AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

[Terminé] Pour commencer du bon pied (Maura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Ven 22 Avr 2011 - 5:11

Après avoir été reculée au dernier rang, des femmes idiotes des Sept- Couronnes, Aliénor était dans une rage folle. Tybolt Lannister venait de sonner son heure. Elle avait fait verrouiller ses appartements, en plus que deux gardes s’y tenaient.

Personne n’Avait le droit de franchir le seuil de cette porte, sans savoir de quel bois, elle se chauffait. Le dernier cadeau de son frère termina calciné.

Le lendemain, il en était impensable qu’elle reste dans cet endroit sentant le cramoisi du mensonge et la perfidie de deux frères. Elle n’allait pas souffrir à cause d’eux. Tybolt avait été ramené à la case où elle ne voyait plus aucune confiance entre lui et elle.

Elle se taisait car, elle effectuait une autre fois. Elle n’endormit pas. Lorsque sa suivante ^rit le temps de la soigner, Aliénor se priva de ce moment de délicatesse. Au diable, les bijoux, les belles robes et les riches bijoux. Elle n’allait pas se montrer en grâce. Peu importe, qu’elle ne soit pas assez bonne pour être une Lannister. Elle le serait encore moins pour devenir, une épouse.

On lisait sur ses traits la fatigue du mensonge. Quoiqu’il arrive, elle n’épouserait personne. Même si elle lui devait quelconque respect, sur ce coup, elle ne lui pardonnait pas. Elle allait jouer ses sombres cartes. Si sombre que même le seigneur de Bief refusait de se soumettre à un comportement dicté.

Elle contourna certains passages et s’occupa du cheval qu’il l’attendait. Elle caressa l’encolure de l’étalon.

Monvrai ami en cette cour perfide seul .

Du temps de son père, elle n’aurait pas cherché à protester, mais d’un autre, elle jouait le jeu. Le mensonge et l’hypocrisie étaient deux choses qu’elle ne supportait pas. Damon avait toujours été honnête et ne l’avait retiré de la salle. Habillé en tenue de cavalière, elle mettait tout outrage de coté. Elle grimpa sur sa monture et quitta les écuries.

Tybolt et Gérold venaient de déclencher un cataclysme dans le cœur de leur sœur et elle fera tout pour leur déplaire. Elle accumulera les menaces, fera qu’à sa tête. Voila la lionne qu’il allait créer en si peux de temps. L’impitoyable et l’intolérante Lannister. Voilà un petit monstre qui voudrait mieux contenter que de fâcher. Puisque les différents endroits que la petite lionne était interdit à cause des récent événements, mais elle avait besoin d’espace.

Dame Aliénor!

La jeune interpellée soupira.

Je sais Sir Robert, je ne dois sous aucun prétexte sortir de l’enceinte du château.
.

Il serait dommage de vous perdre

Ma petite personne étant vouée a mourir de chagrin avant d’avoir quarante ans, je n’y vois pas d’inconvénient.

Le jeune chevalier se tut. Tout le monde commençait à croire que la venue de la Dame n'y était pas seulement pour courtoisie. Ne pouvant supporter ce regard, Aliénor sourit. Sir Richard avait dépassé la vingtaine et était chevalier à la solde des Lannister depuis longtemps. Les yeux perçant verts avaient toujours su la faire sourire. Certain cancan de la cour voulait que la jeune Lannister en ait fait son amant. Or jamais et Grunildha y veillait qu’un homme outre l’époux passe cette chambre.

Vous êtes plus radieuse lorsque vous souriez.

Ou lorsque mes frères sont très loin de moi.

Il ramena la jeune lionne au château et monta, avant de lui baiser la main et de repartit. Le cœur léger et un peu amer, elle entra sous le regard sévère de sa suivante. L’invité de Tybolt se trouvait là.

Il vous manque des informations utiles?

Il ne fallait pas jouer la carte de la menterie. Elle trouvait ca inapproprié. Elle se remit une tenue indécente derrière un paravent et laissa Grunildha lacer avec force.






