AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Seigneur Suzerain de Iles de Fer
avatar

Dagon Greyjoy
Seigneur Suzerain de Iles de Fer

Général


"Nous ne semons pas. "

Lord Ravage de Pyk,
et de ce qu'il en reste
Fils du Vent de la Mer
Capitaine de.... non, SBF


♦ Missives : 181
♦ Missives Aventure : 89
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 16/09/2012
♦ Célébrité : Mads Mikkelsen
♦ Copyright : Lakdahr (signature + vava)
♦ Doublons : Neassa Baratheon, Bayard
♦ Age du Personnage : 44 ans
♦ Mariage : Lady Aaricia Bonfrère
♦ Lieu : Iles de Fer, Pyk
♦ Liens Utiles : # le personnage
# ses liens
# ses aptitudes
# son histoire


POSTES VACANTS (liens)
# Zachery
# Sorcha
# équipage du nouveau boutre
# fratrie Greyjoy

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
258/500  (258/500)


Message Mer 31 Oct 2012 - 23:26

Citation :
Participants : Ouvert à tout fer-né (11/13) Dagon Greyjoy, Aaricia Greyjoy, Willem Bonfrère, Moïra Merlyn, Sargon Harloi, Cybeline, Helya Botley, Arkha Kenning, Gabriel, Lakdahr L’Edenteur, Ulwyck Salfalaise

Ordre de réponse : libre (max une réponse par jour par joueur)
Longeur des posts : 400-600 mots

NB : Pour toutes questions, contactez Dagon Greyjoy




"Le château se dresse sur une côte déchiquetée et dépourvue de mouillage, avec laquelle il ne semble faire qu'un. Les pierres qui le constituent sont du même noir que les falaises, humides à cause des embruns et parsemées de lichen vert sombre et de fientes d'oiseaux de mer. Il est bâti sur un ancien cap, brisé depuis par les assauts des vagues, dont il ne reste que trois îles et une quinzaine d'îlots rocheux en forme de pique. C'est un édifice austère, lugubre et extrêmement humide. Les bois en sont moisis et les charnières rouillées…" [Wiki]



Le vent malmenait les ponts de bois suspendus entre les tours de la forteresse de Pyk. Cependant, rien n’empêcherait les pilleurs des îles de Fer de prendre part au banquet qui se préparait dans la citadelle. Si le banquet est pratique courante chez ces hommes et femmes aussi résistants que le roc, il est surprenant toutes fois, qu’il en soit organisé un au sein même de la citadelle de Pyk. Et par le Suzerain en personne. Orgueil diront certains, folie diront d’autres. Rien n’est vrai, rien n’est faux. Ce qui a poussé le Lord Ravage à pareil évènement sera bientôt connu de tous : le retour en puissance de razzias teintées de fer et de sang. Le Fils du Vent de la Mer tient à montrer à ses hommes que même souverain de tout un peuple, il reste un Fer-né adepte de l’Antique Voie et des coutumes ancestrales. En ce jour, il affirmera sa position de Seigneur Suzerain et héritier légitime du trône de Grès.


Un corbeau plus sombre encore que les pierres de la Citadelle se percha sur la fenêtre entre-ouverte. Les serfs du château s’étaient démenés la nuit entière pour assouvir les moindres désirs de leur Seigneur, toujours aussi courtois. La grande salle avait été nettoyée de fonds en combles. La cheminée monumentale réapprovisionnée en bois. De longues tables en chênes furent alignées pour n’en former plus qu’une seule autour duquel se regrouperaient vassaux, équipages et femmes-sel pour ce festin. Des bancs de part et d’autres permettraient aux convives de poser leurs séants et de s’en déloger que pour prendre part à l’habituelle Danse du doigt à laquelle le propriétaire des lieux se donnait une joie d’assister. Couverts et fûts avaient habillés le bois de la table. Du fer à perte de vue.




Près de l’âtre, un gobelet d’hydromel en main, se tenait un homme simplement vêtu de cuir, les cheveux noués en un chignon informe sur l’arrière du crâne. Le corbeau croassa et reprit son envol. Les invités arrivaient. Tous avaient été informé par corbeaux messagers et par ouïes dire. Il n’y avait pas de plan de table établi et aucun noble n’imposerait son discours. La nuit se promettait festive et barbare, à l’image de ses habitants qui savaient profiter pleinement du temps que le Dieu Noyé leur accordait.


Dans la cour principale, plusieurs mètres en contre-bas, des serfs qui ne participeraient pas au banquet, attendaient les différents convives. Ils s’occuperaient des éventuels chevaux et guideraient les éventuels perdus jusqu’au repère de la Seiche d’Or. Rares étaient ceux qui n’avaient encore jamais mis les pieds dans le château sombre, jamais fermé aux requêtes du peuple de pirates.


La salle s’était vidée de tous ses occupants. Tous s’étaient éclipsés. Tous sauf un. Le feu crépitant se reflétait dans ses yeux, l’un brun comme le cuir qu’il portait, l’autre blanc comme l’écume de la mer qu’il chérissait. Il se tenait dans l’ombre, discret et invisible comme l’animal qui ornait autant l’âtre de pierres que l’étendard dressé sur la plus haute tour de Pyk. Dos à l’entrée principale, il attendait patiemment. Il ne se montrerait pas avant que la lourde porte en bronze se referme pour sceller la salle en un conclave qui se finira que lorsque tous les hommes assemblés seront incapables de lever leur verre pour saluer le Dieu Noyé.



NB : Libre à vous d'arriver comme bon vous semble. Asseyez-vous aux côtés de qui vous voulez en laissant uniquement des sièges vacants pour le Lord et la Lady Greyjoy. Dagon ne se manifestera pas avant l'arrivée de tous alors inutile de l'apostropher (de toutes manières il ne répondra pas).


"L'histoire morte est écrite à l'Encre, la variété vive s'écrit dans le sang."  

 
©️ frangin


Dernière édition par Dagon Greyjoy le Mer 21 Nov 2012 - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Jeu 1 Nov 2012 - 13:07

     Jusqu'à la dernière seconde, Sargon avait hésité à ne pas se rendre à Pyk pour ce fameux rassemblement. Il n'y avait là que la promesse d'un regroupement peuplé de personnes que le Harloi n'appréciait pas particulièrement – pas du tout pour certains – et il ne tenait pas particulièrement à passer du temps à leurs côtés. Mais la donnée « Helya » avait changé la donne, il y avait fort à parier que la rousse n'aurait pas franchement apprécié qu'il lui fasse faux-bond alors que cela faisait des années qu'il la tannait pour obtenir ce qu'elle avait enfin accepté. Puis ce serait l'occasion de voir ce que certaines personnes de sa connaissance devenaient, comme Aaricia ou encore Gabriel par exemple.
     Tout en sachant très bien qu'il allait trouver la Botley sur place, Sargon avait appelé Cybeline, la jeune femme ramassée lors d'un raid il y a quelques temps de cela, puis lui avait proposé « une petite sortie ». La demoiselle n'avait pas trop eu le choix et avait de toute manière été d'office ajoutée à la liste des passagers de la Veuve Salée. Elle ne savait rien de plus que ce que Sargon lui avait dit, à savoir qu'il y aurait « quelques » autres Fer-nés de sa connaissance et que ce serait l'occasion de se détendre un peu. Ce n'était pas si éloigné de la vérité en fin de compte.

     Arriver à Pyk ne fut pas très compliqué, ce n'était ni la première, ni la dernière fois que le boutre du Fer-né voguait en direction de la demeure de leur suzerain, il arriva donc à bon port sans trop de difficultés. Il n'y avait pas encore grand monde, la Botley n'était pas présente, mais sachant qu'elle vivait sur la même île, peut-être que son arrivée se ferait à pied. Chassant ces questionnements de son esprit, Sargon avait aidé Cybeline à poser le pied sur la terre ferme avant de la rejoindre, non sans lui accorder quelques conseils au passager.

     ▬ Tu te souviens lorsque je t'avais parlé de personnes qui ne m'appréciaient pas beaucoup. Et bien il y en aura plusieurs ici, alors évite de trop t'éloigner de moi. Enfin, sauf si tu veux tester ma parole, libre à toi de faire ce que tu veux. »

     Il n'allait pas l'en empêcher après tout, la demoiselle était libre de ses mouvements ! Après ces quelques mots, il lui fit signe de le suivre et quitta la plage pour se rendre vers la forteresse des Greyjoy. Une fois de plus les lieux n'étaient pas particulièrement peuplés, ce qui n'était pas pour déplaire au Harloi qui jeta son dévolu sur une place en bout de table, parfait pour observer les autres sans être pris dans la masse pour autant. Puis surtout, cela permettrait au moins de s'en-aller d'ici si jamais les réjouissances étaient plus somnolentes qu'elles ne le laissaient croire. Tournant la tête vers Cybeline, il se contenta de regarder ce qu'elle faisait. Dans la logique, personne – sauf Arkha – ne connaissait la demoiselle et il n'y avait donc aucune chance pour que qui que ce soit sache qui elle était. Est-ce qu'elle pourrait passer pour une Fer-née ? L'idée l'amusait assez.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 1 Nov 2012 - 13:48

Mon Capitaine m'a invitée à prendre la mer, pour me rendre avec lui dans une sorte de colloque Fer-né. Il ne m'a que peu évoqué les détails, m'ayant simplement dépeint l'occasion pour ces rudes personnes de se détendre, et ce bien qu'il ai dit plus tard que la majorité de ceux qui se tiendraient là ne lui étaient pas favorables. Il m'offrait la mer et la galanterie, je n'ai pas songé un instant à refuser. Je ne suis pas certaine que j'en aurais eu la liberté, quoiqu'il arrive, mais une contrainte si avenante ne me pèse en rien.

Lui offrant ma main alors qu'il me tend la sienne en descendant de sa Veuve, je hoche la tête à ses mots, faisant légèrement tinter la perle à mon oreille et le drapé à mon épaule. Je me suis apprêtée. Mes compagnes de chambrée se sont moquées et ont raillé mon empressement, mais Gencives a bien voulu m'aider à coudre, quand ma rouquine comparse Merry s'est fendue de me trouver quelques pierrailles et éclats de verre qui n'ont pas un effet trop désagréable. Entre les vestiges de ma robe que j'ai lavée et ce que j'ai pu piller dans les effets de celle qui m'a précédée dans cette chambre, nous avons à nous trois confectionné quelque chose qui a bien un peu d'allure – bien qu'à Lorath, on m'eut sans doute considérée comme une indigente maladroite. Je relâche la main de mon Capitaine, pose le bout de mes doigts à son bras et lui réplique. « Si vous vous réunissez pour vous détendre, ce serait indélicat de ma part de provoquer des frictions. » Je souris, illuminant mes yeux d'une teinte d'affection. « La mer est sublime, et le voyage trop court, mais très bon. Je pourrais y passer ma vie. » Un petit éclat de rire m'échappe, que je fais taire alors que nous arrivons auprès de serfs. Puis, nous montons, et parvenons après des cordages et sous des vents cinglants à une forteresse, puis à une salle en dedans.

