AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Jour 2, journée : Gradins et Lices ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 13 Juil 2012 - 23:02

Eva ouvrit de grand yeux interloqués, pour sûr elle ne comprenait absolument pas de quoi il parlait, mais la prendre pour une voleuse étant donné la robe qu’elle portait était carrément délirant. A vrai dire on aurait plutôt dû la prendre pour une noble perdue dans la foule. Si seulement elle connaissait quelqu’un dans les gradins, elle aurait pu y aller et se faire passer comme à son habitude pour une cousine éloignée d’une maison noble de Dorniens des montagnes. Car, certains de ceux qu’elle avait servi aimaient sa compagnie aussi lorsqu’elle était habillée, elle n’était pas une simple prostituée, elle n’était d’ailleurs plus une prostituée. Mais en tout cas depuis qu’elle avait connu le conseiller de Maron Martell, elle avait appris à parler comme une Dame, à se faire aisément passer pour une Dame, à lire et à écrire, elle avait étudié l’histoire et la généalogie et tout un tas de choses qui faisaient de sa conversation quelque chose d’aussi recherché que son con. Dix ans de dur labeur, de sacrifices et d'épreuves pour en arriver là... c'est à dire nulle part... Elle n'était rien, et elle était quoi ? Une voleuse ? Une voleuse !

« Une voleuse ? »

Le problème c’est que désormais personne n’ignorait qu’elle n’avait pas assisté au mariage dans la grande salle et certains avaient même laissé entendre qu’ils la connaissaient en tant que catin. Cela non plus elle ne le comprenait toujours pas d’ailleurs, mais elle ne pouvait pas se permettre de changer de stratégie maintenant. Et le fait qu’il l’emmène à l’écart sans ménagement ne devait rien changer malgré la colère qui grondait en elle d’être ainsi traitée.

« Je ne suis pas une voleuse, je cherche un ami, au camp on m’a dit qu’il serait ici mais je ne le vois pas. Vous me voyez désolée de vous avoir donné à penser que je pouvais en vouloir aux bourses de qui que se soit. Je suis une honnête travailleuse, tout comme vous Ser. »

Elle fit une petite révérence en signe d’excuses. Un calme olympien voilait son visage et le ton qu’elle avait employé, comme à chaque fois que bouillait en elle toute la rage dont elle pouvait faire preuve. Dornienne, elle l’était jusqu’au bout des ongles, mais aussi très bonne actrice. Ne le fallait-il pas pour contenter ses clients ? Et elle était capable de souhaiter les pires atrocités à son vis-à-vis pendant qu’elle lui parlait avec une grande courtoisie et une fausse timidité. Si elle était née noble, si elle était née courtisane, tout aurait été plus simple, bien plus simple, mais elle était née orpheline et sans avenir et il avait fallut qu'elle construise tout ça de ses propres mains.


Dernière édition par Eva le Sam 14 Juil 2012 - 3:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Maeve Arryn
Noble

Général .
♦ Missives : 271
♦ Missives Aventure : 96
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 28/05/2011
♦ Célébrité : Bailee Madison
♦ Copyright : aSoIaF
♦ Doublons : Aaricia Greyjoy, Aliénor Tyrell, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 12 ans
♦ Mariage : Avec mon petit prince des Eaux un jour
♦ Lieu : Eyrié, (tout pres de la porte de lune :D)
♦ Liens Utiles : Maeve Arryn
Imaginarium
Journal
Intrigue et Aptitudes
Succes de la Peste du Val

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
469/500  (469/500)


Message Sam 14 Juil 2012 - 2:39

La petite Arryn était fortement heureuse. Elle allait pouvoir toucher l’œuf de Dragon, mais elle se surprit à regarder Edwyn. Qu’il était bien son petit lord. Elle était tellement heureuse. Elle eut même un sourire à l’intention de Lord Ryman. Il avait le mot juste. Edwyn avait charmé ses voisins de l’Est et Les Tyrell avaient apprécié la présence du jeune Lord. La présence de Noreen la soulagea. Elle s’était inquiétée de ne pas la voir. Elle avait fini par croire qu’elle avait changé d’idée et elle était partie à compagnie de son Ser.

J’avais fini par croire que vous ne viendriez pas, Lady Noreen. Je suis heureuse de vous voir.

La jeune enfant baissa les yeux avant de répondre. Devait-elle vraiment avouer à tout le monde qu’elle n’avait pas pu regarder la joute de son frère? Quel honte, dirait certain, mais elle tenait beaucoup à Jasper pour le voir blessé. Sa Septa lui avait dit que les tournois de joutes étaient des barbaries d’hommes. Que certains trouvaient la mort dans d’atroce souffrance. Elle n’avait évoqué que là les résultats du jugement des sept qui s’était produit à Cendreguée. Abandonnant son idée de mentir, elle soupira intérieurement et se repenti à haute voix.

Je n’ai pas été capable de regarder la joute de Jasper. J’avais peur …enfin je craignais … qu’il lui arrive quelques choses de graves. Promis je regarderais la prochaine fois qu’il rentrera en lice.

