AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Retour au bercail [PV Jeyne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 31
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Lun 8 Oct 2012 - 14:01

Le voyage avait été des plus longs pour eux. Plusieurs lunes durant, Edric et son jeune cousin Loren avaient parcouru les routes et les chemins du sud de Westeros. De leur île, ils avaient rejoint le continent où ils avaient traversé le Bois-la-Pluie. Ce ne fut guère évident mais cette partie du voyage avait finalement été des plus agréables en ces temps de sécheresse. La fraicheur que l’on pouvait ressentir sous les frondaisons avait de quoi rendre ces déplacements très appréciables, bien qu’il fallait toujours rester aux aguets afin d’éviter de mauvaises rencontres avec des brigands, des braconniers ou même quelque animal sauvage. Finalement, c’était sans grand souci qu’ils avaient quitté l’abri des arbres pour s’engager dans les marches de Dorne, bien moins hospitalières.

Leurs déplacements dans ces montagnes avaient été moins faciles en raison des routes parfois escarpées et du climat venteux et sec. Néanmoins, ces aléas du voyage avaient aussi laissé place à de très agréables rencontres, comme celle du très célèbre Oberyn Dayne, l’Epée du Matin en personne. Edric et Loren l’avaient côtoyé quelques temps avant de reprendre leur route vers le Bief, passant par Cendregué, Hautjardin et Vieux Rouvre pour remonter en direction des Terres de l’Ouest. Là, ils avaient survécu à une rencontre avec une étrange Fer-née et ils avaient à nouveau poursuivi leur route, passant par Port-Lannis tout en évitant de quelques jours la terrible attaque qui avait ébranlé la ville. Traversant ensuite le col de la Dent d’Or, ils étaient redescendus dans le Conflans où ils avaient retrouvé le jeune Duncan, compagnon d’enfance d’Edric, que ce dernier avait convaincu de revenir à Vertepierre.

Suivant ensuite la route Royale, les deux nobles avaient parcouru un long chemin pour rejoindre Villevieille. Là, ils avaient réussi à obtenir une audience auprès de lord Hightower, ce qui avait permis de mettre fin à leur long périple. Faisant une rencontre surprenante dans cette ville, c’était finalement à trois qu’ils en étaient repartis en bateau. En effet, Edric y avait retrouvé une jeune musicienne qui était jadis passée par Estremont, Jyanna et il avait réussi à la convaincre d’entrer à son service. Il avait pour elle des plans bien précis et il espérait que tout cela déboucherait sur des choses intéressantes, d’autant plus qu’en attendant, la musique de la jeune femme rendrait peut-être le sourire à sa sœur et à leur père.

C’est donc en navire que le trio fit le voyage de retour vers l’île de la Tortue, bénéficiant de courants marins et de vents favorables. Cela leur prit toutefois une bonne semaine et c’est finalement au petit matin d’une journée ensoleillée d’automne que le bateau pénétra dans le port de Vertepierre. Ne connaissant pas le jour de sa venue, Edric ne s’était pas fait annoncer et de fait, personne ne les attendait sur le quai. Humant l’air de sa terre natale, le jeune noble prit un petit moment à observer la ville qui s’étendait devant eux, remontant lentement vers le château et c’est avec un sourire joyeux qu’il s’élança dans les rues pavées. Il déambula ainsi quelques temps en ville, appréciant d’être de retour chez lui, puis il finit malgré tout par prendre le chemin des portes de Vertepierre. Il ne fallut pas longtemps pour que les gardes les aperçoivent et que la nouvelle de son retour ébranle tout le château.

Edric le savait, son voyage était important pour tout le monde en ces lieux puisqu’il avait eu pour but de trouver un époux digne de la jeune lady. Ainsi donc, si les membres de sa famille étaient les premiers concernés, tous les habitants du château attendaient de savoir ce qu’il en serait. Le trio de voyageurs n’eut donc que le temps d’entrer dans la cour de Vertepierre que déjà l’on venait de toutes parts pour les accueillir. Tendant ses affaires au jeune Loren, Edric lui demanda d’aller déposer tout cela dans ses appartements après avoir conduit Jyanna dans une chambre libre pour qu’elle puisse s’installer. Il aurait ensuite le droit de se reposer un peu et de s’amuser, n’ayant à retrouver son maitre que le lendemain pour parler de l’avenir qui se présentait à eux. Laissant le jeune homme quitter sa présence pour entrer dans la bâtisse, Edric se tourna vers son frère qu’il accueillit d’une accolade joyeuse. Ce n’est qu’ensuite qu’il repéra sa jeune sœur qui arrivait sur le seuil de la porte principale du donjon. La laissant venir à lui, il lui offrit un large sourire. « Petite Jeyne, je suis vraiment heureux de te revoir. »



