AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Correspondance entre Alys Trant et Jeyne Estremont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 30 Mai 2012 - 17:36


Ma très chère Jeyne,

J'espère de tout mon coeur cette lettre te trouvera en grande santé et le sourire aux lèvres.

Ô mon amie, comme j'aimerais que tu sois à mes cotés et que je puisse prendre tes mains dans les miennes pour tout te raconter. Tu mesurerais alors l'excitation qui me fait vibrer à l'heure où j'écris ces lignes, dans une auberge de Port-Réal. Pardonne cette écriture tordue, s'il te plaît. Theodan a exigé que je me mette au lit mais, ne pouvant dormir à cause des pensées qui me hantent, j'ai fait rallumer la bougie pour t'écrire cette lettre.

Je L'ai vu, Jeyne. Je Lui ai parlé. Au Prince Daeron Targaryen à qui je suis promise. Si seulement tu avais pu être là, mon amie. Si tu avais vu la beauté de son visage et son esprit... Voilà plusieurs heures que nous nous sommes quittés mais je ne peux penser à autre chose qu'à lui. J'ai presque peur de retourner à Grigibets loin de lui maintenant, ce qui n'est pas peu dire puisque que tu sais à quel point j'aime mon village et la proximité de ma famille.

Avais-tu eu vent des rumeurs qui courraient à son sujet et dont mes frères voulaient me mettre en garde ? Si tu les as sues un jour, je t'en prie, oublie-les. Le Prince Daeron est bien meilleur que ce qu'elles disent. Certes, des ombres terribles planent au dessus de sa vie mais quand il ferme les yeux sur elles, il peut faire preuve d'une grande gentillesse et douceur.

La première fois que je l'ai vu, c'était la veille de notre rencontre officielle au Donjon Rouge. Je n'avais alors pas compris son importance et lui ignorait mon identité. Je l'avais trouvé très sensible et déjà il m'obsédait. Tu imagines la joie qui fut mienne en découvrant le lendemain qu'il s'agissait de l'homme que je vais épouser. Tout en lui me semble aimable. Même le léger froncement de ses sourcils. Il m'apparaît comme un oiseau blessé qui aurait besoin de mon aide et de mon affection. Il a gagné plus que cela en une entrevue seulement. Je l'aime déjà tellement, ma Jeyne. J'aimerais que tu puisses poser ta douce main sur mon coeur pour en sentir les battements. On dirait qu'une fête a lieu en moi. Je n'avais encore jamais été aussi heureuse.

Je te raconterai dans une prochaine lettre comment j'ai rencontré ses parents. Theodan a vu la lumière sous la porte et insiste pour que je termine ce courrier et me couche pour de bon. Comme je lui ai dit que je t'écrivais à toi, je te transmets ses salutations. Fais de même en ce qui concernent les miennes pour tes frères. Et, s'il te plaît, dis-moi ce que tu fais de tes journées.

Ton amie dévouée et heureuse,

Alys


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Jeu 31 Mai 2012 - 6:59

Ô quelle joie de te lire Alys !

Je me languissais d'avoir de tes nouvelles. J'hésitai à te faire parvenir une lettre, ne sachant où tes pas t'avaient menés à cette heure.

J'aurai tant aimé être à tes côtés pour partager ta joie. Je t'envierai presque d'avoir mis un visage sur ce nom qui sera lié au tien pour toujours.
Par tes paroles, je peux deviner les battements de cœur qui t'animent. Il n'y a rien de plus doux et de plus excitant que de découvrir que l'on peut aider celui qui nous est destiné.
Votre rencontre m'apparait tel un songe. Tout semble si parfait, si romantique. Je sens ton bonheur et cela m'emplit de joie, amenant à mes lèvres un sourire qui ne peut qu'exprimer plus précisément ce que cela m'évoque.

Les rumeurs il y en a tant et tant ma chère Alys, que je te rapporte les paroles de Septa Leonette à leurs sujets : les rumeurs ne sont pas réalité, il n'y a de réel que le vécu. Et à te lire je suis heureuse de découvrir qu'elle a raison. Je me fie à ton jugement concernant le prince Daeron Targaryen. Qui d'autre que sa future épouse peut le mieux le connaître ?

Ma douce amie, tu es amoureuse. Tu ne pouvais pas mieux espérer. N'est-ce pas notre crainte à toutes de découvrir que notre futur époux ne correspond pas à nos attentes ? Te voilà rassurée et moi aussi.

Je suis toujours dans l'attente de nouvelles de mon frère. Cela fait une demie lune que je n'ai pas reçu de ses nouvelles. Tu n'es pas sans savoir qu'il me cherche un époux. Cette attente me paraît interminable. Tu connais mon désir d'évasion, de parcourir toutes les terres de Westeros...Et bien ce désir est plus intense, je me sens prisonnière de mon île que j'aime tant pourtant. J'aimerai être un corbeau, parcourir les monts et les eaux, et ainsi échapper à mon quotidien qui me pèse de plus en plus.

Mais rassure toi, je suis en bonne santé. Je continue de chanter, de jouer de la harpe. Surtout pour mon père. Le pauvre ne va pas mieux et j'ai entendu le mestre murmurer à Gunthor qu'il ne pouvait plus rien pour lui. Les larmes me sont venues, mais je fais bonne figure quand je vais lui rendre visite et car mes oreilles ont trainées là où elles ne devaient pas. Je prie tous les jours, matin et soir pour la guérison de mon père. Mais les Sept ne m'exaucent pas encore. Je souhaite qu'ils guident Edric et qu'ils me le ramènent au plus tôt. Tu connais mon attachement à mon frère et les peurs que cela me créent à le savoir sur la route avec pour seule protection mon jeune cousin.

Mais je m'attarde en lamentations. Cela n'est pas en mon habitude et je m'en excuse. Je préfère te laisser à ta joie et surtout me laisser raconter ta rencontre avec les parents du prince. Je présume que cela a du être impressionnant, mais te connaissant ils ont du t'apprécier au plus haut point. Je ne connais pas une autre personne aussi douce et bonne que toi.

J'ai transmis tes salutations à Gunthor qui te salue en retour. Profites de ton bonheur et continue à me le transmettre, cela fait du bien à mon cœur.

Ta Loyale et Douce Amie,


Jeyne
Revenir en haut Aller en bas

Correspondance entre Alys Trant et Jeyne Estremont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-