Elle avait l’envie de se cacher. Heureusement les exclamations d'Edwyn la sortaient de son pétrin. Elle acclama le Valois comme il se dut et se retourna de nouveau vers Noreen et lui sourit. Elle se souvenait de ce chevalier courtois qui l’avait aidé à reprendre la direction de ses Eyrié. Un personnage fort sympathique. Elle avait même revu son écuyer dont elle était surprise d’avoir su qu’il était le frère de Lord Frey, enfin, elle le croyait.

J'ai rencontré Ser Pryam une fois au val, ainsi que son écuyer. J'étais loin de me douter que son écuyer était votre frère, Lord Frey. Enfin, je le crois, si j’ai tout bien saisie.

Elle avait jeté un regard d’interrogation au seigneur concerné. Elle ne voulait pas froisser personne. Il lui semblait avoir compris cela lors du banquet. Enfin, le petit écuyer devait être avec son chevalier ou martyriser par la petite Myrcella qui en avait fait son chevalier au banquet de la veille. La première idée semblait plus plausible, même si l'autre était amusante




Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Rivanon Mallister
Noble

Général
Un pion entre les mains des dieux...

♦ Missives : 466
♦ Missives Aventure : 98
♦ Arrivée à Westeros : 18/04/2011
♦ Célébrité : Sophia Myles
♦ Copyright : Bryn
♦ Doublons : /
♦ Age du Personnage : 24 ans
♦ Mariage : Aucun actuellement
♦ Lieu : Harrenhal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
584/1000  (584/1000)


Message Sam 14 Juil 2012 - 18:11

La jeune servante accepta de transmettre mon message, je lui en fus gré. J'aurai pu user de mon statut de noble mais je préférais faire appel à la bonne volonté des gens, bien que les serviteurs n'osaient pas défier la noblesse à cause des probables représailles. En tout cas, ma jeune voisine sembla très contente de me voir décider à rencontrer ser John après les joutes. Par contre, Alysanne fit preuve de plus de réserve et de prudence, soulevant le fait qu'un secret cachait souvent des éléments plus sombres, j'étais d'accord avec elle. Ainsi quand elle remarqua que je devrais me faire accompagner, au cas où, je lui adressai un sourire.

- C'est vrai qu'une femme non mariée rencontrant un homme, seule, peut soulever nombre de rumeurs, bien que je ne me préoccupe pas vraiment de ces dernières. Mais un homme cachant une part de son histoire et se sentant agressé peut être des plus dangereux. Je ne sais si ser John est de cette trempe là mais je salue votre prévoyance lady Alysanne. Si cela vous intéresse de venir avec moi...

Je laissai ma phrase en suspens, évitant d'imposer à la biefoise ma volonté. La jeune riveraine avait également fait part de son approbation, mais à la différence Alysanne, je percevais un peu de crainte dans son discours, ce qui avait orienté mon choix vers ma connaissance de la veille. La réponse à mon message déterminerait la suite des événements. L'inconnue était en fait une Hawich d'une branche secondaire. Il ne me semblait pas avoir déjà croisé des membres de sa famille, néanmoins je situais très bien le territoire des Hawich et leur influence sur le plan politique, un des rares ports des Conflans puisque les Salins se trouvait à l'embouchure de la Néra. La raison de sa présence ne m'étonnait guère, une jeune fille ne raterait pour rien au monde la possibilité d'assister à un mariage à la place de ses parents, c'était l'occasion de voir du beau monde.

- Enchantée lady Etaine, je suis lady Rivanon Mallister. Il est fort possible que nous nous soyons croisées. Le monde est vaste, mais les occasions encore plus...

Je savais que la simple mention de mon nom permettait à une tierce personne de se faire une idée exacte de mon pedigree politique. D'autant que mon père avait été fraîchement nommé à la tête des forces armées riveraines. Cela soulignait d'une certaine manière la proximité qui reliait notre famille à celle de notre suzerain. Pourtant je n'étais du genre à user de mon réseau d'influence à tout va, seulement si cela devenait nécessaire. Je laissai à Alysanne le soin de se présenter si elle en avait envie, même si la bienséance aurait voulu que je la présente également. Tandis que nous conversions, les épreuves se poursuivaient.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Lady Coeurdepierre
Maître du Jeu

Général
Animateurs

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 131
♦ Arrivée à Westeros : 13/12/2011
♦ Célébrité : Personne
♦ Copyright : Maron Martell
♦ Doublons : Personne
♦ Mariage : Personne
♦ Liens Utiles : Aucun
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Sam 14 Juil 2012 - 23:00

     Visiblement la manière dont Eleyna avait attiré l'attention sur les « attentions » trop appuyées de son prétendant, avait porté ses fruits. En effet, les gardes et les proches roturiers regardaient l'homme d'un air méfiant et certains même dégoûté. Profiter de la sorte de malheureuses jeunes femmes venues admirer les chevaliers en lice, quelle honte ! Le garde renifla d'un air désapprobateur avant de hocher la tête aux répliques des deux demoiselles, puis il donna une tape assez fort, mais rassurante, dans le dos de la Nordienne. « Vous z'en faites pas ma p'tite dame, j'vais m'occuper d'lui et il r'verra pas le jour avant un p'tit moment ! » Ceci dit, il fit signe à deux de ses collègues de le rejoindre et les hommes conduisirent le grossier personnage hors de la foule qui se referma après leur passage, coupant court au spectacle. Les deux demoiselles étaient désormais tranquilles et pouvaient se concentrer sur les joutes qui défilaient !