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 15 Oct 2012 - 17:51

Elle venait de finir sa correspondance à sa tendre amie Annabelle. Elle n'avait aucune idée de ce que signifiait les rêves, d'autant plus quand ce rêve parlait du retour tant attendu de son frère. Elle se doutait que c'était son désir de le voir revenir qui s'était ainsi manifesté pendant son sommeil, mais avoir écrit à Annabelle, lui donnait la sensation que cela pourrait être un peu plus. Elesha n'avait pas compris son désir de se retrouver seule dès le saut du lit. Jeyne se demandait si sa cousine ne jalousait pas quelque peu ce lien qui les unissait avec Annabelle. Elle ne se confiait pas de la même façon à l'une et à l'autre, simplement car Elesha semblait bien moins terre à terre qu'Annabelle et Jeyne adorait les conseils de cette dernière.

Elle n'avait pas encore pris la peine de déjeuner quand elle descendait les marches du pigeonnier où elle avait remis sa lettre. Elle était toute à ses pensées, se demandant où se trouvait Edric, s'il avait fait de bonnes rencontres sur la route, s'il lui ramenait de bonnes nouvelles. Elle savait que la négociation de son mariage pourrait amener du prestige sur le commerce des pierres de l'île. Mais elle savait aussi que la séparation serait difficile, simplement car elle était la seule fille, et que sa mère ferait sans doute pression sur Gunthor pour qu'il prenne épouse rapidement, si elle venait à quitter la forteresse. Mais tout cela n'était que pensées diverses, il n'y avait rien de concret, rien d'aussi percutant que le cri d'Elesha qui l'appelait à en perdre haleine. Elle accéléra donc le pas, et se retrouva dans la salle à manger où se trouvait sa cousine, qui pensait la trouver entrain de manger.

- Vous voilà enfin lady Jeyne! Votre frère est de retour.

Jeyne eu l'impression que son coeur lâchait tandis que son corset devenait trop petit pour sa poitrine. L'émotion était à son comble, ce qui la poussa à courir à travers les nombreux couloirs de la forteresse en vue d'arriver le plus rapidement possible à la porte principale du donjon. Elle vit l'accolade entre ses deux frères, tandis qu'elle échangeait un regard enjoué avec Elesha. Quand Edric se tourna vers elle, elle se rapprocha, un immense sourire étirant ses lèvres. Elle se jeta dans ses bras, avec toute la tenue que se devait une lady, son visage perdu contre le torse de son frère qui sentait agréablement l'air marin. Elle resta un moment ainsi, ne voulant pas le laisser s'échapper, mais consentant à continuer de vivre leur vie.

Elle se redressa, ses mains venant se saisir des siennes tandis qu'elle prenait la parole:

- Edric! Tu m'as tellement manqué! Mes jours se trouvaient ternes face à ton absence.

Elle n'avait d'yeux que pour lui, oubliant qu'Elesha avait sans doute envie de le saluer, ou encore sa mère qu'elle n'avait pas vu. Gunthor se rapprocha d'eux, heureux de la présence d'Edric mais également du bonheur que sa soeur semblait vivre.

- Prenez tout votre temps. Je crois que tu as beaucoup de choses à dire à Jeyne.

Après une dernière accolade à son frère, il s'éclipsa, amenant à sa suite Elesha qui fit une petite moue qui passa inaperçue aux yeux de Jeyne.

Ne lâchant pas le bras de son frère, ils commencèrent à marcher ensemble, Jeyne offrant à Edric tellement de sourire qu'elle ressemblait à un soleil dans sa robe faite de liserés dorés sur fond bleu ciel.

- J'ai rêvé de votre retour la nuit dernière...Je ne pensais pas que cela aurait pu être vrai une seule seconde.

Elle poussa un soupir de soulagement.

- Je suis si heureuse de vous avoir ici.

Ils marchèrent ainsi, côte à côte, la main de Jeyne glisser sous le bras de son frère tandis qu'ils marchaient d'un pas léger. Jeyne en avait oublié toute faim. Elle n'avait qu'une hâte, savoir ce que son frère avait vu, ce qu'il avait trouvé, négocié. Ainsi, ils se mirent à monter le long de la forteresse, se dirigeant malgré eux vers son sommet où la vue était la plus dégagée.

