AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Animation n°1 : De Fer, de Neige et de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Noble
avatar

Maureen Bolton
Noble

Général
Dame de la Maison Bolton de Fort-Terreur



♦ Missives : 518
♦ Missives Aventure : 142
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/07/2011
♦ Célébrité : Jaimie Alexander
♦ Copyright : Ann
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Maeve Arryn, Aaricia Bonfrère, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Non determiné
♦ Lieu : DERRIÈRE TOI
♦ Liens Utiles : Lady Maureen Bolton
Vents D'hiver et chant d'été
Nos Lames Sont Acérés
Aptitudes et Intrigues
Succès de Maureen Bolton

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
804/1000  (804/1000)


Message Mar 29 Mai 2012 - 2:27

Son visage était si impassible que la jeune Bolton ne prit pas le temps de réagir comme ses hommes. Certains crachèrent au sol, maudissant le batard Stark, mais la jeune femme resta impassible et froide comme toujours. Elle n’était pas stupide et le moment viendrait ou elle aurait la chance de lui montrer. Elle n'était pas une tête enflée et quoique pouvait penser le Stark, elle ne ferait rien. Elle avait une bonne maitrise d’elle-même. Son nom devait causer plus de soucis au Stark que sa personnalité elle-même. Elle avait resserré ses mains autour des rênes de Démon et ne demandait que de voir Beron en fâcheuse position. Il en fallait plus pour que la jeune femme s’amuse à relancer une insulte qui lui aurait peut-être couté cher. Se lassant elle aussi à la suite des autres, elle ne remarqua pas la direction que prirent Jack et Mortimer.

Écorchant quelques fer-nés au passage, le plus jeune resta sur sa selle pendant que le vieux gueulait des insultes. Décidemment les Anciens ne voulaient pas de sa vieille tête. Même les fer-nés n’arrivaient pas à le tuer. Plusieurs montures des écorcheurs avaient perdu leur cavalier. Jack attrapa les rênes d’un des chevaux et manqua de se faire descendre de sa monture. Regardant son ancien mentor, il lui offrit un sourire. Le vieux nordien envoya paitre le jeunot et soupira, en cherchant la Bolton. Ou était-elle.

Toujours à l’aguets, vieille peau. Laisse la faire, le pire qu’elle fera c’est une entaille au loup, lança-t-il à son compagnon avant de faucher une bestiole des iles de fer. Elle a plus de … aie!

Elle a plus que toi c’est certain, rejoins la et fait pas l’imbécile. La petite a fait assez de bêtises comme ca. Elle doit rester en un morceau.

Jack haussa des épaules. Il se fichait bien comment il allait la récupérer. Enfin, tant qu’elle était encore vivante. Le reste lui importait peu tout comme le Stark. Laissant le vieil homme, il se dirigea vers la jeune écorcheuse. Il riait intérieurement de la situation. La Bolton et le Stark se battant pour la même cause. Certains trouveraient cela ironique et d’autres comme Maureen mettrait du vin dans son eau et prendrait ses torts et les torts du suzerain. Elle ne voulait pas causer des blessures au Stark. Même si elle se tenait toujours sur sa monture, elle regarda le stark et lui répondit par un sourire lorsqu’il lui intima de prendre celui de gauche. Elle lui fit un signe de tête et chargea à son tour, mais alors que Démon s’élançait, Maureen manqua sa cible, et le fer-né déchira la chair de son étalon. La fille de l’écorcheur sentit l’Animal s’affaisser contre le sol, avec sa cavalière. Maureen heurta violement le sol et jura alors qu’un de ses protecteurs arrivaient près d’elle. Même si sa tête était sonnée, elle s’était relevée et enjamba l’animal avant de faire face au fer-né. Elle para les coups lui étant destinés et le frappa dans le ventre avec son pied. Elle était furieuse. Alors qu’il se penchait sous l’effet de la douleur, elle envoya le pommeau d’Écorcheuse au visage et le balança au sol. Le fer-né se releva et la frappa l’envoya au sol à son tour. Il se pencha au sol et posa sa main sur sa gorge.

Tu ferais une jolie femme sel à dompter.

Elle lui cracha au visage et sortit sa dague, luttant contre le fer-né pour lui enfoncer celle-ci dans le corps.

-------------------------------------------------------------------
Mdj : Est-ce que j’arrive à le tuer ou réplique-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 29 Mai 2012 - 16:17

La position était idéale. Bennifer lâcha la corde tendu de l'arc projetant avec puissance la flèche. Il visa un fer-né. Ce dernier était bien loin d'être un Apollon. Imposant, peu de qualité capillaire et une hache à effrayer un nobliau. La vue était parfaitement dégagé, et la flèche s’abattit sur l'homme. Les hommes du Glover imitèrent Bennifer et tirent à leurs tours, avec plus ou moins de précisions. En très peu de temps, la confusion s'attacha au Fers-nés. C'est du moins l'impression que l'héritier de Corneilla eu en regardant la foule barbare. Il était pris dans l'action, et forcement il n'avait pas les idées limpides. Tirant flèches sur flèches, il essayait de vaincre l’atrocité venu des îles sanguinaires. Lui, Bennifer Nerbosc, n'avait pu participer à la bataille de Salvemer, et il le regrettait amèrement dans la mesure où l'aigle était plus ou moins l'ami de la Corneille. C'était, tout du moins, vrai quelques années auparavant. Il avait, ici, dans le Nord, l'occasion de se rattraper. Il se savait bon tireur, c'était son plus grand talent mais les Fers-nés commençaient à bouger.

Il ne fallu, hélas, en effet, pas beaucoup de temps pour que les fers-nés comprennent d'où venait les divins projectiles. Ils n'étaient pas si stupide pour de vulgaires barbares attirés uniquement par les femmes rustiques et les combats sanglants. Les hommes Fers-nés accoururent. De sa position, non loin de la cime de son arbre, Bennifer en voyait quelques un. Un gros, en particulier, attira son attention. Oh mon Dieu, qu'il était moche. Le jeune homme, cependant, détourna son attention pour tirer une flèche supplémentaire en direction d'un assaillant. Chaque Fers-né qui tombait était une menace en moins pour le pays des rivières. Bennifer osait espérer que les hommes des Glover avaient eu le même réflexe que lui et qu'ils avaient la volonté de fortifier la position. Les Fers-nés à attaquer de front, de cette manière, ne devait pas être si nombreux. Ils avaient, malgré tout, recours à des stratégies habiles. Les assaillants jetaient ce qui semblait être de la neige, qui se désagrégeait en multiples projectiles sous le regard des Dieux célestes. Chaque projectile obligeait Bennifer et, sans doute, ses compagnons de fortune à regarder au ciel délestant leurs regards - et leurs attentions- des barbares.

