AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Mer 21 Nov 2012 - 15:57

Le Bonfrère avait raison en quelques parts. Il était aussi surveillé par son père qui n’avait qu’un œil ou sa mère adoptive. Il finit par hausser des épaules et se faufiler à travers les invités. Même si les sentiments n’étaient peut-être pas partagés, il avait toujours eu de l’Admiration pour son père. Il avait réussi à se rapprocher et écouter ce qu’il disait. Il aimerait bien accompagner Willem, cette fois. Mais bon, s’il partait avec Aaricia, il y avait peu de chance que celle-ci dise « oui ». Parlant de celle-ci, qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire, avec le Harloi.

Si elle avait été sereine jusqu’à maintenant, c'était bien pour calmer ses impétueux sauts d’humeurs. Les dernières semaines s'étaient avérées d’un vrai calvaire entre partager à enfin accoucher et attendre de nouveau. La patience n’étant pas non plus la première des qualités de l'épouse de la seiche, il fallait bien croire qu’elle avait plus qu’un sale caractère dernièrement. Si elle ignorait superbement le Harloi c'était bien parce que ses nerfs n’auraient pas la patience de supporter ses railleries et encore moins les jeux de badinages. Elle n’avait pas non plus le culot de le faire devant son époux, peut importe ce qu’il pensait sur eux. Elle arrivait même à préférer Dagon à Sargon. Elle ne savait pas si elle aurait pu endurer des railleries pendant des journées entières. Helya avait peut-être raison

Sargon étant Sargon, il arrivait quand même à la piquer. Elle détestait déjà quand le mot « ma dame » sortait de la bouche de son mari, elle n’allait pas faire une exception pour le capitaine de la veuve salée et peut-être encore moins vu que c’était le capitaine de la Veuve salée. Elle avait pris trois bonnes respirations, pour ne pas lui faire les gros yeux et sortir son venin. Elle préférait garder cela pour Dagon, c’était plus amusant. S’il avait eu le temps de l’oublier, Aaricia elle n’avait pas eu le temps, avec son entourage qui semblait toujours propices à lui rappeler des choses concernant le capitaine Harloi. Il la narguait celui-là avec ses petits mots. Elle avait failli accoucher dans le Nord, ce qui lui déplaisait assez comme idée.

Elle finit par lui lancer un regard noir a l’évocation que la grossesse lui allait bien, et du « ma dame ». Elle ne chercherait même pas à monter sur ses grands chevaux, cela n’en valait pas la peine.

Vous n’étiez pas le seul que je tentais de fuir sur les Iles de fer. Et si vraiment je ne voulais pas vous voir je n’aurais pas pris le risque de venir m’asseoir à cette table avec tous ces fer-né.

Elle ne sut même pas si cette réponse parvint aux oreilles même du Harloi, trop occuper à chercher des noises chez les Bonfrère. Aaricia ne cilla même pas et ne prit aucune position. Willem la connaissait trop bien pour savoir qu’elle n’intervenait que si cela la touchait personnellement. Pour l’instant, son jeune frère s’en sortait bien.







« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mer 21 Nov 2012 - 22:06

Arkha était totalement larguée. Willem ne sembla pas le moins du monde dérangé des propos de son cousin laissant une sorte d'assurance s'installer de sa part comme si elle allait perdre pas mal de chose à ne pas venir sur son boutre. Et puis c'était quoi ça ? Elle allait venir juste pour le Raid dans le nord et retournerait ensuite sur la Veuve Salée comme si de rien était ? Il faisait quoi là ? Il l'invitait à venir sous ses ordres ou en gros elle était une sorte de personne qui avait l'occasion de venir sur le boutre de façon indépendante n'usant que ses propres règles et ne respectant que ses propres ordres ? Elle ne comprenait pas... Il y avait quelque chose de très déplaisant à cette incompréhension. Et l'entendre en plus dire que pour savoir de quoi il parlait elle devait forcément directement dire oui, elle n'était peut-être pas quelqu'un de très réfléchi et qui usait davantage d'impulsivité mais de là à suivre bêtement, ce n'était pas son truc. Bon ok peut-être qu'elle l'avait déjà fait pour les ordres de Sargon.... Mais ce n'était pas pareil. Enfin à ses yeux ce n'était pas pareil. Il était son Capitaine donc ça voulait dire que d'une certaine façon elle respectait forcément ses principes, sa personne et donc qu'elle jugeait que ses ordres étaient souvent pertinent. Mais après la rencontre qu'elle avait eue auparavant avec Willem, elle avait du mal à croire que cette invitation était innocente... Surtout si ce n'était pas au final pour l'avoir dans son équipage. Il n'avait pas tort, y avait que les cons qui ne changeaient pas d'avis, mais ce retournement de veste à son égard était surprenant et plutôt inattendu. Elle jeta à un coup d'oeil à Gabriel cherchant une explication dans son regard mais elle revint ensuite à Willem.

"C'est ça ton argumentation ? Genre "viens m'voir et j'te dirai c'que tu veux savoir " ? T'crois vraiment pouvoir m'appâter avec c'genre d'trucs ? C'tu veux vendre ton idée vends là! J'suis prête à t'écouter alors assume t'choix et développe ! Si tu l'fais pas c'est qu't'as un truc à cacher et alors c'est encore plus louche que c'qu'j'aurais cru ! Just'ment mouille toi un peu ! "

Elle croisa les bras lui faisant face prête à entendre ce qu'il avait à dire. Elle ne pensait pas sérieusement que ses dires pourraient la pousser à le rejoindre mais s'il avait une bonne raison à sa présence qu'il la dise. Sa curiosité la poussait quand même à tenter d'obtenir cette information. Elle avait un mauvais contact avec Willem et sa façon de penser la dérangeait, mais elle était d'accord avec lui, y avait que les imbéciles qui ne changeaient pas d'avis, alors elle n'était pas hermétique à lui offrir l'opportunité de remonter dans son estime. Elle n'était pas rancunière... C'était clairement pas dans sa personnalité. Bien sûr elle l'avait mauvaise qu'il ait réussi à prendre le dessus sur elle en combat singulier. Même si elle avait concrètement peu de chance de gagner mais ça jamais elle ne l'admettrait étant clairement persuadée qu'elle pourrait le battre un jour. Mais c'était une idée histoire et ça n'entrait pas en compte dans l'immédiat.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 22 Nov 2012 - 2:08

Arkha passait son temps à regarder Sargon, ou bien encore Gabriel. Elle dépendait à ce point de ces hommes? On dirait une gamine incapable de se prendre en main, inapte à quitter les jupes de sa mère ou dans ce cas, les pantalons de ces cousins. Elle leur jetait des regards, devait attendre qu'il lui indique, par leurs paroles ou de simples regards, à leur tour, la marche à suivre. Était-elle vraiment dépendante à ce point de ces hommes? Elle semblait être capable de réfléchir, comme les autres, elle avait même une grande gueule, assez grande pour mordre sans qu'on lui demande, alors il était peut-être temps qu'elle se fasse son propre avis tiens. En tout cas, Willem ne jetait pas le moindre regard vers sa sœur ou vers son frère. La famille, c'est bien beau, mais il ne considère pas avoir de compte à leur rendre pour chaque geste qu'il pose. D'ailleurs, on ne voyait pas Aaricia venir à sa rescousse non plus, comme Sargon semblait vouloir le faire ou comme Gabriel et Arkha l'avait fait envers lui. Ce n'était pas un témoignage de division chez les Bonfrère, mais plutôt une sorte de respect vis-à-vis de chacun, que les uns et les autres croient capables de se défendre eux-mêmes. On dira ce qu'on voudra des Bonfrère, ce sont des gens debout au moins.

Le capitaine de la Larme Noire eut un soupir. Cette Kenning l'énervait à nouveau et il se passa une main contre le visage, désespéré pour elle, puis, prit une bonne gorgée de sa choppe de bière. Dans toute cette histoire, l'ivresse commençait à être un facteur, mais Will' était encore lucide et l'alcool semblait même le rendre plus patient qu'à l'accoutumer ou plus "jem'enfoutiste", c'est au choix.

-T'as pas compris? Non, t'es trop tête de linotte pour ça... J'essaie pas de t'appâter, t'as pas la gueule d'un poisson et je ne perdrai pas mon temps à argumenter avec toi. Tu crois que j'ai un truc à cacher? Qu'est-ce que j'en ai à foutre de ce que tu crois? Rien du tout. Ce que je sais par contre, c'est que Sargon ne sera pas du prochain raid, que moi j'en serai et que si t'en envie d'en être toi aussi, tu peux venir. Sinon, tant pis. Je vais quand même pas me mettre à genou et satisfaire les caprices de la damzelle. Maintenant, je te l'ai dit, je te le répète, prends donc ton temps pour te faire une idée, hein? Réfléchir... t'en es bien capable? Imagines toi un peu, tuant du Nordien aux côtés de Lord Greyjoy, en personne, le boutre sur lequel tu es, à l'avant de la flotte de Fer. C'est une vision qui me plait à moi. Si tu ne veux pas en être par... solidarité on va dire, ça va hein, je respecte ça. Je te dis juste que l'offre est sur la table.

Il finit sa choppe, puis constate qu'elle est vide, alors il dit, comme à lui-même, sinon comme un commentaire général:

-Je vais me chercher d'autre bière.

Pas la peine d'attendre qu'un serviteur vienne le servir. Cela lui donne l'occasion de s'éloigner un peu de la grande table et de tout le brouhaha. Peut-être qu'Arkha le suivra pour continuer cette petite conversation, un peu plus à l'écart, tandis qu'il remplissait sa chope ou peut-être qu'elle était restée à la table.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Jeu 22 Nov 2012 - 11:09

     S'il y avait bien une chose qui était certaine, c'était que ce crétin ne savait pas lorsqu'il fallait fermer sa bouche, il ne devait sûrement jamais s'être pris de réelle raclée de la part d'un autre Fer-né. À peine dix-huit ans, il avait hérité du grade de capitaine parce que c'était le seul homme de sa maison et pourtant il se prenait pour le lord capitaine de la flotte de fer. L'intérêt de Sargon pour Willem était retombé dès qu'il avait ouvert la bouche, même pas capable de se défendre, juste bon à s'écraser en donnant le sentiment d'être supérieur aux autres. S'il y avait bien une chose qui était certaine, c'était qu'Aaricia avait hérité de tout le caractère de la fratrie. Le « capitaine » servait encore des répliques insipides à Arkha en les présentant comme s'il allait lui offrir la plus grande sortie de sa vie. Un sourire se peignit sur les lèvres du Harloi lorsqu'il parla de tuer du Nordien aux côtés de lord Greyjoy. Du réchauffé, Arkha l'avait déjà fait par le passé et elle ne raterait rien. Lorsque le gamin passa devant Sargon pour s'éloigner et fuir la discussion, celui-ci ne se priva pas de l'admonester au passage.

