AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Tout acte a ses conséquences... (Pryam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
avatar

Rivanon Mallister
Noble

Général
Un pion entre les mains des dieux...

♦ Missives : 466
♦ Missives Aventure : 98
♦ Arrivée à Westeros : 18/04/2011
♦ Célébrité : Sophia Myles
♦ Copyright : Bryn
♦ Doublons : /
♦ Age du Personnage : 24 ans
♦ Mariage : Aucun actuellement
♦ Lieu : Harrenhal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
584/1000  (584/1000)


Message Mar 3 Jan 2012 - 21:07

La bataille avait fait rage une bonne partie de la nuit et je me sentais épuisée, moralement et physiquement. Une fois les fer-nés repoussés, mon père avait veillé tard, donnant les ordres nécessaires pour rassembler les morts et éviter des épidémies, pour soigner les blessés, laissant les reconstructions matérielles pour plus tard. J'eus droit à une sévère remontrance de sa part quand il découvrit que je m'étais aventurée dehors, même si mon intervention se solda par un succès. Ce que je lui fis remarquer avant de rejoindre ma chambre. Le sommeil se fit désirer, je repensais à mon rêve, à l'attaque et à toutes les personnes qui se trouvaient à Salvemer avant de sombrer. Savoir que mon songe s'était révélé prémonitoire à si brève échéance était quelque peu troublant. La vervue n'était pas un don si enthousiasmant que cela, voir des brides de l'avenir était déroutant. Je songeai à Maïwenn et Yoris, ils semblaient avoir une prédisposition à la vervue, j'espérai pour eux que non car cela pouvait être dur à supporter. Lorsque je m'éveillai le lendemain je décidai de rendre visite à nos invités. Au cours du repas matinal, comme je signalai vouloir prendre des nouvelles de Pryam, Oberyn et Edarra, Joseth me fit part de sa volonté de remercier personnellement le chevalier errant pour son intervention qui lui avait sauvé la vie.

- J'ai vu avec Robert pour une récompense, il m'autorise à remettre à Pryam l'un des poignards en verredragon que nous possédons. Je trouve que c'est la moindre des choses.
- Tu es seul juge de ta récompense, mais je pense que cela lui sera utile et lui fera certainement plaisir. Le verredragon est une denrée pas si commune. Je t'enverrai ser Pryam...

Une fois rassasiée, je quittai la salle et me dirigeai vers les appartement du valois. Le choix de Joseth me paraissait judicieux, le trésor comptait deux lames en verredragon et en offrir une était une gage de grande estime. Il est vrai que lors de l'attaque mon cousin s'était retrouvé pris en tenaille au milieu des fer-nés, un certain nombre de ses hommes étaient morts et il les aurait rejoint sans l'intervention de Pryam. Les images du combat opposant les chevaliers aux pirates me revinrent en mémoire, nettes et précises. Encore heureux que je me sois trouvée sur les toits et non face à ces guerriers car je n'en aurai pas mener large, même avec Reurik à mes côtés. J'avais troqué ma tenue d'aventurière contre celle d'une noble dame bien sous tous les rapports...

J'empruntai le couloir menant à ma destination. L'heure était encore matinale et j'espérai trouver le chevalier dans ses appartements. Je toquai à la porte et attendis une réponse avant de pénétrer dans la chambre.

- Bonjour, messer. Comment allez-vous? Mestre Edwin est-il passé vous voir?

Je m'enquis de sa santé, n'ayant pas eu l'occasion de le voir après la fin des combats. Mestre Edwin avait été envoyé auprès des différents blessés pour leur prodiguer des soins. Ne sachant si Pryam avait eu à subir multitudes de blessures ou non, je préférai demander, et si le mestre n'était pas passé je lui enverrai quelqu'un. Je ponctuai mes demandes par un sourire, par habitude, mais aussi par sincère intérêt pour la personne. J'étais en partie la cause de sa présence à Salvemer puisque je l'avais engagé lors de mon dernier voyage à Port-Réal.

- La nuit a du être éprouvante, j'ai cru comprendre que repousser les fer-nés n'avait pas été sans mal.

Je me fiais aux bruits que j'avais entendu dans les couloirs la veille et ce matin. Certains de nos hommes et citadins avaient déjà mis la main à la pâte pour la reconstruction et panser nos blessures, et là je pensais surtout aux victimes civiles.

- Mon cousin souhaiterait vous voir dès que vous serez disponible Pryam. Il aimerait vous remercier personnellement pour votre intervention sur la plage.