Ils progressèrent, et naturellement un d'entre eux finit par grimper à l'arbre de Bennifer. Dans un premier temps, Bennifer laissa le sauvage grimper. Robert, positionné à distance raisonnable derrière, tirait dès qu'il en avait l'occasion pour couvrir les archers. Une flèche aurait pu forcer l'homme à descendre, malencontreusement. Cependant, ce gros individu; massif par la hache qu'il portait dans le dos, montait toujours plus haut. Il avait le visage rond et une épaisse barbe. Il ressemblait à un vrai sauvage, un homme qu'on a l'impression de rencontrer dans les épaisses montagnes du Val.. Bennifer n'en n'avait jamais vu d'aussi près. Il était effrayant. Plus il montait, plus l'homme d'arme voyait son visage dans le détail. Il avait une cicatrice près de la lèvre. C'était assurément son second combat, au minimum. Les yeux globuleux du Fers-nés firent, dans un premier temps, peur à Bennifer. Il n'avait jamais pu observer un combattant empli de rage d'aussi près.

Par réflexe, le jeune homme du Conflans saisit la dague de sa ceinture afin d'éliminer l'homme, mais il était bien trop loin et la dague avait une lame bien trop courte. Bennifer ne rengaina pas la lame mais la planta, au dessus de lui. Tournant le poignée à plusieurs reprises, il s'assura que l'arme ne tomberait pas sans l'aide d'une force extérieur. Il regardait le Fer-né grimper dans l'arbre, avancer vers une issue incertaine. Il était bien loin d'être en position de force. A la seconde où il avait été vu, il avait perdu son unique avantage. Bennifer envisagea de lui décocher une flèche afin de mettre fin à sa minable existence mais il n'en n'avait plus le temps. Il était là maintenant, si bien que Bennifer ne pû réfléchir à l'issue la plus favorable à son égard. Tenant son arc entre ses mains, il utilisa ce dernier pour faire chuter le fer né. Dans un cri de rage inébranlable, il asséna plusieurs coups à son adversaire, qui venait à peine de poser ses mains sur la branche massive où Bennifer se trouvait. Le soldat, travaillant visiblement pour le Nord à l'heure actuel, ne visa point les mains, le cœur ou l'abdomen, c'est la tête – et plus particulièrement l’œil- qu'il agressa à maintes reprises avec son arc, dont les extrémités étaient taillés. Pris dans la spirale de rage, Bennifer répéta son geste jusqu'à que l'issue lui soit plus favorable.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 30 Mai 2012 - 17:47

Maclen était bien jeune pour se battre sur un véritable champ de bataille et contre un solide Fer-Né qui plus est le roi autoproclamé des pirates, Dagon Greyjoy, la seiche, mais d’autres, avant lui, l’avaient fait, et certains même avaient survécus. Le grand blond était entrainé, il avait été formé avec soin par son grand père et ses oncles, en tant qu’héritier du Clan Lideuil, il avait reçu la meilleure éducation martiale possible dans les montagnes du Nord. Alors s’il manquait de force et d’expérience dans une telle situation, il ne manquait pas de technique et en duel, il était loin d’être ridicule, d’autant plus qu’il avait bien plus l’habitude de se battre dans les bois que son adversaire. Mais l’îlien avait plus d’endurance que lui, aussi il se fatiguait et trébuchait, de moins en moins rapide à esquiver les coups, de moins en moins alerte, frappant de moins en moins fort et efficacement alors que le Kraken semblait toujours aussi vif. Et en plus il riait ! Maclen était furieux, mais Deana le lui avait dit, il ne suffit pas d’avoir des couilles, il faut aussi savoir réfléchir, il lui aurait bien sauté dessus quitte à mourir, ce salopard se moquait de lui, mais il comptait le tuer, pas se faire tuer bêtement, et pour ça il était prêt à prendre sur lui. Ha ! Touché la Seiche, et bien, pas assez fort, le coup était parti de trop loin, et était trop peu assuré, dommage, mais il était content et reprenait du poil de la bête, aussi répondit il au signe de Dagon en s’approchant, prudent néanmoins. Il attaqua, et le pirate para avec son épée puis bloqua la lame avec sa main. Il n’avait pourtant pas remarqué d’armure, il lui avait semblé que les Fer-Nés ne revêtaient pas de plates, avait-il oublié d’aiguiser sa lame ? Il n’eut pas le temps de réfléchir d’avantage, son genoux craqua, brisé sous le coup de l’homme et la grand blond s’écroula en hurlant de douleur.

Pendant ce temps, Barristan se battait contre Qalen, et lui ne manquait ni de force ni d’endurance, or le géant devait trimbaler sa carcasse et le Lideuil le faisait courir, il commençait à s’essouffler doucement. Petit à petit le grand blond transformé pour l’occasion en cabri insalissable digne de ses montagnes prenait le dessus et touchait de plus en plus souvent. Il frappait de taille ou d’estoc un coup très bref et très précis aux endroits mous du corps, sans chercher à blesser mais plutôt à blesser pour épuiser puis se retirait aussitôt pour éviter les coups de hache. Le second saignait en une multitude d’endroits, mais il était toujours debout, le Montagnard commençait à se dire qu’il ne faudrait pas trop tarder à l’achever plutôt que de jouer avec lui, mais le cri de son neveu le tira de ses tergiversations, Maclen était en mauvais point, sa jambe était… sa jambe était à l’envers ! Putain ! Barristan se précipita à côté de lui pour le protéger et l’aider à se relever tant bien que mal si cela était encore possible. (MDJ, Barristan peut-il voler au secours de son neveu ?)