     ▬ Avant de proposer ces choses apparemment superbes et inédites, renseigne-toi un peu gamin. Lors du raid sur Motte-la-Forêt Arkha a déjà pu combattre aux côtés de lord Greyjoy comme tu dis et elle a déjà pu s'amuser à tuer du Nordien. Tu ne lui offres rien de bien particulier, tuer un Nordien c'est comme tuer un gars de l'Ouest ils sont tous aussi mauvais ! Surtout que les raids précédents ont tous achevé les meilleurs combattants, il n'y aura que des paysans sans intérêt à affronter. »

     Ce n'était pas l’intelligence qui l'étouffait le petit, il parlait clairement d'occuper la première place sur la flotte alors que ce type de place était habituellement réservé au meilleur capitaine de la flotte après Dagon bien évidemment. Est-ce qu'il se considérait comme le meilleur de tous les hommes présents ici, ou est-ce qu'il croyait simplement que son lien familial avec le seigneur des Iles de Fer lui offrait tous les droits ? Que ce soit l'une ou l'autre des propositions, il était de toute manière en train de pousser les autres capitaines à refuser de participer à ce raid, quel Fer-né accepterait de prendre part à une attaque où u freluquet qui n'avait jamais fait ses preuves héritait du meilleur ? Les natifs des Iles de Fer jugeaient sur les capacités et là Willem laissait entendre que Dagon faisait passer ses amitiés avant les intérêts de son peuple. C'était définitif, Sargon était heureux d'avoir décliné l'invitation même s'il aurait éventuellement pu changer d'avis suivant les dires de son cousin.

     Peu lui chalait, Arkha se débrouillait très bien toute seule et de toute manière il n'aimait pas jouer les chaperons avec elle, lassé de l'idiotie du jeune capitaine le Harloi s'éloigna du duo pour regagner sa place auprès d'Aaricia et d'Helya. Décidément cette journée était pleine de surprise et pas franchement dans le bon sens ! Son regard passa d'une à l'autre avant qu'il ne reprenne.

     ▬ J'espère que vous ne nous ferez pas le plaisir d'accoucher ce soir Aaricia, ça nous prouvera qu'au moins un Bonfrère est capable de faire quelque chose qui ne mette pas Dagon dans l'embarras. »


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Jeu 22 Nov 2012 - 22:13

Dans un autre monde. L’esprit de Gabriel demeurait loin, très loin de la présente conjoncture et naviguait sur des flots plus paisibles, détaché du reste. Il avait envie de quitter la salle sur le champ, sans demander son reste ni même emporter une chopine pourtant bien méritée ! Après toute la tension emmagasinée et acculée à l’encontre de son frère, être forcé à la dissiper avait été une torture tout juste surmontable. Il se sentait vide et plus cafardeux que jamais, proche de la neurasthénie – au moins ne penserait-il plus à rien. C’est de force qu’Arkha, toujours aussi authentique et affectueuse à sa manière, le ramena à la réalité, au milieu de ce rassemblement des plus hétéroclites. Il lui adressa une risette qui sonnait sincère malgré tout ce qui s’était passé, et d’un geste habituel, il lui ébouriffa la crinière. « Promis. J’attendrai qu’t’ais le dos tourné. »

Quant à Lakdahr il resta à distance, attitude qui pouvait paraître étrange mais que le fer-né comprit sans mal. Il se contenta d’hocher la tête en sa direction, avant que le timbre du seigneur des lieux ne les interpelle tous. Une ultime razzia dans le Nord ? Qu’il en soit ainsi. Le gosier sec il se servit une nouvelle pinte fraiche et la leva dans un geste court et succinct en direction de Dagon, signifiant que sauf contre-indications de dernière minute, il serait de la partie.

Nouvel petit évènement imprévu, Willem s’approcha d’eux pour faire une étonnante proposition à Arkha, alors que tantôt, les deux n’avaient pas l’air particulièrement en bons termes. En tant que Capitaine Sargon intervint également, et sa simple présence fit que la Jouvencelle conserva un pesant silence, ses prunelles de quartz dardaient sur son frère qui employait sa technique coutumière pour déstabiliser ses adversaires. Après avoir rabroué la donzelle publiquement, il volait finalement à son secours… Classique. Gabriel tempêta intérieurement mais noya l’étincelle dans la mousse de sa boisson. Il ne connaissait pas énormément Willem, mais il avait partagé quelques discussions et accointances. Cela dit le Bonfrère semblait quelque peu remonté ce soir…

Une fois les deux hommes éloignés, il appuya son index sur l’épaule de sa cousine et tapota à plusieurs reprises. « J’connais pas trop ton histoire avec Willem… Mais t’as pas l’air chaude pour l’suivre. Il devait s’être passé quelque chose, mais il n’avait rien entendu sur le sujet… Il frotta nonchalamment sa barbe de sa main libre. Si jamais tu veux quand même changer d’air et aller te dégourdir dans l’Nord, sans dépendre de la Larme Noire, t’sais que t’auras toujours une place parmi les miens. Il lui adressa un sourire puis tourna son faciès vers la massive charpente de l’Edenteur. J’crois qu’on manque à Dendamour. Il lui fit signe avec un furtif clin d’œil et approcha de l’échine de leur ami qui, il n’en doutait pas une seconde, les accueillerait avec son véhément amour. T’aurais pu v’nir m’embrasser quand même ! »


Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de Iles de Fer
avatar

Dagon Greyjoy
Seigneur Suzerain de Iles de Fer

Général


"Nous ne semons pas. "

Lord Ravage de Pyk,
et de ce qu'il en reste
Fils du Vent de la Mer
Capitaine de.... non, SBF


♦ Missives : 181
♦ Missives Aventure : 89
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 16/09/2012
♦ Célébrité : Mads Mikkelsen
♦ Copyright : Lakdahr (signature + vava)
♦ Doublons : Neassa Baratheon, Bayard
♦ Age du Personnage : 44 ans
♦ Mariage : Lady Aaricia Bonfrère
♦ Lieu : Iles de Fer, Pyk
♦ Liens Utiles : # le personnage
# ses liens
# ses aptitudes
# son histoire


POSTES VACANTS (liens)
# Zachery
# Sorcha
# équipage du nouveau boutre
# fratrie Greyjoy

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
258/500  (258/500)


Message Jeu 22 Nov 2012 - 22:30

Il n’avait pas fallu plus de temps que cela pour qu’une tirade animée soit à nouveau échangée entre les protagonistes de ce soir. Le coude sur la table, Dagon avait la tempe appuyée sur son poing gauche. S’il fixait sa chope d’un air particulièrement songeur, il ne perdait pas une miette de l’échange entre Willem, Arkha et Sargon. Son regard se dirigea alors sur le dernier, non loin de sa femme. Décidément, son cousin était de bonne humeur ce soir. Après une rixe qui lui avait laissé une marque sur l’avant-bras, il se prenait encore au jeu de répondre - avec toute l’aisance habituelle qui le caractérisait – au plus jeune Capitaine. Un sourire moqueur naquit au coin de la bouche du Seigneur des lieux. Il faisait référence au commentaire de Sargon sur sa prochaine razzia pour Winterfell. Il ne vit que camaraderie bon enfant dans cette phrase. S’il n’avait rien contre le fait de se faire charrier en permanence par le Capitaine de l’île minière, il ne voyait pas de très bon œil son rapprochement avec Aaricia. Son œil passa de l’homme à sa femme. Un bref instant, il resta à la regarder. Elle savait se débrouiller mieux que quiconque en matière d’envoyer paitre un homme. Pourtant, le corps de Dagon ressentait comme un étrange malaise à les voir tous deux discuter ainsi.

Un rire moqueur manqua de lui échapper de la gorge lorsque l’argumentation de Willem raisonna dans la salle. "Aux côtés de Lord Greyjoy, en personne… à l’avant de la flotte de Fer." Cette personne, Lord Greyjoy, n’était certainement pas l’homme qui prenait part aux raids au même titre que ses hommes. Dagon n’avait rien d’un Lord en combat. Commandant certes, mais uniquement parce que son esprit s’imposait encore sur ses Capitaines. Quant à la position du boutre du jeune Bonfrère…Dagon ne se souvenait pas de lui avoir offert de naviguer en première ligne. Ainsi, son avis rejoignait celui – pourtant si souvent contradictoire - de Sargon. Il inclina fébrilement la tête à l'adresse de Garbiel lorsque celui-ci lui signifia qu'il prendrait part au raid.

Son front était à nouveau barré par un pli vertical. Il se redressa pour s’affaisser contre le dossier de sa chaise en croisant les bras sur sa poitrine. Du côté des Lords, rien de bien agité. Il en détourna bien vite le regard. Ce dernier se déporta vers la cheminée et en opposition, sur Cybeline qui semblait éprise de sa place près de la fenêtre. Voulait-elle donc y sauter ? Il en doutait. Il remarqua alors son fils. Le gamin avait pratiquement déambulé dans la moitié de la pièce. Dagon l’attrapa par le bras au passage. Ca n’était certainement pas le moment qu’il rejoigne Willem. Si son fils eut un mouvement de recul, dû à la surprise de se faire ainsi interpeler, son visage exprima bien vite de la satisfaction en reconnaissant son paternel. Dagon le lança pratiquement sur la chaise à ses côtés. Une fois assit à table, le gamin resta silencieux. Mais son minois offrait une expression résolument bavarde. Dagon s’empara de sa pinte encore bien remplie et la poussa jusqu’à Zachery.

« Bois. » Même avec son rejeton il n’était pas des plus affectueux. Pourtant, ces marques d’attention bien particulières rendaient toujours le gamin des plus joyeux. « Tu verras pas passer la nuit. »

Dagon eut un semblant de sourire à l’adresse de son fils, comme pour l’encourager. Bien inutilement. Depuis le temps que le petit voulait goûter à l’hydromel. L’œil rivé sur son rejeton, il en oublia presque qu’il avait posé une question à l’assemblée, et que des réponses tardaient toujours.


"L'histoire morte est écrite à l'Encre, la variété vive s'écrit dans le sang."  

 
©️ frangin
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Ven 23 Nov 2012 - 0:03

Et les vétilles de conversation se poursuivaient dans une cacophonie qui commençait sérieusement à atteindre les méninges – celles encore en état de fonctionner - du mestre fêvre qui préférait de loin se concentrer sur sa pinte. Une chope qu'il n'avait de cesse de remplir pour vider à nouveau, avec quelques accès de modération en buvant son verre par plusieurs gorgeons plutôt qu'en une unique traite – c'est qu'il savait être raisonnable, lui aussi ! Il ne fut en rien surpris de la réaction de Sargon qui ne perdait jamais une opportunité pour se faire remarquer et contrarier son monde, une marotte que l'on prenait lorsqu'on le coudoyait un tant soit peu, ce qui arrivait encore à l'Edenteur malgré son opinion sur le personnage. Quand à ce qui se trama ensuite entre Willem et Arkha, il n'y prêta point l'oreille et préféra sentir les premiers effets de l'alcool sur sa charpente. Un frêle flottement et une température en hausse, voilà qui avait le don de le réconforter, au moins, car si tous se mettaient à parler d'affaires de capitaine, il s'endormirait avant que les festivités aient véritablement commencé. Quelle soirée monotone...

