AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Quand la Tortue retrouve la Musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Dim 29 Juil 2012 - 20:56

En arrivant dans la grande et riche ville de Villevieille, Edric et son cousin s’étaient dirigés vers une auberge de bon aloi située dans un quartier quelque peu favorisé de la ville. Là, ils avaient pris une chambre dans laquelle ils séjournaient depuis maintenant quelques jours. Le jour de leur arrivée, Edric avait eu un long entretien avec lord Clarence Hightower dans la salle de la Clepsydre, au sein de la Grand-Tour. Les choses n’avaient pas été très simples à discuter, mais au final, Edric en était sorti plutôt satisfait, la tête pleine de certaines promesses. Oh, bien entendu, il savait pertinemment que tout ce qui avait été décidé n’engageait à rien puisque les choses ne seraient véritablement définitives qu’après une rencontre à venir entre les personnes concernées. Le jeune noble le savait et il le comprenait aisément. Il lui faudrait donc encore patienter avant d’avoir l’esprit apaisé en ce qui concernait le mariage de sa jeune sœur et en attendant, il pourrait rentrer tranquillement à Estremont où l’attendaient très certainement Duncan et Jeyne. Il était vrai qu’il aurait pu refaire la même route qu’il avait prise pour venir en sens inverse mais après réflexion, Edric avait jugé préférable d’éviter le passage des Montagnes Rouges et du Bois-la-Pluie en plein automne. Ainsi, il était parti sur le port à la recherche d’un navire à destination de Vertepierre et il avait fini par en trouver un, même si cela lui laissait encore un peu de temps à occuper, le départ ne pouvant avoir lieu que trois jours plus tard.

Edric avait donc profité de ce temps libre supplémentaire pour guider son jeune cousin Loren à travers les méandres des rues de Villevieille, le conduisant sur les grands marchés, lui faisant voir la Citadelle de loin ou encore lui désignant les temples de religions exotiques. Cela leur prit bien du temps mais ce ne fut pas du temps perdu tant ils découvrirent des merveilles de la ville et du port. De plus, comme il l’avait promis à sa sœur avant son départ, Edric fit aussi son possible pour accéder aux bâtiments de la Citadelle ouverts aux étrangers. Là, il donna sa missive en main propre à un mestre présent en espérant que les indications de mestre Ormond puissent aider à trouver une quelconque réponse à la question du pourquoi de la maladie de lord Bryce Estremont. On lui certifia que son cas serait étudié mais on fut toutefois incapable de lui dire quand. Préférant ne pas attendre inutilement sur place, Edric repartit donc explorer la ville en compagnie de son cousin avant de finalement rentrer à l’auberge, à la tombée de la nuit.

Déposant leurs affaires dans la chambre qu’ils occupaient, Edric et Loren finirent par descendre rapidement dans la salle commune qui était déjà bien mieux tenue que dans la plupart des établissements de fréquentation plus populaire qu’ils avaient connu lors de leur périple. S’installant à une table, Edric commanda un pichet de vin de la Treille auprès de la serveuse qui déambulait entre les clients puis, attendant que l’heure de pouvoir commander à manger se présente, il observa les lieux et ses occupants. La salle était de très belle facture avec ses bois de couleur et ses moulures ornementales. L’air y était aussi frais et moins enfumé qu’à l’habitude, malgré une cheminée où brûlait un grand feu. Quelques odeurs et fumets de cuisson erraient déjà dans la pièce, mais rien de trop prenant, bien au contraire. Ainsi alléché, Edric passa son regard de visage en visage jusqu’à ce qu’il ne soit attiré par une étrange créature velue ! Il reconnut en elle un petit singe semblable à celui qu’il avait jadis rencontré à Vertepierre aussi chercha-t-il instinctivement la ménestrelle avec qui il avait passé du temps à discuter et à batifoler. Et quelle ne fut pas sa surprise de la découvrir non loin de là !

Se penchant vers Loren, il lui désigna la jeune femme en question en lui indiquant qu’il souhaitait s’entretenir avec elle. Ainsi, le jeune garçon se présenta auprès de la ménestrelle avant de prendre la parole.
« Ma dame ? Mon seigneur aimerait s’entretenir avec vous. Il est installé là-bas, à cette table. » Montrant la table du doigt, Loren put voir Edric qui faisait un signe alors que la serveuse revenait déposer la carafe de vin au même moment. Ne restait qu’à voir si la jeune femme accepterait de se joindre au noble à la Tortue ou non. Si c’était le cas, le reconnaitrait-elle seulement ?



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 12 Aoû 2012 - 12:42

Le Bief et ses bienfaits. Jyanna en profita pleinement tandis qu'elle œuvrait à Hautjardin. Depuis qu'elle avait obtenu l'autorisation de Maura, elle avait intégré le service de Jeanne Tyrell. Pendant plusieurs jours, ses mélodies avaient circulé dans l'atmosphère du château mais l'appel du voyage se fit de nouveau sentir. La musicienne voulait découvrir plus avant Westeros et ses différentes régions, alors elle soumit sa volonté à la dame des lieux, exposant ses arguments. Celle-ci l'écouta et lui permit de quitter Hautjardin, ainsi la jeune stormienne prit la route en direction de Villevieille, une destination qu'avait mentionnée lady Tyrell. Pour faire la route, Jyanna se joignit à un groupe de voyageurs qui descendait dans la même direction qu'elle. Une fois en ville, elle décida de faire comme d'habitude, de trouver un lieu où elle pourrait jouer et gagner de l'argent. Rien de tel qu'une auberge, mais tout d'abord elle fit le tour de la cité pour se familiariser. Elle resta dans les grandes rues où circulait les citadins, évitant les ruelles et leur possible mauvaise faune. Puis elle choisit une auberge à la façade bien entretenue, semblant attirer une clientèle plutôt aisée et se présenta au tenancier en tant que ménestrelle et lui proposa ses services. Il accepta qu'elle joue dans son établissement, elle lui en fut grée.

Cela faisait trois jours qu'elle était arrivée dans cette grande et belle cité du Bief quand elle décida de varier ses lieux de représentation. Autant se donner un large éventail pour gagner de quoi vivre. Pourtant ce soir-là, sa présence dans l'auberge n'était pas justifiée par son métier, Jya y faisait une simple halte en tant que cliente. Elle avait économisé assez d'argent pour se faire. S'installant dans un coin elle commanda un verre qui lui fut servi rapidement. Jinto attirait quelques regards curieux mais restait tranquillement sur l'épaule de sa maîtresse. Cette dernière était en train de siroter sa boisson en observant les clients quand une ombre se dressa à ses côtés, tournant la tête vers l'individu elle lui adressa un regard interrogateur qui se teinta de surprise à l'écoute de son message. Un seigneur ? Voilà un événement inattendu pouvant se révéler fort profitable... Tournant son attention dans la direction indiquée, un large sourire illumina le visage de Jyanna quand elle identifia le dit-seigneur. Elle n'avait pas oublié le visage d'Edric ni ce qui s'était construit entre eux, cependant elle ne s'attendait pas à le revoir de sitôt, ni dans le Bief. Elle signifia au messager qu'elle allait rejoindre son maître. Récupérant ses affaires, Jya se leva et changea de table.

- Messire Edric, quelle agréable surprise.

La stormienne était sincère dans ses paroles. En fait, elle ne pensait pas qu'il se serait souvenu d'elle, son séjour sur l'île des Estremont avait été relativement bref bien qu'elle ait marqué quelques esprits elle n'en doutait pas. Elle s'installa en face du jeune noble tandis que Jinto observait celui-ci.

- Que faites-vous dans le coin ? Les affaires vous ont mené loin de votre île, enfin si ce sont les affaires qui vous ont conduit dans le Bief?

Elle ponctua avec un charmant sourire. Elle prenait de ses nouvelles, simple courtoisie, sans pour autant oublier qu'il avait souhaité s'entretenir avec elle. Dans quel but ? Elle n'en avait pas la moindre idée, ou plutôt elle en imaginait un certain nombre sans pouvoir déterminer laquelle serait la plus valable. Alors autant en avoir le cœur net.

- Vous souhaitez me parler ? A quel sujet ?