***

Pendant ce temps Deana luttait toujours pour rejoindre le Lord qu’elle était sensée protéger au péril de sa vie mais qui, contrairement à elle était resté sur son cheval et semblait encore entier et en plein possession de ses moyens. A cette distance elle ne servait à rien, si encore elle avait été un archer, oui, mais là, avec son épaule en vrac et son épée retrouvée, elle était encore trop loin de lui pour prétendre faire son devoir. Le souci, c’est que pour le faire, elle devait arriver en vie auprès de lui, et qu’un cheval ne serait pas du luxe d’ailleurs, mais pour cela elle verrait plus tard, pour le moment il fallait tuer pour ne pas être tuée et effectuer une percée dans les rangs relativement minces des Fer-Nés et Nordiens qui se battaient à pied. (MDJ, toujours est-que j’arrive à les rejoindre et est-que je trouve un cheval ?)
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Lady Coeurdepierre
Maître du Jeu

Général
Animateurs

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 131
♦ Arrivée à Westeros : 13/12/2011
♦ Célébrité : Personne
♦ Copyright : Maron Martell
♦ Doublons : Personne
♦ Mariage : Personne
♦ Liens Utiles : Aucun
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Sam 16 Juin 2012 - 12:46

     Les cornes sonnaient toujours aussi fortement, les Fer-nés avaient tous compris qu'il était temps de rentrer aux boutres pour pouvoir regagner les Iles de Fer. Les Nordiens qui se trouvaient entre les pirates et leurs navires furent littéralement sonnés par le bruits des cors et ils eurent besoin de plusieurs minutes avant de reprendre leurs esprits.

     À côté de cela, Beron Stark se lançait à l'assaut des Fer-nés qui approchaient de lui. Il réussit à lui asséner un premier coup qui trancha le tissu et la chair du bras du pirate. Mais le fait qu'il blesse son adversaire ne signifiait pas pour autant qu'il allait le décourager, ou alors c'était bien mal connaître les habitants des Iles de Fer ! Ces derniers ne craignaient pas la mort, pas plus que le fait de ne pas rentrer chez eux. Ainsi, l'homme blessé lâcha un hurlement à faire trembler n'importe qui, puis leva bien haut sa hache avant de se jeter sur le seigneur suzerain du Nord. Il abattit son arme sur Beron Stark qui la dévia légèrement, mais sans pour autant réussir à s'épargner complètement. Une douleur se fit alors sentir au niveau du flan droit du seigneur de Winterfell qui comprit alors qu'il venait de se faire entailler la chair. Ce n'était pas une blessure très grave, mais elle était néanmoins handicapante et l'empêcherait de pouvoir se mouvoir aussi facilement qu'auparavant. En regardant autour de lui, le lord constatait qu'il lui était totalement impossible d'être aidé par qui que ce soit. Excepté lady Maureen Bolton.

     La jeune femme se trouvait d'ailleurs aux côtés du gouverneur du Nord, mais malheureusement pour ce dernier, les deux familles auxquelles ils appartenaient étaient en rivalité depuis des siècles. La logique aurait voulu que la demoiselle laisse Beron Stark à son sort et sauve sa peau, elle pouvait sans grande peine se détourner de lui et le laisser se débrouiller avec les Fer-nés – après tout, n'avait-il pas laissé entendre que les Fer-nés n'étaient pas des combattants dignes de ce nom ? – puis rentrer chez elle. Que déciderait-elle de faire ? Aller au secours du seigneur de Winterfell pour faire fi des relations que les Bolton et les Stark avaient depuis des années, ou se détourner et laisser l'homme se débrouiller seul ? De toute manière, tout le monde continuerait à reprocher aux Écorchés d'envier les Stark et le comportement de la jeune femme, quel qu'il soit, n'y changerait rien. N'écoutant que son courage, la lady décida de voler au secours de Beron Stark et commença à se battre contre lui. Elle eut beau tenter plusieurs attaques bien ciblées, la demoiselle restait une lady, qui même si elle avait suivi un entraînement de guerrière, n'était pas pour autant capable de rivaliser face à un Fer-né entraîné à tuer depuis des années. Elle récolta un bon coup de poing dans les dents qui l'étourdit pendant plusieurs secondes, puis l'homme se redressa et recula un peu avant de lui désigner la forêt. « Dégage et rentre chez toi ! Je te laisse sauver tes fesses alors ne m'emmerdes pas. » Une chance de sauver sa peau, à n'en pas douter si elle refusait, la demoiselle n'aurait certainement plus une autre chance de s'en tirer sans dégâts.

     De son côté, Aaricia Greyjoy avait oublié qu'une femme enceinte se devait de rester calme et de ne pas prendre trop de risques. Même si elle se targuait d'avoir un caractère très fort et de ne pas se laisser marcher sur les pieds, son corps agissait pourtant comme celui d'une autre femme. Les douleurs se faisaient de plus en plus douloureuses et bien rapidement, la demoiselle comprit qu'elle n'allait pas garder son enfant jusqu'à terme. Il voulait sortir, là, maintenant, tout de suite ! Le plus important était qu'elle rentre sur le boutre de son époux avant que le bébé ne vienne au monde, sans quoi ils seraient tous retardés et elle risquerait même de finir pas perdre l'enfant. À elle de réussir à se traîner jusqu'à là-bas, à moins que son époux ne décide de lui venir en aide ? En tous les cas, les douleurs étaient bien trop insupportables pour qu'elle puisse se mouvoir seule.

     Du côté du seigneur des Iles de Fer, les choses se passaient bien ! Même très bien ! Les coups de lord Ravage étaient précis et puissants, d'un rapide coup il arracha la vie du premier Lideuil qui se retrouva sur le sol, la gorge tranchée alors qu'il recrachait son sang par la bouche. La surprise dû certainement prendre le frère du mort de court, car l'espace d'une seconde, il détourna son attention du Fer-né qui profita de cette faute d'inattention pour l'envoyer rejoindre ses ancêtres. Bien fou serait celui qui oserait dire que Dagon Greyjoy n'était pas capable d'arracher une vie à chaque coup d'épée qu'il donnait ! Désormais débarrassé de ses assaillants, le seigneur pouvait s'occuper de son épouse dont les contractions devenaient de plus en plus inquiétantes....

     Deana Lideuil était dans l'incapacité de rejoindre son seigneur, il ne pouvait compter que sur lui-même pour sauver sa peau. De son côté, la combattante ne trouvait aucune monture à proximité, ce qui n'était guère surprenant au final sachant que les Fer-nés et les habitants des lieux n'avaient pas de montures. Elle allait devoir se débrouiller pour marcher et sauver les derniers Nordiens qui se battaient contre des pirates. La plupart étaient déjà rentrés sur les boutres et seulement une dizaine d'attaquants se trouvaient encore là. Quelques-uns essayaient d'achever les blessés, sans se soucier de savoir que d'autres Nordiens pouvaient envisager de les renvoyer chez eux.

     Bennifer Nerbosc était un excellent archer à n'en pas douter, sa flèche décochée, elle était allée se planter dans l'œil de son adversaire qui s'écroula au sol pour y mourir après avec sursauter quelques fois. Les Fer-nés réussirent à faire tomber l'un des archers avant que le bruit des cornes n'éveillent leur attention, ils décidèrent donc de se replier en direction de la plage pour regagner leurs boutres. Plus qu'une dizaine de personnes se promenaient sur la plage pour attendre que leur seigneur et sa dame daignent regagner leur boutre pour que tout le monde puisse s'en-aller.

