AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Oberyn Dayne | Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chevalier
avatar

Oberyn Dayne
Chevalier

Général

• Epée du Matin •
◌ Vision du Guerrier ◌
• Champion de la Maison Martell •

« Honneur, Loyauté, Sacrifice. »

♦ Missives : 2094
♦ Missives Aventure : 87
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 30/03/1988
♦ Arrivée à Westeros : 17/09/2012
♦ Célébrité : Jamie Campbell Bower
♦ Copyright : Violain <3
♦ Doublons : Gunthor Estremont
♦ Age du Personnage : 25 ans
♦ Mariage : Fiancé à Edarra Ferboys
♦ Lieu : Citadelle des Météores.
♦ Liens Utiles :

Disponibilité : 3/4 RP's
Présentation d’Oberyn
Voyages & Aventures
Capacités d’Oberyn
Chroniques de la Maison Dayne

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1250/1500  (1250/1500)


Message Ven 21 Sep 2012 - 23:36


● Nom : Dayne

● Prénoms : Oberyn

● Sexe : Masculin.

● Âge : 25 ans.

● Origine : Les Météores, Dorne.

● Métier : Chevalier Héritier des Météores et Epée du Matin, titre échu au maniement de la légendaire lame de la Maison Dayne : Aube.


● Physique :
Du haut de ses six pieds et un pouce ramenés à ses cent quatre-vingt-cinq livres, Oberyn laisse transparaitre un séculaire héritage propre aux Andals dans ce physique à contre-courant de la plupart des Dorniens. S’il n’en impose pas autant que le commun des chevaliers de Westeros, il s’inscrit plus naturellement dans la cour des combattants aux muscles puissants et a l’allure racée, autant qu’élancée, dont les proportions parfaites prédestinent de naturelles prédispositions pour l’affrontement. Sa musculature fut dictée par l’excellence du maniement des Epées courtes comme longues et elle se sculpta donc en conséquence, lui offrant aujourd’hui le luxe de disposer d’un merveilleux atout pour l’art du maniement des lames. Il a donc le profil du Flamboyant Guerrier, à l’épiderme clair épars de rares cicatrices, tout autant que de l’impassible Seigneur. Une Noblesse propre à son statut d’héritier des Météores se retrouve dans son habitude à dignement décomposer ses gestes en société alors que le port altier qui régit sa démarche autant que le souverain regard qu’il déploie sur le monde se fait l’écho de son titre émérite d’Epée du Matin. Des traits aussi magnanimes que stricts qui peignent, ainsi, le portrait du manieur d’Aube.

Un nez aquilin fin et placé au milieu de ce visage en longueur poursuit cette représentation de ce faciès, digne indicateur du sang noble et séculaire qui alimente depuis toujours la haute lignée Dayne. Des pommettes hautes, une mâchoire forte ainsi qu’un menton franc prolongent la lointaine influence du sang dans la représentation physique de l’héritier des Météores sublimées par de fines lèvres Dorniennes délicatement pincées. Moqueurs, les Sept ont longtemps affublé l’enfant Oberyn d’oreilles quelque peu démesurées en rapport à sa tête, ce qui lui valut bon nombre de railleries de la part de ses tout jeunes camarades. Si l’équilibre s’est aujourd’hui un peu mieux trouvé, l’Epée du matin en garde l’habitude de les dissimuler sous un voile de cheveux clairs. Ainsi coiffé d’une trombe de longues mèches tombantes, le Dornien magnifie l’éclatante chevelure argenté propre à sa lignée de ses sourires scintillants, offrant un contraste saisissant à ses yeux cernés d’ombre. Des yeux bleus, mais d’un bleu plus que bleu, d’un bleu bien plus sombre, presque violet, et plus resplendissant qu’aucuns yeux d’homme Dayne, d’un bleu persan qui vous transperce tel l’acier Valyrien. Un bleu fort proche d’une teinte violette et pailletés d’Améthyste, à l’instar des Iris propre à sa lignée comme à la Maison Targaryen, qui dégage un regard étrange et une expression sans nulle autre pareille.

S’il a appris à dissimuler une lame dans ses sourires comme à user de ses rires à la manière d’un bouclier, Oberyn n’est jamais aussi bien drapé que dans le bon acier de son armure. Mailles et plates argentées se disposent parfaitement sur ses tuniques crème comme violet pâle, lui offrant le luxe d’une protection certaine sans le priver de sa liberté de mouvement. Aussi loin qu’il s’en souvienne, le manieur d’Aube apprit en premier lieu que a plus puissante des attaques est celle qu'on livre vivant. Il développa, ainsi, une maitrise de l'esquive rarement atteinte nécessitant, toutefois, de sacrifier les lourdes armures afin de conserver une vivacité durement acquise au prix de bien des efforts et des sacrifices. Quand l’impose le protocole ou bien l’art de la joute, l’Epée de Matin se saisit d’une rondache frappée d’une étoile filante croisant une épée sur champ violet pâle qu’il n’utilise que peu à la guerre pour ne pas sacrifier son équilibre autant que sa rapidité. Talentueux ambidextre, l’Héritier des Météores favorise néanmoins sa main droite comme main d’épée. Aussi laisse t’il le pommeau d’Aube jaillir au-dessus de son épaule gauche alors que la droite et couronné par la poignée d’une lame un peu plus courte qu’il lui plait d’user de concert avec la légendaire lame familiale ou bien comme outil de mort dans des couloirs où sa taille ne devient pas un frein au maniement. A noter que cette lame fut la première du jeune homme.