Son faciès éreinté biaisa en direction de la Botley qu'il observa avec suspicion... S'il n'en avait strictement rien dit jusqu'alors, son attitude le laissait pantois, et pour qui avait un minimum de sens commun, il n'était pas ardu de deviner que quelque chose se tramait. Une hypothétique alliance avec le Harloi n'aurait jamais été plausible si l'offre n'avait aucune envergure, mais jusqu'où allait donc leur nouvelle entente ? Il avait comme l'impression que les Iles seraient ébranlées de bien des surprises dans les temps à venir, et peut-être pas des meilleures. Sa réflexion fut interrompue par l'arrivée du cousin et de la cousine qui apparurent dans son échine. La réflexion de Gabriel le fit grogner et aussitôt âprement répliquer. « Va crever ! » Discours paradoxal alors qu'il 'avait supplié de l'inverse seulement quelques instants auparavant., mais il fallait adapter sa réaction à la situation ! En outre, Lakdahr était profondément vexé que son ami ait risqué sa vie, une indicible sensation qu'il ne pouvait justifier que par l'amitié qui les liait depuis toujours. Cet idiot aux somptueux quartz était bien le seul pour lequel le colosse s'inquiétait – parfois même inutilement, et quoi que pouvait en penser leurs homologues.

Cependant peu disposé à en faire une quelconque démonstration, il feignit d'ignorer le capitaine de la Jouvencelle, prêt à reprendre son activité de pochard avant de pivoter sa physionomie de l'autre côté pour vérifier où était la Kenning... Qui se trouvait apparemment plus proche de lui qu'il ne l'aurait pensé ! Le forgeron se retrouva nez-à-nez avec la poitrine de la jeune femme, sur laquelle il eut un long blocage, pour finalement se rappeler que ses mirettes se situaient plus au nord. Il redressa donc ses sombres agates vers le visage de la sylphide... Puis ne se gêna pas pour revenir sur ses cambrures mammaires. Quoi ? On avait pas le droit de profiter de la vue ?




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Ven 23 Nov 2012 - 0:46

L'explication de Willem l'a laissa totalement pantoise. Il avait bon dire qu'il l'invitait simplement à rejoindre son équipage et être un de ses marins pour un temps que cela restait bizarre à entendre. C'était de la simple camaraderie ? Willem était-il en train de montrer devant les autres qu'il avait de la gentillesse ? Bizarre.... Rien à faire elle trouvait ça particulièrement étrange. Mais bon de nouveau elle n'eut pas le temps de répondre que Sargon intervint. Ce qu'elle comprit tout à fait car effectivement elle s'était déjà rendue dans le nord sur la Veuve Salée. Donc ce n'était pas quelque chose de nouveau pour elle. Mais par contre, ce qu'elle apprit c'est que le Bonfrère avait peut-être une assurance un peu trop marquée... Elle n'y connaissait réellement rien dans les arrangements de positionnement de boutre. Surtout que celles qu'elle avait se basait principalement uniquement sur la Veuve Salée qui était le boutre de Sargon et qui agissait souvent selon ses désirs, donc la donne était particulièrement différente. Elle laissa de toute façon à la fois Willem et Sargon partir sans rien dire. Elle ne voyait vraiment pas ce qu'elle pourrait pour le coup dire à tout ça. Les propos de son cousin accompagné du tapotement sur son épaule la firent revenir à lui. Elle le regarda avant de regarder un peu ailleurs. Il était vrai qu'elle n'avait en réalité parlé à personne de cette histoire avec Willem. C'était étrange en fait qu'elle n'ait même rien dit à Gabriel. Peut-être devrait-elle le faire... Après coup elle aurait été incapable d'en parler sauf si vraiment son cousin avait été là juste après l'incident parce qu'il aurait compris que quelque chose n'allait pas. Mais elle s'était entraînée seule en évacuant toute sa rancoeur de s'être fait battre de cette façon.

"Nan pas trop. J't'dirai pourquoi quand on s'ra tout seul. "

La suite des propos l'a surpris mais dans le bon sens du terme. En réalité, petite elle avait toujours voulu partir avec lui sur son boutre, jusqu'à ce que Sargon apparaisse dans sa vie et que le boutre de Gabriel se révèle être celui de Sargon aussi. Mais après Port-Lannis, il avait quitté la Veuve pour avoir le sien. Mais la proposition la toucha et lui plut et elle lui adressa un sourire sincère qui indiquait qu'elle appréciait. Venant de son cousin, la proposition lui semblait différente. Mais peut-être que cette dernière plairait moins à Sargon. Son regard s'en alla vers la table où se trouvait Lakdahr. Ayant déjà entendu le surnom elle ne s'en étonna pas mais sourit néanmoins en coin amusée par ce dernier. Suivant Gabriel, elle s'approcha alors du concerné avec qui elle était en train de boire avant que cette fameuse danse ne vienne se mêler au rassemblement. Alors qu'il s'était mis derrière son échine, elle se tenait un peu plus sur le côté. La gêne qu'elle avait ressenti au tout début des retrouvailles s'était estompée pour laisser place à un peu plus de naturel. Du moins tant que Lakdahr ne faisait pas des siennes. Il répondit d'ailleurs chaleureusement à son ami une pinte en main ce qui lui rappela que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas bu. Elle allait se resservir mais le forgeron se tourna vers elle et elle arrêta alors son début de mouvement pour le regarder. Etant toujours debout, le regard du Fer-né ne retrouva pas au niveau de ses prunelles, ce qui était compréhensible. Il daigna cependant les lever pour la regarder dans les yeux ce qui la troubla un peu - elle était quand même proche de lui en fait- mais elle fut surprise de le voir reprendre son regard initial. Penchant sa tête pour poser à son tour ses yeux sur l'endroit concerné, elle remarqua que non elle n'avait ni tâche ni changement mais une protubérance caractéristique de sa condition de femme qu'il lorgnait sans pudeur.

"Mais t'gêne pas !! " dit-elle rapidement en retrouvant des rougeurs habituelles alors que d'une main posée rapidement sur la joue du concerné elle l'obligea à migrer son regard ailleurs. Bien sûr, sa réaction aurait été différente et basée uniquement sur la parole si ça avait été quelqu'un d'autre. Mais Lakdahr avait malheureusement tâté davantage de son anatomie que le reste de la population présente. Elle se pencha alors rapidement pour prendre à boire et se rassit de façon à être dans une positon moins agréable pour l'oeillade masculine. Elle ne supportait pas en plus qu'il fasse des allusions quelles qu'elles soient devant Gabriel.

"Allez Gab ! Assieds toi aussi et bois !" Changement de sujet point barre.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Ven 23 Nov 2012 - 3:45

La mini seiche eut un vent de recul lorsqu’on l’attrapa par le bras. Un sourire s’installe tout de même sur ses lèvres lorsqu’il vit son paternel. Il était habitué à la rudesse de son père qu’il aimait bien. Il voulait être traité comme les autres et son père se faisait un plaisir de le faire. Il ne se fit pas prier deux fois pour avaler une première gorgée puis une seconde. Le goût était passablement bon. Le commentaire le fit sourire. S’il y en avait bien une personne qui ne passerait pas la soirée c’était bien Aaricia, mais il se priva de le dire. À défaut de passer un commentaire pertinent, il haussa des épaules et reprit une gorgée. Et puis des nuits blanches, il en avait passé quand son père partait en mer.

Seule dans le coin de ses pensées, elle fixait son frère, puis son jumeau et ensuite, Arkha ou Sargon pour revenir à Dagon voir ce qu’il en pensait. Elle trimballait son regard sur celui qui parlait le plus fort. Elle était là et jonglait puis finissait par fixer l’intérieur de son verre. Elle était de mauvaise humeur. La salle se remplissait petit à petit d’une odeur d’alcool. Peut-être était-ce même une impression. C'était presque de la torture. Cela lui manquait de boire chope après chope. Boire jusqu’à oublier. Par moment, elle s’ennuyait de sa vie de capitaine. La liberté qu’elle avait. Même mariée, Dagon ne lui avait jamais retiré une quelconque liberté. Elle finit par fermer les yeux avant de se faire déranger par le Harloi qui cherchait quelques choses. Peut-être voulait-il essayer de jouer avec ses humeurs ? Gare à lui, parce qu’elle n’était pas très rieuse et encore moins quand les blagues la concernaient. Surtout lorsque l’on lui parlait d’Accouchement.

Elle lui lança d’abord un regard noir et feignit de l’ignorer. Il avait ce don de se moquer d’elle quand il le voulait. Ne tenant pas au silence, elle finit tout de même par lui répondre, un peu plus sec qu’à l’habitude.

Je ne vous ferais pas le plaisir d’accoucher aujourd’hui. J’ai bien envie qu’on se rappelle de moi autrement que la Lady Greyjoy qui a accouché pendant un rassemblement fer-né. Et puis comme je le disais je tiens trop à ma tête pour faire ça.

Elle verrait cela comme de la provocation. Elle savait que Dagon n’apprécierait pas le spectacle et elle encore moins. Elle n’aimait pas être trop voyante quoi qu’avec un ventre énorme, dure de passer inaperçu. Elle jeta un regard sur le Harloi puis sur Dagon.

Et puis c’est bien plus amusant de regarder des capitaines vouloir arracher la tête des autres qu’une femme en plein travail.

Simple avis personnel. Leur joute verbale était parfois très amusante, même si elle finissait par être lassante. Aaricia les comparait plus souvent qu’autrement à une bande de môme qu’a des adultes civilisés. Enfin, si « civilisé » prenait un sens dans les iles de fer.




« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 23 Nov 2012 - 16:23

Willem avait tenté, on dit bien tenté… de, non pas de convaincre Arkha, ça, il sait bien qu’il n’y arrivera jamais, mais de lui montrer qu’il ne fallait pas y voir un complot ou une stratégie quelconque, une simple offre et après, il a probablement exagéré plus qu’il ne l’aurait dû la place de son boutre et le rôle qu’il aura dans ce raid, s’il a la chance d’y participer d’abord, mais bon, ainsi était le Bonfrère, tout en prétention, et on joue son rôle ou bien on ne le joue pas. Certains n’avaient pas manqué d’entendre, voire écouter sa conversation avec la Kenning, qui en bout de piste, ne lui offre pas de réponse, ce qui voulait sans doute dire non, mais comme il l’a dit, l’offre reste sur la table. En route pour aller se chercher une bière, le Bonfrère se fait intercepter par Sargon, qui s’adresse à lui. Will’ aurait bien continué son chemin sans même se préoccuper de ce crétin plus femme que homme, ce qui n’a rien d’étonnant quand on y pense… mais bon, il parlait de plus en plus fort, alors aussi bien arrêter de marcher et se retourner pour entendre ce qu’il avait à dire et esquissé un sourire d’amusement. Et blablabla, toujours à s’ouvrir sa grande gueule celui-là. On a bien vue tout à l’heure, qu’une fois dans la danse, une fois que c’est sérieux, Sargon triomphe par la défaite. Encore dommage que Gabriel n’ait pas visé la tête avec une de ces haches. Il aurait rendu service à l’ensemble de Westeros. Le Bonfrère porta d’ailleurs sa main vers sa hache de lancée, élément essentiel à tout banquet. L’envie de la prendre et de la balancer au Harloi se fit forte, d’autant qu’il était plus un homme d’action que de mots, mais bon, il eut un regard vers son frère, sa sœur et jugea que le geste ne serait pas… comment dire… approprié.