Je la décris des yeux, m'apercevant que nous sommes très peu – en dehors de mon Capitaine et de moi, il n'y a qu'un homme qui nous fait dos et que je n'ai presque pas aperçu de prime abord, une grande table chargée, un âtre nourri et un silence assez complet, percé seulement par le fracas lointain des vagues et les craquements plus proches du bois brûlé. J'ai presque peur un instant que nous nous soyons trompés. Sargon s'assoit. Après avoir contemplé les environs, je me figure qu'il serait peut-être désagréable pour les arrivants de me voir agenouillée à ses côtés, comme j'en ai l'intention première. Dans une aussi grande table, ceux de l'autre bout ne verraient que mon front, c'est inconvenant, je suppose, puis, ce n'est pas le château où je sers. Je prends donc la première chaise à gauche de lui, et après avoir lissé ma robe, je m'attable à mon tour, posant le bout des doigts au devant de moi. Je me penche à son oreille, et lui glisse bas. « Que célébrons-nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Jeu 1 Nov 2012 - 16:47

A reculons, c'était le moins que l'on puisse dire, qu'il y allait, à cette frairie ! Lakdahr avait songé à mille allégations pour ne pas se rendre à cette convergence de fer-nés venue envahir le bastion, la dernière avait été de se concasser le crâne avec son marteau de forgeage ou directement contre le mur le plus proche. Abréger ses maux et ne pas avoir à endurer la morgue de la Seiche d'Or qu'il avait eu à supporter lors de la rapine dont résultaient ces agapes. Toutefois, Dagon avait été des plus limpides quant à sa volonté de le voir participer au banquet avec l'espoir d'en faire son Second en toute officialité, et le mestre fêvre, lui, redoutait l'avanie si le sujet venait à être abordé en foule. Pour le moment impuissant, il s'était donc contenté de remplir son usuelle besogne tout en patientant pour l'heure de cauchemar, une aigreur qui ne fut pas pacifiée par les chafouines mimiques de Violain qui l'agaçaient pour un rien. Il avait par ailleurs défendu à sa concubine de pointer le bout de son museau lors de cette soirée, lui interdisant de quitter la chambre tant qu'il n'y était pas revenu. Son ventre se cambrait progressivement de vie, aussi l'encourageait-il à se vêtir d'habits amples ou pour le moins discrets pour que sa grossesse ne devienne pas de notoriété publique, un fait qui n'arrangerait en rien ses actuelles dissensions avec son suzerain et demi-frère.

Même lorsque Gabriel le rejoignit, l'artisan ne fut pas plus d'humeur à badiner, en particulier alors qu'Arkha l'accompagnait sans qu'il ne s'y soit attendu. Tous deux ne s'étaient point revus depuis... Quelques temps maintenant, aussi ignorait-il la façon dont il devait agir envers cette harpie en bonnes formes. Qu'importait, le titan était trop morne pour s'en préoccupait et se complut en d'abrupts échanges avec son camarade de toujours. Vint ensuite le moment où ils eurent à rejoindre la grande salle où les réjouissances se dérouleraient, un chemin de potence pour le plus grand de la trinité qui parvint aux huis, et ce dernier ne manqua pas de se faire dès l'abord remarquer.

« J't'emmerde pauv' con !! »

Rugit Lakdahr dont le phonème se répercuta dans la pièce, troublant ainsi la tranquille atmosphère qui s'y était installée. Son immense galbe arriva d'un pas lourd et devenu hâtif pour distancer le capitaine de la Jouvencelle auquel il avait adressé ces jolis mots. Une boutade de trop, certainement, il n'en fallait que peu pour embraser un colosse déjà à l'orée de la crise de nerfs. Il s'attabla au hasard en grognant, faisant trembler le bois de la table en laissant ses coudes y choir sans aucune délicatesse. Le ton était donné de son côté, l'Edenteur n'était pas du tout – du tout ! - à importuner ce soir.




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Jeu 1 Nov 2012 - 19:11

Rassemblement à la forteresse de Pyk pour un banquet en l’honneur de… De quoi, au juste ? Gabriel n’en avait qu’une lointaine et vague idée et ce ne serait guère le phonème grincheux de l’Edenteur qui le renseignerait plus en avant sur la volonté de son suzerain de demi-frère. En revanche, le comportement de son comparse de toujours était on ne peut plus troublant et le faisait s’interroger silencieusement… En compagnie de la belle Arkha – avec qui il avait croisé le fer toute la veille durant, dans un farouche entrainement où les fer-nés avaient fait chanter les deux sœurs d’acier, Astaroth et Traîtresse – il avait quitté Dix-Tours à bord de la Jouvencelle aux premières lueurs du jour… La nuit avait été rude, sa cousine n’avait guère plus que le joli minois d’une jouvencelle et se parait d’un caractère des plus salés, ainsi il n’était pas rare qu’alors qu’il rêvait paisiblement de son côté qu’elle ne l’expulse de la couche pour lui ravir la couverture, avec le ricanement victorieux de rigueur. Il avait beau être massif et bien plus grand que la crevette virile qui l’accompagnait, il admettait sans mal qu’Arkha gagnait de jour en jour en force comme en vénusté.

Les deux cousins mirent pied à terre à Pyk et ne tardèrent pas à rejoindre le colosse forgeron, de bien méchante humeur. L’âcreté du titan était on ne peut plus visible, d’une limpidité et d’une évidence aussi palpables que la féminité de Sargon. Quelque chose n’allait pas… Mais quoi ? Il ne pouvait que fomenter des conjonctures dans son esprit déjà échauffé – il allait revoir le Harloi et c’était une perspective qui faisait gronder ses méninges sourdement – mais se doutait d’ors et déjà de l’origine du trouble… Alors qu’ils progressaient vers la forteresse du Greyjoy, les prunelles de quartz se portèrent sur les hautes voiles de la Sirène Noire… Oui, Dagon n’était pas étranger à la furia de Lakdahr. Guère de répit pour les rejetons de femmes-sel !

    « Tu vas pas arrêter d’tirer la tronche hein ? J’aurais dû dire à Bichette de v’nir, elle t’aurait déridé ! »

Bichette, l’immense rousse qui participait aux razzias sur la Jouvencelle et qui, accessoirement, avait un faible carnassier pour Lakdahr. La boutade fit mouche et c’est tel l’ogre grognant qu’il était que son grand ami prit place, en toute finesse, à la table du seigneur des lieux. Gabriel glissa une œillade vers la jeune femme près de lui et haussa les épaules en ricanant. Légèreté de courte durée car bien vite, il mira par hasard en direction du maître de la Veuve Salée… La commissure de ses lèvres se plissèrent dans un rictus crispé puis, retenant un commentaire au fond de sa gorge, il progressa d’un pas lourd dans la pièce pour laisser tomber séant à côté de Lakdahr, bras croisés et mine contrite. Arkha saluerait sans doute son Capitaine mais elle avait évidemment sa place près des deux géants. Gabriel ne put s’empêcher de guigner à plusieurs reprises dans la direction de Sargon – bonne idée pour s’agacer plus encore – et remarqua finalement la charmante et frêle donzelle assise près de lui, qui lui était encore inconnue. Lentement, son faciès se tourna vers Arkha, plus au courant des fréquentations de Sargon que ne l’étaient les deux hommes.
    « C’est qui, la fille là-bas ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 3 Nov 2012 - 13:42

Moïra pose le pied sur la plage rocailleuse et jette un coup d’œil autour d'elle : personne en vue. Elle n'accorde plus vraiment d'attention à ce qui se passe sur la Larme Noire, le Bonfrère a accepté de la conduire ici, mais cela ne signifie pas qu'il va lui tenir la main toute la soirée, mieux vaut donc qu'elle le laisse tranquille et prenne les choses en main. La Fer-née avance donc, remettant sa fourrure humide sur ses épaules dans un geste machinal. C'est celle qui son père lui a donné lorsqu'elle avait annoncé qu'elle se rendait sur la plage de Grand Wyk pour ne pas louper le départ, une simple fourrure récupérée lors d'un raid sur le Nord, rien de bien « noble », mais suffisant pour réchauffer quelqu'un.
Elle lève légèrement le bas de sa robe pour éviter de marcher dessus, son regard brun se promène sur les environs sans qu'elle n'aperçoive qui que ce soit pour autant. Moïra est déjà venue ici à quelques reprises, avec son père ou avec Garth lorsqu'il est devenu capitaine notamment. L'endroit lui est vaguement familier, mais elle préfère Grand Wyk et n'y porte donc pas grande attention.

Lorsque la porte de la forteresse se dresse devant la Merlyn, cette dernière se contente de l'observer en silence avec une attention assez légère, puis elle se glisse à l'intérieur du bâtiment tout en se demandant si elle a pris la bonne décision en venant ici. Moïra ne connaît pas beaucoup de monde, elle préfère rester sur son île – et n'a pas vraiment le choix de toute manière – ce qui l'empêche d'élargir le cercle de ses connaissances, à son grand regret d'ailleurs. La demoiselle se laisse guider dans les couloirs jusqu'à arriver non loin de la porte débouchant sur la salle où d'autres Fer-nés se sont déjà installés, puis elle s'arrête sur le pas de la porte.

Son regard se promène sur les quelques silhouettes déjà installées. À l'entrée deux personnes qu'elle ne connaît pas, son attention est aussitôt attirée par la demoiselle – fort jolie au passage – et plus particulièrement le verreries brillantes qu'elle arbore. Quel dommage qu'elle ne puisse s'adonner à son passe-temps préféré. Détournant ses yeux comme si elle venait de se brûler, Moïra tente d'oublier ce désir de toujours prendre ce qui brille pour le faire sien. Cet effort est appuyé par un visage, la jeune femme remarque alors que Gabriel est installé à l'autre bout de la salle en compagnie d'une femme et... du forgeron qui a déjà travaillé pour son père. La Fer-née se mord la lèvre quelques instants avant de hausser les épaules : personne ne risque de la provoquer ici, du moins pas en début de soirée, il faudra attendre que l'alcool coule avant de craindre quoi que ce soit. Dernière silhouette et non des moindres : celle du seigneur des lieux. Moïra quitte son pas de porte pour entrer dans la salle et aller s'installer à mi-chemin entre la fille aux belles verreries et le trio d'amis. Une entrée bien moins fracassante que celle de ses prédécesseurs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Sam 3 Nov 2012 - 16:04

Aaricia était encore de fort bonne humeur malgré l’état avancé de sa grossesse. Enfin était venu le grand jour. Dagon l’avait averti mais Aaricia ne se dépêchait pas. Elle n’était jamais la dernière arrivée, mais pas non plus la première. Elle ne savait même pas si ses deux frères étaient venus ou seulement Willem. Aucun doute, elle n’avait pas envie de se montrer sous son mauvais jour. Elle n’avait pas osé demander qui venait. Et puis, Dagon avait été occupé les derniers jours qui avaient séparés leur discussion de la grande fête. Zachery semblait le seul à vouloir participer pour s’amuser. Le pauvre, s’il savait que sa mère d’adoption et son père auraient un œil sur ses faits et gestes. Comme d’habitude, il avait atterri comme un cheveu sur la soupe. Aaricia avait sursauté à son arrivée.

