AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Correspondance entre Serena et Tybolt Lannister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 15 Oct 2012 - 21:40


Mes hommages, Lord Lannister.

Je suis la valoise prénommée Serena qui cherchait son frère chevalier, que vous avez trouvé dans un arbre de l'Ouest il y a quelques mois et qui vous a prévenu d'une attaque fer-née sur votre troupe. Cette femme de qui vous avez sauvé la main le même jour en place publique quand on l'accusait à tord d'un vol. Je n'espère pas qu'un grand seigneur tel que vous se souvienne de moi mais je n'ai pas oublié notre accord, passé au soir de notre rencontre, qui stipulait qu'en échange d'informations intéressantes sur les événements déroulés à travers le royaume, vous tiendriez votre oreille attentive au nom celui que j'avais perdu, pour le cas où l'un de vos vassaux viendrait à l'engager dans sa garde. Si vous avez tenu cette promesse jusque là, mon seigneur, je vous en délivre. Après ces longues années d'errance, j'ai enfin retrouvé ce frère perdu.
Ce n'est toutefois pas l'unique raison pour laquelle je vous écris cette lettre. Je ne puis encore vous dire mon nom qui doit rester secret pour le moment mais j'ai décidé de continuer à honorer ma part du marché, en remerciement de la gentillesse dont vous avez fait preuve quand nous nous sommes vus et en gage de ma confiance en la bonté d'âme que j'ai perçu ce jour-là en vous. Puissent ces informations, si elles ont échappé à votre vue, servir vos intérêts que je crois nobles.
Je ne sais pas par où commencer à l'heure de raconter une chose terrible qui a failli se produire dans le Conflans. Peut-être devrais-je vous dire que je me suis rendue au mariage de Lord Ambrose Beurpuits où mon frère joutait. Le prix à gagner à l'issue de ce tournoi n'était autre qu'un œuf de dragon. Hélas, ce dernier fut dérobé pendant les festivités et on accusa bientôt un innocent chevalier du Val d'être l'auteur du crime. C'est lors du duel judiciaire qui devait décider de qui entre son accusateur et lui mentait que s'est découvert un autre chevalier qui avait participé jusqu'ici anonymement aux joutes. Il s'agissait de Daemon II Feunoyr et il avait avec lui une foule de partisans jusqu'à présent cachés dans la foule et muets. Sa petite rébellion tourna cependant court avec l'arrivée surprenante d'une forte troupe en provenance du Donjon Rouge, menée par nul autre que la Main du Roi elle-même. Daemon fut emmené vivant par les Blancs Manteaux et les têtes des traîtres empalées sur des piques. A l'heure où j'écris ces lignes, j'ignore encore ce qu'il est advenu de l'oeuf de dragon disparu. Lord Beurpuits n'a plus ni terre ni titre à présent, comme vous devez vous en douter.
C'est là tout ce que je sais de cette histoire mais si vous voulez des détails et que votre corbeau me trouve, j'essayerai de me renseigner pour vous.

Je souhaite le repos des Terres de l'Ouest et la paix de votre âme, bon seigneur. Puissent les Sept, miséricordieux, accorder les deux promptement.

Serena

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Suzerain de l'Ouest
avatar

Tybolt Lannister
Seigneur Suzerain de l'Ouest

Général
Gouverneur de l'Ouest et
Bouclier de Port-Lannis

HEAR ME ROAR

♦ Missives : 1880
♦ Missives Aventure : 52
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 04/10/1987
♦ Arrivée à Westeros : 01/10/2012
♦ Célébrité : Bradley James
♦ Copyright : Me
♦ Doublons : Sir Corbac
♦ Age du Personnage : 27 ans
♦ Mariage : ~
♦ Lieu : Castral Roc
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
482/500  (482/500)


Message Jeu 18 Oct 2012 - 22:27

°•

__« La pluie n’est pas loin. »

__Vêtu d’une chemise de lin couleur grenat et d’épaisses chausses noires, Tybolt Lannister se tenait debout au centre de la petite cour exclusivement réservée à ses passes d’armes quotidiennes, le menton relevé, son regard scrutant le ciel d’un gris fer. Les nuages cotonneux y progressaient plus vite que de coutume, selon un axe ouest-est. Le teint charbonneux de certains amas laissait penser qu’une averse pourrait d’un moment à l’autre s’abattre sur le Roc.

__« Votre Seigneurie redouterait-elle de prendre l’eau ? s’amusa le maître d’armes, un bonhomme presque aussi grand que son seigneur, les traits rieurs sous une abondante tignasse brune, assis là, sur un caisson de bois, son épée entre les genoux, tandis qu’il en affûtait la lame à l’aide d’une pierre. Il m’a pourtant semblé que vous étiez engagé dans une guerre ouverte contre les fer-nés. Difficile de les trouver hors de l’eau, m’est avis. »

__Habitué à entendre pareille badinerie, Tybolt ne daigna lui jeter un regard, pas même du coin de l’œil. Depuis toujours, le maître d’armes du Roc exploitait la théorie selon laquelle s’échanger quelques brimades avant l’entraînement ne pouvait que stimuler la combativité. A la vérité, cela n’avait jamais eu le moindre effet sur Tybolt. Il ne s’offusquait jamais, sachant pertinemment le jeu auquel l’homme voulait se prêter, n’y répliquait d’avantage, ne trouvant rien à répondre à ce qui n’était tout compte fait que de la verve de bas étage.