Quand ne sonnent pas les cors de guerre et que ne coule pas le sang, l’héritier Dayne revêt les atours vestimentaires de tout noble Dornien. Amples tuniques à la couleur crème comme chausses lilas ou chemises bouffantes blanches ajoutées de gilets de cuir sombre sont ses tenues de prédilection. Fier de sa famille, Oberyn ne manque jamais d’afficher les armes comme les couleurs de la Maison Dayne, bien que ses différents voyages dans Westeros aient eu tendance à parasiter ses classiques habits Dorniens au profit d’un habile mélange qui lui est désormais propre. Ultime offrande de son professeur d’Escrime, le jeune homme ne se sépare presque jamais d’une pelisse de lion blanc d’une taille impressionnante qui lui permet d'affronter tout type de temps, comme de se lover dedans pour dormir à la belle-étoile. A noter qu’il porte, également, toujours des bracelets de force en cuir sombre témoins de promesses d’enfance à son jeune frère Rhaegal.


● Personnalité :

Comme tout personnage, il a ses faces sombres et ses côtés lumineux. Si on devait trouver huit qualités pour le décrire, elles seraient sans doute les suivantes : tout d'abord, son Courage & sa Volonté : Au combat comme dans la vie, l’Epée du Matin est tel une locomotive inébranlable, dont la voie est toute tracée. Peu importe les remparts, peu importe les adversaires qui se dressent sur sa route, il trouve toujours les ressources nécessaires à la victoire. Si bien qu'on se demande qui pourra l'arrêter. Pas lui-même, en tout cas. Il a déjà repoussé ses limites en de si nombreuses reprises qu'il n'a pas à douter de sa capacité à réitérer l'opération. Il est, cependant, conscient de la difficulté accrue de la chose. Doté d’un Code de l’Honneur très strict et d’une certaine éthique, le Dornien hait ceux qui n'ont pas de fierté et d'orgueil, estimant que l'Honneur est une des rares vertus liées aux humains. Abhorrant les pleutres, il apprécie tout particulièrement les adversaires qui font tout leur possible pour survivre, sans en arriver à la fuite, car comme il le dit lui-même « Quitte à mourir, autant le faire avec panache! ».

De cet honneur exacerbé découle une incroyable Fiabilité. En effet, le chevalier est un homme sur lequel on peut compter. Jamais il ne laisserait tomber ses alliés, que ce soit au prix d’une main comme de sa vie. Puissant et droit, Oberyn est le genre d’Homme qui sera toujours présent pour soutenir ceux qu'il chérit, dans les bons comme dans les mauvais moments, et ce même si il ne sait pas forcément quoi faire une fois opéré l’acte de présence. Mais une présence même silencieuse vaut souvent bien mieux que la solitude, n'est-ce pas ? De là à dire qu’en découle sa Vient ensuite sa Capacité à Fédérer, il n’y a qu’un pas. En effet, le Dornien est un véritable meneur d'homme, un chevalier capable de galvaniser ses troupes d'un mot éclairant ses actes, pour les faire puiser dans des ressources dont ils n'avaient eux-mêmes pas conscience. Son père lui tint, autrefois, que tout leader doit savoir faire entendre sa voix dans le tumulte des batailles et si celle de l’Epée du Matin est aussi franche que puissante, elle ne fait qu’appuyer son exemplarité et son courage au combat pour galvaniser ses hommes.

Mais c'est aussi quelqu'un d'Organisé et de Prévoyant. Planifiant minutieusement à l’avance, ses capacités d’analyse, d'anticipations et de prises de décisions dans chaque situation font du Dornien un personnage relativement taiseux, posé comme réfléchi. Il est bon de savoir que la force de l’Epée du Matin ne vient pas de son intellect mais bien son instinct hors norme qui, jusqu'à présent, ne l'a quasiment jamais trompé. Du fait de ses amitiés comme de ses vœux de Chevalier, l’Héritier des Météores est un homme relativement Protecteur sous ses aspects d’homme issu de privilèges. Il éprouve une certaine affection pour les êtres fragiles, les infirmes, les victimes et autres âmes brisées. Son amitié, comme son affection et son affection, ne s’arrête pas au jugement de ses yeux et en fait, pour certains, un exemple de chevalerie.

Vient maintenant le revers de la médaille car il n’est pas de personnage parfait et le Dornien possède, tout autant que le commun, ses propres défauts. Taciturne, Oberyn illustre à la perfection la Maxime du parlons peu mais parlons bien. Sa parole est d’or et peu sont ceux qui peuvent le qualifier de bavard tant il reste le type d’homme à ne l’ouvrir que quand il a quelque chose d’intéressant à dire et quand son auditoire peut trouver ses informations précieuses. Ainsi, le Chevalier entre souvent dans les esprits des Maisons Nobles comme un personnage Misanthrope. En effet, l’Héritier des Météores ne semble pas être le genre d’homme à se fondre dans les jeux de pouvoir et les luttes d’influence avec une aisance particulière. La présence des autres Nobles le met mal à l’aise, d’autant qu’il n’éprouve aucun amour pour l’étiquette comme les convenances. Il garde, ainsi, ses distances avec les représentations officielles et ne s’y soumet que sur les ordres de Père sans y prendre le moindre plaisir. Ses semblables sont les gens du commun et les soldats, pas les politiciens et les intrigants. Aussi connaît-il plus les hommes d’Arme de sa Maison que bon nombre des Nobles personnes de Westeros. Un paradoxe pour qui est appelé à la suzeraineté des Météores.