Je ne veux pas qu’on arrive les derniers !

Prends les devants alors, s’amusa Aaricia en nattant ses cheveux.

Le gamin lui fit une grimace. Il préférait bien plus arrivé avec Aaricia. Il avait levé les yeux, ce qui fit rire la jeune femme. Elle ne put s’empêcher de lui répliquer :

A force de faire cette grimace, l’orbite de tes yeux va rester ainsi.

C’pas vrai !

Je te dis que si !

Non !

Aaricia avait voulu répliquer, mais elle sentit un magistral coup de la part de son enfant. Ses doigts se crispèrent et elle tenta de reprendre son souffle. Cette sensation semblait encore plus pire que la peau qui se déchire sous une lame bien affutée. Zachery n’avait pas osé un mot quelconque, mais il était le fils de son père.

J’espère que tu ne vas pas accoucher pendant le repas, je crois que père ne le supporterait pas.

Il avait ce petit sourire qui lui donnait des fois envies de lui donné une leçon. Elle était habituée à ses remarques, il imitait trop Dagon pour cela et il l’écoutait trop. Un fait certainement qui l’amusait beaucoup. Elle se revoyait à son âge voulant défier tous les grands de ce monde commençant par la mère. Elle avait voulu cela elle aussi très jeune. Zachery était un Greyjoy en partie et elle savait que même bâtard, il ferait de grande chose. Elle était certaine que son époux lui ferait la même sérénade s’il avait été la.

Tu es bien le fils à ton père.

Elle s'était levée de peine et de misère pour poser la main sur la tête de Zachery. Elle lui ébouriffa les cheveux et soupira. Elle avait oublié comment elle pouvait avoir de l’affection pour les deux hommes. Elle l’avait fait passer devant et malgré une démarche plutôt lente, elle ne s’en voulut pas de pouvoir enfin prendre place. Elle avait noté la présence de Sargon et d’une jeune femme, qu’elle ne connaissait pas. Il y avait Lakdahr à qui, elle offrit un clin d’œil et un sourire, mais il lui fallu quelques minutes pour se rappeler du visage de l’autre homme. Le capitaine de la Jouvencelle. Perdu dans ses pensées son regard se posa sur une autre jeune femme : Moira. Quel plaisir cela lui faisait de retrouver une ami d’enfance. Zachery se tenait près d’elle et il arrivait à lui nommer tous les noms des présents, sauf, la jeune femme qui se tenait avec le Harloi et la Merlyn.

Qui c’est ?

Moira Merlyn.

Sur ton île n’est-ce pas ? Et l’autre avec le Harloi ?

Exact. Je ne sais pas.

Un mystère que l’on découvrirait. Elle se demandait, si elle allait avoir la charmante visite de la Boltey. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas vu la capitaine de l’amazone.




« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 5 Nov 2012 - 3:09

Willem était fin prêt pour le fameux rassemblement, cet espèce de grand banquet que le Lord Greyjoy organisait depuis plusieurs jours. D'ailleurs, présent sur Pyk depuis quelques jours déjà, puisque sa présence était requise sur l'île pour diverses raisons, il avait assisté, comme à distance, à ce spectacle inhabituel que représentait la préparation d'un tel banquet dans le château sombre de Pyk. Une bonne idée finalement, se disait Willem et bien sûr, il allait être présent à cette soirée.

Le jeune homme venait de sortir de sa chambre, fin prêt. Il avait laissé son glaive de côté ce soir pour ne garder que sa traditionnelle hache. Sinon, il était accoutré comme d'habitude, les cheveux un peu plus long qu'à son habitude. Il se dirigeait vers le grand hall, lorsqu'il aperçu une silhouette familière marcher vers lui, qui arrivait de l'entrée du château. Il fut alors assez étonné de réaliser que cette personne était Veloran, Veloran Bonfrère, son frère jumeau. Willem était pour le moins étonné.

«Qu'y a-t-il? T'as l'air surpris de me voir?»

-Disons que ouais. Je te croyais à Cormartel.

Veloran fait savoir qu'il n'allait quand même pas rater le rassemblement, il était le Lord Bonfrère et il se devait de répondre à l'invitation du suzerain. Il tapota amicalement l'épaule de Willem, puis passa à côté de lui pour aller rejoindre la grande table et aller s'asseoir en face d'Aaricia, si possible. Willem entra peu après. Il aperçut alors Zachery, le fils de Dagon, son élève depuis peu, si on peut dire. Il eut un regard vers le garçon, vers les autres Fer-Nés présents aussi. Des visages familiers, tel que Moïra par exemple, Gabriel, Sargon et, il eut un sourire en voyant qu'il était accompagné. Il y en a qui semblait prendre certaines aises. Finalement, il se racla la gorge et marcha avec confiance jusqu'à la chaise qu'il choisit d'occuper après avoir pris un verre d'hydromel; celle à côté d'Aaricia, si elle est libre. Si Zachery y est, alors il s'assoit à côté. Les Bonfrère devaient se tenir ensemble après tout.

-T'as vu? Notre frère nous a fait "l'honneur" de sa présence, ma sœur.

Veloran discutait déjà avec quelques autres seigneurs fer-nés plus ou moins importants. Il devait avoir saluer sa sœur avant que Willem ne rejoigne la table. Son frère eut un regard vers lui, avant de reporter son attention sur sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Helya Harloi
Homme d'Armes

Général
Capitaine de l'Amazone

♦ Missives : 1733
♦ Missives Aventure : 46
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 15/12/1988
♦ Arrivée à Westeros : 10/05/2012
♦ Célébrité : Sarah Polley
♦ Copyright : FEE aka Sargon
♦ Doublons : Nope
♦ Age du Personnage : 27 années
♦ Mariage : Sargon Harloi
♦ Lieu : Îles de Harloi - Dix-Tours
♦ Liens Utiles :

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
401/500  (401/500)


Message Lun 5 Nov 2012 - 9:25

Sur le chemin menant à la forteresse de Pyk, Helya trainait des pieds pour s'y rendre compte tenu de la personne qu'elle s'apprêtait à rejoindre. Ce genre de rassemblement n'a jamais été au goût de la Capitaine préférant la solitude de son boutre à un attroupement insipide de fer-nés mais il fallait bien mettre en place son plan vengeur. A ses côtés, Rhoawyr ne cessait de parlementer, de faire la liste des choses qu'il ferait de sa soirée.

« T'gueule, Wynch, t'me fais chier à dégoiser comme Lakdhar l'ferait ! A croire qu't'es tout aussi féminine qu'lui »
Grognement et entêtement, il continue de se déverser en parole rien que pour embêter son Capitaine. « Alors, prête pour ton premier rendez-vous galant ? » La rouquine ne prend même pas la peine de lui répondre et lui jette un regard sombre présageant un geste qui lui serait fatal s'il ne se la boucle pas. L'éclat de son rire tonitruant -qui n'arrive en rien à la cheville de celui de Lakdahr- résonnant, elle le dépasse et le largue derrière elle, déjà irritée. « C'bon, fais pas l'gueule ! Bougre d'femelle ! T'devrais boire une pinte d'bière pour t'faire sortir l'boutre que t'as dans l'fesses quand on arrivera » « V'te faire foutre et t'iras t'attabler loin de moi, chiure » « Ah ah, quedalle ! C'me plairait trop d'tenir l'chandelle entre toi et Sargon » « J'te conseille d'te comporter comm'un membre d'mon équipage. Qu'ton cul soit sur l'pont d'l'Amazone ou pas, j'reste ta capitaine. J'me répèterai pas, Wynch »

Sur ses dernières paroles lourdes de sens, la Botley passe le pas de la porte et constate déjà la présence frappante de Lakdahr. Lakdahr ou l'art de passer inaperçu. Ses globes oculaires remarquent la présence de fer-nés qu'elle connait et méprisent les inconnus. La rousse décèle la présence d'Aaricia et l'apostrophe d'un geste bref de la tête pour la saluer de loin, seule fer-née à qui elle adresse un tant soit peu de son attention. Contournant la grande tablée, la tête droite, ayant déjà repérer où elle poserait, elle se dirige vers le Harloi donnant aucune attention à la personne -qui n'est assurément pas une fer-née- qui se trouve à ses côtés.

Rhoawyr à ses talons, Helya prend place aux côtés de Sargon « Harloi » Salutations brèves accompagnées d'un hochement abrupte de la tête. Geste qui ne passera pas inaperçu exacerbé par le rire goguenard de son second. A peine attablés, Rhoawyr saute sur la carafe de bière remplie à ras le bord, s'en sert une pinte et la glisse à son Capitaine. « Pour l'gosier d'ma capitaine qui semble terribl'ment sec » Ce geste était plus une façon de se moquer de sa façon de saluer son futur époux qu'une démonstration de servilité, en tout cas, seule la Botley savait décrypter l'attitude de son second. Au moins, maintenant qu'ils étaient en publique, sa langue se tenait à carreaux sous peine de la perdre. Peu importe, Helya attendait la venue du reste des Botley presque avec impatience.




Une civilisation se transforme lorsque son élément le plus douloureux devient tout à coup une valeur
Lorsqu'il ne s'agit plus d'échapper à cette humiliation, mais d'en attendre son salut, d'y trouver sa raison d'être.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Lun 5 Nov 2012 - 10:29

Arkha appréhendait ce rassemblement. Non pas parce qu'elle sentait qu'elle n'y serait pas à sa place. Après tout il était vrai que c'était la première fois qu'elle se retrouvait dans un tel évènement. Mais ce n'était pas tellement ça. Il y avait plusieurs points sur lesquels elle se questionnait quant au dénouement. Déjà, elle allait revoir Lakdahr... Et elle ne l'avait plus vu depuis... depuis ! Du coup elle n'avait guère d'idées de comment réagir. Mais en plus de ça, ils allaient être avec Sargon. Gabriel et Sargon ce n'était pas l'amour fou et elle avait un peu peur qu'à force d'être dans la même pièce ça ne finisse par barder. Les seules fois où elle avait pu les voir ensemble ces dernières années - et c'était rare- ça n'était pas pour les entendre se dire des mots d'amour. Mais bon... Peut-être que tout ceci n'aurait pas lieu d'être. En plus, elle était quand même de bonne humeur. Elle venait de passer les dernières quasiment quarante-huit heures avec Gabriel qu'elle n'avait plus vu depuis trop longtemps à son goût. Elle lui avait fait la surprise d'apparaître plus tôt que prévu et le lendemain, il l'avait entraînée allègrement de quoi lui donner des courbatures mais concrètement elle adorait ça. Il était bien le seul qui le faisait alors elle n'allait clairement pas s'en plaindre. Elle s'était en plus largement amusée à l'ennuyer une fois couchés. Il en avait été de même pour le réveil.