-Oh… bien dans ce cas, elle a toutes les raisons de dire non. Elle sera très certainement reconnaissante de ta sagesse et de tes conseils. T’es un exemple à suivre Harloi.

Les deux hommes ne s’aimaient pas, c’est certain, le ton de Will’ se faisait tout aussi méprisant qu’avec pu l’être celui de Sargon, mais en moins de mots disons, ce qui n’était pas surprenant vu son caractère et sa manière d’être. Un jour il prendra le boutre de cette grande gueule d’assaut, il tuera tout le monde à bord, rien que pour le plaisir et coulera la veuve par le fond. Ce jour-là, de bien des manières, il aura eu le dernier mot sur cet imbécile. En attendant, valait mieux se tenir tranquille et se montrer patient. Après quoi, Willem va chercher sa bière, enfin. Il fouille plusieurs fois pour trouver un tonneau plein, ou bien dans lequel il en reste. Finalement, il met la main sur une et lâche un « ah » de satisfaction, remplissant sa choppe. Après quoi, il prend une bonne gorgée, s’essuie la bouche avec le revers de la main et retourne à table, s’assoit à côté de son frère Veloran, quitte à le pousser un peu. Cela faisait un moment qu’il ne l’avait pas vu et il ne lui avait même pas encore demandé comment il allait! Quelle impolitesse… ce fut vite corrigé et les deux frères prirent des nouvelles de l’un et de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Ven 23 Nov 2012 - 18:51

     La délicieuse épouse de Dagon ne semblait pas particulièrement enchantée d'avoir affaire aux Harloi qui se moquait éperdument de l'irritation qu'il pouvait bine provoquer chez elle. Comme il le lui avait si fréquemment souligné lors de leurs précédentes rencontres, tout ce qui lui importait était de provoquer quelque chose chez la jolie donzelle. L'irritation coulait plus facilement vers la passion que l'indifférence. Peu lui chalait que Dagon soit non loin d'eux, Sargon n'allait pas suspendre l'habitude qu'il avait prise de complimenter et glisser des sous-entendus à Aaricia. Un sourire amusé qui lui devait être familier à force, se dessina sur ses lèvres tandis qu'elle lui répliqua quelques remarques bien senties, elle avait définitivement du répondant, un peu comme Helya – qui était toujours à leurs côtés d'ailleurs – mais d'une manière plus distillée. Le Harloi ne se donna pas la peine de regarder son cousin, pour le coup il fallait avouer qu'il s'en moquait complètement, mais rétorqua sans aucune gêne à la jolie rousse.

     ▬ Allons, ce n'est pas comme s'il n'y avait pas d'autres raisons de ne pas se souvenir de vous. De loin vous devez certainement être la plus attrayante... Son regard glissa vers Helya. Avec Helya bien évidemment. Il se moquait d'elle, sachant très bien qu'elle n'était pas sensible à ce type de compliments. Son attention se reporta sur la femme enceinte. Il ne m'aurait pas forcément déplu de vous voir accoucher ce soir, pas que ce soit un spectacle dont je raffole, mais je suis certain que venant de vous, les choses seraient bien plus intéressantes. »

     Il ne disait rien très clairement, personne n'irait lui reprocher de complimenter la dame des Iles de Fer après tout ! Mais Aaricia devait très bien se douter que les paroles qui sortaient de la bouche du capitaine de la Veuve Salée n'étaient pas forcément innocentes. Il y avait eu d'autres événements par le passé qui suffiraient à faire comprendre à l'ancienne Bonfrère qu'il ne plaisantait qu'à moitié en parlant de l'idée de la voir allongée sur une des tables, les jambes écartées, en occultant le fait que des affreux bébés braillards lui sortiraient d'entre les cuisses bien évidemment. Au final, il se contenta de hausser les épaules sans la quitter du regard.

     ▬ Seule l'intervention de Gabriel valait la peine ce soir, le reste n'était là que pour combler la morosité de cette soirée. À croire qu'il n'y aura que votre présence pour éclairer un peu les réjouissances. Son regard glissa alors vers Helya. Et la tienne bien sûr, sans quoi ça n'aurait même pas été la peine de venir ce soir ! »

     Encore une fois, il se moquait d'elle, même si au final il allait devoir se montrer un peu plus aimable avec elle pour que sa famille comprenne où ils en étaient. En songeant à eux, le regard mordoré du capitaine se porta une dernière fois sur la table des Botley histoire de voir comment est-ce qu'ils prenaient la chose.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Sam 24 Nov 2012 - 0:54

Aaricia glissait son regard sur Dagon. Il restait impassible, ce qui l’amusait un peu d'une certaine manière. Il avait ce don de rester froid, même quand des détails devaient le chicoter. Elle le fixait depuis quelques secondes comme si elle tentait de comprendre ce qu’il pouvait penser. Dans les derniers mois, il l’avait attaqué souvent avec le nom du Harloi le mettant parfois dans de mauvais état. Elle s’en était sortie indemne chaque fois. Avec la seiche elle survivrait, Pyk était assez grand pour qu’ils s’évitent de se croiser lorsqu’ils voulaient s’éviter. Il lui avait aussi fait clairement comprendre qu’il ne perdait plus son temps avec les femmes. Ce qui lui plaisait bien puisque rare n’était pas ceux qui connaissaient pas la jalousie de la Bonfrère. Avec la seiche, elle arrivait à passer inaperçu, mais avec Sargon, elle préférait ne pas y penser. Elle osa même un regard de compassion pour la capitaine de l’Amazone. Un regard qui lui souhaitait surtout bonne chance. Elle comprenait pourquoi, la Botley lui avait parlé de calvaire.

Un mince sourire se fixa sur ses lèvres. Il ne changerait jamais. Elle eut même un léger rire de désespoir. S’il savait … Elle fixa un peu le plafond avant de revenir vers le Harloi, il fallait trouver les bons mots.

Il y en a des très bonnes pour m’oublier. Pour l’instant je suis très loin d’être attrayante, je suis plutôt … comment on dirait ? Voyante …


Difficile de passer inaperçu avec un ventre tel que le sien. Jamais en cent ans, elle aurait voulu Dagon ou un de ses frères le jour venu. Même si les probabilités que l’un deux dise oui était mince, elle ne voudrait pas. Elle n’était pourtant pas sotte, elle voyait bien les sous-entendus du Harloi. Bien qu’il ne manque pas de culot devant sa future, elle ne répliqua pas et ne prit même pas le temps de sourire. Elle commençait à bien traduire les paroles du Harloi. À force de le côtoyer, elle avait compris bien des choses et bien des désirs n’étaient que dans ces rêves les plus fous. Cette fois ci, elle reprit sur un ton un peu plus sérieux :

Vous pouvez toujours rêver. J’évite de me donner en spectacle.

Il n’y avait aucun doute, elle avait certaine très bien compris le message du Harloi, mais elle ne tenterait pas. Elle savait que rien n’arrêtait le Harloi quand il désirait quelques choses. Elle l’avait compris très vite. Elle pourrait même dire qu’elle l’avait compris le jour où elle l’avait rencontré à Cormartel. Tant qu’il n’aurait pas eu ce qu’il voulait il chercherait un moyen à l’avoir. Rien ne l’arrêterait. Elle finit par cacher son sourire dans son verre. Elle voyait mal Helya mariée au Harloi. Il semblait que dans ses souvenirs, la capitaine de l’Amazone n’était pas de celle que l’on amadouait avec des sourires et des compliments.





« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Dim 25 Nov 2012 - 11:06

Comme d'habitude, face aux moqueries du Harloi, Helya préféra le silence et secoua sa tête en levant les yeux au ciel sans hargne cependant, histoire de ne pas trahir l'hostilité présente. Son attention se porta sur le discours de Dagon sur les raids dans le nord et sans réfléchir ni prendre la peine d'écouter l'argument de Sargon, la rousse hocha la tête d'un air entendu. L'appel du sang et du fer qui se croise était beaucoup plus fort que n'importe quel argument. Elle ne craignait pas la mort, non, piller et semer la discorde était tout ce qui comptait, plus que de ramener des victuailles à vrai dire. Helya désirait laisser une trace du peuple dont elle était issue au delà des mers, que le souvenir de leur passage reste ancré et teinte la mémoire de ces misérables continentaux, qu'ils tremblent lorsque leurs songes prenaient la couleur d'un cauchemar infernal. Ils étaient la terreur des mers, les îles étaient peut-être reculées, petites comparées au reste des autres terres mais la mer était leur domaine, leur territoire.

« L'Amazone sera à tes côtés, Greyjoy ! » déclara-t-elle en faisant un signe de la tête vers Dagon qu'elle suivrait avec confiance. Les autres fer-nés se faisaient leur idée du suzerain mais Helya avait cette insolence d'en avoir que faire, elle ne se fiait qu'à sa vision de cet homme qui avait gagné sa confiance depuis sa jeunesse. Ce n'était pas peu compte tenu de sa répulsion envers les hommes. « Les Botley seront toujours à vos côtés, Lord Greyjoy » Les mâchoires de la rousse se crispèrent et les traits de son visage se durcirent aussitôt. Comme pour insulter l'intervention inutile et fayotte de son père, Helya renifla se préoccupant bien de son aspect et cracha sur le sol en lançant un regard noir à son père qui ne tarda pas à en faire de même. Son regard suintait de reproches mais comme à son habitude, la gorgone resta de marbre et afficha un demi sourire amusée d'avoir enfoncer son père en publique bien qu'elle soit énervée de son intervention.

