AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

[Terminé] Entre frère et sœur [Lord Tybolt/Lady Aliénor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 30 Avr 2011 - 16:00

Les choses ne cessant de s'accélérer depuis les premières manigances de Gerold, Lord Tybolt n'avait du reste pas eu le temps de s'entretenir avec sa jeune sœur Aliénor quant à son avenir et au rôle qu'il allait lui revenir de jouer pour le peuple des Terres de L'Ouest. Trouvant un moment dans son emploi du temps, entre deux visites au chantier naval de Port-Lannis et les négociations diplomatiques quant aux alliances avec le Val et le Bief, le seigneur du Roc se rendit donc jusqu'aux appartements de Lady Aliénor. Chemin faisant dans les sombres mais frais couloirs de la citadelle troglodyte, le jeune Lion ne pouvait empêcher son esprit de s'échapper à ses impératifs de Lord Régnant de L'Ouest. Il revoyait comme si cela se produisait devant ses yeux, des moments de vie avec sa jeune sœur ici même au Roc. De plusieurs années son ainé, Lord Tybolt, alors simplement "grand frère", avait toujours veillé de loin sur la tête blonde de la dernière lionne du Roc. Ses leçons diverses et variées accaparaient la plus grande part de son temps mais il savait toujours trouver un moment pour jouer avec la petite ou simplement passer la voir alors que ses caméristes l'avaient déjà depuis longtemps mis au lit. Elle fut d'une certaine manière sa principale enseignante sur le rôle qui devait un jour lui échoir, à savoir prendre soin de son peuple et veiller à leur sécurité.

Aliénor semblait toujours devoir rechercher le soutien de Dame leur mère et la protection de ses trois ainés. Peut être cela n'était qu'une vue de l'esprit de Tybolt mais si on lui avait posé la question il aurait répondu avec la plus grande sincérité qu'Aliénor était sans aucun doute une véritable lionne mais qu'elle avait su garder en elle et ce malgré tout ce qu'il leur était advenu l'innocence de l'enfance que ces frères et sœurs avaient abandonné peut être trop vite. Il ne doutait cependant pas qu'elle fisse un jour une grande dirigeante tout comme l'avait été Dame leur mère. Simplement elle aurait en sus de la dureté et l'inflexibilité des Lannister, la douceur et la capacité de se faire aimer de son peuple qui lui était propre. Peut être en cela serait-elle la plus aboutit d'entre eux, celle qui saurait allier à la fois la force des Lions au charme de sa nature profonde. Lui même n'était qu'un soldat de haute naissance, un guerrier aguerrit sachant mener des troupes et faire naitre chez eux une allégeance indéfectible. Gerold était quant à lui le parfait intriguant de cour, fomentant des plans plus alambiqués les uns que les autres et n'offrant sa confiance qu'après de longues enquêtes préalables. Et Tya... et bien la première lionne du Roc était tout ce que l'on pouvait attendre d'une Dame de haute naissance, connaissant ce pourquoi elle était venu au monde et se conformant aux attentes que l'on pouvait en avoir. Aliénor pouvait paraitre la plus fragile des jeunes lions mais Tybolt plaçait en elle le plus d'espoir tout comme son père l'avait fait avant lui.

Toutes ces raisons faisaient que le jeune Lord avait le plus grand mal à envisager le fait d'offrir Aliénor aux Tyrell et ce malgré le besoin qu'il avait de cette alliance avec Hautjardin. Mais au delà de son propre déplaisir il savait pertinemment que le peuple des Terres de L'Ouest avait besoin qu'il consente à ce sacrifice. Il y avait tant de choses qu'il aurait voulu dire à Aliénor mais que la convenance et les codes interdisaient à un Lord de dire même à sa jeune sœur qu'il avait repoussé autant que faire se peut le moment vers lequel il allait désormais. Néanmoins il ne pouvait pas la laisser partir sans s'entretenir avec elle comme ils le faisaient alors que le Lion Gris régentait encore les lieux. Il avait donc prit la décision de se rendre dans les appartements de Lady Aliénor pour atténuer peut être la solennité de ce moment, tenter de recréer les conditions qui rendaient tout plus facile par le passé, simplement un frère et une sœur s'entretenant avant de devoir se séparer pour un temps. Lorsqu'il apparut dans la couloir donnant sur les appartements de Lady Aliénor, le garde en faction se redressant de toute sa taille surprit qu'il était de voir son Seigneur et Maitre dans cette partie de la citadelle. Lord Tybolt lui fit signe de se détendre, il avait choisit ce soldat pour assurer la sécurité de sa sœur car il savait que malgré son manque de rigueur dans l'apparat ce dernier était tout bonnement capable de tenir tête à quiconque tenterait d'atteindre à la vie de Lady Lannister dut-il pour se faire donner sa propre vie en la défendant.

En pénétrant dans la chambre de Aliénor, Tybolt pu apprécier la manière avec laquelle la jeune femme avait sur rendre le lieu douillet et confortable alors que ses propres appartements se rapprochaient plus de la tanière ou de la grotte d'un lion des montagnes. Grunildha était occupée à brosser la blonde chevelure de sa maitresse, elle tourna le regard vers lui à son entrée et s'inclina. Lord Tybolt lui fit signe de les laisser seuls et la servante s'exécuta avec un simple "Lord Lannister" pour tout commentaire. Tybolt observa un instant le reflet de Aliénor dans le miroir auquel elle faisait face et cru y voir le reflet de sa mère un court instant. La jeune lionne avait la beauté qui faisait défaut à Tya mais émanait d'elle la même douceur qu'il émanait jadis de Dame leur mère, une bonté particulière faisant qu'en un instant vos soucis semblaient ne plus avoir la même importance. La charge qui vous accablait ne plus avoir le même poids. Il prit un fauteuil qu'il tira pour venir s'assoir tout à coté de sa jeune sœur. Un sourire doux et sincère ne l'avait pas quitté depuis qu'il était entré dans la pièce.


Ma douce sœur... vous ressemblez de plus en plus à Dame notre mère et cela ne m'en rend que la tâche plus ardue...
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Sam 30 Avr 2011 - 19:08

La petite Lannister avait passé la journée dans ses appartements. Elle restait et resterait le « mouton noir » de la famille du Lion Gris. Elle s’était toujours demandée pour on l’avait protégé autant. Elle voulait être une Lannister. Enfant, elle avait souvent fait la remarque à son père. Il lui répondait avec un sourire qu’elle serait à toujours sa petite lionne. Elle avait eu la santé fragile pendant de longues années et jamais Tybolt ou son père l’avaient condamné. Ses relations se terminaient aux deux membres de la famille. Elle n’avait jamais supporté les manigances de son deuxième frère et Tya était une femme, un vraie. Elle écartait toute sensibilité. Elle connaissait son devoir, mais elle ne ressemblait pas à sa mère. Elle avait un caractère digne du lion. Alors il ne restait qu’elle. Abandonnée par la Grande Dame qui mourut en couche. Elle aurait préféré ne pas être la dernière. Elle aurait eu quelqu’un à prendre soin.