Je ne pressai nullement le chevalier, lui laissant le temps de finir ce qu'il avait entrepris ou de se préparer à cette entrevue. Elle se déroulerait dans la grande salle pour donner un côté officielle à l'ensemble, mais étant donné que beaucoup de nos hommes étaient occupés cela se déroulera en comité restreint.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Pryam Templeton
Chevalier

Général

Chevalier errant

♦ Missives : 4281
♦ Missives Aventure : 308
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 26/08/2009
♦ Célébrité : Heath Ledger
♦ Copyright : © /
♦ Doublons : Maron Martell, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 27 Ans
♦ Mariage : Aucune épouse
♦ Lieu : Port-Réal, Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
485/500  (485/500)


Message Mer 4 Jan 2012 - 20:04

     Depuis la bataille, Pryam n'avait pas passé énormément de temps de sa chambre, il avait été assez occupé avec les blessés et les personnes qu'il avait rencontrées durant son séjour précédent l'attaque. Ser Oberyn avait disparu soudain au milieu de la bataille et bien que le blond ne pensait pas qu'il soit arrivé quoi que ce soit de grave à un homme d'une telle prestance et doté d'un tel talent, il n'avait réussi à s'empêcher de se renseigner sur sa santé après que les Fer-nés ne se soient retirés. L'on avait alors expliqué au natif du Val que le Dornien était accompagné par une jeune dame qui semblait être sa fiancée, il était donc tout à fait normal que le chevalier se soit inquiété pour elle. Bien que l'errant avait eu du mal à comprendre que l'on fasse passer ses intérêts personnels avant ceux pour lesquels l'on avait été engagé, il avait été rassuré de savoir que l'Épée du Matin était en parfaite santé. Tout comme lady Rivanon, après l'avoir vue s'en-aller dans les ruelles de Salvemer pour rallier le château, il avait craint pendant un moment de voir un Fer-né passer avec la demoiselle en otage, heureusement elle avait regagné la sécurité de son château et se portait bien. En finalité, le blond avait simplement été rendre visite à Deana qui avait été blessée durant la bataille sur la plage et s'était assuré qu'il ne pouvait pas rendre service d'une autre manière avant de regagner les appartements qui lui avaient été alloués pour l'occasion.

     C'est donc avec une certaine surprise qu'il avait entendu quelqu'un frapper à sa porte assez tôt le matin, bien qu'il était éveillé depuis un moment. Mis à part Ewald, son écuyer, le jeune homme ne voyait pas qui pourrait bien lui rendre visite, il répondit donc en s'attendant à voir apparaître la tête châtain du jeune garçon, mais ce fut lady Rivanon en personne qui se présenta, ne manquant pas de prendre de court le natif du Val. Elle était vêtue un peu comme lors de leur première rencontre, comme une dame et non plus comme une combattante bien que les deux styles lui seyaient à merveille, l'errant la salua aussitôt alors qu'elle se montrait très prévenante en se renseignant sur sa santé. Il secoua la tête en signe de dénégation, ses « blessures » n'étaient même pas dignes d'être appelées de la sorte, de simples coupures à la hache et un bras légèrement douloureux suite aux coups de hache du colosse contre lequel il s'était battu, sur son bouclier. Rien de bien important au final.

     ▬ Bonjour ma dame, je vous remercie, mais tout ba parfaitement, mon état ne nécessite aucun soin particulier. »

     Il arborait lui aussi un léger sourire qu'il n'utilisait pas très souvent, uniquement lorsqu'il était étonné en réalité. Autant dire qu'il ne s'était pas attendu à revoir la jeune femme avant son départ, départ qui était très proche d'ailleurs étant donné qu'il avait rempli son devoir. Ewald avait déjà commencé à réunir les quelques affaires lui appartenaient et pour le chevalier ce serait fait en deux temps trois mouvements, il comptait le faire après avoir présenté ses respects à lord Mallister. Lorsque la demoiselle aborda la nuit, il s'assombrit légèrement en hochant la tête, il y avait eu beaucoup de pertes, pas dans les rangs des chevaliers ou des quelques nobles présents le soir même, mais plutôt des civils qui étaient sortis pour observer le feu qui avait attiré Pryam dans les rues de Salvemer. Il répondit assez brièvement, les autres chevaliers se réjouissaient du « peu de pertes humaines », mais à ses yeux c'était tout de même une raison pour ne pas se sentir complètement victorieux.