Ils avaient donc quitté Dix-Tours sur la Jouvencelle - c'était amusant de se retrouver sur un autre boutre en temps que passager et non marin - et s'étaient rendus à Pyk pour rejoindre les autres Fer-nés conviés. Des rougeurs discrètes mais un embarras certain qu'elle camouflait comme elle pouvait s'étaient déclarés en voyant Lakdahr. Mais ce fut de courte durée remarquant qu'il était particulièrement de mauvaise humeur. Aussi se contenta-t-elle d'un maigre salut avant de suivre Gabriel. Contrairement aux deux comparses, elle alla saluer Sargon lorsqu'elle l'aperçut mais fut surprise de voir Cybeline... Qu'est-ce qu'une continentale faisait là ?? Elle ne comprenait pas très bien la démarche mais comme c'était Sargon elle n'allait sûrement pas faire une remarque. Elle se contenta donc de la saluer également car au fond vu leur échange verbal elle n'avait strictement rien contre elle. Elle rejoignit ensuite Gabriel et Lakdahr et s'assit à côté de son cousin, qui faisait déjà la gueule finalement après avoir vu Sargon. Il lui posa cependant une question à laquelle elle répondit puisqu'elle était en quelque sorte la seule à savoir qui était Cybeline.

"C't une continentale qu'on a récupéré sur la Veuve Salée après avoir attaqué un bateau. Elle s'tait jetée à l'eau et s'tait accrochée au boutre. Sargon l'a fait r'monter. Mais j'comprends pas trop c'qu'elle fout là par contre ... "Elle quitta Cybeline des yeux pour tourner son regard vers Gabriel"Pourquoi c't'intéresse ? " Après tout elle était avec Sargon donc elle se méfiait un peu des attentions de son cousin. Cybeline était avec Sargon et ça se voyait donc elle voulait juste connaître les intentions de Gabriel juste par précaution. Elle ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil à Lakdahr en passant discrètement.





Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de Iles de Fer
avatar

Dagon Greyjoy
Seigneur Suzerain de Iles de Fer

Général


"Nous ne semons pas. "

Lord Ravage de Pyk,
et de ce qu'il en reste
Fils du Vent de la Mer
Capitaine de.... non, SBF


♦ Missives : 181
♦ Missives Aventure : 89
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 16/09/2012
♦ Célébrité : Mads Mikkelsen
♦ Copyright : Lakdahr (signature + vava)
♦ Doublons : Neassa Baratheon, Bayard
♦ Age du Personnage : 44 ans
♦ Mariage : Lady Aaricia Bonfrère
♦ Lieu : Iles de Fer, Pyk
♦ Liens Utiles : # le personnage
# ses liens
# ses aptitudes
# son histoire


POSTES VACANTS (liens)
# Zachery
# Sorcha
# équipage du nouveau boutre
# fratrie Greyjoy

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
258/500  (258/500)


Message Mar 6 Nov 2012 - 14:10

Cela faisait déjà plus d’une heure que Dagon buvait en silence. Il pouvait attendre encore une fois autant avant de voir toutes les hautes têtes des îles réunies autour de la table. Chose étonnante, de son côté de la pièce - où s’étaient réunis les différents Lords – se trouvait Veloran Bonfrère. S’il y en avait un qu’il ne s’attendait pas à venir ce soir c’était bien ce jeunet-là. Un ennui de plus. Tous les Capitaines avaient répondus présents, et des membres des équipages s’étaient même joints aux festivités. Au moins, les invités en bout de table – côté porte – trouveraient la soirée bien plus intéressante que Dagon, cantonné à rester en tête de table. Sa seule consolation était d’avoir la fenêtre dans son dos. Avec assez d’imagination il pouvait entendre la mer au loin. L’autre côté pratique de sa position centrale lui permettait de voir tout le monde sans devoir tourner systématiquement la tête.

Sa chope était vide. Il se résolut alors à prendre place sur sa chaise, vite imité par les Lords qui ressemblaient à s’y méprendre à des chiens. Même pour les îles, la corruption et le léchage de bottes étaient choses communes. Tout en se servant à nouveau largement en boisson, il s’accouda à la grande table. Son regard parcourut l’assemblée. Un faible sourire se dessina sur son visage. S’il avait la réputation de balancer des hommes par-dessus bord il n’avait pas entendu dire de lui qu’il en balançait par la fenêtre. Alors pourquoi les hommes en qui il avait confiance se tenaient-ils à ce point loin de lui ? Probablement une punition de leur part pour les obliger à festoyer avec toutes les îles. Des rumeurs le disaient diminué depuis le Nord et les Lords discutaient déjà d’un éventuel remplacement. Le Lord Ravage ne l’entendait pas de cette oreille. Si cette réunion inhabituelle avait lieu, c’était pour cette unique raison. Se retrouver avec autant d’hommes – et de femmes – capable de lui tenir tête n’avantageait pas Dagon. Le petit groupe de troubles fêtes pouvait autant donner du piment à l’assemblée que rendre le Seigneur de Pyk absolument pas crédible dans son rôle. Epée de Damoclès ou pas, Dagon était assez fou pour relever le défi.

On s’attendait à ce qu’il parle. Et il le ferait. Pas de long discours pompeux. Demander à Dagon de s’étaler sur un sujet serait comme demander aux Harloi de la table d’y rester pendant toute la soirée. Un serf posté près de la porte fit signe au Lord qu’il n’y avait plus personne dans la cour. Les retardataires arriveraient avec beaucoup de retard. Mais qui se soucie de manquer un banquet en compagnie de l’homme le plus antipathique des îles ? Dagon empoigna son gobelet emplit jusqu’aux bords et le leva devant lui comme pour l’observer. Ses voisins se turent en l’observant. Il prononça les mots suivants sans hausser la voix. La salle de pierre transmettait le moindre son.

« Ce qui est mort ne peut mourir. »

Qui donc autour de cette table ne se rappelait pas de son baptême…qu’il se lève, et Dagon le bénirait de sel, de pierre et de fer. Il ouvrait ainsi les réjouissances.


NB:Je ne l'ai pas précisé mais la bouffe arrive. Même si je suis "bloqué" avec les nobles je bougerai au courant de la "soirée". Donc si vous voulez m'intégrer dans une discussion ou n'importe quoi d'autre, c'est tout à fait possible. Je vous laisse vous amuser. Je répondrai en fonction des posts.


"L'histoire morte est écrite à l'Encre, la variété vive s'écrit dans le sang."  

 
©️ frangin
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mar 6 Nov 2012 - 14:59

     Cybeline s'était installée aux côtés du Harloi qui s'était demandé, l'espace d'un instant, si elle allait se comporter comme une souillon ou comme une Fer-née. Apparemment la demoiselle avait compris qu'elle pourrait jouer la carte de l'anonymat, personne ne savait qui elle était : autant en profiter. Puis s'ils finissaient par le deviner, ma foi.... Ce ne serait pas la première fois que le Fer-né détonerait. À la question de la captive, le capitaine tourna la tête vers elle, esquissant un sourire pour répondre d'un ton parfaitement audible de ses voisins.

     ▬ Rien de bien particulier, le seigneur de ces Iles a simplement besoin de prouver aux autres Fer-nés qu'il n'est pas encore bon à jeter aux poissons. À mon avis, on va bien s'amuser. »

     Le ton employé pour parler du « seigneur » exprimait bien ce que le jeune homme pensait de lui. Les liens familiaux n'entraient pas en ligne de compte dans les affaires. En parlant de famille, Gabriel, Arkha et Lakdahr firent tous les trois leur apparition sans que Sargon n'accorde le moindre regard à son « frère », se contentant de saluer sa cousine qui avait apparemment décidé de se mettre du côté du bâtard ce soir-là. La femme-sel du forgeron n'était pas visible, peut-être qu'il ne souhaitait pas se mettre son demi-frère à dos ? Allez savoir. L'arrivée d'Helya coupa court à ces questions, elle semblait aussi.... Agréable qu'à l'accoutumée. Son second semblait de très bonne humeur et quelque chose soufflait au Harloi qu'il n'était pas étranger à cette situation. Tout le concernait toujours de toute manière. La Botley ignora superbement Cybeline – ce qui n'était pas plus mal au final – et se contenta de lâcher un simple nom en guise de salut. Loin de se décourager, Sargon ne se gêna pas pour commencer à titiller la patience de la rouquine. Combien de temps avant qu'elle ne le quitte pour aller voir ailleurs ?

     ▬ Helya, quel plaisir de te voir ! Un léger sourire se dessina sur les lèvres du capitaine alors qu'il tourna la tête vers le second de la Fer-née. Son gosier ? Ou son cœur ? En imaginant qu'elle en possède un. »

     Il était vrai qu'elle n'avait jamais particulièrement montré qu'elle était sentimentale, mais c'était une Fer-née et c'était justement là ce qu'il aimait chez elle. Si tant est qu'il puisse apprécier quelque chose d'autre que son port évidemment. Même si à la base leur venue ici devait être sur une note « agréable » le capitaine de la Veuve Salée ne pouvait pas s'empêcher de la chercher. Pendant ce temps, les autres s'étaient installés et Dagon avait daigné venir se joindre à eux. Après un bref silence, Sargon tourna la tête vers Cybeline pour s'assurer qu'elle ne prenait pas ombrage de la situation actuelle – bien que cela aurait été fort amusant – puis il reprit la parole.

     ▬ Il semblerait que notre seigneur soit d'une humeur plutôt calme ! Apparemment les femmes enceintes ça épuise un homme, à croire que l'âge se faire sentir. Son regard mordoré glissa vers Helya. Raison de plus pour les faire jeune tu vois. »

     Combien de temps avant qu'elle ne le quitte ? Quelques secondes tout au plus sans aucun doute permis.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Mar 6 Nov 2012 - 16:53

Chacun prenait place dans la haute salle et déjà une nette et naturelle distinction se fit entre les lords et autres seigneurs des Îles de Fer et les Capitaines, membres d’équipages et autres personnages de moins grande distinction. Malgré les préceptes du Dieu Noyé et la mentalité guerrière qui sévissait sur les fer-nés, ils ne paraissaient à la table du Greyjoy plus si épargnés par le poids des titres de noblesse. Cette réflexion pointa frivolement dans l’esprit de Gabriel mais ne s’y attarda guère pour une simple et bonne raison : Sargon. Consciemment ou non, la simple présence de son benjamin dont il partageait malgré lui le sang avait la formidable capacité d’annihiler toutes ses pensées pour ne concentrer son attention que sur sa personne. Pourtant la Veuve ne sembla point lui accorder un regard, ce qui n’était pas plus mal pour l’heure… Il serait si regrettable d’être promptement expulsés du banquet simplement pour avoir égarer un crochet dans les dents parfaitement alignées du Harloi ! L’Edenteur se chargerait bien, un jour ou l’autre, de lui amignonner son charmant minois en lui ôtant ses canines. Une risette s’afficha sur les lippes de Gabriel dont l’attention fut finalement attirée par sa cousine, qui le renseigna sur la femme aux côtés de Sargon non sans l’interroger sur ses attentions. Il haussa négligemment ses épaules puis souffla.