 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 22 Avr 2011 - 15:14

Après les discussions et le diner, Maura s'était retirée relativement tôt pour enfin profiter du confort et des commodités d'une maison digne de ce nom. Dire qu'elle mit les servantes du Roc à contribution pour déballer les sacs et les coffres était encore trop loin de la vérité, la sœur de Lord Arryn ne voyageait pas léger, pas quand elle devait aller représenter le Val dans les terres les plus riches de Westeros. Elle pensait surtout à profiter du calme et à rassembler les quelques chevaliers qui l'avaient accompagnée pour en quérir le conseil et les remarques sur l'ambiance qui régnait chez les Lannister. La première chose qu'elle apprit ne vînt curieusement pas de la bouche d'un de ses hommes mais de celle d'une servante à la langue bien pendue qui lui fit savoir en confidence que les gonds des portes des appartements de Lady Aliénor avait été soumis à rude épreuve. Bien qu'elle se contenta de répondre que cela ne la concernait pas, elle ne put que silencieusement prendre en peine la jeune femme supposant, qu'à sa place, elle aurait mis les nerfs de Jasper à rude épreuve par ses plaintes. Non pas qu'elle ne connaisse pas sa place mais loin d'elle l'idée de ne pas participer à la grandeur de la famille qui l'avait vu naître.

Quoiqu'il en soit, cela ne l'empêcha nullement de dormir du sommeil du juste - enfin surtout de celui du voyageur courbatu qui avait passé la journée à faire des ronds de jambe devant un grand seigneur - et, lorsqu'elle s'éveilla, se fut pour constater qu'elle se sentait plus que reposée d'avoir enfin dormi dans un vrai lit, le premier depuis un long mois. Celui qui avait inventé le matelas des plumes aurait du avoir sa statue au milieu d'un septuaire ! Elle profita des bains du Castel pendant une longue heure se distrayant par la lecture par une suivante d'aventures romanesques car, non, elle ne pouvait pas toujours avoir la tête à la politique et aux alliances.

Quand, rafraîchie et habillée de vêtements d'intérieurs confortables, elle descendit dans la salle des dames, ce fut pour apprendre que Aliénor s'était en quelque sorte défilée et vaquait à ses occupations. Elle en fut quelque peu déçue, elle ne s'attendait pas attendue à ce que la jeune femme joue les fantômes. Après tout, elle n'était pour rien dans la manière dont le Roc fonctionnait et, sans le dire, déplorait quelque peu le traitement ou plutôt la rebuffade faite à l'orgueil de la jeune femme. Finalement, elle se contenta de se mettre à jour dans sa correspondance prévoyant d'utiliser les corbeaux de Castral Roc pour ce faire.

L'arrivée fracassante d'Aliénor ne manqua pas de troubler le calme serein qui s'était établi autour d'elle pour ne pas qu'elle soit dérangée. Les mots de la Lannister lui parurent tellement incongrus qu'elle ne releva même pas la tête et termina sa lettre avant de la saluer d'un vague signe de tête. Qu'on ne souhaite pas faire de faux semblants était une chose certes, mais ne pas respecter la plus élémentaire courtoisie face à la sœur d'un autre grand seigneur des sept couronnes et potentiel allié en était une autre. Heureusement sans doute pour Aliénor, Maura avait trop de contrôle sur elle-même pour se laisser embarquer dans des querelles de petites filles vexées d'autant plus que le problème ne la regardait guère. Si cette dernière avait quelque chose à reprocher à son frère hé bien qu'elle le fasse mais la fille du Val n'était pas là pour essuyer les plâtres.


"Bonjour Aliénor," se contenta-t-elle de dire en appuyant légèrement sur la formule consacrée tandis que l'autre allait se changer. "Je n'ai besoin de rien à vrai dire mais puisque nous avions convenu de passer du temps ensemble..."
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Sam 23 Avr 2011 - 2:17

Pour punir sa protégée, bien que la Grande dame décédée depuis plusieurs années lui en ait laissé le droit et le lion, ainsi que Tybolt n’avaient jamais rien dit au sujet du comportement qu’elle pouvait adopter avec Aliénor, Grunildha serra avec force les lacets de la robe. Aliénor, bien habituée ne s’attendait pas à ca. Elle avait l’impression que l’estomac allait lui ressortir tellement, elle avait fait exprès.

Le message concluant étant qu’elle avait à se tenir devant les invités de Tybolt et Gérold. Et ce même si, elle ne supportait plus ni l’un l’autre. Comme s’ils étaient devenus envahissant pour sa propre personne. Ils l’empêchaient de grandir. Tybolt la croyait toujours trop fragile pour supporter le poids d’une discussion et du coté de Gérold, elle avait toujours préférée ne rien savoir. Elle ressemblait certainement à un énorme steak que l’on lâchait aux chiens. L’image était insupportable. Si elle devait grandir, elle le ferait sans eux. En sortant du paravent, elle tressa ses cheveux avec habiletés et regarda Maura.