     Ayant bien entendu les paroles de son beau-frère, lord Ambrose ne put que hocher la tête en signe d'approbation. Ils étaient visiblement sur la même longueur d'onde et lord Edwyn pouvait se targuer d'avoir réussi à décrocher l'attention de deux vassaux. Après quoi, le seigneur des Jumeaux attira l'attention d'un jeune serviteur et lui fit une requête très galante en souhaitant se renseigner sur la santé des demoiselles qui siégeaient non loin de là. La garçon hocha la tête et s'éloigna en direction des dames avant de s'arrêter à leurs côtés. Il attendit qu'elles cessent de discuter entre elles pour se glisser dans la conversation avec tout le tact possible. « Mes dames, lord Frey se demande si vous passez un bon moment et espère que vous ne manquez de rien. » Il se tut ensuite, attendant de voir s'il avait une réponse à porter à lord Ryman. À ses côtés, le marié répliqua aux paroles du seigneur suzerain. « En effet ! Il semblerait que les Valois soient bien plus chanceux que nous à ces joutes ! Peut-être qu'ils n'ont pas abusé du bon vin de la veille, ou peut-être encore veulent-ils charmer lady Maeve et son frère ! » C'était en effet possible, à moins que ce ne soit que le fruit du hasard ?

     Du côté d'Eva le garde se contenta de secouer la tête devant les paroles de la roturière. « Te moque pas d'moi, le campement s'pas ici c'est à l'autre bout des joutes, alors r'vois ta géographie ou trouve de meilleures excuses ! » Il était vrai que le campement était situé à l'opposé de leur position actuelle et qu'aucun chevalier ou participant au tournoi ne se trouvait dans cette zone. L'homme se contenta de lui faire signe de s'en-aller. « Maintenant va-t-en d'ici, lady Maelyn n'aime pas voir des voleuses traîner dans les parages ! » Apparemment lui n'était pas resté garde parce qu'il possédait l'intelligence d'un mestre. Si lady Maelyn avait dit que cette femme était une voleuse, c'est qu'elle en était une, voilà tout !

     Après les paroles de lady Rivanon, la jeune dame de la maison Hawick semblait aussitôt la situer. Elle entrouvrit la bouche d'un air étonné avant de répliquer aussitôt. « Mais bien évidemment ! Je savais bien que je vous connaissais, nous nous étions rencontrées lors d'un passage de mon père à Salvemer, mais cela remonte à tant d'années et nous ne sommes pas une branche importante alors nous passons souvent inaperçus. » Elle rigola comme si l'idée l'amusait beaucoup. Visiblement la jeune femme se moquait pas mal d'être issue d'une branche secondaire. « Mon frère m'a longuement parlé de vous, je crois que vous lui aviez fait forte impression t j'ai entendu conter votre exploit à la bataille contre les Fer-nés ! M'est avis que vous auriez pu jouter aujourd'hui, vous auriez au moins réussi à faire qu'un Riverain remporte ce tournoi. » Elle rigola une fois de plus, apparemment le sérieux ne semblait pas être son fort.

------------------------------------

    Je rappelle quelques points :

  • Certains d'entre vous ont reçu des blessures au cours de la soirée de la veille, n'oubliez pas d'en tenir compte. Lady Coeurdepierre n'oublie jamais rien.
  • Rappelez vous que la lecture des règles est obligatoire.
  • Les interactions avec les PNJ seront nombreuses, merci de laisser au MJ le soin de les mener à bien !
  • Il fait beau, l'air est un peu frais.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Ryman Frey
Noble

Général
~~ Seigneur des Jumeaux ~~

♦ Missives : 1490
♦ Missives Aventure : 45
♦ Age : 28
♦ Date de Naissance : 17/02/1989
♦ Arrivée à Westeros : 30/04/2012
♦ Célébrité : Nicholas Hoult
♦ Copyright : Seamus & Sargon & Randal
♦ Doublons : Gerold Lannister & Podrick Stone
♦ Age du Personnage : 21 ans
♦ Mariage : Lady Mera Vance
♦ Lieu : Les Jumeaux
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
418/500  (418/500)