Tybolt, elle pensait à lui souvent. Même trop souvent. Il avait toujours été là pour elle. Il avait pris soin et l’avait protégé. Il n’était que des gamins, à cet époque et les convenances étaient moins respectés, maintenant, il avait grandit et Aliénor avait pris en défaut tous les membres de sa familles à la mort de son père. Elle avait refermé son cœur, même à ceux qui ne cherchait que son bien.

Aliénor repensait à sa rencontre avec la dame du Val. Elle savait que Tybolt ne ferait rien contre ses décisions. Qu’il lui parlerait avant de tout faire. Elle ne pouvait pas croire que Tybolt la mariait avec détachement. Même les nœuds de sa chevelure ne la faisaient pas autant souffrir. Il ne pouvait pas l’obliger. Du moins, pas sans lui donner ses raisons. Il savait qu’elle ferait tout, pour lui et la famille. La petite lionne ne rugissait pas, mais elle était d’un calme et d’une douceur inégalable. Chaque fois que sa suivante lui brossait les cheveux, elle ouvrait le tiroir de sa coiffeuse et caressait le collier que sa mère lui avait donné en lègue. La jeune enfant se souviendrait toujours. C’était Damon qui lui avait remis quelques jours après son décès. Il lui avait fait la promesse aussi qu’il la protégerait comme la prunelle de ses yeux. Elle était la plus précieuse des perles, disait-il. Il lui avait promis de faire d’elle une enfant heureuse, et il avait réussi. Par contre, il l’avait abandonné un peu tôt. Elle ne s’en faisait point, il était heureux désormais près de son épouse.

L’arrêt de Grunildha et le commentaire, qu’elle poussa en signe de respect, firent fermer le tiroir de la coiffeuse. Le regard triste et peu amène de la petite Lannister se leva et un sourire ce dessina. Il venait encore à elle. Il eut un moment de silence où elle se demanda lequel allait se saluer. Elle le regarda et se tourna face à lui. Elle eut des rougeurs au compliment et baissa la tête avant de relever les yeux. Elle comme la Grande Dame? S’il le disait, elle n’avait que de vague souvenir d’elle. Seule sa douceur était dans sa mémoire.

Elle en serait fière, j’en suis sure. Elle serait heureuse de vous voir en charge de la maison Lannister. Tout comme notre père qui vous a légué sont charme et sa force.

Elle avait une force en elle, qu’elle ne connaissait pas mais qu’elle ne tarderait pas à découvrir. Balayant une mèche blonde derrière son oreille et elle s’en voulut de toujours avoir fait des crises par sa faute. Elle oubliait parfois que Damon lui avait donné une tâche ardue. Damon avait su concilié régner et s’occuper de la dernière qui avait vécu trois ans de mutisme. Pour ensuite endurer Aliénor malade et enfin, la voir rayonner. Elle avait été choyée et ne le regrettait pas. Elle était certaine que Damon avait vu qu’elle n’avait pas l’étoffe du lion, mais qu’elle avait le charme, la bonté et la douceur de la Dame qu’il avait épousé. De son coté, Aliénor avait été protégée par Tybolt. Ce vaillant frère qu’elle aimait tendrement.

Il fut un temps où Aliénor jouait les petites princesses par amusement et où elle considérait son frère comme son preux chevalier. Alors même qu’elle ne pouvait pas sortir de son lit, Tybolt prenait soin de changer le bouquet chaque jour. Elle avait apprécié ses moments. Maintenant elle devait lui rendre la monnaie de sa pièce et faire quelques choses, non pas uniquement pour lui, mais pour les terres de l’Ouest. Le silence avait refait surface et la jeune Lannister sourit de nouveau.

Toujours des souvenirs qui reviennent, jour après jour, mais pour moi vous n’avez jamais changé Tybolt. Vous êtes toujours celui en qui j’ai confiance et vous êtes devenus le lion de Lannister.

Elle regarda son frère dans les yeux. Aliénor ne mentait jamais. SI un mensonge défiait ses lèvres et sortait, le plus habille des personnages verraient son inconduite. Une petite discussion avec Gérold aurait surement terminé en déclaration de guerre, mais Tybolt était plus avisé et savait comment parler et deviser avec sa jeune sœur.

Je ne vous ai pas vu depuis quelques jours. J’espère que tout va bien. Ici et sur les côtes. .

Il devait y avoir quelques choses qui occupait son frère, puisqu'elle ne l'avait pas revu depuis l'arrivée de Maura Arryn. Elle faisait partie des connaissances qu'elle évitait de trop parler. Car, il y avait une grosse différence entre les deux. Malheureusement, mais peut être que le temps et le changement feraient bon train pour elle.

Elle ne pouvait que relever le problème. Elle avait un peu peur de s’avancer sur le sujet d’une éventualité : une alliance et un mariage. Elle avait peur d’aborder le sujet avec son frère, mais s’il savait comment elle s’était résolue à cette idée. Elle ne pouvait plus se pavaner dans les couloirs et jouer les gamines. Elle avait dix-huit année, elle ne pouvait pas vivre au crochet de son frère jusqu’à sa mort. Elle n’avait pas oublié que son frère avait qualifié qu’elle était une tâche ardue. Elle ne voulait pas se séparer de lui. Elle voulait apprendre à devenir une Lannister, mais Grunildha répétait toujours qu’on ne devenait pas, mais qu’on naissait Lannister.

Quelques choses semblent vous tracasser mon frère, aurais-je raison de le croire ou est-ce seulement les manigances de notre frère qui vous rend ainsi?

Elle avait touché un point sensible. Gérold le rusé, elle n’avait jamais aimé ses manières. Elle ne mettrait jamais sa vie entre ses mains, ni même son destin. La petite Aliénor était trop craintive pour le faire. L’arrivée de la dame du Val avait bouleversé bien des choses. Elle posa sa main sur celle de son frère et le regarda dans les yeux.