     Elyn Bonfrère avait trop forcé et elle sentit une violente douleur au flan avant qu'une chaleur familière ne se fasse sentir. Sa blessure venait de s'ouvrir à nouveau et elle serait inspirée d'imiter ses compagnons et de rentrer le plus rapidement possible sur son boutre.

HP : À noter que Maura étant trop occupée, c'est Maron qui reprend l'animation. Je me contente de rédiger ce que Maura m'a donné comme instructions, donc la fin de l'animation est bien décidée par elle et non par moi ! Il faut savoir que je clos l'intrigue mercredi soir (ou jeudi dans la journée) donc vous n'avez plus qu'une réponse à faire pour que tout cela soit terminé !
PS : Je me suis contenté de résumer ce que chaque PJ avait et non les PNJ étant donné que j'ignore ce que Maura avait à l'esprit à ce niveau, donc c'est normal si vous constatez que j'ai ignoré une question à propos d'un PNJ ! Si vous avez des questions, merci de les envoyer à Maron !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 16 Juin 2012 - 15:08

Elyn était mal partie. Elle n'aurait pas du s'engager dans cette bataille, elle n'avait d'ailleurs rien à prouver à personne mais sur le moment, attaquer les éclaireurs lui avait semblé être une bonne idée. C'était la chose à faire pour couvrir les arrières du Lord Suzerain, comme on le lui avait demandé. Elle n'aurait jamais pensé qu'ils puissent arriver en tel nombre, qu'ils puissent être si fort. Elle avait touché son adversaire, mais l'autre l'avait blessée et son flanc s'était rouvert. Elle sentait le tissu de ses habits s'humidifier, se teinter de rouge. Dagon la traita d'empotée, elle lui lança un regard noir et répliqua: « J'aimerais bien t'y voir! » Sans tenir compte de la retenue qu'elle avait acquit au fil des années. Elle avait serré ses doigts autour de l'épée qu'il lui avait lancé et elle avait pris sur elle pour se relever. Il lui fallu une seconde ou deux, un peu pantelante, pour trouver un équilibre. Elle refusait de baisser les yeux sur sa blessure, s'obligeant à se relever, faisant fi de la douleur, pour aider le Seigneur Suzerain à se battre et surtout pour laver son ego entaché. Elle n'acceptait pas de prendre une raclée, même face à un géant aussi grand que Lak! Mais le temps qu'elle rassemble ses forces, le Lord Ravage avait déjà terminé et s'était tourné vers Aaricia. Sa cousine avait beau être debout, elle saignait au ventre...Et elle semblait souffrir. Elyn ignorait qu'elle attendait des enfants et ne savait pas vraiment reconnaître les signes, car elle n'avait pas fréquenté de femmes enceintes. Elle n'avait d'ailleurs pas vraiment fréquenté de femmes tout court.

Les sonneries des cors se faisait de plus en plus insistant. Ils devaient y aller, ils devaient bouger. Elle aurait du courir jusqu'à la plage, monter sur la Veuve Noire et se préoccuper de sa propre survie mais si Aaricia s'était retrouvée ici, c'était pour l'aider. De plus, elle était sa cousine et il était hors de question de la laisser à la merci de ces chiens du Nord! « Il faut y aller, maintenant. » dit-elle au Lord en arrivant tout près de sa cousine. Elle voulait l'aider à rester sur ses deux jambes mais étant elle-même blessée, elle doutait que le résultat sois satisfaisant. au mieux, elles tomberaient toutes les deux. « J'ai encore trois hommes avec moi, on peut couvrir votre retraite. Elle est venue m'aider, c'est la deuxième fois. Ca fais trop de dettes pour moi! » Elyn ne comptait pas tenter le sacrifice héroïque, simplement elle se mettrait derrière Dagon et Aaricia, et prendrait soin de tuer quiconque les approcherait de trop près. Certes elle était blessée mais l'adrénaline lui permettrait de tenir le coup jusqu'à la Veuve Noire. Du tissu cicatriciel déchiré n'allait pas l'arrêter et Elyn ne comptait certainement pas mourir maintenant...Pas après avoir survécu à Port-Lannis.
Elle avait encore perdu des hommes aujourd'hui mais ça avait sûrement valu la peine. Ils avaient ralenti les ennemis, les autres avaient du remplir tous les boutres de réserves et ils auraient de quoi passer l'hiver! Enfin...Pour ceux encore en état de le passer.

MJ: Vu que c'est une clôture je suppose qu'ils passent sans encombre mais dans le doute x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Dim 17 Juin 2012 - 17:29

Le frère et le neveu de Deana étaient morts dans la forêt, ce qui ne laissait dans la ligne de succession de Loup Deuil qu’un gosse de quatorze ans, Leo. Samwell n’allait pas être content de cette nouvelle, lui qui avait donné les deux blonds pour leur faire les pieds ne s’attendant pas à ce qu’ils soient pris dans une bataille, mais il s’y résoudrait certainement, pour le Nord. Par contre du côté de la blonde, c’était une grande perte, elle adorait son cadet et était très attache à lui malgré la distance qui les séparait maintenant. Quand à Maclen, il était l’ainé de son défunt frère et l’héritier des Lideuil, et même si elle l’avait quitté alors qu’il n’était encore qu’un jeune enfant, elle avait ancré dans les tripes le fait de le protéger, et à priori, c’était raté ! Mais pour le moment toute la question était de savoir si elle allait y rester elle aussi. Blessée à l’épaule