Message Dim 15 Juil 2012 - 21:27

Entre les bribes de la conversation, Ryman suivait comme chacun les combats entre les jouteurs. Chaque lice opposait au moins un chevalier originaire du Val à son adversaire. Parmi eux, il y avait notamment Lord Jasper Arryn, qui se montrait particulièrement compétent. Un autre en particulier avait attiré l’attention de Lord Frey, c’était bien entendu Ser Pryam du Val. Le chevalier qui voyageait beaucoup et avait pris comme écuyer nul autre qu’Ewald, le petit frère de Ryman. Et jusqu’à présent, il montrait qu’il était un excellent jouteur. Même si on pouvait douter du résultat, c’était plutôt une bonne chose qu’Ewald puisse apprendre auprès d’un tel homme. Une jeune femme se présenta ensuite, saluant chacun des présents dans la tribune. Ryman finit par l’entendre donner son nom, Noreen Ruthermont. Voilà une famille dont il n’avait jamais entendu parler…

Tout en suivant le spectacle, il surveilla le garçon chargé de sa commission à transmettre aux demoiselles. D’ailleurs, il leur adressa un signe de tête lorsque leur attention se porta vers lui. Peut-être s’approcherait-il un peu, lorsque ça se serait calmé. A ses côtés, la jeune Lady Maeve parla du fameux Pryam, et de son écuyer. Ryman accueillit la remarque avec un sourire bienveillant, avant de répondre.

« Tout juste, Lady Maeve. Mon frère Ewald est bien l’écuyer de Ser Pryam. Il ne pouvait rêver mieux pour faire ses classes. Un chevalier du Val aussi brillant. Votre frère porte d’ailleurs bien haut vos couleurs, ce doit être un grand honneur pour vous. »

Ryman attrapa une pomme au passage d’un plateau. Il n’avait pas particulièrement faim, mais il ressentait le besoin de s’occuper un peu les mains. Besoin qui fut bientôt comblé plus que de raison par l’arrivée… de Walder, son fils de quatre ans. Ce dernier, jusqu’à présent avec une servante derrière sa mère, avait décidé de faire un petit tour, et de se trouver un nouveau siège : les genoux de son père. Fort heureusement, une fois assis, il resta calme. Il faut dire qu’il attrapa le fruit et commença à en prendre de petites bouchées.

« Vous voyez, le Conflans sait accueillir comme il se doit ses hôtes : il leur permet de l’emporter ! » ajouta ensuite le Seigneur des Jumeaux.

C’était bien sûr sur le ton de la plaisanterie, qu’on n’aille pas clamer qu’il sous-entendait que les siens levaient le pied simplement pour satisfaire leurs invités de marque. Finalement, Walder rendit la pomme à son père, qui en prit une grosse bouchée. Le fruit était juteux, ce qui était bien agréable.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azkaban.laurentdufont.fr/index.html
Agent
avatar

Alysanne Florent
Agent

Général
Réfléchissez avant de croire,
informez-vous avant de réfléchir,
et doutez avant de vous informer.

♦ Missives : 2209
♦ Missives Aventure : 79
♦ Age : 37
♦ Date de Naissance : 25/09/1980
♦ Arrivée à Westeros : 01/01/2012
♦ Célébrité : Viva Bianca dans 'Spartacus'©Starz
♦ Copyright : Avatar©Seamus et signature©Sargon.
♦ Doublons : Lantheïa, Danelle Lothston, Vyrgil Vyrwel
♦ Age du Personnage : 19 ans
♦ Mariage : /
♦ Lieu : Lancehélion
♦ Liens Utiles : Mémoires de la Maison Florent
Carnets de voyages
Talents cachés
Distinctions
Archive de présentation

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
4/500  (4/500)


Message Lun 16 Juil 2012 - 11:21

Lady Rivanon semblant porter ses espoirs sur elle, Alysanne se trouva ravie de l’obliger. « Ce sera avec plaisir », répondit-elle en hochant la tête, espérant bien avoir l'occasion d'en apprendre un peu plus sur Ser John. A ce moment-là, un jeune serviteur empressé fit irruption pour s’enquérir de leur bien-être à la demande de Lord Frey. Tournant la tête vers les places d’honneur, elle aperçut le frère de la mariée qui leur adressa un petit signe. Elle sourit poliment et dit au serviteur : « Il n’est point de mauvais moment en si bonne compagnie, et jusqu’ici l’on pourvoit à nos moindres caprices ! Veuillez remercier Lord Frey de son intérêt. » Au moins ce serviteur-ci n’écoperait pas d’un horion, songea-t-elle en délivrant son message...

