AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Corbeau de Beron Stark à Leo Tyrell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mar 31 Jan 2012 - 14:54


Alors que les campagnes environnantes frissonnaient à l’approche d’un automne froid et humide, la forteresse de Winterfell se dressait, fière et haute, insensible aux vents glacés venus du septentrion. Bâtie sur un ensemble de sources chaudes dont elle tirait habilement parti face à cet environnement hostile au climat rude et difficile, la grande cité du Nord nourrissait également ses entrailles de nombreux foyers larges et imposants. Dans le petit bureau de Lord Beron Stark, crépitait justement l’un de ces âtres scintillant desquels émanaient les réconfortantes exhalaisons de bois sec dévoré par des flammes gloutonnes. L’odeur de la braise et des cendres se mariaient avec subtilité aux parfums d’humus et de lichen dont le bois était porteur.
Afin de ne pas retarder les préparatifs de son départ prochain vers le mur, Lord Stark se hâtait dans la rédaction délicate de deux missives d’importance, destinées aux Lords Tyrell et Arryn. Son écriture souple et déliée noircissait le parchemin avec régularité et ne se voyait que par brefs instants suspendue lorsque le Loup réfléchissait à la tournure qu’il devait donner à ses missives.
Il devait avoir fini cela avant de partir pour le Mur sous peine de voir son projet repoussé à bien plus tard, lorsqu’il s’en reviendrait.
Quand il eut terminé, il apposa son sceau dans la cire chaude pour cacheter le tout.


Citation :


Missive à l’attention de
Lord Leo Tyrell, Grand Seigneur de Hautjardin, Suzerain et Protecteur du Bief.

Cher ami,

Veuillez recevoir mes hommages et agréer l’expression de toute mon estime et mon admiration.

Je vous écris, en ce jour de l’an de grâce 212, afin de formuler auprès de votre seigneurie une proposition d’alliance nouvelle entre nos deux Maisons. Suite aux douloureuses afflictions dont ont souffert les différents Royaumes des Sept Couronnes, le Fléau de Printemps et les tentatives d’invasions fer-nées en étant les dernières mais n’en demeurant pas moins parmi les plus sévères, le Royaume du Nord, dont j’ai la gouvernance, a pris conscience de l’utilité, si ce n’est de la nécessité de pouvoir compter sur de solides alliances.
Ainsi, et bien que nos Terres et suzerainetés soient quelque peu distantes, je viens, par cette missive, vous proposer d’unir nos Maisons en une alliance des plus fortes qui soient : l’union de nos enfants.
Votre Mathias me semble jeune pour épouser l’une de mes sœurs mais peut-être Emilia saurait elle voir, tout comme vous, en Ronardt, Allan, Rudigar ou Darren des gens estimables et de haute naissance capables de s’unir à merveille avec votre famille.

Je sais que vous ne douterez pas de nos intentions puisque je vous les livre avec la plus parfaite transparence comme garantie de leur plus exacte nature et j’aime à croire que vous saurez voir, en ma proposition, la main tendue d’un Royaume ami.
En vous souhaitant tout le bonheur pour votre famille et toute la grandeur possible pour votre Maison, recevez, cher Lord, mon salut amical.

Lord Beron Stark, Seigneur de Winterfell, Suzerain Protecteur et Gouverneur du Nord.



Il devait maintenant partir urgemment sous peine de faire trop durer son absence. Avant de descendre dans la cour, il passa par les appartements de Mestre Prysas à qui il confia les deux missives.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Sam 4 Fév 2012 - 15:53