Un état de fait qui tend à faire penser à la Noblesse que l’Epée du Matin est un être Suffisant comme Susceptible. S’il a, en effet, une très haute estime des grands combattants, le Dornien ne méprise nullement les faibles comme exposé précédemment. Il porte sur ses épaules le lourd fardeau d'être l’héritier de sa Maison, soutenant toutes les responsabilités futures de la survie de celui-ci et de sa croissance dans un monde d’intrigues et d’alliances qu’il n’affectionne pas. Insatisfait, le Dornien ne se contente que rarement de ce qu'il obtient, surtout quand sa Dame Edarra est « en jeux ». Aussi remue t’il ciel et terre pour sa belle, quitte à délaisser des situations périlleuses pour se lancer vers la protection de son Amour, car bien qu’il ne le confesse pas il y a bien amour pour la belle Ferboys. Des situations qui peuvent le mettre en porte à faux avec son sens des responsabilités. En somme, Oberyn n'est pas mauvais ou méprisant, il est plutôt classe et surtout fier, mais sa relation avec la Noblesse ne le met pas sous son plus beau jour…



● Famille :
Descendant des Andals, la maison Dayne des Météores fait exception sur les terres de Dorne, demeurant dans les montagnes plutôt que de subir les affres du désert pourtant symbolique des terres de ce pays. La loyauté des Météores envers la Maison Martell, suzeraine depuis Lancehélion, n’est plus à démontrer et c’est en vassale fidèle que la Maison Dayne se tient prête à suivre les directives du Prince. Quelque peu dissonante des autres Maisons de Dorne, les Dayne n’ont jamais affiché publiquement un quelconque ressentiment envers l’arrivée des Targaryens et si la prise de position reste neutre sur ce sujet, la famille ne semble en retenir aucune rancune ou ressentiment. La famille d’Oberyn est composée de la façon suivante :

Père : Olyvar Dayne. Bien que sa chevelu argentée ne soit plus que teintée de neige désormais, le Seigneur des Météores n’a toujours pas perdu l’aura de superbe qui l’a accompagné tout au long de son existence. Ses larges épaules sous entendent un passé de guerrier valeureux alors que ses manières courtoises envisagent une connaissance profonde des mœurs de la noblesse comme des luttes d’influence. Sous sa direction, les Météores ont connu une croissance paisible et ce n’est pas peu dire qu’Olyvar jouit d’une réputation flatteuse auprès de ses gens qui le considèrent comme un homme juste et aimant. A bientôt cinquante ans, le Seigneur s’enorgueilli d’une famille dont il est particulièrement fier et c’est serein qu’il profite de ses jours en préparant sa succession et prenant soin de ses enfants comme de ses terres et de ses alliances.

Mère : Mylenda Dayne, née Caron de Séréna. Plus jeune de quelques années que son époux, elle lui fut mariée dans l’unique but d’assurer la « Sécurité » des Montagnes Rouges, offrant un lien entre deux Maison voisinant ces monts. Si nulle passion n’enflammait l’union à l’origine, cette époque semble bien révolue désormais. De même que les tentatives d’engendrer un héritier qui enfanta de deux mort-nés. La Maison Dayne est désormais soudée autour de ce couple solide et ses enfants nombreux. Mère aimante et attentionnée, elle a toujours fait en sorte de ne pas favoriser l’un de ses enfants et entretien chez eux des liens puissants. Balance d’un équilibre certain, elle s’assure qu’aucun de ses autres fils ne nourrisse de rancœur envers les talents naturels incroyable de l’Epée du Matin. S’attachant à l’éducation de ses filles pour en faire d’authentiques Lady, elle n’approuve pas l’union de son Fils à Lady Ferboys mais n’en pipera pas mots. Elle se contentera de veiller sur les intérêts de son enfant tout comme sur ceux de sa famille.

Frères : Rhaegal Dayne, premier frère cadet d’Oberyn. Désormais âgé de 20 ans, c’est un homme fait aspirant à s’écrire un prénom dans l’ombre de son frère. Leur relation est excellente aux yeux du monde et Oberyn prend le plus grand soin de lui, aimant à jouter en sa compagnie comme à l’exercer au maniement des armes. Quelque peu introverti, il fait toutefois preuve d’une intelligence rare et maitrise à la perfection les complexes arcanes de la politique comme du négoce.
Aegon Dayne, second frère cadet d’Oberyn. Serait âgé de 18 ans. Mort durant ses premiers mois, Oberyn n’en a qu’un vague souvenir.
Gawen Dayne, troisième frère cadet d’Oberyn. Serait âgé de 15 ans. Mort noyé dans la Torrentine alors qu’il y jouait avec d’autres enfants, l’Epée du Matin l’a longtemps pleuré tant Aegon était l’illustration même de la joie de vivre. Promis à un brillant avenir, il est de ceux qui sont beaucoup trop tôt partis…
Erayn Dayne, quatrième frère cadet d’Oberyn. Fort de ses 12 ans révolus, il se considère comme un homme fait et ne cherche qu’à trouver grâce aux yeux de son père. Promis à un brillant avenir de chevalier, il fait le désespoir de sa mère par ses longues chevauchées nocturnes dans les Montagnes Rouges. Partira bientôt au service d’un chevalier de la Maison Cuy de Tournesol en temps qu’Ecuyer.
Corwin Dayne, cinquième frère cadet d’Oberyn. A 9 ans, l’enfant se montre plus intéressé par les livres que ne le furent aucun de ses ainés et en aurait déjà lu plus que tous ses frères réunis selon sa mère. Vif d’esprit, il aime à suivre son frère Rhaegal dans ses activités de négoce et se montre peu intéressé par le maniement des armes. Il a, en revanche, une passion dévorante pour les animaux, recueillant toutes sortes de bêtes blessées. Sérieux et timide, il fuit les étrangers arrivés au Météores en se cachant dans les jupes des femmes de la famille.
Boros Dayne, sixième frère cadet d’Oberyn. Serait âgé de 4 ans. Oberyn ne l’a pas connu, mort sans avoir jamais vu le soleil se lever. Dame Mylenda le pleure parfois, comme chacun de ses trépassés. Il restera, à jamais, le dernier des enfants du couple Dayne.