Jyanna s'interrogeait mais l'empressement ou la forte curiosité ne se faisaient pas sentir dans ses paroles. En fait, elle parlait d'une voix posée, légèrement chantante, attendant simplement de connaître le fin mot de l'histoire. Peut-être voulait-il simplement profiter de ses talents musicaux pour la soirée, il en avait le droit et même le pouvoir. Peut-être souhaitait-il simplement un peu de compagnie, il savait qu'elle n'était pas des plus farouches, surtout quand cela pouvait l'aider à assurer sa place auprès des grands de ce monde. Mais peut-être était-ce tout autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Jeu 4 Oct 2012 - 14:36

Après avoir passé de longs moments à arpenter les rues de la ville, Edric et son jeune cousin Loren étaient rentrés à l’auberge dans laquelle ils devaient patienter jusqu’au départ du navire qui pourrait les ramener chez eux. La nuit tombant doucement, ils avaient donc rejoint la salle commune pour s’installer à l’une des tables afin d’y prendre un bon repas chaud. Commençant par commander un pichet de vin de la Treille, le jeune noble porta alors son attention sur le spectacle offert par une ménestrelle et son singe, une artiste qui n’était autre que celle qu’il avait jadis rencontrée sur son île. Envoyant Loren quérir sa présence à la table du noble, Edric attendit de voir ce que la suite donnerait. Ce fut donc en souriant que le jeune homme vit la musicienne se lever de sa table dans le but de se diriger vers lui. Il fut d’autant plus surpris que lorsqu’elle s’adressa à lui, elle le fit par son prénom. Ainsi donc, elle se souvenait de lui ? Cela pouvait sembler normal au vu de la teneur de leur rencontre à Vertepierre, mais on n’était jamais sûr de rien. Offrant au sourire à la jeune femme, c’est d’un ton joyeux qu’il lui répondit. « Le plaisir est partagé, ma dame. » Certes, cette appellation n’était peut-être pas la plus appropriée pour une personne de son rang, mais Edric trouvait que ses qualités et ses capacités la rendaient quand même digne d’un tel respect.

La question qui suivit lui tira un nouveau sourire. C’était à cela-même qu’il avait pensé. Il était rare que des gens de la roture osent poser une telle question à un noble seigneur, mais la musicienne semblait être tel un poisson dans l’eau en présence de gens d’importance. Edric se souvenait aussi de ce qu’il avait appris d’elle lors de son passage à Estremont. Jyanna était de ces personnes qui semblaient être très attirées par les rumeurs, les ragots et les informations en tout genre et cela se manifestait dès à présent. N’ayant toutefois rien à cacher, le jeune homme lui répondit, en dissimulant toutefois la véritable teneur de son voyage. Il n’était pas question qu’elle l’apprenne avant même sa sœur ! « J’ai longuement voyagé avant d’arriver ici mais ce sont bien des affaires qui m’amènent à Villevieille. J’ai récemment rencontré lord Hightower et je me dois maintenant d’attendre la conclusion de nos négociations. » La curiosité semblant une nouvelle fois être la plus forte, Jyanna posa une nouvelle question bien légitime, cherchant à savoir ce qu’Edric attendait d’elle. Souriant à nouveau pour la rassurer, il ne tarda donc pas à lui répondre.

« N’ayez crainte, mes intentions sont tout à fait louables ! J’ai en réalité reconnu votre animal exotique et j’ai donc été surpris de vous retrouver dans un tel lieu. Ayant apprécié le temps passé en votre compagnie à Vertepierre, j’espérais que vous auriez du temps à perdre en ma compagnie ce soir. » Il ne fallait pas s’y tromper, cette invitation ne concernait que le fait de passer un moment à discuter et à apprendre des nouvelles d’un peu partout. Peut-être aussi à profiter de ses chansons, mais ce ne serait là qu’un bonus. « Comme je vous l’ai dit, j’ai quelque peu voyagé ces derniers temps, mais je ne suis guère au fait des dernières nouvelles du royaume. J’ai bien entendu parler de cette attaque qu’aurait connue Port-Lannis, mais je n’ai pas réussi à obtenir davantage de détails. Accepteriez-vous donc de passer du temps avec moi pour simplement parler ? Je vous invite bien entendu à partager notre vin et notre repas, cela va de soi ! » Laissant à la jeune femme le temps de répondre, Edric servit d’ailleurs les deux coupes de vin, en prenant une tout en tendant l’autre à la jeune femme, envoyant par la même occasion Loren en chercher une troisième tout en passant commande du repas. En réalité, cette discussion à venir avait pour but de poser quelques questions, Edric ayant une idée bien particulière derrière la tête. Il l’avait déjà eu par le passé mais n’avait guère eu l’occasion de la mettre en œuvre. Retrouver ainsi la jeune femme lui permettait de vérifier qu’il ne faisait pas erreur et si c’était le cas, de lui faire la proposition qu’il avait en tête : offrir à Jyanna une place au sein de la maison Estremont. « Vous-mêmes, avez-vous entendu des choses sur ce qu’il s’est passé à Port-Lannis ? Je ne doute pas que vos voyages ont du vous permettre d’obtenir nombre de rumeurs… »

Spoiler:
 



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 14 Oct 2012 - 11:09

Jyanna ne put s'empêcher de rougir légèrement quand il l'appela ma dame. Voilà un titre dont elle ne pouvait se targuer de posséder vu ses origines, pourtant cela lui faisait plaisir de l'entendre, cela prouvait qu'elle n'était pas qu'une simple roturière aux yeux d'Edric. A moins qu'il ne cherchait à la flatter pour mieux la manipuler car la jeune femme n'oubliait pas qu'elle avait affaire à un noble de Westeros participant certainement à ce jeu des trônes dont elle avait entendu parler et qu'il n'hésiterait pas à se servir de toutes personnes qui lui serait utile dans son entreprise. Pourtant Jyanna repoussa cette idée sans pour autant l'oublier, préférant profiter de l'instant. D'ailleurs elle se demanda comment Edric allait prendre sa question concernant les raisons de sa présence dans le Bief, il était vrai qu'elle se permettait parfois quelques libertés avec les conventions sociales. D'autant que leur relation n'était pas restée platonique, encore un élément pouvant expliquer l'assurance qu'elle laissait paraître dans ses paroles et son comportements vis-à vis de son interlocuteur. Et puis ce n'était pas en restant sagement dans son coin que la ménestrel pouvait se faire connaître et attirer les faveurs des grands.

En tout cas, son intuition s'avéra juste, Edric se trouvait dans le Bief pour affaire. Ainsi il avait rencontré lord Hightower. Jyanna avait entendu parlé de cet homme, Grand Argentier du royaume si elle se fiait aux informations qu'elle avait collecté depuis son arrivée. Il fallait toujours se renseigner sur les opportunités et les dirigeants d'une ville où on souhaite exercer. Elle se demanda quelle fut la teneur de cette rencontre, ce qui pouvait bien relier un seigneur du Bief et un de l'Orage. Commerce, diplomatie voire mariage ? Tout était possible mais elle ne saurait dire, n'étant pas encore à même de se représenter l'inextricable maillage politique du continent bien qu'elle avait beaucoup appris depuis son retour à Westeros.

- J'espère que les conclusions de vos affaires seront à la hauteur de vos espérances, messire, déclara-t-elle avec un sourire.

Etant donné qu'elle appréciait le jeune noble, elle espérait que ses démarches aboutiraient à l'issue escomptée, elle était sincère. Son sourire s'agrandit quand il avoua avoir principalement reconnu Jinto, l'animal marquait parfois plus profondément les esprits qu'elle. Jinto décida de quitter son épaule pour venir s'installer sur la table tout en restant dans le périmètre de Jyanna, il huma quelques odeurs et lâcha un petit cri à l'attention d'Edric comme pour signaler qu'il reconnaissait l'homme. Edric Estremont en vint à expliciter les raisons de sa sollicitation. Ainsi il souhaitait en apprendre plus sur les derniers événements. Cela ne surprit guère la jeune musicienne qu'il ait entendu parler de l'attaque des fer-nés, le simple souvenir la fit grimacer légèrement. Elle profita du vin offert pour reprendre ses esprits. Il s'était passé tellement de choses depuis son départ de Vertepierre...

-J'accepte votre invitation messire Edric et partagerai avec plaisir les informations que je détiens, précisa-t-elle avec modestie. Car, quand elle y repensait beaucoup de choses s'étaient passé dans l'Ouest et le Bief dernièrement. Et puis, elle n'allait pas refuser un repas en galante compagnie, saisir les opportunités était son crédo.

Elle observa quelques instants le compagnon d'Edric se rendre auprès du tavernier tout en goûtant de nouveau les saveurs onctueuses de ce vin qui lui rappelait ceux de le Treille qu'elle avait eu l'occasion de découvrir à Hautjardin.