__« Vous sentez-vous d’attaque ? l’interrogea le maître d’armes en se dressant sur ses jambes robustes, le plat de son épée tapotant son épaule droite. »

__La gauche de Tybolt glissa lentement vers le pommeau de son épée, lorgna la poignée du bout des doigts, puis se déploya sur son fourreau. Du pouce, il chassa la garde, son regard toujours levé vers le ciel. Le cliquetis sonore de l’acier château frôlant la bague du fourreau ne pouvait indiquer qu’une seule chose dans cette situation : que la danse pouvait commencer. Le maître d’armes chargea en tenant son épée à deux mains quand Tybolt dégainait la sienne de sa seule main droite. L’épée du premier fendit l’air verticalement quand la seconde lui barra le chemin horizontalement. Le fracas des lames emplit la rotonde. Les deux hommes multiplièrent les coups et les parades, les offensives et les contre-offensives, travaillèrent leur positionnement, la garde haute, médiane, basse, pendante droite, intérieure gauche, longue ou encore latérale. Une fois, Tybolt se retrouva dos à terre, déstabilisé par un coup d’épaule reçu au moment où sa garde se trouvait trop haute. Une autre fois, c’était le maître d’armes qui finissait contre la rambarde en bois, après un assaut si soutenu que sa lame avait manqué de peu de lui échapper des mains. Le temps s’égraina loin de leur perception. La pluie se mit à tomber sur eux sans que cela ne mit fin à leurs échanges. Trempés jusqu’à l’os, leurs chemises de lin collaient si bien à leur peau qu’elles en épousaient les moindres contours. Grand bien leur fasse, ils continuèrent ainsi, insensibles au baiser glacé de l’humidité, pendant un long moment. Seule l’arrivée inopportune de l’intendant de la roukerie réussit à mettre fin au spectacle.

__« Une réponse de lord Arryn ? demanda instinctivement Tybolt, essoufflé et courbé sur son épée plantée dans le sol. »

__« Non votre Seigneurie, la missive ne porte pas le cachet des Arryn, répondit l’autre. »

__Tybolt accueillit la réponse en fronçant les sourcils. Un seul de ses regards suffit à faire comprendre au maître d’armes que l’entraînement s’arrêtait là pour aujourd’hui. L’homme acquiesça, s’inclina, et tout aussi essoufflé que son suzerain il quitta la cour par une arcade à peine plus large que lui. Tybolt, lui, remit son épée au fourreau et courut se mettre à l’abri. L’intendant de la roukerie lui tendit la missive tandis qu’il se séchait les cheveux et passait un autre linge sur son visage. Lorsque ses yeux se posèrent enfin sur le contenu de la missive, plusieurs lueurs traversèrent successivement son regard. D’abord une lueur ténue, subtile, un semblant d’amusement à la découverte de l’auteur ; une lueur sondeuse, vive, un brin de contentement quand il lut que la quête de la jeune femme était arrivée à son terme ; puis plus de lueur, mais une ombre, une ombre noire, une stupeur brute quand il parcourut les détails des évènements survenus aux Murs-Blancs. Impensable. Daemon Feunoyr était donc sorti de l’ombre pour être aussitôt saisi par la Main. Douée d’une immobilité stupéfiante devant les sévisses de la rébellion Greyjoy, la Main du roi avait joué d’une incroyable rapidité d’action pour couper l’herbe sous les pieds de la rébellion Feunoyr. La subtilité valait son pesant d’or même si la nouvelle se répandrait comme le vent et serait très vite connue dans tout le royaume.

__Songeur, Tybolt Lannister détourna ses yeux vers la cour où le déluge gagnait en intensité. Celui qui ne tient point sa promesse est comme le vent et les nuées qui ne sont pas suivies par la pluie.

~

Serena,

Il serait sans doute peu avisé d’aborder le fond de cette histoire par la voie des lettres, pour des raisons que vous n’aurez aucun mal à comprendre, je n’en doute pas.

Croyez bien que je vous sois reconnaissant de m’avoir fait parvenir de si précieuses nouvelles et que je saurai me montrer généreux le jour où nos routes se croiseront à nouveau. Continuez de vous renseigner, si cela vous est possible, et gardez en mémoire que vous êtes plus que bienvenue au Roc. Je serais ravi de vous y accueillir en personne pour en entendre d’avantage sur cette affaire et sur la façon dont vous avez retrouvé votre frère.

Que les Sept vous aient en leur sainte garde et que la bonne fortune vous accompagne où que vous alliez.

Lord Tybolt Lannister

__Le suzerain de l’Ouest posa sa plume sur l’écritoire et roula soigneusement la missive qu’il tendit à un très jeune serviteur au service de l’intendant de la roukerie. Lorsque la porte se fut refermée derrière ce-dernier, Tybolt Lannister se perdit dans les méandres d’une sombre réflexion, les doigts joints sous son menton, ses yeux posés sur le pommeau de son épée. Les yeux scintillants d’un lion rugissant façonnée dans un bois précieux aux doux reflets carmin répondirent à son attention. Rugis.


Revenir en haut Aller en bas

Correspondance entre Serena et Tybolt Lannister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-