Sœurs : Lilia Dayne, première sœur cadette d’Oberyn. Désormais âgée de 22 ans et mariée à un Mullendore de Hautesterres, la jeune femme est une mère heureuse ayant appris à aimer cet époux qui lui donna deux enfants. A l’origine simplement mariée pour sécuriser les frontières avec le Bief, elle y découvrit une famille nouvelle et une situation confortable. La proximité des Météores et les bonnes relations entre les deux maisons lui assure de ne jamais vraiment avoir perdu sa première maison.
Tysha Dayne, seconde sœur cadette d’Oberyn. Serait âgée de 19 ans. Morte suite au Fléau du Printemps alors qu’elle appariait vers les Terres de l’Ouest pour se marier. Tout comme Gawen, elle fit couler bien des larmes à Oberyn.
Talia Dayne, troisième sœur cadette d’Oberyn. A 16 ans, elle n’aspire qu’à partir accompagnée de ses suivantes dans des parties de chasse au faucon et à glousser autour de pâtisseries. Son physique avantageux lui voit parvenir bon nombre de prétendants, mais elle ne porte aucun intérêt aux questions du cœur pour l’heure. Sa mère s’échine toujours à essayer d’en faire une authentique Lady.
Kyara Dayne, quatrième sœur cadette d’Oberyn. Agée de 7 ans, la petite « Rose des Sables » est une pétillante enfant éveillée pour son âge à la beauté, déjà, saisissante. Amoureuse de chansons, c’est une petite musicienne très douée qui perfectionne son Art chaque jour pour le plus grand bonheur de Mestre Rolan. Elle se montre appliquée et sérieuse quand son frère Corwin tente de lui apprendre le calcul comme l’écriture mais le désarme toujours d’un sourire quand la leçon deviens trop compliquée. Elle s’émerveille par avance du mariage de son frère, n’aspirant qu’à lui montrer sa nouvelle robe et jouer avec Lady Edarra qu’elle sait très jolie !

Oncles : Andrew Dayne, premier frère cadet d’Olyvar Dayne. Marié il y a fort longtemps, sa femme perdit la vie en donnant naissance à son premier enfant qui s’avéra mort-né. Jurant de ne plus jamais prendre épouse, il officia longtemps comme Chevalier Errant avant de revenir aux Météores commander la Garde de la Forteresse. Taciturne et mélancolique, il aime passer de longs instants à contempler la lame laiteuse d’Aube sous le regard attendri de son neveu, sans jamais chercher à user de la lame. Bienveillant envers ses nièces et neveux, il les protège toujours en gardant une certaine distance.
Luan Dayne, dernier né des frères d’Olyvar Dayne. Autrefois chevalier, il chuta de son cheval qui lui brisa la jambe gauche en l’écrasant. Infirme, il devient une sorte d’intendant des Météores noyant ses souffrances dans le vin et les putains. On lui prête bon nombre de bâtards dans la région de Météores et sa réputation amène Lady Mylenda à l’en faire éloigner de ses enfants. Il est complice des frasques du jeune Erayn, l’encourageant parfois, et fut souvent une oreille attentive aux confessions d’Oberyn dans sa jeunesse. L’Epée du matin lui trouve un côté burlesque attachant.

Neveux : Robert et Gawen Mullendore, âgés respectivement de 3 et 1 ans. Les fils de Lilia furent nommés en l’honneur d’un défunt oncle de son époux et de son jeune frère disparu suite au Fléau du Printemps. Oberyn n’a pu rencontrer que Robert et a trouvé chez le bambin un regard vif et espiègle.


● Résumé :

Oberyn Dayne est l’actuel héritier des Météores. Il brigue, également, le titre d’Epée du Matin par la détention de la légendaire Epée familiale : Aube. Celle-ci lui fut remise par son père, Lord Olyvar Dayne, autour de ses 20 ans eu égard à ses prouesses martiales et à son dévouement à la protection du commun en tant que chevalier, redevenant la première Epée du Matin depuis bien des décennies. Ser Oberyn a participé au tournoi de Port-Réal en l'an 205 ainsi qu’à d'autres tournois dans sa vie qui participèrent à lui établir une solide réputation. En 211, il s'est fiancé à lady Edarra, jeune femme convoitée par passion depuis bien des années. Peu de temps après, il partit en voyage dans le royaume et participa à la bataille de Salvemer en défendant la ville de l'attaque Fer-Née. Il y affronta lord Dagon Greyjoy en duel, bien qu'il ne connaisse pas l'identité de ce dernier, et se lia d’amitié sincère avec Ser Pryam Templeton. A la suite de la bataille, il retrouva Lady Edarra et tous deux renouvelèrent leurs vœux.

● Histoire :

Deux vies furent perdues avant que ne vienne au monde le véritable héritier des Météores, deux enfants mort-nés qui arrachèrent bien des sanglots comme des douleurs au couple formé par Lord Olyvar Dayne et Lady Mylenda Dayne, née Caron. Deux enfants mort-nés qui ne connurent jamais les caresses du soleil de Dorne. Encore aujourd’hui, certaines des mauvaises langues disent que de ces morts-là qui viendrait l’incroyable talent martial de l’Epée du Matin, vampirisant la vie de ses frères avant même qu’ils ne voient le jour. Foutaises aux yeux de Lord Olyvar, les Sept s’étaient seulement contentés de lui offrir le juste retour de ses prières alors que terminait de se coucher le soleil sur cette année 187.Vigoureux et combattant fut l’enfant, sorti du cocon maternel le poing en avant. Les premières années de l’existence du fils héritier se passèrent dans la vigueur et fulgurance, cet esprit éveillé alimentant sans cesse la corpulence avantageuse qu’avait offert à Oberyn, la bénédiction des Sept.