-Serait-ce un cru de la Treille ?

Autant se renseigner plutôt que de rester dans l'ignorance. Cela lui laissait le temps d'agencer ses idées avant de commencer son récit.

- Je ne doute pas que l'attaque survenue à Port-Lanis soit parvenue jusqu'à vous. Les fer-nés sont le sujet de préoccupations principal de ce côté-ci du continent. Lord Lannister a fait preuve d'une grande maîtrise et déploya ses forces de manière à couper les accès aux fer-nés, bien que ces derniers aient tenté une diversion en provoquant un incendie. Je ne saurai dire avec exactitude comment se déroula la bataille en elle-même car je me trouvai moi-même avec lady Lannister dans le quartier du Septuaire. Mais ce qu'il m'en fut rapporté attestait de pertes de certains navires de la flotte du Lion, ainsi que de nombreux morts parmi les combattants. J'ai même entendu dire qu'un seigneur du Val fut jugé par lord Tybolt suite à cette attaque. D'ailleurs quelques temps avant ce raid, lady Maura Arryn avait été victime d'une tentative d'enlèvement de la part des fer-nés, elle en réchappa mais pas sa garde ni sa suivante qui fut emmenée par les ravisseurs, bien que je crois qu'une noble du Conflans soit intervenu par la suite pour négocier sa libération.

Elle fit une pause dans son histoire laissant le temps à Edric de digérer ce premier compte-rendu. Outre les faits rapportés elle réfléchit aux différentes rumeurs entendues pendant ces voyages, une qui l'avait bien amusée à l'époque fut cette histoire entre lady Maura et ser Gowen Baratheon, rien que le souvenir la fit sourire tellement cette histoire avait circulé dans les couloirs de Hautjardin.

- Les rumeurs vont bon train dans toutes les parties du pays. Saviez-vous que certains prétendent que la relation qu'entretiennent lady Maura et ser Gowen dépasserait la simple amitié ? Et puis on raconte que la mésentente se serait installée chez les Tyrell. De cela, elle avait pu le constater de visu tandis qu'elle travaillait pour Jeanne Tyrell. En tout cas, les alliances Ouest-Bief et Val-Ouest doivent perturber quelque peu les enjeux politiques.

Jya se tut de nouveau, accordant quelques caresses à Jinto. Ne sachant si son interlocuteur souhaitait plus de précisions ni même s'il voulait aborder d'autres sujets, elle l'invitait de par son silence à s'exprimer. Peut-être que ce qu'elle venait de raconter était déjà connu ou bien totalement nouveau pour le stormien. Parfois les récits circulaient rapidement, parfois ils étaient déformés. On ne pouvait être sûr de rien à moins d'avoir un homme de confiance dans la place. En y repensant, Jya était contente d'elle-même, dorénavant elle avait ses entrées dans deux maisons suzeraines et pas des moindres.

Son estomac grogna brièvement, les odeurs qui emplissait la pièce commençait à mettre en appétit Jyanna mais faisant preuve de bonne manière elle ne dit rien risquant simplement un coup d’œil vers les cuisines.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Lun 22 Oct 2012 - 15:09

Répondant aux interrogations légitimes de la musicienne, Edric l’avait donc invitée à partager son pain et son vin autour d’une discussion au sujet des derniers événements dont elle aurait pu avoir vent au cours de ses voyages. Servant une coupe de vin, il fut ravi de constater que Jyanna acceptait de rester en sa compagnie, se plaisant presque à espérer que la soirée lui apporte plus que prévu. Mais chaque chose en son temps. Goûtant à son tour au nectar de raisins, Edric répondit à la question posée en affichant un petit sourire, se demandant si cette dernière était aussi innocente qu’elle en avait l’air. Mais en même temps, pourquoi ne serait-ce pas le cas ? Est-ce que tout ne devait qu’être jeu d’ombres et sous-entendus ? Non, pas nécessairement. « Oui, il s’agit bien d’un cru fruité de la Treille. L’île étant de l’autre côté du détroit, ce n’est pas surprenant de boire de tels vins ici, d’autant que les maisons Hightower et Redwyne semblent être en très bons termes. » C’était un fait et Edric n’avait pas oublié que son cousin se trouvait actuellement à la Grand-Tour pour des affaires dont il n’avait pas connaissance.

Le jeune noble n’eut toutefois pas l’opportunité d’y songer plus avant puisque la musicienne commença son récit, lui apprenant bien plus qu’il n’aurait d’abord pu l’imaginer. Jyanna avait visiblement vécu la bataille de l’intérieur, même si elle avait alors trouvé refuge au cœur du septuaire. Toutefois, ce qu’elle lui raconta avait de quoi être très inquiétant… Des Fer-nés attaquant l’une des plus grandes villes du royaume en tentant en plus une diversion ! Depuis quand agissaient-ils ainsi ? Et surtout comment avaient-ils pu savoir où frapper ? C’était des questions qu’on était en droit de se poser, surtout sachant qu’il faudrait bientôt aller affronter ces pillards dans leurs propres terres… Il allait falloir se montrer prudent et pas qu’un peu. Tout cela fut encore confirmé par le fait que des Fer-nés avaient aussi, quelques temps plus tôt, directement attaqué lady Maura Arryn alors qu’elle se déplaçait sur la côte. Cette décision n’avait pas été très maline, c’était évident, mais de là à imaginer une telle attaque, il y avait anguille sous roche… Et si même les propres alliés de l’Ouest venaient à être jugés pour leurs fautes, on n’était pas encore prêt à voir arriver la fin des ennuis.

Edric nota mentalement le fait de prendre le temps de digérer tout cela plus tard et, une fois rentré, de faire quelques recherches dans les ouvrages avec le mestre, parce que si les nouvelles étaient déjà inquiétantes en elles-mêmes, ce qu’elles laissaient sous-entendre l’était encore plus. Cette bataille allait être dangereuse… Très dangereuse. Vinrent ensuite des nouvelles plus légères qui firent sourire Edric et qui semblèrent laisser entendre un passage de la ménestrelle à Hautjardin. Le noble ne manqua toutefois pas de noter que l’Ouest cherchait à s’allier le Val et le Bief, ce qui n’était pas à prendre à la légère, même pour eux. « Une chose est certaine, ces nouvelles sont loin d’être anodines. Ce que vous me racontez de ces Fer-nés est plutôt inquiétant, mais j’ai moi-même pu constater qu’ils faisaient parfois preuve de beaucoup trop d’audace. Je ne sais pas ce qu’ils cherchent, mais si le roi tarde trop à intervenir, cela créera bien des problèmes. » C’était un fait, mais s’il devait y avoir une intervention, eux-mêmes seraient concernés et ça créerait alors pour eux d’autres soucis. « Néanmoins, je vous remercie d’avoir partagé tout cela avec moi. »

C’est à ce moment-là que le jeune Loren revint à la table accompagné d’une servante à peine plus âgée que lui. Celle-ci déposa des tranchoirs de pain noir dans lesquelles elle servit le repas constitué de petits légumes sautés aux noix et d’un ragout de chevreuil aux oignons du Bief. La remerciant, Edric invita tout le monde à commencer le repas avant de reprendre la parole. « Ainsi donc, si j’ai bien compris, vous vous trouviez à Port-Lannis en compagnie de lady Maura Arryn. J’ai cru comprendre que cette dernière accompagnait les troupes envoyées par son frère dans l’Ouest, j’imagine que cela doit faire d’intéressantes chansons à composer. Je ne peux toutefois m’empêcher de trouver une telle présence sur le front de la guerre assez… surprenante. » On pouvait en effet trouver cela très étrange de voir une femme à la tête de troupes armées et sa présence dans l’Ouest devait avoir une toute autre raison, mais laquelle… Jyanna en savait-elle quelque chose ? « Néanmoins, si j’en crois ce que vous avez dit ensuite, vous avez aussi pu voir Hautjardin. Auriez-vous été à ce mariage qui s’y est tenu ? Cela dit, Port-Lannis, Hautjardin, la maison Arryn… On dirait bien que vous avez su trouver votre place, depuis ce passage à Estremont. » C’était le moins que l’on pouvait dire ! Etre ainsi lié de plus ou moins prêt à trois grandes maisons du royaume, c’était un point non négligeable pour avoir droit à de l’avancement ! « Qui sait, peut-être que la prochaine fois, vous aurez le droit de vous produire au Donjon Rouge ! »



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 4 Nov 2012 - 20:52

Un cru fruité de la Treille, Jyanna fit jouer le vin dans sa bouche pour goûter pleinement les saveurs de la boisson. Cette bouteille ne devait pas être donnée, bien au-delà des maigres ressources financières de la ménestrelle, alors elle en profitait pleinement tout en conservant à l'esprit qu'elle devait garder ses pensées claires pour la suite de la conversation. Par ailleurs, elle prit note que les familles Redwyne et Hightower étaient proches, cela pouvait toujours servir si elle venait à travailleur pour l'un ou l'autre. Edric écouta le récit de la jeune femme, intéressé et rigolant aux anecdotes qu'elle lui rapporta. Quand il mentionna l'importance que revêtait ces fer-nés, elle fut quelque peu surprise que rien n'ai encore été fait pour les arrêter, mais son interlocuteur ajouta que le roi tardait à prendre sa décision. N'ayant jamais côtoyé ces pirates, elle ne pouvait dire si leur astuce était suspecte ou non, qu'ils puissent développer des techniques de combat pour attaquer une ville importante ne semblait pas étonner outre mesure la stormienne. De tout manière elle n'avait pas assez de connaissance stratégique pour comprendre tous les tenants et aboutissants d'une bataille, mais elle apprenait vite.