Sa tête se tourna vers Sargon, il se foutait d'elle là ? Il faisait du charme à Aaricia devant elle ? Elle lui attrapa le bras pour l'attirer à elle, sa tempe se retrouvant contre la sienne feignant une complicité qui n'existe pas. Sa voix baissa d'un ton pour que lui seul l'entende « T'te fous d'ma gueule là ? T'fais des p'tin sous-entendus à l'con d'vant moi ?! J'passe pour quoi moi si l'un d'membr'd'ma famille t'entend ? T'fais chier ! On était d'accord, t'fais c'qu't'veux mais m'rabaisse pas à être une vulgaire future épouse qu'doit t'mirer trouver d'quoi t'vider. Tes compliments, t'peux tes les fourrer dans l'c... » Elle ne put terminer sa phrase qu'une main agrippa son bras pour la tirer violemment en arrière. Par réflexe, elle vite volte-face d'un bond prête à sauter à la gorge de l'assailleur. « Helya, qu'est c'que t'fous avec ce misérable ? » Loin de se démonter face à son frère aîné, elle récupéra son bras d'un geste brusque comme si ce contact la dégoutait et fit quelque pas vers Clovyn par pure provocation. « Parle pas comme ça d'ton futur beau frère, Clovyn … et ton bras, il va mieux ? » Sourire insolent sur les lippes, provocation suite à sa main tranchée. Au loin, Rhoawyr s'était levé prêt à se mêler si altercation devait y avoir lieu. Clovyn leva une main comme pour la frapper. « J'te l'conseille pas s't'veux pas perdre ton autr'main »




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Dim 25 Nov 2012 - 23:34

     Aaricia n'était pas franchement ouverte ce soir-là, ce qui n'avait rien de très en y repensant. La vanité du Harloi le poussait à être convaincu que seule la présence de Dagon poussait la demoiselle à se montrer aussi distante, il était évident que s'ils avaient été en tête-à-tête elle se serait montrée bien plus chaleureuse ! Du côté du capitaine c'était justement la présence de l'époux d'Aaricia qui l'amusait beaucoup, comment aurait-il réagi s'il avait remarqué que le regard de son cousin s'attardait un peu trop sur les formes – et pas le ventre – de son épouse ? Sargon n'eut guère l'occasion de faire un trait d'esprit pour dérider un peu l'ancienne Bonfrère, que déjà Helya réagissait au quart de tour. Apparemment elle n'appréciait pas de le voir améliorer ses relations avec la maison Greyjoy, il était certain qu'il n'agissait de la sorte que pour remonter un peu le moral de la belle à défaut de lui remonter autre chose ! Ce n'était pas la Botley qui allait se faire avoir par de pareilles excuses et ce fut bien pour cette raison que Sargon décida de garder ses lèvres scellées. Pour une fois. La crainte de la jeune femme quant au fait que sa famille pouvait se rendre compte qu'il n'y avait aucune « tendresse » ou sincérité entre eux, l'amusa franchement. Il esquissa un sourire et s'apprêta à répondre, mais fut coupé dans son élan par l'intervention d'un parasite.

     Le frère d'Helya était un imbécile, il arrivait presque à la cheville de certains « capitaines » présents dans cette pièce, mais loin de l'irriter cette arrivée amusa Sargon observa les deux Botley se disputer pendant quelques secondes. Apparemment le père de la demoiselle n'avait pas apprécié leur dernière « discussion » vu qu'il était passé du rôle d'un bon gendre à celui d'un parasite. Helya lui reprochait de pouvoir laisser des doutes sur leur entente ? Soit ! Il allait se débrouiller pour chasser absolument tous les doutes qu'il pourrait y avoir dans les esprits des personnes présentes ici.
     D'un pas, le Harloi se glissa aux côtés de sa future épouse, puis posa son regard sur le visage de celui qui ne vivrait plus très longtemps puisque cette clause faisait partie de leur « contrat de mariage ». Son éternel sourire collé aux lèvres, le Fer-né appuya ses paroles d'une légère caresse sur le pommeau de Crépuscule histoire de dissuader l'imbécile de jouer les héros.

     ▬ Tu devrais apprendre à la fermer ou je m'arrange pour que tu ne puisses plus jamais remuer ta langue. C'est pas comme ça que tu te trouveras une femme vu ce qu'il te manque déjà. »

     D'un geste du menton il cibla le bas de son interlocuteur et il ne faisait aucunement référence à sa main. Sans se soucier de la réaction du frère d'Helya, Sargon profita de l'occasion pour tourner la tête du côté de la rousse. Elle ne pourrait pas le repousser sous peine de faire foirer tout leur plan et en plus ce qu'il s'apprêtait à faire achèverait certainement le père Botley ! Levant la main, le Harloi poussa légèrement l'épaule de sa voisine pour l'obliger à se tourner vers lui et sans lui demander la permission – ou même l'avertir du regard – il s'approcha d'elle jusqu'à ce que ses lèvres se posent sur les siennes. Histoire que cela n'apparaisse pas comme faux – et appréciant de faire les choses correctement bien sûr ! – il poussa le geste jusqu'à glisser sa main sur la joue de la capitaine. Avant que cette dernière ne riposte brutalement, Sargon coupa son intervention pour reculer d'un pas. Là c'était certain, si elle ne l'étripait pas il n'y aurait plus le moindre doute sur la nature de leurs relations ! Tourner les choses à son avantage restait son passe-temps préféré.

Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 27 Nov 2012 - 21:10

Spoiler:
 

Alors qu'il était pourtant arrivé dans un grand fracas, personne ne sembla prêter attention à cela, seuls ses deux frères eurent une réelle réaction à cela. Hakim, l'aîné, alla s'asseoir bien sagement, faisant mine de ne pas connaître le grand gueulard. Quant à Gendry, le plus jeune de la fratrie, ne savait pas trop où se mettre. Bien que très à l'aise quand il s'agissait de séduire les pucelles, être en présence de nobles l'intimidait, et, encore plus lorsque des regards se tournaient vers lui, ou, pour être plus précis, dans sa direction. Bien entendu, les regards étaient tournés vers le grand au crâne rasé, mais lui, n'y faisait pas bien attention, c'est d'ailleurs pour cela qu'il pensait que personne n'avait prêté attention à son entrée.

Sur le coup, tout ce qui l'intéressait était la danse du doigt effectué par Sargon Harloi, qui était quelque chose qui pourrait plus ou moins se rapprocher de ce que certains appelaient amis, et son demi-frère, Gabriel. Ulwyck avait eu connaissance que les deux ne pouvaient plus se supporter, et que de nombreuses tensions s'étaient établies entre eux deux. Ce genre de chose était forcée d'arriver, malgré tout, le Serpent avait espéré un réel combat, il savait que tout deux étaient de fiers combattants, cela aurait donné du spectacle. Il se contenta néanmoins de la danse. Après quelques lancers, Sargon manqua d'en rattraper une, et, par la même occasion, de perdre un doigt. Par chance, la hache arracha seulement un bout de chair sur l'avant bras, narguant son demi-frère sur sa connaissance limité de l'anatomie. Il avait beau jouer le fier, tous avaient vus ce qu'il sétait passé. Le chevelu se reprit malgré tout, et envoya ses haches à son tour, étrangement, le capitaine de la Jouvencelle se contenta d'esquiver légèrement, l'arme faillit d'ailleurs lui déchiqueter le ventre. Gabriel finit par relâcher ses armes, disant que cela ne les concernait qu'eux, qu'ils n'avaient nullement besoin de se donner en spectacle. Ainsi s'acheva la danse du doigt.

Quelques peu déçu, le détenteur de Faiseur-de-Veuves soupira un grand coup, s'apprêtant à rejoindre sa cousine, Helya Botley, qu'il avait vu, près d'Aaricia Greyjoy, née Bonfrère, et ancienne connaissance du Guerrier. Mais, le seigneur des lieux, prit la parole, donnant une grande joie à Ulwyck quand il parla d'attaquer le Nord. Nerveusement, il se caressa la cicatrice laissée sur le coin de son œil, blessure de guerre laissée par une nordienne, une Mormont, une femme qu'il ne pouvait oublier. Une femme pour qui il avait des sentiments des plus particuliers, d'un côté, une haine sans borne, une soif de vengeance et de son sang, mais d'un autre, une sorte de profond respect guerrier, qui, bien sûr, il se devait de cacher. Alors, avec la discrétion qui le caractérise si bien, le capitaine interpella le lord, en vociférant.

« Greyjoy ! Pour le Nord, les Salfalaise te suivront ! »


Se rendant compte que ce qu'il venait de dire n'était pas de son ressort, il tourna la tête vers Hakim, lors actuel de Salfalaise, qui donna son approbation d'un signe de tête. Il continua alors.

« Tu peux compter sur le Crotale et le Fer-de-Lance pour faire des ravages ! Mais ! Je veux que l'île-aux-ours me soit réservé ! Bordel ! J'ai une putain de revanche à prendre ! Des culs à botter, et des têtes à trancher ! »


Sur ses mots, il se caressa instinctivement la cicatrice. Si beaucoup savaient que cela lui était arrivé durant un raid sur cette île, peu savaient qui en était le responsable.

Quelques instants plus tard, le Ulwyck se dirigea vers sa jeune cousine, suivi de près par Gendry, son fidèle second. Mais, avant qu'il arrive, il y eut une altercation avec ses deux frères, dont l'un essaya de lui rattraper le bras, semblant lui dire quelque chose, Helya se débattit, et, son autre frère, à qui il manquait un bras se leva, semblant ne pas être d'accord avec ce qu'il se passait. Le rasé n'entendit pas ce qu'il se raconta, mais arriva juste au moment ou Sargon le menaça de lui ôter la langue. Alors, telle une ombre, il se glissa derrière la rouquine, croisant les bras, regardant d'un air noir ses deux cousins pour prendre la parole.

« Je te trouve bien clément Sargon. Par contre vous … Il déplia ses deux bras pour les pointer du doigt un à un. Cousin ou pas, rien à foutre, touchez là encore une fois. Non … Essayez. Juste essayez, c'est pas la langue ou la main que je prends. »

Il recroisa de nouveau ses bras, pour les regarder, l'envie de sang visible dans son regard. En général, sa carrure seule suffisait, pour d'autres, son arme démesurée les convainquait qu'il ne fallait pas trop le titiller. Eux, ces cousins, l'avaient déjà vus combattre, ils savaient très bien de quoi il était capable. Seraient-ils assez fous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 28 Nov 2012 - 12:24

Alors que Moïra est installée à sa table, elle observe autour d'elle. Willem semble s'accrocher avec Arkha et le Fer-né ayant participé à la danse du doigt s'en mêle. Apparemment ce n'est pas l'entente cordiale entre les deux hommes, mais seul le Bonfrère semble perdre sa patience au point de glisser sa main jusqu'à son arme. Même si la Merlyn ne réagit pas, elle ne peut s'empêcher de se dire que le capitaine n'a pas la moindre chance face à un Fer-né expérimenté. Même si elle respect le jeune homme il est évident qu'un capitaine de l'âge de Willem qui n'avait jamais vraiment été mêlé à un raid important, ne pouvait rivaliser face à un autre homme qui pillait et naviguait depuis des années. Au final, la pression retombe et la demoiselle détourne son attention de la scène qui ne l'intéresse plus vraiment.

Son regard brun glisse sur Arkha qui semble forte occupée avec Gabriel et le forgeron avec qui Moïra a eu des ennuis par le passé. Elle soupire doucement, l'envie d'aller chez sa cousine était assez forte, mais elle ne voulait pas prendre le risque de provoquer la colère du colosse. Après un bref instant d'hésitation, la rousse hausse finalement les épaules et se redresse pour s'approcher du trio. Osera-t-il l'invectiver devant témoins ? L'attention de la Merlyn resta dirigée sur les deux individus qu'elle connaît et elle s'arrange pour se glisser à leurs côtés sans que Lakdahr ne la voit arriver. Lorsqu'elle est positionnée à côté de Gabriel, sa main se glisse sur son bras et elle lâche quelques mots d'un air amusé.