 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 30 Avr 2011 - 21:40

Lord Tybolt écouta tranquillement sa sœur lui parler, sa compagnie lui faisait du bien après les heurts et autres éclats de voix qu'il avait échangé avec Lady Maura. Un corbeau était certes déjà en partance pour les Eyrié afin de poursuivre les négociations avec Lord Arryn mais il avait eut plus que son compte de montagnarde pour le moment et malgré la beauté de la Dame il n'était pas certain de vouloir ce mariage comme cela avait été le cas plus tôt. Cette femme avait le don de provoquer chez lui le Lion alors que Aliénor, elle, parvenait sans mal à lui apporter calme et sérénité, tout du moins lorsqu'elle se montrait charmeuse comme elle le faisait en ce moment. Et pourtant malgré le fait qu'elle soit désormais un femme, Tybolt ne pouvait s'empêcher de la voir encore comme l'enfant timide qu'elle était se cachant dans les jupes de ses dames de compagnie ne laissant entrevoir qu'un œil bleu et une partie de sa blonde crinière. Le temps avait-il tant passé sans qu'il ne s'en rende compte ? Qu'il lui faille aujourd'hui marier sa sœur à un Tyrell dont il ne savait rien... A la mention des agissements malheureux de Gerold, Tybolt ne put que laisser échapper un rire. Celui là avait véritablement compliqué les choses en voulant trop en faire si bien qu'il fallait désormais à Lord Lannister s'occuper de choses dont ils n'avaient pas l'intention de se soucier avant que la menace Fers-nés soit de l'histoire ancienne. se penchant vers Aliénor, il prit ses mains dans les siennes et fut une nouvelle fois frappé par la petitesse de ces dernière dans celles de guerrier qu'il possédait.

Non, non, Aliénor, les manigances de Gerold bien qu'ayant sans doute envenimé nos relations avec le Val ne sont pas la cause de mon ennui. La raison pour laquelle mon cœur est lourd aujourd'hui n'a en fait rien à voir avec Lady Maura ou notre frère. Le jeune lion esquissa un sourire triste. Ce qui m'amène est la raison de mon humeur. Je suis venu pour que nous parlions des évènements qui se dessinent pour vous. Malgré l'entêtement que j'ai pu montrer dernièrement pour vous garder auprès de moi ici à Castral Roc, les évènements qui se déroulent sur nos terres et plus particulièrement sur nos côtes m'ont forcé la main et je me suis vu contraint de négocier un mariage pour vous afin de fonder une alliance forte avec le Bief. Même si j'aurai souhaité protéger ma petite sœur plus longtemps et malgré tout le pouvoir dont je dispose, il apparait que nous Lannister nous nous appartenons pas réellement, c'est au peuple des Terres de L'Ouest qu'il nous convient de penser avant tout et pour eux, je ne pouvais laisser plus longtemps mon égoïsme prendre le pas sur mon devoir.

Tybolt marqua un temps d'arrêt afin de mettre en ordre ses pensées, il y avait tant de choses qu'il voulait dire à Aliénor.


J'ai fait venir mon vassal le plus dévoué afin qu'il vous escorte jusqu'à Hautjardin où vous serez présenté à votre promis. Cela n'est pas un départ définitif, parlons simplement d'une première prise de contacte. Il vous reviendra de représenter la maison Lannister durant ce voyage et de vous faire apprécier de nos amis Tyrell, bien que je sois certain qu'ils ne puissent ne pas vous aimer dès qu'il vous aurons vu. N'est-ce pas le cas de tous les gardes que je fais assigner à votre sécurité ? Lord Tybolt avait en effet un mal fou à faire en sorte que les gardes qu'il assignait à la surveillance de sa jeune sœur ne tombent pas sous son charme et finissent par perdre en rigueur dès qu'il la voyait. Sans compter qu'il lui fallait punir ceux dont la langue avait été plus loin que leur actes et avaient parlé de manière peu respectueuse de la jeune lionne dans les tavernes de Port-Lannis. En tout moment il vous faudra être une Lionne du Roc et quelque soit la situation ne jamais oublier que cette citadelle est votre demeure et les Terres de L'Ouest votre foyer, de même que son armée sera toujours prête à défendre votre honneur, les murs du Roc seront toujours là pour vous recueillir et vous défendre contre tout ennemi. Quoi qu'il arrive par la suite et même si vous venez à épouser le jeune Tyrell pour devenir Dame Tyrell, vous serez toujours ma petite sœur et plus important encore une Lannister de Castral Roc.

Tybolt détacha l'agrafe de sa poche pour en tirer un petit écrin recouvert de velours qu'il glissa dans les mains de sa jeune sœur, il s'agissait d'un travail d'orfèvre qu'il avait commandé à un joaillier de Port-Lannis, un camet représentant Dame leur mère sur fond de velours rouge Lannister, pouvant se porter soit en pendentif ou comme une broche.

Ce n'est certes pas grand chose et Lord Tyrell saura je n'en doute pas vous couvrir de bien plus de bijoux qu'il ne vous sera donné d'en porter, mais ce sera comme une part de votre maison qui vous suivra partout.

Lord Tybolt ne savait trop comment agir dans des moments comme celui-ci et son embarras le mettait mal à l'aise. Il pouvait se tenir sans le moindre tressaillement face à un adversaire l'arme à la main, voir même sans armes comme lors du tournoi de Sorbier où il avait vaincu à la seule aide de son bouclier, mais l'intimité et les sentiments exposés avaient toujours eu le pouvoir de le déstabiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Dim 1 Mai 2011 - 0:00

Aliénor eut un coup d’émotion, quand il lui prit ses mains, Elle était blanche, celle de Tybolt était plus foncé et plus grande. Elle eut un sourire émotif. Cela lui rappelait des souvenirs. De douloureux, mais si bon souvenir qu’elle ne pouvait faire autrement que sourire.

Il ne m’appelait pas petite princesse pour rien. Vous lui ressemblerez plus tard et vous serez un très bon dirigeant pour les Terres de l’Ouest. Je ne saurais vous en vouloir, mon frère. Vous avez toujours pris soin de moi. J’ai grandi et appris bien des choses. La première étant que je ne pourrais rester accrocher à vous toute ma vie.

Elle marqua une pause et regarda Tybolt. Elle essayait de retenir les quelques larmes qui voulait couler, mais elle ne franchirait pas ses yeux. Elle était forte désormais.

Un jour ou l’autre, il aurait fallu que je vous quitte pour les Conflans, le Val, Bief ou un autre royaume, il l’aurait fallu un jour que vous me mariez.

Mais Bief pour moi, est plus proche que vous ne le croyez


Elle avait raison, mais elle avait un peu de peine de quitté sa maison. Cependant, elle savait qu’elle ne pourrait jamais s’affirmer au Roc. Il y avait trop de souvenir, trop de désespoir et trop d’amour.