- Pourquoi le roi n'agit pas ? Quelque chose le retient ?

Bien qu'elle ait passé quelques années à Port-Réal, Jya n'avait aucun notion sur la famille royale, depuis Culpucier elle avait d'autres chats à fouetter, sa survie passait avant le reste. Jyanna adressa un sourire à la suite des remerciements du jeune noble, un sourire ravi et quelques peu charmeur. C'était sa ligne de conduite, bien se faire voir des nobles, c'était presque un trait naturel, elle n'y pensait pas forcément mais en jouant toujours en présence d'un parti pouvant lui être utile.

Le repas finit par arriver en la présence d'une jeune demoiselle qui déposa les tranches de pain devant ses clients avant de déposer légumes et viande dessus. Edric invita ses convives à déguster leur plat. Jyanna ne se fit pas prier, mais elle donna quelques légumes à son petit singe qui s'était approché pour quémander. Puis elle reporta son attention sur le noble.

- Le donjon Rouge ? Je doute d'avoir assez de talent pour me produire à la cour, néanmoins c'est une idée attrayante. Pendant quelques instants, Jya s'imagina devant le roi, jouant et chantant pour les dirigeants du royaume. Quel prestige ! Mais c'était aussi un pari risqué si on venait à décevoir les grands de ce monde, une réputation pouvait être réduite à néant en un rien de temps. Puis elle revint sur le sujet principal de leur conversation. C'est vrai qu'il n'est pas courant qu'une femme mène des troupes, c'est même rare, mais lady Maura est une femme de poigne qui aime mener ses affaires en personne. Et puis elle n'est pas venue dans l'Ouest pour rien puisqu'elle a épousé lord Tybolt ! Elle s'est alliée un puissant seigneur. Je ne sais si c'était le motif principal de son voyage ou une décision induite par cet accord militaire.

Ils étaient déjà mariés quand la musicienne a été engagée par les Lannister, Jya n'avait eu connaissance de leur réel situation qu'après. Ils avaient décidé de garder leur union secrète, pour quelque raison que ce soit. La ménestrelle prit de nouvelles bouchées de son repas avant de poursuivre.

- J'étais présente à Hautjardin pendant le mariage mais je n'eus guère l'occasion d'assister à la cérémonie. Je gage qu'elle fut à la hauteur de l'importance des deux familles unies, Tristan Tyrell et Aliénor Lannister forment un couple qui doit apprendre à se découvrir et à s'aimer. Tous ces mariages arrangés ne font pas toujours la bonheur des principaux intéressés.

Elle avait donné son avis sur la question, bien qu'on ne lui avait rien demandé, ce type d'arrangement ne la concernait nullement d'autant qu'elle n'y sera jamais confronté. Personne ne lui dictera sa conduite en matière d'amour. Puis le jeune homme fit un commentaire sur le parcours de son interlocutrice.

- C'est vrai que j'ai fait un sacré chemin depuis Vertepierre. J'avoue que je n'avais pas prévu tout cela, postuler chez les Lannister fut une aubaine. Si on m'avez demandé sur votre île ce que j'envisageai pour mon avenir je n'aurai certainement pas répondu devenir musicienne des Lannister.

Elle fit un geste de la main pour souligner l'inattendu de cette situation accompagné d'un sourire montrant sa stupéfaction face à son parcours mais aussi sa satisfaction. Elle, la petite orpheline des grands chemins traçait sa route avec un certain brio jusqu'à présent. Elle espérait que sa vie se poursuivrait sous ces bons augures. Jya baissa les yeux sur Jinto, cachant son enthousiasme et but une gorgée.

- Mais je suis de nouveau sur les routes je voulais découvrir le Bief et peut-être faire de nouvelles rencontres, conclut-elle d'une œillade aguicheuse en reposant son verre. Et vous, quelles nouvelles de la famille Estremont ? Si je puis me permettre...

Jyanna trouvait logique de prendre des nouvelles du jeune homme bien que cela ne se faisait pas vraiment de la part d'une roturière, les convenances avaient la vie dure. Ayant terminé sa tranche, elle jeta un regard aux alentours, observant les clients de l'auberge. Jinto, quant à lui, avait décidé de se coucher près de sa maîtresse. La musicienne reporta son attention sur son interlocuteur se demandant quelle serait la suite de leur conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Jeu 8 Nov 2012 - 14:46

Alors que la jeune musicienne avait partagé ses rumeurs avec lui, Edric avait manifesté une certaine crainte quant aux actions un peu trop entreprenante des Fer-nés à l'égard du royaume. Cela faisait bien longtemps qu'ils n'avaient plus jeté leur dévolu sur les fiefs voisins des îles de Fer et on était donc en droit de se demander ce qu'ils pouvaient bien chercher. Certes, du fait de la situation actuelle, les Sept Couronnes étaient affaiblies, mais cela n'allait plus durer. Pourquoi donc prendre le risque de déclarer une guerre alors qu'au final, ils risquaient fort d'en payer un dur prix ? C'était le plus incompréhensible de l'affaire, mais les Fer-nés n'avaient pas l'air d'être de grands intellectuels. « Je ne puis vous répondre, malheureusement. Notre flotte est parée comme cela a été demandé, mais pourtant, nous ne savons pas quand elle devra appareiller, si cela doit arriver un jour. Lord Hightower lui-même n'a pu répondre à mes questions. On raconte que des événements particuliers retiennent cette intervention, mais personne ne peut s'accorder sur la nature de ces derniers, ni même dire si ces rumeurs sont fondées. Nous ne pouvons donc qu'attendre. »

C'était malheureusement vrai et rien ne pouvait changer cela. Edric avait donc poursuivi en s'étonnant de la fulgurance avec laquelle Jyanna avait su jouer de son talent, conquérant Port-Lannis, Hautjardin et la maison Arryn. Il n'y avait pas à dire, elle savait y faire et on pouvait donc croire que lors de leur rencontre précédente, elle n'avait nullement menti sur ses talents. Elle doutait toutefois pouvoir se rendre un jour au Donjon Rouge mais ça, nul ne pouvait dire ce qu'il adviendrait à l'avenir. Avalant quelques légumes, c'est avec une grande surprise qu'Edric accueillit la nouvelle du mariage entre lady Maura Arryn et lord Tybolt Lannister. Voilà une alliance qui risquait de bouleverser bien des choses et le noble se demandait ce que le jeune lord Jasper pouvait avoir eu comme influence dessus. Quoi qu'il en soit, cela changeait quelque peu les forces en présence sur l'échiquier, surtout si l'on comptait le fait que les Lannister se soient ensuite alliés le Bief. Décidément, bien des choses avaient eu lieu au cours de son voyage et Edric était ravi d'être venu en ces terres chercher un accord avec lord Hightower. Si ce dernier en venait effectivement à épouser Jeyne, ce serait un grand pas pour leur famille.