« J'étais persuadée que tu allais essayer de te blesser pour qu'une jolie demoiselle s'occupe de te soigner. »
Elle badine sur un sujet qui n'est pas forcément amusant, mais c'est sans importance. La demoiselle s'éclipse aussi rapidement qu'elle s'est incrustée, offrant au passage un sourire amusé à Arkha pour lui faire savoir qu'elle n'avait aucunement l'intention de la vexer lors de leur précédente discussion. Ses pas la mènent jusqu'à Aaricia qui semble forte occupée elle aussi. À croire que tout le monde est concentré sur les femmes ce soir ! La Merlyn pose son regard sur le ventre arrondi de son amie avant de prendre la parole.

« Tu es très jolie avec un tel ventre, il me tarde de voir ce qui va en sortir ! » Un peu maladroit comme réplique, mais l'intention y est. « Tu vas retourner sur Grand Wyk pendant quelques temps alors ? »
L'idée lui plaît beaucoup, même si la Aaricia d'aujourd'hui ne doit plus être la même que celle qui vivait sur Grand Wyk à l'époque.


Dernière édition par Moïra Merlyn le Dim 2 Déc 2012 - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Jeu 29 Nov 2012 - 3:51

Elle trouverait le moyen de se faire pardonner d’être peu en train à s’exprimer devant le Harloi. Déjà, Helya ne semblait pas de fort bonne humeur avec les sous-entendus très facile du capitaine de la Veuve Salée. Aaricia avait préféré couper court la parole au Harloi, ne lui donnant pas de moyens de continuer ses phrases. Elle n’avait pas le courage de le faire sous le nez de son mari et la dernière chose qu’elle voulait c'était certainement une mésentente entre elle et Helya. La jeune épouse de la seiche appréciait grandement la capitaine de l’Amazone et elle n’était pas certaine de vouloir même jouer à ce jeu devant tant de personne.

Heureusement pour elle, Moira vint la sauver de devoir continuer la conversation avec le capitaine Harloi. La jeune Merlyn ne ressemblait en rien aux autres fer-nés qu’elle avait l’habitude de côtoyer. Peut-être était-ce parce qu’elle la connaissait depuis longtemps. Elle se souvenait aisément qu’elle l’avait toujours considérer comme une petite sœur. Celle qu’elle n’Avait pas eue puisque sa mère était morte en donnant naissance des jumeaux. Jumeaux dont elle remarqua la présence l’un près de l’autre. Retourner sur Grand Wyk lui ferait du bien. Même si elle ne cesserait pas de chercher la raison du pourquoi. Elle était aussi en sécurité à Pyk qu’à Cormartel

Moira, je me demandais bien quand tu viendrais me voir. J’espère que ta famille se porte bien. J’ai cru remarqué qu’il n’était pas du rassemblement.


Un sourire illumina la femme de la seiche alors qu’elle posait sa main pour caresser son ventre rond. Quelle fierté elle aurait d’avoir un mâle. En tant que femme, elle préférait de loin une fille, mais si au elle pouvait faire plaisir à Dagon et lui donner de nouveau un fils, mais légitime.

J’avoue que je suis impatiente d’avoir cet enfant et de retourner à d’autres occupations que de me tourner les pouces. Comme dirait mon oncle défunt, prions pour qu’il ressemble davantage à son père qu’à sa mère.

Lorsque Dagon lui avait momentanément fait la surprise en disant qu’il la renvoyait à Grand Wyk, elle avait oublié qu’elle aurait là bas plus que la compagnie de ses deux frères. Non qu’elle ne les aimait pas, mais bon, eux ne la supporteraient pas autant. Heureusement pour elle et certainement aussi pour les jumeaux, Moira pourrait lui rendre visite.

Oui, je rentre à Grand Wyk. J’espère que tu passeras me voir, en signe de nos jeunes années. J’avoue ne pas comprendre pourquoi je dois m’y rendre, mais je suis trop lasse pour me battre avec lui. Revoir Grand Wyk me fera certainement du bien.

Elle n’avait pas envie de se battre contre Dagon. Enfin pas ce soir. Elle n’avait pas la force de se lancer dans une joute verbale qui terminerait mal. Elle irait à Cormartel, point final.





« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 30 Nov 2012 - 12:00

Apparemment Aaricia est plutôt contente de voir Moïra venir vers elle. Un sourire se peint sur les lèvres gercées de la jeune femme qui craint toujours de voir que les priorités de ses amis peuvent changer et qu'elle ne puisse plus en faire partie. À l'énonce de sa famille, la Merlyn se contente de secouer la tête. Il est vrai que l'absence de son père et de son frère aîné peut en interloquer plus d'un, mais pour quelqu'un qui connaît les hommes de la maison Merlyn comme Moïra les connaît, c'est plus logique qu'autre chose.

« Tout le monde se porte très bien, ils ne voulaient pas croiser certaines personnes alors ils ont préféré ne pas venir. » Elle hausse légèrement les épaules comme si c'est sans importance. « C'est Willem qui m'a prise à bord de son boutre pour m'accompagner jusqu'à Pyk. »
Mais peut-être qu'elle est déjà au courant, après tout, entre frère et sœur il est logique de parler de tout cela. La rousse n'est de toute manière pas capable d'en dire plus à ce sujet, elle sait que son père ne supporte pas les « faux Fer-nés » comme il le dit, mais elle ne connaît pas de nom précis.
La demoiselle posa alors ses yeux sur le ventre d'Aaricia lorsque cette dernière y glisse ses mains. Ce doit être une expérience vraiment unique et originale de sentir quelque chose bouger dans son ventre. Cette idée l’enthousiaste pas particulièrement Moïra, mais elle ne l'effraye pas non plus. Aux paroles de son amie, la Merlyn reporte son attention sur le visage de l'épouse de la Seiche qui lui avoue avoir hâte de pouvoir revenir à ses occupations habituelles plutôt que de patienter indéfiniment. La Fer-né ne peut s'empêcher de se poser une question.

« Tu comptes reprendre ta vie d'avant lorsqu'il sera né ? »
Elle parle au masculin, mais ignore pourtant si ce sera bien le cas. Tout ce qu'elle sait, c'est que la venue d'un bébé dans une maison change beaucoup les habitudes. Elle l'a vu en observant sa belle-sœur après avoir donné naissance à ses deux garçons, même si au fond c'est davantage Moïra qui s'est occupée des bébés en compagnie de sa mère. La jeune femme n'a pas répliqué au sujet de la ressemblance, mais elle pense simplement qu'il sera certainement plus amusant de voir une petite Aaricia vadrouiller à Pyk qu'un petit Dagon. Cet homme l'a toujours impressionnée tandis qu'Aaricia lui apparaît davantage comme une grande sœur.
Au final, lorsque l'épouse de la Seiche lui fait savoir qu'elle rentrera bel et bien à Grand Wyk, Moïra joint ses mains devant elle pour s'empêcher d'attraper le bras d'Aaricia, mieux vaut éviter de brusquer une femme enceinte.

« Bien sûr ! Je viendrai te rendre visite aussi souvent que tu le souhaiteras. Et peut-être qu'il veut simplement te mettre à l’abri ? Après tout, il n'a aucune raison de vouloir t'éloigner de son île alors que tu porteras son enfant, il sait certainement quelque chose que nous ignorons. » Comme par exemple l'arrivée de quelques continentaux ? Les paroles de Willem à ce propos lui reviennent en tête avant qu'elle ne les chassent de son esprit. « Ne t'en fais pas, je m'occuperai de te divertir et de te faire penser à autre chose, nous n'avons pas besoin des hommes pour pouvoir nous amuser. »
Elle n'est pas féministe pour deux sous, mais disons simplement qu'elle est suffisamment indépendante pour savoir qu'elles n'ont pas toujours besoin des hommes. Surtout une femme aussi indépendante qu'Aaricia, elle n'avait pas à se faire tenir la main, au sens propre comme au figuré.
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Dim 2 Déc 2012 - 13:20

C'était incroyable ce que les atouts féminins pouvaient le distraire même lorsqu'il n'avait aucune idée grivoise à l'esprit – phénomène qui arrivait rarement dans l'année, certes ! Lakdahr fonctionnait avec un encéphale en aval, nul ne lui en tenait rigueur si ce n'était par quelques fois Gabriel, qui avait toutes les raisons de déplorer cette propension à copuler avec tout ce qui bougeait – et ce qui ne bougea point non plus, par ailleurs... Ceci étant, même la présence de son frère de coeur ne l'importuna pas pour profiter des cambrures qui s'offrait de façon totalement providentielle à ses onyx humides d'un peu trop de faro. Mataf ou pas, Arkha restait une sylphide dans la fleur de l'âge, sculptée d'une bien belle coquille fer-née loin d'être désagréable à scruter, et il défiait quiconque de l'équipage de la Veuve Salée ou même de celui de la Jouvencelle à dédire cela. Il déplorait presque qu'elle n'ait pas l'idée d'user de ses charmes plutôt que de Traitresse, même s'il en était le pater, de cette beauté de fer. Mais elle le contraignit à mirer ailleurs, ce qu'il fit sans opposer de résistance et dans un haussement d'épaules significatif : tant pis, d'autres opportunités se présenteraient à lui. Puis il aperçut tardivement l'intervention de la chafouine Merlyn qui, malgré tout, prenait des précautions le concernant, et elle aurait bien tort de douter qu'il l'incrusterait dans la table si elle flânait un peu trop sous son nez. Dans ce cas, mieux valait l'ignorer, ce qu'il fit sans tarder, l'intérêt attiré par l'étrange et nouveau couple que formaient le Harloi et la Botley.

Ce qu'il vit alors le laissa tout d'abord coi, puis pantois face à cette intervention inopinée d'un Sargon volant au secours de la harpie qu'il connaissait pour son irascibilité. Voilà qu'ils surveillaient mutuellement leurs arrières, pis encore, il... L'embrassa ?! « Il vient d'lui foutre ses lèvres sur la gueule ou j'ai d'jà trop bu ?... Ou p't'être pas assez... » Il se tourna vers Gabriel comme pour l'interroger du regard, mais conclut bien furtivement qu'il n'aurait aucune réponse de sa part, ce qui ne serait peut-être pas le cas avec la Kenning qu'il lorgna à son tour. L'intervention d'Ulwyck le laissa dubitatif, puis finalement... « Nan... J'veux pas savoir... J'veux rien savoir... Laisse-moi m'reconcentrer sur un autre truc Arkha ! » Le titan se pencha exagérément sur la poitrine de cette dernière, mais se recula presque aussitôt pour éviter de se prendre un coup de pinte. « Ca va ! A défaut d'avoir une queue et un gosier que t'peux remplir comme un drôle, t'as bien une panse digne d'un bonhomme, nan ? » Si le forgeron n'avançait nullement qu'elle était grosse, il était facile de comprendre sa réplique de la sorte, ce à quoi il ne songea pas un instant. Il attrapa une gamelle dans laquelle il mélangea quelques aliments particulièrement gras et riches en sauce, avant de poser le tout devant la sylphide. « Mange ça sans les mains et j'danse sur la table. » Le défi était d'un grotesque sans pareil, mais il fallait bien s'occuper d'une manière ou d'une autre, et il n'était pas certain qu'elle accepte de jouer les truies en espérant le voir remuer de la croupe ensuite.