- Je veux tout savoir Edric. De la moindre rencontre à celles plus prometteuses...

Ses yeux bleux pétillaient de curiosité et dans un tel moment, elle était plus belle que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 31
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 12:59

Le retour tant attendu était enfin arrivé et voilà qu’Edric se retrouvait une nouvelle fois à Estremont. Cela lui faisait un grand bien d’être revenu chez lui, de voir sa mère, son frère, ses amis. Il était certain qu’il s’entretiendrait avec son père dans les heures qui allaient suivre, mais dans l’immédiat, son attention était davantage portée vers sa sœur Jeyne, la raison à tout ce long voyage. Lorsque celle-ci se jeta dans ses bras, Edric l’accueillit avec amour, la serrant contre lui dans le but de combler ce vide laissé par des mois de vadrouille sur le continent. Cela dura un temps incalculable, tant le jeune homme avait l’impression que tout s’était arrêté. Puis, Jeyne finit par rompre le contact pour serrer ses mains entre les siennes, faisant dans le même temps part de son plaisir à retrouver son frère bien-aimé. Gunthor les laissa alors seuls, repartant vaquer à ses occupations de futur lord alors que les gens retournaient tous à leur travail. Quant à Edric et Jeyne, ils commencèrent à marcher un peu, s’éloignant du donjon pour s’aérer l’esprit. « Un rêve, vraiment ? On raconte parfois que certains rêves peuvent montrer des événements à venir, mais je n’y ai jamais vraiment cru… » Peut-être aussi que ce rêve avait simplement été le fruit de son désir à revoir son frère ? Difficile à dire, d’autant qu’elle n’avait jamais fait part de quelque chose de ce genre avant. « Je suis moi aussi très heureux d’être de retour chez nous. »
 
Avançant ensemble, Jeyne glissa alors sa main sous le bras d’Edric tandis qu’ils se promenaient d’un pas lent et agréable, montant vers l’un des points de vue au sommet de la forteresse. La curiosité de Jeyne fit rire Edric, mais elle était aussi particulièrement légitime, au vu de la situation. « Te rends-tu compte que mon voyage a été très long ? Cela risque de nous prendre bien du temps ! » Désignant la côte à peine visible, à l’ouest, le jeune homme commença donc à raconter son périple. « Comme tu le sais, nous avons commencé par traverser les Terres de l’Orage. Le temps était plutôt clément, du fait de la forêt qui nous abritait du soleil, mais nous n’avons guère fait de rencontres intéressantes. Nous avons bien logé chez certains seigneurs, mais ce n’était là que des étapes passagères et ça n’a jamais débouché sur autre chose que des discussions plates. Il faut toutefois dire que certains des plus anciens lords ont manifesté leur inquiétude pour Père, mais rien qui ne soit susceptible de l’aider à aller mieux… »
 
La maladie de lord Bryce semblait avoir fait le tour des maisons proches de l’Orage et en effet, bien que certains nobles aient manifesté leur inquiétude, cela n’allait en rien les aider… Les prières, c'était une chose, mais est-ce que ça avait réellement le pouvoir de soigner, c'était là une autre question. Les Sept n'avaient-il pas laissé mourir l'ancienne Main et le précédent Roi, ce qui avait débouché sur la situation politique actuelle ? Oh, bien entendu, les choses étaient ce qu'elles étaient, mais si les dieux laissaient un royaume courir à sa perte, pourquoi se mêleraient-ils seulement de la vie d'un seul homme ? Chassant ses noires pensées de son esprit, Edric reprit donc la parole. « Nous sommes passés non loin de Pierheaume, chez les Swann, puis nous nous sommes ensuite aventurés dans les Marches de Dorne. Le voyage là-bas n'est guère facile puisqu'il faut y suivre les chemins de montagne et qu'on ne peut pas réellement aller dans la direction de son choix. Néanmoins, cela permet quand même de faire d'agréables rencontres. Figure toi que nous y avons rencontré non moins que l'Epée du Matin !! C'est un homme que j'ai pris plaisir à côtoyer. Sais-tu qu'il a été l'écuyer de notre oncle Waymard ? Je ne doute pas que de tels liens puissent être profitables à notre famille. »


HP: l'information que je te donne à la fin avait été décidée avec Oberyn à sa validation ^^ J'avais en effet ajouté un nouvel oncle à nos personnages, chevalier errant de son état (nous ne le connaissons donc que très très peu). Il figure dans l'arbre généalogique et dans la Geste d'Estremont. Voilà Very Happy