La remarque suivante de la musicienne au sujet des mariages fit sourire Edric alors qu'il s'essuyait les lèvres de sa manche. « Il est vrai qu'un mariage arrangé privilégie d'abord la politique, mais tous les nobles sont éduqués dans ce but, même s'il peut arriver que certains ne l'acceptent jamais. Toutefois, comme vous le dites bien, il est vrai que l'amour peut aussi naître de telles unions. Ainsi va la vie. » Gardant son sourire quelques instants, Edric recommença rapidement à manger en avalant quelques bouchées de viande, écoutant dans le même temps le parcours suivi par la chanteuse qui n'avait visiblement rien prévu et qui ne faisait que répondre aux opportunités présentes. Elle conclut en expliquant qu'elle était à nouveau sur les routes et qu'elle cherchait à découvrir le Bief. Voilà une nouvelle des plus intéressantes. « Oh, je crains de n'avoir rien de spécial à vous apprendre sur notre maison. Les choses suivent leur cours et comme je vous le disais, nous attendons des nouvelles de la Couronne, à l'heure actuelle. Mon père est malheureusement toujours malade et nous ne savons que faire pour le soulager. J'ai fait parvenir une lettre de notre mestre à la Citadelle, mais je ne sais si cela sera de quelque utilité que ce soit. »

Affichant un sourire de circonstance face aux nouvelles énoncées, Edric but un peu de son vin avant de reprendre rapidement la parole, une idée traversant soudainement son esprit. « Vous m'avez dit que vous étiez à nouveau libre de tout engagement alors que diriez-vous de m'accompagner lors de mon retour à Vertepierre ? Mon père avait apprécié vos talents lors de votre précédente venue et je ne doute pas que cela lui ferait un grand plaisir de vous entendre à nouveau. Je suis conscient que cela vous ferait un grand détour, mais vous serez évidemment payées en conséquence. Nous ne sommes pas les Lannister, mais nous respectons notre parole. De plus, si cela vous intéresse, je pourrais aussi vous entretenir d'autres... affaires. » Laissant planer ses mots quelques instants, Edric but une nouvelle gorgée de vin avant de reprendre la parole en affichant un sourire fort plaisant. « Accepteriez-vous de m'accompagner dans notre chambre ? Il est des choses qui doivent être dites à l'abri des oreilles indiscrètes, mais je vous laisse le choix de la décision. » Certes, il était mystérieux, mais il ne voulait pas dire ce qu'il avait en tête ici. Il ne doutait toutefois pas que leur rencontre ait eu une raison particulière et Edric comptait bien sauter sur l'occasion pour mettre en place de nouveaux pions. Il ne restait qu'à voir si la musicienne réagirait positivement ou non.



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 22 Nov 2012 - 20:44

Des flottes en attente du bon vouloir du roi. Que cela suscite étonnement et interrogations comme le suggérait Edric n'étonnait guère la jeune stormienne. Par contre elle ne savait quelle type de force cela représentait, si cela serait suffisant pour contrer les fer-nés ou non, mais elle avait entendu dire que la capacité navale des Redwyne était l'atout majeure des forces westerosies en dépit de la construction de la flotte du Lion. En tout cas, l'absence d'explication concernant cette inactivité royale était intrigante, moults hypothèses pouvaient être échafaudées, voire cela pouvait jouer en la défaveur de la famille royale et constituer une opportunité de saper leur autorité pour quelqu'un briguant le pouvoir. Que d'intrigues.... En tout cas, Jyanna était certainement d'une chose, elle n'aimerait pas voir sa vie amoureuse assujettie à la politique, être ménestrelle lui convenait parfaitement et lui laissait toute liberté de sillonner les routes, néanmoins elle ne rejetait nullement l'idée de s'attacher un jour durablement. Cette pensée vint assombrir son visage lui rappelant une rencontre particulière à Port-Réal qu'elle préférait oublier. Elle adressa un sourire contrit au jeune noble quand il lui donna des nouvelles de sa famille, savoir que le lord était toujours malade ne l'affectait pas particulièrement, en soit il n'était qu'un simple client cependant cela ne l'empêchait pas de se montrer poli. A vrai dire, il n'y avait qu'avec Jeyne et Edric qu'elle avait établi des liens dépassant le cadre professionnel, bien que sa relation avec la jeune femme ne pouvait être qualifiée d'amitié. Quant à Edric... Le côté charnel de leur relation restait un élément non négligeable.

- J'espère que vous trouverez des remèdes pour votre père.

N'étant pas verser dans l'art des soins, elle ne pouvait dire si le mal frappant le chef des Estremont était curable ou non, néanmoins il était toujours plus agréable de garder une lueur d'espoir. La suite de la conversation prit un tournant plus mystérieux, ce qui éveilla l'intérêt de Jyanna. L'idée d'aller sur Vertepierre n'était pas désagréable cela lui permettrait de consolider une partie de sa clientèle. Mais surtout de quelles autres affaires souhaitait-il l'entretenir ? Serait-ce une opportunité intéressante ? Jya ne pouvait le dire tant qu'elle n'aurait pas plus d'éléments à ce sujet. Ainsi elle avait pris sa décision au moment où elle prit la parole.

- Je n'ai aucune obligation dans le Bief pour l'heure donc je peux vous accompagner jusque chez vous, déclara-t-elle en laissant sous-entendre qu'elle n'était pas insensible à l'attrait financier de cette entreprise. Jya adressa un regard en coin à son interlocuteur. Vos dires ont éveillé ma curiosité, alors montons dans votre chambre pour poursuivre notre conversation.

La jeune musicienne termina son verre avant de se lever, prête à suivre Edric. Jinto, réveillé par les mouvements de sa maîtresse, avait sauté prestement sur l'épaule de cette dernière. Elle n'avait pas manqué remarquer les sourires que lui adressait le jeune homme et s’interrogeait sur la suite de la soirée, ou pour être exact, de la nuit. Allier plaisir et affaires n'était pas une perspective désagréable. Elle suivit le noble à travers l'établissement. Une fois qu'ils furent entrés dans la chambre, le petit singe décida de grimper sur l'armoire depuis laquelle il pourra observer la pièce tandis que Jyanna choisit de prendre un siège, croisant les jambes et posant ses mains sur ses genoux.

- Je vous écoute, de quels sujets vouliez m'entretenir nécessitant une telle confidentialité ?

Elle ponctua sa question avec un sourire, arrêtant de chercher à deviner le contenu de la proposition qui lui sera faite dans les minutes à venir. Autant attendre les explications et au vu de ce qu'elle entendrait Jya décidera de sa conduite.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Lun 3 Déc 2012 - 13:25

Grâce à la musicienne Jyanna, Edric avait appris de nombreuses rumeurs concernant la noblesse des environs et de plus loin encore. Si certaines étaient particulièrement intéressantes parce qu'elles lui en apprenaient plus sur les mouvements des pièces sur l'échiquier politique des Sept Couronnes, d'autres étaient plus inquiétantes, comme celles qui concernaient les Fer-nés et d'autres conflits ou tensions. Il y en avait même d'autres encore qui le laissaient quelque peu interloqué, tant elles semblaient surprenantes et improbables. Il semblait en effet que l'on racontait toutes sortes de choses au sujet des nobles maisons suzeraines, mais il était bien plus compliqué de dire si ces choses étaient vraies ou non.

Edric avait ensuite invité Jyanna à l'accompagner à Estremont, dans l'optique où aucune affaire ne la retenait dans le Bief, prétextant que cela pourrait faire du bien à lord Bryce. Il mentionna au passage d'autres affaires dont il pourrait l'entretenir, mais il n'en donna pas les détails, indiquant qu'il préférerait en parler avec elle dans un lieu plus approprié et surtout, plus discret et à l'abri des oreilles indiscrètes. Après tout, on n'était jamais assuré que l'on était réellement seul dans une ville comme Villevieille et on était en droit de se demander si lord Hightower de la Grand-Tour n'avait pas des agents à lui partout dans les murs de la ville. Rien ne devait lui échapper, ici, or même si Edric était en affaire avec lui, il n'avait pas l'intention de lui révéler tous ses secrets et plans. Le jeune noble de l'Orage fut donc ravi d'entendre la musicienne accepter ses propositions, que cela soit de se rendre sur son île ou de l'accompagner à sa chambre.

Indiquant à Loren de prendre la cruche de vin avec lui, Edric ouvrit donc la marche en invitant Jyanna à le suivre. L'exotique singe de cette dernière se réveilla et se dépêcha de grimper sur l'épaule de la jeune dame, faisant apparaître un sourire sur les lèvres de l'Estremont qui se demandait ce que cet animal pouvait bien être capable de faire. Ils traversèrent l'établissement quelque peu luxueux et montèrent à l'étage jusqu'à rejoindre la chambre qu'Edric et Loren occupaient. A peine entrés, l'animal monta s'abriter au sommet de l'armoire tandis que Jyanna s'installa sur une chaise, abordant directement le vif du sujet. Tant mieux, au moins, ils n'auraient pas à tourner en rond ! Avant de prendre la parole, Edric s'assura toutefois que la porte de la pièce était bien close. Il s'installa ensuite sur une autre chaise, face à Jyanna et il invita Loren à leur servir de nouvelles coupes.