Voyant qu’elle ne pourrait pas rejoindre son Lord, elle s’attarda sur ce qui se passait autour d’elle, quelques Fer-Nés qui achevaient des Nordiens et elle se jeta sur eux dans une rage meurtrière digne des Iliens eux même avec en plus à cœur de sauver les siens et l’honneur. Car il était clair désormais que malgré les morts du camp adverse qui jonchaient le sol, les Premiers Hommes n’étaient plus au temps des héros qui triomphent de tout, ils n’avaient pas réussit à sauver le grain stocké pour l’hiver, pas plus que les femmes, et ils n’étaient pas non plus parvenus à limiter les dégâts, les morts où à faire passer l’envie aux pirates de venir piller les côtés des terres enneigées. Mais il en fallait plus pour enlever tout courage la blonde qui était insatiable du sang des Fer-Nés assez fous pour s’attarder ici. Sans espoir, elle était encore plus sauvage et sanguinaire que d’habitude, et elle en oublia la douleur de son bras un instant. Elle attaqua le premier d’un coup puissant à deux mains de haut en bas et le coupa presque en deux. Son épaule gauche la lança plus que jamais, elle continua donc mais à une seule main pour le deuxième, frappant d’estoc sans une hésitation, en fente avant, tournant la lame dans ses tripes et reculant pour le laisser se vider de son sang. Et elle n’était pas seule dans cette tâche, quelques autres Nordiens encore vivants à ses côtés avaient eut la même idée, et tant qu’elle n’appréciait pas dans quelles difficultés étaient son Lord, elle s’acharnerait sur ceux là et tout ceux qu’elle croiserait. Car si l’attaque sur Salvemer lui avait fait haïr les Fer-Nés et leur barbarie, cette attaque sur les terres du Nord exacerbait cette haine et la rendait brûlante, ardente, si elle s’écoutait elle irait seule sur les boutres pour tout bruler, mais avant de le faire, elle devait tuer ceux qui restaient et ceux qui courraient moins vite qu’elle pour retourner à la plage.

« Mon con pour un cheval ! »

Hurla-t-elle en se disant qu’elle ne courrait pas assez vite et qu’il n’y avait toujours aucun cheval à l’horizon, le sien devant être allé brouter un peu plus loin. Elle avait une grande complicité avec lui mais pas au point de le siffler pour qu’il se jette dans la gueule du loup, il faudrait qu’elle fasse avec ses jambes pour tuer le plus grand nombre de Fer-Nés avant qu’ils ne soient tous partis. Elle enrageait et combattait tout ce qui se présentait à elle, que ça lui tourne le dos ou non, elle n’était plus à ça près, et surtout, elle était beaucoup trop énervée pour y réfléchir seulement. Comme d’ailleurs à ce qu’elle venait de dire…
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Maureen Bolton
Noble

Général
Dame de la Maison Bolton de Fort-Terreur



♦ Missives : 518
♦ Missives Aventure : 142
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 08/07/2011
♦ Célébrité : Jaimie Alexander
♦ Copyright : Ann
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Maeve Arryn, Aaricia Bonfrère, Rebecca Staedmon
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Non determiné
♦ Lieu : DERRIÈRE TOI
♦ Liens Utiles : Lady Maureen Bolton
Vents D'hiver et chant d'été
Nos Lames Sont Acérés
Aptitudes et Intrigues
Succès de Maureen Bolton

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
804/1000  (804/1000)


Message Lun 18 Juin 2012 - 3:15

Le coup qu’elle prit l’assomma plus fort que ne put le croire. Elle avait senti les doigts crasseux du fer-né contre ses joues. Le regardant, elle finit par lui cracher au visage. Elle n’allait pas se sauver. Elle n’avait pas fini de lui et encore, il restait à sauver la peau du loup. Elle l’avait fait par gentillesse. Car jamais, après ce que le Stark lui avait dit, elle n’aurait voulu qu’il survive. Elle avait même souhaité que les sept et les Anciens l’emportent, pour l’avoir insulté à son tour. Elle se sentit projeté de nouveau au sol et y resta quelques secondes. Se remettant à peine de son coup, elle planta Écorcheuse dans le sol et s’appuya pour se relever, malgré la douleur. Elle tituba mais tenta de se reprendre du mieux qu’elle pouvait.

Elle n’avait pas fini de lui. Oh que non, il ne pourrait pas partir comme il voulait. Elle n’avait pas froid aux yeux et elle ne craignait presque rien. Alors qu’elle se dirigeait vers l’homme, elle prit ses dernières forces et lui sauta par derrière, mais elle se sentit projeté de nouveau très violemment au sol. Son dos la faisait souffrir. Elle sentit le pied du fer né lui écrasé les cotes lorsqu’il la frappa. Elle cherchait Écorcheuse. Elle ne la voyait pas. Maureen savait qu’elle aurait du prendre le conseil du gaillard au sérieux, mais elle était assez téméraire, pour le confronter à moitié. En autant que le Stark s’en sortait, elle se fichait bien du reste. Elle n’avait pas envie que les Stark lui refile la mort de Beron sur son dos, seulement parce qu’il avait eu le malheur de se trouver à ses cotés.

Tentant de reprendre ses esprits égarés, elle chercha du regard ses protecteurs qu’elle ne voyait plus. Le chien des mers éleva sa hache dans les airs, avant de l’abattre. Elle eut assez de temps pour rouler sur le coté. Même en évitant la lame de la hache, elle sentit sa peau se déchirer sur son flanc. La douleur y était insupportable et il avait réussi malgré lui. Et pourtant, elle le sentait approcher d’elle, l’Étranger n’était pas si loin. Son heure allait venir, il n’y avait pas de doute. Le vieil homme qui lui servait de protecteur prit par surprise le fer né et lui planta son épée dans le dos. Un peu couard, mais c’est certainement la dernière chose que Maureen put apercevoir sans se tromper. Elle fut bientôt sortie du combat par un de ses hommes qui l’avaient trainé à l’écart. Elle ne savait pas combien d’homme du Bolton avait péri. Combien pouvaient-ils être blessés? Et combien en restait-il ? Par Chance Adrian était loin des combats. Elle ne supporterait pas de voir son jeune cousin assassiné parmi tous les corps de Nordiens et de fer né présents. Elle n’arrivait pas à se tenir et elle luttait contre elle-même. Elle devait garder les yeux ouverts. Pourtant, elle avait toujours cette douleur à la poitrine. Ses doigts maladroits et faibles tentèrent au mieux de retirer son corset. Son protecteur l’y aida et elle s’étouffa. Elle finit par cesser de lutter contre sa douleur et ferma les yeux. Espérant vivement, que le Stark n’avait pas mal fini.

Mdj : Mon protecteur s’en sort-il après avoir tué le fer-né?



Un homme nu
n'a  guère de secrets,
mais un homme écorché
n'en a plus un seul


-Roose Bolton-
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 19 Juin 2012 - 0:00

Dagon s'en était sorti, ou presque. Disons qu'il se retrouva moins encombré et avait même réussi à s'occuper d'un des hommes qui commençait sérieusement à l'agacer. Enfin ce qui l'agaçait, c'était surtout l'idée idiote d'Elyn et pire encore que sa femme ait eu cette saugrenue envie de lui venir en aide et de s'embourber là dedans avec elle. Vraiment. Il avait de l'estime pour Elyn, malgré tout ce qu'elle pouvait faire pour lui, sa loyauté, il n'hésiterait pas à l'abandonner sur la ligne de front. Encore une chance pour elle qu'elle venait de trouver la force de se lever, car il n'aurait pas fait exception à la règle et serait parti sans elle.