Lord Estren …

Elle le connaissait peu, mais elle savait qu’il était le plus fidèle vassal de tout l’Ouest. Elle ne put s’empêcher de sourire et de cacher son amusement. Plusieurs gardes de la maison avait passé quelques séjour de punition. Elle n’était pas toute blanche. Elle avait un certain plaisir à jouer avec l’amour, mais elle avait

Je me montrerais fière de ma maison. Je vous en fais la promesse. J’honorerais la femme qui m’a mise au monde, l’homme qui m’aimé comme sa petite princesse, mon frère qui a tout fait pour moi et ma maison, celle qui m’a vu naitre, grandir et peut-être devenir Dame Tyrell.

Tybolt sut surprendre sa sœur en lui offrant ce cadeau. Contrairement à ses trois ainés, elle était la plus expressif dans ses sentiments. Elle avait rarement feint un sentiment de bonté. Le pendentif était ce qui lui serait le plus cher. Incapable de se tenir, elle se leva et prit son frère dans ses bras. Elle le serra fort, sachant qu’elle ne le voyait pas pour une dernière fois.

Si vous saviez. Jamais Lord Tyrell ne pourra me faire plus beau cadeau que vous me faites. C’est beaucoup pour moi. Vous savez comment j’affectionnais notre mère et comme j’aspire à devenir comme elle, pour honorer ma maison.

Elle se rassie à sa place et sourit. Elle remit le pendentif dans les mains de son frère et lui fit dos, ramassant sa longue chevelure de sa mère et attendit que son frère lui mette le camet qu’il venait de lui donner.

Les Terres de l’Ouest seront toujours ma vraie maison. Quoiqu’il arrive.

La jeune Lannister essuya une larme que son frère ne pouvait voir. Elle allait avoir un nouveau destin. Elle le craignait.



 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 1 Mai 2011 - 11:06

Le Seigneur du Roc ne s'était pas attendu à ce que Aliénor le prenne dans ses bras mais il se laissa aller sur le moment et apprécia sans retenu l'étreinte avec sa petite sœur. Une nouvelle fois la jeune femme lui parut bien petite, elle ne parvenait d'ailleurs pas à faire le tour de son torse avec ses bras, pourtant il allait l'envoyer de par les Terres de L'Ouest avec son lot de pillards pour nouer une alliance avec le Bief. Il prit alors la décision de doubler la suite de Lady Lannister pour le voyage, on ne pouvait être trop prudent en cette période tourmentée.

Lord Tybolt suivit le mouvement de sa sœur et lorsqu'elle lui remit le camet en main, il s'affaira pour en défaire le fermoir. Il y parvînt quelques secondes après qu'elle lui ait montré son dos et écarté sa lourde chevelure. Il passa alors le bijoux au cou de Aliénor, ses doigts larges et robustes eurent encore un peu de mal à actionner de nouveau le système d'attache pour que le bijoux ne tombe pas mais il réussit et eu un sourire de satisfaction, en recevant l'écrin plus tôt dans la journée le jeune Lion avait plus ou moins espéré que sa sœur ne lui demanderai pas de lui passer le pendentif tant le fermoir semblait petit et fragile. Il fut satisfait de voir que Aliénor avait sans qu'il ait besoin de le lui dire identifié le noble qui dirigerait son escorte. Finalement la jeune femme était plus au courant qu'il n'y semblait des affaires des Terres de L'Ouest pour en connaitre le plus fidèle vassal de son frère.


En effet Lord Edwyn Estren dirigera votre escorte et sera chargé de parler en mon nom lorsque vous serez parvenu à Hautjardin. J'ai toute confiance en lui pour assurer votre sécurité durant le voyage ainsi que pour défendre vos intérêt et ceux des Terres de L'Ouest face aux Tyrell. De fait Lord Tybolt savait son vassal capable de donner sa vie pour sauver celle de Aliénor et cela importait beaucoup plus à ses yeux que la grandeur toute relative de sa maison ou les actes héroïques passées de ses aïeux. Vous serez accueillit par Lord Crakehall en sa citadelle après avoir parcouru la route du Front de Mer, de là les Tyrell vous ferons rejoindre par une escorte pour votre entrée dans le Bief. Ainsi protégée rien ne devrait pouvoir vous arriver durant le voyage. Lord Estren me tiendra informé chaque soir par corbeau de l'avancée de votre compagnie puis plus tard sur le déroulement des négociations. Ainsi et bien que je ne puisse moi même quitter le Roc du fait de la guerre avec les Greyjoy, je serai toujours tenu au courant de votre situation. Même loin je garderai un œil sur vous ma sœur et avant même que le Roc ne vous manque vous serez déjà sur le chemin du retour.

Lord Tybolt se passa une main sur la nuque, le sujet qu'il avait à aborder désormais n'était pas le plus simple pour lui.


Mais il faut que vous sachiez ma sœur que lors de votre visite à Hautjardin, Lord Tyrell souhaitera certainement que vous soyez examiné par une septa de leur maison afin de vérifier... et bien que vous êtes bien comme il convient pour une future épouse de Lord. Il vous faudra accepter cela et ce même si cet acte pourra vous paraitre déplacé. Bien entendu Grunildha sera présente durant votre séjour et sa compagnie pourra aider à faire de ce moment désagréable... et bien en fait cela restera désagréable même en sa présence mais au moins vous aurez quelqu'un de vos gens auprès de vous lorsque cela se produira.

Bien que Tybolt sache pertinemment que la vérification de la virginité de sa sœur était un passage obligé et légitime dans de telles négociations, il ne pouvait s'empêcher de ressentir comme une offense faite à Aliénor et à toute la maison Lannister.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Dim 1 Mai 2011 - 12:22

La petite lionne apprécia de son frère qu’il lui mette le camet autour de son cou. Elle caressa encore une fois le pendentif et sourit. Le plus petit et simple des cadeaux pouvaient être parfois le plus chéri. Aliénor n’oublierait jamais l’attention qu’il venait de lui faire. La petite lionne souriait, parce qu’en compagnie de son frère, elle ne pouvait faire autrement. Elle se retourna et lui fit face de nouveau.

Pour la suite des choses, elle n’eut rien à ajouter. Lord Estren était connu, pour être le plus disponible et le plus serviable pour la famille Lannister. Il avait toujours démontré une brillance intelligence face aux problèmes. Bien que les rumeurs sur lui n’aillent pas plus loin, c’était tout ce qu’elle savait de lui. Lord Estren était fidèle à la maison et envers son frère et cela lui suffisait amplement, pour placer sa propre confiance et vie,en ce Lord.

De combien d’hommes la garde de Lannister sera composé ?