A l’instar des cavaliers Dothrak qui savent monter à cheval avant même de savoir marcher, le commun rapporte aujourd’hui que l’épée du matin savait manier une lame avant de poser un pied devant l’autre. Les légendes du commun ont la vie dure et celle-ci, pas plus qu’une autre, ne trouve sa vérité dans les faits. Néanmoins, il n’en demeure pas moins vrai qu’à Dorne comme ailleurs le talent n’attend pas le nombre des années. Et alors que son plus jeune âge touchait à son terme, l’héritier des Météores se trouvait bercé et transformé par les écrits magnifiant les Dragons comme les Chevaliers. Ainsi débutèrent les premières batailles d’Oberyn, ses Dragons n’étant rien d’autre que les plus dociles et vieux limiers du domaine, il ne manquait pas de les titiller de sa lame de bois au grand amusement des hommes d’arme. Rieur et enjoué, le jeune garçon ne trouva que plus de cœur à l’ouvrage dans la naissance de sa sœur Lilia puis de son frère Rhaegal. Appliqué, il prit à cœur la mention de dame sa mère alors qu’il découvrait le bout de choux qu’elle tenait dans ses bras : « Voilà ton petit frère Oberyn. Un jour, ce sera à toi de le protéger. ».

Alors les Dragons devinrent métaphoriques et c’est du haut des remparts que l’enfant exerçait ses talents naissant en singeant les attitudes des Hommes d’Arme comme des Chevaliers de son père. Déjà, ses capacités d’analyse extraordinaires le détachaient du commun et il assimilait bien des bases par la seule force de son regard associé à son instinct. Il n’en devint que plus austère et rigoureux à l’âge de sept ans, quand les dieux jugèrent bon de lui enlever son second frère tout juste né, Aegon. S’il n’en garde, aujourd’hui, plus qu’un très lointain souvenir, l’Epée du Matin sait que sans cette confrontation précoce avec la mort, il n’aurait jamais affiné son talent. Mestre Rolan se plaisait à lui dire qu’il avait toujours été un Diamant brut et qu’il n’avait eu qu’à trouver la force de se polir. Cette force-là, il la tira des liens extrêmement forts que lui imposa sa famille. Il commença à s’astreindra à une discipline personnelle afin de se forger des capacités à même de tendre vers l’excellence, vers ces exemples qui traversaient le temps au travers des chansons. Peut-être qu’un jour, à force de travail et d’éffort, l’on pourrait bien chanter ses exploits comme son nom…

Passèrent donc les années et leur lot d’événements heureux comme éplorés. S’il n’en devint que plus redoutable au maniement des lames fictives comme émoussées, Oberyn s’intéressa plus encore à la fabrication des épées, courant chaque jour vers les forges de la citadelle des Météores pour s’abreuver du savoir des forgerons. Lord Dayne n’en était que perplexe devant cette démarche mais quand la réponse lui vint de la bouche de son fils, il comprit qu’il avait là à faire à un talent tout sauf ordinaire. « Mais Père, si je veux savoir me battre avec une épée, il faut bien que je sache exactement comme elle est fabriquée ! ». Limpide et mâture, une réponse éclairée dans la bouche d’un enfant bien trop jeune encore aux yeux de sa mère. Mais un enfant à l’indéniable talent. Dès ces années, Oberyn hérita d'une force incroyable et d’une technique époustouflante qui attira l'attention sur lui toute sa jeunesse durant. Capable de rivaliser sans mal avec la génération précédente alors que se profilait l’âge de dix ans, son père gardait toujours un œil fixé sur lui, veillant à ce que son évolution soit la plus parfaite possible. Elevé dans ce climat d’attentes grandissantes, Oberyn développa une personnalité propre, l'écartant peu à peu de la troupe des enfants nobles destinés à la chevalerie, tout en en acceptant les préceptes martiaux. Individualiste abouti, l’héritier des Météores ne se lia avec aucun de ses comparses Dorniens et n’accomplit aucun des actes de protection mutuels indispensable au ciment de son ordre, ce qui lui valut nombre de réflexions. Mais il était plus fort que les autres, à quoi bon les écouter ? Vivre dans les expectations de ses aînés ne fut pas une chose simple, mais au final, l’Epée du Matin en sortit grandit, plus fort, plus mûr que n’importe quel enfant de son âge.

Quelque peu arrogant et totalement suffisant, il n’avait pas encore onze ans qu’il participait déjà aux entrainements martiaux des chevaliers d’âge mur. S’il subissait encore un déficit de force propre à sa carrure d’enfant, il apprit alors que le plus puissant des assauts est celui que l’on livre en étant en vie. Aussi se forgea-t-il la base de ce qui serait plus tard son style d’escrime avoué, développant une maitrise de l’Art des Esquives incroyable. Son évolution exponentielle semblait bientôt voir se talent brider par la seule enceinte des Météores. C’est le temps que choisit un Chevalier Errant aux Armoiries Estremont pour venir poser ses guêtres dans la citadelle. Impressionné par les capacités de l’héritier des lieux, il l’affronta amicalement mais administra une véritable leçon d’humilité au jeune garçon qui s’en trouva transfiguré. Dès cet instant, il ne cessa de côtoyer ce Chevalier, ce dernier lui apprenant tout ce qu’il était nécessaire de savoir pendant près de deux années. Ser Waymard Estremont devint le premier véritable maitre d’arme à la disposition de l’Epée du Matin.

Cette époque marque le temps où le jeune Dornien rencontra pour la première fois Lady Edarra Ferboys. Bien qu’ils fussent tous deux très jeunes en ce temps-là, c’est bien la première fois qu’Oberyn trouva un intérêt ailleurs que dans le chant des lames et il s’ouvrit pour la première fois aux questions du cœur. Elle devint la dame à qui il jetait toujours des coups d'œil, celle qui était inaccessible à tous les jeunes hommes de Dorne. Celle qui en grandissant attirait tous les hommes, et qu'aucun ne pouvait approcher, celle qui est sans doute, aujourd'hui, l’une des plus belles femmes du monde, et qui n'est autre que sa promise. Durant cette période de sa vie, Oberyn a du lever les yeux pour la regarder, et c’est alors qu’il fit le vœu qu’un jour leurs regards se croiseraient sur un plancher égal.