Les excuses avaient toujours été une faiblesse pour elle. Cela lui rappelait de trop bon souvenir, que lorsqu’elle en formulait une, son cerveau en collaboration avec son cœur, lui montraient d’image de sa tendre enfance, avec la Grande Dame et le Lion de l’Ouest.

Veuillez accepter, mes sincères excuses. Je ne voulais pas vous brusquer ainsi, mais après avoir été lamentablement écartée de ce repas, il s’en va que je suis de très mauvaise humeur. Certes vous n’êtes point en cause, mais vous comprendrez que je sais parfaitement comment déduire l’attitude de mes deux frères.

Elle n’était pas idiote. Avec le temps, Tybolt avait suivi le même chemin, que Gérold. Il y avait deux sujets que l’on ne parlait pas. Le premier consistait la famille proche et les derniers événements du Roc, soit la mort du Lion, qui avait profondément affecté Aliénor. Le second terminait toujours en crise de colère et étant seule de son point de vue, elle finissait par se lasser et quitter. Si elle n’osait pas, elle aurait fini enseveli de demande. Alors que le mot était non. Elle n’était pas encore sure d’elle, mais rien ne disait qu’elle était une épouse incapable ou vraiment idiote, qu’elle ne valait pas plus rien qu’une simple pucelle.

Prenant place tout près, le sourire apparaissant peu à peu, elle voyait en Maura peut-être autre chose qu’une simple femme dont Gérold tenait les ficelles. Aliénor n'était pas dupe, mais elle espérait que Maura n'était pas de mèche avec le cadet.

Mes frères préfèrent parler de mon avenir que lorsque je ne suis pas dans leurs jambes. Je risque de moins les importuner. Je ne voulais pas vous accuser d’avoir pactisé d’une manière avec eux. Cependant, l’attitude de mon frère Gérold ne m’inspirait rien de la confiance.

Elle les aurait préféré cadets, quoique Aliénor n’aurait jamais échangé la relation privilégiée qu’elle avait avec sa mère et encore moins, celle de son père. Elle se demandait parfois, que Damon soit moins sévère avec elle ou qu’il la laisse davantage s’exprimer n’avait pas laissé une trace de jalousie. Elle savait qu’elle avait eu bien des choses que les trois autres Lannister n’avaient pas eu. Était-ce la perte tragique de la femme qui faisait toute la référence dans sa vie? Aliénor était sur d’une chose, sa mère à ses cotés et elle aurait pu aisément faire face à es deux frères.

Oui, je me souviens de mes paroles, mais le Roc a tout à envié à la nature des Eyriés. N’êtes-vous pas d’accord?

Elle n’était pas du genre à flatter dans le sens du poil, elle détestait cela.

Son sourire avait changé. Elle était plus calme et avisée. Elle respirait lentement et n’avait pas envie de détruire la moitié des murs. Un calme très étonnant que seul Tya sache faire naitre chez elle.





 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 23 Avr 2011 - 12:07

Quand la Lannister revînt en se tressant les cheveux l'air de rien, elle manqua de lever les yeux au ciel en soupirant. Décidément, il faudrait lui apprendre qu'on ne prenait pas ses aises ainsi devant quelqu'un qui lui demeurait inconnu. Elle accepta les excuses d'un simple signe de tête à vrai dire peu avenant. Elle ne voyait pas réellement pourquoi elle aurait fait des efforts si son hôtesse n'en faisait pas non plus pour rendre sa visite plus agréable.

Bien entendu, elle comprenait le sentiment que devait éprouver Aliénor pour l'avoir déjà vécu elle-même. Son père l'avait déjà renvoyé à ses appartements parce que l'on discutait d'affaires d'hommes mais elle était également la seule fille et l'aînée de la fratrie et elle occupait une position dans sa propre famille que la petite Lannister serait bien en peine d'obtenir avec trois aînés. Enfin le monde allait comme il voulait et non comme deux jeunes femme voulaient qu'il aille.


"Les frères préfèrent toujours parler de l'avenir de leurs sœurs quand elles ne sont pas dans leurs jambes, Aliénor. Et, autant le dire, il y a pire que Lord Tybolt qui, lui, à vos intérêts à cœur et pas seulement ceux du Roc...Il ne pense pas à vous échanger contre une armée, des bateaux ou un tas d'or. C'est assez rare pour être souligné, ma propre mère s'est vue quasiment achetée par les Arryn mais c'est ainsi que vont les choses. Boudez-les autant que vous voulez, vous en avez encore l'âge...Mais tentez de vous contenter de ce que vous avez, c'est un conseil."