Non qu’elle veuille jouer la petite pucelle écervelée, mais elle tenait aussi à son intimité. Avec sa suivante, elle ne serait pas seule, mais elle avait besoin d’intimité. Aliénor frôlait parfois le manque de sociabilité, par le fait, qu’elle pouvait rester des journées entières dans ses appartements, sans pointer son nez dans la maison.

Croyez-vous vraiment que j’ai l’étoffe de devenir une grande Dame?

Tout le monde savait les différences qu’elle avait avec les Lannister. Bien qu’elle était une de leur fille. Elle ne pouvait nier avec sa longue chevelure dorée et ses yeux de saphir.

Aliénor ne pouvait pas déroger et faisait entièrement confiance en son frère pour cette mission. Elle ne craignait en rien une attaque pendant son séjour. Elle espérait que tout se passe bien et qu’elle rentre de nouveau au Roc avec une date fixée et la certitude qu’elle deviendrait une épouse.

Au cours des années, elle avait remarqué que Tybolt semblait toujours mal à l’aise à parler des trucs de femmes.

Lord Tyrell aurait-il peur que vous ne donniez pas une vierge à son héritier. Bien que j’essayerai de ne pas trouver la chose offensante à mon égard. Je me plierais au bon vouloir du Lord.

Elle n’était pas sotte, elle savait tenir son rang. Jamais elle n’aurait osé se faire prendre sa virginité autre que part le mari qu’elle aurait eu.

L’attention du Bief choquait un peu la petite lionne. Elle trouvait insultant ce geste envers elle et envers sa famille. Elle n’Avait pas la réputation de jeune jouvencelle sur ses terres, car il y avait peu de gardes qui n’avaient pas fini sous son charme. Cependant c’était sa parole contre celle d’un Lord, elle respecterait ce choix. Quoiqu’il put être désagréable.

La jeune femme soupira. Elle ne savait pas si elle aurait la force de faire ses valises désormais. Elle ne voulait pas quitter le roc aussi précipitamment.

Qu’apportera mon mariage, pour nos vaillants gens de L’Ouest?

Elle savait qu’elle était une solution pour vaincre les fers-né, mais elle voulait plutôt dire, qu’est-ce que le Bief apportait à Tybolt?



 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 5 Mai 2011 - 18:47

Lord Tybolt ne s'était pas attendu à ce que Aliénor le questionne sur la taille de l'escorte qui fer ait route avec elle vers le Bief. Pour dire vrai il ne pensait pas un seul instant que sa jeune sœur se soit un jour inquiétée de quoi que ce soit lorsqu'il s'agissait de mouvement de troupes mais cette réaction de la jeune lionne ne fit qu'apporter un certain contentement au Seigneur Suzerain de L'Ouest.

Les préparatifs ne sont pas encore au point, il faut bien le dire et je ne sais pour le moment de combien d'hommes d'arme je peux garnir votre escorte, mais gardez à l'esprit ma chère sœur que quoi qu'il arrive vous serez de toute manière en sécurité. Il ne sera pas dit qu'un Seigneur Lannister aura laissé le plus cher de ses trésors sans protection aucune. Je compte bien faire en sorte que votre escorte soit aussi conséquente que la situation me le permet dans la limite du possible et sans pour autant que cela ne vienne à gêner votre déplacement sur les Terres de L'Ouest. C'est du reste un des sujets sur lequel je dois encore m'entretenir avec Lord Estren qui dirigera votre expédition.

A la question de savoir si elle ferait véritablement un jour une grande Dame, Tybolt avait une réponse toute faite et digne de la vanité Lannister, à savoir que toute femme de la maison Lannister était naturellement destinée à un jour devenir une grande Dame de Westeros, comme si chaque lionne nait du Roc était destinée à assumer avec brio les plus lourdes responsabilités. Mais au lieu de se réfugier dans ce type d'astuce de Seigneur Lannister, Tybolt qui se sentait à l'heure actuelle plus un grand frère qu'un Suzerain préféra répondre de manière plus personnelle.


Ci fait vous deviendrez une grande Dame, tout comme Dame notre mère en fut une. Il ne fait aucun doute en mon esprit que vous êtes destinée à de grandes choses Aliénor et pas simplement du fait de votre naissance mais surtout car quelque soit les obstacles qui se dresseront face à vous vous pourrez toujours compter sur le Roc et votre famille. Jamais vous ne serez seule en définitive et c'est avec toute la force des Terres de L'ouest derrière vous que vous gouvernerez. Enfin il ne pu résister à un petit plaisir personnel en ajoutant comme une sentence définitive. Les lionnes du Roc sont toutes nées pour accomplir de grandes choses et quoi que vous pensiez le sang du Lion coule en vos veines. Il accompagna ces derniers mots d'un geste affectueux en posant sa main sur la tête de sa sœur, geste qu'il prolongea en caressant la chevelure dorée de la jeune femme.

Entendre Aliénor parler de virginité le déstabilisa un instant avant qu'il ne se reprenne bien vite. La jeune femme n'était plus une enfant et il devait se forcer à ne plus la considérer comme telle.


Ce n'est pas tant qu'il redoute que nous tentions de le tromper ou qu'il remette en cause votre pureté loin de là, disons simplement qu'il s'agit d'une pratique courante et convenue lorsqu'un mariage de cette importance est en jeu d'autant qu'un alliance militaire et politique forte entre le Bief et le Roc offrirait à nos gens une sécurité accrue face à la menace Fers-Nés ainsi que contre toutes celles qui pourraient surgir parla suite. Le sud de notre fief serait ainsi sécurisé et quiconque voudrait s'en prendre à nos gens devrait entrer en guerre contre à la fois le Roc et Hautjardin, autant dire qu'aucune armée d'invasion actuelle en tout Westeros n'aurait la puissance pour vaincre une telle alliance.

Tybolt marqua un temps d'arrêt avant de continuer, il ne voulait pas trop en demander à Aliénor mais dans le même temps il ne pouvait pas non plus ne compter que sur la dote qui accompagnerait ce mariage pour séduire plus avant Lord Tyrell. Prenant un air plus sérieux il s'adressa à sa jeune sœur comme il l'aurait fait à un allié avant de partir au combat.