Désormais mue par des objectifs puissants, il accueillit les successives naissances de la famille Dayne comme une raison de plus de parfaire son talent. Mais toujours plus de poids sur ses épaules, toujours plus de responsabilités qui s’avéraient bien lourdes pour son jeune âge. Désormais Ecuyer de Ser Ser Waymard Estremont, il fit le serment de revenir aux Météores après six ans à son service, le premier d’une longue série… Leur pérégrination les amenèrent à visiter bon nombre de Forteresses de Dornes, croiser de nouveau la route de la fleurissante Edarra Ferboys, s’émerveiller devant les remparts de Lancehélion, admirer de loin l’allure noble du Prince Doran Martell au point d’en être impressionné et mue par une ambition de mimer tant de noblesse. Des voyages et des aventures qui les amenèrent à parcourir le Bief comme les Terres de l’Orages, leur intimèrent de se mettre au service de quelques seigneurs locaux et alimentèrent toujours plus la technique martiale d’Oberyn, au point de se demander progressivement qui du Chevalier ou de l’Ecuyer était réellement le plus talentueux. Ser Waymard le lui avoua aux alentours de ses 17 ans, qu’il n’avait plus rien à lui apprendre, alors qu’il drapait sur les épaules d’homme du Dornien une pelisse de lion blanc achetée au prix fort à une galère marchande de Braavos. Cadeau de chevalier à égal alors qu’il confessait que le jeune homme l’avait depuis bien longtemps dépassé en vigueur comme en technique.

Les 18 ans d’Oberyn survinrent en l’an 205 et c’est sous les yeux des Météores entiers qu’il prononça ses voeux et fut fait chevalier. Sa famille agrandie depuis lors ne lui inspirait que plus de responsabilité et de sérieux alors que l’hommage à la Maison Martell lui imposait de se montrer aussi noble que juste. Ne cessant de faire parler de lui dans les désertiques contrées de Dorne, combattant d’authentiques canailles, protégeant la veuve autant que l’orphelin et répandant sa protection comme ses bons mots à dos de Shuram, son sombre étalon des sables. Le Grand Tournoi de Port Réal fut l’occasion de retourner vers Accalmie, où il rencontra un Mestre quelque peu curieux, avant de faire parler ses talents exceptionnels et donner à la foule un nouveau nom à murmurer. Mais la capitale fut aussi pour le Dornien l’occasion de devenir plus qu’un homme en compagnie d’une prostituée qu’il n’a toujours pas oublié. A regret toutefois, si les plaisirs qu’elle lui offrit furent au rendez-vous, ce fut également le cas des remords quand lui vient la désagréable impression d’avoir souillé Dame Edarra par cette passe sans armes. Des remords furent donc contractés, des lances brisées et des amis générés autour de fêtes qui suivirent les joutes. Quelques autres tournois furent l’occasion de briser des lances et de nouer des amitiés plus éphémères autant que de dorer un prestige amené à devenir de plus en plus conséquent. Au point qu’il ne fallut pas plus de deux ans à Lord Olyvar pour armer son fils de la légendaire Epée familiale Aube autant que du titre d’épée du Matin.

Résident de façon fixe aux Météores, Oberyn entreprit de courtiser Dame Edarra Ferboys de façon plus directe et il multiplia les entrevues avec cette dernière, captivé par sa prestance et son caractère de femme idéale à ses yeux. Dans le même temps, il renouvela une vieille promesse à son frère Rhaegal et les deux hommes ne s’en trouvèrent que plus liés et soudés que jamais. Finalement, l’Epée du Matin fit vœu à sa promise de revenir demander sa main à sa mère avant de s’embarquer pour une aventure nouvelle en direction de Salvemer. Il se retrouva, bien malgré lui, participant à la défense de la ville contre un assaut des Fer-Nés et ne manqua pas d’en ramener un duel d’exception en souvenir autant qu’une amitié solide avec Sar Pryam Templeton. A sa grande surprise, il retrouva dans la ville sa fiancée venue, semblait il, afin de s’assurer qu’il ne lui soit rien arrivé. Touché et plus que jamais charmé, Oberyn renouvela ses vœux avec une détermination sans faille.

La région de Salvemer désormais plus sure, il fut temps pour l’héritier des Météores de s’en retourner vers sa Citadelle, non sans avoir partagé le pain et le sel avec bon nombre d’hommes exceptionnels. Le déchirement de quitter à nouveau sa fiancé fut vif, mais nécessaire afin de sceller leur promesse. Retrouvant la famille Dayne après quelques pérégrinations et aventures supplémentaires, Ooberyn se fit un devoir de convaincre ses parents à accepter son futur mariage avec Lady Edarra Ferboys, s’heurtant de plein fouet aux doutes et inquiétudes de Dame sa mère. A force de détermination, il parvint à faire accepter cette union entre deux nouveaux exploits martiaux dans les Montagnes Rouges en compagnie de son frère Rhaegal. Ne reste désormais plus qu’à convaincre Dame Ferboys de lui accorder la main de sa fille pour clore un premier chapitre de l’histoire de l’Epée du Matin. La suite ne serait plus qu’à écrire librement…



● Inventaire :

Ser Oberyn Dayne est le détenteur de la légendaire épée Aube, qui fut jadis forgée à partir d’une pierre tombée du ciel. La lame à la blancheur laiteuse et aux propriétés proches de l’Acier Valyrien lui faut le titre d’Epée du Matin. Il possédé également une épée courte classique ainsi qu’un bouclier rond marqué du blason Dayne. En tant que Chevalier, il revêt en combat une armure de maille et de plates argentée. Enfin, il possède un Coursier des Sables Noir nommé Shuram.






