AccueilS'enregistrerConnexion



 

Partagez| .

Les Lions et les Roses. [Pv Tybolt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Lun 2 Jan 2012 - 21:11

Le silence s’était installé dans l’étude où Gerold s’était installé pour étudier les derniers recensements des militaires présents sur les Terres de l’Ouest. Rien ne bougeait, on pouvait presque palper le calme. Et puis soudain, des pas, précipités qui arrivaient dans sa direction avant même que le bruit de la porte ne se fisse entendre, Gerold avait déjà posé le parchemin et s’était tourné vers l’entrée. Le bruit caractéristique ne se fit pas attendre et un serviteur entra, encore un nouveau nota le Lannister il n’avait jamais croisé de faciès approchant. Il avait la face rougeaude de celui qui avait couru et tenait à sa main un pli sans nul doute venait il de la Roukerie. Sa voix était essoufflée alors qu’il balbutiait quelque chose comme quoi il avait cherché Lord Tybolt mais sans succès et venait donc remettre le pli à celui qui serait le plus apte à le trouver rapidement.

Gerold le gratifia d’un regard hautain avant de laisser filer entre ses dents qu’il était bien un incapable de ne pas trouver quelqu’un d’aussi exubérant que son frère et le remercia d’un signe de tête. Celui-ci ne demanda pas son reste et fila, au moins il était prompt a faire quelque chose tout de même, mais la première impression n’était pas la bonne. Le jeune homme se leva serrant la lettre entre ses doigts, elle portait le cachet orné d’une rose et était de cire jaune, Lord Tyrell avait donc tranché sur la punition qu’il allait réserver à son fils. Son fils… Rien que cette pensée fit sourire Gerold. Il n’avait pas un avis tranché sur sa plus jeune sœur mais elle ne méritait tout de même pas un tel ruffian. Elle était une Lannister et comme il avait pu lire les précédents Corbeaux que Lord Tyrell avait envoyés à son frère, le fils avait été une espèce de tête brulée.

Les pas de Gerold finirent par le conduire dans la pièce où il savait que son frère serait en cette période de la journée, l’étude située dans sa propre chambre. Mais avant de passer la porte, il se permit de décacheter l’enveloppe et d’en lire le contenu afin de pouvoir y réfléchir plus aisément, Tybolt ne lui en tiendrait pas rigueur. Et ce qu’il put lire n’alla pas jusqu’à le faire sourire, mais le mit de bonne composition. Lord Tyrell disait à son frère de traiter son fils comme si il avait été un membre de la maisonnée. Fort bien, il abonderait en ce sens. Après quoi il ajoutait en mettant un holà qu’il ne fallait pas aller jusqu’à verser dans les extrêmes. Aucun problème pour ce point présent également. Ensuite s’en suivait un paragraphe sur le mariage qui devait avoir lieu ainsi que les formules de politesse qui s’y adjoignaient. Gerold releva tout de même l’invitation de Lord Leo à venir au Hautjardin avec sa suite. Cela pourrait être intéressant, il s’arrangerait pour être du voyage, rencontrer les gens gravitant autour de la famille Tyrell ainsi que les membres qui en valaient la peine pourrait être instructif.

Se faisant, il referma l’enveloppe laissant le sceau bailler, il n’allait pas lui cacher qu’il l’avait lue et de toutes façons Tybolt le connaissait, aussi il savait qu’il l’aurait fait, c’eut été le contraire qui eut été étonnant. Il frappa à la porte et n’attendit que quelques secondes pour rentrer. Tybolt était bien là, à son étude. Le jeune Lannister en profita pour gratifier d’une pensée acide le serviteur qui avait été un parfait idiot.


« Mon frère, un Corbeau est arrivé. »


Il s’approcha et laissa tomber le pli sur la table couverte de cartes et de parchemins. Le sceau en évidence alors que Gerold murmurait presque.