Il secoua sa main profondément coupée, jetant du sang sur le sol meuble de la forêt et sentit sa femme, mal en point. Il tourna la tête, inquiet. Il restait quelques hommes et surtout la plage à traverser. Il fixait Aaricia, son oreille qui lui criait de rentrer au cor qui venait s'y répercuter. Il ne savait quoi faire. Elyn était enfin prête à partir et s'était rapproché de la demoiselle. Il soupira et hésita un long moment. Il finit par attraper Elyn et l'éloigner de sa femme.

- Toi t'arrête de réfléchir, ta bouche ne s'ouvre même pas. Tu prends tes jambes et tu vas à ton boutre. Fais pas ça, je m'en fou, mais en tout cas, tu ne la ralenti pas, tu ne la touche pas, on s'est comprit, dit-il, venant appuyer fortement sur sa blessure qui saignait abondamment.

Il se tourna vers Qalen qui repoussa les nordiens qui restaient avec violence, juste assez pour s'approcher et les désorienter. Il fut ordonné de porter Aaricia jusqu'à la Sirène Noire et ne pas s'arrêter une seconde. Qu'il escorte aussi Elyn. Qalen choppa Elyn par le bras la traina, et servit de béquille à la suzeraine des îles.

- Je prends tes hommes pour rentrer et ON assure vos arrières. Tu te retournes une seule seconde Bonfrère et je t'enfonce un poignard dans le flanc !

Il était hors de lui et paniquer. On pensait toujours qu'il n'était question que de l'enfant, mais non, il pensait aussi à Aaricia. Puis, tant qu'à faire, s'il mourrait, elle avait son héritier, elle saurait en faire un bon roi... Sinon, ce serait Zachery qui le remplacerait. Tant qu'Aaricia rentre saine et sauve. Même sans héritier, elle saurait s'occuper de Zachery et ce dernier lui donner une place sur les îles.

Il attrapa le visage de sa femme, sèchement avec sa poigne ensanglantée et blessée.

- Tu te rappelle, c'est moi qui te donne la mort, pas autrement, pareil pour toi ... Je te l'interdit !

La troupes s'engagea pour traverser la place. Sa femme s'éloigna, bien étreinte sur la hanche musclée de Qalen. Dagon resta derrière, les suivants de près, avec quelques hommes d'Elyn et repoussaient les assaillants sans s'attarder. Il fallait être rapide. Il ne quittait sa femme des yeux, ce qui lui provoqua presque des risques inconscient, évitant des lames ou des attaques de dernière minute. Faite qu'elle arrive entière au boutre. Qalen savait l'importance qu'il portait à sa femme, et même au delà de son rôle de femme pondeuse. Il donnerait sa vie pour la ramener, ça Dagon pouvait en être sûr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 19 Juin 2012 - 14:10

La mêlée était sanglante et portait le gout âpre et râpeux de la blessure et de la mort. Les fer-nés se repliaient avec une rapidité que le Stark ne leur aurait pas soupçonnée, apportant avec eux la plupart des biens du petit village côtier.
Les Anciens Dieux devaient en ce lieu précis être occupés à autre chose et le Dieu Noyé devait veiller à merveille sur ses rejetons puisque l’assaut du Stark ne parvint qu’à blesser au bras le fer-né sur lequel il s’était jeté. La blessure qu’il lui infligea ne fut malheureusement pas suffisante pour priver le chien de mer des ressources nécessaires à une contre-attaque et le Sombre Loup ressentit soudain une vive douleur dans le flanc. Son surcot s’empourpra rapidement et la maille de son plastron se mit à goutteler d’un sang sombre et abondant. Il opéra une contre-attaque des plus soudaines qui toucha le fer-né (MJ : Beron l’a-t-il tué ?) en même temps qu’elle lui aviva une douleur déchirante au côté droit. Il ne pouvait plus se mouvoir aussi facilement qu’à l’accoutumée, remarqua-t-il. C’était embêtant mais la rage qui l’habitait le poussait à poursuivre le combat qu’il menait avec colère.
Il délaissa son adversaire titubant pour se porter vers lady Bolton qui se trouvait encore non loin de lui. Elle était aux prises avec un combattant tout hérissé de barbe et aveuglé de haine. Après lui avoir décoché un coup de poing d’une violence telle que la Dame de Fort-Terreur avait basculé au sol, il l’écrasait maintenant de toute sa masse dans le sol sablonneux.
Il était hors de question que la Bolton succombe non loin de lui et alors qu’il n’avait pas trépassé lui-même ! Il s’en voudrait toute sa vie si elle venait à périr là à ses côtés. Il s’empressa de se rapprocher d’elle malgré le lancinement continu de son flanc droit mais, alors qu’il s’apprêtait à frapper l’Îlien affalé sur lady Maureen, il fut devancé par un homme de Fort-Terreur qui surgit de la droite et crucifia le barbare en plein dos. Ce dernier ne tomba pas directement au sol mais, percé qu’il avait été de part en part, le Stark ne doutait pas qu’il viendrait manger le sable rapidement. Ses reins perforés dégueulaient des nappes poisseuses et épaisses d’un sang noir et abondant qui, dégoulinant au sol s’agglutinait en d’étranges amas mi-solides mi-liquides de sable et d’hémoglobine. *Un de moins !* songea le Stark qui déplorait toutefois le repli er-né qui semblait mettre un terme aux éventuelles pertes supplémentaires pour les chiens du Dieu noyé.
Dans la nasse des barbares se repliant en hâte vers leurs boutres, le Stark aperçut alors un homme immense, au moins aussi grand que le « Vigier » Tallahrt, et qui traînait derrière lui de femmes. Toutes les deux semblaient en piteux état mais l’une d’entre elle avait une démarche des plus bizarres et décousues… *Mais, elle est enceinte jusqu’au coup, cette folle furieuse !* songea le Stark soudainement. Il avait bien du mal à l’admettre et cela lui coûtait énormément de le reconnaître, mais il fallait bien convenir que ce peuple-là était d’une agence vraiment particulière pour charrier ainsi dans leurs razzias des femmes pleines jusqu’au coup… Un mélange de répugnance et d’admiration se bouscula en lui. Et puis il aperçut le Kraken, qui se repliait à son tour, assurant les arrières du géant et des deux femmes. L’une d’elle serait-elle la Greyjoy pour que le Lord Ravage en personne préserve sa fuite ? Il se jeta dans leur direction bien que les deux femmes et le géant avaient déjà presque les pieds dans l’eau. Il ne leur faudrait plus que quelques minutes à arpenter le rivage pour rejoindre les navires… Ils étaient hors d’atteinte. Mais le Kraken, non. Le Stark tenta de se précipiter vers lui malgré la vive douleur qui le tenaillait encore… Parviendrait-il à le rejoindre avant que ce dernier n’embarque à son tour ? Il se hâtait en tous cas pour que ce soit le cas…


