AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Quand on peut profiter d'avoir comme capitaine son cousin [PV Sargon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Dim 14 Oct 2012 - 19:29

Aller en mer. Son plus grand plaisir,son rêve mais surtout désormais et ce depuis presque un an, sa réalité. Elle avait la possibilité d'être un marin, une Fer-née, une vraie, du moins un début puisqu'elle aspirait à un jour avoir son propre boutre. Sans compter qu'elle n'était pas sur n'importe lequel ! Elle était sur la Veuve Salée, c'est à dire le boutre de Sargon Harloi, son cousin, mais surtout un Fer-né qui n'était pas des moindres à ses yeux. Certes, il était fortement critiqué et étonnamment elle en entendait peu de bien des gens autour d'elle, mais cela lui était égal et même le défendait sur beaucoup de points ! Après tout qui pouvait se venter de ne pas être bâti comme Gabriel - bien qu'elle ne mentionnait qu'aussi rarement que possible ce nom devant Sargon- et être arrivé si loin ! En plus, il prouvait sa valeur un usant d'une arme qui n'était pas vraiment typique de leur peuplade ! Un épée... Alors qu'elle avait tout fait pour avoir l'arme la plus massive qui soit. Bien sûr Lakdahr avait tout simplement refusé de lui faire... Mais elle était très satisfaite du compromis qu'il avait réalisé avec Traîtresse. Elle n'avait clairement pas, pas trop, à se plaindre. Mais du coup elle admirait fortement Sargon parce qu'il était un vrai Fer-né à sa façon, avec ce côté totalement atypique qui lui valait beaucoup de critiques mais qui pourtant ne l'empêchait pas d'avancer en faisant ce qu'il avait envie. Elle avait toujours été impressionnée de cette faculté qu'il avait à ne guère s'en soucier et laisser les critiques couler sur lui comme s'il avait une protection totale qui l'empêchait de se laisser atteindre par ce genre de choses. Donc en clair, elle était non seulement fière d'être sa cousine, mais en plus elle était surtout redevable et très fière de pouvoir faire partie de son équipage. Ce n'était pas donné à tout le monde du sexe féminin. D'ailleurs ce n'était pas facile tous les jours de se retrouver avec uniquement des marins Fer-nés type qui s'amusaient plus qu'autre chose à la voir là. Bien sûr, elle avait eu l'occasion de faire ses preuves depuis le temps - peut-être pas toujours parfaitement certes - et de montrer que non seulement elle en voulait, mais qu'en plus elle ne se laissait pas décourager, elle faisait les mêmes tâches que les hommes - ça non plus elle n'y arrivait peut-être pas toujours parfaitement mais elle se débrouillait et prenait le temps qu'il fallait , et les ressources parfois qu'elle pouvait, pour y arriver seule - et qu'elle avait cette hargne et cette violence type en aimant tout ce qui était sanglant et brutal !

Toujours est-il qu'elle se retrouvait donc de nouveau en mer. Une impulsivité de Sargon à laquelle elle n'aurait jamais refusé de participer ! Quand il disait qu'il prenait la mer, il n'était pas question de déroger à cette escapade, même improvisée. C'était ça qui était bon, les escapades improvisées pour aller se farcir du continental. Elle adorait ça. Et c'est ce qu'ils avaient fait ! Ils s'étaient fait un bateau qui avait eu la très mauvaise idée d'aller trop loin et ils en avaient même retiré un passager clandestin. Enfin une, plutôt. Une jeune femme qui ne semblait pas beaucoup plus âgée qu'elle. Elle avait été la trouver puisqu'elle avait été lui apporter son repas. De plus, c'était un peu l'unique seule femme à bord à part elle. Oh certes elle n'avait pas besoin de compagnie ! Elle était une Fer-née, une vraie, elle n'avait pas besoin de chercher du réconfort auprès de personnes de même sexes ! Du moins elle ne l'aurait sûrement jamais reconnu évidemment ! Sans compter qu'elle n'était pas de chez eux ! Elle deviendrait pour le coup sûrement une femme-sel. Elle n'avait rien contre les femmes-sel ! Après tout en avoir était une marque de principe masculin de chez eux. Si elle avait été un homme, elle aurait fait pareil ! Mais elle était une femme et celles-ci ne pouvaient pas avoir d'homme-sel... Dommage. Mais elle respecterait toujours les règles chez eux sans se plaindre. Le but n'était pas de se rebeller mais bien de se conformer à tous les principes qui permettaient d'obtenir avec respect ce titre de Fer-né. En attendant, elle savourait le vent salé qui parvenait à ses narines et qui envoyait valser ses cheveux les trois quart du temps laissés libre de tout mouvement. Cela la poussait régulièrement à virer quelques mèches qui se mettaient devant sa vue mais ce n'était pas une contrainte. Elle avait toujours les cheveux qui profitaient de l'air frais à leur guise alors elle avait clairement l'habitude. Il faut dire que depuis qu'elle était sur le boutre, elle prenait un plaisir évidemment à contempler la mer... Quand elle était calme ou alors qu'elle était plus en mouvement ou alors même quand elle se montrait déchaînée ! Elle adorait littéralement ça. Si elle pouvait, elle passerait sa vie entière sur la Veuve Salée. Les seuls points positifs lorsqu'elle était sur la terre ferme, c'était les autres Fer-nés qu'elle ne pouvait pas voir sur le boutre, comme Helya, Gabriel, Lakdahr aussi même si elle n'avait pas vraiment osé aller le retrouver depuis... enfin passons. Bon par contre, il n'y en avait d'autres comme ce Willem qu'elle ne regrettait pas de ne pas voir. heureusement qu'il ne vivait pas sur la même île qu'elle finalement ! Il n'y avait que les meilleurs sur son île ! Bon c'était un brin réducteur... Disons que ceux qui étaient sur son île étaient forcément bien, ce n'était peut-être pas les meilleurs - ou du moins elle ne le disait pas trop fort selon où elle était. Et puis leur suzerain était forcément le meilleur des meilleurs et il n'était pas sur Harloi ! Donc voilà, elle ne pouvait pas se permettre d'être aussi réductrice.

Alors qu'elle profitait calmement, des voix connues lui parvinrent de deux marins qui étaient en train de discuter en revenant vers elle. Elle les regarda et ne put s'empêcher d'écouter.

"Hey, on s'boit un coup? J'bien envie d'te voir encore dégueuler par d'ssus l'boutre."

"Ta gueule ! C'tait c'qu'on avait mangé."

"Ouais t'parles !"

"T'verras bien!"

"Tiens...r'garde qui voilà. Hey Arkha, t'as pas envie d'boire avec nous ? Enfin c'vrai qu'avec ta stature t'as peu d'chance d'arriver à nous suivre, mais bon."


Evidemment, il était bien connu que la moindre allusion à son incapacité à faire comme les hommes la poussait obligatoirement à participer à tout ce qu'on pouvait lui proposer. Et elle avait bon avoir déjà essuyé quelques petits échecs, elle n'apprenait clairement pas la leçon. Faut dire que quelque part, elle estimait que participer était une forme d'apprentissage. Donc forcément, elle ne pouvait clairement pas se permettre d'en rater une. Et puis évidemment qu'elle savait boire voyons ! C'était clairement connu qu'elle avait une bonne descente.... Connu d'elle-même sans avoir jamais réellement testé.... Oh bien sûr elle avait déjà vu... Mais peut-être dans la même quantité que les marins qui s'amusaient avec ce qu'ils avaient et donc ce qui se résumait beaucoup quand il ne pillait pas à l'alcool qu'ils avaient à portée de main.

"Si j'viens !T'vas voir ça si je tiens pas ! J'vais t'déchirer !"

"Ah ouais ? J'm'réjouis d'voir ça."


Elle put entendre un petit ricanement alors qu'elle les rejoignait et qu'ils se dirigeaient vers leur réserve. Evidemment, qui disait animation, disait bien rassemblement. Plusieurs autres marins se joignirent à eux pour participer à la petite fête improvisée mais surtout au défi qu'on venait clairement de lancer à la seule et unique femme fer-née du boutre. Et ce défi elle comptait bien le relever haut la main....... Bon, dans le concret c'était pas sûr du tout qu'elle s'en sorte sans aucune difficultés ! Mais après tout, cet équipage elle en faisait partie, elle comptait bien y rester encore quelques années, soit elle s'intégrait clairement - bien sûr c'était fait en partie quand même mais ça n'empêchait pas qu'on se dise qu'elle n'avait rien à faire là - soit elle pouvait effectivement retrouver définitivement la terre et ne plus jamais mettre un pied sur un boutre à moins d'en avoir un elle-même mais sans être accepté et reconnue, elle n'aurait jamais d'équipage. Donc en gros elle n'avait pas le choix et sincèrement, ce serait la plus grosse honte qui soit de devoir quitter la Veule Salée ! Elle estimait être à sa place et elle voulait qu'on se l'ancre bien en tête. Elle prit donc place en face de celui qui l'avait défiée et avec un sourire en coin elle lui indiqua qu'elle était prête à commencer.

"Vas y ! Sers nous c'breuvage !"

"Ouais, j'sens qu'j'vais m'marrer. T'es prête à finir à quatre pattes ? C't'une bonne position ça pour une femme d'ailleurs. Plus facile à fourrer !"

"T'parles ! C'toi qui vas finir à quatre pattes, j'prendrais grand plaisir à t'fourrer avec Traîtresse !"

Hilarité générale mais surtout le ton était lancé. Il y avait clairement une bon gros défi dans l'air et beaucoup à la clé. C'était typiquement fer-né. Un combat à mener où l'un devait forcément finir à terre. Evidemment, ce n'était pas tellement un combat comme on pouvait en attendre où c'est la mort qui clouait au sol, mais ça restait typiquement masculin. L'alcool était désormais fourni et après un regard dardé de l'un vers l'autre, les chopes furent accaparées et sans se lâcher du regard ce fut vidé d'un trait- un long trait certes car les chopes n'étaient clairement pas petites. Elle ne pensait pas qu'elle devrait se faire un cul sec mais vu que son adversaire semblait vouloir inonder son gosier, elle avait fait pareil et elle avait tenu ! En réalité, elle n'avait jamais fait de cul sec, mais il en allait de sa fierté alors elle avait fait comme elle avait pu, bien qu'elle avait été plus lente que son comparse ! La chose adverse se posa violemment et quelques secondes plus tard, ce fut la sienne qui fit de même ! Elle n'avait tellement pas l'habitude que très rapidement suivi une éructation digne de ce nom qui surpris tout le monde et elle la première. Et après une petite seconde de silence, son adversaire fut hué avec amusement de ne pas avoir assuré à ce niveau là ce qu'il s'empressa de faire sans parvenir pour la peine à égaler la sienne. Fière d'elle, elle le nargua d'un sourire clairement vainqueur. Il les resservit pour la peine aussitôt pour remettre ça ! L'animation bâtait clairement son plein et l'agitation était palpable. C'était quand même un Fer-né comme une femme. Même si aux yeux d'Arkha, ce n'était que simplement une provocation de Fer-né type, mais elle était bien la seule à le voir comme ça!

"C'y est ? T'es prêt pour ta raclée suivante ? "

Ca aussi c'était connu. Fallait toujours qu'elle en rajoute et qu'elle provoque, où était l'amusement sinon ?




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 


Dernière édition par Arkha Kenning le Mar 30 Oct 2012 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Lun 15 Oct 2012 - 12:22

     Les voyages en mer n'offraient pas énormément de distraction, surtout après les pillages avec les quelques blessés et le sang qui maculait à peu près n'importe quoi. Malgré les averses qui ne manquaient pas de tomber sur le chemin du retour, il était généralement impossible de retrouver une apparence « civiliser » avant d'atteindre la terre ferme pour profiter des installations des châteaux des Iles de Fer. Autant dire que l'équipage avait donc tout intérêt à trouver des loisirs plus passifs que des bagarres et très naturellement, c'était en général les concours de boissons qui prenaient le dessus. Sargon n'avait rien contre le fait que son équipage s'amuse à vider les barriques ramassées sur les navires qu'ils attaquaient, après tout, elles étaient là pour être utilisées ! Le capitaine qu'il était, avait rapidement compris que pour avoir des marins fidèles, il fallait leur offrir certaines choses bien précises : du sang, de la boisson et des femmes. En l'occurrence, les femmes n'étaient pas vraiment au rendez-vous, mais lors des raids précédents, le Fer-né avait toujours veillé à ce que ses hommes puissent piocher dans les prisonnières pour en garder quelques-unes pour leur usage personnel. Cette fois-là, les captives ne serviraient qu'à des sacrifices puisque cela faisait de longs mois que le jeune homme n'avait pas daigné faire de geste à l'égard du Dieu Noyé et que ses marins commençaient à craindre les foudres de leur divinité. C'était aussi un point qu'il ne devait pas négliger en tant que capitaine, mais puisque l'équipage connaissait son manque de dévotion à l'égard du Dieu Noyé, il pouvait délaisser ce côté de temps en temps.

     C'était donc pour cette raison que lorsque Wulfric et quelques autres hommes lui firent savoir qu'ils allaient organiser un petit concours de boissons, Sargon se contenta d’acquiescer. Il restait suffisamment d'hommes sur les bancs des rameurs pour permettre d'avancer tranquillement, ils n'étaient pas pressés de rentrer à Harloi et pouvaient donc s'accorder un moment de détente. Lorsque Wulfric suggéra à son capitaine de se joindre à eux, celui-ci commença par refuser, il n'avait pas vraiment la tête à s'amuser, songeant déjà à ce qu'il allait trouver en rentrant sur les Iles de Fer. L'idée de croiser Gabriel le rendait toujours aussi amer et il pestait intérieurement en constatant que ce bâtard parvenait à lui gâcher le plaisir de retrouver son île. Il était un Harloi, portant le même nom que l'île où eux tous vivaient et ce roturier se prenait pour plus important que lui ? Non, il n'était pas d'humeur à s'amuser, la distraction opérée par la jeune captive qu'il avait récupérée contre la coque de sa Veuve – et dont il n'avait pas oublié le prénom – s'était envolée et son agacement refaisait doucement surface.

     La tête pleine de pensées, le Harloi resta à l'écart de ses hommes durant quelques minutes, jusqu'à ce que la rumeur de réjouissances arrive jusqu'à ses oreilles en réalité. Lorsqu'il se retourna pour jeter un coup d’œil vers la petite foule, Sargon constata que ses hommes avaient défié Arkha, sa cousine et son « employée » sur la Veuve Salée. Ici elle n'était qu'un marin parmi les autres et non un membre de la famille du capitaine, le jeune homme le lui avait clairement fait savoir lorsqu'il avait accepté de la prendre à son bord. Pourtant, quelques marins – Wulfric et Yoren notamment – savaient parfaitement que la demoiselle jouissait d'un certain avantage lié au fait que Sargon l'appréciait à sa manière. Il la titillait et la provoquait autant que ses autres hommes, mais d'une manière moins hostile et moins sincère qu'avec eux. De plus, il était évident qu'au cours d'une bataille, il jetait toujours des regards dans sa direction pour s'assurer qu'elle n'était pas en train d'agoniser dans un coin. Même si cela pouvait sembler naturel aux yeux de certains, pour ceux qui connaissaient le Harloi, c'était franchement inhabituel.

     Quoi qu'il en soit, l'idée de voir la demoiselle s'amuser à écluser une à une les choppes servies, l'amusait beaucoup. Décidant de délaisser ses idées noires, le capitaine abandonna sa position pour s'approcher du groupe alors que Wulfric s'empressait de remplir à nouveaux les choppes des deux participants. Arkha s'attaquait à un marin plutôt résistant, mais qui ne se démarquait pas du lot habituel des Fer-nés dirons-nous. Elle pouvait largement gagner à condition de réfléchir un peu, à coup de provocations elle pousserait son adversaire à vider plus rapidement et pourrait bien durer plus longtemps en prenant son temps. Après tout, le gagnant était celui qui en buvait le plus et non qui finissait le plus rapidement ! Observant les deux, Sargon ne se gêna pas pour intervenir histoire de pimenter un peu plus le jeu. C'était son rôle de capitaine non ? Non ? Et bien c'était celui qu'il choisissait dans ce cas. Donnant une tape derrière la tête de l'adversaire de sa cousine comme s'il était face à un gamin, le Harloi le railla avec son arrogance naturelle.

     ▬ T'es tellement mauvais que tu dois te confronter à des donzelles pour avoir une chance de gagner à ces concours ? T'es vraiment la honte de ta famille ! »

     Certes, Arkha n'aimait pas être perçue comme une femme et aux yeux de son cousin elle n'était qu'un marin comme les autres, mais il savait bien que le reste de l'équipage voyait la jeune femme comme une jolie fille juste bonne à leur permettre de se rincer l’œil à défaut de pouvoir aller plus loin avec elle. Autant en profiter pour titiller un peu les autres marins ! Son regard glissa vers sa cousine sans se départir de son sourire, elle aussi il avait bien envie de l'enquiquiner un peu.

     ▬ Puis franchement, comment tu veux avoir l'air sérieuse si tu t'amuses avec des lavettes ? Tu devrais au moins prendre quelqu'un qui peut rivaliser avec toi, même si t'es certainement plus habituée à téter ta mère qu'à boire de l'alcool. Le fait que la mère en question soit sa tante ne le gênait absolument pas. Redressant la tête, il repéra le malheureux Yoren qui se trouvait juste à ses côtés. Arborant un sourire, Sargon le poussa à côté de la jeune femme. Lui aussi il reste dans les jupes de sa mère, tu pourras peut-être avoir quelqu'un de plus résistant comme ça ! »

     Malgré son calme naturel et le fait qu'il ne pipait pas mot, le second de la Veuve Salée était très doué à ce jeu. Après tout, le fait qu'il soit taciturne et préfère regarder les gens plutôt que de prendre part à la discussion, ne signifiait pas qu'il n'était pas capable de boire. À la taverne de Harloi, Sargon avait eu l'occasion de constater que son second était même très doué en la matière. Lui-même s'en sortait assez bien, même s'il ne participait pas souvent à ces jeux, préférant plutôt regarder les autres perdre lamentablement face à Wulfric. Yoren ne riposta pas aux provocations de son capitaine qui fit signe à un marin de verser une choppe au second du boutre, puis il reporta son attention sur Arkha en arborant un sourire moqueur.