Elle haussa les épaules en écoutant parler de Gerold. Pour tout dire, elle et lui avaient beaucoup en commun, sans doute plus qu'avec Tybolt. Le cadet et la fille des Eyrié avaient un regard perspicace et pragmatique sur ce qui les entouraient et elle le voyait mal en intrigant. Enfin, elle suivrait les conseils d'Aliénor et s'en garderait autant que faire se peut. Après tout la sœur connaissait mieux son frère qu'elle-même pouvait le dire.

"Vous me disiez que vous saviez ce qu'il fallait déduire de l'attitude de vos frères ? Qu'en déduisez-vous alors ?"

La dernière réflexion lui arracha un sourire. Essayait-elle les compliments pour l'amadouer ? D'autant plus qu'elle en devait jamais avoir vu les Eyrié...

"Tout est très différent mais les gens du Roc seraient sans doute malades de venir jusqu'à chez nous...Mais le Val est plus verdoyant, oui, plus riche en végétation diverse et la mer et ses pluies sont très loin."
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Sam 23 Avr 2011 - 18:17

La Lannister soupira intérieurement. Alors Tybolt était plus honorable qu’elle l’eut cru. Il ne faisait pas un vulgaire échange. Qu’elle pouvait être idiote parfois. Sa colère la laissait s’emporter et elle se mettait tout le monde à dos. Aliénor avait toujours été protégée par son père, car il avait déduit bien rapidement qu’elle était facile à détruire, même si elle était une bonne source d’alliance politique pour la famille et les terre. Elle n’était pas idiote. Elle avait un sang noble et rares étaient celles qui choisissaient par amour.

Elle sentit une pointe d’animosité dans la voix de Maura, mais elle se tut. Elle jouait les petites princesses parfois et c’était irritant. Elle le savait parfaitement. Se soumettant bien à des contraintes, elle changerait. Elle avait eu un regard soumis à la volonté des choses. Mais personne ne la comprenait vraiment. Même Tybolt ou Gérald ne pouvaient pas expliquer ce comportement.

Oui, madame. Je m’en tiendrais à ce conseil.

Sa voix avait changé, son comportement aussi. Elle n’avait pas eu raison de s’en prendre à Maura

J’en déduis qu’il me reste peu de temps au Roc. Il le faut bien un jour, on ne peut pas rester éternellement attacher à un endroit. Surtout à mon âge. On vient et on grandi, on devient une femme et c’est à notre tour de faire durer une lignée. Certes, je m’y habituerais. Tya semble bien s’en sortir. Avec un peu de force et de souplesse, je changerais.

Elle se tut et reprit.

Peut-être que si je sortais de Castral Roc, je pourrais changer bien plus. Cependant, Tybolt préfère avoir un œil sur moi. Selon lui, me garder en sécurité est plus facile en ces murs que chez sa sœur. Il m’affectionne et je le sais. Je ne peux pas l’empêcher d’être un parent très protecteur.

La jeune Lannister sourit. Elle aurait aimé visiter les Eyriés. Son imagination aimait ce qu’elle entendait. Elle imaginait de longues traversées verdoyantes. Elle en rêvait quasiment. Au roc, elle avait toujours l’impression que la couleur fade rendait les environs, moins bien accueillant.

Les Eyriés sont un endroit que Damon me décrivait souvent. Je crois que je pourrais y survivre aisément. Je crois aussi avoir entendu que vous aviez habité le Bief quelques années. ? Comment est-ce? Je n’ai jamais quitté le Roc, mes simples visites se résumaient au terre de L’Ouest. Selon mon père ma santé était trop fragile pour de tels voyages.


Une partie de mon temps, je dévorais les livres de la bibliothèque. Ma gouvernante venait me rechercher que pour m’envoyer au lit. Mes yeux n’ont vu ce que mon cerveau a bien voulu y inscrire
.

La Lannister regarda Maura et baissa les yeux.

Le Val vous manque-t-il lorsque vous le quittez?

Le roc était sa seulemaison. Elle y était depuis sa tendre enfance, et elle avait peur de les quitter. Elle avait peur de ne pas être aimé par les autres seigneurs et surtout, elle ne voulait plus s’accrocher à cette demeure. Surtout depuis la perte de son père.



 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 24 Avr 2011 - 21:08

Au moins était-elle docile puisque qu'un simple haussement de ton la ramenait à des sentiments plus pacifiques. C'était un bon point pour elle si, malgré sa propension à se laisser aller dans des bouderies, elle était capable de faire rapidement la part des choses. Ceci dit, elle ne trouvait pas qu'Aliénor ait fait preuve de jugement en montrant sa colère et ses reproches à ses frères devant elle. Elle n'était ni une amie, ni une parente et si elle n'avait été là que pour jauger de l'état du clan Lannister pour en tirer tout l'intérêt pour le Val. Ou simplement les faire plonger devant la couronne...

