AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Comme il en à toujours été et ainsi il en sera.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 1 Avr 2012 - 4:57

Kaeril se rendait chez les Rougefort qui étaient des amis de longue date, Kaeril et sa femme avaient soutenu les Rougefort dans les moments difficiles, les moments dans lesquels on a réellement besoin de ses amis.

C’est ce qui avait renforcé leur amitié au fil du temps.
Il ne les avait pas revus depuis pratiquement deux mois.
En effet cela faisait longtemps qu'il ne leur avait pas rendu visite la forteresse Cordiale lui accaparant la majorité de son temps.
Kaeril était un administrateur qui prenait grand soin de ses terres et par conséquent des gens qui les habitaient.

Il comprenait parfaitement que sans les paysans qui s’échinaient à travailler ses terres celle-ci ne valaient rien, aussi inspectait-il le plus régulièrement possible celles-ci afin de s’assurer que tout allait bien et que rien ne venait à manquer ou troublait la bonne marche des choses.
Lorsque des problèmes apparaissaient il faisait appel aux conseils avisés de sa femme et de son oncle Galbart.

Rare était les fois ou il décidait sans les consulter, avoir plusieurs avis lui apportait plus de perspective
Il pouvait ainsi résoudre un problème de plusieurs manières, prendre du recul et voir les choses dans leurs ensembles.

Ce jour-là était plus calme que les autres il se dit donc que ce serait une bonne idée d'aller prendre de leurs nouvelles tant de chose avaient dû se passer et l’amitié était une denrée rare qu’il fallait entretenir avec grand soin.

Sans tomber dans un sentimentalisme niais, Kaeril était homme qui aimait se rendre utile, cela lui faisant d’autant plus plaisir s’il pouvait venir en aide à ses amis, Kaeril avait toujours d’une extrême loyauté envers ses amis.
La journée s’annonçait radieuse, chevauchée jusqu'à leur demeure serait dès lors un véritable plaisir.

Kaeril se dit que cela serait sûrement une agréable journée tant parce qu'il faisait beau que parce qu'il serait entouré d'amis il décida donc de partir accompagné de sa femme escorté par Golfag et Galmar et d’autre chevalier.
Les routes n'étaient pas sures une fois sortie des terres Corbray la possibilité de tomber sur des hommes des clans n’était pas inexistantes.

Kaeril ne prendrait certainement pas le risque des perdre celle qui représentait tout à ses yeux.
Les magnifiques paysages qui bordaient la route auraient pu vous faire oublier les hommes de clan.
Mais Kaeril et les autres restaient vigilants car le danger pouvait surgir à tout moment.

Le voyage jusqu’au terres Rougefort se passât finalement sans encombre, heureusement aucune attaque n’eut lieux Kaeril était rassuré. Il était responsable pour sa femme et de ce fait il se montrait très protecteur et particulièrement attentionné tout en s’assurant de ne pas être trop étouffant.

Arrivé devant l’imposante demeure des Rougefort attendait qu’on le laisse entrer, il en profitât pour admirer la beauté des lieux admirer les majestueuses murailles et les formidables tours qui s’élevaient si que l’on n’en voyait à peine la cime cela vous donnait un spectacle à vous couper le souffle si cela était la première fois que l’on visitait la place, Kaeril était toujours admiratif et cela à chacune de ses visites. Mais ce qui comptait le plus pour lui était que tout était resté intact tout était tels qu’il s’en souvenait il se dit qu’il était bon de savoir que certaine choses ne bougeaient pas.
Kaeril aimait certes le changement mais pour lui tout devait se faire progressivement sinon cela s’apparentait plus au chaos qu’au progrès. Le progrès était une bonne chose à condition qu’il soit canalisé dans la bonne direction tel est sa façon de voir.