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Dim 2 Déc 2012 - 14:38

Lakdahr n'en ratait vraiment pas une et sincèrement s'il pouvait éviter d'en faire trop devant Gabriel ça l'arrangerait fortement. Au fond, elle devait reconnaître qu'être observée par lui était logiquement plutôt flatteur mais Gabriel la charriait déjà assez comme ça pour qu'elle n'ait pas forcément envie qu'il en rajoute. Mais bon du coup, elle avait coupé court en le forçant à zieuter ailleurs et elle avait invité Gabriel à les rejoindre. Elle avait également vu Moïra quand elle s'était invitée près de son cousin et qu'elle avait lâché une petite phrase qui se voulait humoristique mais qui du coup rappelait fortement le petit incident avec Cybeline à notre jeune Fer-née. Néanmoins elle n'en tint pas rigueur à la jeune femme qui était quand même elle aussi sa cousine. Elle savait qu'elle avait réagi bizarrement lors de leur première conversation et peut-être qu'elle tenterait de la revoir par la suite histoire de ne pas laisser une histoire stupide - dont elle ne comprenait pas tout pour être honnête - empêcher un lien de se créer entre elles deux. Outre ça, se concentrant sur sa boisson, elle avait remarqué néanmoins que quasiment tous les capitaines présents avaient offert leur service à Dagon pour aller dans le nord. Tous sauf Sargon. Elle ne lui en voulait pas du tout et elle comprenait ses choix, ses arguments se valaient totalement, mais peut-être qu'elle accepterait l'invitation de Gabriel pour aller avec lui sur la Jouvencelle. Ca lui rappellerait quelque part de bons souvenirs, l'époque où il était lui aussi sur la Veuve Salée, lorsqu'elle faisait ses débuts en tant que marin. Etre avec ses deux cousins en même temps sur un boutre avait été une expérience formidable qu'elle espérait pouvoir revivre un jour...mais ce n'était pas sûr du tout.

Ce fut cependant tout autre chose qui attira son attention avant que sa boisson se renversant de sa bouche sur elle ne l'interpelle ! "Merde !". Limite que Sargon défende Helya était plus ou moins passé et elle ne l'avait pratiquement pas remarqué n'y faisant que peu attention sincèrement, mais par contre, le baiser, ça elle ne l'avait pas loupé et sa pinte s'étant approché de ses lèvres pour se déverser dans son gosier s'était malheureusement arrêté de façon à ce que le liquide ne fasse que glisser sur sa lèvre sans accéder au but recherché. Essuyant rapidement sa tenue elle regarda de nouveau son cousin et Helya à la question de Lakdahr

"J'sais pas... J'plus bu d'puis un moment alors on dirait bien qu'c'est...vrai ? Naaan.... Si ? " Mais voilà qu'il refaisait encore des siennes en zieutant ce qu'il ne fallait pas regarder de la sorte. Heureusement qu'il se recula rapidement ! "T'vas arrêter !" Elle le fixa un peu avec méfiance à ses propos. Quel était le rapport avec sa panse ? Evidemment qu'elle avait une panse comme un homme! Elle l'observa faire et se retrouva avec une gamelle devant elle remplie de choses assez conséquentes à manger"Hein?!" Elle le regarda avec surprise mais la seconde partie du défi la fit sourire en coin avec une assurance nouvellement retrouvée. Elle posa sa pinte et agrandit son sourire. "Prépare toi une jupette Lak ! J'vais t'la manger sans les mains ta gamelle ! T'vas voir c'qu'elle vaut ma panse ! "

Avoir l'air ridicule et répugnante ? Elle n'en avait rien à foutre. C'était un défi et elle les défis, elle les relevait, pour peu qu'il insultait sa masculinité ! Défiant encore du regard Lakdahr, elle enleva la lanière autour de son poignet pour réaliser une queue de cheval avec ses cheveux puis, posant ses mains bien en évidence de chaque côté de la gamelle, elle plongea gueule la première dans le récipient se mettant à manger salement et avec pour seul ustensile, ses dents et sa langue !




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Lun 3 Déc 2012 - 3:47

Elle-même aurait du en faire autant. Elle était venue jouer les bêtes de foire pour un raison qui lui échappait. Elle n’était pas du genre à vouloir faire plaisir à quelqu’un. Bizarrement, elle savait qu’elle n’aurait pu rester longtemps sans pouvoir descendre Elle chassa ses pensées et se concentra davantage sur la Merlyn. Grand Wyk avait longtemps été son terrain de jeu et elle s’ennuyait des jours ou elle n’avait pas d’obligation pour s’éterniser sur les plages près de Pebbleton. Elle avait entretenu du mieux qu’elle pouvait les relations qu’elle avait sur l’île. Mais maintenant, elle n’était que l’épouse de la seiche, rien de très significatif pour certain.

Il n’a pas été désagréable, j’espère. Il a tendance à être quelques peu irritable. Veloran était avec vous?

Willem avait grandi en si peu de temps. En devenant capitaine, il avait changé. Il ressemblait un peu trop à son oncle. Elle se demandait bien si elle se faisait des idées, mais elle savait une chose, c’était qu’il était plus dur. Elle était heureuse qu’il soit un quelconque tuteur de sa demi-seiche. Elle avait l’impression ainsi de revoir Euron et son frère. Une chose certaine, pendant son séjour à Cormartel, elle veillerait sur le garçon. Même si elle n’était pas sa mère officielle, celui qui lui ferait du mal devra passer par elle, avant Dagon. Même l’enfant qu’elle portait, qu’il naisse garçon ou fille ne pourrait tenter d’échapper au filet de la sécurité.

Pour tout dire, je ne sais pas encore. Dagon m’a laissé la voie libre pour reprendre le contrôle de boutre, mais d’un autre coté, je n’ai pas envie de laisser mon enfant à une femme-sel ou quelconque domestique.

La jeune et future mère eut un sourire à l’évocation des futures visites de la Merlyn. Elle se fichait bien de ce que pouvait penser les autres. Elle appréciait Moira et la fer-né semblait aussi l’apprécier, ce qui était plutôt rare. Si l’ancienne Bonfrère était enthousiasme, la jeune fer-née eut le don sans arrière pensé de lui faire comprendre le pourquoi de cet exil sur Grand Wyk. Elle avait fixé Dagon pendant de longue minute avant de reprendre contact avec la Merlyn.


Tu es la bienvenue à Cormartel et ce peu m’importe ce que mes frères en pensent! Tu as peut-être raison, mais je ne le saurais jamais.


Aaricia n’avait pas besoin de Dagon pour s’amuser, mais elle avait besoin de sa présence pour se rassurer. Elle avait besoin de lui pour continuer dans le bon chemin. Il avait mis beaucoup de temps et d’énergie en elle pour la faire accepter en tant que dame des Iles de fer. Cependant leur caractère explosif avait souvent raison d’eux.

Tout cela dépend de quel homme aussi.

Il y en avait donc elle avait toujours eu le malin plaisir de jouer. L’un d’eux se trouvait certainement près d’elle. Il restait qu’une question à Aaricia à élucider. Qui jouait avec qui? Le Harloi semblait toujours en avance dans ses répliques que l’épouse de la seiche. Son œil restait attentif tout de même au restant de la salle et si elle n’avait pas pu comprendre entièrement ce qu’avait pu raconter le Géant, elle sentait que quelques choses allaient se passer et que la Kenning était prête à gagner




« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 3 Déc 2012 - 18:33

Lorsque l'épouse de la Seiche demande à Moïra si le jeune Willem a été agréable, la Merlyn sourit légèrement. L'a-t-il été ? Pour un Fer-né, oui. Du moins du point de vue de la rousse qui est plutôt habituée à fréquenter des hommes assez bourrus en la personne de ses frères. De toute manière, la jeune femme n'attend pas d'un homme né sur les Iles de Fer qu'il soit délicat, les capitaines ont tous un ego très développé qui les pousse à se comporter assez sommairement avec les femmes. Moïra ne tient donc pas rigueur à Willem des quelques... Écarts qu'il a eu sur le pont de son boutre. Inutile de préciser à Aaricia que son frère avait été à deux doigts de la jeter à la mer parce qu'elle avait osé lui dire ce que lord Merlyn pense de Veloran. Elle se contente donc de secouer la tête en haussant les épaules.

« Oh. Je dirais qu'il a été digne de ses origines, c'est un bon Fer-né. » Aaricia n'a qu'à comprendre ce qu'elle souhaite de ces paroles. « Et non, Veloran n'était pas à bord, en fait je crois que Willem a été étonné de le voir ici, il s'attendait à ce qu'il soit resté à Cormartel. » Du moins c'est ce qu'elle avait cru comprendre en écoutant le jeune homme parler lors du trajet jusqu'à Pyk. « Je t'avoue que je n'en suis pas mécontente, j'aurais été incapable de faire la différence entre les deux. »
Elle glisse son regard vers les jumeaux, incapable de savoir qui est qui. Aaricia reprend alors la parole pour lui expliquer qu'elle a apparemment la voie libre pour son avenir. C'est une bonne chose, Moïra avait craint que son amie ne jouisse plus de sa liberté après l'accouchement. Il n'y a qu'à voir Garth, son grand frère, qui refuse obstinément de voir son épouse sortir de Pebbleton sous prétexte qu'elle doit s'occuper de leurs enfants. Même si la Merlyn aime assez les enfants, elle n'ose pas imaginer une vie entière, coincée dans une forteresse à changer des couches et surveiller sans cesse ses rejetons.

« Je peux comprendre. S'occuper des enfants est une chose importante pour une mère j'imagine, même si je ne l'ai jamais vécu, mais passer tout ton temps avec lui risquera de te rendre folle. Et tu es trop faite pour naviguer, ce serait dommage de t'en priver. »
Les Bonfrère de Cormartel étant l'un des sujets de discussion récurent au sein de la famille Merlyn, Moïra a, par le passé, entendu parler de ses talents en la matière. Garth semble la respecter et ce point suffit à faire comprendre à la rousse qu'elle n'a pas affaire à une débutante. Un peu comme toutes les femmes qui dirigent en vérité, sinon elles sont comme Moïra ou sa belle-sœur : coincées sur leurs îles respectives. Quoi qu'il en soit, l'invitation réitérée d'Aaricia dessine un sourire sur les lèvres abîmées de la Merlyn qui hoche la tête avant de regarder son amie avec un drôle de regard. De quel homme peut-elle donc parler en imaginant se divertir ? La demoiselle coule un regard vers Dagon, certainement pas lui, il n'a pas l'air très porté sur le divertissement.