     ▬ Cela n'a pas été très aisé en effet, heureusement il y avait de bons combattants dans nos rangs sans quoi les pertes auraient été plus grandes j'imagine. »

     Ne voyant pas réellement pour quelle raison elle pouvait bien être venue lui parler, il envisagea qu'elle devait simplement lui signifier que son contrat avait pris fin et qu'il était libéré de ses obligations, mais ce qu'elle prononça l'étonna assez. Le cousin de la jeune dame qui avait aussi participé à l'attaque et que Pryam avait rencontré à Port-Réal d'ailleurs, leur premier contact n'avait pas été le meilleur, loin de là. Elle faisait référence au fait qu'il ait participé à sa survie, un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il hochait la tête d'un air un peu surprit.

     ▬ Très bien, je ne fais rien donc je vous suis ma dame, même si je n'ai fait que ce pour quoi vous m'aviez engagé et que cela ne mérite nul remerciement. »

     Après tout lady Rivanon l'avait engagé pour cela, il n'allait pas rester à bayer aux corneilles alors qu'un homme était dans le besoin. Pryam posa ce qu'il tenait en main sur la table avant de s'approcher de la jeune dame qui rebroussa chemin, elle savait où son cousin se trouvait contrairement à lui et cela leur laissait au moins quelques minutes pour discuter un peu. Après quelques dizaines de mètres, le chevalier porta son attention sur la demoiselle pour reprendre la parole d'un ton toujours aussi posé, elle avait fait forte impression lors de la bataille et il avait été sincèrement étonné de la voir arriver armée d'un arc. Le chevalier tenait à le lui faire savoir.

     ▬ Vous m'avez impressionné lors de la bataille, j'ignorais que vous possédiez des talents d'archère ma dame. Je vous dois certainement la vie. »

     Elle avait réussi à détourner l'attention du colosse, sans quoi Pryam n'aurait peut-être pas eu autant de « facilités » à déjouer les coups portés par le géant. Il resta alors silencieux durant la suite du trajet, promenant son attention sur les décorations qui figuraient aux murs jusqu'à ce qu'ils rejoignent la salle où le chevalier s'attendait à voir le cousin de la demoiselle. Mais il y avait encore d'autres personnes et le blond considéra que ser Joseth devait avoir envie de remercier tous les chevaliers qui avait pris part à cette riposte contre les pirates des îles. Son attention se promena que les quelques personnes ici avant de tourner la tête vers lady Rivanon comme s'il s'attendait à ce qu'elle lui annonce que son cousin dirait quelques phrases et après quoi il pourrait s'en-aller. Il n'était pas vraiment habitué à tout cela, ses contrats habituels relevaient plus de l'escorte de marchands que du combat contre des Fer-nés.


« La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant. »

 

Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Noble
avatar

Rivanon Mallister
Noble

Général
Un pion entre les mains des dieux...

♦ Missives : 466
♦ Missives Aventure : 98
♦ Arrivée à Westeros : 18/04/2011
♦ Célébrité : Sophia Myles
♦ Copyright : Bryn
♦ Doublons : /
♦ Age du Personnage : 24 ans
♦ Mariage : Aucun actuellement
♦ Lieu : Harrenhal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
584/1000  (584/1000)


Message Dim 8 Jan 2012 - 22:05

Savoir que le chevalier allait bien et qu'il ne souffrait d'aucune blessure grave fut un soulagement. Je n'aimais guère apprendre que des gens avaient été blessés, peu importe leur condition sociale, nobles ou paysans, ils avaient tous le droit au même égard. Du moins je le pensais ainsi mais tous mes pairs n'avaient pas la même façon de penser que moi, et pour certains la vie d'un homme du peuple valait peu dans la balance des vies. Les nobles semblaient vivre parfois dans un monde différent du reste du commun. En tout cas, il déclina l'offre du mestre avec un sourire. Je me fis la réflexion que je ne lui avais encore jamais vu ce sourire, mais je ne le connaissais que depuis peu à vrai dire, ce qui ne m'empêchait pas de l'apprécier. Quand j'abordai la bataille, je sentis l'humeur du jeune homme s'assombrir. Je le comprenais il n'était jamais plaisant de parler d'un conflit auquel on avait participé, conflit encore frais si je puis m'exprimer ainsi.

- Vous avez certainement raison, mais je déplore les pertes quelques furent leur nombre... Cependant, rêver d'une bataille sans morts est utopique....