Et alors qu’il perdait ses pensées dans la beauté du paysage il fut sorti de celle-ci alors qu’on l’invitait à pénétrer les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 3 Avr 2012 - 1:17

Ce matin-là, Aelya était descendue déjeuner avec courage, en compagnie des enfants de Rowena. Ces derniers temps étaient durs pour elle, car selon tout le monde, elle avait déshonoré sa famille en refusant de marier le Wydman. Et maintenant, plus de chances de trouver un mari bien et d’avoir une belle famille à fonder. Décidément, c’était la joie. Comme presque tous les jours, les deux enfants se disputaient à table. Le jeune Lord Rougefort avait vraisemblablement volé une poupée de sa jeune sœur, et cette dernière ne semblait pas l’accepter. Alors que que Septa Illyana vit qu’Aelya semblait fatiguée, elle réprimanda les deux enfants. La jeune Lady mangea assez rapidement, puis remonta dans ses quartiers. Elle chercha du coin de l’œil un domestique. Justement, il y en avait un qui transportait un plat d’argent vers les cuisines, il débarrassait surement la table.

« Pardon monsieur, envoyez-moi quelqu’un pour me faire couler un bain dans ma chambre. Je vous en remercie. »

Un bain. C’était ce dont elle avait besoin. Rien comme de l’eau chaude pouvait réparer l’anxiété et la légère déprime passagère qu’éprouvait la jeune femme. Alors qu’elle monta dans sa chambre, deux femmes remplissaient déjà la baignoire. La pièce semblait réchauffée au complet grâce aux vapeurs que le bain dégageait. Lorsque la tâche fut faite, les deux servantes prirent congé, et Aelya se déshabilla, puis entra dans le bain.

Pendant quelques instants elle ferma les yeux, et se sentie transportée au loin, sous le soleil d’été de Dorne, dans une chaleur juste assez bonne pour être sentie, mais pas trop écrasante. Aelya n’avait jamais vu Dorne. La jeune femme n’avait guère voyagé par son passé, juste visiter les alentours des Terres de sa Maison. Puis, elle se rendit compte que les Terres de l’Orage lui manquaient. Non. Il ne fallait surtout pas penser à ça. Elle était ici pour se relaxer. Après tout le Val était un endroit très beau, aussi. Elle irait surement se balader à cheval, cet après-midi. Storm lui manquait déjà, bien qu’elle eut passé le voir le soir d’avant, afin de lui souhaiter bonne nuit. Aelya s’était prise d’affection avec la grande bête blanche. Le seul cadeau qu’elle eut apprécié de Wydman. Non. Encore une fois, il ne fallait pas penser à cela. Elle avait jeté la honte sur sa Maison en s’étant conduite comme une lâche… Moïra ne trouverait peut-être jamais d’époux à cause d’elle. Et son cas était encore plus désespéré… Aelya avait presque envie de retourner marier ce Wydman. Avant qu’elle ne puisse dissoudre cette pensée de son esprit, quelqu’un cogna à la porte. « Lady Aelya, un ami des Rougefort, Lord Kaeril Cobray attends aux portes. Dois-je le faire entrer ? » La jeune dame soupira… Il ne manquait plus que cela pour mettre un terme à sa bonne humeur. Quoique l’homme pourrait bien être amical ou encore très gentil. Aelya savait que Lady Rowena choisissait ses amis avec soin, l’homme devait donc être assez spécial. La jeune fille répondit au domestique :

« Faîtes-le entrer, qu’il m’attende dans le hall, je ne serais guère longue. »

Elle entendit un « Bien » plutôt silencieux, et des pas s’éloigner de la chambre. Aelya sortit vite de son bain confortable et reposant, et enfila une belle robe bleue et blanche, assez simple. Puis, sans attendre un instant, elle descendit dans le hall, où l’homme devait attendre. En effet, il était là. Il devait avoir dans la fin trentaine, sans qu’Aelya en soit sure. Il avait une allure noble, mais également de chevalier, comme s’il avait participé à plusieurs batailles. Aelya sourit, et fit comme si elle ne connaissait pas le nom de l’homme. Commencer par les présentations était toujours une marque de politesse et de respect.

« Je vous souhaite bien le bonjour à Rougefort, Lord… ? »

Toujours en souriant, elle attendit la réponse de Kaeril.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 5 Mai 2012 - 16:38

Kaeril attendait avec impatience de revoir ses amis. Il patientait en discutant avec sa femme, ce n'est pas les sujets qui manquaient, certes ils vivaient ensemble mais ils avaient soin de laisser à l'autre l'espace vital pour ne pas qu'il étouffe.