● Pseudo :
Hughes
● Âge : 24 ans.
● Divers :
● Avatar : Jamie Campbell Bower
● Connaissez-vous le Roman ? A Feast For Crows sur la table de chevet !
● Comment avez-vous connu le forum ? Je cherchais un RPG sur cet univers, j’ai tapé sur Google, j’ai vu de la lumière, je suis entré…
● Comment trouvez-vous le forum ? Beau, riche et avec une communauté accueillante (Lothar Very Happy) !
● De quelconques suggestions ? Pas actuellement non ^^



Dernière édition par Oberyn Dayne le Ven 28 Sep 2012 - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Main du Roi
avatar

Brynden Rivers
Main du Roi

Général
Freuxsanglant

- Combien c'est-y que lord Freuxsanglant il en a, de zyeux ?
- Mille, et rien qu'un.

♦ Missives : 3432
♦ Missives Aventure : 33
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 22/06/2009
♦ Célébrité : Kevin Costner
♦ Copyright : Alysanne
♦ Doublons : Edric Estremont
♦ Age du Personnage : 36 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Donjon Rouge, Port-Réal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
155/500  (155/500)


Message Sam 22 Sep 2012 - 12:31

Avant tout, soit officiellement le bienvenu sur le forum, Oberyn !

Je commencerais par te dire que j'aime beaucoup ta manière d'écrire ! Tu as un joli style fluide qui se lit tout seul, c'est vraiment agréable Very Happy J'aime aussi beaucoup ce que tu fais du personnage d'Oberyn ! Bref, que des bons points !

Cela dit, je te ferais quand même l'une ou l'autre précision. La première concernera la description physique d'Oberyn où tu mentionnes ses yeux bleus. En effet, à ce niveau, les Dayne possèdent une particularité ! La première incarnation du personnage n'y avait fait attention que par après, ce qui peut expliquer que sa fiche contienne éventuellement encore l'erreur. Je vais simplement te citer la Garde de Nuit :

Citation :
La maison Dayne des Météores est l'une des plus puissantes maisons de Dorne. Ils descendent des Andals desquels ils tiennent leurs yeux traditionnellement violets et leurs cheveux blonds cendrés, mais leur lignée remonterait à plus de dix mille ans et descend donc probablement aussi des Premiers Hommes implantés dans les montagnes Rouges.

A toi de voir si tu gardes la teinte bleue proche du violet que tu indiques ou si tu optes réellement pour du violet, comme cela se voit aussi chez les Targaryen.

Au niveau de la description de la famille, il faut faire attention à quelques détails. Premièrement, Dorne comme le Val n'a pas été touchée par le Fléau de Printemps. Maintenant, il est vrai que les Météores sont relativement proches du Bief et de Villevieille, mais à voir si les Montagnes auraient ou non permis à la forteresse d'être touchée par l'épidémie. Ensuite, une autre petite erreur qui est sans doute de notre fait ! Techniquement, il ne devrait pas y avoir de chevaliers Dorniens autres que ceux des Montagnes Rouges (en raison des histoires de religion pratiquée). De ce fait, il n'est pas réellement possible qu'il y ait des chevaliers de la maison Santagar (et à ce niveau, il me semble que je doive encore corriger cela dans l'encyclopédie >< Mea culpa !).

Concernant le premier maître d'Oberyn, il faudrait par contre voir avec lady Rivanon Mallister s'il est possible d'en faire un membre de sa maison ! En effet, les Mallister possèdent déjà un arbre bien complet et il est indispensable d'obtenir l'accord de la personne pour en rajouter un membre. Je pense que tu comprendras facilement les raisons à cela ! C'est d'autant plus vrai que les Mallister ont déjà un ou deux chevaliers errants dans leur arbre, aussi, il faudrait voir si cela est encore possible. Dans le cas où ce n'est pas possible, cela ne me dérange pas de te proposer une solution de remplacement rapide ! N'hésite pas à me contacter le cas échéant ^^

Enfin, dernière précision ! Le premier Oberyn avait effectivement abandonné le personnage juste après Salvemer, mais le deuxième joueur était parti du principe que le personnage était rentré à Dorne (cela dit, il n'avait pas beaucoup joué...). Comme la bataille de Salvemer remonte maintenant à plusieurs mois (cinq ou six), à toi de voir ce qu'Oberyn a fait entre-temps !

Bref, je ne te valide pas de suite puisqu'il y a plusieurs petits points à vérifier et/ou revoir. Au final, tu n'as pas grand chose à corriger ! Il te faut juste me confirmer si tu gardes certains points ou si tu les changes et surtout, contacter Rivanon. Cela dit, comme votre échange peut prendre quelques temps, signale moi directement quand tu as fait le reste des corrections et je te validerais définitivement ! Tu pourras toujours changer ou confirmer le nom de ton maître par après ^^


Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com/
Chevalier
avatar

Oberyn Dayne
Chevalier

Général

• Epée du Matin •
◌ Vision du Guerrier ◌
• Champion de la Maison Martell •

« Honneur, Loyauté, Sacrifice. »

♦ Missives : 2094
♦ Missives Aventure : 87
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 30/03/1988
♦ Arrivée à Westeros : 17/09/2012
♦ Célébrité : Jamie Campbell Bower
♦ Copyright : Violain <3
♦ Doublons : Gunthor Estremont
♦ Age du Personnage : 25 ans
♦ Mariage : Fiancé à Edarra Ferboys
♦ Lieu : Citadelle des Météores.
♦ Liens Utiles :

Disponibilité : 3/4 RP's
Présentation d’Oberyn
Voyages & Aventures
Capacités d’Oberyn
Chroniques de la Maison Dayne

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1250/1500  (1250/1500)


Message Sam 22 Sep 2012 - 15:25

Que de compliments, c’est inattendu et je t’en remercie grandement ! J’aurai pensé avoir bien plus de choses à modifier, tu me vois donc plus que ravis ^^