La surprise de Leo fut grande quand son mestre Tipsel l'avertit de l'arrivée d'un message scellé du cachet de nul autre que lord Beron Stark. Il crut un instant à une plaisanterie. Un corbeau en provenance de Winterfell ? C'était un petit événement dont tout le monde parlerait bientôt à Hautjardin, et lady Amelia encouragea la diffusion de cette information anodine et pourtant riche de multiples interprétations. Ce n'était pas chose courante, la forteresse des suzerains du nord était si loin du Bief qu'il tenait du miracle que les membres de la famille Stark s'intéresse un tantinet à leurs pairs de Hautjardin. La nouvelle avait circulé et grâce aux bons soins de la vieille dame, en moins d'une demi-journée tout le monde, du plus petit valet jusqu'au plus notable membre de la cour de Hautjardin, avait été mis au courant. Cependant, le contenu de la lettre signée de la main de lord Beron Stark lui-même n'avait point filtré, et personne ne pouvait se vanter d'en connaître la teneur. « Ne donnons pas des perles aux cochons. » avait dit à son fils une lady Amelia plus amusée que jamais par la situation. Un corbeau en provenance de Winterfell ! Si le corbeau fut en lui-même une surprise, son contenu se montra à la hauteur et Leo dut relire plusieurs la missive pour se convaincre de ce qu'il lisait. Les propositions du loup de Winterfell arrivait bien tardivement, à présent que son héritier était promis à la sœur du Lion, que son fils cadet épouserait très probablement lady Edarra Tarly et qu'il avait reçu plusieurs offres des plus alléchantes pour sa fille Emilia. Leo était un homme de parole et de bien, mais il lui coûtait de répondre par un refus net et précis, aussi vit-il l'opportunité d'ouvrir à son pair du Nord la possibilité d'un accord ; si ce dernier y tenait tant, il allait devoir y mettre le prix. Les Tyrell n'étaient peut-être pas la famille la plus prestigieuse qui soit, mais ils n'allaient pas pour autant prostituer leurs enfants pour obtenir l'approbation de leurs semblables. Si Winterfell devait accueillir un jour une lady Tyrell, ce serait comme l'épouse du Gouverneur du Nord, et non comme sa belle-soeur, mais là encore ce serait insuffisant. Pour donner une comparaison, lady Tyrell devrait être à Winterfell ce qu'est lord Brynden Rivers au Donjon Rouge, ni plus ni moins. Cela ne serait jamais le cas, et jamais Leo n'abandonnerait sa fille en un lieu difficile à vivre et si loin de Hautjardin. Il était peut probable que Beron se laisse convaincre de prendre une Tyrell pour épouse, et Leo n'était pas lui-même convaincu de vouloir d'un Stark pour beau-fils, car cela signifiait semer une rose bien loin au pays de l'hiver... C'est donc sans trop prendre de risque qu'il rédigea sa réponse pour le suzerain du Nord, puisqu'il n'avait qu'à se reposer sur les faits pour justifier son refus d'accepter de discuter d'un rapprochement par le mariage, puisque chacun de ses enfants se voyaient déjà sur le point d'entrer dans les liens de l'hyménée.

Il n'écrivit pas tout de suite, se formulant un premier jet de réponse dans la tête qu'il ratura des yeux plusieurs fois avant de parvenir au produit de ses réflexions qu'il mettrait par écrit. C'est ainsi qu'il faisait chaque fois qu'un corbeau lui portait une proposition qui n'emporterait pas de réponse pleine et entière ni même tout à fait favorable. Sa mère trouvait cet exercice ridicule, mais il avait ses preuves depuis longtemps.


~ De Lord Leo Tyrell de Hautjardin à Lord Beron Stark de Winterfell.

Lord Beron,

Il me réjouit de savoir que je peux me trouver des amis et des soutiens aussi loin qu'à Winterfell en ces temps de guerre où le maître mot semble de ne devoir compter que sur soi-même. Cependant comme vous l'avez écrit, il est utile de se reposer sur de solides alliances pour en goûter les bienfaits. Malheureusement, si l'appui et le soutien de la maison Tyrell et du Bief vous intéresse, il faudra trouver un autre terrain d'entente que le mariage. Nous sommes heureux de vous apprendre que très bientôt mes deux fils et ma fille seront entrés dans les liens sacrés du mariage. Toutes nos prières vont déjà à la fertilité et à la prospérité de ces trois unions. Mais les mariages ne sont pas les seuls liens qui consolident un rapprochement et si vous décidiez d'envoyer à Hautjardin un émissaire, je vous assure qu'il serait reçu avec tous les honneurs et tous les égards nécessaires au succès d'une entente entre nos deux maisons.

Lord Leo Tyrell.
~


Leo cacheta le parchemin de son sceau de suzerain du Bief, la rose triomphante des Tyrell, avant d'aller lui-même à la volière pour s'assurer que le corbeau s'envolerait au plus vite en direction de Winterfell. Quel dommage que le château des suzerains du Nord ne soit pas plus proche géographiquement de la citadelle des suzerains du Bief ! Il aurait pu convier plus souvent à sa table cet étonnant lord Beron Stark, dont la plume et le verbe semblait si policée. D'aucuns auraient pu croire que la vie à Winterfell aurait rendu les membres de la maison au loup-garou très abrupts et très insensible aux arcanes de la courtoisie, mais il semblait que celui qui avait écrit à l'attention du Long Dard partageait avec les nobles du sud un certain goût pour les formalités et les tournures sophistiquées. Les mestres de la citadelle faisaient vraiment un excellent travail en éduquant les jeunes aînés en passe de devenir des seigneurs accomplis. Il fallait cependant regretter un fait trop souvent établi : les mots s'adoucissent et les actes se barbarisent. Leo n'était encore tout à fait un vieillard, mais il pouvait imaginer sans peine des charretiers au coeur d'or et des monstres de cruauté au langage châtié. Songeant qu'il était chanceux d'être né à Hautjardin plutôt qu'au cœur de la mer Dothrak, il quitta la volière et s'en retourna aux préparatifs du mariage de son fils.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 7 Mar 2012 - 8:09

[ TERMINE ]

~ La correspondance est interrompue à cause du voyage de Lord Stark vers le Mur. Ces RP-Corbeaux peuvent être archivés. MERCI ~


[ TERMINE ]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Corbeau de Beron Stark à Leo Tyrell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Enfin ! Baptême Petit Saule / Petit Corbeau
» Daix Tyrell
» Embuscade maritime [Corbeau des Mers]
» Mister Stark
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-