« La réponse tant attendue de notre cher Leo Tyrell pour la question de son balourd de fils. Lis donc. »


Gerold ne mâchait pas ses mots en présence de son frère, en société il avait pour coutume d’adapter son langage à la personne à qui il s’adressait. Il laissa son frère prendre connaissance de la missive et son regard croisa le sien.


« Après cette succession d’événements, les roses et les fer nés, je n’ai même pas encore demandé à notre chère sœur ce qu’elle pensait de son prétendant, ni même toi mon frère, je n’ai pas eu le temps de m’enquérir plus avant sur ce sujet qui est devenu, soyons francs, épineux. »


Gerold se servit une coupe de vin alors que ses yeux allaient vers la fenêtre sans la voir, le temps d’humer l’odeur, d’apprécier la qualité qui était toujours servie au Roc et enfin de le porter à ses lèvres. Au fil des missives, il s’était forgé un avis et pas le moindre. Il lui tardait presque de voir l’héritier Tyrell désormais comme on aimerait voir le nouveau fou du château. Le vin coula dans la gorge de Gerold alors qu’il se retournait vers son frère, avide de connaître sa réaction à la missive et par extension les réponses qu’il allait donner à ses questions. En attendant il restait là, debout, face à son frère et ne le lâchant pas des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

Général
Feuille de Personnage


Message Mer 4 Jan 2012 - 17:17

L'humeur du Lord Lannister revenait à un niveau acceptable depuis qu'il avait enfin reçut de nouvelles de sa douce mais le personnel du Roc ne semblait encore le savoir et Tybolt goûtait donc avec un certain plaisir ces moments de calme et de solitude. La nuit avait été agitée de fait, une mine proche de la côte n'avait pas supporté les pluies continues des jours précédents et une galerie s'était effondrée sur un groupes de mineurs. La mine appartenant très directement à la maison Lannister, Tybolt avait été prévenu la nuit par Vyman et le seigneur du Roc s'était retrouvé au milieu des familles pour calmer tout le monde et assurer chacun que la maison au Lion subviendrait aux besoins des mineurs disparus. Il s'était surtout déplacé pour s'assurer des dégâts engendrés par l'effondrement et voir avec les chefs des mineurs combien de temps il faudrait avant que l'or en sorte de nouveau comme si rien ne s'était passé. Les nouvelles n'étaient pas pour plaire au jeune Lion mais il ne pouvait faire autrement que d'attendre les deux semaines indiquées par les chefs avant de voir ses revenus retrouver leur niveau normal. Le retour vers le Roc s'était fait à la lueur des premiers rayons de soleil perçant au travers le voile d'une pluie légère mais continue. Dès lors le fait que les serviteurs du Roc évitent sa présence fut un soulagement et Tybolt pu se détendre tout son saoul, il se fit préparer un bain chaud pour effacer les traces de la pluie mais lorsqu'il arriva pour s'y baigner les hommes ou femmes qui l'avaient préparé s'étaient d'ores et déjà volatilisés. Le reste de la matinée avait donc été consacrée à l'étude des cartes de l'Ouest et plus précisément du nord du fief. Il avait marqué l'endroit où se trouvait Maura par un petit drapeau marqué de l'emblème Arryn. Elle était beaucoup trop proche des côtes et des sites attaqués par les Fer-Nés depuis le début de la rébellion. Il estimait cela dit que la Garde du Lion devrait être sur place avant même la tombée de la nuit ce qui le rassurait en partit même s'il aurait préféré savoir son épouse en sécurité totale derrière les remparts du Roc.

