AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

[Abandonné] La demoiselle et le Mestre [Mestre Emeric].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 1 Aoû 2012 - 18:44

Le jour était à peine levé sur Vivesaigues. Le soleil illuminait les gouttelettes de rosée qui avait recouvert les environs, annonçant une journée qui promettait d'être radieuse. La maisonnée se réveillait tout juste mais la silhouette d'Eleanor se distinguait dans la semi obscurité de sa chambre qui, orientée à l'ouest, n'avait pas droit aux premiers rayons du soleil. Elle fixait sa fenêtre entrouverte sans vraiment la voir, le regard dans le vide et le visage inhabituellement pâle.

D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Eleanor avait toujours été une enfant puis une jeune femme dotée d'une santé de fer. Rarement malade malgré une constitution qui aurait pu laisser présager le contraire, elle été passée à travers la plupart des désagréments et des petits bobos de santé que connaissaient la majorité des enfants.

Elle n'avait également que très peu côtoyé de malades, si ce n'est pour cette terrible période qu'avait été le Fléau du Printemps et qui avait fait découvrir à la jeune lady que la Mort pouvait prendre bien des visages et s'attaquer à tous, jeunes et vieux, bien portants ou non, peu importait. Elle en avait gagné une pointe de fatalisme, comprenant qu'on ne pouvait guère lutter face à la nature et aux Sept lorsqu'ils avaient décidé que l'heure était venue.

Mais cette nuit-là, comme les précédentes et ce, depuis maintenant trois jours, elle avait à peine dormi. Si les premiers jours, elle n'y avait guère prêté attention, mettant son incapacité à dormir et les différents maux dont elle souffrait sur le compte de la discussion qu'elle avait eu avec la Septa et qui l'avait fait particulièrement cogiter sur son avenir et ce qui allait bien pouvoir se passer dans les mois qui allaient arriver, elle avait commencé à se sentir de moins en moins bien. Ce qui, au départ, n'avait été qu'un léger mal de crâne qu'elle pensait passager, n'avait fait qu'augmenter à un point tel qu'elle n'arrivait même plus à lire un ouvrage quelconque. En effet, à chaque fois qu'elle posait les yeux sur un livre, elle avait l'impression de voir les lettres se mêler entre elle et sa vue se brouillait. Si au moins, elle avait pu profiter de l'occasion pour partir en promenade avec Carotte et profiter du temps radieux que lui offraient les Conflans et les environs de la maison, mais il n'en était rien. La lumière ne faisait qu'accentuer ses maux de tête et elle supportait de moins en moins de sortir lorsque le soleil était à son zénith.

Elle, qui était d'un naturel particulièrement calme et réservé, avait commencé à être des plus agitées, rappelant d'une certaine façon qu'elle partageait le même sang qu'Edwyn par son incapacité à tenir en place si elle n'avait pas de quoi canaliser son esprit et de quoi s'occuper tranquillement. Les travaux d'aiguille l'incommodaient bien plus que de coutume et elle avait passé des heures se piquer le doigt et à devoir recommencer tous les points un par un avec force soupir et un sentiment grandissant de découragement.

Elle n'aimait pas se plaindre et faire perdre son temps inutilement au Mestre mais là, après une nuit d'insomnie presque totale, elle avait décidé qu'il était temps d'aller lui demander conseil et d'essayer de comprendre ce qui lui arrivait. Cela faisait bien des jours qu'elle ne l'avait pas croisé, ayant arrêté de mettre les pieds dans la bibliothèque lorsqu'elle avait réalisé que son état n'allait pas en s'arrangeant quand elle s'escrimait à essayer de déchiffrer quelques lignes.

Eleanor avait donc attendu que le jour se lève avec une impatience qu'elle essayait de contenir tant bien que mal, se surprenant parfois à chantonner pour occulter les tambourinements de plus en plus assourdissant de ses tempes qui semblaient s'amuser à marquer le rythme de ses chansons. Une fois la maisonnée éveillée et les premiers mouvements de domestiques se faisant entendre dans les couloirs, elle avait tenu encore un peu, désirant ne pas se précipiter comme une furie auprès du Mestre qui se serait probablement inquiété plus que de raison si elle ne paraissait plus se contrôler.

Et finalement, elle s'était rendue là où elle était sûre de le trouver sans hésiter. A la bibliothèque. Et Mestre Emeric était bien là, plongé dans un ouvrage qui semblait accaparer toute son attention et ayant visiblement oublié ce qui l'entourait. Malgré son teint pâle et presque maladif, un sourire se dessina sur son visage. C'était donc à ça qu'elle devait ressembler lorsqu'elle était elle aussi plongée dans un livre. Elle hésita un instant, se répugnant à le déranger mais un éclair de douleur lui vrilla brusquement les tempes, manquant de la faire chanceler.

S'avançant alors doucement en direction du Mestre, elle se racla légèrement la gorge pour l'aviser de sa présence et, d'une petite voix.


"Mestre Emeric. Je suis désolée de vous déranger aussi tôt dans la journée et de vous troubler dans vos études mais j'ai vraiment besoin de vous."

Il suffirait d'un coup d'œil au Mestre qui connaissait la jeune fille depuis bien longtemps pour qu'il voit qu'elle n'était pas vraiment au mieux de sa forme.
Revenir en haut Aller en bas

[Abandonné] La demoiselle et le Mestre [Mestre Emeric].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-