La suite de la conversation allégea l'atmosphère, car je doutais que Pryam s'attende à ce type de récompense. Il faisait preuve de modestie en arguant du fait qu'il n'avait fait que son travail. Néanmoins, un travail bien fait méritait salaire. Pour l'occasion, celui-ci serait un investissement de longue durée si le chevalier en prenait soin, ce qui ne m'inquiétait pas outre mesure. Un errant devait s'occuper de son équipement et le faire durer puisqu'il n'avait pas les mêmes facilités qu'un chevalier standard. Pryam me signifia être disponible en posant ce qu'il tenait en main alors j'ouvris la marche pour le conduire auprès de mon cousin. En chemin, il me fit part de son étonnement quant à mon intervention lors de sa confrontation contre le fer-né. Je sentis le rouge venir sur mes joues, je n'avais pas eu l'impression de faire grand chose et pourtant mon tir n'avait pas été vain. Je me sentais un peu embarrassée en fait, que je reçoive des compliments sur mes capacités au combat n'était pas courant. Je ralentis un peu le temps de répondre à mon interlocuteur.

- Je suis sûre que vous auriez fini par défaire votre adversaire Pryam. Mes talents d'archère comme vous dîtes sont faibles comparés à ceux d'un véritable combattant. Je minimisais mes actions je m'en rendais compte et choisis de poursuivre. Mon père a souhaité que ses enfants sachent se défendre en cas de conflit avec les fer-nés. Nous avons tous suivi de cours avec notre maitre d'armes. Je sais que cela peut paraître hors norme dans des régions autre que le Nord et Dorne... Mais savoir se battre est un atout qui peut se révéler payant suivant les circonstances.

Tandis que je parlais nous arrivâmes dans la grande salle. Je vis mon cousin discuter avec les personnes présentes, mais aussi mon père avec mestre Edwin qui parlaient à voix basse prêt du trône seigneurial. Je fis signe à mon cousin qui nous rejoignit.

- Ser Pryam, je vois que vous allez bien. Joseth tendit la main pour serrer chaleureusement celle du chevalier errant, tel un salut entre guerrier.
Je vous dois la vie et je tenais à vous remercier personnellement.


Mon cousin n'y allait pas par quatre chemins, abordant directement le but de cette entrevue. Je vis mon père lever la tête pour nous observer, cependant il préféra rester en dehors de la conversation pour l'instant laissant à Joseth toute latitude pour la suite des opérations mais il viendrait certainement une fois la remise effectuée. Entrevue semi-officielle, les circonstances faisaient qu'une cérémonie ne pouvait être mise en place pour l'heure. J'espérai que cela ne dérangerait pas Pryam.

- Étant donné que j'aurai pu ne pas être là sans votre intervention messer, je voulais vous remettre ceci.

Il fit signe à un serviteur qui s'approcha, porteur d'un coussin sur lequel reposait le poignard choisi par mon cousin. Ce dernier était d'humeur souriante bien que conservant les règles de bienséance du à son statut. Cela devait changer de la première rencontre entre les deux chevaliers. J'adressai un sourire chaleureux à l'errant tandis que Joseth prenait l'arme et la présentait, dégainée, à notre invité. La lame de verredragon accrocha la lumière brièvement, la facture dénotait un travail de maitre. La pièce venait directement des contrées exotiques et portait le style de cette région.

- Ser Pryam Templeton, je vous remets ce présent pour l'aide que vous avez apportée cotre les fer-nés et votre action qui m'a permis de rester en vie.

Joseth remit le poignard à Pryam, la formulation avait été dite sur un ton sérieux et qui n'admettait pas de refus. J'espérai que cela conviendrai au valois, j'observais la réaction du chevalier.

- Messer Pryam. Mon père s'était approché discrètement. Au nom des Mallister, je tenais à vous remercier pour tout ce que vous avez fait. Sachez que notre porte vous est ouverte si vous décidez de rester à notre service. Elle le sera également quelque soit votre décision, dans le cas où vous préfériez reprendre la route. Vous avez su prouver votre valeur et le Conflans a besoin de personnes telles que vous tant que les fer-nés resteront une menace. Veuillez me pardonner, mais je dois prendre congé des affaires qui m'attendent.

Tout ceci ne prit guère de temps. Je savais que cette entrevue ne durerait pas éternellement. Mon père quitta la salle ayant pu discuter brièvement avec l'errant avant d'être appelé par le devoir. J'en profitai pour poser une question.

- Resterez-vous dans nos murs messer?