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 11 Nov 2012 - 10:06

Il n'y avait pas de mot assez fort pour exprimer les émotions que lady Jeyne ressentait en présence de son frère. Sentir le tissu de sa veste sous sa main, sentir son odeur mêlée de sol marin, était comme un doux souvenir que jamais elle ne voudrait oublier. Il était là, auprès d'elle, son regard d'un bleu aussi pur que le sien la regardant avec cet amour fraternel qui lui manquait tant ! Bien sûr qu'il y avait toujours eu Gunthor, mais elle était moins proche de ce dernier que d'Edric, ce n'était un secret pour personne. Elle le couvait du regard, ne prenant pas garde à où leurs pas les menaient. Tant qu'elle était avec son frère, tout était parfait, elle n'en demandait pas davantage. Elle rayonnait de plaisir et de soulagement à l'avoir à nouveau à ses côtés.

Concernant le rêve, il était naturel que son frère n'y croit pas. Elle non plus, jusqu'à l'annonce de sa cousine lui disant qu'il était revenu. C'était tout simplement extraordinaire, incroyable, mais il était là ! Elle ne comptait pas s'éterniser là dessus, et son regard pressait son frère de se mettre à lui parler le plus rapidement possible. Ce dernier ria face à son empressement mais elle n'en garda nulle rancune. C'était bon de l'avoir près de soi, bon de s'évader par les récits qu'il allait lui conter. Bien entendu, la jeune femme avait envie d'en apprendre davantage sur un probable mariage, car son frère ne lui avait envoyé aucune missive à ce sujet, comme s'il s'agissait d'un sujet bien gardé, qui ne devait pas tomber dans n'importe quelle main. Patiente, elle le laissa lui raconter les choses dans l'ordre, sans le brusquer, bien au contraire.

Dès qu'il lui montra l'horizon et commença à lui raconter son périple, elle se mit à imaginer le moindre des paysages dont il faisait allusion. Le début du voyage n'était toutefois pas épique à en croire son frère. Des rencontres anodines, les discussions tournant sur le bien être de son père exclusivement. Elle avait conscience que ce dernier avait toujours été apprécié, et c'est ce genre de considération qui la touchait de manière considérable. Son attention était toute tournée vers son frère, lui laissant prendre le temps dont il avait besoin pour lui raconter la suite de ses aventures. Elle espérait bien que quelque chose d'intéressant se soit passé, on ne pouvait voyager au delà des terres de l'Orage sans que rien de fabuleux n'arrive.

Après une pause, Edric parla des marches de Dorne et de la rencontre qu'il y avait fait ! Le regard de jeyne s'écarquilla, tandis qu'elle s'arrêtait de marcher afin de faire face à son frère. En effet, elle comprenait l'enthousiasme qui avait du l'habiter lors de cette rencontre. Puis l'énonciation du nom d'un de leurs oncles voilà qui était inespéré, même si elle ne l'avait jamais connu !

- [color=cadetblue]Je me doutais bien que ton voyage allait te réserver de bonne surprise. J'espère que tu l'as invité à VertePierre, faire sa connaissance doit être très instructif et je ne doute pas du profit que notre famille pourrait gagner d'un lien plus fort. Mais dis moi, comment est-il ? Et cette fameuse épée ?[color=cadetblue]

Lady Jeyne n'était pas forcément intéressée par les armes, mais bien plus par l'histoire. Alors une épée qui se trouvait dans Westeros depuis plusieurs générations, était une arme qu'elle aurait plaisir à contempler.

- Quant à notre oncle Waymard, je me demande où il peut bien se trouver de nos jours. Cela serait une joie qu'il vienne rendre visite à père.

Son regard alla contempler la mer, avant de revenir, plus sérieux, dans le regard de son frère.

- As-tu bien été jusqu'à Villevieille ? N'as-tu pas rencontré quelques médecins qui auraient connu le mal qui afflige père ?