A ce moment, un commentaire curieux de Lady Hawick sur sa voisine attira son attention. Des exploits à la bataille de Salvemer ? Jouter au tournoi ? Alysanne n’avait jamais entendu dire que les Riveraines fussent versées dans les arts du combat, mais peut-être, comme Rohanne Tyssier dont l’habileté à l’arc était connue dans tout le Bief, Lady Rivanon s’adonnait-elle à des passe-temps peu ordinaires. Une marque d’originalité qu’Alysanne, elle-même peu conventionnelle, ne pouvait qu’apprécier… Elle coula un regard à la demoiselle Hawick qui venait de finir de s'exprimer, et jugea opportun de se présenter avant tout autre commentaire. « Pardonnez-moi, Lady Etaine, je ne me suis pas encore présentée. Je suis Alysanne Florent, de Rubriant. Comme vous je suis ici en lieu et place d’un parent, en l’occurrence ma sœur Lady Darry qu’un mauvais coup de froid tient au lit depuis quelques jours. Je ne pense pas que ma réputation soit parvenue jusqu’à vous, ne m’étant distinguée pour ma part dans aucune bataille » dit-elle en riant. Elle eut ensuite un clin d’œil à l’attention de Rivanon. « Vous n’attirez pas seulement l’attention des mystérieux chevaliers errants, dirait-on, mais de tout le Conflans. Ainsi, vous auriez quelques talents martiaux ? C’est tout à fait remarquable, encore que la majorité des gens ne soit vraisemblablement pas de cet avis. Comme je le disais hier à Ser Kyle, nous devons tous faire preuve d’audace pour nous affranchir des limites de condition... »

A l’instant où elle prononçait ces paroles, leur lien avec la présence de Kerigan au tournoi la frappa de plein fouet. N’avait-il pas fait très exactement ce qu’elle préconisait ? Une fois de plus la philosophie d’Alysanne entrait en conflit avec les exigences de son statut. Il était de son devoir de sanctionner son garde, voire de le congédier, alors même qu’au fond d’elle, elle approuvait le mode de pensée qui l’avait conduit à outrepasser son rang. Comment vais-je me dépêtrer de ce dilemme ? Hugo à côté d’elle ne tiqua pas sur ses paroles, trop absorbé par la nouvelle joute à laquelle participait leur connaissance Ser Pryam du Val.

Ce fut le moment que choisit Asafa Ferboys pour se couler auprès d’elles au prix d’une petite ruse fort amusante, initiative fort à propos pour illustrer son commentaire sur les vertus de l’audace. Elle répondit à son entrée en matière toujours aussi badine et flatteuse par un haussement d’épaules et une moue charmante : « Vous en vouloir ? Ne serait-ce pas nier votre nature ? Qui a jamais réussi à imposer quoi que ce soit aux Dorniens ? Les dragons eux-mêmes n’ont pas suffi à vous soumettre, après tout. Lady Etaine, Lady Mallister, cousin Hugo, je vous présente Asafa Ferboys, si vous ne l’avez déjà rencontré. Nous avons fait connaissance hier et je suis à moitié persuadée que ce jeune homme pourrait renvoyer les Fer-nés à la mer à coup de belles paroles. Il semblerait, comme ces deux chevaliers viennent d’en faire les frais, que les Dorniens soient aussi habiles avec leur langue qu'avec leur lance » plaisanta-t-elle. Les deux jeunes femmes qui l’accompagnaient ayant fait preuve d’une certaine ouverture d’esprit, elle pouvait se permettre de badiner avec elle sans craindre un jugement hâtif. Ser Pryam venant de remporter sa joute, Hugo jeta un coup curieux d’œil au Dornien dont elle lui avait vaguement parlé le matin même.




Thème musical : Passacaglia / Bear Mc Creary


PS : certains de mes PNJ peuvent être incarnés, MP-moi si vous êtes tenté !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 16 Juil 2012 - 15:19

« Et moi donc Lady Maeve, je dois vous avouer que de l’autre coté de la lice c’est bien moins confortable et on a une bien moins bonne vue sur les événements. Cela dit ça ne m’a pas empêché de voir Lord Jasper se distinguer et de l’encourager. Je ne pensais pas avoir le droit de venir vous rejoindre ici avant qu’on ne m’y invite. »

Encore une fois Noreen, sans se rendre compte du malaise qui plainait dans les yeux de Maeve lorsqu’on évoquait la joute de son frère, remit ce sujet sur le tapis, et ce ne fut qu’une fois que Maeve lui avoua avoir trop craint pour lui pour regarder qu’elle se rendit compte de son erreur.

« Oh… Veuillez excuser mon enthousiasme Ma Dame, j’ignorais que vous aviez peur, mais je comprends tout à fait, vous n’avez rien à me promettre. Il est vrai que les tournois présentent quelques dangers, cependant, si cela peut vous rassurer, mon père a souvent participé et il s’en est toujours sorti sans dommage, même lorsqu’il a perdu. Et puis jasper est un excellent jouteur, croyez moi, je l’ai vu et il ne risque rien de plus que d’envoyer ses concurrents au sol. Et puis qui oserait prendre le risque de blesser le Suzerain du Val ? Ne craignez rien Ma Dame, il ne lui arrivera rien. »

Evidement Noreen n’était pas vraiment sûr de ce qu’elle disait, à vrai dire elle ne s’était jamais posé la question, elle cherchait juste à rassurer la petite Arryn à tout prix. Son père avait eut quelques contusions lors d’un tournoi, mais jamais rien de plus grave, cependant elle savait que certains jouteurs perdaient parfois la vie même si c’était assez rare heureusement. La rouquine se pencha vers sa maitresse et lui chuchota à l’oreille :