« Vous n'y allez pas par quatre chemins et cela n'est pas pour me déplaire. Aussi, je ne vais pas tourner autour du sujet et je ferais preuve de franchise à votre égard. Vous êtes une artiste et de ce fait, vous avez vos entrées chez tous les nobles qui souhaitent d'une telle présence à leurs côtés. Vous venez encore de me le prouver en m'indiquant avoir côtoyé les Lannister du Roc, les Arryn du Val ou même les Tyrell. Je sais aussi que vous êtes talentueuse, ayant moi-même pu assister à l'une de vos représentations. Tout cela m'intéresse beaucoup. » Marquant une courte pause, Edric attrapa l'une des coupes qu'il tendit à la jeune femme avant de prendre la deuxième pour en boire une gorgée. « Lors de notre précédente rencontre, j'ai aussi eu le plaisir de découvrir que vos talents n'étaient pas que musicaux. Vous avez un don pour en apprendre plus que quiconque des gens que vous approchez. Je ne doute pas qu'on vous confie toutes sortes de choses sans même y prendre garde... Peut-être que votre statut y est aussi pour quelque chose. Les musiciens savent être cordiaux et cela peut inciter à parler. Sans oublier que les nobles parlent plus librement à des gens du commun qu'à d'autres nobles, sans vouloir vous offenser. Ils pensent souvent que vous ne pourrez pas leur nuire. C'est là qu'ils se trompent. » Souriant amicalement, Edric changea de position sur sa chaise avant d'afficher une expression très sérieuse sur son visage. « Vous l'aurez compris, vos talents m'intéressent grandement. Je ne suis pas du genre à croire aux interventions divines, mais je dois avouer être troublé par le fait de vous retrouver ici, dans cette auberge, peu de temps avant mon départ et cela alors que la ville est immense. Peut-être est-ce un signe. C'est pourquoi, je vous ai conviée ici. Mes affaires font que j'ai grand besoin de l'aide de gens compétents. Des gens en qui je peux avoir confiance et qui ne me trahiront pas pour quelques pièces. Des gens à qui j'offre un avenir. Accepteriez-vous d'être l'une de ces personnes ? Accepteriez-vous d'entrer à mon service ? Vous pourriez gagner plus que vous ne le faites maintenant, sans compter d'autres... avantages. Mais pour cela, vous devriez m'abandonner votre liberté. Seriez-vous prête à cela, Jyanna ? »



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 16 Déc 2012 - 18:54

Jyanna aimait aller droit au but quand le contenu du discours de son interlocuteur titillait sa curiosité. En tout cas, elle ne démentit pas la remarque d'Edric sur la facilité qu'elle pouvait avoir à entrer chez les nobles, elle ponctua simplement ces paroles d'un sourire angélique. Cependant, elle rougit tout de même quand il déclara qu'elle avait un talent certain. Cela était toujours agréable de voir ses capacités reconnues, de surcroit par un noble. Elle prit la coupe que le jeune homme lui tendit d'un geste gracieux qui contrastait avec son statut de roturière, puis goûta le breuvage. Edric poursuivit ses explications et la musicienne sourit légèrement comme pour souligner les propos de ce dernier alors qu'il ajoutait que les artistes pouvaient obtenir plus qu'ils ne voulaient auprès des nobles. Il n'avait pas tort en prétendant que les gens de son milieu avaient tendance à se confier aux gens du peuple, un pli de mépris étira brièvement les lèvres de la jeune femme surtout quand elle pensait aux différences instaurées entre les castes. Nobles, roturiers, parfois elle avait simplement envie que cela n'existe pas mais cela représentait également son gagne-pain et puis que pouvait-elle faire contre le système à part en profiter au maximum?

Elle reporta son attention sur Edric, le sérieux dont il faisait preuve contrastait avec son attitude précédente, plus décontractée, et il finit par énoncer le pourquoi de sa demande. Un fugace sourire moqueur ponctua la mention des interventions divines auxquelles elle ne croyait pas tant qu'elle n'en avait pas la preuve formelle , mais apparemment Edric n'était pas non plus un fervent adepte des dieux. D'une certaine manière cela ne fit que renforcer l'estime qu'elle avait pour le jeune homme. Le destin, voilà ce qui gouvernait leur destinée.... Alors qu'il exposait les conditions concernant l'entrée à son service, elle posa un regard perçant sur son interlocuteur comme pour le jauger, mais surtout pour se laisser le temps de réfléchir quant aux opportunités et inconvénients d'une telle offre. Abandonner sa liberté... une condition chère payée aux yeux de Jya mais entrer au service d'Edric pouvait se révéler intéressant.

- En somme, vous me demandez de me remettre entièrement à vous si j'accepte votre proposition. Elle est fort tentante, je dois l'avouer. Elle but une autre gorgée pour gagner du temps. Dois-je comprendre que je deviendrai un de vos... hommes? Et que mes compétences vous seront totalement dédiées? Elle sous-entendait que le fruit de ses talents seraient utilisés par Edric. Puis elle prit sa décision, l'opportunité était trop alléchante et même si pour cela elle devrait prétendre être dévouée corps et âme à Edric, ce qui en soit n'était pas un mal vu l'homme en face d'elle et ne l'empêcherait pas de saisir certains opportunités tant qu'il n'en avait pas connaissance. J'accepte votre offre si vous me dites plus précisément ce que je devrais faire pour vous.

Certes, sa réponse n'en était une franche, mais l'orageuse avait décidée d'accepter en son for intérieur. Ce qu'Edric lui avait laissé entendre pouvait être fort excitant. Surtout pour une ménestrelle. Alors elle voulait en savoir plus. Autant savoir dans quoi elle s'engageait. De nouveau, elle sirota son breuvage et Jinto en profita pour descendre de son perchoir pour mieux s'installer sur le dossier du fauteuil de Jyanna et caqueter à l'encontre du serviteur du jeune Estremont.

- Devrais-je amadouer vos opposants par quelques chants? Découvrir les secrets de vos courtisans ou des grandes cours qui vous intéressent?

Jyanna n'était pas naïve, Coriolan avait fait en sorte qu'elle sache analyser un minimum les situations, même si elle pouvait jouer à l'ingénue. Elle émit quelques exemples sur un ton rieur, car mine de rien le pouvoir des artistes pouvaient permettre beaucoup de choses, mais si elle devait jouer à l'agent, elle devrait faire attention.

- M'instruirez-vous pour des compétences complémentaires à mes talents musicaux?

Jya venait de penser qu'elle pouvait peut-être profiter de l'enseignement du maître d'Estremont pour apprendre à lire et écrire, cela pouvait être utile bien que cela ne lui manquait pas pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Jeu 20 Déc 2012 - 16:27

Installé sur l'une des chaises de la chambre, le regard rivé sur son interlocutrice, Edric avait commencé par exposer ce qu'il pensait être les qualités de la musicienne, tout autant que les possibilités qu'elle avait dans l'exercice de ses talents. Ensuite, une fois ces faits présentés, il lui avait fait une proposition qu'il pensait être fort intéressante pour elle. Ayant besoin de gens comme elle à ses côtés, Edric lui proposait ni plus ni moins que d'entrer à son service, ne dévoilant toutefois pas vraiment ce qu'il entendait par là ni la teneur des tâches qu'elle aurait à effectuer pour lui. Certes, le fait qu'il restait relativement vague pouvait être gênant pour que la jeune femme prenne sa décision, mais Edric ne voulait pas non plus prendre le risque de trop en dire avant d'avoir une petite idée de ce qu'il lui était possible de faire. Ayant donc terminé sa phrase, il prit son gobelet de vin et but une gorgée, gardant les yeux fixés sur la chanteuse en attente de sa réponse.