     ▬ Puis, juste boire ce n'est pas franchement difficile, même une continentale serait capable de le faire. Il faut un enjeu, c'est plus drôle et au moins ça permettra de rendre ce concours utile, tu ne penses pas ? Ce n'était pas comme s'il lui demandait son avis. Levant les yeux vers le ciel sombre, le capitaine reporta son regard sur les participants. Je sais, le perdant sera quitte de nettoyer le pont de la Veuve pour les mois à venir, puis bien évidemment à quatre pattes et juste avec un pagne, comme ça les hommes pourront se rincer l’œil, même si Arkha perd étant donné que Wulfric aime bien reluquer les jolis damoiseaux. »

     L'idée était aussi stupide qu'inutile, tout comme le fait s'insinuer que son marin le plus fidèle préférait les hommes, mais au moins ce genre de remarques avait le don de provoquer l'hilarité chez les membres de son équipage. Pas certain que l'idée plaise à la demoiselle, mais si elle voulait jouer les Fer-nés, autant le faire jusqu'au bout non ? Une expression moqueur collée au visage, le capitaine attendait la validation de sa cousine. Vu comme elle aimait les défis, il doutait qu'elle refuse et c'était justement ce qui était le plus amusant dans l'histoire.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Lun 15 Oct 2012 - 20:45

Arkha était bien partie pour une soirée Fer-née où l'alcool allait descendre à flot et que soyons franc, en réalité, elle avait toutes les chances de se faire ratatiner. Non parce qu'il fallait l'avouer que du haut de ses dix-huit ans, elle n'avait jamais encore expérimenté à haute dose l'alcool. Et puis soyons sincère, il était quand même connu que les hommes pouvaient absorber bien plus qu'une femme et que le gabarit jouait aussi sur l'absorption de ce type de liquide. alors même si elle le niait totalement et qu'elle était persuadée de pouvoir absorber tout l'alcool possible et imaginable comme n'importe quel Fer-né, à force, le temps allait montrer que ce n'était clairement pas le cas. Et si elle faisait preuve d'intelligence, oui bien sûr qu'elle pourrait peut-être gagner, mais malheureusement pour elle, elle n'était pas calculatrice. Elle n'était pas dénuée d'intelligence, mais elle n'avait pas cette tendance réflexive, elle était bien plus impulsive surtout quand on la défiait. Donc au final, même si elle ne le savait pas consciemment, elle n'avait aucune chance de gagner. Mais bon elle n'y pensait clairement pas et maintenant qu'elle avait mis la pâté à son adversaire, elle était encore plus débordante d'assurance ! Elle n'avait pas du tout vu que Sargon n'était pas loin. Elle était rivée sur son adversaire le narguant avec un sourire en coin pendant que Wulfric remplissait de nouveau les chopes. Les personnes présentes étaient en effervescence et elle n'aurait pas été étonnée que des paris commencent à se faire sur qui finirait à quatre pattes et après combien de chopes ! C'était toujours comme ça. Elle avait déjà vu d'autres défis où elle n'était pas forcément impliquée, entre Fer-nés, et il y avait toujours en plus de voir la victoire d'autres enjeux annexes. Ca l'amusait beaucoup quand elle entendait les diverses conversations qui ressortaient de l'évènement. Donc là même si elle était rivée sur son adversaire, elle se doutait bien que ça devait jaser autour. Après tout c'était quand même inhabituel qu'elle participe aux activités de boisson comme ça. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais c'était une première pour elle. Ca aussi du coup ça faisait beaucoup parler mais évidement dans son déni, elle omettait cette donnée. Et puis pour la peine elle avait juste envie de s'amuser et de mettre la raclée au Fer-né en face d'elle - même si ça serait sûrement l'inverse.

Ainsi, fixée sur son adversaire, elle ne vit pas du tout Sargon qui s'était approché et elle ne l'aperçut que quand il vint gracieusement offrir une tape sur la tête de son adversaire en le provoquant de plus belle. Elle ne put s'empêcher d'étirer son sourire en coin. Il venait de s'en prendre plein la tronche en peu de temps donc forcément elle ne pouvait que s'en amuser. Pour une fois que ce n'était pas elle. Elle ne prit pas du tout cette intervention pour une marque d'irrespect envers elle. En réalité, elle aurait pu grandement s'offusqué, mais elle était quand même consciente que vu qu'elle n'était pas clairement acceptée comme marin à part entière digne de ce nom, on la considérait comme une donzelle. Donc elle prit plus la remarque pour de l'ironie pure. Donc elle se moqua clairement du Fer-né comme tout le monde. Quand le regard de son cousin glissa sur elle, elle se doutait que quelque chose allait à elle aussi lui tomber dessus. Après tout, et elle le respectait beaucoup pour ça - même si elle n'avait pas la moindre idée des petits avantages en fait qui l'honorait grâce à lui -, il la considérait comme un Fer-né et non comme unE Fer-née. Et c'était très important à ses yeux. Mais pour le coup, ça insinuait qu'elle aussi devait se prendre la raclée verbale qui allait avec. Elle s'y attendait pour le coup. Et la remarque fut salée puisqu'il la traita en quelque sorte de gamine à travers ses paroles. Ce qui au fond pour le domaine était vrai mais de là à l'avouer.... Et puis évidemment, qui disait Sargon, disait que le jeu allait prendre une autre tournure un peu plus .. pimentée. Donc son adversaire fut tout d'abord remplacé par Yoren, le second de son cousin. Bien qu'elle n'avait jamais parlé avec car c'était quelqu'un de vraiment très taciturne qui se mêlait peu verbalement parlant aux choses, elle connaissait sa réputation par le reste de l'équipage. Peut-être pas en ce qui concernait la boisson, mais plutôt en ce qui concernait ses actes qui avaient le mérite d'être répétés. Donc elle le toisa un peu alors qu'il était poussé vers elle, mais elle ne perdit pas du tout son assurance, un vrai Fer-né ne devait pas se laisser aller simplement parce qu'il avait à faire avec un nouvel adversaire, donc elle répondit comme on pouvait s'y attendre au défi.

"Peu importe l'adversaire j'vais le mettre à quatre pattes ! "

C'était réellement n'importe quoi mais elle y croyait clairement dur comme fer - c'était le cas de le dire pour une Fer-née ! Yoren eut alors une pinte lui aussi remplie mais le sourire quelque peu moqueur de son cousin lui fit se dire que malheureusement ça ne s'arrêterait pas là. Apparemment il avait bien envie de s'amuser aussi. Elle pouvait le comprendre car les défis du genre forcément ça alimentait bien davantage un "combat". Elle l'écouta donc quand il s'adressa à elle en confirmant qu'il allait en rajouter. Il venait quand même de l'insulter pour la peine en la traitant de continentale donc elle ne pouvait qu'accepter son enjeu pour montrer qu'elle ne perdrait pas et qu'elle acceptait de se mouiller !

" T'penses à quoi ? "

La réponse lui parvint rapidement et pour la peine, cela promettait d'être effectivement une humiliation exemplaire. L'idée qu'elle pouvait perdre et du coup forcément se retrouver à cette place là commençait à lui faire un peu peur... Elle savait très bien que concrètement, si elle perdait elle ne pourrait pas y réchapper, mais après, elle savait qu'elle allait gagner non ? Et puis c'était un défi, elle se devait de le tenir et le gagner ! Si elle ne le faisait pas elle n'était pas digne d'être une Fer-née ! Elle pouvait entendre la remarque de son frère dans sa tête qui lui avait déjà dit qu'un jour elle se retrouverait clairement dans la merde à force de vouloir se la jouer "homme" alors qu'elle était une femme. Mais peu importe ! Elle elle assumait totalement de vouloir prouver sa valeur ! Donc la suite était courue d'avance et en réalité, Sargon le savait très bien, d'où l'enjeu pimenté.

" Ca m'va ! Bon Yoren j'espère que t'es prêt à porter l'pagne !"

Elle n'attendit pas pour prendre la chope et du coup se la descendre cul sec comme la première. Avec un beau petit soupire de contentement, elle la reposa violemment en savourant le breuvage acre et robuste qui s'insinuait lentement dans ses veines. Pour le moment elle ne ressentait encore rien de vraiment transcendant au niveau des effets plausibles de l'alcool. Elle regarda Yoren et quand il eut descendu lui aussi sa chope, elle quémanda une suite. Troisième verre qu'elle s'avala de la même façon que les deux premières. Elle était bien décidée à gagner mais en réalité, les effets commençaient déjà à la rendre un peu plus désinhibée ! Ainsi elle voulut la suite un peu plus bruyamment que les précédents !

" Allez vas-y r'sers plus vite ! T'façon Yoren t'vas perdre j'en suis certaine là ! J'suis sûre même que j'peux t'en boire le double de toi ! "

Déjà qu'elle était provocante de manière générale,il ne fallait pas s'attendre que ça change quand elle avait de l'alcool dans le sang ! Les effets de ce genre de breuvage amenait rarement les gens à être plus sage. C'était bien plus l'inverse. Et comme elle n'était pas du tout habituée en plus... Deux trois verres encore suivirent la suite et elle commençait aussi à avoir un peu la vue brouillée. Elle n'en démordait cependant pas et comptait bien continuer ! Elle n'avait pas du tout envie de perdre mais concrètement, il n'était pas certain encore qu'elle tiendrait élégamment debout ! Il y avait fort à parier qu'elle tanguerait sûrement davantage que le boutre sur lequel ils se trouvaient. Mais pour le moment elle restait à la même place sans trop bouger et ça aidait plutôt bien à ne pas forcément faire percevoir que les effets agissaient plutôt bien. Regardant Yoren, venant de venir son énième verre, elle reprit la parole.

" T'veux encore ? Parc'qu' moi j'peux encore ! "

"T'parles elle est total'ment beurrée !"

" Nan pas du tout ! "

L'hilarité se fit plutôt entendre dans le groupe. Il était certain qu'on pouvait voir quand même qu'elle était plutôt bien joyeuse, au point qu'elle avait du mal à déterminer clairement l'état de Yoren. C'était bien sûr son premier adversaire qui avait pris grand plaisir à faire remarquer qu'elle n'était plus tout aussi nickel qu'au début. Il prenait sa petite revanche sur la première humiliation qui maintenant était quasiment oubliée par le groupe vu où en était le "combat". Arkha était encore plus dans le déni qu'habituellement. Il faut dire que ce genre de déni là était clairement courant quand il s'agissait de l'alcool. Bien sûr elle se sentait un peu bizarre et elle savait bien que l'alcool jouait sûrement. Mais de là à reconnaître qu'elle était saoule, c'était hors de question. De toute façon, elle ne l'avait jamais été donc concrètement, elle aurait du mal à déterminer clairement le mal qui commençait à le ronger. Ou du moins l'état dans lequel elle était entrain d'évoluer. Il aurait été temps d'arrêter pour ne pas subir d'avantage d'effets mais la connaissant, ce ne serait jamais elle qui avouerait quoi que ce soit. Pour elle tout allait bien et elle le confirma en reprenant la parole.

" Allez, 'core une !"




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mar 16 Oct 2012 - 19:10

     Comme Sargon l'espérait, sa cousine ne se dégonfla pas devant la provocation et le défi ainsi lancé. Pourtant, reculer aurait été une bonne chose étant donné qu'elle avait quasiment toutes les chances de perdre ce « combat », Yoren n'était pas une fillette, il avait des années d'expérience contre lui et même le Harloi ne se serait pas confronté à son second dans un concours de boissons. Mais Arkha était ainsi faite qu'elle avait en permanence besoin de montrer qu'elle était comme un homme et se défendait aussi bien qu'eux sur tous les plans. Tout le monde savait bien que si le capitaine de la Veuve Salée, avait accepté de prendre la jeune femme dans son équipage, c'était bel et bien parce qu'elle était digne d'y figurer et non pour permettre aux autres marins de se rincer l’œil. Ça, c'était un petit supplément, puis pour lui aussi soyons honnêtes, les liens familiaux n'entraient pas en ligne de compte dans de telles occasions.
     La jeune femme avait donc accepté le défi et à présent se trouvait face à un Yoren motivé à reporter ce concours. Il n'avait pas particulièrement l'esprit compétitif, mais plutôt combatif. Perdre un affrontement contre un autre Fer-né était impensable à ses yeux, mais savoir qui éclusait le mieux n'était pas sa priorité dirons-nous. Cela dit, Arkha était une femme et le second de la Veuve Salée savait très bien que s'il avait le malheur de se faire dominer par la donzelle, le reste de l'équipage ne se gênerait pas pour lui rendre la vie impossible durant les mois – voir les années – à venir. Ce n'était pas acceptable. Et c'était pour cette raison que le Harloi avait sélectionné Yoren et non un autre, il devait se faire respecter par l'équipage tout simplement.

     La première choppe fut vidée cul-sec par Arkha tandis que Yoren buvait lentement, mais sûrement. Au final le résultat fut le même : chacun avait terminé sa choppe et ils étaient donc à égalité. Un nouveau verre fut posé devant chaque participant et ils subirent le même sort que les précédents tandis que la demoiselle fanfaronnait face à son adversaire aussi silencieux qu'à l'accoutumée. Un sourire amusé se peignit et s'étendit lentement sur les lèvres de Sargon qui était de plus en plus hilare devant le comportement, plutôt décalé, de sa cousine. Lorsqu'elle fut provoquée par d'autres marins qui prétendaient qu'elle était beurrée, la demoiselle persista dans son idée, montrant clairement qu'elle ne comptait visiblement pas rebrousser chemin. C'est ce qui fit naître une idée encore plus amusante – du moins de son point de vue – dans l'esprit du capitaine. Alors qu'ils avaient terminé leurs verres, Sargon fit signe à celui qui versait l'alcool, de s'arrêter brièvement.

     ▬ J'y pense, Yoren tu as du retard, elle a bu une choppe avant que tu n'entres dans la course, alors prends-en une que vous soyez à égalité. »

     Aussitôt dit, aussitôt fait, une choppe pleine fut posée devant le second de la Veuve Salée qui l'attrapa sans ciller et la vida avec lenteur, mais sans faillir. Impossible de dire s'il était complètement saoul ou encore très frais. Ce qui était le plus agaçant chez Yoren était certainement qu'il parvenait à masquer ses sentiments et ses pensées, même Sargon qui était pourtant un manipulateur né, était incapable de savoir à quel point en était son ami. De toute manière, il avait toujours roulé sous la table avant de voir le roturier piquer du nez dans sa pinte, alors impossible de connaître ses limites....
     Une fois que les deux choppes furent à nouveau posées vidées devant leur propriétaire, le capitaine fit signe à ses hommes d'observer un instant de silence. C'était beaucoup trop facile, il fallait pimenter un peu le tout ! L'alcool utilisé était assez doux – de l'alcool de riche en somme – ils avaient quelque chose de plus adapté à la situation à l'abri, sous les couvertures. Le genre d'alcool que vous sentiez descendre dans votre gosier et brûler votre estomac tant il était relevé. De l'alcool de Fer-né en somme ! Mais ce n'était pas tout, il fallait aussi pouvoir s'amuser un peu en tant que spectateur, non ?

     ▬ On va pimenter tout ça ! Wulfric, va chercher l'alcool des Iles, ça sera déjà plus rapide qu'avec ce lait de brebis. Hochant la tête, l'intéressé s'éloigna à l'autre bout du pont pour chercher la fameuse boisson. Et vous deux, on va voir si vous êtes juste bons à rester le cul sur une chaise à vider le plus de verre possible. Ce n'est pas tout, faut être capable de se bouger un minimum après ça. Son sourire amusé et moqueur montrait clairement qu'il avait une idée derrière la tête en disant cela. Il recula d'un pas, levant les yeux vers le mât qui trônait au centre du pont. Un vrai Fer-né, ça a le pied marin et en toute circonstance ! Vous allez monter tout en haut du mât et redescendre sans vous écraser sur le pont, y'a déjà assez de sang partout comme ça. Puis bien sûr, après ça faudra vider votre choppe. »

     L'idée sembla amuser tout l'équipage qui se mit à encourager les deux participants. Ce n'était pas franchement intelligent, mais au fond, c'était sans importance, les jeux « d'hommes » n'étaient pas faits pour être futés, mais plus pour s'amuser. Les Fer-nés n'avaient pas peur de la mort et ils allaient le prouver ! Fidèle à lui-même, Yoren se leva, tanguant très légèrement, puis approcha du fameux mât qu'il contempla quelques instants. Sargon attendit que sa cousine décide de se joindre à son adversaire, puis il ajouta une précision.

     ▬ Au fait, j'ai oublié de préciser, mais vous y montez en même temps. Et le dernier à vider sa choppe devra en boire une de plus qui ne sera pas comptée dans le total final bien évidemment. C'est plus amusant comme ça. »

     D'un geste de la main, le capitaine leur fit signe de débuter. Au moins pourraient-ils se rincer l'oeil en voyant la jeune femme se trémousser le long d'un mât si elle se révélait trop bourrée pour réussir à y grimper. Yoren en tous les cas semblait prêt à répondre et supporter tous les caprices de Sargon, il avait déjà commencé à se hisser le long du mât en bois avec une aisance qui montrait que ce n'était pas la première fois qu'il se livrait à ce genre d'expériences. Les voyages étaient bien souvent longs, il fallait savoir s'occuper un peu et apparemment le second du Harloi était la cible préférée de ce dernier.

HP:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mer 17 Oct 2012 - 11:52

Arkha n'avait plus trop de notion du temps ni même du nombre. Combien elle avait bu de chopes ? Oh... Trois ? Quatre ? Cinq ? Plus ? Pas la moindre idée. Elle avait juste enchaîné les quelques verres qui avaient été rempli sans compter. Le but était uniquement de tenir et de pouvoir se relever à la fin sans crouler. Sauf que ça elle n'avait pas la moindre idée de si elle était encore capable de le faire. La position assise biaisait aisément les perceptions de son état. Elle l'apprendrait à ses dépends dans peu de temps. Car ce qu'elle ne savait pas encore vraiment c'était que Sargon, son cher cousin, ne manquait pas du tout de ressources pour pimenter une activité. En réalité, c'était un peu la première fois qu'elle faisait ce genre d'activités avec lui. Bien qu'ils avaient vécus ensemble, la différence d'âge avait joué sur leur relation. Il faut dire qu'elle l'avait toujours admiré et que forcément elle l'avait toujours regardé de loin parce qu'à l'époque,il avait déjà son boutre et déjà des responsabilités de vrai Fer-né alors qu'elle-même n'était qu'une enfant, puis évoluait lentement comme elle pouvait pour obtenir le même grade que lui. Mais même si elle l'admirait, elle aimait beaucoup son cousin. C'est juste qu'il avait toujours été son "supérieur" et que maintenant en tant que Capitaine, elle le considérait comme son chef - ce qu'il était réellement - et donc l'homme à qui elle devait constamment prouver sa valeur. Ainsi, il était vrai qu'elle n'avait jamais eu des moments comme l'actuel avec lui. Et elle allait apprendre que l'avoir présent n'était pas forcément un atout quand on voyait ses idées. Elle savait très bien qu'il n'était pas doux comme Fer-né mais ce n'était pas un défaut à ses yeux. Un Fer-né n'était pas attentionné. Mais quand on était une "cible" on pouvait aisément s'en prendre plein la gueule. Et pour la peine, comme son cousin le savait très bien, tout défi lancé était forcément tenté ! Elle le devait pour sa réputation. Elle jouait constamment avec le feu mais ça c'était connu et, ce dont elle ne se rendait pas compte, c'était que tout le monde savait comment la manipuler. Ce n'était pas vraiment difficile au fond et c'était sûrement un de ses plus gros points faibles mais aussi ce qui faisait que quelque part elle arrivait à s'ancrer lentement en tant que marin sur le boutre. Si elle refusait toujours de jouer le jeu, on l'aurait juste traiter de mauviette, mais en acceptant tout, qu'elle perde ou non, elle tentait au moins le coup. Et il lui arrivait de gagner !

En attendant, Sargon brisa un peu la chaîne de verre qu'elle descendait en notant qu'elle avait déjà bu une choppe avant Yoren et que pour la peine il se devait de se faire une pinte tout seul. Elle avait déjà oublié ce détail et elle regarda donc Yoren descendre la nouvelle fournée spécialement pour lui. Bien que sa vue n'était pas très clair elle restait fixée à observer le marin boire. Quand il eut fini, impossible de dire quoi que ce soit sur son état. C'était assez pénible.

"Fais pas l'malin parc'qu't'en as bu une tout seul hein !"