A notre service, ou simplement quelques jours avant un départ? Je ne savais quelle décision le jeune homme prendrait néanmoins je doutai qu'il reste avec nous. Simple intuition. Mon cousin était toujours à nos côtés, attendant de voir quelles seraient les décisions de Pryam.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Pryam Templeton
Chevalier

Général

Chevalier errant

♦ Missives : 4281
♦ Missives Aventure : 308
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 26/08/2009
♦ Célébrité : Heath Ledger
♦ Copyright : © /
♦ Doublons : Maron Martell, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 27 Ans
♦ Mariage : Aucune épouse
♦ Lieu : Port-Réal, Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
485/500  (485/500)


Message Lun 9 Jan 2012 - 16:17

     Pryam aurait juré que la jeune femme avait été formée à se défendre, même si les talents martiaux naissaient aussi bien chez les hommes que chez les femmes – Deana en était la preuve – il avait du mal à concevoir que l'on puisse être aussi doué sans même avoir pris la peine de travailler ce don. C'était donc une bonne chose, le chevalier voyait d'un très bon œil le fait que lady Rivanon soit capable de se défendre seule et lorsqu'elle parla de Dorne et du Nord, il ne pouvait que comprendre ce qu'elle disait. Cela lui rappelait étrangement sa conversation avec la femme guerrière de Winterfell, comme quoi il existait encore des dames capables de se battre ailleurs que dans ces régions. En tous les cas, c'était certainement rassurant pour les habitants de Salvemer de savoir que la fille de leur lord était autre chose qu'une jeune dame qui criait et s'évanouissait dès qu'un Fer-né se présentait. Le Valois ne répliqua pas comme ils arrivaient dans la grande salle où plusieurs personnes discutaient, puis après le regard de l'errant à lady Rivanon, celle-ci fit signe à son cousin qui s'approcha de deux jeunes gens. Pryam fut sincèrement étonné du salut offert par ser Joseth, celui-là même qui l'avait regardé plutôt étrangement lors de leur première rencontre à Port-Réal, il fallait croire que la bataille avait changé plus de choses qu'il ne le pensait de prime abord. En chevalier hocha la tête dans un air de dénégation.

     ▬ Je n'ai rien fait de plus que mon travail messer. »

     Le chevalier ne comprenait pas réellement que l'on puisse lui offrir tant de gratitude alors qu'il était pourtant ici pour agir de la sorte. Beaucoup de participants avaient permis à nombre d'habitants de la ville d'être encore en vie et ils n'avaient pas le droit à des remerciements en face-à-face. L'étrange sentiment de ne pas mériter ce qui lui arrivait étreignit brièvement le Valois qui se contenta de rester silencieux en observant l'homme qui lui faisait face alors que celui-ci déclarait vouloir lui remettre quelque chose. Lorsque le serviteur s'approcha pour que ser Joseth puisse prendre ce qui était sur le coussin, Pryam risqua un regard vers lady Rivanon qui lui offrait un sourire capable de réchauffer le cœur de n'importe qui. Il ne put s'empêcher de le lui rendre avant de reporter son attention sur l'homme face à lui alors que celui-ci avait dégainé une magnifique lame qu'il présenta au Valois. Ce dernier observa la magnifique arme qui était sans aucun doute la chose la plus stupéfiante qu'il puisse avoir vu jusqu'à ce jour, l'on parlait souvent de telles choses, mais il était rare d'avoir la chance d'en voir une en vrai.

     Lorsque ser Joseth lui annonça que la lame lui revenait, le blond entrouvrit la bouche pour protester, un tel objet n'était pas pour un simple chevalier errant, surtout pour avoir fait quelque chose d'aussi minime que ce qu'il avait fait, à ses yeux du moins. Cela dit, le Mallister semblait avoir prévu les mots qui pourraient sortir de la bouche de son interlocuteur puisque son ton ne laissait place à aucune réplique. Pryam devait certainement afficher un air à la fois franchement étonné et gêné d'avoir hérité d'une telle récompense, surtout lorsqu'il songeait à ce que ser Oberyn avait fait pour combattre le Fer-nés. Ils étaient sur le même plan. Cela dit, l'attention du blond fut détournée de sa culpabilité par la voix de lord Mallister qui s'était approché afin de remercier le chevalier avant que celui-ci ne le salue sans savoir comment manifester sa gratitude, tout cela était tellement inhabituel que l'errant avait l'impression qu'il était en train d'imaginer tout ce qui se passait. La question de lady Rivanon le prit quelque peu de court, il l'observa un bref instant en silence, réfléchissant rapidement pour ne pas dire de sottise. Pryam avait quitté le service de son père pour ne pas rester en permanence au même endroit, il n'envisageait donc nullement d'entrer au service de quelqu'un d'autre pour une durée non déterminée. Cela dit il savait bien que s'il commençait à rester trop longtemps au même endroit, le jeune homme n'aurait plus le même désir de voyager. A force de toujours être sur la sellette trouver un peu de stabilité donnait forcément l'envie de s'en satisfaire. Il fallait maintenir une discipline s'il ne souhaitait pas se reposer sur ses lauriers. Regardant la jeune dame dans les yeux, le chevalier errant répondit à son interrogation.