@ Dagon : As-tu envie d’un bref assaut entre les deux lords avant que vous n’appareilliez ou n’auras-tu pas le temps de poster d’ici demain ? Dis-moi c’est comme tu veux… Wink
Revenir en haut Aller en bas
Noble
avatar

Aaricia Greyjoy
Noble

Général Dame des Iles de fer
♦ Missives : 702
♦ Missives Aventure : 203
♦ Age : 26
♦ Date de Naissance : 16/03/1991
♦ Arrivée à Westeros : 12/08/2011
♦ Célébrité : Sienna Guillory
♦ Copyright : lakdahr
♦ Doublons : Aliénor Tyrell, Rebecca Staedmon, Maeve Arryn, Maureen Bolton
♦ Age du Personnage : 23 ans
♦ Mariage : Dagon Greyjoy
♦ Lieu : Pyk
♦ Liens Utiles : Lady Aaricia Greyjoy
Chant des Cornes
Journal d'Aaricia
Intrigue et Aptitudes
Succès
Résumé

1/2 rp

Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
1392/1500  (1392/1500)


Message Mar 19 Juin 2012 - 17:18

La douleur fut aussi soudaine. Manquant de finir sous une lame, elle était tombée et s'était recroquevillée sous la douleur qui venait de naitre dans son ventre. Non, pas maintenant. Ils devaient rentrés. Elle devait se lever. Elle se mordait l’intérieur des joues pour ne pas crier ou même démontrer une quelconque souffrance. Elle devait se lever, ils devaient partir. Elle regrettait même d’avoir participé. Veloran avait eu raison. Elle aurait du oublier son petit jeu pour impressionner sa Seiche et rester au calme dans la forteresse de Pyk. Elle n’aurait pas eu ce léger problème. Ses doigts s'étaient enfoncé dans le sol tellement la douleur était vive par moment. Elle avait complètement oublié Qalen, Elyn ou même Dagon. Quelle idée idiote, elle avait été sur ce coup. Elle ne se pardonnerait jamais, si son enfant mourrait par son simple vouloir de montrer qu’elle pouvait être comme les autres.
Recroquevillée, elle ne pensait même plus qu’elle était dans cette si mauvaise position. Si vulnérable à être tué. Le prêtre avait eu raison. Elle aurait du rester à Pyk. En entendant, Elyn se proposer, Aaricia eut une autre douleur qu’elle retint.

Tu ne pourras pas …

Son attention se porta sur Elyn et elle la regarda d’un regard très grave. Elle avait mal et voulait rentrer. Les paroles de sa cousine étaient floues et Aaricia s’y perdait entre le mal et la peur de perdre son enfant. Tant de patience, pour un échec, elle ne supporterait pas. La voix de Dagon vint s’ajouter à celle d'Elyn et elle aurait préféré leur crier par la tête, mais n’en avait pas la force. Elle se sentit relevé par Qalen. La grosse brute avait toujours de la force. Encore heureuse qu’il soit du coté de Dagon. S’accrochant du mieux qu’elle le pouvait, elle regarda derrière elle et ne fut par surprise de voir Dagon la menacer. Une menace entre eux. Elle finirait par le tuer, ou ce serait le contraire. Il n’y avait pas d’autre scenario pour eux. N’arrivant pas à répondre quoique ce soit, elle finit par hocher la tête. Se rendre à la Sirène noire lui semblait impossible. Chaque pas lui rappelait sa douleur qu’elle avait. Qalen finit par la hisser sur le boutre, où elle put apercevoir un semblant de regard de désapprobation du prêtre, Harlon le Rouge. Avant même que Qalen eut l’idée ou même l’envie de monter, Aaricia lui prit le bras et le regarda dans les yeux.

Ramène le moi.


Elle sentit son corps se crisper de nouveau. La douleur y était plus intense cette fois. Elle se retenait de crier. Elle n’avait jamais eu dans l’idée d’accoucher dans le boutre. C'était bien la dernière chose à laquelle, elle avait pensé.





« A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité. Elle enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent »
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar

Lady Coeurdepierre
Maître du Jeu

Général
Animateurs

♦ Missives : 189
♦ Missives Aventure : 131
♦ Arrivée à Westeros : 13/12/2011
♦ Célébrité : Personne
♦ Copyright : Maron Martell
♦ Doublons : Personne
♦ Mariage : Personne
♦ Liens Utiles : Aucun
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
0/0  (0/0)


Message Mar 19 Juin 2012 - 18:14

     Deana semblait avoir oublié qu'un guerrier devait prendre soin de ses bras et de ses mains puisqu'ils étaient le seul moyen pour lui de pouvoir user de son arme. Elle avait un bras inutilisable et pourtant se lançait tout de même dans le combat. C'était courageux, mais aussi très imprudent, une fois que l'adrénaline serait retombée, elle sentirait toute la douleur lui tomber dessus. La guerrière progressait au milieu de la bataille, mais elle s'était trop attardée pour essayer de retrouver son seigneur et les adversaires s'étaient tous éloignés vers les boutres pour essayer de remonter à bord, elle ne put donc qu'observer leurs silhouettes au loin. [ MJ : Je ne tiens pas compte du passage où tu parles d'utiliser tes deux mains pour fendre un homme en deux, si tu relis le dernier message posté par Maura tu verras qu'un de tes bras était inutilisable, tu ne peux donc pas réaliser une telle action. ]