Mais elle fut obligée de se taire ensuite car Sargon instaura le silence. Ca y est ? C'était fini ? Il avait déterminé qui était bourré ? Mais comment il avait fait... Elle observa Yoren. Peut-être qu'ils se connaissaient tellement bien qu'il savait lire sur son visage si peu expressif ? Après tout c'était son second, ils étaient sûrement proches.... Elle elle n'était pas proche du tout de Yoren, alors elle ne pouvait clairement rien distinguer sur son visage et c'était particulièrement frustrant. Il la regardait aussi sans broncher et elle lui fit une grimace comme si elle tentait de le déstabiliser. Ce qui était purement inutile vu qu'il ne broncha pas le moins du monde à sa plus grand frustration. Mais Sargon reprit la parole laissant ce sentiment s'éclipser pour faire place à une autre expression qui suggérait que c'était une idée parfaite ! De l'alcool plus fort ! C'était parfait, elle tiendrait de toute façon encore, c'était sûr et certain ! Elle était bien arrivée à tenir jusqu'ici alors forcément elle tiendrait encore... oui... évidemment... Hum. Par contre, l'idée suivante l'amena vers la surprise. Elle leva les yeux vers le mât et l'observera un peu en se disant sans pouvoir retenir cette pensée que c'était assez haut quand même... Mais c'était un défi ! Donc forcément, qui disait défi, disait qu'elle devait le réaliser sans broncher ! Donc quand Yoren se leva, elle fit de même rapidement en tapant ses mains férocement sur le bois où se trouvait sa chope avant de s'y accrocher un peu se rendant compte que debout la perception des choses qui l'entouraient était... mouvante ? moins stable ? Oui quelque chose comme ça. Elle trouva ça assez perturbant n'ayant jamais vu les choses de cette manière. Mais peu importe... Tanguant contre son gré, elle rejoignit Yoren. Elle était un peu déroutée de ne pas savoir marcher très droit, mais peu importe, elle n'y faisait pas attention.

"Ouais ! Ouais en même temps c'bien, t'façon j'vais gagner ! "

Cette phrase sortait presque machinalement sans même qu'elle sache pour le coup si oui on non elle allait gagner. Elle ne savait même pas si c'était possible comme d'habitude, mais tout ce qu'elle savait c'est qu'elle devait le faire et y arriver parce qu'elle ne pouvait pas perdre ! Donc elle se dépêcha de faire comme Yoren et de commencer à monter. Heureusement pour elle, l'agilité était davantage de son côté. Petite, elle avait l'habitude d'escalader des endroits impraticables juste pour pouvoir observer la mer de plus en plus haut pour avoir une étendue plus large et des vents plus rudes. Elle adorait ça et c'était toujours actuel. Donc l'escalade, c'était en réalité son domaine. Et pour la peine, elle était également plutôt souple. Donc agilité et souplesse combinés donnait une aisance à monter. Bon... si on ajoutait l'alcool, elle ratait parfois quelques prises et ça entraînait quelques petits mouvements qui d'en bas donnaient de quoi mater. Elle se laissait au début porter par les encouragements mais au fil de la monté, les bruits s'atténuèrent et elle resta juste ciblée sur son adversaire qui avançait plus ou moins au même niveau qu'elle. Il était plus doué que ce qu'elle n'aurait cru; mais elle ne se laissa pas démonter et progressa aussi rapidement que possible. Elle n'avait pas non plus peur de la hauteur et n'avait par conséquent pas le vertige, ça aidait. Parce que petit à petit elle se retrouvait assez haut et les vents entraînaient quand même une instabilité qui pouvait se révéler dangereuse. Mais les Fer-nés n'étaient pas vraiment connu pour leur sagesse et l'absence de danger. Encore moins quand ils s'amusaient. Une fois arrivée au dessus, elle émit un son de victoire car elle devançait Yoren d'à peine quelques secondes, mais elle ne tarda pas à redescendre, elle n'avait pas oublié ce qui était vraiment le but : finir la pinte avant l'autre. Et pour ça il fallait se dépêcher de retourner auprès de celle-ci pour pouvoir la consommer. Au moins cette petite excursion lui avait permis de perdre un peu d'alcool dans le sang ce qui serait plutôt utile pour la prochaine boisson. Et bien oui, grimper la haut avant demandé un certain effort et par conséquent avait pu se dessaouler un peu. Arrivée en bas, elle jeta un coup d'oeil à Yoren qui n'était pas loin et elle se dépêcha de rejoindre Sargon, manquant de se vautrer en arrivant et elle attrapa la pinte avant de boire le contenu aussi rapidement que possible puis de poser la pinte violemment de nouveau. Heureusement que c'était solide !

"J'gagné !!! "

Bon... Par contre l'alcool des îles de Fer ce n'était pas vraiment le même alcool que celui d'avant. Celui là il était comment dire, plus piquant... plus agressif surtout, et la sensation qui la parcourut après quelques secondes fut encore plus étrange que celle qu'elle avait ressenti jusqu'à présent. Elle posa un peu sa main pour se tenir parce qu'elle sentait étonnamment que ça tanguait alors qu'elle était sûre de ne pas bouger et de ne pas marcher... Mais elle n'allait surtout pas l'avouer. Elle se contenta juste une petite remarque qu'elle ne put retenir ...

"C'fort c'truc... "Mais elle regarda ensuite Yoren essayant d'oublier cette sensation et elle lui sourit en coin avec un air conquérant très exagéré tant par sa victoire que par l'alcool."T'as perdu mon p'tit Yoren ! "

Petit était un peu exagéré parce que concrètement, elle était la plus petite de l'équipage. Et bien oui , en tant que femme, et en plus vu comme elle était constituée, elle n'était n i la plus forte, ni la plus grande de l'équipage. Comparé aux autres elle était plutôt menue et frêle, même si elle tentait par tous les moyens de faire comprendre que ce n'était pas le cas, réalisant des tâches dont elle n'avait pas toujours la force et qu'elle prenait trois plombes à tenter de faire par fierté ! MAis toujours est-il que pour la peine, elle avait gagné... Elle regarda alors Sargon et elle sourit en coin.

"Alors ? Yoren il doit encore boire ! Et d'coup il va s'balader en pagne moi j'l'sens bien !"

PArce qu'il ne fallait pas l'oublier, l'enjeu certes c'était dans l'immédiat de boire une choppe de plus, mais l'enjeu final était tout autre puisque celui qui se retrouvait à quatre pattes devait récupérer le boutre en pagne ce qui permettrait de mater. Enfin si c'était Yoren ce serait sûrement une humiliation bien plus qu'un rinçage de l'oeil pour les marins. Tandis que si elle perdait, c'était bien plus qu'une humiliation d'hommes à hommes. Il y avait aussi celui d'une femme à moitié dévêtue sur le pont... Ce n'était pas rien !




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mer 17 Oct 2012 - 17:58

     C'était bien plus l'idée d'embêter les deux participants que de voir qui allait gagner, qui motivait réellement Sargon. Son second était habitué à ce genre de traitements, chaque fois qu'il y avait une connerie à faire, c'était pour sa pomme ! Dans le fond, être le centre de l'attention du capitaine n'était pas une mauvaise chose, bien au contraire. Le Fer-né ne s'intéressait qu'aux personnes qui avaient un minimum d'attrait pour lui, jamais il ne perdrait son temps à humilier un marin dont il se moquait. Le fait que le second soit donc la cible privilégiée du Harloi était une sorte de compliment et Yoren semblait l'avoir remarqué, car il supportait sans mal et sans broncher toutes les lubies de son capitaine. Ce dernier observait donc sa cousine qui ne cessait de fanfaronner, apparemment persuadée qu'elle allait gagner face au roturier. Un sourire amusé plaqué aux lèvres, Sargon ne pouvait s'empêcher de se dire qu'à la manière dont elle tanguait rien qu'en marchant, Arkha n'allait pas tarder à finir par rouler sous la table. Restait à voir si sa force de caractère n'allait pas lui permettre de tenir plus longtemps qu'ils ne le pensaient tous. Le Harloi avait depuis longtemps appris à se méfier des talents cachés des femmes, elles étaient souvent bien plus redoutables que les hommes, ce n'était pas pour rien qu'il aimait les côtoyer. En excluant le fait qu'elles étaient toutes particulièrement agréables pour les yeux bien évidemment.

     Lorsque la jeune femme commença à grimper, des cris d'encouragement furent aussitôt lancés à l'attention de Yoren, Arkha quant à elle avait plutôt droit à des commentaires concernant les positions qu'elle adoptait et ce qu'elles inspiraient aux marins spectateurs. Sargon ne broncha pas, après tout, il avait prévenu sa cousine que si elle devenait un membre de son équipage, elle serait traitée comme les autres et même si les remarques graveleuses étaient plutôt déplacées, la demoiselle n'était pas une vierge du continent qu'il fallait protéger. Si quelqu'un avait la main trop baladeuse avec elle et bien, elle n'avait qu'à la trancher tout simplement ! Les acclamations redoublèrent lorsque le duo fut en haut du mât et devant le retard de son second, Sargon commença à se demander s'il n'avait pas l'intention de laisser la jeune femme gagner, ne serait-ce que parce qu'il savait qu'elle avait de la valeur. Le marin était respecté par ses pairs, il avait toujours été capable de s'imposer sans avoir à ouvrir la bouche et le capitaine était prêt à parier que si Yoren perdait face à Arkha, le reste de l'équipage le raillerait moins qu'un autre Fer-né. C'était donc une possibilité à ne pas exclure et même s'il avait des doutes, le Harloi ne pipa mot et les laissa continuer leur défi. Lorsque sa cousine débarqua devant loin, la manière dont elle manqua de s'étaler de tout son long indiqua au Fer-né qu'elle était à point et que d'ici quelques choppes supplémentaires, l'affaire serait dans le sac. Et elle en pagne. Comme la jeune femme parvint à vider le contenu de la pinte avant son adversaire, elle ne parvint pas à s'empêcher de commenter son exploit et par la même occasion, de provoquer Yoren. Le sourire de Sargon ne fit que s'accentuer.

     ▬ Bien sûr que c'est fort, ce n'est pas pour les gamines. Son regard mordoré glissa vers le second. Tu bois comme une gonzesse Yoren, à croire que c'est toi qui devrait jouer le rôle de la petite nouvelle. Il fit signe au marin responsable de l'alcool d'en verser une à Yoren. Si ça continue, va falloir que tu nous prouves que t'es réellement un homme, parce que je commence à avoir des doutes. Il regard Wulfric. Et ça expliquerait que je vous ai vu dormir ensemble l'autre soir. »

     Ce n'était que des bêtises évidemment, jamais le capitaine n'avait attrapé ses deux plus fidèles marins en train de dormir l'un contre l'autre, mais c'était suffisant pour provoquer l'hilarité des autres Fer-nés. Wulfric se rembrunit, même si lui aussi était habitué au fait d'être la tête de Turque de son capitaine. Ce dernier reporta son attention sur Arkha qui semblait toujours aussi motivée à gagner et le pire, c'était qu'elle était en bonne voie pour y parvenir. Yoren vidait lentement son breuvage, mais peut-être qu'il savait qu'il tiendrait plus longtemps en buvant beaucoup, mais lentement, plutôt qu'en avalant tout cul-sec ? Encore une fois, l'expertise de Sargon dans ce domaine n'était pas assez poussée pour qu'il puisse deviner ce que préparait son second. Décidant de titiller sa cousine, le Fer-né nota utile d'ajouter une précision concernant le gage final.

     ▬ Au fait, lorsque je parle d'un pagne, c'est juste un pagne, je t'avais dit que tu serais traitée comme un homme alors j'espère que ça ne te gêne pas trop de te balader les seins à l'air. Après tout, c'était elle qui avait demandé à être sur ce boutre. M'enfin tu me diras, plate comme tu es ça ne sera pas trop difficile de cacher tes atouts, même les cheveux de Yoren suffiraient à tout dissimuler. »

     Si l'on tenait compte du fait que le dit Yoren était chauve, il était aisé de comprendre que le capitaine sous-entendait que sa cousine n'avait absolument aucune poitrine. Que ce soit vrai où non, Sargon l'ignorait, il n'avait encore jamais vu sa cousine sous cet angle et ne comptait pas remédier à ce problème pour le moment, c'était juste pour l'embêter un peu. Malgré le fait que la jeune femme se comportait comme un homme, elle restait très féminine et le Fer-né pensait – peut-être à tort cela dit – qu'elle était consciente d'être belle et devait certainement en profiter. Elle avait l'habitude d'être vantée pour ses charmes par les hommes d'équipage, sous-entendre qu'elle ne valait pas la peine qu'on l'admire pouvait la déstabiliser un peu. Et peut-être rappeler à Yoren qu'il devait se « battre » correctement contre Arkha. Après avoir balancé sa petite provocation, le Harloi fit signe au responsable du tonneau de verser une nouvelle dose d'alcool dans chaque verre.

     ▬ Bon, vous avez l'air encore assez réveillés pour pouvoir vous amuser un peu plus. Il tourna la tête vers le marin à côté de lui avant de tendre sa main dans sa direction. L'homme sembla aussitôt comprendre ce que son capitaine avait en tête, car il glissa sa main dans sa poche pour en sortir des osselets qu'il donna à Sargon. On va voir lequel a le plus de chance, t'as de la veine Yoren, on dit que les cocus ont beaucoup de chance et vu que t'as affaire à une pucelle, tu devrais être tranquille. Est-ce que c'était bien le cas ? Aucune idée, mais ce n'était qu'une provocation gratuite de plus. Il y a cinq osselets, celui qui réussit à avoir le coloré dans le cercle n'a pas besoin de boire et chaque autre osselet dans le cercle vaut un verre. »

     Le cercle en question était un cercle taillé dans le bois de la table, il n'était pas très grand, une quinzaine de centimètres de diamètre tout au plus et lancer dedans en étant saoul, ce n'était pas une partie de plaisir ! L'affaire permettrait d'être réglée rapidement, l'on pouvait passer de quatre verres à boire à aucun, de quoi prendre une grosse avance. Bien évidemment, chaque tour ne comptait que pour une pinte, même si l'un des deux devait en boire quatre et l'autre aucune. Normalement la conclusion se ferait rapidement, surtout si c'était Arkha qui se récoltait toute la boisson à avaler. Après un bref instant de silence pour s'être assuré que tout le monde avait bien compris, le capitaine attrapa la main libre de sa cousine et y fourra les cinq osselets, dont le teinté, avant de l'encourager à sa manière.

     ▬ Honneur aux dames ! C'est ta dernière chance de nous cacher à tous que t'es aussi plate qu'Helya ! »

     Une petite pique pour la capitaine de l'Amazone, il ne ratait jamais une occasion de médire un peu sur les autres. Est-ce que la chance allait être de son côté ? Yoren était très pieu, mais cela ne signifiait pas que le joli minois d'une demoiselle ne plairait pas davantage au Dieu Noyé. Ou alors qu'elle ait une sacrée chance tout simplement !

HP:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Jeu 18 Oct 2012 - 10:36

Arkha aussi avait ri aussi à l'annonce de Yoren et Wulfric dormant ensemble. Evidemment que c'était faux. Elle en était bien sûr persuadée simplement parce que même sans être proches d'eux, elle connaissait leur réputation. Et puis un Fer-né qui aimait les hommes ça n'existait pas. C'était le lot des Fer-nées. Et puis c'était toujours amusant quand Sargon s'en prenait à d'autres et elle avait déjà remarqué que ces deux plus fidèles marins étaient les cibles préférées. Parfois elle se demandait pourquoi ils ne répondaient jamais vraiment... Après tout ils encaissaient tout sans broncher. Ils avaient plutôt un self-contrôle assez impressionnant. Surtout Yoren qui lui ne semblait même pas affecté par les paroles contrairement à Wulfric qui lui n'aimait clairement pas mais ne disait cependant rien pour la cause. De toute façon, Sargon était le Capitaine. Ce n'était pas pour rien et donc forcément il se devait d'avoir l'autorité. Mais vu le type de Fer-né qu'ils étaient tous les deux, c'était amusant de les voir s'écraser devant Sargon alors que n'importe quel autre marin leur aurait dit ça et bien de la part de Wulfric il aurait sûrement été recadré, tandis que de la part de Yoren elle n'en était même pas convaincu. Ce mec était littéralement une tombe... Peut-être que du coup il était plutôt le genre de mec à avoir de son côté pour confier des choses personnelles puisque vu qu'il ne parlait pas il ne divulguerait rien aux autres. Mais de toute façon, un Fer-né gardait les choses pour soi ! Et c'était une réflexion clairement de fille qu'elle avait eue en imaginant se confier à qui que ce soit... comme si elle ne avait besoin ! Bon d'accord...elle s'était déjà confiée à Gabriel... Mais c'était pas tout le temps et c'était des moments où elle ne se sentait clairement pas bien. Et puis grâce à ça elle avait pu entendre la tristesse aussi de Gabriel qui s'était confié à elle justement et ça ça valait tout l'or du monde. Non pas parce qu'elle pourrait utiliser ça, mais simplement parce qu'elle avait pu être là pour lui au moment où il en avait eu besoin. Comme il était très important pour elle, elle avait fortement apprécier pouvoir lui être utile comme personne ne l'aurait vraiment été. D'ailleurs ça faisait un moment qu'elle ne l'avait plus vu, à force de prendre la mer et pour peu qu'il ne soit pas là quand elle revenait sur leurs îles, elle ne pouvait pas passer du temps avec lui. Mais peu importe, elle ne devait pas entrer dans de la nostalgie le concernant, surtout en étant avec Sargon qui ne voulait pas en entendre parler. Et puis de toute façon vu le contexte elle était bien davantage dans un mode festif.

Elle écouta la suite et Sargon préféra clairement mettre au clair ce qu'il entendait par pagne. Evidemment, elle avait bien compris qu'ils ne porteraient que ça s'ils venaient à perdre et que donc effectivement le haut de son corps serait à nu, mais contrairement à ce que l'on pouvait croire, elle n'était pas pudique. Simplement parce qu'elle estimait que si un Fer-né pouvait se déshabiller, il n'y avait pas de raison qu'elle ne puisse pas faire pareil. Bon bien sûr elle n'exposait pas ses atouts féminins ouvertement. Mais si cela était nécessaire ou obligatoire, elle n'estimerait pas qu'elle doit en être honteuse. Et contrairement à ce que Sargon pensait, elle ne se sentait pas forcément belle. Elle se savait surtout féminine pour son plus grand drame, mais cela ne voulait pas forcément dire qu'elle était belle. Et de toute façon, à ses yeux elle estimait que n'importe quelle fille pouvait exciter un Fer-né simplement justement parce que c'était une fille.

"T'façon même plate vous arriv'riez à prendre votre pied en m'matant, bande d'pervers !"elle ajouta quand même parce que bon elle était quand même plus susceptible avec de l'alcool dans le sang "Puis t'façon j'm'en fous !"

Parole un peu gamine surtout vu le ton avec lequel elle avait dit et la bouille un rien boudeuse. Mais ça n'avait pas tellement d'importance et quand la suite des festivités furent annoncer, elle oublia bien vite cette partie de la conversation pour se concentrer sur le reste. Sargon parla de la chance de cocu impliquant qu'elle soit pucelle. Ce n'était plus vraiment le cas en réalité mais personne ne le savait. Elle s'était bien gardée de parler de sa seule et unique relation physique avec un homme. Et pas n'importe lequel puisque ça s'était déroulé avec Lakdahr qu'elle n'avait plus vraiment revu, du moins de cette façon là, depuis l'évènement. Elle préféra d'ailleurs ne pas y repenser parce que cela avait tendance à clairement la faire rougir quand elle repensait à cet incident qui s'était déroulé dans une totale impulsivité sans que rien n'ait jamais été programmé. Si un jour on lui avait dit qu'elle aurait couché avec Lakdahr, elle ne l'aurait jamais cru. Maintenant que c'était fait... C'était assez étrange d'y repenser et elle évitait de trop le faire. Elle s'était déjà dit qu'il fallait qu'elle le revoit mais elle n'avait pas encore osé. En attendant du coup son cousin se trompait mais elle ne comptait pas le dire. Du moins pas trop dans le détail parce qu'elle ne put s'empêcher quand même de répondre.

"Pff, n'importe quoi..."