Bref, elle trouvait la Lannister un peu légère par moments mais cela n'était sans doute que le résultat de l'éducation que lui avait inculqué cette espèce de gouvernante qui la suivait partout ou bien du vieux Damon qui ne semblait ne jamais s'y être trop entendu avec ses propres enfants. La suite la surprit tout autant. Pas tant l'analyse de la venue de Maura qui la laissait quelque peu pantoise mais surtout le fait de s'imaginer que d'aller se promener la rendrait plus mâture. Et le danger y pensait-elle ?


"La région est sans doute trop dangereuse avec les incursions des Fer-nés et je doute qu'un avenir en temps que femme-sel vous soit agréable...Il faut parfois savoir faire ce que l'on doit plutôt que ce que l'on veut, Aliénor. Nul doute que votre frère s'inquiète simplement de votre sécurité en vous gardant enfermée."

Et quoique la jeune Arryn ait pu penser de ce confinement, elle ne pouvait se permettre de donner un avis opposé à celui du seigneur des lieux. Cela aurait été faire mauvais procès à Tybolt qui s'était montré courtois pour deux et plus qu'affable avec elle. Mais, à la place d'Aliénor, elle aurait tempêté, exigé d'être traitée en fille et en sœur de seigneur des sept couronnes et non en enfant malhabile et trop jeune pour prendre connaissance des réalités. De fait, son éducation avait été très différente : elle était l'aînée des enfants de Lord Jon et, à ce titre, avait toujours fait partir de la vie des Eyrié et avait toujours eu une place particulière, même après la naissance de Jasper. Même née fille, elle n'en demeurait pas moins l'aînée, plus mâture et, peut-être par certains côtés propres à son sexe, plus fine. Elle avait exercé le pouvoir dans le Val, même si son frère avait servi de prête-nom durant les quelques années de battement, et elle avait engrangé une expérience qui ne s'arrêtait sans doute pas aux murs des Eyrié. De surcroît, elle voyait mal Lord Lannister envoyer la petite Aliénor comme porte-parole vers de potentiels alliés.

"Mais vous n'avez pas tort, quitter un peu votre grotte castrale ne pourra pas vous faire de mal, vous découvrirez de nouvelles choses, d'autres personnes, d'autres coutumes...Cela vous permettra de relativiser votre existence, j'en suis certaine. Je ne doute pas que votre frère acceptera de vous envoyer vers Accalmie, Lord Lyonel est un ami de mon frère et, vu vos liens de parenté, il vous acceptera sur ses terres avec plaisir. Vous pourriez même passer par Port-Réal, la capitale doit être étouffante mais toujours superbe."

En gros, cela voulait dire "Un peu de nerf que diable", ce n'est pas ce grand blondin de Tybolt qui devrait vous faire peur ou vous intimider. Elle n'essayait pas de planter les graines de la révolte mais simplement de montrer à cette jeune femme, peut-être un jour dame des Arryn ou des Tyrell, qu'il existait un autre monde au-delà des montagnes de l'Ouest et qu'elle n'était pas obligée d'attendre un mari en ayant peur de son ombre ou du moindre fer-né. Pour sa part, Maura n'aurait pas aimé être ainsi privée de liberté ou du moins de mouvement. Elle sourit néanmoins quand l'autre jeune femme lui déclara un peu rapidement qu'elle s'habituerait sans doute très vite au Val...Maura avait de quoi en douter en quelque peu.

"Ce ne serait peut-être pas très évident les premiers temps. Les Eyrié sont très hauts dans la montagne et pour quelqu'un comme vous qui a vécu au bord de la mer, cela pourrait être délicat de ne pas avoir le souffle court au départ. Et pire si vous avez le mal des hauteurs qui rend malade ceux qui ne le savent pas...Comme lorsque les continentaux mettent les pieds sur des bateaux en fait. Mais si un jour vous souhaitez vous rendre jusque dans le Val d'Arryn, soyez assurée que vous serez aussi bien reçue que je le fus ici une fois passée la Porte Sanglante."

La question suivante, jetée d'une toute petite voix, surprit quelque peu la belle Arryn qui n'avait pas l'habitude qu'on l'interroge sur ses sentiments et ses envies. Est-ce que le Vale lui manquait...? Bonne question à vrai dire, elle n'en était pas certaine elle-même.