Il était encore penché sur ses cartes lorsque l'on frappa à la porte. Le jeune seigneur allait sous peu y répondre, il voulait encore vérifier la distance entre falaise et Belle Île, mais son visiteur n'attendit pas sa réponse et entra. Dès lors Lord Lannister su qu'il ne pouvait s'agir que d'une personne, son frère Gerold, car Vyman n'aurait jamais osé agir de la sorte et ce même s'il était encore le seul avec le cadet Lannister à continuer de venir voir le jeune seigneur malgré sa mauvaise humeur dernière. Le plus jeune des frère Lannister semblait d'humeur moyenne lui aussi pour le coup, ou du moins le fait que Lord Leo réponde ne le soulevait pas d'enthousiasme. Tybolt prit donc la missive décachetée qu'il ouvrit d'une main pour parcourir rapidement son contenu. Il n'y avait rien là qu'une simple répétition des mots déjà présents dans la première missive du Long Dard. à l'exception cependant notable de l'acceptation par le suzerain du Bief d'un mariage précipité entre son fils et Lady Aliénor. Cela fit sourire le jeune seigneur. Même s'il avait d'autres problèmes plus urgents à régler, la promesse d'une sortie des méandres de ce mariage le réjouissait, ainsi Maura n'aurait plus à se cacher et l'union du Val et de l'Ouest pourrait dès lors devenir officielle, de plus la Main n'aurait rien vu se produire. C'était une bien petit victoire mais face à celui à qui on prêter mille yeux Tybolt prenait n'importe quelle victoire comme un pas en plus vers le retour en grâce des grandes maisons. Son sourire s'élargit encore lorsque Gerold fit référence à ser Tristan il repoussa d'une main la missive qui se retrouva cacher désormais la Dent d'Or.
Je ne puis parler pour notre soeur mais en ce qui me concerne je ne suis pas le plus grand soutient de ser Tristan bien au contraire... le fruit ne semble pas tenir de l'arbre dont il doit être issu si tu veux mon avis. Je ne serai pas surprit d'apprendre que Lady Jeanne Tyrell ait butiné d'autres roses que son Long Dard de mari. Un léger rire vînt ponctuer sa phrase. Cependant Leo Tyrell reste un seigneur suzerain et plus que ser Tristan, c' avant tout l'idée qu'elle sera bientôt la future Dame du Bief qui m'intéresse. La génération de Lord Tyrell s'éteint, lui comme Freuxsanglant ou Lord Baratheon sont des réminiscences d'une époque révolue. Quant à savoir si notre sœur sera heureuse je dois avouer avec un certain cynisme que cela ne compte pas vraiment, vois comme notre père à marié Tya, elle n'est l'épouse que du dernier fils de Lord Lyonel et notre maison n'y a rien gagné... alors oui elle aime certainement son mari et vit dans le bonheur je ne sais, mais je ne suis pas le seigneur du bonheur de mes sœurs, je suis celui de la maison Lannister. Et cette alliance est une bonne alliance. Il se servit une coupe d'eau, il n'avait toujours pas le goût du vin. Quoi qu'il arrive nous aurons bien l'occasion de découvrir plus avant ce ser Tristan lorsqu'il sera présent avec nous ici... Il rit de nouveau Enfin ici ou avec les gardes dans leurs quartiers du chemin de ronde nous verrons bien... Maura avait beau lui avoir demandé de choyer son cousin, Tybolt n'avait pas l'intention de réserver un quelconque traitement de faveur à celui qui avait manqué à tous ses devoirs en bafouant l'honneur de Lady Aliénor et la maison Lannister toute entière. Seulement il lui fallait agir avec circonspection il n'avait pas non plus envie de froisser l'ego de Lord Tyrell pour qui il avait de fait une certaine admiration datant de la partie de son existence où la chevalerie et ses grand champions avaient la primeur de ses intérêts.
Revenir en haut Aller en bas

Les Lions et les Roses. [Pv Tybolt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Les Roses De Versailles
» Le parfum des roses d'hiver
» Vend armure des lions
» Armure des Lions -U- Prix de départ: 400K!
» Vous avez vu les éléphants roses derrière vous, M'dame Lisbeth ? {PV}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Song of Ice and Fire RPG :: Citadelle de Maegor :: ◄ Salle des Archives Oubliées (RP)-