Sa femme n'était pas du genre à flâner en attendant que son preux chevalier revienne aimait se rendre utile à la forteresse.
Et les taches à l’intérieur même de la forteresse ne manquaient effectivement pas.

Alyssa et Kaeril n'ayant pas encore d'enfant, Alyssa adorait ceux des autres et, n'avait bien-sûr pas oubliée de venir avec des cadeaux pour les eux.
Voir leurs petites bouilles réjouis lui procurait un grand bonheur, pour Alyssa les enfants apportaient une certaine gaîté et les rires des enfants lui manquait lorsqu'elle se trouvait à la forteresse Cordial.

"Croyez-vous que les enfants aient beaucoup grandit mon époux ?
Cela semble faire une éternité que je ne les ait pas vue."


Kaeril se voulait rassurant lui-même s'était posé la question, même si cela ne lui importait pas plus que ça, sa curiosité avait été piqué par la question de sa femme.

"Je ne pense pas, cela ne fait pas si longtemps que les avons vus.
Mais je reconnais qu'à cet âge-là ils ont tôt fait de grandir.
Cependant si c'est là ce qui vous tracasse, je suis certain que les présents que vous avez amenée pour eux, leur feront très plaisir."


Kaeril tentait de faire appel à son bon sens et à son expérience même s'il n'avait connu lui-même que peu d'enfant.
Il trouvait touchant les attentions de sa femme, et c'est cette gentillesse, cette douceur qui l'avait touché quand il l'avait rencontré, au fur et mesure que les années avait passé il se disait qu'elle ferait une merveilleuse mère.
De plus son frère aîné étant dans la garde il ne restait plus que lui pour assurer la descendance des Corbray, du moins en ce qui concerne sa branche.

Alyssa ria en en entendant son mari dispenser ses conseils.

"Je ne vous savais pas un si grand expert en ce qui concernait les enfants vous êtes décidément un homme plein de ressource, bien qu'évidement je n'en ai pas eu l'ombre d'un doute.
Maintenant que vous, vous êtes montré aussi sage dans le domaine, peut être que monsieur l'expert pourra me donner de ces charmants petit être que l'on appelle enfant et qui font la joie de leur parents."


Kaeril avait été pris de court.
Sur le moment il ne sut quoi répondre et ria quelque peu gêné, il aurait lui-même adoré avoir des enfants être père était vraiment une chose à laquelle il aspirait, même s'il était d'une nature plutôt sauvage, les enfants avaient quelque chose de magique il était plus détendu en leur présence, et jouait volontiers avec eux.
Et il est vrai que lorsque ses pensées n'étaient pas accaparées par les diverses tâches de la forteresse il pensait à avoir des enfants.
Kaeril fut sauvé par l’ouverture des portes lorsqu'ils furent invités à entrer.
Il savait que sa femme ne désarmerait pas si facilement, et c'est d'ailleurs, ce qui faisait son charme.

Alors qu'ils attendaient dans le hall sa femme lui fait un clin d'œil taquin, comme pour lui montrer qu'effectivement il n'était sauf que pour le moment et que le sujet reviendrait bien vite sur la table.
C'est alors que Aelya Swygert pénétra dans le hall et les salua, Kaeril se présentât il fit le baise main à Aelya. Puis il dit sur un ton chaleureux

"Je suis le seigneur Kaeril Corbray de la forteresse Cordial et voici ma femme Alyssa.
Nous sommes ravis de faire votre connaissance, je vous remercie de nous accueillir, nous ne savions pas nos amis les Rougeforts absent, sans quoi, nous nous serions abstenus de vous déranger.
Avez-vous eu récemment de leur nouvelle? Ils vont bien j'espère."


Kaeril était toujours heureux de faire de nouvelle rencontre, Aelya semblait de prime abord une charmante personne mais, Kaeril se demandait néanmoins ce qu'il advenait de ses amis pour lesquelles ils étaient venus.