« Si vous voulez, vous pourrez fermer les yeux à la prochaine et je vous dirais quand les rouvrir, et je vous raconterais tout en détail pour que vous puissiez lui dire à quel point vous êtes fier de lui… »

Elle-même n’avait jamais eut peur pour son père, cela dit elle ne l’avait jamais vu en directe, mais même lorsqu’il partait se battre pour de vrai elle ne craignait pas pour sa vie et elle priait plus parce qu’on lui disait de le faire que par crainte. En fait elle avait toujours pensé que Ronan était invincible et elle avait tendance à penser la même chose de Jasper, mais elle se rendait compte que personne n’était immortel, la preuve Ser Dedrick était mort dans ses bras alors que lui aussi était un fier et valeureux chevalier. Elle avait eut peur lors de l’attaque dans les montagnes, mais certainement moins que sa petite protégée, elle était plus jeune et d’une certaine manière elle avait été d’avantage protégée ce qui ne la rendait pas moins courageuse juste différemment.

« Les Dieux l’ont épargné lors de l’attaque des têtes brûlées, c’est la preuve qu’ils sont de son côté et il a montré qu’il était un brave et talentueux combattant lors de cette bataille. »

Pas sûr que de rappeler cet incident à la jeune fille soit une bonne idée, mais ce souvenir pesait aussi dans l’esprit de la rouquine, et il avait tendance à lui revenir en mémoire et à servir de point de comparaison en toute circonstance. Elle avait d’ailleurs parlé d’un ton plus grave, mais comme Maeve semblait encourager de ton son cœur le chevalier désormais en course, elle fit de même et sourit à son amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 16 Juil 2012 - 15:54

Quel malpoli ! Et comment pouvait-elle savoir que celui qu’elle cherchait pour récupérer son ruban avant de partir n’était pas ici ? Il fallait néanmoins qu’elle le retrouve pour qu’il lui rende le ruban perdu la veille, et aussi parce qu’elle ignorait qui il était mais qu’elle el trouvait… intéressant. Ceux choses incompatibles il fallait qu’elle le revoit ! Mais à priori ce garde était bien décidé à ne voir en elle qu’une voleuse, étonnant tout de même, elle ne faisait pourtant pas pauvresse dans cette robe ! Quoi qu’il en soit, pour une pute qui n’avait jamais rien volé de sa vie - bon d’accord, sauf la robe qu’elle portait, mais c’était de bonne guerre, celui à qui elle l’avait volé lui avait volé sa liberté ! - Mais toujours gagné sa vie de manière honnête, contrairement à ce que beaucoup pensaient, un service est un service. Ces allégations commençaient à lui chauffer les oreilles. Elle le regarda comme ce qu’il devait être, un idiot qui ne comprend rien à rien et reprit sur un ton calme avec une pointe d’agacement.

« Oui… c’est pourquoi je n’ai aucune envie d’y retourner pour redemander de l’aide. Il faut que je le retrouve, il a quelque chose qui m’appartient et j’aimerais le récupérer. Enfin peu importe, ça n’est qu’un ruban et contrairement à ce que vous semblez penser, je ne suis pas à un ruban près. J’aurais juste aimé le revoir avant de quitter les lieux. »

Comment osez-vous me dire de partir alors que la moitié des chevaliers qui joutent aujourd’hui me doivent de pouvoir le faire ! Mais… il me prend toujours pour une voleuse ?! Mais pourquoi je m’acharne à lui faire comprendre quelque chose à cet idiot consanguin ? Elle soupira en écartant les bras et en les laissant retomber lourdement.

« Et je vais où ? Je veux dire… je n’ai pas bien compris… Il faut que je parte de la lice, du camp ou de la ville ou peut-être même du Conflans carrément ! Je suis si mauvaise en géographie que je ne sais par où aller. »

Elle fit un tour sur elle-même puis elle s’arrêta de nouveau face à lui et le considéra de haut en bas et de bas en haut avec mépris puis hocha la tête en haussant un sourcil intéressé et surtout, très amusé.

« Dommage, je cherche des gardes robustes et vaillants pour surveiller mon commerce. Enfin vu la manière dont tu me parles, je n’ai pas envie de te prendre à mon service et pourtant tu aurais certainement été mieux payé avec moi qu’ici. Et quand bien même, c’est plus agréable et moins dangereux de travailler pour moi, je ne lance pas des fous armés de gourdins sur mes invités en laissant mes gardes se débrouiller avec cette situation… »

Les incidents de la veille lui restaient en mémoire comme une cailloux dans un chaussure alors qu’on marche pieds nus sur la plage, quelque chose de gênant et d’incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Lady Coeurdepierre
Maître du Jeu

Général
Animateurs

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 131
♦ Arrivée à Westeros : 13/12/2011
♦ Célébrité : Personne
♦ Copyright : Maron Martell
♦ Doublons : Personne
♦ Mariage : Personne
♦ Liens Utiles : Aucun
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Lun 16 Juil 2012 - 16:17

     Le serviteur aux côtés des jeunes dames hocha la tête avant de s'éloigner pour se glisser à nouveau vers lord Ryman. « Mon seigneur, ces dames m'ont fait savoir qu'elles étaient en très bonne compagnie et que tous les désirs étaient comblés, elles sont donc très bien. » Il se tut ensuite, attendant de savoir si le jeune lord désirait encore lui faire demander ou apporter quelque chose.