     ▬ Ce n'est pas l'envie qui me manque, mais malheureusement je ne peux me le permettre, j'ai des affaires qui attendent à Port-Réal. »

     Ce n'était pas la seule raison de ce « refus », mais disons qu'il n'avait aucunement envie de faire part de ses états-d'âmes de la sorte. Être identifié comme un Templeton le troublait bien assez en soit. Les yeux du chevalier quittèrent un instant le beau visage de la dame pour se poser sur celui de son cousin qui était resté à leurs côtés, il tenait à lui signifier ce que tout cela représentait pour lui, sans pour autant tomber dans le mélodrame.

     ▬ Bien que je ne sois pas certain de mériter telle récompense messer, je peux vous assurer qu'elle est au-delà de tout ce que j'aurais pu espérer voir un jour. Je ne sais comment vous remercier, tout me semble bien fade à côté d'une telle récompense. »

     Un simple « merci » ne pouvait être à la hauteur d'une récompense aussi magnifique et originale. C'était la première fois qu'il pouvait contempler un tel objet alors la posséder.... Inutile de dire que ce n'était même pas envisageable pour lui. L'entrevue avait été rapide, mais cela n'empêchait pas qu'aux yeux du jeune homme cela valait toutes les remises devant une foule, il n'avait jamais été friand des choses formelles et avec beaucoup de public de toute manière, c'était même le moment idéal. Après quelques instants de silence, le natif du Val conclut ses remerciements en s'adressant à lady Rivanon.

     ▬ Quant à vous ma dame, je vous remercie encore une fois de m'avoir accordé votre confiance à Port-Réal lors de notre rencontre, sans quoi je n'aurais jamais eu la chance de prendre part à la défense de votre ville. »


« La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant. »

 

Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org
Noble
avatar

Rivanon Mallister
Noble

Général
Un pion entre les mains des dieux...

♦ Missives : 466
♦ Missives Aventure : 98
♦ Arrivée à Westeros : 18/04/2011
♦ Célébrité : Sophia Myles
♦ Copyright : Bryn
♦ Doublons : /
♦ Age du Personnage : 24 ans
♦ Mariage : Aucun actuellement
♦ Lieu : Harrenhal
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
584/1000  (584/1000)


Message Dim 15 Jan 2012 - 22:03

Je vis l'étonnement et la stupeur se peindre sur le visage de Pryam tandis qu'il prenait conscience de la récompense qui lui était remise. Il devait se demander la ou les raisons d'un tel cadeau qu'il pouvait juger démesuré par rapport à ses actions, mais mon cousin avait fait ses choix. Puis mon père vint ce qui sembla détourner le chevalier errant de ses envies de protestation. En tout cas, Pryam paraissait ne pas s'attendre à tout cela, ce qui amena un sourire amusé et nullement ironique sur mes lèvres. Puis après quelques instants de réflexion, le valois finit par répondre à ma question. Ainsi il n'avait pas prévu de rester à Salvemer, ce qui ne m'étonnai pas outre mesure, Pryam ayant le goût du voyage inhérent à son statut d'errant. De plus il précisa avoir des affaires à régler à la capitale avant de s'adresser à Joseth.

- Accepter la récompense est déjà un signe de remerciement messer, déclara Joseth avant de nous signifier son congé car il devait s'occuper de certaines choses avec Alkeryne.
- Je suis d'accord avec mon cousin. Et puis toute personne voit ses actes sanctionner, en bien ou en mal, bien que la valeur d'un objet puisse varier en fonction des personnes.

D'une certaine manière je lui fis part de nos intentions de récompenser les participants de la bataille et puis le rassurait quant à son propre cas. Le tout à mots plus ou moins couverts.

- Ma confiance vous est acquise messer, je me rends compte ne pas mettre trompée dans mes choix, dis-je avec un sourire sincère. Même si j'aurai préféré que notre ville ne subisse pas d'attaque. Si vous venez à repasser dans la région n'hésitez pas à venir nous voir, la porte de Salvemer reste ouverte à ceux qui le mérite.