    « J’suis curieux, c’pas comme si on le voyait souvent avec une femme sans qu’elle hurle ou tente de lui arracher les tresses. Une continentale récupérée… Une servante ? Pourquoi serait-elle ici si c’était le cas… Alors… C’t’une femme-sel j’suppose… Elle est là parce que c’est un trophée qu’on expose. N’était-ce pas leur rôle sur les Îles après tout ? Lui-même n’avait jamais essayé d’en capturer une, alors il ne pouvait guère s’avancer sur le sujet. Il guigna Lakdahr qui en revanche, n’avait pas amené la sienne. Ce n’était pas un mal, ainsi il n’aurait pas à surveiller son verre pour s’assurer que rien n’y était ‘malencontreusement’ glissé. Toutefois, le sujet poussait à l’interrogation. Pourquoi Violain est pas là ? »

Un succinct silence se fit lorsque Lord Ravage fit sonner son timbre et annonça officiellement le début des festivités, avec l’art et la manière d’un fer-né. Gabriel ne se fit pas prier pour se servir une pleine chope de bière et en remplit deux autres avec autant de générosité pour son frère de toujours et sa crevette, virile. Il garderait d’ailleurs un œil autant que faire se peut sur elle, qui avait tendance à s’enflammer rapidement une fois… Légèrement alcoolisée. « Tâche de pas rouler sous la table tout d’suite, j’risque de m’faire des idées maintenant. » Dangereux de proférer de tels sous-entendus, mais comment faire autrement ? Depuis qu’il avait appris la nouvelle de la bouche de Lakdahr – et une fois la fureur passée – il avait eu grand mal à cesser d’y penser, à leur sauterie métallurgique. Il agrémenta pourtant sa réplique d’un franc sourire et éleva sa chope pour en avaler une grande lampée, remarquant finalement Moïra assise un peu plus loin d’eux. Le forgeron ne la portant point dans son cœur il n’était pas étonnant qu’elle garde ses distances, ce qui n’empêcha pas Gabriel de lui adresser un signe amical à défaut d’aller lui parler sur le champ, ce qui ne tarderait sans doute pas.


Revenir en haut Aller en bas
Artisan
avatar

Lakdahr l'Edenteur
Artisan

Général
- Mestre fêvre -
Bâfreur & Guerrier

♦ Missives : 1389
♦ Missives Aventure : 121
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 06/12/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/05/2012
♦ Célébrité : Kevin Tod Smith
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Alrik Mallery - Séraphine - Jeyne Estremont
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : Serenei ( Femme-sel )
♦ Lieu : Les Iles de Fer
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
455/500  (455/500)


Message Mar 6 Nov 2012 - 17:48

Une kyrielle de secondes attablé et déjà, l'Edenteur était las de ce rassemblement qui n'aurait diantrement pas la même sapidité que ses usuelles frairies. Point l'humeur à festoyer même pour une canine, sa seule envie était de regagner sa forge et de ne plus en sortir jusqu'à ce que les convives se soient tous écroulés sous le poids de l'alcool. Il n'avait pas encore osé guigner le lord Ravage, dans l'inepte théorie que s'il ne croisait pas son regard, ce dernier ne le remarquerait éventuellement pas. Mais sa seule entrée avait suffit pour que les calots s'orientent sur sa carcasse d'ogre acariâtre, la discrétion était décidément une notion qu'il contrôlait de façon invariable. Toutefois, une mouvance le fit enfin s'animer, même brièvement, celle d'Aaricia avec laquelle il ne s'était pas entretenu depuis ce qui lui semblait être trop longtemps maintenant. A défaut d'une risette, un pli se forma à la commissure de ses lippes et il chassa son air irascible le temps de la saluer d'un hochement de tête. Une irritabilité qui refit aussitôt surface dès lors qu'il aperçut la frêle Moïra et les réminiscences qui allaient de paire – la bougresse avait tout intérêt à demeurer éloignée de lui pour cette soirée, nobliaux ou pas, si elle désirait rallier Grand Wyk avec tous ses membres. La farandole de fer-nés se poursuivit sans que le forgeron n'y prête une grande attention, d'avantage concentré sur sa propre frustration que sur les hypothétiques dangers qui guettaient – Sargon et Gabriel, sages toute la sorgue durant dans une même pièce ? Impossible.

La prise de parole de Dagon le fit à peine sourciller, toujours dans l'espoir que son demi-frère de Seiche l'omette durant toutes les agapes si ce n'était pour le restant de ses jours... L'utopie était belle, mais était de l'ordre du chimérique, aussi s'empressa t-il de la noyer dans la pinte qui lui fut gracieusement servie. Toutefois, alors que les gorgeons se succédaient sans accalmie, la remarque particulièrement inopinée de son acolyte lui fit perdre sa diligence de bon pochard. Le faro fit une embardée dans son gosier, désireuse qu'elle fut de flâner dans ses alvéoles pulmonaires et manqua de ce fait de l'étrangler par la même opportunité. Pour ne pas arranger son mal, la boisson jugea bon de se frayer un chemin jusqu'à ses narines dans l'espoir de reprendre sa liberté, un circuit des plus désagréables et qui fit recracher le titan... Sur les jambes du capitaine de la Jouvencelle ! Malheureux réflexe que se pencher sur le côté.

« Put...ain ! » Parvint-il à souffler entre deux quintes de toux. Son poing frappa violemment son poitrail pour mieux se dégager les bronches. « Si c'est pour sortir des conneries aussi grosses que toi... Ta gueule Gab ! T'as manqué d'me faire crever connard ! » Il s'essuya d'un revers du bras puis lorgna furtivement Arkha, avant de jauger le contenu au fond de sa choppe. « Violain a rien à foutre ici, c'pas la place d'une femme-sel c'genre de ripaille. » Et pour d'autres raisons qu'il n'évoquerait pas ici, mieux valait détourner l'attention sur autre chose... Comme sur la belle Kenning à laquelle il s'adressa. « Bois, t'attends quoi ? Y en a trop pour ton p'tit poids ? »




" - On fait quoi ? - Valeurs sûres : on leur éclate la gueule. "
 " Barbare qui roule amasse coups de boule. "
" On dit que les fer-nés détestent toutes les races, c'est faux, on les aime toutes ! En ragoût, en civet, à la broche... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mar 6 Nov 2012 - 18:26

Arkha ne s'attendait pas à ce que l'information qu'elle venait d'apporter à Gabriel lui en apporte une autre d'une toute autre nature. Cybeline, femme-sel de Sargon ? Sérieusement ? Elle ne s'en serait pas douté et encore moins qu'elle n'osait pas se mêler de la vie privée de son cousin. Au moins, cela faisait une place agréable pour la jeune demoiselle. Elle ne finirait pas aux mains d'un connard. Etonnamment, cela lui fit plaisir d'apprendre qu'elle était avec un Fer-né comme Sargon. Mais par contre, l'explication concernant sa présence lui paraissait quand même étrange... L'amènerait-il réellement ici pour l'exposer comme trophée ? Elle n'en savait rien et n'aurait sûrement pas de réponse dans l'immédiat. La suite des propos ne lui fit pas ressentir d'inquiétudes pour les événements à venir donc elle lâcha Gabriel des yeux pour observer les différentes personnes présentes. Helya était là et ça faisait longtemps qu'elle n'avait plus eu l'occasion de lui parler. Peut-être pourrait-elle profiter du rassemblement pour le faire. Willem était arrivé également. Elle vit également son jumeau pour la première fois... Et effectivement, on ne pouvait pas se méprendre. Mais elle ne savait pas si elle irait le trouver lui par contre... Contrairement elle préférait presque s'en passer. Elle ne gardait pas un souvenir très positif vu comme elle s'était faite ramasser... Une autre personne attira son regard. Une jeune femme qu'elle ne connaissait pas le moins du monde... peut-être ferait-elle sa connaissance. En tout cas, elle ne l'avait jamais vue ça c'était certaine.

Leur Suzerain amena le silence et prit ensuite la parole de manière brève et concise pour indiquer en quelques sortes que les festivités étaient déclenchées. Alors que son regard se tournait par la suite vers la suzeraine, Gabriel détourna son attention en leur servant à boire et en lâchant une remarque sur ses capacités à tenir l'alcool. Elle fit une légère moue, prenant surtout des rougeurs, et lui mit un crochet du droit dans l'épaule à proximité pour lui signifier qu'elle ne voulait pas qu'il fasse d'allusions sur quoi que ce soit en rapport à Lakdahr, et surtout en présence du concerné.

"Dis pas d'conneries ! J'roul'rais pas sous l'.... "

Sa phrase fut totalement coupée par une intervention très particulière de la part du forgeron qui apparemment semblait avoir été pris de court tant par les paroles que la boisson. Elle eut à peine le temps de faire un léger mouvement de recul pour ne pas subir les assauts liquides contrairement à Gabriel. Son regard fixé sur Lakdahr - vu ce qu'il venait de se passer - elle put apercevoir le croisement avec le sien qui lui fit rapidement détourner les yeux camouflant de nouvelles rougeurs. Alors qu'elle espérait que les paroles sur Violain changerait le sujet, il ne put s'empêcher lui aussi de faire une remarque sur sa descente.

"Bien sûr qu'non y en a pas trop ! J'sais boire tout ça sans problème ! "

Il n'en fallut pas moins pour qu'elle entame copieusement sa pinte sans parvenir cependant à la finir totalement. La main de Gabriel avait été lourde et le récipient était bien rempli. Elle ne laissa cependant pas de temps et à peine avalé, elle reprit la lampée suivante pour confirmer ses dires.

"Voilà ! Allez r'ssers moi, t'vas voir qu'j'tiens bien aussi moi !"dit-elle à son cousin.





Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 6 Nov 2012 - 19:31

Ses yeux se posent sur la silhouette d'Aaricia, silhouette drôlement arrondie sous sa poitrine, l'enfant à naître lui dessinant un ventre aussi rond que la perle que Garth lui a offert il y a quelques semaines de cela. Un léger sourire se peint sur les lèvres gercées par le vent salin, de la Merlyn, mais elle détourne rapidement son attention de l'épouse de la Seiche lorsque son frère s'approche d'elle. Il y a un enfant aux côtés d'Aaricia, Moïra n'arrive pas à mettre de nom sur ce visage, peut-être le fils d'un premier mariage ? Elle croit se souvenir que le seigneur des Iles de Fer a déjà été marié par le passé, mais elle n'en met pas sa main à couper. Ses prunelles se glissent à nouveau jusqu'au trio plus loin, elle scrute avec attention la jolie Fer-née assise aux côtés de Gabriel. Apparemment ils se connaissent. Elle est habillée comme un marin, est-elle roturière pour autant ? Peut-être s'agit-il du nouvel amour du jeune homme ? L'idée amuse assez la Merlyn qui glisse sa main jusqu'à un bout de ferraille accroché à l'avant de sa robe, geste naturel de réflexion. Observer les gens permet d'apprendre beaucoup de choses, mais elle n'est pas suffisamment douée pour savoir ce que chacun pense. Moïra ne connaît pas assez le comportement humain pour pouvoir le décrypter. Puis soyons sincère, elle s'en moque éperdument surtout.

Lorsque Gabriel lui adresse un signe de la main, la jeune femme s'empresse de lui renvoyer, accompagné d'un léger sourire. Elle n'hésite pas à montrer sa joie, le plaisir de voir de nouveaux visages et qui sait, peut-être bien de trouver de nouveaux objets brillants ? En songeant à cela, son regard est irrémédiablement attiré par la jeune femme qu'elle a vu en entrant plus tôt. Celle qui porte des verreries si attirantes. Son attention se pose sur elle, mais est rapidement obstruée par l'apparition d'une démone rousse, elle n'a pas l'air commode la guerrière et aussitôt une foule de noms apparaissent dans l'esprit de la Merlyn. Garth lui a parlé de plusieurs capitaines et une chose est sûre, celle-ci en est une vu ce que le Fer-né qui l'accompagne dit. Est-ce la Botley au caractère de chien – ou plutôt de chienne – que Garth a cité plusieurs fois ? Possible, elle ne le saura sans doute pas ce soir, rien qu'à voir l'expression qu'elle arbore il est aisé de comprendre qu'elle ne compte pas se montrer avenante. Autant éviter de l'agacer davantage en allant lui parler.

Soupirant légèrement, Moïra se penche en avant pour attrape une choppe, elle est ici pour s'amuser après tout. Son père n'a jamais refusé que sa fille unique consomme de l'alcool comme ses frères, en réalité c'est même lui qui l'encourage dans cette voie. Approchant le pinte d'elle, la rousse plonge ses lèvres dans le liquide avant de la reposer sur la table. Elle a entendu ce que leur seigneur a dit, mais elle préfère observer pour le moment, il y a beaucoup de choses à apprendre, comme par exemple savoir à quel moment il est bon de s'éloigner des plus alcoolisés. Question de survie, elle n'avait pas sa hache sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 16:55

Enfin des visages qui lui étaient plus familier. Elle était heureuse de voir la capitaine la moins sociable des iles de fer se présenter dans la grande salle. Helya, depuis qu’elle avait l’honneur de la connaitre, elle ne l’avait que rarement vu dans des rassemblements. La Kenning par-contre, elle la connaissait pour avoir passé trop de temps sur le boutre de Sargon Harloi. Elle offrit un regard en guise de salutation. Même son mari avait daigné les rejoindre. Elle resta froide. C’était ainsi qu’ils étaient en publique.

Zachery se tenait non loin de sa mère adoptive. Aaricia gardait même un œil sur les convives, ainsi que sur le fils de la seiche pour qu’il n’ose pas faire d’idiotie. Il était plutôt concentré sur ce qui se trouvait tout autour et poser des questions que la jeune femme de la seiche prenait le temps de répondre doucement. Son regard fut surpris. Peut-être même trop en voyant son frère. Elle ne savait pas comment cette soirée allait terminer, mais elle tacherait de ne pas y mettre son grain de sel. Elle lui fit un clin d’œil avant que Zachery la dérange.


Ne commence pas Willem, déjà qu’il a mit les pieds a Pyk c’est un bon début, après on essayera de le mettre sur un boutre. En temps normal, il nous manquerait qu’une seule personne


Les rapports frère-sœur parfois pouvait ¸être difficile à comprendre. Elle détestait être de mauvaises humeurs avec eux et pourtant, elle y arrivait avec Veloran. Peut-être était-ce par ce qu’il ne lui avait pas laissé le choix. Elle se souvenait que les deux dernières fois où elle avait eu affaire avec lui, elle voulait la mort de Lord Ravage. C'était presque de l’ironie, quoique parfois non. Même si en ce jour, elle était énorme, elle était considérée comme tous les autres fer-nés. Dagon aurait d’autre chose à faire que de la surveiller. Elle de débrouillait bien dans son petit monde. Elle savait que Willem avait compris qu’il manquait Euron. La seule personne qu’elle aurait aimé voir.

Elle écoutait à peine les discussions qui se trouvaient autour d’elle. L’une semblait tourner autour du Mystère de la jeune femme qui accompagnait le capitaine de la Veuve Salée. Mais les plus proches paroles qu’elle entendit, sortait de la bouche du Harloi. Heureusement pour lui, elle avait entendu que quelques bribes pas assez. Elle lui décocha un regard glacial et se tourna vers Zachery qui ne cessait pas de fixer Lakdahr.




« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 7 Nov 2012 - 18:44

Willem venait de s'installer à table, parmi la majorité des autres Fer-Nés. Il n'était pas le plus prêt du Lord Greyjoy, pas le plus éloigné non plus. Il serait peut-être curieux de parler au Lord, s'il n'est pas trop sollicité durant la soirée. Pour lui dire quoi? Il ne le savait trop, mais il avait la soirée pour trouver justement. En attendant, le jeune capitaine n'était toujours pas tout à fait remis de la venue surprise de son frère, Veloran. Veloran et lui partagent un point en commun, ils ne font jamais rien pour rien. S'il était là, c'était forcément pour autre chose que pour simplement un repas, mais quoi? Lui seul le savait et il devra sans doute le demander.

En attendant, Will' ne pouvait pas s'empêcher de faire un commentaire sur la présence de son frère à sa sœur. Habituellement, en public, il ne fait pas de commentaire de la sorte, mais là, la surprise l'énervait un peu. Il avait comme l'impression que son frère s'était joué de lui et il n'aimait pas cela. Aaricia semble un peu prise de nostalgie après avoir remis son jeune frère à l'ordre. Euron... il leur manque à tous, mais le jeune homme s'est fait à la mort de son mentor.

-Oui... Il aurait adoré se saouler à mort... Je le ferai à sa place et en son honneur.

Le jeune homme vide son verre de bière et s'en sort un autre. À cette table par contre, il n'était pas aussi festif ou à l'aise qu'il pouvait l'être avec les membres de son équipage quand il fêtait. C'est qu'ici, il se sentait comme un nouveau loup dans une nouvelle meute, plutôt à observer avec un brin de méfiance les uns et les autres, à analyser chacun. Il y avait cet espèce de géant qui parlait fort et cracher déjà de la bière par le nez, scène qui fit sourire Will'. D'ailleurs, il croisa le regard de Zachery, le gamin qu'il entraîne depuis quelques jours déjà. Il lui fait un petit clin d’œil. Lui aussi perçoit quelques propos tenus par Sargon Harloi et Willem reste calme, en apparence, mais il croise le regard d'Aaricia, qui ne semblait pas très heureuse de ce qu'elle avait entendu. Sargon... toujours avec sa petite bande autour de lui. Gabriel, Arkha et cette fille, une continentale à n'en pas douter. Tiens, cela lui donnait une idée.

Tournant la tête vers Lord Greyjoy, Will' parlait assez fort, sans nécessairement pour s'adresser au Lord Ravage, mais assez pour qu'il soit au moins entendu de sa personne et vu le ton, sans doute que Sargon et sa Cybeline l'entendrons aussi.

-Tiens, c'est amusant. Je croyais que ce banquet était réservé aux Fer-Nés et voilà que je vois à cette table une Continentale. On aurait tout aussi bien pu y emmener une pute, ça serait revenue au même.

Puis, il tourne la tête vers Sargon, avec un petit air défiant et il posa aussi son regard sur Cybeline, celui d'un homme qui a sans doute déjà tué des Continentaux, homme ou femme et qui l'a fait sans que sa main ne tremble le moindrement. Oh, il n'irait pas tuer la femme-sel d'un Fer-Né ici ce soir, ce n'était pas son genre de tuer pour rien, mais pour Will', il allait de soi qu'elle n'avait pas sa place ici et il tenait à le souligner et à le faire sentir à la première concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 19:26

Alors qu’il goûtait avec plaisir la mousseuse boisson qui se déversa abondamment dans son gosier jusqu’alors trop sec – bière d’ambre qui était d’ailleurs d’une bien meilleure qualité que celle qu’il avait coutume d’ingurgiter dans les bouges des Îles de Fer, la Seiche y avait mis les moyens le bougre ! –Lakdahr jugea bon d’en faire également profiter ses braies qui furent promptement gorgées d’alcool et sans doute de la salive de son Edenteur favori. « J’t’ai pas d’mandé d’me baptiser ! pesta-t-il en essuyant vaguement le liquide en surface de sa large paluche. D’puis quand l’idée d’te faire lustrer la Bête t’fait cet effet ? Bégueule va ! » Titiller son grand ami pouvait s’avérer une tentative pour le dérider quelque peu… Périlleuse voire suicidaire, mais tel n’était pas son rôle ? Il agrémenta sa réplique d’une très large risette, qu’il perdit le temps d’une œillade à l’évocation rapide – trop rapide ? – de la Souris. Tout ceci était étrange mais… Il y avait trop d’oreilles possiblement hostiles qui traînaient ça et là, il aurait tout le temps d’interroger son ami plus tard.