     De son côté, lady Etaine eut la réponse à sa question et lady Alysanne se dévoila, expliquant qu'elle remplaçait sa sœur qui n'était malheureusement pas en état de venir ici. La bouche de la jeune femme arbora une légère moue déçue avant qu'elle ne réponde. « J'espère que votre sœur se sentira rapidement mieux, avec cette sécheresse nous avons tous été un peu chamboulés, puis cette guerre maintenant !  » Elle souffla d'un air navré avant de secouer la tête.« Mais n'en parlons pas, je suis heureuse de pouvoir faire votre connaissance lady Alysanne ! » C'était visiblement sincère. La demoiselle reporta alors son attention sur les joutes, tendant l'oreille d'un air distrait pour suivre les discussions sans rien rater du spectacle pour autant.

     Alors que la Dornienne jouait les idiotes, le garde sembla se désintéresser d'elle comme si elle n'était qu'un bruit désagréable, mais la malheureuse alla trop loin lorsqu'elle osa manquer de respect au seigneur de ces lieux. D'un geste qui montrait qu'il en avait l'habitude, le garde envoya sa main en avant et son poing s'écrasa sur le visage d'Eva qui sentit sa lèvre éclater sous la violence du coup. « Comment est-ce que t'oses manquer d'respect à l'ancienne Main du Roi ! Le jour de son mariage et sous son toit en plus ! S'vrai que t'es sacrément idiote pour dire ça ! » D'un geste de la main, il appela d'autres gardes qui approchèrent. « Occupez vous d'lui faire comprendre qu'on médit pas sur n'ot bon seigneur ! » Les deux hommes hochèrent la tête et attrapèrent la Dornienne par les cheveux pour la traîner plus loin dans une ruelle où ils la jetèrent par terre. Après lui avoir envoyé quelques coups bien placés qui laisseraient des traces, ils l'abandonnèrent sur le sol avant de lui cracher dessus. « La prochaine fois qu'tu manques de respect à lord Ambrose on t'coupe la langue et on la cloue sur la porte du château ! » Après ça si la Dornienne ne comprenait pas qu'elle était invitée ici et qu'elle devait le respect au maître des lieux, elle risquait bien plus gros. Les deux gardes s'éloignèrent finalement, laissant la femme au sol, le visage marqué par son erreur. Il était vrai qu'elle avait été peu inspirée de dire de telles paroles alors qu'elle avait bien vu de quoi étaient capables les hommes de lord Ambrose... Après quelques secondes, une jeune femme arriva dans la ruelle et aperçu la blessée au sol. Elle s'approcha d'elle, se penchant pour la regarder d'un air interloqué, puis s'adressa à elle. « Mais qu'est-ce que vous avez donc ? »
Revenir en haut Aller en bas
Homme d'Armes
avatar

Asafa Ferboys
Homme d'Armes

Général "Comment ? Non, en réalité, j'aime toutes les femmes. Même si ce soir, c'est toi que je vais aimer..."
♦ Missives : 261
♦ Missives Aventure : 114
♦ Arrivée à Westeros : 27/04/2012
♦ Célébrité : Haaz Sleiman
♦ Copyright : Maron martell
♦ Doublons : aucun
♦ Age du Personnage : 25
♦ Mariage : Promis à Rahéna Qorgyle
♦ Liens Utiles : Fiche de présentation
Chroniques
Intrigues

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
392/500  (392/500)


Message Mar 17 Juil 2012 - 9:06

Les jeunes femmes virent le visage du Dornien s'illuminer d'un sourire sincère, accompagnant merveilleusement son regard rieur et malicieux alors que la belle noble de Florent l'honorait d'une risette complice. L'homme, d'un naturel joyeux, sembla se délecter de la faconde de sa connaissance de la veille, ayant déjà goûté avec plaisir à l'humour de la belle.
Alors qu'elle le présentait aux convives, il s'inclina, visiblement hilare, de manière à appuyer son salut d'une certaine forme de protocole et de bienséance. En se redressant, il affichait toujours ce sourire jovial alors que son regard passait d'une jeune femme à l'autre, s'attardant moins longuement sur le cousin Hugo.

- Je ne saurais qu'être sincèrement enchanté de faire votre connaissance, mes dames. Vous rayonnez littéralement sur les tribunes, soustrayant mon regard au spectacle offert par notre hôte. Cousin Hugo, ravi vous rencontrer.

Reportant son attention sur Alysanne, il lui adressa un rire franc à la mention de son habileté au maniement de la lance tout autant que de sa langue.