Nos amis, nos invités de marque et ceux en qui nous avions confiance. Enfin, toute personne voulant s'entretenir avec le seigneur des lieux était également la bienvenue mais toutes ne repartaient pas avec nos salutations bienveillantes. Je ne prétendais pas non plus que nous n'avions pas d'ennemis politiques, et je ne parlais pas des fer-nés, Ces derniers n'étaient franchement pas les bienvenus ici, dans notre région. Etant donné que nous n'avions plus rien à faire dans la grande salle je lui proposai de quitter les lieux. Je ne savais ce qu'il avait prévu de faire ensuite, la journée n'étant pas encore très avancée.

- Pour votre départ, si vous avez besoin de victuailles, ou de choses particulières faites nous en part. De toute manière, je ne vous laisserai pas partir les sacoches vides, déclarai-je sur un ton mi-sérieux mi-amusé. Je savais me montrer têtue quand j'avais une idée en tête. Et puis je présumai que Pryam était de ces personnes qui n'aimait pas forcément demander, préférant se débrouiller par leur propre moyen. Ce que je trouvais honorable.

A cet instant je vis apparaître Maïwenn dans le couloir, ma sœur me fit de grands signes impératifs, mais ne semblait pas désireuse de me rejoindre en compagnie du chevalier. Alors je me tournai vers Pryam.

- Pryam, non pas que votre compagnie me déplaise, mais ma sœur veut apparemment me parler en privé. Je vais vous laisser poursuivre la journée et ne partez pas sans me prévenir.

Je ponctuai ma phrase d'un petit rire. Une manière de chasser l'ombre de la bataille qui avait fait rage la veille en dépit de la persistance des morts dans mon esprit. Pourtant, nous ne pouvions ressasser les évènements survenus et nous morfondre, il nous fallait continuer de vivre et ce avec le poids du passé. Je saluai le jeune homme et allai m'enquérir de ce que voulait ma petite Maï.
Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
avatar

Pryam Templeton
Chevalier

Général

Chevalier errant

♦ Missives : 4281
♦ Missives Aventure : 308
♦ Age : 29
♦ Date de Naissance : 27/09/1988
♦ Arrivée à Westeros : 26/08/2009
♦ Célébrité : Heath Ledger
♦ Copyright : © /
♦ Doublons : Maron Martell, Sargon Harloi, Bryce Vyrwel, Alysane Mormont
♦ Age du Personnage : 27 Ans
♦ Mariage : Aucune épouse
♦ Lieu : Port-Réal, Terres de la Couronne
♦ Liens Utiles :
Feuille de Personnage
Feuille de personnage
Inventaire:
Jauge de réputation Jauge de réputation:
485/500  (485/500)


Message Lun 16 Jan 2012 - 14:22

     Lorsque ser Joseth s'éloigna et que lady Rivanon manifesta son accord avec les paroles qu'il venait de prononcer, un sourire léger se dessina sur les lèvres pleines du chevalier. C'était toujours plaisant de savoir que l'intervention que l'on avait pu faire avait été appréciée, même si pour être franc dans le vif du combat le chevalier n'avait absolument pas mesuré la portée de son geste. Il n'était pas amateur de récompense et il n'y aurait pas eu de différence si ser Joseth avait été un simple paysan du coin. Cela dit, l'errant était heureux d'avoir pu rendre en petite partie un service à la famille Mallister qui avait été très agréable à son encontre jusqu'à ce jour. Pryam fut aussi rassuré d'apprendre que les autres participants allaient aussi être récompensés à la valeur de leurs exploits, c'était une bonne chose, il y avait de nombreux habitants qui s'étaient aussi mêlés aux combats pour aider leur ville à se défendre de la menace, ils méritaient tous d'avoir quelque chose en retour. Nul doute qu'avec une dame comme lady Rivanon, les choses allaient être bien faites. Elle avait toujours fait preuve de respect et de sérieux de ce qu'il avait pu voir, bien que son intervention en plein milieu des combats avait été une très franche surprise pour lui. Les paroles suivantes de la demoiselle réchauffèrent davantage le cœur du chevalier, cela lui faisait sincèrement plaisir d'apprendre qu'elle ne regrettait pas ses choix, tout comme l'idée d'être le bienvenu à Salvemer lui apportait une certaine satisfaction. Lorsque l'on ne possédait plus de chez-soi, c'était toujours quelque chose de s'entendre dire que l'on était bienvenu dans une telle ville. Il acquiesça du chef.