Dernière édition par Kaeril Corbray le Mar 8 Mai 2012 - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 6 Mai 2012 - 2:17

Aelya remarqua que la femme du noble était également présente, tout comme quelques gardes qui accompagnait les voyageurs. La journée avait dû être longue pour eux, et la passer à dos de cheval n'était guère plaisant. Cependant, Aelya était nouvelle dans le Val, et voulait s'assurer de connaître ses invités. Toute cette affaire avec Wydman ne la rassurait pas, sans non plus tomber dans l'anxiété totale. Mais la jeune femme voulait avoir toutes ses chances afin de vaincre l'homme traître et ne pas l'épouser. Chances bien minces, maintenant. Aelya s'extirpa de ses pensées pour mieux voir le couple. Comme elle avait vu précédemment, Kaeril avait une allure de guerrier sauvage, mais amical, du moins, hors combat. Sa femme était jolie, et Aelya lui adressa un sourire qui se voulait chaleureux. « Je suis le seigneur Kaeril Corbray de la forteresse Cordial et voici ma femme Alyssa. Nous sommes ravis de faire votre connaissance, je vous remercie de nous accueillir, nous ne savions pas nos amis les Rougeforts absent, sans quoi, nous nous serions abstenus de vous déranger. Avez-vous eu récemment de leur nouvelle? Ils vont bien j'espère » Le nom de son épouse était donc Alyssa... Joli nom. Lord Corbray se montrait très poli envers Aelya, elle qui avait l'habitude de parler franchement... Mais tout la mettait en confiance avec ses invités, qui avaient l'air fort respectables et biens dans leur peau. Ainsi donc, la jeune femme leur répondit.

« Je suis Lady Aelya Swygert, Pupille de la Maison Rougefort. Ravie de vous connaître, Lord et Lady Corbray. En effet, Lady Rougefort a prit la direction du Nord, mais Lord Rougefort et sa soeur sont toujours ici. Il viendront surement vous saluer un peu plus tard. Pour répondre à votre deuxième question, je n'ai pas eu de nouvelles de Lady Rougefort depuis sont départ, mais comme vous, j'espère que tout va bien aller. »

Ouf! Aelya avait parlé plus qu'elle ne l'aurait voulu! Tant pis. Les invités étaient sympathiques, et ne se soucieraient guère du bavardage de la jeune lady. Du moins, elle l'espérait. Dehors, il faisait très beau pour un automne assez frais, mais ils seraient tout de même plus confortables à l'intérieur. Aelya s'adressa de nouveau à ses invités.

« Bon, nous n'allons quand même pas rester là toute la journée, vous devez être fatigués après ces heures de voyage, que diriez-vous d'aller à la salle à manger? Nous serons certainement plus à l'aise pour discuter. »

Quelques secondes plus tard, la jeune fille se dirigeait déjà vers la porte qui menait vers le couloir, en attendant un peu ses invités qui finiraient par la suivre. Ce comportement lui ressemblait déjà beaucoup plus, qu'il leur plaise ou non. Puis, quelques portes après le corridor étroit, Aelya tourna à gauche, et ouvrit une porte qui donnait sur la salle à manger. Celle-ci était très grande, à la table de bois lourde et imposante, et aux luminaires brillant déjà de flammes. La lady prit sa place habituelle, puis montra à Kaeril et à Alyssa leurs places respectives, toutes en face d'elle. Puis, Aelya appela un serviteur.

« Vous devez avoir faim, lord, lady Corbray, après ce long voyage. Monsieur, apportez-nous un pichet de vin ainsi qu'un repas pour nos chers invités »

La jeune femme venait de manger, elle n'avait pas très faim, et serait sûrement à jeun jusqu'au dîner du soir. Tant pis, son ventre était plein. Enfin, lorsque la nourriture et le vin arriva, Aelya servit Kaeril et son épouse, avant de commencer la conversation.