- Pour sûr que les Dragons ne nous ont jamais soumis, ma dame. La seule chose à avoir gagnée la docilité de mon peuple et notre soumission est une femme, la magnifique Daenarys Targaryen. La Dragonne a réussit à imposer la docilité aux bouillants et sanguins habitants de Dorne, et il ne s'agissait pas là d'une mince affaire, soyez en convaincu. Et, comme tout Dornien, en présence de si magnifiques créatures, je ne saurais que me montrer docile, soyez en convaincu.

Il se mit à sourire à nouveau, cette fois cherchant à attraper le regard de lady Rivanon et Lady Etaine. Il poursuivit sur le ton résolument enthousiaste que Alysanne commençait déjà à connaître.

- Je crains que Lady Alysanne Florent ne me présente comme bien plus habile que je ne suis en réalité, quoi que l'idée de repousser les fers-nés par ma faconde soit foncièrement amusante. Quant au maniement de la lance... Je dirais simplement que mon apprentissage de cet art est bien moins esthétique que nous le montre les jouteurs ici présent.

Il s'installa plus confortablement, portant son regard sur les joutes, puis questionna ses nouvelles convives.

- Malgré mes voyages, je n'ai qu'une connaissance limitée de ce genre de tournoi. Il n'y a que peu de chevalier à Dorne, question de religion, aussi, nous sommes peu souvent confronté à ce genre d'évènements. Aussi, j'ai peur d'en rater quelques subtilités, donc j'espère que vous saurez pardonner ma naïveté et mon ignorance en la matière. Avez vous un champion, mes Dames ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Lady Coeurdepierre
Maître du Jeu

Général
Animateurs

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 131
♦ Arrivée à Westeros : 13/12/2011
♦ Célébrité : Personne
♦ Copyright : Maron Martell
♦ Doublons : Personne
♦ Mariage : Personne
♦ Liens Utiles : Aucun
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Mar 17 Juil 2012 - 14:48

          La foule s'impatientait de voir comment allaient se dérouler les dernières joutes avant le repas du soir, qui donc serait qualifié pour les demi-finale ? Les chevaliers du Val semblaient particulièrement chanceux, mais à côté de cela, ser John le Violoniste qui n'avait pas manqué d'attirer l'attention de pratiquement toutes les dames du public – nobles comme roturières – s'en était aussi très bien tiré. Le chevalier errant promettait de beaux rebondissements à l'avenir et tout le monde était impatient de le revoir en lice ! Pour commencer, ser Even qui avait déjà gagné sa première joute entra sur la piste et il fallut trois passages avant que son adversaire ne déclare forfait suite à une blessure qu'il venait de récolter une blessure à l'œil. Les Sept ne semblaient pas être de son côté et le chevalier préféra donc déclarer forfait plutôt que de prendre le risque de perdre son œil pour un simple tournoi, même si le prix pour le vainqueur était très alléchant. La foule acclama donc le vainqueur par défaut, même s'il aurait été plus impressionnant qu'il mette son adversaire à terre, chose qui ne sembla inquiéter personne. Ce fut ensuite le tour de lord Jasper Arryn qui fit preuve de ses talents de jouteur en envoyant son adversaire embrasser le sable de l'arène. Il semblait avoir les faveurs du public, car plusieurs personnes se mirent à hurler en voyant son adversaire tomber au sol. Quelle joie de savoir que c'était le jeune seigneur des Eyrié qui allait affronter le si séduisant ser John ! Est-ce que les Sept assisteraient à cet affrontement ? En tous les cas, vu la manière dont chacun avait gagné ses joutes précédentes, tout cela promettait un bien bel affrontement et le public avait hâte de voir la suite ! Mais il faudrait patienter jusqu'à lendemain, nul doute que les esprits seraient très excités ce soir et que tout le monde aurait du mal à trouver le sommeil ! Au moins les chevaliers ayant perdus leurs joutes pourraient se consoler en buvant tout leur saoul pour noyer leur défaite, à moins qu'ils s'en soucient si peu qu'ils préfèrent profiter de l'opulence des repas ? Peu importait au final, la seule chose qui intéressait tout le monde était de pouvoir admirer les chevaliers en action. Le mariage était déjà une franche réussite, il était évident que les participants au tournoi ne faisaient que raviver la joie de la foule d'assister à de pareilles réjouissances....

------------------------------------

    Je rappelle quelques points :

  • Certains d'entre vous ont reçu des blessures au cours de la soirée de la veille, n'oubliez pas d'en tenir compte. Lady Coeurdepierre n'oublie jamais rien.
  • Rappelez vous que la lecture des règles est obligatoire.
  • Les interactions avec les PNJ seront nombreuses, merci de laisser au MJ le soin de les mener à bien !
  • Il fait beau, l'air est un peu frais.
  • Vous avez cru que la fin était venue ? Détrompez-vous ! La journée s'achèvera bientôt et vous serez tous confrontés aux conséquences des choix pris durant cette phase où les jouteurs étaient à l'honneur ! Un peu de patience, et tout reprendra sur les chapeaux de roue !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Jour 2, journée : Gradins et Lices ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Ville, citadelle et château de Parthenay
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Archives Militaires :: ◄ Intrigue n°3 : Murs-Blancs-