Elle était pendue aux lèvres de son frère, son regard semblant souffrir milles souffrances, alors même qu'elle souriait il y a quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 31
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Lun 3 Déc 2012 - 15:08

Arrivé avec Jeyne au point le plus haut de la forteresse de Vertepierre, Edric pouvait voir au-delà des remparts du château et même, au-delà de leur île. A travers les brumes légères qui semblaient flotter sur les eaux environnantes, il percevait la ligne côtière du continent et des Terres de l'Orage. A bien y regarder, on pouvait percevoir ses falaises abruptes et les forêts qui la surplombaient, mais guère plus ? C'est donc en les désignant qu'il entama son récit, parlant de la traversée de la forêt et des nuits passées chez les seigneurs locaux. Il évoqua ensuite le fief de la maison Swann et son entrée dans les Marches de Dorne, région montagneuse qui les changeait énormément des paysages habituels de l'île. Là, il avait fait la surprenante rencontre de ser Oberyn Dayne, l'Epée du Matin, ancien écuyer de ser Waymard Estremont, leur propre oncle, frère de lord Bryce. Tout comme lui, Jeyne manifesta alors son enthousiasme et Edric sourit face à sa réaction. « Bien entendu, j'ai convié ser Oberyn à venir nous retrouver à Vertepierre lorsque l'occasion s'en présentera. Il souhaitait voir l'île d'origine de notre oncle, aussi, je pense qu'on pourra s'attendre à le voir arriver, au cours des prochaines lunes. Quant à un lien plus fort, je gage que nous pourrons trouver de quoi nous entendre. Mais cela devra attendre sa venue et des discussions plus poussées. Il n'en reste pas moins qu'il est un homme droit et honorable. Un parfait chevalier, si je puis dire ! Il fut en tous les cas un excellent compagnon. Quant à son épée, elle est telle qu'on la décrit et il est difficile de tenter d'en parler comme cela. Sa lame diffère toutefois de tout ce que j'ai pu voir jusqu'à ce jour. On l'aurait dite forgée dans un acier semblable à du lait. C'était étonnant. »

Edric marqua alors une pause, comme hypnotisé par ses souvenirs et lorsque Jeyne lui reparla, il fixa son regard sur elle avant de répondre. « Je ne puis te répondre, je n'ai jamais entendu parler de lui au cours de mon voyage. Seuls les Sept savent où il se trouve... » Cela faisait longtemps que ser Waymard n'était pas rentré à Vertepierre et personne ne pouvait savoir où il était en ce jour. Peut-être dans l'Ouest, à défendre le Nord ? A moins qu'il ne soit parti loin au Nord... Ou encore plus loin, dans les Cités Libres ? La question suivante fut toutefois plus importante et Edric mit donc de côté son récit, négligeant la traversée du Bief, sa remontée le long de la côte avec la rencontre d'une sauvage Fer-né et sa traversée du Conflans qui lui avait permis de retrouver son ami Duncan. « J'ai en effet achevé mon périple à Villevieille où j'ai pu rencontrer lord Hightower. J'ai ensuite parcouru la ville, mais je n'ai guère trouvé d'apothicaire capable de m'aider. Avec Loren, nous nous sommes alors rendus à la Citadelle et j'ai donné le courrier de mestre Ormond à l'un des mestres qui a bien voulu m'écouter. Je lui ai expliqué ce dont il s'agissait, mais il n'a pas été capable de me donner une véritable réponse. Il m'a toutefois assuré qu'il effectuerait des recherches dans les nombreux ouvrages de la Citadelle et qu'il nous enverrait ce qu'il aurait trouvé, lorsque ce sera le cas. Nous ne pouvons donc guère faire plus qu'attendre, je le crains... J'en suis désolé, tu peux me croire. »

Le regard d'Edric se perdit alors au large, comme s'il cherchait une réponse à ses interrogations, mais il n'y découvrit rien. Peut-être qu'ailleurs, à l'est, au-delà du détroit, on pouvait avoir une réponse ? Mais c'était là un dangereux périple et sans certitude, était-il nécessaire de lancer une telle quête ? La réponse voulue n'était pas nécessairement la bonne et il fallait savoir faire avec, et l'accepter. Reposant son regard sur sa jeune sœur, Edric lui offrit un sourire rassurant. « Souhaites-tu que nous rentrions ? Je pourrais toujours te raconter le reste plus tard, si tu le souhaites. Qu'en dis-tu ? »



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 16 Déc 2012 - 10:15

Ils étaient arrivés au sommet de l'île. Une brise les accueillit, faisant frémir les boucles de la jeune femme tandis que le regard de son frère brillait sur l'horizon. Jeyne adorait ce promontoire qui vous donnait l'impression de toucher l'horizon. C'était un endroit calme et pourtant, si l'on se laissait porter, on pouvait entendre le vent murmurer. Mais pour le moment, elle écoutait son frère et ne pouvait qu'imaginer ce qu'il lui racontait sur Oberyn Dayne. Un nom qui faisait rêver vu ses sonorités dorniennes, et la jeune lady férue de géographie ne pouvait que penser à ces vents chauds qui soulevaient le sable au lieu de celui si froid et coutumier des terres de l'Orage. Ainsi, chacun fut un instant absorbés par ses pensées, mais la réponse de son frère sur leur oncle la ramena dans cette réalité où leur père était souffrant et où elle ne pouvait que prier les Sept pour espérer un mieux.