Lord Estren s'occupera des négociations avec Lord Tyrell mais il n'en demeure pas moins que vous allez avoir un rôle on ne peut plus important à jouer lors de ce voyage. J'attends de vous que vous séduisiez le jeune Tristan non pas tant par votre physique car cela ne fait du reste aucun doute mais par votre esprit. Même si cela lui faisait mal de l'admettre Tybolt pensait à Lady Maura en donnant ses instructions à Aliénor. Il va vous falloir lui faire comprendre qu'il trouvera en vous tellement plus qu'un femme ou un simple ventre pour ses enfants à venir. Le jeune Tristan doit comprendre que vous êtes une alliée de poids, qu'il pourra compter sur vous pour le seconder en toute chose, mieux encore que n'importe quel conseiller que son père pourrait laisser derrière lui lorsqu'il décèdera. Il est très important pour ces négociations que vous apparaissiez comme une Lionne que Tristan ne pourra dès lors que vouloir à ses cotés lorsqu'il prendra la tête du Bief. Voyez comme Lady Maura durant son court séjour a su impressionner notre maisonnée, la manière dont elle a su faire valoir son esprit autant que la beauté de son visage. C'est ainsi qu'il vous faudra apparaitre aux yeux de nos amis à la Rose, comme un atout sans comparaison aucune à travers Westeros qu'il voudront posséder plus que comme une simple femme comme il en existe tant d'autres de par le royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Jeu 5 Mai 2011 - 20:45

La jeune femme savait se defendre aussi. Elle était née des Lannister et n’était pas une petite fille que l’on devait surveiller constamment. Quoique certains diraient le contraire. Grunildha avait arrêté de compter les prétendants de l’Ouest. Elle avait échauffé quelques esprits et peu d’entre eux n’avaient pas tenté de dépasser les portes de sa chambre.

Le seul, qui avait tenu, se trouvait derrière sa porte chaque nuit, afin qu’elle dorme paisiblement. Et puis, lorsqu’on parlait de se défendre, elle était loin de la gifle comme arme. Elle n’avait pas peur de se salir les mains comme certaines dames.

Vous savez que je ne suis pas friande d’être aperçu. S’il en était possible, Lord Estren et quelques chevaliers sans plus feraient l’affaire. Nous avons besoin de nos hommes sur les côtes, bien plus que pour suivre une dame dans des terres sures, avec un homme de confiance.

Elle eut un moment de réflexion. Sans quoi, elle aurait passé à un sujet suivant, mais elle se rappelait qu’elle pourrait arriver bien plus vite à Hautjardin que prévu.

Sinon, vous savez tout comme moi que la route du front de mer est la plus rapide, mais aussi … en ces temps incertains dangereuse. J’imagine que vous préférez en deviser avec lord Estren, mais c’est une solution aussi envisageable.

La petite lionne regarda son frère avec ses yeux de saphirs, elle ne savait pas pourquoi, mais elle s’ennuierait davantage de son frère qu’elle s’ennuyait de sa sœur. Elle ne douterait jamais de ses paroles. Il allait lui manquer.

Le plus loin que je peux remonter dans le temps, bien avant que mère mettre à mon service ma servante d’aujourd’hui, j’avais une vieille dame qui l’avait servie lorsqu’elle était jeune. Lorsque mère, dans sa splendeur et bonté, venait me souhaiter la bonne nuit, elle me disait toujours que je serais vouée à un destin autre que celui de Tya. Que Tybolt protégerait toujours la petite lionne, comme vous l’avez toujours fait.

Elle vivait dans un monde autre que celui qu’elle connaissait. Le sien ne se composait que de bien, que de joie et de paix. Elle était incapable de ne pas sourire lorsqu’elle était devant son frère. Il suscitait une joie dans son fort intérieur qu’elle ne comprenait pas. Elle était sa petite sœur depuis toujours et cela ne changerait jamais. Mariée, épouse ou mère, elle resterait toujours la petite Aliénor Lannister, dernière fille de Damon, dit le Lion Gris.

Elle se leva et attrapa deux verres et les remplit pour en donner un à son frère. Avec un sourire, elle tendit la coupe à son frère et reprit à sa place. Tybolt était sincère et généreux avec elle. Elle l’avait toujours avoué et il le savait.

Elle avait l’image d’une enfant qui écoutait parler les grands, mais c’était à son tour de parler. Elle devait faire honneur à sa famille qui avait préservé la sienne. Elle ne pouvait pas tout bonnement rejetés ce moment désagréable. Surtout que les gens du sud avaient besoins de soutien et d’aides faces aux menaces de Greyjoy. Et Aliénor n’aurait été qu’un pion ou aurait pu trouver une pire alliance. Si elle aurait résumait, elle était la seule qui pouvait engager les Tyrell en tant qu’aide dans l’Ouest. Ainsi par la suite, aucune invasion, une fois la menace de Dagon Greyjoy éradiqué, pourrait affronter l’un des deux territoires sans que l’autre intervienne. Elle trouvait la raison du mariage un peu banal, quoique cela la dégoute, mais elle pensait avant tout à la situation actuelle. Les côtes étaient accostées et pillées. On volait nos femmes et tuait de pauvres innocents qui cherchaient à se défendre. ..
Son sort était bien puéril contre tous ce qui s’acharnaient contre le peuple. C’est pourquoi qu’elle ajouta presque silencieusement.

Je comprends et je ne vous décevrai pas pour cette alliance

Aliénor s’étouffa avec le breuvage pourpre et se mordit la lèvre. Si elle devait agir comme ca, elle le ferait à sa manière. Elle n’agirait pas comme la dame du val. Même si Tybolt respectait et aimait ce comportement, cela ne lui ressemblait pas et elle détestait faire ce qu’elle n’était pas.

Si lord Tristan ne m’aimait vraiment pas. Je veux dire que je ne lui plaisais pas et qu’il ferait comme vous fait lorsqu’il s’agit de politique. Quand vous m’écartez de tout sujet politique prétextant bien des choses.

Petite remontrance de passage, puisque la jeune femme n’avait pas bien prit que son propre frère l’éloigne ainsi pendant que des invités étaient présents. Elle s’était sentie si inférieure, mais il ne savait pas à quoi cela ressemblait. Il n’avait jamais été le dernier lui. Elle plus souvent qu’il ne pouvait le croire et elle essayait de ne rien dire. Le message était passé, elle pouvait continuer.

Même si vous vouliez que je me comporte comme la dame du val, j’ai bien peur mon frère de vous décevoir. Je me ferais aimer de Lord Tyrell et son fils, à ma manière.

Aliénor n’avait pas apprécié quelques parcelles de ce comportements, comparée ;a Maura, elle était plus douce, plus docile. Elle avait un charme dont elle n’avait jamais douté et elle était certaine de son don de lionne, mais comme elle l’avait dit, elle ne pouvait l’affirmer dans les terres de l’Ouest. Ailleurs, elle aurait tous les atouts pour le faire. Elle le savait tant qu’elle ne put faire une promesse en baissant les yeux.