Mais bon dit comme ça ça pouvait très bien dire aussi qu'elle n'avait pas envie qu'on dise d'elle qu'elle était une pucelle par pure fierté. Juste faire croire qu'elle était une Fer-née digne de ce nom donc elle s'était déjà fait un homme. Ca pouvait passer comme ça... c'était faux. enfin faux dans le sens que ce n'était pas ce qu'elle voulait prouver mais juste elle n'était plus une pucelle tout simplement. Mais tout ça elle le gardait bien pour elle... La suite fut explicitée et elle regarda les osselets dans la main de Sargon avant de regarder le trou en question. Alors ça ça promettait... Aussi loin qu'elle se souvienne, elle n'avait jamais vraiment été douée pour ce genre de choses. Et pour peu qu'on rajoutait une vue quelque peu enraillée par l'alcool, elle n'était pas vraiment sûre de gagner. Bon elle le garda pour elle parce que ça aussi ça ne s'avouait pas ! Après tout elle allait gagner donc il ne fallait pas qu'elle émette l'hypothèse qu'elle allait perdre. Yoren avait bu aussi donc forcément il devait avoir ses capacités réduites aussi. C'était obligé... Enfin elle l'espérait en tout cas. Elle regarda les osselets qui furent mis dans sa main et elle les observa un peu avant de regarder Sargon à sa remarque et d'inspirer alors ensuite un bon coup pour récupérer son assurance. Elle se plaça convenablement et réalisa son chef d'oeuvre...... Un brin raté il fallait le reconnaître. Sur les quatre osselets non colorés, elle ne sut qu'en mettre un dans le trou. Cela n'envisageait rien vraiment de bon en ce qui concernant le dernier et le plus important qu'elle devait mettre. Après, même si elle perdait, elle ne devrait boire qu'un seul verre... Mais bon, si elle pouvait ne pas en boire du tout finalement ça l'arrangeait parce que du coup ça l'empêcherait de finir à quatre pattes déjà ici et puis avec un pagne pour les prochains mois à venir à récupérer le boutre. Du coup elle se concentra fortement pour arriver à viser autant que cela lui était possible. Mais au moment même où elle lança l'osselet, un des marins à ses côtés la bouscula, sans faire exprès bien sûr, mais la bouscula quand même.

"Hé!! ... Oh non ... J'ai..." Elle marqua une pause en observant l'osselet coloré et elle fut très surprise de constater que pour la peine, cette bousculade avait en fait été une bénédiction. "Gagnééééé !!! Ouhou ! " Elle ne put s'empêcher d'exprimer sa réussite par une sorte d'hyperactivité qui du être réduite parce que sa tête se mit à tourner en s'agitant de la sorte. Elle se tint donc à la table préférant se calmer. Elle regarda alors Yoren et lui sourit en coin "Vas y fais pareil !" le défia-t-elle.

En réalité, elle perdit assez rapidement son sourire car Yoren mit sans aucune difficulté les trois premiers osselets dans le trou comme si de rien était. Elle devait faire une sacré tête car un Fer-né à ses côtés tapota son épaule en ricanant et lui avouant qu'il avait hâte de la voir en pagne. Elle ne put s'empêcher de faire une moue peu engageante et de lâcher un "Ta gueule !" tandis que le concerné émettait un nouveau ricanement. Elle allait vraiment perdre ? Le quatrième osselet manqua de peu le trou et elle se mit à entre-apercevoir un léger espoir. Allait il allait forcément rater le coloré, c'était obligé ! Enfin en réalité non pas du tout, il n'avait aucune raison de le rater mais qui sait... peut-être qu'elle aurait de la chance et que ce dernier coup serait mauvais. Le silence se fit alors que Yoren réalisa son dernier coup et alors qu'elle croisait les doigts pour qu'il rate, un vent se fit légèrement sentir déviant de peu la trajectoire de l'osselet qui n'entra, de nouveau de peu, pas dans le trou. D'abord subjuguée d'avoir de la chance comme ça, elle ne put s'empêcher de sourire en coin et de venir taper un peu l'épaule de Yoren.

"J'avais dit qu'j'gagnerais ! " Elle regarda le marin qui versait de l'alcool "Trois chopes pour notre ami !" Elle put s'empêcher de lâcher une provocation "J'espère qu't'es bien fourni que j'puisse mater."

C'est vrai ça, il n'y avait pas de raison que ce soit que les hommes qui puissent se rincer l'oeil quand l'occasion se profilait. Elle n'allait pas s'empêcher de le faire largement aussi, même si elle n'avait jamais vraiment regardé Yoren de la sorte. Mais après tout, on lui disait tellement qu'elle n'était bonne qu'à être une femme que maintenant qu'elle avait gagné, elle comptait bien en profiter à son aise. Bon après c'était Yoren, elle ne comptait pas non plus se moquer de lui constamment. Après tout ça aurait pu être elle. Ce n'était clairement qu'une question de chance. S'il n'y avait pas eu le vent, c'était sûr que Yoren aurait gagné ! Mais elle n'allait pas se plaindre de cette chance !




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Jeu 18 Oct 2012 - 16:01

     Qu'elle gagne ou perde, Arkha aurait de toute manière réussi à retenir l'intérêt des Fer-nés à bord, suffisamment longtemps pour être considérée comme une personne avec un fort caractère. Certes, elle ruinait un peu son effet en arborant un air de gamine boudeuse lorsque son cousin la titilla au niveau de sa féminité et de sa virginité. Tout cela, ce n'était que de simples mots pour la mettre au même niveau que le reste de l'équipage et au fond, tout le monde se moquait pas mal de savoir ce qu'était la vérité. Les Fer-nés n'avaient pas une grande pudeur et il n'était pas vraiment rare que les affaires personnelles des individus les plus « en vogue », deviennent publiques, voir même le centre des discussions des tavernes. Arkha pouvait donc se sentir traitée comme ses compagnons ce qui devait suffire à la rendre heureuse, à moins qu'elle ne soit trop saoule pour se rendre compte de ce qui se passait vraiment.
     La jeune femme se concentra sur ses osselets pour pouvoir viser au mieux, mais c'était plutôt inutile puisque la mer agitée rendait le boutre instable. Ajoutez à cela qu'elle était certainement complètement saoule, vous imaginiez aisément que viser un cercle aussi petit relevait de la chance et non du talent. Le capitaine observait la scène, se demandant si sa cousine allait être trop bourrée pour réussir à viser ne serait-ce que la table, mais elle s'en sortit plutôt bien et justement à cause de la chance ! Ou plutôt grâce à elle. Le coup de coude était peut-être volontaire, Sargon n'en aurait pas mis sa main à couper, toujours est-il que cela lui permit d'envoyer l'osselet teinté en plein dans le cercle et donc de ne pas avoir à boire la moindre goutte d'alcool. Il était certain que cela lui était salutaire, car vu la tête qu'elle faisait à ce moment il était fort probable qu'une choppe de plus aurait été une de trop.

     De son côté, Yoren ne réagit pas à la provocation de la jeune femme et se contenta de lancer le tout avec son flegme naturel. Il n'avait jamais été franchement chanceux, mais peut-être que les années passées à jouer de la sorte allaient lui servir de garde-fou ? Et bien non, la chance était réellement du côté d'Arkha, la situation se retourna d'une manière pour le moins... Inhabituelle et le second de la Veuve Salée était quitte pour s'enfiler trois choppes. Il pouvait certainement y résister, bien que Sargon ne connaissait pas les limites de son ami et ne pouvait donc pas en être assuré. Devant le coup du sort, Yoren ne cacha pas sa surprise qui se manifesta par un simple froncement de sourcils à peine perceptible, mais lorsque quelqu'un le connaissait assez bien – comme le capitaine – il était aisé de comprendre que cette situation le surprenait. Un sourire encore plus amusé ourla les lèvres du Harloi qui décrocha un regard assez surprit – et teinté de respect – à sa cousine.

     ▬ Finalement tu es peut-être une débauchée, mais tu ne dois pas être une très bonne amante pour avoir une chance comme celle-ci. C'était l'évidence même que pour être cocu, il ne fallait pas être une excellente affaire, du moins dans leur monde vu que l'amour n'y avait pas sa place. Ce n'était qu'une raillerie de plus parmi la liste déjà longue. Le capitaine recula légèrement alors que les choppes étaient servies. Ou bien peut-être que c'est le Dieu des Tornades qui joue en ta faveur, tu es une Kenning après tout. »

     Croisant ses bras sur son torse, Sargon observa le petit effet que faisait sa déclaration. La maison Kenning avait sélectionné un blason pour le moins... Original, puisqu'il s'agissait de la main du Dieu des Tornades, l'ennemi juré du dieu Noyé et qui était donc méprisé par presque tous les Fer-nés. Certains disaient même que c'était parce que le père de Sargon avait pris une Kenning en épouse que son fils s'éloignait ainsi de l'Antique Voie, même si ce n'était que des sornettes bien évidemment puisqu'un blason ne faisait pas le caractère d'un homme. Quoi qu'il en soit, l'idée que la divinité méprisée puisse faire une intervention dans leur partie de boissons sembla en inquiéter plus d'un. Le premier adversaire de la jeune femme se redressa, visiblement gêné par la tournure des événements et il osa braver l'humour de son capitaine.

     ▬ Cap'taine, y'a des choses sur quoi faut pas plaisanter ! L'Dieu Noyé l’apprécierait pas d'entendre ça, on va couler s'vous l'mettez en colère. » Un rire moqueur pour toute réponse de la part du capitaine qui se moquait pas mal de savoir ce que le Dieu Noyé pensait se telles paroles.
     ▬ Ne raconte pas de conneries, ton Dieu Noyé a d'autres choses à faire que d'écouter ce qu'on raconte sur lui, alors ferme-là où tu vas aller le rejoindre. »

     Pas la peine de le dire deux fois, le marin ferma aussitôt sa bouche avant de reporter son attention sur Yoren qui avait déjà vidé deux des trois choppes. Lorsqu'il glissa sa main sur la dernière, Wulfric sembla attirer l'attention de son camarade d'un reniflement peu élégant. Sargon lui décrocha un regard interrogateur, mais les deux avaient déjà échangé un regard et Yoren acquiescer du chef comme s'ils venaient d'avoir une discussion muette. S'il y avait bien une chose que le Harloi n'aimait pas, c'était ce genre de comportements, rien ne l'irritait plus que d'être laissé en dehors d'une discussion qui concernait quelque chose qu'il avait dit ou fait. Son agacement fut rapidement visible alors qu'il fronçait les sourcils en décrochant un regard irrité à Wulfric.

     ▬ Un problème ? » Yoren se contenta de hausser les épaules avant de prendre la parole pour la première fois depuis le début du jeu.
     ▬ Si le Dieu des Tornades est avec elle, je préfère laisser tomber maintenant. » Sargon secoua la tête d'un air agacé avant de faire un geste de la main comme pour chasser quelque chose.
     ▬ Bande d'idiots, vous n'êtes vraiment que des petites continentales. »

     Les concernés se contentèrent de rester silencieux et Sargon s'éloigna de quelques pas. Même si la situation avait pris un tour plutôt inattendu, c'était Arkha qui avait gagné et même si ce n'était pas en faisant rouler Yoren sous la table, elle pouvait s'estimer heureuse, parce que personne n'aurait parié sur elle. Pas même Sargon. Quoi qu'il en soit, comme le concours était terminé, le capitaine ordonna à ses hommes de ranger leur bordel et de reprendre leur poste, il ajouta à l'attention de la jeune femme qu'elle ne serait pas exemptée de son devoir de marin et qu'elle avait intérêt à ne pas vomir ses tripes sur la rame sans quoi ce serait tout de même elle qui pourrait la nettoyer en pagne. Ces croyances idiotes avaient à nouveau gâté l'humeur versatile du Fer-né qui regagna sa place initiale le temps que dura encore le voyage de retour.

     Lorsque l'île de Harloi fut en vue, ils se dirigèrent vers le château de Kenning où Sargon devait toujours rentrer en attendant que son oncle daigne lui accorder enfin la place qui lui revenait de droit à Dix-Tours. Lorsque le boutre accosta, les femmes furent déchargées et envoyées chez Harlon le Rouge pour les sacrifices, excepté la jolie Cybeline qui elle fut conduite dans le quartier des servantes de la forteresse. Sargon donna quelques ordres pour faire transférer une partie du butin chez son oncle Harloi et le reste fut transporté à Kenning. Avant que sa cousine ne s'envole pour aller faire je-ne-sais-quoi, le capitaine l'interpella en lui demandant de le suivre, il avait envie de discuter un peu avec elle. Une fois qu'ils étaient sur la terre ferme, ils n'étaient plus capitaine et marin, mais de simples Fer-nés. Entrant dans le château, Sargon invita sa cousine à le suivre dans la salle principale chauffée par une cheminée imposante qui diffusait une chaleur plus que salutaire. Ils étaient encore crasseux et plein de sang, mais c'était sans importance. Tournant la tête vers sa cousine, le Harloi lui adressa un sourire moqueur.

     ▬ C'était ta première fois n'est-ce pas ? J'espère que tu n'y a pas trop pris goût, parce que lorsque tu seras mariée et que tu pondras des gamins pour ton époux, tu pourras oublier tout ça. »


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Jeu 18 Oct 2012 - 23:44

"J'peux être une très bonne amante ! "

Phrase totalement stupide mais l'alcool avait tendance à lui faire réagir encore plus vite aux provocations mais pas forcément de manière adéquate. Là elle avait répondu à son cousin avec la première chose qui entrait en contradiction avec les paroles de celui-ci, ce qui n'était pas forcément un atout parce que ça la maintenant elle laissait place à l'imagination comme quoi elle pouvait être de bonne compagnie pour un homme qui serait désireux d'aller tâter de la chair féminine. Ce qu'elle ne voulait au fond pas. Mais bon après tout, elle s'en foutait quelque peu ! Elle avait gagné un combat ! Et contre Yoren en plus ! Ca méritait pas mal de folies, mais uniquement langagières entendons nous bien ! Mais alors qu'elle était prête à fêter sa victoire comme il se devait, la suite des évènements ne se déroula pas totalement comme elle l'aurait imaginé. Elle s'attendait davantage à ce que Yoren se prenne des moqueries, se faire royalement rabaissé parce qu'il avait perdu, boive ces fameuses chopes qu'il devait boire - ce que ça il fit - et que tout le monde profite de la suite pour se détendre et boire à son tour. Malheureusement, malgré que l'alcool lui jouait des tours, la conversation avait pris un tournant qui l'emmenait vers le sujet des croyances. Sujet qui avait toujours été fort houleux et peu engageant pour la simple et bonne raison que son cousin n'était pas partisan de l'Antique Voie contrairement aux trois quarts des Fer-nés. Il fallait même avouer que c'était un peu une exception les Fer-nés qui n'approuvaient pas le Dieu Noyé. Concrètement, elle n'avait pas d'avis et évitait principalement de lancer une conversation sur ce sujet. Comme Sargon l'avait si bien expliqué, son blason était en rapport davantage au Dieu des Tornades, opposé du Dieu Noyé, ce qui ne faisait pas de sa maison une référence en matière de jugement à ce niveau. Mais le sujet étant venu sur le tapis et l'alcool faisant, il lui fallut un moment pour comprendre que ça murmurait secte et que ça se regardait en coin de part et d'autres du groupe de FEr-nés. Elle n'avait nullement percuté de l'impact actuel de ce type de phrases.

Ce fut lorsque un Fer-né prit la parole pour annoncer qu'il ne fallait pas rire de ça qu'elle prit pleinement conscience de l'ambiance qui avait quelque peu changé. En temps normal elle aurait percuté mais ici, l'alcool faisant, elle commençait seulement à se rendre compte qu'il ne faisait plus aussi chaleureux et moqueur que précédemment. Seul Sargon riait et avouait qu'il n'en avait rien à faire du Dieu Noyé. Ce n'était pas nouveau, depuis qu'elle était petite elle avait entendu parler de ce non respect de sa part pour cette croyance. Elle ne comprenait pas très bien pourquoi tout le monde s'offusquait ainsi...bon évidemment avec l'alcool elle n'avait pas vraiment l'opportunité de réfléchir clairement, mais tout le monde savait quand même à quoi s'en tenir avec leur capitaine. Elle se rendit quand même compte que l'ambiance faisant, elle était de moins en moins emportée dans les effluves alcooliques. En plus, voyant les messes basses se faire entre les deux Fer-nés et vu la réponse qui fut donnée, elle savait pertinemment que ça allait mal tourner. Elle même ne savait plus trop comment répondre à tout ça. Surtout que ça avait mis en rogne Sargon qui n'était plus du tout d'humeur joueuse ce qui se ressentit quand il les renvoya tous à leur poste et qu'ils furent tout simplement contraint de faire après avoir rangé. Elle ne put s'empêcher de lâcher un "bien joué..." pour indiquer qu'il avait clairement plombé l'ambiance. C'était quand même dommage pour une fois qu'ils s'amusaient pratiquement tous ensemble. En plus foutre Sargon en rogne n'était pas vraiment son passe-temps préféré. Mais maintenant que c'était fait, elle ne pouvait plus y faire grande chose.... à part dessaouler et tenter de faire du bon travail ce qu'elle avait clairement du mal à faire. Il lui fallut une bonne heure pour reprendre ses marques plus ou moins clairement. Il faudrait quand même qu'elle fasse attention quand elle boit et qu'elle doit bosser après, le mélange des deux n'était pas vraiment conseillé.

Les festivités furent totalement abandonnées pour le reste du trajet. Elle fut un peu déçue lorsque leur île apparut à l'horizon indiquant qu'elle allait devoir regagner la terre ferme. Elle préférait quand même de loin rester sur le boutre, mais bon... elle savait toujours en partant que ce n'était jamais définitif pour son plus grand regret. Après si elle ne pouvait pas rentrer, elle ne pouvait pas voir les autres Fer-nés qui étaient importants pour elle, donc forcément, être sur son île lui apportait quand même certaines satisfaction. Et puis revoir son père aussi était important à ses yeux, ainsi que son frère qui parfois daignait se manifester un peu dans sa vie... ils ne partageaient pas grand chose mais au moins ils s'entendaient très bien. Il n'y avait que sa mère qu'elle n'avait jamais vraiment envie de voir puisqu'elle la critiquait et lui rappelait sans cesse qu'elle n'avait rien à faire sur un boutre. En plus voyant son état actuel c'est à dire sale et tâchée de sang, elle aurait presque de quoi faire un arrêt cardiaque comme quoi ça ne lui correspondait pas. Donc, si elle pouvait éviter sa mère elle le faisait. En réalité, après avoir déchargé le tout elle aurait bien était chez son autre cousin... Enfin après être passée se changer chez elle. Mais finalement, les choses se déroulèrent autrement car à sa surprise, Sargon quémanda sa présence pour l'accompagner chez elle. Cela ne la dérangea nullement, après tout, elle avait l'habitude de voir Sargon chez elle, c'était sa demeure aussi depuis quelques années maintenant. Elle aperçut Cybeline qui fut emmenée ailleurs que les autres marchandises. Elle se demandait quel serait son sort finalement... Ce n'était de toute façon pas elle qui pouvait émettre un quelconque avis sur la chose. Entrant dans le salon chauffé, elle sentit un confort qui n'était pas fourni sur un boutre mais elle préférait quand même pourtant de loin y être que dans cette maison noble. Elle regarda Sargon quand il prit la parole et elle ne put s'empêcher d'adopter un petit sourire en coin avant de répondre.

"Que j'sache, avoir des mouflets ça vous empêche pas d'boire ! Alors j'vois pas pourquoi j'devrais arrêter."

Ce n'était pas parce qu'il était son capitaine qu'elle ne répondait jamais à ses moqueries. Après tout, il aimait tout autant la taquiner que les autres Fer-nés et prouver sa valeur voulait aussi dire ne pas se faire écraser constamment par son capitaine. Sargon avait bon estimer qu'ils n'étaient que deux Fer-nés l'un en face de l'autre, elle gardait ce respect et cette admiration qu'elle avait eu depuis son arrivée chez eux. Et puis concrètement, ça ne l'empêchait pas d'avoir du répondant.