Ce que son frère lui annonça lui donna un frisson. Ainsi, il n'y avait pas de nouveau pour leur père. Certes, un mestre faisait des recherches, mais à l'heure présente, elle se sentait des plus inutiles. Se pouvait-il que de la magie était en œuvre ? Au fond, elle avait honte d'y songer, mais elle trouvait étrange que cette maladie ne soit pas plus connue. Cela faisait tellement longtemps qu'il était souffrant, que cela en devenait pathétique pour toute leur famille. Dans un geste inconscient, elle porta une main à son cœur, comme pour se rassurer d'être elle-même toujours en vie. Il y avait bien un battement, il n'y avait d'ailleurs que lui tandis que ses yeux se fermaient un instant et qu'elle prit une forte inspiration. C'est au moment où elle expira doucement que son frère lui proposa de rentrer. De la tête, elle lui offrit son assentiment et ensemble, silencieux, ils rentrèrent dans la forteresse, derrière ses murs cléments, loin du soleil revigorant et de la brise rafraichissante.

Sans prévenir davantage son frère, elle vint se blottir contre lui, son visage dans son cou, tandis que ses bras encerclaient sa taille de façon fraternelle. Elle resta là quelques instants, ne bougeant pas, retenant toutes les émotions qui l'affligeaient à l'intérieur d'elle-même. Elle se rendait compte qu'elle avait eu peur que son frère ne revienne pas, mais également qu'elle avait mis bien trop d'espoir dans ce périple jusque Villevieille. Elle découvrait ainsi que la prière était une bonne chose, mais qu'il fallait absolument qu'elle en détache ses émotions car son destin ne pouvait être de rester à Verte-Pierre, auprès de ses frères, mais bien de rejoindre une autre cité.

- Je suis heureuse que tu sois de retour.

Et en vie. Mais ça, elle ne le dit pas, se détachant de son frère et lui offrant un fabuleux sourire, son visage n'ayant pas faiblis face aux larmes qui auraient pu l'accabler.

C'est donc d'une démarche plus légère qu'elle se remit à marcher, amenant ses pensées vers des sujets bien plus joyeux et curieux :

- Ainsi, tu étais à Villevieille...Tu as donc rencontré Lord Hightower.

Aucune interrogation, juste une supposition des plus affirmatives.

- Dis moi qu'il t'a fait bonne impression et qu'il est curieux au sujet de notre famille.

Après tout, la tortue était bien souvent méconnue. Lady Jeyne avait souvent reporté la faute, au fait qu'Estremont est une île, comme l'île de la Treille de son cousin...A l'exception que la sienne donnait de quoi boire, ce qui était plus réjouissant au prime abord que des pierres. Mais les pierres, à l'image de la tortue, c'est du solide et cela rend les fondations plus fortes.

Ainsi, elle espérait que son frère ai décontenancé le Lord, et que ce dernier n'avait pas de propositions plus importantes. Les mariages étaient une affaire d'argent, ou encore d'hommes. Plus vous aviez de choses à proposer, plus cela était considéré. Jeyne se doutait que son frère avait du parler de leurs mineraux, mais elle n'avait aucune idée quant au reste. Elle n'était pas une perle du Bief, comme les sœurs de Lord Hightower. Le climat peu clément de l'Orage, la décoiffait la plupart du temps et on disait dans son dos qu'elle avait de bonnes joues. Loin d'être aussi belle que sa cousine, elle n'était pas pour autant laide. Elle avait ses qualités, bien qu'elle n'avait pas les hanches que les matrones jugeaient d'indispensables pour enfanter. Lady Jeyne ne s'inquiétait pas de cela, elle savait par leur mestre ce qui conviendrait de faire quand elle voudrait être enceinte.

Mais ce sujet là était encore bien trop lointain, et elle ne se voyait pas en discourir avec son frère. Ainsi, elle attendait que son frère lui donne des nouvelles, chassant de son esprit les raisons qui pousseraient le grand argentier à se lier à leur famille.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Retour au bercail [PV Jeyne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Retour au bercail
» Retour au bercail
» Retour au bercail...
» Retour au bercail [PV Grenaak]
» .xXx.Retour au bercail.xXx.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-