Je vous promets que je me tiendrais comme mon rang me l’ordonne. Il n’y aura pas d’histoire de chevalier nuisant à ma réputation dans les tavernes. J’éviterais les incartades à l’avenir et me tiendrais convenablement. Mes heures de jeunes fille , qui veulent occuper toute l’attention, sont révolues. Cela n’arrivera pas à Bief, je vous le promets.

Voilà, personne ne médirait sur son comportement indigne de jeune jouvencelle écervelée. La petite Lannister avait grandi un peu, mais ses amours il en existerait un, mais elle le considérait comme oublier, puisque Tristan Tyrell deviendrait son mari.

Mon frère? Puis-je vous demandez une chose? Je sais que la demande peut paraitre un peu bizarre, mais loin de Castral Roc, j’aurais besoin d’une certaine aide et seule vous pourrez me l’offrir en temps venu. Pourrais-je compter sur vos conseils , une fois mariée?

Elle pourrait peut-etre compter sur son propre mari, mais elle doutait que la première année, elle devrait demander conseil, parfois à son frère.






 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 7 Mai 2011 - 1:18

Tybolt prêta une attention toute particulière aux avis et remarques de sa jeune sœur, elle voyait juste pour la plupart des choses. De fait elle ne cessait jamais de l'étonner, lorsqu'il la pensait trop jeune et immature elle lui montrait une facette plus posée et réfléchit de sa personne et lorsqu'il en venait à la considérer comme une femme elle savait faire ses caprices digne d'une petite lionne à peine sortit de la tanière. Elle lui parlait de la route du front de mer, exactement le chemin qu'il comptait faire prendre à leur convoi même si les raisons qu'elle exposait différaient de celles pour lesquelles il avait choisit cet itinéraire mais néanmoins elle avait su voir qu'il était intéressant de prendre cette route du fait du gain de temps.

Le visage du Seigneur du Roc se fit plus doux lorsque Aliénor commença à parler de Dame leur mère. Sa perte avait plongé le Lion Gris dans un désarrois dont personne ne le savait capable. Tybolt avait toujours gardé cette image de son père prosterné devant l'autel édifié pour sa femme. Il s'était alors fait la réflexion que même si ses parents avaient été marié comme ils le seraient tous, pour les convenances, un véritable amour avait su naitre entre les deux Lions de Castral Roc et il ne pouvait s'empêcher de penser que si Dame sa mère avait été en vie lorsque le Fléau de Printemps survînt le Lion Gris ne se serait jamais laissé emporter comme il le fit. Il lui arrivait souvent ces derniers temps alors qu'il arpentait le corps de garde surplombant la grande cour intérieure, de se demander s'il trouverait jamais une partenaire avec qui il partagerait une complicité aussi forte que celle qui avait existé entre le Lion Gris et sa Dame. Tybolt écouta le récit de ces instants d'intimité entre une mère et sa dernière né alors que la nuit enveloppe la citadelle et qu'une lionne couve sa petite en vue de la nuit à venir. Il savait que Dame leur mère avait toujours imaginé que Aliénor serait au moins une Dame aussi importante qu'elle ne le fut si ce n'était plus encore, elle fondait de grand espoirs dans cette petite fille blonde comme l'or. Elle lui avait d'ailleurs fait promettre de toujours prendre soin d'elle, lui disant qu'il serait un jour le maitre de Castral Roc, qu'il dirigerait la famille et qu'alors il lui faudrait prendre soin de ses frères et sœurs mais la noble Dame insistait toujours sur le cas d'Aliénor lui disant que même si la tâche pourrait lui paraitre difficile certain jour tant sa sœur l’énerverait, il lui faudrait lui apporter tout son soutient et ne jamais lui manquer. De toute l'abnégation dont le jeune lion était capable alors il avait promis à sa mère qu'il saurait se montrer digne de sa confiance et qu'il veillerait toujours sur sa fratrie.

Lorsque sa jeune sœur passa à un tout autre sujet, celui de Lord Tyrell et la manière dont elle saurait se faire aimer d'eux sans avoir à imiter Lady Maura, Tybolt fut en quelque sorte heureux que cela le tire de la nostalgie qui commençait à la submerger. Décidément Aliénor savait agir comme une Lannister, elle ne comptait pas imiter le faucon mais bel et bien agir en lionne et tracer sa propre voie, cette observation dessina un sourire sur le visage de son grand frère. La jeune femme semblait du reste saisir l'importance de la mission qu'elle allait devoir remplir lors de sa visite à Hautjardin et en quelque sorte Tybolt en ressentait un légère fierté. Le jeune Lord était cependant déchiré entre l'envie qu'il ressentait de vouloir protéger cette sœur qui était désormais une femme et le besoin vital du peuple de L'Ouest de voir se conclure une alliance forte entre le Roc et le Bief.

Le Seigneur des Terres de L'Ouest pensait que leur entretien touchait à sa fin et s’apprêtait donc à laisser sa sœur à son intimité lorsque cette dernière lui posa une question qui le fit sourire de nouveau. A la fois surprit et touché par la candeur de l'interrogation de Aliénor, Tybolt réagit instinctivement sans calcul d'aucune sorte. Il prit la jeune femme dans ses bras, saisit délicatement le visage de cette dernière entre ses mains pour pouvoir la regarder bien dans les yeux alors qu'il lui parlait.


Il n'est pas une armée ni un Seigneur dans tout Westeros qui m'empêchera de vous venir en aide Aliénor, un simple corbeau de votre part et c'est tout l'Ouest qui se lèvera pour vous. Il déposa un baiser sur le front de la jeune femme et laissa échapper un léger rire. ah ma douce sœur comment pouvez vous imaginer que je ne serai pas là pour vous soutenir et vous conseiller si jamais vous en ressentez le besoin ? Ne vous ai-je point dit que vous pourrez toujours compter sur Castral Roc ? Où que vous soyez dans le royaume vous pourrez toujours compter sur moi. De même que je compte bien que mes neveux et nièces viendront passer des moments avec leur vieil oncle dans son château pareil à un énorme rocher, ce sera aussi chez eux.

Tybolt relâcha son étreinte.
Vous partirez bientôt je vous conseil donc de commencer à préparer vos toilettes avec Grunildha. J'ai finalement prit ma décision ce sera la Garde du Lion, ma propre garde personnelle qui vous accompagnera sur le trajet pour assurer votre sécurité, ils ne sont pas nombreux mais il n'existe pas meilleurs bretteurs dans toutes les Terres de L'Ouest.

Tybolt observa un instant le camet au cou de sa sœur, sourit simplement avant de caresser la joue de la jeune femme.