"De toute façon, ni l'mariage, ni les mouflets n'est pour maint'nant. Tout ce que j'veux c'est profiter d'la mer autant que possible sur la Veuve Salée." Elle ne préférait pas trop s'éterniser sur ce sujet là la concernant. Elle se souvenait assez bien avoir démenti qu'elle était pas une pucelle et ça lui suffisait déjà pour lui déplaire, elle ne voulait surtout pas qu'on sache qu'elle avait couché avec Lakdhar. C'était un peu son secret pour le moment. Elle le regarda un peu avant d'accentuer son sourire "Et toi alors ? T'vas pas te prendre une femme-sel avec tout c'qu'on a ramené ? Y en a pas une ou deux qui t'intéressent dans tout ça ? J'suis sûr que si, non ? Un Fer-né digne de ce nom doit profiter de son butin."

C'était bien connu en plus que Sargon aimait les femmes. Oh, contrairement aux autres Fer-nés, elle ne jugeait pas son cousin, loin de là, elle le respectait trop pour émettre un avis négatif sur ce qu'il faisait. Mais qui sait, peut-être qu'il avait jeté son dévolu sur l'une d'entre elle. C'était toujours intéressant à savoir et puis c'était une curiosité familial disons. Au pire il l'enverrait bouler si elle ne pouvait pas savoir, ce n'était pas bien grave.

Spoiler:
 




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Ven 19 Oct 2012 - 18:34

     Il s'attendait à une remarque de la jeune femme, quelque chose pour le remettre à sa place et lui faire comprendre que son mariage ne le concernait pas. Sauf qu'elle savait aussi bien que lui que Sargon n'avait guère besoin d'obtenir une permission pour se mêler des affaires des autres. Arkha était sa cousine et son marin, si lui n'avait pas le droit de mettre le nez dans ses problèmes, qui le pourrait ? Le capitaine répondit à son sourire par une expression moqueuse. En quoi avoir des gamins pouvait empêcher de boire ? Oh, il y avait une infinité de solutions et de réponses, même si le jeune homme savait très bien qu'aucune d'entre elles ne plairait à son homologue. Comme pour mettre fin à la discussion, Arkha lui fit savoir qu'elle ne comptait pas se marier et jouer la bonne épouse avant bien longtemps. Les Iles de Fer étaient différentes du reste de Westeros, une femme de son âge pouvait encore espérer avoir la chance d'être célibataire à près de trente ans, alors que sur le continent les femmes étaient mariées dès leurs premières saignées. Il y avait fort à parier que le seigneur de Kenning ne forcerait pas la main à sa fille, Sargon non plus par ailleurs, mais cela ne signifiait pas qu'il ne pouvait pas la titiller sur ce point. Montrant clairement qu'elle ne voulait pas s'attarder sur ce sujet, la demoiselle opta pour une discussion ciblée sur les nouvelles captives. Bonne tentative, le Harloi aimait parler de lui, mais là il avait davantage envie d'embêter la jeune femme histoire de lui rappeler qu'il pouvait être toujours aussi agaçant que par le passé. Chassant la question d'un geste de la main, comme s'il avait affaire à une mouche ennuyeuse, le capitaine soupira légèrement avant de répliquer d'un ton légèrement agacé.

     ▬ Les femmes-sel sont juste bonnes pour les Fer-nés qui n'arrivent pas à supporter les femmes des îles. C'était faux bien évidemment, après tout son père avait lui-même eu beaucoup de femmes esclaves dans son lit au court de sa vie. Mais c'était une manière comme une autre de railler ses camarades. Elles sont toutes bien trop craintives et trop soumises pour être intéressantes, je préfère largement les femmes des Iles de Fer, alors non, il n'y en a aucun qui m'intéresse. À ce niveau de n'était pas entièrement faux par contre. Il préférait effectivement ne pas avoir les faveurs d'une femme juste parce qu'elle n'avait pas le choix, ce serait comme de payer une catin et Sargon n'aimait pas cette pratique. Puis de toute manière, elles ont été envoyées chez Harlon pour être sacrifiées alors la question ne se pose même pas. Presque toutes du moins. Il aurait pu s'arrêter là, mais Cybeline ayant été envoyée à Kenning, elle allait forcément croiser Arkha à un moment ou à un autre. Sauf la dernière, celle qu'on a ramassé à l'eau. Elle est ici, je l'ai donnée au château pour remplacer l'autre domestique qui n'est plus capable de faire son boulot. »

     Il faisait référence à une servante qui s'était faite engrosser par un garçon de cuisine. C'était tous les deux des Fer-nés, de simples roturiers qui n'étaient pas capables d'aller à la guerre, en somme des cas inutiles. Vu le ventre qu'elle portait, la femme n'était plus capable de se mettre à quatre pattes pour récurer le sol, comme quoi elle aurait mieux fait de ne pas se mettre dans cette position pour son garçon de cuisine. Cela dit, ce n'était qu'un heureux hasard, Sargon n'avait pas décidé de garder Cybeline pour cette raison, mais pour une qui lui était propre. Il avait d'ailleurs évité de faire état du prénom de la captive afin de ne pas laisser savoir à sa cousine qu'il avait un certain intérêt pour la jeune femme. Ce n'était que de la curiosité face à son originalité, il n'y avait rien de louche ou de malsain sous cet attrait, comme il venait de le dire, il préférait les femmes des Iles à ce niveau.
     Mais le sujet était dépassé ! Il avait envie d'embêter Arkha ne serait-ce que parce qu'elle mettait son nez dans ses affaires. Sargon avait le droit de le faire bien évidemment, mais l'inverse n'était pas acceptable ! Le capitaine arbora un sourire toujours aussi amusé, s'imaginant déjà sa cousine gênée par la discussion. Ils n'avaient jamais trop abordé ce sujet, pas plus que les moments qu'elle passait sur le dos et les jambes écartées. Pour être franc, jusqu'à ce qu'elle demande à venir sur la Veuve Salée, Sargon avait toujours vu la demoiselle comme une gamine juste bonne à jouer avec une épée en bois. Ce n'était que lorsqu'elle avait participé à la première bataille que le Fer-né avait commencé à la considérer comme une femme à part entière. Marchant vers le feu qui brûlait tranquillement, le capitaine porta son attention sur les flammes qui crépitaient.

     ▬ À la base, nous parlions de toi alors ne change pas de sujet comme ça, tu sais très bien que ça a le don de m'énerver. Pourtant, il souriait comme si l'idée l'amusait finalement plus qu'elle ne l'agaçait. Tu verras que lorsque tu seras enceinte jusqu'aux yeux, tu n'auras certainement pas envie de t'enfiler des barriques entières d'alcool. Et puis si tu le fais, tu prendras le risque de te retrouver avec un gamin comme Gabriel, autant dire que je m'occuperai seul d'abréger ses souffrances avant qu'il ne devienne grand. Une pique pour son « frère », même si au final il ne pouvait l'entendre et que Sargon savait très bien qu'Arkha appréciait Gabriel. Tu crois peut-être que tu pourras rester célibataire encore bien longtemps ? Les filles ne servent qu'à forger des alliances, je pensais que tu l'avais compris depuis le temps. »

     Nouvelle provocation, le Fer-né détourna ses yeux mordorés du feu pour regarder sa cousine. Il voulait simplement voir où elle en était à ce niveau. Est-ce que l'idée de se marier n'était vraiment pas envisageable, ou avait-elle déjà pensé à cette idée ? Avec des femmes comme elle, Elyn ou même Helya, il n'était pas très surprenant que les Fer-nés aillent chercher des mères pour leurs enfants loin des Iles de Fer. À croire que les femmes qui désiraient se marier et fonder une famille n'existaient plus dans cette région. Il haussa légèrement les épaules avant d'approcher de la jeune femme, fidèle à lui-même Sargon ne résista pas à l'envie de la railler encore un peu plus, adoptant un air hautain et un ton toujours aussi dédaigneux.

     ▬ Tu es encore potable parce que t'es jeune, mais sachant que tu n'es pas particulièrement futée et encore moins douée dans un domaine, tu devrais te dépêcher avant que ton physique ne se gâte. La délicatesse même. D'ici quelques années, tu ressembleras plus à un monstre marin qu'à une sirène et crois-moi, même sur les Iles de Fer, personne ne voudra de toi. Je t'aurais bien prise en pitié et proposé de récupérer si jamais, mais tu n'as pas grand-chose à offrir. »

     Des paroles clairement provocatrices, un peu les mêmes qu'il prononçait à l'égard de sa cousine du côté Harloi, sauf que lorsqu'il parlait à Arkha, Sargon arborait un sourire qui indiquait qu'il ne parlait pas sérieusement. Avec Falyse Harloi, les choses étaient différentes puisque le capitaine pensait réellement ce qu'il disait. La Kenning était jolie, elle avait un « quelque chose » qui plaisait aux hommes et même dans vingt ans, elle serait encore désirable. Disons simplement qu'il voulait voir jusqu'à où elle saurait défendre son point de vue. Si Arkha n'était pas capable de riposter face à lui, elle pouvait oublier l'idée de devenir capitaine un jour. Le Harloi s'était arrêté à quelques dizaines de centimètres de la jeune femme, croisant ses bras sur son torse il reprit.

     ▬ Lorsque je te parle d'être douée dans un domaine, je ne parle pas du moment que tu passes sur le dos, apparemment tu as déjà tes adeptes à ce niveau, je me demande si c'est arrivé jusqu'aux oreilles de ton père. »

     Il faisait bien évidemment référence à la révélation surprise qu'elle avait faite sur la Veuve Salée, mais même s'il parlait du lord de Kenning, le capitaine n'allait sûrement pas s'amuser à dénoncer la jeune femme. Une fois de plus, c'était simplement pour le tester.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mar 23 Oct 2012 - 0:11

Contrairement aux autres personnes avec qui elle usait de son humour typiquement Fer-né qui était un atout non négligeable pour une femme comme elle, elle ne se permettait pas autant d'aise avec Sargon malgré les années écoulées depuis qu'ils se connaissaient. Elle savait pertinemment qu'une fois en dehors du boutre il n'était plus vraiment son capitaine, mais elle avait clairement du mal à se dire qu'elle pouvait s'octroyer tous les droits. Après tout si jamais elle allait trop loin - car elle en avait l'habitude avec Gabriel même si aussi loin que ça allait ça restait de l'humour- elle pouvait très bien mettre en rogne son cousin. Il était connu pour être soupe au lait et bien que ça n'était pas forcément un point négatif pour elle car ça faisait partie de la dangerosité de Sargon et plus un Fer-né était digne de son titre plus elle aimait ça, mais elle n'avait pas tellement envie que ça retombe sur elle, pas parce qu'elle avait peur de s'en prendre plein dans la gueule, mais plus parce qu'elle avait trop peur qu'il la vire de la Veuve Salée. Ainsi elle essayait d'être nuancée. Avoir son caractère et ne pas le cacher pour être un marin soumis à son capitaine, mais d'un autre côté elle ne voulait clairement pas être en froid avec lui. Elle avait bien vu dans la relation entre ses deux cousins ce que ça pouvait donner si on ne plaisait pas à Sargon et elle n'avait pas du tout envie d'arriver à ce stade là avec son capitaine. Et puis il avait tout en plus d'elle, il avait l'âge, l'expérience, le boutre, les femmes... C'était un vrai Fer-né dans l'âme excepté les particularités justement de sa personne qui en faisait quelqu'un d'admirable à ses yeux. Mais bon elle savait aussi ce dont elle ne pouvait pas parler. Elle ne pouvait pas aborder le sujet de Gabriel et elle l'évitait soigneusement, même quand Sargon en parlait, elle tentait d'être neutre. Et inversement quand elle était avec Gabriel. Enfin elle pouvait en parler plus ouvertement avec lui mais ça revenait au même point qu'avec Sargon, ils se critiquaient de toute façon l'un l'autre. Et pour le moment, elle ne savait pas trop le sujet de leur discorde et donc ne voulait ni envenimer les choses, ni tenter de s'incruster dans quelque chose qu'elle ne comprenait pas. Donc sur ce thème, elle faisait profil bas, les deux savaient de toute façon concrètement ce qu'il en était de ses pensées : elle aimait Gabriel et elle aimait Sargon. C'était ses cousins et ils étaient tout deux importants pour elle.

Elle écouta donc quand Sargon répondit à ses interrogations. Après tout elle avait dévié la conversation sur lui et elle n'était pas désintéressée par le sujet. Comme avoir une femme-sel était typiquement Fer-né, elle aimait pouvoir savoir que ça se pratiquait. Mais évidemment, Sargon avait ses réponses propres qui la fit sourire en coin. Monsieur n'en prenait pas ? Elle avait du mal à le croire mais elle aimait cette manière qu'il avait de toujours mettre les situations en sa faveur. Il avait énormément de répondant et même avec le temps elle n'arrivait pas encore à sa cheville. Et c'était cette supériorité qu'il émettait dans ses propos qui déplaisait généralement alors qu'elle admirait ce genre de prouesse ! Par contre il n'avait pas totalement tort... Généralement les captives n'étaient que des loques parce qu'elle était toutes peureuses et sans aucun intérêt pour la cause. ELle s'était toujours demandé si c'était le côté dominant des Fer-nés qui parlaient quand ce type de femmes était choisi. Mais après tout avoir une femme-sel était habituel alors les Fer-nés n'allaient pas se priver, elle le comprenait très bien, outre son avis sur le caractère des femmes en soi. Elle ne put s'empêcher cependant de penser à celle avec qui elle avait parlé qui lui était apparue différente. Elle trouvait ça dommage pour le coup qu'elle soit elle aussi envoyé à Harlon pour être sacrifiée... Mais bon après elle n'avait été qu'une captive. Elle fut cependant surprise d'apprendre qu'elle restait en vie... Tiens ? Une faveur ? Un intérêt de la part de Sargon ? C'était lui l'annonciateur des sorts qui attendaient les marchandises qu'ils ramenaient. Enfin après elle ne savait pas...peut-être que Cybeline avait simplement eu de la chance et la clémence de son cousin.

"Celle qu'a forniqué avec l'mec d'cuisine là ? Vu la taille qu'elle fait c'clair qu'elle sert à rien."

Elle se souvenait très bien de cette histoire. Elle s'était demandé si ça donnerait quelque chose un enfant de cette union... Concrètement elle ne voyait même pas l'intérêt qu'ils avaient eu à baiser ensemble. il n'était pas vraiment ce qu'on appelait un Fer-né digne de ce nom. Il y avait beaucoup plus intéressant sur leur île que lui. Après autant qu'elle prenne ça et qu'elle laisse le reste, ce qui en vaut la peine, à celles qui le méritent. C'était dans la logique des choses de toute façon, mais effectivement elle était totalement incapable d'exercer son boulot. La jeune femme qui allait la remplacer serait plus utile. Elle était déjà plus intéressante même si elle ne l'avouerait pas, car elle n'avait pas tellement envie qu'on sache qu'elle était partie discuter avec la jeune femme.... ce n'était pas vraiment le bienvenu. Donc elle préférait s'abstenir de tout commentaire. Elle laissa choir son fessier sur la table qui n'était pas loin. Elle n'avait pas besoin de se rapprocher du feu comme Sargon, de un parce qu'il était là justement et qu'elle ne voulait pas donner l'impression de le coller, ensuite parce qu'il faisait trop chaud pour elle quand elle était aussi prêt. Elle s'était bien trop rodé au froid et aux vents pour apprécier la chaleur. Vivre à Dorne serait totalement impossible pour elle, elle mourrait sûrement de chaud. Et ce n'était pas une image, elle en crèverait sûrement. Mais heureusement elle ne comptait pas aller là bas... Du moins pas s'aventurer sur les terres. Peut-être sur la côte si Sargon le décidait mais ça n'irait pas plus loin... Mais bon il n'en avait pas encore eu l'idée depuis qu'elle était sur la Veuve Salée, elle allait croiser les doigts pour que ça reste ainsi. Du coup elle se tenait à petite distance du feu.

Sargon décida de repartir sur le sujet qu'elle était et donc de lui faire comprendre que repartir sur lui ne serait peut-être pas adéquat pour la peine. Enfin elle verrait mais effectivement pour le moment ça devait rester sur elle. Au moins il souriait, c'était bon signe. De toute façon il aimait se jouer d'elle ce n'était pas nouveau ! Il repartit de nouveau sur le moment où elle serait enceinte. Elle ne s'étonna pas qu'une critique sur Gabriel apparaisse et elle le laissa dire. Elle préféra ne rien annoncer sur le sujet.

"J'vais finir par croire que ça t'excite de m'imaginer engrossée, cher cousin ! "Elle sourit en coin à cette idée qui était clairement saugrenue. Ce n'était que de l'humour pur. Elle le regarda quand il en fit de même pour parler d'une idée typique des femmes Fer-née qui se contentaient d'être une femme " C'très bien d'être célibataire ! J'prends la mer quand j'veux- grâce à toi- et j'ai pas b'soin de justifier mes allées et venus. T'façon j'te vois mal m'garder si j'ai un mouflet dans l'bide ! il s'ra toujours temps d'y penser plus tard."

Elle le regarda s'approcher par la suite avec cet air qu'il avait très souvent et qui lui était caractéristique. Elle en avait l'habitude et ça indiquait souvent que les paroles qui allaient suivre seraient de nouvelles piques à encaisser. Elle ne bougea cependant pas le laissant venir à elle. Elle le regardait dans les yeux car c'était davantage une marque de respect à l'égard de Sargon que si elle détournait les yeux. Ce n'était certes pas une forme de provocation...elle ne le toisait pas, elle le regardait simplement.

"Si j'pas grand chose à proposer, j'en déduis que tu m'as pas prise sur ton boutre pour rincer l'oeil de tes marins. C'plutôt flatteur pour moi ça." elle sourit un peu en coin. Evidemment ce qu'il disait était dur mais elle avait l'habitude depuis longtemps maintenant d'entendre de tes propos donc elle était blindée."T'façon pour être sur la Veuve Salée y a pas b'soin d'être baisée il me semble, donc c'qu'adviendra de mon physique m'importe peu."

Elle voyait bien de toute manière que Sargon jouait clairement avec elle et n'était pas tellement sérieux. elle l'avait déjà vu être cruel dans le but de clairement humilier et rabaisser l'autre, et ça n'avait là rien à voir. Ce qui n'était pas plus mal parce que quand il voulait il savait où taper et elle n'avait pas envie de subir ça de son capitaine. Par contre elle ne s'attendit pas du tout à la suite et bien qu'elle était rodée, ce sujet là restait un peu pointilleux quand ils venaient de personnes importantes pour elle. Donc dit comme ça par Sargon qui la toisait pas loin d'elle et en parlant en plus de son père, elle ne put s'empêcher de rougir légèrement bien qu'elle tenta de le contrôler en levant son fessier de la table se remettant debout. Elle ne savait pas pourquoi il disait ça... Quelqu'un lui avait-il dit quelque chose ? Elle ne se souvenait pas dutout que ses propos auraient pu inciter qui que ce soit à penser quoi que ce soit... En plus si son père savait... Ce n'était pas vraiment quelque chose de bénéfique pour elle....Elle décida cependant de continuer à rentrer dans le jeu et de se dire qu'il ne savait forcément rien de précis... CE n'était pas possible. Seul Gabriel savait et il n'était pas du tout du genre à le dire à Sargon... Et puis de toute façon elle savait qu'il ne le dirait pas puisqu'elle lui avait demandé de ne pas en parler.

"J'm'intéresse pas à c'qu'il fait à ce niveau là, alors il a pas à savoir ce que j'fais."Bien évidemment c'était totalement illogique. Ca aurait pu prévaloir dans un autre contexte mais là c'était son père, la relation et les connaissances qui devaient transiter étaient totalement différentes. T'façon c'est bien toi qui viens d'dire qu'il fallait que j'profite non ? T'es mon capitaine, faut bien qu'je suive tes conseils, t'es l'plus avisé des deux."