"Je ne saurai vraiment le dire, je ne suis pas partie depuis longtemps. Bien entendu, mon frère et nos familiers me manquent par moment ou plutôt quand je suis dans une situation où ils sont généralement présents...Le Val en lui-même, je ne sais pas. Je crois que ce n'est qu'en rentrant que je m'aperçois à chaque fois combien il est bon d'être de retour chez soi. Mais, je pense que l'une comme l'autre savons que nous devrons un jour considérer le foyer de notre époux comme le nôtre et qu'il nous faudra réussir à reléguer les lieux de nos enfances dans un petit coin de notre mémoire." répondit-elle un peu gravement. "Mais j'ai du mal à comprendre comment vous pouvez vivre dans un château à moitié enterré dans des grottes, cela me paraît bizarre par rapport aux hauteurs des Eyrié..." ajouta-t-elle avec un petit sourire amusé voire passablement ironique.

Mais elle se posait vraiment la question de la qualité de vie dans cette forteresse troglodyte, tout était si étrange. Elle-même n'avait pas l'habitude de la mer, elle était montagnarde et n'avait pas non plus souvent vu un faste tel que celui que revêtait tous les actes des Lannister. Les choses étaient bien différentes dans le Val d'Arryn où seul l'honneur et la survie étaient des choses réellement importantes. On ne se déplaçait pas souvent pour se montrer, à part dans l'entourage des plus grands seigneurs, et, la plupart du temps, on se contentait d'aller en tenue de tous les jours même lorsque l'on était la fille du seigneur de l'Est.
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Lun 25 Avr 2011 - 2:08

Aliénor ouvrit la bouche, mais se ravisa. Elle ne devait pas jouer l’anti-diplomate. Elle cherchait à gagner les faveurs de la dame du Val. Jamais elle n’aurait l’audace de critiquer quelqu’un qui n’était pas de sa famille.

Ce que je voulais dire n’est pas de jouer près de la mer, où les fer-nés y ont établis leur razzias habituelles. Il faudrait une sotte, pour agir ainsi. Surtout lorsque la situation est aussi critique.

Elle était bien informée sur ce coté. Elle comprenait les enjeux et le malheur des paysans. Ils perdaient leur femmes, leur filles et certains mouraient sous les lames, pendant que les Lannister était bien protéger. Elle savait que c’était plus compliqué comme histoire. Elle n’était pas idiote.

Oui, Accalmie serait une destination forte appréciée. Tya ne peut pas voyager et bien qu’elle ait quelques années de plus, j’aimerai bien la retrouver, pour l’instant de quelques jours. De plus, il me tarde d’avoir des nouvelles de Ser Lyonel et la famille. Un futur Baratheon verra bientôt le jour, il nous faudra nous en réjouir.

Sur la même note, elle continua.

Accalmie n’étant pas à un jour de Castral Roc, les échanges restent quelques missives. Je compte bien visiter Ser Lyonel et ma sœur avant la fin de l’année.

Aliénor se reprit et continua dans le sens de Maura

Cependant, je préfère attendre que Tybolt décide qu’elle porte s’ouvrira pour mon futur. Un nouveau voile sur un nouveau destin.

Regardant par la fenêtre, elle sourit. Elle s’était levée et regardait au loin, amusée. Elle savait ce que cela engendrait. Le contrat de sa femme de main se terminerait. Une nouvelle vie, un nouveau jour et une nouvelle personnalité juste à elle. Elle devait seulement se libérer de l’emprise des Lannister, pour paraitre sous un nouveau monde. Si elle avait tellement peur de se montrer sous un autre jour c’est que pour eux, elle resterait toujours une petite lionne. Qui grogne au lieu de rugir. Il n’était jamais trop tard de changer.

Il me fera un plaisir de visiter le Val D’Arryn, mais si cela causera quelques petits désagréments. Visiter ses charmes me ferait en effet très plaisir. Pour moi ce n’est que partie remise.

La jeune Lannister éteignit son sourire et vint prendre place de nouveau près de Maura.

La terre de nos époux est celle à honorer une fois mariée. Il remplace les terres qui nous ont vu naitre et qui nous reverront, mais en devenait une épouse, on épouse le seigneur et les terres. On leur donne leur sens de noblesse.

Terre d’accueil, nous pouvons les rejetés, car elles sont celle que nous devons désormais protéger. Les terres qui nous ont vu naitre, reste à jamais dans nos mémoires, car il y aura toujours une chose qui nous manquera.