« Donc, vous êtes amis depuis longtemps avec Lady Rougefort, si je crois bien comprendre...? »

Prenant une gorgée d'un vin qu'elle considérait comme succulent - normal, elle avait demandé le meilleur que contenait les caves de Rougefort - puis sourit à ses invités.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 8 Mai 2012 - 22:12

Kaeril et son épouse furent agréablement surpris d'être accueillis par Aelya.
Leur hôte du moment se montrât tout à fait cordiale.
Elle se présentât, et Kaeril appris ainsi qu'elle était la pupille de ses amis Rougefort, de ce fait elle marquait un point supplémentaire.
La seconde chose qui plut à Kaeril fut qu'elle semblait parler sans détour.
Ce qui changeait de ces être arrogant et bouffis d’orgueil qu'il arrivait de rencontrer, et qui avaient pour habitude d'utiliser un langage plus que pompeux pour au final ne rien dire de très intéressant.

Lady Rowena avait quitté le val pour se rendre dans le nord.
Il était curieux de savoir ce que, leur amie pouvait être partie faire dans cette région au climat pour le moins hostile.

Mais pour le moment Aelya les invita à quitter le hall pour se rendre dans la salle à manger.
Kaeril indiquât à son escorte d'aller rejoindre la salle des gardes.
Traverser les pièces de la demeure Rougefort, pour accéder à la salle à manger rappelait de bon souvenir à Kaeril notamment tout ces moments à refaire le monde avec le seigneur de ces lieux.
Quand ils arrivèrent enfin, après avoir traversé de longs corridors, Kaeril put voir avec grand plaisir que la salle à manger n'avait en rien perdu de sa superbe.
Les peintures au plafond n'avaient pas été altérées par le temps et les couleurs étaient toujours aussi éclatante et resplendissante un vraie régale pour les yeux.

Une fois assis Kaeril et sa femme furent heureux de pouvoir souffler, la route avait été longue et fatigante.
Il était quelque peu las, Kaeril fut heureux de constater qu'Aelya s'y connaissait en vin et leur avait sorti une bonne bouteille. La soirée semblait débuter sous les meilleurs hospices.

"Oui nous sommes amis depuis quelque années déjà, même si nos demeures et nos terres accaparent la majeure partie de notre temps nous essayons de nous voire autant que possible, l’amitié est comme une plante elle demande de l’entretien et si on l’entretient assez elle grandit et se fortifie."

Alyssa émit un rire affectif.

Mon mari est philosophe à ses heures, bien qu’il ne soit guère bavard autrement, mais même si je le taquine je suis tout à fait d’accord avoir des amis est un bien rare qu’il faut garder, la fidélité n’est pas si répandue que l’on pourrait le croire malheureusement, mais nous pouvons heureusement compter sur les autres bienfaits de la vie.

Kaeril reprit d'un air amusé par la réplique de sa femme.

Et vous Aelya ? Vous êtes la pupille des Rougeforts mais votre famille est, si je ne commets pas d’impair pas originaire de notre val, sans vouloir paraitre offensant, d’où nous venez-vous ? Si cela n’est pas indiscret bien sûr.

Je n’ai pour ma part pas encore eux l’occasion de repartir voyager depuis bien longtemps, bien que je ne sois jamais presser de quitter la chaleur de mon foyer et encore moins mon épouse bien évidemment, je suis toujours curieux de savoir ce qui se passe dans les autres contrées du royaume.

Avoir des terres est certes une grande fierté, mais les entretenir et les consolider est un parfois un travail de géant.

Nous sommes responsables des gens personnes qui peuplent nos terre et les travailles.
Par conséquent nous devons nous assurer que tout va bien et, veiller sur eux en quelque sorte.
Cela peut paraitre stupide mais de leur bien être dépends l’entretien de nos terre.

La bonne administration des terres est quelque chose d’essentiel, de mon point de vu, bien sûr.

Bon il y a parfois des combats, les brigands sont toujours à l’affût aussi devons-nous rester vigilant


Kaeril avait rythmé son récit afin que tout ceci ne semble pas trop rébarbatif, car chaque jour apportait son lot d’aventure et de nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Comme il en à toujours été et ainsi il en sera.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» ALEX ◄ La vie c'est comme un Kinder, quand tu l'ouvres tu as toujours des surprises.
» Les emmerdes, ça volent toujours en escadrille...
» Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours
» (marley) La vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-