« Tu as l'air plus au courant que moi en la matière. Est-ce que tu as l'habitude de te divertir aux dépends des hommes ? Je n'ai pas oublié la réputation que tu avais avant ton mariage, j'imagine que tu devais beaucoup t'amuser à éconduire tous tes prétendants. »
Elle ne voit pas vraiment d'autre explication à ce qu'Aaricia puisse parler de se divertir en présence d'un homme. À moins que ne songe à ses frères, mais ils n'ont pas l'air d'être des bouts-en-train non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Jeu 6 Déc 2012 - 9:58

La vanité de Clovyn exaspérait la dernière des Botley. Contenance était de mise car sa petite vengeance avait un goût plus suave que l'idée de le mettre en pièce, quoique lui foutre la honte devant une assemblée fer-née était une idée qui lui plaisait fort bien. Après tout, il était prouvé depuis quelque années maintenant que la dernière dépassait ses aînées dans le maniement des haches : merci aux années d'expérience en tant que capitaine de l'Amazone, ça forge. Au loin, Edan s'était levé et sa mère lui lançait un regard noir. Contre toute attente, Sargon se planta à ses côtés, main sur Crépuscule comme prêt à la dégainer. Il prenait sa défense ? Décidément, cette soirée est à graver dans une pierre. Helya était partagée entre l'envie de rire suite à la réplique de Sargon et de leur arracher la langue à tous les deux. Après tout, elle pouvait se défendre toute seule comme une grande non ? Oui, ok, c'était une partie du plan : se montrer solidaire. Si prendre partie pour Sargon était une chose dérangeante mais pas insurmontable, se faire défendre par un fer-né surtout de Sargon était une chose que la fer-née avait du mal à avaler : trop d'orgueil, trop de fierté. Clovyn recula d'un pas, la menace avait visiblement marché, quel trouillard !

Alors que la rousse se tournait vers son futur époux pour lui faire savoir qu'elle aurait pu s'en sortir seule, il lui coupe l'herbe sur le pied et d'une manière qui la surprend au plus haut lieux. Le geste fut tellement rapide et inattendu qu'Helya resta immobile comme soudainement paralysée. Elle mit quelque secondes à réaliser que Sargon avait bien et bel ses lèvres agglutinées aux siennes en plus de sa main posée sur sa joue. Ce fut comme l'effet d'une gifle pour la rouquine, aucune personne après le frère de Rhoawyr n'avait osé retenter de l'embrasser. Comme un taureau voyant un bout de tissu rouge, Helya enragea sur place et fixa Sargon qui prenait ses distances, l'envie de lui sauter à la gorge lui envahissait l'esprit mais une lueur de lucidité prit vie dans sa rage. Réagir comme elle le voulait n'arrangerait pas ses plans et y mettrait clairement fin mais la fer-née avait atteint un point de non retour et ravaler sa colère était à présent impossible.

Sans réfléchir et faisant la première chose qui lui passe par la tête, son poing s'abat avec hargne contre le faciès de Clovyn, fallait bien que quelqu'un ramasse les pots cassés et Sargon avait l'immunité, du moins pour le moment. Edan rappliqua aussitôt comme pour secourir son imbécile de frère et se planta face au couple le plus improbable de la soirée. Une voix s'éleva dans le dos de la rouquine qui tressaillit en l'entendant. La famille au complet, génial ! Tout le monde s'était donné le mot pour la couver ce soir ou quoi ? Tiens, Ulwyck allait lui donner un câlin aussi ? Apparemment, c'était la soirée de ce qui ne se passe jamais dans la vie de la fer-née ! « C'elle qu'a commencé, Ulwyck » « Ouais elle salit l'nom d'la famille en trainant avec c'vendu » Helya croisa ses bras en soufflant et regarda à tour de rôle Sargon et Ulwyck avant préciser « T'veux dire ton beau-frère ! Il est normal d'trainer avec son futur époux » Sourire hypocrite pour Sargon en se jurant de lui faire payer son baiser plus tard, Helya leva la tête vers son cousin « T'jours à surgir d'nulle part toi ! » Méfiante, elle esquiva un pas en retrait.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Dim 9 Déc 2012 - 3:32

Aaricia eut un rire en écoutant la Merlyn. Digne de ses origines. Elle allait bien le savoir s’il avait été digne de ses origines. Ils avaient quand même subi la mauvaise influence de leur sœur. Non Aaricia n’était pas un ange, très loin de là. Contrairement à elle, Willem était peu patient, mais c’était dans le sang fer-né et surtout chez les mâles. La jeune épouse de la seiche n’avait rien de plus. Elle avait du côtoyer Zachery pendant quelques mois pour enfin faire preuve de patience.

S’il est digne de ses origines t’a-t-il menacé de te passer par-dessus bord ?

Pour une fois qu’elle était très sérieuse, elle ne put s’empêcher de se retenir de sourire. Combien de fois avait-elle reçu cette menace ou elle avait, jadis, menacée ses marins de le faire ? Mais bon, elle n’allait pas en rajouter une couche de plus au cas que son frère passerait. Les deux jumeaux restaient tout de même éloigner d’elle. Ce qui ne la dérangeait pas avec le brouhaha qu’il y avait chez les Botley.

Personne ne sait les différencier, même moi je n’y arrive pas toujours. Heureusement tu ne les a pas connu quand il était très jeune. Aujourd’hui, Veloran est moins bâtit que son frère mais encore la différence est minime. Veloran n’aime pas trop se promener sur les iles et encore moins à Pyk. C’est à peine, je crois que Dagon peut le tolérer devant lui.

Aaricia soupçonnait tout de même le jumeau ainé de prendre la mer de tant à autres. Il n’aimait pas que l’on fourre son nez dans ses affaires, mais son accouchement à Cormartel lui donnerait la chance de pouvoir enfin comprendre ce qui se passait dans sa tête. Elle savait que son cadet tenterait de la tenir loin des affaires de la maison maintenant qu’elle n’y était plus. Ce serait peine perdu, elle aurait assez de son propre gamin à s’occuper quand il naîtrait.

Restée enfermer à Pyk m’a déjà rendu folle dans les premiers mois. Je ne risquerais certainement pas de le redevenir. Et puis tout dépend de ce que le dieu Noyé nous réserve. Il doit prier tous les jours pour que le dieu noyé l’épargne d’avoir une fille.

C’était une petite blague entre amie. Jamais elle n’aurait osé narguer son époux avec le sexe de l’enfant. Garçon ou fille, elle ne voulait que son enfant. Elle savait que Dagon préférait un fils et elle comprenait aussi qu’il ne voulait pas un clone de son épouse. Il s’en passerait certainement avec les misères qu’elle lui faisait subir par moment.

Au terme de réflexion, elle avait même sourit, uniquement parce que la Merlyn lui posait une question dont elle connaissait la réponse. Malheureusement certain hommes étaient tenaces et ne se gênaient pas de propositions. Les paroles du Harloi ne restaient pas loin dans un hémisphère de son cerveau. Si elle n’avait pas été aussi fatiguée et dans cette position de femme enceinte, elle lui aurait certainement sauté à la gorge d’avoir osé lui parlé avec des sous-entendus alors que son propre époux était dans la pièce. Si elle répondait à ses piques en privés, en public, elle préférait s’en tenir à autres choses.

Disons qu’il fut un temps ou je me le permettais. Aujourd’hui certains m’ont oublié d’autres pas et certainement à mon grand damne. Je voulais plutôt parler de Zachery, le fils de Dagon. C’est le seul homme qui est attachant dans cette maison.

Elle savait que ses frères et en particulier Veloran n’aimait pas l’attention qu’elle portait au gamin, mais elle était assez grande pour faire ce qu’elle voulait. Elle n'écartait pas Dagon des hommes attachant, mais il était unique en son genre, il ne fallait pas l’oublier. Parlant de sa petite seiche, elle posa son regard sur ce dernier, qui semblait sommeiller mais lutter.




« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 9 Déc 2012 - 15:14

Certes, ce n'était pas la meilleure des choses à faire. Les femmes n'avaient que peu de crédits pour les fer-nés, tous les hommes se disaient supérieurs, et, si rébellion il y avait, celle-ci se faisait mater d'une manière brutale. Alors, qu'une femme se dise guerrière, elles qui avaient bien moins de muscles et de disposition pour se battre, elles, se faisaient moquer, ou étaient traités de folles. Quelques unes néanmoins roussissaient à se faire un nom, Helya Botley par exemple, était devenue capitaine, ce qui n'était pas rien. Ainsi, voler à son secours était relativement loin d'être une bonne idée pour sa réputation. Mais de ça, le Salfalaise n'en avait rien à faire. Voyez-vous, il était profondément attaché à sa petite cousine, même s'il ne le dirait jamais vraiment. De fait, il ne fallait pas trop la toucher en sa présence, famille ou pas.

Pour l'occasion, deux hommes étaient venus lui prêter main forte, deux capitaines, deux combattants craints, chacun pour une raison différente, deux hommes à qui, il n'était pas particulièrement conseillé de se mettre à dos. Tout deux se connaissaient, s’appréciaient, avaient déjà combattus côte à côte, sans pour autant vraiment être proche. La dégaine du Harloi avait toujours fait rire le rasé, ses longs cheveux et sa corpulence relativement fine lui attiraient bien souvent des moqueries, l'insultant de femmes, ou autre. Ulwyck était de ceux-là au tout début, mais, lorsqu'il le vit combattre, avec son épée -qui, soit dit en passant fut un sujet de moquerie aussi- il ne le vit plus de la même manière. Certes, la qualité de la lame aidait à la destruction pure et simple des adversaires, mais, le spectacle était grandiose. Depuis, le capitaine du Fer-de-Lance continuait à le taquiner sur ses cheveux.

Selon l'un de ses cousins, c'était elle qui avait commencé. N'est-ce pas une excuse des plus puériles ? Le grand homme se mit à rire puissamment, comme à son habitude.

« C'est elle qu'a commencé ? Tu m'prends pour ton père abruti ? J'en ai rien à foutre de qui a commencé. Tu lui fous la paix, ou je te promets que je tu finiras dans un sale état. »


Le second des frères renchérit en disant qu'elle faisait honte au nom des Botley en traînant avec ce « vendu ». Alors qu'Ulwyck était sur le point de s'énerver, la rouquine rajouta quelques petits mots qui laissèrent bouche bée le plus grand du groupe : Sargon allait l'épouser. L'énervement laissa place à une certaine joie, accompagnée d'un grand rire, le chevelu reçu un grande tape dans le dos.

« On m'cache des trucs, s'pas bien ça ! Enfin, fais gaffe, ça mord ce genre de bestiole. »


Un nouveau grand rire, suivit de très près d'un regard des plus noirs à ses deux cousins. Helya releva la tête vers lui, le saluant à sa manière, avant de se reculer, méfiante, une certaine peur dans les yeux, comme à son habitude. Mais, alors qu'elle se reculait, le serpent lui agrippa le poignet pour l'attirer vers elle, une étreinte suffisamment puissante pour la retenir, mais, suffisamment dosée pour ne pas lui broyer le bras.

« Toi. Je crois que t'as assez fait de conneries pour le moment. Tu vas venir sur Salfalaise un moment. Et t'as rien à dire ! 'Fin, tu peux dire si tu veux, mais, tu viendras quand même. »
Il se retourna alors vers les deux cousins en les pointant du doigt, pour leur parler à leur tour. 

« Et vous là ! Les deux guignols ! Au prochain dérapage, vous aurez à faire à ma hache ! Cousin ou pas ! C'est compris ?! »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant


Sujets similaires

-
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» rassemblement Meux le 16-04
» rassemblement !!! [terminé]
» Rassemblement ! ( PV Gekei )
» Petit rassemblement festif à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-