Elle avait tentée d'apaiser autant que possible ce qu'elle avait ressenti à ce genre de propos. Après tout elle ne s'y était tellement pas attendue qu'on parle de ça qu'elle n'était pas tellement préparée. Oh ben sûr des remarques sur ses activités intimes elle en avait déjà eu beaucoup et même si c'était un peu compliqué pour elle de parler de ça, elle avait réussi à avoir du répondant facilement sur le sujet, mais là venant de Sargon, ça prenait une autre dimension. Elle décida néanmoins de repartir sur une autre sujet qui n'avait rien à voir avec ça et qui ne parlait pas non plus des affaires directes de Sargon. Après tout si elle se mêlait encore de ce qui ne la regardait pas peut-être qu'il s'étendrait encore plus pour l'ennuyer sur sa propre vie. Elle se décala pour marcher quelques pas non loin histoire de ne pas sentir le regard de son cousin sur elle avant de prendre la parole.

"C'était la première qu'on participait ensemble à un petit amusement sur le boutre. C'tait j'mais arrivé avant." elle sourit en coin avant de le regarder"Va falloir qu'on remette ça et que j'me mesure à toi un jour. J'suis sûre que j'peux gagner !"

Ses dernières paroles étaient à la fois une marque de déni mais quand même de l'humour. Elle ne pouvait pas s'empêcher de s'imaginer avec les mêmes capacités de n'importe quel Fer-né mais la touche d'humour indiquait clairement qu'elle ne se permettrait jamais de sous-estimer réellement Sargon. Elle se doutait qu'il serait un adversaire coriace ! Surtout qu'au fond il n'avait pas tord, c'était la première que ça se passait comme ça où elle était seule face aux autres. Parce qu'évidemment en étant proche de Gabriel, il l'avait déjà emmenée avec lui mais du coup il la surveillait aussi bien évidemment. A sa façon certes, mais ça n'avait jamais dégénéré fortement. Là sur le boutre, si elle avait continué, il n'y avait pas moyen de savoir jusqu'où ça aurait pu aller. Personne ne l'aurait vraiment surveillée.

"On r'part quand en mer d'ailleurs ? Ca m'manque d'jà..."




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Mar 23 Oct 2012 - 14:22

     Arkha s'installa sur une table non loin de lui avant d'émettre l'idée qu'il puisse être plus qu'intéressé par l'idée de la voir ressembler à une baleine. Pas franchement. Si certaines personnes trouvaient le profil d'une femme enceinte particulièrement beau, de son côté le Harloi trouvait plutôt cela ridicule et pas franchement attirant. Ce n'était pas sans raison qu'il n'avait plus rendu visite à la belle Aaricia depuis qu'elle avait le profil déformé par le rejeton de Dagon. Avec amusement, le capitaine nota d'ailleurs que le visage de la jeune femme ne lui était plus venu à l'esprit depuis pas mal de temps, comme quoi une femme enceinte le dissuadait vraiment d'être entreprenant. Bien évidemment, Arkha plaisantait et il était fort peu probable que le Harloi puisse s'intéresser à elle pour autre chose que pour son rôle de marin sur son boutre, même s'il se plaisait à dire le contraire dès qu'il en avait l'occasion. Elle marquait d'ailleurs un point important en justifiant son célibat par le fait qu'il ne la garderait pas sur sa Veuve Salée si jamais elle se faisait engrosser par le premier gus venu. Déjà qu'il avait regretté d'avoir pris Aaricia à son bord à Port-Lannis alors qu'elle avait le gamin de Dagon dans le bide, ce n'était pas pour réitérer l'exploit avec sa cousine. À croire que les filles voulaient toutes lui coller des emmerdes, entre Aaricia, Deirdre ou même Elyn à ses heures, une chance que la Kenning soit plus prompte à ressembler à un homme, même si elle finirait forcément par apporter quelques désagréments au reste de l'équipage.

     La jeune femme ne détournait jamais le regard lorsqu'il la fixait, preuve qu'elle le respectait et c'était une chose qu'il appréciait beaucoup chez elle, bien que l'avis des autres lui importait peu. Un sourire se dessina sur les lèvres de Sargon lorsque Arkha lui renvoya ses piques en plein visage en avançant qu'elle n'avait donc pas été prise sur le boutre de son cousin pour soulager les autres marins. Il avait été clair à ce niveau de toute manière au moment où elle avait demandé à le rejoindre sur la mer. Sargon avait d'ailleurs souligné ce point auprès de ses hommes : il était hors de question de vouloir « s'amuser » avec la jeune femme, non parce qu'elle était sa cousine - sur le boutre les liens familiaux n'existaient pas - mais tout simplement parce qu'elle serait un marin comme un autre. Les histoires intimes dans des espaces confinés compliquaient toujours les choses, c'était bien pour cette raison qu'il avait toujours formellement interdit à ses hommes de profiter des captives sur le pont de la Veuve Salée, ils n'auraient qu'à attendre le retour sur les Iles ! Arkha n'était donc pas sur le bâtiment pour la courbe de ses hanches, mais bien pour la force de ses bras.
     Quoi qu'il en soit, le sujet le plus épineux avait été abordé et fidèle à elle-même, la jeune femme chassa les questions de Sargon de quelques mots, avançant même qu'elle préférait le suivre lui plutôt que son père. Un nouveau sourire ourla les lèvres du Harloi qui nota que cette révélation n'enchanterait certainement pas le seigneur de Kenning, mais peu importait, c'était une situation logique lorsque vous possédiez moins de caractère et d'envergure que votre neveu. Était-ce réellement le cas ? Dans l'esprit de Sargon oui, dans les faits, peut-être pas. Lorsque la jeune femme s'éloigna de quelques pas, le regard de son cousin ne manqua pas de la suivre pour ne lui laisser aucun répit et lorsqu'elle le provoqua à sa manière, le Fer-né ne se priva pas de lui répondre.

     ▬ Pas tout de suite, il y a un regroupement normalement programmé dans quelques temps et peut-être que Dagon prépare de nouvelles attaques, je dois me renseigner avant d'organiser une nouvelle sortie. Même si en apparence les attaques de la Veuve Salée pouvaient sembler anarchiques et non préparées, en réalité le capitaine prenait beaucoup de temps pour tout programmer. Les rapports de Deirdre son espionne, servaient d'ailleurs beaucoup à cibler certaines zones. Après, il y avait aussi une part de chance ou de malchance bien évidemment. Ne crois pas que c'est parce que tu as réussi à gagner face à Yoren que tu pourras me battre. Moi ton blason ne suffira pas à me dissuader de te mettre en pagne au milieu du pont. Rappelons bien évidemment que l'abandon était de sa faute et non de celle de la jeune femme, mais il arrangeait toujours les choses à sa manière. T'es un peu trop jeune pour t'amuser avec moi, reviens dans dix ans une fois que tu auras un peu plus de bouteille.... »

     Raillerie habituelle venant de sa part, déjà qu'il l'ignorait presque en permanence lorsqu'elle était enfant – ou du moins il ne lui accordait que très peu d'attention – il aimait bien en remettre une petite couche de temps en temps. Arkha avait dix ans de moins que lui et même si c'était bien peu dans leur univers, pour un Fer-né il était vrai que cela devenait rapidement énorme. Selon les calculs du capitaine, il avait déjà largement dépassé la moitié de sa vie et ne comptait pas encore écumer les mers pendant de très longues années, il ne restait qu'à espérer qu'il trouverait bientôt un adversaire à la hauteur de ses attentes et qui parviendrait à lui régler son compte. Cela dit, il n'avait jamais abord ce sujet avec sa cousine – avec qui que ce soit d'autre pour être sincère – et ses rêves de mort sanglante et brutale ne restaient que dans son esprit.
     Le Harloi s'éloigna de la cheminée qui dégageait une trop forte chaleur à son goût, surtout après plusieurs longues journées passées dans le froid, puis il approcha de la jeune femme comme pour lui imposer sa présence et lui faire comprendre qu'elle allait devoir le supporter encore quelques temps. Elle était jeune et impulsive, c'était ce qu'il aimait bien dans son caractère et le fait de savoir qu'elle suivait ce qu'il pouvait dire, l’amusait beaucoup. À moins que ce ne soit qu'une manière d'échapper aux choses qu'il pourrait avoir envie de révéler au sujet de la demoiselle. Arrivé derrière elle, le capitaine s'immobilisa avant d'enchaîner de son éternel ton hautain.

     ▬ Alors comme ça, tu préfères écouter ce que je te dis plutôt que ce que ton père te demande de faire ? Je ne sais pas si c'est forcément bien pour moi, il pourra finir par croire que je lui fais de l'ombre dans ton éducation, puis j'imagine qu'il ne serait pas ravi si tu commençais à devenir comme moi. Au contraire même. »

     C'était le moins que l'on puisse dire, qu'Arkha commence à lui ressembler risquait fortement de déplaire au seigneur des lieux et il pourrait bien décider de retirer sa fille de l'équipage de son neveu. Oh, si cela devait se produire, Sargon ne se gênerait pas pour envoyer paître son oncle et il autoriserait toujours la jeune femme à venir sur la Veuve Salée, ce n'était pas avec de simples paroles que l'on réussissait à l'arrêter après tout. Une idée germa dans son esprit, mélange d'amusement et de projets peut-être réalisables. Il n'avait jamais hésité à se servir des gens autour de lui pour obtenir ce qu'il voulait, pourquoi ne pas utiliser la jeune femme pour réussir à forger des alliances intéressantes ? Le sourire du Fer-né s'accentua légèrement, bien qu'elle ne le remarquait certainement pas, il glissa sa main dans le dos d'Arkha avant de la remonter jusqu'à son épaule qu'il serra brièvement comme pour attirer son attention.

     ▬ Tu vois les choses avec le mauvais regard Arkha. Imagine donc, si tu parvenais à ferrer un capitaine soumis, tu pourrais lui imposer ta volonté et ce serait toi la véritable capitaine. Il me semble que le petit lord Bonfrère est plutôt du genre continental, on dit même qu'il a le mal de mer alors imagine... Si tu réussissais à l'épouser, tu aurais toute la flotte Bonfrère pour toi. Pas exactement en réalité vu que le lord partageait ses responsabilités avec son jumeau, Sargon avait déjà rencontré les deux jeunes hommes, mais aucun ne lui faisait vraiment peur. Arkha saurait s'en débarrasser sans trop de mal. J'ai quelques contacts avec Aaricia et elle veille sur ses frères, je pourrais toujours m'arranger pour glisser ton nom au cours d'une discussion à leur propos tu sais.... »

     Il avait même plus que des contacts avec la jeune femme étant donné qu'il lui faisait du rentre-dedans. Certaines rumeurs filtraient d'ailleurs à leur propos, mais peut-être n'étaient-elles pas encore arrivées aux oreilles de la jeune femme, puis si tel était le cas, il s'arrangeait toujours pour expliquer que ce n'était que des idioties et que personne ne pouvait rien prouver. Ce qui était bien le cas d'ailleurs. Ces pensées amenèrent une nouvelle éventualité dans son esprit, mais vu la manière dont elle avait réagi juste avant, peut-être qu'elle n’appréciait pas de parler de cela avec lui. Avançant légèrement son visage vers sa cousine, il parla d'un ton plus bas comme si les paroles qu'il allait prononcer étaient secrètes.

     ▬ Mais après, si le mariage ne t'intéresse toujours pas, il y a bien d'autres moyens pour que tu puisses réussir à ferrer un homme et je suis sûr que tu t'en tirerais bien dans ce domaine. Apparemment ta vertu n'a plus grande valeur alors autant en profiter. Tu sais, la Veuve Salée n'est pas le seul boutre des Iles de Fer. »

     Oh, il ne la chassait pas de chez lui, loin de là, disons plutôt qu'il était en train d'arranger tout doucement une éventuelle alliance qui pourrait lui permettre d'avoir quelques avantages. Arkha semblait avoir de l'estime pour lui, elle lui serait certainement plus que redevable s'il l'aidait à obtenir ce qu'elle voulait....


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Jeu 25 Oct 2012 - 10:02

Arkha avait entendu parler de ce rassemblement. C'est vrai qu'ils allaient fêter leur victoire tout ensemble. Elle l'avait un peu oublié et pourtant elle trouvait que c'était une bonne excuse de faire la fête tous ensemble. Après tout, elle pouvait rarement voir tout le monde en même temps que ce soit Gabriel, Sargon, Helya, l'épouse de leur suzerain mais aussi leur suzerain! Elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion de le voir ou alors de loin. Et pourtant c'était un homme qu'elle admirait également. Différemment de Sargon ou de son père. Il était à leur tête après tout, il était fort, viril, violent, tout le monde le respectait... Ce n'était pas n'importe quel titre ! Avoir le respect de tout un peuple n'était pas rien. Bien sûr,elle ne se doutait pas vraiment des tensions qu'il y avait autour du suzerain, ne le connaissant pas personnellement et elle en serait presque déstabiliser que ça arrive. Il était l'homme qu'on regardait de loin. Enfin pour elle. Peut-être était-il aisé de l'approcher, elle n'en savait rien, mais étant impressionnée, elle estimait ne pas avoir un rang assez élevé pour daigner intéresser un tel homme. Elle n'avait pas grand chose d'intéressant à lui apporter.... Elle profiterait de ce rassemblement pour l'observer justement et voir comment il était vraiment. Et puis du coup Sargon avait raison. Il valait mieux attendre ce que leur suzerain prévoirait avant de se jeter à l'eau. Mais du coup ça voulait dire qu'elle allait devoir patienter fortement avant de reprendre la mer. Elle avait intérêt à s'occuper entre temps parce que rester trop longtemps au sol lui pesait fortement. Mais bien sûr elle n'irait jamais contre les paroles de Sargon quand il émettait des ordres de capitaine. Elle mordrait simplement sur sa chique et attendrait de pouvoir remonter sur la Veuve Salée. Peut-être que si Gabriel était là elle pourrait s'entraîner avec lui... Lui aussi il lui manquait en réalité, même si ça non plus elle ne le dirait pas. Déjà parce qu'une Fer-née ne devait pas exprimer ainsi ses sentiments - ça faisait clairement fille - et ensuite parce que Sargon détestait cordialement son cousin donc pour peu qu'il était de bonne humeur, elle ne comptait pas changer ça.

Elle l'écouta quand il lui rappela que ce n'était sûrement pas parce qu'elle avait battu Yoren qu'elle pourrait le battre lui et qu'en plus, il ne se priverait guère de la mettre en pagne pour récupérer le bateau. Ca...elle n'en avait jamais douté. Après tout c'était lui qui avait mis cette idée là sur le tapis, ce n'était certes pas pour se rétracter par la suite, elle le savait pertinemment. Il conclut en lui disant qu'il avait dix ans d'avance et que si vraiment elle voulait avoir une chance elle devait se forger pendant ce même nombre d'années avant de pouvoir lui arriver à la cheville. Elle n'avait rien vraiment à répondre à ça à part une légère moue. Il est vrai qu'elle ne pouvait tout de même pas se comparer à Sargon... Il avait bien plus d'expérience qu'elle ça elle le savait pertinemment. C'était bien pour ça qu'elle l'admirait au final..pour tout ce qu'il avait acquis de plus qu'elle malgré qu'il était souvent critiqué pour plusieurs aspects de son physique, de sa manière de faire et de son caractère. Arriver à devenir quelqu'un comme lui était forcément un but conjoint à celui de devenir capitaine de boutre. Mais elle savait qu'elle avait encore le temps et donc c'était bien pour ça qu'elle devait en apprendre un maximum sur la façon de faire en prenant la mer à ses côtés.

"J'vois pas pourquoi il le prendrait mal ! T'es capitaine d'un boutre, t'es respecté et connu pour tes faits ! C'est tout ce à quoi j'aspire, c'normal que tu m'formes à ce niveau là. Mon père peut pas l'faire sinon ma mère va lui en vouloir toute sa vie . T'sais bien comme elle est... Lui il m'encourage à sa façon sans s'impliquer trop. De toute façon il croit pas que j'y arriverais. Mais je vais lui montrer qu'j'peux l'faire !"

Elle n'imaginait pas les choses de la même façon que Sargon simplement parce qu'elle ne se rendait pas toujours compte à quel point Sargon était déprécié par certaines personnes. Elle ne voyait que le respect qu'il obtenait malgré les critiques et ça lui suffisait amplement. Elle était elle aussi fortement critiquée alors elle savait ce que c'était, même si elle n'était pas toujours aussi détachée que Sargon. Ca aussi d'ailleurs elle admirait beaucoup, s'en foutre de cette façon de recevoir des remarques et continuer à ne faire que ce qu'il voulait. Elle serait très fière d'arriver à ce stade là un jour dans sa vie. Elle n'avait pas imaginé une seule seconde d'ailleurs que son père l'empêche d'aller sur la Veuve Salée. Sa mère s'y était déjà attelée et elle continuait à le faire mais ça ne changeait strictement rien. Elle le prendrait peut-être mal si ça venait de son père, mais elle ne comptait guère s'empêcher d'être marin pour la cause ! Elle fut surprise de sentir la main dans son dos et la pression sur son épaule. Elle tourna la tête pour regarder Sargon. Elle l'écouta mais au fur et à mesure des paroles elle se demandait de quoi il parlait. Elle fut fortement surprise lorsqu'il eut terminé... Etait-il réellement en train de tenter de la caser avec un Fer-né ? C'était une blague ? Pourquoi est ce que subitement il lui parlait de ça ? Elle ne s'était jamais méfiée de son cousin, mais elle savait très bien qu'il était quand même du genre à concocter des plans qui seraient dans son intérêt. Ce n'était pas nouveau et elle était impressionnée par ça... mais elle n'avait jamais été une des pièces pour pouvoir arriver à réaliser son plan. En plus Willem ... ELle ne put s'empêcher de faire une grimace. Il n'était pas laid c'est vrai mais après il l'avait totalement écrasée dans leur combat... Elle n'était pas sûr d'arriver à se rapprocher assez de lui pour se marier... Elle préférait de loin tenter de le battre ! Certes ils avaient conversé, mais de là à dire qu'elle le portait dans son coeur était peut-être trop demandé.

"J'veux pas m'marier avec Willem. En plus c'est pas comme ça que je veux mon boutre ! Tu sais bien qu'je veux tenter d'me faire respecter comme toi et de pouvoir ainsi monter d'grade et non pas parce que j'serais l'femme-roc d'un capitaine."

Elle le regarda quand il se rapprocha encore et écouta les propos rapporté plus bas comme s'ils étaient en train d'émettre des éventualités très intéressantes. ELle ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Des autres boutres que la Veuve Salée ? Mais elle n'en voulait pas ! ELle rougit quand même légèrement malgré elle puisqu'il parlait encore de sa capacité à écarter les jambes. Elle ne voyait vraiment pas comment il pouvait savoir ça, de toute façon c'était peut-être de la simple déduction après tout.. Oui elle avait dix-huit ans, c'était normal qu'elle ait connu ce genre de rapport, voilà tout. Oui ça devait être sûrement ça. Mais par contre, pour le reste des propos, il était vrai qu'elle ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir.

"J'comprends pas bien. T'voudrais qu'je quitte la Veule Salée pour heu... m'rapprocher on va dire d'un capitaine d'un autre boutre ? " elle marqua une pause et observa un instant Sargon avant d'être plus directe "T'veux qu'j'baise Willem pour créer une alliance ? C'ça qu't'es en train de m'dire ?"

Elle n'était pas vraiment en train de le prendre mal. Elle était davantage dans un mode de compréhension de ce que Sargon était en train de tenter de lui dire. En plus, certes il n'y avait pas que la Veuve Salée comme boutre mais concrètement, à part Helya, Willem, ou Gabriel - et Gabriel c'était son cousin et elle n'était pas sûre concrètement que c'était une éventualité dans le plan de Sargon - elle ne voyait pas très bien qui d'autres elle pourrait approcher.