J'ai confiance en votre succès Aliénor, je suis certain que vous ferez honneur à notre maison plus que je ne saurai jamais le faire moi même lors de votre voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Sam 7 Mai 2011 - 3:08

Quitter Castral Roc n’était pas en somme la plus pire des choses. Elle avait besoin de prendre de l’air. Elle avait toujours su, que partout où elle irait, elle serait digne de sa mère. Par contre, elle avait un souci. Elle lui ressemblait certes, mais elle ne partageait pas la complicité qu’elle avait eue avec son époux. Dans son cas, elle avait bien peur que les causes politiques lui restreignent l’avantage de mieux connaitre son seigneur et époux. Peut-être que l’image qu’elle se faisait des Tyrell était tiré de son imagination pétillant. Bien que l’idée aurait été sordide de la part de Tybolt, elle préférait de loin un Tyrell que d’un Greyjoy ou tous autres fers-nés.

La Grande Dame, quant à elle, avait toujours partagé l’amour qu’elle vouait à son peuple, ses enfants et son mari de manière égale. Aliénor se demandait si Les Terres de l’Ouest pourrait trouver un jour une suzeraine aussi, belle, protectrice, aimante et forte habile en politique. Caractère que les enfants Lannister avaient hérité d’elle. Elle avait même douté un instant que le Val devienne un allié plus que politique pour l’Ouest. Elle se souvenait bien comme la dame des Eyriés avait évoqué le fait de vivre dans un mon de roche. Loin de ses jolies hautes du val.

Aliénor avait la ferme conviction que si elle ne pouvait confronter du mieux qu’elle pouvait son futur époux, et qu’elle n’arrivait pas malgré les efforts de l’aimer, elle chérirait la chair de sa chair. Les protégeant, comme on l’avait protégé Damon ou sa mère, mais en les rendant plus fort qu’elle. Des enfants doux et paisible comme la rose, mais de la vivacité du lion.

Pour tout avouer, elle eut un choc lorsqu’il la prit dans ses bras. Elle était tombée dans les bras de plusieurs hommes, mais Tybolt restait celui qu’elle affectionnait le plus. Cependant, elle avait l’impression qu’il pourrait l’écraser s’il était son ennemi. Ses mains de géants, il avait les même que Damon. Elle cacha son sourire et préféra rougir. Elle n’avait pas l’habitude de toute cette affection. Le temps les avait un peu séparés. Jeune fille, elle se précipitait souvent dans les bras de Tybolt pour quémander, câlin et affection. Cela avait toujours faire rire Damon ou sa mère. Surtout que lorsqu’ils s’accordaient des balades, Aliénor était toujours aux cotés de son frère ainé. En grandissant, cette affection avait perduré, mais elle était plus distante. Signifiée par la plupart du temps, par des sourires ou des clins d’œil discrets.

Votre aide me sera toujours précieuse. Je vous serai toujours fidèle. En espérant que les temps que nous connaissons s’estompent et que la paix revient pour nos gens. Voilà l’important et ce que nous souhaitons par-dessus tout.

Elle marqua une pause à la question de son frère. Elle n’avait pas envie qu’il voit une faiblesse, mais Tybolt était honorable, il affirmait toujours pour lui apporter son soutien. Ce qui pouvait mettre davantage à l’aise la petite lionne de l’Ouest.
Une femme qui tente de s’affirmer n’a pas besoin des conseils, elle sait quoi faire dans le moment opportun. Bief sera ma nouvelle maison et mes relations seront étroites pour commencer. Il fait toujours bon d’Avoir un avis d’une personne de confiance qui ne vous trahira jamais.

La petite lionne éclata de rire. Imaginer Tybolt avait plusieurs années de plus, entourée de ses neveux et nièces l’amusait.

Je compte bien amener mes petits lionceaux à Castral Roc et de vous rendre visite. Elle marqua une pause en souriant de plus belle sur son affirmation. Par contre, je crois que je m’y ferais jamais à entendre Oncle Tybolt. Quoiqu’il arrive le Roc sera toujours ma maison et vous serez toujours le bienvenue chez moi, à Hautjardin.

Même tante Aliénor, elle trouvait la formulation inquiétante. Du moins, elle s’en sauverait jusqu’à ce que son frère se marie. Ponctuant sa phrase d’un sourire, elle soupira. Elle savait que cet entretien prenait fin. Malheureusement, elle commençait à apprécier la présence de Tybolt, mais il avait fort à faire avec son départ et les fers-né. Il n’avait eu aucun répit au roc. Aliénor avait repris quelques jours de mutisme à la mort de son père, mais sans plus. Même si les problèmes ne suffisaient pas après le Fléau, un autre arrivait, mais elle ne regrettait pas les heures qu’il avait prises pour elle. Elle le remerciait de cette attention particulière.

Avertissez-moi lorsque Lord Estren et la garde seront prêtes. Ma servante et moi se mettront au travail dès votre départ. Inutile de tarder encore.

Elle lui offrit un dernier sourire et se retourna. Alors, il fallait un début. Alors même qu’il prenait la direction de la porte, elle se retourna vivement et l’appela. Elle ne pouvait attendre plus longtemps.

Tybolt, attendez.

S’en suivit un petit moment d’hésitation. Elle voulait exaucer un dernier vœu. Elle voulait s’en séparer pour oublier qui l’avait porté avec honneur. Elle attrapa une clé et ouvrit un de ses coffres. Elle en ressortit un mouchoir pourpre et s’avança vers lui avant de lui prendre sa main. Il y avait un dernier souvenir dont elle voulait partager.

J’étais la seule à son chevet, la journée de sa mort. Il m’a glissé sa chevalière dans la main. Elle a appartenu à tous les lions du Roc. Il aurait aimé que vous la possédiez. La devise de la famille est inscrite à l’intérieur. Je ne savais pas quand vous la remettre, et ce moment me semblait opportun maintenant.


Elle referma la main sur la chevalière d’or à tête de lion. Que son âme repose désormais en paix. Près de la femme qu’il aima de tout son cœur. Paix à son âme …

Soyez prudents. On ne sait jamais ce qui peut arriver sur nos terres. Et évitez les pièges de Gérold.

Même s’il jouait parfois avec le feu, elle aimait quand même le frère cadet. Ce n’était pas quelques querelles qui la rendaient rancunières. Chacun avait ses forces et ses faiblesses et Aliénor était incapable d’en vouloir à Gérold malgré tout.



 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Entre frère et sœur [Lord Tybolt/Lady Aliénor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Discussion entre frère et soeur...
» Conféssion entre frère et soeur [PV Chloé]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Retrouvaille entre frère et soeur feat Rebekah
» [Terminé] Belle soirée entre frère et soeur [Calypso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-