Arkha fut ensuite la cible des galéjades et comme à son habitude, elle ne tarda pas à prendre outrage et se mettre en action pour prouver à la face des deux hommes toute la teneur de sa force et de sa… Virilité, si on pouvait apposer un tel mot sur un si charmant minois. Du coin de l’œil, amusé, il l’observa vider sa pinte en deux gorgeons, une performance qui n’était pas négligeable ! « Pas mal la salée ! Il ne put s’empêcher de poser sa grande main sur son crâne et de lui ébouriffer sa longue et brune crinière. J’t’en remets une, mais celle-là, en un coup ! » Il était toujours palpitant de défier sa chère cousine, qui prenait presque toujours à cœur les provocations lancées à son égard. Alliant la parole au geste il lui remplit à nouveau sa chope avec une vaste générosité. « Cul se… » Son timbre se stoppa à l’écoute du phonème de nul autre que Willem Bonfrère… Il le connaissait, et sans qu’il ne puisse le considérer comme un ami, son animosité pour Sargon les avaient fait se rejoindre naturellement. Le jeune Bonfrère s’égara à comparer la Continentale aux abords de Sargon avec une prostituée, rapprochement hâtif qui tiqua le Capitaine qui, une fois encore, éleva avec force sa voix grave : « T’as oublié l’Antique Voie ? Confonds pas une femme acquise au fer-prix avec une femme qui t’revient grâce à d’l’or, Wil’. » Vieille réminiscence que de protéger celui qui, bien malgré lui, restait son petit frère. Un gamin qu’il avait adoré, sur qui il avait veillé, des lunes et des lunes et qu’il avait perdu, sans plus avoir le courage d’en comprendre la raison. Il ne s’attendait pas à l’attention de Sargon pour avoir pris sa défense, bien au contraire, ce dernier trouverait toujours le moyen de s’en moquer ou d’en user. Qu’importe, il ne s’attendait plus à rien venant de la Veuve et se contenta de reporter son attention sur son faro.


Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 20:08

     Rassembler tant de personnes qui ne s'appréciaient pas forcément n'était pas obligatoirement une bonne chose. Sargon se moquait éperdument du fait que la plupart des personnes présentes ici ne pouvaient pas le supporter, la moitié de ces individus ne retenaient même pas son attention alors leur hostilité le l'atteignait guère. Lorsque la dame des Iles de Fer lui offrit un regard glacial, le Harloi se contenta de lui donner un sourire amusé en retour, accompagné d'un léger signe de la main pour signifier qu'il l'avait bien remarquée. Ce n'était pas parce qu'ils ne s'étaient pas vus depuis plusieurs lunes qu'il l'avait pour autant oubliée. Au contraire.

     Mais la voix d'un autre Fer-né le détourna de sa contemplation et lorsque le capitaine tourna la tête en direction de l'intervenant, il lui fallut quelques secondes avant de reconnaître le frère d'Aaricia. Lequel ? Vu la langue bien pendue ce devait être Willem, à peine du poil au menton et il se considérait déjà comme un véritable Fer-né. Loin de l'irriter, son intervention amusa plutôt Sargon qui esquissa un sourire et s'apprêta à répondre. Mais Gabriel le prit de court et balança une réplique plus que véridique au petit Bonfrère. Le Harloi n'accorda qu'un bref regard au roturier avant de reporter son attention sur le Bonfrère.

     ▬ Si ce banquet accepte les Fer-nés à peine sortis des jupes de leur sœur, il peut aussi accepter les femmes. Si Willem provoquait, il devait s'attendre à une réponse à la hauteur après tout, non ? Et si tu n'es pas capable de faire la différence entre une continentale et une femme qui a grandi sur une île, tu devrais peut-être revoir tes classiques gamin. Enfin, en imaginant que tu saches ce que c'est qu'une femme des Iles tu dois certainement avoir plus de chances avec les continentales. »

     Il était vrai que Cybeline venait d'une île, c'était aussi une enfant de la mer, pas au même titre qu'une Fer-née bien évidemment, elle restait du bétail et venait d'un peuple inférieur à celui de fer, mais elle était tout de même supérieure aux continentales. En sous-entendait – à peine – que le capitaine de la Larme Noire était juste capable de soulever les jupes des captives, il exprimait simplement le fait qu'il n'était pas un assez bon Fer-né pour réussir à apprivoiser une véritable femme des Iles. Son sourire s'étira encore davantage avant qu'il ne glisse une fois de plus son regard sur Gabriel.

     ▬ Mais tu n'es pas le seul à préférer les soumises si ça te console. »

     Ce n'était pas parce que son « frère » avait volé à son secours qu'il allait l'en remercier. Il n'avait besoin de personne pour le défendre, ce n'était pas un petit capitaine sans envergure, c'était un Harloi et pas n'importe lequel !


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 20:18

Son sourire se fit fier lorsque Gabriel lui avoua que sa descente n'était pas mal. Après tout, il y avait intérêt ! Elle allait leur prouver qu'elle était bien capable de descendre tout autant qu'eux ! Bon... Elle ne l'avait jamais fait car les vraies beuveries dans le genre s'étaient déroulées avec Gabriel uniquement qui, elle en était persuadée, gardait quand même un oeil sur ses consommations. Mais ici elle devait prouver ses capacités autant à Lakdahr, qu'aux autres Fer-nés présents. Elle n'allait donc pas se contenter d'un peu d'alcool. Elle allait montrer ce dont elle était capable. Elle lâcha un "Hey!" quand il lui ébouriffa les cheveux qui étaient un geste bien trop affectif pour être ainsi dévoilé à tout le monde. Bien sûr que ça lui plaisait... mais elle ne pouvait pas se permettre d'être comme d'habitude avec lui devant autant de Fer-nés. Déjà qu'habituellement elle essayait de ne pas succomber aux manifestations affectives qu'elle avait envie de réaliser avec lui.. elle devait encore être plus stricte aujourd'hui. Ses paroles de toute façon ramenèrent le sujet sur sa consommation. Evidemment, sa performance ne suffisait pas, qui disait un premier défi impliquait forcément un second mais avec plus encore à jouer. Cette fois-ci elle devait boire cette seconde rasade d'un coup. Sans faire de pause comme elle venait de faire. Son cousin la connaissait bien, elle ne refusait jamais aucun défi... Donc forcément, cette nouvelle fournée allait être engloutie cul sec comme il voulut lui annoncer car ses propos furent arrêtés par l'écoute qu'il entraîna à ceux de Willem.

Tout comme son cousin, elle n'apprécia pas du tout les propos formulés. Elle n'aimait pas qu'on s'attaque à Sargon et étonnamment, elle n'apprécia pas qu'on s'en prenne également à Cybeline qu'elle n'avait que peu côtoyé certes mais pour qui elle avait une certaine sympathie dont l'origine lui était inconnue. Gabriel fut plus rapide qu'elle pour répondre et elle fut impressionnée qu'il défende ainsi tant Cybeline qu'indirectement par conséquent Sargon. Elle connaissait l'animosité qui les liait et elle n'avait pas conséquent pas cru ça possible. Ne gardant jamais sa langue dans sa poche, elle prit également la parole.

"Ouais ! C'pas parce qu'Sargon a eu l'bonne idée d'ramener s'femme-sel qu'tu dois évoquer ta jalousie par des propos si blessant pour Cybeline. T'avais qu'à amener la tienne si tu t'sens lésé."

Evidemment...ce n'était peut-être pas la meilleure manière de calmer le jeu. Surtout qu'il fallait encore qu'il ait gagné une femme-sel pour ça et elle n'était pas persuadée que c'était le cas. Mais ça avait été plus fort qu'elle. La cuisante défaite face à Willem lui laissait toujours un goût amer dans la bouche. Et puis Sargon rajouta son grain de sable également. Finalement le Bonfrère en prenait pour son grade... Mais malheureusement, son Capitaine ne s'arrêta pas là et rajouta une remarque déplacée pour Gabriel. Elle posa discrètement sa main sur son bras pour qu'il ne continue pas sur la lancée tout en regardant le regardant. Elle n'aimait pas voir les deux frères s'en prendre l'un à l'autre, surtout qu'elle ne comprenait pas pourquoi ils en étaient venus à se détester autant. Elle se permit de tenter une diversion.

"Et si on s'faisait un petit défi d'qui boit l'choppe l'plus vite nan ?" dit-elle à Gabriel.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 7 Nov 2012 - 20:24

Des âmes entrent et je les observe d'un regard léger, sans pudeur excessive ni intrigue trop appuyée. Je les trouve beaux, tous, malgré leurs oripeaux effroyables. Ils ont l'air fier et dur de leurs falaises déchiquetées, toujours droites malgré l'usure de la mer. Fer-nés. Je commence à prendre la mesure de leur peuple, de cette fureur qu'ils ont et qu'ils montrent différemment chacun, comme des coulures d'acier. A la réponse de Sargon, je tourne tête vers lui, lui rendant son sourire, affichant de fait notre connivence tranquille et, de ma part, affectueuse. Je hoche la tête à ses propos, sans rien y redire. Les affaires de seigneurs sont bien au delà de moi et le ton dont il a modulé ses propos me laisse entendre le bruissement d'un vent de discorde dans les cimes du pouvoir ainsi que dans cette salle où nous sommes tous réunis. J'étire un peu l'échine et me redresse, posant la main sur le bois de la table, un peu proche de lui. C'est un réflexe. Une femme passe, rousse comme un feu, froide comme une gifle, et ne me regarde pas. Mon Capitaine l'interpelle, elle s'assoit auprès de lui, sans dire autre chose que son patronyme. L'échange qui suit me laisse silencieuse et pensive, mais pas contractée. Des enfants à concevoir ne sont, pour moi, jamais une mauvaise nouvelle, bien que je devine pourquoi, en tant que femmes d'armes, le sujet peut-être taquin. Être une épée, ce n'est pas être une mère. Insensiblement, mon regard dérive vers Crépuscule. Je souris de plus belle, mais à mes pensées.

Un homme prononce une phrase qui résonne et prend place en bout de table, j'en conclus qu'il est le lord qui nous a convié céans, et, vraiment, il a l'air redoutable. Il me fascine littéralement, au point que je reste à le fixer, de longues secondes, décrivant son allure et son visage sans me mouvoir, et sans entendre autre chose que l'écho de sa voix que je goûte et fais tourner en moi. Puis, je sursaute presque, alors que des bruits de chopes, de verres et d'éclats de voix me font revenir à moi et à mes manières. J'aperçois Arkha – mon visage s'éclaire. Je lui adresse un petit signe du bout des doigts, en simple reconnaissance d'elle. Je suis heureuse de la revoir. Elle est entourée de deux bien solides gaillards. L'un me regarde fugacement. Je lui rends son œillade, gardant encore une trace de l'expression tendre et lumineuse que m'avait inspirée mon ancienne geôlière. Il a de très beaux yeux, et quelque chose dans le visage qui m'est curieusement familier, ce qui me fait le fixer davantage après avoir cillé. Je penche la tête de côté, entrouvre les lèvres. Un homme vient de parler. « Pute », a-t-il dit et, quand je tourne la tête, je vois que ça m'était adressé. Il me défie du regard, souhaitant sans doute m'en écraser, l'homme aux yeux clairs lui rétorque quelque chose au propos de l'Antique Voie. J'offre un visage sincère et amène à celui qui m'insulte – je suis une étrangère. J'imagine que c'est un genre de coutume. Les remarques de Sargon comme d'Arkha sonnent curieusement comme du miel à mes oreilles, alors que je n'étais pas brusquée. Mais, dans l'espoir d'atténuer le malaise, et sans frémir, ni y mettre de fierté particulière, je lui réponds d'un ton serein et assez chaleureux. « Bonsoir, sire. Ne vous en faites pas pour votre part, je respecte cette table, et ne toucherai pas à la bière. » Et j'incline la tête, levant ma main vide. « A votre santé. »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Gabriel
Homme d'Armes

Général
Capitaine de La Jouvencelle

♦ Missives : 1437
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 25
♦ Date de Naissance : 25/02/1992
♦ Arrivée à Westeros : 01/04/2012
♦ Célébrité : Michael Fassbender
♦ Copyright : Luchadora
♦ Doublons : Shaïra Seastar, Maël, Velanna Vance
♦ Age du Personnage : 30 ans
♦ Mariage : Ils l'appellent femme-sel, il dit juste qu'il l'aime } Séraphine
♦ Lieu : Île d'Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1298/1500  (1298/1500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 21:46

Tout comme il le présupposait, Sargon ne se fit guère prier pour asséner une pique bien sentie au Bonfrère sans oublier de le tacler au passage. Les prunelles de quartz fondirent sur le faciès de son frère et le temps d’un instant, les regards des deux frères s’étudièrent en serpent. Sournois serpent, voilà ce qui résonnait avec force dans l’esprit de Gabriel – avec quelques insanités et injures, évidemment. Ils avaient été proches à une époque et tout le problème était là : ils en savaient beaucoup l’un sur l’autre, et sauraient se blesser si l’occasion se présenter. Par caractère Sargon serait sans doute le plus prompte à dégainer ce qui fait mal, Gabriel nourrissant sans doute secrètement, avec une obstination d’enfant, l’espoir de retrouver son frère. C’était idiot, et le pire était qu’il en avait conscience.