Elle se demandait aussi quelle terre l’accueillerait. Elle était curieuse de savoir. Elle ne redoutait pas les terres de son promis. Au contraire, elle anticipait avec plaisir la nouvelle vue qui s’offirait bientôt à elle.

Comment vivre au Roc? Aliénor l’appelait son château de pierre ou la maison de pierre depuis sa tendre enfance.

Nous dirions la même chose. Comment vivre dans de telles hauteurs. On s’habitue. Certes nos mœurs et coutumes sont très différentes, mais avec l’habitude et la vue sur la mer, on y prend gouts.



 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Ven 29 Avr 2011 - 15:51

Elle laissa de côté le sujet des randonnées et des visites au sein des terres Lannister, elle n'était pas venue pour ça mais simplement pour négocier une alliance. Et si de son côté Aliénor semblait avoir envie de découvrir les montagnes de la Lune, elle, pour sa part, devait s'avouer que le climat marin et l'atmosphère humide du Roc ne lui plaisait que moyennement. La jeune femme parlait d'une visite en Accalmie et, bien entendu, de l'intérêt et de la nécessité à attendre auparavant les décisions de son frère concernant son futur. Pour sa part, la naissance d'un Baratheon supplémentaire ne lui était pas vraiment d'un grand réconfort, elle attendait avec plus d'impatience le prochain Arryn. Et quant à la permission de Tybolt...Elle se mit à rire de façon irréfléchie. Tant pis si cela froissait la jeune femme blonde comme l'or.

"Vous feriez bien mieux de courir à Accalmie tant que vous le pouvez encore, Aliénor. Une fois mariée, peut-être enceinte, le voyage ne serait guère évident. Vous aurez tout le temps d'apprendre le nom de celui que votre frère se décidera à vous donner...Et rien ne presse réellement. Profitez de ce qu'il vous reste de liberté en quelque sorte et votre sœur sera sans doute plus que heureuse de vous retrouver pour quelques semaines."

Que pouvait-elle bien lui dire de plus ? Qu'elle ne pensait pas que le mariage soit une fin en soi et que l'on ne se mariait que pour les terres, la guerre ou la paix...Cela n'aurait pas été charitable d'autant plus que sa compagne en savait sans doute quelque chose. Elle n'avait, après tout, pas été élevée n'importe où. Elle ne put s'empêcher de se faire la réflexion que Aliénor avait une conception du mariage qui lui paraissait quelque peu étrange. Maura restait beaucoup moins poétique. Devenir la femme d'un autre seigneur n'était rien de plus qu'un travail, prestigieux certes, mais finalement rien de plus.

"Pour ma part, même si j'apprécie votre demeure, je ne crois pas que j'aurai pu finir un jour par m'y habituer...Par contre, vous verrez comme Hautjardin est agréable au printemps avec ses roseraies, ses champs de fleurs, les longues descentes en barque sur la Mander derrière des rideaux d'arbres qui se penchent jusqu'à effleurer l'onde. Si vous épousez un jour mon cousin Tristan, vous pourrez profiter de toutes ces beautés."
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aliénor Tyrell
Noble

Général
❖ Dame de la Maison Tyrell ❖

♦ Missives : 1477
♦ Missives Aventure : 180
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 20/12/2010
♦ Célébrité : Annabelle Wallis
♦ Copyright : Gritsou
♦ Doublons : Aaricia Bonfrère, Maeve Arryn, Maureen Bolton, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 18 ans
♦ Mariage : Tristan Tyrell
♦ Lieu : Hautjardin
♦ Liens Utiles :
Galerie


2/3 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1643/2000  (1643/2000)


Message Sam 30 Avr 2011 - 2:51

Aliénor fit dos à la Dame Arryn pour faire une grimace de dégout. Elle, une Lannister, porter un seigneur de Bief si tôt? Eurk, mais non. Lord Tyrell attendrait longtemps à voir un truc sortir de son ventre pour la déformer.

Elle se demandait si la Dame Arryn s’amusait à la faire confronter Tybolt où elle cherchait simplement à lui montrer sa future vie.

Aliénor n’avait pas un cœur de pierre, elle faisait la part des choses et arrivaient même à ne pas en vouloir à ses ennemis. Troublant petit personnage qui avait aussi tendance à se retrouver dans le pétrin au premier moment.

Accalmie ne sera pas la prochaine destination. Tya serait contente, mais elle est comme le reste de la famille. La politique d’abords, après les libertés. Aliénor n’avait jamais vu autrement. Cependant, elle n’agissait pas ainsi, car elle avait toujours été protégée de tout. Et l’idée qu’elle ne puisse aimer celui qu’elle veut vraiment, lui faisait craindre bien des choses.