Se laissant le temps de la réflexion, Jyanna mentionna toutefois que la proposition lui semblait tentante avant d'enfin dire qu'elle acceptait, à la condition qu'il lui en dise plus. Son singe ne tarda pas à redescendre de son perchoir pour rejoindre sa maîtresse, s'en prenant au jeune Loren à qui il avait visiblement des choses à reprocher. La voix riante, la musicienne le questionna ensuite sur ce qu'elle devrait faire pour lui mais aussi sur les opportunités qui s'offriraient à elle. Reposant sa coupe tout en souriant, Edric se pencha vers elle avant de prendre la parole. « Si je parlais de m'abandonner votre liberté, c'est effectivement parce que vos compétences me seront entièrement dédiées. Aux yeux de tous, votre place sera celle de ménestrelle officielle de Vertepierre et en tant que telle, vous aurez un certain nombre de droits. Néanmoins, dans l'ombre, je souhaiterais que vous usiez de vos talents pour moi et dans ce but, il est possible que je vous demande des choses bien précises. Je m'attendrais alors à ce que vous les acceptiez et c'est pour cela que j'évoquais confiance et fidélité. Mais il va s'en dire que cela sera réciproque et vous pourrez avoir toute confiance en moi. Je ne vous obligerais pas à risquer votre vie. »

C'était un fait, Edric n'était pas du genre à sacrifier des pions sans la moindre raison ! Jyanna ne serait d'ailleurs pas un pion à proprement parler, elle serait davantage parmi ceux qui font bouger ces pions. Mais là, tout dépendrait aussi de ce qu'elle accepterait de faire pour mener à bien les missions qu'il lui donnerait... « Mais vous l'avez très bien compris, en effet. Je souhaiterais que vous usiez de vos armes pour recueillir des informations sur nos ennemis, nos voisins et nos alliés, afin que nous gagnions un avantage sur eux. Les secrets sont la force des nobles et si nous parvenons à préserver les nôtres tout en découvrant ceux des autres, nous avançons d'un pas. Néanmoins, ce n'est pas tout et peut-être que votre rôle pourrait devenir bien plus important. A mon service, vous pourriez voyager à mes côtés et découvrir le royaume, tout en laissant glisser vos oreilles auprès des gens du peuple. Ils ont souvent beaucoup à dire au sujet de leurs seigneurs mais ce n'est certainement pas avec moi qu'ils le feront. » Laissant échapper un petit rire, Edric ne tarda toutefois pas à reprendre. « Il va sans dire que si je suis satisfait de vos services, vous pourriez gagner une place bien plus importante à mes côtés. Vous êtes cultivée et vous savez comment faire pour bien paraître, deux qualités qui pourraient peut-être faire de vous mon émissaire personnel. Mais cela viendra en son temps et dépendra principalement de vous. »

Se levant de sa chaise en prenant sa coupe, Edric se dirigea vers la fenêtre de sa chambre. Là, silencieux, il regarda le paysage extérieur tout en laissant à la jeune femme le temps de réfléchir à tout ce qu'il lui avait présenté. Accepterait-elle cela ou préférerait-elle garder sa liberté ? Le choix de cette deuxième option le chagrinerait, c'était vrai, mais qu'y pourrait-il ? Faisant volte-face, il but une gorgée avant de reprendre la parole. « En tant que musicienne officielle de Vertepierre, vous aurez bien évidemment droit à un salaire en conséquence. Mais en tant qu'agent à mon service personnel, nous conviendrons ensemble de ce que vous souhaiterez obtenir. Que ce soit de l'argent, des vêtements ou des bijoux voire même certaines faveurs de ma part, vous les aurez. Bien entendu, en plus de cela, je vous offrirais la possibilité de vous instruire dans les domaines de votre choix. La lecture et l'écriture me semblent être les premiers et les plus importants, si vous ne les maîtrisez pas encore. Après tout, que serait un espion ne sachant pas lire ? Mais s'il y a d'autres choses qui vous intéressent, nommez les et nous nous arrangerons. Notre mestre aura pour consigne de répondre à vos questions et je pourrais moi-même m'en charger, si vous le souhaitez. Ce sera là l'occasion parfaite de nous rapprocher et de renforcer ce lien de confiance. » Se rapprochant de la table, Edric posa alors sa coupe sur la surface de bois avant de se pencher vers la jeune femme. « Alors Jyanna, dites-moi. Acceptez-vous mon offre ? »



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 25 Déc 2012 - 20:09

Jyanna écouta avec attention les explications d’Edric quant aux services qu’elle devrait lui rendre. Sous le couvert du statut de ménestrelle attitrée de la famille Estremont elle pourra être amenée à exécuter certaines demandes du jeune lord. D’où l’importance donnée à la confiance qu’ils devront s’accorder l’un l’autre, et le fait que la jeune femme ne serait plus aussi libre qu’avant. Pourtant cela ne rebuta pas Jyanna, les perspectives étaient diverses et variées et les volontés d’Edric ne devraient pas la forcer à mettre sa vie en péril. De toute manière, elle n’était pas un soldat et se voyait mal devoir combattre quelqu’un qui serait sûrement mieux entrainé qu’elle. Certes, elle savait se défendre mais ses compétences martiales s’arrêtaient à l’usage du poignard pour se défendre. Plus son interlocuteur parlait, plus elle parvenait à se faire une idée précise de ce qu’il lui demandait, bien qu’elle avait déjà une petite idée. En fin de compte, elle deviendrait l’agent d’Edric auprès des autres maisons et nobles qu’il souhaiterait espionner. Il n’avait pas tort en utilisant une artiste, car Jyanna verrait s’ouvrir les portes des demeures à l’annonce de ses qualités de ménestrelle. Et comme il le précisa, elle aura plus de chance de lier conversation avec les gens du peuple qu’un noble qui éveillera inévitablement la méfiance des dites personnes. Il ajouta à sa liste la perspective de voyager en sa compagnie voire d’obtenir une place plus importance à ses côtés. Jya ne savait de quelle nature serait cette promotion, mais devenir un membre d’importance de l’entourage du jeune noble était très intéressant, même si cela ne rivalisait pas avec les perspectives que pouvaient offrir une famille suzeraine, néanmoins, elle avait l’impression qu’elle ne s’ennuierait pas au service des Estremont.

Assimilant les informations que lui avait donné Edric, la jeune femme termina son verre tandis qu’il se postait devant la fenêtre. La lumière qui filtrait à travers l’ouverture jouait avec sa silhouette et Jyanna profita du spectacle. Puis il reprit la parole, abordant le sujet des rétributions, sujet fort important pour la stormienne qui se redressa légèrement sur son siège. Son changement de posture dérangea Jinto qui sauta à terre pour mieux s’approcher du serviteur et le jauger de son regard de sapiens depuis le sol. Le salaire en tant que musicienne allait de soi, elle ne travaille pour ainsi jamais gratuitement. Quant aux suppléments qu’elle gagnerait en tant qu’agent, cela lui fit germer moults images de récompenses, illustrant les propos du jeune Estremont. La perspective de s’instruire auprès du maître était une occasion en or, et elle sourit quand il laissa entrevoir la possibilité de demandes illimitées, bien qu’elle sache que certaines ne pourraient être honorées, soit par la rareté de l’objet, soit par l’incapacité de l’obtenir…

Quand il se pencha vers elle, Jyanna sentit une douce chaleur l’envahir lui rappelant les moments qu’elle avait partagés avec Edric. Pourtant ce fut d’une voix posée et suave qu’elle lui répondit tout en se penchant également vers lui.

- J’accepte votre offre, messire, dit-elle en soutenant son regard. Vous m’avez exposé les tenants et les aboutissants de ce contrat qui nous lie désormais et je les accepte. Elle posa le verre qu’elle avait encore en main. Quand retournerez-vous à Vertepierre et quand devrai-je vous rejoindre pour prendre le bateau ?