Préférer les soumises… A quoi jouait-il ? C’était une phrase spécialement pour lui, il en avait parfaitement conscience mais n’osait croire que la Veuve puisse faire référence à… Elle. Non. Il devait simplement pointer une quelconque faille éventuelle et s’amuser à mettre en doute sa virilité, le maudit. Soudainement il sentit une douce chaleur s’emparer de son bras et y baissa les yeux, mirant la main fine d’Arkha. Par égard pour sa cousine il ravala les sombres paroles qui stagnaient dans sa gorge et avisa d’ignorer Sargon, pour l’heure. Il ne put toutefois s’empêcher de glisser à l’intention du forgeron, d’un ton emprunt de taquinerie. « Lak, j’crois qu’Sargon vient de t’insulter. A ta place, j’aurais pas aimé. » Ne pas y songer, fixer son attention sur ses amis plutôt que sur son némésis… Il pouvait le faire, du moins s’en persuadait-il. Arkha l’y aida à sa manière et s’attira une large risette et un haussement de sourcils appréciateur. « Mh, t’as p’t’être une chance de gagner… On va voir ça ! »

Son attention fut détournée une kyrielle de secondes par un timbre des plus mélodieux, celui de la fameuse femme-sel qu’ils avaient défendu à plusieurs. Il n’avait pas osé recroiser son regard depuis et y replongea avec curiosité et une tendresse difficile à masquer, tant Cybeline provoquait une résurgence de doux souvenirs. Quelle curieuse donzelle qui s‘adressait avec courtoisie à son agresseur… « Elle est un peu bizarre… Mais mignonne. » susurra-t-il pour lui-même, bien que ses proches purent l’entendre. Pudibond aperçu de ses pensées, il racla sa gorge et se concentra de nouveau sur le défi. Les chopes furent de nouveau pleines à ras-bords et Gabriel se saisit de la sienne, attendant que sa voisine en fasse de même. « Un, deux… PAF ! » De sa main libre il frappa l’en-base du verre d’Arkha dans un rire grave et en profita pour gagner de l’avance, même s’il doutait d’échapper à la vengeance de la sylphide des Îles.


Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de Iles de Fer
avatar

Dagon Greyjoy
Seigneur Suzerain de Iles de Fer

Général


"Nous ne semons pas. "

Lord Ravage de Pyk,
et de ce qu'il en reste
Fils du Vent de la Mer
Capitaine de.... non, SBF


♦ Missives : 181
♦ Missives Aventure : 89
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 13/05/1989
♦ Arrivée à Westeros : 16/09/2012
♦ Célébrité : Mads Mikkelsen
♦ Copyright : Lakdahr (signature + vava)
♦ Doublons : Neassa Baratheon, Bayard
♦ Age du Personnage : 44 ans
♦ Mariage : Lady Aaricia Bonfrère
♦ Lieu : Iles de Fer, Pyk
♦ Liens Utiles : # le personnage
# ses liens
# ses aptitudes
# son histoire


POSTES VACANTS (liens)
# Zachery
# Sorcha
# équipage du nouveau boutre
# fratrie Greyjoy

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
258/500  (258/500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 21:55

Dagon avait cessé d’écouter les propos de son voisin dès l’intervention bruyante de son demi-frère. Pas étonnant. De toutes manières, il n’était pas réputé pour sa loquacité, encore moins lors d’une soirée qu’il voulait animée et non portée sur des beaux discours. Mais il savait que l’animation arriverait une fois les hommes suffisamment saoul pour ne plus se retenir et qui sait, peut-être en arriver aux mains.

Si Dagon ne réagit pas à l’intervention de son beau-frère, il n’en pensait pas moins. Le Capitaine de la Larme Noire prenait ses aises depuis qu’il séjournait à Pyk – et accessoirement depuis qu’il avait gagné un duel contre son suzerain affaibli - et le Lord ne savait comment le prendre. Ce gamin – l’un des plus jeunes de l’assemblée en dehors de du fils Greyjoy – avait néanmoins réussi là où les autres avaient fait défaut jusqu’ici : il avait fait évoluer l’ambiance. Alors que les discussions du côté nobliaux se tournaient irrévocablement vers de la politique, religion et défense, Dagon était satisfait de voir qu’en bout de table, l’habituel rentre dedans fer-né serait de la partie. L’un après l’autre, les Capitaines en bout de table ne manquèrent pas de remettre en place le cadet. La réponse de Sargon fit remuer un sourcil du suzerain. Indirectement, Sargon venait de mettre en relation Aaricia et cela ne lui plaisait guère. Il détournant un bref instant son regard sur son épouse, proche de Willem. Ce fut cependant sur une autre partie de son discours que Dagon intervint.

«J’ignorai que la Veuve Noire avait conquis toutes les îles…en aurais-tu annexé pour la maison Harloi ? »

S’il concevait qu’une femme connaisseuse de la mer avait plus de points communs avec les Fer-nés que les continentaux, la particularité des îles de Fer les rendaient comparables avec aucune autre région. La mer avait bien plus d’impact sur les hommes et femmes autour de la table que sur le doux visage enfantin proche de Sargon. Que la jeune femme aime la mer ou non, ça n’était pas ce détail qui lui permettait de s’assoir à leur table. « Cybeline » décidément rien de fer-né. Et elle le conforta dans cette idée lorsqu’elle s’adressa à Willem. Dagon l’observa attentivement et attendit un instant après qu’elle ait levé son verre imaginaire pour rétorquer sur un ton désintéressé.

« La bière des Fer-nés n’est donc pas à votre convenance ? Préfériez-vous de l’eau peut-être. Il enchaina, avec un point d’ironie perceptible dans sa voix. J’ai bien peur que nous ayons uniquement de la salée. »

Il était le dos appuyé sur le dossier en bois de sa chaise et sa main gauche pianotait sur la table. Si son visage était impassible son œil trahissait une franche envie de joutes verbales. Si la jeune femme ne tenait pas à boire de la bière, de quoi se nourrirait-elle ? Tout ce qui était sur cette table provenait du continent. A part la vaisselle. Ne pas y toucher serait insulter le travail des fer-nés qui ne survivaient que par le pillage de zones fertiles.


"L'histoire morte est écrite à l'Encre, la variété vive s'écrit dans le sang."  

 
©️ frangin
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5378
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mer 7 Nov 2012 - 22:34

     Il suffisait d'une braise pour que tout s'enflamme. Même si Sargon n'avait aucun intérêt pour le petit Willem, il lui était au moins reconnaissant d'avoir réussi à amorcer l'action. Le regard mordoré du capitaine se porta sur son cousin – difficile de croire qu'ils avaient le moindre lien familial – et il le dévisagea quelques instants. Son sourire ne s'envola pas alors qu'il répliquait de son éternel ton vaniteux et moqueur. Qu'il parle au suzerain des Iles de Fer n'y changeait strictement rien.

     ▬ Tu connais si bien tes hommes que tu te trompes sur le nom de leur boutre Dagon ? Petite pique liée au fait que le suzerain avait malencontreusement confondu son boutre avec celui d'Elyn Bonfrère qui portait presque le même nom. J'ai fait beaucoup de choses, tout le monde n'attend pas sagement que les continentaux viennent nous chercher sur notre terrain. »

     Parlait-il de lui ? Non pas particulièrement. Jusqu'à présent Dagon leur avait donné les moyens de se battre et avait déclenché la guerre, c'était bien pour cette raison que le Harloi le suivait avec « fidélité », mais il était vrai que lors de leur dernier raid sur le Nord, Sargon avait été quelque peu déçu par le combat de son cousin. Comme si tous les Fer-nés s'étaient ligués pour asticoter la jolie Cybeline, la seiche lui envoya quelques répliques digne de lui. S'il y avait bien une chose qui caractérisait le Harloi, c'était la jalousie. Lui seul avait le droit de provoquer ceux qui lui appartenaient, que ce soit Yoren son second ou la jolie captive à ses côtés. Les prunelles du Fer-né ne quittaient pas le visage du suzerain alors qu'il reprit la parole.

     ▬ Est-ce devenu la nouvelle mode sur les Iles de Fer : s'amuser à provoquer les faibles ? Parce que la demoiselle l'était bien évidemment. J'ignorais que notre suzerain goûtait aux joutes verbales, dommage que tu ne provoques pas plus doué qu'une donzelle captive, même si elle sait se servir de sa langue ce n'est pas dans le même domaine que toi. Enfin j'imagine. »

     Les joutes verbales c'était son domaine, il aimait cela plus que tout et bien qu'il devrait veiller à ce qu'il disait à Dagon, Sargon ne comptait pas le laisser s'amuser avec SA chose. Non parce qu'il était délicat ou attentionné, mais simplement parce qu'il détestait que d'autres hommes se divertissent avec ce qui lui appartenait. Apparemment tout le monde avait associé Cybeline au rôle de femme-sel, ce n'était pourtant pas encore le cas, mais sa dernière réplique reprenait cette rumeur, une simple manière de jouer leur jeu, jusqu'au moment où il en serait lassé du moins.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Rassemblement : L'âme des Fer-nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant


Sujets similaires

-
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» rassemblement Meux le 16-04
» rassemblement !!! [terminé]
» Rassemblement ! ( PV Gekei )
» Petit rassemblement festif à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-