J’avais pleinement conscience de la couleur des yeux propre aux Dayne en écrire la description. Cependant, j’ai cherché à distinguer Oberyn du physique commun des Dayne pour lui apporter une sorte « d’aura naturelle » à même de sublimer par son regard le titre d’épée du matin. Dans les romans, Edric Dayne a ainsi les yeux bleus foncés presque violets me semble-t-il. Je ne vais pas le cacher, je me suis grandement inspiré de la description des yeux des Autres fournie par Martin pour lui octroyer ce regard qui se voulait « aussi tranchant que de l’Acier Valyrien ». Mais j’y ai, également, ajouté un trait que je trouvais magnifiant un esprit analytique brillant : le pailleté d’or des yeux verts de Tywin Lannister (que j’adore au passage). D’où la notion de pailleté d’Améthyste dans les yeux bleu foncés presque violets d’Oberyn. J’ai modifié la description pour appuyer que ce bleu sombre est proche du violet et que le pailleté d’améthyste renvoi à la teinte « naturelle » que l’on retrouve chez les Targaryen. Oui, je cherche des références complexes. En espérant que ça convienne tout en sortant un peu du lot. J’aime pas vraiment Jamie Campbell Bower comme Avatar, mais je tâche de me l’approprier un peu avec ses défauts (le coup des grandes oreilles dans la description…) pour au final commencer à m’y faire :p

Suite à ta remarque fort juste, j’ai modifié les différentes morts liées au Fléau du Printemps, ne laissant plus que Tysha comme victime de ce désastre du fait de sa traversée du Bief à l’arrivée de la calamité. La mort de Gawen fait maintenant suite à un accident. Concernant Erayn, j’ai modifié son service d’Ecuyer pour qu’il soit effectué auprès d’un Chevalier de la Maison Cuy de Tournesol. Plusieurs raisons à ce choix, elle n’implique encore personne sur le forum (j’ai retenu la leçon XD) et elle est quelque peu voisine des Météores, ce service servant une nouvelle fois à l’excellence des relations entre les Météores et ses voisins comme le souhaites Lord Olyvar.

J’ai fais le nécessaire pour le premier maitre d’Arme d’Oberyn et te tiens informé du cas de Ser Waymard Mallister par MP donc ! ^^

J’ai complété l’histoire en y intégrant un paragraphe supplémentaire pour désigner le retour d’Oberyn aux Météores et donner quelques pistes de ce qu’il aura bien pu faire depuis la fin de la bataille de Salvemer. Me sera-t-il, toutefois, possible de jouer quelques RP en Flashback peu après la bataille avec certains personnages importants (Ser Pryam Templeton pour ne pas le citer) ?

Merci pour toutes tes remarques constructives dans tous les cas. Croisons les doigts maintenant ! :)




« Seal my heart and break my pride,
I've nowhere to stand and now nowhere to hide,
Align my heart, my body, my mind,
To face what I've done and do my time. »
Revenir en haut Aller en bas
Main du Roi
avatar

Brynden Rivers
Main du Roi

Général
Freuxsanglant

- Combien c'est-y que lord Freuxsanglant il en a, de zyeux ?
- Mille, et rien qu'un.

♦ Missives : 3432
♦ Missives Aventure : 33
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 22/06/2009
♦ Célébrité : Kevin Costner
♦ Copyright : Alysanne
♦ Doublons : Edric Estremont
♦ Age du Personnage : 36 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Donjon Rouge, Port-Réal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
155/500  (155/500)


Message Sam 22 Sep 2012 - 19:43

Les compliments sont mérités ! Pour la couleur des yeux, c'est parfait ! Je ne te demandais pas réellement de changer, c'était surtout pour information. Néanmoins, tout est bon à ce niveau. Il en va de même pour les changements de ta famille ! En ce qui concerne ton maitre, c'est bien ! N'hésite surtout pas à me tenir au courant de l'évolution de votre échange Very Happy

Pour l'histoire, c'est parfait aussi même si je ne demandais pas forcément cela ! Tu aurais aussi bien pu signifier ton retour dans ton premier RP Very Happy C'est toutefois une bonne chose ! Et oui, ne t'inquiète pas, tu pourras tout à fait jouer des RP en flashback avec les personnes de ton choix ! C'est une option bien souvent utilisée par les joueurs. Bref, tout me convient plus qu'amplement et j'ai hâte de voir évoluer ce Oberyn en jeu ! Je me ferais aussi un plaisir de le rencontrer si cela venait à être possible Very Happy

En tant qu'héritier de la famille Dayne, tu bénéficies évidemment des ressources de ta maison. Toutefois, d'un point de vue RP, tu disposes surtout de tes possessions de départ, sans oublier que tu débutes le jeu avec 30 dragons d'or. Tu pourras te servir de cette somme pour acheter des biens aux marchands ou tout autre chose. Même si ça n'en a pas l'air, il s'agit quand même d'une petite fortune, dont il te faudra user sagement ! N'oublie pas de les ajouter à ton inventaire, dans ta fiche de personnage (accessible dans ton profil) !

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Tu peux aussi aller signaler ta position sur le continent à cet endroit. N'oublie pas de consulter les autres sujets du bureau du Grand Mestre pour t'intégrer dans le contexte ou pour découvrir lady Coeurdepierre ! Tu pourras ensuite débuter le jeu en consultant les demandes, en postant la tienne ou en demandant directement à un joueur. En cas de questions, n'hésite pas à poster dans la Tour de la Main ou à m'envoyer un MP. Enfin, n'hésite pas à passer par le flood et la CB pour te faire connaitre et t'intégrer plus facilement sur le forum !

Puisses-tu faire honneur à ton titre et te couvrir d'une gloire immémoriale !


Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com/

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Oberyn Dayne | Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Archives des Demandes de Citoyenneté :: ◄ Archives de Dorne-