     Maureen Bolton avait décidé de ne pas tenir compte de l'avertissement du Fer-né et lui avait sauté dessus. L'homme fut pris de court sur le coup et elle parvint à le déstabiliser quelques instants. Malheureusement pour elle, le guerrier restait un pirate rodé au combat et ce n'était pas une petite lady qui parviendrait à lui arracher sa vie ! D'un geste du buste, il parvint à ébranler l'équilibre de la Nordienne et la projeta au sol avant de lui donner une gifle qui l'assomma et la rendit inconsciente. L'homme se désintéressa d'elle, il n'en avait que faire d'une jeune fille alors qu'il avait lord Stark sous la main ! Ce dernier s'était d'ailleurs éloigné et par conséquent ses assaillants le suivaient de près, ce qui permis aux protecteurs de la Bolton de la tirer à l'écart jusqu'à ce qu'elle s'éveille. [ MJ : Je rappelle que les PNJs sont gérés par Lady Coeurdepierre et non les joueurs ! Je ne tiens donc pas compte de tout le passage où tu dis ce que le PNJ que tu attaques fait comme riposte. ]

     Dagon Greyjoy était visiblement plus intelligent que le capitaine de la Veuve Noire, il avait réagi avant qu'Elyn Bonfrère ne cherche à aider sa cousine et avaient éloigné les deux femmes l'une de l'autre. Réaction bien inspirée, sans quoi lady Aaricia aurait été trop lourde pour la guerrière qui perdait son sang et les deux dames se seraient affaissées, provoquant un accouchement prématuré pour Aaricia et une blessure aggravée pour Elyn. Qalen avait pris les deux femmes pour les éloigner du champ de bataille et l'homme prenait garde à ce que l'état de la dame des Iles de Fer ne devienne pas critique, ils s'éloignait donc, mais faisait aussi une proie de choix pour les quelques Nordiens assez fous pour se lancer à l'assaut des pirates qui désertaient le village. Heureusement pour eux, plusieurs marins restés au sol pour protéger leur suzerain et son épouse s'interposèrent pour éviter que les villageois et leurs sauveurs ne puissent atteindre les trois silhouettes qui s'éloignaient.

     De son côté Beron Stark avait réussi à tuer son assaillant d'un coup bien placé qui avait étonné le Fer-né qui ne s'en remettrait malheureusement jamais. Lady Maureen Bolton avait déjà été éloignée, assommée qu'elle était, par ses protecteurs et il ne restait donc plus qu'un seigneur de Winterfell de tenir le coup jusqu'au départ définitif des pirates ! Alors qu'il se lançait à l'assaut du lord Ravage des Iles de Fer, Beron fut coupé dans son élan par un Fer-né qui se jeta sur lui. Littéralement. Ils roulèrent au sol et la douleur qui étreignait déjà le flanc du jeune homme s'éveilla. Heureusement, toute son attention était accaparée par le besoin de survivre et surtout d'éviter que la hache de l'attaquant ne s'enfonce dans son crâne. Les Greyjoy s'étaient éloignés et lorsque lord Beron parvint à se débarrasser de l'homme qui le maintenant au sol en lui enfonçant son arme dans le ventre, il était déjà trop tard pour de battre en face-à-face avec Dagon. [ MJ : Je suis désolée, je n'ai pas pu tenir compte de ton passage sur Maureen étant donné qu'elle avait pris une liberté trop grande concernant la PNJisation du Fer-né et que je l'ai pas considéré comme étant réalisé dans son RP. ]

     Aaricia demandait à son sauveur de lui ramener son époux, mais ce n'était guère utile, car celui-ci monta sur le pont de son boutre au même moment. Les Fer-nés avaient tous regagné leurs navires qui étaient déjà poussés à l'eau, les cadavres étaient visibles, étalés sur la plage, mêlant Nordiens et pirates des Iles de Fer. Le raid avait été fructueux, les pertes importantes des deux côtés, mais seul le résultat comptait ! Du sang coula d'entre les cuisses de la dame des Iles de Fer et elle ressentait toujours de vives douleurs au niveau du bas-ventre. Harlon le Rouge s'approcha d'elle et observa les dégâts, il connaissait bien ce signe et regarda la jeune femme. « Le Dieu Noyé doit vous avoir à la bonne ma dame, une chance que l'enfant ne soit pas né et mort avant que vous n'ayez pu lui donner un nom ! » Elle avait clairement été inconsciente en venant se battre si tôt près la bataille de Port-Lannis, mais en plus la jeune femme n'avait pas été prudente et elle devrait en subir les conséquences....

Bien ! Je clos l'animation maintenant comme tout le monde a répondu. Encore navrée pour la très longue attente, c'était lié à une mauvaise organisation et nous en tirerons des enseignements.
Concernant ce dernier message, j'ai dû ne pas compter beaucoup de points inclus dans vos RP, je rappelle qu'il faut penser à tenir compte des handicaps de vos personnages (comme Beron l'a fait avec sa blessure au flanc) et que c'est moi qui décide des actions et des paroles des PNJs et non vous !

Concernant les choses à inclure dans vos Rps futurs ! Certains PJ ont subis des dégâts dans leurs Rps et devront les inclure dans leurs futurs sujets :
- Deana, ton bras a été blessé et tu as continué à te battre, il faudra donc que tu considères qu'il est inutilisable pendant au minimum un mois et qu'il te faudra être prudente dans les mouvements que tu feras avec.
- Aaricia, tu t'es battue comme une furie malgré ton état, tu as donc été prévenue par des premières contractions qu'il fallait te calmer, tu as persisté à te battre sans te calmer, tu devras donc subir un alitement permanent jusqu'à ton accouchement. Tu dois aussi considérer le fait que tu as des pertes de sang liées aux contractions (un peu comme si ton personnage était réglé en continu). Au moindre faut pas de ta part c'est l'accouchement prématuré et peut-être la perte d'un bébé !
- Beron, tu as été blessé au flanc, il te faudra donc ne pas faire trop d'efforts pendant un bon mois et veiller à ce que ton personnage ne s'agite pas trop (comme au cours d'un entraînement) !
- Elyn, ta blessure s'étant à nouveau ouverte c'est plus grave que la première fois, tu ne pourras pas faire de geste brusque pendant un bon mois et demi, il te faudra donc rester calme et ne plus procéder à des combats agités par exemple.

Je précise que ces données sont à prendre en compte ! Si Lady Coeurdepierre venait à constater que vous faites fi de ces instructions, vous pourrez en subir les conséquences sans vous y attendre ! Wink Conformément à vos souhaits suite à la première intrigue (ou vous demandiez que les PJ subissent les conséquences de leurs actes), vos personnages ont été touchés plus ou moins gravement et il faudra donc jouer le jeu jusqu'au bout !

Concernant les récompenses elles seront données plus tard une fois que le sujet aura été abordé par l'administration ^^
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Animation n°1 : De Fer, de Neige et de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4


Sujets similaires

-
» De la neige et du sang..
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Pas sur la neige...[Libre]
» Neige demande un RP...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: ◄ Archives Militaires-