Elle se renseignait pour savoir comment elle allait s’organiser, bien qu’il n’y ait pas grand-chose à préparer pour l’artiste puisqu’elle se contentait de voyager avec ses deux sacs qui contenaient l’ensemble de ses biens. Et elle n’avait aucune affaire en cours à Villevieille. En soit, elle était disponible pour endosser dès maintenant son rôle auprès d’Edric. N’avait-il pas mentionné la perspective d’une soirée en sa compagnie ? Elle se tenait prête à prendre connaissance de la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Edric Estremont
Noble

Général
Que trépasse si je faiblis

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 67
♦ Age : 32
♦ Date de Naissance : 27/07/1985
♦ Arrivée à Westeros : 25/04/2011
♦ Célébrité : Hayden Christensen
♦ Copyright : Seamus
♦ Doublons : Brynden Rivers
♦ Age du Personnage : 26 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Vertepierre, Estremont, Terres de l'Orage
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
301/500  (301/500)


Message Mer 13 Mar 2013 - 22:33

A la demande de Jyanna, Edric avait pris le temps de lui expliquer ce qu'elle aurait à faire une fois qu'elle aurait accepté la possibilité de se mettre à son service personnel, à savoir l'utilisation de ses talents naturels et de ses compétences de ménestrelle pour soutirer des informations aux gens que lui désignerait le jeune noble. Il lui avait ensuite aussi mentionné les possibilités qui s'offriraient à elle si elle décidait d'accueillir sa proposition de manière favorable, que ce soit les voyages en des lieux qu'elle n'aurait jamais pu espérer visiter autrement, une fonction bien plus importante que celle qu'il lui proposait actuellement mais aussi bien d'autres choses encore. Finalement, Edric avait quitté la table et s'était dirigé vers la fenêtre de manière à observer le paysage qui s'offrait à lui, laissant dans le même temps à Jyanna la possibilité de soupeser tout ce qu'il venait de lui dire. Après quelques minutes de silence, il avait alors abordé le sujet de la rémunération, qu'elle soit matérielle ou culturelle, espérant que ces nombreuses opportunités d'évolution aideraient sa proposition à faire mouche auprès de son interlocutrice. Revenant vers la table de la chambre, il y déposa sa coupe de vin et finit par se pencher vers la jeune musicienne, l'invitant à répondre à sa question tout en cherchant dans le même temps à cacher l'impatience qui le tiraillait.

Se penchant en retour vers lui, Jyanna finit par lui donner la réponse qu'il attendait, annonçant qu'elle acceptait son offre et que les points qui venaient de lui être présentés lui convenaient pleinement. Elle poursuivit néanmoins avec quelques questions d'ordre plus pratique auxquelles Edric décida d'apporter une réponse sans tarder. « Nous quitterons Villevieille dans trois jours. Lors de notre visite au port, ce matin, nous avons déniché un navire qui repartira vers les cités libres en faisant escale à Vertepierre, aussi avons-nous décidé de voyager à son bord pour rentrer. Il appareillera donc dans trois jours, au petit matin, afin de profiter des meilleurs vents. Si vous le souhaitez, vous pourrez bien entendu nous accompagner à ce moment-là afin de vous rendre directement à Vertepierre pour y prendre vos fonctions. Toutefois, si vous préférez prendre le temps de mettre fin à certaines de vos affaires en ville, vous êtes libre de vous présenter chez nous au moment de votre choix. Dans ce cas là, l'ordre sera donné de vous laisser pénétrer dans la forteresse dès votre arrivée. La décision vous revient de droit. » Affichant à nouveau un sourire, Edric se redressa pour s'avancer de la table et saisissant la cruche de vin, il la vida dans les coupes présentes. Se tournant ensuite vers son cousin, il l'invita à retourner dans la salle de l'auberge afin de chercher un nouveau pichet de vin, cherchant dans le même temps à lui faire temporairement quitter la chambre.

Lorsque Loren eut passé la porte et que cette dernière se fut refermée derrière lui, Edric reprit donc la parole. « Néanmoins, si rien ne vous retient à Villevieille, je suis certain que l'on peut d'ors et déjà vous attribuer vos fonctions. Je pourrais aussi demander à mon jeune cousin d'aller passer la nuit dans une autre chambre de l'établissement afin que vous et moi puissions nous entretenir durant le reste de la soirée et de la nuit. Il est un certain nombre de choses dont vous devez être informée, si vous entrez à mon service personnel. » S'adossant contre la table, Edric garda son regard porté vers la jeune et jolie ménestrelle et c'est en souriant qu'il poursuivit. « De plus, lors de notre dernière rencontre à Vertepierre, nous avons su trouver le moyen de nous entendre. Je dois vous avouer qu'il me serait agréable de vous voir accepter de reconduire cela, si l'envie vous en dit. Peut-être que ce sera là l'occasion de faire plus ample connaissance et d'établir une relation de confiance plus... intense ? Il ne tient qu'à vous d'énoncer ce que vous pouvez désirer et je me fais gré de vous l'offrir. Qu'en dites-vous ? »

Spoiler:
 



Que trépasse si je faiblis

Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 1 Avr 2013 - 17:21

Edric s'était montré très explicite dans les réponses qu'il fournit suite aux question de Jyanna au sujet du travail qui l'attendait à son service. Les perspectives et opportunités, ainsi que la rémunération combleraient l'appétit de l'artiste pour les voyages et autres découvertes. Et cela lui permettrait également de mettre un peu d'argent de côté avec ce revenu régulier. Tout cela satisfaisait la jeune femme qui ne tarda pas à prendre sa décision. Elle observa d'un œil appréciateur la silhouette du jeune noble tandis qu'il regardait par la fenêtre, mais ce ne fut qu'une fois l'homme à proximité qu'elle lui délivra la réponse tant attendue. Puis il lui fournit les indications adéquates quant aux modalités du voyage, le jour de départ ainsi que le moyen de transport.

Trois jours, en bateau. Cela convenait à Jya et lui permettrait de profiter encore de la ville avant de partir pour Vertepierre. Elle n'avait pas encore eu le temps de découvrir toutes les zones d'intérêts de la cité et partir trop rapidement lui aurait laissé un goût d'inachevé. Mais, elle ne voulait pas non plus partir plus tard, elle préférait accompagner directement Edric, cela lui permettrait de consolider les liens qui s'étaient établis entre les deux jeunes gens voire d'en apprendre plus sur la famille qu'elle allait servir. Ce n'était pas la peur de voyager seule qui l'avait amené à prendre cette décision puisqu'elle parcourait les terres suivant ses envies, mais bien l'intérêt grandissant que représentait les Estremont et leurs liens sur la grande scène politique de Westeros.

- Trois jours, très bien je serai au rendez-vous sur le port.

Elle ne demanda pas le nom du bateau considérant qu'elle trouverait aisément le navire en question, il ne devait pas y en avoir beaucoup qui partait pour les Contrées dans trois jours. La mention des Contrées l'amena à se demander ce qu'il advenait de Coriolan et de ses hommes qu'elle considérait comme sa famille. Être illettrée ne lui permettait pas d'envoyer de missive là-bas, néanmoins,elle parvenait à obtenir quelques nouvelles grâce aux marins qu'elle rencontrait durant ses périples. Edric versa les dernières gouttes de vin dans leurs verres respectifs et envoya son cousin chercher un nouveau pichet. Il profita de son absence pour poursuivre et aborder un thème plus intimiste, ce qui fit sourire Jyanna d'une agréable manière. Passer la nuit en si bonne compagnie ne déplaisait pas à la musicienne, elle voyait là l'opportunité de partager ses moments musicaux avec un connaisseur voire partager bien plus au vu des commentaires de son interlocuteur.

- Je n'ai aucune affaires en cours, je peux ainsi rester à vos côtés. Apparemment vous auriez des choses à me révéler, quant à votre cousin... si sa présence n'est pas requise il peut se reposer dans ses quartiers, répondit-elle d'un sourire entendu.

Il était toujours plus simple de confier des secrets sans la présence d'une tierce personne et Jyanna se demanda quelles étaient les informations supplémentaires que devait lui donner Edric et qui nécessitaient d'attendre qu'elle eut accepté. Cela l'intriguait. Jinto, voyant que sa maîtresse le délaissait, choisit de fureter dans les affaires du noble, du moins le peu qu'il avait laissé sorti. Ce faisant, le petit singe s'intéressa à la cruche vide, n'hésitant pas à plonger son museau à l'intérieur avant de le retirer vivement en poussant un petit cri de dégoût, comme si l'odeur du vin l'avait incommodé. Voyant cela, Jya rappela son singe d'un claquement de doigt, lui enjoignant de se tenir tranquille. Jinto alla donc se poster devant la fenêtre, laissant les deux adultes en tête à tête.

- Je suis à votre disposition, messire, déclara-t-elle en lissant les plis de sa robe et en adoptant une posture légèrement plus lascive.

Jyanna était prête à satisfaire les désirs du jeune noble dans la mesure du possible et de ses compétences tant musicales que physiques. La nuit n'allait pas être de tout repos et réservait certainement nombre de surprises à la jeune femme. Un tournant dans sa vie venait de s'effectuer.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Tortue retrouve la Musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Quand la vipère retrouve l'étalon. ϟ Nymeria & Nakhti.
» Quand le papillon retrouve son bouton de rose [Laora & Raven]
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» LES INSTRUMENTS DE MUSIQUE
» Oups, la musique est peut-être un peu forte? (Curtis ft Nolwenn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-