiche, ce qui n'était éventuellement point un mal en ces circonstances. « C'gentil Aaricia, j'reviens t'voir plus tard. »

Sa paluche glissa amicalement sur l'épaule de son amie, pour finalement se fourrer dans la crinière de Zachery qu'il malmena un instant avant de s'en aller. Il remarqua l'absence de ses principaux acolytes de soirée qu'il aperçut en – mauvaise – compagnie de Moïra, avec laquelle il n'avait guère envie de converser sans lui demander des comptes sur sa dernière tentative d'escamotage, ce qui n'aboutirait qu'à un courroux exaspéré de sa part. Lakdahr préféra opta pour l'antipode de la tablée, là où le Harloi s'était installé aux abords d'une tignasse rouquine qu'il ne connaissait que trop bien. La voir l'arrête nasale dans le coeur de sa pinte fut un appel trop enjôleur pour ne pas céder à la tentation, maintenant qu'il avait recouvert un semblant d'agrément, il était plus à même de se mêler aux individus présents. Il se déplaça donc jusqu'au trio, qu'il aborda en assénant une petite tape au revers du crâne d'Helya aussi bien en guise de salutation que pour la couvrir de la mousse de sa gueuze.

« Apprends à boire Botley. » Commenta t-il avec un air aussi coupable qu'un Maître des Hautes Oeuvres avec sa lame ensanglantée auprès du condamné tout juste étêté. Tous deux s'étaient par plusieurs fois croisés depuis qu'elle était venue le trouver dans sa forge, et le colossa avait pris goût à l'importuner, ce bout de drôlesse. « Rhoawyr, Sargon. » Il considéra les deux hommes simultanément à l'articulation de leur prénom, s'arrêtant sur le dernier qu'il toisa jusqu'à admirer ses opalescentes canines qui lui tirèrent un sourire inquiétant. « Toujours une aussi grande gueule, t'aimes mignarder avec Dagon à c'que j'vois. »




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 9 Nov 2012 - 19:14

La proposition de Gabriel ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd : Moïra arbore un sourire ravi lorsque Gabriel émet l'idée qu'elle puisse monter à bord de son boutre afin de visiter Harloi, c'est un chose qui l'intéresse réellement. Déjà qu'elle peut tirer un trait sur l'idée de visiter d'autres contrées – même si les Iles lui semblent suffisamment intéressantes pour qu'elle n'en éprouve pas le désir – elle doit au moins pouvoir visiter de fond en comble toutes les îles de leur région. Grand Wyk a beau être l'île la plus grande, elle a tout de même ses limites et à force la Merlyn commence à s'en lasser tout doucement.

« Je note, la prochaine fois que tu rentreras à Harloi en passant par Grand Wyk, tu m'auras sur le dos ! »
Il ne faut pas le lui dire deux fois, Moïra prend toutes les propositions qui lui sont faites, pour peu qu'elles soient intéressantes évidemment.
Gabriel parle alors de « lui » et déclare qu'il ne sera jamais un Harloi à ses yeux. La rousse fronce légèrement les sourcils, ne faisant pas le lien entre le pronom et le frère dont il a fait état juste avant. Il ne l'intéresse pas. Elle ne le mémorise pas. La jeune femme secoue légèrement la tête.

« Les Fer-nés ne jugent pas les gens sur leur naissance, mais sur leurs capacités. Tu es un bon Fer-né, tu peux t'estimer comme un Harloi. »
Logique indiscutable, du moins de son point de vue. Garth a souvent parlé de Gabriel et semble assez l'apprécier, pourquoi se remettrait-il en question dans ce cas ?
C'est à ce moment que la jolie Arkha déclara que la « Amaria » dont Moïra venait de parler n'est nulle autre que sa génitrice. Le hasard fait bien les choses, un sourire se plaque sur les lèvres gercées de la jeune femme alors qu'elle hoche légèrement la tête.

« Il semblerait que tu sois ma cousine alors. Amusant, Gabriel, ta cousine est aussi la mienne ! » Légère pause. « Je viendrai sur Harloi un jour ! »
Comment sont liés les deux jeunes gens d'ailleurs ? Certainement par le père d'Arkha, Moïra ne connaît pas très bien la généalogie des autres maisons.
C'est à ce moment que la fille aux verreries fait son apparition, elle fixe Gabriel avec intensité et la Merlyn se demande si cet intérêt va finir par provoquer la jalousie de l'autre Fer-né, celui à qui elle appartient. Les deux autres proposent à « Cybeline » de se joindre à eux, Moïra reste silencieuse, scrutant avec intérêt les objets brillants qu'elle arbore. Le sujet des femmes-sel et abordé et la rousse grimace légèrement.