Certains mariages arrangés aboutissaient à quelques sentiments, mais elle ne supporterait pas de feindre un amour pour faire beaux yeux de tout le monde. Elle espérait que Tybolt avait pensé à lui laisser du temps, pour sceller cette alliance.

Si ce jour arrive, alors j’épouserai le fils de Lord Tyrell et à ce moment, j’essayerai d’admirer le paysage, pour l’instant, rien ne dit que je vais l’épouser.

Elle aurait aimé une autre illusion que celle-ci. Elle ne pas épouser une Tyrell et finir sa vie à Bief. Elle en était triste, mais elle ne laissait rien paraitre. Surtout devant Maura. Elle devait se tenir, mais au fond, d’elle elle savait que même Tya n’était pas heureuse. Castral était à quelques journées et elle aurait certainement de bonne raison d’y retourner.

Gardant la tête haute, Aliénor se tourna vers Maura et sourit.

Il arrivera ce qu’il arrivera et je seconderais l’époux qui sera désigné par Tybolt. Tel est notre devoir

Après celui de jouer les ventres de royaumes., pensa-t-elle amèrement.

Quel destin horrible parfois. Elle ne croyait pas que Tyrell exige des épousailles toutes suites. La famille de Bief était une famille influente et la seule que les Lannister pouvaient marier leur dernière fille pour assurer la survie des Terres de l’Ouest ou tout autre raid de la part de la Bande à Greyjoy.



 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 30 Avr 2011 - 20:02

Nous aimons parfois nous persuader que tout ce que nous mettons en œuvre n'est que le résultat de l'ambition de nos familles et si servir leurs intérêts est sans doute la plus noble tâche que nous autres femmes pouvons nous permettre, il convient parfois de ne pas oublier que nous sommes avant tout des individus soumis au bon vouloir des Sept...

Elle se faisait horreur à prononcer ces paroles d'un ton aussi détaché mais elle ne savait plus comment faire comprendre à Aliénor que, si il était nécessaire de servir sa famille, il ne fallait pas en oublier la quête perpétuelle du bonheur sans quoi on risquait de s'étioler comme une fleur séchée loin des siens.

Ce que je veux dire...Faîtes simplement attention à vous Aliénor et ne vous laissez pas bercer par des espoirs indépendants de vous-même. Nous ne sommes peut-être que des femmes mais nous sommes capables de faire notre chemin par nous-même.

Une suivante s'approcha d'elle pour lui glisser quelques mots à l'oreille. Ses bagages étaient prêts, les chevaux piaffants et l'on attendait plus que sa personne pour débuter le voyage du retour. Elle remercia et se leva, elle n'allait pas tarder à prendre un congé définitif du Roc. Elle sourit à la jolie Aliénor qui semblait refuser de regarder la réalité en face. Si rien ne disait qu'elle allait épouser Tristan Tyrell ou son frère, pourquoi leur cousine était donc là ? Les événements avaient prouvé que ce n'était pas pour partager la couche de Lord Lannister malgré ses jolies boucles blondes.

Vous avez raison, la réalité nous rattrapera bien assez vite. Je vous souhaite beaucoup de bonheur Lady Aliénor et beaucoup de réussite quand vous aurez découvert votre futur. Ma suite m'attend et les choses font que je ne souhaite pas profiter de l'hospitalité de votre frère plus longtemps que nécessaire. Cependant, soyez sans craintes, je vanterai vos louanges auprès de mon oncle Léo comme ça vous pourrez dire à Tybolt qu'il n'aura pas eu à faire à une ingrate.

Après un dernier salut, elle quitta la pièce pour descendre dans la cour où la petite troupe l'attendait pour rejoindre son escorte basée en dehors des murs de la forteresse de pierre. Elle rendit ses amabilités à un Gerold encore décontenancé par la rapidité avec laquelle les négociations étaient arrivées à un point de non-retour et lâcha tout de même une phrase pour qu'il souhaite à son frère de la réussite mais également de la prudence. Sur ces quelques mots, elle quitta le Roc sans un regard en arrière, il fallait se hâter de rejoindre un endroit sûr où faire étape loin dans les terres.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Pour commencer du bon pied (Maura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Le souvenir du combat fanfiction
» Pompe à vélo, ça marche pour les voitures/motos ?
» pétition : Pataud, caniche de 8 ans massacré
» Je plie bagage, c'est terminé pour moi ....
» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-