"Et si j'pas envie de le baiser moi lui... "

Surtout vu ce qu'il lui avait fait. Elle n'avait pas du tout envie de s'écraser devant lui en écartant les cuisses. Après c'était Sargon qui lui demandait pour le bien de la Veuve salée mais elle n'avait pas tellement envie d'écarter les cuisses pour Willem. Surtout que concrètement elle avait envie de le faire pour quelqu'un de totalement différent et de bien plus viril et Fer-né que lui. Willem n'arrivait pas à la cheville de Lakdahr et lui elle l'avait déjà monté alors elle savait que ça en valait clairement la peine... De toute façon, concrètement elle ne comprenait pas très bien à quoi cela servirait. Ce n'était pas parce qu'elle allait fricoter avec un autre Fer-né que d'office il allait s'allier à Sargon. Certains savaient qu'elle faisait partie de son boutre mais d'autres n'en avait pas la moindre idée. BOn Willem le savait, elle en avait la preuve... Mais quand même. ELle ne se priva pas de demander des éclaircissements.

"Et puis j'comprends pas bien ce que ça t'apporterait tout ça. En plus, rien te prouve que j'ai déjà écarté les cuisses pour n'importe qui... Enfin ... peu importe... mais, moi j'comprends pas trop comment tu pourrais t'faire des alliances grâce à moi. "

En réalité, elle était bien trop naturelle et brute pour être calculatrice. Voire elle ne l'était pas du tout. Ni manipulatrice, ni calculatrice, ni sournoise. Elle était plutôt directe, impulsive et droite. Enfin...aussi droite qu'elle pouvait en étant une FEr-née quoi. Donc forcément pour peu que les plans de Sargon soit sournois ou calculé, elle n'arrivait pas à percevoir les conséquences de tout ça.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Jeu 25 Oct 2012 - 18:41

     Manipuler ou pousser ses proches dans une direction qui lui était favorable n'avait jamais été un problème pour Sargon, quitte à devoir sacrifier quelques pions sur son échiquier pour le bien de tous. Ou plutôt son bien à lui. Cela dit, Arkha était un pion qui n'avait pas encore donné tout ce qu'elle avait à offrir, elle pourrait bien se hisser au rang de cavalier et pourquoi pas, de reine ? Le capitaine préférait la réserver pour plus tard, lorsqu'il aurait besoin de quelqu'un de plus compétent ou de plus dévoué que ses marins « normaux ». Le Harloi remarqua rapidement l'expression contrariée que sa cousine emprunta lorsqu'il lui parla d'une éventuelle alliance avec les Bonfrère. Avait-elle déjà rencontré les deux Fer-nés dont il lui parlait ? Possible, après tout, les Iles de Fer étaient assez petites comparées au reste de Westeros et il était aisé de rencontrer ses voisins, surtout aussi « importants » que les deux jeunes gens. Arkha répliqua donc qu'elle n'était pas du tout intéressée par la possibilité de se hisser au rang de capitaine en passant avant par la case « mariage » et apparemment, elle ne changerait pas facilement d'avis. C'était pourtant loin de le refroidir, il persistait depuis des années à persuader Helya de l'épouser, ce n'était pas la donzelle face à lui qui allait lui résister. Un peu de forcing et il obtenait toujours ce qu'il désirait, ou presque.

     Malgré la pénombre de la pièce, il observa un léger changement dans le profil de la jeune femme avant que celle-ci ne résume ce qu'il venait de dire pour finalement conclure en disant qu'elle ne comprenait pas vraiment où il voulait en arriver. Ce n'était pas si étonnant. Arkha n'était pas une calculatrice. Même si cela lui écorchait la langue de devoir le dire, elle ressemblait bien plus à Gabriel qu'à lui-même. Tous les deux avaient un « bon fond », des sentiments et toutes les conneries de ce genre. Même si jusqu'à présent la demoiselle ne l'avait jamais publiquement démontré, il la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle était manipulable à ce niveau. Tout comme Gabriel avait suivi ses ordres jusqu'à récemment, Arkha le ferait. Peut-être pas pour les mêmes raisons, mais Sargon savait qu'il pouvait profiter des sentiments qu'elle éprouvait à son égard. Tout comme avec Deirdre à une époque en réalité. Il la regarda en silence alors qu'elle reprenait la parole pour lui faire savoir qu'elle ne comprenait pas comment est-ce qu'il pourrait tirer quelque chose d'une potentielle alliance avec la maison Bonfrère. Le Fer-né haussa simplement les épaules avant d'adopter pour une expression faussement amicale, agrémentant le tout d'un sourire légèrement amusé, mais aucunement moqueur. Pour une fois.

     ▬ Qu'est-ce qui te fait croire que j'ai quoi que ce soit à gagner dans une éventuelle alliance ? Il n'avait effectivement pas fait état de ce qu'il pouvait gagner dans cette affaire, ce n'était pas le meilleur moyen de persuader quelqu'un comme Arkha de faire ce que vous vouliez. Je pense simplement à tes intérêts. Tu es ma cousine avant d'être mon marin, non ? Même s'il disait toujours le contraire lorsqu'ils étaient sur la Veuve Salée, là c'était différent, ils étaient à terre et qui plus est à Kenning. Disons simplement que je sais qu'une voie différente de celle que tu empruntes pour le moment, pourra te permettre d'obtenir ce que tu veux. Mais si tu préfères passer des années à récurer le pont d'un boutre, ma foi..... »

     Il haussa légèrement les épaules, écartant les bras en signe d'impuissance, un peu comme pour lui faire croire qu'il ne s'amuserait pas à la pousser à faire quoi que ce soit si elle ne le souhaitait pas. Pour le moment, il suffisait de distiller des doutes dans l'esprit de la jeune femme, planter la graine qui lui permettrait de la pousser dans la direction qu'il souhaitait d'ici quelques temps. Ce n'était pas un problème pour lui de devoir attendre, il n'était pas pressé par le temps et de toute manière, Arkha faisait partie de son quotidien, les possibilités de la manipuler étaient donc plus que nombreuses.
     Sargon s'éloigna légèrement de la jeune femme pour s'approcher à nouveau du feu, appuyant son avant-bras contre la pierre située au-dessus de l'âtre. Le regard plongé dans les flammes brûlantes, il réfléchit quelques secondes à la manière de présenter la suite pour ne pas avoir l'air de clairement mentir. Gabriel avait cru à la bonté d'âme de son frère pendant quelques temps, mais quelque chose disait à Sargon que cette période était désormais révolue, il ne fallait pas reproduire la même erreur avec Arkha. Après un bref moment de silence, il inspira légèrement, tournant la tête vers la demoiselle tout en souriant légèrement.

     ▬ Concernant le fait que tu sois où non pucelle, tu l'as un peu sous-entendu sur la Veuve Salée si je ne m'abuse ? Puis franchement, je connais suffisamment les femmes des Iles de Fer pour savoir qu'une de ton âge a offert son pucelage à un homme depuis longtemps. Même si certaines persistaient à se refuser aux hommes, quelque chose lui disait qu'Arkha était trop séduisante pour qu'aucun homme ne puisse avoir réussi à l'avoir pour lui. Parler de la virginité de sa cousine ne le gênait aucunement, ce n'était pas un tabou chez lui et Arkha allait rapidement s'en rendre compte si elle persistait sur ce sujet. Et tu apprendras que l'on fait rarement ce que l'on veut. Franchement, si tu n'as pas envie de l'épouser rien ne t'empêche d'obtenir quelque chose de lui autrement, les hommes sont manipulables si tu leur fais miroiter qu'ils pourront avoir plus que ton décolleté sous le nez. N'avait-il pas poussé Elyn et Deirdre à agir de la sorte pour obtenir ce qu'elles voulaient ? La bâtarde s'en servait pour avoir des informations et apparemment c'était très productif vu ce qu'elle lui rapportait. Coucher avec quelqu'un ce n'est pas la mort non plus, si tu héritais d'un mariage arrangé ce serait pareil. »

     C'était véridique, après tout, les mariages arrangés se faisaient rarement avec des sentiments, si la jeune femme se mariait elle devrait aussi écarter les cuisses pour un homme qui ne l'intéressait pas. Et au pire, elle n'avait qu'à fermer les yeux et tourner la tête de l'autre côté en pensant à autre chose, il n'y avait pas mort d'homme. Sargon quitta sa cheminée pour s'approcher de la jeune femme, son ton montrait clairement qu'il ne la forçait pas à faire quoi que ce soit, le tout était de lui sous-entendre que ce serait bien pour elle, mais que seule elle pourrait se décider. Bien évidemment, il serait à ses côtés pour s'assurer qu'elle optait pour la solution qu'il désirait pour ses intérêts personnels. Son sourire se mua en une expression qui se voulait encore une fois amicale.

     ▬ Si tu sais t'y prendre, tu n'auras même pas besoin de lui offrir plus qu'un sourire. Mais tant qu'à faire, à ta place je viserai plutôt Veloran, au moins lui est lord et plus facile à manipuler. C'était comme un « conseil d'ami » en somme. Que ce soit clair, moi je ne veux rien, c'est ton avenir dont on parle, pas le mien. Que tu deviennes capitaine ou que tu restes marin, ça ne va pas me changer grand-chose, au contraire, j'ai plus à perdre si tu t'en vas. Présenté de la sorte, il ne pouvait pas avoir l'air d'un profiteur, du moins il l'espérait. Il faut simplement que tu saches que rien que parce que tu es une femme, tu vas devoir trimer deux fois plus qu'un homme pour obtenir ce que tu veux et encore, je ne t'assure pas que ce que tu auras sera aussi bien que si tu avais été un homme. Il s'approcha encore et s'arrêta juste devant elle. Il y a déjà beaucoup de femmes capitaines, mais c'est justement mauvais pour toi. Qui te dit que les autres capitaines ne s'opposeront pas à voir une nouvelle femme à ce poste en soulignant qu'il y en a déjà bien assez ? Il haussa les épaules une fois de plus, détournant ses yeux pour regarder les murs dans un geste d'impuissance. Des fois pour avoir ce que tu veux, il faut faire des choses que tu n'aimes pas forcément. »

     Est-ce que son petit discours allait faire son effet ? Au fond, ce n'était qu'une tentative, s'il échouait cette fois-ci, il pourrait toujours recommencer plus tard. Le pion finirait par devenir reine, il en était persuadé.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Sam 27 Oct 2012 - 11:38

Arkha n'était pas forcément quelqu'un de naïf. Mais elle n'était pas quelqu'un de fourbe... et face à quelqu'un comme Sargon, cela jouait beaucoup. Peut-être que si elle ne l'aimait pas comme elle l'aimait et si surtout elle ne l'admirait pas comme elle l'admirait elle aurait fait un peu plus attention à toutes les critiques qu'on disait sur lui au lieu de tenter de les démentir ou de jouer la neutralité n'intervenant guère dans tout ça. Enfin le plus souvent elle démentait et s'énervait... Mais si elle avait prêté un peu plus attention, elle aurait connaissance de cette tendance au profit que Sargon réalisait même avec ses proches. En réalité, elle le savait qu'il voyait toujours plus loin, qu'il avait des plans sur le long terme, mais elle le voyait aussi comme quelqu'un de bien... Donc forcément, bien qu'elle faisait acte de méfiance, elle était aussi tout à fait prête à le croire dans ses propos. C'est bien pour ça que quand il lui avoua n'avoir jamais parlé d'intérêt le concernant et qu'il lui expliqua qu'il pensait plutôt à elle parce qu'elle était sa cousine, elle tomba dans le panneau. Elle avait un sens de la fidélité qui était plutôt poussé et par conséquent, il ne lui viendrait jamais à l'esprit de vouloir du mal ou de manipuler ses proches. S'en prendre à Sargon c'était la même chose que s'en prendre à Gabriel, ou à son frère, et elle en était totalement incapable. Elle les aimait bien trop pour ça. Et puis pour peu qu'effectivement, la manipulation n'était guère dans son caractère, étant bien plus naturelle et brute comme les roches de leurs îles, elle n'y pensait même pas... C'était bien un tort et on avait tenté à maintes reprises de lui faire comprendre qu'elle devait faire attention et qu'elle ne retirerait rien de bon à côtoyer constamment Sargon, mais elle n'en avait fait qu'à sa tête et elle comptait bien continuer à ce qu'il en soit ainsi. Et puis comment rétorquer au fait qu'elle était effectivement sa cousine avant d'être marin ? C'était une marque de bonne volonté non ? Enfin pour elle c'était clairement évident. Ca aurait été totalement différent pour d'autres, mais actuellement, elle était seule avec lui et ils avaient une discussion où seul Sargon voyait où il voulait en venir vraiment. Sans oublier qu'il avait de bons arguments : n'était-il pas en train de lui offrir l'opportunité d'atteindre plus vite son rêve plutôt que de rester éternellement marin ? En quelque sorte si... Mais elle restait réticente..; Elle avait toujours voulu arriver là où elle en était par elle-même. Certes avec de l'aide : Gabriel qui l'avait forgée au combat et l'avait traité comme un homme plutôt qu'une demoiselle fragile, Sargon qui l'acceptait comme marin sur son boutre, son père qui ne s'opposait pas à ses projets.... Oui elle grimpait les échelons seule, sans l'être vraiment. Mais tirer profit d'un homme par sa féminité pour devenir Capitaine ? Il y avait quelque chose qui lui paraissait illogique avec ses principes.

"T'as peut-être raison..." lâcha-t-elle un peu pensivement alors que Sargon s'éloignait d'elle.

Elle n'avait pas non plus envie qu'il croit qu'elle se méfiait ou ne le croyait pas. C'était important à ses yeux qu'il sache qu'elle prenait sincèrement en compte ses propos. Il était plus avisé qu'elle donc elle se devait de l'écouter. Il avait dix ans de plus, dix ans d'expérience, ce n'était pas négligeable. Peut-être pourrait-elle aussi en parler à Gabriel ? Mais elle savait déjà qu'il allait se braquer rapidement parce que ça venait de Sargon. Elle entendait déjà les critiques qu'il allait lui donner donc elle ne pourrait pas parler sérieusement avec lui de ça... C'était bien dommage, elle n'avait que lui d'aussi proche pour entamer ce genre de sujets. Tant pis... Elle y réfléchirait seule s'il fallait. Après un silence un peu gênant où elle se demandait si Sargon lui en voulait pour sa résistance, il reprit la parole avec un sourire, bien que léger, qui la rassura un peu. Elle fut prise de nouveau de quelques rougeurs qu'elle tenta de faire disparaître comme si de rien était en apprenant qu'elle aurait parlé de sa virginité sur le boutre.. Elle ne s'en souvenait plus très bien... Dans le jeu elle avait peut-être lâché beaucoup de conneries, ce n'était pas impossible, mais c'était assez dérangeant, il faudrait qu'elle fasse attention à l'avenir. Pas qu'elle voulait rester la prude de service, loin de là, elle voulait qu'on sache qu'elle pouvait faire comme un homme, mais elle ne voulait juste pas qu'on sache avec qui elle avait couché... Elle savait qu'en passant tout son temps sur un boutre avec les mêmes personnes, si cette histoire se savait, elle allait en entendre parler longtemps.... Et elle n'avait pas envie qu'on parle d'elle comme celle qui se fait baiser. Que ce soit implicite passait, mais explicite elle ne voulait pas. En attendant, Sargon marquait forcément des points : elle était déjà "vieille" et effectivement, il y aurait sûrement eu peu de chance qu'elle reste pucelle très longtemps. Même si au fond, elle n'avait eu qu'une fois des rapports intimes. Mémorables certes, mais ça ne s'était pas encore reproduit.

Elle fut par contre surprise de la suite. Etait-ce réellement le cas ? Pouvait-elle vraiment manipuler un homme en lui promettant mots et merveilles qu'il n'aurait jamais ? Mais pourquoi être avec ce mec alors ? Pour un boutre ? Autre chose ? Elle avait vraiment du mal à penser comme ça. Elle avait toujours refusé un mariage arrangé haut et fort à ses parents et avait bien dit qu'il ne dirigerait jamais ça pour elle... Et maintenant, Sargon lui avouait qu'au final baiser n'était pas vraiment un acte qui demandait beaucoup de consentement ? Il suffisait simplement d'écarter les cuisses, que l'homme fasse son affaire, et il était content et prêt à céder à tous les caprices d'une femme ? Mais elle ne voulait pas être vue comme une femme. Elle se battait pour être un "homme", un vrai "Fer-né" digne de ce nom. Mais Sargon avait peut-être raison de lui rappeler qu'elle était quand même une femme et qu'elle pourrait écarter les cuisses et non un Fer-né... Cette discussion commençait clairement à instaurer un doute dans son esprit. Son cousin était en train de penser totalement différemment de tout ce qu'elle avait pensé jusque là et c'était particulièrement perturbant. Sargon se rapprocha d'elle la sortant de ses pensées et elle le regarda pour écouter ses nouveaux propos. Manipuler au point qu'un sourire suffise ? En plus il tapait Veloran, le Lord Bonfrère et non même pas le jumeau qu'elle avait déjà rencontré. C'est vrai qu'elle avait tout de suite visé Willem parce qu'elle ne connaissait vraiment que lui mais Sargon ne savait pas qu'elle l'avait déjà vu... Elle ne l'avait dit à personne qu'elle s'était faite dominer par lui lors d'un combat...Il lui rappela qu'il n'avait aucun intérêt dans cette affaire et qu'il voulait juste s'assurer qu'elle s'en sorte parce qu'en tant que femme, elle allait trimer. C'était parfaitement injuste et elle revendiquait le contraire mais elle savait pertinemment au fond d'elle qu'il avait raison. Elle ne put s'empêcher de perdre totalement toute méfiance quand il avoua avoir plutôt à y perdre qu'y gagner si elle quittait la Veuve Salée. Mais il ne s'arrêta pas là et elle reconnut une nouvelle fois qu'il avait de bons arguments. Elle garda le silence un instant tandis que Sargon avait fini de parler. Elle n'arrivait pas à s'opposer clairement à tout ça... C'était son cousin, son capitaine, et il disait ça pour elle - même si concrètement c'était faux mais elle n'en avait pas la moindre idée.

Elle finit par se décoller de la table sur laquelle elle s'était partiellement assise et elle marcha un peu frottant un peu son bras comme si elle avait froid alors que c'était davantage un signe d'une petite gêne qu'elle n'arrivait pas à cacher. Cela prouvait qu'elle n'était pas irrémédiablement contre mais que ça la travaillait au point de ne pas être totalement pour non plus. Elle n'avait jamais vraiment eu une conversation aussi sérieuse avec Sargon. C'était étrange d'ailleurs et elle se rendit compte que ça la mettait mal à l'aise non pas parce qu'elle se méfiait et ne pouvait pas l'avouer mais plutôt parce qu'elle était maintenant emprunte de doutes qu'elle n'avait jamais vraiment ressentis avant, simplement parce qu'elle prenait ses propos comme paroles de sagesse.

"J'sais pas trop. J'sais pas si j'suis vraiment capable d'faire c'qu'tu dis. T'sais, aller en quelqu'sorte rouler l'lord... C'est peut'-être un pauvre type ? Ou peut-être qu'il m'plaira pas du tout. J'sais pas faire semblant comme ça.. J'suis pas tellement douée pour mentir. T'me connais, si un truc me plaît pas j'ai plus vite fait d'le dire. L'mec il marchera jamais."

Elle commençait à faire un peu les cents pas dans la pièce, parfois étant proche du feu, parfois plus éloignés, jouant parfois avec une mèche de cheveux avant d'arrêter rapidement parce que c'était un geste typiquement féminin et qu'elle détestait ça. Et puis elle était en train d'avouer que le plan de Sargon ne lui plaisait pas voire qu'il ne marcherait pas, et ça non plus ça ne lui plaisait pas. Sargon devait forcément avoir raison... Il y avait quelque chose qu'elle n'avait d'office pas compris. Il avait l'air de dire qu'elle pourrait y arriver donc c'est que c'était possible finalement.. C'était sûrement elle qui avait tort de penser comme ça dans l'histoire. Et après un petit silence elle reprit alors la parole.