     ▬ Je ne sais comment vous en remercier. »

     Ils avaient déjà dit ne rien désirer en remerciement, mais l'éloquence du chevalier était mise à mal par tant de surprises successives, il n'avait pas vraiment l'habitude d'être placé quelques instants au centre de l'attention et cela devait s'en ressentir. Ils quittèrent donc la grande salle puisque tout était terminé pour eux, puis la jeune dame de Salvemer expliqua alors qu'elle ne comptait pas le laisser partir sans être correctement ravitaillé. Il ne put retenir un sourire, c'était quelque chose de très aimable de sa part, pourtant cette proposition allait à l'encontre de son comportement naturel, Pryam n'aimait pas recevoir sans donner en échange et si lady Rivanon souhaitait lui donner ce qu'il comptait acheter, il ressentirait une dette encore plus grande à l'égard de cette famille. Cela dit, ce n'était pas le genre de proposition qui se refusait, il pesta un instant contre le fait de ne pas avoir déjà acquis tout ce qui lui était nécessaire, mais puisqu'il était dans ce cas, l'errant décida simplement de dépenser la somme économisée autrement. Il devait bien y avoir besoin d'une petite réserve d'argent pour réparer les bâtiments endommagés lors de l'attaque de la veille non ? Son esprit travaillait rapidement alors qu'il remerciait une fois de plus la jeune femme à qui il devait sa présence ici.

     ▬ Vous êtes bien trop bonne à mon égard ma dame et une fois de plus je me répète en réitérant mes remerciements les plus sincères. »

     L'attention de lady Rivanon fut alors captée par sa jeune sœur qui s'agitait dans le couloir non loin de là, mais visiblement la présence du chevalier la rebutait. La jeune femme à ses côtés s'excusa alors et il la salua avec application tandis qu'elle déclarait qu'il ne devait s'en-aller sans lui avoir fait ses adieux. Ce n'était tout bonnement pas envisageable. Le chevalier la regarda donc s'éloigner avant de regagner à son tour la chambre qui lui avait été allouée, puis il boucla rapidement ce qu'il était e train de faire avant l'arrivée de la jeune femme, à savoir réunir les quelques maigres possessions qu'il avait pour libérer les lieux et permettre aux domestiques des Mallister de reprendre possession des lieux. Pryam prit soin de ranger le poignard sur lui à un endroit où il ne risquait absolument rien, il était hors de question de prendre le risque d'abîmer ou même de se faire voler une telle récompense. Elle n'avait pas uniquement un sens « rare », mais il la voyait aussi comme un cadeau d'une famille qu'il tenait en estime. Lorsque ce fut fait, il quitta l'enceinte du château pour aller rejoindre son écuyer qui était aux côtés des chevaux, expliquant au garçonnet qu'ils allaient partir d'ici la fin de la journée. Le reste de la matinée et de l'après-midi fut employé à refaire les réserves et le Valois dépensa donc l'argent normalement utilisé pour ces ressources dans diverses autres choses permettant aux habitants des lieux de se refaire un petit pécule. Bien évidemment, il ne l'aurait pas fait en temps normal, mais étant donné que cet argent aurait tout de même été dépensé pour refaire le voyage jusqu'à Port-Réal, ce n'était rien de perdu.

     Alors que l'après-midi était bien entamée, les chevaux étaient sellés et l'équipement chargé sur le cheval de bât, Pryam fit donc ce que lady Rivanon lui avait demandé, allant la saluer une dernière fois pour lui présenter ses respects et réitérer une énième fois ses remerciements. Il lui souhaita beaucoup de courage pour la suite et la reconstruction de Salvemer avant de prendre congé. Le chevalier errant avait déjà salué les connaissances qu'il s'était faite ici et pouvait donc partir la conscience tranquille. Ce fut de bonne humeur et avec un certain regret que le blond et son écuyer se mirent donc en route pour quitter la demeure des Salvemer. Cela avait été une bonne expérience, bien que Pryam regrettait évidemment d'avoir vu autant de morts et de blessés pour une telle bataille, il savait toutefois apprécier les moments positifs. Comme la rencontre avec ser Oberyn ou lady Rivanon. Ce fut donc le cœur relativement léger qu'ils prirent la route de Port-Réal, il aurait tout le temps de regretter les morts dans les batailles futures, parce que malheureusement c'était la seule chose qui se reproduirait inévitablement.

HP:
 


« La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant. »

 

Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
http://fallout-dog-city.forumactif.org

Contenu sponsorisé

Général
Feuille de Personnage


Message

Revenir en haut Aller en bas

Tout acte a ses conséquences... (Pryam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Kim Hyo Jin ~ Tout acte de création est d’abord un acte de destruction
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-