« Être une esclave, ça ne doit pas être amusant ! Pourquoi est-ce que tu n'as pas essayé de te sauver lorsque tu étais sur le boutre ? »
Elle ne connaît pas l'histoire de cette fille, mais elle sait que tout ce qui arrive sur les Iles de Fer le fait par la mer et nul part ailleurs. Le regard de Moïra s'attarde sur les zones brillantes, elle ne regarde pas la Cybeline dans les yeux, trop occupée par sa contemplation. Mue par un désir trop fort, elle lève sa main et frôle un objet brillant pendant à l'oreille de la femme-sel.

« C'est beau. Mais tu es trop jolie pour porter quelque chose d'aussi voyant. »
Une technique pour obtenir cette perle ? Non, une simple remarque, les jolies femmes n'ont besoin de rien pour se parer, elles suffisent à elles-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 10 Nov 2012 - 1:36

L'homme aux yeux clairs me fixe en retour, et je ne décroche pas mon regard. Il semble perplexe, je ne dois pas avoir l'air moins intriguée. C'est le pli amène et maladroit de ses lèvres qui me ramène à moi, mais, si j'en éprouve une certaine confusion, je n'en souris que de plus belle. Arkha m'a remarquée également et elle me fait le même signe que l'homme à ses côtés, mais en moins timide, afin que je vienne à eux. Un dernier regard à Sargon et, ramassant mes jupons, je quitte mon Capitaine avec son accord tacite.

Parvenant à leurs côtés, je ne peux empêcher mes joues d'être roses, et mes yeux un peu brillants. Relâchant mes tissus dans un léger froufroutement, je pose avec douceur mes mains chaudes sur le bras de mon ancienne geôlière, pour la saluer. « Arkha, » fais-je à mon habitude, pour marquer son nom, avant de suivre les présentations qu'on me fait. Je lève les yeux vers les iris de topaze – que cet homme est grand. « Gabriel », murmure-je, hochant la tête sans encore une fois décrocher mon regard au moment où il l'aurait fallu. Mon visage s'éclaire, spontanément, je lève la main pour la poser sur la sienne, mais me retiens et ne fais que l'effleurer à peine. Son demi-frère ! Évidemment, voilà la raison de leur dessin commun : ils sont faits sur la même esquisse. Je hoche la tête devant la demoiselle plus fine que la plupart des autres Fer-nés, et incline la tête devant elle, les mains jointes devant mon giron pour les garder sages. « Moïra. »

Relevant le nez vers Arkha tandis qu'elle m'interroge, je plisse le nez d'un air heureux, peut-être un peu joueur, et réponds avec franchise d'une voix qui laisse filtrer une part de la joie étrange, mais sincère, que j'ai à être ici, au milieu du peuple assassin des miens. Tant que je porterai devant eux le visage d'une étrangère, les miens et leur sang ne seront pas oubliés. Quoi que plus naturel que de s'en réjouir ? « Oh, non, vraiment pas. Ce n'est pas si méchant, et ce n'est même pas grave. » Sa sollicitude me touche, mais j'essaie de ne pas être trop expansive. Je crois qu'elle n'aimerait pas, aussi, je garde mes mains contre moi, jouant de mes doigts. « A vrai dire, il ne m'en a pas avertie. Il m'avait dit qu'il hésitait encore sur que faire de moi. Et, oui, oui, très bien. L’accueil a été un peu froid, mais tant que je vois la mer... » Je prends une grande inspiration et laisse mon bonheur illuminer mes traits un instant, tout comme il gonfle ma poitrine d'un soupir d'aise. « Rien ne peut mal aller. »

Moïra me parle alors. Elle regarde mes pierres choisies et mes bouts de verre, et je ne sais si elle approuve ou si elle en relève les défauts. Sa première phrase me fait pencher la tête de côté. Pourquoi n'ai-je pas tenté de fuir ? « Parce que je serais morte, et que je voulais vivre. » C'est dit avec tranquillité. Je respire, j'apprends, j'honore. Je ne conçois pas en quoi je pourrais oser me plaindre. Certes, je sers, mais je l'ai toujours fait. Elle lève la main et je tends le cou, comme toujours docile au contact, et elle soulève la perle pendant à mon oreille. « Là d'où je viens, si on ne s'habille pas bien, on insulte ceux qui nous voient. » Je redresse la tête, amène. « Je ne voulais pas manquer de respect. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant


Sujets similaires

-
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» rassemblement Meux le 16-04
» rassemblement !!! [terminé]
» Rassemblement ! ( PV Gekei )
» Petit rassemblement festif à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-