"Ouais enfin... J'suppose que si tu l'dis c'est qu'je saurais p't-être le faire. Mais... Enfin... imaginons qu'ça marchait... Comment j'pourrais être sûre qu'il va pas m'foutre en tant qu'femme et m'dire que j'ai rien à foutre sur un boutre ? Parc'que moi être une femme rangée c'hors d'question ! J'veux être capitaine, j'veux aller sur la mer, t'sais bien qu'si j'pouvais vivre sur le boutre j'vivrais là. C'toute ma vie, la mer." elle repensa à Willem et appuya ses dires avec la conversation qu'elle avait eue avec lui "Parce que franchement, Willem il estime pas qu'une femme a vraiment s'place sur un boutre alors qu'sa cousine et sa soeur sont capitaines. J'sais pas il a d'mal à voir comme ça. Alors t'imagines si Veloran voit pareil ? J'veux pas finir enfermée dans une baraque ! "

Elle se retint de dire que Willem en plus avait de gros préjugés sur Sargon comme tout le monde et que finalement ce n'était même pas sûre qu'avoir été marin sur la Veuve Salée lui soit salutaire à ce niveau là. Enfin si elle arrivait à mentir en disant qu'elle n'avait pas aimé être là serait totalement impossible pour elle ! Mentir n'était réellement pas son truc. Certes Sargon avait dit que pour obtenir quelque chose on devait parfois faire quelque chose qu'on aimait pas mais... En était-elle capable ? Elle était déjà une femme contre son gré... Hyper féminine en plus pour une Fer-née ! C'était déjà un poids suffisant à ses yeux... Finalement elle était totalement dans le chou et elle ignorait clairement la route qu'elle devait prendre. Elle regarda Sargon à un moment s'arrêtant. Et venant un peu jouer de nouveau avec une mèche signe de doute évident avant d'arrêter brusquement, elle reprit la parole.

"T'crois vraiment qu'jdois passer par là ? J'veux être capitaine absolument mais même si j'restais sur la Veuve Salée t'sais j's'rais heureuse quoi... " Et c'était totalement vrai.




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Sargon Harloi
Homme d'Armes

Général


« Capitaine de la Veuve Salée »

♦ Missives : 5377
♦ Missives Aventure : 401
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 22/11/2011
♦ Célébrité : Jack Huston
♦ Copyright : © Aryana
♦ Doublons : Maron Martell, Pryam Templeton, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 28 ans
♦ Mariage : Femme-roc : Helya Harloi (née Botley) ; Femme-sel : Emeraude
♦ Lieu : Île de Harloi, Dix-Tours
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1066/1500  (1066/1500)


Message Dim 28 Oct 2012 - 15:44

     La jeune femme commença à émettre la possibilité qu'il puisse avoir raison, ce qui laisser penser qu'il avait réussi à planter la graine du doute. Le Fer-né parvenait sans trop de mal à garder son apparente neutralité, donnant l'impression que, quoi qu'elle choisisse, Arkha n'allait pas changer sa vie. Au fond, c'était le cas d'un côté, après tout ce n'était pas comme si sa vie dépendait de la décision qu'elle allait prendre. Disons simplement que si la jeune femme se laissait manipuler, Sargon aurait des possibilités plus intéressantes que celles qu'il avait pour le moment. Restant silencieux pour attendre la réponse de sa cousine, le capitaine tourna la tête dans sa direction pour la regarder alors qu'elle quittait la table contre laquelle elle était appuyée afin de marcher dans la pièce. Réfléchissait-elle ? Certainement, c'était un signe qui ne trompait pas, surtout couplé au fait qu'elle se frottait le bras un peu comme si quelque chose la gênait. Sargon retint une remarque lorsque la demoiselle lui fit savoir qu'elle n'était pas certaine de pouvoir faire ce qu'il disait. Il était évident que ce n'était pas à la portée de n'importe qui, mais s'il en parlait à sa cousine, c'était qu'il considérait qu'elle devait être capable de s'en sortir. Arkha prouva une fois de plus qu'elle n'avait pas vraiment compris que les sentiments n'entraient pas en ligne de compte dans ce genre de projets puisqu'elle avança le fait que le lord de la maison Bonfrère ne lui plairait peut-être pas. Sargon était sûr que ce serait le cas, ce n'était pas un véritable Fer-né et il n'avait pas l'air de valoir grand-chose.

     Il fit preuve de patience en la laissant marcher dans la pièce, triturant ses cheveux dans un signe de réflexion avant de reprendre la parole pour envisager la possibilité que cette tentative puisse déboucher sur une réussite. C'était un peu le but, il fallait que le plan fonctionne sans quoi Sargon ne ferait que perdre son temps. La Kenning poursuivit en parlant de Willem, le plus jeune des Bonfrère si Sargon se souvenait bien. Ce n'était pas un problème, en fait il entrait à peine dans l'équation du capitaine de la Veuve Salée qui ne le considérait pas vraiment comme un danger ou quoi que ce soit d'important. À trop sous-estimer les autres, il pourrait bien finir par tomber sur un os, mais le Harloi ne considérait pas le jeune homme comme suffisamment important pour pouvoir poser problème à ses projets. Finalement, une question de la demoiselle vint clore ce flot de doutes et de questionnements, Sargon laissa planer quelques instants de silence avant de répondre d'un ton on ne peut plus calme et posé, comme s'il n'avait rien à tirer de cette affaire.

     ▬ Je crois surtout que c'est à toi de décider, je ne vais pas choisir pour toi, ce n'est pas moi qui doit avancer, c'est toi. Il tourna la tête dans sa direction et la fixa quelques instants avant d'enchaîner. Une chose est sûre, si tu pars défaitiste ce n'est même pas la peine de tenter le coup. Si tu crois que tu n'es pas capable d'agir comme ça, c'est peut-être que tu ne l'es pas. Mais comment tu peux ne être certaine avant d'avoir tenté le coup ? Si ça se trouve, tu es très douée pour la manipulation, mais tu ne le sais pas encore tout simplement. Elle pouvait effectivement se débrouiller dans ce domaine, mais Arkha était un peu trop franche pour faire une excellente manipulatrice. Avec lui comme « professeur » elle pourrait en apprendre des belles, mais encore fallait-il qu'il soit sûr de ses motivations. Sargon n'investissait pas inutilement. Willem n'est qu'un gamin à peine sortit des jupes de sa sœur, il a beau ne pas aimer les femmes sur un boutre, il n'est pas à la hauteur pour rivaliser avec Helya et d'autres femmes capitaines. Il pourra donner son avis le jour où il saura s'imposer et ce n'est pas encore le cas. Des paroles dures, surtout pour quelqu'un qu'il ne connaissait pas forcément, pas du tout même. Les petits Fer-nés ont toujours tendance à vouloir imiter les grands, il dit blanc parce que Dagon et ses hommes disent blancs, mais si Dagon changeait d'avis, la moitié des Iles de Fer le ferait aussi. »

     Là, ce n'était que des spéculations. Sargon n'avait rencontré les Bonfrère que très brièvement et il ne savait d'eux que ce qu'Aaricia avait bien voulu lui raconter à leur sujet. C'est à dire bien peu. Disons simplement qu'il basait son avis sur l'observation d'autres jeunes Fer-nés qui avaient tous tendance à suivre les traces de leurs pères ou des hommes plus âgés qui imposaient le respect. Les trois-quart des Iles de Fer n'aimaient pas particulièrement les femmes capitaines, il était donc logique de penser que c'était pour cette raison que les jeunes hommes agissaient de la sorte. Après que ce soit vrai ou non.... Il y avait une certaine marge en effet. Haussant les épaules comme pour chasser cette question, Sargon poursuivit sur un autre sujet.

     ▬ De toute manière, ce n'est pas ton Willem qui nous intéresse. Il n'est pas Veloran, le fait qu'ils soient jumeaux ne signifie pas qu'ils se ressemblent. Aaricia m'a toujours dit que son frère était influençable, certainement que Willem doit aussi en profiter. Si tu lui imposes ta vision, il te donnera tout ce que tu veux. Mais il faut savoir t'y prendre. Y aller avec ses gros sabots n'allait pas tout régler c'était un fait, elle devrait faire preuve de finesse. Pour être franc, Igon avait parlé d'un éventuel mariage entre Veloran et Falyse, ma cousine de Dix-Tours, ce n'est qu'une garce imbécile et même plus bonne à regarder. Tu peux largement avoir tes chances, en tous les cas pour moi il n'y a pas photo, entre vous deux, tu remportes la manche haut-la-main. »

     Il la caressait dans le sens du poil, sous-entendait qu'entre ses cousines, c'était elle sa préférée. Dans un sens, c'était bel et bien le cas, mais ce n'était pas vraiment important lorsque l'on savait l'intérêt que le Harloi avait pour les autres. Voir Arkha passer devant le nez de sa cousine qu'il détestait, lui plairait très sincèrement, raison de plus pour la pousser dans cette direction. Mais au final, la décision ne revenait qu'à la Kenning, Sargon n'était là que pour la pousser légèrement dans un sens. Il ne forcerait jamais la main à personne en matière de manipulation pour la bonne et simple raison qu'un manipulateur efficace devait voir décidé de son acte lui-même. S'il poussait trop Arkha et qu'elle acceptait pour lui faire plaisir, elle serait plus prompte à faire demi-tour devant le seul moment qu'elle aurait pour atteindre son but. Mieux valait ne pas prendre de risques.

     ▬ Je te l'ai dit, c'est à toi de décider Arkha. Moi je te montre simplement qu'il existe d'autres voies que celle que l'on te conseille, après je ne te forcerai jamais à faire quoi que ce soit. Tu es suffisamment intelligente pour savoir ce qui est bon pour toi. Il la regarda dans les yeux avant d'ajouter une précision. Si tu préfères rester sur la Veuve, tu es de toute manière la bienvenue, même si je dois te garder jusqu'à ce que tu deviennes aussi fripée que Wulfric. Un compliment ne durait jamais bien longtemps, même si d'une certaine manière il se montrait encore une fois aimable avec elle. Pour ses intérêts. Si tu te décides, tu n'auras qu' me faire signe, je pourrais toujours t'apprendre quelques trucs si jamais.... »

     Il était presque certain que la perspective de pouvoir obtenir des informations qu'il n'avait jamais confiées à personne, allait la persuader d'aller dans cette voie. À moins qu'il ne sur-estime l'admiration qu'elle avait pour lui et ce ne serait pas la première fois qu'une telle chose lui arriverait. Le capitaine la laissait libre de réfléchir à cette question, après tout, le temps aidait bien souvent à prendre les meilleures décisions et il savait être très patient.

HP:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Homme d'Armes
avatar

Arkha Kenning
Homme d'Armes

Général

"Fierté saumâtre jamais ne dessale"

♦ Missives : 498
♦ Missives Aventure : 69
♦ Arrivée à Westeros : 29/09/2012
♦ Célébrité : Odette Yustman
♦ Copyright : Luchadora (Alrik !)
♦ Doublons : Aslak, Ethaniel Stone
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : les Iles de Fer
♦ Liens Utiles : ~ Fille de la mer, dressée aux vents, telle une Fer-née~

~ En quête de reconnaissance de sa valeur ~

~Générant des prouesses à sa hauteur ~

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
181/500  (181/500)


Message Mar 30 Oct 2012 - 13:03

Tout ça lui semblait bien compliqué pour elle... Elle avait l'impression que c'était prendre en compte beaucoup d'informations pour réussir quelque chose... Et c'était penser bien trop loin pour elle. Mais comme c'était Sargon qui lui en parlait, peut-être qu'elle devrait faire cet effort de chercher plus loin et de tenter de concrétiser ce dont il parlait. Après tout c'était pour son avenir. Elle savait pertinemment bien qu'elle ne pouvait peut-être pas rester tranquillement dans son coin à faire son chemin éternellement. Sa mère lui rappelait aussi et ça avait tendance à l'énerver mais là venant de Sargon, c'était assez inattendu et forcément ça prenait une autre connotation à ses yeux, peut-être plus positive, qui demandait une vraie réflexion... Sargon reprit la parole à sa question mais il ne l'aida guère car effectivement, c'était à elle de réfléchir par elle-même et de savoir ce qu'elle voulait faire. Mais elle ne devait pas partir défaitiste... C'est vrai que ça ne servait à rien. De toute façon ce n'était pas dans sa mentalité concrètement... Elle était plutôt une battante et c'était bien pour ça que malgré tout ce qu'elle s'était déjà pris depuis qu'elle était enfant dans la tronche elle en était là à continuer d'avancer pour atteindre ses objectifs. Mais à se voir capable de manipulation....elle n'en était pas vraiment certaine. Quelque part, elle n'avait jamais vu d'intérêt à l'être... Ce n'était tellement pas dans sa façon de faire. Mais après tout, Sargon avait peut-être raison, peut-être qu'elle devrait essayer et voir d'abordn elle serait peut-être du coup capable de manipuler le jumeau Bonfrère pour avoir ce qu'elle voulait... Mais cela apporterait-il vraiment le mérite qu'elle souhaitait ? Les autres Fer-nés la respecterait-elle pour ça ? Elle n'en savait rien et c'était difficile d'imaginer qu'elle puise bluffer tout le monde en disant qu'elle voulait vraiment être proche de ce Lord... Mais quelque part elle ne le connaissait pas... Elle ne savait pas très bien à quoi il ressemblait et quel était son caractère. Etpuis ça voulait dire passer du temps à le voir ... et donc peut-être perdre du temps sur la Veuve Salée ou à voir Gabriel...

Sargon parla de Willem de nouveau lui avouant qu'il n'était pas quelqu'un d'important et qu'il n'entrait pas en compte dans l'équation... Il était réellement si peu important que ça ? Elle n'en savait rien... Elle avait cru qu'il l'était parce que justement il était capitaine... Et qu'en plus il l'avait battue en combat à mains nues ! Ca elle ne pourrait jamais l'oublier ! Mais peut-être qu'être capitaine ne voulait pas tout dire finalement.... Peut-être qu'il y avait d'autres choses dont elle n'était pas au courant et qui permettait de monter encore davantage dans la hiérarchie chez les Fer-nés... Sargon en connaissait sûrement plus qu'elle à ce niveau là. Mais était-ce vraiment ce qu'elle voulait de monter en grade ? Elle n'avait juste que souhaiter être Capitaine d'un boutre et déjà ça ça semblait compliqué pour elle. Mais elle ne perdrait pas espoir ! Le sujet de leur suzerain vint également sur le tapis et elle fut surprise que ce soit plutôt une critique. Après tout il était celui qui décidait pour eux... c'était normale qu'ils suivent.

"Dagon est notre suz'rain. C'normal qu'on suive ce qu'il dit non ? "

Mais Sargon emboita la suite de la conversation de nouveau sur Veloran. Apparemment une alliance avait déjà été prévue entre lui et une autre cousine de Sargon ? Elle n'en savait rien... Concrètement, elle n'était que très peu au courant des alliances ou des histoires de mariage qui se peaufinaient sur les îles. Ce n'était pas que ça ne l'intéressait pas...mais en réalité c'était vrai que ce n'était pas le sujet qui envahissait le plus son esprit, simplement parce qu'elle n'avait jamais vu d'utilité dans ses projets. Evidemment avec la vision des choses de Sargon, tout ça prenait une toute autre tournure. Peut-être qu'elle devrait dorénavant faire plus attention à ça. Elle ne put s'empêcher d'être surprise que Sargon lui fasse ce qu'elle prit pour un compliment aussi ouvertement... Elle était ainsi mieux que la cousine de Dix-Tours ? Elle avait sûrement du déjà la rencontrer puisqu'elle allait souvent là bas pour voir Gabriel. Mais elle n'avait jamais vraiment fait attention.... Le nom lui disait quelque chose. Peut-être qu'elle devrait se renseigner un peu justement si elle devait s'approcher de Veloran... Après tout si elle avait plus de chance que l'autre jeune femme, il suffisait simplement qu'elle se montre à Veloran à une occasion... Peut-être qu'elle pourrait se rapprocher de cette cousine en question pour en apprendre davantage. Elle fut surprise de penser comme ça... Ce n'était tellement pas sa façon de penser que cela la dérouta de s'imaginer déjà en train de faire des plans pour aller dans le sens des propos de Sargon... Peut-être pourrait-elle juste parler de Veloran et Falyse à Gabriel... Pour avoir son avis. Tant qu'elle ne disait pas d'où elle tenait ses noms, ils pourraient avoir une conversation normale....

Sargon lui rappela qu'elle était la seule à prendre la décision de toute façon et elle ne put s'empêcher de sourire quand il lui dit qu'elle pouvait rester de toute manière aussi longtemps qu'elle le voulait sur la Veuve Salée. La remarque concernant Wulfric la fit rire un peu. Il l'imaginait déjà être grognon face à cette remarque. Elle fut reconnaissante de tout ce que Sargon faisait pour elle. Après tout, il pourrait très bien ne pas se préoccuper du tout d'elle. Il avait sa vie, son boutre, ses propres préoccupations. Mais il prenait quand même le temps de parler avec elle et de s'occuper de son avenir. Elle devait reconnaître qu'elle avait de la chance. Elle était bien entourée au final. Entre Sargon et Gabriel, elle avait vraiment le soutien nécessaire pour avancer comme il se le devait.

"Merci Sargon. J'sais bien qu't'as pas vraiment à faire tout ça pour moi et pourtant t'le fais. Etre disponible si j'ai b'esoin et m'entourer d'conseils qui peuvent m'aider à avancer. J'te dois vraiment beaucoup. Entre ça et m'accepter sur l'Veuve Salée. M'considérer comme un marin sans m'accorder d'faveurs. M'dire vers où aller pour continuer ma route. Franch'ment merci. Sans toi j'aurais d'jà pas pu aller aussi loin. J'te dois beaucoup !"

Elle était réellement sincère. Nier tout ce qu'il avait fait pour elle serait vraiment de la mauvaise foie. Alors qu'il était présent, qu'il acceptait de l'avoir sur son boutre en lui rajoutant des critiques en plus sur le dos. Si ça avait été Gabriel, elle lui aurait fait la faveur d'une légère étreinte, rapide et, mais avec Sargon, c'était hors de question de se permettre ce genre de gestes affectifs. CE n'était pas digne d'un Fer-né ! Elle se contenta de lui sourire.

"J'vais réfléchir à tout ça et puis j'viendrai t'voir pour qu'tu m'apportes tes connaissances. T'es bien plus doué qu'moi j'crois bien, j'men sortirai pas toute seule."

Ce n'était pas un compliment mal placé, elle le pensait réellement. Elle ne se voyait pas entrer dans toute cette problématique sans avoir un soutien pour la diriger un minimum. Cela lui semblait tellement compliqué. Mais elle allait faire ce qu'elle pouvait. Elle entendit du bruit derrière elle et vit la porte du salon s'ouvrir. Une femme de main venait d'entrer apparemment pour récupérer quelque chose. Elle s'excusa pour le coup de les déranger mais Arkha se manifesta avant qu'elle ne sorte.

"Vous p'vez rester. " Elle se tourna vers Sargon "T'm'as accordé pas mal de ton temps. J'crois qu't'as sûrement mieux à faire maint'nant qu'on est d'retour sur l'île. Encore merci !"

Elle lui sourit avant de quitter la pièce. Elle avait beaucoup de choses à penser et du coup elle savait qu'elle devait y réfléchir seule comme Sargon lui avait dit. Mais au moins elle savait qu'il restait là si elle avait besoin de ses conseils. C'était rassurant.

Spoiler:
 




Jamais le fracas de la mer n'atteint la roche

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Quand on peut profiter d'avoir comme capitaine son cousin [PV Sargon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» C'est peut être mieux comme ça ..
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» "Quand je serais grande je voudrais être comme toi ! " [Sunny]
» Quand je serais grand je serais comme mon papa...
» (Bizu) Pourquoi se contenter d'un baiser quand on peut en avoir 3 ? (Lisa, Eden, Lexie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-